Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains"

Transcription

1 Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Escalade niveau 1 Nicolas Terré De la compétence attendue aux thèmes d étude La compétence attendue en escalade est globale : «Choisir et conduire un déplacement pour grimper, en moulinette, deux voies différentes à son meilleur niveau en privilégiant l action des membres inférieurs. Assurer un partenaire en toute sécurité.» Ce tout peut cependant se découper en thèmes d étude afin d identifier plus précisément des unités d apprentissage : T1 Choisir et conduire un déplacement. T2 Grimper deux voies différentes à son meilleur niveau. T3 Privilégier l action des membres inférieurs. T4 En moulinette, assurer un partenaire en toute sécurité. L ordre retenu, qui découle de l écriture de la compétence attendue, n est qu une méthode pour identifier des unités d apprentissage. Il ne correspond pas à une logique de progression vers la compétence attendue qui relève de la liberté pédagogique de chaque enseignant. De la compétence attendue à la situation d évaluation finale Dispositif Indicateurs Grimper deux fois une même voie, la première sans contrainte et la seconde en supprimant un maximum de grosses prises pour les mains (au minimum deux). Un capteur est placé sur la corde au niveau de la tête du grimpeur pour s assurer qu il grimpe par ses propres moyens. Au cours de la réalisation, l assureur, accompagné d un contre-assureur, est évalué sur la maîtrise des techniques d assurage. Le score des grimpeurs (sur 15) est calculé de la manière suivante : (HT + PS PC PP) x DIFF HT : La hauteur totale franchie (de 0 à 8) renseigne sur la capacité de l élève à choisir une difficulté surmontable et à progresser vers le haut. PS : Le nombre de prises supprimées renseigne sur la capacité de l élève à utiliser prioritairement ses jambes, prévoir et contrôler ses déplacements. PC : Les pénalités capteurs (de 0 à 2) renseignent sur la capacité du grimpeur à se déplacer et s équilibrer par ses propres moyens. PP : Les pénalités de projets renseignent sur la capacité à choisir une difficulté pertinente et à mémoriser un itinéraire. DIFF : La difficulté de la voie (de 3a à 4c) sert de coefficient (de 0,8 à 1,5) pour valoriser le niveau de maîtrise dans les critères qui précèdent. Le score des assureurs (sur 5) est lié à l observation de l enseignant sur chacune des actions : vérification (1), communication (1), placement (1), assurage de la montée (1), assurage de la descente (1). 75

2 76 EPS au collège : mode d emploi "#$%$&()**+, #-./0/ / :;42<253"#$%&%(")%*)+(#$,+)--)*.)$/0#)1.223%)+-)141#+(),,)$%+0)5$ )+"%0,3&5+-,657-#+.)1()(8%)1+23%)$%19:11$%)%$+"5%-)+5%))+-#$-)137$%-39 #A))$>""$)#" $??>?B&" ;#+1)%0)%1#+7#$,#%.)&%(")9 <%+7").)")+.$,)=)+751.)7>$-)*$+#8?)- %5""#%-5$"# %5&)9 :+-7")%,)1 7#+13B$)+7)1.)1)157-)19 ;CDE D6+2#%()%-#$-)+ ;#+-%F,)%,) ",57)()+-.) 1)1").19 <%+7").)%)"3%5&)=,)25-.)163,#&+)%.6$+ #8?)-#81)%03")%()-.63,5%&%,)7>5(".)01#+9 <%+7").65?$1-)()+-=,)%)&5%.")%()-.65?$1-)% ",$1"%3713()+-,)1.3",57)()+-11)&()+-5%)19 <%)+.%).$%)7$, "5%%5""#%-4 $+)1-$5-#+ "%)115+-)9 ;CDE?-C<26D83762E #-./0/ / :;42<253F C3(#%1)%$+)0#)= %)7>)%7>)%,6+2#%(5-#+$-,)9 <%+7").)(3(#%15-#+=,6.)+-275-#+ G)-,5%3"3--#+()+-5,)H.)"#+-1%)(5%B$58,)1 5$+0)5$.)17>5+&)()+-1.).%)7-#+")%()-.)257,-)%,5(3(#%15-#+9 <%+7").)"%#&%)110-3=,65$&()+-5-#+ "%#&%)110).),5.227$,-3)1-$+)7#+.-#+.65""%)+-115&)9 D),5+7)%$+.32= 7>#1%$+)0#) +-3%)115+-)9 ;CDI =G>)#>=" GHI%" <%+7").)")+.$,) G*=<,$1,)7#%"11).3"#%-)1$%$+7F-3*",$1,)%1B$).6J-%)85,5+73,#+.),65$-%)7F-3)+751.)7>$-))1-&%5+.9 <%+7").)%)"3%5&) GJ=<,$1,)13"5$,)11#+-375%-3)1.$($%*",$1,5"#118,-3.6#81)%0)%,)1"%1)1)1-&%5+.)9 <%+7").65?$1-)()+- GK=K)&5%.)%1#+").*1)"#1)%1$%,5"%1)?$1B$64#8-)+%$+8#+5""$9 <%+7").)(3(#%15-#+ <%+7").)"%#&%)110-3 GL=M-,1)%,57#-5-#+.)10#)1"#$%7>#1%$+).227$,-31$"3%)$%)47),,).3?4%3$11)#$.)(J()7#-5-#+(51+#$0),,)9N)10#)11#+-7#-3)1)+ 2#+7-#+.),5.)+1-3.)1"%1)1*.),)$%&%#11)$%)-,)$%1)+1*.),6+7,+51#+.$($%)-.),5"%31)+7).6#81-57,)1*.)17>5+&)()+-1.).%)7-#+9 %>)"$M# &D$B?G"$="$ ""#"$%&()$#*(%*& &/09.0/3/N O%(")%$+)0#).)1#+7>#/)+$-,15+-*-#$1,)1(P-%)1G)+-%).)$/ ",5B$)--)1H*5$(#+1.)$/"%1)1.)7#$,)$%1.223%)+-)150)7,)1").19 :$.3"5%-*,63,P0)5++#+7),6#%.%).5+1,)B$),,1#$>5-),)1$-,1)%9 N57#$,)$%.)1"%1)1)1-)+1$-)5++#+73),#%1.),5"#1).$").9 #.< J ;#$%1).6#%)+-5-#+= (3(#%1)%.)1"#+-1)- "#1-)1*7>#1%,)+0)5$.)185,1)1%)7>)%7>3)19 $ < :7%#1"#%-=5+-7")%,)17#+13B$)+7)1.6$+.313B$,8%)9 D"#%-17#,,)7-21=16375%-)%.),5&%5"")"#$%50#% $+)(),,)$%)01#+.$?)$9 >56/4;327106D8O;:7;3/.5 ;)--)1-$5-#+7#+-%5+-,)&%(")$%4"%30#%)-(3(#%1)%1)157-#+1 GKEH*-%#$0)%.)11#,$-#+1"#$%1).3",57)%-#$-)+"%)+5+-.),6+2#%(5-#+ GKQH)-522+)%,5"#1).)1)1").1GKIH)+1)2/5+-,$R(J(),5.227$,-3.),50#))+2#+7-#+.)1"%1)17>#1)15$.3"5%-GKSH9 "%1).5+1,6#%.%)"%30$9;)--)3-5"))1-5,#%105,.3)G#$+#+H15+1B$6, 1#-+37)115%).)7,511)%,)13,P0)1)+-%))$/1),#+.)105%58,)1.).227$,-3G7#-5-#+.),50#)H9T65,,)$%1*$+)",$1&%5+.)7#+7)+-%5-#+.)"%1)1*B$-%5.$->58-$),,)()+-$+).227$,-3",$1258,)*)+-%5U+)5$ 7#+-%5%)*"#$%7)->P()*$+)7#(",)/-3",$1&%5+.)9 =/:/ :24.<<75 =P=K)7>)%7>)%,6+2#%(5-#+$-,)9 "#$%$&()**+, #-./0/ / :;42<253"#$%&%(")%*)+(#$,+)--)*.)$/0#)1.223%)+-)141#+(),,)$%+0)5$ )+"%0,3&5+-,657-#+.)1()(8%)1+23%)$%19:11$%)%$+"5%-)+5%))+-#$-)137$%-39 #A))$>""$)#" $??>?B&" ;#+1)%0)%1#+7#$,#%.)&%(")9 <%+7").)")+.$,)=)+751.)7>$-)*$+#8?)- %5""#%-5$"# %5&)9 :+-7")%,)1 7#+13B$)+7)1.)1)157-)19 ;CDE D6+2#%()%-#$-)+ ;#+-%F,)%,) ",57)()+-.) 1)1").19 <%+7").)%)"3%5&)=,)25-.)163,#&+)%.6$+ #8?)-#81)%03")%()-.63,5%&%,)7>5(".)01#+9 <%+7").65?$1-)()+-=,)%)&5%.")%()-.65?$1-)% ",$1"%3713()+-,)1.3",57)()+-11)&()+-5%)19 <%)+.%).$%)7$, "5%%5""#%-4 $+)1-$5-#+ "%)115+-)9 ;CDE?-C<26D83762E #-./0/ / :;42<253F C3(#%1)%$+)0#)= %)7>)%7>)%,6+2#%(5-#+$-,)9 <%+7").)(3(#%15-#+=,6.)+-275-#+ G)-,5%3"3--#+()+-5,)H.)"#+-1%)(5%B$58,)1 5$+0)5$.)17>5+&)()+-1.).%)7-#+")%()-.)257,-)%,5(3(#%15-#+9 <%+7").)"%#&%)110-3=,65$&()+-5-#+ "%#&%)110).),5.227$,-3)1-$+)7#+.-#+.65""%)+-115&)9 D),5+7)%$+.32= 7>#1%$+)0#) +-3%)115+-)9 ;CDI =G>)#>=" GHI%" <%+7").)")+.$,) G*=<,$1,)7#%"11).3"#%-)1$%$+7F-3*",$1,)%1B$).6J-%)85,5+73,#+.),65$-%)7F-3)+751.)7>$-))1-&%5+.9 <%+7").)%)"3%5&) GJ=<,$1,)13"5$,)11#+-375%-3)1.$($%*",$1,5"#118,-3.6#81)%0)%,)1"%1)1)1-&%5+.)9 <%+7").65?$1-)()+- GK=K)&5%.)%1#+").*1)"#1)%1$%,5"%1)?$1B$64#8-)+%$+8#+5""$9 <%+7").)(3(#%15-#+ <%+7").)"%#&%)110-3 GL=M-,1)%,57#-5-#+.)10#)1"#$%7>#1%$+).227$,-31$"3%)$%)47),,).3?4%3$11)#$.)(J()7#-5-#+(51+#$0),,)9N)10#)11#+-7#-3)1)+ 2#+7-#+.),5.)+1-3.)1"%1)1*.),)$%&%#11)$%)-,)$%1)+1*.),6+7,+51#+.$($%)-.),5"%31)+7).6#81-57,)1*.)17>5+&)()+-1.).%)7-#+9 %>)"$M# &D$B?G"$="$ ""#"$%&()$#*(%*& &/09.0/3/N O%(")%$+)0#).)1#+7>#/)+$-,15+-*-#$1,)1(P-%)1G)+-%).)$/ ",5B$)--)1H*5$(#+1.)$/"%1)1.)7#$,)$%1.223%)+-)150)7,)1").19 :$.3"5%-*,63,P0)5++#+7),6#%.%).5+1,)B$),,1#$>5-),)1$-,1)%9 N57#$,)$%.)1"%1)1)1-)+1$-)5++#+73),#%1.),5"#1).$").9 #.< J ;#$%1).6#%)+-5-#+= (3(#%1)%.)1"#+-1)- "#1-)1*7>#1%,)+0)5$.)185,1)1%)7>)%7>3)19 $ < :7%#1"#%-=5+-7")%,)17#+13B$)+7)1.6$+.313B$,8%)9 D"#%-17#,,)7-21=16375%-)%.),5&%5"")"#$%50#% $+)(),,)$%)01#+.$?)$9 >56/4;327106D8O;:7;3/.5 ;)--)1-$5-#+7#+-%5+-,)&%(")$%4"%30#%)-(3(#%1)%1)157-#+1 GKEH*-%#$0)%.)11#,$-#+1"#$%1).3",57)%-#$-)+"%)+5+-.),6+2#%(5-#+ GKQH)-522+)%,5"#1).)1)1").1GKIH)+1)2/5+-,$R(J(),5.227$,-3.),50#))+2#+7-#+.)1"%1)17>#1)15$.3"5%-GKSH9 "%1).5+1,6#%.%)"%30$9;)--)3-5"))1-5,#%105,.3)G#$+#+H15+1B$6, 1#-+37)115%).)7,511)%,)13,P0)1)+-%))$/1),#+.)105%58,)1.).227$,-3G7#-5-#+.),50#)H9T65,,)$%1*$+)",$1&%5+.)7#+7)+-%5-#+.)"%1)1*B$-%5.$->58-$),,)()+-$+).227$,-3",$1258,)*)+-%5U+)5$ 7#+-%5%)*"#$%7)->P()*$+)7#(",)/-3",$1&%5+.)9 =/:/ :24.<<75 =P=K)7>)%7>)%,6+2#%(5-#+$-,)9

3 77 "#$%$&()*+,- "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)./ (+2#-0$+())(365078/35963::;15<=59>9/<453??501 #$A$#BCD" #E))$B""$)#" $CCBCF&" ;6.*"1-88(&9 <&$+*$/(,(*#+)(=)-10$%1)$#+>0(81$),61%%#*$(& :4#$&0(&(%/(*),(%#$. B;C D&#-4(&,(%%#0-)$#+% /&#70F2(%,$88.&(+)% 21$%%$2$01$&(%9 <&$+*$/(,()&1+%/#%$)$#+>06$,(+)$8$*1)$#+,(%81*)(-&%,(&.-%%$)(,1+%-+(%$)-1)$#+ /(&2(),(&(*(+%(&%(%&(%%#-&*(%,$%/#+$70(% /#-&,(+#-4(00(%%$)-1)$#+%9 ;(/&(+,&((+ *"1&5( /(&%#++(00(2(+)3 (=/0#$)(& %(%81*-0).% $+)(00(*)-(00(%() B;G CGH456I;=065J K /35963::;15<=59 <&$+*$/(,(*$&*-01)$#+>,(%&F50(%*#22-+(%%-& 0(%(+%,(,./01*(2(+)()0(%#&,&(%,(/&$#&$). /(&2())(+),(*##&,#++(&0(%,./01*(2(+)%9 ;(/1&)15(& -+(%/1*(,6.4#0-)$#+9 B;H AMB)#BA" MNK%" <&$+*$/(,(*#+)(=)-10$%1)$#+ M*>;(,./01*(&0(%/$(,%1-%#0(+51&,1+)-+*#+)1*)14(*0(2-&/#-&.0(4(& M+>I+*"1J+(&,(%/&$%(%21$+%K()L#-/$(,%M/#-&2#7$0$%(&0(%1&)$*-01)$#+% K().)$&(&0(%2-%*0(%M14(*-+(12/0$)-,(21=$210(9 <&$+*$/(,()&1+%/#%$)$#+ <&$+*$/(,(*$&*-01)$#+ M-><#-&*"1+5(&,(4#$(3/1%%(&)#-O#-&%,(&&$F&(0(%1%%-&(-&%9 %B)"$P# &I$FCM"$A"$ "BCF$CBE)DC$A "#$%&&()#*+,#-%.$# &39./93=3: -)$0$%(&,(-=8#$%012N2(/&$%(9 #/4.;=5<Q5.1/ #QRS1?1S>%(8$=(&,(%&F50(%,(/&$#&$).,1+%0(%,./01*(2(+)%9 $0=159Q/4.;=5<Q59.1/.159 :*&#%/#&)>&.10$%(& 0(%,$88.&(+)(%.)1/(%,( 06.*"1-88(2(+),(81A#+ *#00(*)$4(#-,1+%-+(,.21&*"(,(*&.1)$#+9 #-&%(,(&(01$%>%(8$=(&,(%&F50(%,6-)$0$%1)$#+,(%*#-0#$&%9 &1//(0(&1-5&$2/(-&06$)$+.&1$&(*"#$%$9 KUCM9W018$+,(010(A#+30(%.0F4(%,#$4(+)&..*&$&(0(%,$88.&(+)(%%$)-1)$#+% A3?351609/Q?5Q/440< AR>:4#$&0(&(%/(*),(%#$9:4#$&014#0#+).,(%(/&(+,&((+*"1&5(/(&%#++(00(2(+)(),6(=/0#$)(&%(%81*-0).% "#$%$&()*+,- "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)./ (+2#-0$+())(365078/35963::;15<=59>9/<453??501 #$A$#BCD" #E))$B""$)#" $CCBCF&" ;6.*"1-88(&9 <&$+*$/(,(*#+)(=)-10$%1)$#+>0(81$),61%%#*$(& :4#$&0(&(%/(*),(%#$. B;C D&#-4(&,(%%#0-)$#+% /&#70F2(%,$88.&(+)% 21$%%$2$01$&(%9 <&$+*$/(,()&1+%/#%$)$#+>06$,(+)$8$*1)$#+,(%81*)(-&%,(&.-%%$)(,1+%-+(%$)-1)$#+ /(&2(),(&(*(+%(&%(%&(%%#-&*(%,$%/#+$70(% /#-&,(+#-4(00(%%$)-1)$#+%9 ;(/&(+,&((+ *"1&5( /(&%#++(00(2(+)3 (=/0#$)(& %(%81*-0).% $+)(00(*)-(00(%() B;G CGH456I;=065J K /35963::;15<=59 <&$+*$/(,(*$&*-01)$#+>,(%&F50(%*#22-+(%%-& 0(%(+%,(,./01*(2(+)()0(%#&,&(%,(/&$#&$). /(&2())(+),(*##&,#++(&0(%,./01*(2(+)%9 ;(/1&)15(& -+(%/1*(,6.4#0-)$#+9 B;H AMB)#BA" MNK%" <&$+*$/(,(*#+)(=)-10$%1)$#+ M*>;(,./01*(&0(%/$(,%1-%#0(+51&,1+)-+*#+)1*)14(*0(2-&/#-&.0(4(& M+>I+*"1J+(&,(%/&$%(%21$+%K()L#-/$(,%M/#-&2#7$0$%(&0(%1&)$*-01)$#+% K().)$&(&0(%2-%*0(%M14(*-+(12/0$)-,(21=$210(9 <&$+*$/(,()&1+%/#%$)$#+ <&$+*$/(,(*$&*-01)$#+ M-><#-&*"1+5(&,(4#$(3/1%%(&)#-O#-&%,(&&$F&(0(%1%%-&(-&%9 %B)"$P# &I$FCM"$A"$ "BCF$CBE)DC$A "#$%&&()#*+,#-%.$# &39./93=3: -)$0$%(&,(-=8#$%012N2(/&$%(9 #/4.;=5<Q5.1/ #QRS1?1S>%(8$=(&,(%&F50(%,(/&$#&$).,1+%0(%,./01*(2(+)%9 $0=159Q/4.;=5<Q59.1/.159 :*&#%/#&)>&.10$%(& 0(%,$88.&(+)(%.)1/(%,( 06.*"1-88(2(+),(81A#+ *#00(*)$4(#-,1+%-+(,.21&*"(,(*&.1)$#+9 #-&%(,(&(01$%>%(8$=(&,(%&F50(%,6-)$0$%1)$#+,(%*#-0#$&%9 &1//(0(&1-5&$2/(-&06$)$+.&1$&(*"#$%$9 KUCM9W018$+,(010(A#+30(%.0F4(%,#$4(+)&..*&$&(0(%,$88.&(+)(%%$)-1)$#+% A3?351609/Q?5Q/440< AR>:4#$&0(&(%/(*),(%#$9:4#$&014#0#+).,(%(/&(+,&((+*"1&5(/(&%#++(00(2(+)(),6(=/0#$)(&%(%81*-0).%

4 78 EPS au collège : mode d emploi "#$%$&()*+,- "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)/#-&3&$2/(&4(+2#-0$+())(4,(-56#$(%,$77.&(+)(%8%#+2($00(-&+$6(1-./ #$C$#DEF" #G))$D""$)#" $EEDEH&" ;<.=-$0$>&(&,1+%%(%,./01*(2(+)%?*&.(& %-%)(+)1)$#+.)1>0$/1&0(%1//-$%42($00(-&(%) 0<.=-$0$>&(: C5/0#$)(&017#&2(? -)$0$%(&0(%,$77.&(+)(% -+(/&(%%$#+215$210(%-&01/&$%()#-)(+.)1+) #&$(+).,1+%01,$&(*)$#+(+6$%13.(: 0(,./01*(2(+),-*(+)&(,(3&16$).(%)71*$0$). 0#&%=-<$0%(%$)-(1-D,(%%-%,-/#$+),(/#-%%.(: EIJ>.<958A<.K E/)$2$%(& 01*#+)&1*)$#+ 2-%*-01$&(: F$2$)(&0171)$3-( /#%$)$#++1)-&(00(,(&(/#%J%(2$D70.*"$(K: 9**(/)(&,(/(&,&( 2#2(+)1+.2(+),(0<(77$*1*$). (+%<1A#-)1+),(%*#+)&1$+)(%? &(*"(&*"(&,(%#**1%$#+%,<1//&(+,&(: L;M @&$+*$/(,<1*)$#+D&.1*)$#+ L+?N$&(&%-&01/1&)$(,(01/&$%(=-$%<#//#%(1-,./01*(2(+)#-%(,./01*(& L-?O./01*(&0(>1%%$+A-%=-<8*(=-<$0%#$)1-D,(%%-%,-/$(,=-$/#-%%(/#-& 2-%*-01$&(G 2-%*-01$&(I LQ?"(&*"(&,(%/&$%(%,(/$(,%%$)-.(%1-+$6(1-,(%3(+#-5: %D)"$R# &9$HEL"$C"$ "DEH$EDG)FE$C "#$%&()* P.10$%(&-+(6#$(? Q(+1001+)*"(&*"(&0(%*0.%,(01/&$%#+J)&#$%,.31$+(%%$)-.(%,(/1&)(),<1-)&(%,(016#$(KR Q16(*0(%2(+#))(%J/#$3+()%&(0$.%/1&-+(%1+30(/1%%1+)/1&0(/#+)()K/#-& 0$2$)(&0(%/&$%(%,(21$+%1-D,(%%-%,(01)S)(: #;>058./:.01;01.O 1+#TDU1H1U?-)$0$%(& 0(%2-%*0(%,-)&#+* /#-&/131H(&: $A81.=:;>058./:.= 01;01.= ;/&$+)?&.30(&%(% %)1&)$+3D>0#*U%: 9*&#%/#&)?-)$0$%(& %(%A12>(%/#-& %#-0(6(&-+6#0)$3(-&: D/<2:78.A1=<95374A782;/* F1/&(2$B&(.)1/(#>0$3(0<.0B6(861&$(&0(%(+%,(%(%,./01*(2(+)% /1&0<-)$0$%1)$#+,(%,$77.&(+)(%/1&)$(%,-/$(,JPIK()0(*"#$5,(/&$%(%=-$ 71*$0$)(+)0(,./01*(2(+)01).&10JPMK)#-)(+/&#3&(%%1+)6(&%0("1-)JPVK: O1+%01,(-5$B2(.)1/(4010$2$)1)$#+,(0<1*)$#+,(%>&1%2()/&$+*$/10(2(+) 0<1**(+)%-&0(%*1/1*$).%,(0<.0B6(8%<.=-$0$>&(&JPGK()%(,./01*(&/1& 0<-)$0$%1)$#+,(%A12>(%JPW()PXK: C242.1<A=;:4.:;>>A/ CS?P(*"(&*"(&,(%#**1%$#+%,<1//&(+,&(: "#$%$&()*+,- "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)/#-&3&$2/(&4(+2#-0$+())(4,(-56#$(%,$77.&(+)(%8%#+2($00(-&+$6(1-./ #$C$#DEF" #G))$D""$)#" $EEDEH&" ;<.=-$0$>&(&,1+%%(%,./01*(2(+)%?*&.(& %-%)(+)1)$#+.)1>0$/1&0(%1//-$%42($00(-&(%) 0<.=-$0$>&(: C5/0#$)(&017#&2(? -)$0$%(&0(%,$77.&(+)(% -+(/&(%%$#+215$210(%-&01/&$%()#-)(+.)1+) #&$(+).,1+%01,$&(*)$#+(+6$%13.(: 0(,./01*(2(+),-*(+)&(,(3&16$).(%)71*$0$). 0#&%=-<$0%(%$)-(1-D,(%%-%,-/#$+),(/#-%%.(: EIJ>.<958A<.K E/)$2$%(& 01*#+)&1*)$#+ 2-%*-01$&(: F$2$)(&0171)$3-( /#%$)$#++1)-&(00(,(&(/#%J%(2$D70.*"$(K: 9**(/)(&,(/(&,&( 2#2(+)1+.2(+),(0<(77$*1*$). (+%<1A#-)1+),(%*#+)&1$+)(%? &(*"(&*"(&,(%#**1%$#+%,<1//&(+,&(: L;M @&$+*$/(,<1*)$#+D&.1*)$#+ L+?N$&(&%-&01/1&)$(,(01/&$%(=-$%<#//#%(1-,./01*(2(+)#-%(,./01*(& L-?O./01*(&0(>1%%$+A-%=-<8*(=-<$0%#$)1-D,(%%-%,-/$(,=-$/#-%%(/#-& 2-%*-01$&(G 2-%*-01$&(I LQ?"(&*"(&,(%/&$%(%,(/$(,%%$)-.(%1-+$6(1-,(%3(+#-5: %D)"$R# &9$HEL"$C"$ "DEH$EDG)FE$C "#$%&()* P.10$%(&-+(6#$(? Q(+1001+)*"(&*"(&0(%*0.%,(01/&$%#+J)&#$%,.31$+(%%$)-.(%,(/1&)(),<1-)&(%,(016#$(KR Q16(*0(%2(+#))(%J/#$3+()%&(0$.%/1&-+(%1+30(/1%%1+)/1&0(/#+)()K/#-& 0$2$)(&0(%/&$%(%,(21$+%1-D,(%%-%,(01)S)(: #;>058./:.01;01.O 1+#TDU1H1U?-)$0$%(& 0(%2-%*0(%,-)&#+* /#-&/131H(&: $A81.=:;>058./:.= 01;01.= ;/&$+)?&.30(&%(% %)1&)$+3D>0#*U%: 9*&#%/#&)?-)$0$%(& %(%A12>(%/#-& %#-0(6(&-+6#0)$3(-&: D/<2:78.A1=<95374A782;/* F1/&(2$B&(.)1/(#>0$3(0<.0B6(861&$(&0(%(+%,(%(%,./01*(2(+)% /1&0<-)$0$%1)$#+,(%,$77.&(+)(%/1&)$(%,-/$(,JPIK()0(*"#$5,(/&$%(%=-$ 71*$0$)(+)0(,./01*(2(+)01).&10JPMK)#-)(+/&#3&(%%1+)6(&%0("1-)JPVK: O1+%01,(-5$B2(.)1/(4010$2$)1)$#+,(0<1*)$#+,(%>&1%2()/&$+*$/10(2(+) 0<1**(+)%-&0(%*1/1*$).%,(0<.0B6(8%<.=-$0$>&(&JPGK()%(,./01*(&/1& 0<-)$0$%1)$#+,(%A12>(%JPW()PXK: C242.1<A=;:4.:;>>A/ CS?P(*"(&*"(&,(%#**1%$#+%,<1//&(+,&(:

5 79 "#$%$&()*+,+ "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)/#-&3&$2/(&4-./ ,(-56#$(%,$77.&(+)(%8%#+2($00(-&+$6(1- (+/&$6$0.3$1+)091*)$#+,(%2(2:&(%$+7.&$(-&%;$ :16349; #$<$#=>?" $>>=>A&" #22-+$<-(&(+ %$)-1)$#+,9-&3(+*(; =9.<-$/(&; >&.6#$&-+( %-&6($001+*(; >&$+*$/(,(*#22-+$*1)$#+?-+*#,(-+$6#<-( /(&2(),(,#++(&()&(*(6#$&-+2(%%13( &1/$,(2(+); )(*"+$<-(%/(&2())(+),(+(/1%#-:0$(&-+(.)1/($2/#&)1+)(; >&$+*$/(,(%.*-&$).B?0(,#-:013(,( 016.&$7$*1)$#+0$2$)(0(%&$%<-(%,9(&&(-&%; =-&2#+)(& %(%1//&."(+%$#+%? +(-)&10$%(&0(% &$%<-(%#:C(*)$7%; D=E >1&(&-+3&$2/(-&; =(&.*(/)$#++(&; >&$+*$/(,912#&)$%%(2(+)?0(21$+)$(+,(%1&)$*-01)$#+%(+/#%$)$#++#+:0#<-.(/(&2(),9.6$)(&0(%)&1-21)$%2(%(+*1%,(*"#*; F)&(&(%/#+%1:0( 71*(801%1+). D=E G%%-&(&(+*$+< )(2/%; >&$+*$/(,(%.*-&$).H?091%%-&(-&,#$))#-C#-&% 31&,(&-+*#+)1*)16(*091%%-&.; I1$&(/&(-6(,( &$3-(-&(),( /&.*$%$#+ D=J >BC/-DE941D-F./ G :16349; G+)$*$/(&0(%1*)$#+%,-3&$2/(-&; >&$+*$/(,91+)$*$/1)$#+?01/&$%((+*#2/)(,(%*#2/#&)(2(+)%%$3+$7$*1)$7%,K1-)&-$4 %#$)%(0#+-+(*#+)$+-$).0#3$<-(L21$+)$(+,K-+*#2/#&)(2(+)M4%#$)%(0#+-+(,$%*#+)$+-$). L*"1+3(2(+),-*#2/#&)(2(+)M4/(&2(),91+)$*$/(&%(%1*)$#+%; =(2())&(1-%(&6$*(,(%(%/1&)(+1$&(%; D=H <H=)#=<" HIJ%" >&$+*$/(,(*#22-+$*1)$#+ H*?I1$&(0(0$(+(+)&(0(%2#)%L/&N)4%(*42#-4&(+,-4,(%*(+)(M()0(%1*)$#+% 8&.10$%(&; >&$+*$/(,(2.2#&$%1)$#+ HK?D.)"#,(OPID?161+),(2#+)(&(),(01$%%(&2#+)(&46.&$7$(&:1-,&$(&4 (+*#&,(2(+)47&($+()2#-%<-()#+; >&$+*$/(,(%.*-&$).B 091%%-&(-&LR>&N)STR>&N)UTM; >&$+*$/(,912#&)$%%(2(+) H+?P+*1%,(*"-)(431&,(&0(%C12:(%%(2$A70.*"$(%/#-&12#&)$&0(*"#*(+ 1**#2/13+1+)0(2#-6(2(+); >&$+*$/(,(%.*-&$).H HM?G610(&LGM4:0#<-(&LOM4*"1+3(&LM(+*$+<)(2/%%1+%C121$%%91&&N)(& (+)&(G()O+$0V*"(&0(:&$+%#&)1+); >&$+*$/(,91+)$*$/1)$#+ HN?W-1+,0(3&$2/(-&161+*(41610(&(+7#+*)$#+,(%16$)(%%(;W-1+, 0(3&$2/(-&%(,.%.<-$0$:&(41610(&&1/$,(2(+)():0#<-(&01*#&,((+/#%$)$#+J; %=)"$O# &E$A>H"$<"$ "#$%&(%) & P 16(*0(3&$2/(-&%-&0(/Z0(,(01%.*-&$).;Y(*#+)&(A1%%-&(-&/(-)1$,(& 0(3&$2/(-&,1+%%(%,./01*(2(+)%; #0/794-.: K #-&%(,9#&$(+)1)$#+? /#%%.,(&,(%#-)$0%,( *#22-+$*1)$#+/#-& $+)(&6(+$&(+*1%,(,1+3(&; $146-5:0/794-.: G*&#%/#&)?.)1:0$&-+*#,( /#-&0(2#+)13(() 0(,.2#+)13(,(%7$3-&(%; #2:1)?*"-)(&(+ /&.%(&61+)%(%1&)$*-01)$#+%; =.D3:84-165DE9Q ) Y16-(.)1+)+(-)&10$%.(,1+%*())(%$)-1)$#+409-)$0$%1)$#+,(%$+7#&21)$#+% 1-,$)$6(%LXB4XJM()0(%/&#*.,-&(%,(*#+)&Z0(LXHM,#$6(+)N)&(/&.*$%(% ()/(&)$+(+)(%;Y(%,.%.<-$0$:&(%.)1+)/0-%%#-,1$+%4,-71$),(091:%(+*(,91+)$*$/1)$#+6$%-(00(,-3&$2/(-&40(%&.70(5(%%.*-&$)1$&(%LXE4X[M%#+),161+)13(2$%809./&(-6(; Q1+%*())(%$)-1)$#+4091%%-&(-&1,.C8610$,.-+/(&2$%,91%%-&(&/1& %1*1/1*$).82#+)(&-+%1*0(%).%1+%<-981-*-+2#2(+)*(0-$A*$+( &(,(%*(+,(LX\M; <323-6D150:2-:0//1. <L?F)&(&(%/#+%1:0(71*(801%1+).;I1$&(/&(-6(,(&$3-(-&(),(/&.*$%$#+; "#$%$&()*+,+ "#$%$&()*#+,-$&(-+,./01*(2(+)/#-&3&$2/(&4-./ ,(-56#$(%,$77.&(+)(%8%#+2($00(-&+$6(1- (+/&$6$0.3$1+)091*)$#+,(%2(2:&(%$+7.&$(-&%;$ :16349; #$<$#=>?" $>>=>A&" #22-+$<-(&(+ %$)-1)$#+,9-&3(+*(; =9.<-$/(&; >&.6#$&-+( %-&6($001+*(; >&$+*$/(,(*#22-+$*1)$#+?-+*#,(-+$6#<-( /(&2(),(,#++(&()&(*(6#$&-+2(%%13( &1/$,(2(+); )(*"+$<-(%/(&2())(+),(+(/1%#-:0$(&-+(.)1/($2/#&)1+)(; >&$+*$/(,(%.*-&$).B?0(,#-:013(,( 016.&$7$*1)$#+0$2$)(0(%&$%<-(%,9(&&(-&%; =-&2#+)(& %(%1//&."(+%$#+%? +(-)&10$%(&0(% &$%<-(%#:C(*)$7%; D=E >1&(&-+3&$2/(-&; =(&.*(/)$#++(&; >&$+*$/(,912#&)$%%(2(+)?0(21$+)$(+,(%1&)$*-01)$#+%(+/#%$)$#++#+:0#<-.(/(&2(),9.6$)(&0(%)&1-21)$%2(%(+*1%,(*"#*; F)&(&(%/#+%1:0( 71*(801%1+). D=E G%%-&(&(+*$+< )(2/%; >&$+*$/(,(%.*-&$).H?091%%-&(-&,#$))#-C#-&% 31&,(&-+*#+)1*)16(*091%%-&.; I1$&(/&(-6(,( &$3-(-&(),( /&.*$%$#+ D=J >BC/-DE941D-F./ G :16349; G+)$*$/(&0(%1*)$#+%,-3&$2/(-&; >&$+*$/(,91+)$*$/1)$#+?01/&$%((+*#2/)(,(%*#2/#&)(2(+)%%$3+$7$*1)$7%,K1-)&-$4 %#$)%(0#+-+(*#+)$+-$).0#3$<-(L21$+)$(+,K-+*#2/#&)(2(+)M4%#$)%(0#+-+(,$%*#+)$+-$). L*"1+3(2(+),-*#2/#&)(2(+)M4/(&2(),91+)$*$/(&%(%1*)$#+%; =(2())&(1-%(&6$*(,(%(%/1&)(+1$&(%; D=H <H=)#=<" HIJ%" >&$+*$/(,(*#22-+$*1)$#+ H*?I1$&(0(0$(+(+)&(0(%2#)%L/&N)4%(*42#-4&(+,-4,(%*(+)(M()0(%1*)$#+% 8&.10$%(&; >&$+*$/(,(2.2#&$%1)$#+ HK?D.)"#,(OPID?161+),(2#+)(&(),(01$%%(&2#+)(&46.&$7$(&:1-,&$(&4 (+*#&,(2(+)47&($+()2#-%<-()#+; >&$+*$/(,(%.*-&$).B 091%%-&(-&LR>&N)STR>&N)UTM; >&$+*$/(,912#&)$%%(2(+) H+?P+*1%,(*"-)(431&,(&0(%C12:(%%(2$A70.*"$(%/#-&12#&)$&0(*"#*(+ 1**#2/13+1+)0(2#-6(2(+); >&$+*$/(,(%.*-&$).H HM?G610(&LGM4:0#<-(&LOM4*"1+3(&LM(+*$+<)(2/%%1+%C121$%%91&&N)(& (+)&(G()O+$0V*"(&0(:&$+%#&)1+); >&$+*$/(,91+)$*$/1)$#+ HN?W-1+,0(3&$2/(-&161+*(41610(&(+7#+*)$#+,(%16$)(%%(;W-1+, 0(3&$2/(-&%(,.%.<-$0$:&(41610(&&1/$,(2(+)():0#<-(&01*#&,((+/#%$)$#+J; %=)"$O# &E$A>H"$<"$ "#$%&(%) & P 16(*0(3&$2/(-&%-&0(/Z0(,(01%.*-&$).;Y(*#+)&(A1%%-&(-&/(-)1$,(& 0(3&$2/(-&,1+%%(%,./01*(2(+)%; #0/794-.: K #-&%(,9#&$(+)1)$#+? /#%%.,(&,(%#-)$0%,( *#22-+$*1)$#+/#-& $+)(&6(+$&(+*1%,(,1+3(&; $146-5:0/794-.: G*&#%/#&)?.)1:0$&-+*#,( /#-&0(2#+)13(() 0(,.2#+)13(,(%7$3-&(%; #2:1)?*"-)(&(+ /&.%(&61+)%(%1&)$*-01)$#+%; =.D3:84-165DE9Q ) Y16-(.)1+)+(-)&10$%.(,1+%*())(%$)-1)$#+409-)$0$%1)$#+,(%$+7#&21)$#+% 1-,$)$6(%LXB4XJM()0(%/&#*.,-&(%,(*#+)&Z0(LXHM,#$6(+)N)&(/&.*$%(% ()/(&)$+(+)(%;Y(%,.%.<-$0$:&(%.)1+)/0-%%#-,1$+%4,-71$),(091:%(+*(,91+)$*$/1)$#+6$%-(00(,-3&$2/(-&40(%&.70(5(%%.*-&$)1$&(%LXE4X[M%#+),161+)13(2$%809./&(-6(; Q1+%*())(%$)-1)$#+4091%%-&(-&1,.C8610$,.-+/(&2$%,91%%-&(&/1& %1*1/1*$).82#+)(&-+%1*0(%).%1+%<-981-*-+2#2(+)*(0-$A*$+( &(,(%*(+,(LX\M; <323-6D150:2-:0//1. <L?F)&(&(%/#+%1:0(71*(801%1+).;I1$&(/&(-6(,(&$3-(-&(),(/&.*$%$#+;

Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée... 21

Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée... 21 Sommaire Avant-propos.............................................................. 7 Introduction.............................................................. 9 Présentation.............................................................

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes.

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. PANEL D EXERCICES > de l activité Escalade Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. L intérêt de l escalade dans

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2012-2013 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2013-2014 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

A.S Collège Anceau de Garlande DOSSIER AS ESCALADE. Collège ANCEAU DE GARLANDE. E. ANTOINE / Collège ANCEAU de GARLANDE

A.S Collège Anceau de Garlande DOSSIER AS ESCALADE. Collège ANCEAU DE GARLANDE. E. ANTOINE / Collège ANCEAU de GARLANDE DOSSIER AS ESCALADE Collège ANCEAU DE GARLANDE Sommaire I/ Sécurité... 1 Le matériel...2 Ce que je dois vérifier avant d utiliser une voie...2 Apprendre à s encorder...2 Apprendre à assurer...3 Permis

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième!

Le lycée d enseignement général et technologique. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième! Le lycée d enseignement général et La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième! 1 Enseignement supérieur Terminale générale Baccalauréat général ES-L-S Terminale Baccalauréat

Plus en détail

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS BEN JOMAA Hejer M-A ISSEP K-S LES FORMES D ORGANISATION EN EPS Plan: 1. Pourquoi utiliser les formes d organisation en EPS? 2.

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS Club : Nom : Prénom : Adresse : Téléphone fixe : Portable : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage METHODE FEDERALE 1 PREAMBULE Cette méthode a pour objectifs : - de définir la formation du coureur d orientation, du débutant jusqu au coureur de haut niveau. - de définir des niveaux de compétences et

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

Mention complémentaire coloriste-permanentiste ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES

Mention complémentaire coloriste-permanentiste ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES 40 ÉPREUVE E 1 : CONCEPTION ET RÉALISATION DE MISES EN FORME PERMANENTE U 1 coefficient 8 Objectifs et contenu de l'épreuve : Elle a pour objectif de vérifier les compétences

Plus en détail

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT ELIAS FLORENCE CALLEN LAURENT L atelier consiste à mener de front la pratique d une activité sportive et la compréhension des principes physiques

Plus en détail

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme)

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Il est utile de rappeler quelques points importants lors de la progression encordé en montagne. La réussite de celle-ci dépend

Plus en détail

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/8 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements 3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements Développer une expression consiste à transformer un produit en une somme Qu est-ce qu une somme? Qu est-ce qu un produit?

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins

CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins Document non contractuel LA SIMULATION ACREOS OBJECTIFS CHARIOT ÉLÉVATEUR

Plus en détail

Animation Pédagogique Activité Handball

Animation Pédagogique Activité Handball Mercredi 19 décembre 2007 Animation Pédagogique Activité Handball Echauffement (type 1): 1 ballon/enfant objectif : «Se décentrer du ballon», «réagir à un signal sonore» dribbler en occupant l'espace dribbler

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE Club : Adresse : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en cas de nécessité Date d entrée en formation : Page 1 sur 5 UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif DGOS / DGFiP Bureau PF1 / CL1B Version Septembre 2013 Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif I. Objet de la fiche Dans

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01)

NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01) Juin 2011 NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01) La est une nouvelle disposition figurant dans la convention collective 2010-2015 et permettant aux enseignantes

Plus en détail

Calcul économique privé

Calcul économique privé Année 2010-2011 Alain Marciano : L analyse coût avantage Licence Sciences Economiques 3, UM1 Plan chapitre Section 1. L agrégation des effets dans le temps : l actualisation Section 2. Les critères complémentaires

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13

Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13 Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13 Présents : Cédric Orseau, Jérome David, Sébastien Gras, Lionel Chartier, Rodolphe Sam, Eric Picard, Olivier BATY Objectif : préparation de la saison 2013

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

Cette charte propose les principes d utilisation de l identité visuelle de l entreprise Revolution Domotic.

Cette charte propose les principes d utilisation de l identité visuelle de l entreprise Revolution Domotic. Charte Graphique Assurer une cohérence dans la communication visuelle Cette charte propose les principes d utilisation de l identité visuelle de l entreprise Revolution Domotic. La charte graphique doit

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

Compte Personnel de Formation. Le CPF, mode d emploi

Compte Personnel de Formation. Le CPF, mode d emploi Compte Personnel de Formation Le CPF, mode d emploi SOMMAIRE 1. Qu est-ce que le CPF? 2. Formations éligibles 3. Procédure de mobilisation du CPF pour les salariés 4. Financement des actions 5. Contacts

Plus en détail

Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE. 2ème trimestre 2010. Durée de l épreuve : 1 h 30

Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE. 2ème trimestre 2010. Durée de l épreuve : 1 h 30 Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE 2ème trimestre 2010 Durée de l épreuve : 1 h 30 Le candidat doit traiter les 3 exercices La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION FORMATIVE

FICHES D ÉVALUATION FORMATIVE COMPOSANTE ENFANTS VULNERABLES FICHES D ÉVALUATION FORMATIVE RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ENFANTS DANS LE DAARA Domaines «Langue et Communication» «Mathématiques» «Compétence de Vie courante» «Découverte du

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

d éviter de se trouver confrontés à l avenir à la nécessité de revoir l ensemble du système de structure salariale. 2 Cf. article 3 b).

d éviter de se trouver confrontés à l avenir à la nécessité de revoir l ensemble du système de structure salariale. 2 Cf. article 3 b). Barèmes CCT 5.05.2008 modifiée 4.05.2009 Convention collective de travail du 5 mai 2008 (modifiée par la convention collective de travail du 4 coefficient d expérience remplaçant le critère des inspecteurs

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Comment formuler des intentions pédagogiques

Comment formuler des intentions pédagogiques Comment formuler des intentions pédagogiques 1. Intentions éducatives 2. Intentions pédagogiques pour une SAE 3. Intentions pédagogiques pour un cours ou une activité d apprentissage. 1. Intention éducative

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT RÉGLEMENTATION ET MODE D EMPLOI Syndicat National des Producteurs, Diffuseurs et Salles de Spectacles Enregistré sous le n 17947 23, boulevard des Capucines - 75002

Plus en détail

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie 1 L environnement 2 Description du produit 3 Les enjeux de la commercialisation 4 Perspectives 2 Euro-Croissance

Plus en détail

L escalade. La course d orientation. Le canoë kayak

L escalade. La course d orientation. Le canoë kayak Notre section sportive est ouverte depuis 2005. Depuis notre création nous sommes passés par toutes les étapes : probatoire, locale et depuis 2008 régionale!!! Cette progression a été rendue possible grâce

Plus en détail

Le cyclisme à l école élémentaire

Le cyclisme à l école élémentaire Le cyclisme à l école élémentaire Plan Le cadre administratif Propositions d organisation Quelques conseils Cadre administratif Objectifs généraux d une sortie scolaire «Les activités pratiquées à l occasion

Plus en détail

Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation

Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation Appel à candidatures pour un référencement de prestataires en ingénierie de formation dans le cadre du projet expérimental

Plus en détail

VISIUM. Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation

VISIUM. Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation Méthodologie visuelle Visualisation de système Conception et Optimisation Système d information et d organisation Olivier Fargin o.fargin@visium360.fr - www.visium360.fr Méthodologies visuelles (Les atouts

Plus en détail

70 expériences clés en main sont fournies avec l interface Composées d images, de schémas de montage, de rappels de cours, de questions/réponses, de références Internet, ces expériences clés en main constituent

Plus en détail

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels direction générale Présenté par Frantz CHOUT SEMINAIRE DCS - UAF- DACs- AFIS Mardi «Mise en œuvre de la formation AFIS» Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels - 2 - Plan I. De quoi s agit-il?

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT INTERVENTION SOCIALE ET AIDE A DOMICILE AIDE AUX PERSONNES MEDIATION FAMILIALE CONSEIL CONJUGAL THERAPIE DE COUPLE PREVENTION SUICIDE POINT-RENCONTRE REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT ARAMIS

Plus en détail

Que pensent les français des voitures connectées? La Sécurité est la raison n 1 qui pousse à. Je suis intéressé par les voitures connectées

Que pensent les français des voitures connectées? La Sécurité est la raison n 1 qui pousse à. Je suis intéressé par les voitures connectées Que pensent les français des voitures connectées? 70 % 10 % Ma voiture est connectée La Sécurité est la raison n 1 qui pousse à acheter une voiture connectée Réceptifs à la connectivité 24 % 76 % Ma prochaine

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes)

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) 1.1 Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition 6 5 4 3 1.1.1 L'élève distingue les espaces accessibles

Plus en détail

Evaluer les compétences d un futur enseignant. Éléments méthodologiques et vigilances. Xavier ROEGIERS Condorcet, mars 2012

Evaluer les compétences d un futur enseignant. Éléments méthodologiques et vigilances. Xavier ROEGIERS Condorcet, mars 2012 Evaluer les compétences d un futur enseignant Éléments méthodologiques et vigilances Xavier ROEGIERS Condorcet, mars 2012 www.bief.be Place des Peintres, 5 B-1348 Louvain-la-Neuve +32 10 45 28 46 Structure

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

LE POINT SUR Les avantages en nature

LE POINT SUR Les avantages en nature LE POINT SUR Les avantages en nature 1 Qu est-ce que l avantage en nature? Que sont les avantages en nature? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction»

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h «Formation des Membres du C.H.S.C.T.» Avec Suivi et Accompagnement d un an Contact

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

REGLES SPECIFIQUES RALLYES

REGLES SPECIFIQUES RALLYES REGLES SPECIFIQUES RALLYES 44 1- AVANT L ÉPREUVE, POUR LE DIRECTEUR DE COURSE GÉNÉRAL : DANS LES SEMAINES PRÉCÉDENTES : Contacter l organisateur pour avoir connaissance du briefing pilote et commissaire

Plus en détail

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES 1 PROGRAMME Communiquer et afficher vers l opinion publique LISIBILITE - unifier et homogénéiser les contenus - structurer et hiérarchiser les contenus par niveau de

Plus en détail

série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale

série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale Académie de Toulouse Inspection pédagogique régionale de mathématiques Journées pédagogiques lycée de mars/avril 2013 «Mise en œuvre

Plus en détail

Excel 2007 «Créer ses premières Macros»

Excel 2007 «Créer ses premières Macros» 1 Excel 2007 «Créer ses premières Macros» Réalisation : Eric PANASSIER Interlocuteur Académique pour l intégration des TICE en EPS Académie de Lyon Version : 1.1 16 février 2012 1 2 Compétence du C2I niveau

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

GUIDE DE L AUTOMOBILE. Les 5 clés pour bien choisir mon véhicule et son mode de financement

GUIDE DE L AUTOMOBILE. Les 5 clés pour bien choisir mon véhicule et son mode de financement GUIDE DE L AUTOMOBILE Les 5 clés pour bien choisir mon véhicule et son mode de financement Pour bien choisir son véhicule et éviter des surprises, Wafasalaf met à votre disposition quelques règles simples

Plus en détail

Riverains des aérodromes de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle

Riverains des aérodromes de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle Aide financière à l insonorisation De nouvelles procédures de gestion des dossiers Riverains des aérodromes a de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle 1 Les grandes étapes La procédure Dépôt d un dossier

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

Valeurs ajoutées et résultats de la formation en mode coaching :

Valeurs ajoutées et résultats de la formation en mode coaching : Le coaching est-il soluble dans la formation? Par Anne-Catherine BOUSQUEL Réunir ces 2 formes d accompagnement peut sembler paradoxal tant elles diffèrent. Le coaching vise à l autonomie sans apport de

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Pratiques de consommation de la formation

Plus en détail

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations Fiche pratique RCAA 26, complète Rédacteurs : Laurence Nicolas, Betty Sanchez Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations La présente fiche pratique a pour objet de faire le point, sous

Plus en détail

D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N

D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N 1 FONCTION CONCEPTION DE PROGRAMME - Réaliser un diagnostic global et concerté - Concevoir un programme de manière concertée - Réaliser l ingénierie financière

Plus en détail

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais Anglais Collège AMPERE OYONNAX ACADEMIE DE LYON Professeur principal de 6 ème, 5 ème ou 4 ème Utilisation du laboratoire de langues Ouverture culturelle dans le domaine des langues Capacité à travailler

Plus en détail

Relier le relais et se vacher

Relier le relais et se vacher Relier le relais et se vacher Grande voie retourner le mousqueton du haut de la dégaine avoir un baudrier clair avant de partir arrivée au relais clipper une dégaine sur la plaquette du haut clipper la

Plus en détail

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires La moulinette en sécurité sur les parois scolaires climbingiscool.ch Un projet de l'asep Novembre 2015 La moulinette en sécurité sur les parois scolaires 1 Remarques préliminaires 1.1 Position de l ASEP

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Décision ARCEP n 2012-0856 17/07/2012. Etude du collège opérateur SVA+ sur le maintien d'un tarif mixte pour les enjeux monétiques

Décision ARCEP n 2012-0856 17/07/2012. Etude du collège opérateur SVA+ sur le maintien d'un tarif mixte pour les enjeux monétiques Décision ARCEP n 2012-0856 17/07/2012 Etude du collège opérateur SVA+ sur le maintien d'un tarif mixte pour les enjeux monétiques Contexte réglementaire Décision ARCEP 2012-0856 : report au 1er Janvier

Plus en détail

Planifier mon texte narratif

Planifier mon texte narratif Stratégies 1.1.4 Je cherche et je note des idées pour construire mon histoire, l intrigue, les personnages. 1.1.6 Je discute de mon plan avec d autres élèves ou avec mon enseignant. J utilise Padlet pour

Plus en détail

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 9 SUIVI DU PROJET 1 LES MOYENS DU SUIVI Le suivi est la phase la plus difficile du Projet Ce suivi ne sera efficace que si tout les moyens permettant le contrôle ont été mis en place dans la phase de préparation:

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS DE PERSONNELS D ENCADREMENT. Information sur l encadrement : les concours, l organisation de la préparation académique.

PREPARATION AUX CONCOURS DE PERSONNELS D ENCADREMENT. Information sur l encadrement : les concours, l organisation de la préparation académique. PREPARATION AU CONCOURS DE PERSONNEL D ENCADREMENT DIRECTION et INSPECTION ANNEE 2013-2014 PREPARATION AUX CONCOURS DE PERSONNELS D ENCADREMENT Ordre du jour Ouverture par Madame Annick BAILLOU, DAASEN.

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

le groupe soufflet s engage...

le groupe soufflet s engage... maîtrise des risques matières premières le groupe soufflet s engage... www.soufflet.com Face à la grande fragilité de l équilibre entre l offre et la demande mondiale de céréales? Valorisation des productions

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence ROULER Après la phase de découverte pendant laquelle on laisse les enfants tester librement, mettre en place un ou plusieurs parcours de motricité autour de verbes

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

DEVELOPPEMENT CORPOREL ~ HABILITES MOTRICES ~

DEVELOPPEMENT CORPOREL ~ HABILITES MOTRICES ~ DEVELOPPEMENT CORPOREL ~ HABILITES MOTRICES ~ SEQUENCE : OR.DM. Cycle : 3 Compétence d'intégration : DM. : Vivre un corps qui soit disponible pour remplir efficacement les grandes fonctions de la motricité.

Plus en détail

Fiche technique ESCALADE

Fiche technique ESCALADE Mise à jour 01/01/2011 Construire pour le sport Infrasports Fiche technique ESCALADE Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments Infrasports Boulevard du Nord, 8 5000 NAMUR Tél. 081/77.33.70

Plus en détail

HIMALIA GESTION PILOTéE

HIMALIA GESTION PILOTéE HIMALIA GESTION PILOTéE Des pilotes de pointe au service de votre patrimoine Gestion Pilotée* d Himalia, des experts au service de votre patrimoine Il existe aujourd hui sur le marché une offre considérable

Plus en détail