industrielle Institut national de la propriété Protections des innovations de logiciels Stéphanie LEPARMENTIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "industrielle Institut national de la propriété Protections des innovations de logiciels Stéphanie LEPARMENTIER"

Transcription

1 Institut national de la propriété Protections des innovations de logiciels Stéphanie LEPARMENTIER INPI, Département des Brevets, service Electronique Appliquée - Informatique industrielle

2 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Droit d auteur 3. Droit des brevets Protection des logiciels par le droit des brevets Perspectives européennes Un cas US > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 2

3 TEXTES LEGISLATIFS PROPRIETE INTELLECTUELLE CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (CPI) Loi du 1/7/92 PROPRIETE LITTERAIRE ET ARTISTIQUE CPI L 1 à 3 + R 1 à 3 PROPRIETE INDUSTRIELLE CPI L 4 à 7 + R 4 à 7 DROIT D'AUTEUR ET DROITS VOISINS DROITS DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE Oeuvres littéraires Logiciel Brevets d'invention Marques Oeuvres artistiques Réalisations audiovisuelles Dessins et modèles Semi-conducteurs Obtentions végétales > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 3

4 DEFINITION JURIDIQUE Pas de définition précise dans le CPI de la notion de logiciel Arrêté du 22/12/1981 relatif à l enrichissement du vocabulaire informatique «ensemble de programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d un ensemble de traitement de données» Une définition courante : ensemble de programmes destinés à effectuer un traitement particulier sur un ordinateur La proposition de Directive Communautaire (COD/2002/0047) parlait d invention mise en œuvre par ordinateur (désigne toute invention dont l'exécution implique l'utilisation d'un ordinateur, d'un réseau informatique ou d'autre appareil programmable, l'invention présentant une ou plusieurs caractéristiques qui sont réalisées totalement ou en partie par un ou plusieurs programmes d'ordinateurs») > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 4

5 DOUBLE PROTECTION droit d auteur + droit des brevets Le droit d auteur assure une protection sur une forme d expression du logiciel. C est donc une protection sur la forme. Le brevet assure une protection sur les fonctionnalités techniques du logiciel dans le cadre d un processus technique déterminé et revendiqué. C'est donc une protection sur le fond. Les deux protections sont donc complémentaires, et selon le logiciel et la stratégie commerciale, on pourra judicieusement adjoindre à la protection par le droit d auteur, acquise dès la création sans formalité, celle générée par le dépôt d une demande de brevet correspondante. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 5

6 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Droit d auteur 3. Droit des brevets Protection des logiciels par le droit des brevets Perspectives européennes Un cas US > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 6

7 LE DROIT D AUTEUR Le critère de protection repose sur l originalité de la création Une œuvre de l esprit est protégeable sans formalité mais il faut se ménager des preuves de dates certaines de création La forme du logiciel est protégée Le droit d auteur ne protège pas de la contrefaçon «intelligente» > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 7

8 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Droit d auteur 3. Droit des brevets Protection des logiciels par le droit des brevets Perspectives européennes Un cas US > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 8

9 LA LEGISLATION Un brevet : Droit exclusif d'exploiter sur le territoire d'un état pendant une durée limitée (à 20 ans) moyennant le paiement de redevances annuelles en contrepartie d'une diffusion légale (18 mois après le dépôt) > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 9

10 brevet Liberté d exploitation OUI NON OUI Monopole Domaine publique NON Perfectionnement Contrefaçon > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 10

11 LA LEGISLATION Pour être brevetable, une invention doit satisfaire aux critères suivants : la nouveauté: si l invention n est pas comprise dans l état de la technique (L CPI), l activité inventive: si, pour un homme du métier, elle ne découle d une manière évidente de l état de la technique. (L CPI) l application industrielle: si l objet de l invention peut être fabriqué ou utilisé dans tout genre d industrie (L CPI) > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 11

12 LA LEGISLATION L article L CPI dispose dans son alinéa 2: ne sont pas considérées comme des inventions brevetables: les découvertes ainsi que les théories scientifiques et les méthodes mathématiques; les créations esthétiques; les plans, principes et méthodes dans l exercice d activités intellectuelles ou dans le domaine des activités économiques, ainsi que les programmes d ordinateur... les présentations d informations L alinéa 3 du même article pondère cette exclusion: à l élément (le programme) considéré «en tant que tel» > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 12

13 INVENTION? Une invention doit: se rapporter à un domaine technique, résoudre un problème technique et être définie par des revendications de caractéristiques techniques > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 13

14 INVENTION? L INPI doit évaluer le caractère technique sans avoir connaissance de l état de la technique Pour évaluer le caractère technique, il se réfère à la pratique de l OEB, notamment les décisions des Chambres de recours techniques la jurisprudence des tribunaux français > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 14

15 JURISPRUDENCE 1981 Schlumberger (Cour d Appel de Paris) «Un procédé ne peut être privé de brevetabilité par le seul motif qu une ou plusieurs de ses étapes sont réalisées par un ordinateur commandé par un programme» Si le logiciel est intégré dans un processus industriel et/ou s il constitue une étape dans le fonctionnement d un système industriel brevetable, il concourt à l invention, et, à ce titre, fait partie intégrante du brevet. - procédé technique accordé Schlumberger c/ DG de l INPI-CA, Paris 15 juin 1981, PIBD III 175 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 15

16 JURISPRUDENCE 1986 VICOM (Chambre de Recours Technique de l OEB) «le procédé ne doit pas être exclu de la brevetabilité au motif que l idée qui le sous-tend repose sur une méthode mathématique ou algorithmique» - procédé technique accordé «une revendication d un calculateur agencé pour fonctionner selon un programme spécifié pour la commande ou l exécution d un procédé technique ne peut être considérée comme concernant un programme en tant que tel» - dispositif technique accordé Chambre de Recours Technique 351, 15/07/ T208/84, JCP. Edition Economique 1987, p219. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 16

17 INVENTION? Exemples de brevets délivrés: traitement du signal de la parole FR imagerie médicale FR cryptographie FR sécurisation d un procédé de paiement FR > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 17

18 FR Procédé de traitement de la parole en présence de bruits acoustiques: procédé de soustraction spectrale non linéaire Procédé de traitement de signal de parole, caractérisé en ce qu on applique à la transformée de chaque trame du signal échantillonné, numérisé et formaté en trames de longueur déterminée à un traitement de la forme: Y[w] = X[w] - opt[α(w)] B[w] appliqué à la transformée de chaque trame dans le domaine fréquentiel, où: - X[w] est l estimation de l amplitude de la parole affectée du bruit - B[w] est une estimation de l amplitude du bruit, obtenue à partir d une observation du bruit, pendant des périodes de silence de la parole. B[w] estime à l aide d un estimateur ayant une constante de temps suffisante; -α(w) est un facteur de surestimation du bruit, calculé sur un nombre prédéterminé de trames de bruit en amont de la trame traitée; - opt[α(w)] constitue une pondération du terme soustractif qui est fonction du rapport signal à bruit dans une bande de fréquence particulière, cette pondération étant bornée. Ici, la protection ne porte pas sur la méthode mathématique utilisée, mais sur le procédé de traitement du signal de la parole l utilisant > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 18

19 LES PRODUITS PROGRAMMES Jurisprudence IBM T1173/97 et T935/97 notion d effet technique supplémentaire OEB Chambre de Recours Technique 351, 01/07/ T1173/97 OEB Chambre de Recours Technique 351, 04/02/ T935/97 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 19

20 LES PRODUITS PROGRAMMES Nouvelles catégories de revendications déposées par IBM Les procédés : suite d étapes (fonctionnalités techniques) Les dispositifs : > système d ordinateur > produit programme : nouveau type de revendication introduit par IBM > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 20

21 LES PRODUITS PROGRAMMES Revendications : T935/97 1) un procédé dans un système de traitement de données comportant un système d affichage et un système de traitement, comportant les étapes : - affichage d information dans une première fenêtre utilisant un logiciel d affichage, - détection d une seconde fenêtre qui obstrue une partie d informations de la première fenêtre - avertissement du logiciel concernant la détection, et - affichage dans la première fenêtre de la partie d informations obstruée, incluant le déplacement de la partie obstruée dans un emplacement de la première fenêtre non obstrué par la seconde fenêtre, en utilisant ledit logiciel ACCEPTEE 2) «un produit programme d ordinateur chargeable directement dans la mémoire interne d un ordinateur, comprenant des portions de code de logiciel pour l exécution des étapes du procédé selon la revendication 1, lorsque ledit programme est exécuté sur un ordinateur» revendication REJETEE par la division d examen... > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 21

22 LES PRODUITS PROGRAMMES Conclusion de la Chambre de Recours Technique Un produit programme d ordinateur n est pas exclu de la brevetabilité si sa mise en œuvre sur un ordinateur produit un effet technique supplémentaire allant au delà des interactions physiques normales entre le programme (le logiciel) et l ordinateur (le matériel) sur lequel il est exécuté Ainsi, un produit programme d ordinateur n est pas exclu dans toutes les circonstances: Effet technique, résolution d un problème technique nécessaire Conditions de forme (rédaction de la revendication) > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 22

23 DROIT DES BREVETS Ce qui est protégeable par le droit des brevets le procédé technique le dispositif technique mettant en œuvre le procédé technique le produit programme permettant la mise en œuvre du procédé technique sous réserve des conditions de brevetabilité Ce sont les fonctions du logiciel mises en œuvre qui seront protégées, mais uniquement dans la résolution du problème technique posé. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 23

24 EP Procédé de modélisation de données référentielles d'un système d'information, caractérisé en ce qu'il repose sur une modélisation UML des données référentielles du système d'information répertoriées dans des gisements de données d'applications du système d'information, toute donnée référentielle du système d'information étant définie par un concept spécialisé héritant de caractéristiques d'un concept générique, ledit procédé comprenant les étapes suivantes consistant à : - Regrouper lesdits concepts en catégories selon des critères logiques ; - construire un diagramme de catégories où lesdites catégories sont regroupées selon un typage prédéfini des catégories, lesdites catégories étant liées entreelles par des relations de dépendance UML matérialisées chacune par une ou plusieurs données référentielles ; - mettre en cohérence les regroupements de concepts génériques dans une même catégorie avec les gisements de données d'applications du système d'information en appliquant le principe suivant lequel les données référentielles définies par les concepts spécialisés héritant de concepts génériques d'une même catégorie et possédant une spécialisation identique appartiennent obligatoirement au gisement de données d'une unique application ; - définir un sens pour les relations de dépendance UML liant lesdites catégories entre-elles, ledit sens des relations de dépendance UML dépendant d'une part, du typage des catégories et, d'autre part, du gisement de la donnée référentielle contenant la relation. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 24

25 Suite EP Procédé de localisation de gisements de données référentielles d'un système d'information, caractérisé en ce qu'il comprend une étape de mise en oeuvre d'une modélisation des données référentielles du système d'information selon l'une quelconque des revendications précédentes et en ce qu'il comprend les étapes suivantes consistant à : -effectuer un parcours ordonné du diagramme des catégories, et - localiser, pour chacune des catégorie, le gisement des données référentielles associé à ladite catégorie. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 25

26 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 26

27 Peut-on breveter une méthode économique? Définition et état actuel Loi, jurisprudence et exemples > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 27

28 QU EST-CE QU UNE «BUSINESS METHOD»? En français «méthode commerciale», ou «méthode d affaire», ou «méthode économique» Définition «méthodes utilisées par les entreprises dans les contacts directs entre elles et leur clients, ou méthodes qui permettent à une entreprise de fonctionner tant en interne que dans les rapports avec ses fournisseurs ou avec les différentes administrations» > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 28

29 LOIS FRANCAISE ET EUROPEENNE Invention ne sont pas considérées comme des inventions les plans, principes et méthodes dans l'exercice d'activités intellectuelles ou dans le domaine d'activités économiques EN TANT QUE TEL Activité inventive une invention est considérée comme impliquant une activité inventive si, pour un homme du métier, elle ne découle pas de façon évidente de l état de la technique > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 29

30 APPLICATION AUX «BUSINESS METHODS» Le fait d automatiser un procédé, en utilisant des moyens techniques, dans un but non technique et/ou pour traiter des informations non techniques ne confère pas nécessairement un caractère technique au procédé. Pension Benefit Systems T931/95 OEB Chambre de Recours Technique 351, 08/09/ T931/95 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 30

31 APPLICATION AUX «BUSINESS METHODS» Approche utilisée pour «un procédé de commande électronique de produits auprès d un centre de vente» FR qui a été confirmée par la Cour d Appel de Paris le 10 janvier 2003 Arrêt CA Paris. SA Sagem / M. Le Directeur de l'inpi > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 31

32 APPLICATION AUX «BUSINESS METHODS» A la différence de Pension Benefit Systems dispositif pouvant être rejeté pour défaut d invention. but: éviter les artifices de rédaction pour échapper aux exclusions de la brevetabilité. Approche confirmée à plusieurs reprises : Arrêt CA Rennes. M. Antonietti/M. Le Directeur de l INPI FR Arrêt CA Paris. S.A. Cabinet Malemont, SARL Ordipat/M. Le Directeur de l INPI FR Arrêt CA Paris. S.A. Cotranex/M. Le Directeur de l INPI FR > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 32

33 FR Procédé pour préparer une demande d enregistrement de marque Procédé pour préparer une demande d enregistrement de marque, au moyen d un ordinateur distant par un réseau informatique de type Internet caractérisé en ce qu il comprend les étapes suivantes, réalisées sur l ordinateur local : i) saisie de la marque, ii) sélection des produits ou services auxquels s applique la marque iii) validation de la saisie et de la sélection, iv) envoi de la saisie et de la sélection validées à l ordinateur distant intermédiaire d un réseau informatique, lesdites étapes étant effectuées dans l ordre indiqué > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 33

34 FR Procédé pour préparer une demande d enregistrement de marque Système pour la mise en œuvre du procédé remarquable en ce qu il comprend - un ordinateur local et un ordinateur distant (...) reliés par un réseau informatique de type Internet, - un fichier (...), ce fichier étant implanté sur l un au moins des ordinateurs local et distant, - un second ordinateur distant relié au premier ordinateur distant par messagerie électronique, - un scanner relié à l ordinateur local > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 34

35 L OEB aujourd hui T641/00 «Comvik» Activité inventive Approche Problème / Solution pour évaluer l activité inventive Une revendication peut contenir des caractéristiques techniques et non techniques mais l exigence d activité inventive doit être appréciée en tenant compte des seules caractéristiques qui contribuent au caractère technique. Homme du métier = Expert Technique OEB Chambre de Recours Technique 351, 26/09/ T0641/00 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 35

36 L OEB aujourd hui T258/03 «Hitachi» notion d invention Attention Décision T388/04 du 22 mars 2006 Publiée au JO de l OEB janvier 2007 «Une méthode faisant intervenir des moyens techniques constitue une invention au sens de l article 52(1) CBE» «des étapes d une méthode consistant à modifier un modèle d activité économique et visant à contourner un problème technique plutôt qu à le résoudre par des moyens techniques ne peuvent contribuer au caractère technique de l objet revendiqué» La méthode d enchères exécutée sur Internet a été jugée non brevetable au motif qu elle n apportait pas de contribution technique à l état de la technique, dans la mesure où les règles améliorées de l enchère étaient mises en œuvre de manière ordinaire au moyen d un ordinateur et d un réseau (Brochure OEB: «Brevets et inventions mises en œuvre par ordinateur, droit et pratique à l Office européen des brevets» OEB Chambre de Recours Technique 351, 21/04/ T0258/03 > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 36

37 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Droit d auteur 3. Droit des brevets Protection des logiciels par le droit des brevets Perspectives européennes Un cas US > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 37

38 LES PERSPECTIVES EUROPEENNES OEB Interprétation évolutive Art 52 pas modifié CBE 1973 Commission Européenne 19/ Mars 2001 Août février 2002 Proposition de directive communautaire Nov 2000 Révision CBE 18 mai 2004 avis du Conseil 06/97 Livret vert 2 mois Consultation Avis des états Synthèse 24 septembre ière lecture du PE 6 juillet ième lecture du PE Rejet du projet de directive > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 38

39 La proposition de Directive communautaire Elle avait pour objectif de : CLARIFIER LA SITUATION JURIDIQUE ACTUELLE POUR LES NON SPECIALISTES HARMONISER LES JURISPRUDENCES NATIONALES CIRCONSCRIRE LE CHAMP DE LA BREVETABILITE : > notion de contribution technique > refus de la brevetabilité des méthodes économiques PERMETTRE DE POURSUIVRE EFFICACEMENT LA CONTREFACON > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 39

40 la Directive aujourd hui? processus de co-décision du Parlement européen (PE) et du Conseil le PE a proposé de restreindre considérablement le champ de la brevetabilité (vote en 1ière lecture, septembre 2003) le Conseil est parvenu à confirmer la «position commune» du 18 mai 2004 qui validait la pratique et la jurisprudence actuelles le 7 mars 2005 Le PE a rejeté en bloc en deuxième lecture le projet de directive le 6 juillet 2005 en l absence de Directive, la pratique et la jurisprudence de l OEB continuent de prévaloir > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 40

41 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Droit d auteur 3. Droit des brevets Protection des logiciels par le droit des brevets Perspectives européennes Un cas US > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 41

42 Exemple de brevet US US IBM 11/12/2001 Système et procédé pour gérer les files d attente devant les toilettes par exemple dans un avion Le logiciel vise à éviter qu'une file de passagers se forme devant la porte des toilettes car ces attroupements peuvent bloquer la circulation dans un avion, voire le déstabiliser, IBM propose plutôt aux passagers de réserver leur place, de recevoir une estimation du temps d'attente, et d attendre à leur place leur tour. IBM a décidé d abandonner le brevet, alors qu'une pétition le contestant avait amené l'administration à le ré-examiner. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 42

43 US System and method for providing reservations for restroom use 1. A method of providing reservations for restroom use, comprising: receiving a reservation request from a user; and notifying the user when the restroom is available for his or her use 17. An apparatus for providing reservations for restroom use, comprising: a programmed computer, further comprising: a memory having at least one region for storing executable programmable code; and a processor for executing the program code stored in the memory, wherein the program code, further comprising: code to receive a reservation request from a user; and code to notify the user when the restroom is available for his or her use. 2. A method of providing reservations for restroom use, comprising: submitting a reservation request from a user; and receiving notification the user when the restroom becomes available for use > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 43

44 Droit d auteur / Droit des brevets Par le droit d auteur Tous les logiciels : y compris le matériel de conception préparatoire Protection de la forme d expression spécifique du programme Originalité : Apport intellectuel, Effort personnalisé Preuve de la date de création Par brevet d invention Les logiciels sous certaines conditions Protection des fonctionnalités techniques de l invention Nouveauté, activité inventive, application industrielle + caractère technique Dépôt d une demande de brevet à l INPI Pas de publication 70 ans après le décès de l auteur décompilation interdite sauf conditions particulières Publication : dépôt + 18 mois 20 ans maximum - Annuités expérimentation autorisée à des fins de recherche, dans un cadre privé > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 44

45 Le pré-diagnostic Le pré-diagnostic de propriété industrielle permet d opérer, à partir d un état des lieux, une évaluation des enjeux de la propriété industrielle dans l entreprise Service gratuit Pour qui? Les TPE et PME innovantes ayant peu ou pas recours à la propriété industrielle, et notamment au dépôt de brevets Par qui? Un Expert de l INPI, un spécialiste en propriété industrielle ou un consultant proposé par l INPI Où s adresser? INPI : M. Jean-Pierre CARDON, Tel : > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 45

46 Une aide : PTR - 1er brevet La Prestation Technologique Réseau 1er brevet (PTR - 1er brevet) aide l'entreprise dans la mise en œuvre d une première protection en France par le brevet. Pour qui? Les TPE et PME n'ayant jamais déposé de brevet. Par qui? La prestation est réalisée par un conseil en propriété industrielle. > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 46

47 Une aide : PTR - 1er brevet (suite) Combien ça coûte? L'aide, plafonnée à euros HT, représente 75 % du coût de dépôt du brevet. Elle est versée directement au prestataire. Exemple : si la prestation est évaluée à euros HT, l'aide s'élèvera à euros HT Exemple : si la prestation est évaluée à euros HT, l'aide s'élèvera à euros HT Qui finance? La prestation est financée par OSEO Où s adresser? INPI, RDT (Réseau de développement technologique, > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 47

48 LIENS INTERNET Offices des brevets INPI: OEB: USPTO: JPO: Recherche brevets Plutarque (INPI): (OEB): Site USPTO brevets US: Recherche marques Icimarques: Plutarque (INPI): Recherche dessins ou modèles Plutarque (INPI): > Protections des logiciels et des systèmes d'information INPI le 02/04/2007 page 48

MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION. Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1

MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION. Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1 MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1 MODULE 1ER NIVEAU : BREVETS D INVENTION INTRODUCTION LES BREVETS D INVENTION EN FRANCE Brevetabilité

Plus en détail

Les droits de propriété industrielle

Les droits de propriété industrielle Les droits de propriété industrielle Nathalie Wuylens Directrice des affaires juridiques SATT idfinnov nws@idfinnov.com 2015 - idfinnov Rappel : Propriété intellectuelle Propriété industrielle Droit des

Plus en détail

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets.

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Les brevets Brevets Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Deux fonctions : Se protéger d une exploitation abusive du produit au plan commercial

Plus en détail

Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs?

Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs? MACQUET & ASSOCIES Sophia-Antipolis Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs? Christophe Macquet Conseil en Propriété Industrielle European Patent Attorney Code Week - Octobre 2014 Différents

Plus en détail

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS».

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS». 1 LA BREVETABILITÉ DES «BUSINESS METHODS» INTRODUCTION: a) La question qui sera traitée dans le cadre de mon exposé c est le problème de la protection en Europe, c est-à-dire dans les pays du brevet européen

Plus en détail

Introduction au droit de la propriété intellectuelle

Introduction au droit de la propriété intellectuelle SEMINAIRE ECONOMIE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ECOLE DES MINES DE PARIS Introduction au droit de la propriété intellectuelle Emmanuel Gougé Avocat (Cour d Appel de Paris) Solicitor (England & Wales)

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.)

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) PROJET DE LOI adopté le 15 mai 1992 N 130 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) Le Sénat

Plus en détail

Protéger ses inventions par brevet

Protéger ses inventions par brevet Protéger ses inventions par brevet 1 - Que peut-on protéger par brevet? L objet de la protection Les conditions de brevetabilité Les exclusions à la brevetabilité 2 - Comment protéger votre invention?

Plus en détail

La protection des logiciels et des programmes d ordinateur : entre droit d auteur et brevet. Me Mathieu MARTIN. www.bismuth.fr

La protection des logiciels et des programmes d ordinateur : entre droit d auteur et brevet. Me Mathieu MARTIN. www.bismuth.fr La protection des logiciels et des programmes d ordinateur : entre droit d auteur et brevet Me Mathieu MARTIN www.bismuth.fr 1 Introduction Logiciel ou programme d ordinateur? Une terminologie variable

Plus en détail

Guide de la Propriété Intellectuelle

Guide de la Propriété Intellectuelle Guide de la Propriété Intellectuelle 19/11/2015 Souad BOUSSAID Responsable de Transfert de Technologie Agence Nationale de Promotion de la Recherche Scientifique Guide de la Propriété Intellectuelle Projet

Plus en détail

La protection par le brevet

La protection par le brevet GUIDE DU BREVET La protection par le brevet SATT Conectus Alsace Parc d Innovation - 650 Bd Gonthier d Andernach - 67400 Ilkirch Tel. : (+ 33) 3 68 41 12 60 - www.satt.conectus.fr Préface GUIDE DU BREVET

Plus en détail

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE *

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * 511 CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * LIVRE VI PROTECTION DES INVENTIONS ET DES CONNAISSANCES TECHNIQUES TITRE 1ER BREVETS D INVENTION Section 1. Généralités Article L611-1 (Loi núm. 96-1106 du 18

Plus en détail

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels.

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. SEMINAIRE ECONOMIE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ECOLE DES MINES DE PARIS Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. Emmanuel Gougé Avocat (Cour d Appel de Paris) Solicitor (England

Plus en détail

Le droit des logiciels

Le droit des logiciels Le droit des logiciels Valérie HOSPITAL CNRS/DAJ Les Rencontres CNRS de l Innovation «Collaboration public - privé pour la valorisation de logiciels» - 15 juin 2011 LE DROIT LIE AUX LOGICIELS Protection

Plus en détail

Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME

Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME Villeurbanne, 11 janvier 2011 LOGICIELS : aspects juridiques et valorisation au CNRS Pascaline Toutois, Service

Plus en détail

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ?

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? CHAPITRE 4 : Les droits de propriété industrielle, instruments juridiques de la concurrence. Après avoir défini la

Plus en détail

Droit des brevets et protection des logiciels

Droit des brevets et protection des logiciels Droit des brevets et protection des logiciels Dr. rer. nat. Dipl. phys. Mandataire agréé auprès de l OEB Conseil en propriété intellectuelle suisse (VSP) - Petit Déjeuner des PME et des Start-up au Salon

Plus en détail

sommaire L enveloppe Soleau Votre enveloppe Soleau : quelle vie après le dépôt? Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau

sommaire L enveloppe Soleau Votre enveloppe Soleau : quelle vie après le dépôt? Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau L enveloppe Soleau REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau titre chapitre L enveloppe Soleau Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau sommaire Pourquoi

Plus en détail

COUR D APPEL DE PARIS. Numéro d inscription au répertoire général : 09/12459

COUR D APPEL DE PARIS. Numéro d inscription au répertoire général : 09/12459 Grosses délivrées aux parties le : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 1 ARRÊT DU 14 AVRIL 2010 (n, 04 pages) Numéro d inscription au répertoire général

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Le Code de la propriété intellectuelle doit prochainement être modifié par un décret dont la publication et l entrée

Plus en détail

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle!

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Partageons des bonnes pratiques 1 l L innovation, la créativité, le savoir-faire sont les moteurs et la richesse de toute entité économique

Plus en détail

Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015

Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015 Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015 Une transition évidente Cette présentation doit énormément à Claude Vial, Conservateur honoraire, retraitée de la BUS, qui

Plus en détail

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Plan Introduction générale Chapitre I Droit chinois des brevets Chpitre II Droit chinois des

Plus en détail

Droit et Internet : comment allier numérique et dispositions juridiques? Intervenant Maître BAUDOUIN: Avocat Associé TEN France

Droit et Internet : comment allier numérique et dispositions juridiques? Intervenant Maître BAUDOUIN: Avocat Associé TEN France Droit et Internet : comment allier numérique et dispositions juridiques? Intervenant Maître BAUDOUIN: Avocat Associé TEN France CCI des Deux-Sèvres 1 er et 3 décembre 2015 I- Le droit de propriété intellectuelle

Plus en détail

Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels

Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels 1 Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels Introduction: historique: L1957 - L1985 (25 ans)- L1994 (50 ans et décompilation) - L1998 (70 ans) Ne concerne pas les bases de données

Plus en détail

industrielle Véronique Spannagel Déléguée Régionale INPI Lorraine

industrielle Véronique Spannagel Déléguée Régionale INPI Lorraine Institut national de la propriété Eléments essentiels de la lutte contre la contrefaçon : les droits de Propriété Intellectuelle industrielle Véronique Spannagel Déléguée Régionale INPI Lorraine Institut

Plus en détail

Propriété intellectuelle démarches de protection

Propriété intellectuelle démarches de protection Propriété intellectuelle démarches de protection Stéphane TALIANA / Caroline CHAUBARD CCI LANGUEDOC-ROUSSILLON s.taliana@languedoc-roussillon.cci.fr Tél. : 04 67 13 68 39 Vanessa RIBERTY Déléguée territoriale

Plus en détail

LA PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE

LA PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE LA PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE D UN BREVET EN TUNISIE Saïda BEN ACHOUR BEN MAHMOUD Chef du service des Brevets d invention Département Propriété Industrielle BuTT - Université de Monastir - 19 Novembre 2015

Plus en détail

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Préambule Ce document est réalisé dans le cadre du PRAI (Programme régional d actions innovatrices)

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE

FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE Yaoundé, du 05 au 09 décembre 2011 Aspects généraux de la Propriété intellectuelle

Plus en détail

Propriété intellectuelle en informatique

Propriété intellectuelle en informatique 47 Chapitre 4 Propriété intellectuelle en informatique 1. Introduction Propriété intellectuelle en informatique Nous avons été amenés précédemment à examiner les principes relatifs à la propriété intellectuelle.

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE TITRE DE LA PRÉSENTATION 1 INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Soizic LEFEUVRE/Karim TADRIST NOVEMBRE 2015 LE DROIT D AUTEUR UNE IDEE QUI VIENT DE LOIN 2 LES ORIGINES DU DROIT D AUTEUR Genèse Historique

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité?

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Aliénor DAGORY Service Innovation CCI LR 04 67 13 68 00 arist@languedoc-roussillon.cci.fr Michael TOUCHE INPI Délégation régionale Languedoc-Roussillon

Plus en détail

CNP Assurances. Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006

CNP Assurances. Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006 CNP Assurances Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006 Code des Marchés publics du 1 er août 2006 Depuis août 2006, les collectivités territoriales et leurs établissements publics

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés 55 A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés L applicabilité

Plus en détail

Protection de la PI: acteurs, outils

Protection de la PI: acteurs, outils Protection de la PI: acteurs, outils UNITEC IP Course, Genève, le 27 mai 2010 Philippe Grosfillier ANDRE ROLAND S.A. 1 Objectifs Aperçu des acteurs Aperçu des stratégies à mettre en oeuvre Structure d

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation 1. Rappel Recommandations pour la passation de marché de fournitures de fruits et légumes frais (en l état, préparés, tranchés, parés), 4 ème gamme

Plus en détail

LA PROTECTION DES LOGICIELS

LA PROTECTION DES LOGICIELS LA PROTECTION DES LOGICIELS Un homme averti en vaut deux : information sur le droit et la protection des logiciels. L article L. 112 2 13 du Code de la Propriété Intellectuelle dispose que «sont considérés

Plus en détail

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle?

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle? L Office Benelux de la Propriété intellectuelle est l instance officielle pour l enregistrement des marques, dessins ou modèles dans le Benelux. A ce jour, plus de 16.000 dessins ou modèles y sont enregistrés.

Plus en détail

MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES

MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES PRINCIPES JURIDIQUES NATHALIE MORCRETTE, INRA UCPI SOMMAIRE Modèles, quelle protection? Rappel des principes de protection des logiciels Focus sur les logiciels libres

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

ARTICLES DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, INSERES ET/OU MODIFIES

ARTICLES DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, INSERES ET/OU MODIFIES ARTICLES DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, INSERES ET/OU MODIFIES PAR LES LOIS 2004-800 DU 06 AOUT 2004 ET 2004-1338 DU 08 DECEMBRE 2004 Article L. 611-10 (modifié par la loi n 2004-1338 du 08 décembre

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON FICHE PEDAGOGIQUE UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication Code EPS : 713005U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) ACTIVITE : Notions de droit appliqué au domaine

Plus en détail

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet Ordonnance n 2005-1516 du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives. Chapitre Ier : Définitions. Projet

Plus en détail

DROIT INTELLECTUEL DE L'INFORMATIQUE

DROIT INTELLECTUEL DE L'INFORMATIQUE Université Panthéon-Assas (Paris II) Année 2012 Master 2 propriété industrielle DROIT INTELLECTUEL DE L'INFORMATIQUE INTRODUCTION Cours de M. le Professeur Xavier STRUBEL (Institut TELECOM) Section I :

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

1 La question de la brevetabilité du logiciel Principe de l exclusion de la protection par le brevet

1 La question de la brevetabilité du logiciel Principe de l exclusion de la protection par le brevet Logiciels Le logiciel doit être non seulement protégé des concurrents mais également des utilisateurs tentés de le contrefaire, ce qui n a rien d anecdotique si l on retient un taux de piratage proche

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNI1408943D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la mise à disposition du public, pour un usage de réutilisation, d informations publiques

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

N 344 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987. Annexe au procès-verbal de ta séance du 30 juin 1987. PROPOSITION DE LOI

N 344 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987. Annexe au procès-verbal de ta séance du 30 juin 1987. PROPOSITION DE LOI N 344 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987 Annexe au procès-verbal de ta séance du 30 juin 1987. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE relative à la protection des topographies de

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations Protéger ses créations REPÈRES Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations Vous êtes à l origine d innovations, de créations esthétiques, d une nouvelle image ou d un nom pour votre entreprise?

Plus en détail

L Institut National de la Propriété Industrielle

L Institut National de la Propriété Industrielle L Institut National de la Propriété Industrielle Rôle de la propriété industrielle Récompenser l effort des innovateurs en leur donnant des droits pour diffuser leurs créations et les faire fructifier

Plus en détail

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ Présenté par Louise Savard Plan de la présentation 1. La propriété

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE Représenté par Ci-après dénommé «le Signataire de la Charte» D UNE PART, ET La Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine Syndicat professionnel créé en 1978, enregistré

Plus en détail

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 469/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

Aff 3954 Aff 3955 M. M. Rapp. Mme Duval-Arnould. Séance du 16 juin 2014

Aff 3954 Aff 3955 M. M. Rapp. Mme Duval-Arnould. Séance du 16 juin 2014 1 TC Aff 3954 Aff 3955 M. M. Rapp. Mme Duval-Arnould Séance du 16 juin 2014 Les deux affaires qui viennent d être appelées posent la question de l incidence de modification du premier alinéa de l article

Plus en détail

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire?

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? FICHE CONSEIL Page : 1/7 Le choix d un nom sous lequel exercer son activité, la création d un logo, l élaboration d une charte graphique ne sont pas

Plus en détail

Centre International de Formation en Environnement Aéroportuaire CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT

Centre International de Formation en Environnement Aéroportuaire CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT AVIS À L'UTILISATEUR: VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE AVEC ATTENTION DU CONTRAT DE LICENCE AVANT D'UTILISER MANIRA-AIRPORT (CI-APRES LE «LOGICIEL»).

Plus en détail

Valorisation et propriété industrielle

Valorisation et propriété industrielle Matapli106 2015/4/17 18:51 page 81 #81 par Delphine Vacquez 1 et Stéphanie Vander Eecken 2 Les questions relatives à la valorisation de la recherche sont devenus cruciales dans nos établissements : qu

Plus en détail

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr Politique de Best Execution 05/03/2012 Document public La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15 Société de gestion de portefeuille ayant obtenu l agrément

Plus en détail

L EXPERTISE MEDICALE EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE. Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006

L EXPERTISE MEDICALE EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE. Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006 Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006 Préambule Décision prise par le praticien conseil ou Différend d ordre médical en cours d instance d un contentieux administratif Voie de recours légale EXPERTISE

Plus en détail

Les documents du marché sont disponibles gratuitement en accès direct non restreint et complet, à l'adresse: https://marches.maximilien.

Les documents du marché sont disponibles gratuitement en accès direct non restreint et complet, à l'adresse: https://marches.maximilien. Avis de concession Directive 2014/23/UE Section I: Pouvoir adjudicateur I.1) Nom et adresses Nom officiel : Ville de Paris Adresse postale: 17 bd Morland - PARIS Code NUTS: FR101 Code postal : 75004 Pays

Plus en détail

Licence de réutilisation d informations publiques consentie à titre payant

Licence de réutilisation d informations publiques consentie à titre payant Licence de réutilisation d informations publiques consentie à titre payant Vu la loi n 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Le : 23/08/2011 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 12 juillet 2011 N de pourvoi: 10-16911 Publié au bulletin M. Petit (conseiller doyen faisant fonction de président), président

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 5.3.2015 C(2015) 1423 final ANNEX 18 ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES à la DÉCISION

Plus en détail

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5 Sommaire 2 Généralités 3 ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4 Approche processus et cartographie 5 D une organisation fonctionnelle vers des processus 6 Pilotage des processus et Amélioration continue

Plus en détail

Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014. Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française

Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014. Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française Commentaire Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014 Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française Le Conseil constitutionnel a été saisi le 18 août 2014, par

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

Contrat de licence d utilisation de progiciel

Contrat de licence d utilisation de progiciel Contrat de licence d utilisation de progiciel Date : mercredi 9 avril 2014 Version : V01 SSL Europa - 8 chemin des Escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 www.ssl-europa.com ENTRE LES

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

1. Rappel des faits (résumé succinct ou synthétique des faits) 4. Résolution du cas à l aide du principe juridique énoncé plus haut

1. Rappel des faits (résumé succinct ou synthétique des faits) 4. Résolution du cas à l aide du principe juridique énoncé plus haut Cours du 05.12.13 PARTIEL 1 QCM + 1 ou plusieurs Cas pratique = en 4 étapes 1. Rappel des faits (résumé succinct ou synthétique des faits) 2. Question de droit abordé (thème abordé) 3. Principe juridique

Plus en détail

Paris, le 3 septembre 2009

Paris, le 3 septembre 2009 Sophie Martinet Société d Avocat inscrite au barreau de Paris 73, bd de Clichy - 75009 Paris Tel :01 48 74 52 61 - fax : 01 53 01 38 19 Palais : J 125 sophie.martinet@cassiopee-avocats.fr Paris, le 3 septembre

Plus en détail

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets En vertu de l article 3 1 let. b de l ordonnance sur les conseils en brevets (OCBr), la commission d examen a émis les directives suivantes. 1. Parties

Plus en détail

Un quatrième décret relatif au traitement par l INPI des demandes en matière de propriété industrielle

Un quatrième décret relatif au traitement par l INPI des demandes en matière de propriété industrielle Les échos du silence de l INPI : Un quatrième décret relatif au traitement par l INPI des demandes en matière de propriété industrielle Par Olivier THRIERR conseil en propriété industrielle - mandataire

Plus en détail

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (Marques, dessins et modèles) Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré 1. Remarques

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE. Bon usage des moyens informatiques et du réseau des prestations de l association Comput Yourself

CHARTE INFORMATIQUE. Bon usage des moyens informatiques et du réseau des prestations de l association Comput Yourself CHARTE INFORMATIQUE Bon usage des moyens informatiques et du réseau des prestations de l association Comput Yourself Ce texte, bien qu ayant un caractère réglementaire, est avant tout un code de bonne

Plus en détail

Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Sommaire

Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Sommaire Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Le crédit Impôt Recherche fait depuis la récente campagne présidentielle l objet de promesses. Depuis, le gouvernement à travers le Conseil des Ministres

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE

LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE Objectif général LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE L adaptation du guide a pour objet principal de donner aux PME des orientations précises sur la base de la législation et

Plus en détail

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique Le potentiel scientifique et technique dans les établissements d enseignement supérieur et de recherche : mesures de protection et mise à disposition du plus grand nombre, un défi difficile à relever?

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Préambule En validant sa commande, le Client déclare accepter sans réserve les termes de ladite commande ainsi que l'intégralité des présentes conditions générales de vente.

Plus en détail

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE -

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - N 2 - Février 2006 DROIT DE COPIE DROIT D AUTEUR ET DROIT DE COPIE Tout auteur

Plus en détail

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg La présente charte a pour objet de définir les conditions et modalités d'exploitation de la marque Hosted in Luxembourg ci-après désignée «Le

Plus en détail

La protection des pièces détachées en droit communautaire

La protection des pièces détachées en droit communautaire MODÈLE I Historique La protection des pièces détachées en droit communautaire Le processus d harmonisation du droit européen sur la protection juridique des modèles industriels a été lancé par le Livre

Plus en détail

DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS

DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS CONVENTION DE DEPOT ET DE GESTION DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS - 1 - Entre les soussignés : La Ville de ROUEN, Représentée par Madame, adjointe au Maire, chargée des.. agissant

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Impression- Fourniture papeterie

CAHIER DES CHARGES. Impression- Fourniture papeterie CAHIER DES CHARGES Impression- Fourniture papeterie Parc naturel régional du Haut-Jura Maison du Parc du Haut-Jura 29, le village 39 310 LAJOUX tel : 03 84 34 12 30 fax : 03 84 41 24 01 MARCHE A PROCÉDURE

Plus en détail

Droit de la création publicitaire

Droit de la création publicitaire Christophe Bigot Avocat au Barreau de Paris Droit de la création publicitaire L.G.D.J Table des matières INTRODUCTION TITRE I LA PROTECTION DES CRÉATIONS PUBLICITAIRES Chapitre 1. Les conditions de protection

Plus en détail

SharpdeskTM R3.1. Guide d installation Version 3.1.01

SharpdeskTM R3.1. Guide d installation Version 3.1.01 SharpdeskTM R3.1 Guide d installation Version 3.1.01 Copyright 2000-2004 par Sharp Corporation. Tous droits réservés. Toute reproduction, adaptation ou traduction sans autorisation écrite préalable est

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Module «formation à l Esprit Entrepreneurial» Séance de sensibilisation

Module «formation à l Esprit Entrepreneurial» Séance de sensibilisation Université Mohammed V-Agdal Centre d Etudes Doctorales «Sciences de l Ingénieur» Module «formation à l Esprit Entrepreneurial» Séance de sensibilisation Valorisation des résultats de la recherche par la

Plus en détail

L'évolution des instruments de protection des animaux génétiquement modifiés

L'évolution des instruments de protection des animaux génétiquement modifiés L'évolution des instruments de protection des animaux génétiquement modifiés Exclusion de la race animale des inventions brevetables La maîtrise des biotechnologies a conduit, à partir des années 80, à

Plus en détail