Fonds monétaire international

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fonds monétaire international"

Transcription

1 Fonds monétaire international Le Fonds monétaire international (FMI) a été créé en juillet 1944 lors d une conférence internationale organisée à Bretton Woods dans l Etat du New Hampshire aux Etats-Unis. Sa création résultait de la volonté des 44 pays fondateurs d établir un cadre international de coopération économique pour éviter que ne se reproduisent les dévaluations compétitives qui avaient contribué à amplifier la grande crise des années Aujourd hui, le FMI regroupe 188 pays. Basé à Washington, il est dirigé depuis juillet 2011 par la Française Christine Lagarde qui a succédé à Dominique Strauss-Kahn, lequel occupait cette fonction depuis novembre Son principal but est d encourager la stabilité financière et la coopération monétaire internationales par l octroi de prêts aux pays membres connaissant de graves difficultés financières. De plus en plus sollicité pour formuler des préconisations de politiques économiques, le FMI a été critiqué pour ses recommandations à destination des pays en développement, mais aussi pour celles qu il a proposées aux pays développés pour gérer les conséquences de la crise financière de Garant de la stabilité financière internationale Le FMI a pour fonction première d'assurer la stabilité du système monétaire international ( SMI) et la gestion des crises monétaires et financières. A cette fin, il fournit des prêts aux pays qui connaissent des difficultés financières mettant en péril la stabilité de leur système financier (banques, marchés financiers) ou les flux d'échanges commerciaux avec les autres pays. Lors d'une crise financière, un Etat peut se retrouver en situation de manque de liquidités et de ne plus pouvoir honorer le paiement de la charge de sa dette envers ses créanciers internationaux. Un pays peut aussi être confronté à une sortie importante de capitaux se traduisant par un assèchement de ses réserves en devises, réduisant ainsi sa capacité à importer les produits de l étranger dont son économie a besoin pour fonctionner correctement. Dans ce genre de situation, pour éviter qu un pays ne fasse défaut (c est-à-dire qu il ne puisse plus rembourser ses créanciers), le FMI lui prête de l argent le temps que la confiance des investisseurs revienne. Le FMI conditionne toutefois l obtention de prêts à la mise en place de réformes visant à assurer la soutenabilité des finances publiques et à soutenir la croissance économique à moyen et long terme. Jusqu en 1976, garant de la stabilité des taux de change A l origine, le rôle du Fonds Monétaire International était de promouvoir la stabilité monétaire afin de maintenir un contexte favorable à l essor du commerce mondial tout en accordant des prêts à certains pays en difficultés dans le contexte de la reconstruction d après-guerre.

2 Le FMI agissait alors comme le garant du bon fonctionnement du système monétaire de Bretton Woods qui était fondé sur des taux de changes fixes, ajustables marginalement : lorsque certains pays se révélaient incapables de maintenir la valeur de leur monnaie dans la marge de1 % prévue par les accords de 1944, ils pouvaient recourir à des réajustements monétaires ( dévaluations ou réévaluations ), avec l accord préalable du FMI s ils étaient supérieurs à 10 %. Pour tenter d éviter ce genre de situation, le FMI servait d intermédiaire financier au profit des États membres, lesquels sont tenus de lui verser annuellement une «quote-part» dont le montant varie selon la puissance économique du pays, elle-même mesurée par le PIB et par l'importance de son commerce extérieur. En cas de déséquilibre de sa balance des paiements risquant de menacer la valeur externe de sa monnaie, chaque pays membre pouvait obtenir automatiquement 25 % de sa quote-part («droit de tirage»), afin de lui permettre de soutenir sa monnaie nationale en achetant celle-ci sur le marché des changes. Si le FMI le jugeait nécessaire, il pouvait prêter à ce pays jusqu à 125 % de sa quote-part. L octroi de ces crédits était soumis à conditions, le pays demandeur devant s engager dans une politique d ajustement conseillée par l organisation afin de remédier aux causes de la dépréciation de sa monnaie. Par ailleurs, dans le cadre du système de Bretton Woods, chaque banque centrale nationale s engageait à échanger, en or ou en dollar, toute somme en monnaie nationale présentée par un détenteur étranger. Mais dans les années soixante, les Etats-Unis financent en grande partie la guerre du Viêtnam et la conquête spatiale en recourant à la création monétaire, ce qui provoque une poussée inflationniste et une perte de confiance dans la devise américaine d autant plus vive que le stock d or de la Fed est devenu très largement insuffisant pour lui permettre de garantir la convertibilité du dollar. Le 15 août 1971, les États-Unis suspendent la convertibilité de dollar américain en or, mettant ainsi fin au système monétaire prévu par les accords de Bretton Woods. Le système de changes fixe disparaît définitivement en mars 1973 et le régime des changes flottants est officiellement adopté par les accords de la Jamaïque de janvier Le rôle initial principal du FMI, garantir la stabilité des taux de change dans une marge de 1 %, disparaît alors. Depuis 1976, le FMI pompier monétaire A partir de 1976, le rôle principal du FMI évolue. Il consiste alors à soutenir les pays qui font appel à lui en raison des difficultés financières qu ils rencontrent en leur octroyant des prêts destinés à garantir leur solvabilité. L objectif de cette intervention est d empêcher l éclatement d une crise financière et sa contagion à l ensemble du système financier mondial. Le FMI joue en quelque sorte le rôle de prêteur de dernier ressort du système financier international et apparaît ainsi comme la «banque centrale des banques centrales et des trésors publics». Dans le cadre des prêts qu il accorde et de par ses statuts, le FMI se doit toutefois de garantir la bonne utilisation des fonds alloués à tel ou tel pays. Les prêts sont en effet financés sur les ressources provenant notamment des quotes-parts des pays membres. Il ne s agit donc pas seulement de retarder la crise par l octroi d une aide monétaire temporaire, mais de profiter du répit pour engager les réformes qui permettront d assurer la soutenabilité de la dette. Aussi, en contrepartie de son aide financière, le FMI

3 exige des pays qu il secourt qu ils adoptent les réformes économiques qu il préconise. Ces réformes portent le nom de «politiques ou programmes d ajustement structurel» à la mise en place desquelles les équipes du FMI peuvent apporter une assistance technique et des offres de formation. L évolution du rôle du FMI avec la crise financière La crise financière de 2008 a amené le FMI à revoir ses moyens d intervention ainsi que ses recommandations de politique économique. Le FMI a décidé de procéder à un renforcement de ses capacités de prêt grâce à un quadruplement de ses ressources, qui ont été portées à environ milliards de dollars en 2013, contre 250 milliards avant la crise. Mais le doublement des quotes-parts adopté à cet effet en 2012 n est pas encore entré en vigueur, si bien que le FMI est tributaire d accords d emprunts passés avec certains pays membres dans le cadre des Nouveaux Accords d Emprunts ou d emprunts bilatéraux. Décidés en avril 2009, ces accords d emprunt ont été élargis en Ils représentent aujourd hui plus des deux tiers de sa capacité totale de crédit. La conditionnalité du versement des prêts du FMI a également fait l objet d une révision à la suite du déclenchement de la crise financière de 2008 dans le sens d une plus grande souplesse. Désormais, si les réformes structurelles continuent à être exigées, elles ne sont plus systématiquement axées sur les réductions des déficits publics et le resserrement des conditions d octroi des crédits, mais sont davantage ciblées sur les domaines spécifiques qui apparaissent essentiels pour assurer le redressement économique du pays concerné. Enfin, le FMI a fait évoluer sa mission traditionnelle de surveillance du système monétaire international de façon à le rendre plus efficace dans la prévention des crises. Depuis 2012, l analyse des risques et des effets de contagion que ses équipes d experts conduisent a été affinée et l étude des liens entre le secteur financier, l économie réelle et la stabilité extérieure a été approfondie. De même, dans le cadre des examens des politiques économiques des pays membres, le FMI accorde désormais davantage d attention aux politiques structurelles. Une institution souvent critiquée Le FMI, de par ses statuts qui exigent que l octroi d un prêt soit conditionné à la mise en œuvre de programmes d ajustement économique, est considéré par beaucoup comme une institution internationale exerçant un pouvoir d ingérence excessif à l égard des pays qui font appel à lui. Certains estiment qu il joue en quelque sorte un rôle de «pompier pyromane» dont les interventions peuvent à la fois inquiéter les investisseurs internationaux au sujet du pays bénéficiaire, et donc les faire se détourner de ce pays, mais aussi provoquer l excès inverse, les investisseurs pouvant être incités à prendre trop de risques sachant que le FMI interviendra si un défaut de paiement du pays a lieu. Préconisations de politique économique inadaptées pour les pays en développement De fréquentes critiques adressées au FMI considèrent que ses interventions dans les pays en développement ont aggravé la pauvreté et les dettes des pays aidés en supprimant ou diminuant la capacité d'intervention de ces Etats. Leur argument principal se base sur le fait que le FMI, via les conditions imposées pour l octroi de ses prêts, a eu tendance à préconiser les mêmes recommandations économiques et globalement les mêmes plans d ajustement structurel à tout pays demandeur d'aide, sans

4 analyser en profondeur la structure de chacun. Il aurait ainsi systématiquement préconisé une plus grande ouverture aux capitaux étrangers et au commerce mondial de biens et services, la privatisation des entreprises publiques ainsi que l'austérité budgétaire. Le FMI a également été critiqué pour sa gestion de la crise asiatique de 1997, notamment parce qu il a imposé la suppression de tous les dispositifs d intervention des États dans leurs économies, interventions qui avaient pourtant permis la forte croissance des décennies précédentes, et dont le FMI reconnut plus tard qu elles ne jouaient en rien un rôle néfaste dans la crise. L ampleur des réformes demandées par le FMI à des économies jugées saines jusqu alors fit en outre croire aux investisseurs internationaux que la situation de ces pays était réellement catastrophique, ce qui eut pour conséquence de renforcer le mouvement de retrait des capitaux. Ces critiques ont amené le FMI à revoir sa façon de procéder. Désormais, le FMI accorde plus d attention à la spécificité des besoins des pays dans lesquels il intervient et il fait preuve de plus de souplesse sur les questions touchant aux réformes structurelles. Le FMI souhaite également réserver une plus grande place aux aspects «macrosociaux», qui touchent à l emploi et à la croissance, et à l assistance technique pour la conception des programmes. Le FMI n a pas su anticiper le déclenchement de la crise financière de 2008 Un rapport rédigé par une équipe du Bureau indépendant d'évaluation (BIE) du FMI couvrant la période a souligné l'incapacité de l institution à prévoir l éclatement de la crise financière de Le rapport indique qu en ce qui concerne le secteur financier aux Etats-Unis, le FMI n'a pas alerté sur la dégradation des normes d'octroi des financements hypothécaires, ni sur le risque que cette situation faisait porter aux institutions financières, mais qu au contraire il s est montré optimiste quant à l efficacité de la technique de titrisation pour diluer les risques et a recommandé à d'autres pays avancés de favoriser la diffusion de ces méthodes. Or, c est justement l innovation financière américaine, et plus particulièrement celle consistant à transférer les risques liés aux prêts hypothécaires «subprime» à de très nombreuses banques de par le monde, qui est à l origine du déclenchement et de la propagation de la crise financière de Même après l amorce de la chute des prix de l immobilier aux Etats-Unis, les services du FMI pensaient que les répercussions sur les institutions financières seraient minimes. Pour certains pays avancés dotés d une réglementation relativement plus contraignante, le FMI a préconisé l adoption de mesures qui s inspiraient des méthodes adoptées aux États-Unis et au Royaume-Uni. Les conseils ont notamment été centrés sur la promotion de l innovation financière, avec peu ou aucun intérêt pour l analyse des risques y afférents. Face à ces critiques, le FMI a engagé des initiatives pour renforcer sa mission de surveillance des pays membres et la rendre plus efficace, notamment en analysant plus finement les risques financiers. Le FMI est également critiqué pour ses conseils de gestion de la crise financière Le Bureau d Evaluation Indépendante du FMI a également publié en novembre 2014 un rapport sur la réponse que l institution a apportée à la crise économique et financière de Il en ressort un bilan assez mitigé. Les experts estiment en effet que les appels du FMI en faveur de politiques de relance budgétaire à

5 l échelle mondiale en ont été appropriés et opportuns, de même que l a été son soutien aux politiques monétaires très expansionnistes conduites dans les économies avancées à partir de Par contre, ils jugent que son approbation en d une réorientation de l assainissement des finances publiques dans quelques-uns des plus grands pays avancés était prématurée. Par ailleurs, la conjugaison d une austérité budgétaire et d une politique monétaire accommodante n était pas pertinente aux yeux des auteurs du rapport, en raison des effets collatéraux négatifs des politiques d assouplissement quantitatif des banques centrales des pays avancés sur les marchés financiers et les taux de change des pays émergents. EN SAVOIR PLUS Notre dossier sur le FMI

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière

QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière 16/11/1999 QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière Concours du Meilleur Mémoire Financier - 1999 Paris, Novembre 1999 Ayant assisté, depuis plus

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Précis. Llong de cette période, en particulier lorsque le boom des

Précis. Llong de cette période, en particulier lorsque le boom des Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS ÉTÉ 1998 N U M É R O 1 6 1 Les opportunités offertes par la dévaluation en Côte d Ivoire A CÔTE D IVOIRE A CONNU DES HAUTS ET DES BAS très marqués au cours

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

Vers une réforme du système monétaire et financier international

Vers une réforme du système monétaire et financier international Colloque de l Académie des Sciences Morales et Politiques Paris, le 20 juin 2011 Vers une réforme du système monétaire et financier international INTRODUCTION Le monde vient de subir la crise économique

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un Résumé Les pays en développement (PED) ont bénéficié, au cours de ces trente dernières années, de prêts considérables qui devraient permettre leur décollage rapide. Pour nombre d entre eux dont le Bénin,

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Les institutions financières internationales

Les institutions financières internationales Les institutions financières internationales Introduction : Eviter les faux procès I) Fonctions et fonctionnement des institutions financières internationales 1 Le Fonds monétaire international (FMI) 2

Plus en détail

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux Module 6 : Comprendre comment l'activité économique est financée et analyser les conséquences de la globalisation financière 6.1 : Identifier les modes de financement de l'activité économique et analyser

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Rééquilibrer l ordre économique international

Rééquilibrer l ordre économique international Rééquilibrer l ordre économique international Exposé présenté à un colloque organisé par le Peterson Institute for International Economics La guerre des monnaies : les réalités économiques, les réactions

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Options en matière de réforme des systèmes financiers

Options en matière de réforme des systèmes financiers Options en matière de réforme des systèmes financiers Hansjörg Herr et Rainer Stachuletz Le projet de mondialisation néolibérale est monté en puissance à la fin des années 1970 grâce aux politiques de

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire

TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire Synthèse : TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire Assiste-ton à la disparition des banques? Doc. 1 : Financement par les marchés de capitaux et par l endettement bancaire dans la zone

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION LA CRISE DES ANNEES 1980 DU SYSTEME BANCAIRE DE L UMOA : ORIGINES ET REPONSES INSTITUTIONNELLES INTRODUCTION Système bancaire= Institution ou Corps organique

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS Académie d Orléans 20 novembre 2012 Jean-Paul POLLIN Université d Orléans 1 Observons tout d abord l évolution des taux d endettement public dans quelques pays

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

Soirée d'information sur la crise financière

Soirée d'information sur la crise financière Soirée d'information sur la crise financière 6 ème Sciences Economiques 18 novembre 2008 Questions abordées I. Quelle est l'origine de la crise? II.Comment les subprimes se sont retrouvées dans nos banques

Plus en détail

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté,

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, FICHE PAYS ASIE : CRISE OU COUP DE FREIN À LA CROISSANCE? Département analyse et prévision En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, malgré une baisse de régime durant l été. Son dynamisme

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE Organisée par l Union interparlementaire Genève, 7 et 8 mai 2009 Point 2a) 22 avril 2009 LA REFORME DE L ARCHITECTURE FINANCIERE INTERNATIONALE

Plus en détail

L he b d o Finan c e de la

L he b d o Finan c e de la - DU 24 Novembre AU 1 Décembre 2007 - Numéro 17 Dossier : Dossier : LES CO U R S Simulation d un prêt immobilier Titrisation p1-3 p-3-4 p-5-7 L he b d o Finan c e de la M A C S Ce bulletin d informations

Plus en détail

Sauvetage de la Grèce et zone euro Argumentaire

Sauvetage de la Grèce et zone euro Argumentaire Sauvetage de la Grèce et zone euro Argumentaire Cette note est la suite d une première note sur la crise de la Grèce. Une prochaine note sera consacrée au plan d aide à la Grèce et à ses conséquences (suppression

Plus en détail

CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLEE ANNUELLE 1999 WASHINGTON, D.C.

CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLEE ANNUELLE 1999 WASHINGTON, D.C. CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLEE ANNUELLE 1999 WASHINGTON, D.C. J GROUPE DE LA BANQUE MONDIALE BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE ASSOCIATION

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur!

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Qu est-ce que la dette publique? Les causes et les conséquences de la hausse de la dette publique? Quelles solutions pour la réduire? crise Soutenabilité

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse

1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse 1.2.3. La balance des paiements, outil d'analyse Introduction La balance des paiements est un moyen d'analyse économique de premier plan. Elle permet d'appréhender la totalité des échanges de la France

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Bilan 2010 Bâtiment et Travaux Publics

Bilan 2010 Bâtiment et Travaux Publics Bilan 21 Bâtiment et Travaux Publics absence de grands projets continue de pénaliser l activité du secteur, dont les indicateurs sont mal orientés pour la troisième année consécutive. Après plusieurs années

Plus en détail

Résumé analytique La prise de risques économiques avance mais de manière inégale

Résumé analytique La prise de risques économiques avance mais de manière inégale Rapport sur la stabilité financière dans le monde Prise de risques, liquidité et banque parallèle : maîtriser les excès et promouvoir la croissance Octobre 2014 Résumé analytique Six ans après le début

Plus en détail

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale JOURNEES DE L ECONOMIE DE LYON UNE CRISE À FACETTES MULTIPLES Session Histoire des crises financières 21 novembre 28 Comment caractériser la crise financière internationale de 27-28?! Crise immobilière

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

Il faut un véritable Bretton Woods II

Il faut un véritable Bretton Woods II Il faut un véritable Bretton Woods II par PIERRE PASCALLON Professeur Agrégé de Faculté - 1 - Nos dirigeants politiques européens - Nicolas Sarkozy, mais aussi Gordon Brown, Premier Ministre britannique,

Plus en détail

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies 4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies L effondrement du système de Bretton-Woods (1965-1971) Le problème de la convertibilité du dollar Le paradoxe de Triffin aurait pu être surmonté par une politique

Plus en détail

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut LE DOLLAR règne en maître, par défaut Les arrangements monétaires internationaux sont examinés à la loupe depuis la crise financière mondiale Eswar Prasad LE DOLLAR a été la principale monnaie mondiale

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 161 (2014-2015) N o 1 161 (2014-2015) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2014-2015 17 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT LE SOUTIEN ET LE DÉVELOPPEMENT DU CROWDFUNDING EN FÉDÉRATION

Plus en détail

21 ème Conférence de Montréal 8 juin 2015 Table Ronde n 1 : L émergence de nouveaux pôles financiers : vers un retrait de la mondialisation?

21 ème Conférence de Montréal 8 juin 2015 Table Ronde n 1 : L émergence de nouveaux pôles financiers : vers un retrait de la mondialisation? 21 ème Conférence de Montréal 8 juin 2015 Table Ronde n 1 : L émergence de nouveaux pôles financiers : vers un retrait de la mondialisation? Les sphères d influence dans le système monétaire international

Plus en détail

Nouveaux accords d emprunt du Fonds monétaire international

Nouveaux accords d emprunt du Fonds monétaire international Traduction 1 Nouveaux accords d emprunt du Fonds monétaire international Conclus à Washington le 27 janvier 1997 Approuvés par l Assemblée fédérale le 18 décembre 1997 2 Adhésion de la Suisse notifiée

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Amérique Latine : bilan et perspectives

Amérique Latine : bilan et perspectives Amérique Latine : bilan et perspectives Conférence de M. Jacques de Larosière pour le colloque organisé par le CFCE et l Institut des Hautes Etudes de l Amérique Latine (Paris, le 21 mars 2001) L économie

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Nikolay Gertchev Deuxième Université d automne de l économie autrichienne 5-7 Octobre 212, Troyes Eléments essentiels des systèmes bancaires contemporains

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME Le présent document d information ne constitue pas ni ne doit en aucun cas être interprété comme constituant une offre de vente des billets à ordre

Plus en détail

Financement des PME Outils de la période de crise. Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009

Financement des PME Outils de la période de crise. Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009 Financement des PME Outils de la période de crise Atelier des pôles de compétitivité 28 mai 2009 Un besoin de financement face à une crise financière Plan de financement de l économie 320 Mds : plafond

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU Freetown, juillet 2008 2 La situation économique

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail