(Nom et adresse de l'atelier de maintenance des véhicules)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(Nom et adresse de l'atelier de maintenance des véhicules)"

Transcription

1 Evaluation technique avec validation de la VPI sur application du règlement UE 445/2011 (fonctions partielles I et IV) (pour wagons de marchandises/wagons-citernes sur la base du guide de maintenance VPI) (Nom et adresse de l'atelier de maintenance des véhicules) Dans le cadre de l'évaluation technique, les prescriptions/principes de base de la directive 2008/110/CE du Parlement européen et du Conseil du modifiant la directive 2004/49/CE concernant la sécurité ferroviaire au sein de la communauté ainsi que la recommandation de l'era (European Railway Agency) pour la certification d'ateliers de maintenance (ERA/REC/ NT) ont été respectées. Pour la préparation de l'évaluation technique, l'atelier de réparation s'engage à réunir les documents (en langue allemande) conformément à la liste indiquée dans «Partie B - Documents et justificatifs requis concernant l'évaluation technique» et à remettre/envoyer ceux-ci (3-4 semaines) avant l'évaluation réalisée sur place. L'évaluation technique et la validation sont destinées à évaluer les compétences requises pour l'exécution de travaux de maintenance/réparations sur les wagons de marchandises et les composants conformément au tableau synoptique joint en annexe. Lors de l'évaluation, l'application voire la répartition des directives du guide de maintenance VPI est contrôlée. Le contenu du guide de maintenance n'est pas contrôlé dans le cadre de l'évaluation technique. L'évaluation technique et la validation s'étendent aux domaines 1. Organisation Information (employés) Personnel Assurance qualité/système de gestion de la qualité 2. Équipement technique 3. Équipements de mesure et d'essai 4. Système de maintenance/réglementation technique 5. Qualification dans la technique d'assemblage 6. Qualification pour le contrôle non destructif 7. Étendue de l'évaluation technique 8. Exécution de l évaluation technique 9. Résultat des contrôles 10. Divergences, mesures et recommandations 11. Durée La maintenance des installations exigeant une surveillance selon EBO 33 ne relève ni de cette évaluation technique ni de la validation. L'atelier de maintenance expertisée et validée est soumise au contrôle du détenteur du véhicule ou de son mandataire ainsi qu'aux prescriptions supplémentaires faites par ledit propriétaire en matière de respect des critères pour la maintenance des wagons de marchandises. FTB ; version Page 1 de 16

2 Pour l'évaluation technique et la validation d'un atelier de maintenance, les conditions suivantes doivent être remplies : 1. Organisation/information/personnel Organisation de l'atelier de maintenance évalué et validé (organigramme) Explication d'un système de gestion de la qualité efficace/ présentation d'un certificat et d'un manuel QM Désignation d'un gérant/ chef d'entreprise/ directeur technique Désignation de superviseurs techniques pour chaque domaine de maintenance Désignation d'autres personnes responsables : personne mandatée pour les marchandises dangereuses et responsable de la réglementation Désignation des responsables pour le contrôle final/ la sortie d'atelier (transfert de responsabilité pour la réception selon 32 EBO et pour la signature du justificatif de la prestation fournie) Attestation d'une formation adéquate de mécaniciens de systèmes de freinage Justificatif indiquant que la responsabilité a été transmise par écrit au superviseur technique (à l'aide de lettres de nomination ou de descriptions de postes) Système de formation pour la formation/ qualification/ formation continue/ formation de perfectionnement dans les domaines pour lesquels l'atelier a été examiné et validé ; documentation des activités de formation Montant d'assurance min. 5 millions d'euros (assurance de responsabilité civile entreprise et produits) 2. Équipement technique Garantie de la maintenance grâce à un équipement spatial et technique qui doit être disponible en fonction de l'objet et du volume des mesures de maintenance Vue d'ensemble des principales installations mécaniques 3. Instruments et dispositifs de mesure et d'essai Les instruments et dispositifs de mesure et d'essai doivent présenter les caractéristiques métrologiques requises pour l'utilisation et le but envisagé telles que la précision, la stabilité de mesure et la plage de mesure ainsi que la résolution Un système destiné à la surveillance des équipements de test doit être présent Exécution de l'étalonnage par un organisme de contrôle et d'étalonnage agréé FTB ; version Page 2 de 16

3 Les spécifications correspondantes s'appliquent à la zone réglementée 4. Système de maintenance, réglementation technique Application de la réglementation technique existante en vigueur EBO Normes à appliquer EN / DIN/fiches techniques UIC (p. ex. UIC 700) Guide de maintenance VPI Règles reconnues de la technique qui se reflètent dans un système de maintenance à appliquer Règles de maintenance ou instructions de maintenance des détenteurs de véhicules (p. ex. instructions pour la révision des wagons-citernes de VTG, instructions techniques de GATX, etc.) 5. Qualification dans la technique d'assemblage Pour le domaine de la technique d'assemblage (p. ex. soudage), le justificatif de la qualification du fabricant est nécessaire. Par conséquent, pour la reconnaissance en tant qu'atelier de soudure, la qualification par un certificat attestant l'aptitude au soudage de wagons de marchandises et de leurs composants selon DIN EN par un «organisme agréé» est requise. Pour le soudage d'installations et de réservoirs de marchandises dangereuses exigeant une surveillance, des prescriptions spécifiques doivent être respectées. Les superviseurs doivent disposer d'une autorité appropriée ainsi que d'un pouvoir décisionnel indépendant des contraintes techniques de fabrication. 6. Qualification pour le contrôle non destructif Dans le domaine des contrôles non destructifs, le certificat de reconnaissance d'un organisme professionnel agréé (en Allemagne FZS) est fondamentalement nécessaire. Pour la reconnaissance concernant l'exécution de contrôles non destructifs selon la norme DIN , il faut faire appel à un organisme professionnel agréé. Pour les centres de maintenance dont le siège est en Allemagne, la norme DIN , qui exige l'intervention d'un «organisme professionnel agréé», propose la base appropriée. La VPI part du principe que tous les centres de maintenance situés en Allemagne, qui exercent dans le domaine des contrôles non destructifs et demandent une évaluation technique avec validation auprès de la VPI/DB Schenker, présentent également une validation établie par un «organisme agréé» conformément à la norme DIN Les exigences «techniques» fondamentalement identiques sont également appliquées pour les centres de maintenance situés à l'étranger. En outre, les diverses validations concernant le domaine des CND qui reposent sur la pratique ou la législation locale doivent être néanmoins reconnues. De même, la formation du personnel chargé de CND dans le «secteur ferroviaire» peut être revendiquée seulement là où l'organisation compétente des CND (en Allemagne la DGZfP) a créé un tel secteur. Dans d'autres pays, la VPI reconnaît l'expérience acquise pendant de nombreuses années ou une formation complémentaire interne à FTB ; version Page 3 de 16

4 l'entreprise dans le secteur ferroviaire. Là où aucune procédure de validation n'a été implémentée et si d'après la requête du client, le guide de maintenance VPI doit être respecté il faut mandater un «organisme agréé allemand», afin d'obtenir une validation basée sur la norme DIN (niveau de sécurité identique). Le centre de maintenance doit fournir les justificatifs y afférents. S'il existe un doute sur la question de savoir si les documents fournis sont suffisants pour garantir un niveau de sécurité identique, il faut là aussi faire appel à un «organisme agréé» allemand. FTB ; version Page 4 de 16

5 7. Étendue de l'évaluation technique De (veuillez cocher la case correspondante) Mesures de maintenance conformément à la norme EN/DIN, ISO 9000, fiches techniques UIC, guide de maintenance VPI, règles de maintenance ou instructions de maintenance des détenteurs de véhicules Contrôles selon 32 EBO alinéas 2, 3 et 4 (révisions) G 4.0 G 4.2 G 4.8 Maintenance mobile au moyen de véhicules ateliers Révisions des freins Br 0 Br 2 Br 3 Maintenance (remise à neuf) des composants selon le guide de maintenance VPI Travaux concernant les essieux et boîtes d'essieu suivant les niveaux de maintenance IL IS 1 IS 2 IS 3 Traitement mécanique d'essieux-axes selon VPI 04, Annexe 13 par meulage ou tournage V 1 V 2 V 3 V 4 Éléments de freinage mécaniques (p. ex. régleur de timonerie, robinet d'arrêt d'air) sur (veuillez cocher la case correspondante) Wagons de marchandises de type standard et spécial (y compris entretien de dépannage sur les wagons-citernes sans travaux sur les réservoirs et l'équipement) Wagons-citernes (catégorie Z) / wagon spécial (catégorie U) FTB ; version Page 5 de 16

6 8. Exécution de l'évaluation technique N o d'ordre (445/11) Demande Réalisation/justificatifs/mesures Date d'évaluation x Société/adresse complète Coordonnées bancaires/n o T.V.A. Participants à l'évaluation : Messieurs : Société : Monsieur : Société : VPI Monsieur : Société : DB Schenker Rail AG Profil de la société (indications générales concernant la structure de l'entreprise, nombre d'employés, étendue de la maintenance proposée, clients, références, etc.) 1. Organisation/personnel 1.1 Organigramme de l'entreprise (445/2011, Annexe III, fonction partielle, point 5) 1.2 Gérant/chef d'entreprise Directeur technique Interlocuteurs Monsieur Monsieur Monsieur Tél. : 0 Télécopie : 0 FTB ; version Page 6 de 16

7 Responsable 1.3 Supervision Maintenance de wagons de marchandises Remise à neuf des composants des Essieux/boîtes d'essieu Mécanique des freins 1.4 Autres personnes responsables Personne mandatée pour les marchandises dangereuses Responsable de la réglementation Responsable des équipements de mesure et d'essai 1.5 (6) (8c, 9c) 9a Contrôle final/ sortie d'atelier/ autorisation de mise en exploitation (contrôle final des véhicules et autorisation de mise n exploitation) (Contrôle des travaux réalisés suivant les commandes des centres de maintenance) Réalisation/justificatifs/mesures 1.6 Certifié ECM? (Présentation d'un certificat d'un organisme notifié ou accrédité et, le cas échéant, du rapport d'essai) Système de gestion de la qualité Certifié selon DIN EN ISO 9001? (Certificat et présentation du manuel QM) Nom du directeur QM et (application des exigences ISO) Nom du responsable QM (révision annuelle de la gestion) Efficacité du système QM (contrôle sur échantillons) Certifié selon DIN EN ISO 14001? FTB ; version Page 7 de 16

8 1.7 Justificatif du transfert des responsabilités (445/2011, Annexe III, fonction partielle I, points 5.1 et 5.3) Directeur technique Personne mandatée pour les marchandises dangereuses Responsable de la réglementation Responsable du contrôle final/de la sortie d'atelier Directeur Qualité & Responsable QM Responsable des équipements de mesure et d'essai 1.8 (8) Titre de formation (formation de base) des mécaniciens de systèmes de freinage Justificatif de l'introduction/la formation dans la VPI 07, présentation d'une autorisation/désignation confirmée du/des mécanicien(s) de systèmes de freinage (VPI 07, point 2 (1)) (procédure de formation/formation continue des mécaniciens de systèmes de freinage, examen pratique à l'atelier) Désignation de l'expert des réservoirs (VPI 07, Annexe 9, point 3.1 (2)) y compris titre de formation (p. ex. selon TRBS 1203) 1.9 Attestation d'assurance 1.10 Le cas échéant, autorisation EBA et/ou d'autres administrations ferroviaires (à titre informatif) 1.11 Gestion des compétences (445/2011, Annexe III, fonction partielle I, points 1h et 6) - Plan de qualification (matrice de compétences, plan de formation) - Plan de qualification (réglementation de la représentation) Si certifié ECM, aucun autre contrôle n'est requis! Pour les «audits combinés», ce contrôle est réalisé dans le cadre de la certification ECM (2a-c) 1.13 (3a-b) Procédé de sélection des fournisseurs, vue d'ensemble des principaux fournisseurs y compris évaluation des fournisseurs (utilisation, stockage, transport, contrôle à la réception, stock à l'accès limité) Procédure de conformité aux directives nationales en matière de protection de la santé et de la sécurité (processus existants selon la directive 89/391/CEE) Si certifié ECM, aucun autre contrôle supplémentaire n'est requis! Pour les «audits combinés», ce contrôle est réalisé dans le cadre de la certification ECM. Si certifié ECM, aucun autre contrôle supplémentaire n'est requis! FTB ; version Page 8 de 16

9 1.14 (9b) Procédure d'information - Fautes et vices liés à la sécurité Si certifié ECM, aucun autre contrôle supplémentaire n'est requis! 1.15 (10a) 1.16 (10a) (10b) (10c) (10d) (10e) a) Procédure de détermination des activités liées à la sécurité (règlement UE 445/2011, Annexe III, partie I, points 2 et 2.1) b) Justificatif(s) indiquant la manière dont les employés, réalisant des opérations liées à la sécurité, sont informés des conséquences en cas d'infractions aux règles de sécurité (établissement de justificatifs concernant les formations et les instructions continues - préventives) c) Contrôle des risques, processus et procédures pour l'identification des dangers, évaluation des risques, définition de stratégies de limitation des dommages, contrôle de l'efficacité, enregistrements de chaque opération/activité (ERA/REC/ NT) Processus de documentation a) Indication des installations, équipements, outils concernant les activités liées à la sécurité b) Indication du personnel, outils, pièces de rechange, matériaux pour les travaux de maintenance c) Indication des mesures de contrôle pour l'autorisation de mise en exploitation d) Documentation des résultats des étalonnages et contrôles/vérifications. e) Documentation des mesures/décisions après le constat de divergences provenant des étalonnages et contrôles Contrôle des processus auprès du certificateur ECM, contrôle (de l'application) auprès de la VPI (p. ex. contrôle de la qualité des véhicules achevés) Si certifié ECM, aucun autre contrôle supplémentaire n'est requis! Pour les «audits combinés», ce contrôle est réalisé dans le cadre de la certification ECM. 2 Équipement technique Réalisation/justificatifs/mesures 2.1 (2b, 8d) (7) (5) Maintenance de wagons de marchandises (mise en œuvre concrète dans le cadre de l'inspection à l'atelier (p. ex. freins, manutention des composants, etc.)) a) Contrôler la sécurité de l'environnement de travail b) Engins de levage, systèmes d'élingage, etc. c) Atelier (halls d'atelier et équipements d'ateliers) FTB ; version Page 9 de 16

10 d) Bancs de mesure pour e) Frein Bogie ou équipements de mesure appropriés Châssis ou équipements de mesure appropriés Caisse ou équipements de mesure appropriés Voie avec fosse f) Dispositif de vérification des systèmes de freinage Pdr 3 Pdr 4 Pdr 5 Pdr 6 (ou appareil ayant la même fonctionnalité) g) Offre pour la maintenance mobile de wagons de marchandises au moyen de véhicules ateliers h) Ateliers d'assistance/antennes (Info également importante pour le certificateur ECM, car les processus des antennes doivent être contrôlés) 2.2 (2a-b) Remise à neuf des composants Essieux et boîtes d'essieu Mécanique des freins (régleur de timonerie robinet d'arrêt d'air) 2.3 (8c) (8e) Maintenance de citernes, conteneurs, réservoirs et conteneurs-citernes (contrôle des véhicules) (domaines spécifiques) Réglementations et procédures pour des travaux sur des wagons-citernes non nettoyés/chargés dans les ateliers et l'atelier de service mobile Possibilité de nettoyage intérieur du réservoir et du conteneur Wagons-citernes transport d'huiles minérales (pétrolier) Wagons-citernes transport de produits chimiques Wagons-citernes transport de gaz FTB ; version Page 10 de 16

11 Inspection de citernes, conteneurs, réservoirs et conteneurs-citernes Instructions pour l'inspection et l'accès? Permis d exploitation avec description du type de mesure et état de l'intérieur du réservoir? Instructions pour réaliser les mesures? (Oxymètre, appareil pour la mesure EX, tubes DRÄGER) Quelles sont les informations disponibles pour réaliser les mesures? (informations concernant le produit, fiche technique de sécurité) Responsable de la validation du permis d'exploitation? Plan d'urgence, équipe de gestion des situations d'urgence Exercices de simulation de cas d'urgence 3 Instruments de mesure et d'essai/outils Réalisation/justificatifs/mesures (4a-e) (5, 10d) (10e) Surveillance des équipements de contrôle (procédés, documentation, manipulation, stockage, surveillance, marquage) Organisme (s) de contrôle et d'étalonnage (accréditation selon DIN EN ISO / IEC 17025) Traçabilité des opérations de mesure (application) Si certifié ECM, aucun autre contrôle du procédé requis (contrôler seulement l'application)! Stock minimal d'instruments de mesure et d'essai Instrument de mesure pour l'écartement des boudins Calibre de mesure de la distance entre les tampons ou Instruments de mesure appropriés Instrument de mesure des profils de roue Clé dynamométrique FTB ; version Page 11 de 16

12 Autres instruments de mesure sur demande Instrument de mesure pour déterminer le diamètre de roue Comparateur (concentricité des essieux) pour (requis pour les ateliers sans atelier pour essieux dans le cadre G 4.8) Instrument de mesure approprié Mesure de DG/UG (mètre à ruban ou mètre pliant/mètre inappropriés) Calibre pour mesurer l'entraxe des axes des ressorts de suspension ou instrument de mesure approprié (rév.) Bascule à wagons (pesons) Calibre approprié pour le contrôle des bagues et axes (calibres tampons, calibres à mâchoires) Machine d'essai pour ressorts Usure du plateau de tampon Calibre pour sabots de frein Remplacement support des ressorts de suspension Pied coulissant pour supports d'essieux ou calibre pour le remplacement du support de ressort (Règle graduée de Weikmann) 4 Gestion des informations Réalisation/justificatifs/mesures (1a) (1a) (1a) (1b) Procédure d'information, réglementation(s) de maintenance a) Normes EBO, EN / DIN qui doivent être présentées pour l'utilisation du VPI-IHLF (VDE-TB 461 & 462), DIN EN (en remplacement de UIC 700), CUU (en cas de mandat par EF) b) Les processus tels que le renouvellement de prescriptions nationales et internationales sont-ils connus, enregistrés et appliqués? (affiliation à des associations, bulletin d'information EBA, etc.) c) Guide de maintenance VPI (numéros clients) d) Qualité des traductions ( EN 15038) Si certifié ECM, aucun autre contrôle du procédé requis (contrôler seulement l'application selon ECM VO 445/2011, Annexe 3, fonction partielle IV, points 6 et 9)! FTB ; version Page 12 de 16

13 (1a) (1a) (1c, 1d) (1d, 1d) (9a) (10d) (9a, 9b) (10b) e) Modifications, mises à jour, updates et circulaires VPI (prise en compte, le cas échéant de la traduction, l'intégration et l'application) f) Règles de maintenance ou instructions de maintenance des détenteurs de véhicules (mise en œuvre/mandat par l'ecm) g) Existence d'un système pour l'actualisation, la diffusion et la maîtrise des règles et des instructions de maintenance des détenteurs de véhicules (reconnu) h) Documents accompagnant la production tels que des listes du travail programmé. (qui a effectué tel travail (quand), instructions liées au poste de travail, fiches de mesure (bogie), protocoles de contrôle (révision des freins), protocole concernant la mise au travail et la réception finale du véhicule, etc. i) Existence d'un système d'information pour les détenteurs de véhicules (ECM) sur toutes les informations et mesures requises dans le cadre du séjour à l'atelier (retour d'expérience pratique) j) Procédé consacré à l'archivage, la conservation d'enregistrements et des documents de maintenance (VPI 01, Annexe 9) k) Respect des droits d'auteur, des règles de maintenance et des instructions de chaque détenteur de véhicule (si le donneur d'ordre applique le guide de maintenance VPI, il doit être en possession du document ; pour toute question, veuillez-vous adresser au bureau de la VPI ou consulter le site Internet de la VPI). 5 Qualification dans la technique d'assemblage Réalisation/justificatifs/mesures (8a) Autorisation de l'atelier pour le soudage de véhicules ferroviaires et composants de véhicules ferroviaires selon les DIN EN et DIN par un «organisme agréé» pour les classes de composants CL1 CL2 CL3 CL4 FTB ; version Page 13 de 16

14 Le cas échéant, reconnaissance pour le soudage de réservoirs selon le RID par une autorité nationale à La base est une certification de soudage conformément à la DIN EN ISO 3834 (auparavant EN 729) et HP0 (en Allemagne) par un organisme agréé (TÜV, DEKRA, SLV, etc.) (la reconnaissance pour les ateliers en Allemagne est établie par l'eba en association avec le règlement allemand GGVSEB 15 alinéa 1) 6 Qualification du contrôle non destructif Réalisation/justificatifs/mesures (8b) Certificat de reconnaissance de l'organisme agréé (en Allemagne FZS) selon la DIN (pour des contrôles non destructifs sur des composants déterminants pour la sécurité) pour le type de contrôle : VT UT MT PT FTB ; version Page 14 de 16

15 9. Résultat des contrôles (nom et adresse de l'atelier de maintenance, y compris les ateliers d'assistance/filiales) En raison de l'évaluation technique, l'atelier de maintenance a été techniquement validée pour (veuillez cocher la case correspondante) Révisions (examens) Code de l'atelier : XXX G 4.0 G 4.2 G 4.8 Maintenance selon EN / DIN, guide de maintenance VPI, etc. Maintenance mobile au moyen de véhicules ateliers Révisions des freins Br 0 Br 2 Br 3 Maintenance (remise à neuf) des composants selon le guide de maintenance VPI Travaux concernant les essieux et boîtes d'essieu suivant les niveaux de maintenance IL IS 1 IS 2 IS 3 Traitement mécanique d'essieux-axes selon VPI 04, Annexe 13 par meulage ou tournage V 1 V 2 V 3 V 4 Éléments de freinage mécaniques (p. ex. régleur de timonerie, robinet d'arrêt d'air) sur (veuillez cocher la case correspondante) Wagons de marchandises de type standard et spécial (y compris entretien de dépannage sur les wagons-citernes sans travaux sur les réservoirs et l'équipement) Wagons-citernes (catégorie Z) / wagon spécial (catégorie U) FTB ; version Page 15 de 16

16 10 Ecarts, mesures et recommandations Nous nous réservons le droit de nous rendre à l'atelier sans préavis pendant la période de validation, pour contrôler l'application des mesures et des recommandations indiquées. 11 Durée (initialement de 3 ans, avec contrôle périodique) jusqu'au x Toute changement des personnes désignées doit nous être notifiée.... Lieu/Date Signature FTB ; version Page 16 de 16

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INFORMATION

QUESTIONNAIRE D INFORMATION QUESTIONNAIRE D INFORMATION APPROBATION DE SYSTEME QUALITE DES FABRICANTS, REPARATEURS ET INSTALLATEURS D INSTRUMENTS DE MESURE REGLEMENTES Ce questionnaire concerne les entreprises souhaitant l approbation

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire.

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire. Le présent document est une traduction du guide 8.4, dont l original en anglais est disponible sur le site Internet de WELMEC (www.welmec.org). Pour tout problème d interprétation, il est nécessaire de

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE Rapport sommaire de l audit pour les sociétés de transport de cyanure Pour le Code international de gestion du cyanure www.cyanidecode.org Juin 2012 Le Code

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DES FOURNISSEURS DE PRODUITS DESTINE À LA SNCB

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DES FOURNISSEURS DE PRODUITS DESTINE À LA SNCB Page 1 / 24 Annexe 1 ANNEXE 1 : QUALIFICATION DES FOURNISSEURS SNCB Service Central Support Bureau.213 section 13/2 Avenue de la Porte de Hal 40 1060 BRUXELLES QUALIFICATION DES FOURNISSEURS Renseignements

Plus en détail

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie,

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie, Arrêté du 14 octobre 2005 relatif aux organismes habilités à mettre en œuvre les procédures de vérification «CE» des sous-systèmes et d évaluation de la conformité ou de l aptitude à l emploi des constituants

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 17065 Première édition 2012-09-15 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services Conformity assessment Requirements

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

et ses différents jalons

et ses différents jalons La vérification v finale et ses différents jalons Auteur : F. LASCROUX / AQUAP Journée technique AFIAP du 10 octobre 2006 Vérification réglementaire finale après fabrication et intervention sur équipements

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

Qu'est-ce que la normalisation?

Qu'est-ce que la normalisation? NORMALISATION 1 Qu'est-ce que la normalisation? La normalisation est un outil élémentaire et efficace des politiques européennes, ses objectifs étant de : contribuer à la politique visant à mieux légiférer,

Plus en détail

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 4.1.1-02 MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004 Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 23 novembre -11 1 Table des matières 1. INTRODUCTION ET DOMAINE D'APPLICATION... 3 2. TERMES ET DÉFINITIONS...

Plus en détail

Document 3016 F Rev 3 October 2008 Page 1 de 7. N de certification : Date d'inspection : / / N du client : Norme ISO 9001 : 2000 enregistrée :

Document 3016 F Rev 3 October 2008 Page 1 de 7. N de certification : Date d'inspection : / / N du client : Norme ISO 9001 : 2000 enregistrée : Document 3016 F Rev 3 October 2008 Page 1 de 7 N de certification : Date d'inspection : / / N du client : Norme ISO 9001 : 2000 enregistrée : Nom de l entreprise : Adresse complète : INFORMATION SUR LE

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail Rayonnages Inspection & Entretien De l'inspection par les experts au remplacement des pièces de rayonnages défectueuses selon la norme DIN EN

Plus en détail

Reconnaissance des résultats d essais

Reconnaissance des résultats d essais Référentiels Matériel Recommandation Recommandation Matériel Moyen acceptable de conformité SAM 009 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 2 du 13/12/2013 Applicable à partir du : 13/12/2013

Plus en détail

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ PRINCIPES DU MANAGEMENT DE LA QUALITÉ MÉTHODES DE L INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? ISO =? FAMILLE ISO 9000 4 MODÈLES GUIDE

Plus en détail

Entreprise spécialisée en installations de détection d'incendie REGLEMENT

Entreprise spécialisée en installations de détection d'incendie REGLEMENT Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Entreprise spécialisée en installations

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988) 1 sur 5 03/12/2014 18:22 Information System on International Labour Standards Recherche Guide de l'utilisateur Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP)

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) EXIGENCES D'ASSURANCE QUALITE EN REFERENCE A LA NORME NF EN ISO 9002 (août 1994) DISPOSITIONS

Plus en détail

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques DGER V2 INFORMATION REGLEMENTAIRE De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques La réduction du recours à l utilisation des produits phytopharmaceutiques

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE

ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE L 371/118 FR Journal officiel de l'union européenne 27.12.2006 ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE Modèle de description des systèmes de gestion et de contrôle en vertu de l article

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 3-154 rév. 7. Association des Contrôleurs Indépendants (ACI) 22 rue de l'est 92100 BOULOGNE BILLANCOURT SIREN : 477705719

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 3-154 rév. 7. Association des Contrôleurs Indépendants (ACI) 22 rue de l'est 92100 BOULOGNE BILLANCOURT SIREN : 477705719 Section Inspection ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE Le Comité Français d'accréditation atteste que : The French Committee for Accreditation certifies that : N 3-154 rév. 7 Association

Plus en détail

Entreprises spécialisées en installations sprinklers REGLEMENT

Entreprises spécialisées en installations sprinklers REGLEMENT Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Entreprises spécialisées en installations

Plus en détail

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Prestations de services relatives aux sites et sols pollués 1 Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Pour les titulaires et les demandeurs de la certification

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

DEMANDE DE DEVIS DE CERTIFICATION

DEMANDE DE DEVIS DE CERTIFICATION Demande ( merci de cocher les cases appropriées) Certification : Initiale Renouvellement (*) Référentiel(s) : ISO 9001 ISO 14001 OHSAS 18001 ISO/TS 16949 ISO 22000 QSE ISO 13485 ISO 22716 EN 9100 Autre(s)

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation ENplus Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus 5 e partie: Organisation Version 3, Août 2015 Editeur: European Pellet Council (EPC): Conseil Européen du Granulé c/o AEBIOM - Association

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

Codes normalisés de l OCDE pour les essais officiels de tracteurs agricoles et forestiers MANUEL QUALITÉ

Codes normalisés de l OCDE pour les essais officiels de tracteurs agricoles et forestiers MANUEL QUALITÉ Codes normalisés de l OCDE pour les essais officiels de tracteurs agricoles et forestiers MANUEL QUALITÉ AVERTISSEMENT Le présent document est une version à jour de AGR/CA/T(99)21 préparée par le Secrétariat

Plus en détail

Travaux en hauteur (Directive)

Travaux en hauteur (Directive) Travaux en hauteur (Directive) Encadrements administratifs Date d'entrée en vigueur: 10/06/09 Date de fin: Commentaire: Service émetteur: Capital humain Service du signataire: Capital humain, Direction

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Groupe interdépartemental LIAF DIRECTIVE TRANSVERSALE CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) Domaine : Subventions (LIAF) Date : 07.03.2011 Entrée

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

Document CPS REF 12. Révision 00 Octobre 2003. Section «Certification de Produits et de Services»

Document CPS REF 12. Révision 00 Octobre 2003. Section «Certification de Produits et de Services» EXIGENCES SPECIFIQUES POUR L APPLICATION DE LA NORME NF EN 45011 PAR LES ORGANISMES CERTIFICATEURS PROCEDANT A L EXAMEN DE TYPE DES INSTRUMENTS DE MESURE EN METROLOGIE LEGALE Document CPS REF 12 Révision

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

Règles de certification de la marque

Règles de certification de la marque N d identification : NF102 N de révision : 10 Date d approbation : 15/06/2012 Date d édition : 29/08/2012 Règles de certification de la marque Validation des méthodes alternatives d analyse Application

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Commission scolaire de Rouyn-Noranda PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Adopté par la résolution CC-0783 (17 mai 2004) 2004-03-30 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 ORIENTATIONS GÉNÉRALES... 3 3 PRINCIPES

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL Economie, P.M.E., Classes moyennes & Energie. Guide de Sécurité. Mini-motos (pocket-bikes)

SERVICE PUBLIC FEDERAL Economie, P.M.E., Classes moyennes & Energie. Guide de Sécurité. Mini-motos (pocket-bikes) SERVICE PUBLIC FEDERAL Economie, P.M.E., Classes moyennes & Energie Guide de Sécurité Mini-motos (pocket-bikes) 22.06.2006 Ce guide de sécurité a été élaboré par le Service Sécurité des Produits du Service

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

Des outils pour la qualité de vos analyses...

Des outils pour la qualité de vos analyses... Des outils pour la qualité de vos analyses... Nos prestations de métrologie - en toute confiance... Des outils adaptés à vos contraintes Votre société est accréditée ou doit respecter des exigences normatives

Plus en détail

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux NBOG BPG 1 2010-1 Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux 1 introduction Traduction non officielle du document en anglais publié

Plus en détail

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc La version 2008 de la norme ISO/DIS 9001 (Draft International Standard) Plan Plan d élaboration de l ISO9001:2008 Objectifs Présentation

Plus en détail

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse Ce formulaire permet au Service Public Finances (SPF Finances) de collecter les données nécessaires pour mener à bien la procédure en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse, tel que prévu

Plus en détail

Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement

Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Index 1 Objet 2 Généralités 3 Principes en matière de gestion de placements

Plus en détail

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité GUIDE 62 Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité Première édition 1996 GUIDE ISO/CEI 62:1996(F) Sommaire Page Section 1:

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

Autorités compétentes en Allemagne

Autorités compétentes en Allemagne Autorités compétentes en Allemagne (Adresses des autorités compétentes et des organismes mandatés par elles pour l application du RID selon la section 1.8.4) (1) Le Bundesministerium für Verkehr, Bau-

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES AUTO/IND/PLOMB DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

System de Gestion de la Qualité GE Oil & Gas Sourcing Directives pour les inspections FPQ/PLQ ARSB-O&G-004 Rév. : 2.0

System de Gestion de la Qualité GE Oil & Gas Sourcing Directives pour les inspections FPQ/PLQ ARSB-O&G-004 Rév. : 2.0 Validé par : Nom en lettres d imprimerie ou signature manuscrite Giovanni Cecchi TMS Quality Leader Livio Loschiavo Global Supply Chain & Global Operations QMS Leader Michele Serpi TMS Leader (Facultatif

Plus en détail

DEMANDE D'ADHÉSION. 1 Informations sur l'entreprise. Nom de l'entreprise. Adresse de correspondance. Interlocuteur. Filiales, succursales

DEMANDE D'ADHÉSION. 1 Informations sur l'entreprise. Nom de l'entreprise. Adresse de correspondance. Interlocuteur. Filiales, succursales DEMANDE D'ADHÉSION Je souhaiterais / nous souhaiterions adhérer à la SIBA (Swiss Insurance Brokers Association). À cette fin, j'envoie / nous envoyons le formulaire suivant, rempli entièrement et en toute

Plus en détail

Luxembourg, le 22 octobre 2001

Luxembourg, le 22 octobre 2001 Luxembourg, le 22 octobre 2001 Lettre circulaire 01/7 du Commissariat aux Assurances relative au dépôt des actifs représentatifs des provisions techniques des entreprises d'assurances directes et des fonds

Plus en détail

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité 28 MARS 2007. - Arrêté royal relatif à l'agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d'enlèvement au cours desquels de grandes quantités d'amiante peuvent être libérées

Plus en détail

Norme de la Chaîne de Traçabilité

Norme de la Chaîne de Traçabilité Norme de la Chaîne de Traçabilité Mars 2014 Réseau d'agriculture Durable et Rainforest Alliance, 2012-2014. www.san.ag Ce document est disponible sur les sites suivants: www.san.ag - www.rainforest-alliance.org

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE 1- Objet & finalité Cette procédure définit les modalités d élaboration et de gestion des documents du Système de management de la Qualité de l école. Elle a pour but : de garantir la conformité, d apporter

Plus en détail

Chapitre I Champ d application et définitions. Article 1 er

Chapitre I Champ d application et définitions. Article 1 er Projet de loi ayant pour objet A) la transposition en droit national de la directive 2008/110/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 modifiant la directive 2004/49/CE concernant la

Plus en détail

Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur automobile

Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur automobile Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Communication concernant l appréciation des accords verticaux dans le secteur

Plus en détail

Befimmo SA Règlement de l'audit interne

Befimmo SA Règlement de l'audit interne Befimmo SA Règlement de l'audit interne Table des matières Article 1 - Nature... 1 Article 2 - Mission, objectifs et activités... 2 Article 3 - Programme annuel... 3 Article 4 - Reporting... 3 Article

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

Check-list du GTC-UIC relative aux conditions particulières de transport pour le trafic combiné international ferroviaire

Check-list du GTC-UIC relative aux conditions particulières de transport pour le trafic combiné international ferroviaire Check-list du GTC-UIC relative aux conditions particulières de transport pour le trafic combiné international ferroviaire Table des matières PREAMBULE 3 A. GENERALITES 1. Abréviations et définitions 3

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/AC.2/2002/2 8 novembre 2001 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012.

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. ANNUAIRE POUR MARCHANDISES 2011 HONGRIE Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. CONTENU DES SUJETS INTRODUCTION I. FOND DE MESURE 1. Transport routier 2. Transport ferroviaire

Plus en détail

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION Installation - Service - Maintenance en ATEX VERSION 7.0 Référentiel ISM-ATEX page 1 / 130 PARTIE 2-1 PARTIE 1 Quel est le champ d application de la certification ISM-ATEX?

Plus en détail

CONFORT ET SECURITE AMELIORES

CONFORT ET SECURITE AMELIORES GRUES A TOUR : CONFORT ET SECURITE AMELIORES AVEC LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14439 La norme EN 14439 : 2006 sur la «sécurité des grues à tour» a été développée en collaboration avec des experts afin

Plus en détail

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles Notice explicative de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 1 Champ d application 1 Les

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE INFRABEL S.A. SPECIFICATION TECHNIQUE A - 52 QP EXIGENCES REQUISES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN PLAN DE CONTRÔLE ET DE QUALITÉ À INFRABEL EDITION : 10/2006 Table des matières. Table des matières...2 1. Objet...3

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Transition de la norme NF EN 45011-Guide ISO/CEI 65 vers la norme NF EN ISO/CEI 17065

Transition de la norme NF EN 45011-Guide ISO/CEI 65 vers la norme NF EN ISO/CEI 17065 1. Introduction La norme NF EN ISO/CEI 17065 :2012 a été publiée en version anglaise le 15/09/2012 et française le 06/12/2012. La révision vise notamment à intégrer sous forme d exigences les éléments

Plus en détail

DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES. République et Canton de Neuchâtel

DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES. République et Canton de Neuchâtel DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES République et Canton de Neuchâtel Service de l'énergie et de l environnement version mars 2011 3 Directive cantonale d'application de la loi fédérale sur la protection

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:98331-2014:text:fr:html Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331 Appel de manifestations d'intérêt

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2

COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2 COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2 Your Welding Partner page 1/ 8 EN ISO 3834-2 EN 15085-2 Remarques Système AQ Soudage Général au soudage Particulier au

Plus en détail

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse.

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse Par nature, Nous vous rendons Plus performant. 11 décembre 2007 Group Présentation et comparaison de la norme ISO 14001

Plus en détail