L énergie dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles au niveau des connaissances et perspectives de recherche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles au niveau des connaissances et perspectives de recherche"

Transcription

1 L énergie dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles au niveau des connaissances et perspectives de recherche Commission canadienne des affaires polaires Le 31 mars 2014 Contenu Résumé et méthodologie Aperçu Progrès récents Lacunes en matière de connaissances et perspectives de recherche Bibliographie Résumé et méthodologie Voici un résumé des gains, des lacunes et des perspectives en matière de recherche sur l énergie que la Commission canadienne des affaires polaires a constatés dans le cadre de son mandat, qui est de surveiller l évolution du savoir polaire et d en faire rapport aux Canadiens ainsi qu à la collectivité internationale. Ce résumé porte principalement sur la situation dans le Nord canadien, soit le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, le Nunavik et le Nunatsiavut, durant la période de sept ans commençant par l Année polaire internationale (API) de Les observations suivantes sont réparties en deux volets distincts, le premier étant les progrès récents et le second, les lacunes en matière de connaissances et perspectives de recherche. Elles ont été recueillies dans le cadre d entrevues semi-structurées auprès de praticiens et d'experts de la recherche en la matière, et complétées et validées par les pairs et la documentation parallèle. Les progrès récents et les lacunes au niveau des connaissances qui concernent principalement l exploitation pétrolière et minière à plus grande échelle sont traités dans le résumé portant sur le développement économique. 1

2 Aperçu Les auteurs du document intitulé Paths to a Renewable North: A Pan-Territorial Renewable Energy Inventory présentent un aperçu de la production d électricité en mégawattheures (MWh) par type de source en 2007 dans les territoires. Au Yukon, l'énergie en MWh provient pour environ 93 % de l hydroélectricité, pour 6 % du diesel et le reste, des énergies éolienne et solaire, tandis que dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), près de 43 % de l électricité provient du diesel, 36 % de l hydroélectricité et 20 % du gaz naturel et le reste, des énergies éolienne et solaire (Une vision nordique, 2011a). La version Web de cet inventaire consacré aux énergies renouvelables offre un aperçu des sources d énergie utilisées, en MWh, pour produire de la chaleur en Au Yukon, environ 65 % de la production d électricité, en MWh, provient du mazout de chauffage, 18 % de la biomasse, 13 % du propane et le reste, de l électricité ou de la chaleur résiduelle. Dans les T.N.-O., environ 80 % de la production d électricité provient du mazout de chauffage, 8 % de la biomasse, 8 % du gaz naturel et le reste, de la chaleur résiduelle, du propane ou de l électricité (Une vision nordique, 2011b). Le Nunavut dépend des énergies fossiles non renouvelables aussi bien pour l électricité que pour la chaleur et chaque collectivité possède un réseau de production et de distribution d électricité indépendant sans réseau d appoint en cas de panne (Une vision nordique, 2011a; Société d énergie Qulliq, 2012). Le Nunavik et Nunatsiavut dépendent également des énergies fossiles non renouvelables (Administration régionale Kativik et Société Makivik, 2010; Goldhar et coll., 2012). La croissance démographique et industrielle augmente la demande d énergie (Prowse et coll., 2009). Dans de nombreuses régions du Nord, l infrastructure énergétique est vieillissante et a, dans de nombreux cas, dépassé son cycle de vie prévu (Énergie Yukon, 2012c; Société d énergie des Territoires du Nord-Ouest, 2012; Northern News Service, 2012). Les changements environnementaux ont également un effet sur l infrastructure énergétique; dans certaines régions, on constate une instabilité due à la fonte du pergélisol ainsi qu à une augmentation des tempêtes d une violence extrême qui peuvent survenir en cas de forts vents et de feux de forêts et mettent les réseaux électriques en danger. L incertitude sur les conditions hydrologiques peut également avoir des répercussions sur la capacité et le fonctionnement de projets hydroélectriques (Prowse et coll., 2009). Dans le Nord, le coût de l énergie importée est à la hausse (Funston, 2009), ce qui explique en partie le coût élevé de la vie et des activités commerciales. Cette situation prévaut tout spécialement dans de nombreuses collectivités petites et isolées non reliées à un réseau électrique et dépendant des combustibles fossiles transportés. En raison du coût élevé de l énergie et d une clientèle peu nombreuse répartie sur une vaste superficie, l'économie et l efficacité énergétiques constituent des priorités clés (Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon, 2009; Une vision nordique, 2011a). La fiabilité de l énergie est également une priorité pour la production actuelle d énergie ainsi que pour les sources d énergie de 2

3 remplacement disponibles (Administration régionale Kativik et Société Makivik, 2010; Une vision nordique, 2011a; Goldhar et coll., 2012). Comme les réseaux électriques sont isolés, il n est pas possible de vendre l excédent d'énergie ou d acheter de l énergie supplémentaire en cas de pénurie et, de ce fait, le stockage et l'économie de l énergie revêtent une importance cruciale pour l intégration des énergies renouvelables (Énergie Yukon, 2011). C est pourquoi les modèles énergétiques et les recherches du Sud dans ce domaine ne sont pas adaptés au contexte nordique. Il faut donc adopter une perspective plus nordique concernant la façon d assurer la sécurité énergétique continue à long terme pour ces collectivités (Administration régionale Kativik et Société Makivik, 2010). Progrès récents Les instances nordiques examinent actuellement les choix pour accroître les sources d énergie renouvelables et locales/régionales afin de remplacer le pétrole importé; elles consacrent à cet égard plus de ressources pour mener les recherches nécessaires et entreprendre certains travaux de développement connexes ainsi que des évaluations des énergies de remplacement possibles (Gouvernement du Nunavut, 2007; Industrie, Tourisme et Investissement et Environnement et Ressources naturelles Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, 2007; Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon, 2009; Administration régionale Kativik et Société Makivik, 2010; Société d énergie Qulliq, 2011; Université Laval, 2012). Paths to a Renewable North: A Pan-Territorial Renewable Energy Inventory et le document d information Utilisation de l énergie dans le Nord canadien de l Office national de l énergie offrent un aperçu de l utilisation actuelle des énergies renouvelables dans les territoires (énergie hydroélectrique, électricité solaire, chauffage solaire, énergie éolienne, biomasse, géothermie, récupération de la chaleur résiduelle et énergie des courants marins et des marées) et des politiques et des initiatives en cours pour en améliorer l utilisation (Une vision nordique, 2011a; Office national de l énergie, 2011). Chaque territoire a sa stratégie en matière d énergie. Au Yukon, on a mis en place la Stratégie énergétique du Yukon (Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon, 2009). En outre, la Société d énergie du Yukon a publié un plan bidécennal relatif aux ressources, dans lequel elle souligne les options et les priorités de production et de transport de 2011 à 2030 (Énergie Yukon, 2011). Le Nunavut a adopté Ikummatiit: Stratégie énergétique du Nunavut (Gouvernement du Nunavut, 2007). Dans les T.N.-O., on a mis en œuvre Energy for the Future: An Energy Plan for the Northwest Territories (Industrie, Tourisme et Investissement et Environnement et Ressources naturelles Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, 2007), de même que Biomass Energy Strategy et Solar Energy Strategy (Changement climatique des Territoires du Nord-Ouest, s.d.). En outre, on y a récemment publié le plan d action sur l énergie, dans lequel on présente un plan triennal ainsi qu une vision à long terme sur l énergie dans les T. N.-O. (Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, 2013). Le rapport final de la charrette sur l énergie organisée en 2012 documente les observations des intervenants pour éclairer ce plan à venir dans les T.N.-O. 3

4 (Industrie, Tourisme et Investissement Gouvernement des Territoires du Nord- Ouest, 2013). Dans son rapport L énergie dans l Arctique de 2009, le Groupe de travail sur le développement durable du Conseil de l Arctique met en lumière les initiatives coopératives précédentes en matière d énergie lancées par le Conseil de l Arctique, de même qu un certain nombre de problèmes qui se font jour concernant l énergie et les domaines recelant des possibilités de collaboration pour le Conseil de l Arctique, par exemple une évaluation des énergies renouvelables dans l Arctique, qui permettrait d obtenir une véritable vision circumpolaire de la situation des énergies renouvelables et servirait de base à un programme de recherche et à une meilleure diffusion de l information et des idées concernant les technologies liées aux énergies de remplacement dans les collectivités éloignées (Funston, 2009). Les auteurs du rapport final et de la procédure technique de l Arctic Energy Summit: The Arctic as an Emerging Energy Province organisée en 2007 à Anchorage (Alaska) mettent en lumière certains des progrès réalisés dans les domaines de la recherche et de la technologie liées à l énergie. Ils mettent également l accent sur la mise en valeur du secteur extractif, les énergies renouvelables, les réseaux électriques en milieu rural ainsi que sur les répercussions des projets énergétiques sur l environnement, le développement socio-économique et la durabilité environnementale (Institute of the North, 2010). On a testé certaines technologies énergétiques complémentaires (par ex., énergie éolienne et diesel) dans le but d'intégrer les énergies renouvelables en augmentant la fiabilité (Office national de l énergie, 2011). Le Collège du Yukon, l Énergie Yukon et de petites collectivités du Yukon ont amorcé une collaboration en recherche-développement, notamment l installation de stations de surveillance pour évaluer les effets du changement climatique sur l hydrologie, et la possibilité d utiliser la biomasse pour produire de l électricité (Collège du Yukon, 2012a et b; Stantec, 2013). Lacunes en matière de connaissances et perspectives de recherche Les auteurs du rapport Paths to a Renewable North: A Pan-Territorial Renewable Energy Inventory et du document d information Utilisation de l énergie dans le Nord canadien de l Office national de l énergie donnent non seulement un aperçu de l utilisation des énergies renouvelables dans les territoires, mais soulignent également certains des problèmes à surmonter avant de pouvoir exploiter ou mettre en valeur certaines de ces sources d énergie potentielles (Une vision nordique, 2011a; Office national de l énergie, 2011). Il faut innover et mettre à l'essai, adapter et commercialiser des technologies et de nouveaux systèmes d approvisionnement en énergies renouvelable, ainsi que des technologies énergétiques complémentaires pour surmonter les obstacles, réduire les coûts connexes et relever leur efficacité, leur fiabilité et leur durabilité en régions froides (Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon, 2009; Office national de l énergie, 2011; Rodon et Schott, 2013). 4

5 On a constaté que, dans les T.N.-O., une perspective à saisir était de mettre en œuvre un plus grand nombre de projets de récupération de chaleur (North of 56, 2012). Il faut continuer d adapter et de mettre à l'essai des technologies de stockage de l énergie rentables adaptées aux conditions nordiques pour remédier aux problèmes liés à la disponibilité des ressources (par ex. énergies éolienne et solaire) et promouvoir le recours aux technologies reposant sur les énergies de remplacement (Rodon et Schott, 2013). Il faut mettre en place d autres programmes de surveillance et recueillir d autres données de référence pour mieux comprendre, mesurer et prédire les effets à court et à long terme (y compris sur l environnement, la santé et le secteur socioéconomique) des projets liés aux ressources d énergie renouvelables (Université Laval, 2012). Il faut mener des évaluations de faisabilité tenant compte de l ensemble des coûts et des avantages (par ex., financiers, économiques, sociaux et liés à la santé) actuels et prévus des projets visant à relier les collectivités et les régions à un plus grand nombre de réseaux électriques du Sud. On a constaté que le gaz naturel liquéfié (GNL) peut être une source d énergie tant au Yukon que dans les T.N.-O. (Énergie Yukon, 2012a; Industrie, Tourisme et Investissement Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, 2013). Un atelier regroupant des représentants des gouvernements, de l industrie et des collectivités a été organisé au Yukon en 2012 pour examiner la fiabilité, la rentabilité et les effets environnementaux et socio-économiques éventuels du GNL en tant que source d énergie afin d éclairer la planification des options énergétiques du Yukon (Énergie Yukon, 2012a); en outre, certains projets de production énergétique basés sur le GNL sont actuellement aux stades de l évaluation environnementale et de l octroi des permis (Yukon Electrical Company, n.d.; Énergie Yukon, 2013). Il faut continuer de lancer des projets pilotes sur l adaptation, la mise à l'essai et la commercialisation de programmes et d initiatives e d efficacité énergétique et d économie d énergie afin de réduire la demande d énergie dans des domaines tels que le logement, les transports et les activités gouvernementales (Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon, 2009; Une vision nordique, 2011a; Société d'habitation du Nunavut, 2012). Il faut mener d autres recherches sur la sécurité énergétique dans diverses régions du Nord, notamment une analyse des politiques sur les énergies renouvelables comparées à celles d autres administrations circumpolaires. Il serait également avisé d examiner les initiatives de recherche-développement énergétique actuellement menées dans les régions rurales de l Alaska pour en tirer des leçons concernant les technologies des énergies renouvelables. Il faut mettre en œuvre d autres initiatives de planification et de mobilisation communautaires pour mieux comprendre les besoins énergétiques actuels et prévus des collectivités (par ex. types, quantité et coûts de l énergie utilisée pour l électricité, le chauffage et les transports) afin de trouver des options énergétiques plus durables et éclairer les initiatives de planification des ressources à long terme. Par exemple, un partenariat entre la Première nation Kluane et le Centre de recherche du Yukon a donné lieu à l'établissement d un inventaire des émissions et 5

6 des systèmes énergétiques des collectivités (Community Energy and Emissions Inventory) dans le cadre duquel on a élaboré et mis en place une approche collective en matière d inventaire de l énergie et des émissions de gaz à effet de serre, évalué les perspectives communautaires, déterminé des mesures de conservation de l énergie et précisé les énergies de remplacement possibles (Centre de recherche du Yukon et Première nation Kluane, s.d.). Il est également possible d intégrer la planification énergétique au niveau des collectivités et l aménagement du territoire. D autres recherches s'imposent pour examiner les effets de l insécurité énergétique sur la santé et le développement socio-économique au niveau des ménages et des collectivités. 6

7 Bibliographie Administration régionale Kativik et Société Makivik. (2010). Plan Nunavik. Westmount, Qc: Institut culturel Avataq. Centre de recherche du Yukon et Première nation Klaune. (s.d.). Community Energy and Emissions Inventory. Whitehorse, Yn: Centre de recherché du Yukon et Première nation Klaune. Collège du Yukon. (2012a). Biomass. Collège du Yukon. Tiré de Collège du Yukon. (2012b). Installation of Meteorological and Snow-Water Equivalency Monitoring Stations in Fantail River Basin. Collège du Yukon. Tiré de w-water_equivalency_monitoring_statio Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon. (2009). Stratégie énergétique du Yukon. Whitehorse, Yn: Énergie, Mines et Ressources Gouvernement du Yukon. Énergie Yukon. (2011). Yukon Energy 20-Year Resource Plan: Whitehorse, Yn: Énergie Yukon. Énergie Yukon. (2012a). Liquefied Natural Gas Workshop Report. Whitehorse, Yn: Énergie Yukon. Énergie Yukon. (2012b). Overview of 20-Year Resource Plan: Whitehorse, Yn: Énergie Yukon. Énergie Yukon. (2012c). Strategic Plan Whitehorse, Yn: Énergie Yukon. Énergie Yukon. (2013). Proposed Whitehorse Diesel Natural Gas Conversion Project. Yukon Environmental and Socio-economic Assessment Board Executive Committee Project Proposal. Whitehorse, Yn: Énergie Yukon. Funston, B. (2009). Arctic Energy. Groupe de travail sur le développement durable, Conseil de l Arctique. Goldhar, C., Bell, T., Sheldon, T., Andersen, T., Piercy, W., Gear, D., Wolfrey, C., Jacque, H., Furgal, C., Knight, J., Kouril, D., Riedlsperger, R., et Allice, I. (2012). SakKijânginnatuk Nunalik: Understanding opportunities and challenges for sustainable communities in Nunatsiavut, Learning from the coast. Nain, T.N.L.: Gouvernement du Nunatsiavut. 7

8 Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. (2013). Northwest Territories Energy Action Plan: A Three-Year Action Plan and a Long-Term Vision. Yellowknife, T.N.-O.: Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Gouvernement du Nunavut. (2007). Ikummatiit: Government of Nunavut Energy Strategy. Iqaluit, Nt: Gouvernement du Nunavut. Industrie, Tourisme et Investissement Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. (s.d.) NWT Energy Plan. Industrie, Tourisme et Investissement, Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Tiré de Industrie, Tourisme et Investissement Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. (2013) Northwest Territories Energy Charrette: Charrette Working Group Final Report. Yellowknife, T.N.-O.: Industrie, Tourisme et Investissement Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Industrie, Tourisme et Investissement et Environnement et Ressources naturelles Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. (2007). Energy for the Future: An Energy Plan for the Northwest Territories. Yellowknife, T.N.-O.: Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Institute of the North. (2010). Final Report and Technical Proceedings from: Arctic Energy Summit: The Arctic as an Emerging Energy Province. Anchorage, Alaska: Institute of the North. Nord de 56. (2012). Waste heat recovery projects NWT. Nord de 56. Tiré de Northern News Service. (2012). Aging Power Plants a Worry. Opportunities North: Report on Northern Industry. juin 2012, section B. Tiré de Northwest Territories Climate Change. (n.d.). Welcome. NWT Climate Change, Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Tiré de Office national de l'énergie. (2011). Utilisation de l'énergie dans le Nord canadien - Coup d'oeil sur le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut - Info-Énergie. Info-Énergie. Calgary, Alb.: Office national de l'énergie. Prowse, T.D., Furgal, C., Chouinard, R., Melling, H., Milburn, D., et Smith, S.L. (2009). Implications of climate change for economic development in northern Canada: Energy, resource, and transportation sectors. Ambio, 38(5),

9 Société d énergie des Territoires du Nord-Ouest. (2012). Strategic Plan Yellowknife, T.N.-O.: Sociéte d énergie des Territoires du Nord-Ouest. Société d énergie Qulliq. (2011). Corporate Plan Iqaluit, Nt: Société d énergie Qulliq. Société d énergie Qulliq. (2012). Qulliq Energy Corporation s 11 th Annual Report. Iqaluit, Nt: Société d énergie Qulliq. Société d habitation du Nunavut. (2012). The GN Long-Term Comprehensive Housing and Homelessness Strategy. Iqaluit, Nt: Société d habitation du Nunavut. Stantec. (2013). Front End Engineering Design (FEED) Study. Yukon Bioenergy Demonstration Project in Haines Junction, Yukon. Edmonton, Alb.: Stantec. Rodon, T. et Schott, S. (2013). Towards a sustainable future for Nunavik. Polar Record. Cambridge University Press. Une vision nordique. (2011a). Vers un nord axé sur les energies renouvelables. Gouvernements des T.N.-O., du Nunavut, et du Yukon. Tiré de Une vision nordique. (2011b). Inventaire des ressources d énergie renouvelables. Gouvernements des T.N.-O., du Nunavut, et du Yukon. Tiré de Université Laval. (2012). Mobilisés pour le Nord durable: Enjeux et priorités de recherche. Ville de Québec, Qc: Université Laval. Yukon Electrical Company. (s.d.). News and updates. Yukon Electrical Company. Tiré de 9

Le développement économique dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles en matière de connaissances et perspectives de recherches

Le développement économique dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles en matière de connaissances et perspectives de recherches Le développement économique dans le Nord canadien : Progrès récents et lacunes résiduelles en matière de connaissances et perspectives de recherches Commission canadienne des affaires polaires Le 31 mars

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Wayne Robinson, directeur des Loisirs, District de Lillooet David Dubois, coordonnateur de projet Déchets de bois @ Chaleur rurale (Wood Waste to Rural Heat),

Plus en détail

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA RECOMMANDATIONS VISANT LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE : 2004-2005 Au Canada, la production d énergie est sur le point d entrer

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE

Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE Points d intérêt Marché du gaz naturel comme carburant Types de gaz naturel pour véhicules et approvisionnement Technologies éprouvées Cas types et

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Bruno Labbé, Co-Propriétaire et Gestionnaire de projet Robert

Plus en détail

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Les initiatives environnementales Eau Nutriments,

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

Réalisation. Diffusion

Réalisation. Diffusion Édition 2004 Édition 2004 Réalisation Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et des changements climatiques, ministère

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Préface de Jacques Famé Ndongo Postface de Samuel Domngang L'rf'armattan

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Référence technique. Conversions d'énergie thermique APERÇU

Référence technique. Conversions d'énergie thermique APERÇU Conversions d'énergie thermique APERÇU Aux fins de constance et de comparaisons, toutes les mesures de rendement énergétique des rapports Portfolio Manager sont exprimées soit en milliers d unités thermiques

Plus en détail

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS (SE4ALL): MODÈLE DE PROGRAMME D ACTION NATIONAL. Mars 2014

ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS (SE4ALL): MODÈLE DE PROGRAMME D ACTION NATIONAL. Mars 2014 ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS (SE4ALL): MODÈLE DE PROGRAMME D ACTION NATIONAL Mars 2014 Le présent modèle est destiné à orienter les Gouvernements et les partenaires de l initiative énergie durable pour tous

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT SPECIAL WARRANT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL Pursuant to subsections 19(2) and (3) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council hereby issues this

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes

Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes Soumis à Environnement Canada Cleanair-airpur@ec.gc.ca Dans le cadre des Consultations

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique 484, route 277, Saint-Léon-de-Standon,

Plus en détail

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 APERÇU DU PLAN Préparé pour le ministère de l Énergie et des Mines du Nouveau-Brunswick avec l'aide de Dunsky expertise en énergie Juillet 2014 Cette page est

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DU MAROC :

ATTRACTIVITÉ DU MAROC : ATTRACTIVITÉ DU MAROC : À LA DÉCOUVERTE DES OCCASIONS D AFFAIRES DANS LES SECTEURS PORTEURS DE CE PAYS Une présentation de : Mohcine Chougrad, spécialiste de l'information d affaires Mai 2015 Qui sommes-nous?

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution: Générale CMS PNUE/CMS/Résolution 11.27 Français Original: Anglais ÉNERGIE RENOUVELABLE ET ESPÈCES MIGRATRICES Adoptée par la Conférence des Parties

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts Observ ER Institut français d émission des certificats verts Prouver l origine renouvelable de l électricité Assurer la traçabilité de l électricité verte Garantir les échanges entre producteur et consommateur

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POIT E RECHERCHE Mars 2015 Série technique Potentiel de l énergie solaire pour les maisons durables construites pour le ord ITRODUCTIO Les technologies à énergie renouvelable, comme les panneaux photovoltaïques

Plus en détail

Évaluation Diplôme reconnu

Évaluation Diplôme reconnu Évaluation Diplôme reconnu 1 - Renseignements du postulant Appel : q M. q M me q Dr Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Nom d organisation : Adresse municipale : Ville : Province : Code postal

Plus en détail

FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY

FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY FOREST MANAGEMENT ACT FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 LOI SUR L AMÉNAGEMENT DES FORÊTS RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-035-2000

Plus en détail

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES 2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES ISBN : 9780994044488 Remerciements Le RDÉE Canada tient à remercier chaleureusement

Plus en détail

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique.

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique. Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique Alexandre SOKI cole Supérieure du ois Atlanpôle P 10605 Rue hristian Pauc 44306

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

les années quatre-vingt - l ère nucléaire

les années quatre-vingt - l ère nucléaire Grue à benne traînante Maid Marion de 50 m 3 L aspect le plus mémorable des années est l entrée d Énergie NB dans l ère nucléaire signalée par l inauguration de la centrale nucléaire de Point Lepreau.

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

République Gabonaise. Contribution de la République Gabonaise

République Gabonaise. Contribution de la République Gabonaise Contribution prévue déterminée au niveau national Conférence des Parties 21 31 mars 215 Contribution de la République Gabonaise Conformément aux décisions 1/CP.19 et 1/CP.2 et à son plan stratégique de

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Conférence internationale Arctic Change 2008 Québec, Québec, CANADA 9-12 décembre 2008

Conférence internationale Arctic Change 2008 Québec, Québec, CANADA 9-12 décembre 2008 Conférence internationale Arctic Change 2008 Québec, Québec, CANADA 9-12 décembre 2008 Une invitation aux: Commanditaires et exposants Organisé par ArcticNet, un Réseau de centres d excellence du Canada

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal Plan Quelques faits stylisés caractéristiques de la France, de l

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Combustible traditionnel propre pétrole et gaz naturel

Combustible traditionnel propre pétrole et gaz naturel Rapport d investissement du développement durable Combustible traditionnel propre pétrole et gaz naturel Analyse d investissement du DD MC Version 1 novembre 2006 Recherche et production d énergie Combustible

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin 40 e Anniversaire de la BOAD La croissance verte : Quels défis pour les pays de l UEMOA. Mali Burkina Faso Opportunités, domaines et moyens de développement

Plus en détail

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1 Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2015/1 Distr. générale 3 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Rencontre municipale de l énergie, le 5 avril 2013 Présenté par Siméon LeBlanc écoénergie sur l efficacité énergétique pour les bâtiments Division

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Yaoundé 22 juillet 2014 Département des forêts FAO Aperçu Introduction: CCNUCC & REDD+ Surveillance MNV Mesure Notification

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA Renewable Energy For a Better World Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities COMPANY PROFILE Haiti's only designer and MANUFACTURER of solar panels and solar appliances

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Un résumé du Guide Scope 2 du Greenhouse Gas Protocol Rédigé par le Secrétariat EKOénergie, janvier 2015 Ce résumé existe en plusieurs

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca MC Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique aee.gouv.qc.ca Tableau des aides financières Clientèle électricité, mazout et propane Août 2010 1 Consultez le site Internet

Plus en détail

COMPANY PROFILE. Les solutions aux chalenges technologiques des entreprises. www.annitor-gr.com - info@annitor-gr.com

COMPANY PROFILE. Les solutions aux chalenges technologiques des entreprises. www.annitor-gr.com - info@annitor-gr.com COMPANY PROFILE Les solutions aux chalenges technologiques des entreprises ANNITOR GROUP La qualité et la poursuite de l'excellence sont les objectifs qui guident toutes nos actions afin que nous puissions

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS SIREN : 706 580 149

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS SIREN : 706 580 149 Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS Décembre 2012 Table des matières I. DESCRIPTION GÉNÉRALE... 3 I.1 Contexte et objectif... 3 I.2 Année de reporting de l exercice et de

Plus en détail

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain Florian Prost, Ing.f., Ing.jr. Mercredi 8 mai 2013 Objectifs - Problématique Plan d'action

Plus en détail

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune»

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» Jambes, le 12 novembre 2003 Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» N/Réf. : E-THL/val/2003/13317/PAL (à rappeler dans toute correspondance) Annexes : 2

Plus en détail

et la promotion de l action en faveur du climat

et la promotion de l action en faveur du climat La Banque européenne d investissement et la promotion de l action en faveur du climat Les changements climatiques constituent l une des principales menaces d un point de vue environnemental, social et

Plus en détail

LePlandirecteurdel énergie. dunouveau-brunswick Ministère de l Énergie du Nouveau-Brunswick octobre 2011

LePlandirecteurdel énergie. dunouveau-brunswick Ministère de l Énergie du Nouveau-Brunswick octobre 2011 LePlandirecteurdel énergie dunouveau-brunswick Ministère de l Énergie du Nouveau-Brunswick octobre 2011 Messagedupremierministre, L'hon. David Alward Le 19 octobre 2011 Dans notre plateforme électorale

Plus en détail