Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS"

Transcription

1 Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Ce TP est à réaliser en salle d informatique, seul ou en binôme. Il ne donnera pas lieu à une évaluation directe, et il n est pas demandé de compte-rendu. Nous vous conseillons néanmoins de prendre des notes personnelles vous permettant de réviser en vue du prochain contrôle de connaissances, dans lequel vous seront posées des questions sur les méthodes vues lors de ce TP. 1. Etude d un pont thermique On étudie dans cette partie le pont thermique constitué par la jonction d un plancher intermédiaire lourd en béton plein sur un mur en béton plein. Le mur est isolé par l intérieur. L objectif est de calculer le coefficient de déperditions linéiques de différentes manières. Pont thermique linéique T e L 1 2 T i isola nt T i L Ti Te = coefficient linéique (W/(m.K)) = (donnés en pourcentage ) Données : béton = 2 W/(m.K) e p = 0.2 m e m = 0.2 m Epaisseur d isolant : 0.1 m R se (mur) = 0.04 m².k/w R si (mur) = 0.13 m².k/w R si (plancher)=0.13 m².k/w 1 2 (W/(m.K)) 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 1/6

2 1.1. Méthodes simplifiées On étudie, dans cette partie, différents modèles simplifiés de transmission de chaleur par le pont thermique Plancher négligé On considère que le plancher n existe pas, et que le béton affleure à la surface intérieure de l isolant. Le coefficient d échange superficiel intérieur s applique sur cette surface de béton. 1. Estimer le flux traversant la partie de mur ainsi non isolée. 2. En déduire le coefficient de ce pont thermique. Rse e i Modèle simplifié n Température imposée dans le béton au droit de la surface interne du mur On considère que le plancher n existe pas, et que la température du béton au droit de la surface intérieure de l isolant est imposée, et égale à la température intérieure. 3. Calculer le flux traversant la partie de mur ainsi non isolée. 4. En déduire le coefficient de ce pont thermique. Rse e i Modèle simplifié n Modèle d ailettes Un troisième modèle simplifié, s inspirant du fonctionnement des ailettes, peut être envisagé. Il sera étudié en toute fin de TP. 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 2/6

3 1.2. Méthode numérique des éléments finis On étudie maintenant le pont thermique par une discrétisation en éléments finis, au moyen du code Cast3M. Le fichier de données prêt à l emploi (fichier texte) est à votre disposition dans le dossier k:\licence3\l03 Thermique\TP1. Pour utiliser Cast3M avec ce fichier : - créer le dossier U:\thermique Attention! Définir impérativement ce nom exact de dossier - recopier dans ce dossier le fichier k:\licence3\l03thermique\tp1\pontth.dgibi - placer sur le bureau un raccourci vers le programme Castem09.bat (Démarrer Tous les programmes Applications_IUTGC Applications techniques Castem09.bat) - placer sur le bureau un raccourci vers l éditeur de textes «Bloc-notes» (Démarrer Accessoires Bloc-notes) - pour éditer le fichier de données PontTh.dgibi, le sélectionner dans une fenêtre d explorateur, puis le faire glisser sur le raccourci du bureau «Bloc-notes» - pour lancer le calcul, avec pour fichier de données PontTh.dgibi, sélectionner ce dernier dans une fenêtre d explorateur, puis le faire glisser sur le raccourci du bureau «Castem09.bat». Il vous est possible de modifier les paramètres du problème en éditant le fichier de données. Il est conseillé dans un premier temps de ne modifier que les épaisseurs, les conductivités, les Rs, et les températures. Penser à enregistrer le fichier pour conserver les modifications. Lancer le calcul, observer le maillage, puis le champ de températures obtenu. 5. Pourquoi n a-t-on discrétisé que la moitié du problème? 6. Quelles sont les conditions aux limites imposées sur les différents contours du domaine discrétisé (faire un schéma)? 7. Noter la valeur du flux indiquée dans la fenêtre d'exécution de Cast3M, et en déduire la valeur du coefficient du pont thermique, en détaillant les calculs (on pourra s aider du schéma ci-dessous). 8. Comparer (classer) les résultats obtenus par les différentes méthodes, et conclure. Pont thermique linéique Flux surfacique extérieur en partie courante courant =A.U.(Ti-Te) U= W/m²K Modèle de calcul par éléments finis W/m² Flux surfacique réel (résultat du modèle) PT =.l.(ti-te) = W/mK Méthode de calcul du coefficient 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 3/6

4 1.3. Comparaison avec les valeurs forfaitaires des règles Th-U Le tableau ci-dessous donne les valeurs par défaut des coefficients pour le type de plancher intermédiaire étudié (RT 2012, Règles Th-U, Fascicule 5/5, Ponts thermiques, page 60) 9. Pour différentes épaisseurs, retrouver ces valeurs de par la méthode des éléments finis 1.4. Détail du calcul du flux de chaleur Cast3M crée sur votre répertoire de travail 3 fichiers textes dont les contenus sont les suivants : - TsPlan : répartition de la température de surface le long du plancher - TsMurExt : répartition de la température le long de la surface extérieure du mur - TsMurInt : répartition de la température le long de la surface intérieure de l isolant Vous pouvez ouvrir un classeur EXCEL, puis importer ces données dans une feuille de calculs. 10. Créer un fichier «Pont_thermique_Votre-nom.xls» que vous stockerez sur U:\Thermique 11. En utilisant ce tableur Excel, retrouver de deux manières différentes la valeur du flux traversant le pont thermique Manifestations et conséquences des ponts thermiques 12. Commenter les photos ci-dessous Intérieur d une salle de bains Thermographie infrarouge 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 4/6

5 2. Etude d un plancher chauffant On étudie dans cette partie l émission de chaleur d un plancher chauffant à eau chaude. On suppose pour simplifier que la température d eau circulant dans les tubes est constante. Vue éclatée d un plancher chauffant Emission haute h=11.6 W/(m²K) Revêtement =0.5 W/(m.K) Béton d enrobage =1.4 W/(m.K) Dalles isolantes =0.035 W/(m.K) d d 10 mm 60 mm 10 mm 35 mm Rh Dalle porteuse =2.0 W/(m.K) 200 mm Rb h= 5.9 W/(m²K) Emission basse Schéma de principe d un plancher chauffant Recopier dans votre répertoire de travail le fichier k:\licence3_gc\thermique L3\TP1\PlChau.dgibi 13. Editer ce fichier et vérifier que les valeurs des paramètres correspondent au schéma ci-dessus. 14. Lancer le calcul de cet exemple, et commenter les cartographies de températures obtenues. 15. Noter les valeurs calculées dans la fenêtre d'exécution de Cast3M, correspondant à l'émission haute, l'émission basse, et au flux échangé entre l eau et le tube 16. Expliquer la relation qui existe entre ces trois grandeurs 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 5/6

6 Cast3M crée sur votre répertoire de travail un fichier texte nommé TSurfHaute contenant la répartition de la température le long de la surface supérieure du revêtement (émission haute). A chaque calcul, vous pourrez importer ces données dans une feuille du fichier EXCEL précédemment ouvert. 17. Sous Excel, tracer sur un même graphique la variation spatiale de la température sur la surface supérieure du revêtement pour les quatre valeurs de pas suivantes : 0.1 m, 0.2 m, 0.3 m, 0.4 m. 18. Sous Excel, présenter un tableau récapitulant, pour chaque valeur du pas, les émissions haute et basse, et la puissance échangée entre l eau et le tube. 19. En déduire, pour chaque pas, l émission haute, exprimée en Watt par m² de plancher. 20. Faire toutes les conclusions qui vous semblent intéressantes sur l exploitation de ces résultats. 3. Retour sur le modèle d ailettes On considère que le plancher et le mur peuvent avoir un comportement thermique similaire à celui d ailettes, sous réserve que les parois lourdes soient de faible épaisseur et assez fortement conductrices. 21. Schématiser le modèle retenu, et préciser clairement toutes les hypothèses 22. Choisir un jeu de valeurs (conductivité et épaisseur des murs et plancher) 23. A partir de la théorie des ailettes, calculer de manière simplifiée le flux traversant le pont thermique. En déduire le coefficient 24. Modéliser le problème par éléments finis, et comparer les résultats Exemple de modèle éléments finis pour une configuration se rapprochant du cas des ailettes 15/09/2014 L03, TP de Transferts Thermiques n 1 : Problèmes bidimensionnels page 6/6

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels

Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels 1 Contrôle de température lors de travaux 1.1 Dimensionnement du chauffage 1.2 Température de surface 1.3 Consommation énergétique

Plus en détail

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE LA MAISON PASSIVE LA MAISON PASSIVE ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE AVRIL 2016 La Maison Passive France 110 rue Réaumur - 75002 Paris 01 45 08 13 35 www.lamaisonpassive.fr

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

CALCUL DES COEFFICIENTS DE PONTS THERMIQUES DE PLANCHER INTEGRANT DES MODENATURES. Société : NMC

CALCUL DES COEFFICIENTS DE PONTS THERMIQUES DE PLANCHER INTEGRANT DES MODENATURES. Société : NMC CALCUL DES COEFFICIENTS DE PONTS THERMIQUES DE PLANCHER INTEGRANT DES MODENATURES Société : NMC DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2010-112-BB/LS Date Le 12 Avril 2010

Plus en détail

- Bilan thermique - - Calcul des pertes surfaciques et linéiques - Plancher Seacbois en vide sanitaire avec isolant TMS 80 sous dalle flottante

- Bilan thermique - - Calcul des pertes surfaciques et linéiques - Plancher Seacbois en vide sanitaire avec isolant TMS 80 sous dalle flottante NOTE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous l étude des calculs de pertes thermiques surfaciques et linéiques des planchers Seacbois en vide sanitaire, associés à un isolant TMS80 sous dalle flottante.

Plus en détail

(Cette version annule et remplace la précédente référencée DER/HTO 2011-196-RB/LS (Version 2 du 24 Août 2011) Version 3. Demandeur de l étude :

(Cette version annule et remplace la précédente référencée DER/HTO 2011-196-RB/LS (Version 2 du 24 Août 2011) Version 3. Demandeur de l étude : Direction Revêtements et Isolation Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 10-107 Le 21 mars 2013 Réf. DRI/HTO 2013-088-RB/LS CALCUL DU COEFFICIENT U W DE DOUBLES PEAUX EN POLYCARBONATE (Cette

Plus en détail

DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET PSI) DES BLOCS DE COFFRAGE ISOLANT ISOLASUP EVOLUTION POUR UN AVIS TECHNIQUE

DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET PSI) DES BLOCS DE COFFRAGE ISOLANT ISOLASUP EVOLUTION POUR UN AVIS TECHNIQUE Direction Isolation et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 13-098 Le 21 juillet 2014 Réf. DIR/HTO 2014-154-KZ/LS- N SAP 70042372 DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET

Plus en détail

Maçonnerie en pierre naturelle

Maçonnerie en pierre naturelle Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction 17, rue Letellier, 75015 Paris Tél : +33(0)1 44 37 50 00 Fax : +33(0) 1 44 37 08 02 www.ctmnc.fr GUIDE DES PONTS THERMIQUES Comprendre et évaluer

Plus en détail

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 10-099 Le 26 avril 2011 Réf. DER/HTO 2011-100-AD/LS CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Version 1

Plus en détail

Paramètres influent le transfert de chaleur et le besoin en. énergie

Paramètres influent le transfert de chaleur et le besoin en. énergie Paramètres ayant une influence sur le transfert de chaleur et/ou le besoin en énergie Le thème traité : quels sont les paramètres ayant une influence sur le transfert de chaleur et/ou le besoin en énergie

Plus en détail

Réduction des pertes énergétiques en toiture. Nom : Prénom : Classe : Date :

Réduction des pertes énergétiques en toiture. Nom : Prénom : Classe : Date : STI DD AC CI Contraintes envir. et énergétiques S.T.A. SAVOIRS TECHNOLOGIQUES ASSOCIES CI 2 Efficacité Énergétique 2 Outils Méthodes Analyse Description des systèmes 2.3.5 Comportement énergétiques des

Plus en détail

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA Systèmes constructifs bois et thermique d hiver Sylvain Boulet - FCBA 1 Programme RT Bois «Aide à la conception technique et règlementaire, adaptée au choix de solutions constructives bois» Suite de l

Plus en détail

Transferts de chaleur... 2 épisode!

Transferts de chaleur... 2 épisode! Transferts de chaleur... ème 2 épisode! 1 Rappel : Les 3 modes de transfert de chaleur Le transfert d'énergie thermique (de chaleur) entre deux corps s'effectue toujours du corps chaud vers le corps froid,

Plus en détail

Energie Energie solaire

Energie Energie solaire Energie Energie solaire Réf : Français p 1 Ballon-échangeur et capteur solaire Version : 1109 1 Chauffe-eau solaire 1.1 Principe de fonctionnement - généralités Un chauffe-eau solaire consiste à coupler

Plus en détail

B. PHENOMENES DE TRANSFERT

B. PHENOMENES DE TRANSFERT Phénomènes de transfert B-1 B. PHENOMENES DE TRANSFERT 1. Diffusion des liquides Description de l expérience Le but de cette expérience est d évaluer le coefficient de diffusion dans un liquide. Pour cela,

Plus en détail

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas CONFORT THERMIQUE I. Pourquoi isolons-nous? 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas - La température ambiante est agréable - La température ambiante

Plus en détail

Examen GCI 110 GCI 120 Mai 2013 - durée 2 heures

Examen GCI 110 GCI 120 Mai 2013 - durée 2 heures Documents autorisés : 1 feuille A4 Recto verso manuscrite pour la partie thermique/ acoustique Les 2 parties (Mécanique & Thermique / Acoustique) doivent être rédigées sur des feuilles différentes Note

Plus en détail

460 avenue de Quiera BP MOUANS SARTOUX CEDEX ENVELOPPE ET REVETEMENTS. Baies et Vitrages A LA DEMANDE DE : SEPALUMIC SA

460 avenue de Quiera BP MOUANS SARTOUX CEDEX ENVELOPPE ET REVETEMENTS. Baies et Vitrages A LA DEMANDE DE : SEPALUMIC SA ENVELOPPE ET REVETEMENTS Baies et Vitrages RPPORT D ETUDE THERMIQUE N BV08-1254 CONCERNNT DES MENUISERIES LUMINIUM SEPLUMIC frappes EVOLUTION + et DVNCE +, avec Ce rapport atteste uniquement des caractéristiques

Plus en détail

Questionnaire examen final MEC3200. Sigle du cours. Sigle et titre du cours Groupe Trimestre MEC3200 Transmission de chaleur

Questionnaire examen final MEC3200. Sigle du cours. Sigle et titre du cours Groupe Trimestre MEC3200 Transmission de chaleur Important Questionnaire examen final MEC3200 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre MEC3200 Transmission

Plus en détail

Boulangerie St Martin CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC. Visual TTH - 2008 NRT 2005

Boulangerie St Martin CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC. Visual TTH - 2008 NRT 2005 CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES AVEC Visual TTH - 2008 NRT 2005 Conditions générales des calculs : - Date du dépôt du Permis de construire : - Département : 26 Altitude : 750 m - Zone Hiver : H2 Zone

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 Ne

Plus en détail

CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST)

CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST) CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST) Définir un protocle expérimetal et réaliser une expérimentation Situation problème : Comment déterminer si un matériaux conduit la chaleur ou non? Hypothèses (à établir en

Plus en détail

L énergie thermique. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Classe de première STI2D

L énergie thermique. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Classe de première STI2D L énergie thermique Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

Exercices Thermiques BTS EEC

Exercices Thermiques BTS EEC BTS EEC 1993 On se propose d étudier les problèmes d isolation thermique pour les simples et doubles vitrages. Simple vitrage : glace plane d épaisseur e 1 = 8 mm. Double vitrage : 2 glaces planes d épaisseur

Plus en détail

Scénario d usage, timing 1

Scénario d usage, timing 1 Scénario d usage, timing 1 La séance va sûrement durer plus d une heure (environs 1h15-1h30 suivant les réactions de la classe). J espère malgré tout arriver à la phase 8. Phase Description de la phase

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail

Questionnaire examen final MEC3200. Sigle du cours

Questionnaire examen final MEC3200. Sigle du cours Important Questionnaire examen final MEC3200 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre MEC3200 Transmission

Plus en détail

CALCUL DE LA TRANSMISSION THERMIQUE A TRAVERS UN BARDAGE AVEC REMPLISSAGE EN POLYCARBONATE ALVEOLAIRE. Société : DOTT GALLINA FRANCE

CALCUL DE LA TRANSMISSION THERMIQUE A TRAVERS UN BARDAGE AVEC REMPLISSAGE EN POLYCARBONATE ALVEOLAIRE. Société : DOTT GALLINA FRANCE CALCUL DE LA TRANSMISSION THERMIQUE A TRAVERS UN BARDAGE AVEC REMPLISSAGE EN POLYCARBONATE ALVEOLAIRE Société : DOTT GALLINA FRANCE DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO REF DER/HTO

Plus en détail

1 Dans l application «VEREMAP», cliquez sur le bouton «Ouvrir le formulaire

1 Dans l application «VEREMAP», cliquez sur le bouton «Ouvrir le formulaire Comment enregistrer une carte dans un fichier PDF ou JPEG? L enregistrement d une carte vous permet de créer un fichier au format PDF sur votre poste. Ce fichier contient la mise en page cartographique

Plus en détail

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1 Exercice 1 L énergie thermique Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

Th-U. Fascicule 5/5 PONTS THERMIQUES. Version de février 2001

Th-U. Fascicule 5/5 PONTS THERMIQUES. Version de février 2001 Enveloppes légères et transferts Hygrothermique des ouvrages Th-U Fascicule 5/5 PONTS THERMIQUES Version de février 2001 Auteur : S. FARKH PARIS - MARNE-LA-VALLEE - GRENOBLE - NANTES - SOPHIA ANTIPOLIS

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 1 / 8 BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 OBJECTIF : Evaluer l impact environnemental d une structure de bâtiment d un point de vue consommation énergétique. Projet : Réaliser l avant-projet une maison

Plus en détail

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie ECO Matériaux dans la maison: ECO Conception dans la maison ECO Bétons Bio détérioration des Surfaces ECO Matériaux isolants Matériaux isolants ECO nomie d énergie Rencontres innovation du 25 octobre 2007

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 2 semaines Cours Approche

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 1 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant 3)

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global Rapport 27 mars 2013 à 17:43 I - Caractéristiques du projet Fichier ExempleOssatureBois 01_2.AWZ A - Données du projet Nom du fichier ExempleOssatureBois 01_2.AWZ Héliodon 14 Juin

Plus en détail

Les principes de la thermique

Les principes de la thermique Les principes de la thermique CoursTD 1. L isolation une maison Vidéo «bien isoler sa maison», durée : 5minutes. 1) Depuis 2011, qu impose la réglementation lors de la vente d une maison? 2) Quel est le

Plus en détail

Température résultante d hiver (d après DTU) [ C]

Température résultante d hiver (d après DTU) [ C] Température résultante d hiver (d après DTU) [ C] Température résultante d été [ C] à titre indicatif Habitation Salle de séjour 18 23 à 25 Salle à manger 18 23 à 25 Cuisine 18 23 à 25 Salon 18 23 à 25

Plus en détail

TP 1 : Introduction au logiciel GNUMERIC

TP 1 : Introduction au logiciel GNUMERIC UFR des SCIENCES -- Département de mathématiques TP 1 : Introduction au logiciel GNUMERIC A. PHILIPPE Introduction Gnumeric est un tableur. Ces possibilités pour les calculs et pour les graphiques sont

Plus en détail

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Calculs des ponts thermiques avec le logiciel Therm Document destiné aux concepteurs de maisons passives Les ponts thermiques Les ponts thermiques

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : détails techniques Bruxelles Environnement L OUTIL THERM Kasper DERKINDEREN CENERGIE Objectif(s) de la présentation Introduction

Plus en détail

TP N 15 : ÉVALUATION DES BESOINS EN CHAUFFAGE D UN BÂTIMENT ETT DESCRIPTION DE LA MAISON 1. PRÉSENTATION 2. LOGICIEL SCY HOUSE SIMULATION

TP N 15 : ÉVALUATION DES BESOINS EN CHAUFFAGE D UN BÂTIMENT ETT DESCRIPTION DE LA MAISON 1. PRÉSENTATION 2. LOGICIEL SCY HOUSE SIMULATION Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles 1. PRÉSENTATION Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources

Plus en détail

Les principes de la thermique

Les principes de la thermique Les principes de la thermique CoursTD 1. L isolation une maison Vidéo «bien isoler sa maison», durée : 5minutes. 1) Depuis 2011, qu impose la réglementation lors de la vente d une maison? 2) Quel est le

Plus en détail

BUREAU D ÉTUDES CANTY

BUREAU D ÉTUDES CANTY La performance du détail 20 Réf. PHPP Réf. RT 2012 Ψ = 0,079 W/m.K (réf. RT 2012) Ψ = -0,044 W/m.K (réf. PHPP) Calcul réalisé selon les normes NF EN ISO 10211 et NF EN ISO 10077-2, les Règles Th-Bât 2012

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005

Réglementation Thermique 2005 Réglementation Thermique 2005 Fichier standardisé des caractéristiques thermiques d'une construction neuve (en vue de la synthèse d'étude thermique, du contrôle et du diagnostic de performance énergétique)

Plus en détail

Catalogue des Produits et Services

Catalogue des Produits et Services Catalogue des Produits et Services Sommaire PRODUITS : Caractérisation thermique Hot Disk TPS 500 p 5 Hot Disk TPS 1500 p 6 Hot Disk TPS 2500 p 7 Sondes p 8 Bain circulant p 9 Four p 10 Four large p 11

Plus en détail

Transmission de la chaleur et par les isolants minces réfléchissants.

Transmission de la chaleur et par les isolants minces réfléchissants. Transmission de la chaleur et par les isolants minces réfléchissants. Il est d usage de comparer la transmission de la chaleur Q exprimée en Watt/m² à travers un milieu homogène et soumis à une différence

Plus en détail

Ce guide de démarrage rapide présente en moins de 10 minutes la modélisation du pont thermique présenté ci-dessous :

Ce guide de démarrage rapide présente en moins de 10 minutes la modélisation du pont thermique présenté ci-dessous : Ce guide de démarrage rapide présente en moins de 10 minutes la modélisation du pont thermique présenté ci-dessous : Plâtre 200 mm Laine de verre 100 mm La modélisation du pont thermique est réalisée dans

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées

Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées 44 personnes 13,7 M de CA en 2013 PRESENTATION DE L ENTREPRISE Structure et Organisation Conception et réalisation de façades vitrées et verrières architecturales

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

Caractéristique d un conducteur ohmique

Caractéristique d un conducteur ohmique Caractéristique d un conducteur ohmique Un conducteur ohmique est un récepteur dont le rôle est de transformer l énergie électrique qu il reçoit en chaleur. On les trouve dans des fours électriques, bouilloires,

Plus en détail

Les principes de la thermique

Les principes de la thermique Les principes de la thermique CoursTD 1. L isolation une maison Vidéo «bien isoler sa maison», durée : 5minutes. 1) Depuis 2011, qu impose la réglementation lors de la vente d une maison? 2) Quel est le

Plus en détail

Plateforme Formation et Evaluation. Besoins de chauffage

Plateforme Formation et Evaluation. Besoins de chauffage Plateforme Formation et Evaluation Besoins de chauffage 1 Besoins de chauffage Déperditions Apports solaires Apports internes Contenu Méthode simplifiée de calcul des besoins de chauffage 2 1. Les déperditions

Plus en détail

CALCULS RÉGLEMENTAIRES RT 2000 - GENERALITES...2 FENETRE PRINCIPALE...4 LES DONNEES ADMINISTRATIVES...5 LES DONNEES TECHNIQUES...7

CALCULS RÉGLEMENTAIRES RT 2000 - GENERALITES...2 FENETRE PRINCIPALE...4 LES DONNEES ADMINISTRATIVES...5 LES DONNEES TECHNIQUES...7 Sommaire CALCULS RÉGLEMENTAIRES RT 2000 - GENERALITES...2 FENETRE PRINCIPALE...4 LES DONNEES ADMINISTRATIVES...5 LES DONNEES TECHNIQUES...7 CATALOGUES DES VITRAGES... 11 CATALOGUE DES PAROIS...19 CATALOGUE

Plus en détail

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric Caractériques techniques p. 140 Performances du mur p. 141-142 Accessoires ép. 20 cm p. 155-156 Appareillages ép. 20 cm p. 157-160 Les plus produit : n Brique isolante économique n Pose rapide : 6,6 briques

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005

Réglementation Thermique 2005 Réglementation Thermique 2005 Fichier standardisé des caractéristiques thermiques d'une construction neuve (en vue de la synthèse d'étude thermique, du contrôle et du diagnostic de performance énergétique)

Plus en détail

Étude thermique des ailettes :

Étude thermique des ailettes : Kotler Vivien Unfer Aurélien AP - ENSGSI Étude thermique des ailettes : Objectifs : Au cours de ce TP nous avons vérifié expérimentalement un calcul de transfert de chaleur en régime permanent dans des

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global I - Caractéristiques du projet Rapport 3 juin 2012 à 17:42 Fichier C:\Users\cedric\Desktop\maison natura\productions numériques\archiwizard\simulation BBC avec Archiwizard.awz

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol Le LE SEACISOL La Dalle Isolante Sans Etai Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES DE PORTEE 55 Le C H A

Plus en détail

1. Thermally activated building systems (TABS) Lexique

1. Thermally activated building systems (TABS) Lexique 1. Thermally activated building systems (TABS) Les immeubles modernes nécessitent des systèmes de refroidissement efficaces. Une solution pour réduire la température est de refroidir la dalle béton, permettant

Plus en détail

CONNAÎTRE LE VOCABULAIRE DU TABLEUR : EXCEL - QUESTIONS

CONNAÎTRE LE VOCABULAIRE DU TABLEUR : EXCEL - QUESTIONS TABLEUR : EXCEL - QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Définir quelques caractéristiques d un tableur. Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition

Plus en détail

MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS

MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS THERMIQUES AULINE RODLER Institut de Recherche en Science et Technique de la Ville (IRSTV) Ecole Centrale

Plus en détail

Calcul de ponts thermiques en relevé d étanchéité

Calcul de ponts thermiques en relevé d étanchéité Calcul de ponts thermiques en relevé d étanchéité Direction Date 10/03/2016 Chef de projet Laurent Mazié Référence rapport ET 16/037 N version 1 Chargés d études Rémi Wrona Diffusion VIPREMI Euro Prefa

Plus en détail

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3 4) Cellule de Transfert Thermique 1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les enceintes chaudes et froides sont placées de part et d autre de la paroi à tester Chaque enceinte est mise à température régulée (côté

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant

Plus en détail

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT 1 OBJECTIFS : Recherche d indications dans des Textes officiels Recherche des caractéristiques des matériaux de construction et des équipements de chauffage Evaluation

Plus en détail

2. Étude du DPE de la villa actuelle

2. Étude du DPE de la villa actuelle Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Simulation d un DPE 1 d une villa T le STI2D CI5 : Efficacité énergétique dans l habitat TP ET D après le TP de Thierry Marxer académie

Plus en détail

LE PLANCHER ANTI-CONDENSATION

LE PLANCHER ANTI-CONDENSATION LE PLANCHER ANTI-CONDENSATION POUR TRAITER LES PONTS THERMIQUES ET LE POINT DE ROSÉE Le plancher isolant anti-condensation LE PLANCHER ANTI-CONDENSATION POUR TRAITER LES PONTS THERMIQUES ET LE POINT DE

Plus en détail

S8-Transfert thermique. La convection

S8-Transfert thermique. La convection S8-Transfert thermique La convection 1- Protocole expérimental Dans un bécher, on place quelques gouttes d'encre bleue issue d'une cartouche. On laisse reposer le liquide : l'eau située au fond du bécher

Plus en détail

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU MIGRATION DE VAPEUR D'EAU Maison individuelle (toutes époques de construction) OBJET L air ambiant contient naturellement de l eau sous forme de vapeur. Sa quantité varie en fonction de la température

Plus en détail

déterminer la puissance des émetteurs

déterminer la puissance des émetteurs page 1/7 1. Bilan thermique d'un bâtiment DEPERDITIONS APPORTS GRATUITS BESOINS DE CHAUFFAGE PERTES CONSOMMATION 1.1. Objet du calcul des déperditions vérifier la conformité du bâtiment La réglementation

Plus en détail

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Utiliser et exploiter un logiciel de modélisation.

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL Sujet pour l ensemble des centres de gestion organisateurs CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Mathématiques et physique appliquées Les parties mathématiques

Plus en détail

Règles Th-U. Parois vitrées. Fascicule 3/5 SOMMAIRE

Règles Th-U. Parois vitrées. Fascicule 3/5 SOMMAIRE Règles Th-U Ex Fascicule 3 : Parois vitrées - Sommaire I Règles Th-U Fascicule 3/5 Parois vitrées SOMMAIRE Chapitre I : Introduction... 1 Chapitre II : Méthode générale de calcul... 2 2.1 Parois vitrées...

Plus en détail

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE FICHE CALCUL CALCUL DES CHARGES S Version 00-203 Page / 6 RESISTANCE La résistance thermique notée «R» est la capacité d un matériau de résister au passage de la chaleur (flux thermique ), de l extérieur

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Calcul du pont thermique ponctuel du rupteur à scellement chimique IT-Fix. Nom du client : Sit-ab Titre de l'affaire : IT-Fix

NOTE TECHNIQUE. Calcul du pont thermique ponctuel du rupteur à scellement chimique IT-Fix. Nom du client : Sit-ab Titre de l'affaire : IT-Fix Nom du client : Sit-ab Titre de l'affaire : IT-Fix NOTE TECHNIQUE Calcul du pont thermique ponctuel du rupteur à scellement chimique IT-Fix Auteur: Florian SIMON Date : 27/09/2013 N/Ref : CMDL/FS.2013.42

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

ZONE INDUSTRIELLE BP 70136 49803 TRELAZE CEDEX ENVELOPPE ET REVETEMENTS. Baies et Vitrages A LA DEMANDE DE : SOCREDIS

ZONE INDUSTRIELLE BP 70136 49803 TRELAZE CEDEX ENVELOPPE ET REVETEMENTS. Baies et Vitrages A LA DEMANDE DE : SOCREDIS ENVELOPPE ET REVETEMENTS Baies et Vitrages RPPORT D ETUDE THERMIQUE N BV11-91 CONCERNNT DES MENUISERIES coulissant PVC 75mm SOCREDIS WISIO, intercalaire aluminium, TGI Spacer et SGG Swisspacer V sans bouclier

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ORLEANS VAL DE LOIRE THERMOGRAPHIE AERIENNE - RAPPORT -

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ORLEANS VAL DE LOIRE THERMOGRAPHIE AERIENNE - RAPPORT - COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ORLEANS VAL DE LOIRE THERMOGRAPHIE AERIENNE - RAPPORT - Table des Matières 1 METHODOLOGIE... 4 1.1 Acquisition des données... 4 1.2 Les choix technologiques du LNE pour l acquisition

Plus en détail

ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures

ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures Banque «Agro-Véto» B-MP6 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

TP 4 : Statistique descriptive bidimensionnelle

TP 4 : Statistique descriptive bidimensionnelle UFR des SCIENCES -- Département de mathématiques TP 4 : Statistique descriptive bidimensionnelle A. PHILIPPE Exercice 1 Corrélation La corrélation entre deux variables X et Y mesure le lien linéaire entre

Plus en détail

Surfaces vitrées et RT 2012

Surfaces vitrées et RT 2012 Surfaces vitrées et RT 2012 Comment choisir les caractéristiques des fenêtres en fonction du contexte et pour quelles performances? Jean-Luc Marchand, Délégué Général SNFA Hervé Lamy, Directeur technique

Plus en détail

Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie

Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie CERTIFICATION Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie Coffre de volet roulant intégré à la maçonnerie N d identification : QB 07/A04 Date de mise en application : 01/06/2017

Plus en détail

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES.

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES. RAPPORT «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES 12, rue Jean-Marie David - 35740 Pacé Tél. : 02.22.51.24.30 contact@polenn.com Sarl

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points)

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Simulation : On a simulé la situation sur un tableur. Le graphique ci-dessous indique l évolution de la fréquence de l évènement M «Avoir un garçon et une fille»

Plus en détail

I. Barre métallique isolée thermiquement

I. Barre métallique isolée thermiquement TP N 8 DE THERMO-MECA TRANSFERTS THERMIQUES Les buts du TP sont de : mesurer la conductivité thermique de l aluminium λ mesurer et voir l influence de paramètres sur le coefficient moyen global d échange

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T1.2 : Analyser les plans d une installation Compétence C1.1 : Collecter, identifier, lister, relever des données Thème : S4 : Approche scientifique

Plus en détail

ex: On désire calculer la valeur de la résistance R pour différents couples (U,I).La relation liant ces trois grandeurs étant U = R * I

ex: On désire calculer la valeur de la résistance R pour différents couples (U,I).La relation liant ces trois grandeurs étant U = R * I I PRESENTATION GENERALE: 1 ) fonctionnement de base: * Un fichier Microsoft Excel est appelé un classeur (pouvant contenir plusieurs feuilles). * Une sélection de feuille dans un classeur se fait grâce

Plus en détail

AMCO 1901 : exercices de thermique

AMCO 1901 : exercices de thermique AMCO 1901 : exercices de thermique Matériaux [W/mK],e[m] qt= k. (Tint- Text) [w/m2] Parois k = 1/RT [W/K] Ri, Re, Ra, Rvitrages RT = R [K/W] Bâtiment ks = aj kj Aj + ki li [W/K] Aj. niveau d'isolation

Plus en détail