«à l école, cé dysfficile...»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«à l école, cé dysfficile...»"

Transcription

1 Rennes : Colloque du 21 mars «à l école, cé dysfficile...» Dominique Vannier Enseignant spécialisé Clis 2 Laval

2 Présentation de la Clis :. Effectif : 13 élèves (6 à 11ans) - 3 déficients auditifs (dont 1 implant) - 1 déficient auditif avec dysphasie sévère - 6 troubles spécifiques versant langage oral - 3 troubles spécifiques versant langage écrit. Niveau de scolarisation : - 4 élèves suivent les compétences de cycle 2-9 élèves suivent les compétences de cycle 3 Tous les élèves ont un projet de scolarisation annuel avec des objectifs prioritaires définis. Ce projet est révisable semestriellement. 12 élèves sont pris en charge par l équipe pluridisciplinaire du SSEFIS-APAJH élève est suivi en libéral.

3 Intégration partielle : 2 élèves sont intégrés partiellement au CE1 (découverte du monde) 1 élève est intégrée au CE2 (observation réfléchie de la langue, poésie ) 5 élèves intégrés au CM1 (observation réfléchie de la langue, numération, techniques opératoires, histoire, géo, sciences) 4 élèves arrivés en septembre 2008 n ont pas d intégration partielle, mais la situation sera révisée pour le troisième trimestre. 1 élève manquant d autonomie, d organisation et de méthodologie n est pas intégré pour l instant.

4 Les difficultés de langage oral des enfants dysphasiques entraînent des difficultés majeures à l apprentissage du langage écrit. Les enfants dysphasiques présentent souvent des troubles du langage écrit. Il nous a semblé intéressant de citer certains obstacles que rencontrent les enfants lors des apprentissages. Les obstacles : la phonologie l agrammatisme la mémoire visuelle l assemblage l accès au sens Etant donné que chaque enfant a une dysphasie différente et des processus cognitifs différents, il nous semble difficile de faire des propositions générales applicables à tous les enfants dysphasiques. Les stratégies qui semblent efficaces pour les uns, ne le sont pas toujours pour les autres.

5 Introduction d un code pictographique et gestuel pour apprendre à lire et à écrire. Nous proposons aux élèves d entrer dans la lecture par un code, introduit via les canaux les plus efficaces chez l enfant dysphasique : le canal visuel et le canal gestuel. Dans la classe, nous associons des pictogrammes pour l apprentissage de la lecture. Exemples de travail en début d année.

6 Pictogramme + mime Geste Borel [ L ] Association mot / dessin

7 Parler de ce qui se trouve dans l entourage immédiat de l enfant

8 Systématisation d une formule syntaxique Présenter des phrases qui contiennent un lexique simple et connu de l enfant

9 Construire dans un premier temps un lexique par champ sémantique

10 Associer les trois écritures

11 Complexifier et allonger progressivement les modèles

12

13 Le code pictographique est un composé d écritures. Certains pictos sont la représentation des gestes Borel-Maisonny ou la représentation des gestes LSF ou la représentation d un «mime» (jeu de doigts). Cette recherche du signe le plus arbitraire et parfois le plus abstrait possible semble nécessaire pour une plus grande utilisation et pour une compréhension conceptuelle du code.

14

15 Introduction d un code gestuel (Borel Maisonny) et pictogrammes pour apprendre à lire et à écrire. Aménagement de la méthode de lecture «Au fil des mots» avec les pictos.

16

17 Apprentissage et mémorisation de poésies

18 Travail sur la mémorisation orthographique des mots en complétant le «texte à trous»

19

20 Dans la vie de la classe, les phrases les plus courantes sont affichées pour aider l élève à parler : ne pas contrarier le langage de l élève lorsqu il est outil de communication mais l aider par des structures syntaxiques «modèles».

21 Exemple de séquence de travail dans l apprentissage de la lecture : Autour du son [u]

22 Travail sur les syllabes avec code gestuel pour améliorer la prononciation :

23 Construction du lexique phonologique :

24 Discrimination auditivo-verbale :

25 Associer le mot avec l image :

26 Transcription syllabique et compréhension dans un contexte :

27 Association phrase et dessin :

28 A partir d un mot, l élève écrit une phrase sur l ordinateur :

29

30 Introduction d un code grammatical :

31 Travail sur la segmentation des mots dans les phrases Compréhension de l énoncé :

32

33 Le travail présenté aujourd hui n est pas un modèle. C est le résultat de propos échangés avec M.H. Marchand, neuropsychologue, au début de la prise en charge des TSSL, mais surtout de discussions quotidiennes avec l équipe du SSEFIS APAJH 53. C est un travail évolutif qui se construit jour après jour avec et pour les élèves dysphasiques. Merci à Edina et à Christelle pour leur collaboration. Colloque «à l école, cé dysfficile», Rennes 21/03/09

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton Présentation de Sylvie FRANC Service de Psychopathologie de l enfant et de l adolescent Hôpital Robert Debré, 48 Boulevard

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

APPRENDRE À PARLER ET

APPRENDRE À PARLER ET APPRENDRE À PARLER ET SAVOIR PARLER Corinne Gallet : enseignante ressource TSL L IMPORTANCE DU LANGAGE Le langage est un outil de pensée Le langage est un outil de communication Le langage est un indicateur

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé

Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé LES ÉLÈVES CONCERNÉS : Le plan d accompagnement personnalisé permet à tout élève présentant des difficultés scolaires durables en raison d un trouble des apprentissages

Plus en détail

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS Dans la Section Enseignement SEES-FP APPROCHE THEORIQUE L être humain est un être social, pourvu de la faculté innée du langage

Plus en détail

questions/réponses sur les DYS

questions/réponses sur les DYS D Y S L E X I E, D Y S P H A S I E, D Y S P R A X I E, Les DYS, un handicap émergeant? La Dysphasie trouble du langage oral? La Dyspraxie, trouble de la coordination du geste? La Dyslexie, trouble du langage

Plus en détail

Sommaire. Définition et listing des codes, des synthèses vocales et des logiciels / adresses utiles

Sommaire. Définition et listing des codes, des synthèses vocales et des logiciels / adresses utiles Les moyens de communication alternative et augmentée (augmentative and alternative communication AAC) et les aides techniques à la communication (ATC) : Sommaire Définition I) Les codes de communication

Plus en détail

INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE (Liste non exhaustive soumise à mises à jour) MARBLEZ E ergothérapeute SRTA CRTA 1 ANTIDOTE - transcription - Correcteur avec

Plus en détail

DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants

DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants 1 DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants Département de la formation de la jeunesse et de la culture 2 3 Chères enseignantes, chers enseignants, Dans le

Plus en détail

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr

E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr ENIR D Y S P H A S I E Association Avenir Dysphasie 44 81,Boulevard Schuman 44 300 Nantes Téléphone/ fax: 02 28 25 81 39 E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr Sommaire a) Schéma

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE - TABLEAU RECAPITULATIF, p. 2 à 5 «Les différentes formes de dyslexie» - LES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT, p. 6 à 7 «Les signes d alerte» 1 TABLEAU

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES CONTENUS DE FORMATION COMMUNS Champ professionnel «Métiers de la relation aux clients et aux

Plus en détail

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.»

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» «L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» (Marc Delahaie,, médecin m phoniatre, chercheur et formateur) Synthèse Donatien ROUX Chargé de mission «Maîtrise de la langue Prévention

Plus en détail

Langage oral, langage écrit...

Langage oral, langage écrit... Langage oral, langage écrit... De la difficulté... Aux troubles C Billard Kremlin Bicêtre Paris santé réussite www.arta.fr le concept de Troubles Spécifiques du Langage : les questions? Quand s inquiéter

Plus en détail

EN GUISE D INTRODUCTION

EN GUISE D INTRODUCTION EN GUISE D INTRODUCTION "Nous sommes ce que le regard des autres fait de nous. Quand le regard des autres nous méprise, nous devenons méprisables. Et quand le regard des autres nous rend merveilleux, eh

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie Les troubles de l, évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE Société Française de Pédiatrie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé MARS 2007 2 GUIDE PRATIQUE Le repérage et la prise

Plus en détail

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala La duette en école française au Guatemala 1. Le contexte local 2. Les horaires et les enseignants 3. Un dispositif : la duette 4. Objectifs et contenus 5. Bénéfices pour l élève 1 - Le contexte local -

Plus en détail

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Pr LAMAS 12H PUPH Rappel Anatomique et Physiologique Exploration clinique et Paraclinique Pathologie oreille externe Oreille interne

Plus en détail

RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013

RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013 RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013 Module 3.3 : Psychologie Mme Thévenot Mme Razon - Les liens familiaux 12h Mme Huez - Psychomotricité 15h Contrôle continu Mme Kauffmann -

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section Séquences langage / utilisation de la tablette numérique Petite section Ce document présente 3 séquences successives de langage, pour travailler le champ lexical de l alimentation, en lien avec la découverte

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds?

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Association LE FiL D ARIANE Juin 2013 1 Elisabeth MANTEAU-SÉPULCHRE, directrice adjointe du SESSAD Denis COULON, enseignant spécialisé

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Prendre contact avec les élèves et expliquer les objectifs du cours. Lire et observer une synthèse de documents Français, les épreuves du BTS, Nathan technique,

Plus en détail

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages)

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) Questionnement : Comment mettre en place en classe des accompagnements

Plus en détail

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE Par Marc Barakat, PhD, neuropsychologue Introduction : Adolexie est une batterie qui sert à évaluer les processus de lecture et d écriture en se basant sur

Plus en détail

L essentiel du projet pédagogique de

L essentiel du projet pédagogique de L essentiel du projet pédagogique de ÉDITO TOUTE LA COLLECTION La découverte d une autre langue, qui va prendre place à côté de sa langue maternelle, est un moment fort pour l enfant. C est une première

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

Les aides informatiques pour accompagner les élèves en situation de handicap

Les aides informatiques pour accompagner les élèves en situation de handicap Inspection de Roubaix-Tourcoing ASH 8 bis rue du Roitelet 59200 Tourcoing Pierre Thuillier/CTICE Les aides informatiques pour accompagner les élèves en situation de handicap Lycée Colbert Tourcoing Vendredi

Plus en détail

Grammaire : ce que ça demande à l'enseignant

Grammaire : ce que ça demande à l'enseignant Grammaire : ce que ça demande à l'enseignant Article paru dans le Café Pédagogique en mars 2009 Décortiquer la langue, oui, mais de quel point de vue? Dans sa thèse, Philippe Clauzard revient en profondeur

Plus en détail

Interventions précoces: Favoriser la communication

Interventions précoces: Favoriser la communication Interventions précoces: Favoriser la communication Véronique Granit, Orthophoniste, CRA-LR, SMPEA Peyre Plantade v-granit@chu-montpellier.fr cent-ress-autisme@chu-montpellier.fr 15 Mai 2014 Communication

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

LES AXES PRIORITAIRES

LES AXES PRIORITAIRES LES AXES PRIORITAIRES 1 - SCOLARISATION DES ENFANTS EN DIFFICULTES SCOLAIRES OU/ET AVEC HANDICAP COGNITIF Le choix de la Direction de l Enseignement Catholique (DEC) de regrouper administrativement les

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

Accompagner les troubles spécifiques des apprentissages

Accompagner les troubles spécifiques des apprentissages Accompagner les troubles spécifiques des apprentissages page 2 page 3 pages 4 et 5 Pages 6 et 7 de 8 à 13 Quelques définitions Quelques repères chronologiques et législatifs Accompagner les T.S.A. Situations

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Laurie-Ann Staniforth, M.P.O, membre OOAO Orthophoniste Programme Premiers Mots (Ottawa) Plan de

Plus en détail

Produire des écrits à l école maternelle

Produire des écrits à l école maternelle Produire des écrits à l école maternelle 1 Compétences attendues en fin d école maternelle (pour activer le lien, appuyer sur la touche Ctrl en même temps q un clic gauche avec la souris) 2 Programmations

Plus en détail

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES Introduction Historique Principes Généraux La réhabilitation du langage : un désir ancien, une pratique récente Aphasie comme «réversion de l évolution» (Jackson 1915)

Plus en détail

Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Intentions de la présentation

Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Intentions de la présentation L ANGLAIS, LANGUE SECONDE Un problème souvent majeur chez les jeunes ayant un trouble du langage oral ou écrit, mais comment intervenir? Audrey Fortin, orthophoniste AQETA mars 2013 Intentions de la présentation

Plus en détail

PHO. Y a pas. Un imagier. 15 activités. pas. Manuel d Utilisation. personnalisable et enrichissable. diversifiées et paramétrables

PHO. Y a pas. Un imagier. 15 activités. pas. Manuel d Utilisation. personnalisable et enrichissable. diversifiées et paramétrables Y a pas pas PHO TO Un imagier personnalisable et enrichissable de 500 photographies de l environnement quotidien 15 activités diversifiées et paramétrables réparties en 4 modules une grande variété d aides

Plus en détail

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours.

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un siècle, il y a 100 ans. Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un trimestre, il y a 3 mois.

Plus en détail

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

TAPAGE : EDITION DE TABLEAUX SUR ORDINATEUR A STYLO VERS UNE DESIGNATION NATURELLE

TAPAGE : EDITION DE TABLEAUX SUR ORDINATEUR A STYLO VERS UNE DESIGNATION NATURELLE TAPAGE : EDITION DE TABLEAUX SUR ORDINATEUR A STYLO VERS UNE DESIGNATION NATURELLE Franck Poirier, Luc Julia, Stéphane Rossignol, Claudie Faure Télécom Paris - Département Signal URA CNRS 820 46 rue Barrault

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD Agnès VOURC H 1 Ne pas entendre implique une construction du monde d où le son est partiellement ou complètement

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT Chaque handicap est différent. Si la classification des handicaps en grandes familles peut, au premier abord, paraître réductrice, elle a cependant

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

Dyslexie et apprentissage musical

Dyslexie et apprentissage musical Dyslexie et apprentissage musical La dyslexie et les autres troubles spécifiques d apprentissage font l objet d un intense effort de la recherche scientifique depuis une dizaine d année, effort qui s est

Plus en détail

Animation Pédagogique LVE cycle 2. Débuter l enseignement de l anglais en CPCE1

Animation Pédagogique LVE cycle 2. Débuter l enseignement de l anglais en CPCE1 Animation Pédagogique LVE cycle 2 Débuter l enseignement de l anglais en CPCE1 Plan de l animation 1- Bilan des pratiques existantes dans vos classes 2- Les textes officiels 3- Quelques éclairages théoriques

Plus en détail

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations Le cadre Bilan neuropsychologique auprès des étudiants dyslexiques du centre de santé inter universitaire de Grenoble Présentation du protocole utilisé Formation BALE - 27 octobre 2009 Travail en collaboration

Plus en détail

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Quatrième colloque hypermédias et apprentissages 275 BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Anne-Olivia LE CORNEC, Jean-Marc FARINONE,

Plus en détail

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN Institut d'orthophonie Gabriel DECROIX ANNEXES DU MEMOIRE En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN Intérêts et apports du logiciel gratuit

Plus en détail

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES MOTRICITÉ AFFECTIVITÉ SOCIALISATION COMMUNICATION CONNAISSANCE Agir efficacement sur le plan sensorimoteur

Plus en détail

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE LES TROUBLES D APPRENTISSAGE Guide pour les enseignants Emmanuelle Pelletier, psychologue scolaire Carole Léger, enseignante ressource Mars 2004 École Marguerite-Bourgeoys, Caraquet Table des matières

Plus en détail

Nom et prénom de l élève :...Établissement scolaire :

Nom et prénom de l élève :...Établissement scolaire : Evaluation des besoins de compensation par un(e) accompagnant(e) de vie scolaire Sauf exception,, l accompagnement hebdomadaire par un(e) AVS ne doit pas être permanent afin de ne pas constituer un frein

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail

«LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES»

«LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES» «LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES» Manuel pratique de dépistage de la dysphasie, d évaluation et d aides pédagogiques Octobre 2002 Recherche en Education N 272 Ministère de la Communauté

Plus en détail

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 CHARTE DYSLEXIE en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 Préambule Les élèves présentant des troubles du langage

Plus en détail

Pourquoi et comment enseigner la phonologie à l école maternelle?

Pourquoi et comment enseigner la phonologie à l école maternelle? I.U.F.M. de l Académie de MONTPELLIER Site de NÎMES MOREL Anne-Sophie Groupe PE2 A MEMOIRE Le langage au cœur des apprentissages Pourquoi et comment enseigner la phonologie à l école maternelle? Quelles

Plus en détail

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue?

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? De lʼimportance de lʼarticulation entre lʼenseignement de la LSF et celui de la langue française au sein des classes en LSF Jeudi 18 Novembre 2010 Colloque de lʼafl

Plus en détail

Objet : Plan d accompagnement personnalisé (PAP)

Objet : Plan d accompagnement personnalisé (PAP) Amiens, le 24 août 2015 Madame le Recteur de l Académie d Amiens Chancelier des universités A Rectorat d AMIENS MB/AB/41-2015 Dossier suivi par Dr Maryse BURGER Médecin Conseillère technique du Recteur

Plus en détail

L INTELLIGENCE CHEZ L ENFANT (Bases neurologiques, Déficience, Précocité) 1 er et 2 octobre 2015

L INTELLIGENCE CHEZ L ENFANT (Bases neurologiques, Déficience, Précocité) 1 er et 2 octobre 2015 Le Centre Régional de Diagnostic des Troubles d'apprentissage organise, dans le cadre de son activité de formation universitaire, cinq sessions de 2 jours et deux sessions d une journée dédiées aux troubles

Plus en détail

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Stéphanie Breton, M.P.O. (en collaboration avec Myriam Tremblay, M.Sc.) Orthophonistes CHU Sainte-Justine Le

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

PREPA CONCOURS. Préparation aux concours Paramédicaux. Préparation aux concours Sociaux S ADAPTER AUJOURD HUI POUR GAGNER DEMAIN!

PREPA CONCOURS. Préparation aux concours Paramédicaux. Préparation aux concours Sociaux S ADAPTER AUJOURD HUI POUR GAGNER DEMAIN! PREPA CONCOURS Préparation aux concours Paramédicaux Préparation aux concours Sociaux S ADAPTER AUJOURD HUI POUR GAGNER DEMAIN! PRÉSENTATION Créé en 1988 par une équipe d enseignants du secteur privé et

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE. Externe public Externe privé 3ème voie. Maison fondée il y a 30 ans

Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE. Externe public Externe privé 3ème voie. Maison fondée il y a 30 ans Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE Externe public Externe privé 3ème voie Maison fondée il y a 30 ans LES FORCES DU COURS GALIEN L EXPéRIENCE Pourquoi nous faire confiance?

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

Accueillir un sourd en entreprise

Accueillir un sourd en entreprise Accueillir un sourd en entreprise Comprendre et se faire comprendre Construire l avenir 3 5 10 16 17 18 19 Sommaire Le mot du directeur Définitions (LSF LPC lecture labiale) Idées reçues sur la surdité

Plus en détail

Dysphasie ou retard : pas si simple!...

Dysphasie ou retard : pas si simple!... Muriel BUSUTTIL DESAUBLIAUX (Pédiatre-Néonatologiste- CHU Nord Marseille) Sandrine QUIBEL (Orthophoniste- CMPP Ajaccio) Dysphasie ou retard : pas si simple!... Mémoire pour le Diplôme Universitaire : Approche

Plus en détail

Déficit du langage écrit et oral. Troubles associés possibles Les aides à apporter

Déficit du langage écrit et oral. Troubles associés possibles Les aides à apporter Déficit du langage écrit et oral LES «DYS» Troubles associés possibles Les aides à apporter 1 Remerciements Ce diaporama a été réalisé grâce à l implication et au soutien des associations partenaires des

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013 COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013 1 ER ET 2 ÈME SEMESTRE EDITORIAL Bienvenue aux cours de langue des signes de la Fédération Suisse des Sourds SGB- FSS. A l intérieur de la brochure, vous trouverez

Plus en détail

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INITIATION

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Association de personnes cérébrolésées, De leurs familles et des aidants Réunion à BRUGMANN le 17 mai 2000 LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Par Monsieur Patrick FERY Neuropsychologue Hôpital Universitaire Erasme

Plus en détail

Le dépistage très précoce des troubles du langage oral

Le dépistage très précoce des troubles du langage oral Le dépistage très précoce des troubles du langage oral A. Charollais, service de médecine néonatale, centre de référence des troubles du langage, CHU, Rouen ANALYSE GLOBALE DU DÉVELOPPEMENT Le repérage

Plus en détail

Activités maternelle

Activités maternelle Activités maternelle Voitures et garages MS/GS Description succincte de l activité : Chaque élève reçoit un lot de petites voitures dans une pochette. Il doit se procurer un lot de garages individuels

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

On admet un problème

On admet un problème La dysphasie et le retard de langage : comment résoudre l énigme? f aisons le point en N eurologie Évelyne Pannetier, MD Présenté par l Université de Sherbrooke, dans le cadre de téléconférences avec les

Plus en détail

Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans,

Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans, RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans, hors accompagnement scolaire RECOMMANDATIONS Décembre 2009 1 L argumentaire scientifique

Plus en détail

Scolarité et troubles des apprentissages

Scolarité et troubles des apprentissages Scolarité et troubles des apprentissages Présentation proposée par : Mlle CHEMIN, Neuropsychologue Mme LEGER, Enseignante spécialisée Mlle THOMAS, Ergothérapeute Plan Qu est-ce que le SESSAD Aloès? Les

Plus en détail

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS 7 Bd Maréchal FOCH Bâtiment Les Lavandes 89100 SENS Tél. 03.86.83.71.60 Fax 03 86.83.71.61 Courriel : camsp-sens@pep89.fr Le développement du langage

Plus en détail

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS THÈMES DE PROJETS TUTORÉS Le métier de codeur Codage et implant cochléaire Les tests TERMO en situation réelle Décodage : analyse des bénéfices attendus auprès des grands commençants Codage et décodage

Plus en détail

Bien accueillir les personnes handicapées

Bien accueillir les personnes handicapées Bien accueillir les personnes handicapées PHARMACIE Sommaire I. Définition du handicap et prescription pour les ERP... 2 1) Qu est ce que le handicap et l accessibilité?... 2 2) Professionnels et usagers,

Plus en détail