Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse"

Transcription

1 Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse

2 La définition d de la politique sportive Préambule : Aucune obligation n incombe aux communes en matière de politique sportive, mais dans la mesure où le sport n a pas fait l objet de répartition de compétences dans les lois de décentralisation, les élus doivent donc définir une politique sportive. Elle doit être établie dès la première année du mandat et doit s articuler avec d autres politiques globales comme l éducation, la citoyenneté, l aménagement, la solidarité Avant d éd établir ou de créer une politique sportive, il faut tenir compte : - De l implantation l des équipements sportifs sur la collectivité - Des modalités s d attribution d de subvention - Des moyens humains dont disposent le service des sports

3 La définition d de la politique sportive L élaboration d une d politique sportive se réalise r à travers une succession d éd étapes: 1. Déterminer D les orientations politiques Le loisir ou le spectacle = Logique économique L éducation ou l insertion l = Logique sociale Plusieurs choix peuvent se combiner comme dans l exploitation l d une d piscine : Education,, Santé,, Compétition, Loisir sportif 2. Etablir un diagnostic L objectif est de recueillir des informations pertinentes qui permettent ettent d analyser d une situation. 2 formes de diagnostic peuvent être réalisr alisées : - Diagnostic externe : Etude de la population (Identifier les caractéristiques ristiques et la demande de la population) Analyse de l environnement l (Comment est il organisé? Offre similaire dans le privé?)

4 La définition d de la politique sportive - Diagnostic interne : Etude des actions engagées es (nature et nombre de prestations proposées) Analyse de l organisation l et des moyens (l organisation en place est elle adaptée e aux objectifs souhaités s?) 3. Elaborer des actions (par catégorie de public) 1. Actions dans le champ scolaire : - Mise à disposition des installations - Mise à disposition des éducateurs territoriaux des APS - Exemple : convention IA/Mairie de Toulouse 2. Actions auprès s des clubs : - Mise à disposition des équipements - Contractualisation (convention d objectifs) d - Exemple de convention avec les clubs Toulousains

5 La définition d de la politique sportive 3. Elaborer des actions (par domaine d intervention) d : Actions dans le domaine des équipements : - Mise à disposition de bureaux et d éd équipements sportifs auprès s des clubs - Développement des équipements sportifs dans les quartiers - Développement des équipements de loisirs (parcours de santé,, piscines ludiques ) Actions dans le domaine de l animation l sportive : - Animations le mercredi AM et pendant les vacances scolaires - Animation dans les quartiers en soirée e après s 17h00 - Actions auprès s du public senior Actions dans le domaine du soutien sportif : - Mise à disposition des ETAPS dans les écoles (de la GS au CM2) - Mise à disposition des ETAPS dans les clubs sportifs - Subventionnement des associations sportives

6 La définition d de la politique sportive 4. Déterminer D des priorités s et choisir des actions : Au regard des actions énoncées précédemment, il est souvent indispensable de fixer des priorités. Le premier choix permet, au regard des orientations politiques fixf ixées et de l analyse l de l environnement, de déterminer d : - Ce qui est indispensable - Ce qui peut faire l objet l d un d débatd - Ce qui est facultatif L élu devra définir d le périmp rimètre du service public des sports en éliminant ce qui ne sera pas offert par la commune. Le second choix consiste à décider de ce qu il est possible de faire au regard des moyens disponibles. Chaque action est ainsi analysée e au regard d un d certain nombre de critères res : - Le critère re financier (coût t prévisionnel de l action) l - Le critère re des compétences des agents - Le critère re technique (les équipements et le matériel sont ils adaptés s?) - Le critère re organisationnelle (l organisation du service des sports est elle adaptée e pour réaliser r les actions souhaitées?)

7 Le processus de décisiond 1. Les différentes instances de décision d et de validation - Le bureau municipal : Garde rapprochée e du Maire composée e des adjoints au Maire, du directeur de cabinet, du DGS et des DGA (pas systématique). - Les commissions : Le plus souvent organisées sur le découpage d des délégations. d Composées de certains adjoints, quelques conseillers municipaux et des directeurs de service concernés. - Le conseil municipal : Composé du Maire, de ses adjoints, des conseillers municipaux, des élus des différentes listes, du directeur de cabinet et du DGS (selon les collectivités). Fréquence : 4 à 8 selon les collectivités

8 Le processus de décisiond Dans les 2 situations suivantes, le bureau municipal a un rôle de décision d et la commission municipale, un rôle d orientation. Situation 1 : Le bureau municipal examine toutes les décisions d présent sentées es en CM. Services Commissions Bureau Conseil Municipal Situation 2 : Le bureau municipal valide politiquement les dossiers travaillés s par les services et les réexamine r avant de les présenter en CM. Bureau Services Commissions Bureau C. Municipal

9 Le processus de décisiond Dans les 2 situations suivantes, c est c la commission des sports qui joue un rôle majeur. Situation 3 : Le bureau municipal ne joue pas de rôle de filtre. La commission valide tous dossiers présent sentés s en CM. Situation 4 : Services Commissions Conseil Municipal Le bureau municipal propose les dossiers présent sentés s en commission. Bureau Commissions Conseil Municipal

10 Le processus de décisiond 2. Elus et fonctionnaires Une des caractéristiques ristiques de la gestion publique locale réside r dans la collaboration étroite entre les élus et fonctionnaires. Une règle r d or d : Le politique décide, d le fonctionnaire exécute cute 4 niveaux de décision d : - Niveau politique : Fixer les orientations dans le champ politique - Niveau stratégique : Définir des actions et les objectifs - Niveau tactique : Mettre en place des ressources pour parvenir au résultat et coordonner des moyens - Niveau opérationnel : Déterminer des plans d actions d et mise en œuvre sur le terrain La zone de partage entre élus et fonctionnaires est elle pour autant si simple?

11 Le processus de décisiond 3. Qui élabore la politique sportive? La concertation caractérise rise l él élaboration d une d politique sportive. De nombreuses commissions (municipales ou extra municipales) associent des associations, des enseignants, des pratiquants Pourtant, elles ne doivent rester que des organes consultatifs et ne peuvent remplacer le pouvoir de décision d des élus. Lorsque les élus agissent sur les niveaux politiques et stratégiques, nous sommes dans un processus normal de décision. d Lorsque l administration l agit sur les niveaux tactiques et opérationnels, nous sommes dans un processus normal de décision.

12 Les missions d un d service des sports Une direction des sports s appuie s sur 3 grandes fonctions : - Une fonction technique - Une fonction administrative - Une fonction éducative 1. Le service technique - Gestion, entretien et maintenance de l ensemble l des installations sportives - Accueil des usagers et des utilisateurs des installations sportives - Suivi et contrôle des travaux réalisr alisés s sur les équipements - Réalisation et suivi des travaux réalisr alisés s en régier - Commande et approvisionnement d éd équipements et de matériels sportifs - Soutien logistique aux différentes manifestations organisées - Montage des dossiers d homologation d des enceintes sportives

13 Les missions d un d service des sports 1. Le service technique - Elaboration de cahiers des charges (CCTP) nécessaires n à la commande publique (travaux, acquisition de matériel, transport scolaire ) - Rédaction des pré programmes liés à la réhabilitation r ou à la construction d équipements sportifs - Description technique et cartographie des installations sportives - Suivi de l él évolution des normes (ERP, accessibilité,, fédérales) f liées à l exploitation des équipements sportifs - Travail transversal avec les autres directions (espaces verts, architecture, a bâtiment et énergie, service communal d hygid hygiène et de santé é ) - Gestion du personnel

14 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La GRH : - Gestion des effectifs de la Direction - Superviser les recrutements de personnel - Gestion des carrières res des agents - Gestion des congés s et des arrêts de travail des agents - Gestion du plan de formation des agents de la Direction - Gestion des saisonniers recrutés s pendant les congés s scolaires - Gestion de l aml aménagement du temps de travail La gestion informatique : - Installation et maintenance des postes informatiques La gestion du courrier et de l él économat : - Distribution des notes et courriers sur l ensemble l des installations

15 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La communication interne : - Communication interne du service La gestion financière - Gestion du budget du service - Gestion des subventions aux clubs élites conventionnés - Gestion des subventions aux autres clubs sportifs - Gestion des subventions exceptionnelles pour les organisateurs de manifestations sportives - Gestion des engagements et des factures - Gestion des crédits

16 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La gestion financière - Gestion des régies r de recettes (animation sportive, piscines, patinoires, tennis is ) - Rédaction des délibd libérations présent sentées es en Conseil Municipal - Rédaction des conventions d objectifs d établies avec les clubs élites - Rédaction des conventions de mise à disposition d installationd

17 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs Les réservations r et les manifestations sportives - Planification des créneaux d utilisation d des installations sportives pour les entraînements, nements, l enseignement l de l EPSl EPS,, les manifestations, les compétitions : Stades, gymnases, piscines, patinoires, tennis Sur Toulouse, environ heures de planification terrestre et aquatique. - Interface entre le service des sports et les différents utilisateurs : Ecoles primaires, collèges, lycées, universités, s, clubs et associations sportives, comités s départementaux d et ligues, fédérations, f comités d entreprise Sur Toulouse, il y a environ 500 utilisateurs différents. - Régulation des difficultés s rencontrées es avec les utilisateurs - Coordination des manifestations sportives et des inaugurations d équipements sportifs. Sur Toulouse, plus de 500 manifestations et inaugurations par an.

18 Les missions d un d service des sports 3. Le service des activités s physiques et sportives - Etablir les programmations payantes, à destination du public des ZUS, des seniors, sur l ensemble l des périodes p de l annl année - Etablir les programmations des interventions pédagogiques p auprès s des scolaires en fonction des priorités s fixées avec l Educationl Nationale - Elaborer l ensemble des plannings des ETAPS - Encadrer, gérer g et manager les ETAPS - Veiller à l application et au respect de la réglementation r des APS - Actualiser les POSS et les règlements r intérieurs des piscines

19 Les missions d un d service des sports 3. Le service des activités s physiques et sportives - Organiser et encadrer les manifestations sportives - Assurer la continuité du service public des activités s programmées - Suivre les achats de matériel sportif - Superviser les affectations de matériel sportif en fonction des programmations proposées tout au long de l annl année - Renseigner et inscrire les usagers sur les activités s proposées - Communiquer sur les activités s proposées aux usagers

20 Les missions d un d service des sports Exemple de la Direction des Sports de Toulouse Fréquentations 2010 : - TENNIS : PATINOIRES : PISCINES : GYMNASES : STADES : TOTAL :

21 1. Les effectifs Le personnel Environ agents travaillent dans les services des sports des d collectivités s territoriales. Ces agents se repartissent dans 3 filières (étude( CNFPT en 2000 ): - Filière sportive (environ 25%) - Filière technique (environ 65%) - Filière administrative (environ 10%) Exemple de répartition r des agents de la Direction des Sports en 2007 : Effectifs = 507 agents - Filière sportive = 19,9% - Filière technique = 71,2% - Filière administrative = 8,9%

22 2. La filière sportive Le personnel Création et publication en 1992 des décrets d créant statut particulier des cadres d emploi d de la filière sportive des collectivités s territoriales. Le recrutement d un d agent dans un cadre d emplois d de la filière sportive se fait sur concours, même sur le grade de catégorie C. L accès s au concours externe est réservr servé aux titulaires d un d diplôme homologué à un niveau prévu pour chaque cadre d emploi. d L accès s au concours interne est réservr servé aux agents ayant accompli au minimum 4 années d anciennetd ancienneté de service public et étant en fonction à la date du concours. Les 3 cadres d emploi d : - Les conseillers territoriaux des APS (cadre A) Etre titulaire d un d diplôme de second cycle ou d un d diplôme de niveau 2 (L3 STAPS, BEES 2 e degré é )

23 Le personnel - Les éducateurs territoriaux des APS (cadre B) Etre titulaire d un d baccalauréat at de l enseignement l général g ou d un d titre ou diplôme homologué de niveau 4 (BEES 1 er degré). - Les opérateurs des APS (cadre C) Etre titulaire d un d baccalauréat at de l enseignement l général g ou d un d titre ou diplôme homologué de niveau 5 (CAP, BEP, BAPAAT). La filière sportive compte près s de agents. (source INSEE 2002,2003,2004) Répartition des agents de la filière sportive par cadre d emploi d : - CTAPS = 6,4% - ETAPS = 77,3% - OTAPS = 16,3% Exemple de la Direction des Sports en 2010 : - CTAPS = 7,2% - ETAPS = 90,7% - OTAPS = 2,1%

24 Le personnel Répartition des agents de la filière sportive selon la nature des collectivités s : 1. Les Communes : 75,3% 2. Les Communautés s de communes : 6,6% 3. Les Communautés s d Agglomd Agglomération : 5,4% 4. Les SIVU (syndicat intercommunal à vocation unique) : 3,8% 5. Les départements d : 2,3% 3. La filière technique Les principaux cadres d emploi d des agents des services des sports : - Les ingénieurs nieurs subdivisionnaires (cadre A) - Les techniciens territoriaux (cadre B) - Les agents de maîtrise (Cadre C) - Les adjoints technique (cadre C)

25 4. La filière administrative Le personnel Les principaux cadres d emploi d des agents employés s dans les services des sports : - Les attachés s territoriaux (cadre A) - Les rédacteurs r territoriaux (cadre B) - Les adjoints administratifs (Cadre C) 5. Le temps de travail des agents Il appartient à la collectivité d aménager le temps de travail de ses agents dans le respect de la jurisprudence administrative. Le temps effectif de travail doit être conforme à la durée e hebdomadaire de travail fixée e par délibd libération. - Généralités - Exemples et études comparatives

26 Les différents modèles d organigramme Nous pouvons distinguer 3 types d organisation d : 1. L organigramme L fonctionnel : Dans une commune, 3 fonctions sont classiquement représent sentés s : - L administration - Les équipements - L animation sportive Avantages : - Possibilité d identifier des spécialistes à la tête de chaque fonction - Simplicité - Clarté Inconvénients nients : - Rigidité - Lenteur des communications - Difficultés s de coordination des fonctions dans la mise en œuvre des politiques - Difficultés s pour quantifier les prestations de services - Création de domaine autonome et difficultés à travailler transversalement

27 Les différents modèles d organigramme Nous pouvons distinguer 3 types d organisation d : 1. L organigramme L fonctionnel : Dans une commune, 3 fonctions sont classiquement représent sentées es : - L administration - Les équipements - L animation sportive Avantages : - Possibilité d identifier des spécialistes à la tête de chaque fonction - Simplicité - Clarté Inconvénients nients : - Rigidité - Lenteur des communications - Difficultés s de coordination des fonctions dans la mise en œuvre des politiques - Difficultés s pour quantifier les prestations de services - Création de domaine autonome et difficultés à travailler transversalement

28 2. L organigramme L divisionnel : Découpage par projet, par usager, par nature d éd équipement. Les divisions les plus représent sentées es dans les services des sports sont construites à partir des équipements sportifs : - Equipements couverts (gymnases ) - Terrains de grands jeux (terrain de foot et rugby ) - Bases de plein air - Piscines - Patinoires Les différents modèles Avantages : - Rapidité d action - Etude de coûts : «rentabilité des activités» - Motivation des individus - Qualité des communications d organigramme Inconvénients nients : - Duplication des services - Augmentation des coûts de structure - Difficultés s pour travailler transversalement (coordination des différentes divisions)

29 3. L organigramme L matriciel : Les différents modèles d organigramme C est la combinaison de l organisation l fonctionnelle et de l organisation l divisionnelle. Nous retrouvons les 3 fonctions en abscisse : - Administration - Equipements - Animation Et les différents divisions en ordonnée e : - Equipements couverts (gymnases ) - Terrains de grands jeux (terrain de foot et rugby ) - Avantages : - Mise en commun des moyens - Possibilité de mener des politiques sectorielles et transversales Inconvénients nients : - Conflits - Difficultés s de coordination - Surcoûts liés à la complexité

30 Les différents modèles d organigramme Les 3 organigrammes proposés s montrent des avantages, mais aussi des inconvénients. nients. Il n y n y a pas de solution unique, mais il faut surtout trouver l organigramme l idéal en fonction des critères res suivants : - La taille de la collectivité (nombre d habitants) d - Le nombre d éd équipements gérés g s par le service des sports - Le type de gestion des équipements sportifs - Le nombre d agents d du service des sports - Les grandes missions du service des sports - La politique d animation d sportive Il demeure toutefois important : - De disposer d une d équipe d agents d de maintenance du patrimoine sportif qui peuvent intervenir sur les différents types d éd équipements - De disposer d ETAPSd polyvalents (encadrement aquatique et terrestre )

31 Etude de cas n 1n Concevoir l organigramme d un service des sports

32 Le budget d un d service des sports Le budget alloué au sport dans les communes est en moyenne de 6,0 %. En fonction du nombre d habitants d et des orientations générales g de la politique sportive, ce chiffre peut varier légèrement l : - De à habitants = 5,7 % - De à habitants = 6,5 % - + de habitants = 5,7 % Source Direction Générale G des Collectivités s Locales Ne sont pas intégr grés s les dépenses d pour le sport scolaire ou les subventions. Le budget d un d service des sports, comme celui d une d commune est scindé en 2 grandes entités s : - Le budget de fonctionnement - Le budget d investissementd Le budget primitif annuel des services est transmis à la direction des finances avant l été. Les élus valident ensuite les budgets des services au cours des mois de novembre et décembred cembre.

33 Le budget d un d service des sports Ventilation du budget de la Direction des Sports de la ville de Toulouse en 2007 : Budget annuel = Dépenses de fonctionnement = 6% - Dépenses d investissement d = 23% - Subventions alloués s aux clubs sportifs = 21% - Dépenses liés s au personnel = 50%

34 Le budget d un d service des sports Ventilation du budget de la Direction des Sports de la ville de Toulouse en 2010 : Budget annuel = ,95 % du budget de la ville - Dépenses de fonctionnement = 7 % - Dépenses d investissement d = 28 % - Subventions alloués s aux clubs sportifs = 17 % - Dépenses liées au personnel = 47 % Recettes de la Direction des Sports = Entrées piscines, patinoires, activités s sportives municipales, location des installations

35 Le subventionnement des associations sportives Détail des subventions alloués s par la Direction des sports de la ville de Toulouse en 2010 : - 25 clubs élites conventionnés s (+ de ) ) = Aide aux clubs (130 clubs environ) = Subventions exceptionnelles = Total = Les communes sont les premiers financeurs public des associations sportives. Selon l INSEE l et le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le budget moyen d une d association sportive en France s élève à Sur ces ,, 25% en général g provienne des collectivités : - 20% de ces subventions sont versés s par les communes - 2% par les départementsd - 1% par les régionsr

36 Le subventionnement des associations sportives - Seules les associations agréé éées par le préfet de département d et affiliées à une fédération f sportive peuvent prétendre au versement de subventions - L attribution d une d subvention municipale n est n pas automatique - Une association sportive ne peut percevoir une subvention qu apr après avoir rempli et renvoyer le dossier à la collectivité - Les subventions sont versées es en fin de premier trimestre de chaque année e après s vote du budget par le Conseil Municipal - Chaque nouveau club sportif qui demande pour la première fois une aide perçoit une subvention de base - Des subventions de base sont affectées es à des classes de sports regroupant des disciplines ayant un caractère re commun

37 Le subventionnement des associations sportives - Exemples de classification : - Rugby (XV-XIII), XIII), Football, Football américain, Hand, Volley, Basket, Base Ball - Athlétisme, tisme, Cross Country, Natation, Gymnastique - Sports de glace, sports de combat, sports de raquettes, aviron, kayak, triathlon, escrime, haltérophilie

38 Le subventionnement des associations sportives Exemples de critères res de subvention : - Niveau de compétition de l él équipe 1 du club - Nombre d éd équipes engagées es en compétition (> niveau départemental) d - Effectifs des licenciés s du club - Nature de la discipline sportive - Nombre de licenciés «jeunes» de moins de 18 ans pour valoriser les clubs formateurs - Nombre de licenciés s de moins de 18 ans issus des ZUS pour encourager les clubs de quartier - Nombre de filles ou de femmes licenciées es pour encourager le sport fémininf - Nombre d éd éducateurs diplômés s (BEES, diplômes fédérauxf raux ) - Participation à l animation sportive de la ville - Clubs handisports - Clubs ayant des frais de déplacement d ou des coûts de matériel importants

39 Quelques outils de management 1. Les fiches de poste Outil de management indispensable pour faire fonctionner tout type d organisation. Elles permettent de cadrer les missions principales, les activités s et les horaires de travail pour chaque type de poste occupé. Exemples 2. Les feuilles d éd évaluation des agents Outil qui permet d éd évaluer la manière de servir des agents sur une année. Elles permettent de proposer la note annuelle de chaque agent. Exemples

40 Etude de Cas n 2n Création de fiches de poste

41 Etude de Cas n 3n Subventionnement des associations sportives

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014 FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE Comptable et gestionnaire de carrières CADRE STATUTAIRE Agent titulaire de la Fonction Publique Territoriale Catégorie : B Filière : Administrative Cadre d emploi : Rédacteur

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque, module 2 : Administration, gestion Lundi 23 novembre Lidwine HARIVEL Formation ABF d auxiliaire de bibliothèque 2015 / 2016 Sommaire Partie I Organisation institutionnelle et

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Site web O.P.E.P.S. Observatoire Parisien des Equipements et Pratiques Sportives

Site web O.P.E.P.S. Observatoire Parisien des Equipements et Pratiques Sportives 7e Site web O.P.E.P.S. Observatoire Parisien des Equipements et Pratiques Sportives Le arrondissement Carte d Identité 58 900 habitants Superficie : 4,09 km2 Equipements sportifs 4 gymnases 1 bassin école

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française Convention entre la Fédération Française et la Fédération Française de Football du Sport Adapté (FFF) (FFSA) Saint-Denis, le 17 avril 2002 Convention entre la Fédération Française de Football et la Fédération

Plus en détail

CONVENTION. Désireux de parvenir à des modalités de fonctionnement satisfaisant les deux parties, dans le respect de leur rôle respectif,

CONVENTION. Désireux de parvenir à des modalités de fonctionnement satisfaisant les deux parties, dans le respect de leur rôle respectif, VILLE DE MORZINE INSPECTION EDUCATION NATIONALE EVIAN CONVENTION relative à la mise à la disposition des écoles publiques par la Ville de MORZINE d équipements et de prestations en personnels pour des

Plus en détail

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Entre les signataires, Le Collège Anatole France, représenté par Mme FAURE Marie-Christine, Principale

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

LA FORMATION FEDERALE

LA FORMATION FEDERALE LA FORMATION FEDERALE 1. La commande institutionnelle 2. La déclinaison des orientations fédérales 3. L organisation opérationnelle Principes généraux FFVB Chercher à améliorer l encadrement (quelque soit

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Comité Ile de France ATELIER du 9 avril 2013 INFORMATIONS STATUTAIRES ET EMPLOIS S.MILED Soyons plus performants

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

Présentation générale du Centre De Gestion du CHER

Présentation générale du Centre De Gestion du CHER 1 Présentation générale du Centre De Gestion du CHER Établissement Public local à caractère administratif, le Centre de Gestion c est: Un Conseil d Administration de 20 Élus du CHER. 20 Collaborateurs,

Plus en détail

Prénom : PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016. Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION

Prénom : PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016. Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION PREPARATION AU CONCOURS DE PROFESSEUR DE SPORT 2016 Dossier d inscription aux EPREUVES d ADMISSIBILITE et d ADMISSION Photo (obligatoire) à coller NOM :.... Prénom :. Date et lieu de naissance : Le....

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché

Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché Fonction CR/Service Cadre d emploi de recrutement Nature des fonctions Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché Annexe 1 Sous la responsabilité du responsable du service

Plus en détail

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P.

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Mené Personne Responsable du Marché : Monsieur Le Président Personne à contacter pour obtenir des informations : Laurent Gaudicheau

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération.

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération. Le Cabinet du Maire Directeur de Cabinet : Maxime LECHARPENTIER Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Chef de Cabinet : Nourdine BARQI Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Direction de la Communication Directrice

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Financement des équipements sportifs

Financement des équipements sportifs Financement des équipements sportifs Un propriétaire, des financeurs multiples. Données de cadrage Nécessité de cofinancements pour permettre aux communes, principaux propriétaires des équipements d en

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Conditions d avancement de grade et de promotion interne du personnel de la fonction publique territoriale

Conditions d avancement de grade et de promotion interne du personnel de la fonction publique territoriale Circulaire d'informations N 2012/09 du 16 août 2012 Conditions d avancement de grade et de promotion interne du personnel de la fonction publique territoriale Références : Loi n 2007-209 du 19 février

Plus en détail

Le club au cœur du dispositif

Le club au cœur du dispositif Le club au cœur du dispositif L emploi : Un véritable enjeu pour le sport Lot-et-Garonnais Comité Maison Départemental des Sports Olympique 997 A, avenue et Sportif Jean 47 Bru / Profession 47000 Agen

Plus en détail

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Projet communal : La commune dispose seule des compétences scolaires, périscolaires et extrascolaires. Elle

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

(Nouveau diplôme permettant l encadrement rémunéré à temps partiel et sur un secteur précis)

(Nouveau diplôme permettant l encadrement rémunéré à temps partiel et sur un secteur précis) Le Certificat de qualification professionnelle «Technicien sportif d athlétisme» Option «Sprint/haies», Option «Sauts», Option «Lancers», Option «demifond/marche», Option «Hors stade», option «Epreuves

Plus en détail

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PRÉSENTATION Les jeunes garçons intègrent la structure du

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.)

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) I RAPPEL DE LA PROCEDURE L examen des comptes et de la gestion a été engagé le 7 août

Plus en détail

VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales

VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales Préambule : quels enjeux? La question des relations élus / agents se pose dans les collectivités locales en raison de la coexistence

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Organisation du monde sportif

Organisation du monde sportif Organisation du monde sportif Pratique sportive au cours de l année Les Sportifs licenciés Français Organisation du sport en France Problèmes de compétences ETAT Mouvement (para)olympique Fédérations

Plus en détail

Sport. Les Dispositifs Locaux d Accompagnement :

Sport. Les Dispositifs Locaux d Accompagnement : Sport Les Dispositifs Locaux d Accompagnement : ADDEL 75 Association omnisport (1 100 adhérents) : analyse organisationnelle et appui à la valorisation des activités. Association de tennis de table : appui

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Les métiers de l adjoint administratif territorial

Les métiers de l adjoint administratif territorial Les métiers de l adjoint administratif territorial 1. Que fait l adjoint administratif territorial? 2. Où peut-il exercer sa mission? 3. Quels sont les métiers auxquels donne accès le grade d adjoint administratif

Plus en détail

Encadrement de l activité escalade

Encadrement de l activité escalade Encadrement de l activité escalade Juillet 2012 Il est difficile aujourd hui de s y retrouver dans les multiples brevets et diplômes qui permettent d encadrer l activité escalade. Ce document dresse la

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE NATATION

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE NATATION SECTION SPORTIVE SCOLAIRE NATATION Lycée général et technologique A. CAMUS / Club Rillieux Natation RILLIEUX-LA-PAPE (69) 1 Le projet de la SSS Natation s inscrit dans le projet établissement du Lycée

Plus en détail

CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne CENTRE D ENTRAÎNEMENT RÉGIONAL Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne HANDBALL PRÉSENTATION Le CER PIFO : aux jeunes athlètes l accès

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

Grade de recrutement Nature des fonctions

Grade de recrutement Nature des fonctions Fonction/Poste CR/Service Grade de recrutement Nature des fonctions ANNEXE I Chargé (e) de mission démarche performance DGFG Attaché Assure une assistance auprès du DGA à la coordination du déploiement

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE

CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE Standard : 02.47.60.85.00 - Courriel : concours@cdg37.fr - Site internet : www.cdg37.fr L emploi Les Rédacteurs territoriaux sont chargés de

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

G1204 - Éducation en activités sportives

G1204 - Éducation en activités sportives Appellations Animateur sportif / Animatrice sportive Assistant éducateur / Assistante éducatrice d'activités sportives Cadre technique sportif / sportive Chef de bassin Coach sportif Conseiller sportif

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011

adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011 STATUTS de l'institut UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE LE MANS adoptés en Conseil d'institut de l'iut le 26 septembre 2011 en Conseil d'administration de l'université du Maine le 6 octobre 2011 1 Table des

Plus en détail

CATALOGUE DES CRITÈRES POUR LES CENTRES DE PERFORMANCE ALPINS

CATALOGUE DES CRITÈRES POUR LES CENTRES DE PERFORMANCE ALPINS Objectif Quoi Précision Centre national de performance Swiss-Ski Centre régional de performance Swiss-Ski Caractérisation Il s agit d un système de labels à deux niveaux pour classer les centres de performance

Plus en détail

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations 460. Règlement du 0 décembre 0 sur le sport (RSport) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 juin 00 sur le sport (LSport) ; Sur la proposition de la Direction de l instruction publique,

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012

REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012 REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012 PREAMBULE Pour renforcer son soutien à la vie sportive régionale, la Région

Plus en détail

Réunion des présidents d associations sportives Mont Saint Aignan 26 janvier 2010. Quel Conseil Consultatif de la Vie Sportive?

Réunion des présidents d associations sportives Mont Saint Aignan 26 janvier 2010. Quel Conseil Consultatif de la Vie Sportive? Réunion des présidents d associations sportives Mont Saint Aignan 26 janvier 2010 Quel Conseil Consultatif de la Vie Sportive? une éthique «La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin

Plus en détail

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 QUI SOMMES NOUS? Depuis 2006, l École des Métiers du Sport Professionnel (EMSP), assure la gestion scolaire de Centres de Formation de football

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Bac Pro S.P.V.L. Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05. diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier

Bac Pro S.P.V.L. Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05. diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier Bac Pro S.P.V.L Services de Proximité et Vie Locale Arrêté de création du 11/05/05 diaporama réalisé par C Armagnac et S Meunier Partenaires ayant participé aux travaux de la 20ème CPC DIV division interministérielle

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE ANNEE 2014 1 Pôle statutaire : 03 84 97 02 44 E-mail : carassus.carrieres@cdg70.fr assistant.carrieres@cdg70.fr cattey.carrieres@cdg70.fr

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF

VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF QU EST-CE QUE LE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATIF? L accompagnement éducatif est un dispositif d aide périscolaire proposé aux enfants volontaires

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail