D. U. E. R. P. Document Unique d'evaluation des Risques Professionnels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D. U. E. R. P. Document Unique d'evaluation des Risques Professionnels"

Transcription

1 D. U. E. R. P. Document Unique d'evaluation des Risques Professionnels

2 Plan des Unités de Travail (UT) auxquelles vous appartenez en fonction de votre service Pour chaque UT, les risques potentiels sont listés et côtés en fonction de leur probabilité et de leur gravité, ce qui définit un niveau de priorité et les moyens de prévention répertoriés. Direction Nathalie MEZUREUX Directrice Jean-françois AGIER - Secrétaire général Luc BOUSQUET - Directeur de la recherche et du partenariat Claudia ENRECH - Directrice des études et des formations SECRETARIAT DE DIRECTION - UT TERRAIN MANIF EXT - UT TECHNIQUE David COMTE COMMUNICATION - UT TERRAIN MANIF EXT - Ségolène GAUDRY Secrétariat Général Regies d'avances et de recettes Régie d'avances Ressources humaines Comptabilité - UT TECHNIQUE Direction de la recherche & des partenariats Relations internationales mobilité Laboratoire ARIA Laboratoire LAF - UT TERRAIN MANIF EXT - UT TECHNIQUE Direction des études et des formations Bibliothèque Service informatique, audiovisuel et multimédia Pédagogie Formation initiale Formation professionnelle continue/formations continues Accompagnement pédagogiques Gestion de la bibliothèque Informatique Audiovisuel - UT TECHNIQUE - UT TECHNIQUE - UT TECHNIQUE - UT TERRAIN MANIF EXT - UT TECHNIQUE - UT TERRAIN MANIF EXT - UT TECHNIQUE 1

3 Page 1 NOM DE L 'UNITE DE TRAVAIL 1 - UT SEDENTAIRE = Agents administratifs et tous les agents qui ont des emplois de bureau 2 - UT DE DEPLACEMENT= Tous les utilisateurs de : véhicules administratifs véhicules personnels sur le trajet domicile/travail tous les agents utilisant d'autres moyens de transports(avion, bus loué etc.) ) 3 - UT DE TERRAIN - MANISFESTATIONS EXTERIEURES =Tous les agents amenés dans le cadre de leurs fonctions à participer à des réunions des expositions des coloques en France, en UE ou à l'étrangers 4 - UT TECHNIQUE = Agents ayant des emplois techniques tels que : le service communication les informaticiens les agents de la logistique les étudiants qui utilisent des machine lors d'atelier, du BDE, des associations les enseignants qui utilisent des machines en ateliers RISQUES POTENTIELS 1 - RISQUES DE CHUTE DE PLAIN-PIED (sol glissant, inégal, défectueux, étroit ou longeant des zones dangereuses) 2 - RISQUES DE CHUTE DE HAUTEUR (zones, accès ou utilisation d'escabeaux, échelles, chaises, etc...) 3 RISQUES LIES AUX CIRCULATIONS INTERNES (collision au sein de l'établissement) 4 RISQUES ROUTIERS (déplacements ou circulations hors de l'établissement et mauvais entretien des moyens de locomotion) 5 RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE (TMS/manutention/gestes répétitifs/postures/travail sur écran) 6 RISQUES LIES A LA MANUTENTION MECANIQUE (utilisation de trans-palettes, chariots, élévateurs, crick) 7 - RISQUES LIES AUX PRODUITS, AUX EMISSIONS ET AUX DECHETS (utilisation de produits ou émissions de gaz, poussières, fumées etc...) 8 - RISQUES LIES AUX AGENTS BIOLOGIQUES (infections,allergies ou intoxications résultant de la présence de micro-organismes (bactéries,virus,moisissures)) 9 - RISQUES LIES AUX EQUIPEMENTS DE TRAVAIL (coupure, perforation, écrasement dû à l'utilisation d'une machine ou d'un outil portatif) 10 - RISQUES LIES AUX EFFONDREMENTS ET AUX CHUTES D'OBJETS (chute d'un objet, stockage d'armoire, etc) 11 - RISQUES ET NUISANCES LIES AU BRUIT (bruit émis de façon continue ou bruit saccadé) 12 - RISQUES LIES AUX AMBIANCES THERMIQUES (malaises, fatigue ou inconfort dû à la température inadaptée, aux intempéries, à l'ambiance chaude ou froide) 13 RISQUES D'INCENDIE, D'EXPLOSION (brulures ou blessures dues à un incendie ou à une explosion) 14 RISQUES LIES A L'ELECTRICITE (brûlure ou électrocution due à un contact avec un conducteur électrique ou une partie métallique sous tension) 15 - RISQUES LIES A L'ECLAIRAGE (fatigue et gêne dues à un éclairage inadapté) 16 - RISQUES LIES AUX RAYONNEMENTS (rayonnements ionisants, optiques électromagnétiques ou radioactivité) 17 RISQUES LIES A L'ENVIRONNEMENT AQUATIQUE (hydrocution,noyade ou mauvais entretien du matériel ou inadapté (gilets de sauvetage,bateaux,tenue de plongée etc...)) 18 - RISQUES PSYCHO-SOCIAUX (stress, déprime, dépression, agressivité, mal être) 19 - RISQUES LIES AUX AMPLITUDES HORAIRES (en rapport avec l'organisation du travail)

4 Page RISQUES LIES AUX PRODUITS ALIMENTAIRES (distributeurs, cantines.)

5 COTATION DU RISQUE EXPOSITION AU RISQUE durée de répétition de l'exposition au risque NIVEAU DE RISQUE = exposition au risque X gravite exposition RARE OCCASIONNEL FREQUENT PERMANENT > 1 JOUR 1-6 JOURS 6-15 JOURS > 15 JOURS GRAVITE gravité degré d'atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes FAIBLE blessure bénigne dommage mineur sans AT (accident de travail) MOYEN Pas daltération à vie de l'intégrité physique dommage corporel avec AT < 21 Jours GRAVE INCIDENT POUVANT AVOIR DES CONSEQUENCE OU INCAPACITE PERMANENTE dommage corporel avec AT > 21 Jours TRES GRAVE INCIDENT POUVANT ENTRAÎNER LA MORT < 6 mois ou incapacité permanente due à un AT/MP > 10 % (maladie professionnelle) COTATION DU NIVEAU DE PRIORITE MAITRISE dispositions de prévention prises pour maitriser le niveau de risque d'une nuisance de PRIORITE NIVEAU DE PRIORITE = niveau des risque X maitrise 0 0,5 0, ,5 0,75 1 RISQUE EVITE, MAITRISE RISQUE MAITRISE PAR PROTECTIONS ET/OU AMENAGEMENTS COLLECTIVES RISQUE MAITRISE PAR DES PROTECTIONS ET/OU DES AMENAGEMENTS INDIVIDUELLES PREVENTION LIEE AU RESPECT DES INSTRUCTIONS ABSENCE DE TOUES MESURES DE PREVENTION 2 0,5 1 1,5 2 combattu à la source contrôles réguliers et conformité (dommage peu probable) adaptées, utilisées de suite, contrôle régulier, Equipement Protection Individuelle en état (dommage probable) formation, consignes de sécurité, modes opéraoires (dommage très probable) (dommage certain) 3 0,75 1,5 2, à 4 Priorité FAIBLE : risque acceptable. Le risque est réduit mais nécessite toujours une surveillance 6 1,5 3 4,5 6 6 à 9 Priorité MODERE : Risque tolérable sous contrôle. Le risque doit être réduit ou supprimé en engageant un plan d'action rapide Priorité IMPORTANT : Risque inacceptable. Toute activité engendrant de tels risques doit entraîner des mesures d'urgence, voir être interrompue. 9 2,25 4,5 6, ,5 0,75 1 de maîtrise

6 Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Lyon 3 rue Maurice Audin Boîte Postale VAULX EN VELIN Cedex Directrice Médecin de prévention Assistantes de prévention UNITE DE TRAVAIL SEDENTAIRE DE L'ENSAL Nathalie Mezureux Pascale Jacquesson - AST Grand Lyon Frédérique Dadure Bernadette Forest Risques potentiels Descriptif du risque Situation de travail Administratifs personnes exposées Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent de risque Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de priorité de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR à 3 4 à 9 Mesures à prendre Plan d'actions et pistes d'évolution 1 - RISQUES DE CHUTE DE PLAIN-PIED (sol glissant, inégal, défectueux, étroit ou longeant des zones dangereuses) Sol glissant, inégal, défectueux, étroit ou longeant des zones dangereuses x x x x x x x Passages dégagés -Entretien des sols 1,00 -Identifier les endroits dangereux -Installer des détecteur de présence dans les escaliers qui mènent aux ateliers 2 - RISQUES DE CHUTE DE HAUTEUR (zones, accès ou utilisation d'escabeaux, échelles, chaises, etc...) Accès ou utilisation d'escabeaux, échelles, chaises, escaliers x x x x x x x pose de nez de marches anti-dérapants -rampes de maintien 1,00 - Achat de marche-pieds ou escabeaux sécurisés - organisation du stockage - pose de panneaux d'affichage "attention escalier dangereux" 5 RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE (TMS/manutention/gestes répétitifs/postures/travail sur écran) - Travail sur écran - Déplacements archives lourdes x x x x x x x mobilier adapté : fauteuil, repose pieds 2,00 -Organisation d'une formation sur les gestes et postures -Conseil d'aménagement des postes de travail par les assistantes de prévention -achat repose poignet -souris verticale -Externalisation des archives pour limiter les manipulations (voir devis) -Afficher le numéro 112 dans toutes les salles avec les consignes en cas de malaise -Formations des enseignants aux gestes de premier secours 6 RISQUES LIES A LA MANUTENTION MECANIQUE (utilisation de trans-palettes, chariots, élévateurs, crick) - utilisation du monte charge de la bibliothèque x Consigne d'utilisation sur l'appareil 4 - Recours à l'association ICARE pour les gros 1,00 travaux -Ajouter la mention "a utiliser uniquement pour le transport d'objet" 8 - RISQUES LIES AUX AGENTS BIOLOGIQUES (infections,allergies ou intoxications résultant de la présence de micro-organismes (bactéries,virus,moisissures)) - vie en communauté - utilisation de toilettes communes - Guêpes qui nichent dans la barre des cables dans l'amphithéâtre de verdure x x x x x x x distributeurs de gel hydroalcoolique à l'entrée du bâtiment -nettoyage quotidiens des sanitaires par la société de nettoyage 0,50 - afficher les consignes dans les toilettes - Plan de prévention avec la societe de nettoyage - Remplacement des essuies mains papier et soufflant par des essuies mains torchon - Projection d'insecticide dans la barre des cables de l'amphithéâtre de verdure 10 - RISQUES LIES AUX EFFONDREMENTS ET AUX CHUTES D'OBJETS (chute d'un objet, stockage d'armoire, etc) - Chute d'objets, boîtes archives, - stockage des armoires x x x x x x x Organisation des stockages - Limiter le stockage en hauteur 0,75 0,75 -Rappel des consignes aux personnes concernées -Externalisation des archives pour limiter les manipulations (voir devis) 11 - RISQUES ET NUISANCES LIES AU BRUIT (bruit émis de façon continue ou bruit saccadé) - circulation extérieure intense -résonnance des pas sur les carreaux vitrés dans la partie bureau admin -climatiseurs bruyants -resonnance de l'établissement -imprimantes et ordinateurs x x x x x x x ,00 -Climatisation collective -Planification des cours dans les ateliers sur plusieurs jours et pas tous en même temps 12 - RISQUES LIES AUX AMBIANCES THERMIQUES (malaises, fatigue ou inconfort dû à la température inadaptée, aux intempéries, à l'ambiance chaude ou froide) - variation de température dans le bâtiment - Eau froide dans les toilettes des étudiants l'hiver - Chaleur intense dans le bâtiment l'été x x x x x x x Installation de déstratificateurs - joints sur les vitres fixes des ateliers 1,00 -nouveaux systèmes de climatisations - faire installer des joints sur les portes vitrées - Faire faire une étude sur la mesure thermique hiver/été par un spécialiste - installer des robinets avec tamporisation et règlage de l'eau dans les toilettes

7 UNITE DE TRAVAIL SEDENTAIRE DE L'ENSAL Risques potentiels Descriptif du risque Situation de travail Administratifs personnes exposées Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent de risque Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de priorité de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR à 3 4 à 9 Mesures à prendre Plan d'actions et pistes d'évolution 14 RISQUES LIES A L'ELECTRICITE (brûlure ou électrocution due à un contact avec un conducteur électrique ou une partie métallique sous tension) -Utilisation de muli prises et de ralonge électrique x x x x x x x ,00 -privilégier le branchement des appareils sur les prises électriques murales -supprimer le plus possible les multi-prises -faire installer des prises murales supplémentaires 15 - RISQUES LIES A L'ECLAIRAGE (fatigue et gêne dues à un éclairage inadapté) Eclairage inadapté, manque ou excès de lumière x x x x x x x Installation luminaires suivant superficie des bureaux -Changement des lampes et lampadaires de bureau 1,00 - remplacement des étoiles par des spots en led avec détecteurs de présence et thermique - modification de certaines installations en led. -Détecteurs de présence dans les toilettes -Faire faire une étude sur l'éclairages dans les salles de cours (consommation) -Améliorer l'éclairage dans la bibliothèque 18 - RISQUES PSYCHO-SOCIAUX (stress, déprime, dépression, agressivité, mal être) Surcharge de travail, organisation du travail, relations inter-professionnelles x x x x x x x Écoute des situations par SRH - enquête sur les risques psychosociaux -Assitante sociale 1 fois par mois - visites auprès du médecin de prévention avec services supplémentaires avec l'ast Grand Lyon - intervention de l'assistante de prévention auprès des chefs de service - Appel au médecin de prévention en cas de besoin 3,00 Formation des assistants de prévention et de l'encadrement sur les risques psycho-sociaux - Diffusion de note sur les risques psychosociaux 20 - RISQUES LIES AUX PRODUITS ALIMENTAIRES (distributeurs, cantines.) Intoxication alimentaire Alergie x x x x x x x Contrôle de la cantine par service sanitaire et social Contrôle des dates des poduits par le founisseur 0,75 3,00

8 Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Lyon 3 rue Maurice Audin Boîte Postale VAULX EN VELIN Cedex Directrice Médecin de prévention Assistantes de prévention UNITE DEPLACEMENT DE L'ENSAL Nathalie Mezureux Pascale Jacquesson - AST Grand Lyon Frédérique Dadure Bernadette Forest Risques potentiels Descriptif du risque Situation de travail Administratifs personnes exposées Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent de risque Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de priorité de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR à 3 4 à 9 Mesures à prendre Plan d'actions et pistes d'évolution 4 RISQUES ROUTIERS (déplacements ou circulations hors de l'établissement et mauvais entretien des moyens de locomotion) - Déplacement en véhicule de service x x x x x x Entretien régulier des véhicules de service -Abonnement autoroute + carte essence -trousses de secours + gilet fluo+ triangle -téléphone de service - pochette de consignes en cas d'incidents (assurance, constat...) - formation risques routiers + autres 2,00 -Formation conduite en situation difficile -Contrôle permanent des véhicules -Vérification de la validité des permis de conduire - achat d'extincteurs - sanctions en cas de manquement au code de la route (paiement amende, retrait de points) 4 RISQUES ROUTIERS (déplacements ou circulations hors de l'établissement et mauvais entretien des moyens de locomotion) -Déplacement en transports en commun (scnf, bus) ou trajet domicile travail x x x x x x x Incitation utilisation des tickets de bus 16 - limitation utilisation des véhicules personnels - formation risques routiers + autres 4,00 - limiter les déplacements le plus possible -Privilégier les transports en commun - formation remise à niveau du code de la route 5 RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE (TMS/manutention/gestes répétitifs/postures/travail sur écran) - Manutention et transport de dossiers lourds x x x x x x x Véhicule neuf confortable - achat de chariots à roulettes, diable à hauteur 0,75 8 6,00 -Formation de gestes et postures -Visite médicale annuelle - conseils de l'assistante de prévention lors des aménagements de bureau RISQUES ET NUISANCES LIES AU BRUIT (bruit émis de façon continue ou bruit saccadé) x , RISQUES LIES AUX AMBIANCES THERMIQUES (malaises, fatigue ou inconfort dû à la température inadaptée, aux intempéries, à l'ambiance chaude ou froide) -Entrer et sortir des véhicules -Le temps suivant les saisons x x x x x x x 3 1 -Véhicule climatisé 3 0,5 1,50 13 RISQUES D'INCENDIE, D'EXPLOSION (brulures ou blessures dues à un incendie ou à une explosion) -Déplacement en avion ou en train x ,00 3 RISQUES LIES AUX CIRCULATIONS INTERNES (collision au sein de l'établissement) Collision au sein de l'établissement entre véhicules et piétons sur le parking + collision entre véhicules x x x x x x x ,00 - passage piétons - limitation de la vitesse - Demander l'installation de feux clignotants sur la voie public de l'accès à l'école - Faire installer des ralentisseurs 18 - RISQUES PSYCHO-SOCIAUX (stress, déprime, dépression, agressivité, mal être) -Respecter les horaires de RDV - Retard des trains et avion - solitude pendant la mission - dossiers problématiques à aborder x x x x x x x Note demandant de réduire le plus possible les déplacements et de privilégier les transports en commun. 4 1,00 - Préconiser le bien fondé du nombre de déplacements

9 19 - RISQUES LIES AUX AMPLITUDES HORAIRES (en rapport avec l'organisation du travail) -Trop de déplacements - journée de travail trop longue - décalage horaire x x x x x x x Organisation du temps de travail - espacer les rendez-vous 0,5 4 2,00 - Privilégier la visio-conférence - prévoir un temps de récupération

10 Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Lyon 3 rue Maurice Audin Boîte Postale VAULX EN VELIN Cedex Directrice Médecin de prévention Assistantes de prévention Nathalie Mezureux Pascale Jacquesson - AST Grand Lyon Frédérique Dadure Bernadette Forest Risques potentiels 8 - RISQUES LIES AUX AGENTS BIOLOGIQUES (infections,allergies ou intoxications résultant de la présence de micro-organismes (bactéries,virus,moisissures)) Descriptif du risque Situation de travail - Fréquentations des personnes dans les réunions, colloques, expositions, en France et à l'etranger - Fréquentation des chambres d'hôtel - voyage en avion Administratifs UNITE DE TRAVAIL DE TERRAIN - MANIFESTATIONS EXTERIEURES ( France, UE et Etranger) personnes exposées Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent de risque Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave x x x 2 1 NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de priorité de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR - consignes à respecter avant le 2 départ à l'étranger 0,50 à 3 4 à 9 Mesures à prendre Plan d'actions et pistes d'évolution -Vérifier la vaccination des agents suivant les pays - Vérifier assurance assistance rapatriement RISQUES ET NUISANCES LIES AU BRUIT (bruit émis de façon continue ou bruit saccadé) - foule importante lors des colloques et des expositions x x x , RISQUES LIES AUX AMBIANCES THERMIQUES (malaises, fatigue ou inconfort dû à la température inadaptée, aux intempéries, à l'ambiance chaude ou froide) - Salles de réunion climatisées ou chauffées - Clostrophobie - Agoraphobie x x x Vérification de la Météo avant le 6 départ - Prévoir Vêtements adaptés pour les 0,5 3,00 déplacements à l'étranger 18 - RISQUES PSYCHO-SOCIAUX (stress, déprime, dépression, agressivité, mal être) -Interventions dans les réunions, colloques, et expositions. - solitude x x x Formation des agents sur la prise de 9 0,5 4,50 parole en public -Limiter au maximum les déplacements et priviliger la vidéo conférence RISQUES LIES AUX AMPLITUDES HORAIRES (en rapport avec l'organisation du travail) -Décalage horaire - amplitude horaire x x x ,00 -Mettre en place les consignes de prévoyance et de récupération 20 - RISQUES LIES AUX PRODUITS ALIMENTAIRES (distributeurs, cantines.) - Nourritures variés. - repas aux restaurants x x x ,00 6 RISQUES LIES A LA MANUTENTION MECANIQUE (utilisation de trans-palettes, chariots, élévateurs, crick) - Installation des colloques - Préparation des expositions - x ,00 13 RISQUES D'INCENDIE, D'EXPLOSION (brulures ou blessures dues à un incendie ou à une explosion) - Photos prise par avion x Brevet de pilotage 4 - Assurance 0,5 2,00 - Consigne de sécurité adaptée -Vérifier les clauses de l'assurance de l'agent - Vérifier la prise ne compte par l'assurance des personnels transportés

11 Ecole Nationale Supérieure d'architecture de Lyon 3 rue Maurice Audin Boîte Postale VAULX EN VELIN Cedex Directrice Médecin de prévention Assistantes de prévention UNITE DE TRAVAIL TECHNIQUE Nathalie Mezureux Pascale Jacquesson - AST Grand Lyon Frédérique Dadure Bernadette Forest Descriptif du risque personnes exposées de risque de priorité Mesures à prendre Risques potentiels Situation de travail Administratifs Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR à 3 4 à 9 Plan d'actions et pistes d'évolution -Préparation des expositions -position lors de l'utilisation des machines outils x x x 1 2 -Trans-palette 2 - Chariots 0,5 1,00 -Formation "gestes et postures" 5 RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE (TMS/manutention/gestes répétitifs/postures/travail sur écran) - Installation des ordinateurs (branchements) - dépannage des ordinateurs - réception de marchandises - Livraison du papier à photocopie - Livraison des fournitures - Aménagement des bureaux - transports du matériel avec un engin x ,00 -Formation "gestes et postures" x 4 2 x Trans-palette - Chariots 0,5 4,00 -Formation "gestes et postures" -Transpalette 16 - Chariots - société ICARE (pour la 4,00 manutention) 6 RISQUES LIES A LA MANUTENTION MECANIQUE (utilisation de trans-palettes, chariots, élévateurs, crick) '- Transports de matériel informatique avec engin x x Transpalette - Chariots 2,25 - reception de la documentation service communication - Utilisation du chariot à grille - Transport de matériel pour maquette avec utilisation d'engin x x x 0 -Transpalette - Chariots - société ICARE (pour la manutention) 0,00 -Utilisation d'outils - utilisation de cutter x , RISQUES LIES AUX EQUIPEMENTS DE TRAVAIL (coupure, perforation, écrasement dû à l'utilisation d'une machine ou d'un outil portatif) - Interventions et réparations avec utilisation d'outils - installation de matériel - utilisation de cutter x Chaussures de sécurité - Gants 0,5 8,00 x x x 0 0, RISQUES ET NUISANCES LIES AU BRUIT (bruit émis de façon continue ou bruit saccadé) - Bruit des ordinateurs toute la journée. - bruit des machines x x x x x ,00 14 RISQUES LIES A L'ELECTRICITE (brûlure ou électrocution due à un contact avec un conducteur électrique ou une partie métallique sous tension) - Connexion du réseau - Accès au réseau électrique x x x x x Formation habilitation éléctrique 0,5 6,00

12 UNITE DE TRAVAIL TECHNIQUE Descriptif du risque personnes exposées de risque de priorité Mesures à prendre Risques potentiels Situation de travail Administratifs Administratifs de terrain Personnel Chercheurs Informaticiens Exposition au risque 1= Rare 2= Occasionnel 3=Fréquent 4= Permanent Gravité 1= Faible 2= Moyen 3= Grave 4= Très grave NR = Exp 1 à 4 6 à 9 Moyens de prévention existants de maîtrise 0=Evité =Maîtrisé Protection collective 0,50=Maîtrisé Protection individuelle 0,75=Respect des instructions 1 = Absence de toutes mesures Cotation NP = NR à 3 4 à 9 Plan d'actions et pistes d'évolution 2 - RISQUES DE CHUTE DE HAUTEUR (zones, accès ou utilisation d'escabeaux, échelles, chaises, etc...) x x x x ,00 3 RISQUES LIES AUX CIRCULATIONS INTERNES (collision au sein de l'établissement) x x x x 0 0, RISQUES LIES AUX PRODUITS, AUX EMISSIONS ET AUX DECHETS (utilisation de produits ou émissions de gaz, poussières, fumées etc...) -Nettoyage des machines outils avec des produits - poussières x x x x x 0 0,00

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée :

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : «Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : En partenariat, entre l Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux et la Société Marocaine

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet.

AVERTISSEMENT. Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet. DOCUMENT UNIQUE ÉCOLE / COLLÈGE / LYCÉE AVERTISSEMENT Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet. Le Document Unique est un fichier

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: xxx Situation de travail: Concertation Etablissement Personnes ayant participé à l'étude: CPPT Dates :

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend : Nota : l'anatomopathologie et les rayonnements ionisants ne sont

Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire. Il comprend : Nota : l'anatomopathologie et les rayonnements ionisants ne sont Ce guide a été réalisé par la CRAM des Pays de la Loire et les Services de Santé au Travail de la Loire Atlantique et du Maine et Loire. Il comprend : S M I C HÂTEAUBRIANT les principes de l évaluation

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels FICHE # A Le Code du Travail définit l obligation, pour tout employeur, sans seuil minimal d effectif salarié, de rassembler dans un document

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire.

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire Sensibilisation Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise ou du délégataire 1N 2N Sommaire 1- La réglementation 1-1- La responsabilité

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE Définitions Successivement la cartographie a été: L'Art de dresser les

Plus en détail

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission COLLECTION Les Essentiels Commission Mai 2013 Président : Eric Faucheux Véhicules électriques & hybrides Les règles de sécurité pour le dépannage des véhicules électriques & hybrides 1 Sommaire I. Les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS FICHE A FICHE B FICHE C FICHE D FICHE E FICHE F FICHE G GUIDE PRATIQUE FICHE H 1 Le Document Unique d évaluation des

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Principaux risques professionnels Risques liés aux manutentions /mobilisation de personnes, lombalgie, TMS Déplacements, mobilisation de personnes

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 31 octobre 2013 relative à l évaluation des risques professionnels pour la santé et la sécurité des personnels du ministère de la justice NOR : JUST1327538C La garde des sceaux, ministre

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Agent de soutien administratif classe II (CTI et comptoir de prêt) Soutien administratif 229-ABCL2012 (jour) 229-ABCL2010

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

Attention vague. de très grand froid

Attention vague. de très grand froid Attention vague VAGUE DE TRÈS GRAND FROID COMPRENDRE & AGIR de très grand froid Les conseils du Ministère de la Santé et de l Inpes Comprendre ce qui se passe dans mon corps en cas de vague de très grand

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE)

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) Service HSE&E Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) 1. Présentation de l Entreprise Superficie totale = 95 000 m 2 Stockage et ateliers = 16 000 m 2 Effectifs = 580 salariés plus 160 salariés intérimaires

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques

Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques Auteurs Christophe BALLUE (CRAMIF) Gérard LAVERGNE (CRAMIF) Guy VERNOIS (INRS) Ont collaboré à cette fiche La Fédération nationale

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

ANIMATEUR PERISCOLAIRE

ANIMATEUR PERISCOLAIRE ANIMATEUR PERISCOLAIRE Missions du poste : Participer à l animation des temps de garderie des élèves de maternelle. Participer aux missions de distribution, de service, d accompagnement des enfants pendant

Plus en détail

Fiches risques des techniciens du spectacle : une démarche concertée avec les partenaires sociaux

Fiches risques des techniciens du spectacle : une démarche concertée avec les partenaires sociaux Fiches risques des techniciens du spectacle : une démarche concertée avec les partenaires sociaux Le CMB, service interentreprises de santé au travail, et la Commission «Structuration» du CNPS (Conseil

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E

somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E " 1 SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS 2 L univers Somfy? 2 Assistance 2 CONSIGNES DE SÉCURITÉ 3 Normes 3 Consignes de sécurité 3 PRÉSENTATION DU PRODUIT 3 Description

Plus en détail

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012 PAUSE-CAFE FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE 5 avril 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail Pourquoi ce thème? L exposition aux risques et les préconisations Conclusion

Plus en détail

Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP. Cahier des charges

Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP. Cahier des charges Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP Cahier des charges 1. Assurance dommages aux biens 2. Assurance responsabilité civile 3. Assurance protection juridique 4.

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION VITRINE FROID NEGATIF RDN 60 F / RDN 60 T. Fabrication française. Octobre 2012

NOTICE D UTILISATION VITRINE FROID NEGATIF RDN 60 F / RDN 60 T. Fabrication française. Octobre 2012 NOTICE D UTILISATION VITRINE FROID NEGATIF RDN 60 F / RDN 60 T Fabrication française 12 Octobre 2012 Faites rouler la vitrine doucement sur les planches. Retenez la vitrine dès que les planches commencent

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 4 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

Manuel d utilisation du modèle

Manuel d utilisation du modèle Manuel d utilisation du modèle FLOWMAX-90 Chauffe-eau à condensation 85 000 BTU AVERTISSEMENT Si les consignes suivantes ne sont pas attentivement respectées, un feu ou une explosion peut se produire et

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des risques professionnels Inventaire des risques Etablissement : Faculté de médecine Unité de travail : UMR 1092 INSERM laboratoire de microbiologie Année : 2013 Locaux Dangers ou facteurs

Plus en détail

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Dany Lussier-Desrochers Université du Québec à Trois-Rivières Rencontres Franco-Québécoises 21

Plus en détail

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement 00 A-MIP 00 Manuel d installation et de fonctionnement Informations Générales Important Lisez ce mode d'emploi avant l installation et l utilisation de l Aivia. Lisez attentivement cette section et suivez

Plus en détail

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Réseau des Acteurs de Prévention 2014 L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS «Le Document Unique» Annexe 3 Fiche de risques Service Prévention des Risques Professionnels 183, Chemin du Mas Coquillard

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 CES STAGES D INITIATION À L HYGIÈNE ET À LA SÉCURITÉ vous sont proposés par les Services Hygiène et Sécurité de l Université Pierre et Marie Curie et du CNRS

Plus en détail

Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié. Fiche pratique n 19. Décembre 2010.

Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié. Fiche pratique n 19. Décembre 2010. Fiche pratique n 19 Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié Page 1/11 Sommaire Introduction 3 Règles d hygiène 4 Règles de sécurité 4 Mesures générales

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

Cetaf. Salles de réunion, formation et conférence. Location. Guide. 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne

Cetaf. Salles de réunion, formation et conférence. Location. Guide. 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne Guide Cetaf Location Salles de réunion, formation et conférence Contact : Olivier Bresson - 04 77 81 63 58 - Fax. 04 77 81 17 18 - olivier.bresson@cetaf.cnamts.fr 67/69 Avenue de Rochetaillée 42100 Saint-Etienne

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Oullins - 10/04/14 ACTION COORDONNEE GARAGES En route Missions des Services de Santé au Travail Rapport d analyse Réparation Automobile - Extraits

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Soutien administratif 929-SECCL1001 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations

Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations Thomas van den Abeele Assistant en prévention Présentation de l entreprise l et des postes de travail Plaine de marché: : gestion journalière

Plus en détail

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE Guide d'utilisation 31889 Veuillez lire attentivement ce manuel avant l'utilisation de ce produit. Dans le cas contraire, cela pourrait

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé

DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé DÉCLARATION DE LA COLLECTIVITÉ des absences pour raison de santé COLLECTIVITÉ Raison sociale :... Ville :... Code postal :... Numéro de SIRET : Budget de gestion : Classification client : Contact dans

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail