STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE"

Transcription

1 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * STÉRÉOISOMÉRIE ONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE OMPOSÉS OPTIQUEMENT ATIFS À UN SEUL ARBONE ASYMÉTRIQUE Définitions On appelle atome de carbone asymétrique ou centre asymétrique (noté *), un atome de carbone portant atomes ou groupements d'atomes différents, donc un carbone dont l'état d'hybridation est nécessairement sp (tétraédrique). Toute molécule contenant un et un seul atome de carbone asymétrique est chirale. On pourra donc séparer ses énantiomères dextrogyre (+) et lévogyre (-). Exemple : -bromobutane Exemple : L'acide lactique : molécule chirale * son image dans un miroir plan qui ne lui est pas superposable OO O qui possède un carbone asymétrique, existe sous formes énantiomères (+) ou (-). OO O acide (+)-lactique miroir OO O acide (-)-lactique Exercice d'application : Dire si les composés suivants sont chiraux ou achiraux - le -bromopentane - le -bromopentane - le -bromo--méthylbutane - le -bromo--méthylbutane Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page

2 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * Un carbone dans un cycle peut être un centre asymétrique à conditions : - il faut qu'il porte substituants différents - il faut que le chemin parcouru le long du cycle à partir de ce carbone dans un sens soit différent de celui parcouru dans l'autre sens. Exemples : * 6 5 O * méthyloxirane Limonène ou -méthyl--méthylvinylcyclohex--ène Exercice d'application : Dans les composés suivants repérer les centres asymétriques s'il y en a : - cyclopent--ène--ol - cyclopent--ène--ol -,,-triméthylcyclobutane -,,-triméthylcyclobutane Le pouvoir rotatoire (+) ou (-) d'un énantiomère est déterminé expérimentalement. Par contre, sa configuration est attribuée à l'aide de conventions. Les configurations absolues R et S : LES RÈGLES DE AN - INGOLD - PRELOG Règle : Les groupements portés par un atome de carbone asymétrique sont classés par ordre de priorité décroissante à l'aide de la règle séquentielle. ette dernière comprend à son tour des sousrègles qui doivent être utilisées dans l'ordre. Sous-règle : On classe les atomes ou groupements d'atomes directement liés au carbone asymétrique : ) par ordre décroissant des numéros atomiques : Ex : l (Z=7) > O (Z=8) > N (Z=7) > (Z=6) > (Z=) > : (doublet libre) le signe " > " veut dire : est prioritaire à Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page

3 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * ) en cas d'égalité pour l'atome directement lié, on applique la même règle avec les atomes adjacents ( ème rang), s'il y a encore une ambiguïté on passe aux atomes de ème rang: Ex : O > O ou encore l > - > ) une liaison multiple équivaut à plusieurs liaisons simples avec le même atome Sous-règle : Les substituants isotopiques sont classés selon l'ordre décroissant de leur masse atomique. Ex : T > D > Sous-règle : Les groupements atomiques ayant une séquence Z précèdent les groupements ayant une séquence E. Exemple : > ( Z ) ( E ) Sous-règle : ette sous-règle s'applique à certains composés qui ont plusieurs centres de chiralité: une paire R,R ou S,S précède une paire R,S ou S,R. Sous-règle 5 : Un substituant R précède un substituant S. Règle : La molécule est observée de telle façon que le groupement le moins prioritaire soit le plus éloigné possible de l'observateur. Les autres groupements font alors face à ce dernier. Règle : Si le sens de rotation dans l'ordre décroissant suit le sens des aiguilles d'une montre, la configuration de l'atome de carbone est dite R (du latin Rectus). Si c'est le contraire, la configuration est dite S (Sinister). sens des aiguilles d'une montre : configuration R à gauche sens "S" à droite sens "R" Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page

4 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * Règle : Si la molécule considérée ne contient qu'un seul atome de carbone asymétrique, sa configuration est indiquée en faisant précéder son nom de nomenclature par (R)- ou (S)-. Dans le cas de plusieurs atomes de carbones asymétriques la configuration est indiquée en faisant précéder son nom de nomenclature par les indications de configurations appropriées précédées du numéro de chaque atome de carbone considéré. Exemples : a) herchons la configuration de l'acide (+)-lactique représenté selon ram : O OO ( S ) Pour un composé donné on peut avoir une appellation qui indique à la fois sa configuration absolue et le signe de son pouvoir rotatoire. Ainsi on aura l'acide (+)-(S)-lactique et son énantiomère l'acide (-)-(R)-lactique. O OO OO O acide (+)-(S)-lactique acide (-)-(R)-lactique b) herchons la configuration absolue de l'isomère dextrogyre du,-dihroxypropanal ( glycéraldéhyde ) : O O O ( R ) O O O O (+)-(R)-glyceraldéhyde O O (-)-(S)-glyceraldéhyde omme le montrent bien ces exemples, il n'existe aucune corrélation entre les configurations absolues (R) et (S) déterminées par convention et le pouvoir rotatoire (+) ou (-) qui est une donné expérimentale. Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page

5 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * Tout ce qu'on peut dire c'est quand l'isomère est (+), son énantiomère est (-) et indépendamment quand un isomère est (R) son énantiomère est (S). Exercice d'application :Donner les configurations (R ou S) pour chacun des composés suivants et préciser la configuration ainsi que le pouvoir rotatoire de leurs énantiomères. a) O b) Br (+)--méthylbutan--ol (+)--bromo--méthylbutane c) d) F (+)--Fluoro--méthylbutane O (+)-But--ène--ol Pour déterminer la configuration d'un carbone asymétrique faisant partie d'un cycle, il faut procéder comme en série aliphatique. Exemple : le -méthylcyclohexène Pour déterminer la configuration du * du (+)--méthylcyclohexène, il faut considérer le côté droit et le côté gauche du cycle (en partant du *) comme groupements indépendants. * ommencer par numéroter le cycle (préférence numérotation internationale) (+)--méthycyclohexène 5 6 déterminer l'ordre de priorité * Me 5 6 ( ) er rang ème rang ème rang ordre de priorité : > 5 > Me > 5 6 Avec l'atome le moins prioritaire placé derrière, le sens 5 Me suit le sens des aiguilles d'une montre : configuration du * est "R" Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page 5

6 Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * Exercice d'application : Repérer le * dans les molécules suivantes et donner sa configuration Br O F F (a) (b) Détermination des configurations absolues ( R - S ) à partir de la projection de Fischer La détermination des configurations absolues R et S peut se faire directement sur la projection de Fischer. Pour cela il faut suivre les règles suivantes : soit l'ordre de priorité des substituants a > b > c > d er cas : d se trouve en position verticale, le sens de rotation a b c donne directement la configuration absolue. ème cas : d se trouve en position horizontale, la séquence a b c indique l'inverse de la configuration absolue. Exemple : (S) b O b O (R) d N a a N d R c R-alanine c S-alanine S Discrimination des énantiomères par les sites biologiques Les sites biologiques arrivent à distinguer entre deux énantiomères d'une même molécule. Il se trouve que dans bien des cas l'un des deux énantiomères seulement puisse agir en tant que principe actif d'un médicament (par exemple) et non pas les deux. Enantiomère R Enantiomère S Site d'attache du récepteur biologique Site d'attache du récepteur biologique Les ahiers de himie Organique pour les Étudiants en Licences fondamentales ou appliquées AIER page 6

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique himie himie Organique hapitre 4 : Isomérie Marine PEUMAUR Année universitaire 200/20 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. . Isomérie plane 2. Stéréoisomérie de configuration (chiralité)

Plus en détail

EPST-Tlemcen 2012/2013 STEREOCHIMIE

EPST-Tlemcen 2012/2013 STEREOCHIMIE M me M.BENYAROUhapitre 2 EPST-Tlemcen 2012/2013 Département de chimie himie 4 : cours STEREOIMIE I - lassification des isomères : Les isomères sont des espèces chimiques de même formule brute qui différent

Plus en détail

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence.

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence. Règle de l octet : tendance qu on les atomes à s entourer de 8 électrons dans l édifice moléculaire. Ce n est pas une règle générale. Composés respectant la règle de l octet Composés ne respectant pas

Plus en détail

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2 Pr atem BEN ROMDANE LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPILES EN SÉRIE ALIPATIQUE S N 1 ET S N 2 3 - LE MÉCANISME S N 2 a - Constatations expérimentales Cinétique : l'étude des réactions de substitution nucléophile

Plus en détail

Les isomères des molécules organiques

Les isomères des molécules organiques Les isomères des molécules organiques René CAHAY, Jacques FURNÉMONT I.- INTRODUCTION Le terme isomérie tire son origine du grec ίσος (isos = identique) et µερος (meros = partie). Le phénomène d isomérie

Plus en détail

Effets électroniques-acidité/basicité

Effets électroniques-acidité/basicité Université du Maine Faculté des Sciences Retour Révisions de cours Effets électroniquesacidité/basicité Il est très important dans un cours de himie organique de connaitre ces notions qui vont intervenir

Plus en détail

NOMENCLATURE ET ISOMERIE

NOMENCLATURE ET ISOMERIE Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Rabat Support de ours de himie Organique NOMENLATURE ET ISOMERIE Filières : SM et SMP Pr. K. Bougrin Année 2003/2004 PREFAE e support de cours de chimie

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

ACD/LABS Chemsketch 12.0

ACD/LABS Chemsketch 12.0 ACD/LABS Chemsketch 12.0 1. Description : Chemsketch est un logiciel gratuit (pour son usage académique) pour éditer et visualiser des formules moléculaires. Chemsketch permet non seulement de construire

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR Chimie Chimie rganique Chapitre 1 : Chimie organique Introduction Marine PEUCMAUR Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. 1. Introduction 2. L hybridation

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES LES STATISTIQUES INFERENTIELLES (test de Student) L inférence statistique est la partie des statistiques qui, contrairement à la statistique descriptive, ne se contente pas de décrire des observations,

Plus en détail

Unités, mesures et précision

Unités, mesures et précision Unités, mesures et précision Définition Une grandeur physique est un élément mesurable permettant de décrire sans ambiguïté une partie d un phénomène physique, chacune de ces grandeurs faisant l objet

Plus en détail

1re année TOUTE LA PACES EN QCM. Santé 100% TRONC COMMUN : UE1, UE2, UE3, UE4, UE5, UE6, UE7. coordonné par Daniel Fredon

1re année TOUTE LA PACES EN QCM. Santé 100% TRONC COMMUN : UE1, UE2, UE3, UE4, UE5, UE6, UE7. coordonné par Daniel Fredon 100% 1re année Santé TUTE LA PAES EN QM TRN MMUN : UE1, UE2, UE3, UE4, UE5, UE6, UE7 coordonné par Daniel Fredon Maître de conférences à l université de Limoges et enseignant à FormaPlus à Limoges Dunod,

Plus en détail

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON BAC BLANC 04 / CORRECİON EXERCİCE EXERCICE I :: Le L ÉLÉMEN saut de F IODE Baumgartner D HIER À AUJOURD HUI (6pts) (9 Première partie du saut : La orce d'attraction gravitationnelle qui s'exerce sur Félix

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

POKER ET PROBABILITÉ

POKER ET PROBABILITÉ POKER ET PROBABILITÉ Le poker est un jeu de cartes où la chance intervient mais derrière la chance il y a aussi des mathématiques et plus précisément des probabilités, voici une copie d'écran d'une main

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

Hydrolyse du sucre. Frédéric Élie, octobre 2004, octobre 2009

Hydrolyse du sucre. Frédéric Élie, octobre 2004, octobre 2009 ACCUEIL Hydrolyse du sucre Frédéric Élie, octobre 2004, octobre 2009 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

La chiralité : quelques rappels

La chiralité : quelques rappels "L univers est dissymétrique Louis Pasteur (1893) Chiralité et Médicaments Différentes approches de synthèse C 3 C 3 C 2 3 C (S)-(+)-ibuprofène esomeprazole S Prof. Pierre van de Weghe e-mail : pierre.van-de-weghe@univ-rennes1.fr

Plus en détail

Les frises (de 5 à 12 ans)

Les frises (de 5 à 12 ans) LA GEOMETRIE DES TRANSFORMATIONS dans l'apprentissage des mathématiques Site WEB : www.uvgt.net Les frises (de 5 à 12 ans) Michel DEMAL Jacques DUBUCQ Danielle POPELER U.V.G.T - H.E.C.F.H - U.M.H. U.R.E.M.

Plus en détail

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas 1. Arbres ordonnés 1.1. Arbres ordonnés (Arbres O) On considère des arbres dont les nœuds sont étiquetés sur un ensemble muni d'un

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S FICHE PROFESSEUR Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S Notions et contenus Compétences exigibles Repères associés pour l enseignement supérieur Identification de liaisons

Plus en détail

Vue d'ensemble OBJECTIFS

Vue d'ensemble OBJECTIFS Vue d'ensemble Créez des plans de projet plus aboutis en apprenant à utiliser les interdépendances (ou liens) des tâches, les retards et les avances dans Microsoft Office Project 2007. OBJECTIFS À la fin

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE BAALAURÉAT GÉNÉRAL SESSIN 2015 PYSIQUE-IMIE Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 oefficient : 6 L usage de la calculatrice est autorisé e sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Le sujet

Plus en détail

362 Aides aux partenariats d'innovation

362 Aides aux partenariats d'innovation Réalisé par : DGO ECONOMIE, EMPLOI ET RECHERCHE Direction des Réseaux d'entreprises Place de la Wallonie, 1 B-5100 JAMBES (NAMUR) BELGIQUE Tel. : +32.(0)81.33.39.39 - Fax : +32.(0)81.33.37.77 E-mail :

Plus en détail

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une

Plus en détail

Unitecnic 2210 Unitecnic 2210 CS

Unitecnic 2210 Unitecnic 2210 CS Unitecnic Unitecnic S Notice de pose Adaptation de la main (sens de la porte) Par défaut, la serrure est configurée en main gauche (vue de l extérieur la serrure est à gauche sur la porte). Seules les

Plus en détail

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation Introduction MDI Chèque de Allégroupe Réclamation MDIChèques est une suite logique d' Allégroupe Réclamation. Une fois que l'adjudicateur a pris la décision de payer le lot, il fait une Requête de paiement

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle 5.1 Classification Déterminer à quelle catégorie (sphérique, symétrique, asymétrique) appartiennent ces molécules : a) CH 4, b) CH 3 F, c) CH 3 D, d) SF 6, e) HCN,

Plus en détail

Mathématiques pour l Informatique Relations binaires Jérôme Gensel

Mathématiques pour l Informatique Relations binaires Jérôme Gensel Master ICA Spécialité IHS Année 2007/2008 Mathématiques pour l Informatique Relations binaires Jérôme Gensel I) Relations binaires 1. Généralités Définition 1 : Une relation binaire d un ensemble E vers

Plus en détail

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Renseignements généraux Cette fiche sert de référence rapide pour accéder aux fonctions de votre poste. Votre coordinateur de système vous avisera

Plus en détail

PREMIERE PARTIE CRISTALLOGRAPHIE GEOMETRIQUE

PREMIERE PARTIE CRISTALLOGRAPHIE GEOMETRIQUE 1 PREMIERE PARTIE CRISTALLOGRAPHIE GEOMETRIQUE Cette première partie se divise en cinq chapitres : Le chapitre 1 donne quelques généralités sur l'état cristallin. Le chapitre est consacré aux calculs dans

Plus en détail

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances Chapitre 18 Les probabilités OBJECTIFS DU CHAPITRE Calculer la probabilité d événements Tester ses connaissances 1. Expériences aléatoires Voici trois expériences : - Expérience (1) : on lance une pièce

Plus en détail

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Cari 2004 7/10/04 14:50 Page 67 Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Ezzeddine ZAGROUBA F. S.T, Dept. Informatique. Lab. d Informatique, Parallélisme et Productique. Campus Universitaire.

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP

Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP Pour obtenir les informations les plus récentes sur l'évaluation de la sécurité des produits chimiques, consultez le

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE T.P PHYSIQUE SECONDE. THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE TP P5 F.MISTRAL 2010 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. INTRODUCTION a) L échographie

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN 1. Introduction Le règlement (UE) n 610/2013 du 26 juin 2013 a modifié la convention d'application de l'accord de Schengen,

Plus en détail

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 Il est demandé de suivre pas à pas les indications de ce document. Les tâches bien spécifiques à réaliser sont écrites de cette manière : 1.x faire

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION Formules pour les rapports à présenter en application de l'article

Plus en détail

Unitecnic 2200 Unitecnic 2200 CS

Unitecnic 2200 Unitecnic 2200 CS Unitecnic Unitecnic S Notice de pose Seules les vis rouges et bleues peuvent être dévissées. (changement de combinaison et de main) Tout autre démontage interne est interdit. (annulation de la garantie)

Plus en détail

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+ 01 / 24 0 0!( 10 10 20 20 02 / 24 20 20 30 30 40 40 Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) 03 / 24 40 40 50 50 60 60 60 60 04 / 24 70 70 80 80 80 80 Système de Repérage

Plus en détail

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée EXAMENS D'ADMISSION Admission RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES MATIÈRES Préparation en 3 ou 4 semestres Formation visée Préparation complète en 1 an 2 ème partiel (semestriel) Niveau Durée de l examen

Plus en détail

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur Dans la technique de mesure de pression, on distingue les méthodes de mesure en fonction des tâches à réaliser. Au rang de ces méthodes figurent la mesure de la pression absolue, la mesure de la pression

Plus en détail

Cours de D.A.O. Mécanique

Cours de D.A.O. Mécanique Cours de D.A.O. Mécanique Institut Sainte-Begge 3ème & 4ème qualification technique Site Cobegge électromécanique QCad, le DAO libre Qcad est un logiciel libre de dessin apte à dresser des plans, tout

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Reaper : utilisations avancées

Reaper : utilisations avancées Reaper : utilisations avancées Reaper dispose de ressources qui, sans être cachées, ne sont pas toujours faciles à trouver, d'autant plus que souvent on n'imagine même pas que ces choses soient possible!...

Plus en détail

Note technique - Régime du tiers payant AbiFire v5.5/v6.2

Note technique - Régime du tiers payant AbiFire v5.5/v6.2 Note technique - Régime du tiers payant AbiFire v5.5/v6.2 Dernière révision: 12/12/2014 Table des matières 1 Qu'est-ce que le régime du tiers payant... 2 2 Initialisations... 2 2.1 Préférences... 2 2.2

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Phone Link

Manuel d'utilisation de Phone Link Manuel d'utilisation de Phone Link Copyright 2003 Palm, Inc. Tous droits réservés. Le logo Palm et HotSync sont des marques déposées de Palm, Inc. Le logo HotSync et Palm sont des marques commerciales

Plus en détail

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne THEME : CLES DE CONTROLE Division euclidienne Soit à diviser 12 par 3. Nous pouvons écrire : 12 12 : 3 = 4 ou 12 3 = 4 ou = 4 3 Si par contre, il est demandé de calculer le quotient de 12 par 7, la division

Plus en détail

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives aux modalités pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS Février 2011 Édition produite par : Le Service de l accès à l information et des ressources documentaires du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

Salle de technologie

Salle de technologie Prénom : Nom : Classe : Date : Salle de technologie Séquence Le dessin technique Définition du dessin technique : Le dessin technique est un ensemble de règles pour représenter des objets ; ces règles

Plus en détail

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE 167 VISUALISATION EN TEMPS RÉEL DE J. SAPALY On sait que l'exploration visuelle consiste en une succession de fixations du regard, séparées par des mouvements oculaires saccadés, chaque fixation amenant

Plus en détail

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre 2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre L atome Atome Elément Proton Neutron Nucléons Electron Nuage Particule (subatomique) Symbole (complet) Charge électrique relative Tableau périodique

Plus en détail

Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap

Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap S'amuser en groupe, sans voir Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap Les écureuils dans les arbres S'orienter dans l'espace grâce aux sons Utiliser la technique de

Plus en détail

OPTIMISATION À UNE VARIABLE

OPTIMISATION À UNE VARIABLE OPTIMISATION À UNE VARIABLE Sommaire 1. Optimum locaux d'une fonction... 1 1.1. Maximum local... 1 1.2. Minimum local... 1 1.3. Points stationnaires et points critiques... 2 1.4. Recherche d'un optimum

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

Fiche professeur. L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN

Fiche professeur. L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN Fiche professeur L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN Thème : Observer, ondes et matières Analyse spectrale Type de ressource : Documents de formation en spectroscopies IR et RMN, pistes d activités

Plus en détail

Fonctions logiques élémentaires

Fonctions logiques élémentaires Fonctions logiques élémentaires II. Systèmes binaires et algèbre de oole ctuellement, alors que les ordinateurs analogiques sont encore du domaine de la recherche, les informations traitées par les systèmes

Plus en détail

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS Logiciel XLSTAT version 7.0 Contact : Addinsoft 40 rue Damrémont 75018 PARIS 2005-2006 Plan Présentation générale du logiciel Statistiques descriptives Histogramme Discrétisation Tableau de contingence

Plus en détail

Création et gestion des stratégies

Création et gestion des stratégies Réseaux avec Windows Serveur Création et gestion des stratégies LIARD Fabrice, Lycée Gustave Eiffel 16, chemin de la Renardière 93220 Gagny Version 2010.1 réseaux avec windows Serveur Profils et Stratégies

Plus en détail

6. Hachage. Accès aux données d'une table avec un temps constant Utilisation d'une fonction pour le calcul d'adresses

6. Hachage. Accès aux données d'une table avec un temps constant Utilisation d'une fonction pour le calcul d'adresses 6. Hachage Accès aux données d'une table avec un temps constant Utilisation d'une fonction pour le calcul d'adresses PLAN Définition Fonctions de Hachage Méthodes de résolution de collisions Estimation

Plus en détail

Fiche 02. PRODUITS La gestion des mandats. Généralités GESTION SIMPLIFIEE GESTION STANDARD AVEC RELANCES

Fiche 02. PRODUITS La gestion des mandats. Généralités GESTION SIMPLIFIEE GESTION STANDARD AVEC RELANCES Généralités est facultative, mais vivement recommandée puisque ces informations sont habituellement utilisées et dans certains cas OBLIGATOIRES lors des publications WEB. Gestion simplifiée Gestion standard

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

modélisation solide et dessin technique

modélisation solide et dessin technique CHAPITRE 1 modélisation solide et dessin technique Les sciences graphiques regroupent un ensemble de techniques graphiques utilisées quotidiennement par les ingénieurs pour exprimer des idées, concevoir

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Introduction : Cadkey

Introduction : Cadkey Introduction Cadkey Cadkey est un logiciel de dessin assisté par ordinateur. La fenêtre du logiciel devrait ressembler à quelque chose comme suit: Le menu supérieur: Redraw Autoscale Efface Modifier les

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

CODE DETECTEUR D'ERREUR (voir Schaum) Un des avantages des systèmes numériques (l'ordinateur, par exemple) réside dans leur grande précision. Cependant, bien que ces systèmes soient précis, des erreurs

Plus en détail

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006 La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel En 1890 Emil Fisher a proposé le modèle "serrure et clé" pour expliquer la façon de fonctionner des systèmes biologiques. Un substrat rentre et

Plus en détail

MANUEL F A C T U R E S R É C A P I T U L A T I V E S

MANUEL F A C T U R E S R É C A P I T U L A T I V E S MANUEL F A C T U R E S R É C A P I T U L A T I V E S 1 Généralités sur le fonctionnement Si certains de vos clients font régulièrement des achats chez vs, il peut être utile de regrper ttes les livraisons

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

Mise en place sur Microsoft Outlook 2010

Mise en place sur Microsoft Outlook 2010 Guide Mise en place sur Microsoft Outlook 2010 Microsoft Exchange 2010 - OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - Tél : 09 72 10 10 12 - Fax : 03 20 20 09 58 - www.ovh.com PAGE 1 / 9 Table des matières

Plus en détail

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité DR-software GmbH Table des matières INSTALLATION ET ACTUALISATION 1 INSTALLATION DU PROGRAMME... 2 INSTALLATION

Plus en détail

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB...

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB... Formavie 2010 Les fichiers PDB Les fichiers PDB contiennent les informations qui vont permettre à des logiciels de visualisation moléculaire (ex : RasTop ou Jmol) d afficher les molécules. Un fichier au

Plus en détail

CRÉER DES LEÇONS AVEC L'ÉDITEUR DU LOGICIEL 1000 MOTS POUR APPRENDRE À LIRE EN FRANÇAIS, ANGLAIS ET ALLEMAND

CRÉER DES LEÇONS AVEC L'ÉDITEUR DU LOGICIEL 1000 MOTS POUR APPRENDRE À LIRE EN FRANÇAIS, ANGLAIS ET ALLEMAND 93 CRÉER DES LEÇONS AVEC L'ÉDITEUR DU LOGICIEL 1000 MOTS POUR APPRENDRE À LIRE EN FRANÇAIS, ANGLAIS ET ALLEMAND 1 - LE LOGICIEL 1000 MOTS 1000 mots est un logiciel destiné aux classes du cycle II en France

Plus en détail

POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR. Version EXCEL

POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR. Version EXCEL POUR ALLER UN PEU PLUS LOIN SUR UN TABLEUR Version EXCEL Document réalisé par Francis Petit, IA-IPR de Mathématiques à Grenoble, à partir d un document de Jean-Raymond Delahaye, professeur au lycée Alain

Plus en détail

Protection juridique des inventions biotechnologiques

Protection juridique des inventions biotechnologiques BREVETS Protection juridique des inventions biotechnologiques Directive 98/44 CE du Parlement Européen et du Conseil du 6 Juillet 1998 Le Parlement Européen et le Conseil de l' Union Européenne ont arrêté

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 43 SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 7 Le rôle de la logique combinatoire est de faciliter la simplification des circuits électriques. La simplification

Plus en détail

Guide pour la réalisation d'un document avec Open Office Writer 2.2

Guide pour la réalisation d'un document avec Open Office Writer 2.2 Guide pour la réalisation d'un document avec Open Office Writer 2.2 1- Lancement de l'application : Le Traitement de textes de la Suite OpenOffice peut être lancé : soit depuis le menu «Démarrer / Programmes/OpenOffice2.2/Writer

Plus en détail

L éther et la théorie de la relativité restreinte :

L éther et la théorie de la relativité restreinte : Henri-François Defontaines Le 16 octobre 2009 L éther et la théorie de la relativité restreinte : Univers absolu ou relatif? Imaginaire ou réalité? «Ether : PHYS. Anc. Fluide hypothétique, impondérable,

Plus en détail