L adverbe dérivé modifieur de l adjectif. Étude comparée du français et du suédois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L adverbe dérivé modifieur de l adjectif. Étude comparée du français et du suédois"

Transcription

1 L adverbe dérivé modifieur de l adjectif Étude comparée du français et du suédois

2

3 Acta Wexionensia Nr 153/2008 Humaniora L adverbe dérivé modifieur de l adjectif Étude comparée du français et du suédois Maria Fohlin Växjö University Press

4 Abstract Fohlin, Maria. (2008). L adverbe dérivé modifieur de l adjectif. Étude comparée du français et du suédois. Acta Wexionensia No 153/2008. ISSN: , ISBN: Written in French. The present study addresses, in a comparative Swedish-French perspective, the derived adverb and its modification by a following adjective. From a translational point of view, the structure derived adverb + adjective is interesting, since its translation into French is reputed to generate problems. In this study, a linguistic approach is adopted to these translation problems. For the investigation, a corpus of 510 Swedish tokens representing the structure derived adverb + adjective, and their respective translations into French, was compiled. The tokens originate from 22 contemporary Swedish novels. The number of translators represented in the corpus amount to 14. The tokens were classified into two major groups: intensifying adverb + adjective and qualitative adverb + adjective. The former group was further divided into subcategories according to the semantic nature of the adjective from which the adverb is derived. The main objectives of the study are (1) to investigate the solutions adopted by the translators when rendering the construction derived adverb + adjective in French, (2) to analyse the factors those inherent to the language and those situated on the contextual level involved in the cases where the original structure is not maintained in the French translations, (3) to show that the solutions adopted by the translators differ according to which semantic category the adverb belongs to the intensifying group or the qualitative group. Furthermore, the difficulties of making a clear division between intensifying adverbs and qualitative adverbs placed before the adjective are discussed at some length. The results show that when the adverbial element is intensifying, the same structure is more often maintained in the French translations than in those cases where the adjective is modified by a qualitative adverb. The study also demonstrates the great variety of factors involved in the cases where the structure derived adverb + adjective is not maintained in the French translations. These cases may be due to the fact that the equivalent of the Swedish phrase in question would form a non-established unit in French, to the lack of an equivalent adverb in French, to the tendency of the French language to favour nominal constructions, or to individual preferences of the translator. Keywords: -ment, adverbial modification, derived adverb, qualitative adverb, intensifying adverb, adverb of degree, translation studies, comparative study, Swedish adverb, modified adjective. L adverbe dérivé modifieur de l adjectif. Étude comparée du français et du suédois. Akademisk avhandling för filosofie doktorsexamen vid Institutionen för humaniora vid Växjö universitet Skriftserieredaktör: Kerstin Brodén ISSN: ISBN: Tryck: Intellecta Docusys, Göteborg 2008

5 i À ma famille

6 Cette thèse a été réalisée dans le cadre de l École doctorale de langues romanes (Nationella Forskarskolan i Romanska språk, FoRom). ii

7 Avant-propos Je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à ceux qui ont rendu possible la réalisation de cette thèse. En premier lieu, je suis infiniment reconnaissante à mon directeur de thèse Olof Eriksson, pour sa disponibilité, ses lectures minutieusement attentives et ses commentaires perspicaces, ainsi qu à ma co-directrice Eva Larsson Ringqvist, pour ses remarques toujours pertinentes et très constructives. J adresse aussi un grand merci aux participants du séminaire linguistique (Språkvetenskapliga seminariet) à l université de Växjö, notamment à Hans Lindquist et à Carita Paradis, pour l intérêt qu ils ont porté à mon travail. Hans a aussi révisé mon résumé en anglais. Merci! Mes remerciements vont également au professeur Mats Forsgren, qui a été rapporteur au moment du séminaire de mon mémoire de phil.lic., et dont les commentaires constructifs m ont aidé à améliorer mon travail. Merci à Jérôme-Frédéric Josserand pour avoir soigneusement révisé l intégralité de ma thèse. Bien évidemment, les erreurs pouvant rester dans le texte sont les miennes. Je suis aussi très reconnaissante à mes collègues au département des sciences humaines (Institutionen för humaniora), toujours prêts à m aider au cas de besoin. Un remerciement particulièrement grand à mes collègues du département du français, non seulement pour leur support pendant mes années de doctorat, mais aussi pour m avoir servi de grande inspiration en tant que professeurs quand j étais étudiante en français. Merci également aux doctorants et aux exdoctorants du département. Dans leur compagnie j ai bu des milliers (?) de tasses de café pendant ces années. Des remerciements chaleureux à Cecilia Axelsson et à Anna Stark : j ai beaucoup apprécié votre soutien et nos discussions sur tous les sujets possibles. Mes plus grandes amitiés vont aussi à Maria Rosenberg, qui a été ma collocataire de bureau pendant ma première année de thèse. Pendant mon parcours de doctorat, j ai eu le grand privilège de passer quelques séjours en France. J exprime ma profonde gratitude au professeur Michel Ballard, qui m a accueillie pendant quelques mois à l automne 2003 à l université d Artois à Arras, et dont les séminaries en traductologie m ont ouvert les yeux à plusieurs aspects liés à la théorie de la traduction. Grâce à une bourse de la part de la fondation STINT, j ai passé six mois à Toulouse et à l université de Toulouse-Le Mirail au printemps Un merci collectif à l ERSS (l Équipe de Recherche en Syntaxe et Sémantique) pour leur bon accueil. Ma vive gratitude va au professeur Christian Molinier pour son intérêt à l égard de mon travail, pour ses lectures de mes textes et ses commentaires profitables. Nos discussions m ont aidée à continuer mon projet de thèse dans une iii

8 bonne direction. Avec beaucoup de chaleur, je tiens à remercier Mai Ho-Dac, Marion Laignelet, Sylwia Ozdowska, Christine Pernet et Franck Sajous pour m avoir aidée, dès le début, à m acclimater dans le milieu universitaire en m aidant avec diverses besognes pratiques. Ils ont aussi réussi à me faire penser à autres choses qu aux adverbes ; les soirées barbecues, les sorties culturelles, les visites au restaurant, les randonnées dans les Pyrenées et les piques-niques au bord de la Garonne m ont donné beaucoup de plaisir. J ai eu le privilège de revenir à l université de Toulouse-Le Mirail pour un bref séjour à l automne 2007, grâce à une bourse de la part de Helge Axelsson Johnssons stiftelse. À cette fondation, j exprime également ma plus profonde gratitude pour les autres contributions financières qu on m a accordées en 2005 et en Ma grande reconnaissance va aussi à l École doctorale de langues romanes (FoRom), dont l appui financier a rendu possible la réalisation de cette thèse, et dont les séminaires organisés m ont été très utiles. Merci à tous les participants de ces séminaires. À mes ami(e)s vous savez qui vous êtes j adresse un merci affectueux : merci pour votre soutien moral dans tous les domaines! Enfin, du fond de mon cœur, je remercie mes parents Ingrid et Lennart et mes deux petites sœurs Helena et Johanna. Je leur dédie cette étude parce que leur soutien est pour moi d une valeur inestimable, et parce qu ils croient en moi depuis toujours. Växjö, septembre 2008 Maria Fohlin iv

9 Table des matières 1.Introduction Préliminaires Objet et objectifs de l étude Recherches antérieures Recherches antérieures sur l approche linguistique des problèmes de traduction : discussion critique Recherches antérieures sur l adverbe dérivé modifieur de l adjectif : discussion critique Méthode et matériaux Approche linguistique des problèmes de traduction Délimitations de l étude Délimitations des groupes d adverbes inclus dans l étude Participe passé / présent adjectif Procédés d analyse Matériaux Le corpus suédois-français Les bases de données informatisées Les informateurs Points de départ théoriques Traductologie Les procédés techniques de traduction de Vinay et Darbelnet «Procédé», «stratégie» ou «technique» de traduction : discussion sur le choix terminologique Techniques de traduction dans la présente étude L unité de traduction Bilan L adverbe Degré et quantité Degré et intensité Les adverbes intensifs : sous-catégorisation à partir d études antérieures Classification des adverbes intensifs : exemples illustratifs tirés de notre corpus Adverbe intensif-appréciatif adverbe qualitatif : un continuum Aspects pris en compte pour distinguer adverbe intensif-appréciatif et adverbe qualitatif...59 v

10 Adverbe intensif-appréciatif et adverbe qualitatif : exemples tirés du corpus Relations sémantiques entre l adverbe qualitatif et l adjectif modifié La portée de l adverbe Bilan Analyse Adverbe intensif + adjectif Adverbe formé sur une base adjectivale à sens quantitatif + adjectif Adverbe de complétude + adjectif Adverbe dont la base adjectivale indique qu une entité est isolée d un ensemble + adjectif Riktigt / verkligt / ordentligt + adjectif Adverbe intensif-appréciatif + adjectif Bilan : Adverbe intensif + adjectif Adverbe qualitatif + adjectif Bilan : adverbe qualitatif + adjectif Conclusion Références Appendice vi

11 1.Introduction 1.1 Préliminaires Que la structure faisant l objet de la présente étude (adverbe dérivé + adjectif) 1 puisse causer des problèmes de traduction en français est partiellement dû au fait que le seul suffixe adverbial productif en français (-ment) se heurte à des restrictions morphologiques (voir p. ex. Lombard, 1930, p. 50 ; Nilsson-Ehle, 1941, pp ; Moignet, 1963 ; Bertrand, 1986). Ainsi, la majorité des participes passés (blessé, fâché, intéressé, etc.) et des participes présents (amusant, fatigant, intéressant, etc.) ne forment pas d adverbe en -ment 2 ; selon Molinier (1992, p. 67), seulement 20 % des adjectifs français sont susceptibles de créer des adverbes en -ment. En mettant en contraste le suffixe adverbial anglais (-ly) avec son correspondant français, on a constaté dans plusieurs études (p. ex. Bertrand, 1986 ; Vinay et Darbelnet, 1977 ; Chuquet et Paillard, 1989 ; Gezundhajt, 2000) que le premier est beaucoup plus productif 3, fait qui peut s illustrer par l affirmation suivante, provenant de Vinay et Darbelnet (1977, p. 126). Cette citation évoque également la lourdeur du suffixe -ment : Outre que les adverbes en "-ment" donnent vite une impression de lourdeur, le français n en possède pas un jeu complet. Au contraire le suffixe "-ly" peut se fixer à n importe quel adjectif et même aux participes. De plus, le français est une langue où le substantif a une place importante, aux dépens du verbe et de l adverbe (à cet égard, voir Lombard, 1930 ; Malblanc, 1966 ; Vinay et Darbelnet, 1977 ; Eriksson, 1988 ; Hervey et Higgins, 1992 ; Bouquet, 2000). Ainsi, on peut substituer aux adverbes sincèrement, gentiment, rapidement des locutions adverbiales comme avec sincérité, avec gentillesse, 1 Soulignons que nous emploierons le terme d adverbe tout au long de l étude, à la place de celui d adverbial, qui est évidemment la fonction que remplissent tous les adverbes du corpus dans leur modification de l adjectif. Ce choix terminologique peut être motivé par le fait que d autres formes, que nous n avons pas prises en considération dans notre étude, peuvent assumer la fonction d adverbial en antéposition à l adjectif, p. ex. le participe présent : förvånande mäktig («étonnamment puissant»). 2 Il y a quelques exceptions : décidément, modérément, savamment, vaillamment, etc. 3 Comparant le suffixe -ment à son homologue en espagnol et en italien (-mente), Veland (1998) arrive à la conclusion que le français a un plus grand nombre d adverbes dérivés et en fait un emploi plus massif. En revanche, pour ce qui est des adverbes les moins fréquents, le taux de fréquence est plus élevé dans l espagnol aussi bien que dans l italien (Veland, ibid., pp ). 1

12 avec rapidité. Considérant ce que disent ces linguistes, qui ont fait valoir la différence entre l adverbe dérivé anglais et celui du français, nous pouvons supposer qu il y a une relation semblable entre l adverbe en -ment et les adverbes dérivés suédois, essentiellement créés à l aide du suffixe -t, mais aussi des suffixes -(lig)en et -vis 4. Il semble aussi qu il y ait une tendance générale en français à éviter les adverbes en -ment, tendance plus ou moins forte suivant les époques, sembe-t-il : Hultenberg (1903, p. 129) dit que la forme en -ment «offre la plus grande possibilité d exprimer la nuance d une qualité» ; selon lui, ce champ est «plus que jamais ouvert au goût individuel» (ibid.). Parmi les exemples qu il cite, on trouve les suivants : «Tu l as trouvée fièrement provinciale, ma femme, n est-ce pas?» (Feuillet, Le village) ; «Cette œuvre monumentale ne périra pas, non seulement parce qu elle est puissamment originale [...]» (Claude Augé, 3e livre de gram.). De même, Damourette et Pichon (1968, t. 2, p. 247) affirment, à propos des adverbes en -ment, qu il s agit d une «formation pleinement vivante, et nous assistons tous les jours à sa mise en œuvre, qui donne des expressions aussi expressives qu élégantes». Dans les études plus récentes, sont citées des opinions divergentes sur l emploi de ces adverbes : Ballard (1994, p. 100) parle d une «phobie à l égard des adverbes en -ment», alors qu Amiot et Flaux (2005, p. 86) disent qu une «censure latente» pèse sur ces adverbes. D un autre côté, Grevisse (1993, p. 1376) fait l affirmation suivante : «Les adverbes en -ment étaient souvent considérés comme lourds selon le goût classique. Les auteurs modernes ne partagent ordinairement pas ce sentiment.» Dans la présente étude, nous nous limiterons aux problèmes de traduction qui se présentent dans les cas où un adverbe dérivé modifie un adjectif suivant. Comme nous allons le voir plus loin, les exemples de notre corpus sont divisés en deux groupes : adverbes intensifs et adverbes qualitatifs 5. Concernant les adverbes qui appartiennent au premier groupe, et qui indiquent le haut degré qu atteint la qualité désignée par l adjectif suivant, Ballard (1994, p. 188) a signalé les problèmes de traduction qu ils peuvent poser en français. Les problèmes de traduction de l adverbe qui modifie qualitativement l adjectif suivant ont été signalés par Eriksson (2003). Pourtant, il semble qu un adverbe dérivé en -ment ne soit pas incapable de modifier qualitativement un adjectif suivant, ce dont témoignent les remarques suivantes, faites par Nøjgaard : «la langue moderne accuse une tendance remarquable à élargir le champ de la détermination modale [c.-à-d. manière ; notre remarque] aux racines adjectivales» (Nøjgaard, 1995, p. 25) ; «Un des tics du style littéraire moderne semble précisément être la facilité avec laquelle un adverbial de manière détermine un adjectif, quelle que soit la signification de celle-ci [sic]» (ibid., p. 31). 4 Notons que, dans Teleman et al. (1999, vol. 2, p. 632) les adverbes identiques aux adjectifs en -t (forme du neutre) sont rangés parmi les adjectifs. 5 Le terme employé dans la présente étude pour les adverbes traditionnellement nommés adverbes de manière. 2

13 Bref, nous pouvons constater que les adverbes en -ment se heurtent à des contraintes d emploi, sans qu il y ait unanimité quant à la nature et à l ampleur de ces restrictions. 1.2 Objet et objectifs de l étude La structure qui fait l objet de cette étude, adverbe dérivé + adjectif, appararaît soit comme épithète dans un syntagme nominal (en utomordentligt suggestiv bild : «une image extrêmement suggestive»), soit comme attribut (benen var ofattbart smala : «ses jambes paraissaient incroyablement fluettes»). La classification de nos exemples se fait à partir des syntagmes originaux suédois, où l élément adverbial est dérivé soit d un adjectif (fruktansvärt : «horriblement» ; outhärdligt : «insupportablement»), soit d un participé passé (förtvivlat : «désespérément» ; förbannat : «foutrement»). Nos données seront divisées en deux groupes : adverbe intensif + adjectif et adverbe qualitatif + adjectif. Les objectifs principaux de la présente étude sont les suivants : décrire les solutions (i.e. les techniques de traduction 6 ) auxquelles ont eu recours un certain nombre de traducteurs pour rendre en français l adverbe dérivé + adjectif ; montrer que les solutions adoptées par les traducteurs diffèrent suivant la classe sémantique à laquelle appartient l adverbe suédois, à savoir à celle des intensifs ou à celle des qualitatifs ; analyser les facteurs, langagiers et contextuels, qui président à la traduction non directe 7 de la séquence adverbe dérivé + adjectif. À ces trois objectifs primaires s en ajoutent deux autres, plus secondaires : relever les cas où des composantes sémantiques ou stylistiques s estompent dans la traduction et jeter un peu de lumière sur le lien étroit et sur les différences entre les adverbes intensifs-appréciatifs et les adverbes qualitatifs. L étude contribuera donc à la description de l activité traduisante en tant que telle. Nous espérons aussi que, dans le cadre interne du suédois et du français, elle va éclaircir des phénomènes liés à la construction adverbe dérivé + adjectif. Pour ce qui est du suédois, cette construction n a pas fait l objet, à notre connaissance, d étude approfondie intra-linguistique 8. 6 Pour le choix du terme technique de traduction, voir la section Par «traduction non directe», nous entendons une traduction où n est pas gardée la structure du syntagme original (i.e. adverbe dérivé + adjectif). 8 Par ailleurs, cela semble être le cas à un niveau plus général. Voir p. ex. Johansson (1993, p. 48), qui, dans une étude anglaise, constate que la séquence adverbe + adjectif constitue «an area which merits far more exploration». 3

14 1.3 Recherches antérieures Recherches antérieures sur l approche linguistique des problèmes de traduction : discussion critique Il y a un assez grand nombre d études qui, suivant la voie tracée par Vinay et Darbelnet, traitent les problèmes de traduction dans une perspective interlangagière. Malblanc publie La stylistique comparée du français et de l allemand (1961), alors que des auteurs comme Guillemin-Flescher (1981), Ballard (1987), Newmark (1981, 1988) et Chuquet et Paillard (1989) abordent des problèmes de traduction anglais français. Vu que la présente étude s inscrit dans la même branche que celle de Vinay et Darbelnet, il est important de rendre compte de la critique à laquelle leur ouvrage, pourtant très renommée, a prêté le flanc (voir Delisle, 1988, p ; Larose, 1992, p. 15 ; Chesterman, 1997, p. 31 ; Fawcett, 1997, p. 37 ; Muñoz Martín, 2000, p , Molina et Hurtado Albir, 2002, p. 507 ; Pergnier, 2004, p ). Avec cette critique présente à l esprit, nous espérons pouvoir mieux orienter le mode d approche de notre étude. Tout d abord, soulignons qu il est en effet un peu trompeur de parler de l étude de Vinay et Darbelnet comme d une étude stylistique. Cela implique que ce sont des questions relatives au style, c est-à-dire des solutions facultatives, qui sont abordées, ce qui n est que partiellement le cas 9. Pour les auteurs euxmêmes, la notion de stylistique n exclut cependant pas que l on se prononce aussi sur des servitudes ; à la suite de Bally, ils font la différence entre d une part la stylistique interne et, d autre part, la stylistique externe [i.e. la stylistique comparée], constatant que «si les options dominent dans la stylistique interne, qui étudie surtout les faits d expression, la stylistique externe traite à la fois de servitude et d option» (Vinay et Darbelnet, 1977, p. 33). Que le mode d approche des auteurs pose problème peut s illustrer par la critique adressée à leur ouvrage dans les affirmations suivantes : En tant qu il [c.-à-d. Stylistique comparée du français et de l anglais ; notre remarque] est présenté comme une méthode, on a eu beau jeu de faire valoir qu il imprimait dans l esprit des étudiants l idée que la traduction pouvait se pratiquer par simple application de «recettes» consistant à substituer en toutes circonstances les mêmes segments linguistiques à leurs correspondants dans l autre langue ; en somme, de concentrer l attention sur les faits de langue au détriment des faits de discours. (Pergnier, 2004, p. 23) Ils [c.-à-d. Vinay et Darbelnet ; notre remarque] s en tiennent surtout à des comparaisons de segments consignés de langue à langue, donc à des 9 Cf. Delisle (1988, p. 89) : «Vinay and Darbelnet take stylistics and language as one and the same and show how to translate French into English, and vice versa, by focusing on the lexical and structural differences between the two linguistic systems.» 4

15 faits de servitude, ce qui nous amène à conclure qu il aurait peut-être été plus juste d intituler leur livre Grammaire comparée du français et de l anglais. (Larose, 1992, p. 169) En prenant en considération les propos que nous venons de citer, nous comprenons les raisons pour lesquelles l approche de Vinay et Darbelnet est nommée «théorie linguistique de la traduction». Pergnier (2004, p. 22) s oppose cependant à cette terminologie et constate que les auteurs de ce manuel «n y prétendent à aucun moment faire œuvre de linguistes au sens disciplinaire du terme». Quoiqu il en soit, nous pouvons constater que les auteurs, dans leur présentation, ne font pas la distinction entre solutions facultatives et solutions obligatoires. Ladmiral (1979, p. 206) s exprime de la façon suivante sur le mode d approche de Vinay et Darbelnet : [ ] il semble que soit méconnu ou du moins perdu de vue ce qui est à nos yeux le théorème fondamental de la traductologie, que nous appellerons la «quotidité traductive» [ ], à savoir la distinction entre actes de parole et faits de langue. Le but de leur ouvrage n est donc pas net : s agit-il d établir des équivalences entre l anglais et le français au niveau de la langue ou bien de présenter des solutions facultatives? Il faut souligner que les auteurs eux-mêmes sont totalement conscients de la distinction qu il faut établir entre servitude et option (voir. p. 31). De plus, ils distinguent deux types de transpositions («transposition obligatoire» vs. «transposition facultative»). La distinction est illustrée à l aide des exemples «dès son lever» et «after he comes back», où le premier doit être obligatoirement transposé en «as soon as he got up», tandis que le second peut se rendre par «après qu il sera revenu» ou «après son retour». Or, à partir de la critique envers l étude de la part des traductologues, nous pouvons conclure que cette conscience entre fait de langue et fait de parole n imprègne pas tout le travail. Soulevons quelques exemples qui ont fait l objet de cette critique : Fawcett (1997, p. 37) fait remarquer que parmi les transpositions du type adverbe > verbe, Vinay et Darbelnet rangent les deux exemples nearly > faillir et ne cesser de > steadily 10 ; or, selon Fawcett, il y a une différence essentielle entre ces exemples, à savoir que l adverbe anglais nearly doit nécessairement être traduit par faillir (fait de langue), alors que le verbe cesser peut être rendu soit par un adverbe, soit par un verbe, suivant le contexte (fait de parole). Un autre exemple qui illustre le fait que les analyses de Vinay et Darbelnet ne sont pas toujours satisfaisantes est celui relevé par Larose (1992, p. 16). Cet auteur, en se référant à Pergnier (1980), fait remarquer que les auteurs présentent la traduction française de la phrase «he swam across the river» «il 10 Ces transpositions sont tirées des phrases suivantes : «He was very nearly given in charge» (c est nous qui soulignons l adverbe) : «Il a bien failli se faire arrêter» (Vinay et Darbelnet, 1977, p. 97) ; «Depuis 1952, notre commerce avec l étranger n a cessé de s améliorer» : «Since 1952 our foreign trade has improved steadily» (ibid.). 5

16 traversa la rivière à la nage» comme la seule solution possible ; or, selon Pergnier (1980, cit. Larose, p. 16), la traduction «Il traversa la rivière» est suffisante dans beaucoup de cas, alors que «il traversa la rivière à la nage» serait une surtraduction. Il semble donc que les auteurs ne réussissent qu en partie à mener à bien leur objectif, exprimé ainsi : Qu on ne cherche pas cependant dans les pages qui vont suivre un livre de recettes qui, convenablement appliquées, doivent aboutir infailliblement à un chef-d œuvre de traduction. [...] certaines traductions relèvent plus de la création artistique que des méthodes strictes proposées par les linguistes (Vinay et Darbelnet, 1977, p. 21). Que la taxinomie établie par Vinay et Darbelnet ait causée une certaine confusion 11 a naturellement incité d autres auteurs à essayer d éclairer le domaine. Ainsi, Molina et Hurtado Albir (2002, p. 509) soulignent que, dans leur classification de diverses techniques de traduction, ne sont incluses que des solutions liées à la traduction des textes, et non pas celles ayant rapport à la comparaison des langues. À l instar d autres auteurs, ils reprochent à Vinay et Darbelnet de ne rendre compte que de différences au niveau du système langagier. Pour notre part, nous pensons qu il serait difficile d élaborer une taxinomie contenant seulement des solutions liées à la traduction des textes. En effet, il s agit souvent d un continuum, où même une solution facultative illustre simultanément un fait de langue. Eriksson (2004, p. 93) souligne cette difficulté : «[ ] il y a une zone floue où il est difficile, sinon impossible, de dire si un changement de construction survenu en traduction est attribuable à l action du traducteur ou à une différence réelle entre les deux langues.» Dans la présente étude, nous tenons à souligner, plus clairement que ne l ont fait Vinay et Darbelnet, que les techniques de traduction de notre corpus reflètent aussi bien des tendances générales du suédois et du français concernant la modification adverbiale de l adjectif, que des solutions liées à la traduction des textes eux-mêmes. Cependant, comme cela a été constaté dans ce paragraphe, il est, dans beaucoup de cas, très difficile de faire une distinction nette entre faits de langue et faits de parole. Eu égard au fait que nous basons notre analyse sur le produit final de l opération traduisante, c est-à-dire le texte, ce travail est d autant plus délicat. Pourtant, nous sommes d avis qu une telle discussion ajoute à l analyse une dimension importante, négligée dans l étude pionnière de la stylistique comparée, celle de Vinay et Darbelnet. Par ailleurs, la même critique sur l approche adoptée dans les études comparées de traduction apparaît aujourd hui : 11 Il faut souligner que la confusion terminologique générale dans le domaine de la traductologie ne s explique évidemment pas seulement par le manque de clarté sur certains points dans l ouvrage de Vinay et Darbelnet, mais aussi par le fait que des traductologues ont établi depuis des taxinomies qui se distinguent les unes des autres, et où le sens d un même terme diffère d une liste à une autre. 6

17 Ils [c.-à-d. «la plupart des écrits sur la traduction» ; notre remarque] veulent que les transformations des traducteurs soient toutes, ou presque, dues aux structures différentes des idiomes. Ils prennent un fait de traduction pour un fait de langue. Ils exonèrent par là les traducteurs de toute responsabilité dans les écarts qu on leur voit faire, mais ils en font de singuliers esclaves, continûment soumis à des règles linguistiques qui les dépassent et auxquelles ils ne pourraient se soustraire. (Chevalier et Delport, 2006, p. 120) Recherches antérieures sur l adverbe dérivé modifieur de l adjectif : discussion critique La construction que nous nous proposons d étudier dans cette étude comparée du suédois et du français, n a pas, jusqu à présent, fait l objet d étude approfondie interlinguistique 12. Nous allons, dans ce qui suit, rendre compte du peu d études qui ont abordé la construction d un point de vue comparatif suédois-français et anglais-français. À notre connaissance, il n y a qu une seule étude qui traite de cette construction d un point de vue suédois-français, à savoir un article publié par Eriksson (2003). Dans cette étude, l auteur constate que l adverbe suédois a une plus grande faculté que l adverbe en -ment de se subordonner à un adjectif (ett underligt stort hus), à un participe présent (en skarpt iakttagande blick), à un participe passé (ängsligt spända fingrar) ou à un autre adverbe (lyssna ovanligt uppmärksamt) (ibid., p. 36). La rigidité d emploi que présente l adverbe français dans ces constructions, amènent les traducteurs français à opter pour d autres solutions, comme la coordination, la suppression et le chassé-croisé, solutions qui, selon Eriksson, mènent à une perte d expressivité plus ou moins nette. L auteur constate aussi que les moyens restreints dont fait preuve le français à l égard de la modification adverbiale de l adjectif s explique par «des raisons lexicales, syntaxiques et, surtout, pragmatiques» (ibid., p. 40). Il ne développe cependant pas ces facteurs, mais se contente de citer des exemples qui corroborent son affirmation quant à ces restrictions. Parmi les exemples que cite Eriksson, nous trouvons des cas où la solution adoptée par le traducteur s explique, selon nous, par le fait qu il manque d adverbe dérivé équivalent en français : förföriskt grönt : «séduisant de verdure» (* séduisamment) ; ungdomligt blyga leende : «jeune sourire timide» (* jeunement) 13. Dans d autres cas, où il y a un adverbe en -ment, l absence de celui-ci dans la traduction française peut s expliquer par le fait que le syntagme représente deux entités dont la combinaison n est pas bien établie en français : manligt breda skuldror : «ses larges épaules masculines») (? virilement larges) Pour ce qui est des études traitant de la modification adverbiale de l adjectif dans le cadre interne du suédois et du français, nous référons au cadre théorique. 13 Signalons qu il y a un adverbe en -ment synonyme comme juvénilement ; celui-ci forme cependant un syntagme douteux comme? juvénilement timide (ce syntagme ne génère aucune occurrence dans nos bases de données). 14 Une recherche sur ce syntagme dans nos bases de données ne génère aucune occurrence. 7

18 Pour notre part, nous tenons à préciser, lors de l analyse de nos exemples, les facteurs qui président aux solutions choisies par les traducteurs. Ainsi, nous allons essayer de voir aussi si un adverbe en -ment constituerait une solution applicable dans un cas donné. C est un fait qui, selon nous, n est pas assez clairement souligné dans les études où est traitée cette construction. Pour illustrer cela, citons un exemple que donne Eriksson (2003, p. 45) : ett groteskt kort förhör un interrogatoire presque ridicule de simplicité. L auteur commente cet exemple en constatant que la traduction analytique transmet la relation de cause à effet du syntagme tiré du texte original. Selon nous, une traduction directe ne serait cependant pas exclue (ridiculement simple), traduction où l adverbe aurait l aptitude d exprimer un effet : «l interrogatoire est ridicule à cause de sa simplicité». 15 Pour ce qui est de l étude d Eriksson, la majorité des exemples suédois cités dans cette étude sont tirés de romans, écrits par des auteurs qui «ont fait de cette construction tripartite un moyen stylistique très raffiné, par exemple Pär Lagerkvist, Sven Delblanc et Lars Gustafsson» (Eriksson, 2003, p. 36). Il y a donc un grand intérêt à étudier cette construction un peu plus en détail à partir d un plus grand corpus, où sont représentés un plus grand nombre d auteurs ainsi qu un plus grand nombre de traducteurs. Concernant le couple langagier anglais-français, la construction dont nous nous occupons n est pas discutée de manière approfondie dans l ouvrage pionnier de Vinay et Darbelnet (1977). En citant différents types de transpositions, ils donnent l exemple «The evening was oppressively warm : La soirée était d une chaleur accablante» (p. 99) 16, indiquant qu il s agit ici d une transposition adverbe > adjectif, mais sans le commenter. Nous dirions que la transposition s explique ici par une lacune lexicale en français d adverbe équivalant à oppressively (* accablamment). Qui plus est, l exemple contient la construction de + nom abstrait + adjectif, dont l emploi est bien établi en français. Bref, la transposition de cet exemple est déclenchée surtout par des facteurs inhérents au français. Or, comme nous allons le voir au cours de la présente étude, la transposition peut également être une solution facultative. Dans l étude de Chuquet et Paillard (1989), il y a quelques exemples de la construction adverbe dérivé + adjectif. Les auteurs montrent, à l aide de ces exemples, qu on emploie fréquemment la transposition double en français pour rendre la qualification d un adjectif en anglais (ibid., p. 18) : «remarkably white (skin) : (teint) d une blancheur frappante» ; «basically mistrustful : un fond de défiance» ; «critically ill : dans un état grave» 17. Que l on ait recouru ici à la 15 Voir Guimier (1996, pp ), qui parle de l effet de sens de l adverbe modifieur de l adjectif. 16 Voir aussi Ballard (1995, p. 18) pour une discussion de cet exemple. 17 Voici les phrases intégrales des deux premiers syntagmes : «A clock somewhere below had begun to strike eleven when a young man of twenty-five or six, tall and slender, with remarkably white skin and very dark hair and eyes, came into the room» (Hammett, The Tenth Clew, cit. Chuquet et Paillard, p. 274) : Quelque part en bas une pendule venait de sonner les premiers coups de onze heures lorqu un jeune homme élancé qui pouvait avoir vingt-cinq ou vingt-six ans entra dans la pièce. Son teint était d une blancheur frappante et il avait les yeux et les cheveux très foncés (c est nous qui mettons les syntagmes en italiques) ; Des siècles de persécution leur ont légué un fond de 8

19 transposition, s explique, selon les auteurs, par le fait que le suffixe -ment est «beaucoup moins productif en français» que -ly en anglais. Il n y a rien à objecter à cette affirmation, mais pour ce qui est des exemples cités, ils ne vont pas, tous les trois, dans le sens de l affirmation des auteurs. Pour illustrer que le recours à la transposition dans ces cas est dû au fait que l adverbe en -ment est moins productif en français, il serait préférable de choisir des exemples contenant des adverbes en -ly qui manquent d adverbes correspondants en français. Concernant les exemples que citent les auteurs, il y aurait, pour les adverbes en -ly, des équivalents en -ment : remarquablement, fondamentalement, critiquement (ou plutôt gravement dans le contexte donné : gravement malade). On peut constater qu au moins dans deux des trois exemples cités, les adverbes en -ly se seraient bien rendus par ces adverbes en -ment : remarquablement blanc ; gravement malade. En revanche, pour ce qui est de l exemple «basically mistrustful» : «un fond de défiance», l emploi d un adverbe en -ment est plus douteux (? fondamentalement défiant) 18. Quant à l exemple «remarkably white (skin) : (teint) d une blancheur frappante», l affirmation des auteurs est certainement basée sur le fait que frappant manque d adverbe en -ment ; de plus, la transposition illustre la construction répandue de + nom + adjectif. Pour notre part, nous tenons à souligner, encore une fois, l importance d indiquer plus nettement les cas où il y a effectivement une possibilité d employer un adverbe en -ment. Ainsi, dans l exemple donné, le recours à l adverbe remarquablement ne serait pas exclu. On ne saurait donc dire que la transposition est déclenchée par le manque d un adverbe en -ment en français, mais plutôt par la fréquence de la construction de + nom abstrait + adjectif. Les auteurs soulignent eux-mêmes, il est vrai, que les différents cas de transposition présentés dans leur étude «sont à rattacher aux problèmes plus généraux» (ibid., p. 21), mais pour ce qui est de l adverbe et de sa modification de l adjectif, les facteurs ayant une influence sur la traduction ne sont, selon nous, pas exprimés assez explicitement. Dans l étude de Hervey et Higgins (1992, p. 205) est évoquée la prédilection du français pour la nominalisation, ainsi que la fréquence en français de la construction de + nom + adjectif. Un exempe que relèvent les auteurs pour illustrer cela est le suivant : «Army life seemed appallingly insipid to me» : «La vie militaire me semblait d une fadeur désespérante». Ils disent que rendre le syntagme adjectival par désespéramment fade serait une solution «grotesque», même si elle est grammaticalement possible. Nous souscrivons à cette analyse, mais n yaurait-t-il pas d autres adverbes dérivés qui rendraient le sens de l adverbe anglais, par exemple horriblement (horriblement fade)? En d autres termes, il semble qu il y ait une autre solution applicable, non évoquée par les auteurs. défiance, ravivé par les progromes récents et l holocauste hitlérien qui se profile» (Le Monde, cit. Chuquet et Paillard, 1989, p. 354) : Centuries of persecution have left them basically mistrustful, revived by the recent pogroms and the looming holocaust in Nazi Germany» (Traduction du Guardian Weekly, cit. Chuquet et Paillard, 1989, p. 355). (C est nous qui mettons les syntagmes en italiques.) 18 Nous n en avons relevé aucune occurrence dans nos bases de données. 9

20 Nous pensons que parmi les auteurs qui traitent l adverbe dérivé modifieur de l adjectif d un point de vue anglais français, Ballard (1991, pp et pp ; 1994, pp ; 2004, pp ) est celui qui le fait de la manière la plus pertinente. Il constate que l adverbe de degré en -ly précédant l adjectif pose problème en traduction, vu qu il peut former avec l adverbe «un ensemble inusité en français». L auteur présente deux solutions auxquelles les traducteurs peuvent avoir recours, ces solutions étant la transposition («She is startlingly beautiful : Elle est d une beauté saisissante» ; «He was repulsively ugly : Il était d une laideur repoussante», «Il était repoussant de laideur» ) et la coordination de deux adjectifs : «A new fresh smell, however pungently disgusting [ ] : «Une autre odeur fraîchement éclose, si forte et si écœurante [ ]» (Ballard, 1994, pp ). L auteur développe cette discussion dans une étude ultérieure (2004, pp ) 19, où il cite l exemple so awfully beautiful and mysterious 20. Il dit que le traducteur qui rend ce syntagme par «si terriblement beau et mystérieux» applique «une politique délibérée de calque, au risque de choquer» 21. Selon l auteur, la solution adoptée par un autre traducteur du même exemple est «plus classique», celle-ci étant formulée de la manière suivante : «cette beauté si terrible, et ce mystère». Ballard ne précise cependant pas la raison pour laquelle la première traduction serait choquante. S agit-il de raisons d euphonie ou de la juxtaposition des deux adverbes si et terriblement? Encore une fois il manque une discussion plus approfondie des facteurs en jeu. Bref, nous pouvons constater qu il n existe pas d étude approfondie qui traite, dans une perspective interlinguistique, l adverbe dérivé modifieur de l adjectif. Les quelques études qui abordent cette construction ne le font que superficiellement. Les auteurs citent des exemples qui corroborent l affirmation selon laquelle l adverbe dérivé modifieur de l adjectif pose des problèmes de traduction en français. De plus, ces exemples sont peu nombreux, et les exemples cités ne sont pas toujours authentiques. Le mode d approche adopté par ces auteurs est certainement dû au fait que leurs études traitent une grande diversité de phénomènes, à une exception près l article d Eriksson (2003). Dans cette situation, il est bien naturel de montrer les grandes tendances, notamment les restrictions auxquelles se heurtent les adverbes en -ment. Pour ce qui est des solutions présentées pour résoudre les problèmes de traduction que peut poser en français l adverbe dérivé modifieur de l adjectif, on met surtout l accent sur la transposition 22 (cf. Vinay et Darbelnet (1977, p. 99 ; Chuquet et Paillard, 1989, p. 18 ; 19 Dans cette étude, Ballard cite aussi des exemples où le sens de l adverbe est un autre que celui qui consiste à indiquer le degré : «ruggedly handsome features : traits accentués et beaux» ; «languidly beautiful : alanguie et belle» ; «peacefully bitter silence : silence amer et paisible». 20 Voici l exemple que cite Ballard (2004, p. 175) dans son intégralité : «It s the light that makes her look so awfully beautiful and mysterious (Mansfield : 148// C est la lumière qui le [un bateau] fait paraître si terriblement beau et mystérieux (Merle 1988 : 149)// C est la lumière qui lui donne cette beauté si terrible, et ce mystère (Delamain 1966 : 104)». 21 Pour une définition de calque, voir la section Mentionnons au passage l étude comparée du français, de l anglais et de l allemand de Pelz (1963), basée sur un petit corpus (3 textes originaux en allemand et 1 texte original en français et en anglais, respectivement). L auteur établit différents schémas de transpositions pour la traduction de l adverbe de manière dans les trois langues. Pour rendre la séquence adverbe + adjectif, construc- 10

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum :

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum : Dev4Plan1 Le Plan De Leçon 1. Information : Course : Français Cadre Niveau : Septième Année Unité : Mes Relations Interpersonnelles Thème du Leçon : Les Adjectifs Descriptifs Date : Temps : 55 minutes

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 «POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 (V, 20) C est pour Christ que nous sommes en ambassade, puisque c est Dieu qui appelle par nous. Nous vous (le) demandons pour Christ, réconciliez-vous

Plus en détail

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree French Programme of Studies (for courses commencing October 2009 and later) YEAR ONE (2009/10) Year (These units start in and continue in.) FRE1001 Linguistique théorique 1 4 credits Non Compensatable

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde,

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde, L éthique dans les relations commerciales Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012 Bonjour tout le monde, Aujourd hui j ai l intention de vous expliquer ce qui m a amenée à réfléchir sur

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand Guillaume Wicker Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux IV 1 Je commencerais par cette interrogation : est-il

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe.

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions POURQUOI MOI? 1. Pourquoi entreprendre des

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : Concepts et Langages EA 4509 Sens Textes Informatique Histoire T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline : Linguistique

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 INTITULE

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Juin 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS D ÉVALUATION PAR LES PAIRS... 3 PHASE

Plus en détail

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF La lettre commerciale Exemple Généralités Conventions Conseils Liens Exemple Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF Tél.: 01.45.88.98.32. 5 rue de la Liberté SIREN 455.239.666.00045

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce Orthographe Majuscules/minuscules Un Américain, un Français Le gouvernement américain, le gouvernement français La langue française, le français Sa/ça Se/ce Emploi des prépositions Avec les noms de lieu

Plus en détail

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile.

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile. fiche D AUTOCORRECTION 3.4 Les accords sont corrects dans chaque groupe du nom. On met souvent sur le dos de l inattention les erreurs d orthographe grammaticale. Bien accorder les mots exige de l observation

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

André Winther Université de Rouen

André Winther Université de Rouen Drôle : un drôle d adjectif André Winther Université de Rouen Bernard Gardin et moi étions, en 1971, les «jeunes» - les assistants fraîchement nommés - de ce qui était à l époque l Institut de Linguistique

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Investir dans des produits financiers

Investir dans des produits financiers En savoir plus sur les services financiers Investir dans des produits financiers La directive MiFID : guide du Consommateur Comité Européen des Régulateurs des Marchés de Valeurs mobilières Commission

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

OBSERVATIONS INTRODUCTION

OBSERVATIONS INTRODUCTION Comité d experts gouvernementaux d UNIDROIT sur l applicabilité des clauses de compensation avec déchéance du terme Deuxième session FR UNIDROIT 2013 C.E.G/Netting/2/W.P. 5 Original: anglais Rome, 4-8

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSITÔT HOMOPHONES AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie aussitôt aussi tôt aussitôt : Il signifie au

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PRÈS HOMOPHONES PRÊT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes près prêt près : adverbe. Il indique la proximité dans l espace ou dans le temps. Il a le

Plus en détail

COMPTABILITÉ. PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants. Cette étude a pour objet. reflexion. Résumé de l article

COMPTABILITÉ. PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants. Cette étude a pour objet. reflexion. Résumé de l article PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants Eric DELESALLE Expert-comptable, Commissaire aux comptes Professeur agrégé CNAM-INTEC Président de la Commission de droit comptable

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Le 28 mars 2006 Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Nous sommes heureux d avoir l occasion de présenter nos commentaires

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

Phraséologie et traduction spécialisée: vers un modèle adapté d analyse des unités phraséologiques

Phraséologie et traduction spécialisée: vers un modèle adapté d analyse des unités phraséologiques Phraséologie et traduction spécialisée: vers un modèle adapté d analyse des unités phraséologiques Christian Vicente Université de Haute-Alsace (France), christian.vicente@uha.fr Citation: Vicente, Christian

Plus en détail

Guide No.2 de la Recommandation Rec (2009).. du Comité des Ministres aux États membres sur la démocratie électronique

Guide No.2 de la Recommandation Rec (2009).. du Comité des Ministres aux États membres sur la démocratie électronique DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES POLITIQUES DIRECTION DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES Projet «BONNE GOUVERNANCE DANS LA SOCIETE DE L INFORMATION» CAHDE (2009) 2F Strasbourg, 20 janvier 2009 Guide No.2 de

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012. Salle : V210

Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012. Salle : V210 Compte rendu Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012 Salle : V210 Présents : Christine Berthin, Martine Sekali, Anne-Marie Paquet-Deyris, Anny Crunelle, Julie Loison- Charles, Ross Charnock, Caroline Rolland-Diamond,

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Introduction à la Sécurité Informatique

Introduction à la Sécurité Informatique Introduction à la Sécurité Informatique Hiver 2012 Louis Salvail A.A. 3369 Qu est-ce que la sécurité informatique? Espionnage de réseau Interception des paquets en route sur un réseau Ceci est facile puisqu

Plus en détail

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY Université de XY University of XY Faculté XY Faculty of XY Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil d'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir?

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? 1. Pourquoi cette question Tout trader «travaillant 1» sur les indices s est, à un moment ou un autre, posé cette question : «je sais que la tendance est bien haussière

Plus en détail

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Le programme de prêts pour les études à temps partiel Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Décembre 2001 1 Introduction Une revendication vieille de plus de dix ans

Plus en détail

LA REFORME DE L ORGANISATION DE L ASSURANCE MALADIE COMPLEMENTAIRE 1

LA REFORME DE L ORGANISATION DE L ASSURANCE MALADIE COMPLEMENTAIRE 1 LA REFORME DE L ORGANISATION DE L ASSURANCE MALADIE COMPLEMENTAIRE 1 PAR ALAIN THIRION Président de Mutassur (Association Professionnelle des Assureurs Mutualistes et de leurs intermédiaires d assurances)

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail

Date: 15 th Feb to 19 th Feb 2015

Date: 15 th Feb to 19 th Feb 2015 Date: 15 th Feb to 19 th Feb 2015 Class: IV Subject: French IN SCHOOL TEACHING SUNDAY TO THURSDAY Décrivez votre montre: 1-Ma montre est belle= my watch is beautiful. 2-Elle est noire = It is black. 3-Il

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

mes m est mets/met mais mets

mes m est mets/met mais mets GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES MES HOMOPHONES M EST METS/MET MAIS METS 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes mes m est mets/met mais mets mes : déterminant possessif pluriel, féminin

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES Tableau de bord des indicateurs financiers Première Partie Situation financière globale du Système

Plus en détail

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand :

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand : TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de subvention à la découverte du CRSNG Narration : Pour obtenir des fonds de recherche dans un milieu concurrentiel, vous devez présenter vos idées

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Aimé Diaka Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

ENSEIGNER À DISTANCE DANS UN MASTER MEEF 1

ENSEIGNER À DISTANCE DANS UN MASTER MEEF 1 Recherches n 60, Outils, 2014-1 ENSEIGNER À DISTANCE DANS UN MASTER MEEF 1 Nathalie Denizot Université de Cergy-Pontoise, ÉMA (ÉA 4507) À la rentrée 2010, l ex-iufm (désormais Espé 2 ) de l Université

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

L. Obert, T. Lascar, A. Adam

L. Obert, T. Lascar, A. Adam Améliorer la consolidation des tubérosités grâce au système OMS (Offset Modular System) et l autogreffe Improving tuberosity consolidation using the OMS system (Offset Modular System) L. Obert, T. Lascar,

Plus en détail

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max Note : you need to run all those steps as an administrator or somebody having admin rights on the system. (most of the time root, or using

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE

Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE Demande de conseil. Le cas pratique est un exercice juridique qui, à l instar d une personne se trouvant en situation de litige avec autrui, demande conseil. C est un exercice

Plus en détail

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications La présente annexe au document de politique du Procureur

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits

Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits Types de questions d examen Un examen en droit peut comporter plusieurs types de questions : à réponse courte, à développement,

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Code d'éthique de la recherche

Code d'éthique de la recherche Code d'éthique de la recherche Ce texte reprend le code d'éthique de la FPSE de l'université de Genève, avec une adaptation des références aux instances académiques. Cette version est plus particulièrement

Plus en détail

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission?

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918 Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? A1. Passport Canada requests that bidders provide their

Plus en détail

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel?

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? Le Robert lance Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? dossier de presse - 2014 L avis des Français Étude Ipsos pour Le Robert réalisée sur un échantillon de 1 001 Français

Plus en détail

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING ST GEORGE S COLLEGE LANGUAGES DEPARTMENT 13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING The examination is separated into two sections. You have this answer booklet with the questions for the

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail