Mise en forme des matériaux composites

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en forme des matériaux composites"

Transcription

1 Mise en forme des matériaux composites Michel Vincent Cemef Mines ParisTech UMR CNRS 7635 Sophia Antipolis France CACEMI CA05 15 novembre 2007 Dimensionnement des structures composites 1

2 Introduction & Applications Composite : Hautes Performances Grande Diffusion L industrie française des matériaux composites, Nodal Consultants,

3 Importance relative de différents procédés L industrie française des matériaux composites, Nodal Consultants,

4 Deux exemples Thermoplastiques renforcés RTM / LCM 4

5 Thermoplastiques renforcés de fibres Fibers courtes (SFT) Longueur : 0,2-0,4 mm Fibres longues (LFT) Longueur : mm 3-5 mm PP / 30 % hemp PP / 15 % flax + 15 % glass 10 mm PP / 30 % sisal mm 5

6 L injection des polymères Procédé haute pression (2000 bar / 200 MPa) Temps de cycle : 3 s 2 min 10-3 g 10 kg 6

7 De l injection aux propriétés Injection Écoulement Fibre : orientation longueur courbure dispersion Propriétés mécaniques Retrait, voilage Aspect 7

8 Taux de fibres 8

9 Hayon Plaque nervurée PP GFL Plaque Arkema 150 x 150 x 3 mm 7 nervures espacées de 25 mm Épaisseurs : 1/3/3/2/2/3/3 mm Hauteurs : 9/12/9/12/9/12/9 mm 9

10 Taux de fibres PP GFL 40 %

11 Longueur de fibres 11

12 Plaque nervurée Deux débits : Q = 9 cm 3.s -1 / Q = 122 cm 3.s -1 L décroît le long de l écoulement Médiane plaque nervurée ( µm) > Médiane hayon ( ) 1200/1300 µm 1000/1000 µm 1200/1300 µm 1000/900 µm 900/1000 µm 12

13 Comparaison fibres courtes / fibres longues Fréquence Plaque injectée par le centre ou GFC (SFT) L n = 0,41 mm L w = 0,50 mm ESDASH STAMAX GFL (LFT) L n = 0,87 mm L w = 3,62 mm Longueur (mm)

14 Orientation des fibres 14

15 Orientation des fibres (fibres de verre) Injection d une plaque : structure cœur / peau // direction de l écoulement direction de l écoulement 15

16 Écoulement élongationel PS + quelques fibres PP fibres longues 16

17 Règles d orientation : résumé Ecoulement de cisaillement Écoulement élongationel rotations Flow direction position stable situation réelle complexe : écoulement combinaison de cisaillement et élongation orientations // ou 17

18 Simulation numérique L. Silva, T. Coupez, P. Laure, M. Vincent, J.F. Agassant 18

19 Simulation numérique 19

20 Fibres naturelles 20

21 Fibres naturelles : les granulés PP/30% chanvre Mèches mauvaise dispersion diamètre maximum apparent = 200 µm longueur maximum apparente = 1 mm 21

22 Fibres de lin faisceaux Défauts L = 9 mm, L/d = 85 22

23 Observation d une plaque injectée G. Lebrun, N. Billon, M. Vincent, 2009 Chanvre PP direction écoulement seuil 23

24 Injection : analyse des pressions T = 195 C 5 capteurs de pression PP / 30 % chanvre PP / 15 % lin + 15 % glass PP / 30 sisal PP 24 24

25 Propriétés mécaniques Hemp // Lin verre PP PP // and Sisal PP Fibres Naturelles : dans le plan de rupture Mèches : détachement

26 Le procédé RTM / LCM 26

27 Le procédé RTM / LCM Liquid Composite Molding RTM (rigid mold ) Infusion Sac mold Résine Pompe 27

28 Les renforts Mats, tissus, roving Verre, carbone 28

29 Les renforts [Sherburn2007] 29

30 Zones sèches Les défauts Prédiction correcte avec loi de Darcy Porosités Pas de prédiction fiable aujourd hui 30

31 Formation des porosités Grande vitesse d écoulement ou faible taux de renfort Faible vitesse d écoulement ou fort taux de renfort Effet capillaire 31

32 Différentes échelles Darcy v K P Nakashatrala et al., 2006 Stokes autour des fibres (+ Darcy à l intérieur des fibres) 15 µm Stokes 1 mm 32

33 Perméabilité adimensionnelle Perméabilité des mèches Taux de renfort 33

34 Échelle mésoscopique 34

35 Perméabilité dans le plan = f(perméabilité des mèches) L. Silva,

36 Conclusion Thermoplastiques renforcés de fibres : semi-produit, facile à utiliser, procédé d injection industriel Fibres naturelles vs verre : renouvelable, légère, moins d usure des outillages, moins d anisotropie, de casse Propriétés dépendent de : Nature des fibres (naturelles : origine, année) Matrice (fibres naturelles : température d injection < 200 C) Adhésion fibre matrice Concentration, longueur, orientation des fibres LCM : moule fermé, reproductibilité, déchets Défauts : zones sèches, porosités Simulation numérique : différentes échelles Composites : tendance thermoplastique 36

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs Rui Pedro Carreira, DECATHLON Introduction Les composites se sont progressivement imposés dans le domaine des sports et loisirs en se substituant

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT)

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Procédé de fabrication des Celstran: Pultrusion Rovings de fibres Extrudeuse Tirage Granulation Polymère fondu Procédé d imprégnation Granulés en forme de

Plus en détail

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF ETUDE D AMELIORATION DE LA DEFORMEE. CREAFORM Mr Edmond J.P Table des matières Objectifs de l étude. Données pour la simulation injection 2.5D de la base plate.

Plus en détail

Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique

Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique Maxime VILLIERE 1*, Sébastien GUEROULT 2, Vincent SOBOTKA 1, Nicolas BOYARD 1, Joël BREARD 2, Didier DELAUNAY 1 1 : Université

Plus en détail

Les matériaux composites pour l automobile. EPOVIA Optimum. Résines Epoxy Vinylester. Résines polyester insaturé bio sourcées

Les matériaux composites pour l automobile. EPOVIA Optimum. Résines Epoxy Vinylester. Résines polyester insaturé bio sourcées Les matériaux composites pour l automobile EPOVIA Optimum Résines Epoxy Vinylester Résines polyester insaturé bio sourcées CCP Composites Créé en 2011 de la fusion des activités matériaux composites de

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues

Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues David Trudel-Boucher Octobre 2015 RICQ 2015 Plan de la présentation Définition et rappel Composites TP Formes

Plus en détail

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Marius MIHALUTA, PPE Auteurs: Jérôme RAYNAL, PPE Aurélien PHILIPPE, PPE

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

SOLIDIFICATION GENERALITES

SOLIDIFICATION GENERALITES Cours Matériaux 2005 SOLIDIFICATION GENERALITES Jean-Marc HAUDIN CEMEF PLAN 1. INTRODUCTION 2. LES MATERIAUX DE DEPART 3. DESCRIPTION DE PROCEDES TYPES 4. PROBLEMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Etude et Modélisation de l orientation de fibres dans des thermoplastiques renforcés

Etude et Modélisation de l orientation de fibres dans des thermoplastiques renforcés École Doctorale 364 : Sciences Fondamentales et Appliquées N attribué par la bibliothèque THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR de L École Nationale Supérieure des Mines de Paris Spécialité :Sciences

Plus en détail

3.4 Les bétons fibrés

3.4 Les bétons fibrés Chapitre 3 Les bétons aux nouvelles performances 3.4 Les bétons fibrés 3.4.1 - Généralités 3.4.2 - Les différents types de fibres Un béton fibré est un béton dans lequel sont incorporées des fibres. À

Plus en détail

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite»

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» Règlement du concours Page 1/5 Article 1 : Introduction La compétition est ouverte exclusivement aux Écoles et Universités. L objectif est de concevoir et fabriquer

Plus en détail

LES NOUVEAUX DÉFIS DE LA PLASTURGIE : DE LA FORMULATION AUX PROPRIÉTÉS

LES NOUVEAUX DÉFIS DE LA PLASTURGIE : DE LA FORMULATION AUX PROPRIÉTÉS COLLOQUE SFIP / MINES PARISTECH / CEMEF LES NOUVEAUX DÉFIS DE LA PLASTURGIE : DE LA FORMULATION AUX PROPRIÉTÉS Mercredi 17 et jeudi 18 octobre 2012 à MINES ParisTech Rue Claude Daunesse 06560 SOPHIA-ANTIPOLIS

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

Innov Days, PEP. Oyonnax, le 23 octobre 2014. Au service du développement des écotechnologies et des énergies décarbonées

Innov Days, PEP. Oyonnax, le 23 octobre 2014. Au service du développement des écotechnologies et des énergies décarbonées Innov Days, PEP Oyonnax, le 23 octobre 2014 Au service du développement des écotechnologies et des énergies décarbonées Introduction Notre définition de C.R.A. Composites Rhône-Alpes (C.R.A.) est issu

Plus en détail

Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu

Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu René MULLER Groupe d Intensification and d Intrapolation des Procédés Polymères (G2IP) LIPHT EAc

Plus en détail

The Energy To Meet Your Needs

The Energy To Meet Your Needs Capteurs The Energy To Meet Your Needs Dans la gamme énergie solaire thermique d A.O. Smith, vous trouvez 2 types d installation. Tout d abord, il y a les systèmes qui utilisent l énergie solaire couplés

Plus en détail

Calcul de la perméabilité à l échelle du VER d un milieu fibreux non saturé par une approche éléments finis monolithique

Calcul de la perméabilité à l échelle du VER d un milieu fibreux non saturé par une approche éléments finis monolithique Calcul de la perméabilité à l échelle du VER d un milieu fibreux non saturé par une approche éléments finis monolithique Grégory Puaux, Luisa Silva, Patrice Laure, Michel Vincent To cite this version:

Plus en détail

Développement produits, polymères, nouvelles applications: Transport et Energies Nouvelles: des opportunités pour les Polymères.

Développement produits, polymères, nouvelles applications: Transport et Energies Nouvelles: des opportunités pour les Polymères. Développement produits, polymères, nouvelles applications: Transport et Energies Nouvelles: des opportunités pour les Polymères. Michel Glotin Directeur Scientifique Matériaux Direction Recherche et développement

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Coratex. Emulsion de nettoyage pour toutes types de machines de production de matière plastique

Coratex. Emulsion de nettoyage pour toutes types de machines de production de matière plastique Coratex Emulsion de nettoyage pour toutes types de machines de production de matière plastique Recommandations d utilisation Méthode standard pour l utilisation de Coratex Pour tous les types de machines

Plus en détail

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC 2 INTELLIGENTE DRUCKLUFT MADE IN GERMANY ALMiG Kompressoren GmbH est un nom associé à une technologie de haut de gamme en matière

Plus en détail

Intégrez des produits biosourcés dans vos composites

Intégrez des produits biosourcés dans vos composites Intégrez des produits biosourcés dans vos composites Focus sur les résines biosourcées et les fibres naturelles Rencontrez le pôle IAR Hall 7.2, Stand D78 Crédit photo: Bcomp Contenu Edito p. 5 Avant-propos

Plus en détail

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant Coton Conductivité thermique: 0.041 W/m.K Résistance thermique: 4.8 m².k/w Masse volumique: 35 kg/m 3 facilité de mise en oeuvre Inconvénients: énergie grise élevée Qualité thermique: ** Qualité phonique:

Plus en détail

LE RENFORT ISOLANT EN FIBRES VÉGÉTALES POUR LES INDUSTRIELS DE LA MENUISERIE PVC

LE RENFORT ISOLANT EN FIBRES VÉGÉTALES POUR LES INDUSTRIELS DE LA MENUISERIE PVC ECORENFORT LE RENFORT ISOLANT EN FIBRES VÉGÉTALES POUR LES INDUSTRIELS DE LA MENUISERIE PVC www.ecorenfort.fr www.innobat.fr Innobat - CAP ALPHA - Avenue de l Europe 34 830 Clapiers Tel. +33 (0) 467 593

Plus en détail

Du prototypage rapide à la fabrication additive de pièces en polymères

Du prototypage rapide à la fabrication additive de pièces en polymères Du prototypage rapide à la fabrication additive de pièces en polymères 15.11.2013 Toulon Sébastien MOUSSARD Ingénieur Matériaux Matériautech 39 rue de la Cité, 69003 Lyon Sommaire 1. Présentation de la

Plus en détail

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500 PRS-300 / PRS-500 PRS-800 / PRS-1000 PRS-1200 / PRS-1500 / PRS-1800 PRS-2000 / PRS-2200 / PRS-3000 PRS-300 / PRS-500 PRS-500 Modèle PRS-300 PRS-500 Dimensions (Long. x larg. x Haut.) 560x360x145 mm 760x360x145

Plus en détail

LES PROCEDES pour matière THERMODURCISSABLE

LES PROCEDES pour matière THERMODURCISSABLE Niveau : T ale Baccalauréat Professionnel Plasturgie Date : 1 er trimestre 2009 Durée : Intitulé de la séquence: Condition : Salle : Ressources : Pré-requis : 4 heures Classe entière Salle de cours Ordinateur

Plus en détail

Simulation avancée du procédé d injection

Simulation avancée du procédé d injection Simulation avancée du procédé d injection JT «Conception et optimisation numérique en plasturgie» Jeudi 30 juin Ronan Le Goff Sommaire Introduction Modèle numérique Cas d étude Paramètres rhéo Stratégies

Plus en détail

Minlon. DuPont. et Zytel. Conception des pièces Module II. résines polyamides

Minlon. DuPont. et Zytel. Conception des pièces Module II. résines polyamides DuPont résines polyamides Minlon et Zytel Conception des pièces Module II 1 2 3 4 Marque déposée de DuPont de Nemours The miracles of science est une marque de DuPont de Nemours La conception des pièces

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

Comportement. mécanique des polymères

Comportement. mécanique des polymères Comportement mécanique des polymères Noëlle BILLON Comportement mécanique des polymères Généralités Effet de la température a) Présentation b) Faibles déformation Notion de transitions c) Autres caractéristiques

Plus en détail

PLASTURGIE. formations de perfectionnement de la. Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Services offerts :

PLASTURGIE. formations de perfectionnement de la. Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Services offerts : formations de perfectionnement de la Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Le CTMP est un Centre collégial de transfert de technologie qui réalise des travaux techniques (analyses de laboratoire,

Plus en détail

MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS. Jeudi 19 mars 2015

MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS. Jeudi 19 mars 2015 MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS Jeudi 19 mars 2015 Sommaire Présentation de CADFLOW Présentation de la gamme Cadmould 3D-F 1 er cas d étude de simulation plastique/plastique avec

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353

Vanne  Tout ou Rien à siège incliné Type 3353 Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353 Application Vanne "Tout ou Rien" avec servomoteur pneumatique à piston Diamètre nominal DN 15 ( 1 2 ) à 50 (2 ) Pression nominale PN Plage de température

Plus en détail

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610 Objectif de l activité : Concevoir les parties actives à partir d une carcasse standard adapté à la presse à injecter Babyplast 610 de marque Alecop. A- Cahiers des charges On désire réaliser le moulage

Plus en détail

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 Les propriétés des polymères et des composites Sommaire : 1) Structure des polymères 2) Leur composition 3) Les éléments composants

Plus en détail

PROFIL : 3.45.1000. PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147

PROFIL : 3.45.1000. PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147 Édition n 1 PROFIL : 3.45.1000 PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147 Revêtement Épaisseur (mm) Galvanisé Z275

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Bureau Etude Conception d un monte charge Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Sommaire : Table des matières I) Objet... 3 II) Présentation générale de l organisme... 3 2.1 Présentation générale de l organisme...

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Optimisation du refroidissement d un moule d injection de thermoplastique

Optimisation du refroidissement d un moule d injection de thermoplastique Optimisation du refroidissement d un moule d injection de thermoplastique Alban AGAZZI, Vincent SOBOTKA, Laetitia PEREZ, Yvon JARNY, Didier DELAUNAY Laboratoire de Thermocinétique de Nantes, UMR CNRS 6607,

Plus en détail

PAR BULLAGE MESURES DEB BAMOBUL MESURE DE NIVEAU 758-01/1

PAR BULLAGE MESURES DEB BAMOBUL MESURE DE NIVEAU 758-01/1 BAMOBUL MESURE DE NIVEAU PAR BULLAGE MISE EN SERVICE MESURES 22, Rue de la Voie des Bans - Z.I. de la Gare - 95100 ARGENTEUIL Tél : (+33) 01 30 25 83 20 - Web : www.bamo.fr Fax : (+33) 01 34 10 16 05 -

Plus en détail

Contribution à l étude de l écoulement dans un milieu compressible

Contribution à l étude de l écoulement dans un milieu compressible Contribution à l étude de l écoulement dans un milieu compressible Infusion de résine dans un composite déformable Pierre CELLE *, Sylvain DRAPIER *, Jean-Michel BERGHEAU ** * MeM / SMS (CELLE), BioMM

Plus en détail

MULTI-TOURELLES POUR LE TOURNAGE EN BARRE B436Y2

MULTI-TOURELLES POUR LE TOURNAGE EN BARRE B436Y2 MULTI-TOURELLES POUR LE TOURNAGE EN BARRE B436Y2 B436Y2 La gamme de tours BIGLIA QUATTRO, en production depuis 1990, aujourd hui à sa 3ème génération, est maintenant complétée par le modèle B436Y2. Ce

Plus en détail

RACLEURS POLY PIG. Racleurs type PP : 85 ou 110 kg/m 3. en mousse de polyuréthane élastique dur munis d'un fond en polymère.

RACLEURS POLY PIG. Racleurs type PP : 85 ou 110 kg/m 3. en mousse de polyuréthane élastique dur munis d'un fond en polymère. 100 &&racleur de canalisation,poly pig,foam pig,racleur mousse,racleur CC,pipe pig&& RACLEURS POLY PIG Racleurs type FP : 25 kg/m 3. en mousse de polyester souple, avec plaque de base imperméable à l'eau.

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

Protection balistique

Protection balistique Protection balistique 4 Protection balistique Protection balistique Gamme de produits Produits préimprégnés et PARA-LITE La gamme DURAPREG comprend un grand choix de préimprégnés à base d aramide et

Plus en détail

HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION

HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION de 80 à 320 tonnes HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION La gamme HERCULE répond à tous les besoins des transformateurs en quête de toujours plus de productivité. Synonyme de précision, de flexibilité

Plus en détail

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés.

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés. Notre savoir-faire L ISPA centre de formation continue allie la pratique des métiers, l expertise pédagogique et la veille industrielle pour vous proposer des formations en cohérence avec vos besoins.

Plus en détail

NOTE DE CALCUL. Projet: 05910-nc1. Note de calculs référence :05910-nc1.rtd. du: 16/12/10 B.E: Tél: 03.24.59.41.91. Fax: 03.24.59.01.

NOTE DE CALCUL. Projet: 05910-nc1. Note de calculs référence :05910-nc1.rtd. du: 16/12/10 B.E: Tél: 03.24.59.41.91. Fax: 03.24.59.01. NOTE DE CALCUL Projet: 05910-nc1 Note de calculs référence :05910-nc1.rtd du: 16/12/10 B.E: Tél: 03.24.59.41.91 Fax: 03.24.59.01.97 Mail: alusd@wanadoo.fr POUR: Client: A.S.D - 08460 LALOBBE Auteur: S.C

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

TUBES PVC assainissement SOTRALYS

TUBES PVC assainissement SOTRALYS Application Les tubes PVC SOTRALYS CR4 et CR8 sont utilisés pour les réseaux PVC d'assainissement gravitaire, les eaux vannes et eaux pluviales. Présentation > Tubes en PVC-U à parois structurées, coloris

Plus en détail

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 MOREL Stéphane Chef de projet R&D stephane.morel@poleplasturgie.com Les Plastiques dans le Sport & Loisir Les avantages des plastiques

Plus en détail

ACCESSOIRES RTM. JOINTS POUR MOULE ( Conditionnement : couronnes de 25ml ) Joint dynamique souple - Blanc. Joint dynamique médium - Bleu

ACCESSOIRES RTM. JOINTS POUR MOULE ( Conditionnement : couronnes de 25ml ) Joint dynamique souple - Blanc. Joint dynamique médium - Bleu ACCESSOIRES RTM JOINTS POUR MOULE ( Conditionnement : couronnes de 25ml ) Joint dynamique souple - Blanc Joint dynamique médium - Bleu RD421-001 RD20-0013 Joint dynamique creux standard pour RTM light.

Plus en détail

Inserts courge. Nous avons trouvé le filon... Ringelflow. Maxiflow

Inserts courge. Nous avons trouvé le filon... Ringelflow. Maxiflow Inserts courge Ringelflow coudes:» Les Nous avons trouvé le filon... Maxiflow Qui est EXAflow? En 1998, Wilfried Renkel a mis au point l insert courge EXAflow pour les injections directes en tunnel de

Plus en détail

Micro-moulage d engrenages de volume inférieur à 1 mm 3

Micro-moulage d engrenages de volume inférieur à 1 mm 3 Micro-moulage d engrenages de volume inférieur à 1 mm 3 T. Barriere, J.C. Gelin, G. Michel, M. Sahli & C. Quinard Institut FEMTO-ST, Département de Mécanique Appliquée, ENSMM, 26 chemin de l épitaphe,

Plus en détail

SR 1710 Injection Système époxy pour injection basse pression

SR 1710 Injection Système époxy pour injection basse pression Fiche Technique SR 1710 Injection Système époxy pour injection basse pression Approval N WP 0320005 HH Description Système époxy à deux composants Développé spécialement pour les procédés utilisant le

Plus en détail

Forme progressive. Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée

Forme progressive. Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée Forme progressive Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée ROBERT SEKULA, KRZYSZTOF KASZA, LUKASZ MATYSIAK, LUKASZ MALINOWSKI, DARIUSZ BEDNAROWSKI, MICHAL MLOT, GERHARD SALGE Avec

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Technologie des fabrications mécaniques 2

Technologie des fabrications mécaniques 2 Faculté Polytechnique de Mons Service de Génie Mécanique Cours 0707-04 Technologie des fabrications mécaniques 2 Prof. Enrico Filippi Table des matières 1. MATERIAUX 6 1.1. Introduction 6 1.2. Méthodologie

Plus en détail

PROJET DE FIN D'ETUDES

PROJET DE FIN D'ETUDES PROJET DE FIN D'ETUDES Conception d un Monocoque Carbone Ingénieurs : KOCH Morgan BIZET Romuald Sommaire Présentation... 3 I. Etat de l Art... 4 a) Types de Fabrications... 4 b) Caractéristiques des Moules...

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Pompes à membranes électriques pour urée

Pompes à membranes électriques pour urée Pompes à membranes électriques pour urée Pourquoi l urée? Les moteurs produisent des gaz d échappement nuisibles à l environnement qui se composent le plus souvent d oxyde de carbone, d hydrocarbures et

Plus en détail

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader.

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Nos solutions d ingénierie en PTFE : elles montrent la voie. Vaste et complète : notre gamme

Plus en détail

Systèmes de canalisations en fibre de verre série 3400

Systèmes de canalisations en fibre de verre série 3400 Bondstrand Product Data Systèmes de canalisations en fibre de verre série 3400 à joints mécaniques Key-Lock ou joints coniques assemblés par collage Domaines d Applications Performances Description Conduites

Plus en détail

Discrets, solides et faciles à installer : les supports muraux IPURE, la solution optimale pour fixer vos écrans LCD et plasma

Discrets, solides et faciles à installer : les supports muraux IPURE, la solution optimale pour fixer vos écrans LCD et plasma 2 ARTICULATIONS MONOBRA15 Taille d écran supportable : de 15 à 24 (38 à 61 cm) Poids admissible : 15 kg / 33 lbs max Distance au mur : 70 mm Dimensions de la base (H x L) : 170 x 45 mm Conditionnement

Plus en détail

1960/61 Fourniture d une conduite de centrale Hydro-électrique en Suisse Séminaire FSTT LYON 2 Décembre 2014

1960/61 Fourniture d une conduite de centrale Hydro-électrique en Suisse Séminaire FSTT LYON 2 Décembre 2014 HOBAS 1 Application 1960/61 Fourniture d une conduite de centrale Hydro-électrique en Suisse Le Premier tuyau HOBAS a été installé en Suisse en 1960. Riche de plus de 50 ans d expérience, le groupe est

Plus en détail

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Maître vitrier Enrico Mazzocchi Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Le pare-brise d une voiture ne doit pas arrêter votre regard; bien au contraire, il doit vous offrir une

Plus en détail

Coques des bateaux d aviron

Coques des bateaux d aviron Coques des bateaux d aviron 1 / Introduction L aviron comme tout sport mécanique est propice à l innovation technologique. Les matériaux utilisés suivent ceux utilisés dans les autres sports de compétition

Plus en détail

AKROLOY PA Nouvelles possibilités de conception en plastique

AKROLOY PA Nouvelles possibilités de conception en plastique AKROLOY PA Nouvelles possibilités de conception en plastique Série AKROLOY PA (PA 6.6 + PA 6I/6T AKROLOY PA l alternative pour des produits innovants en plastique En raison des exigences de réductions

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Solutions de chauffage au bois

Solutions de chauffage au bois Solutions de chauffage au bois Le chauffage au bois est le complément idéal du solaire: Classé Zéro CO, économique, simple et fiable. La biomasse est une énergie locale et inépuisable. Solarfuture offre

Plus en détail

Matières plastiques hautes performances

Matières plastiques hautes performances Entrer dans l ère du plastique Matières plastiques hautes performances Transfert Compression Une technologie de pointe pour des produits homogènes F R Présentation d aplast Depuis 1980, la société Aplast

Plus en détail

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Plateforme de développement des agromatériaux fibres végétales Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Connaître le potentiel matériau Adapter sa production aux besoins de l industrie

Plus en détail

Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique.

Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique. Climatisation assistée par sorption. L alternative écologique. La technique DEC assistée par sorption de robatherm est une alternative économique et écologique aux techniques conventionnelles du froid.

Plus en détail

La découpe laser fibre de référence. Découpe laser

La découpe laser fibre de référence. Découpe laser R La découpe laser fibre de référence Découpe laser faible consommation énergétique Le compromis parfait entre faible consommation énergétique et grande productivité Pionnier de la machine de découpe laser,

Plus en détail

Matériaux composites

Matériaux composites Matériaux composites Vernis et résines d imprégnation 3 Notre éventail de produits associé à notre expertise et à la technologie de nos installations d usinage nous permet de proposer la solution parfaitement

Plus en détail

Grivory GVX Le remplacement des métaux au plus haut niveau

Grivory GVX Le remplacement des métaux au plus haut niveau GVX Le remplacement des métaux au plus haut niveau Introduction Notre métal s appelle Depuis déjà des années, EMS-GRIVORY domine le marché du "remplacement des métaux" avec son polymère hautes performances

Plus en détail

INJECTION PLASTIQUE. Lycée Jules Haag. Auteur : Linher Jerome

INJECTION PLASTIQUE. Lycée Jules Haag. Auteur : Linher Jerome INJECTION PLASTIQUE Lycée Jules Haag Auteur : Linher Jerome YCEE GENERALITES 4 INTRODUCTION 4 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT 4 DESCRIPTION DU CYCLE DE MOULAGE 4 TYPE DE FERMETURE PRESSE 6 FERMETURE MECANIQUE

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

WORLD LEADING NUMERICAL SIMULATION SOFTWARE

WORLD LEADING NUMERICAL SIMULATION SOFTWARE FORGE WORLD LEADING NUMERICAL SIMULATION SOFTWARE TRANSVALOR VOUS PROPOSE, POUR RÉPONDRE À VOS BESOINS SPÉCIFIQUES, UN CATALOGUE DE FORMATIONS INTER-ENTREPRISES. NxT 1.O M A T E R I A L F O R M I N G S

Plus en détail

Mémento de l Hydrogène FICHE 4.2

Mémento de l Hydrogène FICHE 4.2 Mémento de l Hydrogène FICHE 4.2 STOCKAGE DE L HYDROGÈNE SOUS FORME DE GAZ PRESSURISÉ 1. Remarques générales 2. Classes de réservoirs 3. Architecture type d un réservoir «Haute Pression» 4. Les performances

Plus en détail

Semoir en ligne mécanique

Semoir en ligne mécanique Semoir en ligne mécanique EcoLine, ProfiLine et MasterLine EcoLine Légèreté et précision La gamme EcoLine se destine aux petites et moyennes exploitations, ces semoirs peuvent aussi bien être utilisés

Plus en détail

Etude de la filière des matériaux composites thermoplastiques

Etude de la filière des matériaux composites thermoplastiques Etude de la filière des matériaux composites thermoplastiques FILIERE MATERIAUX COMPOSITES THERMO- PLASTIQUES DIRECCTE d Ile-de-France Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique,

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS 1 Que dimensionner? Lors de l étude d un système pneumatique il est nécessaire de dimensionner chaque vérin en fonction du rôle qu il joue. Le travail qu il réalise conduit à déterminer le diamètre de

Plus en détail

Activation thermique pour le contrôle vibratoire de structures composites

Activation thermique pour le contrôle vibratoire de structures composites Activation thermique pour le contrôle vibratoire de structures composites A. Imbert a, G. L Hostis b, B. Durand b a.cetim-cermat, 21 rue du Chemnitz BP2278 68068 Mulhouse, France b LPMT, ENSISA, 11 rue

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox

Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox Mesure mécatronique de température Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox Fiche technique WIKA TV 28.01 Applications Instrument pour utilisation générale pour des

Plus en détail

Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D

Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D D. ROESSNER *, J.-Y. DREAN *, J.-F. OSSELIN * * Laboratoire de Physique et Mécanique Textiles (LPMT),

Plus en détail

Les différents procédés de prototypage rapide

Les différents procédés de prototypage rapide Les différents procédés de prototypage rapide Centre d Animation Régional en Matériaux Avancés AREP Center 1, traverse des Brucs 06560 Valbonne Sophia Antipolis tél. : 04 93 00 43 80, fax : 04 92 38 98

Plus en détail

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1.1 Données de base 1.1.1 Principes Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12 Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99 Forme de la semelle : homothétique

Plus en détail

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE PRESENTATION DEFINITION DU BESOIN A SATISFAIRE Déplacer une masse de m = 36 Kg à une vitesse V = 0,33 m/s, hauteur déployée 1m. SOLUTION MECANIQUE

Plus en détail

EXAMEN #2 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 25% de la note finale

EXAMEN #2 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 25% de la note finale EXAMEN #2 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 25% de la note finale Hiver 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Si la différence de potentiel aux bornes d une résistance augmente, alors le

Plus en détail