Scolariser l enfant autiste

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Scolariser l enfant autiste"

Transcription

1 Scolariser l enfant autiste Professeur des écoles spécialisé Mai 2010 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes face aux apprentissages et pistes pédagogiques adaptées.

2 Scolariser l enfant autiste Les conditions de scolarisation des enfants sont adaptées afin de répondre aux objectifs de socialisation et de pédagogie complémentaires des besoins éducatifs et thérapeutiques. Il est important d avoir toujours à l esprit la triade autistique. Altération qualitative de la communication Altération qualitative des interactions sociales Intérêts restreints, intolérance aux changements, comportements répétitifs

3 Scolariser l enfant autiste Le contexte de l école Les difficultés des enfants autistes Une prise en charge spécifique Adaptation pédagogique Cursus scolaire Conclusion

4 Scolariser l enfant autiste Le contexte de l école L école c est : La socialisation Le langage La communication Vivre dans un groupe Les apprentissages Symbolisation Imagination Abstraction

5 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes Les difficultés de communication et de compréhension sociale restent au cœur de leur problématique. Difficultés de comportement Difficultés d apprentissages cognitifs

6 Scolariser l enfant autiste - Les difficultés des enfants autistes Difficultés de comportement La socialisation - Vivre avec les autres Le langage et la communication Résistance aux changements et intérêts restreints

7 Scolariser l enfant autiste - Les difficultés des enfants autistes Difficultés de comportement La socialisation - Vivre avec les autres Codes sociaux mal décodés Plus à l aise dans le monde des objets que dans celui des personnes Toute puissance Égocentricité Gestion des émotions Gestion des frustrations Anxiété

8 Scolariser l enfant autiste - Les difficultés des enfants autistes Difficultés de comportement Le langage et la communication Lenteur d acquisition du langage Pas de vrais dialogues Questionnement sans attente de réponses Langage artificiel faisant illusion Écholalie Ne se mettent à la place des autres Pas de théorie de l esprit Le niveau d expression ne révèle pas le niveau de compréhension Difficultés d accéder au langage complexe Peu de liens de cause à effet Monde imaginaire envahissant

9 Scolariser l enfant autiste - Les difficultés des enfants autistes Difficultés de comportement Résistance aux changements et intérêts restreints Peur de l imprévu Aime les rituels Cloisonnement des lieux de vie Difficultés dans les activités non structurées (temps libres, cantine, coin jeux, récréations, moments de transition, activités imprévues)

10 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes Difficultés d apprentissages cognitifs Rythme de travail et rigueur Compétences hétérogènes Problèmes de mise en oeuvre

11 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes Difficultés d apprentissages cognitifs Rythme de travail et rigueur Rythme d acquisition lent Problème de concentration Fatigabilité - moments de rupture Attention de courte durée Difficulté d organisation dans le temps et l espace Rigidité cognitive Perfectionniste Aime l ordre, le rangement, les notes

12 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes Difficultés d apprentissages cognitifs Compétences hétérogènes Hétérogénéité entre compétences verbales et non verbales Excellente mémoire visuelle Bonne compétence visio spatiale Mémoire de travail défaillante Imagination difficile pas de représentation mentale Problèmes de compréhension du langage Problèmes de compréhension de consignes orales Abstraction défaillante leur pensée passe par les images Préférence pour les mathématiques Thèmes de prédilection Difficultés concernant la motricité fine

13 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes Difficultés d apprentissages cognitifs Problème de mise en œuvre Lenteur Accès tardif à la symbolisation Difficulté de synthèse, happé par le détail Pas de liens de cause à effets Happé par le sensoriel Sensibilité auditive Difficultés à combiner visuel et auditif Fasciné par l écran Manque d autonomie Logique différente de la nôtre Sensibilité à l échec

14 Scolariser l enfant autiste Une prise en charge spécifique 1/2 Une intégration progressive à l école en lien avec les soins est toujours profitable, il faut viser la qualité et non la quantité de temps scolaire. Chaque enfant autiste est différent malgré des particularités communes Travail d équipe (école - famille - soins) S appuyer sur des personnes ressources Accepter les enfants comme ils sont Expliquer simplement leurs difficultés aux autres enfants Respect de leur rythme Évolution non linéaire Pas d interprétation de comportement Rester en dehors de leur angoisse Mettre l enfant dans la réussite et l étayage

15 Scolariser l enfant autiste Une prise en charge spécifique 2/2 Une intégration progressive à l école en lien avec les soins est toujours profitable, il faut viser la qualité et non la quantité de temps scolaire. Les aider à utiliser les codes sociaux et à accepter leur différence Cadre ferme, souplesse de fonctionnement Imposer le travail en l adaptant Négocier, exiger en début séance, coin de repli puis ré exiger Pas d objectifs trop grandioses Pas de pression de résultats Pas de rattrapage d activités Travail sur du long terme Alternance de prise en charge individualisée et en petit groupe Penser à des solutions de repli

16 Scolariser l enfant autiste Adaptation pédagogique 1/4 Étayage de l adulte ou coup de pouce Apprentissage par l imitation et la répétition Activités structurées manipulations concrètes Participer à une activité courte du début jusqu à la fin Ne pas surinvestir leurs pics de compétences Jouer sur la mémoire visuelle Supports visuels, emploi du temps personnalisé, règles de vie Plus on est concret, plus l enfant comprend

17 Scolariser l enfant autiste Adaptation pédagogique 2/4 Consignes codées simples une seule à la fois dessinées ou écrites Exercices simples de courte durée Phrases simples choix entre deux propositions Limiter le changement un seul élément nouveau dans la consigne ou le support Prévoir les changements de lieux (photos, pictogrammes) En langage, être au plus près des besoins de l enfant Alléger le langage, vocabulaire simple, suppléance gestuelle, jouer sur l intonation de la voix Importance du pointage, suppléance gestuelle (répétition, imitation)

18 Scolariser l enfant autiste Adaptation pédagogique 3/4 Importance des rituels calendriers Travail sur fiche simplifié ou système de cache pour recentrer l enfant Mettre des liens entre les différentes activités Partir de leur centre d intérêts et les élargir Utiliser les jeux à règles, tour de rôle, partage Utilisations gabarits formes lettres tampons penser au tableau vélléda, craie - ardoise ; crayon papier gomme Modèles sur leur table (tableaux d équivalence, suite numérique, consignes écrites)

19 Scolariser l enfant autiste Adaptation pédagogique 4/4 Alléger la quantité de lecture et d écriture Soulager la lecture texte, l écriture : alternance avec l adulte Revenir à des exercices faciles que l enfant maîtrise bien, plaisir de la réussite Compréhension lecture : repères visuels Organiser la tâche : méthodologie, codes couleurs Dessiner les situations problème ou manipuler en mathématiques Le support écrit peut être une aide pour faire passer un message oral Alléger les devoirs

20 Scolariser l enfant autiste Cursus scolaire L école peut raviver l angoisse de certains enfants. Des retards d aspect déficitaires peuvent être identifiés durant la scolarité. Si l enfant a des difficultés de mise en œuvre et/ou de comportement persistantes, d autres solutions plus adaptées et spécialisées doivent être envisagées. Importance de bien rédiger le PPS, de bien fixer les objectifs et les observations de chaque adulte qui côtoie l enfant. La maternelle L élémentaire

21 Scolariser l enfant autiste - Cursus scolaire La maternelle Moments difficiles mise en œuvre, coins jeux, cour, cantine, moments de transition Priorité aux soins Temps intégration court, augmentation progressive Maintenu une année supplémentaire Parfois important de refaire une moyenne section Passage au CP est un moment délicat Possibilité d envisager d autres solutions Enseignement spécialisé

22 Scolariser l enfant autiste - Cursus scolaire L élémentaire 1/2 Les temps libres, les récréations, la cantine restent des moments sensibles voir difficiles pour les enfants Cours préparatoire souvent plus facile Activités structurées Début à mi temps Pas de pressions résultats, aménagements pédagogiques Ne pas rattraper les activités auxquelles l enfant ne participe pas Respect du rythme de l enfant CE1 mi-temps voir si augmentation possible au milieu du 2ème trimestre

23 Scolariser l enfant autiste - Cursus scolaire L élémentaire 2/2 CE 2 difficile CM1 CM2 passage à l abstraction, décalage français maths pas inquiétant en milieu d année augmentation du temps d école et diminution du temps d AVS sinon cibler les difficultés de l enfant L enfant garde des particularités dans des subtilités de fonctionnement rappeler aux enseignants la problématique pour aider au mieux l enfant

24 Scolariser l enfant autiste Conclusion Ce sont des enfants déstabilisants mais riches. Il faut savoir accepter leur différence et de travailler en équipe Il est important de les mettre dans une situation : plaisir d apprendre, confiance en soi et travailler sur l image de soi. Chaque enfant est un cas particulier qui nécessite des adaptations spécifiques. La pédagogie adaptée passe par des supports visuels et une certaine forme de travail créatif et imaginatif.

25 Scolariser l enfant autiste - Exploitation d une histoire 1/3

26 Scolariser l enfant autiste - Exploitation d une histoire 2/3

27 Scolariser l enfant autiste - Exploitation d une histoire 3/3

28 Scolariser l enfant autiste - Codage des consignes 1/2

29 Scolariser l enfant autiste - Codage des consignes 2/2

30 Scolariser l enfant autiste - Codes sociaux 1/2

31 Scolariser l enfant autiste - Codes sociaux CHUT J observe 2/2 J écoute

32 Scolariser l enfant autiste - Représentation de l emploi du temps 1/2

33 Scolariser l enfant autiste - Représentation de l emploi du temps 2/2

34 Scolariser l enfant autiste - Rituel des calendriers 1/5

35 Scolariser l enfant autiste - Rituel des calendriers 2/5

36 Scolariser l enfant autiste - Rituel des calendriers 3/5

37 Scolariser l enfant autiste - Rituel des calendriers 4/5

38 Scolariser l enfant autiste - Rituel des calendriers 5/5

39 Scolariser l enfant autiste - Jeux mathématiques 1/2

40 Scolariser l enfant autiste - Jeux mathématiques 2/2

41 Scolariser l enfant autiste - Comptines

42 Scolariser l enfant autiste - Comptines

43 Scolariser l enfant autiste - Codage d activités 1/2 lecture peinture récréation mathématiques

44 Scolariser l enfant autiste - Codage d activités 2/2

45 Scolariser l enfant autiste - Exemples de gabarit

46 Scolariser l enfant autiste - Codages des règles de vie 1/2 OUI NON

47 Scolariser l enfant autiste - Codages des règles de vie Être gentil Obéir aux adultes Parler doucement Dire bonjour, bonsoir, s il te plait, merci Dire excusez-moi, pardon Parler chacun son tour Dire ce qui ne va pas sans s énerver Deamander la permission pour se lever, prendre un jeu, un livre Demander la permission pour aller boire, aller aux WC Aider un autre enfant Aider à ranger Mettre les papiers dans la poubelle Taper, crier, faire des colères Copier, commander Courir dans les couloirs Abîmer le matériel, les jeux Sortir de la salle sans demander Déchirer son travail quand on se trompe Parler mal aux adultes Parler fort Donner des coups de pieds, des tapes Se moquer des autres Bouder ou se fâcher quand on perd 2/2

48 Scolariser l enfant autiste - Adaptation de lecture 1/2

49 Scolariser l enfant autiste - Production d écrit 2/2

50 Scolariser l enfant autiste - Production collective 1/4

51 Scolariser l enfant autiste - Production collective 2/4

52 Scolariser l enfant autiste - Production collective 3/4

53 Scolariser l enfant autiste - Production collective 4/4

54 Scolariser l enfant autiste - Méthodologie de lecture Pays Ville Famille Maison Plat préféré Activité préférée Age Couleur Emilie Meena Darren Nadia Marika Mahomet

55 Scolariser l enfant autiste - Compréhension de lecture 1/2

56 Scolariser l enfant autiste - Compréhension de lecture 2/2

57 Scolariser l enfant autiste - Repères photos

58 Scolariser l enfant autiste - Les saisons AUTOMNE HIVER ETE PRINTEMPS

59 Scolariser l enfant autiste - Exploitation d une histoire 1/2

60 Scolariser l enfant autiste - Exploitation d une histoire 2/2

61 Scolariser l enfant autiste - Dessins 1/5

62 Scolariser l enfant autiste - Dessins 2/5

63 Scolariser l enfant autiste - Dessins 3/5

64 Scolariser l enfant autiste - Dessins 4/5

65 Scolariser l enfant autiste - Dessins 5/5

66 Scolariser l enfant autiste - Travail poésie 1/2

67 Scolariser l enfant autiste - Travail poésie 2/2

68 Scolariser l enfant autiste - Comptines

69 Scolariser l enfant autiste - Jeux mathématiques

70 Scolariser l enfant autiste - Aide à la représentation

71 Scolariser l enfant autiste - Travail sur l imaginaire 1/2

72 Scolariser l enfant autiste - Travail sur l imaginaire 2/2

73 Scolariser l enfant autiste - Compréhension langagière 1/2

74 Scolariser l enfant autiste - Compréhension langagière 2/2

75 Scolariser l enfant autiste - Bibliographie 1/2

76 Scolariser l enfant autiste - Bibliographie 2/2 DVD Mon petit frère de la lune de Frédéric Philibert

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage, parole, expression orale Nom et prénom : Classe : Période : Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage compréhensible Difficultés d articulation Problèmes de syntaxe

Plus en détail

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Claire Goulet CPC ASH - 2010 Claire Goulet - CPC ASH 67-2010 1 La situation de handicap : Elle est différente de la difficulté scolaire

Plus en détail

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle Armande Perrier Enseignante spécialisée 15 mai 2014 La loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

CAP MATHS CP Compétences de fin de l école Maternelle à valider comparer des quantités mémoriser la suite des nombres dénombrer une quantité

CAP MATHS CP Compétences de fin de l école Maternelle à valider comparer des quantités mémoriser la suite des nombres dénombrer une quantité 1 CAP MATHS CP Compétences de fin de l école Maternelle à valider comparer des quantités, résoudre des problèmes portant sur les quantités; mémoriser la suite des nombres au moins jusqu à 30; dénombrer

Plus en détail

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle Carnet de suivi des apprentissages d Enzo à l école maternelle 2014-2015 École maternelle : section TPS 2015-2016 École maternelle : section PS 2016-2017 École maternelle : 2017-2018 École maternelle :

Plus en détail

AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES

AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES 1) Concernant le langage oral - Favoriser les temps de parole courts à l oral. - Formuler les consignes en phrases simples,

Plus en détail

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE Lecture de consignes Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE : Lecture de consignes Introduction Entretien préalable avec l élève Repérage des difficultés Activités communes

Plus en détail

«à l école, cé dysfficile...»

«à l école, cé dysfficile...» Rennes : Colloque du 21 mars 2009. «à l école, cé dysfficile...» Dominique Vannier Enseignant spécialisé Clis 2 Laval Présentation de la Clis :. Effectif : 13 élèves (6 à 11ans) - 3 déficients auditifs

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 décembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Pour l année scolaire 20... / 20... Date de réunion de l équipe

Plus en détail

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE»

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE» Paul est en moyenne section. Il a des difficultés langagières. Son lexique est pauvre. La construction des phrases n est pas toujours présente. Il lui arrive encore de dire des phrases sans verbe. Il est

Plus en détail

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes :

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes : LA LIAISON / Objectifs : Accompagner les ruptures qui placeraient les élèves en difficulté à l entrée au. Assurer des continuités dans les comportements et les apprentissages. Ce que disent les textes

Plus en détail

Formation initiale complémentaire Joura, le 13 avril 2013 Laurence Comte EEMCP2

Formation initiale complémentaire Joura, le 13 avril 2013 Laurence Comte EEMCP2 1 SVT ET MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Formation initiale complémentaire Joura, le 13 avril 2013 Laurence Comte EEMCP2 Pourquoi se préoccuper de la maîtrise de la langue française quand on est prof de

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

Orientation en maternelle. La rencontre «Orientation Maternelle USEP»

Orientation en maternelle. La rencontre «Orientation Maternelle USEP» La rencontre «Orientation Maternelle USEP» (Exemple d organisation. La forme peut varier selon les lieux le nombre de classes engagées) De nombreux parents sont nécessaires pour le bon déroulement de la

Plus en détail

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE Exécution de diverses actions de motricité globale Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE 01 Coordonner les parties de son corps. 02 Exécuter des actions motrices (ramper, courir, sauter, etc.).

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : Codage des compétences attendues fin de cycle 1 Programme de l école maternelle - 2015 Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : L1 : communiquer avec les autres adultes et avec les autres enfants

Plus en détail

Styliste. Document pour les professeurs/es

Styliste. Document pour les professeurs/es Styliste Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours Avenir

Plus en détail

APPRENDRE à PARLER. Animation pédagogique 12 octobre 2011. ressource DVD. Circonscription Bergerac-OUEST

APPRENDRE à PARLER. Animation pédagogique 12 octobre 2011. ressource DVD. Circonscription Bergerac-OUEST APPRENDRE à PARLER ressource DVD Circonscription Bergerac-OUEST Animation pédagogique 12 octobre 2011 1 9h -9h20 Plénière Rappels salutaires sur le rôle de l école maternelle en matière de langage Sur

Plus en détail

PROJET D ECOLE Janvier 2015 Juin 2018

PROJET D ECOLE Janvier 2015 Juin 2018 PROJET D ECOLE Janvier 2015 Juin 2018 Nom de l école : Ecole Félix Leclerc Nom du directeur : Adresse de l école : 22 rue Jean-Louis Maillard 44130 Bouvron Circonscription : Blain La Chapelle Thierry Paitel,

Plus en détail

!! Livret scolaire!!!!!!!!!!! CP

!! Livret scolaire!!!!!!!!!!! CP !! Livret scolaire!!!!!!!!!!! CP!!!! Élève... né(e) le... Année scolaire 2012-2013 Code d évaluation a ar eca na Compétence acquise Compétence à renforcer Compétence en cours dʼacquisition Compétence non

Plus en détail

Le système éducatif français. l enseignement des sciences

Le système éducatif français. l enseignement des sciences Le système éducatif français et l enseignement des sciences Séminaire international sur l enseignement des sciences à l école Mardi 18 mai 2010 1 L enseignement scolaire en France Organisation de la scolarité

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire

Assises de l éducation prioritaire Assises de l éducation prioritaire Demijournée de concertation (partie 1 : constats du diagnostic) Recueil des commentaires et compléments des équipes des réseaux Pour faciliter une synthèse académique,

Plus en détail

Makaton. Conversation. Reportage photo

Makaton. Conversation. Reportage photo Le programme Makaton s adresse à des enfants souffrant de troubles sévères du langage et/ou de la communication. Il propose des outils pour une communication fonctionnelle, qui associent la parole, les

Plus en détail

LE LEXIQUE A L' ECOLE MATERNELLE

LE LEXIQUE A L' ECOLE MATERNELLE LE LEXIQUE A L' ECOLE MATERNELLE LES PROGRAMMES L' objectif essentiel de l' école maternelle est l' acquisition d' un langage riche, organisé et compréhensible par l' autre. IO p 12 TRAVAILLER LE LANGAGE

Plus en détail

Les documents de référence

Les documents de référence AUTISME et TED Les documents de référence Les avis du Comité National d Ethique Le Plan Autisme 2008-2010 Recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l autisme (HAS - 2005) Etat des

Plus en détail

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 L importance du jeu dans le processus d apprentissage Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 Objectifs : Compléter, actualiser ses connaissances Réfléchir sur sa pratique Participer à la construction

Plus en détail

Approche du nombre et jeux mathématiques en petite et moyenne section

Approche du nombre et jeux mathématiques en petite et moyenne section Approche du nombre et jeux mathématiques en petite et moyenne section 1 Animation pédagogique Bourgoin 1, 2 et 3 - Février 2011 F.Villebrun Déroulementde l animation pédagogique 9H10 Les objectifs de formation

Plus en détail

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège?

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? Pourquoi réformer le collège? La réforme répond à un constat : le collège

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010 . 1 Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010 Le Référentiel d Observation des Compétences Sociales Tom Pouss est le fruit d un travail d élaboration collective

Plus en détail

Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle?

Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle? Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle? A HOUCHOT Inspection générale de l Education nationale 2011 2012 1881: de la charité

Plus en détail

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch.

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Les enjeux de l école maternelle Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Spécificité et enjeux de l école maternelle : Une école pour les élèves entre 3 et 6 ans. Enjeux aider

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF. «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels»

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF. «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels» PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels» - é Les jeunes scolarisés à l IMP présentent tous une déficience légère à moyenne. Pour certains d entre eux s ajoutent

Plus en détail

Qu est ce que l autisme?

Qu est ce que l autisme? Qu est ce que l autisme? Pour comprendre le comportement des enfants Delphine Mauuary-Metz, enseignante Gwendoline Girodin, psychologue Définition Trouble neuro-développemental 1 naissance sur 150 Trouble

Plus en détail

La liaison GS / CP. Une continuité indispensable. Fabienne Schlund,, IEN

La liaison GS / CP. Une continuité indispensable. Fabienne Schlund,, IEN La liaison GS / CP Une continuité indispensable Fabienne Schlund,, IEN Plan de l animation Objectif: se donner le temps de se concerter Analyse de pratiques et mise en commun Outils institutionnels: les

Plus en détail

NOUVELLE ÉDITION. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier

NOUVELLE ÉDITION. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier NOUVELLE ÉDITION 2015 CP Une méthode de mathématiques vivante et progressive page 3 Nos choix pédagogiques pages 4 à 13 Guide pédagogique pages 14 et 15 Fichier à photocopier extraits 2 Pour l élève Pour

Plus en détail

Élaborer le projet Pédagogique

Élaborer le projet Pédagogique Élaborer le projet Pédagogique Octobre 2006 Un projet cohérent Fondé sur des objectifs simples élargir les possibilités d expression et de communication affiner les capacités auditives et analytiques construire

Plus en détail

Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des Ecoles

Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des Ecoles Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des coles Vous pouvez choisir des Unités d nseignement dans la liste de cours ci-dessous en aster et aster : Premier semestre emestre 7 (7) econd semestre

Plus en détail

De l activité graphique à l écriture 1

De l activité graphique à l écriture 1 De l activité graphique à l écriture 1 OBJECTIF : Faire passer progressivement l enfant d une activité graphique spontanée à une activité graphique contrôlée le préparant à l écriture cursive. COMPÉTENCE

Plus en détail

Progression pour la classe de Petite Section

Progression pour la classe de Petite Section Progression pour la classe de Petite Section LE LANGAGNE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LANGAGE ORAL 1) Etre capable de communiquer - Se faire comprendre suite à une sollicitation de l adulte : o S exprimer

Plus en détail

Compétences des programmes Sous-compétences de l élève Activités de l élève et/ou jeux mathématiques Aller chercher un peu de crayons

Compétences des programmes Sous-compétences de l élève Activités de l élève et/ou jeux mathématiques Aller chercher un peu de crayons Approche des quantités et des nombres en maternelle Activités clés par compétences Document qui cible les étapes fondamentales pour la construction du nombre à l école maternelle à partir des compétences

Plus en détail

Projet élève maternelle : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école :

Projet élève maternelle : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école : Projet élève maternelle : Il concerne un élève de 4 ans, né en France mais dont la langue parlée dans la famille est le turc. Au cours de sa première année de scolarisation en section de petits, cet enfant

Plus en détail

Priorités opératoires Règles de priorités Sommaire

Priorités opératoires Règles de priorités Sommaire Sommaire Fiche d identification Fiche professeur Fiche élève Scénario(s) d'usage Compte-rendu(s) d'expérimentation Fiche technique IREM de Montpellier Groupe ZEP Page 1 octobre 02 Fiche professeur Programme

Plus en détail

Compétences Maternelle Programme 2015

Compétences Maternelle Programme 2015 Compétences Maternelle Programme 2015 1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral L écrit Oser entrer en communication Comprendre et apprendre Echanger et réfléchir avec les autres Commencer

Plus en détail

Carnet de Suivi des Apprentissages

Carnet de Suivi des Apprentissages Ecole de Adresse Téléphone Carnet de Suivi des Apprentissages NOM ELEVE PRENOM ELEVE Date de naissance CARNET SUIVI DES APPRENTISSAGES - Circonscription d YVETOT 1 Parcours scolaire Année PS : 20.. / 20..

Plus en détail

SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE

SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE On peut lire dans le BO du 19 juin 2008 : «La mise en œuvre du programme doit prendre en compte les étapes et le rythme du développement de l enfant. il

Plus en détail

Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.

Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M. Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.E Henri Lafay Les enfants souffrant d autisme se caractérisent par des

Plus en détail

CP CE1 CE2. Connaissance et compétence associée. - Utiliser le dessin dans toute sa diversité comme moyen d expression.

CP CE1 CE2. Connaissance et compétence associée. - Utiliser le dessin dans toute sa diversité comme moyen d expression. Cycle 2 La représentation du monde Arts plastiques - Réaliser et donner à voir, individuellement ou collectivement, des productions plastiques de natures diverses. - Proposer des réponses inventives dans

Plus en détail

Enjeux de l acquisition du lexique

Enjeux de l acquisition du lexique Enjeux de l acquisition du lexique L apprentissage du lexique est une activité qui se construit tout au long de la vie. En enrichissant son vocabulaire l élève accroit sa capacité à se repérer dans le

Plus en détail

Les coins-jeux au service des apprentissages CONSTRUCTION. autour du jeu Polydron

Les coins-jeux au service des apprentissages CONSTRUCTION. autour du jeu Polydron FICHE GUIDE n 2 Module de formation Les coins-jeux au service des apprentissages Présentation du coin jeu choisi en vue de son évolution (coin-jeu symbolique ou coin-jeu manipulation) Nom du coin jeu CONSTRUCTION

Plus en détail

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Les modalités de mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l école maternelle ont fait l objet d interrogations de la part de la communauté

Plus en détail

Difficulté à entrer en relation avec les autres, influençable, à la disposition des autres, crédule, naïf dans la relation

Difficulté à entrer en relation avec les autres, influençable, à la disposition des autres, crédule, naïf dans la relation Des aménagements pour permettre à l élève d accéder aux apprentissages et trouver du plaisir. Besoin de Rechercher le bon dosage d aide car : Si absence d aide : découragement de l élève Si trop d aide

Plus en détail

Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015

Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015 Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015 II- A chaque remplacement : bien se renseigner sur les horaires de l'école

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique LES OUTILS INFORMATIQUES AU SERVICE DU B2I : découverte et utilisation d'une tablette Circonscription de Saint-Max Ecole élémentaire d'application du Centre Expérimentation

Plus en détail

CALCUL MENTAL CYCLE 2

CALCUL MENTAL CYCLE 2 CALCUL MENTAL CYCLE 2 «L entraînement quotidien au calcul mental permet une connaissance plus approfondie des nombres et une familiarisation avec leurs propriétés.» Programmes de l école primaire Ce diaporama

Plus en détail

Enseigner le calcul mental au cycle 2. I. Delhom CPC

Enseigner le calcul mental au cycle 2. I. Delhom CPC Enseigner le calcul mental au cycle 2. Activités s et démarched I. Delhom CPC Les Textes : BO n 3 du 19 juin 2008 :Seul texte actuel Les enjeux du calcul mental : L apprentissage des mathématiques développe

Plus en détail

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains Inspection de l Education Nationale Aix-Les-Bains Téléphone 04 79 88 24 17 Télécopie 04 79 88 41 93 Mail. Ce.ia73-ien-aix@ac-grenoble.fr Adresse postale Inspection de l Education Nationale Circonscription

Plus en détail

PROJET : l arbre dans la ville l environnement (avec classe de CE1-CE2 et CP)

PROJET : l arbre dans la ville l environnement (avec classe de CE1-CE2 et CP) PROJET : l arbre dans la ville l environnement (avec classe de CE1-CE2 et CP) Compétences du Socle Commun Palier 1 Compétence 1 : La maîtrise de la langue française - s exprimer clairement à l oral en

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques Des postures à adopter face à ces enfants différents Des conseils pratiques. Parce qu ils sont tous différents : Apprendre à connaître cet

Plus en détail

La résolution de problèmes (cycles 2 et 3) Laurent DURON / Annabelle REMY CP Vandoeuvre

La résolution de problèmes (cycles 2 et 3) Laurent DURON / Annabelle REMY CP Vandoeuvre La résolution de problèmes (cycles 2 et 3) Laurent DURON / Annabelle REMY CP Vandoeuvre Quels constats? Des exemples de problèmes donnés en début de CE2 (20 élèves): Romane avait 35. Elle a reçu 60 pour

Plus en détail

Résultats d apprentissage généraux

Résultats d apprentissage généraux Titre : Dictionnaire géant de personnages imaginaires Matières : Français, sciences et arts visuels Niveaux scolaires : 2 e et 5 e années Temps prévu : 10 périodes de 45 minutes **Seulement les RAG et

Plus en détail

La leçon de mathématiques : une nécessité. La leçon de mathématiques : une cécessité IEN Roanne Est Novembre 2012

La leçon de mathématiques : une nécessité. La leçon de mathématiques : une cécessité IEN Roanne Est Novembre 2012 La leçon de mathématiques : une nécessité 1 La leçon de mathématiques : Postulat choisi : une nécessité Un fichier n'est pas «bon»ou «mauvais»a priori. C'est l'exploitation que l'enseignant en fera, les

Plus en détail

Visiter la ferme du clos des canes Animaux et potager Cycle 1

Visiter la ferme du clos des canes Animaux et potager Cycle 1 Langage oral (MS) Communiquer : prendre la parole en petit groupe utiliser un vocabulaire précis articuler et prononcer correctement respecter le temps de parole langage en situation : reformuler des reformuler

Plus en détail

1 La Maîtrise de la langue française

1 La Maîtrise de la langue française Les Items du SOCLE COMMUN DE COMPETENCES Collège Soualiga Janvier 2011 1A1 FRANCAIS HIST-GEO ANGLAIS ESPAGNOL MATHS P-C SVT TECHNO DESSIN MUSIQUE EPS 1 La Maîtrise de la langue française 2 La Pratique

Plus en détail

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux.

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Liaison GS/CP La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Ses objectifs constituent l aboutissement de ceux de l école

Plus en détail

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2 Évaluation des acquis des élèves en français et en mathématiques CE1 et CM2 Objectifs et finalités Mesurer les acquis des élèves français à des moments clefs de leur scolarité. Donner aux parents toutes

Plus en détail

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre L E S D O S S I E R S D E L É C O L E D E S L E T T R E S Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre Un projet interdisciplinaire et transversal au musée du Louvre Présentation du projet Les objectifs

Plus en détail

LE DESSIN DANS L EXAMEN PSYCHOLOGIQUE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

LE DESSIN DANS L EXAMEN PSYCHOLOGIQUE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Aubeline Vinay LE DESSIN DANS L EXAMEN PSYCHOLOGIQUE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT 2 e édition entièrement revue et actualisée Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-071034-8 SOMMAIRE Introduction 7 CHAPITRE

Plus en détail

1O min. regroupement

1O min. regroupement Séance 2 Présenter au groupe la production d élève mise de côté et leur faire anticiper ce qui va suivre, leur faire la démonstration de décollage du bonhomme, leur demander d expliquer le résultat obtenu

Plus en détail

Quelques exemples d activités pour organiser la progressivité des apprentissages à l Ecole Maternelle

Quelques exemples d activités pour organiser la progressivité des apprentissages à l Ecole Maternelle Quelques exemples d activités pour organiser la progressivité des apprentissages à l Ecole Maternelle Les compétences à travailler : 1- Connaître la comptine numérique orale au moins jusqu à 30 : Mémoriser

Plus en détail

Un enfant maladroit rôle du médecin

Un enfant maladroit rôle du médecin Un enfant maladroit rôle du médecin JP BLANC pédiatre La plainte: la maladresse Rarement la plainte initiale Plus souvent la lenteur Plus souvent les problèmes scolaires (écriture) 1 Analyser la plainte

Plus en détail

Animation pédagogique 2 Circonscription de Sarlat 2013/2014. Programme

Animation pédagogique 2 Circonscription de Sarlat 2013/2014. Programme Animation pédagogique 2 Circonscription de Sarlat 2013/2014 Programme 1. Retour conférence audio Viviane BOUYSSE 2. Présentation des travaux des divers groupes 3. Progresser vers la maîtrise de la langue

Plus en détail

LE BLOG: NOUVEL OUTIL PEDAGOGIQUE. Ou comment rendre les langues encore plus vivantes

LE BLOG: NOUVEL OUTIL PEDAGOGIQUE. Ou comment rendre les langues encore plus vivantes LE BLOG: NOUVEL OUTIL PEDAGOGIQUE Ou comment rendre les langues encore plus vivantes SOMMAIRE 1. TICE, didactique des langues et blog 2.1. Le blog ou comment remédier à l hétérogénéité : individualisation

Plus en détail

DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION CYCLE 1

DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION CYCLE 1 DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION ÉDUC PING ÉCOLES PRIMAIRES CYCLE 1 ÉDUC PING É C O L E S P R I M A I R E S Projet éducatif à destination d élèves de classes des écoles maternelles et élémentaires.

Plus en détail

Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie

Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie Florence BOSSUS neuropsychologue Membre du CRTLA, Sous la direction du dr TESTARD LES TROUBLES ASSOCIES La dysphasie est

Plus en détail

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Le comprendre pour mieux l accompagner Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le : 1 Objectifs EIP: définition Ce livret est délivré à

Plus en détail

LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES

LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES Docteur Christian PETEL, Directeur FORMATIONS FRACTALE SUR SITE ANNÉES 2009-2010 LE TRAVAIL AVEC LES FAMILLES Après avoir été longtemps sous-estimées, voire objet de méfiance, de manque de considération

Plus en détail

Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation :

Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation : Nom de l enfant : Âge de l enfant lors de la première observation : Âge de l enfant lors de la deuxième observation : Recherche et Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour

Plus en détail

Juillet 2012. Perfectionnement en langue et communication. 5 m o d u l e s

Juillet 2012. Perfectionnement en langue et communication. 5 m o d u l e s Juillet 2012 Perfectionnement en langue et communication Approfondir vos compétences en français 5 m o d u l e s Se perfectionner à l oral Formateurs Enseignants ou futurs enseignants de FLE Perfectionnement

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

Considérations générales sur les interventions pour les Troubles du Spectre Autistique

Considérations générales sur les interventions pour les Troubles du Spectre Autistique Extraits des Recommandation de bonne pratique «Autisme et autres troubles envahissants du développement : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l enfant et l adolescent» Mars 2012

Plus en détail

Organisation et gestion de données - Situations problèmes

Organisation et gestion de données - Situations problèmes Organisation et gestion de données - Situations problèmes Remarques préalables afin d aborder les situations problèmes (organisation et gestion de données) Avec une classe de cycle 2, il est essentiel

Plus en détail

Les espaces dans la classe

Les espaces dans la classe Les espaces dans la classe Espace de déambulation Agir et s exprimer avec son corps Espace d action motrice Agir et s exprimer avec son corps FONCTIONS -répondre au besoin de mouvement de l enfant -développer

Plus en détail

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED 1. Compétences adaptées lors d'une première scolarisation pour un jeune qui n arrive pas à entrer dans des tâches scolaires. Objectif et travail avec

Plus en détail

Dijon 1-2 et 3 avril 2015

Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Aurélie BRONNEC- PELTIER Orthophoniste 1) Trame générale du bilan orthophonique 2) Évaluation spécifique de la communication Les aspects sensoriels : auditif : Bilans déjà réalisés

Plus en détail

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse EXERCICE 21 SÉQUENCE 4 PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse Activité demandée à l élève Composer un récit, c est-à-dire : - respecter le libellé

Plus en détail

Votre prochain patient est atteint d autisme?

Votre prochain patient est atteint d autisme? Votre prochain patient est atteint d autisme? Illustration : Boul/www.lilapik.com - Tous droits réservés au Craif - www.craif.org Conseils pratiques à destination des professionnels de santé pour mieux

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDES PEDAGOGIQUES : EXPRESSION ORALE ET ECRITE EN FRANCAIS

CERTIFICAT D APTITUDES PEDAGOGIQUES : EXPRESSION ORALE ET ECRITE EN FRANCAIS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CERTIFICAT

Plus en détail

Anglais Débutant : Public : La formation Anglais Débutant s'adresse à : Toute personne souhaitant acquérir les bases de l anglais

Anglais Débutant : Public : La formation Anglais Débutant s'adresse à : Toute personne souhaitant acquérir les bases de l anglais Anglais Débutant : Objectifs : Apprendre l'anglais. Public : La formation Anglais Débutant s'adresse à : Toute personne souhaitant acquérir les bases de l anglais PROGRAMME Le vocabulaire : Etude et acquisition

Plus en détail

Ateliers en autonomie

Ateliers en autonomie Ateliers en autonomie C est un atelier dans lequel l élève est en capacité de réaliser une tâche, définie par une consigne précise, sans accompagnement. Cette tâche est spécifique ; elle vise à entraîner

Plus en détail

Circonscription de Saint-Avertin Corinne Cinelli, CPAIEN

Circonscription de Saint-Avertin Corinne Cinelli, CPAIEN PPRE programme personnalisé de réussite éducative ANIMATION PEDAGOGIQUE Circonscription de Saint-Avertin Corinne Cinelli, CPAIEN 2011-2012 à partir des documents de l Inspection Académique QU EST-CE QUE

Plus en détail

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL Jade Payeur Poirier, orthophoniste Collège Ahuntsic Sylvie Thivierge, orthophoniste Clinique privée PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Mise en place des services et présentation

Plus en détail

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él Comment aider les élèves? De quoi l él a-t-il besoin pour être bien en classe? 1 Relation école/familles La relation école-familles doit permettre aux parents : d' avoir une meilleure compréhension du

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les enfants non francophones

Le langage à l école maternelle Scéren. Les enfants non francophones Le langage à l école maternelle Scéren Les enfants non francophones La problématique linguistique Nos élèves dont la langue maternelle n est pas le français doivent apprendre le français comme langue seconde

Plus en détail

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée?

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée? Vitrine du français Séquence 1 1 - Introduction - Pistes d exploitation Madame Barth situe le cadre de son approche pédagogique; elle précise en quoi cet outil, sur lequel l enseignant s appuie pour intervenir

Plus en détail

données Classes de cycle 3 : CM1 Ecole Victor Hugo MORESTEL

données Classes de cycle 3 : CM1 Ecole Victor Hugo MORESTEL MARION Christèle BERNARD Christelle Grandeurs et mesures Organisation et gestion des données Classes de cycle 3 : CM1 Ecole Victor Hugo MORESTEL Nous avons voulu aborder ce sujet d étude en mettant en

Plus en détail

Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines

Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines MASTER MEF - M1 Séminaire d initiation à la recherche Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines Responsable : Annie Camenisch IUFM d Alsace - Université de Strasbourg 1 A l école primaire

Plus en détail