Sujets de TFE/PFE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujets de TFE/PFE 2012"

Transcription

1 Sujets de TFE/PFE

2 CONTACT TFE Pauline AZOUG

3 SOMMAIRE PRODUCTION ETUDES TECHNIQUES ETUDES DE PRIX ENTREPRISE GENERALE ENVIRONNEMENT QUALITE P 4 P 13 P 19 P 23 P 27 P 33 3

4 PRODUCTION Agence :Versailles L'agence de Versailles réalise des ouvrages fonctionnels (tertiaire, hospitalier, groupe scolaire...) allant de 10 à 40M dans toute l Ile-de-France (Paris, Pontault-Combault, Cergy, Chaville ) Sujet n 1 Mise au point d'un prototype et synthèse des façades sur une structure béton elliptique (Chantier de la fondation Roguet) - Mettre au point le projet : vous serez amenés à concevoir avec l'architecte et les différents bureaux d'études concernés et les conducteurs travaux, la mise au point de l'ensemble des éléments constitutifs d'une façade (conception de l'habillage et des volets, étude des points singuliers...) - Gérer les interfaces - Proposer les solutions et travailler en étroite collaboration avec l'architecte pour mettre au point le prototype - Faire valider le projet auprès des entreprises (ex: chassis, volets, brise soleil...) - Chiffrer le projet et lancer la consultation des entreprises - Participer aux choix des entreprises Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : tuteur, conducteur travaux, directeur d'agence 4

5 PRODUCTION Agence :Paris C (Bezons, 95) L agence Paris C produit essentiellement du gros œuvre avec des chantiers d un montant de 10 à 50 millions d euros pour un chiffre d'affaires annuel de 30 à 35 millions d euros. Sujet n 2 En phase d appel d offre comme en phase travaux, nous sommes amenés à établir des plannings prévisionnels d exécution de plus en plus détaillés. Nous avons déjà en interne développé un outil planning sur Microsoft Project pour le GO : reste à le créer pour les corps d état. Outil de création de plannings TCE En étude et en exécution, les plannings TCE sont de plus en plus complexes et détaillés. Aussi, nous souhaiterions créer un outil permettant de générer des plannings rapidement sur la base de cadences connues. Analyse du fonctionnement de l outil GO existant. Définitions des taches et des enchainements type d un planning TCE. Audit interne auprès des responsables études et travaux permettant de définir des cadences TCE. Création de l outil sur Microsoft Projet. Présentation et formation des collaborateurs de l entreprise à cet outil. Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : les conducteurs de travaux, les responsables études de prix, les directeurs de travaux et les directeurs d agence. 5

6 PRODUCTION Agence :Paris C (Bezons, 95) L agence Paris C produit essentiellement du gros œuvre avec des chantiers d un montant de 10 à 50 millions d euros pour un chiffre d'affaires annuel de 30 à 35 millions d euros. Sujet n 3 La gestion a aujourd hui un rôle prépondérant sur les chantiers. C est pourtant l une des tâches pour laquelle le temps d apprentissage est le plus long. Aussi, dans le cadre de la formation continue de nos conducteurs de travaux nous voulons mettre en place une formation gestion en interne. Créer une formation gestion En entreprise générale comme en gros œuvre seul, les conducteurs de travaux doivent être capables d analyser un budget et de le gérer. Des outils, des méthodes existent mais ils faut en saisir les mécanismes et en interpréter les résultats. Etat des lieux des méthodes de gestion dans l entreprise. Comprendre tous les mécanismes de la gestion de la feuille de vente au DGD client, en passant par les déboursés et les contrats sous-traitants. Création d un support de formation gestion sur Power Point. Présentation du support de formation aux gestionnaires, directeurs de travaux et directeurs d agence Participer à l animation de la formation sur la base du support créé Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : les gestionnaires, les directeurs d agence 6

7 PRODUCTION Agence :Paris C (Chantier du Stade Jean Bouin) L agence Paris C produit essentiellement du gros œuvre avec des chantiers d un montant de 10 à 50 millions d euros pour un chiffre d'affaires annuel de 30 à 35 millions d euros. Sujet n 4 Sur les chantiers techniquement complexes, les échanges de plans entre les BET et le chantier sont nombreux. La difficulté première se situe au niveau de la gestion des indices, pour assurer à chaque acteur qu il travaille sur le dernier plan mis à jour. Création d un outil de gestion des plans - Dans un premier temps, il faut déterminer la méthode la plus efficace pour une bonne diffusion des plans par le BET (Utilisation de reproductions, création d un support informatique de liaison avec le tireur de plans, mise en place d un tableau de suivi avec bordereaux ) - Puis créer l outil de gestion des plans pour : - Faire apparaître le prévisionnel - Noter la diffusion - Mettre en avant les écarts - Retranscrire ces infos sous forme de courbe - Pistes à approfondir : diffusion au Chef et au chantier; suivi et gestion des observations sur plans. 7

8 PRODUCTION Agence :Grenoble L agence de Grenoble intervient principalement dans les secteurs de la micro-électronique, de la recherche et de la santé. Elle réalise des travaux de gros-œuvre, d'entreprise générale et d'entretien chez des industriels. Sujet n 5 Productivité des équipes gros-œuvre Votre travail consistera à rechercher des facteurs de productivité et de non productivité des équipes gros-œuvre. Les principales étapes de ce TFE seront les suivantes : Repérer les équipes les plus performantes au sein de l agence, Rechercher par rapport à une équipe moyenne les facteurs de productivité (facteurs liés à l organisation de l agence, formation à la sécurité, compétence des membres de l équipe, organisation du chantier, savoir-faire de l équipe, matériel utilisé, motivation ), Etablir des recommandations pour élever le standard au niveau de ces équipes : organisation, formation, matériel, recrutement, motivation 8

9 PRODUCTION Agence : Brétigny (91) Avec un rayon d action allant de l Essonne jusqu à Paris en passant par la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, l agence de Brétigny-sur- Orge intervient sur des chantiers très divers (logements, bureaux, santé ) en entreprise générale. Sujet n 6 Géotechnique sur le chantier I3F à Mennecy : Optimisation des fondations par des techniques d'amélioration des sols En prenant appuis sur le cas concret du chantier sur lequel vous serez détaché, étudier les différentes techniques d amélioration des sols Identifier les avantages et les inconvénients de chacune en les comparant Pour développer une méthode d estimation rapide du coût et du délai dans le cas d arbitrage de variantes. Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, le directeur d agence et les sous-traitants de fondations spéciales. 9

10 PRODUCTION Agence : Brétigny (91) Avec un rayon d action allant de l Essonne jusqu à Paris en passant par la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, l agence de Brétigny-sur- Orge intervient sur des chantiers très divers (logements, bureaux, santé ) en entreprise générale. Sujet n 7 Sur le chantier d une école élémentaire à Clamart : Amélioration du processus de levée des réserves (emploi de la tablette tactile) Identifier les principaux dysfonctionnements à l aide d une enquête auprès des clients Définir des méthodes visant à améliorer lesdits dysfonctionnements et à fluidifier le processus Vérifier si le recours une tablette tactile peut être utile. Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, le directeur d agence, les entreprises soustraitantes 10

11 PRODUCTION Agence :Dijon L agence de Dijon réalise de nombreux chantiers dans tous les secteurs d activités, aussi bien dans l industrie (TetraPak, Michelin...), dans les centres commerciaux (La Toison d'or à Dijon), dans le secteur public (lycées, collèges, écoles, équipements divers), que dans celui des logements collectifs. Sujet n 8 Traitements des émergences de façade Analyse des différentes contraintes pour le traitement des émergences de façade : thermiques, feu, accessibilité Étude spécifique du cas des balcons de logements : quel mode constructif (béton, bois, métal, )? Quels avantages ou inconvénients pour chacun? Possibilité d utiliser le BFUP: avantages et inconvénients Pour cela, vous serez en contact avec les conducteurs de travaux, le directeur d agence, les entreprises soustraitantes 11

12 PRODUCTION Agence :Amiens L agence d Amiens répond à des appels d offres publics et privés pour le gros œuvre et en entreprise générale. Aujourd hui, l agence a acquis une réelle importance pour couvrir aujourd hui tout le Nord de la France depuis la région parisienne. Sujet n 9 L agence développe son activité en Entreprise générale sur des projets de logements sociaux. L agence souhaite améliorer la réalisation des accès aux balcons. Réglementations PMR pour accès au balcon : Adaptation des seuils portes-fenêtres - Synthèse des expériences de l agence sur les opérations réalisées depuis 5 ans, y cis les affaires en cours - Analyse des Incidences sur le GO - Analyse des Incidences sur les CET - Mise en forme d un mode d emploi pour les futures opérations de l agence. Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, le directeur d agence, les sous-traitants 12

13 ETUDES TECHNIQUES Agence : BET BA (78, Versailles) Sujet n 10 Le groupe dispose d un bureau d'études de structures interne implanté à Versailles, spécialisé en béton armé, et intervenant également en béton précontraint, charpente métallique ou bois. Calculs des voiles en béton armé Pour aider le travail des ingénieurs structures et leur permettre de traiter rapidement les sujets techniques les plus courants, le BET souhaite faire une analyse réglementaire des actions sur les voiles et du comportement structurel de ceux-ci. Le but de ce TFE est de créer un logiciel d'aide à la décision du mode de calculs et leurs applicatifs aux cas courants. Vos interlocuteurs seront les ingénieurs structures, les bureaux d études (maîtrise d œuvre, d exécution) et les bureaux de contrôles. 13

14 ETUDES TECHNIQUES Agence :BET BA (78, Versailles) Le groupe dispose d un bureau d'études de structures interne implanté à Versailles, spécialisé en béton armé, et intervenant également en béton précontraint, charpente métallique ou bois. Sujet n 11 Etudes sur les fondations : semelles excentrées et fondations superficielles 1- Semelles excentrées : Recenser les différents types de semelles possibles (isolées, filantes, de rive ), Distinguer les cas en fonction du type de fondations (superficielles, profondes ), Compiler les méthodes de calcul existantes et établir des méthodes de calcul alternatives pour les «manques», Réalisation du logiciel de calculs correspondant. 2- Fondations superficielles : Analyse des incidences liées aux optimisations des taux de travail du sol, Réalisation d'un outil de prédimensionnement. Vos interlocuteurs seront les bureaux d études (MOE, prix, méthodes, exécution), géotechniciens, bureaux de contrôle 14

15 ETUDES TECHNIQUES Agence : Service Méthodes IDF (91, Brétigny sur Orge) Le Service Méthodes intervient en phase d appel d offres et en phase travaux pour mettre au point les installations de chantier et procédés constructifs sur tous types de projets de bâtiment. Sujet n 12 Base technique sur les grues à tour Dans le cadre du développement des échanges de connaissances au sein de l entreprise, vous aurez en charge le développement d une base technique sur les grues à tour à destination des services de l entreprise et des chantiers. Modélisation de blocs 2D/3D sous AutoCAD/Revit. Synthèse des abaques techniques des constructeurs. Check-list des procédures liées au montage des grues. Analyse des différents coûts sur les chantiers en cours. Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : Conducteurs de travaux, Chefs de chantiers, Service Matériel, Bureaux d études 15

16 ETUDES TECHNIQUES Agence :Paris B (Bezons, 95) L agence Paris B fait partie de la région IDF 2 qui réunit les agences Paris B, Paris D et Paris E, soit une centaine de collaborateurs pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 70 millions d'euros. Sujet n 13 Les fondamentaux géotechniques Vous devrez établir des documents synthétiques à usage des collaborateurs de l'entreprise afin de leur donner une culture générale et pratique, permettant une analyse succincte des documents d'un chantier et un dialogue avec des géotechniciens. Les supports de cours de l Ecole Léon Grosse actuels serviront de base de départ à votre travail. Les documents créés devront correspondre aux "cours" donnés à l Ecole Léon Grosse, que ce soient des créations ou des actualisations de support. Ces documents seront essentiellement destinés aux collaborateurs Etudes et Travaux et devront être plus pratiques que théoriques. Etude des essentiels de la géotechnique, à savoir : La terminologie, les symboles utilisés, les définitions Les différents essais / leurs utilités Les différentes instrumentations : leurs utilités Les rapports entre différents types de sols et différents type de techniques En parallèle de ce travail, le stagiaire actualisera le "logiciel d'optimisation des fondations" objet d'un Mémoire Technique de Pour cela votre principal interlocuteur sera le directeur de l agence Paris B, actuellement formateur Géotechnique à l Ecole Léon Grosse. 16

17 ETUDES TECHNIQUES Agence :Aix-en-Provence L agence représente un CA de 40M, réalise des ouvrages prestigieux tels que la gare d Aix en Provence, l école Internationale de Manosque et l hôpital de Manosque elle intervient aussi dans l environnement du nucléaire. Sujet n 14 L agence souhaiterait établir un document pour comprendre le fonctionnement et les contraintes du secteur nucléaire. Ce document permettra ainsi aux futures agences qui souhaitent répondre à ces projets d avoir une explication des différents process d exécution. La désintégration des joints de dilation dans les centrales nucléaires et/ou dans nos travaux avec le centre d étude atomique Les principales étapes de vote TFE seront les suivantes : Reprendre les différentes hypothèses de ce process Décrire les procédés employés Expliquer les modes d exécution Ce sujet a déjà fait l objet d un MTA (mémoire technique d agence) cependant l agence souhaite décrire plus précisément le traitement utilisé qui a été breveté par ailleurs. Pour cela, vous serez en contact avec différents interlocuteurs : les conducteurs travaux, les responsables études de prix, les directeurs travaux et le service qualité, sécurité, environnement. 17

18 ETUDES TECHNIQUES Agence : Service Méthodes IDF (91, Brétigny sur Orge) Le Service Méthodes intervient en phase d appel d offres et en phase travaux pour mettre au point les installations de chantier et procédés constructifs sur tous types de projets de bâtiment. Sujet n 15 Amélioration de l outil de calepinage des Passerelles Dans le cadre du développement des échanges de connaissances au sein de l entreprise, vous aurez en charge l amélioration de l outil de calepinage des passerelles mis à disposition récemment des conducteurs de travaux et services de l entreprise. Audit de l utilisation des passerelles existantes. Définition des besoins pour les passerelles futures. Amélioration des blocs dynamiques AutoCAD/Revit. Création de nomenclatures de fabrication et chiffrage automatique par liaisons AutoCAD/Excel. Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : Conducteurs de travaux, Chefs de chantiers, Service Matériel, Bureaux d études 18

19 ETUDES DE PRIX Agence :Versailles L'agence de Versailles réalise des ouvrages fonctionnels (tertiaire, hospitalier, groupe scolaire...) allant de 10 à 40M dans toute l Ile-de-France (Paris, Pontault-Combault, Cergy, Chaville ) Sujet n 16 Aujourd'hui en entreprise générale, nous consultons les corps d'états. Très souvent, à défaut d'avoir des retours des entreprises, chaque collaborateur se constitue une base de références personnelle. L'agence souhaite se doter d' une base de données commune pour chaque type d'ouvrage et pour chaque corps d'état. Création et mise en place d'une bible de prix corps d'état par type d'ouvrage avec actualisation - Recherche des devis reçus des entreprises sous-traitantes et/ou par d'autres entités qui réalisent du TCE pour récolter l'ensemble des données nécessaire à l'établissement d'une bible. - Création d un outil sur EXCEL pour une utilisation rapide et optimale - Visites de chantiers Pour cela, vous serez en contact avec différents interlocuteurs : tuteur, responsables études de prix, directeur d'agence. 19

20 ETUDES DE PRIX Agence :Versailles L'agence de Versailles réalise des ouvrages fonctionnels (tertiaire, hospitalier, groupe scolaire...) allant de 10 à 40M dans toute l Ile-de-France (Paris, Pontault-Combault, Cergy, Chaville ) Sujet n 17 L'objectif de ce sujet est de trouver des points de similitudes permettant d'établir des ratios fiables sur les frais de fonctionnement de chantier, utilisés par le service études de prix et les travaux. Recherche de ratios sur les frais de fonctionnement d'un chantier - Analyse des dépenses sur les postes chantier ( ex: matériel de levage, matériel de sécurité, clôtures, consommation, coffrages, etc) - Etablissement de ratios - Mise au point d'un référentiel Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs: tuteur, conducteur travaux, directeur d'agence. 20

21 ETUDES DE PRIX Agence :Amiens L agence d Amiens répond à des appels d offres publics et privés pour le gros œuvre et en entreprise générale. Aujourd hui, l agence a acquis une réelle importance pour couvrir aujourd hui tout le Nord de la France depuis la région parisienne. Sujet n 18 L agence réalise tous ses gros-œuvre en production propre avec de temps en temps des ouvrages complexes comportant des porte-à-faux, des poutres suspendues et autres débords qui nécessitent des étaiements adaptés. L agence souhaite affiner l évaluation financière de ces étaiements. Chiffrage des étaiements - Synthèse des expériences de l agence sur les opérations réalisées depuis 5 ans, y cis sur les chantiers en cours - Analyse des moyens et méthodes disponibles - Composition d un outil de choix et de valorisation rapide. Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, les ingénieurs études de prix, le directeur d agence et les sous-traitants. 21

22 ETUDES DE PRIX Agence : Brétigny (91) Avec un rayon d action allant de l Essonne jusqu à Paris en passant par la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, l agence de Brétigny-sur-Orge intervient sur des chantiers très divers (logements, bureaux, santé ) en entreprise générale. Sujet n 19 L agence de BRETIGNY SUR ORGE répond à des appels d offres portant sur des opérations TCE, qu il s agisse de construction d ouvrages fonctionnels ou de logements. L offre finale comprend le prix global et décomposé mais aussi le mémoire technique (part importante des critères d attribution au candidat). L agence souhaite développer les outils et les bases permettant de produire un mémoire technique répondant parfaitement à l attente du maître d ouvrage et du maître d œuvre tout en développant certains sujets actuels (démarche environnementale, dispositions envisagées pour l obtention des labels demandés ). Développement des bases permettant la rédaction du mémoire technique - Synthèse des points demandés dans les mémoires techniques des dernières affaires étudiées. - Recherche et développement des réponses apportées. - Création d un outil permettant de rédiger de manière efficiente les mémoires techniques et en particuliers les démarches et obtentions d actualité. Pour cela, vous serez en contact avec différents interlocuteurs : tuteur, responsables études de prix, spécialistes de l entreprise, directeur d agence. 22

23 ENTREPRISE GENERALE Agence : LGI (Versailles-Satory, 78) Léon Grosse Ingénierie réalise des chantiers dans les secteurs scolaire, médical et professionnel (bureaux), pour le compte de clients publics comme privés, en conception construction ou en PPP. Spécialisée en électricité, CVC et maintenance pluriannuelle, LGI réalise tous ses chantiers en entreprise générale. Sujet n 20 Fondamentaux des réglementations Accessibilité, Incendie et Acoustique Il faut établir pour ces 3 domaines, des documents synthétiques à usage des collaborateurs d'études et de travaux. Ces documents devront permettre à ce public de posséder les fondamentaux de ces réglementations. Les principales étapes de ce TFE seront les suivantes : Pour la réglementation accessibilité : La définition, le classement et les spécificités des différents types de bâtiments. L'examen du cadre réglementaire et de son application constructive par type de bâtiments. Les solutions techniques mobilisables. Les obligations du Maitre d'ouvrage et les contrôles par l'etat. Pour la réglementation incendie : La définition, le classement, et les spécificités des différents bâtiments. Les dispositions spécifiques à la sécurité incendie dans les bâtiments d'habitation, les ERP. Les principes et les spécificités du désenfumage dans les ERP, les locaux d'habitation, des locaux de travail. Les incidences du code du travail. Pour la réglementation acoustique : Les notions d'acoustique. Les spécificités dans le cas de bâtiments d'habitations, d'enseignement, de santé, d'hôtel et de résidences de tourisme. 23

24 ENTREPRISE GENERALE Agence :LGE LGE est la filiale électricité du groupe Léon Grosse. Créée en 2007, elle répond à la volonté du groupe de se diversifier et de mettre son expertise au service de ses clients, dans un marché en pleine expansion. Elle intervient principalement sur des travaux d installations électriques courant fort/courant faible dans les domaines tertiaire, hospitalier et de l enseignement. Sujet n 21 Mise en place d indicateurs de performance Dans le cadre du développement d une démarche qualité au sein de l agence, votre travail consistera à identifier des facteurs de performance de ses équipes, à tous niveaux de postes. L objectif sera d établir des recommandations pour la mise en place de méthodes de travail performantes et les valoriser. Vous participerez également à la rédaction d un guide de procédures dans le cadre de la mise en place de ces indicateurs 24

25 ENTREPRISE GENERALE Agence :Amiens L agence d Amiens répond à des appels d offres publics et privés pour le gros œuvre et en entreprise générale. Aujourd hui, l agence a acquis une réelle importance pour couvrir aujourd hui tout le Nord de la France depuis la région parisienne. Sujet n 22 L agence développe son activité en entreprise générale sur des projets type clinique, hôtel, chambres étudiantes. Certains problèmes sont récurrents, notamment dans les salles de bains attenantes à la chambre. Etanchéité sous carrelage en locaux humides - Synthèse des expériences de l agence sur les opérations réalisées depuis 5 ans - Point sur les réglementations en cours - Proposition des différentes solutions techniques (décaissé, pente, carrelage collé ou scellé, étanchéité, siphon, etc ) - Analyse des coûts de chaque solution proposée - Mise en forme d un mode d emploi pour les futures opérations de l agence(utile aux études comme aux travaux). Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, les ingénieurs études de prix, le directeur d agence et les sous-traitants. 25

26 ENTREPRISE GENERALE Agence :Amiens L agence d Amiens répond à des appels d offres publics et privés pour le gros œuvre et en entreprise générale. Aujourd hui, l agence a acquis une réelle importance pour couvrir aujourd hui tout le Nord de la France depuis la région parisienne. Sujet n 23 L agence développe son activité en entreprise générale sur des projets de logements sociaux. L agence souhaite améliorer sa capacité à réaliser le lot plomberie en gérant ses approvisionnements et la pose par divers contrats de sous-traitance afin de répondre au mieux à ses clients sur des affaires en TCE. Gestion du lot plomberie - Synthèse des expériences de l agence sur les opérations réalisées en 2010 et Analyse détaillée d une affaire où le lot plomberie a été étudié et suivi en direct par les conducteurs TCE - Rédaction d un Mémoire Technique pour l agence - Mise en avant des avantages et inconvénients d une gestion directe Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, les ingénieurs études de prix, le directeur d agence 26

27 ENVIRONNEMENT Agence :Paris B L agence Paris B fait partie de la région IDF 2 qui réunit les agences Paris B, Paris D et Paris E, soit une centaine de collaborateurs pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 70 millions d'euros. Sujet n 24 Nombre de bâtiments construits font l'objet de certifications environnementales. C'est un nouveau défi qui s'ajoute aux contraintes posées aux entreprises de construction. Quelles sont les exigences des différents référentiels HQE ; BREEAM ; LEED qui s'imposent à nous? Faire une approche pragmatique des 3 référentiels à destination de nos équipes Etudes et Travaux pour les aider à les comprendre et à en tirer les meilleurs profits. Les lister, imaginer des solutions. Déterminer quels sont les pièges à éviter. Faire un comparatif des différents référentiels. S'informer de leurs évolutions possibles dans un futur proche. Sélectionner les bureaux d'études spécialisés susceptibles de nous accompagner. 27

28 ENVIRONNEMENT Agence :Versailles L'agence de Versailles réalise des ouvrages fonctionnels (tertiaire, hospitalier, groupe scolaire...) allant de 10 à 40M dans toute l Ile-de-France (Paris, Pontault-Combault, Cergy, Chaville ). Sujet n 25 L'agence doit réaliser un bâtiment BBC. Elle doit mettre en place les procédures et les points de contrôle pour que le bâtiment réponde aux normes BBC (ex : étanchéité à l'air). Mise en place de moyens d'exécution et de contrôle d'un bâtiment répondant aux normes BBC - Identifier les spécificités BBC dans les pièces du marché - Rechercher les solutions permettant à l agence de répondre aux critères BBC - Veiller à la bonne exécution dans le respect des normes Pour cela vous serez en contact avec différents interlocuteurs : conducteurs de travaux, tuteur, directeur d'agence. 28

29 ENVIRONNEMENT Agence :Service QSE (69, Lyon) Le service QSE co-anime les démarches de prévention et de progrès initiées par la Direction, dans l ensemble de l'entreprise en terme de : qualité, sécurité, environnement et maîtrise du béton. Sujet n 26 L'agence TP du groupe est certifiée ISO Dans ce cadre, elle est tenue de faire une analyse environnementale de son activité sur chantier. Analyse environnementale de la réalisation d une opération Etablir un "outil" permettant l'analyse environnementale exhaustive de la réalisation d'un chantier : - Description de tous les impacts et solutions retenues en faisant référence aux textes règlementaires - Prise en compte de tous les environnements possibles d un chantier : urbain, fluvial, industriel, naturel. Cet outil sera construit «en cascade». Les résultats de cette analyse devront pouvoir être imprimés sous forme de tableaux et constitueront le recueil des actions du chantier en matière environnementale. 29

30 ENVIRONNEMENT Agence :Secteur TP (73, Aix-les-Bains) Le secteur TP intervient dans toute la France pour tous chantiers de Génie Civil, d épuration et d ouvrages d art. Les principaux clients du secteur TP sont l Etat et ses collectivités, les grands donneurs d ordres publics et parapublics tels que EDF, CNR, SNCF, AREVA et le CEA pour une chiffre d affaires annuel d environ 28 millions d'euros. Sujet n 27 L'objet de ce projet est la constitution d'un mémoire technique du Secteur TP et GC destiné à conserver et promouvoir soit les chantiers techniques, soit les méthodes ou les mises en œuvre particulières. Technique de mise en œuvre de radier mince incliné pour canaux hydrauliques, Equipage mobile pour galerie pare-blocs ou ouvrages cadres en site contraint, Etude des pressions de béton auto-plaçant sur voiles elliptiques, Etude des contraintes d'accès dans un CNPE (Centre National de Production Electrique = site d'une centrale nucléaire), Structures béton armé étanche (application aux stations d'épuration), Suivi des températures du béton lors du coulage et jusqu'à la prise. Chaque sujet fera l objet d un mémoire (MTA) destiné, après validation par la direction du Secteur et la direction technique de l entreprise, à être diffusé en interne. Pour cela, vous serez en contact avec : le service études du Secteur TP, les conducteurs de travaux, le directeur d agence 30

31 ENVIRONNEMENT Agence :Paris C (Bezons, 95) L agence Paris C produit essentiellement du gros œuvre avec des chantiers d un montant de 10 à 50 millions d euros pour un chiffre d'affaires annuel de 30 à 35 millions d euros. Sujet n 28 Bilan carbone d une opération 1) Déterminer s il serait bénéfique de gérer l évacuation de nos gravats directement : - Analyse le coût du transport de déchets de chantier par nos prestataires - Recherche de sites en région parisienne aptes à recevoir nos détritus - Conclusion sur les avantages et inconvénients d une gestion interne 2) Etablir un outil de calcul simple (Excel) permettant de calculer le bilan carbone d une opération : - Constituer une base de données des fiches de données de sécurité et d environnement (FDSE) à récupérer auprès de nos fournisseurs et sous-traitants et des fédérations professionnelles, - Etablir le bilan carbone pour notre propre activité (par unité de valeur). L outil devra nous permettre de quantifier nos offres de prix en terme d émission de C02 mais aussi de comparer différents choix constructifs. 31

32 ENVIRONNEMENT Agence :Brétigny (91) Avec un rayon d action allant de l Essonne jusqu à Paris en passant par la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, l agence de Brétigny-sur- Orge intervient sur des chantiers très divers (logements, bureaux, santé ) en entreprise générale. Sujet n 29 Thermique et performance énergétique sur le chantier Descartes+ : Méthodologie et réalisation des essais d'étanchéité à l'air d'un bâtiment à énergie positive En fonction des différents labels recherchés, identifier les prestataires de service capables de réaliser les essais nécessaires Définir le procédé, en décrire les étapes et les contraintes, notamment en fonction de l interface entre corps d état Rédiger un petit manuel pratique destiné aux conducteurs de travaux Pour cela, vous serez en contact avec : les conducteurs de travaux, le directeur d agence 32

Sujets de TFE/PFE 2012

Sujets de TFE/PFE 2012 Sujets de TFE/PFE 2012 1 CONTACT TFE Pauline AZOUG p.azoug@leongrosse.fr 01 39 24 50 00 2 SOMMAIRE PRODUCTION ETUDES TECHNIQUES ETUDES DE PRIX ENTREPRISE GENERALE ENVIRONNEMENT QUALITE P 4 P 13 P 19 P

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION Contact : Alexandre Ducolombier, chargé de mission bâtiment durable Tél : 09.72.39.88.42 Mail : alexandre.ducolombier@ale-lyon.org 1. OBJET

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 Sommaire LE GROUPE... 3 NOS VALEURS... 4 LES STAGES EN AGENCES... 5 Chargé d affaires en Contrôle Technique... 6 Chargé d affaire en Qualité Environnementale

Plus en détail

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE Objectif d'une étude de sol sur site L'objectif d'une étude de sol d'avant projet de construction (étude géotechnique G12.) est de définir ta contrainte ou portance

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Un état de la construction en paille en France

Un état de la construction en paille en France I.A Un état de la construction en paille en France Les données présentées ici sont issues d une enquête réalisée par Mima Galès au sein de l association bretonne «Empreinte» http://www.habitat-ecologique.org/

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

FORMATION ALTERNANCE Janvier 2015

FORMATION ALTERNANCE Janvier 2015 FORMATION ALTERNANCE Janvier 2015 TERTIAIRE ENERGIE NOS FORMATIONS CONSTRUCTION Niveau d entrée 16 ans 3ème générale BAC BTS ou DUT CAP ou BEP Diplômes Niveau V CAP 2 ans Niveau IV BAC PRO 2 ou 3 ans Niveau

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des architectes, maîtres d œuvre, BET, ingénieurs conseils et contractants généraux. (Partie courtier) Nom Adresse CP N tel E-mail N ORIAS

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Vos besoins, nos obligations

Vos besoins, nos obligations S Ingénierie Assistance Technique - Conseil Management des projets Prévention des risques Vos besoins, nos obligations Contact: Mr EL AAMRANI Saïd, Gérant 43 rue des Hirondelles, BP 600-68 76330 Notre

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

Bureau d'études techniques en génie climatique

Bureau d'études techniques en génie climatique Bureau d'études techniques en génie climatique Études d'exécution, Maîtrise d'œuvre, Conception, Expertise Bâtiment Sigma 2000 5 Bd Vincent Gâche BP 36204 44262 Nantes Cedex 2 Octobre 2013 Sommaire Notre

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Dessinateur projeteur en béton armé

Dessinateur projeteur en béton armé Référentiel de Certification UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen DSP REAC RC RF CDC Dessinateur projeteur en béton armé Libellé réduit: DPBA Code titre: TP-00314 Type de document: Guide RC Version:

Plus en détail

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré 1. Nom de à assurer : Questionnaire auto-entrepreneur Assuré Nom, prénom du gérant : 2. Adresse de : Voie : Code Postal : Commune : Tél. : Fax : E-mail : 3. Date de création : 4. Numéro de SIREN : ou création

Plus en détail

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. "de l'appel d'offre... à l'analyse des offres" DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. de l'appel d'offre... à l'analyse des offres DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF DG.I.T. Partie DESCRIPTIF DESCRIPTIF - Utilisation de la banque de données TCE livrée avec le logiciel G.I.T. - Manuellement, en créant vos propres tâches avec la possibilité de les coller dans la banque

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Référentiel de formation. Titre Directeur de Travaux. Master CEM

Référentiel de formation. Titre Directeur de Travaux. Master CEM Référentiel de formation 1 ère et 2 ème année Titre Directeur de Travaux Master CEM 1 Programme de formation G2 Durée de formation : 1440 h Niveau requis : Bac +2 Objectif : Qualification Conducteur de

Plus en détail

POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE COMMENT REHABILITER UN CHATEAU D EAU? INTRODUCTION Historique de la construction: Construits entre 1920 et 1980, mais depuis 1950 pour 70% du parc actuel.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE CROS SERGE Architecte DPLG 12 Rue Gabriel FAURE 09100 PAMIERS Tél. : 05.61.67.01.84 Fax.: 05.61.67.52.29 Dossier n 2012VERN CANTINE VERNIOLLE Extension du restaurant scolaire LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE

Plus en détail

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT Des experts de l évaluation des bâtiments 3 UNE GARANTIE DE QUALITÉ Les Maîtres d ouvrage et propriétaires immobiliers sont de plus en plus nombreux à relever le défi de la

Plus en détail

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. "de l'appel d'offre... à l'analyse des offres" DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. de l'appel d'offre... à l'analyse des offres DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF DG.I.T. Partie DESCRIPTIF DESCRIPTIF - Utilisation de la banque de données TCE livrée avec le logiciel G.I.T. - Manuellement, en créant vos propres tâches avec la possibilité de les coller dans la banque

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

GUIDE FORMATION 20144

GUIDE FORMATION 20144 GUIDE FORMATION 20144 Bureau Veritas Formation L expertise d un leader Pour des résultats une présence nationale dans plus de 60 villes 65 000 tangibles et immédiats Ce guide vous donne une vue globale

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Électrotechnique

Brevet de technicien supérieur Électrotechnique BTS Electrotechnique-décembre 2005 Page 1 sur 129 BTS Electrotechnique-décembre 2005 Page 2 sur 129 MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Octobre 2013 1 / 24 SOMMAIRE 1) LE PROCESSUS DE SOUSCRIPTION 1.1) Quand souscrire les assurances construction? 1.2) Quels sont les

Plus en détail

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE SFS NOUVELLE-CALEDONIE succursale de SFS EUROPE Immeuble Morare n 5-40 rue de la République - 98800 Nouméa Tél : +687 28 34 75 - Fax : +687 28 34 76 - E-mail : noumea@sfs-groupe.com Questionnaire Assurance

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur ÉLECTROTECHNIQUE

Brevet de technicien supérieur ÉLECTROTECHNIQUE Brevet de technicien supérieur ÉLECTROTECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement supérieur Service des contrats et des formations

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 La 11 ème édition des «Coulisses du Bâtiment» se déroulera les 10, 11 et 12 octobre prochain. Une nouvelle

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013 DOSSIER THÉMATIQUE crédit photo : Prod. Numérik - Fotolia octobre 2013 LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION Pour un investissement à longue durée de vie comme un bâtiment, l approche en coût global est

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle avec volet Responsabilité Civile Décennale des entreprises de construction

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle avec volet Responsabilité Civile Décennale des entreprises de construction Immeuble Morare n 5-40 rue de la République - 98800 Nouméa Tél : +687 28 34 75 - Fax : +687 28 34 76 - E-mail : noumea@sfs-groupe.com Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle avec

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Ingénierie administrative Gestion financière Gestion documentaire

Ingénierie administrative Gestion financière Gestion documentaire Ingénierie administrative Gestion financière Gestion documentaire Des solutions d externalisation performantes, du diagnostic au suivi complet de vos projets. Oralys, une filiale du Groupe Ortec. Nos équipes

Plus en détail

L activité Datacenter de Cap Ingelec

L activité Datacenter de Cap Ingelec D O S S I E R D E P R E S S E L activité Datacenter de Cap Ingelec SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation de l entreprise et chiffres clés... 2/3 L ACTIVITÉ Datacenter Des missions d audit... 4/5 La réhabilitation

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Etude réalisée par Ambroise Bouteille et Associés pour le compte de l OPIIEC. Juin 2008, Synthèse OPIIEC

Etude réalisée par Ambroise Bouteille et Associés pour le compte de l OPIIEC. Juin 2008, Synthèse OPIIEC ETUDE SUR LES CERTIFICATIONS LIEES AUX METIERS DU REFERENTIEL DE LA BRANCHE DES BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES, CABINETS D INGENIEURS-CONSEILS ET SOCIETES DE CONSEIL Etude réalisée par Ambroise Bouteille

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Evelina NASONOVA. Introduction :

Evelina NASONOVA. Introduction : MEMOIRE SCHEMA DIRECTEUR DEVELOPPEMENT DURABLE POUR UNE USINE RENAULT DANS LE MONDE SOUTENU LE 21 NOVEMBRE 2006 A L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Evelina NASONOVA Ce travail a été réalisé au sein

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction

Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction Bruno QUIEVY GC5 Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction - 10 - I. Le contrôle technique Les missions de contrôle technique existent dans différents domaines comme la marine, l aéronautique,

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction 1 INFORMATIONS GENERALES Effectuez-vous l une des activités suivantes? Désamiantage Travaux spéciaux Pisciniste

Plus en détail

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 24 avril 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Publication d un «mode d emploi sur les achats socialement responsables»..... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le système de management environnemental

Plus en détail

800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus. Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER. Finitions Scellements et calfeutrements Coulage plancher.

800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus. Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER. Finitions Scellements et calfeutrements Coulage plancher. 800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER BILAN MAIN D' ŒUVRE RECAP COD DESIGNATIONS Bud AVANCMT CREDIT DEPENSE ECART ACT 14 817,00 106,00 14 817,00 3,65% 541,45 570,00-28,55

Plus en détail

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision Département de l'indre et Loire COMMUNAUTE DE COMMUNES GATINE-ET-CHOISILLES ZAC POLAXIS STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PIECE 1.8 CADRE DU SCHEMA D ORGANISATION DU PLAN D ASSURANCE QUALITE (SOPAQ)

Plus en détail

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts?

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts? Quels sont les normes, labels, certifications qui encadrent la? Objectifs Définir les concepts de norme, label et certification, charte qualité et audit. Connaître les différentes modalités d application

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014 CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES 2014 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLES DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES INFORMATIQUE CONTACT Bas-Rhin - Yolande BOILAY - 03 88 10 88

Plus en détail

Projets - Gestion des Projets

Projets - Gestion des Projets Projets - Gestion des Projets p. 217 à 222 Projets - Gestion des Projets PGP / GPP PGP / GPP-E Gestion des petits projets Travaux neufs 5 Jours Niveau : Fondamentaux Améliorer la compréhension de la conduite

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE et PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE et PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION SARL F L O V A L 32 Rue des Folles pensées 62380 BLEQUIN 09 71 30 95 50 03 21 93 11 97 Assurances@floval.eu www.floval.eu Siret 513 837 229 00022 Ape 6622 z QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie Description et modalités 2015 FICHE SYNTHETIQUE Actions éligibles - Etude de faisabilité géothermique - Assistance à

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

La construction métallique mixte un système allégé innovant

La construction métallique mixte un système allégé innovant Journée Construction Acier 2013 mercredi le 27 novembre, Luxembourg La construction métallique mixte un système allégé innovant Bachelor / Master en Ingénierie Dr.- Ing. M. Schäfer Dr.-Ing. Markus Schäfer

Plus en détail

Un mode opératoire unique : le 5D Process

Un mode opératoire unique : le 5D Process Un mode opératoire unique : le 5D Process Le groupe OSSABOIS s appuie depuis 28 ans sur un mode constructif basé sur la préfabrication des murs et des charpentes en atelier. Les murs sortent en effet de

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail