L écriture collaborative à distance sur le réseau Internet, l exemple des «romans virtuels» du service éducatif de France Télécom

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L écriture collaborative à distance sur le réseau Internet, l exemple des «romans virtuels» du service éducatif de France Télécom"

Transcription

1 Gerald Schlemminger, Karlsruhe 1 in : Olaf Kühn / Oliver Mentz (Hg.) (2002): Zwischen Kreativität, Konstruktion und Emotion. Der etwas andere Fremdsprachenunterricht, Herbolzheim, Centaurus Verlag, pp L écriture collaborative à distance sur le réseau Internet, l exemple des «romans virtuels» du service éducatif de France Télécom 1 Un projet éducatif pour un nouveau mode d'apprentissage des langues Nous discuterons d abord de l'écriture collaborative internationale «les romans virtuels» interactifs via le réseau Internet, en situant les différents types d écriture, avant de nous consacrer à la présentation d une expérience pédagogique particulière que propose le service pédagogique de France Télécom. Ce roman est élaboré et illustré par des élèves de tous pays et de tous niveaux. Nous aborderons plus particulièrement les aspects multimédias et didactiques de ce travail dans le cadre d un apprentissage de la langue (étrangère) ; enfin, nous présenterons brièvement les différents romans qui ont déjà été créés non seulement en français, mais également en langues étrangères, en anglais, en allemand et en espagnol. 1.1 Les différents types d écriture collaborative sur le réseau Internet L écriture collaborative de textes fictionnels a été plus particulièrement développée dans le cadre d ateliers d écriture. Cette activité à dominante ludique a également su profiter des outils et ressources des réseaux comme Internet 2 en adaptant de différentes manières l aspect réseautique et les possibilités hypertextuelles qu offre la publication télématique. En conséquence, les scénarisations des «romans virtuels» sont d une complexité et de structure variables. Nous rencontrons trois grands types d écriture : a) La narration est linéaire et chronologique, proche de la trame narrative d un roman en édition papier : l initiative des auteurs participants est donc strictement limitée ; ils ne peuvent et ne doivent que poursuivre dans la direction impulsée par les prédécesseurs et réagir à ce qui a été conçu auparavant. 88

2 b) La narration est arborescente : l initiative est presque illimitée, car l auteur a la possibilité de poursuivre l une des multiples trames proposées et de la compléter ou d initier une nouvelle trame de l histoire. c) La scénarisation de la narration propose plusieurs entrées qui reprennent schématiquement les éléments structurants d un roman : la présentation des personnages l exposition de la situation et des lieux la trame narrative. Les auteurs peuvent lier par des hyperliens ces différents éléments. Cette conception se situe à mi-chemin entre le premier type d écriture très rigide et le second où la liberté narrative est complète ; les entrées amènent une structuration certaine tout en donnant la possibilité de complexifier d une manière transparente l histoire par de nouveaux personnages, lieux et événements. La complexité multimédia varie ; elle peut aller d une simple juxtaposition de textes jusqu à présentation hypertextuelle alliant document textuel, iconographique et sonore. Actuellement, la saisie et la mise en ligne d une manière simple sont encore souvent des freins à une présentation multimédia profitant de toutes les possibilités technologiques. Certes, il est relativement facile de mettre en place un masque de saisie de texte. Mais dès que l on cherche une certaine complexité correspondant à la scénarisation alliant le multimédia (son, image, vidéo ) et utilisable facilement par les participants, les programmes-auteurs actuels ne suffisent plus ; une création d un programme de saisie complexe est nécessaire et devient une tâche onéreuse. Au niveau d une intervention extérieure dans l écriture fictionnelle, nous rencontrons l absence de toute animation, en passant par une simple correction linguistique et stylistique pour arriver à une animation pédagogique qui intervient également dans la construction de la trame narrative de l histoire. Le «roman inachevé» proposé par le site de l Académie de Nice en anglais et en allemand (cf. fait partie du premier type d écriture. Les textes proposés par les auteurs élèves y sont agrémentés de quelques documents visuels et sonores. L animation semble se résumer à une correction linguistique. Le roman «Syperguy» que proposent W. R. DICKSON et al. (n.d.) d écrire (cf. est d une structure rigoureusement arborescente ; l écriture collective est soutenue par une liste de diffusion et un groupe de discussion sur le réseau Usenet, mais l écriture se limite essentiellement à la mise en ligne de textes. Nous nous intéresserons à un dispositif du troisième type, développé par le service éducatif de France Télécom, les «Romans virtuels» (cf. cf. illustration n 1). Notre posture ne sera pas impartiale car nous parlerons en tant qu animateur d un des romans pro domo. Nous essayerons d argumenter notre partialité et d en donner les raisons. 89

3 2 Présentation des «Romans virtuels» À notre connaissance, c est la seule scénarisation d écriture de romans qui dispose d une visée explicite pédagogique et linguistique : soutenir l apprentissage d une langue vivante. C est l un des rares dispositifs d apprentissage qui sort réellement du cours de langue classiques (fussent-ils accessibles sur réseau) en offrant à la fois une grande autonomie et une large part d initiative à l apprenant tout en proposant un tutorat sous forme d animation linguistique, pédagogique et esthétique et qui tient compte des possibilités technologiques (réseaux, hypertexte, multimédia). Il s agit, en effet, d une nouvelle approche de soutenir l apprentissage à l aide des T.I.C. telle que nous le montrerons pas la suite. Illustration n 1 : Page d accueil «Roman virtuel» 2.1 Les références conceptuelles de la création des romans virtuels collectifs et internationaux Le type d écriture fictionnelle est celui d un roman puisqu il s agit d inventer et faire vivre des personnages, des décors, lieux et événements qui respectent la logi- 90

4 que d une trame narrative. La scénarisation des romans s inspire de la simulation globale développée par F. DEBYSER (1986) 3. Il s agit d un concept didactique bien connu où un groupe d apprenants ne s approprie pas seulement les actes de paroles d une situation sociale donnée comme par exemple la vie dans un immeuble parisien il réalise également tous les actes de la vie sociale qui surviennent dans le contexte donné en créant des personnages, des situations et des événements tels que l on peut l imaginer dans la vie réelle. Auparavant, l enseignant, avec l aide des élèves, aura mise en place le cadre qui permet ce jeu social : définition des rôles, du lieu, le scénario, une ébauche de la trame des intrigues possibles Cette mise en scène acquiert une certaine authenticité tout en restant fictive, car elle reste confinée dans un lieu d apprentissage, la classe de langue. 4 Ce concept de jeux de rôles a été repris pour la conception du projet de l écriture de romans virtuels à distance, sous la direction pédagogique de Monique Perdrillat 5. Mais cette expérience dépasse aussi bien la simulation globale que l écriture collaborative traditionnelle, et cela à plusieurs niveaux 6 : Elle relève davantage du domaine du virtuel, car tout se fait sur réseau, à distance et personne ne se connaît ; cependant, cette «méconnaissance» mutuelle des acteurs les amène à établir par rôle interposé et fréquemment dans le réel de véritable relations sociales. Elle profite des possibilités du multimédia comme l apport d images, les liens hypertextes, etc. pour enrichir la trame de l histoire et l intrigue plus que le fait de l écriture collaborative classique de romans. Il serait donc plus approprié de ne plus parler «d écriture» de romans, mais de l appeler «l écriture télématique» ou «création télématique» de romans. Elle est davantage collective et internationale car les romans virtuels se font à plusieurs classes de différents pays. Afin de détailler ces différents éléments, nous présenterons en premier la structuration conceptuelle et narrative du roman. Ensuite, nous montrerons l organisation pédagogique de cette écriture collaborative. Enfin, nous discuterons ses aspects didactiques et d apprentissage. 2.2 La structuration des romans Sur le site Internet des romans est proposé sous forme de triade : familles lieux actions ; à l intérieur de celle-ci la structure est linéaire, organisée sous forme de chapitres thématiques, par exemple : la famille ses différents membres ; 91

5 les lieux l habitation et la profession des habitants ; les actions des grands thèmes (ceux-ci sont fixés par l animateur, mais également sur propositions des participants), détaillés par des chapitres. Les participants peuvent compléter la rubrique de leur choix en inventant de nouveaux habitants, lieux ou événements (voir illustration n 2). Illustration n 2 : Page de présentation du roman «Les Grimaud» LES FAMILLES Chaque établissement scolaire joue le rôle d'une famille ou d'une institution dans un village de France, à Grimaud dans le Var. LES LIEUX Grimaud est un village traditionnel Il a son église, sa mairie, les cafés où on boit le pastis, la place où l on joue à la pétanque, l'épicerie, des restaurants, l'école, la poste L HISTOIRE Il se passe des tas de choses, à Grimaud des potins et des avatars parfois cocasses... Josette Picard, la patronne du bar fait bien des commérages. Pour chaque écrit les participants sont amenés à associer une image ; ils peuvent également établir des hyperliens entre les différents domaines du roman. Ces données sont entrées par un masque de saisie (voir illustration n 3) accessible par un code, validées ensuite par l animateur et mises en ligne régulièrement. Cependant, tant que les productions ne sont pas validées, elles sont consultables et modifiables sur un site intermédiaire accessible avec le code des classes participantes. 92

6 2.3 Organisation pédagogique du travail à distance Les sujets des romans sont annoncés en septembre ; l inscription des classes s effectuant par le site Internet du roman entre le mois de novembre et décembre, la période réellement créative du roman se situe entre janvier et juin de chaque année scolaire. Quant au matériel, l'enseignant doit disposer d'un micro-ordinateur avec accès Internet (web et courrier électronique). Il est vivement conseillé d avoir à sa disposition un scanner afin de pouvoir numériser photos et images. Par ailleurs, le travail pourra être facilité par l'utilisation d'un appareil photo numérique. Illustration n 3 : Masque de saisie pour participants En ce qui concerne l investissement en temps, il est conseillé que les classes rédigent environ un chapitre de l'histoire toutes les 3 ou 4 semaines. L expérience 93

7 montre que les vacances et autres aléas de la vie scolaire modifient ce rythme et certains groupes ont des périodes d intenses créations pendant que d autres s activent moins, selon les disponibilités du moment de chacun. Comme les consignes d écriture sont données à l avance, l enseignant et les élèves peuvent s organiser en conséquent. Afin de faciliter le suivi des créations, il est fonctionnel d attribuer à chaque élève / groupe d élèves une famille dont il est responsable le long de l année scolaire. Il peut y avoir alternance entre des textes individuels ou de groupes. Les élèves se chargeront à tour de rôle de taper et d'envoyer les récits et les illustrations sur le site Internet. Comme les élèves ne travaillent pas nécessairement pendant tous les cours pour le roman virtuel, il est par ailleurs conseillé d afficher en classe (ou mettre dans un classeur) les «familles», les principaux «lieux» et «actions» (de sa propre classe et également des autres participants) au fur à mesure que l histoire s étoffe. Cette tâche est très utile afin de ne pas perdre pied dans l évolution du roman qui relève certaines fois d une complexité que même un lecteur externe ne saisit pas tout de suite. Comme la création s effectue sur la place publique, certains règles sont à respecter 7, comme le droits d'auteur et de propriété. Elles concernent plus particulièrement l'utilisation d'images et de photos. Si le groupe est amené à illustrer un texte par une photo de monument ou d œuvre d'art, il faut par exemple obtenir l'autorisation du propriétaire, du concepteur ou de l'architecte. La législation sur la protection des mineurs ne permet pas la publication de photos d enfant, sauf accord préalable écrit des parents. 2.4 Le rôle de l enseignant Par rapport à l enseignement classique (c est-à-dire en présentiel et en direct et sur place), le rôle du professeur change d une manière importante dans le cadre de la création du roman virtuel. Il n amène pas le sujet qu il suit selon une méthode et des procédés préétablis ; il ne maîtrise plus l ensemble du processus du travail de ses élèves ; il n a plus le monopole du savoir linguistique, culturel et documentaire. En effet, les sujets de certains romans abordent des thèmes qu il ne maîtrise pas nécessairement, comme par exemple celui du roman allemand «Halligen» ; ces îlots constituent une particularité géographique et culturelle de la mer du Nord. Élèves et enseignant ensemble doivent effectuer des recherches. Dans ce travail en réseau et à distance, le professeur est amené à développer et à faire évoluer ses compétences professionnelles : 94

8 Il acquiert davantage le rôle d un conseiller et ceci au niveau de la méthodologie de recherche documentaire et du choix des matériaux à utiliser pour les différentes parties du roman. Il est coordinateur en organisant le travail du groupe-classe, car un certain nombre des travaux et recherches s effectuent nécessairement en dehors du cours. Il aide à sélectionner les textes et images à mettre sur le réseau ; il les valide et soutient une régularité des travaux envoyés. Il garde le lien avec l animateur du roman et les autres classes participantes. Il est également le référant linguistique pour aider les élèves à mieux comprendre les matériaux et à rédiger des textes. Il garde son rôle classique de suivre la progression de ses élèves et de l évaluer. L enseignant est donc sollicité d une manière différente du cours habituel. Les nouvelles tâches demandent une certaine disponibilité et une souplesse dans la gestion des apprentissages et du groupe-classe. S il ne veut pas être dépassé par le travail du fait qu il continue dans une certaine routine du métier (assurer et animer toutes les activités), il doit d une manière impérative acquérir la compétence de savoir déléguer de nombreuses tâches traditionnelles (comme la recherche des matériaux, la présentation du vocabulaire, le choix des sujets à travailler, etc.) afin d être prêt à assumer son nouveau rôle. Dans ce travail, il est soutenu par l animateur du roman. 2.5 Les fonctions d animation Le rôle de l animateur toujours un natif constitue, certes, à veiller à la correction linguistique du roman. Mais l objectif de cette création virtuelle n est pas la perfection langagière. Au contraire, certaines expressions moins adroites rendent parfois mieux compte du contexte et de l intention de la personne qui écrit ; il serait alors dommage de l effacer au profit d un standard linguistique normatif. Les tâches essentielles sont les suivantes : a) Soutenir la cohérence de la construction progressive de la trame narrative de l histoire. L animateur assure une forme de guidage et de tutorat. Ainsi, il élabore, parfois en coordination avec les enseignants et classes inscrites au roman virtuel, les consignes d écriture ainsi qu un calendrier d envoi. Il structure donc le roman selon le scénario validé par l animation pédagogique des romans. Les élèves n ont pas l habitude d écrire dans un but communicatif afin d être lu par d autres que l enseignant ; celui-ci étant surtout intéressé par la forme linguistique correcte et moins par le contenu. Cette tradition scolaire se ressent, au début, 95

9 dans les écrits des classes : elles écrivent pour elles-mêmes, sans toujours prendre en considération ce que peuvent mettre en ligne d autres participants. Ces textes sont alors très longs, il manque le style de récit, les relations ne sont pas toujours explicitées, le lecteur extérieur ne saisit pas de qui et de quoi il s agit, etc. L animateur prend alors contact avec les auteurs, leur demande des précisions ou leur suggère des solutions. Le masque d animation (voir site France Télécom) montre un exemple d un envoi de création qui reste à parfaire. L animateur voit qu il a déjà mis sur Internet quatre personnages de cette famille (Michael, Kirsten, Eva, Ralf) ; «Klaus» reste à être accepté ainsi que le texte-phrase qui introduit cette famille. Pour le moment, il ne validera pas cette entrée (en ne pas cochant la case «publier»), car le texte présentant cette famille est cette fois trop laconique, il manque l image (case «Photo»), de plus les auteurs n ont pas établi d hyperliens avec les nombreux lieux qu ils ont déjà publiés (case «Objet associé»). L animateur prendra donc contact avec la classe pour demander la raison de l état d inachèvement de ce travail 8 et proposera son aide. Comme cette classe a déjà créé un certain nombre de familles (le côté gauche de l illustration le lui indique), il ne s inquiétera pas beaucoup de la suite du travail présent, car il s agit d un participant sérieux. Les classes participantes et leurs enseignants peuvent se contacter entre eux, car les adresses mél constituent la signature de chaque «famille» participante. Néanmoins, ces échanges ne s effectuent pas toujours d une manière spontanée. Le rôle de l animateur consiste aussi à susciter des échanges. Certains romans disposent également d un espace de communication direct (par exemple du type «forum») afin de favoriser les échanges et de garder une trace des difficultés et des solutions apportées. Il est prévu de généraliser ces espaces virtuels de rencontres pour tous les romans (voir plus loin la présentation des romans pour 2002). Lorsque les participants ont bien compris le fonctionnement de ce type d écriture, il arrive surtout lorsqu il s agit d élèves adolescents qu ils veulent «tester» les limites de l écriture par toutes sortes de tentatives de provocation (langage ordurier, etc.). L animateur (et l enseignant) sont responsables du contenu en ligne ; cependant, le rôle de l animateur n est pas celui du censeur. Un échange avec les auteurs permet régulièrement d assainir la situation et de faire évoluer l écrit afin qu il puisse être validé, pour être mis sur le site. Comme la création des romans le montre, il n'y a pas de niveau scolaire requis. Du primaire au lycée, chaque groupe français ou étranger désirant participer a la possibilité de le faire, dans l'une des langues et sur l'un des thèmes proposés. Cette «cohabitation» entre différents niveaux et participants (pour certains c est la langue maternelle, d autres l apprennent comme langue étrangère) ne pose aucune difficulté. Comme il n y a pas d espace d'apprentissage commun chacun reste 96

10 attaché à son lieu de formation cette approche s avère, au contraire, très enrichissante pour le contenu du roman. À l animateur de plaider auprès des uns et des autres pour une compréhension mutuelle si parfois des malentendus apparaissent. b) Faire respecter une cohérence multimédia et réseautique Le défi particulier des romans est son aspect multimédia. Il s agit en l occurrence d associer image et texte (le son est prévu ultérieurement) et d établir des hyperliens entre les différentes parties du roman. Il se pose d abord la question de recherche d images. Pour celles que l on trouve sur les sites spécialisés d Internet, cela ne pose pas vraiment un problème, car il y a d une part de nombreuses banques d images libres de droit. D autre part, il suffit souvent de demander au site sur lequel on a trouvé une photo l autorisation de son utilisation. La plupart du temps, celle-ci est accordée sous condition de mentionner l origine de l image. Le roman allemand «Schnakenbüttel» en est un bon exemple ; les services touristiques y ont collaboré sans difficulté. Par ailleurs, on peut scanner ces propres images et photos. Illustration n 4 : Un dessin réalisé dans le roman «The race» Le problème est davantage d ordre pédagogique : Dans leurs productions scolaires, les élèves ne sont que rarement amenés à soigner l aspect «illustration» de leur production, car comme nous l avons déjà évoqué plus haut il n y a pas de réel lecteur ni de public auquel les écrits scolaires s adressent. Les élèves n ont donc aucune habitude quant à une réflexion sur l association entre l image et le texte en vue d un public. La tâche de l animateur consiste à sensibiliser les participants (enseignants inclus) à l utilisation des différentes illustrations iconographiques 97

11 possibles : les armoiries et le blason (par exemple pour présenter une famille), l insigne (pour un lieu ), la bannière, etc. puis les photos, les dessins. L illustration du roman «Halligen» révèle une autre difficulté : là où lycéens, voire étudiants d université cohabitent et créent ensemble avec des élèves d école primaire, les différents niveaux d expression suscitent parfois une incompréhension initiale. Le rôle de l animateur est de faire le médiateur en établissant un contact direct entre les deux types de participants. Les expériences ont montré que cette communication a souvent abouti à des échanges prolongés où les partenaires ont pu affiner leur perception de l autre et de sa culture. 2.6 Les atouts pédagogiques La création collaborative et internationale de romans virtuels est un travail interdisciplinaire par excellence. 9 Elle ne demande pas seulement la simple compétence en langue étrangère (ou maternelle). Elle fait appel à de nombreuses disciplines. Ainsi, la recherche documentaire à l aide des réseaux fait partie d une compétence méthodologique que chaque matière exige. Rappelons pour mémoire, quelques exemples : En français, langue maternelle, les activités d écriture (récit, compte rendu, présentation de personnes et de faits,etc.) correspondent aux instructions de l école primaire. 10 En langue étrangère, en plus de ces mêmes compétences, on demande des connaissances «interculturelles». Histoire-géographie : certains romans («The race», «Halligen») ne sont réalisables qu avec un minimum de connaissances en géographie et en histoire du pays en questions. Arts plastiques : nous avons déjà mentionné la nécessité à développer une culture de l image et de l illustration. Technologie : La maîtrise de l utilisation des réseaux et de ces outils fait partie de cette discipline 11 Éducation civique : la vie, même virtuelle, sur les réseaux est un terrain d application directe de ce que les instructions officielles souhaitent promouvoir. 3 Quelques témoignages d enseignants et d élèves 98

12 Nous publions ci-dessous quelques témoignages d enseignants et d élèves que nous avons reçus suite à un questionnaire d évaluation. Ils montrent un engagement et un enthousiasme général, malgré les défis pédagogiques et organisationnels que nous venons d évoquer et qui peuvent parfois dresser quelques obstacles pour des débutants réseautiques et en technologies nouvelles. France, École d Andrésy : «Les élèves sont déçus que l'on arrête. Ils voudraient que le roman continue et que leurs personnages continuent de vivre.» Tunisie :«Merci pour cette activité formidable que vous êtes en train de coordonner. Nos élèves sont très contents de participer à l élaboration d'un roman virtuel. C'est une occasion pour eux de pratiquer la langue française qu'ils apprennent à l'école et de découvrir d'autres horizons et de s'initier à d'autres cultures.» Turquie, Istanbul : «Tous les partenaires sont unanimes pour affirmer que la publication sur le Web de leurs travaux constitue un outil très concret pour la motivation de leurs élèves, qu il aurait été certainement plus difficile de les faire écrire autant sans traces consultables par le monde entier.» France, Collège de Montville : «Tout le monde s'amuse comme des fous et les élèves prennent plaisir à écrire des textes quel bonheur pour un prof de français! Je suis persuadé que de tels projets sont moteurs pour la motivation des élèves.» 4 Présentation des romans virtuels 4.1 Les romans de l année scolaire Pour la troisième année consécutive, l animation pédagogique de France Télécom renouvelle son expérience de projets d'écriture collective internationale via Internet. Les participants via l'internet viennent de France, Allemagne, Belgique, Espagne, Canada, Saint Domingue, Hong Kong, Russie, USA... Plus de 200 classes ont réalisé cette année six romans, dans quatre langues 12. Voici leurs textes des présentations : "Terranova" en français La pollution et les guerres ont eu raison de la planète. La vie sur terre n'est plus possible. Seul espoir de survie : la colonisation de l'espace. Alors les survivants organisent le départ. Ils sont aidés par Magnus, l'ordinateur central, ultra performant, qui les renseigne et assure le contact entre tous les colons. Une planète lointaine, Terranova, paraît une bonne destination. Mais les hommes n'en connaissent 99

13 pas tous les aspects. A leur arrivée, ils rencontrent quelques surprises, de bonnes et de mauvaises. Il faut qu'ils s'adaptent et qu'ils fondent une nouvelle manière de vivre. Un roman policier en français : «Le CIAC : Affaires à suivre» Le collectif d investigation des affaires criminelles (CIAC) est une association qui met en relation les passionnés d'enquêtes policières. Même s'il ne dispose pas du budget d INTERPOL, le CIAC a permis la résolution d'affaires criminelles non élucidées en faisant appel à la perspicacité de ses membres. Le CIAC gère plusieurs agences sur le globe (selon la localité des participants) et son siège est basé à Istanbul en Turquie. Le collectif est présidé par les chefs de chacune des agences qui sont constamment en relation grâce à une liste de diffusion et par un service de dialogue en direct (chat et liste de diffusion crées sur «Voilà»). La secrétaire de ce directoire, Hülya Luguem, assure le suivi des décisions prises par le collectif Les apprentis policiers / détectives doivent alors proposer une poursuite d'enquête et sa résolution. «The Race», la course autour du monde, en français Pendant l année scolaire 2000/2001, «wanadoo-edu» a participé à la course autour du monde «The Race», à travers un programme pédagogique. Aussi le thème d'un voyage en bateau a été l'objet d'un roman virtuel qui a fait participer les écoles concernées par la course, situées dans la ville ou le pays d'origine des skippers ou sur le trajet de la course (notamment Barcelone, ville de départ). Chaque classe a représenté l'équipage d'un bateau et s est lancé dans l'aventure de la course autour du monde, bien sûr très riche en événements (à suivre aussi sur le site «The Coach : The Heart of England Tour», un voyage en autocar, en anglais Tous les élèves de différentes régions et pays du monde entier ont joué à distance le rôle de touristes embarqués dans un drôle de périple. Ils ont découvert des lieux inoubliables et bien sûr on a assisté à des tas d'événements et avatars... «Join your guide Bronwen Evans on a magical coach tour of the very heart of England. From Stonehenge to Stratford and from Buxton to Windsor, a real insite into the History and life of the country. All aboard our luxury Sunflower lines coach for a magical fortnight of discovery». «Schnakenbüttel», un village au quotidien, en allemand «Schnakenbüttel» est un petit village perdu dans la «Lüneburger Heide», les landes en Allemagne du Nord, entre Lüneburg, Celle et Brême. Cette région est connue pour la floraison mauve des landes en août septembre, pour ces moutons (appelés ici «Heidschnucken») qui y paissent et pour son poète Hermann Löns. 100

14 L immense parc naturel est interdit aux voitures et les touristes s y promènent en calèche. En principe, il s'agit donc d'un pays paisible, s'il n'y avait pas les habituelles querelles de village, ces citadins qui envahissent le parc naturel, ces conflits de générations où les jeunes demandent une animation plus vivante, des loisirs plus excitants que ce qu'ils trouvent dans leur cadre de vie. «La casa de vecinos», la vie dans un immeuble, en espagnol Des histoires de la vie quotidienne ancrées dans la culture espagnole. Il s'agit de faire semblant de vivre tous en Espagne dans un type de logement typiquement andalou avec des appartements disposés autour d'une cour intérieure généralement entourée de galeries. Les habitants y sont très solidaires les uns des autres, s'entraident en permanence et développent une forme de convivialité très poussée et qui se fait rare de nos jours. 4.2 Des innovations pour les romans 2002 Un nouveau site pour les romans virtuels est prévu sur le portail de France Télécom Education avec du son, des forums, des «chats» afin d améliorer l interactivité entre les participants. Les personnages des romans pourront ainsi se donner rendez-vous et converser en ligne sur la suite à donner à leurs aventures. Les forums permettront de mieux communiquer, de se laisser des messages, sans être gênés par les décalages horaires des partenaires situés aux quatre coins du monde. Il faut aussi espérer que les établissements scolaires pourront bientôt bénéficier tous d une connexion Internet à grande vitesse (Adsl) et qu ils disposeront de plus d ordinateurs dans leurs classes. Sept romans pour 2002 sont prévus en français, anglais, espagnol et allemand. Nouveauté : un roman en langue arabe. Inscriptions sur le site et mél à Les scénarii définitifs des romans 2002 sont à découvrir sur le site de France Telecom Education courant octobre avec : - Un roman historique en français «La vie au Moyen Age en l'an 1429» animé par Claude Viguier, Directrice d'école en Normandie. - «Contes et légendes du monde entier» en français, animé par Guillaume Garçon, professeur de lettes, en poste à Istanbul. - Un roman collectif entre les écoles des Yvelines, en région parisienne, animé par Monique Delot, enseignante à Conflans Ste Honorine. - Un roman en anglais «Un voyage en autocar aux USA sur la HW 66» animé par Annie Gwinn, professeur d'anglais, académie de Versailles. 101

15 - Un roman en espagnol «Un voyage collectif simulé à travers les pays d'amérique du Sud», animé par Luis Aranda, professeur d'espagnol à Brive la Gaillarde. - Un roman en allemand «La vie d un immeuble à Berlin», animé par Gérald Schlemminger, professeur des universités et ses étudiants, à Karlsruhe en Allemagne. - Un roman en langue arabe (en préparation). Anmerkungen 1 Je remercie Monique PERDRILLAT, responsable pédagogique de l animation des romans virtuels de France Télécom pour son aide et la mise à disposition de ses écrits. 2 Pour l espace francophone, voir : 3 En dehors des cours de langue, ce type de simulation est connue depuis longtemps dans les écoles commerciales sous sa forme de «jeu d entreprise». 4 Pour en savoir plus, voir F. YAICHE (1996), voir également l exemple de J.-M.CARÉ (1997). 5 Rappelons brièvement la compétence et l expérience de M. PERDRILLAT en matière télématique car elle a été longtemps vice-présidente de l ADEMIR (Association pour le Développement dans l'enseignement de la Micro-Informatique et des Réseaux). Agréée et soutenue par les Ministères de l'education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, ADEMIR a été créée en 1979, affiliée au réseau des clubs Microtel (France-Télécom), cette association aide à la réalisation de projets pédagogiques, et à la création de clubs d'informatique en milieu scolaire. ADEMIR anime un réseau de plus de 100 clubs en France, dont un aux U.S.A, à Denver. «ADEMIR» regroupe des écoles branchées sur Internet en France, en Europe et aux États-Unis. Le projet des «romans virtuels» a débuté dans ce cadre en 1997, avant d être repris par le portail éducatif de Wanadoo disposant de meilleurs moyens technologiques pour le réaliser à une plus grande échelle et d un maniement plus facile. 6 Pour la présentation du projet, voir également M. PERDRILLAT (1998, 2001) et W. HASER (2000). 7 Le cadre juridique français y fait référence, car le propriétaire du serveur est domicilié en France. 8 Parfois la classe voulait seulement mettre à plat ses premières idées et pour ne pas les oublier, elle les a tout de suite saisies et les reprendra plus tard. 9 Comme par exemple dans le cadre des TPE (Travaux Personnels Encadrés) au lycée. 10 «Cycle des approfondissements : Expression écrite : narration (terminer un récit, créer un récit avec ou sans support, modifier un récit...), comptes rendus, correspondance, élaboration d'un journal...» (cf. 11 Cf. en l occurrence Jean-Michel ROBINEAU (n.d.) qui présente les «Brevets informatiques pour la classe» mis en place par l Éducation nationale. 102

16 12 Les scénarios des romans de l année scolaire passée ont été les suivants, toujours lisibles sur le site : "Perfecta" la vie idéale d'un village en Savoie, "Halligen" Les îles du Nord de l'allemagne, "Un immeuble à Denver", "Dream Stars" de la pure fiction, "Grimaud" la vie d'un village en Provence avec les potins de la patronne du bar, Yvonne Chopard. Bibliographie Debyser, Francis (1986) : L'immeuble : créer, animer, raconter, Paris, Hachette, B.E.L.C. Yaiche, Francis (1996) : Les simulations globales. Mode d emploi, Paris, Hachette. Caré, Jean-Marc (1997) : L Île, Paris, Hachette. Dickson, W. R. et al. (n.d) : «Syperguy», en ligne : [dernière consultation : 25 septembre 2001] Haser, Werner (2000) : Der virtuelle Roman, in : Fragen und Versuche, Heft 93,Sept.2000, p Résumé en ligne : [dernière consultation : 25 septembre 2001] MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE (1995) : Programmes de l école primaire. Cycle des approfondissements, en ligne : [dernière consultation : 25 septembre 2001] Perdrillat, Monique (1998) : Création d'un roman collectif international sur Internet, in : Tracer, revue d'innovation et de recherches en enseignement des langues, mars 1998, n 13, pp Perdrillat, Monique (2001) "Les romans virtuels: des communautés en ligne, projet international", in : L' Ingienierie Éducative, à paraître en octobre Robineau, Jean-Michel (n.d) : «Brevets informatiques pour la classe», en ligne : [dernière consultation : 25 septembre 2001] 103

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques.

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Anne-Sophie Bellair et Nicole Pignier, Université de Limoges Le projet présenté ici, Créadona, est un exemple

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

I.1. Les références de Mix Learning en formation e-learning

I.1. Les références de Mix Learning en formation e-learning I.1. Les références de Mix Learning en formation e-learning I.1.1. Conception d un Portail web éducatif ou Learning Management System (LMS) La LMS Wikimix de Mixlearning permet aux différents acteurs d

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Intitulé LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Public Salariés des entreprises adhérentes à AGEFOS-PME Pré-requis Niveau A2 (élémentaire) 1 Objectifs 1. Développer les compétences de compréhension et expression

Plus en détail

OFFRE DE COURS EN LIGNE

OFFRE DE COURS EN LIGNE Cours de français à La Réunion et en ligne OFFRE DE COURS EN LIGNE FORMULES ET TARIFS* [ 2013 ] particuliers www.ilang.fr / info@ilang.fr / tél. : +262 (0)6 93 97 17 27 NOS FORMULES ET TARIFS Cours face

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 BORDEAUX INTERNATIONAL SCHOOL WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 Bordeaux International School 252 Rue Judaïque, 33000 Bordeaux Tél : 05 57 87 02 11 Email : bis@bordeaux-school.com Site web : www.bordeaux-school.com

Plus en détail

Outils etwinning : mode d'emploi

Outils etwinning : mode d'emploi Outils etwinning : mode d'emploi Inscription à etwinning 1ère étape : Données sur l'utilisateur 2ème étape : Préférences de jumelage 3ème étape : Données sur l'école 4ème étape : Profil de l'école Outil

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

utiliser un Macintosh dans la classe

utiliser un Macintosh dans la classe utiliser un Macintosh dans la classe Philippe DESSUS Pascal MARQUET Le Macintosh Les dessins Les textes Les nombres Préparer et gérer sa classe Évaluer des logiciels SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 Les grandes

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

DE LA FORMATION ELESI

DE LA FORMATION ELESI GUIDE DE NAVIGATION POUR L APPRENANT DE LA FORMATION ELESI e-learning pour une Société Inclusive : formation pour enseignants, accompagnants, familles, aidants de jeunes et adultes ayant une déficience

Plus en détail

WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues

WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues SEMAFORAD-2, Seconde édition : 12,13 et 14 Novembre 2005 - Université de Bejaia WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues Petitgirard Jean-Yves. Enseignant-chercheur

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32 SUR LES SEJOURS LINGUISTIQUES DOSSIER DE PRESSE Mercredi 15 février de 13 h à 17 h Ancienne caserne des pompiers rue Carreterie Avignon Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON

Plus en détail

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage Par Emmanuelle Villiot-Leclercq (IUFM de Grenoble-UJF), Document placé sous licence Creative Commons BY-NC-ND Octobre 2011 Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC Jeux sérieux, nouvelle façon d étudier? STÉFAN CRISAN DIRECTEUR DÉLÉGUÉ EDHEC EXECUTIVE EDUCATION CAMPUS DE NICE stefan.crisan@edhec.edu

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

INFORMATION ET INSCRIPTION

INFORMATION ET INSCRIPTION Chez Les Petits Bilingues, il n y a pas d âge pour apprendre! L anglais de 1 à 99 ans Experts depuis 20 ans sur l apprentissage de l anglais aux enfants et leader national dans cette spécialité, c est

Plus en détail

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES...

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES... Diffusion de l information dans Internet Guide de création de documents Word accessibles 5 novembre 2009 OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT...

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING

LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING Définir et valider un projet de formation en e-learning ou mix-learning : Objectifs : Savoir évaluer l opportunité et la faisabilité de nouveaux dispositifs de formation

Plus en détail

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ Assistantes et assistants de langue en Suisse Définition et objectifs Dans

Plus en détail

e-cap Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation Retour d expérience Agnès Colin de Verdière

e-cap Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation Retour d expérience Agnès Colin de Verdière e-cap Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation Retour d expérience Agnès Colin de Verdière 1 Objectifs de cette présentation Présenter la stratégie adoptée pour

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION Aix-en-Provence Mars 2010 Laurence Giovannoni, IA-IPR d anglais Académie d Aix-Marseille Baladodiffusion: définition Traduction du mot podcasting: ipod

Plus en détail

Compte- rendu de l atelier 1 :

Compte- rendu de l atelier 1 : Journée des ressources numériques et des actions pédagogiques - 19 mai 2014 Compte- rendu de l atelier 1 : De quelles ressources numériques ont besoin les enseignants? Echanges à partir d un bilan de l

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Dulce Araujo / Laurence Langlois

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Dulce Araujo / Laurence Langlois * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Dulce Araujo / Laurence Langlois SOMMAIRE 1) Le projet a) Description du projet b) Objectifs du projet 2) Les supports a) ENT comme lieu d

Plus en détail

Dévéloppement de Sites Web

Dévéloppement de Sites Web 1 Dévéloppement de Sites Web Cours I : Conception et spécification d'un site à thème Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER ESPAGNOL Propositions pour la mise en œuvre Le tableau suivant est l adaptation et le développement des pistes proposées par ailleurs sur le site de l Académie de Grenoble

Plus en détail

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Ce qu il est bon de savoir concernant le bureau d idées 2 Une excellente idée: le bureau d idées 4 Le bureau d idées: des enfants

Plus en détail

Manuel d utilisation pour les formateurs

Manuel d utilisation pour les formateurs Manuel d utilisation pour les formateurs Bienvenue! Vous êtes formateur/trice d enseignants ou de formateurs, ce manuel est fait pour vous! Il a pour objectif de vous guider dans l utilisation des deux

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Sommaire. Astuce : cliquer sur la question qui vous intéresse vous renvoie directement au chapitre concerné.

Sommaire. Astuce : cliquer sur la question qui vous intéresse vous renvoie directement au chapitre concerné. Un certain nombre de questions reviennent régulièrement lorsque les lecteurs fréquentent la médiathèque de Tours sur Marne. Voici donc une FAQ (Foire Aux Questions / Frequently Asked Questions) pour y

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE

LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE Ville-École-Intégration, n 119, décembre 1999 LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE Jean-Pierre ARCHAMBAULT (*) Les TICE favorisent le travail collectif et aident au travail individuel, ont l attrait de

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques POYET Françoise, (7095) Introduction Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques Depuis quelques années, on assiste à une stabilisation informatique des Technologies de l Information et de la

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

COMMENT ORGANISER UN VOTE

COMMENT ORGANISER UN VOTE FICHE METHODOLOGIQUE N 2 COMMENT ORGANISER UN VOTE A l'attention des enseignants en grande section de maternelle et en école élémentaire Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE pour participation au projet franco-allemand «LES JEUNES ECRIVENT L EUROPE» Deutsch-Französisches Jugendwerk Molkenmarkt 1, 10179 Berlin Tel.: 030-288 757-0/ -30 Fax 030-288 757-87

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Les réseaux sociaux au service de la pédagogie

Les réseaux sociaux au service de la pédagogie Les réseaux sociaux au service de la pédagogie Luis Serra-Sardinha CDDP Beauvais - 6 mars 2013 Plan Vous avez dit Twitter? Ça marche comment? Et en classe alors? Des alternatives à Twitter? Vous avez dit

Plus en détail

Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique

Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique Une démarche pédagogique pour l apprentissage de l algorithmique Au moment où l enseignement d ISN connaît sa deuxième année de mise en œuvre sur le terrain, force est de constater que les ressources disponibles

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS

REGLEMENT DU CONCOURS Alliance française Paris Ile-de-France OBJET DU Dans le cadre du 16ème congrès de l Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF, des professeurs de français (SEDIFRALE), qui se tiendra au Costa Rica du

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

Développer des compétences par le biais de tâches

Développer des compétences par le biais de tâches Stage de Michelle Soumier et Marylène Lebel des 02 et 03 mars 2006 Développer des compétences par le biais de tâches Le Plan de rénovation des Langues prévoit une mise en place du cadre Européen Commun

Plus en détail

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 Projet : Mise en page d affiches clôturant ou annonçant une activité (sortie, visite ) Structure : accueil périscolaire / accueil quartier / local jeune Secteur enfance et jeunesse

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

SOMMAIRE. Choisissez l efficacité pour faire du rapid learning! version 3

SOMMAIRE. Choisissez l efficacité pour faire du rapid learning! version 3 version 3 SOMMAIRE Sommaire... 1 Présentation d elearning animgallery 3... 2 TvLearn... 4 La conversion «Powerpoint to flash»... 7 La création d un didacticiel... 7 L animation de contenus... 9 La création

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 ! REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 201-2016 EFIW Campus International, BO Xue Lu, WEDZ Hanyang 43006 WUHAN CHINE 1. Présentation de l école 2. Fonctionnement

Plus en détail

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand.

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand profite du temps fort qu est le rendez-vous

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER Plan de formation 2nd degré 2015 2016 La carte heuristique, un outil au service des apprentissages PN009406 Les cartes heuristiques sont un réel outil pour apprendre à apprendre, et s avèrent un atout

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Lignes directrices relatives au café de connaissances

Lignes directrices relatives au café de connaissances Lignes directrices relatives au café de connaissances 1) Qu est-ce qu un café de connaissances? Un café de connaissances est un processus de conversation. C est une méthodologie innovante mais simple pour

Plus en détail

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité Des quiz en toute mobilité 3 Des quiz en toute mobilité 4 Des quiz en toute mobilité Pour une pédagogie différenciée L objectif ici était de proposer un outil d évaluation accessible aux élèves en dehors

Plus en détail