Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse"

Transcription

1 Thierry HOULOU, Conseiller Principal des APS Direction des Sports, Ville de Toulouse

2 La définition d de la politique sportive Préambule : Aucune obligation n incombe aux communes en matière de politique sportive, mais dans la mesure où le sport n a pas fait l objet de répartition de compétences dans les lois de décentralisation, les élus doivent donc définir une politique sportive. Elle doit être établie dès la première année du mandat et doit s articuler avec d autres politiques globales comme l éducation, la citoyenneté, l aménagement, la solidarité Avant d éd établir ou de créer une politique sportive, il faut tenir compte : - De l implantation l des équipements sportifs sur la collectivité - Des modalités s d attribution d de subvention - Des moyens humains dont disposent le service des sports

3 La définition d de la politique sportive L élaboration d une d politique sportive se réalise r à travers une succession d éd étapes: 1. Déterminer D les orientations politiques Le loisir ou le spectacle = Logique économique L éducation ou l insertion l = Logique sociale Plusieurs choix peuvent se combiner comme dans l exploitation l d une d piscine : Education,, Santé,, Compétition, Loisir sportif 2. Etablir un diagnostic L objectif est de recueillir des informations pertinentes qui permettent ettent d analyser d une situation. 2 formes de diagnostic peuvent être réalisr alisées : - Diagnostic externe : Etude de la population (Identifier les caractéristiques ristiques et la demande de la population) Analyse de l environnement l (Comment est il organisé? Offre similaire dans le privé?)

4 La définition d de la politique sportive - Diagnostic interne : Etude des actions engagées es (nature et nombre de prestations proposées) Analyse de l organisation l et des moyens (l organisation en place est elle adaptée e aux objectifs souhaités s?) 3. Elaborer des actions (par catégorie de public) 1. Actions dans le champ scolaire : - Mise à disposition des installations - Mise à disposition des éducateurs territoriaux des APS - Exemple : convention IA/Mairie de Toulouse 2. Actions auprès s des clubs : - Mise à disposition des équipements - Contractualisation (convention d objectifs) d - Exemple de convention avec les clubs Toulousains

5 La définition d de la politique sportive 3. Elaborer des actions (par domaine d intervention) d : Actions dans le domaine des équipements : - Mise à disposition de bureaux et d éd équipements sportifs auprès s des clubs - Développement des équipements sportifs dans les quartiers - Développement des équipements de loisirs (parcours de santé,, piscines ludiques ) Actions dans le domaine de l animation l sportive : - Animations le mercredi AM et pendant les vacances scolaires - Animation dans les quartiers en soirée e après s 17h00 - Actions auprès s du public senior Actions dans le domaine du soutien sportif : - Mise à disposition des ETAPS dans les écoles (de la GS au CM2) - Mise à disposition des ETAPS dans les clubs sportifs - Subventionnement des associations sportives

6 La définition d de la politique sportive 4. Déterminer D des priorités s et choisir des actions : Au regard des actions énoncées précédemment, il est souvent indispensable de fixer des priorités. Le premier choix permet, au regard des orientations politiques fixf ixées et de l analyse l de l environnement, de déterminer d : - Ce qui est indispensable - Ce qui peut faire l objet l d un d débatd - Ce qui est facultatif L élu devra définir d le périmp rimètre du service public des sports en éliminant ce qui ne sera pas offert par la commune. Le second choix consiste à décider de ce qu il est possible de faire au regard des moyens disponibles. Chaque action est ainsi analysée e au regard d un d certain nombre de critères res : - Le critère re financier (coût t prévisionnel de l action) l - Le critère re des compétences des agents - Le critère re technique (les équipements et le matériel sont ils adaptés s?) - Le critère re organisationnelle (l organisation du service des sports est elle adaptée e pour réaliser r les actions souhaitées?)

7 Le processus de décisiond 1. Les différentes instances de décision d et de validation - Le bureau municipal : Garde rapprochée e du Maire composée e des adjoints au Maire, du directeur de cabinet, du DGS et des DGA (pas systématique). - Les commissions : Le plus souvent organisées sur le découpage d des délégations. d Composées de certains adjoints, quelques conseillers municipaux et des directeurs de service concernés. - Le conseil municipal : Composé du Maire, de ses adjoints, des conseillers municipaux, des élus des différentes listes, du directeur de cabinet et du DGS (selon les collectivités). Fréquence : 4 à 8 selon les collectivités

8 Le processus de décisiond Dans les 2 situations suivantes, le bureau municipal a un rôle de décision d et la commission municipale, un rôle d orientation. Situation 1 : Le bureau municipal examine toutes les décisions d présent sentées es en CM. Services Commissions Bureau Conseil Municipal Situation 2 : Le bureau municipal valide politiquement les dossiers travaillés s par les services et les réexamine r avant de les présenter en CM. Bureau Services Commissions Bureau C. Municipal

9 Le processus de décisiond Dans les 2 situations suivantes, c est c la commission des sports qui joue un rôle majeur. Situation 3 : Le bureau municipal ne joue pas de rôle de filtre. La commission valide tous dossiers présent sentés s en CM. Situation 4 : Services Commissions Conseil Municipal Le bureau municipal propose les dossiers présent sentés s en commission. Bureau Commissions Conseil Municipal

10 Le processus de décisiond 2. Elus et fonctionnaires Une des caractéristiques ristiques de la gestion publique locale réside r dans la collaboration étroite entre les élus et fonctionnaires. Une règle r d or d : Le politique décide, d le fonctionnaire exécute cute 4 niveaux de décision d : - Niveau politique : Fixer les orientations dans le champ politique - Niveau stratégique : Définir des actions et les objectifs - Niveau tactique : Mettre en place des ressources pour parvenir au résultat et coordonner des moyens - Niveau opérationnel : Déterminer des plans d actions d et mise en œuvre sur le terrain La zone de partage entre élus et fonctionnaires est elle pour autant si simple?

11 Le processus de décisiond 3. Qui élabore la politique sportive? La concertation caractérise rise l él élaboration d une d politique sportive. De nombreuses commissions (municipales ou extra municipales) associent des associations, des enseignants, des pratiquants Pourtant, elles ne doivent rester que des organes consultatifs et ne peuvent remplacer le pouvoir de décision d des élus. Lorsque les élus agissent sur les niveaux politiques et stratégiques, nous sommes dans un processus normal de décision. d Lorsque l administration l agit sur les niveaux tactiques et opérationnels, nous sommes dans un processus normal de décision.

12 Les missions d un d service des sports Une direction des sports s appuie s sur 3 grandes fonctions : - Une fonction technique - Une fonction administrative - Une fonction éducative 1. Le service technique - Gestion, entretien et maintenance de l ensemble l des installations sportives - Accueil des usagers et des utilisateurs des installations sportives - Suivi et contrôle des travaux réalisr alisés s sur les équipements - Réalisation et suivi des travaux réalisr alisés s en régier - Commande et approvisionnement d éd équipements et de matériels sportifs - Soutien logistique aux différentes manifestations organisées - Montage des dossiers d homologation d des enceintes sportives

13 Les missions d un d service des sports 1. Le service technique - Elaboration de cahiers des charges (CCTP) nécessaires n à la commande publique (travaux, acquisition de matériel, transport scolaire ) - Rédaction des pré programmes liés à la réhabilitation r ou à la construction d équipements sportifs - Description technique et cartographie des installations sportives - Suivi de l él évolution des normes (ERP, accessibilité,, fédérales) f liées à l exploitation des équipements sportifs - Travail transversal avec les autres directions (espaces verts, architecture, a bâtiment et énergie, service communal d hygid hygiène et de santé é ) - Gestion du personnel

14 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La GRH : - Gestion des effectifs de la Direction - Superviser les recrutements de personnel - Gestion des carrières res des agents - Gestion des congés s et des arrêts de travail des agents - Gestion du plan de formation des agents de la Direction - Gestion des saisonniers recrutés s pendant les congés s scolaires - Gestion de l aml aménagement du temps de travail La gestion informatique : - Installation et maintenance des postes informatiques La gestion du courrier et de l él économat : - Distribution des notes et courriers sur l ensemble l des installations

15 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La communication interne : - Communication interne du service La gestion financière - Gestion du budget du service - Gestion des subventions aux clubs élites conventionnés - Gestion des subventions aux autres clubs sportifs - Gestion des subventions exceptionnelles pour les organisateurs de manifestations sportives - Gestion des engagements et des factures - Gestion des crédits

16 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs La gestion financière - Gestion des régies r de recettes (animation sportive, piscines, patinoires, tennis is ) - Rédaction des délibd libérations présent sentées es en Conseil Municipal - Rédaction des conventions d objectifs d établies avec les clubs élites - Rédaction des conventions de mise à disposition d installationd

17 Les missions d un d service des sports 2. Les services administratifs Les réservations r et les manifestations sportives - Planification des créneaux d utilisation d des installations sportives pour les entraînements, nements, l enseignement l de l EPSl EPS,, les manifestations, les compétitions : Stades, gymnases, piscines, patinoires, tennis Sur Toulouse, environ heures de planification terrestre et aquatique. - Interface entre le service des sports et les différents utilisateurs : Ecoles primaires, collèges, lycées, universités, s, clubs et associations sportives, comités s départementaux d et ligues, fédérations, f comités d entreprise Sur Toulouse, il y a environ 500 utilisateurs différents. - Régulation des difficultés s rencontrées es avec les utilisateurs - Coordination des manifestations sportives et des inaugurations d équipements sportifs. Sur Toulouse, plus de 500 manifestations et inaugurations par an.

18 Les missions d un d service des sports 3. Le service des activités s physiques et sportives - Etablir les programmations payantes, à destination du public des ZUS, des seniors, sur l ensemble l des périodes p de l annl année - Etablir les programmations des interventions pédagogiques p auprès s des scolaires en fonction des priorités s fixées avec l Educationl Nationale - Elaborer l ensemble des plannings des ETAPS - Encadrer, gérer g et manager les ETAPS - Veiller à l application et au respect de la réglementation r des APS - Actualiser les POSS et les règlements r intérieurs des piscines

19 Les missions d un d service des sports 3. Le service des activités s physiques et sportives - Organiser et encadrer les manifestations sportives - Assurer la continuité du service public des activités s programmées - Suivre les achats de matériel sportif - Superviser les affectations de matériel sportif en fonction des programmations proposées tout au long de l annl année - Renseigner et inscrire les usagers sur les activités s proposées - Communiquer sur les activités s proposées aux usagers

20 Les missions d un d service des sports Exemple de la Direction des Sports de Toulouse Fréquentations 2010 : - TENNIS : PATINOIRES : PISCINES : GYMNASES : STADES : TOTAL :

21 1. Les effectifs Le personnel Environ agents travaillent dans les services des sports des d collectivités s territoriales. Ces agents se repartissent dans 3 filières (étude( CNFPT en 2000 ): - Filière sportive (environ 25%) - Filière technique (environ 65%) - Filière administrative (environ 10%) Exemple de répartition r des agents de la Direction des Sports en 2007 : Effectifs = 507 agents - Filière sportive = 19,9% - Filière technique = 71,2% - Filière administrative = 8,9%

22 2. La filière sportive Le personnel Création et publication en 1992 des décrets d créant statut particulier des cadres d emploi d de la filière sportive des collectivités s territoriales. Le recrutement d un d agent dans un cadre d emplois d de la filière sportive se fait sur concours, même sur le grade de catégorie C. L accès s au concours externe est réservr servé aux titulaires d un d diplôme homologué à un niveau prévu pour chaque cadre d emploi. d L accès s au concours interne est réservr servé aux agents ayant accompli au minimum 4 années d anciennetd ancienneté de service public et étant en fonction à la date du concours. Les 3 cadres d emploi d : - Les conseillers territoriaux des APS (cadre A) Etre titulaire d un d diplôme de second cycle ou d un d diplôme de niveau 2 (L3 STAPS, BEES 2 e degré é )

23 Le personnel - Les éducateurs territoriaux des APS (cadre B) Etre titulaire d un d baccalauréat at de l enseignement l général g ou d un d titre ou diplôme homologué de niveau 4 (BEES 1 er degré). - Les opérateurs des APS (cadre C) Etre titulaire d un d baccalauréat at de l enseignement l général g ou d un d titre ou diplôme homologué de niveau 5 (CAP, BEP, BAPAAT). La filière sportive compte près s de agents. (source INSEE 2002,2003,2004) Répartition des agents de la filière sportive par cadre d emploi d : - CTAPS = 6,4% - ETAPS = 77,3% - OTAPS = 16,3% Exemple de la Direction des Sports en 2010 : - CTAPS = 7,2% - ETAPS = 90,7% - OTAPS = 2,1%

24 Le personnel Répartition des agents de la filière sportive selon la nature des collectivités s : 1. Les Communes : 75,3% 2. Les Communautés s de communes : 6,6% 3. Les Communautés s d Agglomd Agglomération : 5,4% 4. Les SIVU (syndicat intercommunal à vocation unique) : 3,8% 5. Les départements d : 2,3% 3. La filière technique Les principaux cadres d emploi d des agents des services des sports : - Les ingénieurs nieurs subdivisionnaires (cadre A) - Les techniciens territoriaux (cadre B) - Les agents de maîtrise (Cadre C) - Les adjoints technique (cadre C)

25 4. La filière administrative Le personnel Les principaux cadres d emploi d des agents employés s dans les services des sports : - Les attachés s territoriaux (cadre A) - Les rédacteurs r territoriaux (cadre B) - Les adjoints administratifs (Cadre C) 5. Le temps de travail des agents Il appartient à la collectivité d aménager le temps de travail de ses agents dans le respect de la jurisprudence administrative. Le temps effectif de travail doit être conforme à la durée e hebdomadaire de travail fixée e par délibd libération. - Généralités - Exemples et études comparatives

26 Les différents modèles d organigramme Nous pouvons distinguer 3 types d organisation d : 1. L organigramme L fonctionnel : Dans une commune, 3 fonctions sont classiquement représent sentés s : - L administration - Les équipements - L animation sportive Avantages : - Possibilité d identifier des spécialistes à la tête de chaque fonction - Simplicité - Clarté Inconvénients nients : - Rigidité - Lenteur des communications - Difficultés s de coordination des fonctions dans la mise en œuvre des politiques - Difficultés s pour quantifier les prestations de services - Création de domaine autonome et difficultés à travailler transversalement

27 Les différents modèles d organigramme Nous pouvons distinguer 3 types d organisation d : 1. L organigramme L fonctionnel : Dans une commune, 3 fonctions sont classiquement représent sentées es : - L administration - Les équipements - L animation sportive Avantages : - Possibilité d identifier des spécialistes à la tête de chaque fonction - Simplicité - Clarté Inconvénients nients : - Rigidité - Lenteur des communications - Difficultés s de coordination des fonctions dans la mise en œuvre des politiques - Difficultés s pour quantifier les prestations de services - Création de domaine autonome et difficultés à travailler transversalement

28 2. L organigramme L divisionnel : Découpage par projet, par usager, par nature d éd équipement. Les divisions les plus représent sentées es dans les services des sports sont construites à partir des équipements sportifs : - Equipements couverts (gymnases ) - Terrains de grands jeux (terrain de foot et rugby ) - Bases de plein air - Piscines - Patinoires Les différents modèles Avantages : - Rapidité d action - Etude de coûts : «rentabilité des activités» - Motivation des individus - Qualité des communications d organigramme Inconvénients nients : - Duplication des services - Augmentation des coûts de structure - Difficultés s pour travailler transversalement (coordination des différentes divisions)

29 3. L organigramme L matriciel : Les différents modèles d organigramme C est la combinaison de l organisation l fonctionnelle et de l organisation l divisionnelle. Nous retrouvons les 3 fonctions en abscisse : - Administration - Equipements - Animation Et les différents divisions en ordonnée e : - Equipements couverts (gymnases ) - Terrains de grands jeux (terrain de foot et rugby ) - Avantages : - Mise en commun des moyens - Possibilité de mener des politiques sectorielles et transversales Inconvénients nients : - Conflits - Difficultés s de coordination - Surcoûts liés à la complexité

30 Les différents modèles d organigramme Les 3 organigrammes proposés s montrent des avantages, mais aussi des inconvénients. nients. Il n y n y a pas de solution unique, mais il faut surtout trouver l organigramme l idéal en fonction des critères res suivants : - La taille de la collectivité (nombre d habitants) d - Le nombre d éd équipements gérés g s par le service des sports - Le type de gestion des équipements sportifs - Le nombre d agents d du service des sports - Les grandes missions du service des sports - La politique d animation d sportive Il demeure toutefois important : - De disposer d une d équipe d agents d de maintenance du patrimoine sportif qui peuvent intervenir sur les différents types d éd équipements - De disposer d ETAPSd polyvalents (encadrement aquatique et terrestre )

31 Etude de cas n 1n Concevoir l organigramme d un service des sports

32 Le budget d un d service des sports Le budget alloué au sport dans les communes est en moyenne de 6,0 %. En fonction du nombre d habitants d et des orientations générales g de la politique sportive, ce chiffre peut varier légèrement l : - De à habitants = 5,7 % - De à habitants = 6,5 % - + de habitants = 5,7 % Source Direction Générale G des Collectivités s Locales Ne sont pas intégr grés s les dépenses d pour le sport scolaire ou les subventions. Le budget d un d service des sports, comme celui d une d commune est scindé en 2 grandes entités s : - Le budget de fonctionnement - Le budget d investissementd Le budget primitif annuel des services est transmis à la direction des finances avant l été. Les élus valident ensuite les budgets des services au cours des mois de novembre et décembred cembre.

33 Le budget d un d service des sports Ventilation du budget de la Direction des Sports de la ville de Toulouse en 2007 : Budget annuel = Dépenses de fonctionnement = 6% - Dépenses d investissement d = 23% - Subventions alloués s aux clubs sportifs = 21% - Dépenses liés s au personnel = 50%

34 Le budget d un d service des sports Ventilation du budget de la Direction des Sports de la ville de Toulouse en 2010 : Budget annuel = ,95 % du budget de la ville - Dépenses de fonctionnement = 7 % - Dépenses d investissement d = 28 % - Subventions alloués s aux clubs sportifs = 17 % - Dépenses liées au personnel = 47 % Recettes de la Direction des Sports = Entrées piscines, patinoires, activités s sportives municipales, location des installations

35 Le subventionnement des associations sportives Détail des subventions alloués s par la Direction des sports de la ville de Toulouse en 2010 : - 25 clubs élites conventionnés s (+ de ) ) = Aide aux clubs (130 clubs environ) = Subventions exceptionnelles = Total = Les communes sont les premiers financeurs public des associations sportives. Selon l INSEE l et le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le budget moyen d une d association sportive en France s élève à Sur ces ,, 25% en général g provienne des collectivités : - 20% de ces subventions sont versés s par les communes - 2% par les départementsd - 1% par les régionsr

36 Le subventionnement des associations sportives - Seules les associations agréé éées par le préfet de département d et affiliées à une fédération f sportive peuvent prétendre au versement de subventions - L attribution d une d subvention municipale n est n pas automatique - Une association sportive ne peut percevoir une subvention qu apr après avoir rempli et renvoyer le dossier à la collectivité - Les subventions sont versées es en fin de premier trimestre de chaque année e après s vote du budget par le Conseil Municipal - Chaque nouveau club sportif qui demande pour la première fois une aide perçoit une subvention de base - Des subventions de base sont affectées es à des classes de sports regroupant des disciplines ayant un caractère re commun

37 Le subventionnement des associations sportives - Exemples de classification : - Rugby (XV-XIII), XIII), Football, Football américain, Hand, Volley, Basket, Base Ball - Athlétisme, tisme, Cross Country, Natation, Gymnastique - Sports de glace, sports de combat, sports de raquettes, aviron, kayak, triathlon, escrime, haltérophilie

38 Le subventionnement des associations sportives Exemples de critères res de subvention : - Niveau de compétition de l él équipe 1 du club - Nombre d éd équipes engagées es en compétition (> niveau départemental) d - Effectifs des licenciés s du club - Nature de la discipline sportive - Nombre de licenciés «jeunes» de moins de 18 ans pour valoriser les clubs formateurs - Nombre de licenciés s de moins de 18 ans issus des ZUS pour encourager les clubs de quartier - Nombre de filles ou de femmes licenciées es pour encourager le sport fémininf - Nombre d éd éducateurs diplômés s (BEES, diplômes fédérauxf raux ) - Participation à l animation sportive de la ville - Clubs handisports - Clubs ayant des frais de déplacement d ou des coûts de matériel importants

39 Quelques outils de management 1. Les fiches de poste Outil de management indispensable pour faire fonctionner tout type d organisation. Elles permettent de cadrer les missions principales, les activités s et les horaires de travail pour chaque type de poste occupé. Exemples 2. Les feuilles d éd évaluation des agents Outil qui permet d éd évaluer la manière de servir des agents sur une année. Elles permettent de proposer la note annuelle de chaque agent. Exemples

40 Etude de Cas n 2n Création de fiches de poste

41 Etude de Cas n 3n Subventionnement des associations sportives

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

Projet Sportif d arrondissement 20ème

Projet Sportif d arrondissement 20ème Projet Sportif d arrondissement 20ème EDITO Point 20 ème Le sport est un élément important de la vie des parisiens. Il est encore trop souvent assimilé à un simple loisir alors que nous constatons son

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics Délégation régionale Aquitaine /2015 Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics CALENDRIER PREVISIONNEL 1 CNFPT - DELEGATION AQUITAINE LES PREPARATIONS AUX CONCOURS ET

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES 1 QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES (6-20ans) en situation de handicap moteur et/ou sensoriel en Lorraine. Ce questionnaire est réalisé par le Comité Régional Handisport de Lorraine. Il

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE ANNEE 2014 1 Pôle statutaire : 03 84 97 02 44 E-mail : carassus.carrieres@cdg70.fr assistant.carrieres@cdg70.fr cattey.carrieres@cdg70.fr

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

Financement des équipements sportifs

Financement des équipements sportifs Financement des équipements sportifs Un propriétaire, des financeurs multiples. Données de cadrage Nécessité de cofinancements pour permettre aux communes, principaux propriétaires des équipements d en

Plus en détail

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Comité Ile de France ATELIER du 9 avril 2013 INFORMATIONS STATUTAIRES ET EMPLOIS S.MILED Soyons plus performants

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE KARATE. 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE KARATE. 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE KARATE 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER CHAPITRE I ORGANISATION COMPTABLE ET FINANCIERE DE LA F.F.KARATE Article 1 Année budgétaire L exercice comptable et

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3 CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES ET PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER S e s s i o n 2 0 1 3 1 Avancement de Grade et Promotion Interne AVANCEMENT DE

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. Entraînement sportif. 213 h 162 h 171 h 180 h 546 h 240 h 141 h 165 h 180 h 546 h

S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. Entraînement sportif. 213 h 162 h 171 h 180 h 546 h 240 h 141 h 165 h 180 h 546 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. L3 Spécialité : Parcours 1 vol. étudiant Parcours 2 vol. étudiant Entraînement sportif 180 ECTS 213 h 162 h 171 h 180 h 546 h 240 h 141

Plus en détail

Les métiers de l Entraînement Sportif

Les métiers de l Entraînement Sportif 13/04/11 Les métiers de l Entraînement Sportif Serge VAUCELLE Les formations Les principaux diplômes d entraîneur sportif sont délivrés par : Les Fédérations sportives (FF ) Le Ministère des Sports (Ministère

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département!

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département! www.meceneliteanjou.fr Avec Portons haut les couleurs de notre département! Un Fonds de dotation innovant pour accompagner les projets extra-sportifs des athlètes de notre territoire intié et soutenu par

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 21 OCTOBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/19.679 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale de développement d'une gestion prévisionnelle des emplois

Plus en détail

Les métiers du sport. CHOISIR UN MéTIER dossier n 58. Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III

Les métiers du sport. CHOISIR UN MéTIER dossier n 58. Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III CHOISIR UN MéTIER dossier n 58 n 232. 4 e trimestre 2011 Les métiers du sport Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III Le service public du sport pages IV & V Les concours de la

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale détaillé Partie 1 Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale A Abandon de poste.......................................................................5849 15 Absence de service fait................................................................5850

Plus en détail

Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET

Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET Site Internet : WWW.SAFPT.ORG SAFPT NATIONAL : 35 RUE JULES VERNE - 83220 - LE PRADET SITE INTERNET

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations initiales (RH1) SANTÉ ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Fédération Française de Baseball et Softball 41, rue de Fécamp - 75012 Paris - France Tel : +33 1 44 68 89 30 - Fax : +33 1 44 68 96 00

Fédération Française de Baseball et Softball 41, rue de Fécamp - 75012 Paris - France Tel : +33 1 44 68 89 30 - Fax : +33 1 44 68 96 00 TOULOUSE Présentation saison 2007/2008 Pour obtenir un dossier d inscription, veuillez prendre contact AVANT LE 15 Avril 2007 Avec Boris Rothermundt Tel : 06.08.85.57.16 Mail : boris.rothermundt@ffbsc.org

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

Conditions d inscription au concours

Conditions d inscription au concours Conditions d inscription au concours 1. Comment accéder au concours? 2. Quelles sont les conditions d inscription au concours? Le rédacteur territorial est un fonctionnaire de catégorie B (voir lexique

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CIRCULAIRE CDG90 09/14 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires (articles 13 bis, 14) ; Loi

Plus en détail

Ecole Française de MiniBasket

Ecole Française de MiniBasket Fédération Française de asketall / Labellisation des Ecoles Françaises de Miniasket Commission M du MH COMPTE RENDU REUNION DU 20 OCTORE 2009 Ecole Française de Miniasket Guide d auto-évaluation Club :

Plus en détail

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008 12 Moharram 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 03 3 DECRETS Décret exécutif n 08-04 du 11 Moharram 1429 correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités :

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités : Les stages sportifs Stages sportifs avec hébergement Les stages sportifs accueillant des mineurs hors du domicile parental relèvent de la réglementation des centres de vacances, dès l'instant où ils sont

Plus en détail

Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007

Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007 Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007 PREAMBULE L article L. 231-5 du code du sport rappelle que les fédérations sportives veillent à la santé

Plus en détail

Demande de subvention pour 2014

Demande de subvention pour 2014 DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE PROXIMITÉ DIRECTION DE L ÉDUCATION, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS SERVICE DES SPORTS ET JEUNESSE COMPÉTITIONS SPORTIVES 2014 Nom de l association :... Discipline sportive :...

Plus en détail

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES DU CYCLE DE LA LICENCE DE l INSTITUT ROYAL DE FORMATION DES CADRES (IRFC) DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 1 Préambule Objectif Le cycle de la licence de l Institut Royal de

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

UC1 Cadre Réglementaire

UC1 Cadre Réglementaire Stage Initial MF1 Commission Technique Régionale EST Septembre 2011 UC1 Cadre Réglementaire - La Loi de 1901 - Organisation du Sport en France - Établissements d'aps Principes généraux - La vie associative

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Les métiers du sport

Les métiers du sport 1 Les métiers du sport Vous pratiquez avec passion un ou plusieurs sports. Comme pour de nombreux jeunes, cette passion suscite chez vous une véritable vocation. Plus de 122 disciplines s exercent dans

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

ACTUAliTés. Septembre 2013

ACTUAliTés. Septembre 2013 ACTUAliTés RENTRéE scolaire Septembre 2013 licences permanentes titres temporaires assurances tarifs pratique sportive? loisir? scolaire? a chacun sa licence licences spéciales rentrée scolaire A partir

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

La fin des travaux est programmée pour le mois de septembre 2013, il convient d'en définir les modalités d'utilisation.

La fin des travaux est programmée pour le mois de septembre 2013, il convient d'en définir les modalités d'utilisation. BUREAU MUNICIPAL DU 03 JUIN 2013 Question inscrite à l ordre du jour: ESPACE MULTISPORTS DE SAUBAGNACQ : MODALITES DE GESTION Elu rapporteur: Madame HENRARD Service: SPORTS 1. Présentation du dossier:

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE ANIMATEUR JEUNESSE Missions du poste : Accueillir et accompagner les jeunes de 11 à 17 ans dans leurs projets. Proposer et conduire des activités dans le cadre du projet pédagogique de la collectivité.

Plus en détail

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2016 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports Service des Sports Bâtiment Pyrène 1,

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

Rédacteur territorial Rédacteur principal

Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Annales corrigées Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au centre national de la fonction publique territoriale

Plus en détail

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER TITRE III REGLEMENT FINANCIER 59 Chapitre I : Les intervenants Article 1 : Le bureau Le bureau vote les budgets initiaux de fonctionnement et d investissements avant leur soumission à l accord du Comité

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

Titre II Centres de formation des clubs professionnels

Titre II Centres de formation des clubs professionnels Titre II Centres de formation des clubs professionnels CHAPITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 100 COMPÉTENCE DE LA COMMISSION NATIONALE PARITAIRE DE LA CCNMF La commission nationale paritaire de la

Plus en détail

TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE

TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions relatives à la structure juridique, à l affiliation et au statut professionnel des clubs...85 Chapitre 2 - Dispositions relatives aux

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL

CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL Objet : les dispositifs politique de la ville La politique de la ville est la pièce majeure des politiques publiques de lutte contre toutes les formes d'exclusion

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Formation d intégration

Formation d intégration Formation d intégration Livret du stagiaire version 2014 quand les talents grandissent, les collectivités progressent Formation d intégration La formation d intégration dans la fonction publique territoriale

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

I. LE SPORT ADAPTE :... 2 II. LICENCES SPORTIVES - SAISON 2015/2016 : INFORMATIONS ET TARIFS... 2

I. LE SPORT ADAPTE :... 2 II. LICENCES SPORTIVES - SAISON 2015/2016 : INFORMATIONS ET TARIFS... 2 SAISON 2015/2016 Côtes d Armor pour les ETABLISSEMENTS SPECIALISES accueillant des personnes en situation de handicap mental et/ou psychique Comité Départemental du Sport Adapté des Côtes d Armor : Maison

Plus en détail

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION (DNACG) DE LA FFVB. Edition Juillet 2015

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION (DNACG) DE LA FFVB. Edition Juillet 2015 TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic DNACG DE LA FFVBDNACG DE LA FFVB Article 1 Définition Article 2 Rôle Article 3 - Organisation Article

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 IDENTIFICATION DE L ASSOCIATION :...... o du siège social :... o... o Nom et prénom du président :... o Tél :... Correspondance :...... Tél. fixe :... Tél.

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

144 174 237 30h + 120h 555 h

144 174 237 30h + 120h 555 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : Spécialité : S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. MANAGEMENT DU SPORT L2 120 ES Volume horaire étudiant : 144 174 237 30h + 120h 555 h cours magistraux travaux dirigés travaux

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider

1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider 1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider A ssociation Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LA SAISON 2015. Partenaire Officiel

TOUT SAVOIR SUR LA SAISON 2015. Partenaire Officiel TOUT SAVOIR SUR LA SAISON 2015 Partenaire Officiel PRATIQUE SPORTIVE? LOISIR? SCOLAIRE? A CHACUN SA LICENCE licence canoe plus 51,61 (Adulte) 35,62 (Jeune) La Licence Canoë Plus est le titre d adhésion annuel

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

I Structure et missions du cadre d emplois des rédacteurs

I Structure et missions du cadre d emplois des rédacteurs Seynod, le 11 août 2012 NOTE d INFO n 2012-06 Haute-Savoie CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Références juridiques : Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 modifié portant dispositions statutaires

Plus en détail

Guide des métiers territoriaux

Guide des métiers territoriaux Guide des métiers territoriaux Édition 2014 quand les talents grandissent, les collectivités progressent Guide des métiers territoriaux juin 2014 édito agents publics travaillent actuellement dans 1

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. du 27 février au 4 mars 2012

L actualité statutaire En brèves. du 27 février au 4 mars 2012 L actualité statutaire En brèves du 27 février au 4 mars 2012 Sommaire Sommaire... 1 Ils ne sont toujours pas publiés!... 2 Disponibles sur le site... 3 Carrière... 4 Reprise des services antérieurs délais

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 ------------- C. N. D. S. ------------ Retour des dossiers des Ligues Régionales

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau

Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau L objet de ce mémo est de préciser : Le cadre du sport de haut niveau La spécificité des sportifs de haut niveau Ce qui a été fait jusqu à présent pour le retour

Plus en détail