Systèmes d informations et outils d observation, pour quoi faire?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes d informations et outils d observation, pour quoi faire?"

Transcription

1 Réf : st/ /4411 Synthèse de la journée d échange d expériences du 8 juillet 2004 Systèmes d informations et outils d observation, pour quoi faire? Dans les locaux de l Espace Numérique Entreprises à Lyon (69) I. Programme de la manifestation II. Synthèse des débats III. Présentations utilisées par les intervenants IV. Bibliographie et sites Internet utiles V. Liste des participants

2 I. Programme de la manifestation Recueillir, sélectionner, organiser, mettre à jour et diffuser les informations à caractère économiques sur un territoire l observation économique est un outil stratégique au service de l intelligence territoriale dont les applications sont nombreuses : aide à la décision, appui à la mise en œuvre d actions, réalisation d études de marché Mais encore faut-il prendre conscience que, au-delà de l outil, mettre en place un système d information s est s engager dans une démarche participative et transversale qui impacte nécessairement sur l organisation et le fonctionnement de la structure. La réflexion préalable à sa réalisation prend alors tout son sens : un système d information, pour qui? Pour quoi faire? Comment le mettre en place, le pérenniser et le développer?... ARADEL vous propose une journée d échange d expériences sur le thème : Systèmes d informations et outils d observation, pour quoi faire? Le 8 juillet 2004 de 9h00 à 17h30 à Lyon (69) Cette manifestation est organisée avec le concours de Franck Dupessey, directeur des actions économiques à la Chambre de Métiers de Haute-Savoie. Elle sera l occasion d échanger à partir des expériences suivantes : - le centre de ressources d informations économiques du département de la Loire, par Véronique Joassard d Expansion 42 ; - le système d informations économiques du Pays Voironnais, par Yann Renaud ; - le logiciel Ficus et les applications mises en place par la Communauté d Agglomération Dracénoise et le Pacte Territorial pour l Emploi, par Francis Aynaud. Ces échanges seront suivis d un temps de formalisation d une synthèse commune avec l ensemble des participants. Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

3 II. Synthèse des débats La matinée a été consacrée à la présentation des modes opératoires suivis par le Département de la Loire et le Pays Voironnais dans la mise en œuvre de leur système d informations. Les démonstrations des outils, y compris celle du logiciel Ficus et de ses applications, ont eu lieu au cours de l après-midi. Elles ont pris la forme d une présentation générale de chaque outil à l ensemble des participants, et par la suite d un atelier pour chacun d entre eux afin de permettre aux personnes intéressées de poser leurs questions aux différents intervenants. La synthèse ci-dessous fait uniquement référence aux débats de la matinée. Concernant les outils et systèmes présentés, le plus est de prendre directement contact avec les différents intervenants dont vous trouverez les coordonnées en V. Liste des participants. La description des expériences s est faite au regard de la méthodologie de gestion de projet, adaptée à un projet informatique : 5. Evaluation 4. Réalisation Réalité Approbation - réception 3. Elaboration Plan de réalisation (projet détaillé 2. Analyse Validation du diagnostic Choix d une option 1. Préparation Validation du cahier des charges du contrat de projet Idées besoins désirs Comme nous ne le verrons cette méthodologie implique une bonne dose de pragmatisme dans sa mise en œuvre. Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

4 1. Préparation, analyse et conception du projet = étude préalable / étude de marché Préparation du projet : Dans les 2 cas le projet a émergé du fait d attentes et de besoins du «terrain» (techniciens du service économique du Pays Voironnais et des collectivités locales partenaires pour Expansion 42). Aucune commande claire n a été formalisée, le développement des bases s est fait au fur et à mesure de l apparition de nouvelles attentes sans qu il ne soit concrétisé par un cahier des charges ou un contrat de projet précis. Si les 2 intervenants s accordent sur l importance d un tel document, ils précisent que l on ne peut pas concevoir d un coup un système répondant à tous les besoins (au risque sinon de monter une usine à gaz). La question du portage politique : si les politiques n ont sans doute pas à connaître tous les détails techniques du système d informations, il faut bien qu il en mesure l utilité (outil d aide à la décision, valorisation de son action par la mise à disposition d informations ) si l on souhaite qu il y affecte les ressources humaines et financières nécessaires. Analyse diagnostic : Dans les 2 cas la mise en œuvre d un 1 er outil a servi de phase de test et de diagnostic du système à mettre en place. Un évènement a à chaque fois commandé à un moment donné le passage à l étape suivante. Ainsi, pour le Pays Voironnais le système d informations a été refondu suite au passage en communauté d agglomération dans la mesure où plus d informations devaient être traitées sur plus de sujets du fait de l extension de périmètre et de compétences de la structure. Pour Expansion 42, les différentes orientations stratégiques de la structure (Coupe du monde de football et promotion sur les entreprises leader, schéma départemental des zones d activités, schémas des pôles de compétences ) a amené à développer de nouvelles bases d informations, alors que la multiplication du nombre d utilisateurs extérieurs a conduit à la création de l Extranet. 2. Réalisation Les systèmes d information ont été mis en place différemment dans les 2 expériences. Développé sur base Oracle, le système d informations du Pays Voironnais a été mis en place avec l appui d un prestataire extérieur. Le centre de ressources d informations de la Loire a été lui développé sous Access et réalisé, dans un premier temps, en interne avec l aide d étudiants, puis l appel à un prestataire informatique a été nécessaire pour la restructuration des bases de données ainsi que les développement en ASP des sites extranet. Leurs caractéristiques sont précisées dans les Présentations utilisées par les intervenants. 3. Fonctionnement pérennisation et développement du système -évaluation Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

5 Mettre en place un système d informations, c est mettre en œuvre une démarche participative et transversale qui impact nécessairement sur l organisation de la structure : Direction Resp. SI service 1 Resp. SI service 2 Resp. SI service 3 Système d information transversal rattaché à la direction Il ne s agit pas uniquement d utiliser un outil! Par ailleurs la réflexion quant à l organisation de la structure doit précéder celle sur la mise en place d un système d information : un système d informations n améliorera pas le fonctionnement d une structure ayant des problèmes d organisation. Le bon fonctionnement du système d informations (incrémentation et consultation des données) implique de montrer à ses utilisateurs l intérêt qu ils ont à y collaborer et à les responsabiliser dans son utilisation. Ainsi, Expansion 42 à intégré les procédures liées à son système d informations aux procédures qualité de la structure, et a mis en place des conventions avec ses partenaires extérieurs. Le pays Voironnais quant à lui, a mis en place un manuel des procédures en interne et le responsable du système d informations est en contact permanent avec les techniciens qui l utilisent. Dans les 2 cas, le développement de l outil s est fait par pragmatisme au regard de l évolution des besoins. Ce feed-back entre l outil et les besoins des utilisateurs est indispensable non seulement pour le faire évaluer (le plus souvent par petites touches), mais encore pour en assurer la pérennisation. Questions subsidiaires : les points clés de succès et les points de vigilance? Pays Voironnais : Expansion 42 : - Répondre aux besoins et attentes détectés - Associer et responsabiliser les utilisateurs - Préparer le passage de témoin du pilote par la mise en place d un guide procédure - Mettre en place une organisation transversale en interne précisant clairement la répartition des tâches entre chacun - Développer et formaliser le réseau de partenaires (conventions) - Communiquer sur l outil en direction des utilisateurs mais également en direction des élus (en les valorisant) qui détiennent les cardons de la bourse - Mettre en place une écoute client afin de faire évoluer l outil Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

6 III. Présentations utilisées par les intervenants Captures d écran du centre de ressources d informations économiques du département de la Loire Captures d écrans du système d informations économiques du Pays Voironnais Le logiciel Ficus et ses applications Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21 LES INDICATEURS DE CONNAISSANCE DU TERRITOIRE ET DE SUIVI D ACTIVITE DU SERVICE ECONOMIQUE Concept de base de donnée et de système d information L organisation des données dans AGDE

22 Concept de base de donnée et de système d information Base de données : Structure de données permettant de recevoir, de stocker et de fournir à la demande, des données à de multiples utilisateurs indépendants. Système d information : Ensemble des organisations et moyens mis en œuvre dans un organisme pour en assurer l information interne.

23 Concept de base de donnée et de système d information La base de données est issue des différentes informations qui étaient gérées au niveau du service économique et de l ex SIAMV Les entreprises La taxe Professionnelle Le BAE L application métier est l interface entre les données et les utilisateurs. Elle permet la consultation, la mise à jour, et l analyse des données depuis n importe quel poste de travail.

24 L organisation des données Données Annuelles Suivi de dossiers Taxe professionnelle Entreprises en développement Comptes sociaux Annonces Légales L ENTREPRISE Porteur de projet Bodacc A et B Contact Commerciaux

25 L ENTREPRISE Fichiers sources : Ensemble des informations transitant par le service économique (Données Terrain, Fichier INSEE, Bodacc..) Méthode de mise à jour : Manuelle et Permanente à partir de 3 postes Informations disponibles : Identification (SIRET, Raison sociale, enseigne, adresse, coordonnées, Espace Economique), données juridiques (Forme, statut, date création et implantation, code APE, activité), dirigeant, locaux, divers (ICPE, Grandes surfaces CDUC) Les indicateurs : Analyse de l existant à un instant T.

26 TAXE PROFESSIONNELLE Fichiers sources : Fichier de la DGI Méthode de mise à jour : Recoupement semi-manuel, annuel avec 2 ans de décalage. Plus 1000 entreprises renseignées par années de 2000 à Informations disponibles :VL des biens soumis à la TF, VL des bien mobiliers, bases brutes et nettes, part salaires, abattements, cotisation(s). Les indicateurs : Analyse de l échantillon, principales évolutions, classement.

27 COMPTES SOCIAUX Fichiers sources : Ecobase des entreprises réalisant plus de 150 K Méthode de mise à jour : Recoupement semi-automatique sur SIREN, annuel avec 1an 1/2 de décalage. Plus de 700 entreprises renseignées par année de 1998 à Informations disponibles : Capital, CA, VA, CAF, Fonds propres, immobilisation, masse salariale, EBE, Résultat, produits et frais financiers, détail des immobilisations, effectif. Les indicateurs : Analyse de l échantillon, principales évolutions, classement.

28 BODACC Fichiers sources : Extraction territoriale des annonces parues aux journaux officiels (Bodacc) et relatives au créations, cessations, mutations et modifications diverses. Méthode de mise à jour : Recoupement semi-automatique sur SIRET, permanent avec 3 à 5 mois de décalage. Environ 1000 annonces traitées annuellement depuis mi 2001 Informations disponibles : date de l annonce, type d événement et texte de l annonce. Les indicateurs : Tableau de bord permanent des créations et cessations. Analyse des évènements.

29 ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT Fichiers sources : Données terrain des chargés de mission relatives aux entreprises rencontrées et ayant un projet de développement pouvant conduire à l obtention d une aide. Méthode de mise à jour : Directe et permanente par les chargés de mission. Informations disponibles : Nature du contact et de la demande, objet, aides obtenues et montant, commentaires. Les indicateurs : Tableau de bord permanent des contacts.

30 CONTACTS COMMERCIAUX Fichiers sources : Fiches navettes remplies par les commercialisateurs et saisies par le secrétariat. Méthode de mise à jour : Indirecte par entretien trimestriel individualisé avec les commercialisateurs. Une fois l implantation réalisée, l entreprise bascule dans la partie «entreprise» de la base de données Informations disponibles : Identification de l entreprise, détermination de la recherche, résultat de l intervention des commercialisateurs. Les indicateurs : Tableau de bord permanent des contacts, analyse des contacts

31 PORTEUR DE PROJET Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission relatif aux Porteurs de Projet rencontrés et pouvant conduire à la création d une nouvelle activité sur le territoire assortie d une aide. Méthode de mise a jour : Directe et permanente par les chargés de mission. Une fois la création réalisée, le porteur de projet bascule dans la partie «entreprise» de la base de données Informations disponibles : Identification (nom, Niveau d étude, provenance), adresse du porteur de projet, Nature du projet, suivi de l avancement et aides et fonds mobilisés. Les indicateurs : Tableau de bord permanent des porteurs de projet, des entreprises créées, bilan RMI, et bilan des prêts PVI

32 LES INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES L expression «information géographique» est synonyme de l expression «information localisée». C est a dire une information que l utilisateur peut marquer (Simple localisation ou représentation) sur un plan ou sur une carte. On utilise plusieurs niveaux d information géographique La représentation des informations contenues dans la base de données AGDE au travers de la localisation des entreprises Et des informations purement géographiques Les limites des espaces économiques (Analyse des POS) Les lots et ou les parcelles

33 REPRESENTATION DES INFORMATIONS DE LA BASE AGDE Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission, et campagne de mise a jour Méthode de mise a jour : Directe et permanente par les chargés de mission. Campagne annuelle. Informations disponibles : toutes les informations d AGDE. Exhaustivité sur les espaces économiques. Les indicateurs : Cartographie thématique.

34 PLAN DES ESPACES ECONOMIQUES Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission. Cadastre Méthode de mise a jour : Annuelle Informations disponibles : Localisation et nom des entreprises + infos AGDE Les indicateurs : plan des espaces économiques

35 ETAT DES SURFACES Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission. Cadastre Méthode de mise a jour : Annuelle Informations disponibles : Type d occupation du sol, disponibilités Les indicateurs : Caractérisation des lots des espaces économiques

36 SUIVI DES TERRAINS COMMERCIALISES Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission. Délibération Méthode de mise a jour : Annuelle Informations disponibles : Surface, date de signature compromis et acte authentique, acquéreur, prix. Surface commercialisée Les indicateurs : Cartographies récapitulative annuelle (Cf bilan)

37 SUIVI DES ACQUISITIONS FONCIERE DE CENTR ALP 2 Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission. Délibération Méthode de mise a jour : En fonction de l avancement Informations disponibles : Parcelle, propriétaire, années d acquisition Les indicateurs : Cartographies récapitulative

38 RATIO DE TAXE PROFESSIONNELLE Fichiers sources :Lots et Taxe professionnelle Méthode de mise a jour : Exploitation des informations Informations disponibles : Ratio de TP à l hectare Les indicateurs : Cartographies thématique par classe.

39 SUIVI DES ESPACES ECONOMIQUES Fichiers sources :Données terrain des chargés de mission. Méthode de mise a jour : Ponctuelle en fonction des besoins. Informations disponibles : Gestion (Positionnement commerciale, prix), Surface calculées, équipements, accessibilité, environnement, service collectif, image, Gestion de la signalétique, secteur d activité. Les indicateurs : Edition de fiche synthétiques.

40 Conclusion L ensemble des informations gérées de façon cohérentes permettent de nombreuses possibilités combinatoires de variables pour La mise en œuvre de tableaux de bord permanents. Le calcul d indicateurs spécifiques. La réalisation d analyses sur des questions précises. Edition de plan et cartographie thématique

41 Organisation de l action économique et numérique d un territoire... Expérience de la Plate-forme collaborative des agents socio-économiques de Dracénie à travers l utilisation du logiciel Ficus-Planete Adresse de téléchargement du logiciel contact : 8 juillet 2004

42 Organisation de la plate-forme collaborative Diffusion des Informations Agences économiques Communes et intercommunalités Institutions (consulaires, Etat) Secteur associatif et éducatif Economie, agents immobiliers, Entreprises, opérateurs touristiques Modérateurs Synchronisation automatique des données Bornes interactives des Métiers Réception des informations Logiciel collaboratif Ficus ex : Envoi automatique des infos par (Push) Citoyens - Entreprises Modérateurs Synchronisation automatique des données Bornes interactives sur l emploi

43 Les services «collaboratifs» opérationnels sur les sites et Vie des entreprises Associations Etablissements touristiques Délibérations communautaires Manifestations économiques Bourse de l immobilier d entreprise Marchés publics Créateurs d entreprises Aides financières Observatoire numérique des formations Personnalités et acteurs institutionnels Service «Criée du Tourisme» Réseau Kiosk emplois (en cours) Bourse aux stages (en préparation)

44 Les actions engagées en 2003 par la CAD et l agence du PACTE Territorial Mise en ligne automatique de 9872 sites internet au profit des 9872 agents socio-économiques recensés sur les 43 communes du Pacte (http://www.pacte-dracenie.com/nom-organisme) (http://www.dracenie.com/nom-organisme) (http://www.coeurdeprovence.com/nom-organisme) Les 9872 entités disposent d un accès Extranet pour gérer leurs informations et d un guide d utilisation du système (La CAD et le Pacte ont constitué le plus grand extranet économique existant en France aujourd hui) Déploiement d outils numériques au service de l emploi et de la création d entreprise (bornes des métiers) Réalisation des guides d utilisation des services

45 Comment ça marche? Un objectif affirmé : simplicité et instantanéïté

46 Les outils Un nom d utilisateur Un mot de passe Une autorisation pour intervenir sur un ou plusieurs services Désigner des modérateurs qui vérifieront les informations saisies pour éventuellement les modifier (contrôle à posteriori)

47 Exemple N 1 Lancement de la Bourse numérique de l immobilier d entreprise de Dracénie

48 Principe de diffusion des offres immobilières Saisie des offres (extranet ou non) (agents immobiliers, VAI, CAD...) Site web demandeurs Borne CRCE Communes... Des publications sous forme d annuaires Un annuaire de toutes les offres mises à jour trimestriellement Intégrant les plans des espaces d activités ainsi qu un répertoire des organismes partenaires Une diffusion automatique en «push»

49 «www.dracenie.com» au service de la bourse de l immobilier Abonnements Saisie d infos Suivi demandes Recherche multicritères

50 Exemple N 2 Manifestations et Canaux web

51 Manifestations et Canaux Web sur et Une quarantaine d auteurs extranet Une gestion automatique de la fraîcheur des information publiées (180 manifestations à jour, en ligne en permanence) Un outil simple pour l internaute grâce au moteur de recherche La possibilité de gérer une infinité de canaux web sur tous les thèmes de l actualité socioéconomiques

52 1 Sélection multi-critères des manifestations en cours sur le territoire avec possibilité d abonnement sur une nature spécifique 2 Visualisation immédiate des manifestations correspondantes

53 Construction automatisée des données du logiciel lors de l importation de SIRENE - Principaux fichiers constituant l observatoire économique Fichier SIRENE BRUT (notice 80) Etablissements Associations Etab. touristiques Organ. formation Fichier des voies RGP pour les données communales (Insee) Indices de disparités de consommation (CCI) IGN (fonds cartographiques) ONISEP - FormationsInfos Images et photos Personnalités, Aides, Marchés publics, Manifestations, Offres Immobilières, Demandes, Zones d activités, Créateurs d entreprise, Documents administratifs... Importation des fichiers (convention) Saisie directe ou Extranet

54 Premiers résultats après 10 mois d utilisation de Ficus sur la Communauté d Agglomération 670 entreprises et associations ont utilisé la plate-forme collaborative 921 procédures push ont été activées 2131 photos ont été intégrées (la moitié via l extranet) 380 mégas de données en ligne 450 personnes se sont abonnées aux services canaux web, 391 bénéficient aujourd hui du système Les trois canaux les plus demandés : marchés publics, manifestations et Vie des entreprises 6 bornes interactives déployées (Draguignan, Bargemon, Callas, Salernes, Trans, CCI du Var) Un observatoire économique pleinement opérationnel avec deux plate-formes de services internet en ligne (www.dracenie.com et

55 Exemple de la Borne interactive Centre de ressources à la création d entreprises

56 Module d importation automatisée du fichier SIRENE

57 Masque de gestion d un agent économique récupéré automatiquement du fichier SIRENE (Insee)

58 Et demain? Récupération des s de tous les acteurs socio-économiques Soutien direct aux demandeurs d emplois via le futur réseau «Kiosk emplois» Elargissement des acteurs Extranet Développement de services interactifs liés au tourisme ex : «Criée du Tourisme» Mise en oeuvre d une Bourse aux Stages Travail sur les infrastructures (aménagement du backbone communautaire sous le RD 54) lancement d une campagne lourde de communication sur le dispositif collaboratif (octobre 2004) Création d une nouvelle forme de solidarité territoriale à travers le partage mutualisé des ressources «numérisables»

59 IV. Bibliographie et sites Internet utiles Veille économique, intelligence économique, intelligence territoriale, veille stratégique, observatoires économiques nationaux ou locaux, portails d'informations stratégiques Autant de termes et dispositifs de plus en plus souvent évoqués dans les sphères privée et publique. Au moment où la compétence "développement économique" des collectivités est en cours de redéfinition, les collectivités cherchent de plus en plus à disposer d'outils appropriés d'observation et de veille économiques. De tels moyens sont, entre autres, essentiels pour mieux anticiper les crises face à l'accélération des mutations économiques qui souligne la fragilité de nombreux territoires. Vous trouverez ci-dessous quelques documents qui manifestent de cette préoccupation : ETD est en train de réaliser une enquête auprès des intercommunalités afin de connaître leurs pratiques en la matière résultats en septembre, mais en attendant une note (à partir de laquelle est tirée le préambule ci-dessus) est disponible sur son site : Contacts ETD : Marie Camille Levionnais au ou Par ailleurs, Constructif n 8 de mai 2004 propose un dossier complet sur "Les premiers pas de l intelligence économique en France" en ligne sur le site de Constructif : Innovation, concurrence, réglementation : ne pas opérer de veille en entreprise, c'est risquer d'être aveugle sur des marchés où tout évolue très vite. De la surveillance Internet aux missions ciblées, le Journal du Management expose les méthodes des entreprises pour s'ouvrir à la veille stratégique. Et les sites Internet indispensables : Communauté d Agglomération Dracénoise : Site Internet d Expansion 42 : Site Extranet d Expansion 42 : V. Liste des participants Aradel Synthèse de la journée d échanges "Systèmes d informations" du 8 juillet 2004

60 Liste des participants LES OUTILS D'OBSERVATION du 08/07/2004 Nom & Prénom / Organisme Adresse / Site Téléphone - Fax / mail Monsieur Michel AUVOLAT BP CNRS ECULLY ECULLY CEDEX Monsieur Francis AYNAUD BP COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DRACENOISE DRAGUIGNAN Directeur service économique Monsieur Daniel BAUDRY 130 rue Gustave Eiffel Technoparc AGENCE ECONOMIQUE DU PAYS DE GEX SAINT GENIS POUILLY Directeur Monsieur Grégoire BEL 14 rue de la République BP GRANDE TRAVERSEE DES ALPES GRENOBLE CEDEX Madame Jacqueline BERARD 37 rue Tronchet THEKE CONSEIL LYON Consultante Monsieur Pierre BERAT le 6ème Avenue 75 cours Albert Thomas CRCI RHONE ALPES LYON CEDEX 03 Directeur d'études d'information économique Mademoiselle Liberia BERTHELOT Micropolis Bâtiment Isatis GRANDE TRAVERSEE DES ALPES VIA ALPINA INTERNATIO GAP Chargée de mission évaluation Madame Christine BOLZE 8 rue du Griffon ARSEC LYON Responsable centre de ressources documentaire et conseillère pédagogi Mademoiselle Aurèle BOUVARD 14 rue de la République BP GRANDE TRAVERSEE DES ALPES GRENOBLE CEDEX Assistante de Projet Mademoiselle Nadège BRALANT BRALANT En recherche d'emploi 640 Chemin des Flachères CHARLY Mademoiselle Alexandra BROCHIER 106 allée des Blacheres CHAMBERY METROPOLE CHAMBERY CEDEX Chargée d'études financières Page n 1

61 Liste des participants LES OUTILS D'OBSERVATION du 08/07/2004 Nom & Prénom / Organisme Adresse / Site Téléphone - Fax / mail Mademoiselle Sandra CARRY 65 avenue Clément Ader CS CHAMBRE REGIONALE DE METIERS LANGUEDOC ROUSSIL CASTELNAU LE LEZ Chef de Projet "Tableau de Bord Territorial de l'artisanat" Monsieur Hervé CHEVIGNY Place de l'hôtel de Ville BP MAIRIE DE ST QUENTIN FALLAVIER ST QUENTIN FALLAVIER Chargé des relations économiques Madame Fabienne CHEZE CERONI 7, rue Fantin-Latour BP CONSEIL GENERAL DE L'ISERE GRENOBLE CEDEX Mademoiselle Agnès COLLOMB CLERC 1 Place Firmin Gautier AGENCE ETUDES ET PROMOTION DE L'ISERE GRENOBLE CEDEX 1 Chargée d'études économiques Madame Françoise DEFORGE 7, rue Fantin-Latour BP CONSEIL GENERAL DE L'ISERE GRENOBLE CEDEX Chargée du développement economique Mademoiselle Vitalina DI MEO 5 place Saint André MAISON DE L'ECONOMIE DEVELOPPEMENT ANNEMASSE Monsieur Franck DUPESSEY 28 avenue de France BP CHAMBRE DE METIERS HAUTE SAVOIE ANNECY Directeur Actions Economiques Monsieur Aubry FRANCON 35 rue Ponchardier BP SAINT ETIENNE METROPOLE SAINT ETIENNE CEDEX 2 Chargé de mission Mademoiselle Marie GRANDIN Axone Parc d'activités Innovantes Croix Bayard CC DE ST LAURENT CHAMOUSSET ST CLEMENT LES PLACES Chargée de mission Madame Cécile GUYOT Chateau de Pluvy SYNDICAT DES MONTS DU LYONNAIS POMEYS Madame Véronique JOASSARD Espace Fauriel 35 rue Ponchardier BP EXPANSION SAINT-ETIENNE CEDEX 2 Chargée de mission Economie Page n 2

62 Liste des participants LES OUTILS D'OBSERVATION du 08/07/2004 Nom & Prénom / Organisme Adresse / Site Téléphone - Fax / mail Monsieur François JOSSERAND Université de Strathclyde 40 George Street G1 1QE EPRC GLASGOW ECOSSE Chercheur Monsieur Philippe JOURNET 7 rue Michelet AGENCE DE DEV ECO DE LA CC D'OYONNAX OYONNAX Chargé de Mission Monsieur Xavier LAURENT Parc Municipal BP CC DU PAYS DE L'OZON SAINT SYMPHORIEN D'OZON Chargé de mission Mademoiselle Anne LE BARS 31 rue Mazenod SGAR LYON CEDEX 03 Chargée d'études Economie Mademoiselle Marie Camille LEVIONNAIS 5 rue Sextius Michel ETD PARIS Chargée de mission Economie Monsieur Dominique MARMIN 1 rue de la Mine STRAT ET J CONSEIL NOTRE DAME DE VAULX Consultant Mademoiselle Sandy MAURIN 57, cours Fauriel CCI DE SAINT ETIENNE MONTBRISON SAINT ETIENNE CEDEX 2 Chargée de mission Etudes et Prospectives Mademoiselle Emmanuelle MENARD 45, Av Alsace-Lorraine BP CONSEIL GENERAL DE L'AIN BOURG EN BRESSE CEDEX Chargée de mission Monsieur Thibaut MICHALET 5 place Saint André MAISON DE L'ECONOMIE DEVELOPPEMENT ANNEMASSE Chargé de mission développement des entreprises Monsieur Gérard OCTROY Maison de l'ingenierie touristique 104 avenue de Paris MITRA CHARBONNIERES LES BAINS Responsable observatoire régional du tourisme rhône alpes Madame Cécile OUVRIER BUFFET Maison Forte 2 rue des Vallières CC DE LA VALLEE DU GARON VOURLES Chargée de mission <couvrierbuffet_ccvg Page n 3

Immobilier d entreprise jusqu où peut-on et doit-on aller?

Immobilier d entreprise jusqu où peut-on et doit-on aller? Réf : st/301203/443 Synthèse de la journée d échange d expériences du 20 octobre 2003 Immobilier d entreprise jusqu où peut-on et doit-on aller? A Savoie Technolac Le Bourget du Lac (74) I. Synthèse des

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

FORMATION BUREAUTIQUE PLATEFORME INTERMINISTERIELLE Sites de proximité ACADÉMIE DE GRENOBLE. GRETA Adresse du siège

FORMATION BUREAUTIQUE PLATEFORME INTERMINISTERIELLE Sites de proximité ACADÉMIE DE GRENOBLE. GRETA Adresse du siège Annexe 1 FORMATION BUREAUTIQUE PLATEFORME INTERMINISTERIELLE Sites de proximité Code 38100 Grenoble 27, rue Anatole France 38030 Grenoble 74130 Bonneville 210 Quai du Parquet 74130 Bonneville 74540 Annemasse

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Guide des acteurs publics en Rhône-Alpes

Guide des acteurs publics en Rhône-Alpes INTELLIGENCE ECONOMIQUE Vous désirez être conseillé ou accompagné? Découvrez le dispositif d intelligence économique en Rhône-Alpes Guide des acteurs publics en Rhône-Alpes Le dispositif d intelligence

Plus en détail

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques 2012-2015 Formation I Déclic création d entreprise Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise Objectifs pédagogiques Acquérir le socle de connaissances et d outils nécessaires

Plus en détail

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon Le territoire bourguignon : chiffres clés Un territoire à forte dominante rurale Nombre d habitants: 1 612 397 (1) Nombre de communes

Plus en détail

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Contexte national et régional Circulaire DGOS/PF2/2013/298 du 12 juillet 2013, relative au Programme National pour la Sécurité

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices Plateforme Territoriale GUYANE SIG 25/02/2014 SOMMAIRE 1. LEXIQUE... 3 2. DEFINITION... 3 3. DOMAINE D APPLICATION... 3 A. Objet... 3 B. Bénéficiaires...

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Rencontre régionale du commerce

Rencontre régionale du commerce Rencontre régionale du commerce Comment maintenir et développer le commerce face aux nouveaux modes de consommation? A Grenoble Le lundi 17 novembre 2014 Philippe NICOLAS Directeur Régional des Entreprises,

Plus en détail

Semaine régionale de la Création, Reprise, Transmission

Semaine régionale de la Création, Reprise, Transmission 29/10/08 17:13 du Page 1 17 au Osez2008.qxd 21 novembre 2008 Semaine régionale de la Création, Reprise, Transmission Cédants Créateurs, Repreneurs Jeunes entreprises Concrétisez votre projet avec les conseillers

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE Département de la Haute-Savoie Commune de LA MURAZ 74560 Le Conseil Municipal de la Commune de LA MURAZ régulièrement convoqué le 29 août 2014, s est réuni en session ordinaire sous la présidence de Nadine

Plus en détail

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Guide méthodologique pour la construction d un bilan quantitatif et qualitatif des contrats de territoire. L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Il est proposé de bâtir le bilan avec

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

PLAN D ACTIONS NUMÉRIQUES 2015. des professionnels de l hébergement de la Communauté d Agglomération Dracénoise. Jeudi 18 décembre 2014

PLAN D ACTIONS NUMÉRIQUES 2015. des professionnels de l hébergement de la Communauté d Agglomération Dracénoise. Jeudi 18 décembre 2014 PLAN D ACTIONS NUMÉRIQUES 2015 des professionnels de l hébergement de la Communauté d Agglomération Dracénoise Les mini ateliers LES OBJECTIFS Réalisation d un objectif pratique en 3h PHILOSOPHIE DES MINI

Plus en détail

Compte-rendu InterGAL du 14/12/04

Compte-rendu InterGAL du 14/12/04 Compte-rendu InterGAL du 14/12/04 1. Communication interne Remarque préliminaire : la communication interne ne doit pas être confondue avec différents aspects administratifs relatives à la mise en œuvre

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE

RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE Les 3 missions de l Adie TROIS MISSIONS QUI TRADUISENT LES VALEURS DE L ADIE FONDÉES SUR LA CONFIANCE DANS LES CAPACITÉS DE CHACUN

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 André MOUNIER Président CCI St Etienne/Montbrison Claude RISAC Président de la Fédération du Commerce

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Thèmes de Formation 2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Tél. / Fax direct J.P. André. 02.51.83.19.50 Portable 06.98.15.98.22 E MAIL : futuris@wanadoo.fr Sarl au capital de 15 245 euros

Plus en détail

12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04

12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04 POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04 Lieux de visite et sites culturels THEMATIQUE : COMMERCIAL REFERENCEMENT

Plus en détail

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre Département Intercommunalité et territoires 18 mars 2014 Département Administration et gestion communale Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires

Plus en détail

Demande de dissolution des organismes de coopération intercommunale SICAMAS et CIAS

Demande de dissolution des organismes de coopération intercommunale SICAMAS et CIAS Conseillers élus : 15 Sous la présidence de : Monsieur le Maire,, N : 23/2011 BURCKHARDT, Jean-Jacques EHRHARDT, Thierry HUSENAU, Gérard MICHEL, Thomas REMOND, Mmes Sonia ADAM, Christiane BARBOT-SCHAUB

Plus en détail

Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2

Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2 1 CR 67 : PACA / Nice Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2 Le CR en 2013... 2 Ressources humaines du CR... 2 Entrées/sorties du réseau... 2 Suite du re-conventionnement... 3

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO.

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO. L an deux mille neuf, le 6 Juillet à vingt et une heures, les Délégués des cinq communes, composant la Communauté de Communes de la Brie Boisée, légalement convoqués, se sont réunis à la Mairie de Pontcarré,

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES

LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES EXONERATIONS ET ZONES CONCERNEES DANS LE DEPARTEMENT DE L INDRE Préfecture de l Indre Place de la Victoire et des Alliés B.P. 583 36 019 Châteauroux cedex Direction Départementale

Plus en détail

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants :

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants : La gouvernance du projet de coopération est assurée par un Comité de Pilotage composé par - Le Président de la Chambre Régionale d Agriculture qui en assure la présidence - Deux représentants élus de chaque

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS

CATALOGUE DES PRESTATIONS 4, Avenue Louis Martin CS 61714 35417 SAINT-MALO CEDEX Téléphone : 02 99 20 63 00 Télécopie : 02 99 40 12 89 infoeco@saintmalofougeres.cci.fr CATALOGUE DES PRESTATIONS CCI INFO FEVRIER 2015 Chambre de

Plus en détail

Séance du 15 juillet 2015

Séance du 15 juillet 2015 Séance du 15 juillet 2015 L an deux mil quinze, le quinze juillet à 20h15, le conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

Rechercher les informations légales et sectorielles

Rechercher les informations légales et sectorielles GEA 2014-2015 Recherche documentaire Marine Souchier Rechercher les informations légales et sectorielles Intro : quelles sont les informations légales à chercher sur votre organisation? la raison sociale,

Plus en détail

Organisation SIG. DDE de l Indre et Loire Service Prospective et Habitat

Organisation SIG. DDE de l Indre et Loire Service Prospective et Habitat Organisation SIG DDE de l Indre et Loire Service Prospective et Habitat Cadre de l étude Objectifs Opportunité de la mise en place d un SIG à l échelle du service SPH Analyse des pratiques actuelles Plus-value

Plus en détail

CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % *!+, (

CENTRE INFORMATION JEUNESSE!   # $ % *!+, ( CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % & ' ()(( *!+, ( 461 rue Saint Léonard 49000 ANGERS Tél : 02.41.66.52.52. Fax : 02.41.66.53.66. Site internet : http://www.boutiques-de-gestion.com E.mail : bganjou@wanadoo.fr

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés,

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés, squad - Centre de compétences transfrontalier pour le suivi et la planification des quartiers durables INTERREG IVA France Suisse Rapport de synthèse (version août 2015) Objectif de ce document Ce document

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEUR EXERCANT UNE ACTIVITE ARTISANALE

AUTO ENTREPRENEUR EXERCANT UNE ACTIVITE ARTISANALE AUTO ENTREPRENEUR EXERCANT UNE ACTIVITE ARTISANALE Pour s informer sur les modalités de fonctionnement du régime de l auto entrepreneur, la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Rhône propose au sein

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Réunion Brevet Professionnel CREPS Voiron, 10 Mars 2006.

Réunion Brevet Professionnel CREPS Voiron, 10 Mars 2006. Réunion Brevet Professionnel CREPS Voiron, 10 Mars 2006. Rédacteur : Franck Cadei Assistent : Jean P. Ducloy (Directeur CREPS) Jacques Charlet ( Président Ligue) Alain Poncet (SOC) Bruno Boyer (DRDJS)

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Les collectivités territoriales font face à des enjeux toujours plus complexes Une gestion publique en évolution

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 COMMUNE DE VAL-DE-FIER COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 Présents : DERRIEN Patrice, BAU ROUPIOZ Valérie, BEAUD CATHELIN Gaëlle, BERAUD François, BLOUET Christine, BURGOD

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun.

LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun. LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT Dans la Loire : 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun. IFSI du Centre Hospitalier Universitaire Hôpital

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015

Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015 Orléans, le 5 octobre 2012 Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015 Introduction L intelligence économique, c est le dispositif par lequel tout acteur économique assure

Plus en détail

Créateur de sites Internet. Développeur de logiciels. www.logipro.com

Créateur de sites Internet. Développeur de logiciels. www.logipro.com Créateur de sites Internet Développeur de logiciels Logipro, partenaire de vos «e projets» depuis 1997 Fort d une dizaine d années d expériences dans le développement de solutions Internet globales, Logipro

Plus en détail

APPEL A REFERENCEMENT REGIONAL DES PRESTATAIRES DANS LE CADRE DU DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT EN RHÔNE-ALPES

APPEL A REFERENCEMENT REGIONAL DES PRESTATAIRES DANS LE CADRE DU DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT EN RHÔNE-ALPES APPEL A REFERENCEMENT REGIONAL DES PRESTATAIRES DANS LE CADRE DU DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT EN RHÔNE-ALPES Le Dispositif Local d Accompagnement Le Dispositif Local d Accompagnement (DLA) est un

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

COMMUNE DE LADINHAC COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015

COMMUNE DE LADINHAC COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015 Le conseil municipal de LADINHAC s est réuni le mardi 28 Avril 2015 à 20H30 à la mairie de LADINHAC sur la convocation de Monsieur Clément ROUET, Maire,

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère

LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère LA PLACE ET LE RÔLE DE L AGRICULTURE A LA PERIPHERIE DES VILLES MOYENNES Le cas des villes d Annecy, Bourg-en-Bresse, Montbrison et Romans-sur-Isère CLÉMENT ARNAL Cette thèse s inscrit dans un contexte

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Rapporteur : M. Jean-Pierre TAILLARD, Vice-Président Commission n 5 séance des 26/05/04, favorable 23/03/05 et 20/05/05 Bureau séance

Plus en détail

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 Pour vous accompagner dans la mise en accessibilité de votre commerce la CCI Indre vous propose 2 offres : Offre information

Plus en détail

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE)

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) Données d entrée du processus : Fiches projet business France, conf /call nationale hebdomadaire PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) 1 2 3 Etude des fiches projets «Business France», avec pré-analyse

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Centre d Animation d Information et Relais Economique

Centre d Animation d Information et Relais Economique www.caire-haguenau.fr Campanile Hôtel LES PINS 84 route de Strasbourg - BP 70273 F-67500 HAGUENAU Cedex Tél 0033 (0) 3 88 63 39 00 Fax 0033 (0) 3 88 63 39 01 Email : caire@ville-haguenau.fr Les voies d

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail