COMPARATIF DES REFERENTIELS DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP CSS / BAC PRO ASSP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPARATIF DES REFERENTIELS DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP CSS / BAC PRO ASSP"

Transcription

1 COMPARATIF DES REFERENTIELS DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP CSS / BAC PRO ASSP 1. Généralités. Les activités professionnelles de référence sont toujours classées par fonction. Par contre ces fonctions sont classées en trois catégories: Fonction A : Communication-relation Fonction B : Organisation-gestion-qualité Fonction C : Réalisation A noter la fonction communication-relation figure en premier point du référentiel, cette partie est conséquente. A la différence du référentiel BEP CSS, les activités professionnelles de référence sont plus précises et décrites selon trois critères : Liste des tâches professionnelles de référence. o Aide à l élaboration des situations professionnelles d apprentissage «élève». Les conditions d exercice : les moyens et ressources, autonomie. o Les moyens et ressources : Supports, matériel, produits o Le niveau d autonomie. Les résultats attendus. Aide à l évaluation. 2. Comparatif des référentiels des activités professionnelles BEP / Bac Pro. BEP (niveau 5) Bac Pro ( niveau 4) Fonction de communication et d animation correspondant aux activités: accueil et sécurisation de la personne et de son entourage ; écoute, dialogue et négociation avec une personne, un groupe ; établissement de relations professionnelles ; transmission d informations aux personnes compétentes ; participation à l animation Fonction de diagnostic de situation correspondant aux activités : repérage des besoins et des attentes des personnes Fonction d organisation et de gestion correspondant aux activités : organisation du travail en fonction des besoins des personnes et des contraintes de la collectivité ;. Fonction de gestion de la qualité correspondant aux activités : évaluation de la qualité de l action ; traitement des prestations non conformes ; participation aux actions qualité Fonction d organisation et de gestion correspondant FONCTION A : COMMUNICATION - RELATION. A.1 - Accueil, communication avec la personne, sa famille, son entourage A.2 - Traitement des informations A.3 - Animation et/ou participation aux réunions de travail (réunion d équipe, différents groupes de travail ) RQ : nouvelles compétences et des compétences de niveau 4 (exemples : organisation de l accueil, des plannings, accueil de stagiaire et encadrement, gestion de la qualité ) Domicile Gestion des activités, gestion d une équipe restreinte FONCTION B : ORGANISATION GESTION QUALITE B.1 : Structure Gestion des activités, participation à la gestion d une équipe restreinte B.2 : Participation à la formation et à l encadrement de stagiaires Accueil des nouveaux agents, des bénévoles B.3 : Participation au contrôle et à la gestion de la qualité B.4 : Gestion des stocks et des matériels

2 aux activités : gestion des produits et des matériels ; aide au rangement et à la gestion des stocks d une pharmacie. Estimation et suivi des consommations de produits Contrôle des livraisons Déclenchement des commandes, rédaction et relance des commandes Gestion du matériel (suivi de la maintenance, des réparations, des locations) Fonction d exécution correspondant aux activités entretien courant des locaux et des équipements décontamination et désinfection ; Fonction d exécution correspondant aux activités : soins d hygiène corporelle, habillage et déshabillage installation de la personne et aide au déplacement aménagement de l espace de vie Fonction de développement, de maintien et de restauration de l autonomie correspondant aux activités : aide à l acquisition de l autonomie ; accompagnement de la personne dans les actes de la vie quotidienne ; stimulation des fonctions intellectuelles, sensorielles et motrices. Fonction de communication et d animation correspondant aux activités : participation à l animation. Fonction de diagnostic de situation correspondant aux activités : repérage des besoins et des attentes des personnes identification des tâches à effectuer identification de situations d urgence C.1 : Maintien de l hygiène des locaux, des équipements et des matériels Entretien du cadre de vie ou de l environnement proche de la personne : Locaux, Matériels et équipements, Linge. Maintenance de 1 er niveau Tri et élimination des déchets Préparation de la stérilisation des instruments Montage, entretien et surveillance du matériel de soins Contribution à la rédaction ou à l adaptation de protocoles, procédures d hygiène des locaux, des équipements et matériels Participation à la mise en œuvre de la politique de prévention des infections nosocomiales et des infections liées aux soins C.2 Domicile Structure C.2 Elaboration de C.2 Participation à l élaboration de projet projet individualisé individualisé C.3: Réalisation d activités liées à l hygiène, au confort de la personne et à la sécurisation Diagnostic et proposition d aménagement des espaces Contribution à la rédaction ou à l adaptation de protocoles, procédures de soins d hygiène et de confort Participation à la mise en œuvre de la politique de prévention des infections nosocomiales et des infections liées aux soins C.4 : Conception et mise en œuvre d activités d acquisition ou de maintien de l autonomie et de la vie sociale Accompagnement dans les activités d acquisition, de maintien et de restauration de l autonomie intégré dans le projet individualisé. C.5 : Surveillance et alerte sur l état de santé de la personne Mesure de certains paramètres Aide à la prise de médicaments Transcription sur les documents spécifiques Contribution à la mise en œuvre, au suivi, à l évaluation ou à l adaptation des procédures de surveillance et d urgence

3 BEP (niveau 5) Bac Pro ( niveau 4) C.6 : Domicile Conception, préparation et distribution de collations, de repas équilibrés ou conformes à un régime et aide à la prise des repas Fonction d exécution correspondant aux activités : préparation, distribution et aide à la prise des repas ; Structure Préparation de collations, distribution de repas équilibrés ou conformes à un régime et aide à la prise des repas + Accompagnement ou réalisation d achats alimentaires Préparation de repas équilibrés ou conformes aux régimes prescrits Gestion de la conservation des aliments et des préparations Conception de menus adaptés + Organisation de la distribution des repas Structure Animations prévention-santé dans le cadre du CESC C.7 : Education à la santé Repérage des besoins d un public (personne(s), famille, entourage, personnels) Participation à l élaboration de supports de prévention Animation d ateliers de prévention Accompagnement à visée éducative auprès de la personne, de la famille, de son entourage Participation à des campagnes de prévention Orientation vers les dispositifs d éducation à la santé existants Domicile VSP Budget. C.8 : Gestion des documents de la vie quotidienne Classement des documents de la vie quotidienne Renseignement de documents administratifs courants Aide à l élaboration de planning d échéances administratives et budgétaires Suivi des démarches administratives

4 COMPARATIF DES REFERENTIELS DE CERTIFICATION BEP CSS/BAC PRO ASSP COMPARATIF DES COMPETENCES DOMAINE STMS Les compétences nouvelles ou plus détaillées dans le référentiel du Bac Pro apparaissent en gras. Fonction A : Communication - Relation Compétence 1.1 Accueillir, communiquer avec la personne, sa famille, son entourage C Organiser les conditions matérielles de Plus détaillé l accueil C Créer une situation d échange, favoriser le dialogue, l expression de la personne, la coopération de la famille et de l entourage C Analyser la demande C Adapter sa réponse aux différentes situations dont situations de conflit et d urgence : coopération de la famille et de l entourage : situation de conflit et d urgence C Orienter les personnes vers les professionnels, les services, les partenaires compétents Compétence 1.2 Communiquer avec l équipe, les autres professionnels, les services, les partenaires C Recueillir, sélectionner et ordonner les informations C Choisir et utiliser l outil de communication C Rédiger, mettre en forme et diffuser un document professionnel C Assurer une veille des documents professionnels C1.2.5 Transmettre les informations pour assurer la continuité de l accompagnement C Préparer une réunion de travail C Animer une réunion de travail C Intervenir en tant que représentant du service lors de réunions + outils informatiques Fonction B : Organisation - Gestion Compétence 2.1 Organiser le travail en équipe professionnelle C S inscrire dans une équipe pluri professionnelle C Planifier ses activités de travail C Etablir le planning de travail et des activités des membres d une équipe C Participer à l évaluation des personnels C Identifier les besoins de formation des personnels d une équipe Compétence 2.2 Participer à la formation et à l encadrement de stagiaires Accueillir de nouveaux agents, des bénévoles

5 C Présenter le service, les personnels, leur fonction C Présenter les documents utilisés dans le service (protocoles, procédures, fiches de postes ) C Montrer et justifier les modalités de réalisation des techniques professionnelles Fonction C : Réalisation Compétence 3.2 Elaborer le projet individualisé, le projet de vie C Repérer les habitudes de vie, les attentes de la personne C Identifier et évaluer les besoins et les capacités de la personne C Etablir un bilan de la situation et déterminer des priorités C Formaliser ou participer à la formalisation du projet individualisé, du projet de vie C Participer à la mise en œuvre du projet C Participer au suivi et à l évaluation du projet individualisé, du projet de vie Compétence 3.3 Réaliser les activités liées à l hygiène, au confort de la personne et à la sécurisation C Aider à la réalisation de soins d hygiène corporelle de l adulte + Prise en compte des besoins et priorités, démarche de soin, respect des capacités et de l autonomie de la personne, prise en compte de la prévention des infections liées aux soins C Assurer les soins d hygiène corporelle de l adulte : toilette partielle, toilette complète, douche, bains, pédiluve, change de protection C Réaliser la toilette de l enfant : effectuer un change, effectuer une toilette partielle, mains, visage, effectuer une toilette complète, un bain et un shampoing C Aider à l habillage et au déshabillage C Assurer la réfection d un lit C Assurer la réfection d un lit inoccupé C Assurer la réfection d un lit occupé C Installer ou aider à mobiliser une personne pour le repos, les déplacements, des activités C Prévenir les risques d alitement prolongé C Proposer des aménagements d espaces pour favoriser l autonomie de la personne et prévenir les accidents domestiques + Prise en compte des besoins et priorités, démarche de soin, respect des capacités et de l autonomie de la personne, prise en compte de la prévention des infections liées aux soins + Prise en compte des besoins et priorités, démarche de soin, respect des capacités et de l autonomie de la personne, prise en compte de la prévention des infections liées aux soins + Attitude éducative et stimulante Intervention dans le respect des capacités, de l autonomie de la personne + Mise en place d un environnement favorable à l activité, au repos (confort, sécurité, ambiance thermique, sonore, lumineuse), Attitude stimulante, sécurisante, Respect de l ergonomie Repérage des personnes à risques, Respect du protocole, Alerte Compétence 3.4 Concevoir et mettre en œuvre des activités d acquisition ou de maintien de l autonomie et de la vie sociale

6 C Choisir une ou des activités pour une personne, un groupe C3.4.2 Favoriser l accès aux apprentissages du jeune handicapé dans le cadre de son accompagnement C Concevoir un projet d animation en Techniques professionnelles + Mise en place d actions de communication autour du projet C Conduire et évaluer un projet d animation C Conduire et évaluer une activité individuelle, (vie quotidienne, activité motrice, d éveil, de maintien de l autonomie, de loisirs) C Conduire et évaluer une activité collective (vie quotidienne, activité motrice, d éveil, de maintien de l autonomie, de loisirs) : évaluer le projet Compétence 3.5 Surveiller l état de santé de la personne et intervenir en conséquence + Mesure des écarts par rapport aux objectifs fixés, Satisfaction de la personne, Formulation de pistes d amélioration si nécessaire C Observer le comportement relationnel et social, les attitudes de la personne C Identifier les signes de détresse, de douleur et les anomalies C Mesurer les paramètres vitaux et les transcrire C Aider à la prise de médicaments C Evaluer le caractère urgent d une situation, agir en conséquence Compétence 3.7 Conduire des actions d éducation à la santé + Surveillance des signes cliniques (vomissements, couleur et aspect de la peau, ) - SST C Repérer les besoins d un public sur des aspects simples de santé C Repérer les dispositifs en éducation à la santé C Concevoir ou participer à l élaboration de supports ou d outils pédagogiques dans le cadre d une action ou d un projet C Concevoir et mettre en œuvre des actions individuelles ou collectives de promotion de la santé Compétence 3.8 Gérer des documents de la vie quotidienne C Renseigner les documents administratifs courants C Proposer différentes modalités de classement des documents de la vie quotidienne C Aider à l élaboration d échéanciers C Assurer le suivi des démarches engagées

7 COMPARATIF DES COMPETENCES DOMAINE BIOTECHNOLOGIE Compétences 2.3 Participer au contrôle et à la gestion de la qualité C Participer à l élaboration ou à Propositions d éléments de protocoles conformes aux normes l amélioration d outils ou documents qualité C Participer à la mise en œuvre d une démarche qualité Contrôle du travail effectué, signalement des anomalies, dysfonctionnements, propositions de mesures correctives, C Participer à la mise en œuvre d une démarche de prévention des risques professionnels C Participer à la mise en œuvre d une démarche de prévention des infections nosocomiales Identification des dangers, proposition de moyens de prévention et formulation de propositions d amélioration Identification des risques, respect des protocoles, proposition de mesures correctives Compétences 2.4 Gérer les stocks et les matériels C2.4.1 Evaluer les besoins en produits et matériels Suivi de l état des stocks, estimation des volumes et de la rotation des stocks C Planifier les achats en fonction des inventaires des produits et/ou de la vétusté, des matériels en réserve C Rédiger un bon de commande et assurer le suivi des commandes Respect des procédures de commandes Calcul des seuils de commande, commande effectuée, et vérification des livraisons Compétences 3.1 Assurer l hygiène l environnement de la personne C Mettre en œuvre des techniques de nettoyage Nettoyage Pas de bionettoyage C Mettre en œuvre des techniques de Bionettoyage uniquement bionettoyage C Mettre en œuvre des techniques d entretien Entretien du linge du linge C Surveiller et maintenir l état de fonctionnement du lit, des aides techniques, surveiller Maintenance Maintenance l état de fonctionnement des dispositifs médicaux C3.1.5 Préparer les matériels en vue de la stérilisation Préparer les matériels en vue de la stérilisation, pas de stérilisation. C3.1.6 Assurer le tri et l acheminement du linge, des matériels et déchets. Respect des circuits, protocoles. Apparait clairement comme compétence. Compétences 3.5 Surveiller l état de la santé de la personne et intervenir en conséquence C3.5.1 Observer le comportement Repérage des changements de comportements. Relationnel et social, les attitudes de la personne C3.5.2 Identifier les signes de détresse, de douleur et les anomalies Surveillance des signes cliniques, transcription, alerte des professionnels concernés C3.5.3 Mesurer les paramètres vitaux et les transcrire Pulsation, température, pression artérielle courbes de surveillance C3.5.4 Aider à la prise de médicaments Aider à la prise de médicaments C3.5.5 Evaluer le caractère urgent d une situation, agir en conséquence NON Installation de la personne adaptée à la situation

8 Compétences 3.6 Compétences C3.6.1 Concevoir des repas C3.6.2 Préparer des repas C3.6.3 Préparer des collations C3.6.4 Distribuer des collations ou des repas C Organiser la distribution C3.6.6 Aider à la prise des repas C3.6.7 Conserver les aliments, les préparations culinaires. D Concevoir et préparer des collations, des repas équilibrés conformes à un régime et aider à la prise des repas Concevoir des repas Préparer des repas idem BEP S Préparer des collations, distribuer des repas équilibrés conformes à un régime et aider à la prise des repas. idem BEP Planification selon les contraintes du service, Mise en place de moyens adaptés Idem compétences C312 BEP, apparait en partie collation Conserver les aliments, les préparations culinaires.

9 COMPARATIFS DES TECHNIQUES PROFESSIONNELLES + TECHNOLOGIE ASSOCIEE DES SAVOIRS ASSOCIES Techniques professionnelles et technologie associée (parties dissociées dans le précédent référentiel). ERGONOMIE - SOINS 1. Hygiène professionnelle 1.1 la tenue professionnelle 1.2 L hygiène des mains 2. Ergonomie et santé au travail 2.1 Conditions de travail Définition et santé au travail + Présenter le champ d action à partir d une situation prise dans le contexte professionnel Activité de travail et situation de travail + Faire différence entre Activité et Tâche En lien avec le cours de biologie, PSE + PRAP 2S Amélioration des conditions de travail et prévention des risques professionnels En lien avec le cours de biologie, PSE dont SST, PRAP 2S 2.2 Manutentions manuelles et prévention des TMS Techniques gestuelles en lien avec le cours de biologie PSE et PRAP 2S 3. Techniques de soins d hygiène et de confort 3.1 La démarche de soins 3.2 Soins d hygiène et de confort à la personne Soins d hygiène corporelle de l adulte Aide à la toilette Réalisation de la toilette Soins d hygiène corporelle de l enfant 3.2.3Prévention des risques d alitement prolongé Habillage et déshabillage Réfection d un lit vide Réfection d un lit occupé Différents lits : enfants, adultes Berceaux maternité, lits médicalisés Accessoires au lit : potence, barrières Installation au lit, au fauteuil Installation pour un repas Aide à l élimination Matériel d aide à la mobilisation (lève malade, transfert 3.3 Surveillance de l état de santé de la personne Paramètres vitaux et principales constantes Observation des signes cliniques Observation du comportement relationnel ou social 3.4 Transmission des informations Transmissions Transmissions ciblées 3.5 Aide à la prise des médicaments Techniques professionnelles et technologie associée (parties dissociées dans le précédent référentiel).

10 ANIMATION EDUCATION A LA SANTE 1- Activités d acquisition ou de maintien de l autonomie et de la vie sociale 1.1 Apprentissage et handicap 1.2 Conduite d activités pour une personne et un groupe 1.3 Projet d animation 1.4 Conduite d animation Plus approfondi : Différents modes d animation /activité / public Moyens à mettre en œuvre 2 Animation de réunion Mise en place d une réunion Différents types de réunion Fonctions et attitudes d un animateur. 3 Conduite d actions d éducation à la santé NOUVEAU 3.1 Education à la santé, promotion de la santé : Notions de promotion de la santé, d éducation à la santé 3.2 Analyse des besoins Techniques et outils de recueil des besoins du public 3.3 Préparation de l action Partenaires possibles / thème / public 3.4 Mise en œuvre Cf Techniques d animation de réunion, projet d animation

11 Techniques professionnelles et technologie associée (parties dissociées dans le précédent référentiel). SERVICES A L USAGER 1- Entretien de l environnement de la personne 1.1 Eléments de connaissances communs aux techniques Dégradations et salissures Notions précisées : dégradation, salissure, déchet Facteurs et méthodes. Notions de protocole Contrôle des opérations, résultats Indiquer et justifier les différents contrôles Enoncer les critères de contrôle visuel 1.2 Entretien des locaux et équipements 1.2 techniques Identifier le protocole adapté Préciser les critères de choix d une technique dépoussiérage idem Non? Matériaux, matériels Aides techniques Zones à risques Définir, précautions à prendre Préparation de la stérilisation Décontamination? Déchets Idem DASRI 1.3 Entretien des textiles Tri, détachage, lavage, repassage, pliage, réfection courante, adaptation Entretien du linge simple du vêtement Matières textiles Idem 1.4 Technologie des appareils et des matériels matériel d entretien du linge Entretien du linge 1.5 Produits de nettoyage et de désinfection idem 1.6 Gestion des stocks de produits et matériel papier et numérique (fonction B) 1.7 Aménagement des locaux et des espaces 1.7.2Agencement et équipement des locaux pour l accessibilité et la sécurité Répertorier les risques existants en fonction de l aménagement des locaux, des personnes, de l âge, de l autonomie Circuits, principes d organisation, marche en avant Pour une situation donnée, proposer des solutions simples permettant l adaptation du logement aux besoins de des personnes pour en assurer la fonctionnalité et la sécurité, justifier ces choix. Enumérer les recommandations en matière de circulation et accessibilité au regard de la réglementation Analyser les risques de biocontamination lors des circulations Définir un circuit en prenant appui sur des exemples Justifier l intérêt de la mise en œuvre des circuits

12 2 Préparation des collations et des repas 2.1 Produits alimentaires Produits alimentaires Non Produits spécifiques Laits pour nourrissons Etc Substituts alimentaires (produits de réhydratation ) Compléments alimentaires. 2.2 Techniques de préparation des repas -justifier le choix du matériel, produits, mode de cuisson - justifier la technique utilisée et les précautions au regard des transformations physico-chimiques des aliments. Etc 2.3 Techniques de préparation des collations Utilisation de Substituts alimentaires (produits de réhydratation ) Compléments alimentaires. Utilisation de Substituts alimentaires (produits de réhydratation ) Compléments alimentaires. 2.4 Techniques de services des repas, des collations Formes de distribution Modes de distribution Paramètres à contrôler lors de la réception des repas, du maintien en température Aide à la prise des repas (BEP cf Justifier la technique et les précautions à prendre lors de l aide à la prise des repas technique aide au développement, en fonction du degré d autonomie de la personne. maintien de l autonomie) 3. Gestion et organisation familiale 3.1 Achats alimentaires Cf PSE 3.2 Gestion du budget Tenue d un livret de compte 3.3 Gestion des documents Gestion, Technique de classement

13 Biologie et microbiologie appliquées 1-l organisation générale du corps humain Les différents niveaux d organisation 2 La cellule 2.1 Structure et ultrastructure 2.2 Principaux organites Simplifié : il n y a plus appareil de Golgi et réticulum endoplasmique 2.3 Echanges membranaires 2.4 Multiplication cellulaire- mitose Simplifié : il n'y a plus la méiose 2.5 Caryotype Idem 3. Les maladies génétiques Idem + Objectifs du conseil génétique, des diagnostics anténatal et néonatal. 4 Les anomalies du fonctionnement de la cellule : cancers Plus détaillé (traitement) 5 Les tissus 6 La peau 6.1 Structure, fonctions 6.2 Flore cutanée Composition et rôle de la flore cutanée 6.3 Evolution de la peau 6.4 Observation de la peau Physiopathologie : plaies, brûlures, escarres, érythème fessier, gale, pédiculose 7 Les appareils génitaux 7.1 Anatomie 7.2 Gonades 7.3 Gamètes 7.4 Puberté, ménopause, andropause 7.5 Contraception 7.6 Physiopathologie : les infections sexuellement transmissibles IST Lien avec le programme de PSE 7.7 Fécondation 7.8 Gestation, hygiène de la grossesse 7.9 Glandes mammaires 7.10 Physiopathologie : toxoplasmose congénitale 8 L appareil cardiovasculaire 8.1 Anatomie du cœur et des vaisseaux 8.2 Contraction cardiaque, pression artérielle 8.3 Composition du sang et de la lymphe 8.4 Principales constantes sanguines Valeur des constantes sanguines 8.5 Physiopathologie : hypertension artérielle, AVC, infarctus, phlébites 9 L appareil excréteur 9.1 Anatomie 9.2 Structure et rôle du néphron 9.3 Rôles du rein, hémostasie 9.4 Physiopathologie : infections urinaires, incontinence, insuffisance rénale Plus approfondi

14 10 L appareil respiratoire 10.1 Anatomie 10.2 Mécanique ventilatoire 10.3 Echanges gazeux 10.4 Physiopathologie : asthme, insuffisance respiratoire, asphyxie (intoxication au CO, Plus approfondi tuberculose, bronchiolite) 10.5 Tabagisme (avant en SMS) 11 L appareil locomoteur 11.1 Anatomie de l appareil locomoteur 11.2 Différents types d os, structure d un os long 11.3 Mécanismes de la croissance osseuse, indices de croissance 11.4 Tissu musculaire : structure et propriétés 11.5 Anatomie d une articulation 11.6 Etude d un mouvement de la marche 11.7 Physiopathologie : Ostéoporose, arthrose, arthrite, fracture, entorse, cyphose, scoliose, TMS 12 L appareil digestif 12.1 Anatomie 12.2 Mécanismes et bilan de la digestion 12.3 Dentition, hygiène bucco-dentaire 12.4 Spécificités de l appareil digestif du jeune enfant, de la personne âgée 12.5Physiopathologie : troubles digestifs (vomissements, diarrhée, constipation) gastroentérites. 13 La régulation de la glycémie Glycémie, glycosurie 13.1 Physiopathologie : Diabète de type 1 Diabète de type 2 + gastro-entérites 14 Le système nerveux 14.1 Organisation du système nerveux 14.2 Structure, propriétés du neurone et du nerf 14.3 Synapses 14.4 Activité réflexe 14.5 Activité volontaire 14.6 Sommeil 14.7 Physiopathologie : douleur, troubles de l équilibre, Parkinson, démences séniles, Alzheimer Epilepsie 14.8 Toxicomanies 15 L œil 15.1 Anatomie de l œil 15.2 Vision : perception et transmission des images 15.3 Physiopathologie : défauts de la vision (myopie, presbytie,) strabisme, cataracte, dégénérescence, maculaire liée à l âge + dégénérescence maculaire 16 L oreille 16.1 Anatomie de l oreille 16.2 Audition : perception et transmission des sons, Equilibre 16.3 Physiopathologie :Otite, Surdité 17 Les explorations et moyens diagnostics Examens biologiques, par imagerie, par endoscopie, par enregistrement graphique Plus approfondi

15 18 La diversité du monde microbien 18.1 Protozoaires, champignons microscopiques, bactéries, virus Physiopathologies : mycose, intertrigo, ou Plus approfondi muguet 19 Les bactéries 19.1 Structure, ultrastructure 19.2 Conditions de vie et multiplication Sporulation. 20. Le pouvoir pathogène des bactéries Pouvoir pathogène Pouvoir invasif Pouvoir toxique 20.1 Infection bactérienne 20.2 Antibiotiques, résistances bactériennes 21 Les virus 21.1 Structure et reproduction 21.2 Physiopathologie : hépatite B, grippe Plus approfondi 22 le système immunitaire 22.1 Immunité innée 22.2 Immunité adaptative 22.3 Vaccination 22.4 Physiopathologie : allergies 23 Les maladies infectieuses de l enfant 24. Les infections nosocomiales et les infections associées aux soins Infections nosocomiales 24.1 Agents pathogènes 24.2 Facteurs favorisants 24.3 Structures de prévention CLIN 24.4 Risques biologiques Les notions de pharmacologie sont absentes en BAC ASSP

16 NUTRITION ALIMENTATION 1. Sources nutritionnelles 1.1 Constituants alimentaires 1.2 Groupes d aliments Non 1.3 Modif. Physico-chimiques Non 2. Alimentation rationnelle 2.1 Besoins nutritionnels 2.2 Alimentation du nourrisson 2.3 Alimentation des adolescents, adultes, personnes âgées 2.4 Equilibre alimentaire Non 3. Régimes alimentaires 3.1 Différents régimes prescrits Justifier l utilisation des compléments alimentaires 3.2 Allergies alimentaires Indiquer les mesures à respecter en cas d allergies alimentaires aux composants alimentaires. 4. Comportement et habitudes alimentaires 4.1 Qualité organoleptiques 4.2 Education alimentaire 4.3 Troubles de l alimentation 5. Qualité sanitaire des aliments Critères de qualité sanitaires Critères de qualité Altérations courantes Toxi infection Les 5 M Les MO responsables des TIA, mode d action Définir TIAC, recenser les aliments responsables des TIAC

17 SCIENCES MEDICO-SOCIALES BEP CSS BAC ASSP «à domicile» BAC ASSP «en structure» 1. PERSONNE AUX DIFFERENTES ETAPES DE LA VIE ET LES REPONSES INSTITUTIONNELLES 1.1. POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE Notions de démographie et de santé publique idem + caractéristiques d une population Santé dans le monde Abs nouveau Organisation sanitaire et sociale en France idem Promotion de la santé en faveur des élèves Idem idem Différents systèmes de protection sociale : Sécurité idem sociale (risques, branches, régimes), aide sociale en France, mutuelles, assurances 1.2. BESOINS ET ATTENTES DE LA PERSONNE AUX DIFFERENTS AGES DE LA VIE LES RYTHMES DE VIE idem 1.3. ENFANT Examens de l enfant à la naissance idem Développement somatique, sensoriel et moteur Plus détaillé Simplifié + intérêt correction précoce des capacités sensorielles Développement affectif, social, intellectuel et idem psychologique Modes d expression et de communication Acquisition du schéma corporel et de la notion de idem temps et d espace Développement intellectuel idem Comportement social idem + attitude face à un enfant présentant un comportement difficile Droits de l enfant idem Protection Maternelle Infantile idem Accueil collectif idem Accueil individuel Idem + ressources et partenaires de l assistant. maternel Ecole maternelle, élémentaire idem Accueil de loisirs sans hébergement, séjours de idem vacances avec hébergement 1.4. L ADOLESCENT Définition Idem + caractéristiques de l adolescence ; différencier adolescence et puberté Comportements idem Conduites à risques (cf PSE) Idem + analyse réponses institutionnelles à qlqs problèmes Droits des mineurs absent nouveau 1.5 L AIDE SOCIALE A L ENFANCE Idem + compétence du juge des enfants ; identifier les professionnels compétents et leurs rôles 1.6 LA FAMILLE Evolution de la famille idem Formes d union idem + reconnaissance d un enfant, principe d évolution du nom de famille et le démarches Autorité parentale Idem + attitude professionnelle pour une situation donnée Sécurité sociale : branche famille idem

18 1.7 LA PERSONNE AGEE Vieillissement, sénescence, sénilité idem Différents âges de la vieillesse (3ème âge, 4ème âge) idem + définir et caractériser les différents âges de la vieillesse et place de la personne âgée dans la société Vieillissement biologique idem Maladie d Alzheimer absent nouveau Vieillissement cognitif et psychologique idem Perte d autonomie, dépendance idem + évaluation de la dépendance (grille AGGIR ) Facteurs générateurs de la perte d autonomie idem Comportements face au vieillissement idem Politique sociale et médico-sociale Idem + objectifs et conditions d attribution des aides dédiées aux PA Sécurité sociale : branche retraite, caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA) idem + conditions d accès à la retraite dans le cadre du régime général Retraites complémentaires nouveau Etablissements et structures d accueil contrat de idem séjour, charte, professionnels ) Maintien à domicile absent nouveau 1.8. LA PERSONNE HANDICAPEE Différents types de handicap idem Attitudes face au handicap Idem + facteurs favorisant l inclusion de la PH Législation en faveur des personnes handicapées Idem + présentation des missions des différentes instances ou commissions ; prestations pour PH ; plan de compensation ; facteurs favorisants la participation à la vie sociale ; législation du travail en milieu ordinaire Etablissements en faveur des personnes idem handicapées Services spécifiques aux personnes handicapées absent nouveau Handicap et scolarisation absent nouveau 1.9. LA PROTECTION DES MINEURS VULNERABLES absent nouveau PERSONNE MALADE Classification des maladies absent nouveau Conséquences de la maladie idem + évaluation et prise en charge de la douleur Comportements face à la maladie idem + besoins de l enfant hospitalisé et réponses apportées Droits du malade idem idem Etablissements en faveur des malades idem idem Sécurité sociale : assurance maladie, Idem + indiquer le droit aux prestations couverture maladie universelle (CMU), aide médicale, forfait hospitalier, mutuelle 1.11 LA FIN DE VIE ET LA MORT Aspects biologiques, psychosociologiques, culturels de la mort Idem + approche de la mort dans différentes cultures, décrire les étapes du deuil Mort subite du nourrisson idem Personne mourante : accompagnement, problèmes éthiques idem + les droits des personnes mourantes, définitions d acharnement thérapeutique, euthanasie et suicide assisté en les situant par rapport à la législation

19 2. METHODOLOGIE D INTERVENTION 2.1. BIENTRAITANCE - MALTRAITANCE Promotion de la bientraitance absent nouveau Prévention de la maltraitance absent nouveau 2.2. PROJET INDIVIDUALISE, PROJET DE VIE,PROJET PERSONNALISE, PROJET D ACCOMPAGNEMENT Différents types de projet absent Construction du projet absent 2.3. LES SERVICES A DOMICILE Différents interlocuteurs et instances du maintien à Plus approfondi domicile Professionnels du maintien à domicile Idem + médecin, infirmier, aide soignant, ergothérapeute, kinésithérapeute Services de soins infirmiers à domicile absent nouveau l hospitalisation à domicile Services d aide à domicile absent nouveau Financement des services à domicile absent nouveau Aidants familiaux absent nouveau Méthodologie d intervention de l aide à domicile absent nouveau Acteurs : agence nationale des services à la absent nouveau personne, associations, fédérations 2.4. LES NOTIONS DE DROIT ( en lien avec la programme d économie, gestion) Contrat de travail absent nouveau Durée du travail, congés absent nouveau Salaire absent nouveau Formation tout au long de la vie dans le secteur absent nouveau sanitaire et social Convention collective absent nouveau 2.5. ETHIQUE ET DEONTOLOGIE Secret professionnel, discrétion professionnelle, secret partagé idem + définitions éthique, déontologie, secret partagé, exemples de codes de déontologie LA QUALITE Certification des établissements de santé absent nouveau Evaluation en EHPAD absent nouveau Notion d analyse des pratiques professionnelles, d évaluation des absent nouveau pratiques professionnelles, de guides de bonnes pratiques 2.7. TRAVAIL EN EQUIPE - GESTION D EQUIPE - TUTORAT Travail en équipe absent nouveau Gestion d équipe absent nouveau Tutorat des stagiaires absent nouveau Accompagnement des nouveaux agents, des absent nouveau bénévoles 2.8. RELATION PERSONNE AIDANTE - PERSONNE AIDEE absent nouveau 3. COMMUNICATION PROFESSIONNELLE ET INTERPROFESSIONNELLE 3.1. Formes, rôles et contexte de la communication idem 3.2. La communication écrite absent nouveau 3.3. la communication visuelle absent nouveau 3.4. la communication orale Idem + critères de communication efficace ; attitudes adaptées face à une situation de communication orale difficile

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes E Méchineau : enseignante BTSE S Grisolle : enseignante STMS Le bac Pro ASSP Option D

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel. Accompagnement, soins et services à la personne. - option «à domicile» - option «en structure»

Baccalauréat Professionnel. Accompagnement, soins et services à la personne. - option «à domicile» - option «en structure» Baccalauréat Professionnel Accompagnement, soins et services à la personne - option «à domicile» - option «en structure» Référentiel bac pro ASSP 21 décembre 2010 1 Référentiel des activités professionnelles

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE DEAVS CORRIGÉES ANNALES. session 2014. 3 e édition. Monique Forn Marie Rolland

AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE DEAVS CORRIGÉES ANNALES. session 2014. 3 e édition. Monique Forn Marie Rolland AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CORRIGÉES ANNALES DEAVS session 2014 3 e édition Monique Forn Marie Rolland AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CORRIGÉES ANNALES DEAVS session 2014 3 e édition Monique Forn Assistante

Plus en détail

Situations professionnelles

Situations professionnelles Contexte professionnel n 1 - Plusieurs milieux, différents publics, différents besoins Un établissement intergénérationnel est un établissement qui regroupe différentes générations. Dans ce contexte professionnel

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle

Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement scolaire Arrêté du 25 février 2005 portant

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Veuillez trouver ci-joint le livret de présentation des acquis de l expérience (Livret 2) pour le DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Formation conduisant au

PROJET PEDAGOGIQUE Formation conduisant au INSTITUT DE FORMATION FILIERE AMBULANCIER PROJET PEDAGOGIQUE Formation conduisant au DIPLOME D ETAT D AMBULANCIER Juin à Novembre 2013 Directrice, Cadre supérieur de Santé : Agnès MISSAULT Infirmières

Plus en détail

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013.

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013. Plusieurs termes utilisés La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie Pr Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université UPMC Ivry sur Seine et Paris Perte d autonomie Autonomie : faculté d agir

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement Architecture générale Préambule Le référentiel de l'enseignement de Prévention Santé Environnement remplace le programme de Vie Sociale et Professionnelle en CAP. L enseignement

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Objet : Le programme de prévention vise à réduire les risques auxquels sont exposés les salariés

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Accompagnement, Soins et Services à la Personne

Accompagnement, Soins et Services à la Personne Baccalauréat Professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne Option «A domicile» Option «En structure» Proposées par Françoise GUILLET et le groupe d experts mandaté par la XX ème CPC A l

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Un métier en évolution.

Un métier en évolution. Intégré à une équipe de soins, l'aide-soignant assiste l'infirmier dans les activités quotidiennes de soins. Il contribue au bien-être des malades, en les accompagnant dans tous les gestes de la vie quotidienne

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CQP AIDE DENTAIRE

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CQP AIDE DENTAIRE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CQP AIDE DENTAIRE 1 ACTIVITES TECHNIQUES AIDE DENTAIRE / GESTION DU RISQUE INFECTIEUX Préparer et entretenir la salle de soins Entretenir la salle de stérilisation

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 DOCUMENT DE TRAVAIL Anesm-MARS 2011 1 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS Capacités COMPÉTENCES C1 Préparation des activités Réalisation d activités Relations avec les clients, avec

Plus en détail

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND I - GRANDS AXES DE REVISION ANATOMIE - PHYSIOLOGIE APPAREIL CIRCULATOIRE ANATOMIE : le coeur, les vaisseaux

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be SERVICES AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile,

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

4. Base de données des connaissances

4. Base de données des connaissances 4. Base de données des connaissances DE Management communication et animation Finances comptabilité, contrôle Soins et activités paramédicales management général management de projet communication, accueil

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

Formation initiale des bénévoles

Formation initiale des bénévoles Formation initiale des bénévoles Le vieillissement normal et pathologique Les bénévoles vont découvrir / renforcer leurs connaissances liées au vieillissement des personnes en situation normale (manifestations

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION

DOSSIER D'INSCRIPTION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE ECOLE D' INFIRMIERS ANESTHESISTES CONCOURS D ENTREE DOSSIER D'INSCRIPTION DATE LIMITE DE DEPOT LE DERNIER JOUR OUVRABLE DU MOIS DE MARS ANNEE N ECOLE INFIRMIERS

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers E-learning pour les soignants Catalogue des formations Formation professionnelle pour les soignants Préparations aux concours paramédicaux Cours & tests pour étudiants infirmiers www.mediformation.com

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

«Le système HACCP en cuisine»

«Le système HACCP en cuisine» «Le système HACCP en cuisine» Programme de formation 1 Sommaire 1. PRESENTATION D AXE PRO FORMATION... 3 2. METHODE PEDAGOGIQUE ET CADRE DEONTOLOGIQUE... 3 3. OBJECTIFS DE LA FORMATION... 4 4. PROGRAMME

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Dr Marie-Anne Dumont

Dr Marie-Anne Dumont Dr Marie-Anne Dumont Bulles d espace «La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une baisse des fonctions physiques, de la perte du rôle social joué comme

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE Le présent document définit les règles générales d organisation et de fonctionnement du Service prestataire d Aide à Domicile de Ramonville-Saint-Agne

Plus en détail