Préfecture de la Haute- Garonne. Commune de FENOUILLET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préfecture de la Haute- Garonne. Commune de FENOUILLET - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -"

Transcription

1 Dossier E /31 Préfecture de la Haute- Garonne Commune de FENOUILLET Communauté Urbaine du Grand Toulouse Demande, présentée par la SCCV ALCUDIA FENOUILLET, de permis de construire dans le cadre de l extension et de la restructuration du centre commercial Casino Toulouse Fenouillet, avec enquête relative à l autorisation au titre de la loi sur l eau. RAPPORT DU COMMISSAIRE- ENQUETEUR Enquête Publique unique du 8 avril 2013 au 15 mai Autorité organisatrice : Commune de Fenouillet Commissaire- Enquêteur : Robert DELRIEU 1

2 SOMMAIRE Qu est- ce qu une enquête publique? Le Rapport d Enquête Préambule sur la commune de Fenouillet Préalable sur la SCCV ALCUDIA FENOUILLET /Casino 1- Présentation du projet et objet de l enquête 2- Composition des 2 Dossiers soumis à l Enquête : «loi sur l eau et urbanisme PC/PD relatifs à la demande de la SCCV ALCUDIA» 3- Organisation de l Enquête 31- Désignation du Commissaire- Enquêteur 32- Modalités de l Enquête Publique 4- Déroulement de l Enquête Publique 41- Les concertations préalables à l Enquête 42- Durée et lieu de l Enquête 43- Information du Public et mesures de publicité 44- Permanences du Commissaire- Enquêteur 45- Clôture de l enquête publique 46- Régularité de l Enquête Publique 5- Observations préliminaires du Commissaire- Enquêteur 6- Résumé comptable de l Enquête urbanisme» 61- Nombre d observations du public «loi sur l eau et 62- Exposé sommaire des Observations 7- Analyse des observations du public 8- Les avis des Personnes Publiques Associées. Conclusions et Avis du Commissaire- Enquêteur. A- Sur le dossier loi sur l eau, B- Sur l urbanisme : demande de permis de construire et démolir. 2

3 Dossier E /31 (Captures d écran du site internet de la Compagnie Nationale des Commissaires- Enquêteurs) 3

4 Préambule La commune de Fenouillet est située à 10 kms de Toulouse, au Nord de l agglomération urbaine entre la Garonne et la RD 820, ancienne RN20. Elle compte plus de 5000 habitants. Commune à territoire agricole dont une majeure partie classée en zone inondable à la suite de la crue centenaire de 1875, elle est connue pour son site industriel, notamment celui de Total Gaz, classé SEVESO et sa zone de chalandises avec le centre commercial du Géant Casino ; ces deux secteurs sont particulièrement actifs dans ce Nord de la Métropole. La part des ménages propriétaires de leur logement est supérieure à 55%. La commune compte 3211 emplois au 31 janvier 2013 et 496 établissements actifs dont les 2/3 dans le commerce, les services divers et les transports (source INSEE) avec un taux de chômage de 10%. Son urbanisme est actuellement régie par un POS, en cours de transformation en PLU pour Clin d œil à l histoire, elle a inspiré le peintre Matisse au XIX siècle. Présentation de la SCCV ALCUDIA FENOUILLET Société civile de construction vente domiciliée 1- Esplanade de France Saint Etienne dont l objet est de : «- déposer, modifier et compléter auprès des autorités administratives compétentes toute demande de permis de construire, permis d aménager ou déclarations, portant sur toute ou partie des parcelles sises à Fenouillet lieudit La Fraise et rue des Usines d une contenance globale de 24ha 50a 52 ca, aux fins de mise en œuvre du projet d extension de l ensemble commercial Fenouillet, - souscrire toutes les déclarations d ouverture de chantier et d achèvement des travaux». Elle est gérée par la société PLOUESCADIS. Le mandataire spécial est Monsieur GOIFFON, domicilié à Saint- Etienne

5 Les sociétés «L Immobilière Groupe Casino, Mercialys L esprit Voisin et SCI de l Océan» ont autorisé la SCCV ALCUDIA FENOUILLET à mettre en œuvre l objet social précité. Pour mener à bien le projet de réaménagement et d extension du centre commercial Géant Casino, la SCCV ALCUDIA, Maitre d Ouvrage, a fait appel à différents prestataires qui sont : 1 -Pour l étude d impact, INGEROP Conseil et Ingénierie Agence de Toulouse Parc d'activités de la Grande Plaine 24 avenue Marcel Dassault TOULOUSE Tél : Fax : Le volet relatif aux études Faune, Flore et Habitats a été réalisée par Mosaïque Environnement 111, rue du 1 er mars VILLEURBANNE Tél : Fax : Le volet relatif au paysage et à l architecture a été réalisé par le bureau d architectes L35 Passage Lhomme 26, rue de Charonne PARIS Tél : Fax : L étude de trafic a été réalisée par CeRyX Trafic System Agence Midi-Pyrénées 4, rue Brindejonc des Moulinais TOULOUSE Tél : La Maitrise d œuvre du projet et le dossier «loi sur l eau» ont été réalisés par ARTELIA Eau & Environnement Parc Technologique du Canal 16, avenue de l Europe Immeuble Octopussy Ramonville Saint-Agne Tél. +33 (0) Fax +33 (0) Pour l étude de Sûreté et de Sécurité Publique à la société SOLUTIONS 72 avenue Kléber PARIS 1- Présentation du projet et objet de l Enquête Publique Le projet concerne l extension du centre commercial CASINO de Fenouillet situé dans la zone d activité enserrée entre le canal, les voies ferrées et la RD820, à l entrée Est de Fenouillet. Il prend appui sur le supermarché existant dans la partie sud et investit les terrains occupés par les entrepôts désaffectés au nord. L ensemble couvre une surface de plus de m2, après échanges divers de parcelles et 5

6 développe une façade de 1050 m de long sur 250 m de large, hors Chausson à proximité. L extension envisagée- variante 3-, sur une importante friche de m2 liée aux anciens entrepôts d Easydis, propriété du groupe CASINO, représente une surface de plancher d environ m 2 complétant les m2 de surface de plancher existant à réaménager, portant ainsi la surface du centre commercial à m 2.Le programme commercial vient s inscrire sur un pôle commercial existant constitué d un hypermarché, d une moyenne surface en galerie marchande et de 6 autres moyennes et grandes surfaces situés sur le parking et la périphérie du site. Le permis de construire auquel est jointe l étude d impact vise à autoriser la construction : - d un village commerçant comportant 6 restaurants, 59 boutiques et 11 moyennes surfaces, - d un retail park comportant 10 moyennes surfaces de plus de 500 m2 chacune, - de bureaux ainsi que d une salle de sport, - d un parking nord de 1544 places ; le parking actuel sera réaménagé, avec une capacité de 1013 places. Au total, ce sont 2738 emplacements de véhicules qui seront possibles, nombre largement supérieur aux 911 du POS. L aménagement nécessite par ailleurs la démolition du magasin Bricoman d une surface de plancher de 5600 m2 dont la réimplantation est prévue au sein des extensions projetées et de l ancien entrepôt Easydis dont l activité à été transférée sur le site Euro centre. Le Groupe Casino considère que le concept du centre commercial actuel est dépassé et qu il faut offrir à la clientèle un nouveau modèle économique avec un environnement commercial suivant l «esprit voisin» développé par l enseigne, passant d une consommation de bien à une consommation de lien avec une place cœur de village. Ainsi, l organisation de l extension se structurera autour d une rue piétonne principale d une largeur de 14 mètres. 6

7 Le projet se veut par ailleurs paysager (20% d espaces paysagers) avec un renouveau architectural et une meilleure accessibilité. Un fil d eau viendra en outre agrémenter l espace. L emprise au sol du projet bâtiments et auvents- est de m2 ce qui ne dépasse pas les 50% de la superficie totale de l emprise foncière. La zone de chalandise regroupe 49 communes entre les départements de la Haute- Garonne et du Tarn et Garonne. La population totale s élève à environ habitants et vient rééquilibrer l implantation d hypermarchés dans l aire urbaine de Toulouse (Blagnac, Portet/Roques, Saint- Orens, Labège et Gramont). Il convient de préciser que le magasin Feu Vert et la station carburant ne sont pas dans le périmètre du projet ainsi que la surface de vente de Chausson Matériaux. Le projet est desservi au total par 7 accès véhicules dont un pour les livraisons, 6 accès piétons et 3 pour les vélos. Pour l accessibilité au site, point clef du projet d extension, une convention de Projet Urbain partenarial (PUP) a été signé le 4 avril 2011 entre la CUGT et la société Alcudia, filiale du Groupe CASINO, qui notamment prévoit la prise en charge financière à hauteur de 54% du programme de 9 MF TTC des équipements routiers rendus nécessaires par l extension du centre commercial CASINO dont le projet d aménagement sera soumis à enquête publique courant 4ème trimestre 2013.A échéance 2020,un projet de développement d un pôle multimodal au droit de la halte ferroviaire de Fenouillet devrait voir le jour. Deux photos ci- après, l une du projet et l autre des accès et circulations permettent de visualiser le programme de la SCCV Alcudia. 7

8 Extension du centre commercial Casino de Toulouse-Fenouillet Page 83 Étude d impact Dossier E /31 8

9 Ce grand projet immobilier commercial de l ordre de 100 M d investissement répond à deux obligations administratives soumises à l avis du public : l autorisation d urbanisme sur la demande de permis de construire et l autorisation au titre de l article L214-3 du code de l environnement- loi sur l eau- par suite des seuils règlementaires. 9

10 L objet de cette enquête publique unique est donc double : A- Autorisation d urbanisme de permis de construire et démolir Le programme de la SCCV ALCUDIA, pétitionnaire du permis de construire d une surface de plancher de m2,d un permis de démolir et réaménagement du parking, déposé le 25 juillet 2012 auprès de la commune de Fenouillet,est soumise à étude d impact. Les articles L et suivants, R et annexe, R et suivants du Code de l environnement fixent le seuil pour «les travaux, constructions et aménagements réalisés en une ou plusieurs phases, lorsque l'opération crée une SHON supérieure ou égale à mètres carrés ou dont le terrain d'assiette couvre une superficie supérieure à 10 hectares» à étude d impact relevant de l enquête publique d information et de participation des citoyens. Ce qui est le cas en l espèce. B- Loi sur l eau. Le projet concernant l extension de bâtiments avec parkings, après démolition de bâtis existants, doit faire l objet en vertu de l article R du Code de l Environnement au titre de la rubrique «rejet d eaux pluviales dans les eaux douces superficielles ou sur le sol ou dans le sous- sol» d une autorisation ; la surface totale du projet augmentée de la surface correspondant à la partie du bassin naturel dont les écoulements sont interceptées par le projet étant supérieure au seuil des 20 ha. Les principes retenus pour la gestion des eaux pluviales sont organisés de la manière suivante en fonction des bassins versants : Pour le Sud, il n est pas prévu d aménagements spécifiques de gestion des eaux pluviales, l évacuation se faisant dans les réseaux de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse. 10

11 Pour le Nord, il en va différemment puisque le rejet se fait vers le plan d eau communal avec des ouvrages de rétention et d infiltration appropriés suivant 3 critères retenus (évènement pluvieux de retour 20 ans, débit de fuite=débit de pointe comme si celui- ci comptait 20% pour les zones imperméabilisées et 80% pour celles non imperméabilisées, distance de 1 m entre le fond de l ouvrage et la cote des plus hautes eaux de la nappe). 2- Composition du dossier d enquête Le registre d enquête a été signé et paraphé par le Commissaire- enquêteur avant le début d enquête ainsi que les pièces constitutives des 2 dossiers. Ils comprennent les pièces suivantes, mises en état par la commune de Fenouillet, associée à la Communauté urbaine du Grand Toulouse et la Direction Départementale des Territoires à savoir : A-Pour le dossier d urbanisme : 11

12 ainsi que les courriers des Personnes Publiques Associées et Services de l Etat au nombre de 14. B-Pour le dossier loi sur l eau : Dito ci- dessus, avec les courriers des Personnes Publiques Associées et Services de l Etat au nombre de Organisation de l enquête publique. 31- Désignation du commissaire- enquêteur Le Président du Tribunal Administratif a désigné le 11 février 2013 Robert Delrieu en qualité de commissaire- enquêteur titulaire et Monsieur Daffos Rémi en qualité de commissaire- enquêteur suppléant pour procéder à une enquête publique ayant pour objet la «Demande, présentée par la SCCV ALCUDIA FENOUILLET, de permis de construire dans le cadre de l extension et de la restructuration du centre commercial Casino Toulouse Fenouillet, avec enquête relative à l autorisation au titre de la loi sur l eau.». 32- Modalités de l enquête publique Le siège de l enquête est la Mairie de Fenouillet, autorité organisatrice, conformément à l article R du Code de l Urbanisme, en accord avec la Préfecture de la Haute- Garonne. Les dates et l organisation de l enquête furent arrêtées en concertation avec la Mairie et la DDT et formalisés dans l Arrêté n P- 036 signé par Madame le Maire en date du 15 mars Le dossier d enquête fut présenté au cours de deux réunions les jeudi 21 février 2013 et 7 mars 2013 avec Mme le Maire et ses services en 12

13 présence de la Cellule Droit des Sols de la CUGT et le 14 mars 2013 par le Maitre d ouvrage et les différents BET sous la présidence de Mme le Maire. La visite- terrain s est déroulée les 7 et 14 mars 2013 au cours de laquelle le commissaire- enquêteur a pu visualiser le site du projet de la SCCV Alcudia/ Géant CASINO et son environnement. L Avis d Enquête Publique a été établi par la commune de Fenouillet et affiché sur 9 points de la commune de Fenouillet, sur les portes d entrée du centre commercial, le tout constaté par huissier ainsi que sur le site internet de la collectivité. 4- Le déroulement de l enquête. 41- Concertation préalable à l enquête L article L du Code de l Urbanisme ne s appliquant pas à ce projet, il n a pas été procédé à concertation préalable avec le public. De plus, le projet étant soumis à l enquête «loi sur l eau», l article L du Code de l Environnement n a pas lieu à s appliquer. 42- Durée et lieu de l enquête L enquête publique unique s est déroulée en Mairie de Fenouillet sur une durée de 38 jours (afin de tenir compte des jours fériés et ponts du mois de mai) à compter du 8 avril 2013 jusqu au mercredi 15 mai 2013 inclus.le commissaire- enquêteur a reçu le public dans un bureau indépendant aux dates ci- dessous : Mercredi 10 avril 2013 de 14h à 17h45 Mardi 30 avril 2013 de 8h30 à 12h30 Mardi 14 mai 2013 de 10h à 12h30 et de 16 h à 19h. 13

14 Pendant toute la durée de l enquête, l ensemble des 2 dossiers, les annexes et courriers des PPA ainsi que le registre avec plans affichés sont restés à la disposition du public qui a pu en prendre connaissance aux jours et heures d ouverture des bureaux de la Mairie de Fenouillet. 43- Information du public et mesures de publicité L avis d ouverture publique a fait l objet d insertions dans deux journaux d annonces classées dans le département de la Haute- Garonne, suivant les délais réglementaires à savoir: La Dépêche du Midi, parutions des mercredi 20 mars 2013 et 9 avril L Opinion Indépendante, parutions des vendredi 22 mars 2013 et 12 avril L affichage normalisé en jaune, suivant le décret du 29 décembre 2011 portant réforme de l enquête publique, de l avis au public faisant apparaitre : L objet de l enquête La nature du projet et ses implantations L identité du commissaire enquêteur Les dates d ouverture et de clôture de l enquête Les jours et permanences du Commissaire- Enquêteur Les lieux où il pourra prendre connaissance du dossier les jours et heures habituels des bureaux de la Mairie où sont déposés le dossier et le registre d enquête, a bien été apposé par les soins de la Mairie sur les emplacements habituels d affichage municipal au nombre de 9 ce qu a pu constater le commissaire- enquêteur ; le certificat d affichage du 4 avril

15 signée par Mme le Maire en attestant ainsi que sur les portes d entrée du Centre commercial CASINO et Bricoman. De plus, l annonce de l enquête publique est passée en boucle sur le panneau électronique situé sur la rue principale. Le dossier d enquête in extenso n a pu être mis sur le site internet de la commune compte tenu de «son poids d octets et des multiples plans» mais à la demande du Commissaire a fait l objet d une annonce sur le site internet de la commune ainsi que sur le journal Info Fenouillet du mois de mars N 47- avec une synthèse de l objet de l enquête. Parallèlement, l enquête fut annoncée sur le site de la Préfecture. Le public, outre la consultation des documents et la visite durant les permanences du commissaire- enquêteur, avait la possibilité de saisir le commissaire sur l adresse de la boite de la Mairie de Fenouillet par courrier électronique. Ce projet étant en limite géographique des communes de Saint- Alban et Aucamville notamment, le commissaire- enquêteur suggéra qu un courrier d information soit adressé aux Maires des communes limitrophes. Après avoir été un moment envisagé, Madame le Maire indiqua qu elle en avait déjà informé ses collègues élus. 44- Permanences du commissaire- enquêteur Le commissaire- enquêteur est resté à la disposition du public pendant toute la durée des permanences qu il a tenues à la Mairie de Fenouillet aux dates et horaires ci- dessus mentionnés et portées sur le registre. 45- Clôture de l enquête publique 15

16 A l expiration de l enquête publique le 15 mai 2013, le registre a été signé par le commissaire- enquêteur le 16 mai vers 8h40.Clôturé par ses soins, et ne comportant qu un courrier mail, il fut directement remis à Mme Le Maire. L avis de la commune sur la seule requête lui fut donné parallèlement. 46- Régularité de l enquête publique unique Les obligations réglementaires (Code de l Urbanisme articles L et suivants, R et suivants, R123-7 à 23 et Code de l Environnement L et R à 23) relatives à la préparation et au déroulement de l enquête ont bien été respectées notamment en ce qui concerne : la production d un dossier complet d enquête, conforme aux procédures prévues du Code de l Environnement et particulièrement les articles R123-7 et R123-8 pour chacune des enquêtes à savoir demande de permis de construire et demande d autorisation d extension du centre commercial Casino au titre de l article L214-3 du Code de l Environnement, déclaré complet et recevable le 6 février 2012 par la Direction Départementale des Territoires, les formalités de publicité et d avis d enquête effectuées dans les conditions fixées par les articles R et suivants du Code de l Urbanisme. La régularité des permanences, au nombre de 4 qui ont été tenues aux jours et heures précisées par l arrêté P- 036 du 15 mars Le registre d enquête mis à la disposition du public durant toute la durée de l enquête. L enquête publique s est déroulée sans incident ; aucune irrégularité n ayant été constatée par le commissaire- enquêteur et aucune remarque n ayant été formulée par les habitants. 16

17 5- Observation du commissaire- enquêteur sur les dossiers. Lors de l examen des dossiers «Demande de permis de construire et loi sur l eau», le commissaire- enquêteur releva la qualité technique des supports, répondant aux obligations d études en la matière. Pour les besoins de compréhension du public, il fut demandé que des cartes, au format A0, d accessibilité du site par les différents moyens (piétons, vélos, voitures, bus et livraisons), des photos aériennes avant /après soient fournies ainsi que des perspectives architecturales. Il est à noter que le maitre d Ouvrage Alcudia n a fait aucune objection à cette demande ; il s est employé à les remplir. L information visuelle et lisible du public a donc été assurée ce qui est donc à porter au crédit de l autorité organisatrice qu est la commune. Le projet d extension de centre commercial, compte tenu des seuils imposés par la réglementation de m2 de surface à construire et 20 ha pour la loi sur l eau, relève du Code de l Environnement pour la mise en œuvre du dossier et la consultation du public. Bien que la collectivité n y soit pas tenue formellement, le commissaire- enquêteur constata que le projet n avait pas fait l objet d une délibération en Conseil Municipal autre qu une information ;ce point fut corrigée par la suite par une délibération en date du 23 mai 2013, postérieurement donc à la consultation du public. En vertu de l article L et R , le commissaire- enquêteur n a pas à formuler son avis sur le projet dans le rapport, élément de l enquête publique unique, autre que le déroulement de l enquête et l examen des observations recueillies. 17

18 Néanmoins, la nécessité d un focus sur le contenu du dossier lui a paru souhaitable. A- Pour la demande de permis de construire. La demande de permis de construire relative à l extension d une surface de m2 et à la restructuration complète du centre commercial Casino de Fenouillet, à la démolition du bâtiment Bricoman et à l aménagement du parking par la SCCV Alcudia Fenouillet sur la route de Paris porte le numéro PC C0025. Ce projet ne rentre pas dans la catégorie des ICPE mais le seuil de m2 (article R du Code de l Environnement) de surface de plancher impose la mise en œuvre d une étude d impact, réalisée par Ingerop dont nous relatons ci- après les éléments singuliers. L extension du centre commercial constitue une opération unique réalisée en une seule phase. La zone d étude a été définie de manière à englober l ensemble des thématiques environnementales dans un rayon de 500 mètres autour du centre commercial actuel ainsi que des bâtiments logistiques désaffectés d Easydis, au Nord du centre. Elle est structurée suivant le canevas suivant : 1- Analyse de l état initial, en 5 volets : - le milieu physique - le milieu naturel - le milieu humain - le paysage et le patrimoine - le cadre de vie. 2- Justification et présentation du projet 3- Evaluation des impacts et mesures sur les mêmes items 4- Coûts des mesures en faveur de l environnement 5- Effets du projet sur la santé 18

19 6- Evaluation des coûts collectifs. Le résumé non technique de l étude d impact permet d avoir une vue globale du projet et de ses effets sur l environnement. Il n est pas besoin ici d en faire la synthèse ; il convient de se rapporter au document «Etude d Impact». Toutefois, la synthèse des enjeux indique que «la zone d étude est relativement contrainte. Cela concerne le milieu physique avec la présence d une nappe alluviale de la Garonne, de plans d eau et du canal latéral de la Garonne, et le milieu humain avec la présence du site Total Gaz et de la RD 82, à la limite de la saturation à l heure de pointe du samedi». Dans les avis des PPA ci- après, il sera examiné plus en détail l Avis de l Autorité Environnementale. Le programme est compatible avec les projets d aménagements locaux, à savoir : - l aménagement d un pôle multimodal à proximité de la halte ferroviaire de Fenouillet, sur le site SOFERTI, à l horizon les prescriptions du SCOT de la grande agglomération toulousaine et plus particulièrement les prescriptions relatives à l implantation des activités commerciales définies dans le Document d Orientations Générales DOG- en termes de : - polarisation de la fonction commerciale au sein des centralités - accessibilité en transport en commun - préservation des ressources foncières - aménagement équilibré. - Egalement, avec le PDU, plan de déplacement urbain - Et le plan d occupation des sols, et le projet PLU, de la commune de Fenouillet. Le site n est pas concerné par le PPRI- Plan de Prévention des Risques Inondations- et est peu impacté par les risques naturels- PPRn- comme les mouvements de terrain ainsi que par le risque sismique. 19

20 Le projet n est ni concerné par un site Natura 2000, ni par les Zones Naturelles d intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique- ZNIEFF-, ni par une Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux ZICO. Aucune zone protégée n est impactée par le projet. Le site d étude est très urbanisé de sorte que la cohérence des quelques rares milieux naturels est interrompue par les axes routiers, la voie ferrée et les zones commerciales. Par contre, et c est majeur, le projet d extension du centre est à proximité d une zone sur laquelle est élaboré un «Plan de Prévention des Risques Technologiques PPRT» dû à l usine d embouteillage de Total Gaz, classé SEVESO, seuil haut,prescrit par arrêté préfectoral du 10 mars Une zone de protection autour du site, dans laquelle aucune construction n est autorisée, a été établie et a été qualifiée de «Projet d Intérêt Général» par arrêté préfectoral du 20 septembre 1990 ;son périmètre concerne l extrémité Nord du projet qui ne prévoit aucun bâtiment dans cette zone. Le «Plan Particulier d Intervention PPI» a été approuvé par arrêté préfectoral du 12 septembre 2011.Ce document porte sur les mesures d intervention et d organisation des secours extérieurs en cas d accident. Une partie du projet est située dans le périmètre du PPI Total Gaz. A ce titre, le groupe CASINO mettra en place une procédure, en concertation avec les services de l Etat, en cas d évènement majeur avec évacuation vers la sortie Sud ce qui implique que la CUGT devra prendre sur la rue des Usines des mesures pour limiter l accès au site Total Gaz. Sur la base des dernières cartes établies par la DREAL, et dans l hypothèse la plus défavorable, une petite partie du foncier du projet situé au Nord du site pourrait être impacté en aléa faible pour l effet thermique et de surpression. Dans l attente de l approbation du PPRT, le projet anticipe et ne prévoit aucune construction d aucun bâtiment 20

21 et d aucun parking. Elle sera aménagée en espace vert, inaccessible à tout public. La commune de Fenouillet comme Aucamville et Saint Alban est concernée par le risque «TDM- Transport des Matières Dangereuses» par route et rail. Sur la RD 820, les trafics atteignent près de véh/j ; modérés mais importants sur la rue Seveso et la RD14a. D après le service Régional de l Archéologie, un site archéologique est présent au sein de la zone d étude au droit du pont de la Tournelle. Suivant les relevés sonores, rues Seveso et Usines, ils atteignent sur 30 mn 73 db(a).toutefois, le projet seul n engendre pas de dépassement des seuils réglementaires; par ailleurs, la qualité de l air est dégradée à proximité du trafic. Il est à noter une servitude liée à la ligne HT mais qui ne nécessite pas son déplacement ainsi que celle relative à la voie ferrée. La façade est entrecoupée par les volumes singuliers et surélevés, marquant les axes piétonniers du parking. Ces volumes ont été conçus avec une façade double peau finition tôle métallique micro- perforée suivant un motif. La façade courante est en brique avec de l enduit. Les vitrines sont mises en valeur par des marquises auvent de 3,70 m de hauteur qui abriteront le parcours des visiteurs. Le coût des mesures en faveur de l environnement s élève à 4563 K HT, hors travaux routiers dans le cadre du PUP par la Métropole de Toulouse. Le projet ne présente pas d effets sur la santé directement liés à l extension du centre commercial. En revanche, la hausse du trafic routier indirectement lié à l attractivité du futur centre commercial est source de nuisances sonores et de pollutions atmosphériques. 21

22 Consécutif à l Avis de l Autorité Environnementale, un mémoire en réponse a été établi- janvier afin de répondre aux principales recommandations de l Ae sur : - Préservation de la ressource en eau et prévention des pollutions, - Energie, climat, qualité de l air, - Nuisances sonores, - Sites et paysages- patrimoine architectural - Risques technologiques, - Démolition des bâtiments. Le commissaire- enquêteur prend acte de cette étude d impact établie par INGEROP et des réponses apportées à l avis de l Ae par le Mémoire en réponse de janvier 2013 par le Maitre d Ouvrage ALCUDIA. B- Loi sur l eau. Ce projet d extension du centre commercial actuel qui fait l objet d un dépôt de PC, du fait de son étendue sur plus de 20 ha (20,6) impacte le rejet des eaux pluviales sur les eaux douces superficielles sur le sol et dans le sous- sol et rentre dans le champ d application des procédures d Autorisation et de déclaration codifiées par les articles L et L du Code de l Environnement. Le Bureau d Assainissement de la Direction Départementale des Territoires a la responsabilité administrative de ce dossier «demande d autorisation au titre de la loi sur l eau» dont les études ont été réalisées par le BET ARTELIA à la demande du maitre d ouvrage, la SCCV ALCUDIA. Par courrier du 6 février 2013 au Bureau Coordination et Procédures de la Préfecture, la DDT indique qu il est complet puisqu il comporte l ensemble des pièces prévues par l article R214-6 du Code de 22

23 l Environnement et en particulier l étude d impact et l évaluation des incidences sur les sites Natura 2000 ; recevable puisque le dossier comporte l évaluation des incidences du projet sur les milieux naturels et aquatiques ainsi que les mesures visant à la réduction des impacts. Ce projet est compatible avec le SDAGE- Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin Adour- Garonne approuvé par le Préfet le 1 er décembre 2009, améliorant la qualité des rejets par rapport à la situation actuelle. Le projet est situé hors zone inondable et n est pas concerné par le PPRI.Il est par ailleurs compatible avec les documents d urbanisme. Le parti d aménagement retenu par le BET consiste à encourager les infiltrations des eaux pluviales par rapport aux rejets dans les réseaux d eaux pluviaux périphériques, en particulier en regard des risques de saturation et d insuffisance des dits réseaux. Pour le bassin versant Sud, les rejets se feront dans les exutoires prévus et existants de la CUGT au moyen d ouvrages dimensionnés. Pour le bassin versant Nord, le rejet se fera dans le bassin communal, non identifié comme masse d eau par l Agence Adour Garonne et n ayant fait l objet d aucun dysfonctionnement. Suivant l Agence Régionale de Santé, aucun captage n est recensé au droit du projet et sur la commune de Fenouillet. La zone projet n intercepte aucune zone naturelle remarquable classée ZNIEFF, ZICO ou Natura En synthèse, sur la sensibilité du milieu, le BET ARTELIA indique pour - les eaux superficielles, aucune puisque les rejets se font par les réseaux collectifs et dans le bassin communal, - les eaux souterraines, peu sensibles aux rejets pluviaux mais à surveiller sur la qualité actuelle, - intérêt écologique et valeur patrimoniale : pas de dispositions spécifiques. Le BET ARTELIA recommande que soient entretenus les ouvrages futurs. 23

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme (Arrêté n 09-2013 en date du 22 mars 2013 de Monsieur le Maire de WANNEHAIN) CONCLUSIONS MOTIVEES DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Administratif

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Le permis de construire

Le permis de construire Le permis de construire 2014, N 1 AGGLOMÉRATION D AGEN La demande de Permis de construire La demande de permis de construire doit être effectuée au moyen de l'un des formulaires suivants : Sommaire : La

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR 1 Tome 1 REPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DE LA CHARENTE-MARITIME COMMUNE DE SAINTE-SOULLE ENQUETE PUBLIQUE relative au projet d aménagement d une retenue d eau du bassin versant de SAINTE-SOULLE, sur la

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA REUNION. COMMUNE DE SAINT PAUL Lieu-dit «Saline les Bains»

DEPARTEMENT DE LA REUNION. COMMUNE DE SAINT PAUL Lieu-dit «Saline les Bains» DEPARTEMENT DE LA REUNION COMMUNE DE SAINT PAUL Lieu-dit «Saline les Bains» CONSTITUTION DE SERVITUDES ET OCCUPATIONS TEMPORAIRES POUR LA POSE DE CANALISATIONS D EAU POTABLE ET D EAUX USEES RUE DES ARGONAUTES

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX ED DEPARTEMENT NORD CANTON LANNOY COMMUNE LEERS REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE N EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX REGLEMENTATION DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE VILLE

Plus en détail

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE République Française Département du Pas-de-Calais Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE Préambule Partie I Dispositions générales et définitions

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme Foire Aux Questions 1 Je dois faire des travaux, dois- je faire une demande? Quel type de dossier faut- il pour des travaux? a) Vous déposerez une demande de Permis de Construire notamment pour : Créer

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Départements de la Drôme Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Enquête Parcellaire Concernant le projet d aménagement et le calibrage à 8mètres de la

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

ENQUÊTE PUBLIQUE préalable : à la demande d approbation du projet d ouvrage concernant le poste. à la DECLARATION d UTILITE PUBLIQUE des LIGNES

ENQUÊTE PUBLIQUE préalable : à la demande d approbation du projet d ouvrage concernant le poste. à la DECLARATION d UTILITE PUBLIQUE des LIGNES 1 Département du Doubs Communes de SAÔNE, GENNES et LA CHEVILLOTTE ***** Maîtrise d ouvrage RESEAU de TRANSPORT d ELECTRICITE (RTE) ****** CONSTRUCTION du POSTE ELECTRIQUE 225 000 / 63 000 V Sur la COMMUNE

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Circulaire du 5 juin 2013

Circulaire du 5 juin 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des risques et la qualité de l environnement

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête L avenir de notre ville, parlons-en Projet de > Enquête publique 5 MARS > 5 AVRIL 2012 hôtel de ville QU EST-CE QUE LE PLU? 2 3 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE LES OBJECTIFS DU PADD (Projet d aménagement

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme Présentation générale de la réforme Information aux Maires Introduction Une réforme à la fois technique et politique Une réforme, fruit

Plus en détail

PRÉFET DES LANDES CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES ET TECHNOLOGIQUES

PRÉFET DES LANDES CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES ET TECHNOLOGIQUES PRÉFET DES LANDES Direction Départementale de la Cohésion Mont de Marsan, le 21 janvier 2013 Sociale et de la Protection des Populations Mission Santé-Protection des Animaux et de l Environnement Affaire

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS Organisateur INSET DE MONTPELLIER Animateur Serge MASSIS, Directeur des Études urbaines, Ville de Cannes, AITF (Association des ingénieurs territoriaux de France)

Plus en détail

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4 S O M M A I R E ARTICLE 1 Objet du Marché ARTICLE 2 Pièces constitutives du marché ARTICLE 3 Programme d'étude ARTICLE 4 Délais d exécution ARTICLE 5 Propriété des études et documents ARTICLE 6 Secret

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE Direction départementale des territoires PRÉFET DES HAUTES-ALPES Service d'appui territorial Application du droit des sols LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE D'une manière générale, les zones naturelles

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 9 Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 Désaffectation et déconstruction d'un bâtiment municipal -Théatre du maillon à Hautepierre. Avis de la Ville de Strasbourg sur le déclassement

Plus en détail

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Square G Brassens Groupe Scolaire Centre Social Rue de Villemontais Une nouvelle centralité pour le quartier Saint Clair Impasse

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF*

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* Zone à dominante d activités économiques (PME, services, activités artisanales, activités tertiaires) et d équipements collectifs PLU Champigny-sur-Marne Approuvé

Plus en détail

LA LOI «ENL» L URBANISME

LA LOI «ENL» L URBANISME LA LOI «ENL» ET L URBANISME Dans le prolongement des travaux de la commission Pelletier, la loi n 2006-872 du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement dite «ENL» se veut dans le champ

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR *Nom, prénom du demandeur : *Adresse actuelle : *Code Postal : Localité : *Numéro de téléphone : *Adresse électronique

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine)

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) R èglement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Chapitre I du Titre VIII Livre V du Code de l Environnement élaboré par

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Etat des Risques Naturels et Technologiques

Etat des Risques Naturels et Technologiques Etat des Risques Naturels et Technologiques Articles L 125-5 et R 125-26 du code de l environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par arrêté préfectoral

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LE PERMIS DE CONSTRUIRE Acte administratif unilatéral permettant à l administration d autoriser une construction nouvelle, la reconstruction d un bâtiment démoli

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

2. DROIT DE PREEMPTION P.

2. DROIT DE PREEMPTION P. SOMMAIRE 1. PLANIFICATION P. 2 - Un PLU est exécutoire même en l absence de publication au recueil des actes administratifs de la délibération l approuvant 2. DROIT DE PREEMPTION P. 2 - L avis des domaines

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l Action Foncière 2014 DU 1005 Aménagement 2-6, rue Gerty Archimède (12 e ). Réalisation d un programme de bureaux et d un équipement public sportif. Cession

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité publique

Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité publique Commissaire enquêteur titulaire : Christian CHEVALIER Suppléant : Vincent-Emmanuel VALOIS Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité

Plus en détail

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne En périphérie de Freiburg, à moins de 3 km du centre ville, le quartier Vauban s étend sur 38 hectares, en lieu et place de l'ancienne caserne de l armée française.

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL Montbéliard, le 4 Mars 2011 Objet : Compte-rendu de la réunion en mairie de Vieux Charmont

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : Date limite de remises des offres : 11 janvier 2013 à

Plus en détail

Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire

Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire /3 ) s obligatoires pour tous les dossiers : Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire Cocher les cases correspondant aux pièces jointes à votre demande et reporter le

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant Projet commercial et de loisirs Red Line à Bussy-Saint-Georges JOURNO Philippe SCI Bussy Promotion JOURNO Philippe, Gérant 505 365 296 00019 SCI 36 Travaux ou constructions soumis à permis de construire,

Plus en détail

Actualités LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES ÉDITION NOVEMBRE 2011

Actualités LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES ÉDITION NOVEMBRE 2011 Actualités ÉDITION NOVEMBRE 2011 Plateforme ARGAN au Coudray Montceaux Architecte : Gérard Franc LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES De la construction de plateforme «XL» de très grande taille

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail