Nos meilleurs vœux pour 1957 :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nos meilleurs vœux pour 1957 :"

Transcription

1 BULLETIN MUNICIPAL DE SAINT-DENIS Nos meilleurs vœux pour 1957 : UN GOUVERNEMENT DE PAIX QUI SORTE LA FRANCE DE L'IMPASSE... /y...et fasse toujours plus pour l'enfance NOTRE PLUS DOUX ESPOIR Numéro 25 DECEMBRE 1956

2 ^VtWVWwvvvw'w^^* ^ w Lisez attentivement nos pages publicitaires vous y trouverez le fournisseur qualifié que vous cliercliei 'CHICHE PORTICHE, Cité Fabien. EPICERIE.» RODIER LAFEU ILLE, 143, rue Gabrier-Péri {Vélosolex - Lambretta. Articles de Sports.» GLACIERE DE SAINT-DENIS, 139, rue Gabriel-Péri. {Mme THIBAUT (Pommes de terre). 2, r. de l'alouette LAVOKILO, 6, rue des Chaumettes. {BATISSEURS PICARD REUNIS, 26, rue A.-Poullain. (RESTAURANT MICHEL, 42, rue Gabriel-Péri ETABLISSEMENTS KOTZ, 77, rue de Strasbourg. LAVOIR DU LANDY, 65, rue du Landy. OPTIQUE J O A N N Y 87, rue de la République Saint-Denis PHOTO Téléphone : PLAine Facilités de paiement sur demande 1 ta 3 ue?illet-will Paris. 3 ẹ O USIME A GENNEVILLIERS(SEiriE) FOURNISSEUR DE Lft VILLE DE ST DEMIS CINE MA BtTon noulf ft VIBCf CLOTURfS TUYAUX. BORDURES Df TROTTOIR RInien deé cfewiceà (J)ul%Lic6 180, Boulevard Hausmann PARIS ( 8ème) Traitement Evacuation Collecte d'ordures ménagères et déchets divers Installations mécaniques d'abattoirs Dépôt de SAINT-DENIS. TUYAUX ET APPAREILS SANITAIRES CHARPIN Ingénieur A. et M. 414 Avenue du Président Wilson SAINT-DENIS PLA AFFINERIE ST.-DENIS, 7 et 9, rue Haguette. DUPRE F., Serrurier, 123, rue Gabriel-Péri BLANCHISSERIE INDUSTRIELLE, 37 rue A.-Poullain. YVONNE, Fleuriste, 8, rue de Strasbourg. JOUVE, 1, Boulevard Marcel-Sembat. MAILDOR, Papeterie, 4, rue Nay POINDRON Père et Fils, 27, rue Pinel. R. GOEDERT. 10, rue de Dalmas. René DEGUY, 5, rue A.-Walter. ARMEN, 3 rue Gabriel-Péri. DAV1N Photos d'art, 2, Place de la Résistance. COURS P 1 G 1 E R Directrice : Madame P. G. SAULE 26, rue de la Légion-d'Honneur - PLA ENSEIGNEMENT COMMERCIAL COMPLET STENOTYPIE - COUPE - COUTURF 43, Rue Gabriel-Péri et 2, Ru? ces Ursulines 26, rue de la Briche. A. DELERUE Produits chimiques - Insecticides Engrais - Produits d'entretien Place Camille-Fouinat BEAUCHAMP (Seine-et-Oise) Tél. 199 Ris I COMBUSTIBLES 12, Rue des Ursulines, St-DENIS 5 Pieux FRANKI Un spécialiste pour vos fondations^ 54, Rue de Clichy, PARIS-9ëmè< Téléphone TRInité n Gouvernement de Paix qui sorte la France de l'impasse JEUAND du jour au lendemain des Elus muniwm cipaux aprennent qu'aux restrictions de charbon s'ajoutent des restrictions encore beaucoup plus importantes en carburant de tous.genres TU y a de quoi être très inquiets quant aux répercussions sur toute notre population. La gravité d'une telle situation est d'autant plus importante que notre Ville compte près de habitants et de nombreuses Entreprises très diverses où domine "la métallurgie. Ajoutons que St-Denis c'est aussi la Ville la plus grande de la Seine en superficie avec ses hectares ce qui exige l'entretien d'une importante voirie. Le devoir des Elus communistes était, en cette circonstance d'étudier très rapidement les mesures qu'il convenait de prendre. La Municipalité se réunit elle décida d'à-, dresser un questionnaire à différentes catégories d'industriels et de commerçants. Sur 285 questionnaires expédiés il y eut en quelques jours 179 réponses. Muni de cette documentation j'interpellais le Préfet de la Seine à la tribune du Conseil Général le Vendredi 23 Novembre. De leur côté, les Députés communistes du Secteur. Jacques Du- CLOS, Fernand GRENIER, Jean HOUDREMONT, avec l'ensemble des 140 Députés communistes interpellaient le Gouvernement. Les Comités de l'union des Femmes Françaises de St-Denis nous écrivaient pour faire des propositions, cependant que les organisations syndicales de la C.G.T. se mettaient à la disposition des ouvriers de chez NITROLAC, les crémiers frappés par le manque de pétrole. Sans perdre un instant, la Municipalité convoque le Conseil Municipal pour le Lundi 3 Décembre, afin de discuter de trois Questions qui, en vérité a n'en font qu'une : 1 la défense des intérêts de la classe ouvrière ; 2 la défense de l'activité locale et municipale i 3 la défense des intérêts nationaux ; Après une large discussion à laquelle participèrent les représentants de tous les Groupes du Conseil Municipal (sauf le R.P.F. qui était absent), le Conseil décida d'accepter les 17 propositions de la Municipalité communiste que nous publions dans... les pages suivantes de notre Bulletin, avec les votes intervenus. f Nos administrés se réjouiront, comme nous, en constatant que les 2 Elus municipaux Socialistes, BOURGEOIS et DESMEDT, votèrent U fois avec les 19 Conseillers Communistes présents, sur 17 votes qui furent émis. "Avec "le" "Conseiller municipal U.D.S.R., M. DUPONT, il y eut 17 votes communs et 15 avec M. BEAU, Conseiller municipal. MRP. Il ne" faut pas s'étonner si M. Gérard CARTON de GRAMMONT r>'a pas voté comme les aut-es Auguste CILLOT Maire, Conseiller Général de la Seine Membre du Conseil National de la Résistance Elus pour défendre les intérêts de notre Cité, c'est son habitude. Pourquoi une union aussi large fut-elle obtenue dans ces votes? Il en fut ainsi parce que les propositions de la Municipalité étaient justes et pleines du bon sens national qui anime toujours les Communistes dans leurs décisions. Sans doute, les communistes étaient les seuls en tant que Parti, à pouvoir dire qu'ils n'avaient aucune responsabilité dans le déclenchement de l'aventure qui vient de se produire en EGYPTE et qui est la cause du manque de pétrole. Nous savions pour l'avoir dit et écrit au mois d'août dernier que: «La politique de force à l'égard de l'egypte, est contraire à l'intérêt national français elle exigerait de nous de durs sacrifices pour le compte d'ambitions capitalistes cosmopolites». Les faits, malheureusement nous ont donné une fois de plus raison. Les moyens pour sortir la France de l'impasse où le Gouvernement actuel l'a. acculée ont été également examinés par notre Conseil municipal et des propositions concrètes furent votées. Disons en terminant, que nous serions très heureux de recueillir l'avis de nos administrés sur les 17 décisions prises par le Conseil Municipal du 3 Décembre dernier. Que chacun réfléchisse pour agir dans l'union la plus complète, afin de créer les conditions qui permettront au plus tôt de pratiquer une politique nationale conforme aux ; aspirations de la majorité républicaine qui s'est exprimée le 2 janvier dernier. Nous souhaitons de tout cœur que l'année 1957 soit celle de la réalisation de l'unité d'action entre Socialistes et Communistes pour promouvoir, avec d'autres républicains et démocrates, un Gouvernement qui sortira la France de l'impasse et donnera satisfaction aux revendications des ouvriers, des paysans, des travailleurs, des fonctionnaires, de toutes les petites gens, un gouvernement qui aura le souci des valeurs intellectuelles, un gouvernede Paix et de Liberté. Avec ce gouvernement de Paix, il v aura enfin, des crédits pour toutes les œuvres de vie et particulièrement pour : construire les logements qui nous sont demandés par les mal-logés, les 3 groupes scolaires et le Lycée, qui s'imposent d'urgence pour nos enfants, les Centres d'apprentissage et la Salle des Sports pour notre jeunesse, le Centre hospitalier pour nos malades et la constitution d'un véritable Fonds National Vieillesse tant attendu par nos Vieilles Mamans et Vieux Papas A l'occasion de la nouvelle année ce sont les meilleurs vœux que la Municipalité communiste de Saint-Denis puisse présenter à tous ses administres. A csfôé oôfjix peut: 1957 :. 3)a â&nfreut; dané Leè f&^ené avec un q.&ii&etinewien.t de ^aix à L'iwiag-e de La majadté lépmica-'une qui s'eàt exp-tlinnée Le 2 ÇanaLec

3 REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLEPUNT-DENIS Extrait des Délibérations du Conseil Municipal de Saint-Denis, SéarM^ Décembre 1956 {article 56 de la loi du 5 Avril 1884) Résolution adoptée à la suite des restrictions des prodnitf troliers e * de charbon et leurs conséquences LIBERTE EGALITE FRATERNITE Le Conseil Municipal déclara : CE N'EST PAS AU PEUPLE DE PAYERtADDITION DE LA GUERRE EN EGYPTE LE CONSEIL, Sur l'exposé de Monsieur Auguste GILLOT. Maire, Considérant que ce n'est pas à la classe ouvrière, au peuple, aux petites gens, APPELLE la population à s'unir pour que soient satisfaites: ONT VOTE I. LES REVENDICATIONS IMMEDIATES 1. Tout travailleur ou travailleuse perdant une partie de son salaire ou la totalité, doit toucher de son patron une indemnité compensatrice égale à la perte subie et les licenciements doivent être interdits. 2. Prendre des mesures concrètes et énergiques contre la spéculation, le marché noir, la hausse des prix, l'inflation, tout en exigeant que les salaires, les traitements, retraites, pensions et allocations familiales soient rajustés immédiatement au même pourcentage que l'augmentation du coût de la vie. 3. Attribution en Janvier 1957 du 13ème mois d'allocations familiales, selon le vœu adopté à l'unanimité par le Conseil Municipal au cours de sa séance du 14 Novembre Les loyers ne doivent subir aucune augmentation et toute expulsion doit être interdite pendant l'hiver. 5. Les écoles, crèches, hôpitaux, piscines, H.L.M., doivent être approvisionnés en priorité dans la limite de leurs besoins, ce qui veut dire également qu'il faut une attribution prioritaire d'essence aux transports de ravitaillement ainsi qu'aux entreprises construisant des logements et des écoles. 6. Des quantités suffisantes de charbon domestique aux prix antérieurs, doivent être distribués aux foyers des travailleurs par l'intermédiaire des charbonniers de quartier, ainsi que des boulets ordinaires pour les Vieux travailleurs. 7. Aucun boulanger ne doit manquer de carburant pour fabriquer le pain et chaque médecin doit obtenir assez d'essence pour être à même de pouvoir se déplacer pour soigner ses malades de jour et de nuit. L'industrie doit être pourvue en mazout, gas-oil, fuel et charbon. 8. La Ville de St-Denis demande à l'etat de la rembourser des dépenses qui vont résulter de l'augmentation des prix et des pertes de recettes provenant de la diminution de l'activité économique pour que son budget puisse satisfaire les besoins pressants de la population. LE CONSEIL DECIDE, D'adresser ces revendications immédiates à Monsieur le Préfet de la Seine, ainsi qu'aux Présidents des différents groupes du Conseil Général de la Seine ; De DEMANDER aux députés du secteur de soutenir ces revendications immédiates à la tribune de l'assemblée Nationale et d'appeler les autres députés à se prononcer en leur faveur. POUR Communistes.. S.F.I.O M.R.P U.D.S.R Communistes S.F.I.O M.R.P U.D.S.R UNANIMITE Communistes U.D.S.R 1 Communistes U.D.S.R 1 UNANIMITE Communistes U.D.S.R 1 Communistes U.D.S.R 1 Communistes U.D.S.R 1 CONTRE de payer l'addition ABSTENTIONS M. Carton de Grammoii M. Carton de Grammoil M. Carton de Gra; imoill M. Carton de Gratumoil M. Carton de Grammii M. Carton de Gra: IIMII M. Curton de Grc ai' LW 179 OUHTIONNMilEV HECWS EN MM ME i'f REMQTISfENT DE LU FflCOW MI1MNTE: Boulangeries 48 Métallurgie 37 Produits alimentaires (viande, boissons en gros, conserves) Produits fabriqués diver s 24 Entreprises de maçonnerie (couverture-plomberie, chauffage centtral et travaux publics) Produits d'entretien, peinture et vitrerie, quincaillerie 7 Produits chimiques 8 Cuirs et peaux 1 Blanchisseries, laveries, lavage de chiffons 3 Produits pharmaceutiques... 2 Installations électriques 5 Stations-service vente de voit... Transports camionnage Clinique Administrations, Banques... Agence immobilière Commerces divers (alimentation, confection, articles de sports, meumes) de «erre en Egypte, II. POUR SORTIR LA FRANCE DE L'IMPASSE D'un point de vue plus général et pour sortir la France [le l'impasse où elle se trouve acculée, Le Conseil Municipal de St-Denis, Demande aux députés de se prononcer sans plus at lendre : a) Pour la réouverture immédiate des mines de charbon fériées en France en application du plan Schuman. b) Pour faire jaillir du sol de France, et pour le compte exclusif Tu pays, toutes les richeses pétrolières qu'il contient, particulière lent dans la région Sud-Ouest. c) Pour développer les recherches de pétrole et de gaz de Lacq, In dotant de moyens financiers suffisants les géologues, ingénieurs t techniciens français. d) Pour rechercher des débouchés vers le pays de l'est, avec qui es! possible de commercer à bien meilleur marché qu'avec les capitalistes américains. e) Pour le retrait immédiat des troupes se trouvant en Egypte Et pour une solution négociée de l'affaire du canal de Suez selon les (écisions de l'o.n.u. f) Pour le cessez-le-feu en Algérie et l'ouverture de négocia- Ions (confirmant les vœux antérieurs du Conseil municipal en date les 30 mars, 27 Avril et 14 novembre 1956). g) Pour obtenir la réunion des cinq gouvernements (U.S.A [rance, Angleterre, U.R.S.S., Inde) approuvée par le Conseil municipal 14 novembre dernier. h) Pour la mise en œuvre d'une politique de désarmement et e poix telle qu'elle a été exprimée, le 2 Janvier 1956, par le suffrage Universel. a Pour extrait conforme : St-Denis, le 4 Décembre La Municipalité : MM. BARRON, TREMEL, PESANCIER, Mme PERSELLO, MM. BENHAMOU, DIDIOT^ AUDO, SOUCHEYRE, Adjoints. POUR ONT Communistes S.F.I.O... 2 U.D.S.R... 1 Communistes S.F.I.O... 2 M.R.P I U.D.S.R... 1 Communistes S.F.I.O... 2 U.D.S.R... 1 Communistes U.D.S.R... 1 Communistes M.R.P I U.D.S.R... 1 Communistes S.F.I.O.. 2 U.D.S.R... 1 Communistes U.D.S.R... 1 Communistes S.F.I.O.. 2 J.D.S.R... I VOTE: CONTRE ABSTENTIONS MM. Bourgeois et Desmedt MM. Bourgeois et Desmedt MM. Bourgeois et Desmedt M.R.P. (M. Beau).. 1 M.R.P. (M. Beau).. 1 Le Maire, Conseiller général de la Seine, A. GILLOT Membre du Conseil National de la Résistance. 5

4 AU SERVICE DE L'ENFANCE Des crédits pour l'école laïque. La crise générale de renseignement français a ses répercussions à Saint-Denis W 'HERITAGE scolaire reçu de la Municipalté ^ P.P.F. à la Libération, n'était guère brillant. Les écoles de Saint-Denis dans leur ensemble, étaient vétustés. Elles avaient été construites pour la plupart, aux alentours de Depuis, peu d'aménagement. La guerre, l'occupation ennemie et la trahison des élus locaux avaient singulièrement aggravé la situation. La situation dans les écoles en Août Hormis les écoles Marville et D. Casanova, construites dans de nouveaux quartiers, les difficultés d'effectifs avaient été résolues par des expédients : Par exemple : classes dans les cours (comme aux écoles 241, Avenue Wilson, Marcel- Sembat, Pleyel) ; dans les préaux (comme les écolos Boucheries, Anatole-France, Félix-Faure, etc.) dans des mansardes (école Jules-Guesde) et l'école du 120, Avenue Wilson fut détruite par le bombardement d'avril A la Libération, 36 classes fonctionnaient ainsi. L'entretien était quasi inexistant : l'école Corbillon, construite en 1854, dut être évacuée parce que dangeureuse ; les escaliers des écoles Marcel-Sembat furent étayés, la toiture des écoles Félix-Faure s'affaissait, etc., l'école E. Connoy, peinte dernièrement, ne l'avait pas été depuis L'évolution des programmes d'étude n'avait pas connu de répercussion à Saint-Denis ; à la Libération il n'existait ni classe d'enseignement ménager, ni classe de travail manuel, ni classe de perfectionnement, pas de classe de science, ni de dessin. Pas de service d'assistante sociale, pas de centre d'hygiène scolaire. Au TOUTES ASSURANCES GARANTIE IMMEDIATE Marquais et Plaisance 12, rue de la République - Sr-DENIS (Seine) P LA Y laqe industriel Carrosserie automobile Ml MIL'EL CILLER Maison fondée en , rue de la Briche PLA ,n«e cune école n'avait de terrain de sport. Une seule avait des douches. Des cours complémentaires généraux et cornmerciaux existaient mais aucun établissement d'enseignement secondaire, ni d enseignement technique. Pas de Centre d'apprentissage. Le mobilier vétusté et inadapté aux enfants n'avait pas été renouvelé depuis la fondatioi des écoles. Le matériel d'enseignement était, dans l'ensemble, insuffisant et vieilli. A cette situation déjà critique, d'autres problèmes se sont ajoutés depuis la Liberation. Les effectifs scolaires augmentent de plus en plus La population qlobale de la Ville s'est accrue. TABATON et VIAL Grossiste 191, Rue du Temple, PARIS-3 0 Archives JOUETS MENAGE Fournisseurs pour détaillants et collectivités Notre plus doux espoir par Maurice SOUCHEYRE Maire-adjoint. Délégué à l'enseignement,so '>e s A S de 'Se 0r bill t on~f, L'après-guerre a vu un accroissement de la natalité. La densité de la population s'est modifiée dans les différents quartiers : de façon générale, las quartiers industriels ont vu leur population s alléger au profit de Saint-Denis-Centre. De nouveaux quartiers se sont formés avec les Cités neuves construites sans école correspondante. D'autres Cités sont en cours, ou sur le point d être commencées également sans certitude que les écoles nécessaires seront construites simultanément. Tout ceci crée un grave problème de locaux. TABLEAU DES EFFECTIFS : Janvier M. GODET Géomètre Expert D.P.L.G. 14, rue Aubcrt, SAINT-DENIS Téléphone : PLAine Lundi et jeudi matin ou sur rendez-vous ne FLEURS NATURELLES GERBES. CORBEILLES - COURONNES RAYMONDE Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Au 1er Octobre 1956 plus de La politigue réactionnaire pratiquée depuis 1947 (date de l'éviction des ministres communistes du gouvernement) et dont les lois antilaïques sont un élément, a entraîné des difficultés accrues insurmontables pour les Communes tant pour rattraper le retard accumulé dans le passé que pour faire face aux nouveaux problèmes posés dans l'immédiat. Le plan d'équipement de la Municipalité n'a pu être réalisé à la cadence nécessaire. Le manque de crédits a freiné la construction scolaire obliqeant, faute de locaux suffisants, à ouvrir de nouvelles classes provisoires (30 à Saint-Denis depuis la Libération, ce qui porte le total à 66). Llnstabilité du personnel enseignant Le manque de crédits entraînant une déqradation de la carrière enseignante, en a détourné la jeunesse, d'où la crise grave de recrutement d'un personnel qualifié. C'est ainsi que cette année, 1/5 du personnel enseiqnant de St-Denis était composé de suppléants. Le même manque de crédits empêchant la Municipalité de loqer le personnel enseiqnant, les mauvais locaux de certaines écoles amènent les instituteurs à ne pas se fixer à Saint-Denis. 1/3 des maîtres et des directions quitte Saint-Denis cette année. C'est à ces difficultés que la Municipalité s'efforce de faire face dans la limite de ses moyens. Il lui est impossible de les surmonter par ses seules forces. Si la solution définitive ne peut que s'inscrire dans une politique nationale de restauration de l'ecole laïque et de l'université française, du moins lutte-t-elle pour en limiter les funestes effets. FLEURS 15, Place Victor-Hugo (en tace Mairie) Tél. : PLAine Assureur Conseil 20, rue des Boucheries SAINT-DENIS PLA Agent général de LA PRESERVATRICE 6

5 II. - Comment s'est effectuée a rentrée des classes 1956 La rentrée ne s'est pas déroulée dans des conditions normales. Les locaux provisoires ont encore été multipliées, solution de fortune utilisée pour qu'aucun enfant ne soit sans classe. Les entraves administratives et financières, le contrôle intempestif des pouvoirs de tutelle, expliquent cette situation. Le manque de main-d'œuvre est la conséquence de la mobilisation des jeunes en Algérie. L'occupation de Chypre et la querre d'egypte aggravent cette crise. La pénurie de pétrole risque d'entraîner l'arrêt complet des chantiers. La rentrée des classes au 120. A. Wilson avec notre camarade A. GILLOT Quant aux Maîtres, les postes d'instituteurs créés à la rentrée, l'ont été sur la base de un Maître pour 40 enfants, au mépris du chiffre souhaitable de 25 élèves par classe. La Municipalité s'est efforcée de créer les meilleures conditions matérielles possibles. Durant les vacances elle a fait procéder aux petits travaux d'entretien ainsi qu'au grand nettoyaqe des écoles. 164 millions de travaux de réfection auront été effectués cette année.. Il a été livré pour plus de 17 millions de cahiers, livres et fournitures. Du mobilier neuf, du matériel d'enseignement, ont été achetés pour une somme globale de 22 millions. Cette année, le réseau d'enseignement ménager sera étendu à plusieurs écoles de filles. Les cours de travail manuel commenceront dans un premier Centre. Les réductions de cantines, les attributions de vestiaires, des secours d'études ont été attribués aux familles les plus touchées par la politique de bas salaires et de hausse des prix, La situation par école. Voici un aperçu de la situation pour le g tau fie ée&laite, 120, o4aenue QPiléon : GARÇONS : Le dossier de reconstruction est actuellement en Préfecture. Un instituteur supplémentaire a été nommé. FILLES : L'école a été inaugurée en Mai Une institutrice supplémentaire a été nommée. Henri BARRON, Maire-adjoint, entouré des enfants de la Maternelle A. Diez MATERNELLE : Une classe supplémentaire est en construction, ainsi que de grands travaux d'agrandissement des fenêtres. Les travaux n'ont pas été achevés en octobre. Toutefois, les mesures de sécurité sont prises pour isoler les locaux en réfection. Une classe supplémentaire est ouverte. Qt&upe éealaite 2U1, caoenue c lbiléùti i MATERNELLE : Un local sera aménagé en cantine, afin de libérer le préau de l'école maternelle pour la rentrée. Ajoutons que ce groupe scolaire, en très mauvais état, doit être remis à neuf. Un projet est à l' étude par la Municipalité. Çtaupe éeolaite =4.-Çfitanee-Hibétation. FILLES : Une classe supplémentaire a été ouverte. MATERNELLE : Un projet d'agrandissement de la Maternelle actuellement à l'étude sera soumis au Conseil Municipal. Les travaux de reconstruction des batteries des W.C. du groupe sont en finition. Çcanpe éealaite Oftlateel-cSembai.«FILLES : La réfection complète de l'école, qui prévoit d'ailleurs divers travaux de sécurité, la suppression de locaux provisoires et une remise en état générale, a commencé cet été. Les escaliers, étayés par sécurité, ont été abattus et reconstruits. Les travaux se poursuivront en cours d'année, les mesures de sécurité étant prises. <5oale ômile Cannou. ; Cette école a été entièrement remise à neuf l'année écoulée. Une annexe fonctionne à l'école de garçons rue des Boucheries où la réfection des peintures a été conmencée durant les vacances. Çta.upe 6c6.la.ite Œùuc^etieé -. Les travaux de reconstruction des batteries des W.C. se poursuivent. Seule <J)aul J2.ana.eoin. : Un crédit de 3 millions est affecté à l'amélioration de l'école. Les travaux commenceront ultérieurement. Les enfants du 120 peuvent traverser l'avenue Wilson en toute traquillité. Des feux tricolores ayant été installés Qzoupe <^étix-qiaute. La réfection complète et la reconstruction partielle de ces écoles, qui sont parmi les plus anciennes de St-Denis, se poursuivent. L'école de filles restera tranférée à Diez encore quelques mois. Après quoi, l'école de filles reviendra à F.-Faure et l'école de qarçons sera, à son tour, transférée pour finition du groupe. Çtûupe éealaite Gûtàillon - fontaine.- FILLES : Une institutrice supplémentaire a été nommée ainsi qu'un professeur de cours complémentaires. Grâce à St-DeiMS ÏFOÎd, 77, rue de la République, PLA vous pouvez avoir chez - vous votre véritable p f g Q Q f 0 votre machine à laver JJEIMIMX. A partir de fr. par mois A. DlIBRAC 417, Avenue Wilson St-DENIS (Seine) PAVAGES - ROUTES - EGOUTS VOIES FERREES SABLAGE, METALLISATION CALORISATION et LAGE a chaud et à froid Remise en état de mobilier métallique et en bois L'.I.P.U.M. 30, Rue de la Briche Avenue des Moulins Gémeaux ST-DENIS PLA Quincaillerie Industrielle Bâtiment Chauffage - Appareils Ménagers Gaz Butane - Livraison à domicile H. POUILLON & Cie 225, Avenue du Président-Wilson LA PLAINE SAINT-DENIS

6 2 classes nouvelles sont ouvertes à l'annexe rue de Corbillon. La surélévation de l'école a commencé cet été. Les travaux se poursuivent, les dispositions de sécurité étant prises. Qtaupe éealaite Çuleé-Çueéde 3 institutrices et instituteurs supplémentaires ont été nommés. Une annexe du groupe est aménagée rue du Corbillon. Ce groupe scolaire surchargé fait l'objet d'une étude. Un dossier de réfection complète sera soumis au Conseil municipal. Ajoutons que la multiplicité des locaux provisoires et des annexes prouve combien il Q taupe cfcalaite Çdanielle-Gaêancea MATERNELLE : Un dossier qui prévoit la reconstruction de l'école maternelle devenue trop petite, a été approuvé par le Conseil Municipal. Ce dossier prévoit également l'agrandissement des écoles filles et garçons, ceci afin de faire face aux augmentations d'effectifs dues aux nouvelles cités construites près de l'école. Il faut signaler gu'un groupe complet : le groupe «Irène loliot-curie» a également été prévu entre Marville et D.-Casanova. Ce groupe recevra les enfants des nouvelles Cités. L'adjudication a eu lieu en Juillet. Les travaux commenceront avant la fin de l'année. Gt*u.t>e Sccilaite Qfllatfrille MATERNELLE : La réfection des terrasses a été terminée pendant les vacances. De plus, 12 millions ont été réservés pour la réfection intérieure du groupe scolaire. Les travaux commenceront ultérieurement., - Une politique municipale de défense laïque Un programme de construction au service de l'enfance Défense effective de l'école laïque ; Dans le programme qu'elle présenta au corps électoral en 1953, la Municipalité promettait en matière scolaire : Liaison permanente avec le personnel enseignant et défense de ses revendications ; Modernisation progressive des groupes existants ; Reconstruction de l'école de filles, 120, Avenue Wilson ; Construction du groupe scolaire Diez ; André Construction Cité Fabien (1ère tranche du groupe scolaire école maternelle) ; Etude pour la construction d'un groupe scolaire quartier Centre ; Construction de Centres d'apprentissage féminin et masculin sur les terrains acquis par la Ville à cet effet ; Construction par l'etat d'un Etablissement de second degré sur les terrains acquis par la Ville à cet effet ; Continuer à veiller à la fréquentation scolaire ; Extension des classes pour enfants reretardés et cours d'adultes. Ces petits enfants attendent impatiemment leur inscription au 120, Av. Wilson est urgent de construire un nouveau groupe scolaire dans le centre. Les démarches de la Municipalité pour obtenir à l'amiable les terrains Boulevard Marcel-Sembat n'ont malheureusement pas encore abouti par l'opposition de la Congrégation de la Compassion, quant au prix des terrains. êcale QSflatetnelle Çfabien L'accroissement des effectifs à amené la suppression des classes primaires de cette école qui deviendra uniquement école maternelle. ôcale Oïue a4ug.uéle- ( J)aullain. 5 nouvelles classes ont été construites. Il y a désormais deux écoles : une pour les garçons (entrée R. Berne); une pour les filles (entrée rue Auguste- Poullain). Une Direction a été nommée dans l'école. 5 postes d'instituteurs ont été créés. Les travaux de finition se poursuivent. Par ailleurs, les démarches pour la construction d'un groupe scolaire pour les Cités Fabien et Pierre Semard, près du stade ont abouti. L'adjudication a eu lieu le 11 juillet Les travaux commenceront avant la fin de l'année. Les classes provisoires rue Auguste-Poullain y seront par la suite transférées. 10 Près de repas sont servis chaque jour dans nos cantines scolaires Centte d'apptenliééwe La dernière tranche de réfection des toitures du Centre d'apprentissage a été effectuée durant les vacances. TOUS TRAVAUX D'IMPRESSION pour LES PARTICULIERS LES SOCIÉTÉS LE COMMERCE L'INDUSTRIE ET LA PUBLICITÉ R. LECERF IMPRIMEUR I, Rue Blanqui SAINT-DENIS Tél. PLAine Depuis trois années, la Municipalité s'est efforcée de réaliser ce programme. Aucune grande bataille pour la restauration de la laïcité ou la défense du personnel enseignant ne l'a vue inactive. Les vœux soumis au Conseil Municipal en témoignent ainsi Saint - Denis Ameublement 29 et 31, rue Gabriel-Péri (Place de la Résistance) Tél. : PLA LE SPECIALISTE DES MEUBLES DE CUISINE INSTALLATION MODERNE PAR ELEMENTS FACILITES DE PAIEMENT Livraison gratuite à domicile Nous acceptons les bons de la Semeuse Ets Rigraiii <3lis> 127, Av. Victor Hugo c4u.ket»illie té FLA /2ég.umeé Ace A que la présence permanente de la Municipalité au Cartel d'action Laïque local. Le Budget communal consacre près de 18% à l'enseignement permettant la gratuité de la quasi totalité des fournitures et livres, l'achat de mobilier, de matériel d'enseignemem, le fi- Qftladame, vous vous habillerez bien vous habillerez vos enfants Cfaez Qiïladame 93, Rue de la République ST-DENIS PRIX MODERES Tôles d'acier SOCIETE DES ACIERS ET TUBES o SPECIAUX o AmT.f. 150, Av. du Président Wilson LA PLAINE ST-DENIS PLA AGENT OFFICIEL : CREDIT Pharmacie A. MARCENM ANALYSES - ORDONNANCES HOMEOPATHIE Cité Langevin St-Denis Fournisseur R.A.T.P. F.M.S. COLLECTIVITES

7 nancêment des récompenses, voyages, de Noël, jeux, etc. arbres La modernisation de l'école Emile-Connoy est terminée, celle des groupes Marcel-Sembat, Félix-Faure, Fontaine, Corbillon, est en cours, celle des groupes 241, Av. Wilson, 120, Avenue Wilson, Jules-Guesde, est à l'étude. L'école maternelle Fabien a été inaugurée à Pâques L'école de filles, 120, avenue Wilson a été inaugurée en Mai Le groupe scolaire André Diez a été inauguré en Décembre La procédure d'acquisition de terrains pour un groupe scolaire central est en cours depuis De plus, 3 opérations non prévues : agrandissements du groupe Danielle-Casanova, cons- Partie du Bu à l'ense CHAPITRE XX.. Supplément- communal obligatoire (Fersonnel) Indemnité spéciale allouée au personnel enseignant Indemnité diverses facultatives au personnel enseignant et au personnel communal. Traitements et indemnités des instituteurs remplaçants communaux. - Décharge de Icasses des directeurs et directrices... Traitements et indemnités des concierges et du personnel de service des écoles publiques Indemnités des professeurs chargés des cours professionnels Contingent dû au département pour le paiement des traitements des.professeurs d'enseignements spéciaux 15 7OO.0Î 3 8O0.( C K 35.4OO.0Î 3 OOO.O 43.24O.0i truction de groupes neufs, Pierre-Semard (à la Cité Fabien) et Irène Joliot-Curie (quartier Bel- Air) sont en préparation. La construction de Centres d'apprentissage devrait commencer dans l'immédiat, sauf nouveaux atermoiements de l'administration qui retarde le début des travaux depuis un an. La construction du Lycée a reçu un premier financement et le début des travaux est prévu pour Le Gouvernement, en proie aux difficultés financières que crée la guerre d'algérie et d'egypte, vient de bloquer les 700 millions votés pour cette opération (dont 400 millions pour 1957). L'étude de Collèges techniques, masculin et féminin, non prévus au programme municipal est en cours. Ainsi, le programme municipal sera non seulement appliqué, mais dépassé. 'Concessionnaire RENAULT; 30, Boulevard Jules-Guesde - PLA SAINT-DENIS TOTAL CHAPITRE XXI. Entretien des écoles publiques Matériel d'entretien scolaire Mobilier scolaire Chauffage et éclairage des établissements scolaires Entretien des installations électriques force et lumière des bâtiments scolaires Fournitures, livres classiques, imprimés des écoles et matériel d'enseignement ! ! 1.3OO.0 3.OO0.C : : : ET9 MOTOWORT LAMBRETTA PALOMA FOLLIS Equipements - Accessoires - Réparations SPECIALISTE DU VETEMENT DE CUIR 20, Rue Gabriel-Péri SAINT-DENIS C.P. Paris R.C. Seine 55 A PLA Annexe Pri<4* hvom 36, Rue Auguste-Poullain - PLA ATELIERS - STATIONS www» - SERVICE PIECES RENAULT D'ORIGINE FAMELA Prêt à porter et sur mesures Fourrures Hommes et Dames - Garçonnets et Fillettes 107, Rue Gabriel-Péri - St-DENIS - PLA 36-34' La complexité des circuits électroniques n» spécialistes hautement qualifiés et, de plus, équipés poste de télévision, s'adresser à un magasin de la la marque, et qui puisse vous montrer ses moyens i après-vente», avec ses moyens, ses méthodes. Or, depuis le printemps dernier, s'est oui; conditions. De plus, ses techniciens procèdent au roi reconnu «bon à livrer». Lé client, en choisissant son télévise sut d'avoir un téléviseur «sans histoire», donnant sonore. M. COUANON nous a fait visiter ses insft Sembat, près de la Porte de Paris, où nous pouvons en fonctionnement, avec son atelier de réparations 1 voir son stand d'exposition dans les Halles du m» postes. Il nous a fait voir aussi son vaste atelier de est en ce moment en train d'équiper, car n'oubsiez à laver et les réfigérateurs des meilleures marques. Télé - Radio Service Electro - Ménager PLAine L. CO Fauteuils cuir Canapé lit Avant de prendre une décision!! Rendez visite au fabricant 11, Rue de la Charronnerie - St-DENIS La Maison se charge de toutes réparations

8 IV. - Le programme scolaire municipal et la réforme Beaucoup restera malgré cela à faire. Tous les groupes anciens non cités sont à moderniser. Les projets de l'enseignement professionnel technique et secondaire sont une première étape, mais dont les effectifs, déjà insuffisants pour les Centres d'apprentissaqe, risquent de le devenir rapidement quant au reste, par suite du développement de la Ville. La construction de la 2ème tranche du Centre Aéré de Mériel doit être faite pour obtenir les écoles de plein air décidées. Enfin, le vaste programme du logement pose le problème de la construction des groupes scolaires correspondants. Le réseau de classes d'enseignements spéciaux, des classes de rattrapage, l'équipement sportif scolaire doit être complété. L'extension de l'enseignement des cours d'adultes et cours professionnels également. Ainsi que la suite du renouvellement du mobilier et du matériel scolaire. L'aide aux familles défavorisées devrait être accrue, notamment par la gratuité absolument totale de tous les besoins scolaires. Ceci ne pourrait être atteint que par un nouvel accroissement des dépenses communales, chose impossible dans la situation financière actuelle des communes et compte-tenu des charges qu'elles doivent assurer dans d'autres secteurs de la vie de la Cité. C'est pourquoi nous di- I sons : l'etat doit payer toutes les dépenses sco- Uaires. i. Et cette simple énumération ne tient compte que des besoins locaux sur la base de l'organisation actuelle. Mais la Municipalité souhaite étendre encore son programme dans le cadre d'une réfor- Des jeux divers sont à la disposition des enfants des écoles maternelles. Deux aspects de l'ecole Maternelle Fabien me démocratique de l'enseignement. Elle soutien et défend le projet de réforme présenté par le groupe communiste à l'assemblée Nationale. Un tel projet nécessiterait un accroissement important du budget de l'education Nationale (1/6 du budget). Une classe de l'école primaire André Diez Il verrait la construction massive de locaux scolaires. Il assurerait une gratuité réelle de l'enseignement à tous le3 degrés. Il psrmettrctil la scolarisation des territoires de l'union Française. la prolcn galion immédiate de la scolarité à 16 ans, puis, par palier jusqu'à 18 ans ; il développerait l'enseignement post-sco laire ; accroîtrait le nombre des écoles maternelles ; abaisserait le s effectifs à 25 élèves par classe ; les enfants inadaptés ou retardés seraient admis dans des classes spéciales en nombre suffisant. Le projet de réforme amènerait une plus grande unité du système scolaire. Il abaisserait les barrières et les cloissonnements entre les divers enseignements. Il permettrait l'accès des enfants de travailleurs, selon leurs moyens, à l'enseignement professionnel ou technique, à l'enseignement secondaire ou supérieur.. Il organiserait une véritable orientation professionelle plutôt qu'une sélection. De plus, ce projet énonce une série de préoccupations pédagogiques, demande en particulier que la primauté absolue soit donnée à la ccnnaissance de la langue nationale. De donner à l'enseignement un contenu laïque, c'esi-à-dire véridique et scientifique imprégné de l'esprit humaniste et de l'amour de la Paix. C'est un tel programme que la Municipalité de Sa'.nt-Denls voudrait, en ce qui la concerne, pouvoir mettre en œuvre pour le plus grand bien de l'enfance et de la Jeunesse de Saint- Denis. A la Maternelle Fabien Revêtements Y II A IF tm COURS D'ECOLES - CHAUSSÉES - TROTTOIRS 14 bis, Rue Lacaze - PARIS - POR Créations et Techniques 129, Avenue Paul-Vaillant-Couturier GENTILLY ~~ (Seine) Etudes, Agencements et Réalisations de tous projets pour Collectivités Publiques ou Privées Lycées - Ecoles Maternelles - Dispensaires - Crèches et Jardins d'enfants Nombreuses références Paris, Province F/ 14

9 V. - Pour une Politique de grandeur nationale, de des aïques efense de ionysiens. a Culture et de la Paix, union et action La surélévation de l'ecole Fontaine Quels que soient ses efforts, une Municipalité ne peut réaliser qu'à la mesure de ses moyens. Mais la crise de l'enseignement en France est parfaitement surmontable. Sté EXPRESS CHAUFFAGE Réparation rapide de tous chauffe-eau et chauffebains à gaz 41, 43, Bd Richard-Lenoir, PARIS (11 ) Roquette FOURNISSEUR DE LA MAIRIE DE SAINT-DENIS La solution aux problèmes les plus brûlants est contenue dans le programme du Cartel National d'action Laïque, approuvé par la majojorité des députés siégeant actuellement à l'assemblée Nationale.. Un gouvernement s'appuyant sur cette majorité peut en assurer l'application dans le cadre d'une politique de gauche, de progrès sccial et de Paix. La réfection de l'ecole Félix-Faure (filles) Toute autre politique implique la recherche des voix de la droite et en rend le gouvernement prisonnier. Elle engloutit d'énormes sommes dans les guerres coloniales dont la guerre d'algérie, l'affaire de Suez, sont les aspects actuels. Elle rend impossible un redressement de la situation scolaire, l'augmentation du budget de l'education Nationale, la construction de classes, la revalorisation de la fonction enseignante et une véritable réforme démocratique de l'enseignement. Compagnie Générale de Chauffage à Distance 14, rue Roquépine - PARIS (VIII) Téléphone : ANJou CHAUFFAGE INDUSTRIEL CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE URBAIN ORMATIC Machine à reports, résout le problème des copies multiples et des carbones multiples. Ni encre, ni lenteur, ni panne. DEVELOP Electrocopie instantanée, supprime les recopiages coûteux et douteux. En 55 secondes, il dédouble tout sur votre bureau en plein jour. Exclusivités et Garantie :. GROG & Cie S A. 37, Avenue Georqes-V - PARIS (8 e ) BALzac : (12 lignes) Elle immobilise la jeunesse sous les armes, privant l'école de maîtres et les chantiers scolaires de bras. Elle prive les écoles du mazout nécessaire au chauffage. Elle empêche la restauration de la laïcité, abandonnée en échange des voix de la droite. Elle maintient les lois antilaïques qui tendent à faire passer la jeunesse et l'enfance sous la coupe des milieux cléricaux réactionnaires. Elle refuse aux communes l'aide financière indispensable pour la réalisation de leurs programmes d'équipement scolaire, les constructions scolaires devant passer à l'entière charge de l'etat. Elle les oblige à se cantonner dans de;; améliorations désespérémment lentes et insuffisantes. Elle perpétue le système des expédients, des locaux provisoires, des classes surchargées, des écoles vétustés et inadaptées à l'enseignement moderne. Mais les enseignants, les parents, les élèves, tous les amis de l'école laïque, savent que cette politique de régression et d'obscurantisme est celle des milieux réactionnaires craignant de voir se terminer leur règne. C'est la politique de la bourgeoisie décadente, qui se sent dépassée par les moyens de production modernes et veut freiner son essor, l'essor de la culture, et de la science qui témoignent contre elle. Les enseignants, les parents, les élèves, tous les amis de l'ecole laïque, savent que les élections du 2 janvier ont porté à l'assemblée Nationale une majorité de gauche qui a promis de restaurer l'école laïque et l'université française. Ils s'uniront et agiront pour que le Gouvernement s'appuie sur cette majorité, pour assurer le respect des libertés communales, la réforme des finances locales, la restauration de la laïcité par l'abrogation des lois antilaïques Marie-Barangé. Le vote de crédits massifs pour l'education Nationale. Le vote d'une réforme démocratique de l'enseignement. L'adoption du rapport Cartier et l'applicaticndu programme du Cartel National d'action Laïque. Les Dionysiennes et les Dionysiens agissent dans ce sens avec la Municipalité Communiste de St-Denis contribuant efficacement à l'application du programme scolaire municipal. Un aspect du Noël 1955 des enfants nécessiteux Fnr P. GianaoïN Constructeurs d'appareils d'éclairage P.G.F. Incandescence, Fluorescence 38, rue du Landy, Aubervilliers FLA (Seine) 16

10 L'accouchement à travers les âges et l'accouchement sans douleur par la méthode psycho-prophylactique" A U cours de la Réception organisée à l'occasion de l'entrée en fonctions du nouveau Médecin Chef à la Maternité Danielle-Casanova, M. le Docteur Jean-Pierre GUILLAUMIN, à la suite du départ en retraite de M. le Docteur PERETTI DELIA ROCCA, M. Auguste GILLOT, Maire de Saint-Denis, Président de la Commission Administrative de l'hôpital, donna le bilan après deux ans d'application de la Méthode Fsycho-Prophylactique d'accouchement sans douleur à la Maternité «Danielle Casanova»....Fabien à l'âge de 5 mois Qu'il a l'air heureux de vivre!... En voici quelques extraits : Qu'elle est heureuse cette maman d'avoir pu mettre au monde, dans la joie, son fils Fabien... Samedi 19 Janvier, à 14 heures 30 n&llà aaéiéteiet: tûuteé et t&ué à à la Mairie de Saint-Denis inauguration de cette GRANDE EXPOSITION En présence des membres du Corps Médical et du DOCTEUR LAMAZE, Médecin accoucheur qui introduisit cette méthode scientifique en France. Cette magnifique exposition qui durera jusqu'au 3 Février est organisée 18 par l'union DES FEMMES FRANÇAISES DE SAINT-DENIS avec le patronage du CONSEIL MUNICIPAL. -ENTREE GRATUITE. De 600 inscriptions pour l'accouchement sans douleur il y a un an, nous avons atteint au 30 Novembre e chiffre de oit 1536 de plué. les accouchements totaux du 1er Novembre 1953 au 1er Novembre 1954, étaient de Au 1er Novembre 1955 ils étaient de Au 1er Novembre 1956, ils atteignaient éoit une augmentation de 33,18 peut cent PJtonUITS ALIMENTAIRES «ECONOMICA» 90 rue Damrcmont, PARIS (18«) - Tél. : MONt et 92 Agent de fabriques, spécialité de fournitures aux collectivités CONSULTEZ-NOUS DEMANDEZ NOTRE TARIF Quincaillerie «A LA CLÉ D'OR» Ets GENEVRIER Place de la Caserne - SAINT-DENIS - PLA La Maiosn du chauffage et de l'équipement ménager FACILITES DE PAIEMENT Dans l'année 1955, nous avons enregistré 446 accouchements sans douleur et du 1er Novembre 1955 au 1er Novembre éoit.- 76,45 paut cent Ainsi, la courbe est toujours ascendante. Il en est de même, d'ailleurs, pour les consultations prénatales ' En 1954, chiffres toujours au 1er novembre En Au 1er Novembre Soit une augmentation de 50,78 paut cent Les Enrobés Rockeliant Tribitamés Stockables à long terme (Triple enrobage au bitume par procédé spécial) 59, rue des Chevrins - GENNEVILLIERS Tél. : GREsillons 62-68

11 ÇRè&iéi&n da La Hiéla êiectêicala Nous croyons utile d'informer nos odministrés que la période de révision électorale est ouverte depuis l e 1er Décembre. Les inscriptions seront reçues en Mairie jusqu'au 10 Janvier 1957 inclus et les radiations opérées pendant la même période. Entre le 16 Janvier 1957 et le 4 Février 1957 inclus, pourront seulement être formulées toutes réclamations visant, soit à l'inscription, soit à la radiatisn d'un électeur. Nous recommandons instamment aux éle:teurs de s'assurer au cours de la première période et le plus tôt possib'e, s'ils figurent bien sur la liste électorale, en se présentant à la Mairie, rez-de-chaussée, Bureau des Affaires Générales et Administratives. Il est insidpensable notamment, que les personnes appartenant aux catégories suivantes, se fassent inscrire sur la liste électorale. à partit du I e * ^àcembza 1") Personnes ayant changé de domicile ou de résidence au cours de l'année 1956 ; 2 ) personnes qui, jusqu'à présent, ont négligé de se faire inscrire ; 3 ) personnes âgées de 21 ans accomplis avant le 1er Avril L'attention des intéressés est spécialement attirée sur le fait que l'inscription est obligatoire, par application des dispositions de l'article 4 de la loi du 9 Mai Pièces à produire pour la demande d'inscription : 1 JUSTIFICATION de ('IDENTITE : Fiche individuelle, livret de famille, extrait ou bulletin de naissance, passeport en règle, carte d'identité, livret de fa., mille des parents ; le cas échéant, l'ancienne carte d'é_ lecteur ou le livret militaire pour les hommes. 2 JUSTIFICATION du DOMICILE ou de la RESIDENCE : Les deux dernières quittances de loyer ou, à défaut, toutes autres pièces pouvant justifier, oit du domicile réel, soit des 6 moi s s d e résidence exigés par la Isi. La Mairie est ouverte tous les jours de 8 heures 30 à midi et de 13 heures 30 à 18 heures (sauf les dimanches et jours fériés). D'autre part, en ce qui concerne le s inscriptions seulement, l'annexe de la Mairie 120, avenue Wilson, est ouverte tous les jours, sauf le dimanche, de 8 heures 30 à midi. Passé admise. le 4 février 1957 aucune réclamation ne sera MONUMENT AUX MORTS des guerres W E 31 octobre 1955, était constitué à Saint- Denis, un Comité d'érection des Monuments aux Morts des guerres , Son but est, en accord avec la Municipalité, d'ériger dans notre Ville un monument qui perpétuera la mémoire des fils,de Sf-Denis morts au cours des deux dernières guerres. U nous faut regretter que nous en possédions pas encore un tél Monument, et que son existence est espérée, par tous les Anciens Combattants des deux guerres, mais également par les veuves, par les or^ helins, par tous ceux qui ont perdu un être cher au cours de ces années douloureuses. est com- Le Bureau du Comité d'érection posé de : Président d'honneur : M. Auguste GILLOT. Maire de Saint-Denis, Conseiller général. Président : M. JUMEAU, Conseiller Municipal. Vice-Présidents : MM. DUBRAC, CHARRUE. Secrétaire Général : M. DIDIOT, Mai re-adjoint. Secrétaires : MM. LEDOUX, DUPONT,Con sellier Mur. : - cipal. Trésorier : M. PARRUITE. Trésorier Adjoint : M, COQUILLE. Archiviste : M. MISLANGE. Comité de Monument aux Morts victimes des guerres et Siège : Mairie de St-Denis. - C.C.P. Paris Nord -Seine Auto BEDEL et Cie FOURNITURES GENERALES POUR AUTOMOBILES ET INDUSTRIE S.K.F. - Fulmen - Ferodo - Equipement électrique - Freins Lockheed - Bendix - Rectification de tambours de freins Chaînes - Transmissions 4 et 6, Bd Marcel-Sembat, Saint-Denis PLAINE et MllllfA ÇA G - Rt ' E DE SABI.ONVILLE. fi J ««PARIS XVIIe G AL MOBILIER SCOLAIRE EN TUBE D'ACIER. CTII,. B0 'S ET MATIERES PLASTIQUES PLASTiLUX CHAISES et TABLES de CUISINE TOUT POUR L'ENTRETIEN PLAine Cottrez 89, rue Gabriel-Péri AU VIEUX CHENE Camille PICARD et Fils 81-83, rue Gabriel-Péri Saint-Denis 20 COUVERTURES - COUVRE-PIEDS Cadeaux de Fin d'année 1 Des extincteurs toujours prêts à fonctionner. Une formule location économique et sûre. 126, Rue du Landy ST-OUEN CLI FOURNEAUX R. R O R GUE S4INT-DENIS ORGANISATION ET FABRICATION DE GRANDES CUISINES COLLECTIVES 53-55, Bd Félix-Faure, Saint-Denis PLA ELECTRICITE - FROID - CHAUFFAGE RADIO-TELEVISION-PHOTO CINEMA Etablissements 27, Rue de la République RONAT Angle des 4-Rues PLA SAINT-DENIS SPECIALITE D'OUTILLAGES POUR MARAICHERS Maréchalerie Q Marcel DALMAI 13, rue Aubert SAINT-DENIS PLA Entreprise Générale de Peinture Georges ELIEZ et Fils Maison fondée en , rue Gabriel-Péri, ST-DENIS PLAINE Marbrerie Funéraire cj'6. Qfflauàett 47, Rue de Strasbourg, ST-DENIS Téléphone PLA Caveaux, - Monuments - Fleurs Ce Bulletin est placé sous régie à Le Gérant : Auguste GILLOT Imp. Soler et Cie, Aulnay-sous-Bois A. (iarbarini csig^naliàatiûn uzkaitie. 48, à 54 Rue du Mans COURBEVOIE HALL AUX LINOS 111, rue Gabriel-Péri SAINT-DENIS PLA UNI IMPRIME Devis Pose rapide INCRUSTE Entr. Gén. d'installations ELECTR. Installations complètes et entretien d'usines. Eclairage public et routier JEAN PRUNEVIEILLE 16-4, 20 et 22, rue des Ursulines, SI Denis Devis sur demande PLA NTER PPE/XE PUBLICITE COUVERTURE - PLOMBERIE CHAUFFAGE - ELECTRICITE DROUETS et Cie Ingénieur des Arts et Manufactures 17, Rue du Pont-aux-Choux PARIS (3 e ) Archives Société des Etablissements DESBRUERES Forage à façon 50 et 56 ter. Rue Bonnevide Saint-Denis Tél. PLAine COUVERTURE PLOMBERIE CHAUFFAGE Georges LEFEVRE 20, rue Brassât CHA , Rue de Chateaudun, Paris (9') Téléph. LAM COLOMBES Prix modérés

12 INSTALLATIONS ELECTRIQUES N R ôt& QjjLetiti 161, Avenue Gambetta MATERIELS MEDICAUX ET DENTAIRES PARIS MEN CARROSSERIE AUTOMOBILE SELLERIE PEINTURE R. UCHLINGER 9, rue Riant - Saint-Denis PLA Spécialiste du cintrage à froid de tous profilés Pour toutes vos peintures... SOCIETE DES PEINTURES ASTRAL CELLUCO 94, rue Edouard-Vaillant LEVALLOIS. - Tél. PER Créations de parcs Jardins Terrains de sports Fournisseurs de la Vile d e Saint-Denis Ets Marcel Villette 36, Rue Louis Calmel Getvnevilliers Téléphone : GREsil.ons Pour tous vos imprimés adressez-vous Imprimerie SOLER et Cie AULNAY-sous-BOIS _ AVI à COUVERTURE PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES EAU, CHAUFFAGE CENTRAL, GAZ Entreprise André C AMI VET Entreprise agréée du Gaz de France et des Administrations 19, rue Poussin PARIS 16 AUTeuil BONNETERIE CONFECTION MU 84, rue de la République, 84 SAINT - Tél. : PLAine LOPIN DENIS PARFUMERIE MAROQUINERIE KREOER 14, 67, Rue de la République SAINT-DENIS Remise Familles Nombreuses Entreprise PAUMELLE S Cie 23, Rue Château-Landon PARIS Téléphone : NOR Fondations sur pieux COMPAGNIE GENERALE DE SCIERIE ET MENUISERIE 17, rue de la Briche Saint-Denis PLA Détail PARQUET Demi-gros Tous choix Toutes laigeurs : CHENE - HETRE - PIN - SAPIN ENGHIEN LUMIERE 24, boulevard d'ormesson ENGHIEN-Ies-BAINS Fournitures générales pour l'électricité Tél. : EPICERIE EN GROS F0LL1ET S GUfBARD 129 bis, rue G.-Péri PLA LES PEINTURES DE St-DENIS Ets Thomasset 4, Place du Square De Geyter, 4 Peintures - Papiers Peints - Laques Vernis - Siccatif - Brosserie Toutes fournitures pour peintres SAINT-DENIS- PLA Au Lit Parfait visitez notre Exposition Permanente DE MEUBLES Cuisines laques, Tables tube formica PRIX SANS CONCURRENCE 107, Rue GabrrelPéri - St-Denis Livraison gratuite - Facilités de paiement Location de Pèse- bébé Fourniture - Réparation de tous instruments de Pesage EtsDUTHION et Cie (BALANCIER REGIONAL) - 112, Rue Gabriel-Péri Tél. PLA ST-DENIS Chaudronnerie TOLERIE INDUSTRIELLE SAGNELONGE Frères 39, rue de la Briche Tél. : PLAine Ets R. DOLIN Pneus - Poids lourds Tourisme - Rechapages Réparations - Occasions 35, boulevard Carnot et 18,rue de la Charronnerie ST-DENIS Pla 'Charbons M. LEROY Mazout! I et 5, Boulevard Anatole-France SAINT-DENIS ï Téléphone: PLAine" 17^r9 ~èr A U BON ACCUEIL 54, rue de la République, 54 SAINT-DENIS TOUT CE VOUS CHERCHEZ EN TISSUS ISOIT POUR VOUS HABILLER, SOIT ÎPOUR EMBELLIRVOTRE INTERIEUR, Comparez ses prix et ses Qualités ETABLISSEMENTS Jules GAILLARD 81, Faubourg St-Denis PARIS t Téléphone PRO J> Matériel ae cuisine pour collectivités TOUT POUR CHAUFFAGE RACCORDS LE Robinetterie générale CENTRAL TUBES EAU et VAPEUR 26, Rue Gaston-Philippe Saint-Dénis PLAine «LES PLASTIQUES DE SAINT-DENIS Etablissements R. DROESSAERT Rue J.-Génovesi ^SAINT-DENIS PLA ADCLO Menuiseries Huisseries métalliques métalliques Blocs portes >Sté des Ets Adrien Claude J17 bis, bd. de Levallois prolongé \ LEVALLOIS (Seine) Per LANCEURS de DEMARREURS POUR AUTOMOBILES ÉCURIE et Cie l 4, avenue des Moulins Gémeaux SAINT-DENIS PLA GARAGE MODERNE 24, Boulevard Carnot SAINT-DENIS PLA Concessionnaire exclusif PANHARD» Oxygène pur - Acétylène dissous Hydrogène - Air comprimé Carbure de calcium - Propane Ets «OXCOM» 3, rue Paul Laforgue LA PLAINE SAINT-DENIS Téléph. : PLAINE It TOUT CE QUI CONCERNE LA SOUDURE AUTOGENE MAÇONNERIE Béton armé GENERALE Fumisterie Baptiste GALETTI 6, Sentier du Fort-de-î'Est ou Sentier Joseph-Baum SAINT-DENIS PLAine Ets SEGUIN et Fils BRASSEURS 16. rue Gabriel-Péri. SAINT-DENIS PLAine FABRIQUE DE BACHES Ets R. SIESBYE?2-74 avenue du Président-Wilson PLAINE St-DENIS NORD Ets Georget Fils 43, RUE PINEL, SAINT-DENIS Fabrique de vernis, peintures, encres d'imprimerie, émaux gras, cellulosiques, synthétiques. Tél. : PLAine et MIROITERIE VITRERIE R. Lagoutte 8, rue Mayran - Paris TRU les repassages ris NI et lavages coûteux avec le VOILE RHOVYL En vente : Société I.C.A.M. 1 1 bis, rue des Ursulines SAINT-DENIS PLA ELECTRICITE AUTO-MOBILE HENRI LASALLE Station-Service L AVALETTE DININ FIRVOX 6, rue Bonnevidc SAINT-DENIS Tél. : PLAine GRANDE BOUCHERIE MAISONNEUVE La meilleure viande de St-Denis i Service restaurants et collectivités* 92, rue G.-Péri - SAINT-DENISJ Téléphone : PLA Bourdeau-Gueudelot! EMBOUTISSAGE DE TOLES de 3 mm. et plus FONDS EMBOUTIS disponibles en magasin 116, rue de Landy, Plaine-St-Denis ] (Seine) Tél. : PLAine Siège social : Paris, 77, r. de ia Plaine' (20 ) - Tél.: DIDerot (4 lig.,,' Stê <S17ILUX ECLAIRAGE Rampes et Plafonniers FLUORESCENCE INCANDESCENCE S 16, rue du Buisson St-Louis 1 PARIS-X" NROD 90-42* PANNEAUX ï PUBLICITAIREsl CALICOTS \ ATELIER % BERGOIN 1, R. Lcuis-P. Fleury, ST-DENIS % Téléphone PLAINE 22-65, "MORTIS" détruit* RATS, SOURIS TAUPES CAFARDS, PUNAISES,! MITES, LIMAICS.etc. 13, Av. Gabriel-Péri \ Montreuil-sous-Bois ] Ets Vve H. FAUCOMPRÊ VERRES A VITRES < DROGUERIE! «Fournitures générales peur \ peintres «i 21, Boulevard Marcel-Sembat, 21" SAINT-DENIS PLA " COULEURS PAPIERS PEINTS - BEAUX-ARTSj MIMN IWGB 98, rue G.-Péri (Pl. de la Caserne)) SAINT-DENIS PLA 02-62Î i» 23

13 SOCIETE AUXILIAIRE DES DISTRIBUTIONS D'EAU PARIS Téléphone : ELYsées = S.A.D.E. z=ee SOCIETE ANONYME AU CAPITAL' DE de francs Siège Social : 28, rue de la Baume PARIS Reg. du Oom. No Seine Entreprise générale d'adduction d'eau et d'assainissement BANLIEUE DE PARIS, 16 succursales ARRAS (Ste-Catherme-Lez), 34 b's. rue Nationale CARCASSONNE 23. av.p.-curie p:ol. CHERBOURG. 9. rue Louis XVI Recherches d'eau Forages - Puits Captages Filtration et stérilisation des eaux Usines élevafoires Réservoirs Canalisations de tous systèmes Plomberie Appareils publics Services d'incendie Compteurs : Vente, Location, Entretien Egouts Installations sanitaires Epuration des eaux usées Canalisations pour Hydrocarbures, Gaz et tous Fluides ORGANISATION, ENTRETIEN ET EXPLOITATION DE SERVICES D'EAU ETUDES PROJETS SUCCURSALES DIJON, 6, rue Fyot-de-la-Marche LILLE (St-Adré-Lez) 8, r. de la Gare LYON, 42. chem. St-Gervais (70 MARSEILLE, 28 boulevard d'arias NEVERS, 11. rue des Perriè-es PERPIGNAN, 18, rue Paul-rtoumer TIENNES (M.-et-M.), pl. le l'eglise RENNES, 11, rue Alexand e-duval ROUEN 29. rue d'emendravilie TOULON, 17. avenue Mïrceau TOUT pour le JARDIN E. BOUSSUGE et Fils 118, rue Gabriel-Péri, SAINT-DENIS PLA STACIA Tôlerie Industrielle 70, rue Bonnevide - SAINT-DENIS Téléphone : PLAine Entreprise de Maçonnerie JOLY et Cie CANALISATION CIMENT ARME 90, Av. Paul-Vaillont-Couturier SAINT-DENIS Tél. PLAINE SPCI Société de Produits Chimiques Industriels 43, Rue Cristino-Garcia LA PLAINE St-DENIS Téléph. : PLAINE (8 lignes) PRODUITS JOHNSON pour PARQUETS, LINOS, MEUBLES, AUTOS, etc.. Fabriqués à St-DENIS par la JOHNSON FRANÇAISE MURISSERIE DE L'ILE-SAINT-GERMAIN 141, Avenue de Verdun ISSY-LES-MOULINEAUX MIC BANANES EN GROS.. Livraison à domicile * CABINET D'ESTHETIQUE «POUR VOUS» * Beauté du corp 0 et du visage - Massage - Maquillage Traitement de la cellulite, remnoursement par la Sécurité Sociale - Bains de sudation. 38, Boulevard Julcs-Gucsdes, SAINT-DENTS - PLA Pompes Funèbres Générales Concessionaire du service de la Ville de Saint-Denis 9, PLACE VICTOR HUGO - PLAine OI-80 Conditions particulières aux assurés sociaux et mutualistes

DOSSIER D'ACCUEIL PERISCOLAIRE 2015-2016 INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS

DOSSIER D'ACCUEIL PERISCOLAIRE 2015-2016 INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS DOSSIER D'ACCUEIL PERISCOLAIRE 2015-2016 INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS NOTE EXPLICATIVE Madame, Monsieur, Ce dossier regroupe les renseignements dont le service Jeunesse a besoin : Les renseignements enfant/famille,

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES PUBLIQUES.

SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES PUBLIQUES. CHAPITRE 2 SURVEILLANCE DES ELEVES FICHE-TEXTES II-1 SURVEILLANCE DES ELEVES Circulaire n o 97-178 du 18 septembre 1997 NOR : MENE9702204C SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES

Plus en détail

Le présent contrat est conclu pour une durée indéterminée, entre : D une part,

Le présent contrat est conclu pour une durée indéterminée, entre : D une part, L Etablissement est conventionné au titre de l A. P. L. en application de l article L 353-13 du Code de la Construction et de l Habitation portant sur les logements foyers visés par l article L 151-2 du

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE JM Préavis n 17 24 juillet 2001 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d'investissement de fr. 680'000.- pour l'agrandissement

Plus en détail

Travailleurs de la métallurgie du bâtiment

Travailleurs de la métallurgie du bâtiment Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs Rue des Chaudronniers 16 - case postale 3287-1211 Genève 3 Tél: 022.818.03.00 Fax: 022.818.03.99 Internet : sit@sit-syndicat.ch www.sit-syndicat.ch

Plus en détail

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES A: Mairie Monsieur Tène Jacques 31470 SAINT LYS Saint Lys, Le 15 juin 2015 Objet : Collège et Cosec Copie à : Mme Louit Catherine et au collège. Monsieur le Maire, Le Cosec (Complexe sportif evolutif couvert)

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

OUI, ou D UNe AIDE. D UN SOUTIeN SOMMES. IL PeUT ARRiVER QUE L ON AiT BeSOIN NOUS LÀ POUR ÇA! RENCONTRONS-NOUS! Centre Intercommunal d Action Sociale

OUI, ou D UNe AIDE. D UN SOUTIeN SOMMES. IL PeUT ARRiVER QUE L ON AiT BeSOIN NOUS LÀ POUR ÇA! RENCONTRONS-NOUS! Centre Intercommunal d Action Sociale OUI, IL PeUT ARRiVER QUE L ON AiT BeSOIN D UN SOUTIeN ou D UNe AIDE NOUS SOMMES LÀ POUR ÇA! RENCONTRONS-NOUS! Centre Intercommunal d Action Sociale www.aunis-sud.fr/cias LE Centre Intercommunal d Action

Plus en détail

COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 FEVRIER 2011

COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 FEVRIER 2011 République Française Région Provence-Alpes-Côte d'azur Département du Var - Arrondissement de Draguignan Mairie de Bagnols-en-Forêt AFFICHE LE 9 MARS 2011 COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2008 A 20H30 EN MAIRIE

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2008 A 20H30 EN MAIRIE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2008 A 20H30 EN MAIRIE Le Conseil Municipal se réunit en séance ordinaire sous la présidence du Maire, Rémi REGNAULT. Le Conseil Municipal

Plus en détail

REUNION DU JEUDI 12 NOVEMBRE 2009 ORDRE DU JOUR

REUNION DU JEUDI 12 NOVEMBRE 2009 ORDRE DU JOUR REUNION DU JEUDI 12 NOVEMBRE 2009 L an deux mil neuf, le cinq novembre, convocation du Conseil Municipal adressée individuellement à chaque conseiller pour une réunion ordinaire qui aura lieu à la Mairie

Plus en détail

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine Maurice Schwob, fondateur de 100.000 Chemises Exposition présentée du 1 er mars au 13 avril 2014 Musée de la Chemiserie et de l Elégance masculine ARGENTON-SUR-CREUSE (INDRE) Communiqué de presse A l'occasion

Plus en détail

OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2

OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2 CONSEIL MUNICIPAL 22 DECEMBRE 2006 OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2 Monsieur AUMON, Premier Maire-Adjoint chargé des Finances et des Affaires Générales, expose : Conformément

Plus en détail

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif.

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté i 13 décembre 1963. N 40 SÉNAT 1 " SESSION ORDINAIRE DE 1963-1964 PROJET DE LOI portant réorganisation du Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE Page 1 ACT.EXTRACTIVES,MATERIAUX CONST.,ENERGIE,EAU,RECUP 0811Z EXTRACTION DE PIERRES ORNEMENTALES ET DE CONSTRUCTION, DE CALCAIRE INDUSTRIEL, DE GYPSE, DE CRAIE 1ET D'ARDOISE 0 2363Z FABRICATION DE BÉTON

Plus en détail

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 1 VILLE DE SAINTE FOY-LÈS-LYON ---------- Secrétariat Général ---------- BI/NC COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 Le conseil municipal, sous la présidence du Maire,

Plus en détail

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ;

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ; Arrêté du secrétaire d'etat auprès du ministre chargé de l'aménagement du territoire, de l'environnement, de l'urbanisme et de l'habitat, chargé de l'habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes 56, place du Coudert 63116 BEAUREGARD L EVEQUE Tel : 04-73-68-02-83 Fax : 04-73-68-00-30 Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Site internet : www.ehpad-gautier.com 1 PRESENTATION

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 novembre 2013

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 novembre 2013 Département du Puy de Dôme République Française PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 novembre 2013 L an deux mille treize Le 22 novembre à 20 h 30 Le conseil municipal de la commune de St Clément de

Plus en détail

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE...

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Académie :. Etablissement : ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Conformément à l'article 27 du code des marchés publics, ces marchés sont classés par catégories homogènes ou

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de conseillers : En exercice : 15 COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL Le 30 JUIN 2014 Le Conseil Municipal légalement convoqué s'est réuni en session ordinaire sous la présidence de Madame LEVRARD Françoise

Plus en détail

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010 Le 26 août 2011 France-Laure Sulon Directrice de la Communication Tél. 02 33 81 60 00 Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Irène Martin-Houlgatte Chargée de communication Poste 1226 martin-houlgatte.irene@cg61.fr

Plus en détail

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Réseau des Acteurs de Prévention 2014 L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS «Le Document Unique» Annexe 2 Liste des filières/services Service Prévention des Risques Professionnels 183, Chemin du Mas

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014 Commune de MONSOLS N 2014/04 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014 Absents excusés : Christine DARÇON (pouvoir à M Thévenon R), Thierry JAFFRE (pouvoir à M Jacquet F). La séance

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE COMPTE RENDU Nbre de conseillers : 23 Réunion du : 30 juin 2014 Nbre de présents : 22 Convocation du : 23 juin 2014 Nbre de

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Rue de Louvain 44-1000 Bruxelles tél. : 02/548. 62. 58 Statistique des permis de bâtir Modèle II Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Dans ces bâtiments,

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 22 AVRIL 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 22 AVRIL 2015 Commune de VARENNES-JARCY DATE DE CONVOCATION : 17 AVRIL 2015 DATE D AFFICHAGE 28 AVRIL 2015 NOMBRE DE CONSEILLERS EN EXERCICE : 19 PRESENTS : 14 VOTANTS : 19 DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 22 AVRIL

Plus en détail

Travail-Repos-Congés (art. 15, 16, 17 et 18 du Statut National).

Travail-Repos-Congés (art. 15, 16, 17 et 18 du Statut National). ELECTRICITE DE FRANCE GAZ DE FRANCE DIRECTION DU PERSONNEL Manuel Pratique : 313-314-321 Suite Pers. 84,96,109,194, modifiée par Pers. 150, 281 30 avril 1947 Objet : Travail-Repos-Congés (art. 15, 16,

Plus en détail

Statuts de la Banque Cantonale du Valais

Statuts de la Banque Cantonale du Valais Statuts de la Banque Cantonale du Valais Edition No 4 du 5 avril 00 La confiance rapproche Chapitre premier Raison sociale, nature juridique, siège et but Article RAISON SOCIALE - DURÉE Instituée par la

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Rue de Louvain 44-1000 Bruxelles tél. : 02/548. 62. 58 Statistique des permis de bâtir Modèle II Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Dans ces bâtiments,

Plus en détail

SOIT d une PREPARATION dans le cadre de la formation professionnelle continue, destinée à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ;

SOIT d une PREPARATION dans le cadre de la formation professionnelle continue, destinée à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ; P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E MINISTERE DE L EDUCATION, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS, chargé de la vie associative et de la politique de la ville DIRECTION DES ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN L'admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 1 PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 La séance est ouverte à 9 h12 heures, présidée par Madame Liliane BOUDIA, Adjointe au Maire et, qui fait l'appel nominal

Plus en détail

LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE

LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE ANNEE 2013/2014 Œ Anglais Œ Arts Plastiques Œ Danse Œ Echecs Œ Natation Œ Théâtre ASSOCIATION SPORTIVE ET CULTURELLE 16, rue Basfroi 75011 PARIS : 06.09.41.90.64 :

Plus en détail

SÉANCE DU 19 MAI 2014

SÉANCE DU 19 MAI 2014 Convocation du 13 mai 2014 Commune de Biville (Manche) SÉANCE DU 19 MAI 2014 Le dix-neuf mai deux mil quatorze à vingt heures et trente minutes, les membres du Conseil Municipal de la commune de BIVILLE,

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère Seyssins Intitulé : Commune de Seyssins Dates extrêmes : an X-1969 Importance matérielle : 0,70 ml, 16 articles Niveau de description : dossier Notice historique : La commune de Montrigaud et Roux-de-Commiers

Plus en détail

Vos droits et vos démarches si vous êtes un mineur étranger

Vos droits et vos démarches si vous êtes un mineur étranger Collectif de soutien des exilés du X éme arrondissement de Paris Tél. : 06 31 53 28 89 exiles10@rezo.net www.exiles10.org Vos droits et vos démarches si vous êtes un mineur étranger Qui est mineur? En

Plus en détail

P R E A V I S No 69. Réfection de la dalle sur la Mèbre entre la rue de Lausanne et la rue de la Mèbre (2 ème étape)

P R E A V I S No 69. Réfection de la dalle sur la Mèbre entre la rue de Lausanne et la rue de la Mèbre (2 ème étape) P R E A V I S No 69 Réfection de la dalle sur la Mèbre entre la rue de Lausanne et la rue de la Mèbre (2 ème étape) Renens, le 16 janvier 2006 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président,

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. L établissement, représenté par Monsieur PEREZ Jean-Pierre, Président du Conseil d Administration, d une part,

CONTRAT DE SEJOUR. L établissement, représenté par Monsieur PEREZ Jean-Pierre, Président du Conseil d Administration, d une part, Résidence LA ROSELIERE Centre Communal d Action Sociale Rue des Lavoirs BP 17 34350 VENDRES 04.67.32.68.90 04.67.32.68.91 CONTRAT DE SEJOUR Le présent contrat est conclu : ENTRE L établissement, représenté

Plus en détail

Nomenclature Economique du Budget de l Etat. 0 : Dépenses non ventilées

Nomenclature Economique du Budget de l Etat. 0 : Dépenses non ventilées Nomenclature Economique du Budget de l Etat 0 Dépenses non_ventilées 1 Frais de personnel 2 Impôts et taxes 3 Biens de consommation 4 Services 5 Subventions d'exploitation et transferts courants 6 Frais

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004 MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 11/2004 Bâtiment des Esserts Aménagement de locaux au Centre Technique Communal Demande de crédit de construction AU CONSEIL COMMUNAL D'ECUBLENS/VD Monsieur le Président,

Plus en détail

Date de la convocation du Conseil : 29 janvier 2009. Nombre de Conseillers Municipaux en exercice : 19

Date de la convocation du Conseil : 29 janvier 2009. Nombre de Conseillers Municipaux en exercice : 19 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009 L an deux mille neuf, le mercredi 4 du mois de février à 18h30, le conseil municipal de la commune de La Roquebrussanne, régulièrement

Plus en détail

Conseil d Ecole du 3 novembre 2015

Conseil d Ecole du 3 novembre 2015 Ecole Hoche 84, bd Hoche 22000 Saint-Brieuc Conseil d Ecole du 3 novembre 2015 Présents au Conseil : Les enseignants : Mmes LE MOAL, CHATTARD, BROUSSET, OLLIVIER, NOBLET, et BRIENS, directrice Les parents

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

COMPTE-RENDU SOMMAIRE de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2003 à 20 h 30 **********

COMPTE-RENDU SOMMAIRE de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2003 à 20 h 30 ********** COMPTE-RENDU SOMMAIRE de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2003 à 20 h 30 ********** Présents : M. Albert LARROUSSET, Maire ; MM. Pierre AIZPURUA, Patrick LISTRE, Jean- François LARRE, Gilles

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 28 AVRIL 2013. Ouverture de la séance à 9h50

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 28 AVRIL 2013. Ouverture de la séance à 9h50 COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 28 AVRIL 2013 Ouverture de la séance à 9h50 MOT DE LA PRESIDENTE : Remerciements à toutes les personnes présentes BILAN FINANCIER 2012 RECETTES ADHESIONS 3400,00

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle I Bâtiments

Plus en détail

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier 99 99 99 998 999 nombre d entreprises 9 8 99 8 9 9 Le secteur artisanal

Plus en détail

2. Présentation du FC Béroche-Gorgier

2. Présentation du FC Béroche-Gorgier COMMUNE DE GORGIER RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT LA DEMANDE DE CREDIT DE Fr. 495'000.- POUR LA CONSTRUCTION DE VESTIAIRES "EN SERAIZE" A L'USAGE DU "FC BÉROCHE-GORGIER" Madame

Plus en détail

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin.

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Statuts La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Nom et siège 1. La Fédération romande des consommateurs (FRC) est une association à but non lucratif au sens des articles

Plus en détail

de l'organisation des Nations Unies

de l'organisation des Nations Unies TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 477 Affaire No 507 : ISHIKAWA Contre : Le Secrétaire général de l'organisation des Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit: M. Roger

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

CHAPITRE I Conditions pour l`accès aux études dans les établissements d`enseignement du système national en Roumanie

CHAPITRE I Conditions pour l`accès aux études dans les établissements d`enseignement du système national en Roumanie Méthodologie concernant l`accès aux études et la scolarité des citoyens étrangers ressortissants d`états non U.E. dans le système d`enseignement public ou privé agrée en Roumanie CHAPITRE I Conditions

Plus en détail

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Arrêté du ministre de l'équipement et du transport n 210-05 du 13 hija 1425 (24 janvier 2005) modifiant et complétant le tableau annexé au décret n 2-94-223

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 134/75 ANNEXE XII LISTE DES ACTIVITÉS VISÉES À L'ARTICLE 1 er, PARAGRAPHE 2, POINT b) ( 1 ) 45 Construction Cette division comprend: la construction de bâtiments et d'ouvrages neufs, la restauration

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 ETAIENT PRESENTS : M.GUILLON, M.PIRONON, M. MAROL, M. MOULHAUD, M. CHEMINAT, M me BELETTE, M me TREVIS, M. CHARPIN, M me CALCHÉRA, M. VAURE, M me AUDENOT,

Plus en détail

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON DÉPARTEMENT DE MEURTHE- ET- MOSELLE A R R O N D I S S E M E N T D E L U N É V I L L E C A N T O N D E C I R E Y - S U R - V E Z O U Z E COMPTE RENDU DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat 446. LOI sur les activités culturelles (LAC) du 9 septembre 978 (état: 0.0.006) LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat décrète Chapitre I But, généralités

Plus en détail

MODÈLE DE STATUTS. d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901

MODÈLE DE STATUTS. d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 MODÈLE DE STATUTS d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 La loi du 1 er juillet 1901 laisse aux associations une grande liberté dans la rédaction

Plus en détail

L'entretien préalable prévu par l'article L.272-45 du code des juridictions financières a eu lieu le 17 mars 2003 avec l'ordonnateur.

L'entretien préalable prévu par l'article L.272-45 du code des juridictions financières a eu lieu le 17 mars 2003 avec l'ordonnateur. Dans le cadre de son programme, la chambre territoriale des comptes de Polynésie française a jugé les comptes et examiné la gestion du Lycée Professionnel d'uturoa à partir de l'exercice 1996 en application

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

FOYER DE PERSONNES AGEES «LA ROSERAIE» CONVENTION D OCCUPATION D UN ENSEMBLE DE LOGEMENTS SITUES DANS LES ETAGES SUPERIEURS DU BATIMENT

FOYER DE PERSONNES AGEES «LA ROSERAIE» CONVENTION D OCCUPATION D UN ENSEMBLE DE LOGEMENTS SITUES DANS LES ETAGES SUPERIEURS DU BATIMENT 1/6 FOYER DE PERSONNES AGEES «LA ROSERAIE» CONVENTION D OCCUPATION D UN ENSEMBLE DE LOGEMENTS SITUES DANS LES ETAGES SUPERIEURS DU BATIMENT ENTRE : Le Centre Communal d Action Sociale CCAS de DEVILLE LES

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 52/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 240'000.00 TTC POUR LA REFECTION DES TOILETTES ET DES DOUCHES DE LA PISCINE COMMUNALE DU PARC DES SPORTS Patrimoine

Plus en détail

BOAMP BULLETIN OFFICIEL DES ANNONCES DES MARCHÉS PUBLICS AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

BOAMP BULLETIN OFFICIEL DES ANNONCES DES MARCHÉS PUBLICS AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Page 1 BOAMP BULLETIN OFFICIEL DES ANNONCES DES MARCHÉS PUBLICS AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Département sous lequel votre annonce intégrale sera publiée au B.O.A.M.P. : 013 Marché public de FOURNITURES

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION LA MARMITE

STATUTS DE L'ASSOCIATION LA MARMITE Fédération Nationale Ref D 34 des Foyers Ruraux STATUTS DE L'ASSOCIATION LA MARMITE I. BUT ET COMPOSITION DE L 'ASSOCIATION Article 1 L'Association dite LA MARMITE de Saint Maurice Lès Châteauneuf, fondée

Plus en détail

JULES VERNE LES FRAIS DE SCOLARITE DE L'ANNEE 2014-2015

JULES VERNE LES FRAIS DE SCOLARITE DE L'ANNEE 2014-2015 ECOLE FRANCAISE ET INTERNATIONALE JULES VERNE LES FRAIS DE SCOLARITE DE L'ANNEE 2014-2015 CRECHE ET MATERNELLE Frais d'inscription 5.000 Thaï Baht Ces frais sont a régler avant admission, et ne sont pas

Plus en détail

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées)

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) Loi sur le traitement du personnel de la scolarité obligatoire (y c. école enfantine) et de l enseignement secondaire du

Plus en détail

Décret n 2000/692/PM du 13 Septembre 2000 fixant les modalités d'exercice du droit à la santé du fonctionnaire

Décret n 2000/692/PM du 13 Septembre 2000 fixant les modalités d'exercice du droit à la santé du fonctionnaire Décret n 2000/692/PM du 13 Septembre 2000 fixant les modalités d'exercice du droit à la santé du fonctionnaire Catégorie : Décret Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution ; Vu le décret

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS AFFICHE DE LA FERIA DE BÉZIERS 2012

RÈGLEMENT DU CONCOURS AFFICHE DE LA FERIA DE BÉZIERS 2012 VILLE DE BEZIERS SERVICE CULTUREL RÈGLEMENT DU CONCOURS AFFICHE DE LA FERIA DE BÉZIERS 2012 Article 1 : Objet du concours Description du projet La ville de Béziers organise un concours portant sur la réalisation

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE TIR. 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR

FEDERATION FRANCAISE DE TIR. 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR FEDERATION FRANCAISE DE TIR 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR Type Loi 1901 - Sans but lucratif mis en conformité avec les dispositions de la loi du 16 juillet 1984 Adoptés par

Plus en détail

La Résidence et son environnement

La Résidence et son environnement Le logement-foyer «La Résidence Notre-Dame de Bon Secours» a été inauguré le 1 er mai 1985. C est dans un esprit de service et de convivialité que nous vous accueillons à «La Résidence» avec pour principale

Plus en détail

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino MUNICIPALITE D ORBE Secrétariat : tél. 024/442.92.10 fax 024/442.92.19 Hôtel de Ville - 1350 Orbe greffe@orbe.ch Au Conseil communal dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE Article 1....3 Dispositions générales...3 Titre I : Organisation de la C.M.C.A.S...3 Article 2....3 Composition

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE J.J.ROHFRITSCH. Compte rendu du Conseil d école du 7 novembre 2014

ECOLE MATERNELLE J.J.ROHFRITSCH. Compte rendu du Conseil d école du 7 novembre 2014 ECOLE MATERNELLE J.J.ROHFRITSCH Compte rendu du Conseil d école du 7 novembre 2014 disponible également sur le site internet de la mairie http://www.mairie-lampertheim.fr rubriques : «Enfance et jeunesse»

Plus en détail

Statuts de l'association des parents d'élèves du Lycée français Josué Hoffet

Statuts de l'association des parents d'élèves du Lycée français Josué Hoffet Statuts de l'association des parents d'élèves du Lycée français Josué Hoffet Préambule Le Lycée français Josué Hoffet (le Lycée), fondé en 1986, est un établissement d'enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs

Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs Seules les personnes exerçant l autorité parentale sont habilitées à procéder aux inscriptions. Veuillez remplir le dossier ci-dessous

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ---------- DELIBERATION N 60-10 AT DU 9 FEVRIER 1960 ----------------------------------------------------------- relative à la création d'une charte de

Plus en détail

Compte-rendu de réunion du conseil municipal Séance du 16 novembre 2012 17 h 00 Sous réserve de son approbation

Compte-rendu de réunion du conseil municipal Séance du 16 novembre 2012 17 h 00 Sous réserve de son approbation Compte-rendu de réunion du conseil municipal Séance du 16 novembre 2012 17 h 00 Sous réserve de son approbation L an deux mille douze, le seize novembre, à dix-sept heures, le conseil municipal de Rosans

Plus en détail

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS TITRE 1 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS 2 CHAPITRE 1 NATURE JURIDIQUE Les services départementaux d incendie et de secours (SDIS) sont des établissements publics administratifs, dotés de la

Plus en détail

Préavis N 18-2013 au Conseil communal

Préavis N 18-2013 au Conseil communal Municipalité Préavis N 18-2013 au Conseil communal Crédits supplémentaires au budget communal de l'exercice 2013. 2ème série Crédit demandé CHF 318'700.00 Responsabilité(s) du dossier : Direction de l

Plus en détail

C'est en plein centre de Grenoble que vous nous trouverez.

C'est en plein centre de Grenoble que vous nous trouverez. FOYER ETUDIANT RESIDENCE INTERNATIONALE 4 rue Ste Ursule - 38000 Grenoble FRANCE Tél. 04 76 42 00 84 Fax. 04 76 42 96 67 E. Mail : contact@foyer-etudiant.org Site Web : http://www.foyer-etudiant.org/ C'est

Plus en détail

SEQUENCE 2 : LE BUDGET. Séance 1 : l évolution de la consommation des ménages et le budget familial.

SEQUENCE 2 : LE BUDGET. Séance 1 : l évolution de la consommation des ménages et le budget familial. Me. BULTE Fabienne Prévention Santé Environnement 2009-2010 SEQUENCE 2 : LE BUDGET Objectif général de la séquence : être capable de justifier la nécessité d un budget équilibré en vue d un achat (un téléphone)

Plus en détail

STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP»

STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP» STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP» Les soussignés ont décidé de constituer ce jour, en indivision, un club d'investissement sous la dénomination de " HEC-ULg Investing Group " qui

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL. Du 9 décembre 2011

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL. Du 9 décembre 2011 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 décembre 2011 L an deux mil onze, Le 9 décembre Le conseil municipal de la commune de Prailles Dûment convoqué le 1 er décembre 2011 S est réuni à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE du jeudi 16 février 2012 à 20h30

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE du jeudi 16 février 2012 à 20h30 N 2012/001 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE du jeudi 16 février 2012 à 20h30 Convocation du 9 Février 2012 Présents : MM. JOSEPH. PELLARD. POTET. PLAULT. GALOPIN P. GALLOPIN JL. Mme GALLOPIN. MM PERSON. MERCIER.

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

Le fonctionnement du conseil municipal * * * Association des maires du département de La Réunion

Le fonctionnement du conseil municipal * * * Association des maires du département de La Réunion Le fonctionnement du conseil municipal * * * Association des maires du département de La Réunion I. La préparation de la séance du conseil municipal II. La séance du conseil municipal III. Les comptes

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE

LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE Direction de l'urbanisme et de l'environnement LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE Aucun travail de construction ou de démolition, en surface ou en sous-sol,

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE INTERCOMMUNAL DE GESTION

STATUTS DU SERVICE INTERCOMMUNAL DE GESTION STATUTS DU SERVICE INTERCOMMUNAL DE GESTION TITRE PREMIER DENOMINATION SIEGE DUREE MEMBRES - BUTS Dénomination Article premier Sous la dénomination Service intercommunal de gestion (SIGE), il est constitué

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS -

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS - ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS - Vu le code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.1431-1 à L.1431-9

Plus en détail

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine adoptés par l Assemblée générale extraordinaire du 11 avril 2012 Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail