PROJETS DE PARTENARIAT INDUSTRIEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJETS DE PARTENARIAT INDUSTRIEL"

Transcription

1 Service de l'onudi en France - 9 rue N.D. des Victoires Paris Tél : Fax : Mél : Net : PROJETS DE PARTENARIAT INDUSTRIEL PAYS : Agroalimentaire Projet de transformation des bananes plantains en chips Réf.: CMR/014/P/03-11 Le projet consiste en une unité de production de chips de bananes plantains destinés essentiellement aux marchés de l'afrique centrale et de l'union européenne.les études de marché concluantes ont été réalisées sous financement du CDE-Bruxelles par les experts Associés du CDE. Le promoteur a bénéficié des financements pour la mise au point de son système d'approvisionnement auprès des petits producteurs. Les investissements de production sont réalisés à plus de 60% et ont été entièrement financés sur fonds propres. Le promoteur recherche un partenaire technique qui pourrait prendre en charge la diretion technique de l'usine et un partenaire commercial pour favoriser l'accès des produits aux marchés. Extension et diversification d'une ferme avicole Réf.: CMR/016/P/03-11 Depuis 1993, cette ferme avicole située près de Douala sur un terrain de 2 hectares produit oeufs par jour et 7,5 tonnes de poulets par jour. La société souhaite moderniser sa structure existante en particulier la partie traitement des déchets (fientes et valorisation résidus des viandes), les installations de conservation des viandes (chambres froides et fumage). Une extension de l'activité à moyen terme est aussi prévue (production alimentaion des volailles, élevage de porc). Elle recherche des partenaires techniques et financiers pour cet investissement évalué à dollars. Modernisation d'une ferme avicole & unité de production de provende Réf.: CMR/017/P/03-11 Cette ferme avicole près de DOUALA est actuellement en phase de modernisation. Elle produit actuellement oeufs par jour, tourne à 100 % de sa capacité. (CA 2002: USD) Elle souhaite dans un premier temps augmenter sa capacité de production d'oeufs en développant l'élevage des poules pondeuses (installation de batteries). Elle souhaite en installant des chambres froides reprendre la production de poulet chair. Pour cette première phase, la construction de nouveaux batiments est en cours. Dans un second temps, la société souhaite investir dans une unité de provenderie (à base de coquilles d'huitres du littoral). L'objectif est de produire 6000 tonnes d'aliments volailles en 2004 pour atteindre une production nominale de tonnes par an. Elle recherche pour ce faire des partenaires techniques, des équipements et assistance Création d'un élevage de vaches laitières et d'une laiterie Réf.: CMR/109/P/09-04 Le projet se compose en deux parties : -une partie élevage : l idée principale est d importer des vaches à haut rendement dans un premier temps et de faire des croisements avec les zébus locaux dans un second temps. -une partie laiterie : une partie de la production laitière de l élevage ainsi que des productions d éleveurs locaux seront utilisées pour fabriquer différents produits (yaourts, lait pasteurisé, lait fermenté, lait caillé, beurre). Ces produits seront vendus sur le marché local et répondront à la demande non satisfaite. Pour mener à bien ce projet, la société recherche des partenaires financiers. Le total de l investissement est de F CFA. Investissement total estimé : US Diversification d'une laiterie et production de fromage fondu Réf.: CMR/006/P/03-11 Cette laiterie produit et commercialise des yaourts natures, aromatisés et aux fruits (18 références ) sur le marché camerounais. La société souhaite diversifier son activité en élargissant sa gamme de produits. Des investissements sont en cours pour la production de lait caillé et de fromage blanc. Elle souhaiterait aussi investir dans une ligne de production de fromage fondu. La société recherche un partenariat technique et financier qui lui permettrait d'aboutir rapidement à la production des nouveaux produits et leur commercialisation sur le Cameroun, le marché de la CEMAC et du Nigeria voisin. Page 1 sur 9

2 Modernisation et extension d'une laiterie Réf.: CMR/002/P/03-11 Cette petite laiterie créée en 2000 produit actuellement des yaourts à boire sous la marque LEDINA pour le marché de Yaoundé. La capacité de production est de litres par an. Les yaourts sont conditionnés sous différents boitages 1litre, 50cl, 25cl, 15cl et 33cl (modèle classique). Le promoteur qui a une longue expérience dans le domaine des yaourts, souhaite étendre sa capacité de production à litres par an. Il va déménager dans des locaux plus grands et souhaite procéder à la mise aux normes l'unité de production. Enfin, il souhaite sécuriser la logistique de ses produits en acquérant des camions frigorifiques et des vitrines froides pour la distribution sur DOUALA. Le promoteur recherche actuellement un partenaire technique pour l'accompagner dans cette croissance et un partenaire pour investir dans la société et l'appuyer dans la gestion. Modernisation et extension d 'une unité de deshydratation de fruits Réf.: CMR/001/P/03-11 Cette entreprise, fondée en 91, offrait des services de maintenance d'équipements ménagers et frigorifiques. En 1999, la société se lance dans le séchage de fruits et légumes (avec des séchoirs" faits maison"). La restructuration de la société devient effective en 2002, avec la séparation de l'activité de production de séchoirs/ maintenance de l'activité de séchage de fruits. Actuellement l'unité de séchage déshydrate 2 tonnes annuelles de bananes (fruits), 1,5 tonnes de mangues, des ananas, papayes, légumes et épices. Elle commercialise ses produits de grande qualité dans les restaurants et hôtels du Cameroun ainsi qu' à l'export. Elle recherche actuellement des partenaires pour l'accompagner dans - le déménagement nécessaire pour accroître la production, - la modernisation de l' unité d'ensachage, - la mise aux normes du site de production afin d'assurer les débouchés export. Elle recherche des partenaires techniques, commerciaux et financiers. Production d ananas et transformation de produits tropicaux Réf.: CMR/108/P/09-04 Ce groupement de jeunes agricultrices de NKOLFOULOU créé en 1996 produit des ananas et transforme les fruits tropicaux en confiture (oranges, citrons, goyaves,ananas). L'unité est située aucentre du près des zones de production. Son CA en 2002 avoisinait les euros. Le GIC souhaite passer à un stade industriel et recherche des partenaires techniques, fournisseurs d'équipements et des financiers prêts à investir dans ce projet. Expansion d une unité de séchage des fruits et légumes Réf.: CMR/106/P/09-04 Le groupe TALESS est constitué de deux entreprises TALESS-SIEMEF et TALESS DRY FOOD. Son chiffre d affaires était de 7.7 millions d euros en 2003 dont 0.7 fait à l export. TALESS-SIEMEF a pour activité principale la maintenance et l installation des équipements de froid et de climatisation. Par ailleurs, elle a développé des séchoirs à énergie électrique pour les fruits et un séchoir par déshumidification pour le bois. TALESS DRY FOOD a pour activité principale la production et la distribution des fruits et des légumes séchés. Les principaux produits sont la mangue, l ananas, la banane, la papaye. Le projet du groupe TALESS concerne cette nouvelle activité. Elle souhaite développer sa production qui n est encore qu à un stade expérimental. Pour cela, elle cherche des partenaires techniques qui puissent lui fournir des équipements spécifiques et lui faire profiter d un savoir-faire particulier, des partenaires financiers et des partenaires commerciaux pour distribuer leurs produits à l étranger. Réhabilitation d'une unité de production de chips de bananes plantains Réf.: CMR/003/P/03-11 La promotrice avait une activité artisanale de production de chips de bananes depuis Avec l'appui de CDI et du CIRAD, elle a créé son entreprise en 1998 et produisait environ 2000 tonnes annuelles de chips salées (de bananes plantains et bananes fruits). En 1999, faute de direction technique et de fond de roulement suffisant, l'unité s'est arrêtée. Actuellement, la promotrice ayant un réel atout dans la formulation des aromates qui diférencie son produit sur le marché, souhaite relancer son unité de production. Elle recherche pour ce faire des partenaires techniques qui l'encadreraient lors du redémarrage, des partenaires financiers ainsi qu'une assistance dans la gestion. CONCLU avec compagnonnage BIAUGEAUD et ABandonné pas de bons echos sur le promoteur Page 2 sur 9

3 Extension de la production et transformation de fruits bio pour l'export Réf.: CMR/012/P/03-11 Cette société est spécialisée dans la culture de fruits et légumes tropicaux selon les normes de l'agriculture Biologique, leur transformation (fruits sechés, purée de fruits, jus de fruits)et exportation. Créée en 2000, elle réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de US$ essentiellement à l'export. La commercialisation est assurée en Europe par le biais de EXODOM (France), Biofruitsec (France), EAIR (France) Schramm Naturkost (Allemagne). Face à la demande croissante, la société envisage une extension et une modernisation de son unité de production afin de parvenir à un doublement de ses exportations en fruit séchés (150 tonnes/an), d'ananas frais bio et de bananes bio. La société s'est par ailleurs engagée dans la mise aux normes européennes de qualité et de traçabilité.elle recherche des partenaires techniques et financiers pour la mise en oeuvre de son projet d'extension. Commerce équipable de fruits séchés Réf.: CMR/018/P/03-11 Ce centre de formation artisanale et professionnelle aux techniques du séchage est un groupement d'initiative commune (GIC), créé en 1995 et dont les activités sont le séchage de fruits et légumes, la construction et la vulgarisation des équipements de séchage à gaz, la mise en place d'un réseau des sécheurs de fruits et légumes. Le réseau est constitué aujourd'hui de 12 sécheurs qui réalisent un chiffre d'affaires de US$. Fort de son organisation et des perspectives des produits tropicaux séchés sur le marché international, le Groupe recherche des partenaires afin de développer l'accès au marché international via le réseau du commerce équitable. PROMU auprès de Perche Activité qui a animé une réunion sur le commerce équitable auprès des membres Unité de production et de distribution d'huile d'arachide et de soja raffinée Réf.: CMR/103/P/09-04 Sodiset est une entreprise qui distribue au Cameroun les produits alimentaires d entreprises marocaines et turques. Son chiffre d affaires était en 2003 de 4 millions d euros. Elle envisage de diversifier ses activités et de créer une unité de production d huile raffinée d arachide et de soja. La production journalière sera de 8 tonnes d huile. Ce projet a été conçu pour répondre à la demande nationale non satisfaite. Il profitera de l importante production locale de soja et d arachide. Pour mener à bien ce projet, la société recherche des partenaires techniques qui puissent lui fournir les équipements nécessaires à cette production. L investissement est évalué à euros dont qui seront apportés par le porteur de projet. Création d une minoterie transformant les céréales locales Réf.: CMR/107/P/09-04 La société commercialise des produits agroalimentaires et fait de l import/export. Elle est aussi présente dans le domaine du BTP. En 2003, son chiffre d affaires était de euros. Son nouveau projet vise à introduire à travers les boulangeries modernes la panification à base des céréales locales. Elle veut donc créer une minoterie pour transformer ces céréales. Pour monter ce projet, elle recherche des partenaires techniques qui puisse lui fournir les équipements nécessaires à cette activité (four, pétrin, cuve, laminoir, diviseuse, ) et former son personnel à l utilisation de ces machines. Le montant de l investissement s élèvera à euros dont 2000 seront apportés par le porteur de projet. Diversification de la gamme d'une boulangerie Réf.: CMR/111/P/09-04 L'entreprise Ets SITIM produit actuellement des baguettes françaises, du pain Kumba (pain local), des viennoiseries, de la pâtisserie et fait également du commerce général. Son chiffre d'affaires était de F CFA en Elle souhaite rencontrer des partenaires pour un transfert de technologies et une assistance technique. Page 3 sur 9

4 Création d une unité de production de céréales soufflées Réf.: CMR/102/P/09-04 Situé à Douala, la General Business and Public Work agency est une SARL dont les activités sont très diverses : commerce général de produis alimentaires, fourniture de services et de travaux publics. En 2003, son chiffre d affaires était de euros. Cette PME a remporté le prix de la meilleure jeune PME lors du récent salon national de création d entreprise. Aujourd hui, la société a le projet de monter une unité de production de biscuits de céréales soufflées pour le marché de la CEMAC. Cette usine sera localisée dans la partie ouest du Cameroun pour être proche des matières premières : riz et maïs. La production envisagée est de 40 tonnes de biscuits par an. Pour mener à bien ce projet, la société recherche des partenaires techniques et financiers. L investissement s élèvera à euros dont apportés par le porteur de projet. Elle cherche également à conclure des partenariats de distribution avec des producteurs de biscuits et produits dérivés latinoaméricains, européens et asiatiques pour commercialiser leur produit en Afrique. Création d une usine de torréfaction du café vert Réf.: CMR/101/P/09-04 La société a le projet de monter une usine de torréfaction. Cette usine transformera le café produit localement et sera vendu à l export sur les marchés occidentaux. La société veut pénétrer le marché en se situant sur le segment des cafés haut de gamme. La production avoisinera les 2200 tonnes de café empaqueté. Elle a déjà un accord avec une centrale d achat française qui se propose d acheter toute leur production pour la distribuer en Europe. Pour mener à bien ce projet, l entreprise recherche des partenaires étrangers financiers et techniques (fournitures d équipements spécialisés tel que les torréfacteurs). Investissement total estimé : 2 millions US Production et commercialisation de purée de basilic Réf.: CMR/110/P/09-04 L'entreprises a de nombreuses activités différentes: -Activités agricoles : culture des plantes aromatiques (le basilic...) -Activités industrielles : transformation physico-chimique des plants (broyage, mélange, conditionnement) -Activités commerciales : commercialisation à l'export de la purée de basilic sur le marché de l'union Européenne. La production annuelle de purée de basilic est de 80 tonnes pour une capacité nominale de 200 tonnes. Fabrication d'alcool éthylique à usage médical Réf.: CMR/004/P/03-11 Cette société a été créée en 1989 par le groupe BATOULA. Elle produit de l'alcool éthylique à usage pharmaceutique, à partir de mélasse. Elle produit de même du C02 (co-produit) réutilisé par l'unité de production de matelas de BATOULA (qui a substitué le fréon de son procédé par du CO2 suite à un projet appuyé par l' ONUDI). Actuellement, la société souhaite augmenter sa capacité de production afin de répondre au besoin croissant d'alcool pharmaceutique et de disposer suffisament de CO2 pour l'unité de matelas mousse. Elle souhaite aussi valoriser le CO2 afin de proposer leur utilisation à des industriels de boissons gazeuses et de glace alimentaire. Elle recherche des partenaires techniques pour mener à bien ces deux opérations en particulier pour le dimensionnement et le choix des équipements. Production et commercialisation d'eau de source en sachet Réf.: CMR/005/P/03-11 Le promoteur géologue possède une source qu'il va exploiter. Le forage est en place ainsi que l'unité d'ensachage, le promoteur ayant opté pour un conditionnement en sachet de 40 cl destiné à la distribution sur DOUALA et YAOUNDE (en pousse-pousses et boutiques). Actuellement, le promoteur recherche un appui technique pour la mise en production de son unité en particulier pour la mise en place des procédures qualité. Démarrage prévu en mars Il recherche de même une formation qualité et hygiène. OPERATIONNEL en SEPTEMBRE Investissement de I&p et appui technique de MARCILLAT Page 4 sur 9

5 Bois - Meubles Extension des activités d'une menuiserie industrielle pour l'ameublement Réf.: CMR/011/P/03-11 Cette menuiserie est spécialisée dans la menuiserie industrielle de bâtiment, l'aménagement des bureaux et le mobilier. Créée en 1994, elle réalise un chiffre d'affaires annuel de US$ dont 25 % à l'export dans la zone CEMAC. L'essentiel de la production va des portes, fenêtres, au mobilier de bureau, plafonds, parquets et cloisons. La société se propose de consolider sa position sur le marché local à travers l'élargissement de sa gamme de produits et souhaite une ouverture vers les marchés extérieurs. Elle envisage de se lancer dans la production de portes isoplanes en série, puis à court terme le lancement d'une production de placage d'ébénisterie et à moyen terme la relance de la production des manches à balais pour le marché européen dont la première expérience a eu lieu en La promotrice recherche actuellement des partenaires techniques et financiers pouvant l'accompagner dans son développement et la guider en particulier sur les orientations stratégiques de production. Conception et distribution de meubles haut de gamme Réf.: CMR/010/F/03-11 Cette société conçoit avec de jeunes designers des meubles modernes en bois (massif et bois nobles). Le marché visé en Europe est le haut de gamme, style moderne /ethnique. L'achat des bois, leur traitement et la production se fait localement avec différents fournisseurs répertoriés par l'entreprise. La demande en meuble est importante, la qualité du travail effectué sur place est cependant aléatoire. Afin d'assurer homogéneité et qualité de ces produits, l'entreprise souhaite acquérir un séchoir au Cameroun. Elle souhaite de plus former les fournisseurs sur l'aspect vernissage et finition. Les promoteurs recherchent pour les accompagner dans ce développement des partenaires techniques et financiers en particulier pour le montage de l'unité de séchage. Extension des activités d'une jeune menuiserie Réf.: CMR/019/P/03-11 Cette menuiserie industrielle a été créée en 2002, elle travaille pour l'ameublement et le bois bâtiment exclusivement pour le marché local. Son chiffre d'affaires en 2003 est estimé à euros (activité complète incluant le tranchage de bois pour l'export). Le promoteur vise dorénavant les marché export de la CEMAC et de l'europe. Il désire poursuivre son développement par l'acquisition d'équipements moderne (cabine de peinture, vernissage), travail du bois aux normes européennes, amélioration des techniques de jointage, usinage et vernissage. Elle recherche des partenaires techniques (formation et expertise) et financier pour l'accompagner dans son développement et l'ouverture des marchés export. L'investissement est estimé à euros Chimie - Pharmacie - Cosmétiques Transformation des matières plastiques Réf.: CMR/112/P/10-05 L idée du projet de fabrication d emballage plastique remonte en 1999, année à laquelle CONFICAM, société appartement au promoteur de MAT-PLAST et grand utilisateur de ces produits, a eu a faire face à des multiples problèmes d approvisionnement mettant en mal sa production. Après avoir mené des études sur les emballages plastiques industriels, ménagers et techniques et des études du marché, l Usine est aujourd hui construite et opérationnelle mais malgré la forte demande des produits sur le marché, MAT-PLAST ne peut répondre à la demande à cause de la sous-utilisation de ses capacités. Cette situation augmente le coût de la matière première à l unité de plus de 25 % et contraint la société à s approvisionner sur le marché local aux importateurs intermédiaires à l instar de ADER et MITCHIMIE. Cette situation contraint également l entreprise, malgré la performance de ses équipements et la qualité de ses produits fortement demandés sur le marché à fonctionner à peine à 10 % de ses capacités installées. C est pourquoi, elle recherche un partenaire financier susceptible d apporter des fonds en capital ou en compte courant pour répondre à ses besoins. Page 5 sur 9

6 Usine de fabrication de sacs tissés polypropylène Réf.: CMR/115/P/10-05 L'entreprise projette d'installer une nouvelle usine utlisant la technologie AD*STAR dans la fabrication de sacs tissés en polypropylène. Le concept d'empaquetage AD*STAR est un des derniers développements d'austrian Company, STARLINGER, qui est le principal fabricant d'équipement pour la production des sacs tissés de polypropylène. L'entreprise fabriquera et distribuera: - 1. Diverses gammes de sacs industriels; 2. filets en polypropylène; et 3. Sacs à provisions (principalement sacs à provisions réutilisables pour GMS en Europe). Le promoteur a murit ce projet pendant les 2 dernières années. A ce jour, l'étude de marché a été déjà entreprise (segments industriels et commerciaux) avec identification des principaux clients localement et internationalement. Les tests de qualité (essai remplissant, essai de rupture) des sacs à fabriquer ont été effectués Les clients potentiels représentent un marché de 7,3 millions de sacs par an pour le marché local et de 16,8 millions par an pour les marchés d'exportation régionalement et vers l'europe. Les ventes immédiates potentielles totales représentent 24 millions de sacs (100% au-dessus de laproduction prévisionnelle en première année prévue à 12 millions d'unités). L'entreprise cherche donc aujourd'hui à boucler son tour de table avec un partenaire financier étranger au côté du promoteur et d'une société de capital investissement. Production de savons et détergents Réf.: CMR/104/P/09-04 Cette entreprise projette de monter une unité de production de détergents, savons et huile de palmes. L huilerie et la palmeraie seront intégrées en amont pour satisfaire et par la même sécuriser les approvisionnements en matières premières de l unité de production. Pour acquérir des parts de marché, la société va s appuyer sur ses compétences en terme de marketing moderne (dix ans d expérience de distribution) et sur sa connaissance des marchés locaux et sous régionaux. Le projet espère ainsi capter 25% de parts de marché au Cameroun et dans les pays de la sous région (Gabon, Congo). La société est en recherche de partenaires étrangers susceptibles d apporter des financements en capital, de lui faciliter l accès aux crédits étrangers et capables aussi de l assister dans la commercialisation de ses produits. Le montant total de l investissement s élèverait à 1.5 millions d euros dont 1.3 millions devraient être financés en devise étrangère. Création d une unité de production de produits cosmétiques. Réf.: CMR/105/P/09-04 La société est spécialisée dans la distribution des produits cosmétiques et alimentaires dans la zone CEMAC. Elle est actuellement implantée au Cameroun et au Gabon. Elle souhaite diversifier son activité en initiant la production de produits cosmétiques à base d Aloé Véra. Elle intégrera également la culture de la plante à sa nouvelle activité. La gamme de produits qu elle souhaitera produire : la glycérine, des eaux déminéralisées, des extraits de plantes, enfin des crèmes et lait de beauté. L entreprise s appuiera sur son expérience dans la commercialisation des produits et de sa connaissance du marché régional pour faire de ce projet un succès. Elle recherche des partenaires étrangers financiers et techniques afin de participer au développement de son unité de production (choix des équipements et montage de l unité, des appuis à la gestion et à la formation des employés), finalement une participation financière au capital. Production et distribution des huiles naturelles à usage cosmétique Réf.: CMR/025/P/03-11 Cette entreprise est spécialisée dans l'extraction des huilles essentielles des plantes aromatiques. Depuis plus de quatre ans, la société a mis sur le marché à travers un réseau de pharmacies, de parfumeries, de salons de beauté et grandes surfaces, deux produits :huile d'avocat et huile de carotte. Le promoteur qui est chercheur utilise une technologie basée sur l'extraction par pression à froid et par solvant. Son projet englobe la recherche en laboratoire jusqu'à la production et la commercialisation des produits. Sa société qui est en phase test réalise un chiffre d'affaires de US$ avec une prévision de US$ en 2004 avec l'expansion. D'autres produits attendent leur mise en production. Le marché pour ces huiles naturelles est fortement en expansion et le promoteur souhaite passer à une production à grand échelle. Il recherche des partenaires techniques pour la fourniture des equipements (flacons et matériel de laboratoire), l'assistance technique (mise aux normes européennes) et une assistance en marketing. Page 6 sur 9

7 Electricité - Electronique Electrification en zone rurale et urbaine Réf.: CMR/114/P/10-05 L'entreprise effectue actuellement la mise en place de réseau HT, MT et BT principalement en sous traitance pour la société national d'électricité. Elle souhaite intégrer au sein de son entreprise la filière HT - BT en diversifiant son activité vers la fabrication de matériel electrique. 3 actvités sont ainsi visées : l'assemblage/rebobinage, le montage de poste, le traitement de poteaux bois. L'entreprise a déjà développer des activités en JV avec un partenaire français et pourrait renouveler cette opération avec un nouveau partenaire. Environnement - Energie Forage et distribution d'eau potable - valorisation des déchets plastiques Réf.: CMR/113/P/10-05 L'entreprise dont les activités actuelles consistent en l assainissement, les etudes et audits, le contrôle et inspections, hygiene publiques, le forages et distributions, la collecte et le traitement des dechets, le forage et distribution d eaux a passer depuis quelques mois des contrats de collectes des dechets plastiques avec plusieurs grandes sociétés industrielles basee au Cameroun. Elle recherche la technologie appropriée pouvant lui permettre de valorioser ces dechets ainsi qu un partenaire susceptible de l accompagner dans la mise en place de ce projet. Par ailleurs, elle envisage le lancement d une opération de forage et de distribution d eau potable en milieu rural et urbain au vue du deficit actuel de la societe nationale d eau du cameroun et de la demande des populations. Elle recherche une entreprise interessée par ce projet avec qui elle pourrait definir des formes de partenariuats pour sa mise en oeuvre. TRANSFORMATION DES HUILES USAGÉES Réf.: CMR/Eco/04 La société opère dans le domaine de la sous-traitance indus-trielle depuis plus de 10 ans. Elle recherche des partenaires techniques (technologie, équipements et assistance techni-que) pour monter une unité de recyclage et valorisation des huiles usagées actuellement déversées en direct dans les égouts. COTON HYDROPHILE À PARTIR DES DÉCHETS D ÉGRENAGE ET DE FILATURE. Réf.: CMR/Eco/02 Cette société financière camerounaise souhaite créer une uni-té de production de coton hydrophile à partir des fibres rési-duelles (1600 tonnes) des usines d égrenage et de filature. Elle recherche des partenaires techniques et commerciaux (accès aux marchés européens) ainsi que des partenaires financiers. INSTALLATION D UNE STATION D ÉPURATION Réf.: CMR/Eco/13 Cette collectivité territoriale décentralisée ( CA 32 millions d'euros) est en charge de la gestion de la plus grande ville du Cameroun. Dans la perspective d'amélioration de l'assainisse-ment de Douala, elle envisage de mettre en place une station d'épuration des eaux usées de la ville. Elle recherche des par-tenaires techniques et financiers susceptibles d'accompagner le projet. COLLECTE, TRAITEMENT DE DÉCHETS INDUSTRIELS, HOSPITALIERS. Réf.: CMR/Eco/12 Cette société a trois grandes activités. La collecte et le trai-tement des huiles usées et la vente de combustibles résultant, l assainissement des navires et le curage et dégazage de sou-tes, bacs et citernes hydrocarbures. Elle va diversifier les sources de déchets à traiter ( déchets industriels, hospitaliers, organiques et hydrocarbures, produits de récupération). Elle souhaite se doter de technologie et équipements adéquats. Elle recherche pour ce faire des partenaires techniques (tech-nologie, assistance technique, équipements spécifiques et formation). Elle est ouverte à la joint-venture. COLLECTE ET VALORISATION DES ÉPAVES DE VÉHICULES Réf.: CMR/Eco/06 Cette société camerounaise est présente dans le la collecte et le traitement des déchets industriels et urbains depuis plus de 30 ans ( de CA en 2004). Elle souhaite développer une nouvelle filière de recyclage et récupération avec la collecte et la valorisation des ferrailles de véhicules et autres compo-sants automobiles (pneus, verres, moteurs, mobilier, etc.). Elle recherche des partenaires techniques, des équipements spécifiques (presse) et de l assistance technique. Page 7 sur 9

8 RECYCLAGE D EMBALLAGES PET Réf.: CMR/Eco/05 La société produit et distribue de l eau minérale (plate ou ga-zeuse) dans des bouteilles en PET qu elle vend sur tout le mar-ché camerounais (environ 1 million de CA en 2005). Elle sou-haite organiser une filière de recyclage de ces emballages PET, en particulier pour broyer et revendre le PET à d autres indus-triels. Elle recherche des partenaires techniques, commerciaux et financiers pour organiser ce projet. INSTALLATION D UNE AMIDONNERIE AVEC TECHNOLOGIE PROPRE Réf.: CMR/Eco/03 Cette Société Coopérative est spécialisée dans la production du manioc sur plus de 1200 ha et sur plusieurs régions du Cameroun. Face à la demande actuelle du secteur textile et de l emballage, elle se propose de lancer une unité industrielle d'extraction d'amidon de manioc destiné à l'usage industriel. Elle recherche des partenaires techniques pour un transfert de technologie propre - et une assistance à la formation. FABRICATION DE BACS À ORDURES À PARTIR DE FERRAILLES Réf.: CMR/Eco/11 Cette entreprise est spécialisée dans le nettoyage industriel depuis Dans la perspective de redéploiement de ses ac-tivités, elle envisage de mettre en place une unité de fabrica-tion de bacs à ordure à partir de la ferraille récupérée (pour une utilisation en interne et pour les mairies et collectivités locales décentralisées). Elle recherche des partenaires techniques (technologie, équi-pement, formation) et financiers pour le développement du projet. RÉHABILITATION D UNE STATION DE TRAITEMENT D EAU POTABLE Réf.: CMR/Eco/08 Cette société publique ( employés) en cours de privati-sation gère la distribution, le traitement de l eau et l approvisionnement de la ville de YAOUNDE. Elle souhaite construire et réaménager une station de traitement et une sta-tion de reprise d une capacité de production d eau potable de m3 / jour. Elle recherche des partenaires techniques. VALORISATION DÉCHETS PLASTIQUES (SACS BANANERIAES) Réf.: CMR/Eco/09 La société opère dans le secteur de l'assainissement (contrôle et inspection de réseaux, forages, hygiène publique), des étu-des et audits environnementaux. Elle a obtenu la gestion de contrat de collecte et traitement de déchets plastiques (Sac de bananeraies) avec des grandes firmes industrielles. Elle re-cherche des partenaires techniques pouvant lui permettre de valoriser ces déchets et l'accompagner sur le projet. COLLECTE ET VALORISATION DE DÉCHETS HOSPITALIERS Réf.: CMR/Eco/07 Cette société opère dans le domaine de l assainissement et le traitement des déchets industriels et urbains. Elle souhaite augmenter sa capacité d intervention et renforcer ses équipes en matière de planification et gestion des déchets. Elle tra-vaille aussi actuellement à la mise ne place de nouvelle filière de recyclage spécifique en particulier celle des déchets hospi-taliers. Elle recherche pour ce faire des partenaires techniques (technologie, assistance technique, équipements spécifiques). Production de briquettes de bois Réf.: CMR/Eco/01 Cette société d investissement camerounaise prend des parti-cipations dans de grands projets industriels prioritaires au Cameroun. Elle souhaite investir avec des partenaires européens dans une unité de production de briquettes de bois par com-pression des sciures et co-produits issues des scieries du Ca-meroun, actuellement non valorisées. Elle recherche des partenaires techniques et commerciaux (ac-cès aux marchés européens) ainsi que des partenaires financiers. RÉCUPÉRATION DE BIOGAZ ET VALORISATION ÉNERGÉTIQUE Réf.: CMR/Eco/10 La société se propose d améliorer le traitement des ordures en particulier sur les décharges par une meilleure gestion du bio-gaz. Elle souhaite développer une décharge pilote avec cap-tage et épuration du gaz, pompage et valorisation en énergie électrique. Elle recherche des professionnels expérimentés de la récupération du biogaz qui pourraient apporter de la tech-nologie, l assistance technique, formation, des équipements spécifiques et une assistance à la commercialisation de l électricité produite. Page 8 sur 9

9 Textile - Habillement - Cuir Production de couvertures, draps et moustiquaires Réf.: CMR/022/P/03-11 Cette unité de tissage et de confection a été créée en 1971 dans la Zone indutrielle de Douala- Bassa. Ses activités principales étaient la production de couvertures pour le marché de l'afrique Centrale et la production des draps ecrus pour la CICAM, principale unité de filature et de tissage au Cameroun. Depuis les années 90, l'importation croissante et non contrôlée de produits textiles en provenance d'asie a poussé cette société a baissé son niveau de production (actuellement à 15% des capacités installées). Le ralentissement des activités a entraîné l'arrêt de la production des draps écrus. Aujourd'hui, avec la reprise économique et la demande de produit de qualité, la société souhaite réhabiliter son unité. Elle a d'ailleurs commencé une diversification de sa production (moustiquaires). Elle recherche des partenaires techniques et financiers pour la relance de ses activités traditionnelles et pour l'installation d'une unité de fabrication de moustiquaires. Diversification des activités d'une unité de production de fils à coudre Réf.: CMR/024/P/03-11 La société est une SA créée en Ses activités couvrent la fabrication de fils acryliques à tricoter, de fils polyester à coudre, de fils à broder. La production annuelle est de 300 tonnes vendues sur le marché national et dans la zone CEMAC. Elle possède des filiales au Tchad et au Congo-Brazaville et un réseau de distribution dans l' Afrique Centrale. Elle souhaite augmenter sa capacité de production de fil à coudre polyester,initier l'installation d'une unité de filature pour coton et à moyen terme une unité de confection pour tee-shirt. Elle recherche des partenaires techniques et financiers pour la mise en oeuvre de ces projets. Renforcement d'une unité de tissage Réf.: CMR/023/P/03-11 Cette unité industrielle spécialisée dans le tissage des tissus d'habillement, linge de maison, nappe et confection des vêtements de travail, créée en 1998, dispose aujourd'hui de 6 métiers à tisser à lance rigide, de 5 piqueuses industrielles pour la confection et d'une machine à 12 têtes pour la broderie. Cependant, la société souffre d'un manque à gagner dû à un fond de roulement réduit. Ceci entraînant des taux d'utilisation des équipements à 40 %. La société recherche actuellement un partenaire pour un apport en fonds propres et une assistance en gestion de la structure. Teinturerie industrielle Réf.: CMR/021/P/03-11 Les promoteurs de ce projet produisent actuellement des pièces de confection, T-shirt, sous-vêtements, polos. Ils souhaitent créer une unité de teinturerie industrielle pour diminuer le coût de leurs intrants (importation de tissus écrus plutôt que colorés, achat en direct au Cameroun et teinture sur place). Le dimensionnement de l'unité de teinturerie devra être fait avec les partenaires en fonction des études de marché (en cours). Les promoteurs recherchent des partenaires techniques et financiers pour les accompagner sur ce projet. Page 9 sur 9

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An.

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An. COLLECTES SECTEUR A Secteur Saint-Joachim-de-Courval Secteur Saint-Charles-de-Drummond Ouest boul. Lemire Ouest autoroute 20 ave. des Châtaigniers Rivière Saint- Germai n boul. Lemire rue Saint-Georges

Plus en détail

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013 Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun Le 5 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Contexte du Programme 2. Objectifs et méthode du Programme 3. Activités prévues dans

Plus en détail

Déclarations CONTRIBUTION TOTALE DE L UNITE D EMBALLAGE = (CONTRIBUTION AU POIDS (1) + CONTRIBUTION A L UNITE (2) ) X BONUS-MALUS (3)

Déclarations CONTRIBUTION TOTALE DE L UNITE D EMBALLAGE = (CONTRIBUTION AU POIDS (1) + CONTRIBUTION A L UNITE (2) ) X BONUS-MALUS (3) THEME Eco-Emballages DATE 16/02/15 Déclarations DECLARATION DETAILLEE Pour la déclaration 2014 (à souscrire début d année 2015, avant le 28 février sauf changement de date), la contribution est calculée

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE I- Champ de l étude L industrie agroalimentaire (IAA) regroupe l ensemble des industries de transformation de matières premières, d origine végétale ou animale, destinées à

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Comment utilisons-nous notre argent?

Comment utilisons-nous notre argent? Comment utilisons-nous notre argent? L'alimentation et le logement constituent les deux dépenses les plus importantes des ménages antillo-guyanais. C'est pour leur logement que les ménages dépensent le

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

Le petit-déjeuner et développement durable

Le petit-déjeuner et développement durable Les repas Salle avec tableau 45 à 55 min. Le petit-déjeuner et développement durable Objectifs de l atelier : Sensibiliser les enfants sur la notion de développement durable en se référant aux étapes de

Plus en détail

l'industrie de l'alimentation et des boissons

l'industrie de l'alimentation et des boissons Solutions de convoyage pour l'industrie de l'alimentation et des boissons Pour un convoyage respectueux des fluides très visqueux ou pâteux Qui sommes-nous? Pourquoi WANGEN PUMPEN? Les pompes WANGEN dans

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

PAUSE-CAFÉ BOISSONS GOURMANDISES

PAUSE-CAFÉ BOISSONS GOURMANDISES PAUSE-CAFÉ PAUSE-CAFÉ BOISSONS Café, café décaféiné et sélection de thés 3,75 $ Jus assortis (bouteille) 3,75 $ Thé glacé (bouteille) 3,75 $ Eau minérale (bouteille) 3,75 $ Boissons gazeuses assorties

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

Procédure négociée sans publication

Procédure négociée sans publication Procédure négociée sans publication TERMES DE REFERENCE : APPUI STRATEGIQUE A LA PLANIFICATION ET PROPOSITION DE METHODOLOGIE D INTERVENTION POUR L ELABORATION DE PROTOTYPE DE FOYERS AMELIORES, LEUR TEST

Plus en détail

Tarifs restauration. Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC.

Tarifs restauration. Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC. Tarifs restauration (Tous les tarifs sont votés Hors Taxes) Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC > Personnel Ouvriers 4.10 10 % 4.51 > Personnel

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule

DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule Commune de Préambule La société H. REYNAUD & FILS est spécialisée dans la production et la commercialisation d'huiles essentielles, d'arômes et de bases

Plus en détail

III. TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologies du graphisme et de la

III. TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologies du graphisme et de la TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologies du graphisme et de la III communication Secteur Agro-alimentaire et Biotechnique Génie industriel, chimique et des matériaux Technique Textile et Habillement Techniques

Plus en détail

Les Rencontres de la Boulangerie

Les Rencontres de la Boulangerie Les Rencontres de la Boulangerie Les Moulins Evelia et leur partenaire Gabopla, fournisseur de matières premières en boulangerie, organisent les premières Rencontres de la Boulangerie les 21, 22, 23 et

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Les salons privés de l hôtel Lancaster

Les salons privés de l hôtel Lancaster Les salons privés de l hôtel Lancaster L hôtel Lancaster dispose de deux salons de réception à la lumière du jour pour faire de vos événements des moments d exception 1 L Hôtel et la Table du Lancaster

Plus en détail

Comment créer une mini-laiterie? Les questions à se poser

Comment créer une mini-laiterie? Les questions à se poser GRET ; CIDR agridoc Comment créer une mini-laiterie? Les questions à se poser Zone géographique Afrique Mots clés Transformation agroalimentaire ; Produit laitier ; Fromagerie ; Laiterie ; Création d entreprise

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE...

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Académie :. Etablissement : ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Conformément à l'article 27 du code des marchés publics, ces marchés sont classés par catégories homogènes ou

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Note de présentation. En application de cet article, ce projet de décret vise à définir les deux listes :

Note de présentation. En application de cet article, ce projet de décret vise à définir les deux listes : Royaume du Maroc Ministère de t'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique :L=F,i_,_;_a_11 < II ;_,13_, jt -11 y1,3 1,3 Note de présentation Projet de décret fixant la liste

Plus en détail

Innovation et développement. Plan stratégique 2012-2014 ASM Terni SpA

Innovation et développement. Plan stratégique 2012-2014 ASM Terni SpA Innovation et développement Plan stratégique 2012-2014 ASM Terni SpA Histoire 15/09/1960 institution de la Société des Services Municipaux 02/10/1995 transformation en Société Spéciale Multiservices 12/07/2000

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives)

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) Taux de majoration et contingent des s supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) La mention «taux légal» renvoie aux conditions de majoration des s supplémentaires fixées

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Un Français émet environ 2,2 tonnes équivalent carbone par an tous gaz à effet de serre confondus (et en tenant compte des puits de carbone que

Plus en détail

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R INTRODUCTION La certification GOST R a été instaurée par le gouvernement russe en 1993 avec l objectif principal d assurer la sécurité et de protéger la santé et l environnement de la population russe.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

Coexpan France Ł FICHE INDUSTRIE. Anciens noms

Coexpan France Ł FICHE INDUSTRIE. Anciens noms Coexpan France Emballage plastique et flexible d'aliments, en particulier emballage primaire de yaourts (leader dans ce secteur) : production de feuilles utilisées pour les contenants préformés ; couvercles,

Plus en détail

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé Ralph Denizé Montréal, Canada 1. TABLE DES MATIERES Le FOMIN en Bref Le mandat du FOMIN Le FOMIN en chiffres Le FOMIN en Haiti FOMIN Haiti en chiffres FOMIN

Plus en détail

Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels

Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels Plan comptable pour l hôtellerie Suisse et la gastronomie (2006) No. Description du compte No. Description du compte 410 Dépenses cave 41020 Vin,

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Dossier de presse 20 mai 2014 INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Contact presse : Agence conseil Diatomée diatomée@diatomee.fr T. 01 42 36 13 13 Communiqué

Plus en détail

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants.

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. PRODUITS, prêts à consommer, en grammes ( ou 10%), REPAS PRINCIPAUX PAIN 10 20 30 40

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475

Informations Rapides ISSN 0151-1475 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 0151-1475 Série «Principaux Indicateurs» 13 septembre 2007 - n 259 Insee 2007 Indice des prix à la consommation - Août 2007 Thème "Prix" Base 100 : année 1998

Plus en détail

industrie agroalimentaire

industrie agroalimentaire industrie agroalimentaire agro L élaboration des produits agroalimentaires nécessite la mise en place et le contrôle de nombreux procédés et technologies avancées. De la réception des matières premières

Plus en détail

PATE A TARTINER. Chocolat - noisette

PATE A TARTINER. Chocolat - noisette PATE A TARTINER Chocolat noisette FONDS EUROPEEN AGRICOLE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE Les recettes bio norman PATE A TARTINER Chocolat noisette A servir sur du pain de campagne au levain, du pain brioché

Plus en détail

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA)

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) BTS Le BTS Sciences et Technologies s Aliments (STA) Qu est ce que l agroalimentaire? Définition: L'agroalimentaire désigne l'ensemble s activités transformation s produits l'agriculture stinés à l'alimentation

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DU COMMERCE SUD-SUD CAMEROUN EXPANSION DU COMMERCE INTRA- ET INTER- REGIONAL ENTRE LES PAYS DE LA CEMAC ET DE L UEMOA

PROGRAMME DE PROMOTION DU COMMERCE SUD-SUD CAMEROUN EXPANSION DU COMMERCE INTRA- ET INTER- REGIONAL ENTRE LES PAYS DE LA CEMAC ET DE L UEMOA PROGRAMME DE PROMOTION DU COMMERCE SUD-SUD CAMEROUN EXPANSION DU COMMERCE INTRA- ET INTER- REGIONAL ENTRE LES PAYS DE LA CEMAC ET DE L UEMOA Etude de l offre et de la demande sur les textiles et l habillement

Plus en détail

Produits locaux et réglementation sanitaire

Produits locaux et réglementation sanitaire cuisiniers Produits locaux et réglementation sanitaire Les questions que se posent les cuisiniers sans agrément CE p romoting Economic Development through Local Food Developpement Economique par l Alimentation

Plus en détail

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif:

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif: Instructions pour l'enseignant Objectif: La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Tâche: Les images doivent être attribuées aux textes correspondants. Matériel:

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE!

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOUS AVEZ UN PROJET, RUNGIS CONSULTANT VOUS ACCOMPAGNE RUNGIS CONSULTANT : SOMMAIRE UNE EXPÉRIENCE INTERNATIONALE RECONNUE UNE EXPERTISE

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

L ASSOCIATION NATIONALE DES AVICULTEURS DU BENIN (ANAB)

L ASSOCIATION NATIONALE DES AVICULTEURS DU BENIN (ANAB) NOTE DE SYNTHESE N 7 Diversification Filière Mécanisation Politique agricole Organisation Euloge Agoli-Agbo 1, Pierril Lacroix 2, François Geay 3 et Lionel Guézodjé 4 L ASSOCIATION NATIONALE DES AVICULTEURS

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

NOS FORMULES ENTREPRISE 2011

NOS FORMULES ENTREPRISE 2011 NOS FORMULES ENTREPRISE 2011 Séminaire Confort Cocktail De 8h30 à 18h00 Minimum 20 personnes DESCRIPTIF 24 pièces par personne base minimum de 20 personnes Les produits pourraient être remplacés en fonction

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

Approvisionnement énergétique 2011

Approvisionnement énergétique 2011 Approvisionnement énergétique 211 approvisionnement énergétique 211 Combustibles solides Combustibles solides Gaz naturel (en PCS) Gaz naturel (en pcs) Énergie électrique Énergie électrique Produits pétroliers

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire)

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Alexia ENGELHARD Nom Poste Société Le métier Olivier HEMMERY Chef de produit Glaces et Sorbets Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Olivier HEMMERY assure la coordination et le suivi

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

Annexe 4. Activité économique et installations classées.

Annexe 4. Activité économique et installations classées. Annexe 4. Activité économique et installations classées. La nomenclature d'activités économique a été élaborée dans un cadre européen harmonisé, imposé par un Règlement (CEE) du Conseil (n 3037/90 du Conseil

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Liste des projets. P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures

Liste des projets. P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures Liste des projets P 01 : Centre d appel et relation client P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures P 03 : Agence de conseil

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir»

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» La gestion future : dispositifs en expérimentation Plateforme technologique PFT GH 2 0 4 ème Semaine de l eau - Journée Technique

Plus en détail

Cabinet Mandessi Bell

Cabinet Mandessi Bell Droit des Affaires des Pays d Afrique f r a n c o ph o n e Cabinet Mandessi Bell Ohada Legis www.ohadalegis.com Aujourd hui plus que jamais, un franc investi doit l être dans la sécurité Le Cabinet Mandessi

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

PLUS BELLE MA VILLE!

PLUS BELLE MA VILLE! Conception graphique - Illustrations Communication GPSO - C.Favreau - 2013 ISS Y-LES-M O U L INE A U X PLUS BELLE MA VILLE! GUIDE DES COLLEC TES www.agglo-gpso.fr grand paris seine ouest collecte vos objets

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

CAMIF COLLECTIVITES 13854 21/04/2009 Proc.Adapt. Lot 3: Equipement tables 1600.55

CAMIF COLLECTIVITES 13854 21/04/2009 Proc.Adapt. Lot 3: Equipement tables 1600.55 Collectivité: CH FRANçOIS TOSQUELLES LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2009 (art. 133) Date impression: 04/09/2015 à 17 h 16 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros

Plus en détail

RESTAURATION DES EXPOSANTS

RESTAURATION DES EXPOSANTS RESTAURATION DES EXPOSANTS 3 Place du général Koenig, 75017 PARIS Contact : Benoît LO-SCHIAVO / +33 (0) 1 40 68 53 62 benoit.loschiavo@hyatt.com SOMMAIRE Sandwichs page 1 Lunch box page 2 Plateaux repas

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail