Il est nécessaire d utiliser cette grille régulièrement durant la formation et ne pas la réserver aux évaluations certificatives.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il est nécessaire d utiliser cette grille régulièrement durant la formation et ne pas la réserver aux évaluations certificatives."

Transcription

1 Préconisations pour la mise en œuvre de la nouvelle grille nationale d évaluation par compétences en mathématiques et en sciences physiques et chimiques dans la voie professionnelle en baccalauréat professionnel. À compter de la rentrée 2013, une nouvelle grille nationale d évaluation en mathématiques et en physique-chimie est à utiliser (Elle est téléchargeable sur le site Eduscol : Désormais, elle est commune aux deux disciplines et applicable à tous les niveaux de formation de la voie professionnelle. Elle se substitue à l ensemble des grilles existantes et concerne les évaluations formatives et certificatives de toutes les classes préparant au baccalauréat professionnel et au CAP, ainsi qu au diplôme intermédiaire (BEP et CAP). Elle doit être présentée, et commentée aux élèves en début de formation afin de leur permettre de se familiariser avec la logique de l acquisition des compétences. Il est nécessaire d utiliser cette grille régulièrement durant la formation et ne pas la réserver aux évaluations certificatives. Cinq compétences sont évaluables dans le cadre de la résolution d une situation problème : - S approprier. - Analyser Raisonner. - Réaliser. - Valider. - Communiquer. Les connaissances sont extraites des modules évalués de chaque programme au regard des progressions spiralées suivies, en regard avec les compétences évaluées. Les attitudes sont listées dans le préambule du programme. En mathématiques : - L évaluation comporte un ou deux exercices ; dont la résolution de l un d eux nécessite la mise en œuvre de capacités expérimentales - L évaluation des compétences expérimentales émettre une conjecture, expérimenter, simuler, contrôler la vraisemblance d une conjecture se fait à travers de tâches nécessitant l utilisation des TICE. - Trois points sur dix sont consacrés à l utilisation des TICE. En sciences physiques : - L évaluation porte nécessairement sur des capacités expérimentales. - Trois points sur dix sont consacrés aux questions faisant appel à la compétence «Communiquer». 1

2 Préconisations pour l utilisation de la grille nationale d évaluation en mathématiques dans les classes préparatoires au CAP en 2 ans: Compte-tenu des actuels programmes en vigueur en CAP (BOEN n 8 du 25 février 2010), seules pourront être évaluées les capacités expérimentales suivantes : - expérimenter ; - émettre une conjecture ; - vérifier la vraisemblance d une conjecture. L évaluation de ces capacités expérimentales se fera à travers la réalisation de tâches ne nécessitant pas l utilisation des TIC. En revanche, en formation, les possibilités offertes par les TIC (logiciels ou calculatrices) d expérimenter sur des nombres ou des figures apportent de nouvelles motivations en mathématiques; des logiciels spécifiques pourront aider à surmonter certains obstacles rencontrés par les élèves. L initiation au tableur faite au collège doit être renforcée et trouve particulièrement sa place dans certaines unités du programme (source préambule programme CAP). Préconisations pour l évaluation en CCF en classe de CAP ou de baccalauréat professionnel 1) Contrôle en cours de formation. L évaluation certificative sous forme de contrôle en cours de formation s inscrit pleinement dans le processus de formation de chaque jeune. Elle responsabilise l acte pédagogique en référence au règlement d examen. Il est à noter que le CCF n est pas une épreuve ponctuelle. Un calendrier rigide fixé précocement et qui ne prendrait pas en compte le degré de performance des candidats ne saurait être satisfaisant (Source Eduscol). Rappelons l'esprit du CCF : (Source Eduscol). - Objectif : «Les situations d'évaluation sont mises en place lorsque les acquis de la formation sont significatifs.» 2

3 - Définition : Une évaluation réalisée par les formateurs «... au moment où ils estiment que les apprenants ont le niveau requis ou ont bénéficié des apprentissages nécessaires et suffisants pour aborder une ou des évaluations certificatives... Le formateur évalue, quand c'est possible... ceux qui sont réputés avoir atteint les compétences visées par la situation d'évaluation.» - Principe : Le CCF privilégie «une évaluation individualisée des candidats quand les compétences requises sont atteintes... Les candidats en formation sont évalués dès qu'ils atteignent l'ensemble des compétences correspondant à la situation faisant l'objet du CCF.» Les observations et évaluations formatives informent le professeur sur le degré de performance des candidats. Le professeur peut donc repérer les candidats qui semblent maîtriser les compétences correspondant à une situation d'évaluation et mettre en place une situation d'évaluation pour ceux-ci. Ceux qui ne sont pas prêts seront évalués plus tard après un complément de formation, si possible en auto-formation partielle afin de ne pas ralentir la progression des autres et en tout état de cause en fin de la période fixée par le règlement de l'examen. 2) Continuité formation - évaluation. (Source Eduscol : et la-continuite-formation-evaluation.pptx) Le plus souvent, on ne s'intéresse aux compétences qu'en fin de formation, lorsqu il faut les valider en vue de la délivrance du diplôme (notamment dans le cas du contrôle en cours de formation). Un bilan individuel de compétences établies à partir des grilles complétées lors des évaluations en cours de formation doit être fait périodiquement en y associant autant que possible l élève (visée formative de l évaluation). Le bilan de fin de semestre/trimestre donne lieu le cas échéant à une transposition en note. Il s agit de transmettre un jugement sur les niveaux de compétences et les acquis de l élève, au moment de la communication. L acquisition des compétences dans la perspective de la certification est variable pour chaque élève. En intégrant au quotidien l utilisation de la grille nationale, il est envisageable de certifier chaque élève en s appuyant sur les évaluations formatives ou sommatives. 3

4 En milieu d année, l enseignant fait un bilan des niveaux de compétences des élèves en s appuyant sur les évaluations réalisées dans le cadre de la formation et dans des situations de travail proches des définitions d épreuve. Pour les élèves qui ont atteint les niveaux de compétences requis de façon évidente, il n y a pas lieu de recréer de situations d évaluation. L évaluation certificative se fait à partir des évaluations réalisées durant la formation, dans le respect des critères liés à la certification. Remarque : la totalité ou la plupart des compétences terminales sont atteintes. La note est nécessairement élevée. Suite au bilan, les enseignants organisent des situations d évaluations certificatives pour les élèves qui n ont pas atteint les niveaux de compétences requis. De fait, le CCF est donc réservé aux apprenants n ayant pas validé ces compétences pour diverses raisons. Pour évaluer l élève selon la nature de l épreuve (formatif, sommatif, certificatif) tout au long du cycle de formation, l emploi de la grille doit être généralisé. Les élèves et les familles sont informés, l enseignant se chargeant de la commenter. Cette démarche induit une réflexion sur la structure du sujet : - Situation favorable. - Problématique claire, en liaison avec des connaissances. - Questionnement mobilisant une ou plusieurs compétences. - Phases de communication. Les critères d appréciation de chaque compétence intégreront les capacités maîtrisées et les connaissances acquises. Au final, le temps réservé à la formation est donc préservé compte tenu de cette orientation qui prend en compte la démarche engagée par le contrôle en cours de formation. 4

5 Propositions de la structure d un sujet pour l évaluation en CCF en classe de CAP ou de baccalauréat professionnel Chaque exercice ou problème peut être construit en deux phases : Phase 1 : Niveau d acquisition des compétences de la grille et autonomie de l élève. L élève est capable de développer les étapes suivantes : Appropriation de la situation, émission de conjecture ou d hypothèse à partir d une expérimentation, démarche, résolution, validation et argumentation. L utilisation d un langage mathématique ou scientifique adapté et développé en cours de formation est incontournable. Cette rigueur scientifique indispensable permet de prendre en compte les connaissances. Un premier appel est réservé à ce repérage. Phase 2 : Réorientation du sujet. - Prolongement de l activité permettant de débloquer l élève, si celui-ci n a pas réussi à résoudre la problématique proposée ; une démarche mathématique est proposée avec retour sur la situation de départ. OU - Un exercice portant sur des connaissances liées aux capacités du même ou d un autre module si l élève réussit à résoudre la problématique. L inspection de mathématiques et sciences physiques A. REDDING L. HENON D. NICOLAS 5

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SEN Session 2014. Situation d évaluation de Sciences Physiques et Chimiques SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SEN Session 2014. Situation d évaluation de Sciences Physiques et Chimiques SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT LOGO Académie BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SEN Session 2014 Contrôle en cours de formation Situation d évaluation de Sciences Physiques et Chimiques Séquence Durée :./. 45 min SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT Établissement

Plus en détail

EvaluEr par competences En classe de baccalaureat professionnel

EvaluEr par competences En classe de baccalaureat professionnel EvaluEr par competences En classe de baccalaureat professionnel Marie-Claude Barrasse, Ires Orléans-Tours Laurent GaLLIen, Irem Dijon Hamid HaDIDOu, Irem Toulouse Benoit Kern, Irem Besançon emmanuelle

Plus en détail

DURÉE : 30 min. Émettre une conjecture, une hypothèse. Proposer une méthode de résolution, un protocole expérimental.

DURÉE : 30 min. Émettre une conjecture, une hypothèse. Proposer une méthode de résolution, un protocole expérimental. Nom : Prénom : Établissement : LYCEE R. CASSIN Ville : MACON GRILLE NATIONALE D ÉVALUATION EN MATHÉMATIQUES ET EN SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Évaluation certificative : Baccalauréat professionnel BEP

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

ANNEXE II. b. Définition des épreuves

ANNEXE II. b. Définition des épreuves ANNEXE II. b Définition des épreuves Définitions des épreuves ÉPREUVE EP1 Activités de logistique et de transport (coefficient 8 + 1 pour PSE) Objectif de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation. Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 2 - Semestre 6 Session.

Contrôle en Cours de Formation. Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 2 - Semestre 6 Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel :. Séquence 2 - Semestre 6 Session. LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 ÉTAMPES Cedex Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 mise à jour le 29 juin 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/pc FORMER

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP Séquence 2 Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 9115 ETAMPES Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note : /10 Durée : 0 min Barème :

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP1 : Analyse et traitement d un dossier Coefficient : 4 - UP1 1 - Contenu Cette épreuve vise l évaluation des compétences du candidat pour sur l analyse et

Plus en détail

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 1 REGLEMENT D EXAMEN (Epreuves professionnelles) EP1 Techniques esthétiques Coefficient : 8 (dont 1 pour

Plus en détail

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage Cette note s adresse aux professeurs responsables des évaluations en CCF relatives aux

Plus en détail

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP CAP Mathématiques Sciences LOGO LYCÉE SESSION.. Séquence Nom:... Prénom:... Date:...Classe:...Heure:... Professeur examinateur:... Durée: min Note: / Thématique: Prévention

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

Fiche Lettres, expérimentation académique «Articuler l évaluation par compétences et l usage de la note»

Fiche Lettres, expérimentation académique «Articuler l évaluation par compétences et l usage de la note» Expérimentation académique «Articuler l évaluation par compétences et l usage de la note» Recommandations et propositions pour l enseignement du français Sommaire 1. Rappel des principes fondamentaux de

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION E2 (U2) / Épreuve orale ponctuelle Maîtrise des techniques de vente - Aptitude à mener une négociation

GRILLE D ÉVALUATION E2 (U2) / Épreuve orale ponctuelle Maîtrise des techniques de vente - Aptitude à mener une négociation BACCALAUREAT PROFESSIONNEL VENTE Académie de : Prospection - Négociation - Suivi de clientèle E2 (U2) : Négociation - Vente coefficient 4 Centre d interrogation : Temps de préparation : 30 minutes Durée

Plus en détail

Questions/Réponses. Voie professionnelle. Rénovation de la voie professionnelle. Baccalauréat professionnel en 3 ans par apprentissage.

Questions/Réponses. Voie professionnelle. Rénovation de la voie professionnelle. Baccalauréat professionnel en 3 ans par apprentissage. Voie professionnelle Rénovation de la voie professionnelle Questions/Réponses Baccalauréat professionnel en 3 ans par apprentissage février 2009!eduscol.education.fr/voiepro APPRENTISSAGE Baccalauréat

Plus en détail

BTS Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation. Rentrée 2011

BTS Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation. Rentrée 2011 BTS Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation Rentrée 2011 1 Les BTS Concernés Services informatiques aux organisations (SIO) : succède au BTS Informatique de gestion Bâtiment Travaux

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Rénovation de la voie professionnelle à compter de la rentrée 2009 - Diplôme intermédiaire (C.A.P., B.E.P.)

Rénovation de la voie professionnelle à compter de la rentrée 2009 - Diplôme intermédiaire (C.A.P., B.E.P.) Spécial Rénovation de la voie professionnelle à compter de la rentrée 2009 - Diplôme intermédiaire (C.A.P., B.E.P.) NOR : MENE0922333N RLR : 543-0c note de service n 2009-138 du 25-9-2009 MEN - DEGESCO

Plus en détail

BTS CGO Comptabilité et gestion des organisations

BTS CGO Comptabilité et gestion des organisations BTS CGO Comptabilité et gestion des organisations EPREUVE Épreuve E6: (coef 3). Conduite et présentation d activités professionnelles VOIE/ FORMATION RUBRIQUES MODALITÉS DE CERTIFICATION CANDIDATS SCOLARISÉS

Plus en détail

Définition des épreuves

Définition des épreuves ANNEXE V Définition des épreuves Page 78 sur 147 ANNEXE V b OPTION B : Assistant en architecture E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE Coefficient 3 U11 - U12 Sous-épreuve E 11 Mathématiques Unité U11 coefficient 1,5

Plus en détail

Annexe II b Définition des épreuves

Annexe II b Définition des épreuves Annexe II b Définition des épreuves EP1 - Technologie professionnelle, sciences appliquées, gestion appliquée - coefficient 6 UP1 Finalités de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude du candidat

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Animation pédagogique départementale en arts appliqués et LVE lundi 28 mars 2011 Lycée Jeanne d'arc Rennes

Animation pédagogique départementale en arts appliqués et LVE lundi 28 mars 2011 Lycée Jeanne d'arc Rennes Animation pédagogique départementale en arts appliqués et LVE lundi 28 mars 2011 Lycée Jeanne d'arc Rennes Mme Chevrollier Brown / Mme Lemière Objectifs de l'animation : accompagner la mise en place des

Plus en détail

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010 Plan de cours Programme : Sciences de la nature 00.B0 Département : Titre du cours : Code du cours : Mathématiques Probabilités et Statistiques 01-GHC-04 -- /3 unités Automne 010 Éric Brunelle A-10 450-347-5301

Plus en détail

Former et évaluer par compétences

Former et évaluer par compétences Former et évaluer par compétences Marie-Blanche MAUHOURAT Frédéric THOLLON IGEN Groupe des sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées De l école à l Université, de bac-15 à bac + 8 Un

Plus en détail

Schéma de passation des épreuves de qualification. Secteur : SERVICES AUX PERSONNES. Puériculteur/Puéricultrice D3 PQ

Schéma de passation des épreuves de qualification. Secteur : SERVICES AUX PERSONNES. Puériculteur/Puéricultrice D3 PQ Schéma de passation des épreuves de qualification Secteur : SERVICES AUX PERSONNES Puériculteur/Puéricultrice D3 PQ 1. Le Décret CQ6/CQ7 et CESS/CE6P Depuis septembre 2010, le Décret qualification est

Plus en détail

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE Stage de Formation Continue AEFE PRF 2014-2015 Johannesburg 8 au 11 décembre 2014 Laurence Comte EEMCP2 De l évaluation aux évaluations 3

Plus en détail

Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation pour certaines sections de techniciens supérieurs à la rentrée 2011

Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation pour certaines sections de techniciens supérieurs à la rentrée 2011 Contrôle en cours de formation en mathématiques et modularisation pour certaines sections de techniciens supérieurs à la rentrée 2011 La présente note a un double objet : préciser les modalités de mise

Plus en détail

BEP RESTAURATION à deux options : Cuisine Commercialisation et Services en Restauration

BEP RESTAURATION à deux options : Cuisine Commercialisation et Services en Restauration BEP RESTAURATION à deux options : Cuisine Commercialisation et Services en Restauration Présentation de la certification en CCF session 2013 LOGO Académie d Orléans-Tours 25 juin 2012 BEP RESTAURATION

Plus en détail

Contrôle en cours de formation en mathématiques

Contrôle en cours de formation en mathématiques Contrôle en cours de formation en mathématiques La présente note a pour objet de rappeler les modalités de mise en place du contrôle en cours de formation (CCF) en mathématiques dans le cadre de la rénovation

Plus en détail

LANGUES VIVANTES - REFORME LYCEE

LANGUES VIVANTES - REFORME LYCEE LANGUES VIVANTES - REFORME LYCEE Un lycée qui favorise l apprentissage des langues vivantes Dans le cadre de la présentation du nouveau lycée, le Ministère a développé trois volets principaux («Mieux orienter»/«mieux

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

Le Contrôle en Cours de Formation VADÉMÉCUM

Le Contrôle en Cours de Formation VADÉMÉCUM Le Contrôle en Cours de Formation VADÉMÉCUM Groupe de travail académique Membres : Chef d établissement : Mme Descubes (CCIV), Mme Laferrere (LP J. Monnet Cognac), Mme Marquer (LP E. Branly Châtellerault),

Plus en détail

COACHING. Marc Thiébaud

COACHING. Marc Thiébaud COACHING Marc Thiébaud Le terme de coaching est issu avant tout du sport et renvoie à la notion d aide à l entraînement d'un sportif ou d'une équipe. Il a été repris dans différents domaines avec l'idée

Plus en détail

Le Programme CoseLearn 2. Vevey Octobre 2008. Formations thématiques de courte durée

Le Programme CoseLearn 2. Vevey Octobre 2008. Formations thématiques de courte durée Le Programme CoseLearn 2 Formations thématiques de courte durée Vevey Octobre 2008 Qualilearning SA - Rue du Clos 12 CH 1800 Vevey Tél. : +41 (0)21 925 37 00 Fax : +41 (0)21 925 37 01 Email : contact@qualilearning.com

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement Ensemble documentaire pour l évaluation par CCF de l enseignement de la PSE en baccalauréat professionnel CCF PSE Baccalauréat Professionnel Septembre 2012-1 - Généralités

Plus en détail

CAP OPÉRATEUR/OPÉRATRICE LOGISTIQUE

CAP OPÉRATEUR/OPÉRATRICE LOGISTIQUE 25 Mars 2015 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE CAP OPÉRATEUR/OPÉRATRICE LOGISTIQUE Page 1 sur 73 SOMMAIRE LE RÉFÉRENTIEL 3 1- LE CAP OPÉRATEUR/OPÉRATRICE LOGISTIQUE : TROIS ACTIVITÉS 3 ACTIVITÉ 1 : LA

Plus en détail

Sciences Physiques et Socle Commun des Connaissances et des Compétences

Sciences Physiques et Socle Commun des Connaissances et des Compétences Sciences Physiques et Socle Commun des Connaissances et des Compétences 20/04/2011 DDEC 29 Animation pédagogique La notion de compétence Travailler par compétences, pourquoi? Travailler par compétences,

Plus en détail

SCENARIO PEDAGOGIQUE Activité sur les combles

SCENARIO PEDAGOGIQUE Activité sur les combles SCENARIO PEDAGOGIQUE Activité sur les combles Domaine(s) concerné(s) : Statistiques et probabilités Algèbre et analyse Géométrie Niveau de la classe: CAP 3Prépa Pro Seconde Première Terminale BTS Durée

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 Etampes Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls - Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls ACADEMIE DE NANCY-METZ Collège des Tilleuls Avenue des tilleuls - BP 85 55205 Commercy Cedex Téléphone :

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Aix-en-Provence, le 7 octobre 2013

Aix-en-Provence, le 7 octobre 2013 Rectorat Division des examens et concours 2.03 Dossier suivi par Manuella Lecomte Téléphone : 04 42 91 72 01 Fax : 04 42 38 73 45 Mél. manuella.lecomte @ac-aix-marseille.fr Le Recteur de l académie d Aix-Marseille

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

NOR : Le ministre de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative,

NOR : Le ministre de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Arrêté du Relatif au livret scolaire pour l examen du baccalauréat général séries ES, L et S (options «sciences

Plus en détail

Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement

Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement Orientations, objectifs, stratégies, actions Mars 2003 Collège Gérald-Godin Table des matières

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

Arrêtés de création du 12 octobre 1998 MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION. M.F. AUGY - IEN S.B.S.S.A. Février 2005 Page 1 / 132

Arrêtés de création du 12 octobre 1998 MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION. M.F. AUGY - IEN S.B.S.S.A. Février 2005 Page 1 / 132 Arrêtés de création du octobre 998 MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION M.F. AUGY - IEN S.B.S.S.A. Février 005 Page / 3 SOMMAIRE Réglementation des épreuves d examen Pages 3 Généralités sur

Plus en détail

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 3 4. Scénario

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

CAP ESTHETIQUE-COSMETIQUE-PARFUMERIE

CAP ESTHETIQUE-COSMETIQUE-PARFUMERIE CAP ESTHETIQUE-COSMETIQUE-PARFUMERIE Règlement d examen dans le cadre du contrôle en cours de formation Epreuves Unités Coeff Compétences évaluées Mode d évaluation EP1 Techniques Esthétiques UP1 8 (dont

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

PLAN DE COURS. Université de Sherbrooke Faculté d éducation Certificat de perfectionnement en enseignement, volet collégial (CPEC)

PLAN DE COURS. Université de Sherbrooke Faculté d éducation Certificat de perfectionnement en enseignement, volet collégial (CPEC) PLAN DE COURS Université de Sherbrooke Faculté d éducation Certificat de perfectionnement en enseignement, volet collégial (CPEC) Titre du cours : Les TIC à des fins d enseignement et d apprentissage 1

Plus en détail

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement :

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement : Inspection générale d allemand Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. Les décisions prises lors du Conseil des ministres franco-allemand de Berlin d octobre 2004 offrent de

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

Table des annexes. Calendrier des épreuves de l'examen. Regroupements inter-académiques. Rappels et recommandations épreuves E6

Table des annexes. Calendrier des épreuves de l'examen. Regroupements inter-académiques. Rappels et recommandations épreuves E6 Table des annexes Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Annexe 4 Annexe 5 Annexe 6 Annexe 7 Annexe 8 Annexe 9 Annexe 10 Annexe 11 Annexe 11bis Annexe 12 Calendrier des épreuves de l'examen Regroupements inter-académiques

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable.

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Enseignement fondamental Article 1 : Déclaration de principe Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Il est rédigé en lien avec les

Plus en détail

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique Dossier de presse Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique La procédure d orientation à partir de 2012-2013 7 février 2012 Le passage de l enseignement

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2010-2148 Date: 11 octobre 2010

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2010-2148 Date: 11 octobre 2010 MINISTERE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l'enseignement technique Sous-direction des politiques de formation et d

Plus en détail

Evaluation des enseignants Tableau comparatif

Evaluation des enseignants Tableau comparatif Evaluation des enseignants Tableau comparatif Vous trouverez ci dessous un tableau comparatif concernant le décret lié à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement des enseignants, accompagné

Plus en détail

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS

Plus en détail

Usages des Tice en Mathématiques Académie de Besançon

Usages des Tice en Mathématiques Académie de Besançon Usages des Tice en Mathématiques Académie de Besançon Comme toutes les sciences, les mathématiques évoluent. Certes, 2+2 font toujours 4 mais l enseignement des mathématiques a changé de façon assez profonde

Plus en détail

VOIES GÉNÉRALE & TECHNOLOGIQUE

VOIES GÉNÉRALE & TECHNOLOGIQUE LE NOUVEAU LYCÉE VOIES GÉNÉRALE & TECHNOLOGIQUE : LES INFORMATIONS UTILES POUR LA RENTRÉE 2011 p. 02 p. 16 p. 36 p. 37 Sommaire LES POINTS CLÉS DE LA RÉFORME p. 04 p. 08 p. 12 p. 18 p. 22 p. 28 MIEUX ORIENTER

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Sujet C12 Page 1 sur 7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche concernant les logiciels

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat Proximité Expertise Partenariat Charte du Le Point A est le service d information, d orientation professionnelle et d appui aux entreprises pour le développement de l alternance et l emploi des jeunes

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 ANNEXE III Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 15 NORME 1 : La personne compétente dans l usage de l information reconnaît son

Plus en détail

Coefficient 3 Épreuve écrite et orale : durée 2h15 ou contrôle en cours de formation

Coefficient 3 Épreuve écrite et orale : durée 2h15 ou contrôle en cours de formation Deuxième partie : un travail personnel écrit noté sur 7 points Ce travail permet d évaluer la maîtrise de quelques compétences du programme à travers la rédaction d un document de 2 pages maximum par le

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT

EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT ENSEMBLE DOCUMENTAIRE Dossier à destination des L.P. publics ou privés sous contrat, GRETA, C.F.A. habilités. Valérie DEDIEU IEN-ET SBSSA / Teddy SALIN Chargé

Plus en détail

Ingénieur/e environnement

Ingénieur/e environnement Ingénieur/e environnement Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Cette fiche

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL VENTE PROSPECTION NEGOCIATION SUIVI CLIENTELE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL VENTE PROSPECTION NEGOCIATION SUIVI CLIENTELE LYCEE SAINTE CROIX SAINT EUVERTE 28, rue de l Etelon 45000 ORLEANS 02.38.52.27.05 ltp.tertiaire@stecroix-steuverte.org BACCALAUREAT PROFESSIONNEL VENTE PROSPECTION NEGOCIATION SUIVI CLIENTELE GUIDE DESTINE

Plus en détail

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009)

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Alexandre Paré Direction de l enseignement collégial Contexte et objectif Travaux initiés par la Direction

Plus en détail

SCIENCES APPLIQUEES. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL CUISINE Arrêté du 31 mai 2011

SCIENCES APPLIQUEES. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL CUISINE Arrêté du 31 mai 2011 SCIENCES APPLIQUEES **************************************** BACCALAUREAT PROFESSIONNEL CUISINE Arrêté du 31 mai 2011 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMMERCIALISATION ET SERVICE EN RESTAURATION Arrêté du 31

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

Bulletin officiel n 31 du 27 août 2009 Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel n 31 du 27 août 2009 Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP1 : Analyse d une situation professionnelle UP1 Durée : 8 heures Coef. : 7 Cette épreuve doit permettre de vérifier les compétences du candidat à effectuer

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION EPREUVES PROFESSIONNELLES Arrêté du 01 septembre 2009 1 ière session 2012 CAHIER DES CHARGES DE LA MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION

Plus en détail

EPS et voie professionnelle

EPS et voie professionnelle EPS et voie professionnelle Programme et certification Introduction La réforme de la voie professionnelle en cohérence avec la réforme du lycée La réussite des élèves au cœur de la réforme Nombre de bacheliers

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

TFS Série ANIMATION des formations d adultes

TFS Série ANIMATION des formations d adultes TFS Série ANIMATION des formations d adultes Emission n 1 : Animer une formation en groupe (appelée également : en présentiel collectif) Présentation et déroulement de la SÉANCE d APPRENTISSAGE filmée

Plus en détail

14 propositions de François Fillon

14 propositions de François Fillon 14 propositions de François Fillon Pour une Ecole plus efficace 1. Garantir à tous les élèves la maîtrise d un socle commun Par la loi, l Ecole s engage à garantir à tous les élèves la maîtrise des compétences

Plus en détail

Bac professionnel CUISINE. Bac professionnel COMMERCIALISATION ET SERVICES EN RESTAURATION. Sous-épreuve E22 Présentation du dossier professionnel

Bac professionnel CUISINE. Bac professionnel COMMERCIALISATION ET SERVICES EN RESTAURATION. Sous-épreuve E22 Présentation du dossier professionnel Bac professionnel CUISINE Bac professionnel COMMERCIALISATION ET SERVICES EN RESTAURATION Sous-épreuve E22 Présentation du dossier professionnel Introduction : La sous-épreuve E22, qu il s agisse du ponctuel

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD FORMATION CONTINUE des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2011 Région VAUD OFFRE DE FORMATION Cette offre de formation s adresse aux praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO en exercice, au bénéfice

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

DEFINITION DES EPREUVES

DEFINITION DES EPREUVES Annexe II c DEFINITION DES EPREUVES E1 : ÉPREUVE TECHNIQUE DE CONCEPTION coefficient 6 SOUS-ÉPREUVE E11 : Développement de produit esthétique, fonctionnel et technique UNITE : U11 Coefficient 3 1. CONTENU

Plus en détail

PREPARATIONS AUX CONCOURS

PREPARATIONS AUX CONCOURS 2016 FORMATIONS 201 PREPARATIONS AUX CONCOURS PREPARATION AUX EPREUVES DE SELECTION D ENTREE EN FORMATION DIPLOME D ETAT INFIRMIER Cette préparation n est pas adaptée aux épreuves de sélection des Aides-soignants

Plus en détail