SEANCE DU 1 ER OCTOBRE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEANCE DU 1 ER OCTOBRE 2013"

Transcription

1 SEANCE DU 1 ER OCTOBRE 2013 L an deux mil treize et le premier octobre à 20 heures 30, le Conseil Communautaire, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, à la Maison des services de Saint-Mamet la Salvetat, sous la présidence de Monsieur Christian MONTIN. Nombre de conseillers En exercice 31 Présents 25 Votants 25 Excusé(e)s S. Cassagne, L. Bourbon, P. Coste, F. Serre, R. Condamine Date de la convocation 24 septembre 2013 Date d affichage 2 octobre 2013 Présent(e)s C. Montin, Président, E. Février, M. Teyssedou, A. Chandon, G. Combelle, Vice-Présidents ; A. Rongier, J. Lépine, J.-P. Marcenac, H. Hostains, A. Vernier, P. Clamagirand, R. Lapeyre, J.-C. Bourgade, G. Méral, M. Lafon, P. Mas, R. Vidal, A. Laurissergues, P. Verdier, J. Gauzins, P. Labouygues, P. Delcausse, M.-P. Cassagne, D. Payrot, B. Mazières Secrétaire de séance : Michel Teyssedou - Site du Moulin du Teil - Centre de remise en forme Les Bains du Rouget : o Bilan d exploitation o Travaux à court terme pour économies d énergie : travaux techniques et construction d une chaudière bois o Projets de la SEML C. Montin souhaite la bienvenue à Monsieur D. Fraile, directeur des Bains du Rouget, et, avant de lui céder la parole pour la présentation d un premier bilan d exploitation, tient à saluer son implication et son travail dans le cadre de la SEML : Après 15 mois de fonctionnement, le chiffre d affaires du centre est de , couvrant un déficit de A terme, le chiffre d affaire devrait atteindre , avec une perte du même niveau. Ces chiffres sont proches du prévisionnel annoncé mais sont à prendre, toutefois, avec précaution et il faudra attendre le bilan comptable du mois de décembre. La situation de la SEML est stable. Le centre emploie aujourd hui 3 personnes et 70 % des charges sont d origine structurelle. Concernant la fréquentation, le centre a enregistré entrées, avec une montée en puissance des abonnements (360 abonnements/ mois l année dernière contre 400 sur les 5 premiers mois de cette année). Afin de créer une identité propre à l équipement, des créneaux adaptés à la population locale et à celle des départements limitrophes ont été ouverts. A propos du jeune public, D. Fraile souhaite faire venir les enfants mais le mode de chauffage actuel est trop contraignant et pas viable économiquement. Les perspectives entrevues avec les propositions d amélioration énergétique pourraient permettre la mise en place de projets. ECHANGES M. Teyssedou tient à souligner le caractère positif des éléments exposés par D. Fraile et demande quelles sont ses perspectives pour l avenir. D. Fraile : il faut bien sûr développer l activité mais à la marge ; l augmentation du chiffre d affaires passe par une mise en synergie avec le site du Moulin du Teil, avec par exemple la vente de «pack vacance» clé en main, de séjours organisés D où, d une part, un besoin d hébergements sur le site, d un niveau de qualité idoine par rapport au centre de remise en forme car les chalets existants s avèrent désormais désuets et d autre part, la nécessité de créer un point de restauration / dégustation. G. Combelle souhaite faire part de son sentiment et des retours constatés sur la commune du Rouget par rapport à l équipement. Le centre est désormais clairement identifié, avec des produits disponibles et une qualité de service bien cernée. Ce qui n était pas le cas lors des exploitations précédentes. De plus, on constate un retour de la clientèle sur le territoire, globalement satisfaite, ce qui était loin d être gagné. Enfin, le fait de parvenir, ou du moins d approcher, l équilibre d exploitation si tôt est quasiment inespéré (avec la seule activité du centre qui plus est). Concernant le produit développé par Aquadis, force est de constater qu il n est pas en adéquation avec les prestations offertes par le centre. R. Lapeyre demande s il y a eu beaucoup de défections au niveau des abonnements l an dernier.

2 D. Fraile : oui mais liées à des changements de situation ou à des problèmes divers. Dans l ensemble, la satisfaction l emporte et le bouche à oreille fonctionne bien car aucune publicité particulière n a été faite. M. Lafon précise que le panel de population fréquentant l établissement est très varié, proposant ainsi un potentiel intéressant. D. Fraile tient à rappeler que le centre est de remarquable facture, bien fait avec un potentiel déjà existant qu il convient de mettre en valeur. Pour C. Montin, la Communauté de Communes ne peut que se féliciter de ce résultat, à la fois bénéfique et prometteur en termes d attractivité et de qualité du territoire, laissant entrevoir des perspectives d évolution. A propos des travaux à prévoir à court terme, ils concernent principalement les charges liées à l énergie. 2 phase d aménagements sont prévues : l une portant sur des petites améliorations énergétiques et l autre sur le système de chauffage, avec la réalisation d une chaufferie bois. D. Fraile : le système de chauffage actuel du centre est basé sur le gaz propane qui est la source d énergie la plus chère du marché. Or, la consommation de l équipement est normale pour un établissement de ce type et il existe des possibilités de trouver une énergie à moitié prix. C. Montin : il est sensé aujourd hui de rechercher ce type d économies qui sont, de plus, des arguments de publicité porteurs au vu d une conjoncture économique difficile. Et le recours à la filière bois présente un intérêt certain pour le développement de la vie locale. R. Lapeyre demande si l air chaud évacué peut être récupéré. D. Fraile : non car les coûts seraient trop importants. Pour G. Combelle il n y a pas d intérêt à attendre pour réaliser ces aménagements. Les économies à réaliser sont évidentes. De plus, le projet est inscrit au Contrat de Développement Territorial 2013/2014. D. Fraile : c est le point essentiel de développement de l équipement. M. Teyssedou demande quelle est la durée du retour sur investissement. G. Combelle : selon l étude réalisée par IGETEC, 7 à 8 ans. J.-C. Bourgade : la chaudière gaz existante pourra être gardée en appoint. R. Lapeyre demande s il est nécessaire de garder dans les aménagements l installation d un brûleur dans la mesure où la chaudière bois serait réalisée. Dans le même registre, A. Vernier pose la question de l utilité des capteurs solaires. A conserver ou non. C. Montin explique que ces questions seront revues à l appui de l étude menée par IGETEC. D. Fraile ajoute qu il existe de toutes façons d autres procédés, à étudier et qui pourraient être installés. Ce qu il souhaite avant tout, en tant que chef d entreprise, c est de savoir si la Communauté de Communes veut y aller ou pas. J.-C. Marcenac demande quel est le moment le plus opportun pour faire ces travaux. Selon D. Fraile, le mois de janvier est idéal, sinon le mois de juin semble également approprié. Concernant les projets à plus long terme, D. Fraile précise que le financement serait pris en charge par la SEML. Ils concernent la création d hébergements atypiques (5 chalets sur pilotis) et dotés d un certain standing, compatibles avec la population qui fréquente le centre puisque les équipements existants sont désormais dépassés, et d un lieu de restauration pour une dégustation de spécialités du terroir. Il s agit aussi de développer des activités en concordat avec ce qui se fait sur le territoire. En outre, le portage du projet par la SEML permettrait d adresser un message fort et de créer une activité autour d elle. Le coût du projet a été estimé à HT ; l emprunt serait contracté par la SEML et remboursé par les activités location / restauration. G. Méral s étonne du fait que l option ait été choisie de partir sur la création de nouveaux chalets alors que l équilibre n est pas atteint, d autant plus que lors du recrutement de Mr Fraile, ce dernier n avait pas voulu prendre la gestion des chalets. D. Fraile explique qu il a refusé la gestion des chalets au départ car il n est pas spécialiste dans un domaine qui nécessite des compétences certaines. Toutefois, depuis la remise en exploitation du centre, il s est rendu compte que l offre d hébergement est un outil complémentaire indispensable pour le développement de ce dernier. A. Rongier demande si la création d un point de restauration ne va pas créer une concurrence localement. D. Fraile répond que ce n est pas le but du projet qui vise une clientèle différente. Il s agirait d une dégustation a minima de produits simples, faisant appel à des producteurs locaux désireux de faire connaître leur production. Pas de pension complète, une ou deux nuits maximum. G. Méral : est-il prévu d accueillir des séminaires? Pour D. Fraile cela paraît compliqué car il est nécessaire d avoir une salle et le bâtiment n est aujourd hui pas adapté. De plus, la SEML affiche la volonté de vouloir contrôler la masse salariale, sans trop se disperser. M. Teyssedou salue ces perspectives de développement et les démarches engagées par l entrepreneur par rapport à l avenir. Au regard du passé, cette situation ne peut qu être très positive. Délibération n 2013/063 Centre de remise en forme Les Bains du Rouget - Travaux d amélioration énergétique : adoption du plan de financement, consultation des entreprises et demande de subvention

3 Monsieur le Président rappelle que la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» a décidé, suite à la demande de l exploitant, d engager des travaux permettant de diminuer l impact énergétique et les charges de fonctionnement du bâtiment. Il s agit, avant l engagement de travaux plus importants, d améliorer le fonctionnement quotidien du bâtiment et d assurer une meilleure maîtrise de l énergie existante via des interventions susceptibles de réduire les coûts : - Mise en place d une bâche et d un enrouleur pour la couverture de la piscine - Remise à niveau des installations électriques (éclairage plus économe ) et de plomberie (mitigeurs performants, mousseurs-réducteurs de débit.) - Mise en place d un tableau de commande pour les pompes du bassin Le montant prévisionnel des travaux s élève à HT. Monsieur le Président rappelle que cette opération est inscrite au Contrat de Développement Territorial 2013 / 2014 et bénéficie d une aide financière selon le plan de financement prévisionnel suivant : DEPENSES RECETTES Travaux ,00 Conseil Général (FIL) ,00 Communauté de Communes ,00 Total HT , ,00 TVA 19,6 % 8 330,00 Total TTC ,00 - APPROUVE le plan de financement prévisionnel de l opération tel que présenté ci-dessus ; - SOLLICITE Monsieur le Président du Conseil Général du Cantal dans le cadre du Contrat de territoire pour une aide financière de ; - AUTORISE Monsieur le Président à entamer les démarches nécessaires en vue de la consultation des entreprises ; - DIT que les sommes correspondantes sont inscrites au budget annexe Centre de remise en forme Délibération n 2013/064 Centre de remise en forme Les Bains du Rouget Réalisation d une chaudière bois : consultation des entreprises, adoption du plan de financement et demande de subvention Monsieur le Président rappelle que la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» a décidé, suite aux conclusions de l étude énergétique réalisée par IGETEC et dans des perspectives d économies d énergie, de construire une chaudière bois au niveau du centre de remise en forme Les bains du Rouget. Il propose de retenir les candidatures du bureau d études IGETEC, pour une mission de maîtrise d œuvre, et du cabinet Atelier Site & Architecture en tant que cotraitant, considérant l antériorité de ces deux partenaires et de leur implication dans la réflexion initiée depuis plusieurs mois sur ce dossier. Le montant prévisionnel de l opération s élève à HT. Monsieur le Président rappelle que cette opération, inscrite au Contrat de Développement Territorial 2013 / 2014, peut bénéficier d une aide financière au titre du Plan Biomasse Auvergne ainsi que de la DETR, selon le plan de financement prévisionnel suivant : DEPENSES Réalisation de la chaudière bois Honoraires BE, architecte ,00 RECETTES ,00 Etat (DETR / 25 %) ,00 ADEME (Plan Biomasse Auvergne / 45 %) dont Conseil Général (15 %) dont Conseil Régional (15 %) ,00 Communauté de Communes ,00 Total HT , ,00 TVA 19,6 % ,00 Total TTC ,00 Monsieur le Président propose également d élire une commission d ouverture des plis spécifique à ce dossier.

4 - APPROUVE le plan de financement prévisionnel de l opération tel que présenté ci-dessus ; - AUTORISE Monsieur le Président à signer le contrat de maîtrise d œuvre avec le bureau d études IGETEC et le cabinet Atelier Site & Architecture dans le cadre de la réalisation de cette opération ; - SOLLICITE l ADEME Auvergne dans le cadre du Plan Biomasse Auvergne pour une aide financière de et Monsieur le Préfet du Cantal pour une subvention de au titre de la DETR ; - AUTORISE Monsieur le Président à entamer les démarches nécessaires en vue de la consultation des entreprises par une procédure adaptée ; - ELIT la commission d ouverture des plis composée des membres suivants : Membres titulaires Membres suppléants - G. Combelle - R. Lapeyre - M. Teyssedou - P. Mas - E. Février - M. Lafon Délibération n 2013/065 Salle de répétition musicale : choix du maître d oeuvre La Communauté de Communes souhaite poursuivre son engagement dans le développement culturel en inscrivant la création d un lieu dédié à la pratique musicale. Afin de répondre à l évolution des ateliers «Musique Entre Cère & Rance» et aux besoins des groupes de musique amateurs, le Conseil Communautaire a approuvé par délibération en date du 23 juillet 2013 (reçue en Préfecture le 26 juillet 2013) la rénovation du rez-de-chaussée d une grange appartenant à la commune de Saint-Mamet la Salvetat en salle de répétition musicale et studio d enregistrement. Monsieur le Président rappelle que dans le cadre de ce projet, une consultation a été lancée dans le but de choisir le maître d œuvre de l opération. Trois cabinets d architectes ont été contactés : METAFORE, Jean-François et Odile PORCHET et Simon TEYSSOU. Les deux cabinets, METAFORE et PORCHET, ne peuvent répondre favorablement (lettres respectives en date du 27 août 2013 et du 3 septembre 2013) considérant que l organisation actuelle de leurs plannings ne leur permet pas de s engager sur des relais raisonnables. En conséquence, Monsieur le Président propose de retenir la candidature de Simon TEYSSOU, dont le taux de rémunération est fixé à 11 % du montant final HT des travaux. - DECIDE de retenir le Cabinet Simon TEYSSOU pour l aménagement d une salle de répétition musicale et studio d enregistrement ; - AUTORISE Monsieur le Président à signer le contrat de maîtrise d œuvre devant intervenir avec le cabinet Simon TEYSSOU ; - DIT que les sommes nécessaires à la réalisation de l opération sont et seront inscrites au budget général 2013 et suivants de la Communauté de Communes. Délibération n 2013/066 Service du transport scolaire : création d une régie de recettes prolongée pour l encaissement des droits d entrée Dans le cadre de la mise en place des nouveaux tarifs au service du transport scolaire pour la rentrée 2013/2014, et plus précisément de l encaissement des frais d inscription pour les élèves de maternelles et primaires du territoire de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie», Monsieur le Président propose de créer une régie de recettes prolongée pour le service «Transport Scolaire». VU le décret n du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique et notamment l article 22 ; VU le décret n du 5 mars 2008 abrogeant et remplaçant le décret n du 15 novembre 1966 relatif à la responsabilité personnelle et pécuniaire des régisseurs ; VU les articles R à R du Code Général des Collectivités Territoriales relatif à la création des régies de recettes, des régies d avances et des régies de recettes et d'avances des collectivités territoriales et de leurs établissements publics locaux ; VU le décret n du 29 décembre 1997 relatif aux régies de recettes, d'avances et de recettes et d'avances des collectivités locales et des établissements publics locaux ; VU l arrêté du 3 septembre 2001 relatif aux taux de l indemnité de responsabilité susceptible d être allouée aux régisseurs d avances et aux régisseurs de recettes relevant des organismes publics et montant du cautionnement imposé à ces agents ; VU l avis conforme du comptable assignataire en date du 29 août 2013 ;

5 - DECIDE : ARTICLE 1 er : Il est institué une régie de recettes prolongée auprès du service «Transport Scolaire» de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie». ARTICLE 2 : Cette régie est installée au siège de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» Maison des Services 5 rue des Placettes SAINT-MAMET LA SALVETAT. ARTICLE 3 : La régie fonctionne toute l année. ARTICLE 4 : La régie encaisse les produits suivants : - Recettes liées aux droits d entrée du service «Transport Scolaire» pour les élèves de maternelles et de primaires. - Toutes autres recettes liées au fonctionnement du service de transport scolaire ARTICLE 5 : Les recettes désignées à l article 4 sont encaissées : - En espèce ou en chèque - Paiement par internet (TIPI) ARTICLE 6 : La date limite d encaissement par le régisseur des recettes désignées à l article 4 est fixée à deux mois après envoi de la demande de paiement au débiteur. ARTICLE 7 : Un fonds de caisse d un montant de 50 euros (cinquante euros) est mis à disposition du régisseur. ARTICLE 8 : Le montant maximum de l encaisse en numéraires que le régisseur est autorisé à conserver est fixé à 500 (cinq cents euros). Le régisseur déposera les chèques selon une périodicité bimensuelle. ARTICLE 9 : Le régisseur est tenu de verser au comptable public assignataire : - Le montant de l encaissement dès que celui-ci atteint le maximum fixé à l article 9, lors de sa sortie de fonction ou lors de son remplacement par le suppléant et, au minimum, une fois par mois ; - La totalité des justificatifs des opérations de recettes lors de sa sortie de fonction lors de son remplacement par le suppléant et, au minimum, une fois par mois. ARTICLE 10 : Le régisseur titulaire et les éventuels mandataires suppléants seront désignés par le Président de la Communauté de Communes et sur avis conforme du comptable public assignataire. ARTICLE 11 : Au vu du montant des sommes à percevoir, le régisseur est dispensé de souscrire un cautionnement. ARTICLE 12 : Le régisseur ne percevra pas d indemnité de responsabilité. ARTICLE 13 : Le mandataire suppléant ne percevra pas d indemnité de responsabilité. ARTICLE 14 : La régie prendra effet au 15 octobre ARTICLE 15 : Le Président de la Communauté de Communes et le comptable public assignataire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution de la présente délibération. Délibération n 2013/067 Nouvel équipement sportif : réalisation d une étude de faisabilité Monsieur le Président rappelle que le projet de réalisation d une nouvelle salle de sport a fait l objet d une délibération en date du 23 juillet 2013 (reçue en Préfecture le 26 juillet 2013), donnant un accord de principe sur la poursuite de la réflexion autour du projet de création d un nouvel équipement sportif sur le territoire communautaire et autorisant à engager les démarches nécessaires dans le cadre du choix d un prestataire pour la réalisation d une étude de faisabilité. Lors du dernier Bureau des maires, le 3 septembre 2013, une proposition transmise par Elan Développement a été jugée trop élevée et non satisfaisante. Depuis, Monsieur le Président a pris contact avec le Master Management Public Territorial de l Université Montpellier I. Il expose la proposition faite à la Communauté de Communes : un groupe de trois étudiants réalisera une étude de faisabilité relative à ce nouvel équipement sportif comprenant : - Une étude d opportunités et analyse des besoins (études des besoins des utilisateurs potentiels par le biais d un questionnaire, localisation du projet, scénarios de préprogramme ) - Une étude de programmation du scénario retenu (conception architecturale, évaluation technico-économique) La mission sera réalisée selon le planning suivant : - Octobre : réalisation et envoi des questionnaires aux utilisateurs potentiels - Novembre : analyse des questionnaires et concertation avec les utilisateurs et les mairies - Décembre : présentation des scénarios de préprogramme - Janvier : conception architecturale - Fin février- début mars : restitution de l étude Afin que les étudiants puissent réaliser cette mission il conviendrait qu ils soient défrayés de l ensemble des frais qu ils engageront soit : les frais de déplacement, d hébergement et autres frais annexes (reprographie, gratifications ). - APPROUVE cette proposition ; - AUTORISE Monsieur le Président à signer une convention avec l Université de Montpellier I ;

6 - DIT que les sommes nécessaires à la réalisation de l opération sont inscrites au budget général 2013 de la Communauté de Communes. Délibération n 2013/068 Multiservices de Vitrac Travaux intérieur et extérieur : choix de l architecte et consultation des entreprises Monsieur le Président rappelle que le Conseil Communautaire, par délibération en date du 23 juillet 2013 (reçue en Préfecture le 26 juillet 2013), approuvait le plan de financement prévisionnel des travaux d aménagement et l autorisait à signer et à déposer la demande de permis de construire relatif à l opération auprès des services instructeurs. Il rappelle également que le montant prévisionnel des dépenses s élève à HT et que ces travaux, inscrits au contrat de territoire 2013 / 2014, bénéficient d une aide financière au titre du FIL. Monsieur le Président précise que conformément aux dispositions de l article 3 de la loi n 77-2 du 03 Janvier 1977 sur l architecture, la demande de permis de construire ne peut être instruite que si la personne qui désire entreprendre des travaux soumis à une autorisation a fait appel à un architecte pour établir le projet architectural faisant l objet de la demande de permis de construire (demande de permis déposée par une personne morale). Dans ces conditions, il appartient à la Communauté de Communes de produire des plans et documents comportant la signature d un architecte conformément aux dispositions de l article L431-1 du Code de l Urbanisme. Afin de pouvoir déposer le permis de construire auprès des services concernés, Monsieur le Président propose de retenir la candidature du cabinet d architecture Estival, pour une mission de maîtrise d œuvre simple (obtention du permis de construire), considérant l antériorité de ce partenaire sur ce dossier. Il précise que la mission est chiffrée à HT. - APPROUVE cette proposition et AUTORISE Monsieur le Président à signer la convention d honoraires correspondante avec le cabinet d architecture ESTIVAL ; - AUTORISE Monsieur le Président à entamer les démarches nécessaires en vue de la consultation des entreprises ; - DIT que cette somme est inscrite au budget annexe Multiservices de Vitrac Délibération n 2013/069 Syndicat AGEDI : mise à jour des adhésions / retraits des membres du syndicat Monsieur le Président fait part au Conseil Communautaire des documents en sa possession portant sur les conditions d adhésion au Syndicat Intercommunal AGEDI pour l informatisation des collectivités territoriales. Sur proposition du Comité Syndical du 29 août 2013 du Syndicat Intercommunal AGEDI, - Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, - Vu les statuts du Syndicat Intercommunal dénommé «Agence de Gestion et Développement Informatique» (AGEDI), - Vu l arrêté préfectoral n DFEAD-3B-98 n 3 du 22 janvier 1998 de Monsieur le Préfet de Seine et Marne autorisant la création du Syndicat Mixte AGEDI, - Vu l arrêté préfectoral n DRCL-BCCCL-2011 n 45 du 16 juin 2011 de Monsieur le Préfet de Seine et Marne portant transformation du Syndicat en Syndicat Mixte fermé, - Vu le règlement intérieur transmis en Préfecture le 1 er mai 2013, - Considérant l intérêt qui s attache à ce que les communes et groupements de communes intéressés puissent adhérer ou se retirer du Syndicat AGEDI, - APPROUVE la mise à jour des adhésions et des retraits tels que joints en annexe de la présente ; - DEMANDE à Monsieur le Préfet de Seine et Marne d entériner cette décision et de mettre à jour la liste des collectivités membres de l AGEDI avant le renouvellement des assemblées de mars 2014 ; - CHARGE Monsieur le Président de mettre en œuvre la présente. Délibération n 2013/070 Opération HABITAT : versement d un fonds de concours Monsieur le Président fait part à l Assemblée de la demande de la commune de Parlan par délibération du Conseil Municipal en date du 9 août 2013 (reçue en Préfecture le 14 Août 2013) qui sollicite l intervention de la Communauté de Communes «Cère et Rance en Châtaigneraie» via l intervention d un fonds de concours dans le cadre des aides en faveur des opérations «HABITAT». Monsieur le Président rappelle les règles régissant l octroi du fonds de concours aux communes membres mises en place par une délibération-cadre n du Conseil Communautaire en date du 27 Juin 2013 (reçue en Préfecture le 3 Juillet 2013) concernant les logements locatifs et les projets groupés d habitation à espaces communs.

7 Monsieur le Président propose que le montant du fonds de concours soit arrêté de la manière suivante : - logements locatifs publics dans le bourg: x 2 logements = lotissement de Laborie : 800 x 10 lots : Soit un total de : précisant que ces projets sont soutenus par le Conseil Général du Cantal, et inscrits au contrat de territoire. - APPROUVE le plan de financement proposé ; - ATTRIBUE à la commune de PARLAN un fonds de concours de ; - AUTORISE Monsieur le Président à signer la convention d attribution ainsi que tous les actes en découlant ; - DIT que les sommes nécessaires à cette opération sont inscrites au budget principal 2013 conformément à la Décision Modificative n 4 (délibération n du 27 Juin 2013 Reçue en Préfecture le 3 Juillet 2013). ECHANGES M. Teyssedou adresse ses remerciements à la Communauté de Communes qui, par sa décision (aide de 5%), génère une subvention similaire auprès du Conseil Général (+ 5% car inscrit au CDT) qui s ajoute à l octroi habituel (20%), portant le total d aide financière sur ce projet à 30 %. - Elections départementales Nouveau découpage cantonal : débat ECHANGES C. Montin rappelle que la Communauté de Commune est concernée dans la mesure où elle fait l objet d un traitement qui fait débat, avec 4 communes rattachées au canton de Maurs et 8 à celui de St-Paul des Landes. Le territoire communautaire se retrouve donc partagé en deux. Il est convenu de rencontrer Monsieur le Préfet pour lui faire part des observations des élus. E. Février : un mélange de territoire rural et de territoire urbain ; l existence du vécu communautaire n est pas pris en compte. M. Lafon : on rajoute au millefeuilles, tout manque de lisibilité. G. Méral demande s il s agit d un projet ou si cela a été voté. Selon B. Viprey, s il s agit d une démarche consultative, le projet est entériné. Pour C. Montin, rien n est figé mais le Conseil Général a 6 semaines pour se prononcer ; les Communautés de Communes ne sont pas consultées. E. Février : le Conseil Général n a pas arrêté de position. C. Montin : cette décision peut être lourde de conséquences, notamment sur les équipements structurants du territoire, synonyme d une nouvelle réduction des services de l Etat, toujours source de vives inquiétudes. M. Teyssedou propose de construire une contre proposition à présenter à Monsieur le Préfet, demandant si ce découpage préfigure la disparition des départements et s avère pertinent par rapport à l interlocuteur privilégié que va devenir la Région. Une telle décision ne pouvait-elle pas se faire en concertation et vis-à-vis des périmètres des intercommunalités?... Le critère de la population à habitants (variante +/- 20%) n est pas convenable. Ce ne peut être un critère mathématique qui s applique mais un critère «territoire», le vécu de terrain. C. Montin souhaite que la Communauté de Communes reste entière. Celle-ci a une assise territoriale forte, construite depuis plusieurs années par le travail des communes et des élus. Ce découpage préfigure l éclatement du Département. Le canton n a plus vocation qu à être une terre d élection pour 2 conseillers généraux. E. Février : cette décision signe l éloignement du Conseil Général des territoires ruraux. C. Montin propose de réunir les 4 Communautés de Communes de la Châtaigneraie avant la rencontre avec Monsieur le Préfet afin d envisager une position commune. Si aucun consensus n est trouvé, la Communauté de Communes Cère & Rance devra prévoir une solution. G. Combelle : il y a vraiment quelque chose à faire sur le territoire de la Châtaigneraie. P. Mas : de plus, quelque chose se construit déjà sur ce territoire, avec le SCoT, les relations fortes entre les 4 Communautés de Communes, il faut le conserver et s en servir Le Conseil Communautaire s accorde sur la démarche suivante : - débat sur le sujet lors de la rencontre des 4 Communautés de Communes de la Châtaigneraie (10/10/13 à Montsalvy) afin de préparer une motion ou une lettre à l attention de Monsieur le Préfet, dans l optique de la réunion programmée le 7/10/13. - expression publique de la position de la Communauté de Communes Cère & Rance dans la presse.

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL EXTRAIT DU REGISTRE des délibérations de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» Siège : Mairie de Saint-Mamet la

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MARS 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CREATION D UNE REGIE D AVANCES ET DE RECETTES

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la Réunion du 31 JUILLET 2014.

COMPTE-RENDU de la Réunion du 31 JUILLET 2014. DEPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE DE CRAINCOURT COMPTE-RENDU de la Réunion du 31 JUILLET 2014. Étaient présents :, Mrs FISCHER Didier, BIZZARRI Pascal, JEANJEAN Lillian, HOFF Jean-Pierre, MATHIEU Dominique,

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008 L an deux mille huit, le jeudi 11 décembre 2008 à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 5 décembre 2008, s est réuni en ses

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016 Sur convocation du 4 janvier 2016, les membres du conseil municipal se sont réunis en séance ordinaire le 11 janvier 2016, à 18 heures

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

Absent : Mr HESPEL. Secrétaire de séance : Bernard D HUYSSER. Nombre de conseillers en exercice : 19

Absent : Mr HESPEL. Secrétaire de séance : Bernard D HUYSSER. Nombre de conseillers en exercice : 19 L'AN DEUX MILLE ONZE, Le SEIZE MARS, Le Conseil Municipal légalement convoqué, s'est réuni aux lieu et place habituels de ses séances sous la Présidence de Michel LOOSVELT, Maire de Lompret, suite aux

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

Séance du 04 juin 2010

Séance du 04 juin 2010 - 1 - Rédacteur : MF MOREAU Séance du 04 juin 2010 Le 04 juin 2010, le Conseil Municipal de VILLARS-ST-GEORGES s est réuni au lieu habituel de ses séances en salle de Mairie à 20H30, sous la présidence

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES

ASSOCIATION DE SOUTIEN DES INITIATIVES LOCALES AFRICAINES STATUTS DE L ASSOCIATION EBENE Titre I Formation et but de l association Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Préambule Le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 26 novembre 2012 L an deux mil douze, le vingt-six novembre à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de Vasselin, légalement

Plus en détail

COMPARATIF DES MODES DE CONSTRUCTION ET DE GESTION POUR UN ÉQUIPEMENT AQUATIQUE. Syndicat Mixte pour le Pays du Doubs Central

COMPARATIF DES MODES DE CONSTRUCTION ET DE GESTION POUR UN ÉQUIPEMENT AQUATIQUE. Syndicat Mixte pour le Pays du Doubs Central AMO / 2013 / 201 COMPARATIF DES MODES DE CONSTRUCTION ET DE GESTION POUR UN ÉQUIPEMENT AQUATIQUE Syndicat Mixte pour le Pays du Doubs Central 04 Septembre 2014 MISSION H 2 O, 13 Rue Victor Hugo, 92240

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : en exercice 11 L'an deux mil onze présents 08 le : 11 Juin à 18 h 30 votants 08 le Conseil Municipal

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014 40/2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014 Présents Mesdames DUREN, et TOUJAS, Messieurs BIROU, CHAMBORD, ESCOFET, GRACY, HAGET, LADEBESE, MERCEUR, PEREIRA

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE L an deux mil treize, le 18 septembre à 20 heures, le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes

Plus en détail

/ Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015. Mairie d Orleix. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du mercredi 25 mars 2015 à 20H30

/ Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015. Mairie d Orleix. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du mercredi 25 mars 2015 à 20H30 / Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015 République Française Département des Hautes- Pyrénées Mairie d Orleix EXTRAIT du Registre des Délibérations du Conseil Municipal COMPTE RENDU DU CONSEIL

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 15 décembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 9 décembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-483 DELIBERATION N CP 14-483 Du 18 juin 2014 PARTICIPATION DE LA REGION ILE DE FRANCE AU SIPPEREC (SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE LA PERIPHERIE DE PARIS POUR L ELECTRICITE

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 1 AVRIL 28 NOTE DE SYNTHESE L an deux mille huit, le dix avril, le Conseil communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Patrick PETITJEAN, Président. Nombre

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

SEANCE DU 22 JANVIER 2014

SEANCE DU 22 JANVIER 2014 SEANCE DU 22 JANVIER 2014 L an deux mille quatorze, le vingt-deux janvier, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de la Commune de NOHANENT dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES STATUTS ACTUALISES AU 18.12.2014 ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE TITRE I DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est créé, conformément à la loi du 1 er Juillet 1901 une association dénommée «COMITE INTERCOMMUNAL

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

COMMUNE DE HÉGENEY EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DÉLIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 11 décembre 2014

COMMUNE DE HÉGENEY EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DÉLIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 11 décembre 2014 COMMUNE DE HÉGENEY EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DÉLIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 décembre 2014 Sous la présidence de M. Roger ISEL, maire, et après convocation légale du 05 décembre 2014

Plus en détail

CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f

CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f Annexe 3 CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f La présente charte donne les principes généraux relatifs à l organisation des voyages et sorties scolaires. I PROGRAMMATION DES VOYAGES & SORTIES Cette programmation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

Demande de subvention / gestion de la ripisylve

Demande de subvention / gestion de la ripisylve COMMUNAUTE DE COMMUNES ORB-JAUR EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Délibération 047 2007 Demande de subvention / gestion de la ripisylve L an 2007, le 17 juillet, le Bureau de la Communauté s est réuni

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 L an deux mille quatorze, le jeudi 18 décembre à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de Messigny-et-Vantoux, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sous la

Plus en détail

Statuts de l association Bzzz

Statuts de l association Bzzz Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Bzzz. Article 2 : But

Plus en détail

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le rapport d analyses des offres définitif établi par le Cabinet IRH Ingénieur Conseil,

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI

PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI 2015 (Convocation du 12 mai 2015) Ordre du jour : - Compte-rendu de décisions - Attribution du lot n 5 Lotissement communal Le Tronquet - Centre

Plus en détail

LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT

LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT Thierry EXPERT Inspecteur à la Mission Régionale Formation Contrôle Trésorerie Générale de la région Poitou Charentes et de la Vienne

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Annexe Conv GDXX/15 PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Entre, La Communauté d Agglomération du Grand Dole Dont le siège est fixé Place de L Europe 39100 DOLE Représentée par son Président

Plus en détail

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants :

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants : Projet de cahier de charges pour la mission de Syndic Le Syndic est le mandataire du syndicat des copropriétaires c'est-à-dire qu il est la personne qui représente le syndicat et agit en son nom. Il assure

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014.

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014. PROCÈS-VERBAL SÉANCE DU 23 DECEMBRE 2014 39-2014 Le mardi 23 décembre 2014, le Conseil Municipal de la Commune de ROYBON, dûment convoqué le 16 décembre 2014, s'est réuni en session ordinaire à 18h30 à

Plus en détail

Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME. Séance du 21 Septembre 2015

Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME. Séance du 21 Septembre 2015 Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME Séance du 21 Septembre 2015 Date de la convocation 14/09/2015 Date d'affichage 14/09/2015 Nombre de membres En exercice

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 30 NOVEMBRE 2009 En session ordinaire COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL DU 30 NOVEMBRE 2009 En session ordinaire COMPTE RENDU Présents : Mme Nathalie BARATON Mme Laëtitia SOREL Mme Christelle SOUCHET Mr Gérard CHAIGNEAU Mr Jean-François DENIS Mr Loïc GIBEAUD Mr Stéphane GUILLON Mr Pierre JAULIN Mr Sébastien MATHÉ Mr Rémy SOULET

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 L'an deux mille quatorze et le dix-huit mars à 20h30, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FILIERE TOURISME D AFFAIRE Intitulé du projet : Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 1 er avril 2011

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 1 er avril 2011 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 1 er avril 2011 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. FRAPPIER / M. SAUVAITRE / M. BARATTINI / Mle MICHAUD / M. LAFON / M. OUDENOT / M. BIELLE / Mme GILLE/

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006 L an deux mille six, le jeudi 23 novembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 17 novembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Commune de CLERMONT HAUTE-SAVOIE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Présents : C. VERMELLE, M.LIARD, R. ARIIS, D.THEVENET, G.CLAVIOZ, E. BONNOT, S. VIRET, C. ORNSTEIN, P.MONOD

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010 - 1 - PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU DU 24 août 2010 L an deux mille dix, le 24 août Le Bureau de la Communauté de Communes étant assemblé en session ordinaire, au lieu de ses séances, après convocation

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Ce dossier est préparé pour aider votre association à formuler une demande de subvention auprès de la ville de Saint Rémy L honoré. Il vous appartient de le compléter et

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT CULTURE Centre Dramatique National du Val-de-Marne Implantation du TQI/CDN du Val-de-Marne en préfiguration à la Manufacture des Œillets Plan de financement

Plus en détail

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 Date convocation : 15/11/13 L an deux mille treize et le mercredi vingt sept novembre

Plus en détail

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05 STATUTS Article 1 DENOMINATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour dénomination : l Association

Plus en détail

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ;

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE SYNDICAT MIXTE D ELECTRICITE DE LA GUADELOUPE (SYMEG) BUDGET PRIMITIF 2012 Article L. 1612-5 et L. 1612-20 du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

STATUTS le 4 février 2011

STATUTS le 4 février 2011 STATUTS le 4 février 2011 Statuts de l EID Atlantique 1 Préambule : Vu le code général des collectivités territoriales (CGCT) et notamment ses articles L. 5421-1 et suivants et R. 5421-1 et suivants ;

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 04 FEVRIER 2015

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 04 FEVRIER 2015 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 04 FEVRIER 2015 Séance du Conseil Municipal du : 04 février 2015 Le Conseil Municipal de la commune de Trausse Minervois, légalement convoqué, s est rassemblé

Plus en détail

de Présents 15 Date de convocation : 5 mars 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 mars 2015-19 heures 00

de Présents 15 Date de convocation : 5 mars 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 mars 2015-19 heures 00 Nombre : de Membres en exercice 19 de Présents 15 Date de convocation : 5 mars 2015 de Votants 19 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 mars 2015-19 heures 00 L'an deux mil quinze, Le dix

Plus en détail

Mardi 15 décembre 2015

Mardi 15 décembre 2015 DEPARTEMENT de la MARNE ----------- ARRONDISSEMENT d EPERNAY ----- CANTON de SEZANNE-BRIE ET CHAMPAGNE -------- COMMUNE LES ESSARTS LE VICOMTE COMPTE-RENDU SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Mardi 15 décembre

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @..

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AU DEVELOPPEMENT DU E-TOURISME I - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE PORTEUR DE PROJET Raison sociale : Nom de la personne ou de la collectivité..... Forme juridique N

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE : Les organes de l ASA (assemblée des propriétaires, syndicat, président et vice-président) doivent impérativement exercer les attributions

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 Le Conseil Municipal s est réuni le mercredi 25 février 2015 à 20h30, sur convocation régulière et sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE

COMPTE RENDU SOMMAIRE DEPARTEMENT DES HAUTES-ALPES CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE DE TALLARD SÉANCE DU 1 er FEVRIER 2010 COMPTE RENDU SOMMAIRE 1 ) Marchés d assurances Choix des prestataires Monsieur Le Maire rappelle la décision

Plus en détail

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION DCM n 88/2014 Nombre de Conseillers présents : 20 Nombre de Conseillers votants : 27 OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 République Française Département du Gard Commune de CORBES PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 L an deux mille quinze le quatorze avril, le conseil municipal dument convoqué s est

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015 République Française Département du GARD Commune de MIALET Date de convocation : 31.03.2015 Membres : En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 (13 pour les votes des comptes administratifs) PROCES VERBAL

Plus en détail

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY N 2014-11-01 Patrimoine communal mise à disposition gratuite de la parcelle ZB n 32 à Lille Métropole Communauté Urbaine dans le cadre de sa compétence «valorisation du patrimoine naturel et paysager espace

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

B U R E A U C O M M U N A U T A I R E

B U R E A U C O M M U N A U T A I R E DEPARTEMENT DE LA REUNION COMMUNAUTE D AGGLOMERATION TERRITOIRE DE LA COTE OUEST SAINT LEU TROIS BASSINS SAINT PAUL LE PORT LA POSSESSION Saint-Leu C O M P T E R E N D U B U R E A U C O M M U N A U T A

Plus en détail

2013/1. Commune de TREZIOUX

2013/1. Commune de TREZIOUX 2013/1 Commune de TREZIOUX Membres en exercice : 11 Membres présents : 8 Voix délibérantes : 10 L an 2013, le 10 décembre à 20 heures, le Conseil Municipal de la Commune de TREZIOUX, s est réuni en session

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 L'an deux mil quatorze, le vingt-neuf juillet à 20 heures 30 minutes, Le conseil municipal de la Commune de Dolmayrac, dûment convoqué, s'est réuni

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail