Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques"

Transcription

1 Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques 1.1. Base légale Au Grand-Duché de Luxembourg, l infirmier/ière à le droit de réaliser le sondage vésical sur prescription médicale en dehors de la présence d un médecin. Exception: premier sondage vésical chez un homme en rétention urinaire Dans ce cas l infirmier convient avec le médecin ordonnateur du moment, consigné au dossier, où il exécutera le sondage. Lorsque l infirmier compte procéder à l exécution du sondage il prévient l ordonnateur ou son remplaçant désigné pour que celui-ci puisse intervenir dans le délai qu il juge adapté en fonction de la situation. Définition On distingue - Le cathéter suspubien (syn. Cystofix, cystocath): Il s agit d un cathéter qui est introduit par le médecin - sous anesthésie locale et sous des conditions aseptiques chirurgicales - à travers la paroi abdominale dans la vessie et qui reste en place pendant un laps de temps assez long. Il est fixé à l intérieur avec un ballon ou à l extérieur à la peau avec des fils. (Soins v. problème en collaboration : risque d infection COSPI 12SI) - La sonde à demeure transuréthrale : elle est introduite dans la vessie par l urètre et y reste pendant un certain temps pour évacuer l urine en continu. Elle est fixée à l intérieur par un ballon - Le sondage unique, où la sonde est introduite dans la vessie par l urètre et est enlevée après que le but diagnostique ou thérapeutique soit atteint. - Le sondage intermittent où l on procède à intervalles réguliers à un sondage unique 1.3. Indications - Buts diagnostiques : Introduction rétrograde de produits de contraste dans l urètre (urétrographie), dans la vessie (cystographie), dans les uretères jusqu au bassinet (pyélographie rétrograde) Sondage de l urètre en cas de rétrécissement avec diamètre inconnu Détermination de l urine résiduelle Prélèvement d urine pour un examen en laboratoire (culture d urine) Examen urodynamique pour le diagnostic des voies urinaires inférieures Différenciation entre rétention urinaire et anurie - Buts thérapeutiques Troubles de la vidange vésicale; troubles neurogènes, postopératoires à cause de gonflements dans le bas-ventre, quantité d urine résiduelle élevée Vidange préopératoire de la vessie (intervention sur l appareil urinaire, intervention de longue durée) Pour permettre la guérison d escarres profondes (protection des plaies en cas d incontinence) Pour administrer un traitement médicamenteux par lavage resp. par instillation (chimiothérapie, antibiotiques ) Évacuation d une tamponnade de la vessie - Surveillance de l élimination urinaire: Diurèse horaire, en cas de risque d anurie Surveillance des urines après une intervention chirurgicale : quantité, couleur 1

2 1.4. Complications possibles pendant le sondage : Le sondage transurétral demande beaucoup de doigté; il est souvent difficile et fréquemment accompagné de complications; il peut être mortel suite à une septicémie et peut provoquer la stérilité chez l homme. Les risques principaux sont : - L infection (tous les examens invasifs de l urètre et de la vessie sont des interventions absolument stériles) - Les traumatismes (en cas d obstacle, le passage ne doit en aucun cas être forcé) - Les hémorragies 1.5. Principes généraux - Choix du matériel Dans un service spécialisé en urologie, la sonde est choisie selon un protocole médical préétabli ou selon ordonnance médicale. Les sondes vésicales sont à usage unique ; elles sont emballées stérilement et individuellement dans un sachet en plastic. Les différents matériaux : Latex : pour un sondage de courte durée ; le latex pur est souvent recouvert d une couche de silicone (risque d allergie) Silicone : pour un sondage allant jusqu à six semaines, bon contrôle d incrustations en cas de cathéters incolores, avec revêtement d argent (action bactéricide). Application comme cathéter suspubien ou comme cathéter en cas de néphrostomie Caoutchouc rouge : pour un sondage de courte durée. Produit naturel, ne convient pas pour personnes allergiques. Est utilisé pour grands ballonnets (100 ml) ou comme cathéter de lavage en cas d interventions urologiques PVC (chlorure de polyvinyle) : sondage unique ou intermittent Polyuréthane : pour un sondage allant jusqu à 6 semaines (ballon en latex = danger d allergie), ne durcissent pas, donc mêmes applications que sondes en silicone. Critères de choix pour éviter une lésion liée au matériel de la sonde - En cas de sondage de longue durée, remplacer le latex naturel et le caoutchouc naturel par le silicone (jusqu à 3 semaines) ou utiliser des cathéters hydrogel à revêtement téflon ou argent. - > 3 semaines : poser un cathéter suspubien (Cystocath, Cystofix ) Différentes formes de cathéters, le plus souvent désignés par le nom de leur inventeur : Tiemann, Foley, Nélaton, Mercier, 2

3 Différentes Tailles : Le diamètre extérieur de la sonde est exprimé en»charrières» (1 Ch = 1/3 mm) Le choix de la taille dépend de l anatomie du patient et des indications (vidange de la vessie : Ch 12 14, hématurie macroscopique : Ch 16 24). On distingue entre cathéters à 1, 2, ou 3 ouvertures (cathéter unique, permanent ou de lavage) et entre cathéters de différentes longueurs : chez l homme 40 cm de long, chez la femme 20 cm de long. Critères de choix pour éviter un traumatisme : Ouverture du cathéter : prendre charrière la plus petite possible usage systématique de produits de lubrification (gel d instillation) Remplissage du ballon seulement après que la sonde est introduite assez loin, remplir avec le volume minimal (le volume de remplissage est indiqué sur le cathéter)! ne jamais remplir le ballon une deuxième fois! Le sondage vésical ainsi que la manipulation du système récolteur d urine doivent se faire dans le strict respect des règles d asepsie: Lors du sondage : - Désinfecter au préalable les parties génitales avec un antiseptique adapté aux muqueuses, imbiber les tampons d antiseptique. - Si possible, utiliser un set à sondage contenant un champ stérile troué. - De préférence sonder en système fermé. - Utiliser des gants stériles pour manipuler le matériel stérile. Manipulation du sac à urines et du tuyau - En principe maintenir un système fermé ; si le sac à urines est à changer quotidiennement, désinfecter la connexion avec une compresse stérile et une solution alcoolique avant le branchement du nouveau sac stérile. - Lors de la vidange du sac à urine, veiller à ne pas contaminer le cône d écoulement. - Après vidange, sécher le cône d écoulement et désinfecter avec une compresse stérile imbibée d une solution alcoolique, afin de ne pas créer un bouillon de culture pour des germes; un sac de récolteur d urine avec cône d écoulement doit être changé en même temps que le cathéter (au plus tard). - Eviter de plier, de comprimer ou de tirer sur les tuyaux. - Contrôler régulièrement la perméabilité du cathéter et du tuyau évacuateur. - Ne pas clamper le tuyau pendant trop longtemps, parce qu une rétention d urine favorise la prolifération des germes et l infection des voies urinaires. - Eviter le reflux d urine : le sac à urines doit toujours être tenu et fixé en dessous du niveau de la vessie, pour éviter un reflux d urine potentiellement contaminée ; souvent les valves antireflux ne résistent pas à de telles pressions. S il n y a pas de valve anti-reflux, clamper brièvement le cathéter à la main ou avec le clamp prévu sur le cathéter lorsqu on tient le sachet plus haut que la vessie. - Ne pas poser le sac à urine sur le lit. - Placer le système d évacuation dans la fixation prévue à cet effet, éviter les boucles. - Éviter de mettre le sac à urine en contact avec le sol Soins du site de ponction du cathéter sus-pubien (cystofix) - Poser un pansement stérile transparent sur le site de ponction - Dans certaines institutions, le pansement est laissé pendant deux heures, puis enlevé et la douche est permise. Ou bien soigner comme un drain de plaie: - Surveillance des signes d inflammation au niveau de l orifice du drain et de la peau environnante. - Désinfecter le site de ponction de l intérieur vers l extérieur (en partant du site de ponction) ; en cas de souillure par du sang, nettoyer avec NaCl 0,9 %, sécher et désinfecter par après. 3

4 2. Fiche technique Sondage urinaire transurétral Illustrations Sonde Nelaton Ch. 12, avec unité de mesure de la température intégrée (à gauche), Sonde Tiemann, Ch. 12, (milieu) et Sonde Nelaton Ch16 (à droite). Réalisation de l activité des soins I. Préparation I.1. Recueil de données Informations concernant le patient - Identité (Nom, chambre, lit) - Sexe - Poids (BMI) - Indication du sondage de la vessie - Capacité de coopération (mobilité, orientation, ) - Langue - Informations au sujet des protocoles de soins de l institution - Standards hygiéniques - Matériel à disposition (set à sondage, cathéter urinaire ) I.2. Préparation du soignant - Hygiène des mains I.3. Matériel - Matériel lavage pour les soins d hygiène intime (chez des personnes dépendantes) - Gants non stériles - 1 sachet de poubelle - 1 haricot - Produit de désinfection pour surfaces (Meliseptol, Anios ) - Produits de désinfection pour les mains (Stérilium, ) - Antiseptique pour muqueuses (Braunol, Hibidil, Isobétadine gynéco, Octénisept) - 1 masque (si prévu dans le protocole hospitalier) - 1 champ stérile avec fenêtre si disponible - 1 champ stérile - 1 pair de gants stériles (taille adaptée) - 6 tampons stériles, 1 compresse stérile (5 tampons, 3 compresses) - 1 godet stérile pour mettre le désinfectant pour les muqueuses - 2 pincettes stériles - Instillagel (avec Xylocaine) : sonde glisse mieux - 1 cathéter vésical emballé stérilement (taille adaptée) - 1 sachet collecteur d urines emballé stérilement - 1 collecteur d urine 500ml (si prévu dans le set à sondage) - seringue(s) avec NaCl 0,9% ou Aqua dest. (quantité qui est indiquée sur le ballon du cathéter ou comme le Dr le demande). Ce matériel peut aussi être présent dans le set à sondage. - 1 crochet pour accrocher le sac à urines au lit (s il n ets pas déjà disponible au lit) - 1 système de fixation de la sonde Remarque : Dans différentes institutions ou services existent des sets à sondage. Sinon un set à pansement peut servir comme base et peut être complété avec le matériel nécessaire. 4

5 Mieux vaut prendre du matériel stérile de réserve avec dans la chambre afin d éviter des allers-retours. I.4 Préparation du bénéficiaire de soins 1 Informer celui-ci au sujet de : - L indication du sondage vésical - La réalisation - Le temps que la sonde urinaire va rester en place - Les règles à respecter dans le cadre de la prévention de l infection après le sondage - L importance d exécuter un soin d hygiène intime correcte o Chez la femme : laver direction vulve-rectum o Chez l homme : décalotter le prépuce Chez des patients dépendants faire un soin d hygiène correcte II. Exécution - Prévoir un paravent - Respecter les principes de la manutention : mettre le lit à bonne hauteur - Désinfecter le plan de travail avec le produit attitré - Mettre le masque (si prévu dans la procédure) - Désinfection des mains - Ouvrir le champ stérile et distribuer le matériel stérile à l aide d une pince stérile - Compresses (tampon) - Instillagel - Sonde vésicale - Sac à urine stérile - 1 pince stérile (champ) - récipient collecteur d urine 500ml (si prévu dans le set à sondage) - remplir le godet avec le désinfectant pour muqueuses - Si NaCl 0,9% ou aqua dest. ne sont pas prévus dans le set à sondage, mettre une seringue avec NaCl 0,9% à porté des mains. - Découvrir la partie inférieure du corps 1 BDS = bénéficiaire de soins 5

6 CHEZ LA FEMME Installer la BDS : - Position dorsale (si pas de contre-indication), jambes écartées - évt. glisser un bassin ou un coussin sous le siège - position latérale -> alternative chez des personnes très obèses (sondage par derrière) Mettre un peu de gel lubrifiant sur une compresse stérile et lubrifier le bout de la sonde. Si disponible poser le champ stérile troué sur la personne en laissant la partie intime accessible. Veiller à la stérilité des gants!!! Mettre le gobelet avec les tampons imbibés dans le lit sur le champ stérile, entre les jambes du bds. Prendre la pince stérile (dans le champ) avec la main dominante, désinfecter les parties génitales externes ; chaque tampon n est employé qu une fois. Si disponible, jeter les tampons employés dans le haricot Chronologie de la désinfection : - Tampon 1 : grande lèvre distale - Tampon 2 : grande lèvre proximale - Ensuite écarter les grandes lèvres avec la main nondominante (depuis lors ce gant n est plus stérile) - Tampon 3 : petite lèvre distale - Tampon 4 : petite lèvre proximale - Tampon 5 : entrée de l urètre - Tampon 6 : mettre devant l entrée du vagin Jeter la pincette Garder les lèvres écartées (ne pas lâcher) Si disponible, prendre le récipient avec la sonde vésicale et le sac à urines stériles avec la main dominante et déposer sur le champ stérile. Sinon, saisir la sonde urinaire avec la main dominante et laisser pendre le sachet collecteur des urines. Introduire la sonde avec un mouvement rotatoire d environ 3-4 cm dans l urètre. Pour localiser le méat, on peut demander à la personne de presser comme pour déféquer En introduisant, veiller à ne pas toucher la peau ou les muqueuses de la personne avec le gant ou la sonde stérile!! Si les urines sont visibles dans le cathéter, introduire le cathéter encore 2 cm de plus. Maintenir la sonde avec la main stérile et remplir le ballon avec la quantité de NaCl 0,9% ou d Aqua stérile prévue. Tirer légèrement (délicatement) sur la sonde urinaire. Fixer le sac à urines au crochet. 6

7 CHEZ l HOMME : Installer le BDS : - Position dorsale, légèrement surélevée, jambes étendues - Si on sonde sans champ stérile avec fenêtre, mettre alors une protection de lit sous les fesses et poser le haricot entre les jambes. Installer le plan de travail de manière à ce qu on puisse facilement atteindre le matériel avec la main dominante sans tordre le dos.(pex. Mettre le clapet de la table de nuit au-dessus les jambes du BDS) Désinfection des mains Mettre les gants stériles Si NaCl 0,9% ou Aqua stérile est dans le champ, l aspirer dans une seringue stérile et poser la seringue sur le champ stérile à portée des mains. Enlever le cathéter de son emballage stérile et y connecter le sac à urine stérile. Poser le système fermé dans le champ stérile. Décalotter le prépuce déjà pendant la toilette intime. Tenir le gland avec une compresse stérile (ou avec un gant stérile) dans la main non-dominante et tenir verticalement. Désinfecter avec 3 tampons tenus par une pince stérile (dans la main dominante), chaque fois du méat vers le bas du gland. Désinfecter le méat avec le 4 ième tampon. Jeter la pincette après la désinfection. Mettre l Instillagel stérile : d abord quelques gouttes sur l entrée de l urètre ensuite introduire doucement l embout de la seringue dans le méat et injecter (2-3ml), respecter 3-5 minutes pour que l anesthésie locale puisse agir! Fermer le méat afin d éviter que le gel ressorte. Si disponible, prendre avec la main dominante le récipient stérile avec la sonde urinaire et le sac à urines du champ stérile. Sinon prendre la sonde urinaire dans la main dominante et laisser pendre le sachet à urines Un étirement maximal du pénis favorise le sondage! Introduire la sonde avec un mouvement rotatoire jusqu à ce que l urine s écoule, ensuite introduire encore 1 cm. En aucun cas employer de la force lors du sondage! En cas de résistance, baisser le pénis légèrement ou tourner légèrement le bout du cathéter. Tenir la sonde avec la main stérile et remplir le ballon avec du NaCl 0,9% ou Aqua stérile. Tirer légèrement (délicatement) sur la sonde urinaire NB. Après le sondage ne pas oublier de remettre le prépuce (sinon danger de paraphimosis)! 7

8 III. Suite du soin III.1. Pour le BDS / de la chambre - Enlever le matériel entre les jambes du BDS - Installer le BDS confortablement - Fixer la sonde avec un sparadrap à la cuisse (éviter de tirer dessus) - Contrôler la quantité d urines. Ne pas laisser s écouler plus que 500 ml en une fois (clamper entretemps), car risque de réflexe vagal et d hémorragie. - Education du BDS concernant l habillement avec la sonde et la manipulation correcte de la sonde et du système récolteur d urines. - Conseiller au BDS de boire plus que 2 L/jour (sauf contre-indications). III.2. Rangement du matériel - Éliminer les déchets - Ranger le matériel restant III.3. Pour le soignant - Hygiène des mains III.4. Documentation Inscrire le sondage vésical dans le dossier des soins : - Date - Type de sonde - Charrière - Volume de liquide dans le ballon - Noter les réactions du BDS (transmissions ciblées) - Documenter les jours suivants : diurèse, COQA. Remarque : En cas de sondage urinaire unique, on emploie un cathéter à sondage unique qui est enlevé immédiatement après le sondage. Le matériel destiné à prendre un échantillon d urine, vider la vessie en cas de rétention urinaire, mesurer le résidu vésical est à préparer en plus p.ex. tubes stériles, À part cela, les principes à respecter sont les mêmes que pour le sondage vésical à demeure. 8

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME Prépare le client et l environnement Salue le client et se présente Expliquer la procédure Assurer le confort et isole le patient Lavage

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Atelier Europharmat «LES SONDES DE FOLEY»

Atelier Europharmat «LES SONDES DE FOLEY» Atelier Europharmat «LES SONDES DE FOLEY» Teleflex Medical Igau-Edon Frédérique Gonsot Michel Sommaire Rappels anatomiques Définition - Indications du sondage Les sondes de Foleys : La structure d une

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

Insuffisance rénale aiguë (IRA)

Insuffisance rénale aiguë (IRA) AU PROGRAMME Insuffisance rénale aiguë (IRA) Processus dégénératif Classiquement, on distingue l insuffisance rénale aiguë (IRA) de l insuffisance rénale chronique (IRC). L IRA, contrairement à l IRC,

Plus en détail

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile Entretien du cathéter sus-pubien à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Suprapubic Catheter at Home [title of the original English version

Plus en détail

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter Cure Medical consacre 10 % de son revenu net à la recherche médicale en vue de la guérison des traumatismes médullaire et des troubles du système nerveux central. Pour plus d informations sur les progrès

Plus en détail

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L incontinence fréquente, de grave conséquence chez le sujet âgé. L incontinence

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Prévention de l infection urinaire. Chantal Léger

Prévention de l infection urinaire. Chantal Léger Prévention de l infection urinaire Chantal Léger Enquête PRIAM : Résultats Infections urinaires 24% Infections respiratoires hautes et basses confondues : 41% Répartition proportionnelle des infections

Plus en détail

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux soins de la plaie trachéale, à la réfection du pansement

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications Sommaire 1. Pré-requis 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications 3. Le plâtre 3.1. Buts: 3.2. Types de plâtres 3.3. Matériel 3.4. Confection / enlèvement d un plâtre

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE.

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. Vous allez être opéré(e) prochainement d'une hernie inguinale (au-dessus du ligament inguinal, ligament qui se trouve entre l'épine antérieure du bassin et le pubis)

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - K SOINS DES OREILLES K. 1. LE NETTOYAGE Action de nettoyer le pavillon de l oreille et le conduit auditif externe. BUTS - Maintenir l hygiène

Plus en détail

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi Torse Chester Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure Mode d emploi 1 Merci d avoir choisi le Torse Chester pour vos formations. Le Torse Chester permet aux médecins et

Plus en détail

Montage, surveillance et entretien du matériel de soins. CH de Saint-Quentin Service Hygiène 2015

Montage, surveillance et entretien du matériel de soins. CH de Saint-Quentin Service Hygiène 2015 Montage, surveillance et entretien du matériel de soins CH de Saint-Quentin Service Hygiène 2015 Réglementation Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture collaborent aux soins infirmiers dans

Plus en détail

Sondes de gastrostomie: gestion et soins. Françoise Fievet Infirmière Stomathérapeute

Sondes de gastrostomie: gestion et soins. Françoise Fievet Infirmière Stomathérapeute Sondes de gastrostomie: gestion et soins Françoise Fievet Infirmière Stomathérapeute Congrès dysphagie CHU Brugmann 26 Octobre 2007 Nutrition entérale >< parentérale Utilisation des voies digestives :

Plus en détail

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation.

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation. POSE ET ENTRETIEN D UNE SONDE VESICALE A DEMEURE EN PEDIATRIE VERSION N 2 Page 1/10 Date de validation : 11/06/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques et éducatifs permettant d assurer la pose et

Plus en détail

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires associées aux Soins (IUAS) de l adulte mai 2015

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Calendrier Mictionnel

Calendrier Mictionnel Pour plus d informations sur toutes les sondes LoFric, les services proposés par Wellspect HealthCare, les troubles urinaires et l intérêt de l auto, consultez www.lofric.fr Ce calendrier est également

Plus en détail

Notice d utilisation. Distributeur France :

Notice d utilisation. Distributeur France : Notice d utilisation La liberté au naturel! La coupe menstruelle LunaCup TM est une protection périodique innovante fabriquée en Finlande. Elle est facile et sûre d utilisation tout en présentant une alternative

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

GÉRER LE DISPOSITIF DE SONDAGE VÉSICAL CLOS

GÉRER LE DISPOSITIF DE SONDAGE VÉSICAL CLOS MODE OPÉRATOIRE GÉRER LE DISPOSITIF DE SONDAGE VÉSICAL CLOS MO INF 004 v4 03/2014 1/4 MODIFICATION APPORTÉE Procédure technique différenciée selon que le sondage est effectué chez un homme ou chez une

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties :

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties : Titre : APPAREIL PLEUR-ÉVAC Modèle : Teleflex Ref. A-6000-08 Utilisation : Lors de l installation d un drain thoracique Préparé par : Comité de techniques Approuvé par : Direction de la qualité, des pratiques

Plus en détail

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC 3M MC Directives d application et de retrait Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC Simples. Fiables. Réputés. Pansements de transparente Tegaderm

Plus en détail

SYSTÈMES DE DRAINAGE URINAIRE EN SYSTÈME CLOS RÜSCH. Pour une protection maximale contre les infections nosocomiales urinaires

SYSTÈMES DE DRAINAGE URINAIRE EN SYSTÈME CLOS RÜSCH. Pour une protection maximale contre les infections nosocomiales urinaires SYSTÈMES DE DRAINAGE URINAIRE EN SYSTÈME CLOS RÜSCH Pour une protection maximale contre les infections nosocomiales urinaires 2 introduction SIMPLES, SÛRS ET HYGIÉNIQUES : SYSTÈMES DE DRAINAGE URINAIRE

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

CE 0459 SS/CC 07/2003

CE 0459 SS/CC 07/2003 ASPIRATIONS TRACHEALES OU BRONCHIQUES ASPIRATEURS ATOMISOR CE 0459 Modèles : SV4G SV4P SV2 SVIG LA DIFFUSION TECHNIQUE FRANCAISE 114 à 120, rue Bergson B.P. 132 42003 SAINT-ETIENNE Cedex 1 Tél. 04.77.74.51.11

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

CPRE: principe duodénoscope

CPRE: principe duodénoscope CPRE: indications Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique peut être utile pour déterminer l origine de troubles hépatiques comme l'apparition d'un ictère (jaunisse), de douleurs abdominales, de

Plus en détail

SONDAGE VESICAL CLOS

SONDAGE VESICAL CLOS 1. OBJECTIF Assurer un bon écoulement des urines par sondage vésical, dans des conditions d asepsie optimale, afin de limiter le risque d infections urinaires. 2. DOMAINE D APPLICATION Professionnels médicaux

Plus en détail

PROTOCOLE SONDAGE VESICAL

PROTOCOLE SONDAGE VESICAL DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE SONDAGE VESICAL Date application : 18/09/2009 8page(s) (R/V) Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date A LECOQ/

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

AEROSOLS NON MEDICAMENTEUX ET OXYGENOTHERAPIE MOD 3: LES SOINS PROMOTION VAN GOGH 2015-2016 Novembre 2015 S. L ENFANT Que savez-vous? IFAS ST QUENTIN 2 IFAS ST QUENTIN 3 SOMMAIRE Aérosols non médicamenteux

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE Document réalisé par : Martine St-Amand, infirmière Céline Bolduc, inhalothérapeute Francine Paquin, conseillère en chirurgie France Faucher, infirmière Kathleen

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux Manuel d utilisation ROXY Aspirateur silencieux Veuillez lire ce manuel attentivement avant d'employer l'appareil. Veuillez garder ce manuel pour la future référence. CONTENU Instructions de sécurité...

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger Prévention de l infection et sondage urinaire Chantal Léger Enquête PRIAM : Résultats Conjonctivites infectieuses 5% Gastro-entérites 7% Zona 1% Autres 7% Infections urinaires 24% Infections d escarres

Plus en détail

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac.

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. On introduit le tube par le nez ou la bouche pour le faire

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

Entretien de la sonde vésicale à domicile

Entretien de la sonde vésicale à domicile Entretien de la sonde vésicale à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Urinary Catheter at Home [title of the original English version PL-0735]

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Déboucher un WC. Les bons outils. Les matériaux. Les équipements. Comment déboucher un WC? Débutant

Déboucher un WC. Les bons outils. Les matériaux. Les équipements. Comment déboucher un WC? Débutant Déboucher un WC Débutant Comment déboucher un WC? Épreuve incontournable des petits problèmes domestiques, déboucher un WC est une intervention à la portée de tous. Déboucheur liquide, ventouse, furet

Plus en détail

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice:

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice: 2 Remerciements Drain ventriculaire externe Chantal Lévesque, conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et regroupement clientèles Collaboratrice: Mme Sylvie Proulx, technicienne

Plus en détail

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V.

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Procédure n 5 Indice n 0 Page 1/2 Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Flash Date de mise en application

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées de retour à la maison, vous devez maintenant faire chaque jour des dialyses par voie péritonéale. voici un rappel des étapes à suivre et des symptômes à

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

DE L ELEVATEUR DE BAIN

DE L ELEVATEUR DE BAIN MODE D EMPLOI ET MANUEL TECHNIQUE DE L ELEVATEUR DE BAIN Consignes de sécurité importantes 2 Le produit 3 Batterie et chargeur 3 Indicateur de température et thermomètre. 4 La télécommande 4 Sommaire Utilisation

Plus en détail

Sondes et Cathéters Urinaires

Sondes et Cathéters Urinaires Sondes et Cathéters Urinaires La sonde urinaire est un instrument médical utilisé pour draîner la vessie en insérant dans la vessie du patient est gouttée sans avoir à déplacer physiquement. Ce procédé

Plus en détail

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Type de révision d une position dans la LiMA actuelle : B: modification du montant de remboursement maximal C: modification

Plus en détail

L Hospitalisation à domicile

L Hospitalisation à domicile L Hospitalisation à domicile Centre Hospitalier B.P. 70348 22303 LANNION Cedex 02.96.05.70.15 S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

Table des matières. Ambu et MultiMan sont des marques déposées de Ambu A/S

Table des matières. Ambu et MultiMan sont des marques déposées de Ambu A/S Table des matières Page 1. Introduction 34 2. Caractéristiques 34 3. Principes de fonctionnement 35 4. Système hygiénique 36 5. Préparation à l entraînement 37 6. Formation 41 7. Séparation de la peau

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA BASIC S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Basic.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS À LA RÉCEPTION DE L APPAREIL 5 INTRODUCTION 5 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES 6 MISE EN PLACE DE L APPAREIL 7 ASSEMBLAGE 7 MISE EN

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

SONDE D INTUBATION ENDOTRACHEALE TVT

SONDE D INTUBATION ENDOTRACHEALE TVT SONDE D INTUBATION ENDOTRACHEALE TVT Distribué par RONCIN MEDICAL 9 Avenue de l Abbaye 91330 YERRES Tel : 01.69.49.67.00 Fax : 01.69.49.67.04 La sonde TVT facilite les intubations difficiles grâce à sa

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Applications typiques Les systèmes WPS 3.5/5.2 UNO et WPS 2.9/3.5 UNO MAX sont des pompes volumétriques à

Plus en détail

DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1

DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1 DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 2 ANATOMIE Sinus Plexus choroide

Plus en détail

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos Si l on regarde la télévision, par exemple, le dossier du siège doit permettre au corps d être légèrement incliné

Plus en détail

Mode d emploi Brancard-douche Mystral

Mode d emploi Brancard-douche Mystral Mode d emploi Brancard-douche Mystral Important: Lisez ces instructions avec attention avant d utiliser le brancard Mystral! Utilisée depuis le Utilisateur Nom Adresse Manufactured by: Lopital Nederland

Plus en détail

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse.

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. Les injections - 1 - LES INJECTIONS GENERALITES DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. VOIES D'INTRODUCTION POUR

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Référence : CLUD 34 Version

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Sonde à dioxygène dissous et gazeux

Sonde à dioxygène dissous et gazeux Sonde à dioxygène dissous et gazeux Référence PS-2108 Attention La sonde à dioxygène est livrée montée avec une tête de sonde non crélenée : il s agit de la tête de transport. Dans le colis, vous trouverez

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE Noms= Date= GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE SOINS Niveau de maîtrise Connaissances en hygiène Savoir s habiller en tenue de bloc Savoir se laver les mains hygiéniquement

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail