Appréciation des prérequis pour la conduite automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appréciation des prérequis pour la conduite automobile"

Transcription

1 Outils SAGE Appréciation des prérequis pour la conduite automobile 1. Vision Acuité visuelle diminuée Acuité doit être de 20/50 avec vision corrigée, les 2 yeux ouverts examinés ensemble Champ visuel diminué Diplopie Hémianopsie ou quadranopsie 2. Audition Champ visuel doit être de 120 du méridien horizontal et de 15 continus au-dessus et sous le point de fixation Inapte ou Doute Selon le pronostic Compléter la DI ou un M- RV en optométrie ou en ophtalmologie pour M-5 Perte de l ouïe Si l usager détient un permis pour véhicule lourd, autobus, camion, taxi (classes 1-4) : remplir un M- Si l usager détient un permis pour véhicule de promenade, moto, tracteur (classes 5, 6, 8), il n y a pas de norme et il n y aura pas d évaluation sur route Classe-s1-4 : Doute Classes 5, 6, 8 : Apte mentionner la perte auditive 3. Troubles neurologiques Diagnostic N est pas un indicateur à lui seul. On doit considérer les limitations fonctionnelles (voir section 8) et autres troubles Épilepsie/convulsion En général, pas de conduite pour 3-12 mois ou plus Compléter le M- Vertiges : Présence de vertiges importants aux mouvements de tête horizontaux (G-D) Vertiges aigus ou récidivants Évaluation vestibulaire Avertir l usager de ne pas conduire tant qu il a des symptômes importants ni pendant les crises M- si l usager respecte les consignes Démence : Stade d évolution modérée à sévère À considérer en fonction des limitations fonctionnelles Inapte Compléter la DI Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal 6 pages

2 4. Troubles cardiaques et vasculaires Anomalies cardiaques causant des incapacités limitant la conduite auto Tolérance à l effort diminuée 5. Fonctions respiratoires Arythmie symptomatique Insuffisance cardiaque Avertir l usager de ne pas conduire tant qu il a des symptômes importants ou que la condition est instable M- si l usager respecte les consignes Tout problème qui cause une insuffisance de l oxygénation cérébrale Dyspnée importante Avertir l usager de ne pas conduire tant que le problème est M- si l usager respecte les consignes 6. Diabète et troubles lmétaboliques Problème de stabilisation de la glycémie Hypo ou hyperglycémie symptomatique et/ou non contrôlée Pas de reprise de la conduite jusqu au contrôle de la glycémie M- 7. Troubles psychiatriques et abus de substances Symptômes liés à une maladie psychiatrique incompatibles avec la conduite auto Alcoolisme et/ou toxicomanie Diagnostic d alcoolisme Évaluation en psychiatrie et en neuropsychologie Observations, histoire antérieure Doute quand à actuellement «abstinence institutionnelle, mais antécédent de consommation» 8. Habiletés fonctionnelles Compréhension Évaluation en orthophonie IRGLM Programme neurologie, mars 2014 Page 2 sur 6

3 Fonctions cognitives et perceptuelles vitesse de traitement de l information attention sélective attention divisée attention soutenue tolérance à l effort mental balayage visuel coordination visuomotrice figure-fond gnosies visuelles synthèse/discrimination visuelle dyspraxie-apraxie mémoire de travail flexibilité mentale double-tâche autorégulation/inhibition anticipation résolution de problèmes planification jugement/autocritique Choisir vos tests dans cette batterie d évaluation. Valeurs ou indications prédictives à titre indicatif seulement MOCA : < 25 spécificité de 50% et sensibilité de 84,5%, associé aux échecs au test sur route (Kwok et al, 2012) MVPT : 30 prédit 86,1% d échec au test sur route (Mazer et al, 1998) Test des cloches : 4 erreurs : prédit échec au test sur route (Mazer et al, 1998) Évaluations fonctionnelles D-KEFS : Stroop : bon prédicteur du test sur route (Radford et al, 2004) Trail Making Test* TMT A TMT B : 3 erreurs prédit à 85,2% d échec au test sur route (Mazer et al, 1998), > 90 sec prédit à 80% (Devos et al, 2011) Horloge : < 5/7 cotation Freund : plus d erreurs de conduite (Freund et al, 2005) Tour de Londres : Associé aux accidents chez personnes âgées (Daigneault et al, 2002) Figure de Rey : Bon prédicteur au test sur route (Akinwuntan et al, 2002) ou Figure de Taylor* RUFF 2&7 CPT-II NAB : Labyrinthes* WAIS-IV : Code* TEA : Elevator counting/elevator counting with distraction et Telephone search while counting (batterie Test of everyday attention) NEM-III : Empan spatial* Les Amibes* GEREN* Atteinte sévère Atteinte modérée Atteinte légère Inapte (ex. troubles des fonctions exécutives, attentionnelles, répercussions fonctionnelles) Compléter la DI IRGLM Programme neurologie, mars 2014 Page 3 sur 6

4 Fatigabilité «dans la routine» Évaluations fonctionnelles Baisse de la performance motrice Nombre de sieste Plainte de fatigue Reprise de la conduite : ne pas remplir le M- Conscience de soi Awareness Questionnaire État affectif ou comportement : Difficulté au niveau du contrôle des émotions, de la gestion du stress Agressivité Impulsivité Désinhibition Diminution de la tolérance à la frustration Anxiété Observations Baisse de la fonction Ataxie importante Observations de tremblements des membres, du tronc, de la tête Tests de coordination aux 4 membres Inapte Compléter la DI Atteinte physique sensorimotrice ou articulaire Ataxie modérée ou légère Préhension doit être 8kg main D et G Douleur ou diminution AAA pouvant nuire : regarder par-dessus son épaule, rachis, épaules, coudes, poignets-mains, hanches, genoux, chevilles, pieds Force musculaire insuffisante pour la maîtrise du véhicule Sensibilité profonde au toucher diminuée aux plantes des pieds et paumes des mains Proprioception diminuée adaptation du véhicule nécessaire pour adapter le véhicule Toute limitation physique en lien avec un trauma, arthrodèse, arthroplastie Vérifier avec l orthopédiste au besoin IRGLM Programme neurologie, mars 2014 Page 4 sur 6

5 9. Médication courante Présence d effets secondaires liés à la prise de médicaments incompatibles avec la conduite auto Évaluation en équipe 10. Autres aspects à considérer Condition dégénérative 2014 Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal Si actuellement apte = Apte mais détérioration prévisible Counseling préventif Suivi à prévoir par rapport à l effet d une détérioration 1 Les termes utilisés pour les conclusions sont tirés de : Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec (2012). Orientations cliniques visant à soutenir l intervention des intervenants des CRDP relativement à une démarche de suspension du permis de conduire d un usager considéré inapte à conduire un véhicule routier en raison d une déficience motrice et/ou cognitive. Montréal : AERDPQ, 7 p. * Certains tests de cette liste ont été choisis selon un consensus d équipe. Leur validité écologique en matière de dépistage de à la conduite automobile demeure inconnue à ce jour. M- : Formulaire M- «Rapport d examen médical par un médecin omnipraticien» de la SAAQ; M-5 : Formulaire M-5 «Rapport d examen visuel par un ophtalmologiste ou un optométriste» de la SAAQ; DI : Formulaire «Déclaration d inaptitude à conduire un véhicule routier» de la SAAQ; IRGLM Programme neurologie, mars 2014 Page 5 sur 6

6 Outils SAGE Références pour les outils ant une valeur prédictive identifiés dans le guide : Akinwuntan, A. E., Feys, H., DeWeerdt, W., Pauwels, J., Baten, G., Strypstein, E. (2002). Determinants of driving after stroke, Archives of Physical Medicine & Rehabilitation, 83(3): Daigneault G, Joly P, Frigon JY. Executive functions in the evaluation of accident risk of older drivers. (2002). Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology. 24, Devos, H., Akinwuntan, A. E., Nieuwboer, A., Truijen, S., Tant, M., De Weerdt, W. (2011). Screening for fitness to drive after stroke: a systematic review and meta-analysis, Neurology, 76(8): Freund, B., Gravenstein, S., Ferris, R., Burke, B. L., Shaheen, E. (2005). Drawing clocks and driving cars, J Gen Intern Med, 20(3): Kwok, C.W.J., Gélinas, I., Benoit, D., Chilingaryan, G. The predictive validity of the Montreal Cognitive Assessment (MoCA) as a screening tool for on-road driving performance. (article soumis). Mazer, B. L., Korner-Bitensky, N. A., Sofer, S. (1998). Predicting ability to drive after stroke, Archives of Physical Medicine & Rehabilitation, 79(7): Radford KA, Lincoln NB, Murray-Leslie C. (2004). Validation of the stroke drivers screening assessment for people with traumatic brain injury. Brain Injury, 18, Noms des tests ne ant pas de valeur prédictive identifiés dans le guide : Batterie Delis-Kaplan Executive Function System (D-Kefs) Ruff 2&7 Selective attention test; Continuous Performance Test (CPT-II); Neuropsychological Assessment Battery (NAB): test des labyrinthes; Wechsler Adult Intelligence Scale (WAIS-IV): test code; Test of Everyday Attention (TEA): les tests elevator counting, elevator counting with distraction et telephone search while counting; Échelle clinique de mémoire (MEM-III): test empan spatial; Épreuve de discrimination visuelle (Les Amibes); BEN du Groupe d étude sur la rééducation et l évaluation de la négligence (GEREN). Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal 6 pages

Projet SAGE Rapport synthèse

Projet SAGE Rapport synthèse Développement d une nouvelle pratique et son implantation : le dépistage de l aptitude à la conduite automobile Projet SAGE Rapport synthèse Josée Gauthier, pht, M.Sc. SAGE au programme Neurologie 2014

Plus en détail

Le dépistage des conducteurs à risque

Le dépistage des conducteurs à risque Le dépistage des conducteurs à risque 14 mai 2009 Présenté par Lyne Tardif, ergothérapeute Au service des personnes ayant une déficience physique Objectifs de la formation Connaître les critères pour déterminer

Plus en détail

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT Score au MMSE et capacité à conduire SANDRA DEMERS, R1 UMF ST-HUBERT Quelques statistiques Accidents automobiles chez les 75 ans et plus: 9,7% des accidents avec décès au Québec 8% des accidents avec blessés

Plus en détail

CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES

CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES CONDUITE AUTOMOBILE ET SCLEROSE EN PLAQUES Monsieur GARCIA Auto école CER Blanquefort Moniteur spécialisé dans le handicap Mademoiselle TITE Centre Tour de Gassies (Bruges) Ergothérapeute Docteur FAUCHER

Plus en détail

OUTIL DE DÉPISTAGE EN CONDUITE AUTOMOBILE PRÉSENTÉ À DANA BENOIT ET ISABELLE GÉLINAS

OUTIL DE DÉPISTAGE EN CONDUITE AUTOMOBILE PRÉSENTÉ À DANA BENOIT ET ISABELLE GÉLINAS OUTIL DE DÉPISTAGE EN CONDUITE AUTOMOBILE PRÉSENTÉ À DANA BENOIT ET ISABELLE GÉLINAS PAR LYNE TARDIF LE 9 JANVIER 2004 1 NOM DE L OUTIL : OUTIL DE DÉPISTAGE DES CONDUCTEURS À RISQUE POUR LA CLIENTÈLE AVC:

Plus en détail

Les cas problématiques de l évaluation de la capacité à conduire Christine Dupuis et Jamie Dow NMEDA Canada, Québec 16 septembre 2010 23 septembre 2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2010

Plus en détail

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010 L évaluation de la capacité de conduire à la SAAQ 17/09/2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2009 C est quoi la SAAQ? La Société de l assurance automobile du Québec est un organisme de: gestion

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

Certificat médical du conducteur Transports et Renouvellement de l infrastructure, Division de la sécurité routière

Certificat médical du conducteur Transports et Renouvellement de l infrastructure, Division de la sécurité routière Certificat médical du conducteur Transports et Renouvellement de l infrastructure, Division de la sécurité routière C.P. 2000, Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8 Tél. : 902-368-5210 Téléc. : 902-368-5236

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

L évaluation médicale de l aptitude à conduire un véhicule automobile. Collège des médecins du Québec Société de l assurance automobile du Québec

L évaluation médicale de l aptitude à conduire un véhicule automobile. Collège des médecins du Québec Société de l assurance automobile du Québec L évaluation médicale de l aptitude à conduire un véhicule automobile Collège des médecins du Québec Société de l assurance automobile du Québec OBJECTIFS Au moyen de cette formation, le participant aura

Plus en détail

Questionnaire relatif à l état de santé des candidats

Questionnaire relatif à l état de santé des candidats Formation de grutier Questionnaire relatif à l état de santé des candidats Remarque: le présent questionnaire n est pas destiné aux jeunes âgés de moins de 18 ans révolus. Selon l art. 9 de l Ordonnance

Plus en détail

ASPECTS MEDICAUX DES SPORTS A RISQUES

ASPECTS MEDICAUX DES SPORTS A RISQUES ASPECTS MEDICAUX DES SPORTS A RISQUES Jean-François KAHN Laboratoire de Physiologie CHU Pitié-Salpêtrière INTRODUCTION Notion de risque FACTEURS DE RISQUE Fréquence de la pratique Intensité de la pratique

Plus en détail

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI PROFIL DE DIRECTION : POSTE : PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION LIÉES AU POSTE Population et territoire

Plus en détail

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Permis de conduire et maladie d Alzheimer Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Introduction Conduite automobile : Tâche complexe à forte exigence cognitive Liberté

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. Dernière version disponible Incluant la Gazette officielle du 25 février 2009

Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. Dernière version disponible Incluant la Gazette officielle du 25 février 2009 Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. Dernière version disponible Incluant la Gazette officielle du 25 février 2009 c. C-24.2, r.0.1.0001 Règlement sur les conditions d'accès

Plus en détail

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP)

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP) Organisation française et réflexions d un Groupe d Etude et de Recherche pour la Conduite Automobile des personnes en situation de Handicap d Ile-de-France (GERCAH-IDF) Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute,

Plus en détail

Directive destinée aux médecins de famille pour l examen des demandeurs du permis de grutier

Directive destinée aux médecins de famille pour l examen des demandeurs du permis de grutier Division médecine du travail Version mai 2015 Factsheet Directive destinée aux médecins de famille pour l examen des demandeurs du permis de grutier Dr Thomas Amport, Dr David Miedinger, Dr Claudia Pletscher

Plus en détail

LE PERMIS DE MON PATIENT SERA-T-IL SUSPENDU?

LE PERMIS DE MON PATIENT SERA-T-IL SUSPENDU? LE PERMIS DE MON PATIENT SERA-T-IL SUSPENDU? F O R M A T I O N C O N T I N U E Le nouveau Règlement relatif à la santé des conducteurs entrera en vigueur le 18 octobre 2015 1. On peut se demander si son

Plus en détail

La conduite automobile et le vieillissement

La conduite automobile et le vieillissement La conduite automobile et le vieillissement Présenté par Martin Lavallière, M.Sc. Étudiant au doctorat, Faculté de Médecine Document préparé par Martin Lavallière, Marie Eve Roussel et Philippe Voyer Bonjour,

Plus en détail

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Mme M. LASTECOUERES, coord. Réseau

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 1 Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc, Canada. 2 Massachusetts Institute of Technology

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique L aphasie progressive primaire Évaluation neuropsychologique S. Bioux, E. Bliaux, D. Pouliquen Service de neurologie CMRR / CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 DEFINITION «détérioration isolée et progressive

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

La conduite automobile chez les sujets âgés

La conduite automobile chez les sujets âgés La conduite automobile chez les sujets âgés Des conducteurs de plus en plus âgés Le taux de motorisation des ménages augmente 30% en 1960 80% actuellement En 1960: 10% des conducteurs avaient plus de 60

Plus en détail

PROGRAMME DE CONDUITE AUTOMOBILE FORMULAIRE D INSCRIPTION. Date de la demande : Dossier CRCL : Année Mois Jour INFORMATIONS RELATIVES AU REQUÉRANT

PROGRAMME DE CONDUITE AUTOMOBILE FORMULAIRE D INSCRIPTION. Date de la demande : Dossier CRCL : Année Mois Jour INFORMATIONS RELATIVES AU REQUÉRANT 7005, boul. de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Téléphone : 514 487-1891 poste 347 Sans frais : 1-866-487-1891 Télécopieur : 514 487-2745 PROGRAMME DE CONDUITE AUTOMOBILE FORMULAIRE D INSCRIPTION

Plus en détail

CONDUCTEUR ÂGÉ. Dr Jamie Dow. Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec LLE. Dr Jamie Dow

CONDUCTEUR ÂGÉ. Dr Jamie Dow. Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec LLE. Dr Jamie Dow LLE CONDUCTEUR ÂGÉ Dr Jamie Dow Conseiller médical en sécurité routière Service des usagers de la route Janvier 2011 Dr Jamie Dow Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec

Plus en détail

PREVENTION ROUTIERE: aptitude médicale à la conduite automobile. Pr M.L. SOW et collaborateurs FMPOS, UCAD

PREVENTION ROUTIERE: aptitude médicale à la conduite automobile. Pr M.L. SOW et collaborateurs FMPOS, UCAD PREVENTION ROUTIERE: aptitude médicale à la conduite automobile Pr M.L. SOW et collaborateurs FMPOS, UCAD Eléments de rappels Rappel épidémiologique A chaque minute qui s écoule, 2 personnes dans le monde

Plus en détail

Vieillissement et mémoire spatiale

Vieillissement et mémoire spatiale Vieillissement et mémoire spatiale Problématique dans la conduite automobile Després Olivier & Dufour André Séminaire Deufrako Mercredi 3 mai 212 Séminaire Deufrako, 3.5.212 1 Plateforme Physiologie &

Plus en détail

Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral

Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral Nadia L Espérance, Ph. D. Nadia_lesperance@ssss.gouv.qc.ca Agente de planification, programmation et recherche Chercheure en établissement

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

1. Qu est-ce que l UEROS?

1. Qu est-ce que l UEROS? Réorientation socioprofessionnelle après lésions cérébrales : Rôle du neuropsychologue en. 5, rue du Docteur Charcot 59000 Lille neuropsy@ueros.fr Laurence Danjou, neuropsychologue 1. Qu est-ce que l?

Plus en détail

FONCTIONNEMENT À L ÉCOLE

FONCTIONNEMENT À L ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE Outil de planification du soutien pédagogique Nom de l élève : Année d études : École : Date de naissance : Date : DOMAINE FORCES BESOINS A B C Cocher une catégorie* FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Nom et coordonnées des personnes qui fourniront des lettres de recommandations :

Nom et coordonnées des personnes qui fourniront des lettres de recommandations : FORMULAIRE D INSCRIPTION À L INTERNAT EN PSYCHOLOGIE POUR LES MILIEUX DE LA RÉGION DE QUÉBEC Prénom Nom de famille Adresse Téléphone (1 seul numéro)* Courriel (1 seule adresse)* *Coordonnées pour vous

Plus en détail

Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive

Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Reprise de la conduite automobile après une lésion cérébrale acquise non évolutive Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATION Janvier 2016 Cette recommandation

Plus en détail

Le point sur les commotions cérébrales

Le point sur les commotions cérébrales Le point sur les commotions cérébrales Football, hockey, vélo ou ski, quel que soit le sport pratiqué, personne n est à l abri d une commotion cérébrale. Si l'on en entend énormément parler depuis quelques

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

LA COMMOTION CÉRÉBRALE

LA COMMOTION CÉRÉBRALE LA COMMOTION CÉRÉBRALE Philippe Fait, PhD, ATC, CAT(C) Thérapeute du Sport Agréé, Professeur-Chercheur à l UQTR Fondateur de la clinique Cortex Médecine & Réadaptation Séminaire St-Joseph, le 14 avril

Plus en détail

La conduite automobile avec un système télescopique bioptique (STB) Programme provincial de développement d habiletés compensatoires

La conduite automobile avec un système télescopique bioptique (STB) Programme provincial de développement d habiletés compensatoires La conduite automobile avec un système télescopique bioptique (STB) Programme provincial de développement d habiletés compensatoires 8 mai 2014 Présentation Partenariats Historique Objectifs du programme

Plus en détail

Les Commotions Cérébrales. Plan d attaque. Définition 2012-04-24. CDSG, 26 mars 2012

Les Commotions Cérébrales. Plan d attaque. Définition 2012-04-24. CDSG, 26 mars 2012 Les Commotions Cérébrales CDSG, 26 mars 2012 Marie-Josée Klett, MD, CFFP, Dip Sport Med Professeure adjointe, départment de médecine familiale, Université d Ottawa Marie-Claire Holland, Pht, diplôme en

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation des formateurs Cheminement de l usager à l IRDPQ Équipe et rôles des intervenants Plans d intervention Ergothérapie

Plus en détail

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains Carlo Diederich Directeur Santé Cures thermales Cures thermales pour rhumatismes avec rééducation (94% des cures) des voies respiratoires inférieures des voies

Plus en détail

Evaluation clinique des fonctions exécutives

Evaluation clinique des fonctions exécutives Evaluation clinique des fonctions exécutives SIMION Audrey Psychologue-Neuropsychologue, Service de Médecine Physique et de Réadaptation UEROS CHU Pellegrin Evaluation des fonctions exécutives Pas un score

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE Description sommaire Article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers «L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne,

Plus en détail

Nadia L Espérance, Ph. D. Jean-Marc Ménard, M.A. CRD Domrémy MCQ Conseiller scientifique: Thomas-Gordon Brown, Ph. D. Colloque AITQ-RISQ Toxicomanie

Nadia L Espérance, Ph. D. Jean-Marc Ménard, M.A. CRD Domrémy MCQ Conseiller scientifique: Thomas-Gordon Brown, Ph. D. Colloque AITQ-RISQ Toxicomanie Nadia L Espérance, Ph. D. Jean-Marc Ménard, M.A. CRD Domrémy MCQ Conseiller scientifique: Thomas-Gordon Brown, Ph. D. Colloque AITQ-RISQ Toxicomanie et problématiques associées: Agir ensemble Trois-Rivières,

Plus en détail

Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS

Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS Yoga : Le yoga est un type de médecine douce complémentaire qui, croit-on, stimule l interaction entre le corps et l esprit. Il s agit habituellement

Plus en détail

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff David Lefebvre, psychologue au centre hospitalier du pays d Avesnes Formation encéphalopathie alcoolique, le 17/10/2013 Définition Il est décrit pour la première

Plus en détail

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge»

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» PROGRAMME DE LA FORMATION : «Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» Vendredi matin : Rappels : sémiologie a)amputations du champ visuel

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge

Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge Restez sur la bonne voie : Conduisez prudemment tout en prenant de l âge Le diabète et la conduite automobile Voici l histoire de Marie-Claude Marie-Claude vient tout juste de célébrer ses 68 ans. Elle

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Dr Delphine LAMOTTE Médecin MPR Hôpital Reine Hortense 73100 AIX LES BAINS

Dr Delphine LAMOTTE Médecin MPR Hôpital Reine Hortense 73100 AIX LES BAINS Dr Delphine LAMOTTE Médecin MPR Hôpital Reine Hortense 73100 AIX LES BAINS Conduite Automobile et Handicap Selon l Arrêté du 21 décembre 2005, tout conducteur est supposé s assurer de son aptitude à conduire.

Plus en détail

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge Thomas OTTE Institut Belge pour la Sécurité Routière Ergothérapeute, expert en aptitude à la conduite et en adaptation de véhicules 2 Le CARA et

Plus en détail

Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA

Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA Dr Christophe Pasche Médecin agréé PMU Médecin du trafic SSML Président du CREACA Drapeaux rouges Troubles visuels Troubles cognitifs Épilepsie Diabète Médicaments Troubles moteurs/sensitifs Dépendances

Plus en détail

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT?

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? RÉDIGÉ PAR Dre Elisabeth Azuelos Médecin de famille en gériatrie CISSS Laval Juillet 2015 OBJECTIFS Suite à cette activité le participant

Plus en détail

Ce qu est la neuropsychologie

Ce qu est la neuropsychologie Neuropsychologie et troubles d apprentissage Francine Lussier Ph.D., neuropsychologue CÉNOP-FL et CRAN 858-6484 cenopfl@cenopfl.com Ce qu est la neuropsychologie La neuropsychologie est l étude de la relation

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 DIRECTIVE 2009/113/CE DE LA COMMISSION du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

Demande de permis de grutier ou d élève grutier

Demande de permis de grutier ou d élève grutier Formation de grutier Demande de permis de grutier ou d élève grutier A remplir par le demandeur (en majuscules d imprimerie) Cadre réservé au centre de formation N o de permis pour la catégorie A B 1 Etat

Plus en détail

PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014

PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014 PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014 Aquarium. CRDM. «Cerveau fragilisé»: la somme d événements adverses en plus de l exposition à

Plus en détail

Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie

Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie Myriam Lanctôt, Neuropsychologue, CRDP Le Bouclier Programme de traumatologie, LN 9 e Congrès québécois de réadaptation

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

STAGE DES ENTRAINEURS

STAGE DES ENTRAINEURS STAGE DES ENTRAINEURS RÉGIONAUX (SOCCER) François Lévesque, physiothérapeute Action Sport Physio Sherbrooke Action Sport Physio, 2011 François Lévesque, physiothérapeute Copropriétaire de la clinique Action

Plus en détail

test de l horloge Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS)

test de l horloge Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Information pratique Durée Administré au Administré par Interprété par Langues Domaines ciblés Normes et validation environ 2-3 minutes

Plus en détail

Une offre de service. Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution. TCC grave

Une offre de service. Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution. TCC grave Julie Dionne, D. Psy, neuropsychologue Manon Voyer, ergothérapeute et leader de pratiques cliniques Une offre de service 10 e congrès AERDPQ Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant cannabis au volant Réalisation Association des intervenants en toxicomanie du Québec inc. www.aitq.com Cannabis au volant cool ou risqué? Cette brochure a pour but de t informer de l impact du cannabis

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION?

AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION? AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION? Stéphane VALLÉE, M.A., M.Sc. Chef de programme DM traumatologie Laurentides Anie COUTURE, B.sc. Erg., M. Sc.

Plus en détail

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Directeur Santé&Spa Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Mondorf Healthcare at work Nouveau service destiné aux entreprises en collaboration avec les Services de Médecine du Travail

Plus en détail

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES Votre syndrome d'apnée du sommeil peut provoquer une somnolence et une baisse de votre vigilance dans la journée. Sans une prise en charge

Plus en détail

www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète

www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète Permis de conduire et diabète Quelles sont les conditions médicales d aptitude à la conduite? La conduite est un élément important de la vie sociale et professionnelle,

Plus en détail

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE DOCUMENT SUPPLÉMENTAIRE 6C TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE Points clés pour les médecins à réviser avec les adolescents et adultes atteints de TDAH: Données concernant les risques: a) Des études cliniques

Plus en détail

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Joseph T. Giacino, The New England Journal of Medicine 2012, 366 ; 9 Introduction CHU de Montpellier Bibliographie St Eloi Avril

Plus en détail

Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises

Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises Dr Claude Garceau Institut Universitaire de cardiologie et de pneumologie de

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

CANNABIS: effets et méfaits. Docteur Benoît GILLAIN UCL Unité de crise

CANNABIS: effets et méfaits. Docteur Benoît GILLAIN UCL Unité de crise CANNABIS: effets et méfaits Docteur Benoît GILLAIN UCL Unité de crise 1 Cannabis: Abréviation du nom «cannabis sativa». Toutes les composantes de la plante contiennent les substances psychoactives dont

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

NOUVELLES REGLEMENTATIONS

NOUVELLES REGLEMENTATIONS Vision et Conduite Permis B Permis Professionnels NOUVELLES REGLEMENTATIONS X. ZANLONGHI T. BIZEAU - C. GRIMAUD Centre Basse Vision de la Clinique Sourdille Laboratoire d Explorations Fonctionnelles de

Plus en détail

Sevrage du patient alcoolodépendant

Sevrage du patient alcoolodépendant Sevrage du patient alcoolodépendant 1/17 Motivation Le 1 er temps de la prise en charge = temps de renforcement de la motivation. Objectif : proposer au patient un sevrage s il est prêt, sinon l aider

Plus en détail

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux Vieillissement et conduite automobile Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux L activité de conduite automobile implique: Des aspects sensoriels et perceptifs : Prise

Plus en détail

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes La vision Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes Rôle de première ligne Premier examen visuel entre 6 mois et 1 an Deuxième examen visuel à partir de 3 ans. Troisième examen visuel avant l entrée

Plus en détail

ÂGE Et conduite AutoMoBiLE

ÂGE Et conduite AutoMoBiLE ÂGE Et conduite AutoMoBiLE Des conseils pour votre sécurité asa, Association des services des automobiles bpa Bureau de prévention des accidents asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 14 septembre 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 1 sur 76 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER,

Plus en détail

CONDUITE AUTOMOBILE APRES

CONDUITE AUTOMOBILE APRES CENTRE RESSOURCES pour personnes cérébro-lésées LIBERTES et CONTRAINTES de la CONDUITE AUTOMOBILE APRES une LESION CEREBRALE ACQUISE 18 rue du Val Vert - 74600 SEYNOD - Tél. 04 50 33 08 90 - Fax : 04 50

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail