MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES"

Transcription

1 MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES Titre : Politique de visite aux patients hospitalisés Codification : Niveau d application : Général Responsable : Direction des opérations Approuvée par : Conseil d administration cliniques Le : 9 janvier 1992 En vigueur le : Janvier 1992 Signature : Révisée le : 28 avril PORTÉE : La politique de visite aux patients hospitalisés s adresse à tous les parents et visiteurs de patients hospitalisés au CHU mère-enfant Sainte-Justine. Elle s adresse aussi à tous les membres du personnel, aux médecins et professionnels de la santé concernés par la présence de visiteurs, au personnel de la sécurité responsable du contrôle des accès et de la sécurité en général, ainsi qu aux gestionnaires. Elle est effective en tout temps, bien que ses modalités d application puissent faire l objet d ajustements selon certaines circonstances particulières. Elle explique les balises servant à encadrer la gestion des visites au CHU Mère-Enfant Sainte-Justine et elle peut être complétée par des règles spécifiques aux différentes unités de soins ou programmes. 2. BUT ET OBJECTIFS : But : Permettre aux familles et aux proches de rendre visite aux patients hospitalisés conformément à des principes et à des règles établis. Objectifs : - Favoriser la présence des personnes significatives auprès des mères et des enfants, selon des modalités adaptées à leurs besoins et à leur condition; - Prévenir les risques de transmission d infections aux patients hospitalisés ; - Assurer la sécurité des clientèles vulnérables à l égard des risques associés à l environnement (la violence, les infections, les vols ) ; - Contrôler l accès des visiteurs aux unités de soins. 3. PRINCIPES DIRECTEURS La politique de visite aux patients hospitalisés repose sur les principes directeurs suivants : - En accord avec sa philosophie de partenariat avec la famille, le CHU mère-enfant considère qu il faut encourager la présence des personnes significatives auprès du patient hospitalisé et que cela comporte des effets bénéfiques; - Il faut tenir compte des besoins spécifiques des familles et des conditions des patients dans la gestion des règles de visite;

2 - Compte tenu notamment de l intensité des soins et de la durée limitée de la plupart des séjours hospitaliers, les visites doivent le moins possible perturber les activités cliniques; - Il importe, tout en favorisant la présence des proches auprès des patients hospitalisés, d assurer la sécurité des patients, des familles et des membres du personnel; - Il importe d assurer une prévention adéquate de la transmission des infections. 4. RÈGLES DE VISITE 4.1. Parents ou personnes significatives : - Les parents (père, mère) ou la/les personnes significatives ont droit de visite en tout temps. Ceci inclut un nombre maximum de 2 personnes à la fois; - Au moment de l admission du patient, deux «cartes de visiteur» sur lesquelles sont inscrits le nom de l enfant et la date d admission, sont remises par le personnel de l unité aux parents ou aux personnes significatives du patient. Cette «carte de visiteur» autorise la présence de la personne au chevet du patient en dehors des heures générales de visites. Le visiteur doit l avoir en sa possession dès l entrée jusqu à la sortie de l hôpital; - Entre 20H30 et 6H00, deux accès à l hôpital sont disponibles pour les parents ou les personnes significatives, soit celui de l entrée principale et celui de l urgence (tous deux donnant sur Côte Sainte-Catherine). Ces accès sont contrôlés par des agents de sécurité qui procèdent à une vérification systématique des personnes qui entrent et qui sortent; - Entre 20H30 et 6H00, seuls les parents ou personnes significatives munis de la «carte de visiteur» et ayant signé un registre prévu à cet effet à l un des postes de sécurité, peuvent accéder aux unités de soins, dans le but de rendre visite à un patient hospitalisé. À défaut de pouvoir présenter sa «carte de visiteur», une vérification sur la présence du visiteur sera faite auprès de l infirmière responsable du patient. S il y a nonconformité au règlement, le visiteur sera invité à quitter les lieux; - La cohabitation de nuit n est autorisée qu à une seule personne, soit un parent ou une personne significative autorisée. Chaque soir avant 23H00, cette personne doit aviser l infirmière responsable du patient ou la personne désignée sur l unité, de son intention de cohabiter. Des restrictions peuvent s appliquer en fonction de l organisation physique des unités; - Les parents ou personnes significatives doivent remettre leur «carte de visiteur» à l infirmière au moment du congé du patient Autres visiteurs : - Les heures de visites générales sont les suivantes : TOUS LES JOURS : DE 18H30 À 20H30 SAMEDI, DIMANCHE ET JOURS FÉRIÉS : DE 14H00 À 16H00 ET DE 18H30 À 20H30; - Durant ces heures, un maximum de 3 personnes (incluant les parents) peuvent être présents au chevet de l enfant; - Dix minutes avant la fin et à la fin de chaque période de visites, soit à 15H50 et 16H00 les fins de semaine et à 20H20 et 20H30 tous les jours, un message sera lancé à l appel général, annonçant la fin des heures de visites et invitant les visiteurs à quitter l établissement; 2

3 - Dès l annonce à l appel général, des agents de sécurité procéderont à une tournée de l ensemble des unités de soins pour s assurer du départ des visiteurs et intervenir auprès des personnes qui retardent leur départ ou refusent de quitter Limites et particularités : - Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à rendre visite à un patient hospitalisé, même s ils sont accompagnés d un adulte. Cependant, dans certaines circonstances (ex : hospitalisation prolongée, état critique d un patient), la présence d un enfant de moins de 12 ans (fratrie ou personne significative) pourra être autorisée, après arrangement avec l infirmière responsable du patient et évaluation de l état de santé de l enfant visiteur; - En tout temps et sans exception, une personne qui présente des symptômes d infection (toux, fièvre, diarrhée, éruptions) n est pas autorisée à rendre visite à un patient hospitalisé; - Tous les visiteurs doivent respecter en tout temps les consignes générales ou les demandes qui leur sont formulées afin de prévenir les infections (ex. : lavage des mains, port de masque); - En accord avec la politique du CHU mère-enfant sur la non-violence, aucune situation de violence verbale ou physique impliquant des visiteurs et/ou des membres du personnel, ne sera tolérée; - Malgré les droits et obligations de la présente politique, certaines situations peuvent entraîner une modification aux règles prévues et restreindre davantage les droits de visites lors de situations telles : Instabilité de l état de santé du patient Risque de contamination (épidémie, directives de la santé publique, etc.) Ordre de Cour Mesures d urgence - En respect de la présente politique, des modalités particulières à certains services peuvent exister. Celles-ci sont communiquées aux parents et aux personnes significatives par l infirmière responsable au moment de l admission. Elles peuvent être décrites dans la documentation d accueil spécifique à l unité de soins (livret d accueil, brochure, règles de vie, etc.). Les éléments principaux de ces modalités sont décrits à l annexe I. 5. RESPONSABILITÉS 5.1. Le service de sécurité : - Veiller au bon ordre sur les unités de soins durant les heures générales de visites et intervenir auprès des visiteurs qui ne respectent pas les règles prévues à la politique de visite; - S assurer que les visiteurs quittent les unités de soins à la fin de chaque période de visites générales, soit à 16h00, les fins de semaine, et à 20h30, tous les jours; - Contrôler l arrivée de tous les visiteurs qui se présentent par l entrée principale ou par l urgence entre 20h30 et 6h00 et procéder à l enregistrement de ceux-ci dans le registre prévu à cet effet; - Procurer, à la demande, le soutien nécessaire au personnel des unités de soins, lors de situations conflictuelles en regard de la présence de visiteurs auprès d un patient. 3

4 5.2. Le personnel des unités de soins - Informer les parents ou les personnes significatives des règles prévues à la politique de visite du CHU mère-enfant Sainte-Justine et inviter ces derniers à s y conformer; - Remettre aux parents deux «cartes de visiteur» en expliquant les modalités de leur utilisation; - Contrôler la présence des visiteurs au chevet des patients en vertu des règles définies dans la politique de visites; - Face à un visiteur qui refuse de se conformer aux règles de visites, réclamer de ce dernier qu il respecte les règles en vigueur en lui fournissant l information et les explications nécessaires à cet effet; - Faire appel à l infirmière-chef ou à la coordonnatrice et ensuite, si cela s avère nécessaire, à l agent de sécurité pour tenter de régler tout conflit qui persiste au-delà des démarches prévues à l alinéa précédent; - Tenir, sur chaque unité de soins, le registre des personnes qui cohabitent la nuit en y consignant les informations requises Les gestionnaires des programmes et des services - Communiquer aux membres de leur personnel, le contenu de la politique de visites et s assurer de son application selon les spécifications prévues; - S assurer de la mise en place et de la disponibilité du matériel requis pour la communication des informations d intérêt pour la clientèle et le public en général; - Intervenir auprès de la clientèle lors de situations de conflits n ayant pu être résolues par le personnel du service La Direction des opérations cliniques - Contrôler l application de la présente politique et en rendre compte à la Direction générale. 4

5 ANNEXE I POLITIQUE DE VISITE AUX PATIENTS HOSPITALISÉS MODALITÉS PARTICULIÈRES À CERTAINS SERVICES SOINS INTENSIFS PÉDIATRIQUES (3 e bloc 2) - Après arrangement avec l assistante infirmière-chef, on permet aux parents d autoriser la présence de personnes significatives, afin de leur donner un répit; - Quatre visiteurs préalablement désignés ont droit de visite en présence d un parent chaque jour entre 14H00 et 15H30 et entre 18H30 et 20H30, tout en respectant la limite de 2 visiteurs à la fois au chevet du patient. OBSTÉTRIQUE (4 e ) - Le conjoint a droit de visite 24 heures par jour; - La cohabitation par le conjoint est permise dans les chambres privées seulement. GREFFE DE MOËLLE (3 e - V) : - Les parents ont droit de visite chaque jour entre 8H00 et 20H00; - Des personnes significatives désignées par les parents peuvent rendre visite au patient chaque jour entre 18H30 et 20H30. PSYCHIATRIE (13-18 ans) B bloc 7: - Les visiteurs, parents ou personnes significatives, enfants ou adultes ont droit de visite au nombre de deux personnes par patient; - Les heures de visites sont : Mardi et jeudi : 18H30 à 21H00; Samedi, dimanche et jours fériés : 14H00 à 16H00 et 18H30 à 21H00. PSYCHIATRIE (6-12 ANS) C bloc 8: - Les parents et la fratrie ont droit de visite selon l horaire suivant : Mardi et jeudi : 18H00 à 20H00 Samedi, dimanche et jours fériés : 13H00 à 16H00 et de 18H00 à 20H00. NÉONATALOGIE Consignes générales - Les parents peuvent être présents en tout temps au chevet de leur(s) enfant(s); - Les parents déterminent les quatre (4) visiteurs qui auront un droit de visite pendant la durée totale de l hospitalisation. Ce sera toujours les quatre (4) mêmes visiteurs; - Le visiteur doit toujours être accompagné par un parent lors de sa visite; - Tous les visiteurs doivent se présenter à la réception avant leur visite auprès de l enfant afin de satisfaire les procédures nécessaires; 5

6 - Tous visiteurs ayant les symptômes suivants sont priés de ne pas se présenter à l unité néonatale : toux, écoulement nasal, fièvre, diarrhée, nausée et vomissement; - Tous les visiteurs peuvent se voir interrompre ou reporter leur visite en tout temps par un membre du personnel soignant. Nombre de visiteurs : Durée de la visite : Heures de visites 2 visiteurs par jour/famille 10 minutes par visiteur 14H00 à 16H00 18H30 à 20H30 Consignes particulières pour les visites aux soins intensifs : - Deux (2) personnes peuvent être au chevet de l enfant en même temps; - Un contrôle des maladies infectieuses est obligatoire avant la visite au chevet de l enfant et ce, avant chaque visite; - Le port de la blouse et du masque est obligatoire pour tous les visiteurs; - Les visiteurs ne doivent pas toucher aux enfants; - Aucune visite de la fratrie. Consignes particulières pour les visites aux soins intermédiaires : - La visite se fait par le biais de la fenêtre de la salle où séjourne l enfant; - Visite de la fratrie permise par le biais de la fenêtre (âgé minimum 4 ans). 6

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES CHU Sainte-Justine

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES CHU Sainte-Justine MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES CHU Sainte-Justine Titre : Politique d utilisation des appareils mobiles de communication au sein de l établissement Codification : 0 7 1 5 0 3 0 0 0

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT EHPAD Maison de Retraite Les Tilleuls 21 Place du 11 Novembre 38380 ENTRE DEUX GUIERS Téléphone : 04 76 66 07 76 Mail : mre2g@wanadoo.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES...

Plus en détail

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01)

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) adoptée par le conseil d administration le 21 mai 2008 (résolution CHA-139-2008-12) Cette politique abroge et remplace: la

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14-CA(AMT)-15 Politique relative à la gestion des accès sur les sites

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF Code : Politique 1.1 Date d entrée en vigueur : Le 25 novembre

Plus en détail

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL FICHE DE POSTE Intitulé du poste INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL Identification du service Localisation : Le service de Santé au travail se situe au pavillon 6 dans le parc de la Fondation Sabatié. Le service

Plus en détail

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation 17 rue d Hapéténia 64 702 Hendaye cedex Tél : 05 59 20 70 33 Fax : 05 59 48 07 63 direction@stvincentconcha.fr Bienvenue Plan d accès

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA

MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA Chaque Carte Entreprise est régie par les modalités énoncées dans cette Convention. Votre première utilisation

Plus en détail

Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux

Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux Le présent règlement s applique aux temps périscolaires et extrascolaires de la Ville d Issy-les- Moulineaux et du CLAVIM

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES Règlement intérieur de la restauration scolaire et des activités péri et extra scolaires de la ville de Gardanne -=-=-=-=-=- ARTICLE 1 OBJET DU REGLEMENT Le présent règlement a pour objet de préciser les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A Le ministre de la santé

Plus en détail

CADRE ORGANISATIONNEL DU SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE SAINT-JEAN-BAPTISTE

CADRE ORGANISATIONNEL DU SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE SAINT-JEAN-BAPTISTE CADRE ORGANISATIONNEL DU SERVICE DE GARDE DE L ÉCOLE SAINT-JEAN-BAPTISTE (Guide pratique à l intention des parents et des enfants) Préparé par : Jean Thivierge Technicien en service de garde Révisé le

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE POUR LES ENFANTS DU RPI CHENE-BERNARD, LA CHAINEE DES COUPIS, GATEY, PLEURE, SERGENON CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE 1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE Le code de la santé publique (CSP) considère les structures d HAD comme des alternatives à l hospitalisation. L article R. 6121-4 du CSP définit que

Plus en détail

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE [BÉNÉFICIAIRE UNIQUE] III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES HAIZPEAN LIVRET D ACCUEIL

ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES HAIZPEAN LIVRET D ACCUEIL ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES HAIZPEAN LIVRET D ACCUEIL Livret d Accueil version mars 2014. Page 1 sur 11 La maison de retraite HAIZPEAN a ouvert ses portes le 16 novembre

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE 0 Page2 Sommaire Le droit au respect de la vie privée des personnes hospitalisées et des personnes prises en charge dans des structures médico-sociales... 3 Qu

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DE NIVEAU I EN MEDECINE GENERALE

CONVENTION DE STAGE DE NIVEAU I EN MEDECINE GENERALE CONVENTION DE STAGE DE NIVEAU I EN MEDECINE GENERALE La convention est passée entre, - Le directeur général du centre hospitalier et universitaire de TOURS, - Le doyen de la faculté de médecine de TOURS,

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A Version consolidée au 2 septembre 2007 Le ministre de la santé et des solidarités,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES La Ville met en place différents accueils périscolaires à destination des enfants de maternelle et d élémentaire dans toutes ses écoles. Ces accueils de loisirs

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR COLOR ADO ACM 11-14. Applicable à partir de septembre 2015. Règlement intérieur Color Ado / ACM 11-14 1

RÈGLEMENT INTÉRIEUR COLOR ADO ACM 11-14. Applicable à partir de septembre 2015. Règlement intérieur Color Ado / ACM 11-14 1 RÈGLEMENT INTÉRIEUR COLOR ADO ACM 11-14 Applicable à partir de septembre 2015 Règlement intérieur Color Ado / ACM 11-14 1 Préambule Le présent règlement régit le fonctionnement de la structure d accueil

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

COMMUNE DE COURTISOLS CENTRE DE LOISIRS CANTINE CLSH 03 26 66 01 61

COMMUNE DE COURTISOLS CENTRE DE LOISIRS CANTINE CLSH 03 26 66 01 61 COMMUNE DE COURTISOLS CENTRE DE LOISIRS CANTINE CLSH 03 26 66 01 61 garderie.courtisols@orange.fr REGLEMENT INTERIEUR ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 ARTICLE 1. Objet Le Centre de Loisirs/Cantine est agréé par

Plus en détail

Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16

Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16 Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16 Titre : Détermination de la réanimation cardio respiratoire et des niveaux d intensité thérapeutique Date de révision : 2015-11-05

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE JORF n 106 du 6 mai 2006 texte n 3 ARRETE Arrêté du 2 mai 2006 pris en application de l article 4 du décret n 2005-617 du 30 mai 2005 relatif à la rétention administrative et aux zones d attente pris en

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE 01/09/1998 I - Définition 1.1 - Raison d être Agents chargés de l assistance au personnel

Plus en détail

TAP REGLEMENT INTERIEUR

TAP REGLEMENT INTERIEUR TAP REGLEMENT INTERIEUR L organisation des TAP (temps d activités périscolaire) consécutive à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires ne constitue pas une obligation légale pour les communes, mais

Plus en détail

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR PRÉAMBULE Le présent document est un modèle mis à la disposition des ASBL PO de l enseignement catholique s inspirant des principes

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

(Approuvé par délibération du Conseil Municipal)

(Approuvé par délibération du Conseil Municipal) REGLEMENT INTERIEUR PERISCOLAIRE DES ACTIVITES PERISCOLAIRES FACULTATIVES, DE 15H30 A 16H15 ET DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE D ANDÉ (Approuvé par délibération du Conseil Municipal) Dispositions

Plus en détail

Règlement intérieur du service scolaire et périscolaire Restauration, garderies, étude surveillée

Règlement intérieur du service scolaire et périscolaire Restauration, garderies, étude surveillée ANNEE SCOLAIRE Service Scolaire et Périscolaire 2015 / 2016 Impasse des prés 73370 Le BOURGET DU LAC Tél : 04 79 25 31 68 @ : serviceperiscolaire@lebourgetdulac.fr Site internet de la Ville www.mairie-lebourgetdulac.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. 2.1 : les conditions d admission Planète Jeunes accueille les jeunes qui sont dans leur quinzième année jusqu à 17 ans révolus.

REGLEMENT INTERIEUR. 2.1 : les conditions d admission Planète Jeunes accueille les jeunes qui sont dans leur quinzième année jusqu à 17 ans révolus. REGLEMENT INTERIEUR Préambule L accueil Planète Jeunes est un service public municipal. Le Conseil Municipal entérine le projet éducatif pour l enfance et la jeunesse. La direction de Planète Jeunes conçoit

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION DES PANNEAUX D AFFICHAGE ÉLECTRONIQUE

POLITIQUE D UTILISATION DES PANNEAUX D AFFICHAGE ÉLECTRONIQUE POLITIQUE D UTILISATION DES PANNEAUX D AFFICHAGE ÉLECTRONIQUE 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS La Ville de Sainte-Julie dispose de panneaux d affichage électronique sur son territoire. La présente Politique d

Plus en détail

Contrat Type. A.S.B.L. - Statuts

Contrat Type. A.S.B.L. - Statuts http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net A.S.B.L. - Statuts Auteur: Me François Collon, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD)

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Centre Hospitalier St-Jacques de Saint-Céré «Prendre soin en Haut-Quercy» CONTRAT DE SEJOUR Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) du

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE Adoptée par le Comité d éthique de la recherche et le Conseil d administration du CHU Sainte-Justine le 16 juin 2004

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

Hôpital & Maison de Retraite

Hôpital & Maison de Retraite Etablissement Adhèrent Hôpital & Maison de Retraite TdM / 07-02-05 - Réglement Intérieur de l'etablissement - Version du 18 janvier 2007.doc REGLEMENT INTERIEUR DE L ETABLISSEMENT. (Règlement de Fonctionnement

Plus en détail

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS REGLEMENT DES SERVIICES PERIISCOLAIIRES DE LA COMMUNE DE TOURRETTES 1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS 1.1 Bénéficiaires des services Les services périscolaires sont proposés aux familles des enfants

Plus en détail

Règlement et Règles de procédure du Registre international

Règlement et Règles de procédure du Registre international Doc 9864 Règlement et Règles de procédure du Registre international Sixième édition 2014 Organisation de l aviation civile internationale Doc 9864 Sixième édition ADDITIF N o 1 13/2/15 ORGANISATION DE

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Unité de Surveillance Continue Médicale (USCM) Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans l Unité de Surveillance

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects de la garde d

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES Applicables à compter du 16 septembre 2015. Article 1 Dispositions générales : La Cinémathèque française est une association régie par la

Plus en détail

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 janvier 2011. LETTRE RECTIFICATIVE au projet de loi (n 2494) relatif

Plus en détail

1. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L ENFANT 2. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES PARENTS

1. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L ENFANT 2. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES PARENTS FICHE D'INSCRIPTION ********************* ACCUEIL PERISCOLAIRE Commune de FITZ JAMES 1. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L ENFANT NOM :. PRENOM : Date de naissance : CLASSE :... ECOLE :... ADRESSE :...... Tel

Plus en détail

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6 Contrat de séjour PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent. Les particuliers appelés

Plus en détail

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes Cocher les cases des compétences maîtrisées I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes COMPETENCE 1 : Organiser la surveillance des élèves

Plus en détail

Nouveau règlement fixant les critères d'admission et les modalités d'inscription à la crèche de la commune de Roeser.

Nouveau règlement fixant les critères d'admission et les modalités d'inscription à la crèche de la commune de Roeser. Règlement d inscription au service Maisons relais - Crèche de la Commune de Roeser Nouveau règlement fixant les critères d'admission et les modalités d'inscription à la crèche de la commune de Roeser.

Plus en détail

I. Présentation de l établissement Page 2. II. Admission Page 3. III. Vie quotidienne..page 4 à 7. IV. Aspects médicaux et dépendance Page 8 à 9

I. Présentation de l établissement Page 2. II. Admission Page 3. III. Vie quotidienne..page 4 à 7. IV. Aspects médicaux et dépendance Page 8 à 9 I. Présentation de l établissement Page 2 II. Admission Page 3 III. Vie quotidienne..page 4 à 7 IV. Aspects médicaux et dépendance Page 8 à 9 V. Aspects financiers...page 10 VI. Aspects administratifs..page

Plus en détail

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 PROCEDURE D ACCUEIL CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR 9 : CLASSEUR 10 : CLASSEUR 11 : SERVICES

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 1 LIVRET D ACCUEIL U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 2011 2 SOMMAIRE Définition / Présentation Présentation des locaux Présentation de l équipe médicale et paramédicale Présentation

Plus en détail

Halte d Enfants Multi-lieux. Règlement intérieur 2012-201

Halte d Enfants Multi-lieux. Règlement intérieur 2012-201 Halte d Enfants Multi-lieux Règlement intérieur 2012-201 2013 1 Préambule : L établissement d accueil de jeunes enfants «Petite Pomme», géré par le Centre Intercommunal d Action Social (C.I.A.S), assure

Plus en détail

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Section 1 Service de garde 1. Définition : Les services de garde en milieu scolaire

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit

La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit Article issu de la lettre d information SHAM N 52 Août 2012 L'article L 1110-4 du code de la santé publique prévoit que le secret

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS ASSOCIES A L ECOLE NOUVEAU Rentrée 2012

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS ASSOCIES A L ECOLE NOUVEAU Rentrée 2012 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS ASSOCIES A L ECOLE NOUVEAU Rentrée 2012 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT 1. Horaires et jours de fonctionnement : L ALAE fonctionne les lundis, mardis, jeudis et vendredis

Plus en détail

Protocole d intervention en situation de crise

Protocole d intervention en situation de crise Protocole d intervention en situation de crise École : Date : 20 1) Personnes répondantes au protocole Personnel régulier Substituts 2) Nom de code 3) Lieux pouvant accueillir l élève en difficulté 4)

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure enquête et analyse d accident/incident

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure enquête et analyse d accident/incident Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 10 juin 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 11 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d

Plus en détail

Révisé en décembre 2004/March 2010. Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002

Révisé en décembre 2004/March 2010. Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002 Révisé en décembre 2004/March 2010 Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002 Table des matières Chapitre I : Principes généraux... 2 Chapitre II : Secret professionnel... 3 Chapitre III : Obligations

Plus en détail

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O.

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. PROCÉDURE PRO-10-001 Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. Procédure organisationnelle Procédure de gestion

Plus en détail

Considérant la volonté commune de l Université Laval et [Partenaire] de contribuer au cours [Sigle- Intitulé] de la Faculté ;

Considérant la volonté commune de l Université Laval et [Partenaire] de contribuer au cours [Sigle- Intitulé] de la Faculté ; PROTOCOLE DE STAGE ENTRE l Université Laval et la Faculté [nommer] Québec (Québec) G1V 0A6, Canada ET [Partenaire] [Adresse complète] Considérant le désir de l Université Laval et de la Faculté [nommer],

Plus en détail

les étudiants en soins infirmiers

les étudiants en soins infirmiers Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Brochure informative pour les étudiants en soins infirmiers L Hôpital Ambroise Paré vous souhaite la bienvenue. Pour

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE Procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des clauses

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TEMPS D ACTIVITES PEDAGOGIQUES (TAP)

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TEMPS D ACTIVITES PEDAGOGIQUES (TAP) REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TEMPS D ACTIVITES PEDAGOGIQUES (TAP) GENERALITES Les TAP sont de la compétence de la Communauté de Communes dont elle a confié la gestion au CIAS, Le CIAS assure l'organisation

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Objectifs Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Charte du comité sur les conflits Adoptée le 11 décembre 2014 Le Conseil d administration (le

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL CONGRÈS EXTRAORDINAIRE 2014 ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL 29 août 2014 INTRODUCTION La Haute Autorité de l Union a été élue à l occasion du Bureau politique du 22 janvier 2014 dont le

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

CONSERVATION DES REGISTRES

CONSERVATION DES REGISTRES CONSERVATION DES REGISTRES DOSSIERS DES ENFANTS Paragraphe 6(1) Le titulaire de licence tient des registres à jour contenant les renseignements relatifs à chaque enfant inscrit et sa famille pendant la

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 1) CONTEXTE GÉNÉRAL 1.1) INTRODUCTION Le Conseil municipal reconnaît que les communications avec le public et les communications entre employés et élus jouent un rôle majeur

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent (CSSS-06) & Hôpital Sacré-Cœur de Montréal 20

Plus en détail

Le CSSS de Chicoutimi

Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et 3 300 employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS DE BIEVRE-ISERE COMMUNAUTE (ACCUEILS DE LOISIRS ET PERISCOLAIRES)

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS DE BIEVRE-ISERE COMMUNAUTE (ACCUEILS DE LOISIRS ET PERISCOLAIRES) En vigueur à compter du 1 er septembre 2014 REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS DE BIEVRE-ISERE COMMUNAUTE (ACCUEILS DE LOISIRS ET PERISCOLAIRES) Bièvre Isère Communauté met

Plus en détail

2015-2016. Mise à jour : Mai 2015 Doc. 9

2015-2016. Mise à jour : Mai 2015 Doc. 9 2015-2016 Mise à jour : Mai 2015 Table des matières 1. Orientation et mandat 3 2. Programme d activités. 3 3. Règles de vie.. 4 4. Inscription 4 5. Horaire du service de garde. 5 6. Tarification. 6 7.

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

ALSH / ALAE 3 11 ans

ALSH / ALAE 3 11 ans ALSH / ALAE 3 11 ans A CONSERVER PAR LA FAMILLE Le fonctionnement de l ALSH et de l ALAE DOSSIER D INSCRIPTION INDIVIDUEL ANNUEL PAR ENFANT OBLIGATOIRE à déposer dûment rempli au bureau de direction ALSH-ALAE

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur

Règlement d Ordre Intérieur Règlement d Ordre Intérieur Identification : Mon Chez Nous asbl, rue du Béatam, 5 7370 ELOUGES (centre d hébergement et d accueil pour personnes handicapées adultes). Président : Marc Crombez Date APC

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail