DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule"

Transcription

1 DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Préambule Commune de Préambule La société H. REYNAUD & FILS est spécialisée dans la production et la commercialisation d'huiles essentielles, d'arômes et de bases parfumantes. Ses activités nécessitent des installations spécifiques pouvant générer des nuisances et des risques pour l'environnement et les populations avoisinantes. Le Livre V Titre 1er du Code de l'environnement relatif aux 1 nstallations Classées pour la Protection de l'environnement (I.C.P.E) établit les régies et procédures à suivre pour les installations susceptibles de présenter des risques pour l'environnement et la population avoisinante. La liste de ces installations «a risques» est détaillée dans la nomenclature I.C.P.E dont le contenu a connu des modifications au fur et à mesure de la parution des décrets de refonte. La nomenclature définit pour chaque rubrique des seuils à partir desquels l'installation est classée au régime, soit de déclaration, soit d'autorisation. Le site disposait d'un arrêté préfectoral d'autorisation W 134 du 24 juin 1999 qui a été annulé en 2008, par jugement en date du 29 avril 2008 du tribunal administratif de Marseille. Cet arrêté préfectoral a fait l'objet d'une annulation pour insuffisance du volet «odeur» de l'étude d'impact du dossier de demande d'autorisation. La société H. REYNAUD & FILS est mise en demeure par arrêté préfectoral WEXT SPCARP de réaliser un nouveau dossier de demande d'autorisation pour son site, objet du présent document. Les activités du site et la nomenclature des ICPE ayant évoluées depuis 1999, le site de Saint- Didier est, à ce jour, soumis à autorisation au titre des rubriques suivantes: N nomenclature a Libellé de la rubrique Seuil Liquides inflammables (stockage en Capacité équivalente stockée réservoirs manufacturés de) supérieure à 100 m 3 Liquides inflammables (installations de Capacité équivalente 1433-A-a mélange ou d'emploi de) susceptible d'être présente A- Installations de simple mélange à froid supérieure à 50 t Liquides inflammables (installations de Capacité équivalente 1433-B-a mélange ou d'emploi de) susceptible d'être présente B - Autres installations supérieure à 10 t Huiles végétales, huiles animales, corps gras (Extraction ou traitement des), fabrication des acides stéariques, palmitiques et oléiques, Capacité de production à l'exclusion de l'extraction des huiles supérieure à 2 t1jour essentielles des plantes aromatiques 7 Version 1

2 Il.. Préambule DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Commune de L'activité est, de plus, soumise à déclaration pour les rubriques suivantes: - Rubrique 291 O-A-2 : Combustion (Installation consommant exclusivement du gaz naturel) - Rubrique b : Réfrigération ou de compression (Installations de) - Rubrique b: Refroidissement par dispersion d'eau dans un flux d'air (installations de) La société H. REYNAUD & FILS réalise aujourd'hui un dossier de demande d'autorisation visant à répondre aux objectifs suivants: présenter la liste actualisée des installations classées pour la protection de l'environnement, réaliser une régularisation administrative du site et répondre aux exigences administratives et réglementaires (article L du Code de l'environnement). 8 Version 1

3 DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA TlON,. C.P.E. Notice Technique Commune de 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Raison sociale: H. REYNAUD & FILS Production et commercialisation d'huiles essentielles, Activité: d'arômes et de bases parfumantes. 04 Adresse de l'installation: Route d'apt Téléphone: Fax: Nom du signataire: Bruno LALANDE, directeur de H. REYNAUD & FILS Adresse du siège social: La Cheminade MONTBRUN-LES-BAINS Date de création : 1898 Capital: 366 k Numéro de SIRET: Code APE: 2053Z - Fabrication d'huiles essentielles 2. PRESENTATION DE LA SOCIETE H. REYNAUD & FILS est une entreprise familiale créée en 1898 en Provence à Montbrun les Bains par Henri REYNAUD qui avait trouvé dans la récolte et la distillation de la lavande sauvage un complément d'activité à l'hôtellerie. Après la première guerre mondiale, H. REYNAUD & FILS s'est plus particulièrement intéressée au développement, à la commercialisation et l'exportation des huiles essentielles issues des plantes aromatiques cultivées en Provence (lavande, lavandin, thym, romarin, estragon, sauge, menthe... etc.) Dans les années 50, cette activité a été complétée par l'importation et le négoce des huiles essentielles produites dans d'autres pays (patchouli, vétiver, ylang-ylang, géranium... etc.) Dans les années 60, grâce à de nouvelles technologies, d'autres spécialités comme les extractions d'essences de résinoïdes, de gommes importées du Moyen-Orient et de l' Extrême- Orient se sont ajoutées à l'activité de l'entreprise. Les années 70 ont vu la création du département parfumerie avec la production de compositions parfumantes pour l'industrie de la parfumerie technique et fonctionnelle, de la cosmétique et de l'hygiène corporelle. Ensuite, à la fin des années 80, H. REYNAUD & FILS développe à travers son unité de Saint Didier le négoce d'huiles essentielles pour l'industrie agro-alimentaire (menthes pour chewinggum, boissons, etc.) mais également des arômes. 10 Version 1

4 Il,. Notice Technique DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISATION I.C.P.E. Commune de Au même moment et dans le but d'accroître ses exportations qui représentent 90% de son chiffre d'affaires, de nombreuses filiales et des «joint-ventures» sont lancées à travers le monde. En France, H. REYNAUD & FILS comprend deux unités: une à Montbrun-les-Bains et l'autre à Saint Didier. L'implantation historique était à Montbrun et les activités ont été progressivement transférées vers le site de Saint-Didier: en 1988, la division Arômes s'implante à Saint-Didier, en 1998, l'activité traitement des matières premières aromatiques s'implante également sur le site de Saint-Didier suite à un incendie sur le site de Montbrun, en 2001, la division Parfumerie et Huiles Essentielles (HE) diverses est intégrée au site de Saint-Didier. Les principales modifications ayant eu lieu sur le site de St DIDIER depuis 1999 sont les suivantes: création des bâtiments B, 01, 02 et 03 et modification des bâtiments A et C (cf. 3.2) modification des chaudières (remplacement par des chaudières fonctionnant au gaz naturel) et suppression des cuves de propanes arrêt de l'estérification: les réactions d'estérification à l'aide de deux réacteurs au niveau du bâtiment B ont été arrêtées suppression des ateliers de charge de batterie (fonctionnement des chariots élévateurs au propane) 11 Version 1

5 DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA TION I.C.P.E. Notice Technique Commune de 3. SITUATION GEOGRAPHIQUE 3.1. LOCALISATION DU SITE Le site se trouve en limite Nord de la commune de Saint-Didier, le long de la route départementale 04 (route d'apt). Deux plans de localisation du site aux échelles 1/ e (atlas routier) et 1/25 OOOe(carte IGN) sont présentés en pages suivantes (documents n01 et n02). Les références cadastrales sont les suivantes: Section A, parcelles 851, 854, 855, 1339, 1340, 1341, 859 et Le terrain d'une superficie totale de m 2 est délimité: à l'est et au Sud par des habitations, à l'ouest par un producteur de fruits et légumes, au Nord par la route départementale 04, des terres agricoles et quelques habitations HISTORIQUE DU SITE Avant l'implantation de la société REYNAUD & FILS, le site comptait deux bâtiments (actuellement bâtiments A et C), occupés par deux sociétés distinctes, à savoir: LA VOSGIENNE jusqu'en 1988 (Bâtiment A) spécialisée dans la production de chocolats et de fruits confits, la société LUXACOR jusqu'en juin 1998 (Bâtiment C), grossiste en revêtement mural (entreposage et stockage). Ces activités ont potentiellement pu être à l'origine d'une pollution. Cependant, le sol des bâtiments et des voiries étant imperméabilisé lors du rachat des sites par la société H. REYNAUD & FILS, le risque est limité. De plus, les travaux réalisés sur le site n'ont pas mis en évidence de pollution du sol. Les principaux travaux réalisés par H. REYNAUD & FILS depuis son implantation sur le site sont les suivants: - Extension bureaux au niveau du bâtiment A : septembre 1999, - Construction du bâtiment B et installation des cuves enterrées: novembre 1999, - Modification du bâtiment C et aménagement du quai: décembre 2000, - Construction de la cellule de stockage 01 : juin Construction de la cellule de stockage 02 : juillet Construction de la cellule de stockage 03 : septembre Version 1

6 Il.. Notice Technique DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Commune de 4. PRESENTATION DE L'ACTIVITE 4.1. LE SITE Le terrain d'une superficie totale de m 2 comprend Bâtiment A : m 2 Bâtiment B : 610m 2 Bâtiment C : m 2 et 3 zones de stockages couvertes: Zone 01 : 392 m 2 Zone 02 : 392 m 2 Zone 03 : 263 m 2 3 bâtiments de production Bâtiment A Ce bâtiment comprend: - la partie administrative d'une superficie de 215 m 2 regroupant les bureaux et les sanitaires, - la partie production d'une superficie de m 2 divisée en plusieurs locaux à l'intérieur desquelles on procéde au stockage et au mélange à froid d'arômes, de poudres et d'huiles diverses. Un laboratoire de contrôle qualité et un quai de chargement/déchargement sont intégrés dans cette partie. Bâtiment B Le bâtiment couvre une superficie de 610m 2, il est divisé en plusieurs cellules indépendantes, à savoir: - l'atelier rectification équipé de 2 appareils de distillation moléculaire, 3 colonnes de distillation, 2 alambics, - l'atelier résinoïdes équipé de 3 unités d'extraction, d'1 réacteur et de 3 cuves de mélanges, - des locaux techniques et divers (pompes, groupes froids, compresseurs), - une chaufferie. Bâtiment C Ce bâtiment est affecté à la préparation, au conditionnement et au stockage de parfums, d'alcool parfumerie et d'huiles essentielles diverses (division parfumerie). Il comprend également une partie administrative et un laboratoire. Zones de stockage 01, 02 et 03 Il s'agit de cellules de stockages: produits du bâtiment A et B au niveau de 01, du bâtiment C au niveau de 02 et déchets et emballages vides au niveau de Version 1

7 DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA non I.C.P.E. Notice Technique Commune de 4.2. AFFECTATION ET REPARTITION DU PERSONNEL La division du Bâtiment B travaille en 3 x 8 du lundi 5 h au vendredi 13 h. Les autres divisions fonctionnent en horaire journée de 8 h à 17 h. L'effectif est constitué de 42 personnes Production: 17, R&D: 8, Administratif: 7, Contrôle Qualité: 4, QSE: 3, Autre: 2 réparties ainsi: L'organigramme de H. REYNAUD & FILS est présenté dans le document n03 page suivante DESCRIPTION DES ACTIVITES La société H. REYNAUD & FILS est spécialisée dans la production et la commercialisation de matières premières aromatiques. 90 % de ses produits sont exportées. Ces activités sont séparées en six divisions initialement réparties sur les deux sites de Montbrun et de Saint-Didier. Le site de Saint-Didier accueille cinq divisions présentées ci-après. La production annuelle (donnée 2007) est d'environ t répartie de la manière suivante (en t) : DArômes o Menthes o Parfumerie o Huiles essentielles diverses o TMPA (Bâtiment B) 14 Version 1

8 Il.: Notice Technique DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISA TlON I.C.P.E. Commune de Division Arômes Cette division implantée dans le bâtiment A, est spécialisée dans la production par simple mélange à froid: des arômes alimentaires dits «sucrés» et «salés» (liquides et poudres), des arômes de menthe. Cette division fait office également d'atelier de conditionnement et de dépôt pour les produits suivants: les huiles essentielles de menthe, les huiles essentielles diverses et autres extraits naturels les produits chimiques divers, les colorants alimentaires. Les marchandises l'agro-alimentaire produites par cette unité sont destinées en grande majorité aux industriels de et de la pharmacie Division Parfumerie Cette unité est implantée dans le bâtiment C depuis Elle produit des compositions parfumantes liquides à destination des industriels de la parfumerie, de la cosmétique et des produits ménagers (lessive, détergent... ). Ces produits sont obtenus par mélange à froid de matières premières liquides et éventuellement solides. Cette division commercialise également des produits chimiques divers. Ces derniers sont uniquement conditionnés Division huiles essentielles (HE) diverses Cette unité est également implantée dans le bâtiment C. Elle est dédiée au mélange à froid et au conditionnement: des huiles essentielles, des absolues produites par l'unité de fractionnement et d'extraction des matières premières, des produits naturels de négoce. Ces produits sont obtenus par mélange à froid de matières premiéres liquides et visqueuses (éventuellement solides) Unités de fractionnement et d'extraction ou traitement des matières premières aromatiques Ces unités sont implantées dans le bâtiment B. Elles traitent des matières premières qui sont revendues en l'état ou utilisées par les divisions Arômes, Parfumerie, Huiles Essentielles Diverses et Huiles Essentielles Françaises (division implantée à Montbrun). 15 Version 1

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES 1234 Avenue du Vignau 40 000 Mont de Marsan Tel : 05 58 05 54 30 Hélioparc Pau-Pyrénées 2

Plus en détail

CONTEXTE ADMINISTRATIF

CONTEXTE ADMINISTRATIF Contexte administratif 1/11 Site d USSEL (19) CONTEXTE ADMINISTRATIF Novembre 2008 Contexte administratif 2/11 SOMMAIRE 1 HISTORIQUE...3 2 STRUCTURE ADMINISTRATIVE...4 2.1 ISOROY SAS MAISON MERE 4 2.2

Plus en détail

A - OBJET DU DOCUMENT

A - OBJET DU DOCUMENT A OBJET DU DOSSIER Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION A - OBJET DU DOCUMENT Référence 065 06 13 00002 / SCI SAINT ROMAN MENTON Page

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS DDT du Lot NOTICE DE RENSEIGNEMENTS DOSSIER DE DÉCLARATION D EXPLOITATION D UNE INSTALLATION CLASSÉE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Page 1 sur 10 DDT du Lot SOMMAIRE 1. PRESENTATION 2. EMPLACEMENT

Plus en détail

DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES Commune de LA CRECHE

DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES Commune de LA CRECHE SFERI - ARCHITECTURE & ENVIRONNEMENT simonneau germonneau architectes dplg urbanistes 8 impasse des Frênes 79000 BESSINES Tél.: 05-49-09-16-95 - Fax: 05-49-09-16-96 89 rue Audry de Puyravault 17700 SURGERES

Plus en détail

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1 VI - 1 Section VI PRODUITS DES INDUSTRIES CHIMIQUES OU DES INDUSTRIES CONNEXES Notes. 1. A) Tout produit (autre que les minerais de métaux radioactifs), répondant aux spécifications du libellé de l'un

Plus en détail

Extraction Assistée par Ultrasons

Extraction Assistée par Ultrasons Extraction Assistée par Ultrasons Extraction par ultrasons au laboratoire Deux types d équipements à ultrasons sont couramment utilisés dans le laboratoire. Le premier est le bain de nettoyage à ultrasons

Plus en détail

LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3

LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3 LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3 Dernière révision du document : février 2013 Entré en vigueur le 1 er octobre 2002, le "Permis d Environnement" (créé par le décret du 11 mars 1999) peut être considéré

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3.

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3. A B INTRODUCTION La société Carrières et Ballastières de Picardie (société en nom collectif dont les associés sont les sociétés CEMEX Granulats et HOLCIM France) souhaite exploiter par campagne une installation

Plus en détail

Enquête publique du 18 octobre au 18 novembre 2011en mairie de TERGNIER (Aisne) ENQUETE PUBLIQUE. présentée par la société NRJT Logistic services

Enquête publique du 18 octobre au 18 novembre 2011en mairie de TERGNIER (Aisne) ENQUETE PUBLIQUE. présentée par la société NRJT Logistic services ENQUETE PUBLIQUE Demande d autorisation d exploiter des entrepôts de stockage de matière combustibles Sur le territoire de la commune de TERGNIER (Aisne) présentée par la société NRJT Logistic services

Plus en détail

Présentation S3PI. Projet HORN. 12 avril 2013. Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut

Présentation S3PI. Projet HORN. 12 avril 2013. Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut Présentation S3PI 12 avril 2013 Projet HORN Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut 1 Présentation générale Création d une plateforme industrielle de stockage Dédiée aux matières dangereuses conditionnées

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

environnement dans quels cas faut-il un permis d environnement?

environnement dans quels cas faut-il un permis d environnement? environnement dans quels cas faut-il un permis d environnement? 1er OCTOBRE 2002 : LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT REMPLACE LE PERMIS D'EXPLOITER ET SON CORTEGE D'AUTORISATIONS ANNEXES! Le décret du 11/03/1999

Plus en détail

Les techniques d extraction

Les techniques d extraction Sommaire L enfleurage L hydro distillation L entraînement à la vapeur sèche L extraction par solvants volatils L extraction au CO2 supercritique L expression Document ressource Année 2011 E. BENETEAUD

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Le parfum. Vanille Gotteaux. Fanny Nicaise

Le parfum. Vanille Gotteaux. Fanny Nicaise Le parfum. Vanille Gotteaux Fanny Nicaise 1.Histoire du parfum L utilisation des parfums remonte au temps des égyptiens, 3 500 ans avant J-C. Les Egyptiens l'utilise pour embaumer. Puis les grecs, héritiers

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société MARIE DIDIER AUTOMOBILES Il ressort de l inventaire des accidents technologiques

Plus en détail

COOPERATIVE DAUPHINOISE Station de semences

COOPERATIVE DAUPHINOISE Station de semences c 42, 44 rue du 11 novembre 38 200 VIENNE Tél. :04.74.78.82.00 / fax : 04.74.78.82.01 COOPERATIVE DAUPHINOISE Station de semences Z.A. Les Olagnières 2825 Chemin de la Voie Ferrée 38 260 LA COTE ST ANDRE

Plus en détail

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Les installations de stockage de déchets inertes ISDI 1 er et 2 décembre 2014 DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Références règlementaires : Directive

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

PARTIE A PRESENTATION DE LA DEMANDE D ENREGISTREMENT

PARTIE A PRESENTATION DE LA DEMANDE D ENREGISTREMENT PARTIE A PRESENTATION DE LA DEMANDE D ENREGISTREMENT Dossier réalisé avec le concours du Bureau VERITAS Pôle HSE&Energie Rhône Alpes Auvergne Service Maîtrise des risques HSE Juin 2015 SOMMAIRE PARTIE

Plus en détail

Mécanique Industrielle

Mécanique Industrielle Vous voulez démarrer une activité de mécanique industrielle. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

production certifiée prête à cuisiner Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue)

production certifiée prête à cuisiner Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue) production certifiée Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue) Plantes aromatiques Prêtes à Cuisiner avec certification alimentaire et

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580 ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Sommaire La réglementation ICPE La nomenclature ICPE Utiliser la nomenclature ICPE Les installations non classées ICPE soumises à déclaration

Plus en détail

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché.

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Les étapes de la commercialisation Les opérations d acheminement

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Directive SEVESO 3 23 avril 2015

Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr Où trouver l info 2 3 Retour

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société TOUPRET Il ressort de l inventaire des accidents technologiques et industriels

Plus en détail

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection)

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection) LOI DU 10 JUIN 1999 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Projet Anib@rosa. Faisabilité socio- économique. Filière de production d huile essentielle de bois de rose. Eléments de décision.

Projet Anib@rosa. Faisabilité socio- économique. Filière de production d huile essentielle de bois de rose. Eléments de décision. Projet Faisabilité socio- économique Filière de production d huile essentielle de bois de rose. Eléments de décision Patrick LANGBOUR 25 novembre 2014 Présentation 1. Le marché 2. Mise en place d une filière

Plus en détail

Le pétrole et ses transformations

Le pétrole et ses transformations Le pétrole et ses transformations 3 Objectifs Connaître les produits dérivés du pétrole. Connaître la chaîne de transformation : du puits de pétrole à la pompe à essence. Prendre conscience des nombreuses

Plus en détail

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Service des Risques Technologiques et Environnement Industriel Division Prévention des Impacts sur la Santé et

Plus en détail

Les Additifs Alimentaires

Les Additifs Alimentaires Effets sur la santé Les additifs alimentaires ne sont généralement pas nocifs pour la santé dans les conditions d'utilisation spécifiques autorisées. Cependant, un certain nombre de colorants et de conservateurs

Plus en détail

Demande d Enregistrement au titre de la rubrique 1510 de la nomenclature de ICPE

Demande d Enregistrement au titre de la rubrique 1510 de la nomenclature de ICPE Demande d Enregistrement au titre de la rubrique 1510 de la nomenclature de ICPE Juillet 2015 OBJET DE LA DEMANDE D ENREGISTREMENT : Monsieur Le préfet, En application de l article R. 512-46-1 du Code

Plus en détail

Le marché des plantes aromatiques

Le marché des plantes aromatiques Le marché des plantes aromatiques et médicinales m au Maroc Par Pr. Saadia ZRIRA Département des Sciences Alimentaires et Nutritionnelles, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, B.P. 6202, Rabat

Plus en détail

3. Point sur la réglementation ICPE :

3. Point sur la réglementation ICPE : 3. Point sur la réglementation ICPE : Quelques évolutions du cadre réglementaire ICPE pour les industries du bois Vincent QUINT Mail : vincent.quint@fcba.fr Tel : 01.40.19.48.25 FCBA Institut technologique

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement QU EST CE QU UNE UNE INSTALLATION CLASSÉE? Les ateliers, usines, dépôts, chantiers qui peuvent être source de pollution ou de risque pour

Plus en détail

INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS

INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE DEPARTEMENT DE L OISE COMMUNE DE NOGENT-SUR-OISE INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS Elaboration du montant des garanties financières Mai 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Management environnemental pour la fabrication des emballages en bois. Par Thomas VIOTTI Consultant Environnement-Risques-Management

Management environnemental pour la fabrication des emballages en bois. Par Thomas VIOTTI Consultant Environnement-Risques-Management Management environnemental pour la fabrication des emballages en bois Par Thomas VIOTTI Consultant Environnement-Risques-Management Management environnemental pour la fabrication des emballages en bois

Plus en détail

Définition de l'activité réglementée

Définition de l'activité réglementée ANNEXE LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES n 97-40 du 18 /01/1997, modifié et complété relatif aux critères de détermination et d'encadrement des activités et professions réglementées soumises à inscription

Plus en détail

Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire

Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire Base légale : Art. 12 Ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAlOUs) 1 Toute personne qui fabrique, transforme,

Plus en détail

AVIS AU LECTEUR. DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER Janvier 2014. AVIS AU LECTEUR Version 2

AVIS AU LECTEUR. DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER Janvier 2014. AVIS AU LECTEUR Version 2 AVIS AU LECTEUR 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 Pourquoi un résumé non technique? Afin de faciliter la prise de connaissance par le public des informations contenues dans le dossier, la

Plus en détail

Comment fabriquer un parfum

Comment fabriquer un parfum Comment fabriquer un parfum Le parfum, c est quelque chose de très personnel. Son odeur peut plaire ou déplaire, certaines odeurs trop fortes ou trop puissantes peuvent aussi écœurer, selon les personnes.

Plus en détail

REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE

REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2009 REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 22/04/09 1) Nomenclature

Plus en détail

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique La réforme des études d'impact et de l'enquête publique Sous-préfecture juillet 2012 DREAL Picardie DIRECTION REGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE PICARDIE Décret n 2011-2021

Plus en détail

Classement de l'installation selon la nomenclature des ICPE (Code de l'environnement, article R 511-9) de l activité d affichage 2340

Classement de l'installation selon la nomenclature des ICPE (Code de l'environnement, article R 511-9) de l activité d affichage 2340 1. PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ ET DE SON PROJET 1.1. Activité de la société RLD est une société spécialisée dans la location et l entretien de linge de professionnels et de collectivités (hôtellerie, restauration,...).

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION

FORMULAIRE DE DECLARATION FORMULAIRE DE DECLARATION AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT (I.C.P.E.) à établir en trois exemplaires et à retourner accompagné des plans à : Préfecture d'ille-et-vilaine

Plus en détail

RÅsumÅ non technique de l Åtude d impact

RÅsumÅ non technique de l Åtude d impact CTERPILLR France SS - Site d Echirolles - venue uguste Ferrier - 38130 Echirolles Dossier de demande d autorisation d exploiter d une installation classåe pour la protection de l environnement Projet d

Plus en détail

Classification des entreprises

Classification des entreprises Classification des entreprises Sommaire Typologie et statuts juridiques... 1 Classification par secteur économique (déterminé par leur activité principale)... 1 Classification par taille et impact économique...

Plus en détail

LES DECHETS La liste des déchets établit une nomenclature pour les déchets dangereux et non dangereux. Cette liste unique est définie dans l annexe II du décret n 2002-540 du 18 avril 2002. Les déchets

Plus en détail

Numéro - Installation ou activité

Numéro - Installation ou activité Diagnostic de classement «environnement» Secteur d activité : Assainissement, voirie et gestion des déchets Classe 3 : déclaration environnementale Classe 2 : demande de permis d environnement Classe 1

Plus en détail

Installations Classées pour la Protection de l'environnement. Arrêté d enregistrement N 545 du 12 août 2015

Installations Classées pour la Protection de l'environnement. Arrêté d enregistrement N 545 du 12 août 2015 PREFET DE LA CÔTE-D'OR Direction départementale de la protection des Populations Pôle Environnement et ICPE Affaire suivie par Eric LAMY Tél. : 03.80.59.67.11 Fax : 03.80.59.67.18. Courriel : eric.lamy@cote-dor.gouv.fr

Plus en détail

Cet appel à projets permanent prendra en considération les dossiers reçus entre le 1 er avril 2014 et le 31 décembre 2016.

Cet appel à projets permanent prendra en considération les dossiers reçus entre le 1 er avril 2014 et le 31 décembre 2016. COMPETITIVITE IAA - FEADER Appel à Projets Permanent 2015-2016 en faveur des entreprises agroalimentaires bretonnes qui transforment des matières premières agricoles Cet Appel à Projets définit les règles

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

Arrêté du NOR : La ministre de l écologie, du développement durable et de l'énergie,

Arrêté du NOR : La ministre de l écologie, du développement durable et de l'énergie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l'énergie Arrêté du modifiant l'arrêté du 7 février 2005 modifié fixant les règles techniques auxquelles doivent satisfaire

Plus en détail

Annexe 4. Activité économique et installations classées.

Annexe 4. Activité économique et installations classées. Annexe 4. Activité économique et installations classées. La nomenclature d'activités économique a été élaborée dans un cadre européen harmonisé, imposé par un Règlement (CEE) du Conseil (n 3037/90 du Conseil

Plus en détail

DOCUMENT DE SYNTHESE à l'usage des Mairies et Collectivités SUR LE BRÛLAGE DES DECHETS VERTS

DOCUMENT DE SYNTHESE à l'usage des Mairies et Collectivités SUR LE BRÛLAGE DES DECHETS VERTS PREFET DE L'ARDECHE Mars 2012 DOCUMENT DE SYNTHESE à l'usage des Mairies et Collectivités SUR LE BRÛLAGE DES DECHETS VERTS Principe général : le brûlage à l'air libre des déchets verts des particuliers

Plus en détail

A - OBJET DU DOCUMENT

A - OBJET DU DOCUMENT A OBJET DU DOSSIER Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION A - OBJET DU DOCUMENT Référence 039 01 12 00526 / REDIM ZAC de Montfray FAREINS

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION

NOTICE DE PRESENTATION - 1 - PROJET DE CENTRE DE RECYCLAGE SECTEUR MERMOZ A EYSINES NOTICE DE PRESENTATION CONTEXTE DE LA DEMANDE La Communauté Urbaine de Bordeaux est compétente en matière de gestion des déchets en ce qui concerne

Plus en détail

NOTE 13/06/2007 N INERIS-DRA-07-85207-08712A. Complément d information pour le MEDAD sur le classement du vin

NOTE 13/06/2007 N INERIS-DRA-07-85207-08712A. Complément d information pour le MEDAD sur le classement du vin NOTE 13/06/2007 N INERIS-DRA-07-85207-08712A Complément d information pour le MEDAD sur le classement du vin Complément d information pour le MEDAD sur le classement du vin MEDAD DRA-INVE Client : MEDAD

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Secteur Viticole et Distillerie

Secteur Viticole et Distillerie Information generale Notre entreprise se consacre à la conception et construction d équipements de procédé de production et de tout type de dépôts d acier inoxydable, pouvant être de procédé de production

Plus en détail

N CAMAC Commune : District : Adresse : N parcelle (s) : Secteur (s) de protection des eaux : [_] A [_] B [_] C [_] S

N CAMAC Commune : District : Adresse : N parcelle (s) : Secteur (s) de protection des eaux : [_] A [_] B [_] C [_] S 1 EAUX RESIDUAIRES, MATIERES DANGEREUSES, DECHETS SPECIAUX 64 Industrie, artisanat et commerce Service responsable (eaux résiduaires, déchets spéciaux) Nombre d'exemplaires : 3 Département de la sécurité

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France

F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France Logiciel d aide à l évaluation du risque chimique F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France Introduction

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 DOSSIER DE Le Pôle d Ingénierie Chimique La construction du Pôle d Ingénierie Chimique (PIC) de l Ecole Nationale Supérieure de Chimie de

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Mais que deviennent nos bennes de déchets?

Mais que deviennent nos bennes de déchets? Mais que deviennent nos bennes de déchets? Aujourd'hui, rien qu'en France, chaque habitant génère plus d'un kilo de déchets par jour, soit environ 420 kg par an. Deux fois plus qu'en 1960. Pour enrayer

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain Table des matières Introduction...2 Le réseau d'échange de chaleur basse température...3 Concept...3 Fourniture de chaud et

Plus en détail

[ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser. Faciliter et réorienter

[ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser. Faciliter et réorienter [ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser Faciliter et réorienter Regrouper et prétraiter Optimiser et traiter www.ortec.fr Services

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Projet ECO-EX : Plateforme mutualisée d éco-extraction

Projet ECO-EX : Plateforme mutualisée d éco-extraction Projet ECO-EX : Plateforme mutualisée d éco-extraction «Une vitrine de l excellence réunionnaise dans l océan indien pour la valorisaton équitable des bioressources dans les pays tropicaux» Pôle Qualitropic

Plus en détail

Le Mistral Dossier de demande d'autorisation d'exploiter. ZAC du Plan 641 avenue du Cou noise 84320 Entraiques sur la Sorque._.

Le Mistral Dossier de demande d'autorisation d'exploiter. ZAC du Plan 641 avenue du Cou noise 84320 Entraiques sur la Sorque._. 11 GENERALITES 1.1 IDENTITE DU DEMANDEUR _. Forme juridique: Société Anonyme Coopérative à personnel & à capital variable.- Le Mistral Siège social: - N SIRET: 706 020 401 00016 -- ZAC du Plan 641 avenue

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid.

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid. Bien qu ayant un intérêt évident en matière de maîtrise de la chaîne du froid, certains fluides frigorigènes (CFC, HCFC, HFC) couramment utilisés dans les métiers de l alimentation ont par ailleurs un

Plus en détail

GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE

GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE Section III GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE Chapitre 15 Graisses et huiles animales ou végétales;

Plus en détail

La réglementation. Généralités. Les déchets de bois sont classés en deux catégories soit :

La réglementation. Généralités. Les déchets de bois sont classés en deux catégories soit : La réglementation > Généralités Plate-forme de stockage bois de St-James, en cours de construction L a mise en place de chaudières à bois répond bien aux enjeux du principe général du Code de l Environnement

Plus en détail

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES 1 introduction 2 la notion de complexe cuisine 3 le principe de la marche en avant 4 les différentes zones de travail Etude de cas de synthèse 1. introduction

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 22/02/2010

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 22/02/2010 AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 Permis unique pour l implantation et l exploitation d un centre européen de logistique et de stockage de produits dangereux et non dangereux à SENEFFE 1. DONNEES DE BASE Demande

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION. Rubrique 2345 «Nettoyage à sec»

FORMULAIRE DE DÉCLARATION. Rubrique 2345 «Nettoyage à sec» DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE LA GUADELOUPE Service Risques, Énergie, Déchets Pôle Risques Technologiques (ICPE) FORMULAIRE DE DÉCLARATION AU TITRE DES INSTALLATIONS

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED AG/DOC/7/JPN/2 Z^lll^L^ DOCUMENTATION CONCERNANT L'AGRICULTURE CATALOGUE DES MESURES NON TARIFAIRES Nonnes de commercialisation et règles

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33 PAE 1/15 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 33 Ateliers et garages de réparation

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE SOMMAIRE 1. > Objectifs du projet... 3 2. > Produits attendus... 5 2.1. Spécifications fonctionnelles... 5 2.1.1. > Fonctionnalités

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE DISTRIBUTION INTERNE

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE DISTRIBUTION INTERNE CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE DISTRIBUTION INTERNE CONTEXTE GÉNÉRAL Le commerce intérieur constitue une composante essentielle de l économie du Royaume.

Plus en détail

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Article L225-102-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n 2010-788 du 12 juillet

Plus en détail

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Réglementation ICPE Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation applicable En France, 500 000 établissements relèvent actuellement de la législation

Plus en détail

Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques

Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques Emeric BENETEAUD professeur de technologie au collège Les Champs Philippe de la Garenne Colombes (92) Christophe PERDOUX professeur de

Plus en détail