La maîtrise du cycle de vie du document numérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La maîtrise du cycle de vie du document numérique"

Transcription

1 La maîtrise du cycle de vie du document numérique Présentation des concepts Rapport établi par le groupe de travail DGME/SDAE - APROGED version 3 du 22 mai 2006 Avec les contributions de ACFCI, ADBS, ADIJ, Alliance TICS, FNTC, Groupe La Poste, MEDEF, Réseau RTP et la participation de la Direction des Archives de France

2 Le passage de l'ère du document papier à l'ère du document numérique ne se caractérise pas uniquement par des mutations technologiques sur les supports, dont la principale serait le remplacement de l'écriture traditionnelle sur un support papier par une écriture électronique. Ce changement révolutionne les manières de communiquer et d'échanger, introduit de nouvelles organisations, génère de nouveaux métiers. On parle de dématérialisation, avec pour objectifs, au delà de la dématérialisation de l'information, la dématérialisation des échanges. Au cœur de ces nouvelles organisations se trouve le document numérique. A la fois initiateur d'événement et porteur d'information, le document numérique devra être identifié, rattaché à son contexte, traité, suivi, stocké, conservé. Par comparaison avec son ancêtre papier, il est beaucoup plus complexe, plus difficile à appréhender directement, plus fragile. Comme tout objet vivant, il peut être caractérisé par les différentes étapes de sa vie : depuis son arrivée dans le périmètre de l'organisation ou sa création, jusqu'à son archivage, suivi éventuellement de sa destruction. On parle ainsi de cycle de vie du document numérique. Même si l'on considère que le rôle du document numérique est de même nature que celui du document papier traditionnel, on devra tenir compte des différences entre les deux formes dans la mise en œuvre de systèmes comportant des documents numériques, ce qui conduira à prendre des dispositions spécifiques sur : la structuration des contenus et la codification des informations, la traçabilité les solutions techniques stables et pérennes Le but de ce rapport est definir et de préciser les principes qui sous-tendent le concept de cycle de vie du document numérique ; il ne prétend pas en faire les analyses détaillées fonctionnelle, organisationnelle et technique qui seront développées dans des travaux complémentaires à venir en Il n a pas, non plus, pour but de se substituer aux différents rapports et recommandations existant, notamment sur les questions relatives à l archivage électronique. Dans le même ordre d idée, les différents textes cités (lois, normes, réglements, rapports,...) ne sont pas, volontairement, explicités, ni résumés. Ce rapport est destiné aux intervenants dans la gestion des documents numériques et notamment ceux qui sont concernés par la mise en œuvre des solutions de gestion correspondantes, afin de les sensibiliser à la continuité et à l enchaînement des opérations de ce qui est regroupé sous la désignation cycle de vie du document numérique. Ce rapport a été établi par un groupe de travail constitué à la demande de l'adae et animé par l'aproged. La méthode de travail pour établir ce rapport a reposé sur un ensemble de réunions rassemblant des représentants des organisations citées et une rédaction progressive par l APROGED. A partir d'une approche des différentes étapes du cycle de vie du document numérique, ce rapport a pour objectifs de fournir aux différents intervenants concernés des recommandations pour la mise en œuvre de solutions permettant la maîtrise du cycle de vie.

3 Table des matières LES ENJEUX 4 NIVEAU STRATEGIQUE 6 NIVEAU TACTIQUE 7 NIVEAU OPERATIONNEL 8 COMMENT MAITRISER LE CYCLE DE VIE 9 DEMARCHE DE MISE EN ŒUVRE 10 ANALYSE PREALABLE 10 ANALYSE ET EVALUATION DE L EXISTANT 10 IDENTIFICATION DES EXIGENCES 11 PROBLEMATIQUE DES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS (ETAPE OPTIONNELLE) 11 ELABORATION DU REFERENTIEL 11 ETAPES DU CYCLE DE VIE 12 CREATION 12 GESTION 14 DIFFUSION 15 CONSERVATION 16 QUELQUES MOYENS DE MISE EN OEUVRE 18 METADONNEES 18 BASES DE DONNÉES 19 SIGNATURE ELECTRONIQUE 19 HORODATAGE 19 FORMATS 20 SUPPORT DE STOCKAGE 20 METHODES DE PERENNISATION 21 ANNEXE 1 GLOSSAIRE DU CYCLE DE VIE DU DOCUMENT NUMÉRIQUE 23 ANNEXE 2 NORMES, STANDARDS ET RÉFÉRENTIELS 27 ANNEXE 3 MÉTADONNÉES 31 DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 3

4 La maîtrise du cycle de vie du document numérique Les Enjeux DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 4

5 Les Enjeux Le document demeure un concept de base parce qu il est un élément commun entre l univers du papier et le monde du numérique. Au sens de sa définition (notamment par l ISO), le document est constitué d informations (qui peuvent être des données au sens informatique du terme) organisées selon une structure logique. Au-delà des définitions et des différentes approches du cycle de vie du document numérique, les enjeux sont aujourd hui stratégiques et manifestes. L analyse de ces enjeux permet de prendre conscience des multiples axes de réflexion nécessaires, et de structurer les principales étapes dans la maîtrise du cycle de vie du document numérique. En partant du principe que l on se situe dans un environnement dans lequel le document est de plus en plus fréquemment numérique et les échanges reposent principalement sur l usage de la messagerie électronique ou des workflow dédiés, une synthèse de ces enjeux attachés aux documents numériques peut être formalisée autour d un objectif principal qui est l amélioration des processus documentaires. Il s ensuit donc qu il est nécessaire, pour faire évoluer les processus de traitements des documents, d harmoniser et de rationaliser les pratiques et les méthodes de travail en diminuant autant que faire se peut, la manipulation du papier. Par ailleurs, il est nécessaire de faciliter et de sécuriser la consultation des archives courantes et intermédiaires et de préparer leur versement en tant que archives définitives. Dans cette optique, la notion de format offrant des garanties sur sa lisibilité en tant qu archives définitives pour le long, voire le très long terme, prend toute sa dimension et ne peut se satisfaire d un effet de mode ou d une solution propriétaire. Dans le même esprit la généralisation de l usage de métadonnées tant pour faciliter les échanges que pour leur recherche ultérieure, est un enjeu majeur qui permet d assurer un meilleur partage de l information. Les métadonnées permettent également la gestion technique des documents (migrations) et facilitent la lisibilité et la traçabilité. Toutes ces exigences s inscrivent dans un environnement dans lequel on doit maîtriser et réduire les budgets de fonctionnement. On peut donc décliner trois objectifs majeurs qui sont associés au cycle de vie du document numérique : maîtriser les outils de création et de gestion, faciliter les échanges et la diffusion, garantir l accessibilité et la conservation. A partir de ces thèmes, les enjeux peuvent être présentés suivant un schéma d analyse classique à trois niveaux : stratégique, tactique et opérationnel. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 5

6 Les Enjeux Niveau Stratégique Sur ce premier niveau, les enjeux se déclinent suivant les dimensions basiques des services et des administrations : organisation, outils et méthodes de travail, coûts, patrimoine. Enjeux organisationnels : l absence d anticipation par rapport au document numérique risque d entraîner un doublement des processus et des chaînes de travail, dédiés tantôt au document papier, tantôt au document électronique, et donc une perte de productivité ; au contraire, l intégration du cycle de vie du document numérique doit aboutir à la définition de fonctions classiques (collecte, conservation, communication) regroupées quel que soit le support des documents. Enjeux de cohérence dans la mise en œuvre de solutions ; la conception, puis la réalisation nécessitent la coopération des différentes fonctions concernées : utilisateurs, concepteurs, organisateurs et archivistes ; c'est l'association de ces compétences qui permettra la prise en compte de l'ensemble des besoins et des contraintes et qui conduira à réaliser des solutions non seulement adaptées mais également cohérentes. Enjeux techniques : le caractère incontournable des systèmes de traitement de l information impose un contexte dans lequel les évolutions technologiques sont très rapides ; ceci nécessite de prendre le temps de s interroger sérieusement avant de faire des choix qui vont s inscrire dans la durée et de ne pas céder à des outils éphémères ou à des effets de mode ; ces choix doivent également être faits en tenant compte de la typologie documentaire. Enjeux humains : cette évolution technique incessante demande un apprentissage permanent afin d éviter des problèmes de comportement face aux étapes du cycle de vie du document numérique ; cette «culture» doit être intégrée dans tous les cursus de formation. Enjeux économiques : les masses de documents à traiter ou à gérer deviennent très importantes et les coûts associés augmentent fortement ; un abandon progressif du monde du papier doit mener vers une reconnaissance entière des documents numériques, et ainsi éviter de multiplier les coûts relatifs à tel ou tel document, décliné à la fois dans sa forme papier et dans sa forme numérique ; de plus, l'emploi de documents numériques permettra de réduire les temps d'accès aux informations et contribuera à l'amélioration de la qualité de service. Enjeux patrimoniaux : les documents numériques font désormais partie du patrimoine informationnel des administrations ; à ce titre, les règles de conservation s appliquent naturellement. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 6

7 Les Enjeux Niveau Tactique L intégration du document numérique dans le système d information apporte un second niveau d enjeux, à travers les fonctions qui lui sont reliés : preuve, compréhension, mémorisation, communication. Fonction de preuve : le cycle de vie du document numérique se déroule avec cette dimension permanente qui consiste à pouvoir à chaque instant apporter la preuve d un engagement ou d un droit, ou l exécution d une obligation ; et ce, en tenant compte de l évolution du contexte juridique, réglementaire ou législatif ; les contraintes liées à la preuve peuvent être simplifiées selon que l'on se situe à l'intérieur de l'administration ou dans des relations avec des tiers. Fonction de compréhension : la possibilité de consulter ou de se référer aux documents numériques peut ou doit faciliter tout décision stratégique, pour l entité ou l organisation ; la référence au document inclut aussi l appréhension de son environnement. Fonction de mémorisation : la constitution de bases de connaissances à partir des documents numériques offre une vue de la mémoire des éléments passés pour effectuer une action aujourd hui ou demain. Fonction de communication : tout au long du cycle de vie, l accès au document numérique doit permettre de prendre connaissance de son contenu et de son contexte, et de le diffuser ; ceci assure à la fois une communication d information et une visibilité de l organisation. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 7

8 Les Enjeux Niveau Operationnel Ce troisième niveau définit des critères ou des objectifs fondamentaux dans le cycle de vie du document numérique, qui permettront de préciser les principales étapes dans la maîtrise du cycle de vie du document numérique, puis de formaliser des recommandations. En support des expressions stratégiques et tactiques des enjeux, quatre principaux sujets peuvent être définis, en termes d enjeux et d objectifs opérationnels : pérennité, intégrité, sécurité, traçabilité. Pérennité : état de ce qui dure longtemps ou toujours. La pérennité est relative au maintien dans le temps des fonctions ou des raisons d'existence d'un objet conservé (ex. le format doc n'est pas pérenne, même s'il est conservé de façon durable; un texte n'est pas pérenne si au bout d'un certain temps sa signification est obsolète ou caduque) Intégrité : état d une chose qui demeure intacte, entière. Sécurité : situation, état tranquille qui résulte de l'absence de danger Traçabilité : aptitude à retrouver l'historique, l'utilisation ou la localisation d'une entité (activité, produit, processus) au moyen d'identifications enregistrées. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 8

9 Comment maîtriser le cycle de vie Comment maîtriser le cycle de vie DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 9

10 Comment maîtriser le cycle de vie Démarche de mise en œuvre La mise en œuvre de solutions permettant la maîtrise du cycle de vie des documents numériques doit s'inscrire dans une démarche dont les étapes principales sont décrites ci-dessous. Analyse préalable Description Analyser et lister les fonctions et les tâches de l'organisme. Ces informations seront ensuite organisées sous forme de schémas qui décriront les liens entre les activités et les documents. Tout document doit être rattaché à une fonction ou une tâche. Standards et référentiels associés Circulaires DAF Code du Patrimoine (s est substitué à la Loi de 1979 sur les archives) Norme ISO parties 1 et 2 Référentiel Z Recommandations Aboutir à la description structurée des fonctions et process (schéma, ordinogramme ). Se procurer tout document de description existant déjà. Ce travail est d'autant plus essentiel en ce qui concerne le cœur de métier de l'organisme. Analyse et évaluation de l existant Description Pour chaque fonction/tâche identifiée : Analyser la production documentaire et évaluer sa conformité aux besoins recensés. Le cas échéant, identifier les manques, les redondances, les «pertes en ligne» ; étudier l opportunité de créer des documents/enregistrements, de générer des traces/preuves de certaines actions. Identifier les durées de conservation et sorts finaux (destruction ou conservation historique) et éventuellement les règles d'accès et de sécurité, d'enregistrement et de classement, d'indexation appliqués à chaque type de document et leur conformité aux exigences. Standards et référentiels associés Norme ISO parties 1 et 2 Recommandations Dans le cadre des services publics d archives, se rapprocher du service des archives compétent. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 10

11 Comment maîtriser le cycle de vie Identification des exigences Description Pour chaque fonction/tâche identifiée, analyser les besoins d informations et de preuves associés (obligations légale, réglementaire, contractuelle ; obligations à l égard des employés, des citoyens, des ayant-droits, des tiers ; besoins opérationnels ; besoins de mémoire de l'activité). Standards et référentiels associés Livre II du Code du patrimoine Autres textes réglementaires (disponibles sur le site de la Direction des Archives de France) Norme ISO parties 1 et 2 Recommandations Intégrer l'analyse de risque en matière juridique. Prendre connaissance des textes pouvant mentionner les responsabilités de l'organisme. Se rapprocher du service juridique ou des juristes de l'organisme. Problématique des changements organisationnels (étape optionnelle) Avec cette opération de migration, il s agit de faire migrer l organisation actuelle (qui ne serait concernée que par une partie de la gestion du cycle de vie) vers une organisation cible (avec une gestion plus complète, voire totale, du cycle de vie). Description Etablir le plan de migration et de conduite du changement Standards et référentiels associés Recommandations Uniquement pour les données informatisées et les processus existants (ne concerne pas les données papier). Elaboration du référentiel Description Pour chaque fonction/tâche identifié, décrire la production documentaire conforme aux besoins recensés (dont les documents à créer ; moins les redondances). A chaque type de document sont associés une durée de conservation dans le système et un sort final à l issue de ce délai. On doit aussi indiquer pour certains types de documents les règles d accès et de sécurité, d enregistrement, de classement, d indexation spécifiques. Ces règles peuvent également être définies à un niveau supérieur, pour un ensemble ou sous-ensemble du système de gestion documentaire. Standards et référentiels associés Tableaux de gestion des documents (produits par les services publics et la DAF) applicables aux services de l'état, des collectivités et services publics : circulaires relatives à la collecte Recommandations Aboutir aux tableaux de gestion. Penser à associer les utilisateurs à cette étape. Définir les clés d'indexation de chaque document (voir métadonnées) DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 11

12 Comment maîtriser le cycle de vie Etapes du cycle de vie L'approche retenue par le groupe de travail pour analyser le cycle de vie repose en priorité sur des critères chronologiques : de la création du document jusqu'à son archivage suivi éventuellement de sa destruction. Pour chacune des "briques du cycle de vie" seront présentées les caractéristiques de constitution ou de gestion du document numérique et les recommandations de mise en oeuvre. De plus une liste de standards et de référentiels est proposée. La définition du document fait référence aux informations qu il contient ; on notera qu il faut distinguer, parmi les informations, le contenu informationnel et les données explicatives (notamment les métadonnées : voir le chapitre Quelques moyens de mise en oeuvre). Les métadonnées pourront être enrichies tout au long du cycle de vie. Création La "brique" création est constituée de 4 étapes décrites ci-dessous. Description Création du document La création peut résulter d un traitement automatisé (ex. production de factures) ou nécessiter l intervention d un agent (ex. rédaction de courrier, numérisation de document). Dans ce second cas, la définition et l application de consignes précises pour la création et la mise en forme sont indispensables pour garantir l'exploitation ultérieure du document. Enregistrement L enregistrement peut répondre à deux besoins complémentaires : la mémorisation du document pour des utilisations ultérieures (consultation, diffusion, archivage), le déclenchement d un cycle de revue et de validation. L enregistrement peut se traduire par la création de copie numérique répondant à des utilisations différenciées : copie révisable, copie de diffusion. Standards et référentiels associés Standards W3C Référentiels d'accessibilité : Loi du 12 février 2005 Référentiel ADAE Standard WAI Règles de nommage de documents. Recommandations Lors de la création, identifier la source déclarée pour créer le document, ou le modèle à utiliser. S'assurer de la connaissance d'un processus associé au document. Penser à l'accessibilité pour les populations mal voyantes Utiliser le format d'enregistrement qui aura été déterminé pour ce document. Voir ci-après la rubrique Formats. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 12

13 Comment maîtriser le cycle de vie L'enregistrement consiste à attribuer une référence (nom de fichier, numéro, cote alphanumérique...) conforme aux règles de gestion de l'organisme. Classement Le classement et le rangement : cette opération consiste à ranger le document dans un espace informatique accessible aux utilisateurs prévus. L'organisation du rangement doit être compatible avec le plan de classement. Le classement peut être réalisé automatiquement en s appuyant sur les métadonnées du document ou nécessiter l intervention d un agent. Dans tous les cas, un responsable devra contrôler le fonctionnement du dispositif afin de garantir la performance et la fiabilité au fil du temps. La logique de classement doit être traduite dans un plan de classement. La conception du plan de classement doit tenir compte de l organisation des activités et des règles de gestion. Indexation L indexation consiste à déterminer des termes ou expressions qui serviront de clés d accès pour retrouver le document dans le système de classement. Cette solution offre une possibilité de recherche transversale par rapport à la logique du système de classement. Le choix des expressions d indexation peut résulter d un traitement informatique analysant le contenu du document (ex. indexation du texte intégral) ou d un processus humain consistant à choisir des descripteurs représentant les concepts utiles du document. Les processus d indexation et de recherche sont étroitement liés. Règles de nommage de documents. NF Z : règles d établissement de thésaurus monolingues (Z pour les thésaurus multilingues) Utiliser ou établir une liste de motsclés, voire se référer au thésaurus existant déjà le cas échéant dans l'organisme ou dans d'autres organismes similaires. Etablir des listes d'autorité. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 13

14 Comment maîtriser le cycle de vie Gestion Le document numérique, constitué d un ensemble (non structuré, semi-structuré ou structuré) d'informations, est établi dans le cadre d'une activité (traitement d'un événement, formalisation d'un droit ou d'un devoir, représentation d'une situation, création intellectuelle ou artistique, etc,...). Les opérations de gestion recouvrent tout ce qui se passe sur le document après sa création. La gestion du document numérique ne doit pas être confondue avec le traitement des évènements que la création (ou l'arrivée du document) provoque ni avec la gestion ou le traitement des informations constitutives du document. Les mots-clés qui caractérisent la gestion des documents numériques sont : sécurité et droits d'accès : capacité à rendre le document accessible aux personnes autorisées administration : modification des métadonnées liées au système "variation" : modification sans incidence sur le contenu informationnel ; il s agit par exemple de documents circulant dans l organisation pour lesquels on souhaite (ou l on doit) noter les étapes successives de traitement : validation et bon à payer d une facture, validation d une note de procédure, ou d un plan "évolution" : modification avec incidence sur le contenu informationnel ; il s agit de documents qui, pour des raisons réglementaires, organisationnelles, techniques,. evolueront sur le principe de versions successives (avec en général une seule version applicable à un instant donné). Description Sécurité et droits d'accès Chiffrement ou cryptage, restriction d'actions sur le contenu, occultation de champs Administration Attribution, localisation Variation Traçabilité, changement d'état ou de statut Evolution Niveau de fidélité au contenu informationnel, gestion des versions, conservation des versions et des états intermédiaires Standards et référentiels associés Référentiel habilitation (ADAE) Recommandations Bien prendre en compte la confidentialité de certaines informations et documents. Ne crypter ou chiffrer que ce qui est absolument nécessaire. Conserver la liste sécurisée des clés de chiffrement et des codes d'accès. Voir ci-après : Méthodes de pérennisation Voir ci-après : Méthodes de pérennisation DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 14

15 Comment maîtriser le cycle de vie Diffusion La diffusion du document est un processus de restitution. Elle se fait après extraction des documents depuis les bases de stockage ou de conservation selon deux modes principaux : une mise à disposition (ou mode pull), une distribution (ou mode push). Description La diffusion est restreinte ou non, organisée selon des modes d'accès ou de transmission, des modes de conditionnement particuliers. Le mode pull s'exécute après connexion et accès en ligne aux bases. Les documents sont visualisables après recherche et sélection par des utilisateurs habilités à le faire. Le mode push consiste en un transfert systématique des documents à des destinataires désignés préalablement. Modes d accès Ils sont définis et décrits dans des annuaires, règlementant les accès aux documents ou la capacité à organiser leurs transferts. Les accès interactifs sont définis pour le mode pull à travers des sessions protégées. Conditionnement Taux de compression, maîtrise d une conversion, cryptage,formatage. Ces choix doivent être pérennes et permettre la meilleure lisibilité pour les utilisateurs, en répondant à des normes ou à des référentiels adaptés. Standards et référentiels associés Référentiel habilitation (ADAE) Recommandations L'habilitation des personnes à pouvoir récupérer les documents doit être gérée et contrôlée et des plans de diffusion peuvent être rédigés. Il faut réfléchir sur les statuts et les usages associés aux documents récupérés par l'utilisateur. Chaque document dispose de droits associés, de contraintes liées à la diffusion. En fonction des besoins, on utilisera un format de diffusion révisable ou non révisable. Par sa nature même, la diffusion peut amener à rematérialiser un document numérique. Cette opération n'est pas qu'une simple impression et là encore il faut réfléchir sur les statuts et les usages des documents ainsi générés sur papier. En particulier, le choix d un format de diffusion (qui peut être différent du format de conservation) doit permettre la lisibilité du document par le destinataire, ce qui conduit à éliminer ou à restreindre l emploi de formats propriétaires. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 15

16 Comment maîtriser le cycle de vie Transmission Opération technique obligatoire en mode push. La diffusion englobe ici la notion de réversibilité, c est-à-dire le restitution en vue d une réintégration dans un autre système de conservation. Peut être sécurisée si nécessaire. Conservation Description Le processus de conservation a pour objet de maintenir dans le temps la lisibilité du document numérique et de ses composants (attributs de présentation, métadonnées, contenu). Il est indissociable de la notion de durée, durée de conservation, à rapprocher du sort final. La conservation a d'importantes finalités : prouver, mémoriser, comprendre, communiquer. Les lois exigent la conservation, mais n'apportent généralement aucune précision concernant les formes de l'archivage (informations que l on peut trouver éventuellement dans des décrets ou des circulaires). Quel que soit le besoin (juridique, réglementaire, patrimonial,...), ce processus repose sur des outils techniques visant à garantir la pérennité, l'intégrité, la sécurité, la traçabilité, la lisibilité. Les formats de fichiers et les supports de stockage sont des éléments fondamentaux à considérer, notamment en cas de migration. (voir détails dans la partie "Technologies" ci-après). A l issue de la durée de conservation, il faut s interroger sur le sort final des archives (voir chapitre Technologies) Pour les Archives publiques, à l issue de la conservation au titre des archives intermédiaires : Elimination du document ou transfert aux Archives Nationales, Régionales, Départementales ou Municipales Standards et référentiels associés Moreq, pour l'organisation de l'archivage électronique Norme NF Z pour la conception et l'exploitation de solutions d'archivage Le projet de norme ISO pour la réversibilité des documents Modèle OAIS (ISO 14721) Standard d échange de données pour l archivage (établi par DGME /SDAE) Code du patrimoine Recommandations C'est généralement la partie faible des systèmes documentaires. Conserver et sauvegarder sur plusieurs supports, détenus dans des endroits différents. La conservation et ses modalités se pensent en amont. Prendre en compte les durées de conservation déterminées. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 16

17 Comment maîtriser le cycle de vie L approche par le cycle de vie du document numérique repose sur le regroupement fonctionnel d opérations ou d actions tout au long de la période qui commence avec la création (ou la réception) du document jusqu à la fin de sa conservation. Il est utile de confronter cette approche avec l approche traditionnelle de l archivistique reposant sur les trois âges ded archives, bien que les finalités ne soient pas les mêmes. Ce rapprochement est représenté sur le schéma ci-dessous. Temps Archives courantes Archives intermédiaires Archives définitives ou destruction Création Gestion Diffusion Conservation Il apparaît clairement sur ce schéma que les étapes du cycle de vie (ou les briques fonctionnelles) se recouvrent, à l exception de l étape de Création. L étape Gestion recouvre l ensemble des périodes courantes et intermédiaires. Les étapes Diffusion et Conservation peuvent couvrir, par définition, l ensemble du cycle de vie. Dans son approche, le concept de cycle de vie du document numérique est proche du records management. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 17

18 Comment maîtriser le cycle de vie Quelques moyens de mise en oeuvre La réalisation de solutions de gestion de documents numériques nécessite de faire des choix d'ordre technique. Les recommandations ci-dessous sont appropriées pour garantir la maîtrise du cycle de vie du document numérique. Métadonnées Les metadonnées sont des informations liées au document numérique dont les buts principaux sont de le décrire, de le localiser et de faciliter sa gestion. Avec l'emploi de plus en plus fréquents de documents numériques semi-structurés (par exemple avec une structure de type XML), tout le document peut être considéré comme un ensemble de métadonnées. On distingue deux catégories de métadonnées : les métadonnées liées au document, pour le décrire et le gérer les métadonnées liées aux systèmes de traitement et d'échanges pour le suivi des différentes actions techniques sur le document. Description Métadonnées liées au document : ce sont les métadonnées : - spécifiques au document (intitulé, n d'identification, date de création, auteur, etc.) ; - liées au cycle de vie du document (à chaque modification, transaction liée aux technologies employées, etc.) ; - métier ; par exemple la métadonnée signale : le code de rattachement à un budget, à un plan plus général, à un autre formulaire, à une géo-localisation pour des photos, etc. Métadonnées liées au système : ce sont les métadonnées automatiquement générées par le système (logiciel ou outil utilisé, n de version du logiciel, etc.) ou par une action humaine (Voir détail dans les annexes du tableau, Annexe 1) Standards et référentiels associés Moreq ISO EAD ISAD (G) Dublin Core W3C/RDF Standard d'échange des données (DAF - ADAE Moreq ISO EAD ISAD (G) Recommandations Définir les métadonnées minimum pour pouvoir procéder aux échanges de documents dans l'organisme et entre organismes. Bien prendre en compte les changements de statut de documents : exemple un bon de commande rédigé, le même bon de commande approuvé, etc. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 18

19 Comment maîtriser le cycle de vie Bases de données Description Lorsqu'il existe une base de données en lien avec les documents, penser aux recommandations pour la recherche, la conservation Le document numérique peut aussi être constitué d'une base de données (exemple de l'informatisation des registres), formatté dans une structure définie, par exemple d export. Standards et référentiels associés CCI (ADAE) Recommandations Ne pas oublier qu une base de données repose sur une organisation des données définie par l éditeur et que la question de la pérennité de cette organisation doit être prise en compte. Signature électronique Description La signature électronique légale Tout autre procédé d'empreinte ou de scellement Standards et référentiels associés Signature électronique définie par la loi (Article du Code Civil) PRIS v2 Recommandations Bien prendre en compte les différents niveaux de signature. Voir en annexe (signature électronique) Horodatage Description Consiste à marquer l'heure et la date. Standards et référentiels associés Norme Iso 8601 (structure de date) Politique d'horodatage de l'adae Norme expérimentale AFNOR Recommandations Pour un horodatage sécurisé, faire appel à un prestataire extérieur à l'organisme : un tiers horodateur. DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 19

20 Comment maîtriser le cycle de vie Formats Description Le format est une composante essentielle du document numérique car il exprime à la fois le vecteur d échange de celui-ci entre systèmes d informations et une garantie d accès dans le temps. Tout au long du cycle de vie du document, la préoccupation du format de représentation des documents doit être constante. Pour conduire à une maîtrise objective du format de représentation des documents tout au long du cycle de vie, on doit disposer d outils adaptés aux différents processus de création, de visualisation, de conversion, de contrôle. Par ailleurs, la conversion entre formats est une fonction majeure à maîtriser. L exportation du contenu d une base de données nécessite l emploi de formats qui facilitent l identification des informations et garantissent leur réutilisation. Standards et référentiels associés Formats ouverts recommandés par l ADAE Cadre commun d interopérabilité de l ADAE Recommandations Parmi tous les formats existants, l'usage de certains est recommandé, notamment : PDF, TIFF, XML, ASCII. La recommandation porte sur l utilisation de XML Support de stockage En raison de l évolution rapide des technologies de stockage (densité, fiabilité, ) et de la baisse des coûts correspondants, il est confirmé que le choix du support de stockage des documents n est pas le point essentiel de la mise en œuvre de solutions de conservation. De nombreux autres aspects doivent être pris en compte, notamment le choix du format. Description En tout état de cause, aucun document électronique ne doit être imprimé ou restitué sous un quelconque support matériel (papier ou microforme) à des fins de stockage. Les types de stockage ne sont pas exclusifs. Stockage selon les besoins de diffusion, de travail ou de conservation : Standards et référentiels associés Recommandations Considérer que toute matérialisation d'un document numérique sur quelque support que ce soit (papier ou microforme) n'est qu'une copie. Choisir le système de stockage adapté aux besoins et au niveau d'exigences (en particulier le niveau DGME/SDAE - APROGED Groupe de Travail «La maîtrise du cycle de vie du document numérique» V3.0 - Page 20

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR INTRODUCTION A la suite de grands scandales financiers qui ont ébranlés le monde des affaires, les instances législatives et réglementaires des Etats Unis ont remis

Plus en détail

Glossaire. Arborescence : structure hiérarchisée et logique qui permet d organiser les données dans un système informatique.

Glossaire. Arborescence : structure hiérarchisée et logique qui permet d organiser les données dans un système informatique. Cadre législatif et règlementaire Code du patrimoine Code général des collectivités territoriales. Décret n 79-1037 du 3 décembre 1979 modifié relatif à la compétence des services d publics et à la coopération

Plus en détail

Ce que dit la norme 2009

Ce que dit la norme 2009 Mettre en œuvre un système d archivage électronique : les apports de la norme révisée Ce que dit la norme 2009 Formation APROGED 2009 1 Domaine d application de la norme Politique et pratiques d archivage

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

CONSERVATION DES DOCUMENTS ELECTRONIQUES SANS SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE Cadre législatif et règlementaire Code du patrimoine Code général des collectivités territoriales Décret n 79-1037 du 3 décembre 1979 modifié relatif à la compétence des services d publics et à la coopération

Plus en détail

Le modèle européen MoReq mars 2001

Le modèle européen MoReq mars 2001 Le modèle européen MoReq mars 2001 présentation de la version française Marie-Anne Chabin Réunion PIN 01/09/04 1 Model Requirements for the Management of Electronic Records Modèle d exigences pour l organisation

Plus en détail

Les temps changent! Tout fout le camp? La conservation à l'ère du numérique

Les temps changent! Tout fout le camp? La conservation à l'ère du numérique Les temps changent! Tout fout le camp? La conservation à l'ère du numérique Textes exposés Partie 2 : Thèmes THÈME PAGE ÉVALUATION 2 LE PLAN DE CLASSEMENT 2 LE CALENDRIER DE CONSERVATION 2 LE VERSEMENT

Plus en détail

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle Université de Lausanne pour une gouvernance informationnelle Page 2 L important n est pas de prévoir l avenir, mais de le rendre possible Antoine de Saint- Exupéry Page 3 Table des matières Préambule -

Plus en détail

Circulaire DGP/SIAF/2010/002. N NOR : MCCB1004357C

Circulaire DGP/SIAF/2010/002. N NOR : MCCB1004357C Paris, le 15 février 2010 Le directeur général des patrimoines à Mesdames les directrices des services à compétence nationale des Archives nationales Mesdames et Messieurs les directeurs des Archives départementales

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Index A Archivage... 4 Archivage électronique... 4 Archives courantes et intermédiaires... 4 Archives historiques...

Plus en détail

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique Département Administration et Gestion Communale AP/DB N 11 Paris, le 25 janvier 2006 Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006 L archivage électronique

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

Les archives de l entreprise à l ère du numérique. Présentée par: HAMMA Mustapha

Les archives de l entreprise à l ère du numérique. Présentée par: HAMMA Mustapha Les archives de l entreprise à l ère du numérique Présentée par: HAMMA Mustapha Définition des archives Toute information enregistrée, produite ou reçue dans la conduite d'une activité institutionnelle

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Système d archivage électronique

Système d archivage électronique Les Mémos du CR2PA Système d archivage électronique Comment le choisir? Le bon progiciel d archivage, c'est celui qui répond à la fois à vos besoins et aux exigences légales et/ou réglementaires régissant

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Règles de nommage des documents électroniques Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records management»?...

Plus en détail

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique Décembre 2007 JJ Mois Année La gestion du cycle vie s documents dans la banque détail Société Générale : GED et Archivage électronique 2 Sommaire Contexte : les projets GED et archivage électronique Constat

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire L application de cette politique est sous la responsabilité du cadre de direction qui remplit les fonctions de secrétaire général Adopté par le conseil d administration

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

ELOECM Conference2015

ELOECM Conference2015 ELOECM Conference2015 Signature Electronique et SAE Comment s assurer que les documents signés électroniquement conservent leur valeur probatoire? Patrick ANGE Consultant GED et Archivage http://www.opusconseils.com/

Plus en détail

Section 13 - Synthèse

Section 13 - Synthèse Section 13 - Synthèse FRANÇOISE BANAT-BERGER CLAUDE HUC version 1 22 novembre 2011 Table des matières Chapitre 1. Objet de cette section 5 Chapitre 2. Avancées constatées durant ces dernières années 7

Plus en détail

! "! #! $%& '( )* &#* +,

! ! #! $%& '( )* &#* +, !"#$ % & '! "! #! $%& '( )* &#* +, ( )' *!- + Le Système d Information AUJOURD HUI : à tous les Acteurs «DEMAIN La révolution : à tous digitale les inverse «Citoyens les défauts» : ce qui était autrefois

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012

RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012 7.3.2 RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012 LE BUREAU, - vu le règlement (CE, Euratom) n 354/83 du Conseil du 1 er février 1983 concernant

Plus en détail

Terminologie de l'enquête

Terminologie de l'enquête Terminologie de l'enquête 5 octobre 2015 Terme ou abréviation Accès à distance Accès sécurisé, de l'extérieur du parlement, au réseau parlementaire (ou Intranet) Accès ouvert Accès public, immédiat et

Plus en détail

EXTERNALISATION DE LA CONSERVATION DES ARCHIVES PUBLIQUES INTERMÉDIAIRES SUR SUPPORT NUMÉRIQUE : un panorama des coûts?

EXTERNALISATION DE LA CONSERVATION DES ARCHIVES PUBLIQUES INTERMÉDIAIRES SUR SUPPORT NUMÉRIQUE : un panorama des coûts? Service interministériel des Archives de France Sous-direction de la politique interministérielle et territoriale pour les archives traditionnelles et numériques EXTERNALISATION DE LA CONSERVATION DES

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

L Archivage des e-mails : quelles étapes?

L Archivage des e-mails : quelles étapes? COMMISSION ARCHIVES ELECTRONIQUES L Archivage des e-mails : quelles étapes? Groupe PIN Le 17 janvier 2011 DEFINITIONS D UN EMAIL Définition d un e-mail Un e-mail, c est d abord un protocole technique qui

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 DIRECTIVE N 30/DEF/DGSIC portant sur la mise en œuvre de la démarche d'archivage

Plus en détail

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Résultats d'une étude lancée par la direction des Archives de France F. Banat-Berger Présentation Groupe PIN 20 octobre 2005 Plate-forme d'archivage électronique

Plus en détail

Solutions logicielles d'archivage répondant à des contraintes légales et réglementaires. 2009 IBM Corporation

Solutions logicielles d'archivage répondant à des contraintes légales et réglementaires. 2009 IBM Corporation Solutions logicielles d'archivage répondant à des contraintes légales et réglementaires. IBM SWG IM-ECM 2009 Nicolas Coscino Agenda (45mn) Stratégie IBM : SWG Information On Demand. Enjeux, normes et standards.

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

MEDONA, une nouvelle norme d'échange de données pour l'archivage. Claire SIBILLE-DE GRIMOÜARD Archives de France

MEDONA, une nouvelle norme d'échange de données pour l'archivage. Claire SIBILLE-DE GRIMOÜARD Archives de France MEDONA, une nouvelle norme d'échange de données pour l'archivage Claire SIBILLE-DE GRIMOÜARD Archives de France Journée d'études Afnor BnF, 27 juin 2014 Sommaire Origines, enjeux, premières implémentations

Plus en détail

Conférence EDIFICAS. Le document électronique et sa valeur probante

Conférence EDIFICAS. Le document électronique et sa valeur probante Conférence EDIFICAS Le document électronique et sa valeur probante 26 mai 2011 Le document électronique Quels normes/standards adopter pour être le plus conforme à la législation française? Les grands

Plus en détail

Enseignement Informatique. Classe de Bac Pro SAPAT -----------------------------------------------------------------------

Enseignement Informatique. Classe de Bac Pro SAPAT ----------------------------------------------------------------------- Enseignement Informatique Classe de Bac Pro SAPAT ----------------------------------------------------------------------- MP4: Communication en situation professionnelle. -----------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 Intrduction au RGAA 3.0 beta - DISIC 1/10 Sommaire Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)»

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» **** Norme principale : - ISO 3030X : Système de gestion des documents d activité (SGDA) ; Normes Connexes : - ISO 15489 : Records Management

Plus en détail

Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide

Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide Paul TERRAY, Consulting Manager, SOLLAN Alexis FRITEL, System Engineer, EMC 16/06/2015 Sommaire Partie 1 : Présentation de la problématique

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

TOUR DE FRANCE DE L'ADULLACT QUEL ARCHIVAGE ELECTRONIQUE?

TOUR DE FRANCE DE L'ADULLACT QUEL ARCHIVAGE ELECTRONIQUE? TOUR DE FRANCE DE L'ADULLACT QUEL ARCHIVAGE ELECTRONIQUE? TOUR DE FRANCE DE L'ADULLACT QUEL ARCHIVAGE ELECTRONIQUE? 1 ERE PARTIE : RAPPEL DU REGIME, DES CONTEXTES REGLEMENTAIRES ET NORMATIFS DE L'ARCHIVAGE

Plus en détail

Archivage électronique sécurisé MÉMENTO. Version du 16 mai 2006

Archivage électronique sécurisé MÉMENTO. Version du 16 mai 2006 PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Sous-direction des opérations Bureau conseil Archivage électronique sécurisé MÉMENTO

Plus en détail

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique Le Premier ministre,

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 118 01 Sauvegarde à distance de données numériques REFERENCE : PCE-118-01 30/03/2001 PCE- 118 01 Page 1 sur 17 30/03/2001 Toute reproduction

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise Votre référentiel documentaire STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise STS group le groupe STS Créé en 1984 Autonomie et stabilité financière Partenaire

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE JOURNEE PORTES OUVETRES Jeudi 27 septembre 2012 DEMATERIALISATION DES ARCHIVES Pour un meilleur accès à l information 1 PLAN Archivage

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

Qu est-ce que les archives?

Qu est-ce que les archives? Qu est-ce que les archives? Les archives sont l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout

Plus en détail

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES Gestion Electronique de Documents (GED) Système d Archivage Electronique (SAE) Coffre Fort Numérique (CFN) et modules complémentaires

Plus en détail

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01 CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE IRISLINK le 15 Février 2012 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01101100 Un monde d informations en toute confiance

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION F-5.04 : METHODOLOGIE D UN PROJET DE DEMATERIALISATION ET D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE, APPLICATION AUX MAILS /// Objectifs pédagogiques Apporter aux participants les informations essentielles pour aborder

Plus en détail

L archivage numérique dans les institutions du savoir. CINES (O.Rouchon) Congrès ADBU 18 Septembre 2009

L archivage numérique dans les institutions du savoir. CINES (O.Rouchon) Congrès ADBU 18 Septembre 2009 L archivage numérique dans les institutions du savoir CINES (O.Rouchon) Congrès ADBU 18 Septembre 2009 Sommaire La présentation du CINES Le contexte L information scientifique et technique Le cycle de

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

SIGNATURE ELECTRONIQUE

SIGNATURE ELECTRONIQUE SIGNATURE ELECTRONIQUE 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques. La loi du 13 mars 2000

Plus en détail

MEGA TeamWork. Guide d utilisation

MEGA TeamWork. Guide d utilisation MEGA TeamWork Guide d utilisation MEGA HOPEX V1R1 1ère édition (juillet 2013) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Présentation aux entreprises du numérique

Présentation aux entreprises du numérique Présentation aux entreprises du numérique 25/06/2015 Valeurs Immatérielles Transférées aux Archives pour Mémoire VITAM Pourquoi un programme Vitam? VITAM Avec la dématérialisation, une production de plus

Plus en détail

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD SERVICE DE LA COLLECTE ET DU TRAITEMENT DES ARCHIVES PUBLIQUES PREFECTURE DU NORD ARCHIVAGE DES DOSSIERS DE DEMANDE DE TITRE DE SEJOUR DES ETRANGERS Vincent Doom SOMMAIRE

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE Gestion Documentaire Départementale Matinée Cercle de L Adminisration Numérique Janvier 2012 Organiser et partager l information Gérer le cycle de vie des documents Renforcer la sécurité des acteurs du

Plus en détail

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital.

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Le service d Archivage numérique de la Bibliothèque nationale de France 1. Les enjeux 2. Le système SPAR 3.

Plus en détail

Gestion des dossiers et archivage électroniques

Gestion des dossiers et archivage électroniques Gestion des dossiers et archivage électroniques Notice 6a: Principes du plan de classement Définition Le plan de classement est la structure uniforme hiérarchisée utilisée par une unité administrative

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

V1.0 du 16/03/15 Par JL ERCOLANI. Guide de visite. m aarch R m

V1.0 du 16/03/15 Par JL ERCOLANI. Guide de visite. m aarch R m V1.0 du 16/03/15 Par JL ERCOLANI Sommaire 1 INTRODUCTION...3 2 UN PETIT TOUR DANS L'ADMINISTRATION...4 2.1 UTILISATEURS, 2.2 GESTION GROUPES ET ORGANISATIONS... 4 DU STOCKAGE... 7 2.3 PROFILS D'ARCHIVAGE...

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

ARCHIVES DE FRANCE. Critères d évaluation

ARCHIVES DE FRANCE. Critères d évaluation ARCHIVES DE FRANCE Agrément des prestataires d archivage numérique Critères d évaluation SOMMAIRE SOMMAIRE...2 Partie I...4 1.1. Identité du prestataire... 5 Fiche d identité...5 Sites concernés par la

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI-2013-09 Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION...

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Organisation et classement des documents électroniques Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records management»?...

Plus en détail

Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation

Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation Le référentiel d atelier, base indispensable à l approche des compétences professionnelles Benoit Janvier (2014), Ergothérapeute Conseiller Technique,

Plus en détail

MAITRISE DES SERVICES EN LIGNE

MAITRISE DES SERVICES EN LIGNE Page 1 of 9 MAITRISE DES SERVICES EN LIGNE 1. L'enjeu 2. Le Cloud & le SaaS 3. La sécurité du document 4. Le tiers de confiance 5. La preuve 6. Les exemples d'application 7. Les services RICOH 8. Conclusion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires CAHIER DES CHARGES Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires 09 Septembre 2014 Fédération Française de Handball 62 rue Gabriel Péri 94250 Gentilly [1] Table des matières I. Présentation

Plus en détail

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

1 - Plus de bobines film à charger ou décharger, cela libère un poste de travail

1 - Plus de bobines film à charger ou décharger, cela libère un poste de travail La Ficam a édité en partenariat avec la CST un document visant à énoncer un certain nombre de bonnes pratiques concernant la sécurisation et la conservation des rushes lorsqu'on tourne une oeuvre à l'aide

Plus en détail

FORUM DES USAGES COOPERATIFS PATRIMOINE, HISTOIRE ET MEMOIRE EN LIGNE

FORUM DES USAGES COOPERATIFS PATRIMOINE, HISTOIRE ET MEMOIRE EN LIGNE FORUM DES USAGES COOPERATIFS PATRIMOINE, HISTOIRE ET MEMOIRE EN LIGNE Archives municipales de Rennes Archives municipales de Rennes Jocelyne Denis-Gouyette Juillet 2006 1 ! Des premiers inventaires des

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

Recommandations aux concepteurs de sujets pour l'épreuve U61

Recommandations aux concepteurs de sujets pour l'épreuve U61 Recommandations aux concepteurs de sujets pour l'épreuve U61 Durée : 2 heures Coefficient de l épreuve : 2 Le sujet repose sur un dossier documentaire constitué de parties indépendantes qui prennent appui

Plus en détail

Mesures transitoires et bonnes pratiques de gestion des documents numériques. Proposées par le Sous-comité des archivistes

Mesures transitoires et bonnes pratiques de gestion des documents numériques. Proposées par le Sous-comité des archivistes Mesures transitoires et bonnes pratiques de gestion des documents numériques Proposées par le Sous-comité des archivistes 7 décembre 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. LA GESTION DES DOCUMENTS NUMÉRIQUES : POUR

Plus en détail

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager]

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager] Page1 2009 Association des archivistes français Référentiel métiers [Archiviste manager] Vous trouverez dans ce document la liste des activités, savoirs, savoir-faire et savoir-etre correspondant au métier

Plus en détail

Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

P2A POLITIQUE ET PRATIQUES D'ARCHIVAGE (SPHÈRE PUBLIQUE)

P2A POLITIQUE ET PRATIQUES D'ARCHIVAGE (SPHÈRE PUBLIQUE) PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Sous-direction des opérations Bureau conseil Archivage électronique sécurisé P2A

Plus en détail

Conformité aux exigences de la réglementation "21 CFR Part 11" de la FDA

Conformité aux exigences de la réglementation 21 CFR Part 11 de la FDA Conformité aux exigences de la réglementation "21 CFR Part 11" de la FDA Définition de la réglementation 21 CFR partie 11 Au cours de la dernière décennie, l'industrie pharmaceutique a très rapidement

Plus en détail

L archivage numérique

L archivage numérique L archivage numérique Françoise BANAT-BERGER Direction des Archives de France 01 40 27 62 65 francoise.banat-berger@culture.gouv.fr Jeudi 1 Archivage électronique - Nice La direction des Archives de France

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME?

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? AUTEUR : HEFAIEDH MYRIAM DOSSIER TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION

Plus en détail

Directive sur la gestion électronique des affaires (GEVER)

Directive sur la gestion électronique des affaires (GEVER) Le Conseil-exécutif du canton de Berne Der Regierungsrat des Kantons Bern Directive sur la gestion électronique des affaires (GEVER) Le Conseil-exécutif exécutif du canton de Berne, vu l article 15, alinéa

Plus en détail

Système de Gestion de Contenus d entreprises

Système de Gestion de Contenus d entreprises Système de Gestion de Contenus d entreprises OUDJOUDI Idir, H.HOCINI Hatem. Centre de développement des technologies avancées Cité 20 Août Baba Hassan Alger Algérie Tél. 0(213)351040, Fax : 0(213)351039

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF 315 NF Petite Enfance PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de

Plus en détail