Document de consultation publique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document de consultation publique"

Transcription

1 Document de consultation publique Rénovations et réparations domiciliaires Devis, contrats et coûts finaux Protéger les intérêts des consommateurs le 5 février 2014

2 Introduction Les maisons sont les plus gros investissements que la plupart des familles du Manitoba feront. Le gouvernement du Manitoba prend des mesures pour aider à protéger les achats de maison et les rénovations domiciliaires. L année dernière, des dispositions législatives ont été adoptées en vue d exiger des garanties pour les maisons neuves, et une consultation a actuellement lieu pour que les Manitobains fassent part de leurs idées sur comment faire en sorte qu ils soient traités ouvertement et équitablement par les agents immobiliers lorsqu ils achètent ou vendent une maison ou un condo. Beaucoup de familles rénovent et réparent leur maison afin de maintenir ou d accroître sa valeur, et le gouvernement provincial veut s assurer que les propriétaires de maison sont traités équitablement par les entrepreneurs, reçoivent des devis clairs et paient le montant auquel ils s attendent. Chaque année, l Office de la protection du consommateur reçoit un nombre de plaintes de consommateurs concernant des rénovations domiciliaires. Ces plaintes portent généralement sur : - des entrepreneurs qui vendent leurs services en faisant du porte-à-porte; - une qualité d exécution insatisfaisante; - un coût total excédant le devis; - une prolongation des délais des travaux; - des travaux non terminés. Selon le rapport de la Société canadienne d hypothèques et de logement i, 41 % des ménages propriétaires à Winnipeg ont indiqué avoir fait des dépenses de rénovation en 2011, la moyenne de ces dépenses étant d environ $ par ménage. ii Près de 40 % des ménages canadiens ont indiqué que leur projet de rénovation a coûté plus cher que prévu. iii Selon un sondage de la Banque Scotia iv, 65 % des propriétaires de maison canadiens envisagent de faire des rénovations au cours des 12 prochains mois et de dépenser en moyenne $. Selon ce sondage, les propriétaires de maison au Manitoba font partie des plus susceptibles de faire des rénovations (74 %) au cours de la prochaine année, et envisagent de dépenser le plus, soit en moyenne $. Pour mieux comprendre et traiter ces questions, le gouvernement du Manitoba examinera l expérience des autres provinces et territoires et consultera des consommateurs et des entreprises. Expérience et dispositions législatives d ailleurs au Canada Certains endroits ont adopté des initiatives en matière de protection des consommateurs protections liées aux versements initiaux, aux contrats et à la facturation. Par exemple, les entrepreneurs qui vendent directement leurs services aux consommateurs en Alberta et acceptent un paiement avant que 100 % des travaux soient terminés doivent être titulaires d une licence et avoir déposé un cautionnement. De plus, lorsqu un devis a été fourni, les entrepreneurs titulaires d une licence doivent utiliser des contrats écrits qui comprennent les renseignements suivants : l acheteur et le vendeur, les biens et les services fournis, la date et le lieu où le contrat a été conclu, et le coût et les modalités de paiement. 2

3 En vertu des lois de l Ontario, un contrat de rénovation domiciliaire d une valeur de plus de 50 $ doit être fait par écrit. De plus, un entrepreneur ne peut facturer à un consommateur un montant dépassant de plus de 10 % les coûts estimés, sauf si le consommateur a accepté le nouveau travail ou le nouveau prix et a signé une modification au contrat. Commentaires des Manitobains Afin de mieux comprendre les expériences et les attentes des Manitobains en ce qui concerne les devis, les contrats et les coûts finaux relatifs aux rénovations domiciliaires, nous aimerions beaucoup obtenir vos réponses au questionnaire inclus dans le présent document (ainsi que tout commentaire additionnel qui, selon vous, est pertinent à la question). Celles-ci seront utilisées dans le but d assurer une protection du consommateur solide et continue, tout en fournissant des règles claires et constantes qui appuient un marché stable et qui définissent des règles de jeu équitables pour les entreprises et les entrepreneurs en rénovation domiciliaire. Vous pouvez faire parvenir vos réponses aux questions directement en utilisant l outil de sondage ou en envoyant le questionnaire par la poste, par courriel ou par télécopieur aux coordonnées suivantes : Office de la protection du consommateur 258, avenue Portage, bureau 302 Winnipeg (Manitoba) R3C 0B8 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Courriel : Veuillez renvoyer vos réponses au plus tard le : 31 mars Confidentialité Le présent document de consultation publique est préparé par la Division de la protection du consommateur de Tourisme, Culture, Patrimoine, Sport et Protection du consommateur Manitoba. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés par la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée, et serviront uniquement à aider à l examen de questions liées aux entrepreneurs en rénovation domiciliaire au Manitoba. Vos commentaires seront transmis aux employés qui réalisent cet examen, et pourraient aussi être divulgués à des tiers participant à la consultation ou intéressés par celle-ci pendant et après la tenue des consultations, par différents moyens, comme des rapports écrits et Internet. Vous pouvez toutefois être certain que votre identité, y compris votre nom, ne sera pas divulguée au public sans votre consentement. Veuillez noter que l identité d un organisme peut être rendue publique en lien avec ses réponses ou ses commentaires. Il est possible qu un représentant du gouvernement communique avec vous pour clarifier vos réponses ou vos commentaires. Votre nom ne sera pas placé sur une liste de diffusion qui n est pas liée à la consultation publique. Nous avons le pouvoir de procéder à la collecte des renseignements personnels que vous transmettez en vertu de l alinéa 36(1)b) de la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée. Tous les 3

4 renseignements personnels que vous fournissez dans le cadre de la présente consultation sont protégés par la Loi. Si vous avez des questions concernant la collecte, l utilisation ou la divulgation de vos renseignements personnels, veuillez communiquer avec : Kevin Danner Tourisme, Culture, Patrimoine, Sport et Protection du consommateur Manitoba 405, Broadway, bureau 1534 Winnipeg (Manitoba) R3C 3L6 Téléphone : Courriel : 4

5 Questionnaire 1. Veuillez indiquer si vous avez récemment conclu un contrat pour des rénovations et aux réparations domiciliaires. Oui, au cours de la dernière année Oui, au cours des quatre dernières années Oui, il y a plus de quatre ans Non Sans objet (s. o.) 2. Veuillez indiquer si vous envisagez de conclure un contrat de rénovations et aux réparations domiciliaires dans un avenir rapproché. Oui, au cours de la prochaine année Oui, au cours des deux à quatre prochaines années Oui, en plus de quatre ans à partir de maintenant Non Sans objet (s. o.) 3. Veuillez décrire le type de rénovations ou de réparations que vous avez faites ou que vous envisagez de faire (cochez toutes les cases qui s appliquent) : Électricité Plomberie Peinture ou cloisons sèches Revêtement de sol Toiture Chauffage ou climatisation Salle de bain Cuisine Fenêtre Autre 5

6 4. Lorsque vous avez commencé à planifier vos rénovations ou réparations domiciliaires et à chercher un entrepreneur, avez-vous obtenu un ou plusieurs devis pour les travaux réalisés, ou le feriez-vous au moment de commencer à planifier des rénovations? Un devis Deux devis Trois devis ou plus Autre 5. Avez-vous vérifié les références de votre entrepreneur ou le feriez-vous? Oui Non Ne sais pas Autre 6. Pendant la planification de vos rénovations domiciliaires, comment l obtention de permis ou d approbation a-t-elle été faite? Mon entrepreneur a obtenu tous les permis ou toutes les approbations nécessaires J ai dû obtenir les permis ou les approbations moi-même Ni moi ni mon entrepreneur n avons déterminé si des permis étaient requis Aucun permis ni aucune approbation n était requis 7. Pour des rénovations ou réparations domiciliaires antérieures, veuillez indiquer tous les éléments applicables au devis que vous avez reçu : (cochez toutes les cases pertinentes) Devis verbal Devis écrit Description complète des travaux Renseignements sur le type et la qualité des matériaux qui seraient utilisés Description des délais pour les travaux Ventilation des coûts pour la main-d œuvre et les matériaux Coût total Liste de références 6

7 Avez-vous des commentaires additionnels concernant le devis que vous avez reçu? 8. Votre contrat de rénovations domiciliaires comprenait-il des garanties sur le travail (cochez toutes les cases qui s appliquent) : Le prix du devis était garanti Un échéancier clair concernant l achèvement des travaux était inclus dans le contrat La qualité du travail était garantie Autre 9. Où le contrat pour les rénovations ou réparations a-t-il été préparé? À ma résidence en présence de l entrepreneur Au lieu d affaires de l entrepreneur Par correspondance (courrier, télécopie) Autre 10. En ce qui concerne un contrat de rénovations ou réparations domiciliaires, quelle importance accordez-vous aux éléments suivants? Très Assez Pas très Devis précis : que le coût final se situe à un certain pourcentage du coût estimé. Le respect des délais indiqués dans le contrat par l entrepreneur. Des étapes de construction claires pour déterminer à quel moment les paiements périodiques auront lieu. Un contrat de construction détaillé. Des termes clairs en langage simple. 7

8 Très Assez Pas très Avoir un droit d annuler le contrat dans un certain délai (période de réflexion) après avoir signé le contrat. L entrepreneur fournit des reçus pour le versement initial et les paiements proportionnels. Une fois que la construction prend forme, la capacité de répondre à des difficultés qui se présentent et de cordialement modifier les plans avec l entrepreneur (y compris un devis ou un contrat modifié). Une liste de tous les sous-traitants, indiquant qui paiera pour eux. 11. Si vous n étiez pas satisfait du travail, quels ont été certains des problèmes qui sont survenus? La facture finale était plus élevée que ce qui avait été convenu dans le contrat ou le devis Les travaux étaient inachevés Le travail a pris plus de temps que ce qui avait été convenu pour faire les rénovations ou les réparations L entrepreneur a demandé un versement initial et n a pas terminé le travail à notre satisfaction L entrepreneur refusait de commencer les rénovations sans un versement initial considérable Des permis étaient requis pour les rénovations, mais n ont pas été obtenus par moi-même ni l entrepreneur Les travaux n étaient pas conformes au code Un privilège a été enregistré à l encontre de ma maison L entrepreneur n avait pas d assurance et a endommagé notre maison Avez-vous des commentaires additionnels sur les problèmes qui sont survenus? 8

9 12. Croyez-vous que le gouvernement du Manitoba devrait exiger que les entrepreneurs en réparation et en rénovation domiciliaires fournissent des devis? Oui Non 13. Dans l affirmative, est-ce que le gouvernement devrait établir des règles pour assurer que les coûts ne dépassent pas le devis? Oui, le coût final ne devrait pas dépasser le devis Non, mais le montant dépassant le devis devrait être limité (par exemple, 10%) Non, ne pas établir de règles 14. Quels sont, à votre avis, les modalités de paiement approprié pour les contrats de rénovation et de réparation? (cochez toutes les cases pertinentes) Permettre les gros (par exemple plus de 50% du total) paiements ou dépôts initiaux pour garantir le contrat avant que le travail commence. Limiter à un montant raisonnable (par exemple, 10% ou $ 2500 maximum) le montant que les entrepreneurs peuvent demander avant que le travail commence. Permettre aux entrepreneurs d'établir des délais de paiement (par exemple, 25% après 30 jours, 25% de plus après 60 jours, etc.) Exiger que les paiements contractuels sont basées sur les étapes du projet et pas de délais (par exemple, 25% après le travail électrique est terminé, 25% après le travail travaux de plomberie est terminé, etc.) Mentionner le droit du propriétaire de retenir 7,5% de chaque versement conformément à la Loi Sur Le Privilège Du Constructeur 15. Veuillez fournir tous commentaires additionnels concernant votre expérience avec des entrepreneurs en rénovation ou réparations domiciliaire qui pourraient intéresser le gouvernement sur cette question : 9

10 16. Veuillez indiquer à quel groupe vous appartenez : Consommateurs Entreprises ou représentants de l industrie Autre : Merci! Nous vous remercions d avoir pris le temps de répondre à ce questionnaire. Vos réponses et vos commentaires constituent un élément précieux de nos efforts de consultation sur ces questions. Nous pourrions vouloir communiquer avec vous pour clarifier vos réponses ou vos commentaires. Si vous consentez à ce que nous communiquions avec vous, indiquez votre nom et vos coordonnées cidessous. Veuillez noter que votre nom ne sera pas placé sur une liste de diffusion qui n est pas liée à la présente consultation publique. Nom : Adresse : Courriel : i SCHL 2012, Rapport sur la rénovation et l achat de logements - Faits saillants des principaux marchés ii SCHL 2012, Tableaux détaillés sur la rénovation - Winnipeg iii SCHL 2012, Rapport sur la rénovation et l achat de logements - Faits saillants des principaux marchés iv Sondage de la Banque Scotia sur la rénovation résidentielle 10

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Corporation des entrepreneurs généraux du Québec 6800, boulevard Pie-IX Montréal (Québec) H1X 2C8 Tél : (514)

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu)

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu) N o de CS: N o de demande: de réception: Services provinciaux Division de la prestation de services dans les communautés Services à la famille Manitoba 114, rue Garry, bureau 102, Winnipeg (Manitoba) R3C

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ «FirstName» «LastName», Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Le Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) compte deux

Plus en détail

Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois

Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois Pour une quatrième année consécutive, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a mandaté la firme Léger

Plus en détail

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. g et h et a. 94, par. p) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.

Plus en détail

EXIGENCES CONCERNANT LES LICENCES DE FOURNISSEUR DE CRÉDIT À COÛT ÉLEVÉ

EXIGENCES CONCERNANT LES LICENCES DE FOURNISSEUR DE CRÉDIT À COÛT ÉLEVÉ EXIGENCES CONCERNANT LES LICENCES DE FOURNISSEUR DE CRÉDIT À COÛT ÉLEVÉ Afin d obtenir une licence de fournisseur de crédit à coût élevé, vous devez fournir ce qui suit. Formule de demande de licence de

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Politique sur la protection des renseignements personnels INTRODUCTION La Compagnie mutuelle d assurance Wawanesa (la «Compagnie») s engage à protéger les renseignements personnels de ses Clients. La Compagnie

Plus en détail

DÉCLARATION DE RENSEIGNEMENTS ANNUELLE DU RÉGIME DE RETRAITE À COTISATION DÉTERMINÉE SIMPLIFIÉ

DÉCLARATION DE RENSEIGNEMENTS ANNUELLE DU RÉGIME DE RETRAITE À COTISATION DÉTERMINÉE SIMPLIFIÉ Bureau du surintendant Commission des pensions 401, avenue York, bureau 1004 Winnipeg (Manitoba) R3C 0P8 Téléphone : 204 945-2740 Télécopieur : 204 948-2375 DÉCLARATION DE RENSEIGNEMENTS ANNUELLE DU RÉGIME

Plus en détail

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) Union de Gestion des Etablissements de la Caisse d Assurance Maladie Organisme de droit privé participant au service public Marché de Fournitures et de Services CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Nom de rue, numéro, route rurale ou case postale : Appartement :

Nom de rue, numéro, route rurale ou case postale : Appartement : du Collège universitaire dominicain (le cas échéant) RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RÉGIME DE BOURSES D ÉTUDES Nom de famille : Prénom : Adresse postale permanente au Canada : Nom de rue, numéro, route rurale

Plus en détail

Politique de Bell sur la protection de la vie privée

Politique de Bell sur la protection de la vie privée Politique de Bell sur la protection de la vie privée Dernière révision : février 2012 La Politique de Bell sur la protection de la vie privée reflète les exigences de la Loi sur la protection des renseignements

Plus en détail

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction Mémoire présenté par L Association canadienne de caution à La Commission de l économie et du travail Assemblée Nationale du Québec Sujet : Consultations

Plus en détail

Demande de règlement maladie grave

Demande de règlement maladie grave Demande de règlement maladie grave Votre partenaire de confiance. DÉCLARATION DU TITULAIRE DE LA POLICE POUR ASSURER LE TRAITEMENT RAPIDE DE LA DEMANDE, VEUILLEZ RÉPONDRE À TOUTES LES QUESTIONS ET ÉCRIRE

Plus en détail

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la Commission canadienne de sûreté nucléaire Publié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire Also published

Plus en détail

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL)

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Formulaire de demande d admission PROGRAMME DE PRINCIPES ESSENTIELS DE GOUVERNANCE À BUT NON LUCRATIF (PROGRAMME OBNL)

Plus en détail

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL 1. CONDITIONS GÉNÉRALES a) L enregistrement de l entrepreneur et de chacune des unités à un programme de garantie de maison neuve est requis. b) Au niveau des prix de revente, le droit de premier refus

Plus en détail

Le projet des architectes de l APEC Demande d évaluation et de désignation pour les architectes inscrits/détenteurs d un permis au Canada

Le projet des architectes de l APEC Demande d évaluation et de désignation pour les architectes inscrits/détenteurs d un permis au Canada Le Canada fait partie du Projet des architectes de l APEC qui a pour objet de faciliter les modalités d inscription et d accélérer la démarche pour les membres en règle de leur économie d origine. Les

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

INFOCAAT PERSONNES RETRAITÉES

INFOCAAT PERSONNES RETRAITÉES Nous avons le plaisir de vous présenter la première édition du bulletin «INFOCAAT». Ce bulletin est parrainé au nom du Comité consultatif sur l'assurance collective des employés retraités des CAAT. Il

Plus en détail

Pour une meilleure protection du consommateur dans le domaine de la réparation des véhicules automobiles

Pour une meilleure protection du consommateur dans le domaine de la réparation des véhicules automobiles Pour une meilleure protection du consommateur dans le domaine de la réparation des véhicules automobiles Document de consultation publique Juin 2011 Office de la protection du consommateur Services à la

Plus en détail

Développement de logiciels et les services informatiques

Développement de logiciels et les services informatiques N o 63-255-X au catalogue. Bulletin de service Développement de logiciels et les services informatiques 2012. Faits saillants Les revenus générés par les entreprises de l industrie du développement de

Plus en détail

ASSURANCE INDIVIDUELLE. MODIFICATION D'ASSURANCE Invalidité, vie et maladies graves

ASSURANCE INDIVIDUELLE. MODIFICATION D'ASSURANCE Invalidité, vie et maladies graves ASSURANCE INDIVIDUELLE MODIFICATION D'ASSURANCE Invalidité, vie et maladies graves Instructions au conseiller 1. Écrire lisiblement en lettres moulées l encre bleue ou noire. 2. Si votre client demande

Plus en détail

isns La tutelle des LEGALInformation SOCIETY OF NOVA SCOTIA www.legalinfo.org La tutelle des adultes

isns La tutelle des LEGALInformation SOCIETY OF NOVA SCOTIA www.legalinfo.org La tutelle des adultes La tutelle des adultes isns Il arrive parfois que la famille et les proches d une personne aînée qui n est plus en mesure de s occuper de ses affaires optent pour un tuteur désigné. Un tuteur est une personne

Plus en détail

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL April 2007 LE TRAVAIL À quel âge est-ce que je peux travailler? Si tu as moins de 16 ans, tu as besoin d un Permis de travail pour enfant pour pouvoir travailler. (Ceci

Plus en détail

Déclaration annuelle de l administrateur pour 2015

Déclaration annuelle de l administrateur pour 2015 Commission des services financiers de l Ontario 5160, rue Yonge C.P. 85 Toronto (Ontario) M2N 6L9 Loi de 2006 sur les maisons de courtage d hypothèques, les prêteurs et les administrateurs d hypothèques

Plus en détail

Les besoins. non satisfaits : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer

Les besoins. non satisfaits : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer Les STUDY ID non : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer Ce sondage présente un vaste éventail de non auxquels peuvent faire face les amis ou membres de la famille

Plus en détail

IMMIGRATION. Immigration

IMMIGRATION. Immigration 97 IMMIGRATION L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords sur l immigration. Ces accords fédérauxprovinciaux, appelés Programme des candidats des

Plus en détail

12 CONTACTS. Exportation et développement Canada

12 CONTACTS. Exportation et développement Canada GUIDE DE VOTRE ASSURANCE COMPTES CLIENTS Nous vous remercions d avoir assuré vos comptes clients auprès d EDC. Il vous est maintenant possible d accorder du crédit à vos clients tout en vous protégeant

Plus en détail

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Le présent document répond aux questions qu on se pose le plus souvent concernant la gestion de cas dans le LaMPSS. Emploi Nouvelle-Écosse (ENE)

Plus en détail

Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de CIBC

Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de CIBC Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de CIBC 13002F-2016/03 Page 1 de 10 Table des matières Note : Ce document est important. Veuillez le conserver dans un endroit

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à distance Les modifications à Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur, portant sur les contrats conclus à distance, sont entrées en vigueur le

Plus en détail

Sondage Bilan-Faim 2016

Sondage Bilan-Faim 2016 Sondage Bilan-Faim 2016 DIRECTIVES RELATIVES AU SONDAGE Comme par les années passées, le Bilan-Faim 2016 demande des renseignements auprès des banques alimentaires et à d autres programmes semblables,

Plus en détail

LOIS SUR LA VIE PRIVÉE

LOIS SUR LA VIE PRIVÉE 125 LOIS SUR LA VIE PRIVÉE Toutes les entreprises au Canada sont assujetties aux lois qui régissent la collecte, l utilisation et la communication de renseignements personnels dans le cours des activités

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 31 décembre Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport annuel

Plus en détail

Faits en bref 2015. Préparé pour la Fédération canadienne des syndicats d infirmières et infirmiers par Jacobson Consulting Inc.

Faits en bref 2015. Préparé pour la Fédération canadienne des syndicats d infirmières et infirmiers par Jacobson Consulting Inc. Tendances : absentéisme en raison de maladie ou incapacité personnelle, et heures supplémentaires chez le personnel infirmier autorisé du secteur public : Faits en bref 2015 Préparé pour la Fédération

Plus en détail

Info TPS/TVH. GI-101 Mai 2011

Info TPS/TVH. GI-101 Mai 2011 Info TPS/TVH GI-101 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Renseignements à l intention des constructeurs d habitations non inscrits en Ontario, en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse NOTE : Cette version

Plus en détail

Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit

Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit Rencontre publique dans le cadre du référendum sur l aliénation des terres Iqaluit 23 mars 2016 Lieu : Frobisher Inn, salle Koojesse Sont présents : environ 44 membres du grand public; Atsainak Akeeshoo,

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage

FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage Nom du demandeur : Nom de famille Prénom Initiale du second prénom Adresse

Plus en détail

Garanties des maisons neuves contre les vices de construction. Document de consultation publique. Juin 2011

Garanties des maisons neuves contre les vices de construction. Document de consultation publique. Juin 2011 À nous les bonnes affaires! Plan du Manitoba pour une meilleure protection du consommateur Garanties des maisons neuves contre les vices de construction Juin 2011 Direction de la recherche et de la planification

Plus en détail

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB)

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) Rapport de vérification Préparé par CONSEILS ET VÉRIFICATION CANADA

Plus en détail

Questionnaire de l école

Questionnaire de l école Évaluation en Lecture, Mathématiques et Sciences du PPCE-13 (2007) Questionnaire de l école Conseil des ministres de l Éducation (Canada) Le financement du Programme pancanadien d évaluation a été assuré

Plus en détail

CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE»)

CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE») CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE») Présomption d acceptation de cette convention. Veuillez noter que votre utilisation du site Internet transactionnel

Plus en détail

GUIDE POUR UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION

GUIDE POUR UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION GUIDE POUR UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION Introduction Demande Cédule 1 Autorisation Frais pour les permis Dessins requis Pour nous rejoindre Questions Service du bâtiment 613-632-0106, ext. 2020

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

FSMA_2016_09 du 9/06/2016

FSMA_2016_09 du 9/06/2016 FSMA_2016_09 du 9/06/2016 La présente communication porte sur les contrats d assurance Incendie Risques simples Habitation qui sont proposés par les entreprises d assurances pour des habitations situées

Plus en détail

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------ Conditions générales de vente et de livraison de: Europet Bernina International B.V. Energieweg 35 5422 VM GEMERT Les Pays Bas Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Comment va le système de santé québécois?

Comment va le système de santé québécois? Volume 3, numéro 1 Comment va le système de santé québécois? Paul Lamarche Professeur titulaire, administration de la santé, Université de Montréal Dans cet article, je réponds aux trois questions que

Plus en détail

LE TACTICIEN CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE? Dans ce numéro

LE TACTICIEN CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE? Dans ce numéro LE TACTICIEN BULLETIN SUR LA TPS/TVH, LA TVQ ET LES AUT RES TAXES CANADIENNES Mois 2 011 Volume IX, Numéro? Février 20 12 Volume X Numéro I CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE?

Plus en détail

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 «Certification de Personnes : Diagnostiqueur Immobilier Certification initiale» Document à retourner à compléter et à retourner scanné à dcp.fr@dekra.com

Plus en détail

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario Directives de pratique concernant l adjudication des frais Février 2003 DIRECTIVES DE PRATIQUE CONCERNANT L ADJUDICATION DES FRAIS 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE. CRÉATEC + (Septembre 2005) 692-006

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE. CRÉATEC + (Septembre 2005) 692-006 ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE 157 INTERVIEWEUR Sondage téléphonique sur la satisfaction de la clientèle d Anciens Combattants Canada Printemps 2005 (Le téléphone sonne et quelqu

Plus en détail

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 Date : Le 20 octobre 2015 Dossier : AD-15-981 DIVISION D APPEL Entre: S. C. Demanderesse/Appelante et Commission

Plus en détail

En résumé EXIGENCES DE L ASFC RELATIVES AUX FACTURES

En résumé EXIGENCES DE L ASFC RELATIVES AUX FACTURES Ottawa, le 6 janvier 2012 MÉMORANDUM D1-4-1 En résumé EXIGENCES DE L ASFC RELATIVES AUX FACTURES 1. Les références aux numéros de classement tarifaire expirés 9954.00.00.00 ou 9957.00.00.00 ont été supprimées.

Plus en détail

SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA)

SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA) SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA) MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME : Pour plus de détails concernant votre admissibilité à la mesure soutien au travail

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT Soumettez votre demande, tous les documents requis (voir page suivante) et le paiement complet (par la poste ou en personne) à l adresse suivante : Bureau de la sécurité

Plus en détail

Exposé de la question

Exposé de la question Droits comptable pour les comptables généraux accrédités du Canada Exposé de la question Remarque importante : Certains renseignements relatifs à l Ontario ne sont plus à jour depuis l adoption, dans cette

Plus en détail

Les défis et les occasions de vendre l efficacité énergétique et l énergie verte. Leçons tirées de la construction de nouvelles maisons

Les défis et les occasions de vendre l efficacité énergétique et l énergie verte. Leçons tirées de la construction de nouvelles maisons Les défis et les occasions de vendre l efficacité énergétique et l énergie verte. Leçons tirées de la construction de nouvelles maisons Michelle Côté EnerQuality Corporation Qui est EnerQuality? Nos activités

Plus en détail

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis INTRODUCTION Les membres du Conseil canadien des responsables de la

Plus en détail

LES VENTES EN BLOC ACHAT ET VENTE DE L ACTIF COMMERCIAL

LES VENTES EN BLOC ACHAT ET VENTE DE L ACTIF COMMERCIAL BULLETIN N o TAMTA 002 Publié en octobre 2010 LOI SUR L ADMINISTRATION DES IMPÔTS ET DES TAXES ET DIVERS IMPÔTS ET TAXES LES VENTES EN BLOC ACHAT ET VENTE DE L ACTIF COMMERCIAL Ce bulletin explique les

Plus en détail

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles)

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la procédure à suivre

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NOTRE RÉGION NOTRE COLLECTIVITÉ NOTRE CHEZ-NOUS

QUESTIONNAIRE NOTRE RÉGION NOTRE COLLECTIVITÉ NOTRE CHEZ-NOUS QUESTIONNAIRE Servez-vous de ce questionnaire pour nous faire part de vos observations, suggestions et autres réflexions après avoir lu le document de travail : Ontario.ca/examenamenagementduterritoire

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

Couverture syndicale au Canada, 2012

Couverture syndicale au Canada, 2012 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Couverture syndicale au Canada, 2012 Division de l information sur les milieux de travail Direction de la politique stratégique, de

Plus en détail

Solutions pour le recyclage de produits

Solutions pour le recyclage de produits Solutions pour le recyclage de produits GUIDE DU SYSTÈME EN LIGNE DE L APR (inscription, déclaration des ventes et remise des écofrais) Rendez-vous sur https://www.ecofeereporting.com/ecofee/login.aspx

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

Soumission pour contrat à forfait

Soumission pour contrat à forfait Document normalisé de construction CCDC Soumission pour contrat à forfait Comité canadien des documents de construction SOUMISSION POUR CONTRAT À FORFAIT Projet : Situé à: Soumission présentée à: Maître

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Dons de bienfaisance 2. Accélération du plan de réduction de la contribution santé en vue de son abolition en 2018 3. Réduction de 50% de la contribution additionnelle à

Plus en détail

Nom de votre association :

Nom de votre association : DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Nom de votre association : Ce dossier est à renvoyer avant le 19 Février 2016 à : Hôtel de Ville Service Comptabilité Allée André Benoist -77410 Claye-Souilly «Toute

Plus en détail

Réponses correctes au spécimen d examen des normes d éducation destiné aux conseillers en voyages

Réponses correctes au spécimen d examen des normes d éducation destiné aux conseillers en voyages Réponses correctes au spécimen d examen des normes d éducation destiné aux conseillers en voyages 1. L énoncé «promouvoir un marché juste et informé où les consommateurs peuvent acheter des voyages en

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients Complément d information exclusif pour le site Internet de Expansion PME Montérégie Est 17 août 2015 Le meilleur moyen

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE W GUIDE DU DEMANDEUR www.tc.gc.ca/pfpc 1.0 Aperçu Le Programme de financement de la participation communautaire («PFPC» ou «le Programme») fournit

Plus en détail

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du

Plus en détail

Guide des Actes de Vente et d Achat d Immobilier Résidentiel en Nouvelle-Zélande

Guide des Actes de Vente et d Achat d Immobilier Résidentiel en Nouvelle-Zélande Ce guide a été préparé et réalisé par l Autorité des Agents Immobiliers. A SAVOIR : 1. Un acte de vente et d achat est un contrat qui lie légalement les 2 parties. 2. L agent immobilier est mandaté par

Plus en détail

EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS

EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA VENDEE EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Marché n 3/2014 Marché à Procédure Adaptée passé en application

Plus en détail

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc.

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. Contenu Qu est ce que l impartition? 3 Pourquoi impartir? 5 Les avantages

Plus en détail

Le 14 mars 2014. Nous vous prions d agréer, Madame, Monsieur, l expression de nos sentiments les meilleurs.

Le 14 mars 2014. Nous vous prions d agréer, Madame, Monsieur, l expression de nos sentiments les meilleurs. ASSESSMENT AND TAXATION DEPARTMENT SERVICE DE L ÉVALUATION ET DES TAXES Le 14 mars 2014 OBJET : Demande de renseignements sur les ventes de biens fonciers ainsi que sur les revenus et les dépenses d exploitation

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Détermination du loyer de base D 6 1 Afin de faciliter le calcul des subventions de supplément au loyer, la SHQ a conçu un «logiciel sur le calcul informatisé du loyer ou de la subvention». Celui-ci est

Plus en détail

GUIDE DE LA LOI SUR L ASSAINISSEMENT DES LIEUX CONTAMINÉS

GUIDE DE LA LOI SUR L ASSAINISSEMENT DES LIEUX CONTAMINÉS LIGNE DIRECTRICE Juin 2016 GUIDE DE LA LOI SUR L ASSAINISSEMENT DES LIEUX CONTAMINÉS 1.0 Contexte La Loi sur l assainissement des lieux contaminés (la «Loi») a été proclamée originalement en mai 1997 et

Plus en détail

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007

Guide. Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale. Mars 2007 Guide Déclaration des montants de rétroactivité relatifs à l équité salariale Mars 2007 INTRODUCTION De nombreuses personnes recevront un montant de rétroactivité relatif à l équité salariale et un bon

Plus en détail

Lait pour la croissance

Lait pour la croissance Lait pour la croissance Guide du programme DM#331151v9 1 Octobre 2015 1. Contexte et but du programme Le programme Lait pour la croissance (LPC) garantit un approvisionnement en lait (entier ou écrémé)

Plus en détail

Mise à jour #32 Révisé Mai 2005 Transfert Unique de Fonds FRV ou FRRI jusqu à Concurrence de 50% à FERR Réglementaire

Mise à jour #32 Révisé Mai 2005 Transfert Unique de Fonds FRV ou FRRI jusqu à Concurrence de 50% à FERR Réglementaire Mise à jour #32 Révisé Mai 2005 Transfert Unique de Fonds FRV ou FRRI jusqu à Concurrence de 50% à FERR Réglementaire Renvoi: La Loi sur les prestations de pension, paragraphe 21.4 et Règlement 76/2005

Plus en détail

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS AVEC LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers Mai 2016 Table des matières GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2013 au 31 mars 2014 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 1 er avril 2015 au 31 mars

Plus en détail

Demande d ouverture de compte

Demande d ouverture de compte Services autonomes Demande d ouverture de compte Comptes de particuliers Placement direct PLACEMENT DIRECT SCOTIAMCLEOD COMPTES DE PARTICULIERS LE PROCESSUS DE DEMANDE 1. Remplissez la demande et joignez-y

Plus en détail

GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2. Les. droits parentaux

GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2. Les. droits parentaux GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2 Les droits parentaux Ce document est aussi disponible au www.lafae.qc.ca Une publication de la FAE. Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN

Plus en détail

REMBOURSEMENT DE LA TPS ET TVH

REMBOURSEMENT DE LA TPS ET TVH REMBOURSEMENT DE LA TPS ET TVH TPS et TVH La TPS est la taxe de consommation du gouvernement fédéral et est perçue au point de vente. La TVH est une taxe harmonisée. Elle combine la TPS et la taxe de vente

Plus en détail

DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE Commission des services financiers de l Ontario DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE Formule 1 - Approuvé par le surintendant des services financiers conformément à la Loi sur les régimes de

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION SUR LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LES SYNDICATS DU SECTEUR PUBLIC

DOCUMENT D INFORMATION SUR LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LES SYNDICATS DU SECTEUR PUBLIC DOCUMENT D INFORMATION SUR LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LES SYNDICATS DU SECTEUR PUBLIC MARS 2016 2 Nous remercions la responsable politique de la FSSS de nous avoir transmis leur document afin

Plus en détail

Les droits et obligations des entrepreneurs en rénovation résidentielle

Les droits et obligations des entrepreneurs en rénovation résidentielle Les droits et obligations des entrepreneurs en rénovation résidentielle Vous êtes entrepreneur en construction et vous êtes titulaire d une licence délivrée par la Régie du bâtiment du Québec? Saviez-vous

Plus en détail

COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER

COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER Commission des services financiers de l Ontario Division de la délivrance des marchés et de la surveillance des marchés 5160, rue Yonge,

Plus en détail

LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS

LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS POLITIQUE DE L AMC LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS La prestation des soins de santé au Canada a toujours compris des interactions entre les médecins

Plus en détail

Les parents et les employeurs doivent

Les parents et les employeurs doivent Guide des lois régissant le travail des enfants au Canada Les parents et les employeurs doivent veiller sur la sécurité des jeunes travailleurs et protéger leur santé sur les lieux de travail. Lorsqu ils

Plus en détail