mve Partenaire de l action N 120 2,44 EUROS/16F MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MOULINS-VICHY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mve Partenaire de l action N 120 2,44 EUROS/16F MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MOULINS-VICHY"

Transcription

1 mve AVRIL 2003 N 120 2,44 EUROS/16F MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MOULINS-VICHY Photo : L Europe vue du ciel/ La Montagne Partenaire de l action

2 télépost Le lien entre le message électronique et le service postal Envoyez tous vos courriers d un simple clic une lettre ourrier onique une télécopie ou SOCIÉTÉ EUROPÉENNE D ISOLATEURS EN VERRE ET COMPOSITE USINE DE SAINT-YORRE SAINT-YORRE TÉL TÉLEX F FAX

3 SOMMAIRE CONTES D ENTREPRISES : Dupont? «Populaire-élégant» (pp. 4 et 5). TRAVAILLEZ DANS DE MEILLEURES CONDITIONS RANGEMENT SUR MESURE KIT MÉTALLIQUE À POSER SOI-MÊME ACTUALITÉ : Flash-Back (pp. 6 et 7). TOURISME : Culture tous azimuts (p.8). COMMERCE : Le pari de Bourbon-l Archambault (p.9). ENTREPRISES : Les bons coups de Bondoux (p.11). PORTRAIT : Michel Fournier : plus belle sera la chute (pp. 13 et 14). : Des lignes d objets publicitaires en ligne (p.17). Aménagement tous types de véhicules Conception personnalisée Montagepossible CONTACT DANS VOTRE RÉGION Établissements LEBROU Marc Route de Paris CUSSET Tél Fax ÉDITORIAL LA CCI ET LE DÉVELOPPEMENT LOCAL Ayant pour missions de favoriser le développement des entreprises et des territoires, votre Chambre est naturellement impliquée dans la réflexion sur le nécessaire équilibre des activités commerciales entre centre-ville et périphérie. Une réflexion qu elle nourrit de ses compétences et de son expérience, en particulier à Vichy, où la méthode qu elle a mise en œuvre pour revitaliser le centre-ville peut être utilisée avec profit à Moulins. Maître mot de cette méthode : la concertation. Il figurait d ailleurs dans le titre du document que nous avons publié dès mars 1999 pour lancer le débat : Pour un développement concerté de la région moulinoise. La concertation s est engagée et des études ont été effectuées sous le pilotage de la CCI de Moulins-Vichy qui entend maintenant contribuer activement à bâtir le projet de centre commercial au cœur de Moulins : il est indispensable au développement et à l équilibre de l agglomération. D où le nouveau document *, joint à ce MVE et intitulé : Agglomération Une dynamique réconfortante moulinoise : priorité centre-ville. Puisse-t-il favoriser non seulement la concertation mais aussi l action. Car il y a urgence. De la même façon, votre Chambre, grâce aux données statistiques qu elle ne cesse de réunir et à ses capacités d expertise, est à même de servir le développement des autres territoires de sa circonscription en éclairant les choix des responsables et, bien sûr, en accompagnant les entreprises. Elle le fait aussi en faisant connaître les réussites de ces territoires et entreprises, notamment à travers son magazine. Ce numéro n échappe pas à la règle : il rend compte, de Bourbon-l Archambault à Abrest, en passant entre autres par Avermes et Cusset, d une dynamique réconfortante alors que la conjoncture s assombrit. Henri Legrand, président de la CCI de Moulins-Vichy * Des exemplaires de ce document en couleur de huit pages seront également disponibles dans les locaux de la CCI. MVE. Directeur de publication : Gilles Forissier Éditeur : CCI de Moulins-Vichy, BP 1729 Moulins Cedex, tél , Rédaction, composition et mise en page : Bleu autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule, tél , Mail : Imprimerie : Quillier, Varennes-sur-Allier Contact publicité : Michel Morel, tél N de commission paritaire : 1040 ADEP Dépôt légal : avril 2003 Tirage : exemplaires. Toute reproduction des articles, informations et clichés photographiques publiés dans cette revue est subordonnée à l'autorisation du directeur de la publication. 3

4 CONTES D ENTREPRISES DUPONT? «POPULAIRE-ÉLÉGANT» Tel est le «concept» ayant présidé à la métamorphose de la fameuse brasserie «sur la place du village» de Vichy que sont les Quatre-Chemins. C est un investisseur pas comme les autres qui le dit, Jean-Charles Eleb, fou de Vichy, «une ville de terrasses, la première ville du sud au nord, le Neuilly de Clermont». Il est né en 1950 à Casablanca mais sa ville, c est Vichy : «Mes parents y sont restés quarante-six ans, j y ai habité de la cinquième à la terminale, tous mes copains d enfance sont ici, je n ai jamais quitté cette ville qui est pour moi un apaisement formidable, où je suis près de mes parents.» Plus exacte- Une ambiance parisienne. ment, Jean-Charles Eleb y est toujours revenu. Car il est tôt parti à Paris pour suivre de brillantes études d économie et il y est resté. D abord comme professeur à la faculté de Dauphine, puis, sans tarder, comme journaliste et bientôt rédacteur en chef d un magazine de FR3, l ancêtre de France 3. Mais, une demi-douzaine d années plus tard, au milieu des années 80, il jette les bases, avec son confrère et compère André Campana, de la société de communication qui le mobilise toujours, du moins à Paris. Pionnière sur le créneau qu elle a aujourd hui délaissé des télévisions locales, cette société, explique-t-il, s est spécialisée dans le conseil en stratégie pour les collectivités locales et les entreprises. «Nous sommes des spécialistes des enquêtes qualitatives audiovisuelles. Cela nous permet d analyser les discours des clients, collaborateurs et dirigeants d une même structure et d y favoriser le dialogue en vue de renouveler les consensus et l offre». Un concept et une méthode, longtemps novatrice, auxquels, raconte-t-il, vient par exemple de recourir la SNCF : dans le but de redéfinir son projet européen, celle-ci a notamment été amenée par l équipe du tandem Eleb-Campana à réunir une centaine de forums à travers la France. C est le même petit homme vif qui vient d investir, avec la confiance des banques, plus de 1,67 millions d euros au cœur de Vichy. De quoi acquérir et rénover les murs de la brasserie Dupont, qui était fermée depuis des mois suite à un incendie. Également de racheter les murs et le fonds du magasin de presse et de tabac attenant, Le Khédive. Affaire de cœur, tout autant, précise-t-il aussitôt, que de froide analyse. Laquelle repose sur une idée force : la création du second niveau, jusque-là non valorisé, de la brasserie 1 qui offre désormais 200 places assises sur une surface 300 m 2 (contre 80 m 2 précédemment). Et de vanter ses deux terrasses ensoleillées, celle, chauffée en hiver, du rez-de-chaussée et la terrasse balcon à l étage. Hommage au Vichy des coupoles Concept? «Populaire-élégant», répond Jean-Charles Eleb du tac au tac. «Une brasserie classique», précise-t-il, où sont proposés «les fondamentaux» andouillettes Dromard de Saint-Pourçain, pieds de cochon, viande rouge et où l on peut déjeuner vite et bien (menu à 10 ). Surtout, un lieu, «le lieu de rencontre pour toutes les générations et les classes sociales, pour les étrangers comme pour les autochtones». Le tout avec une décoration d une sobriété toute parisienne : rien aux murs blancs, si ce n est de discrets éclairages, des glaces et, dans la montée à 4

5 ACTUALITÉ l étage, une flopée d agrandissements de cartes postales anciennes «en hommage au Vichy art déco et des coupoles, à la ville mauresque-andalouse et des corridas, la première ville du sud au nord, la ville, aussi, du tennis, des courses, de la musique et des bains», s enflamme Jean-Charles Eleb qui en est fou, qui affirme y avoir investi 2 «avec un plaisir immense». Retournement de tendance «J y crois», enchaîne-t-il. On s en serait douté. Et de se lancer dans un vaste plaidoyer en faveur de ce «Neuilly de Clermont» où «l ouverture dominicale des commerces représente un avantage considérable», qui ne connaît «aucun problème de demande mais seulement un problème d offre» et dont «la relance, avec la locomotive du centre des Quatre- Chemins, ne prendra son sens que si elle s accompagne d un renouveau de la place du village, y compris la nuit». D où l ouverture de sa brasserie et du Khédive jusqu à 1 heure du matin, tout comme la brasserie Lutèce voisine, dit-il pour s en féliciter, avant de saluer la création ou la rénovation récentes de cafés sur la place. Et, loin de se féliciter de la disparition d un concurrent, Le Club, dont les Jean-Charles Eleb. murs abritent désormais une boutique de France Télécom, il souhaite qu ouvre vite la brasserie Partouche dans le centre commercial des Quatre-Chemins et que l Élysée Palace, «que la municipalité devrait préempter», retrouve un avenir. «Ici, le temps avait semblé s arrêter, conclut Jean-Charles Eleb qui ne manie pas la langue de bois, mais on sent un frémissement, un retournement de tendance. La ville, qui a compris n avoir aucun intérêt à tourner le dos à Clermont, a achevé son deuil de l après-guerre, des colonies, des maladies du foie. Elle mise sur les congrès, le sport, l université, le commerce. Elle est un pôle industriel. Cent-quarante ans d investissements de l État, encore il n y a pas si longtemps, pour en faire une capitale internationale du plaisir et du jeu ont créé un élan que quarante ans d égarement des médecins thermo ne peuvent pas avoir durablement entravé» Un rêve, enfin : «Que l on puisse un jour se baigner à nouveau dans l Allier à Vichy, où l eau redeviendrait synonyme de plaisir» 1. La brasserie emploie une dizaine de personnes, dont ses deux responsables, Patricia Arvieu et Dominique Pendao. 2. Jean-Charles Eleb est également actionnaire des Planches de la Rotonde, nouvelle enseigne de la Rotonde, d où le précédent gérant, le groupe Ressimo, qui contrôle l Aletti Palace, a voulu se désengager. LES ANNUAIRES AUVERGNE 2003 SONT ARRIVES L es nouvelles éditions des annuaires d entreprises de la CCI de Moulins-Vichy sont désormais disponibles. Mines d informations, ils recensent les entreprises de plus de dix et de plus de cinquante salariés et indiquent, pour chacune, leurs principales données (raison sociale, enseigne, activité, code APE, tranche d effectifs, téléphone, télécopie, forme juridique, nom des responsables, et, pour celles qui en disposent, adresse électronique et site Internet). Les annuaires départementaux des établissements de plus de dix salariés sont disponibles au prix de 38 pour l Allier, 15 pour le Cantal, 23 pour la Haute-Loire, 53 pour le Puy-de-Dôme et 107 pour les quatre départements. Celui répertoriant les établissements de plus de cinquante salariés est disponible au prix de 30. Signalons aussi que la CCI dispose également de listings d entreprises actualisés en temps réel. Contacts : Isabelle Capiot ( ) à Moulins et Brigitte Lambert ( ) à Vichy 5

6 ACTUALITÉ FLASH-BACK Cette rubrique, qui balaie l actualité économique des dernières semaines, est nourrie d informations recueillies par la rédaction de MVE ou puisées dans la presse, essentiellement dans La Montagne (L.M.) COMMUNICATION «DÉCOUVREZ VOTRE MEIL- LEUR ALLIER». Sous ce slogan est déclinée, depuis janvier dernier et jusqu à la fin de l année, une campagne identitaire conçue par le Conseil général et destinée à revaloriser l image du département aux yeux de ses habitants. La consultation publique lancée à la fin de l année 2001 avait en effet Indicateurs économiques révélé le flou de l identité bourbonnaise. Affiches, articles de presse, spots radio, objets promotionnels (cartes postales, clips vidéo, etc.) vont donc rappeler les points forts de l Allier. Six thèmes seront ainsi déclinés en 18 chiffres clés, tels que «4.131 salariés pour le secteur automobile, visiteurs annuels au Pal, salariés dans l industrie du luxe et du haut de gamme» pour l affiche économie et industrie. «L ALLIER GRAND OUVERT». Sous ce titre vient de sortir, entièrement consacré à l Allier, un hors-série de Village Magazine, bimensuel spécialisé dans la création de micro-activités en milieu rural. Ce hors-série sort des sentiers battus pour rencontrer celles et ceux qui se sont installé(e)s dans nos campagnes en quête de qualité de vie et de reconversion professionnelle. Il donne aussi de Parce que les indicateurs économiques de base sont devenus d un usage quotidien pour la gestion de l entreprise, MVE publie régulièrement les plus significatifs. La sélection et l actualisation de ces derniers sont réalisées par les deux centres de documentation et d information (CDI) de la CCI-MV où d autres données chiffrées plus spécifiques sont disponibles. (tél ou ). Prix à la consommation (base 100 en 1998) : 106,9 (janvier 2003), variation sur 12 mois de +2%. Taux d inflation sur 2002 : 1,9%. Indice du coût de la construction : (3 e trimestre 2002), moyenne de Plafond mensuel de la sécurité sociale 2003 : (15.952,87F). SMIC horaire brut à compter du 01/07/02 : 6,83 (44,80 F). Taux de chômage dans l Allier en décembre 2002 : 8,9% (Auvergne : 8% ; France : 9,1%). nombreux conseils à ceux qui veulent s installer (filières, aides, structures de formation, etc.). «L Allier grand ouvert» relève notamment la spécialisation qualité de la CCI-MV et l accès aux prêts d honneur des PFIL (platesformes d initiative locale). À noter que ce hors-série a été réalisé en partenariat avec le Conseil général pour mieux faire connaître le département et sa nouvelle politique d accueil. Celle-ci est développée par une mission accueil dont l animateur et le dispositif de suivi doivent aider les porteurs de projet à s installer. UN CENTRE D INTERPRÉTA- TION DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE À MOULINS (CIAP). La ville s était engagée à ouvrir un tel centre lors de sa labellisation «Ville d art et d histoire». Elle vient de l ouvrir (le 13 e en France) en centre-ville dans le bâtiment de l ancienne galerie Moret. À l aide d une série de plans-relief, le Ciap propose, aux touristes comme aux habitants, une découverte attractive de la ville à travers les âges. L.M. ENVIRONNEMENT LE TRI SÉLECTIF DE L AGGLO- MÉRATION VICHYSSOISE est en place depuis octobre Si le taux de recyclage des déchets ménagers atteint déjà 22%, la collecte des déchets des professionnels attend encore ses modalités, notamment pour les volumes importants, qui seront certainement contractualisés et facturés à part. Les industriels, et pas seulement ceux de l agglomération, peuvent cependant optimiser sans attendre la gestion de leurs déchets avec l appui technique de la Cellule d information et d échanges sur les déchets de la région Auvergne (Ciedra : mise en place en 2000 par les CCI auvergnates. La Ciedra développe notamment une bourse des déchets industriels 6

7 ACTUALITÉ (BDI : qui permet à des entreprises de reprendre et de revaloriser les déchets d autres établissemnents. L.M. ENTREPRISES VMP SE DÉVELOPPE PAR LE MÉDICAL. Spécialiste thiernois de l injection plastique, Vichy Medical Product avait tenté une diversification en installant en 1995 sur le Bioparc d Hauterive une unité dédiée à la fabrication de produits en plastique pour la médecine. Aujourd hui, d autres spécialités (instruments chirurgicaux jetables, connecteurs pour défibrilateur) ont renforcé cette production qui représente maintenant 30% du chiffre d affaires. Devenue un point fort de la filière plasturgie, VMP a créé un service commercial voué au médical. L.M. LE LABORATOIRE HÉPATOUM se diversifie. Déjà producteur des dragées laxatives Fuca, le laboratoire de Saint-Yorre va lancer, à côté de sa célèbre solution hépathique, des produits de grande distribution. Ces derniers reprennent une gamme de compléments alimentaires appelés «Saint-Yorre», conçus par le laboratoire, mais exploités jusqu ici par un autre établissement. Ils s adresseront à un public sportif et soucieux de minceur, élargissant ainsi la clientèle traditionnelle du laboratoire de Saint-Yorre. L.M. FORMATION INTERNATIONAL BUSINESS WITH FRENCH est la dernière formation créée au pôle Lardy. Elle fait découvrir la pratique des affaires à l européenne aux étudiants étrangers qui se familiarisent parallèlement au français dans les salles du Cavilam (Centre audiovisuel de langues modernes). C est la 11 e filière mise en place au pôle universitaire et technologique de Vichy depuis son ouverture en L.M. TERTIAIRE FORMATION CON- SEIL (TFC), basée à Avermes, est la seule structure de l agglomération moulinoise habilitée à préparer et délivrer le Passeport de compétences informatiques européen (PCIE). Ce dernier sanctionne une formation reconnue par les grandes entreprises européennes et immédiatement opérationnelle dans les domaines de base de la bureautique. TFC a maintenant une antenne à Cusset et assure également, depuis ses deux sites, une activité de conseil en informatique auprès des entreprises. L.M. MÉDIAS LANCEMENT DE MASSIF CENTRAL ENTREPRENDRE. Ce frère de Massif central magazine (avec lequel il est proposé comme supplément sous un même film plastique et pour le même prix) vient de sortir en kiosque. Au sommaire du premier numéro notamment, un dossier sur «le coup de jeune des thermes» du Massif central et des gros plans sur le secteur de la peinture industrielle à Montbrison ou encore sur une plate-forme logisitique du groupe pharmaceutique Fabre à Ussel. En plus des rubriques thématiques, de nombreuses brèves balayent également l actualité économique de toute la région. Bimestriel tiré à exemplaires, fort de trente-six pages en couleurs, ce nouveau titre du holding Sud Hebdo Presse, contrôlé par l industriel de la pharmacie Pierre Fabre, qui détient notamment, outre Massif central magazine, L Éveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, La Gazette de la Loire à Saint- Étienne et La Ruche de Brioude, pourrait, à terme et en fonction de ses résultats, «vivre sa propre vie» et être vendu séparément, souligne son rédacteur en chef, Jean-Baptiste Duteurtre. CDEC : oui aux meubles, non aux supermarchés R éunie les 23 janvier et 4 février derniers, la commission départementale d équipement commercial s est prononcée sur trois demandes d extension. À Cusset, transformation du Super U (22, rue des Peupliers, m 2 ) en Hyper U (5.047 m 2 ) : avis défavorable Abstention : CCI, Chambre des métiers, représentant des consommateurs, Ville de Vichy Pour : Ville de Cusset, communauté d agglomération de Vichy À Lapalisse, extension de Champion (rue de Verdun), de m 2 à m 2 : avis défavorable Contre : CCI, Chambre des métiers Abstention : représentant des consommateurs Pour : Ville de Lapalisse, Ville de Vichy, communauté de communes du Pays de Lapalisse À Vichy, extension du Molosse du meuble (boulevard de la Mutualité), de 697 m 2 à 997 m 2 : avis favorable Pour : CCI, Chambre des métiers, représentant des consommateurs, Ville de Vichy, Ville de Cusset, communauté d agglomération de Vichy. Rappelons que siègent en CDEC les représentants de la commune d implantation du dossier, de la commune la plus peuplée de l arrondissement (ou deuxième commune la plus peuplée si la précédente est la plus peuplée), de la communauté d agglomération ou de la communauté de communes concernée (ce représentant ne doit être conseiller municipal d aucune des deux communes votantes), la CCI, la Chambre des métiers et d une organisation de défense des consommateurs. Personne ne peut disposer de deux voix. Pour être validé, un dossier doit reccueillir quatre voix favorables. 7

8 TOURISME CULTURE TOUS AZIMUTS Outre la reconversion réussie du Musée des arts d Afrique et d Asie (MVE n 119), l agglomération vichyssoise est riche d initiatives et de lieux artistiques. La preuve par trois. Bonnes vibrations au musée de l Opéra Inauguré le 9 juillet 2002 et ouvert au public deux jours plus tard, le musée de l Opéra * de Vichy se porte bien : «Nous frôlons les entrées, sans compter les visites scolaires, indique Josette Alviset, directrice. Depuis que nous sommes installés en un lieu adapté, nous poursuivons notre travail de tri, d inventaire et de restauration du patrimoine.» Un patrimoine constitué d affiches, de programmes, d éléments de scéno- Logis de France en vidéo La fédération départementale Logis de France innove. Elle vient de commander un film d un peu plus de six minutes à la société moulinoise Technicomm Vidéo. «2003 sera pour nous une grand année de communication, indique Michel Sabot, président de l association Logis de France Allier. Outre le stand-parapluie que nous avons acquis pour nous rendre sur les salons du tourisme, par exemple, nous avons fait réaliser cette cassette (également disponible en DVD) pour promouvoir les Logis de France dans leur environnement. On y trouve donc des images fortes de l Allier (forêt de Tronçais, vallée de la Sioule, châteaux, etc.) mêlées à des images d hôtellerie et de restauration. C est une initiative propre à l Allier grâce au concours du Conseil général, du comité départemental du tourisme et des chambres de commerce. Ce film peut par exemple être adressé à des tour-opérateurs et des agences de voyages. Et puis le film est conçu pour être évolutif, adaptable à chaque logis de France qui peut y être présenté dans son environnement immédiat.» graphie, d archives sonores ou encore de costumes retraçant l histoire de l Opéra de Vichy au cours du XX e siècle. Deux entités ont concouru à cet aboutissement : la création en 1987 de Patrimoine musical de Vichy, un fonds de documentation qui possède le statut de centre d études et de recherche ; le mécénat de l association de Noëlle et Gabriel Péronnet, Culture et Patrimoine de Vichy, qui a permis d acheter le bâtiment. Un projet de fondation est à l étude. «Nos moyens sont limités (7.623 de subventions par an de la Ville de Vichy), poursuit-elle, mais nous venons d envoyer 150 pièces de costume à nettoyer à une classe spécialisée du lycée professionnel Marie-Laurencin de Riom.» Une dizaine d affiches vont également être restaurées par Dargouin, une société parisienne spécialisée. Une nouvelle exposition, intitulée «Vichy : un patrimoine musical», pourrait être ouverte au public dès le mois de septembre prochain. Dans le cadre du Mois du livre consacré cette année au patrimoine musical, le musée de l Opéra fait partie des six projets retenus par la Direction du livre (ministère de la Culture), ce qui implique entre autres le financement du catalogue dédié à cette nouvelle exposition. * Ouvert de 15h à 18h, tous les jours sauf le lundi. Tél Mail : Un peu d Afrique à Vichy Le centre culturel Valery-Larbaud prépare une exposition de dimension internationale : le sculpteur dakarois Ousmane Sow présentera trente des œuvres monumentales de ses «Séries africaines» (scènes de vie des ethnies peuhl, masaï, zoulou ou nouba), du au 11.05, au Palais des Congrès/Opéra. Renseignements : (mairie de Vichy). Cusset au coin des bois Pour la 2 e édition de L Art en ville (du 14 mars au 16 avril), la Ville de Cusset a choisi de mettre le bois à l honneur, un peu partout dans la cité. Quatre artistes seront accueillis : Ciesla (notre photo), sculpteur d origine polonaise (sur la place de l École de musique) ; Saint Cricq, qui associe les débris de bois à sa peinture (grande salle du musée) ; Denis Tricot, sculpteur du monumental et plasticien, qui investira l espace urbain, entre la place de la mairie et le musée ; Véronique Vermeil, entre art africain et art roman (salle haute du musée). 8

9 COMMERCE LE PARI DE BOURBON-L ARCHAMBAULT Fermé depuis 1972, le casino de Bourbonl Archambault a rouvert en 1998 après rénovation, amenant une quarantaine d emplois à la cité thermale. Ce qui n est pas rien pour une commune de moins de habitants (dont moins de 46% d actifs), mais reste insuffisant pour relancer l économie locale. Quant à la clientèle des joueurs, chacun s accorde à ne lui reconnaître qu un faible impact, la majorité de celle-ci venant le soir et restant plutôt discrète dans l assouvissement de sa passion du jeu. «Il est difficile de faire le décompte entre joueurs, curistes et touristes dans notre clientèle, reconnaît Delphine Bats, la toute jeune présidente de l Acaba 1. Mais il est évident qu à part les couverts supplémentaires que peuvent mettre les restaurateurs je vois mal des joueurs venir acheter leur lunettes chez moi ou un service à vaisselle chez un confrère» Les restaurateurs, donc, mais les hôteliers? «La clientèle des curistes, qui représentait 90% de notre activité, explique Marcel Livertout, l heureux propriétaire du Grand Hôtel Montespan- Talleyrand, n en représente plus que 40%. Si le casino ne nous a pas apporté de séjours, il constitue tout de même un atout attractif supplémentaire qui favorise l animation et fidélise notre clientèle, à majorité européenne ou friande de courts séjours de remise en forme tout au long de la Route des villes d eau.» Cependant, une piste pourrait s avérer prometteuse, aux yeux de Daniel Blanchard, président de l office de tourisme et de thermalisme local, celle des comités En misant sur le casino, Bourbon-l Archambault espère relancer l activité économique de la cité, déprimée par la baisse de la clientèle thermale. Points de vue. d entreprise, tel celui de Louis- Vuitton venu passer trois jours ici en septembre «Et ce d autant qu avec l office de tourisme comme avec les associations locales le casino joue bien le jeu du partenariat, tout comme il a tenu ses engagements (et même au-delà) en matière d animation culturelle. Par exemple en dotant nos rallyes de lots attractifs.» L office de tourisme et la maison de pays vont de surcroît profiter de la manne que constitue, pour la Ville, le prélèvement communal de 15% sur la recette des jeux (soit environ par an). En effet, l un des gros projets de la municipalité emmenée par Robert Chaput est le relogement de ces deux entités dès avant la saison touristique. «Nos autres projets sont la réhabilitation du château Bignon (où prendra place un centre accueil pour mariages, congrès, associations, jeunes, etc.), la réfection de la station d épuration, l amélioration et l extension du réseau d assainissement, ainsi que l aménagement et l embellissement du bourg et de ses entrées. Autant de projets qui auraient nécessité deux ou trois budgets successifs au lieu d un seul et que nous pourrons réaliser tout en réduisant la dette de la commune et en baissant notre pression fiscale 2.» Partenariats locaux Les machines à sous : 95% du chiffre d affaires. C est principalement sur ce type de réalisation, notamment l aménagement et l embellissement du bourg, que compte l Acaba pour la relance des activités de ses membres. Et Delphine Bats d ajouter : «Sans attendre leur réalisation, le casino met déjà directement la main à la poche pour soutenir certaines de nos actions (tel notre jeu de grattage lors de la fête des mères).» 1. L Association des commerçants et artisans de Bourbon-l Archambault rassemble environ la moitié de la soixantaine de professionnels concernés. 2. Ainsi, entre 1998 et 2002, le taux de la taxe professionnelle est passé de 18,45% à 15,91%, celui du foncier bâti est descendu de 16,4% à 14,2% et celui du foncier non bâti de 37,13% à 32,16%. 9

10 La saison va bientôt commencer BLANCHISSERIE PRESSING Rapid NetSERVICE 89, rue du Port Dompierre-sur-Besbre Tél PARTICULIERS COLLECTIVITÉS HÔTELS Dépots Thiel Saint-Pourçain-sur-Besbre Saligny-sur-Roudon Monétay-sur-Loire Diou Chevagnes Lusigny Neuilly-le-Réal Gannay-sur-Loire ÉQUIPEMENT PROFESSIONNEL DES MÉTIERS DE BOUCHE Machine à café Climatisation Installation frigorifique Enregistrement préfectoral 03/01 Grande cuisine Laverie MAINTENANCE CONCESSIONNAIRE CHR Michel Renault Avenue de la Libération LE MAYET-DE-MONTAGNE Tél Fax Nos atouts les plus précieux sont un travail soigné, la ponctualité dans nos délais, la fidélité et la confiance de notre clientèle acquises pendant 30 années d expérience. A. Demard & Fils Études et projets Fabricant AGENCEMENTS DE MAGASINS tous commerces TABAC PRESSE A. DEMARD & FILS ZI Le Coquet Saint-Germain-des-Fossés Tél Fax : Au service des hôteliers-restaurateurs LES VIANDES DU BOURBONNAIS I.G.P. INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE - DÉCRET DU LES VIANDES BIO D AUVERGNE DIRECTEMENT À INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE - DISTRIBUÉES DIRECTEMENT EN BOUCHERIE CHARCUTERIE SUPÉRETTE ET RESTAURANT COLLECTIVITÉ MAGASIN DES CHAMPINS À MOULINS MAGASIN DE L ABATTOIR À BOURBON-L ARCHAMBAULT Vos espaces confiance irremplaçables I.G.P. CONTROLÉ PAR 18, rue Volnet PARIS Du producteur au consommateur La Société ATABBLE propose à Mesdames et Messieurs les restaurateurs soucieux de la santé et du bon goût de leurs clients Ses produits secs, sa viande de porc fraîche Ainsi que toute sa GAMME DE CHARCUTERIE et préparée AUX SAVEURS D ANTAN Devis sur demande Possibilité de livraison Pour tout renseignement, téléphoner le matin Zone de l Étoile MOULINS (proximité Jardinerie Vilmorin) Tél Fax Site Internet :

11 ENTREPRISES LES BONS COUPS DE BONDOUX Drôle d anniversaire : Louis Bondoux a commencé son apprentissage de serrurier à Yzeure le jour même de la déclaration de guerre. Il avait alors 14 ans et, quelques années après, le STO l attendait au coin du bois ; mais ce sont les FTP qu il a rejoints en forêt de Messarges Peu après la Libération, il quitte son nouvel emploi de carrossier pour s installer à son compte en 1946, cours de Bercy, à Moulins, comme carrossier de camions. L entreprise se développe, rachète un concurrent en 1952 et atteint la dizaine de salariés. «Mais, à cette époque, se souvient Louis Bondoux, les assurances ne réglaient pas encore directement les carrossiers, et les impayés s accumulaient dangereusement. Alors, en 1958, avec Jeanine, que j avais épousée dix ans plus tôt, j ai décidé de me lancer dans la chaudronnerie industrielle et agricole, rue Jean- Coulon, dans des bâtiments que j ai construits moi-même. À mesure, j y ai ajouté la serrurerie industrielle et la charpente métallique.» Là encore, l entreprise familiale se développe au point qu il lui faut se transporter en 1976 à Avermes, route de Paris, dans les 540 m 2 couverts, également auto-construits, qu elle occupe toujours. Parmi ses clients attitrés figure en bonne place Ducellier-Bendix- Air (DBA), devenue Bosch : «Nous avons commencé à travailler pour DBA dans les années 60 lors de la construction de l usine, et Bosch constitue encore 10 à 20% de notre chiffre d affaires. Mais notre clientèle est très diversifiée.» Sans autre publicité que celle de son savoir-faire en chaudronnerie industrielle et travaux métalliques divers, l entreprise Bondoux a signé, depuis Avermes, de remarquables réalisations en France et à l étranger. Portrait de famille. Louis, Jeanine et Jean-Jacques Bondoux. Citons ainsi sa voisine la Spic, les collectivités locales dans toute la France (stations d épuration et équipements sportifs), les hypermarchés (équipement de magasins et de plates-formes logistiques, Leclerc et ITM notamment), les laboratoires pharmaceutiques et les centres hospitaliers, les entreprises du BTP, les tuileries et briqueteries ou les verreries et cristalleries industrielles françaises (Lallique, Baccarat) ou étrangères (en Allemagne, en Italie, en Lybie, au Brésil, etc.) : «Pour elles, nous réalisons des ossatures de four et des éléments de ventilation en aciers spéciaux. Je me souviens encore des 25 tonnes d inox que nous avons traitées à Avermes et assemblées en Bavière ou dans le Doubs pour des fonds de four à chaque fois un mois de travail pour huit salariés et plusieurs intérimaires» Autre chantier mémorable, celui commandé par le sculpteur Pierre Sabatier (lire MVE n 104) et destiné à doter le pont de Billancourt de deux ailes décoratives en inox pesant chacune 7,5 tonnes et hautes de 17 mètres. Louis Bondoux a pris sa retraite en Jeanine, sa femme, lui a succédé pendant dix ans et, depuis le début 2003, c est l un de ses trois enfants, Jean-Jacques, qui préside aux destinées de l entreprise familiale où il a commencé de travailler en 1980 après avoir décroché un CAP de métallier au lycée technique d Yzeure et un brevet de technicien en ouvrages métalliques. Sur les huit salariés de l entreprise Bondoux, l un y est entré en 1972 et tous les autres ont été formés par cette maison spécialiste du hors-standard et du mouton à cinq pattes. Contact : L une des ailes du pont de Billancourt, création de Pierre Sabatier. 11

12 ENTREPRISES NAISSANCE D ARC TECHNOLOGY (YZEURE) A utomatisme, Robotique, Câblage Technology est le fruit de la reprise, par CDFM (Moulins), de la société Sépia (Yzeure), qui était en dépôt de bilan et que souhaitait céder son fondateur en 1993, Yves Valentin. CDFM (Conception, dessin, fabrication mécanique), que dirigent André Fustier et Michel Guy, a des activités et des marchés communs avec Sépia (Société d étude de projets industriels automatisés) : études mécaniques (CAO), machines spéciales, automatismes industriels, câblage. L ENVOL DE NSE La toute nouvelle ligne d assemblage automatique d ARC Technology. CDFM, qui était par ailleurs à la recherche de locaux suite à la reprise de Banasz Tour (Villeneuve-sur-Allier), va donc pouvoir élargir son offre auprès de ses clients actuels (Bosch, Valéo, Potain, Ligier, Somab, etc.) en investissant les locaux de Sépia et en s appuyant sur huit de ses neuf anciens salariés*. Tandis qu elle reprend entièrement l activité câblage de Sépia, CDFM va ainsi pouvoir développer l activité d usinage mécanique de Banasz Tour et celle, prometteuse, de robotique industrielle dans laquelle elle s est engagée il y a moins d un an en devenant distributeur exclusif sur la France des robots industriels coréens Samsung, Hyundai et Robostar. Pour accompagner la reprise, une aide de la plateforme d initiative locale (Pfil) de Moulins a été attribuée à ARC Technology sous la forme d une avance remboursable de * Le neuvième a été repris par la Société bourbonnaise de chaudronnerie (SBC), à Moulins. Le groupe Nizerolles Systèmes Électroniques (NSE), fondé par François Lacoste et aujourd hui fort de 600 salariés, comptait déjà parmi ses composantes deux unités dédiées à l aéronautique, l une à Aulnat et l autre à Dinard. Avec trente salariés, cette dernière intervient sur place et dans le monde entier pour la maintenance et les modifications de sécurité des avions. Depuis début février, un nouvel établissement du même secteur a été créé à Toulouse avec pour mission de présenter aux industriels locaux une offre de prototypes en câblage dont les séries seront réalisées à Nizerolles ou à Aulnat. Huit salariés forment le premier contingent d un effectif qui sera porté ensuite à quinze personnes. NSE a également pris son envol pour l étranger en créant une filiale à Budapest, NSE Hungaria (en joint-venture), en préparant l implantation d une plate-forme logistique en Allemagne et en employant en temps partagé, avec deux autres entreprises auvergnates, un volontaire international en entreprise (programme d aide mis en œuvre par l Agence régionale pour le développement) qui est chargé de rechercher des partenariats au Québec. PHILÉAS FOGG ÉCRIT AUX EXPORTATEURS AUVERGNATS S ous le titre Philéas, le service international de la Chambre régionale de commerce et d industrie d Auvergne (CRCIA) publie trois fois par an depuis novembre dernier une lettre adressée automatiquement aux entreprises qui, à l instar du héros de Jules Verne, «osent le monde». Ce carnet de voyage est un passe-partout ouvrant notamment sur les opérations collectives de CCI International Auvergne au calendrier 2003, sur des comptes rendus d expérience d entreprises à l export, sur une fiche pratique (le carnet ATA, pour commencer), sur des nouvelles des clubs d exportateurs et sur un carnet de rendez-vous à ne pas manquer. Renseignements au (ou sur KDG HOUDEC DEVIENT SOLARTRON-MOBREY I nstallée à Abrest depuis 1972, KDG Houdec (32 salariés) fabrique à la demande des appareils de contrôle et de mesure pour fluides et liquides à hauteur de 2,13 millions d euros de chiffre d affaires (traitement de l eau, chimie, pétrochimie, production d énergie, laboratoires, systèmes d analyse). Après être passée successivement dans le giron de Manurhin, d Eliott Automation, de General Electric, de Fisher Controls et de Meggitt, elle fait partie, depuis 1999, du groupe britannique Roxboro, principalement versé dans l aviation et l instrumentation (2.200 salariés dans le monde). Dans le cadre du redéploiement du groupe, elle a fusionné le 1 er janvier dernier avec l autre composante française de ce groupe, Mobrey, établie près de Cergy-Pontoise, distributrice en France des produits KDG Houdec (laquelle exporte elle-même directement 30% de sa production). La nouvelle entité, qui se dénomme Solartron Mobrey SA, a d ores et déjà profité du redéploiement en question dans la mesure où la fabrication de régulateurs de pression a été transférée d Allemagne sur le site d Abrest, et elle continuera d en profiter à terme puisqu il est prévu qu elle assemble et distribue des produits complémentaires de haute technologie issus du groupe. De gauche à droite : Aurélie Rondepierre, Yves Pauthier, Daniel Goutay, Jean-Yves Chegut, Stéphane Morlat, Isabelle Mahler, Simon Ferrer, Michel Thomas (directeur) et Laurent Pierson. 12

13 PORTRAIT MICHEL FOURNIER : PLUS BELLE SERA LA CHUTE En 1987, Michel Fournier fait partie des vingt-quatre postulants retenus pour le projet «S. 38» commandé à la DGA (délégation générale pour l armement) par le ministère de la Défense. Il s agit d acheminer une nacelle, portée par un ballon gonflé à l hélium, jusqu à mètres. Altitude à laquelle le parachutiste se lancera pour une chute vertigineuse (lire encadré). À l époque, cette expérience est le pendant du programme de construction de la navette spatiale européenne Hermès : elle doit démontrer la faisabilité du sauvetage des astronautes en cas d incident technique majeur. Mais, début 1989, Jean-Pierre Chevènement, ministre de la Défense, décide l abandon du projet 1. Déçu, mais pas abattu, Michel Fournier poursuit l aventure, à titre privé. Pour racheter les équipements (dont la nacelle : ), il vend tous ses biens, hypothèque sa retraite d officier, se retrouve interdit bancaire. S ensuivent quelques désillusions, à commencer par cette tentative de saut en 2000 au-dessus de la plaine de Crau (Bouches-du-Rhône) interdite par le ministère des Transports. C est finalement l état-major de l armée canadienne qui lui offre son aide logistique. Le grand saut, reporté en septembre dernier, aura bien lieu au Canada, dans la province du Saskatchewan, en mai prochain. Qui aurait dit que ce fils de métayers de l Allier, né en 1944 à Treban, bouclerait un jour un budget de 7,62 M (50 MF) pour le saut en parachute le plus haut En juillet 2002, un quotidien national titrait : «Michel Fournier, le fou tombant». Pourtant, cet ancien lieutenant-colonel de l armée, originaire de Treban, a bien les pieds sur terre. Depuis dix ans, il a tout sacrifié pour préparer un saut en parachute à mètres d altitude! Pour mener à bien cette expérience liée à la conquête spatiale, Michel Fournier s est entouré de 45 entreprises-partenaires. de l histoire 2? C est en 1963 qu il quitte définitivement l Allier pour s engager dans l armée, point de départ d une trajectoire ascensionnelle : certificat d études, BEPC, baccalauréat, concours des officiers, école d état-major (Compiègne), premier commandement à l école des troupes aéroportées de Pau. Il quitte l armée en 1992 avec le grade de lieutenant-colonel. «Il a fallu que je cède mes brevets» Dix ans durant, pour tenter d assouvir son rêve, Michel Fournier a dû emmagasiner les connaissances scientifiques, enchaîner les conférences et surtout convaincre des partenaires financiers. À ce jour, 45 entreprises internationales ont misé sur les applications futures des procédés technologiques mis en œuvre à l occasion de cette expérience. Mais le temps presse : «Alors que le départ de mon équipe 3 est prévu autour du 22 avril, il nous manque pour la logistique : billets d avion, hôtellerie, location d hélicoptère, etc.», indique Michel Fournier pour qui les services communication, développement et marketing des entreprises n ont plus de secret. «Mon axe de démarchage repose sur le challenge, qui est triple : technique, physiologique et humain. Surtout, pour obtenir un financement, il a fallu que je Photo : Philippe Poulet Gamma 13

14 PORTRAIT Photo : Philippe Poulet Gamma Le grand saut Pendant son ascension (2h30 au total), pression atmosphérique décroissante oblige, le ballon 350 m de haut pour 105 m de diamètre et sa nacelle passeront de à un maximum de m 3. Le comportement de Michel Fournier sera suivi depuis le sol par une caméra et une batterie de capteurs disposés sur le parachutiste. «Le saut ne représente pas une dépense athlétique», note Michel Fournier, en oubliant de préciser qu il est quand même sportif de haut niveau et rompu à l exercice des centrifugeuses auquel se soumettent les astronautes. Là-haut, ses capacités psychologiques et physiologiques seront diminuées de moitié. Son cœur battra à près de 200 pulsations/minute. Avec sa combinaison pressurisée à l oxygène, il s élancera pour un saut de 6 minutes et 25 secondes, passant le mur du son (1.000 km/h) puis atteignant Mach 1,5 (1.500 km/h) après 43 secondes de chute. L ouverture manuelle du parachute aura lieu à m. * Pour toute information ou pour contacter Michel Fournier, consulter le site Internet : Mail : Le ballon-météo qui sera envoyé en reconnaissance avant le modèle grand format. cède certains de mes brevets, ou plus exactement des enveloppes premier jour qui protègent gratuitement les applications.» Exemple? «Un système de freinage de rentrée d un projectile (fusée ou obus) dans l atmosphère.» Le nom de l entreprise bénéficiaire doit rester confidentiel. Seul indice : il s agit d une grande société française spécialisée dans l isolation thermique. Certaines entreprises présentes à l origine du projet «S.38» accompagnent toujours Michel Fournier, telle Intertechnique (pressurisation et protection physiologique dans l aéronautique). Quant à l État français, quoique officiellement désengagé («même si certains organismes publics de recherche m aident par l intermédiaire de leurs étudiants»), il garde un œil sur ce programme sans doute pour en demander les dividendes scientifiques en cas de réussite. Michel Fournier l admet à mots couverts, concédant, non sans fierté, qu il est en «contact régulier avec l Élysée». Mystère. Du côté de la grande muette, le Cressa (centre de recherche du service de santé des armées) de Grenoble a travaillé à la mise au point d une combinaison-scaphandre en tissus de synthèse 4. «Nous avons également fait appel à l Institut du textile de France (Lyon) et à l entreprise Francital (Saint-Étienne) qui a réalisé la combinaison.» À Bordeaux, la société Sodispac (spécialisée dans le textile) figure parmi les dernières converties au projet. Peut-être moins frileux qu en France, «la plupart de mes partenaires sont étrangers. À commencer par l Anglais Cameron Balloons qui a déjà conçu les ballons de Bertrand Piccard et de Steve Fossett 5. Pour les sous-vêtements, c est Francital et pour les sous-gants et les chaussettes, une société suédoise». Dans l Allier 6 quitté depuis longtemps il est vrai, Michel Rentrer de l espace à pied Fournier n a pas déniché de partenaires, privés ou publics. Faute de «contacts» et de «relais». Sollicitée, la Région Auvergne n a pas donné suite. En revanche, Michel Fournier profite d un comité de soutien qui compte notamment Nicolas Hulot, Lucien Neuvirth (ancien ministre du général de Gaulle), Raymond Barre ou encore l astronaute français Jean-François Clervoy. C est que l aventure de l ancien militaire s apparente à un vol spatial : dans sa nacelle, il devra passer par les mêmes procédures qu à bord des navettes (pressurisation de sa combinaison et dépressurisation de la capsule) ; il évoluera alors dans le vide sidéral, presque en apesanteur. D où cette réflexion de Jean-François Clervoy : «Mon fantasme d astronaute, c est de rentrer de l espace à pied, et c est ce que Michel Fournier va faire.» 7 Depuis l explosion de la navette américaine Columbia et la mort de ses sept passagers, le grand saut prend toute son acuité. 1. Le programme européen Hermès sera suspendu trois ans après. 2. Le record appartient à l Américain Joseph Kittinger : m, le 16 août Dans cette équipe pluridisciplinaire figure Paul Vanuxem, ancien chef du laboratoire de physiologie respiratoire à l hôpital Sainte-Marguerite de Marseille. 4. Le problème étant qu à partir de 60 C, les tissus classiques se rigidifient et deviennent cassants. Or, la combinaison de Michel Fournier sera exposée à des températures de 100 C. 5. Tous deux ont réalisé le tour du monde en ballon. 6. En 1992, après avoir réussi le plus haut de ses sauts ( m), Michel Fournier s était vu remettre la médaille d honneur du conseil général de l Allier. 7. Lire Le Monde du

15 FORMATION IEQT : POURSUITE DU PERFECTIONNEMENT À L ISO 9001 VERSION 2000 POUR LES SALARIÉS La validité des certificats ISO version 1994 s achève en fin d année Pour aider les entreprises à aborder efficacement cette dernière année de transition vers l ISO 9001 version 2000, l Institut européen de la qualité totale (IEQT) de Vichy organise depuis quatre ans deux actions de formation Mode d emploi de la norme ISO , qui ont déjà permis de qualifier 129 stagiaires et dont les prochaines sessions sont décrites ci-dessous. Tout d abord Mettre son système de management qualité à niveau à partir de la version 1994 (trois jours, les 22, 23 et 24 avril 2003), avec les objectifs suivants : faire l inventaire des exigences de la norme, repérer les actions à mettre en place dans l entreprise et utiliser les outils adaptés. Ensuite Construire efficacement son système de management qualité selon la norme ISO (sans référence à la version 1994) durant quatre jours (date à définir), avec les objectifs suivants : faire l inventaire des exigences de la norme, s approprier le contenu des exigences en termes de risques à maîtriser, repérer les actions à mettre en place dans l entreprise et utiliser les outils pour mettre en œuvre la démarche qualité. Par ailleurs, pour consolider les compétences des auditeurs qualité internes en conformité avec la norme ISO et la nouvelle norme ISO («Lignes directrices pour l audit des systèmes de management qualité et/ou de management environnemental»), l IEQT propose une nouvelle formation (le 14 avril 2003) : Perfectionnement des auditeurs qualité sur la base des normes ISO et ISO , avec les objectifs suivants : consolider la compréhension des exigences de management de l ISO et maîtriser la mesure de l efficacité du système de management qualité de son entreprise. Pour les entreprises qui orientent leur organisation vers un Système de management intégré Qualité-Sécurité-Environnement (QSE), l IEQT prévoit une session de formation de 3 jours les 26, 27 et 28 mai 2003 avec les objectifs suivants : acquérir les connaissances nécessaires des systèmes de management QSE et développer une méthodologie pour mettre en place et manager avec efficacité un Système de management intégré QSE. Le nouveau conseiller Formation du service éponyme de la CCI, Sigolène Ludon, se tient dès maintenant à la disposition des entreprises pour analyser leurs besoins en formation et leur proposer des solutions adaptées avec l appui des services spécifiques (IEQT, CEL, CFH). Contacts IEQT Formation continue : Sandrine Teboul, Sigolène Ludon et Marie-Noëlle Barrois ( ). STAGES AU CEL Du mois de mars jusqu à fin juin, le centre d étude des langues (CEL) de la CCI propose aux professionnels des stages interentreprises de langue générale (anglais, allemand, italien et espagnol). Par ailleurs, des stages intra-entreprise sur mesure peuvent être organisés à tout moment. Le CEL propose également des formations à distance via Internet. Enfin, les formations traditionnelles par groupes de niveau homogènes de six à dix personnes continuent d être proposées le midi, le soir ou dans la journée avec utilisation des équipements spécialisés dans l enseignement des langues (laboratoire de langues, médiathèque ). Quant aux scolaires, des stages intensifs de soutien sont organisés pour tous les niveaux durant les vacances de Pâques. Il est à signaler que tous, professionnels et scolaires, peuvent bénéficier de tests de niveau gratuits. Contacts : Marie Poulet ( ) et Sabine Vernière à Vichy ( ). ET AU CFH Le centre de formation hôtelière (CFH) de Vichy organise, entre autres, les deux formations suivantes : Découverte des vins et de la dégustation : conçue pour les particuliers qui souhaitent s initier à l œnologie, la prochaine session niveau débutant de cette formation aura lieu les 5, 6, 12, 13, 19 et 20 mai 2003 de 18h à 20h. Rappelons que ce module de 12 heures, animé par un professionnel, aura lieu dans la remarquable salle de dégustation Pierre- Troisgros du CFH. Stages de perfectionnement pour les professionnels de l hôtellerie-tourisme. Ils ont commencé en janvier (lire aussi notre rubrique Flash-back), d abord, du 20 au 22, avec une formation consacrée aux buffets de desserts. Ensuite, du 27 au 30, le CFH a organisé une formation Desserts de restaurant, dressage de l assiette. Un troisième stage (32 heures du 10 au 13 mars) a permis à ses participants de valoriser la cuisine des poissons (nouvelles recettes) tout en travaillant sur des prix de revient modérés. Enfin, un stage de 16h, Mieux connaître et vendre les apéritifs, suivra, les 24 et 25 mars, à l intention des professionnels attentifs à développer et mettre en valeur cette prestation (renseignements et inscriptions au ). Financés par le Fafih (Fonds d assurance formation de l industrie hôtelière), ces stages s adressent aux demandeurs d emploi comme aux salariés permanents, saisonniers, extras. Des formations appréciées des professionnels D une durée variant entre 16 et 32 heures, les stages de perfectionnement organisés à Vichy par le centre de formation hôtelière (CFH) de la CCI-MV sont appréciés par les professionnels. Leur spécialisation permet en effet à ces derniers de renouveler leurs savoir-faire pour répondre aux nouvelles demandes de la clientèle (plats de poisson), de relancer certaines prestations (apéritifs) ou de mieux s organiser (desserts). Catherine Belabed, propriétaire-chef de cuisine du Pavillon- Jardins d Enghien (Vichy), a ainsi suivi en janvier le stage «Buffets de desserts» : «La pâtisserie a sa particularité, et j avais beaucoup à apprendre, notamment comment décliner une base, ce qui permet d élargir le choix offert au client mais également de personnaliser ses pâtisseries ; ce stage m a beaucoup apporté et, depuis, j ai renouvelé mes desserts.» David Moreira de Olivera, cuisinier saisonnier à l hôtel Les Nations (Vichy), a trouvé dans le stage «Desserts de restaurants, dressage de l assiette» un excellent complément à sa formation qualifiante de cuisinier précédemment acquise au CFH : «La pâtisserie est une spécialité, j avais envie de mieux la connaître. Ce stage m a satisfait, il m a apporté de nouvelles dées et je me sens maintenant en confiance dans cette partie. Il nous faudrait plus souvent des stages de ce genre.» 15

16 CONSULAIRE LES CCI SOLIDAIRES DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER D ici la fin d année, le centre Jean-Perrin de Clermont- Ferrand disposera d un TEP-Scan (opérationnel début 2004) qui renforcera l excellence du pôle médical de la capitale auvergnate. De manière à boucler le financement de cet équipement, plus d un million cinq cent mille euros ont été récoltés, dont environ un tiers en provenance des entreprises répondant ainsi à l engagement des CCI de démontrer qu elles sont solidaires de leur territoire et de leur population. Les CCI ont en effet adressé une lettre à l ensemble de leurs ressortissants pour les sensibiliser à cette opération de santé publique. Alors que le cancer est la seconde cause de mortalité en France, le TEP-Scan est une machine révolutionnaire capable de diagnostiquer les tumeurs en un lapse de temps réduit. L objectif du centre Jean-Perrin est d effectuer douze examens par jour. Avant cela, les locaux du centre devront être aménagés et le personnel formé à la manipulation d un appareil complexe, notamment dans la lecture des images. Pour ce faire, un jeune médecin du centre Florent-Cachin est parti en stage dans un service australien équipé d un TEP- Scan. Reste à choisir le fabricant. Le choix est restreint : Philips et Siemens en Europe, General Electric aux États-Unis. Signalons enfin que l association des commerçants de Lusigny a remis le bénéfice de son animation de fin d année à TEP-Scan. ORGANIC DANS LES LOCAUX DE LA CCI MOULINS L e bureau d accueil moulinois de la caisse d assurance vieillesse Organic a été transféré de la rue du 4 septembre aux locaux de la CCI de Moulins, 17 cours Jean- Jaurès. Organic est une caisse d assurance obligatoire pour les commerçants et industriels de la la région Auvergne (le siège social est installé à Clermont-Ferrand). Outre cette mission, Organic propose, entre autres, une commission d action sociale à destination des retraités mais aussi des actifs : heures d aide ménagère, aide au chauffage, voyages, soutien financier, etc. PROMECA 03 LA PERFORMANCE PAR LA PRÉCISION Mécanique générale Tôlerie fine Soudure Arc - Tig Promeca 03 26, rue de la Verrerie Saint-Yorre Tél Fax «ALLIER NOS DIFFÉRENCES» Depuis sa création en 2000, la commission d accès à la citoyenneté (Codac) de l Allier propose à l ensemble de ses partenaires, dont la CCI-MV *, de contribuer à développer le sens civique et le respect de l autre. Souvent, les actes de discrimination et de racisme parviennent à la Codac par l intermédiaire du 114, un numéro national gratuit qui recueille et oriente témoignages et dénonciations. Fin 2002, la Codac a demandé à son secrétariat (le cabinet du préfet) de lancer un appel à projets sur le thème, très ouvert, de la tolérance. Résultat : une cinquantaine de projets ont été validés. Le mois de mars devrait voir la réalisation d initiatives expositions, conférences/débats, concerts, contes, etc. sur le thème «Allier nos différences». La liste de ces actions est téléchargeable sur le site de la préfecture de l Allier (www.allier.pref.gouv.fr). Pour tout renseignement, contacter Jean-François Boyer, secrétaire de la Codac, au * Administrations, associations, syndicats, entreprises, services de l État (CPAM, CAF, mission locale, etc.), collectivités locales, établissements scolaires et organismes divers. LA CRCIA ET NOTRE CCI FACE À LA DÉCENTRALISATION L ors des Assises des libertés locales qui se sont tenues le 9 décembre 2002 à Clermont-Ferrand Assises organisées dans les 26 régions pour préparer la réforme de la décentralisation, André Marcon, président de la CRCIA (Chambre régionale de commerce et d industrie Auvergne) a fait entendre la voix des entreprises et organisations consulaires de la région. D après lui, si «les chefs d entreprise portent un jugement positif sur la proximité qui va naître de cette démarche», ceux-ci expriment «de réelles inquiétudes, notamment à l égard d un risque d augmentation de la pression fiscale sur les entreprises». Ils s interrogent aussi «face à la perspective d une sur-administration régionale, la Région se substituant complètement à l État, au risque d être à la fois maître d ouvrage et maître d œuvre, donneur d ordre et outil d exécution, le plus souvent par faute de capacités à déléguer et au prix d un renchérissement du coût des services majoritairement financés par les entreprises». Face à ces craintes, «soucieuses de ne pas manquer le nouveau train de la décentralisation comme elles l ont fait en 1982», les CCI entendent remplir trois fonctions : «Être la voix des entreprises. Être reconnues comme corps intermédiaire organisé. Agir comme opérateur de terrain ayant vocation à être maître d ouvrage. Si les CCI ont vocation à rendre compte des préoccupations et des appréhensions des entrepreneurs, elles ont aussi la volonté d adopter une position constructive dans le débat national qui se déroule, actuellement, sur la décentralisation et que couronnera, prochainement, l adoption d un texte de loi constitutionnelle.» Source : CCI Le Puy/Yssingeaux 16

17 DES LIGNES D OBJETS PUBLICITAIRES EN LIGNE «Ne pas y aller, c est disparaître», expliquait Jean Drapeau, le pdg de Cottel, au sujet d Internet dans les colonnes du MVE d avril De fait, la société cussétoise ne s est pas précipitée et a peaufiné sa stratégie sur la Toile avant de s y lancer pleinement en septembre 2001, selon trois axes. Tout d abord la mise en place d un extranet, site Internet réservé aux professionnels (accessible sur cottel.fr et par un mot de passe, il permet à Cottel de travailler directement avec distributeurs). Astucieusement, la société bourbonnaise propose également à ceux de ses distributeurs qui le souhaitent des sites personnalisés : à partir de l habillage de son propre site, Cottel vend aux clients un site complet avec des variantes (pages personnalisées, choix de couleurs, de pictogrammes, etc.). Ces sites (sept réalisés à ce jour) permettent tous d accéder à la base de données des produits Cottel et de passer commande avec un paiement sécurisé. «L objectif n est pas pour nous de vendre des sites mais de vendre nos produits, souligne David Toinon, responsable technique chez Cottel. Pour ce faire, nous fournissons aux distributeurs des outils performants Du site professionnel Comment intégrer pleinement le web dans sa stratégie commerciale? Exemple avec la société cussétoise Cottel, spécialisée dans la fabrication et la vente d objets publicitaires. qui nous permettent d être bien placés sur le marché.» Publicité sur France Info Troisième et dernière direction : un site grand public, les-objetspublicitaires.com. Classé par le magazine Internet et entreprise de décembre 2002 parmi les douze meilleurs sites français pour les cadeaux d affaires, il ne compte pas moins de objets répartis par sections (famille, thème, métiers, événements), soit la totalité du catalogue Cottel 2003! Une fiche détaillée agrémentée d une photo permet d avoir le maximum de renseignements sur l objet choisi. Très clair, le site indique également, par produit, les stocks et les délais de livraison et on peut bien sûr commander en ligne avec, là aussi, des échanges sécurisés. Le site est également traduit en anglais. Internet a t-il donné à Cottel cet «avantage» espéré par son pdg il y a trois ans? Si l impact n est pas encore très fort sur le chiffre d affaires («4,6% des commandes», précise David Toinon), les signes sont encourageants. «En septembre 2002, nous avons fait de la publicité sur France Info en partenariat avec les rubriques livres et économie. Les statistiques de consultation de notre site ont clairement montré une hausse après la diffusion des messages», souligne David Toinon. L entreprise cussétoise, forte de 57 personnes et qui a réalisé un chiffre d affaires d environ 6 M en 2002, a pu, grâce à Internet, élargir son offre commerciale et se positionner par rapport à ses concurents, même si elle fait toujours confiance, comme une majorité d acheteurs, au classique catalogue papier et ne considère pour l instant Internet que comme «un outil complémentaire». au site grand public. 17

18 VIVRE L INFORMATIQUE COMMUNICANTE DANS L ENTREPRISE Qu il s agisse de la réalisation d un site Internet, de la mise en place d un logiciel de gestion et suivi des clients, d un intranet entre les différentes unités d un même groupe, un chef d entreprise se sent souvent perdu. Comment mettre en œuvre concrètement un projet ayant des implications sur toute l organisation de mon entreprise? Quels sont les coûts et les délais de réalisation? Sur ces questions, le dispositif apporte de bonnes réponses. Plusieurs fois présenté dans les colonnes de MVE, a été initié par la CCI-MV et la Drire Auvergne en 2000 et près d une quarantaine d entreprises en Auvergne (l opération est devenue régionale) en ont déjà bénéficié. À l origine très centré sur Internet, le dispositif s est progressivement étendu à tous les domaines de l informatique communicante au sein de l entreprise (informatique nomade pour commerciaux, logiciels de suivi des fonctions logistiques, etc.). Rappelons le principe : l entreprise contacte le conseiller TIC (technologies de l information et de la communication) de la Chambre qui cerne la demande et met à plat les besoins. La CCI fait ensuite venir un expert dans l entreprise, lequel, au terme d un diagnostic qui dure de 3 à 4 jours, avance des solutions concrètes et individualisées pour la réalisation du projet et en détaille les implications en termes de budget, d organisation et de formation. Précisons que 75% du coût de cette expertise est pris en charge par la CCI, un effort très important que la Chambre peut également prolonger en aidant l entreprise dans sa recherche de financements. Une nouvelle plaquette détaillant le dispositif est désormais disponible auprès de la CCI. Pour tous renseignements sur l opération : Sandrine Bousquet (Tél ), conseillère TIC à la CCI de Moulins-Vichy. LE CONCOURS «RÉUSSISSEZ VOTRE CRÉATION» La Mission régionale pour la création d entreprises (MRCE) et ses nombreux partenaires institutionnels et privés (dont les CCI) lancent la huitième édition de ce concours doté de plus de (dont au premier prix). Les différents prix seront remis en juin prochain à Clermont- Ferrand à des entreprises auvergnates de l industrie, du commerce, de l artisanat, des services ou des professions libérales ayant engagé une création ou une reprise de qualité entre janvier 2001 et septembre Le dossier de candidature, disponible notamment à la CCI-MV, est à déposer au même endroit avant le 18 avril LES PROCHAINES RENCONTRES D AQP Auvergne Qualité Performance (AQP), le réseau régional des CCI dédié à l échange de réflexions et d expériences vécues dans le domaine de la qualité, a organisé, le 4 mars au Pôle Lardy (Vichy) en lien avec l Institut européen de la qualité totale (IEQT) de Vichy, une conférence sur les métiers de la qualité. Les prochaines réunions prévues dans l Allier sont les suivantes : Club des certifiés le 27 mars à 14h30 à la base militaire de Varennes-sur-Allier : la gestion documentaire. Club des certifiés le 3 avril à 16h30 chez EDF-GDF Moulins : la mesure des processus supports. Visite d entreprise le 8 avril à 14h30 à la Compagnie du biscuit (Bessay-sur-Allier) : la formation du CQP (Certificat de qualification professionnelle). Club Environnement le 10 avril chez Bosch : la prévention des risques liés à la circulation routière. Club Environnement le 17 avril à 17 heures à la CCI de Vichy : les aides financières en matière d environnement. Club des certifiés le 20 mai à 14 heures aux Thermes de Vichy : enquête de satisfaction interne. Visite d entreprise le 12 juin à 14h30 chez Galva Union (Saint- Pourçain-sur-Sioule) : les outils de progrès, 5 S et analyse des flux. Contact : DEVCOM AUVERGNE SE DÉVOILE Le premier forum du développement commercial, du marketing direct et des médias, Devcom Auvergne, se déroulera les 8 et 9 avril à l École supérieure de commerce de Clermont-Ferrand. Cette manifestation, destinée à un large public de professionnels, est mise sur pied par la société clermontoise MLG, spécialisée dans l organisation d événements, en partenariat avec les CCI d Auvergne. Deux conférences sont prévues, d une part sur des exemples de réussite de développement commercial et d autre part sur les toutes prochaines innovations du marketing et de la communication. Des représentants issus de grands groupes industriels et de PME, de la région et d ailleurs, témoigneront lors de ces conférences. Des ateliers thématiques, animés par des experts issus des différentes CCI de la région, se tiendront également autour des thèmes suivants : «tourisme, thermalisme, hôtellerie, restauration» ; «produits régionaux» ; «du plan fichier à la gestion des retours». Des conseils gratuits en matière de communication et de marketing seront également délivrés. Pour tous renseignements sur le Devcom Auvergne, contactez votre CCI. SARL CORDIS Boissons chaudes Boissons froides Confiseries Sandwichs Plats chauds à emporter SARL CORDIS 12, rue de Berwick MOULINS Tél./Fax : Portable :

19 SAV 7J/7 Gestion totale de distributeurs boissons chaudes, froides, confiseries, sandwichs, glaces, fontaines eau de source DÉPÔT GRATUIT Un service de qualité pour toutes les entreprises Z.I. Vichy Rhue Creuzier-le-Vieux Tél : Télécopie : Site Internet : Rue Nicolas-Rambourg YZEURE Service Messagerie : Service Express : Comptabilité : Télécopie messagerie : Télécopie express : Site Internet : Une équipe dynamique à votre service LA RÉPONSE À TOUTES VOS QUESTIONS DE TRANSPORTS LOGIL : le service-clé Pour aider vos salariés à mieux se loger, Logil met à leur disposition : des prêts à 1,5% l an (TEG 2,04%) pour l accession et pour les travaux des aides gratuites pour financer le dépôt de garantie des logements locatifs des formules d aide en cas de difficultés financières Rendre le 1% Logement encore plus intéressant : MOULINS : VICHY : MONTLUÇON :

20 Faible consommation, espacement des entretiens (tous les km), performance, fiabilité. Si Renault a mis toute sa technologie au service de ses moteurs dci (diesel Common rail*), c est pour vous donner le maximum en vous demandant le minimum. Renault Véhicules Utilitaires. On gagne toujours à travailler avec le numéro 1.** *rampe commune d'injection - **Renault 1 er constructeur avec 34,2 % de pdm en immatriculations dans le marché VU à la fin décembre Source AAA = Association Auxiliaire de l'automobile D A N S L E R É S E A U R E N A U L T C E N T R E - E S T

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Librairies francophones à l étranger

Librairies francophones à l étranger Centre national du livre Hôtel d Avejan - 53, rue de Verneuil - 75343 Paris Cedex 07 Tél. 00 33 (0)1 49 54 68 43 Fax 00 33 (0)1 45 49 10 21 site Internet : http://www.centrenationaldulivre.fr Librairies

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours)

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Coller ici une photo d identité récente. CANDIDATURE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Prénom et NOM :... Groupe :... Né(e) le :... Sexe : M F Nationalité:... Adresse

Plus en détail

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire 1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire Pour vivre et consommer autrement 28 & 29 novembre 2014 Espace Racine Rue de la République Châteauroux (36) L Economie Sociale et Solidaire, kézako? L ESS

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

89,7 % STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier

89,7 % STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier Centre de Formation Juridique Etablissement d enseignement supérieur privé 89,7 % de réussite STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier Leader des cours de soutien

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES LIÉES À L EXPLOITATION DES BÂTIMENTS» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

Organiser au sein d un groupe ou d une équipe Examen

Organiser au sein d un groupe ou d une équipe Examen Examens modulaires SVF-ASFC Edition Automne 2009 Organiser au sein d un groupe ou d une équipe Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: aucun Collez ici votre timbre d identification!

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 Département Génie Civil Point presse 06/02/2014 La 5e édition du challenge national Construction Durable accueillie à Belfort Les 24 départements

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2011 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Contact : Marie-Anne BINET Directrice de la communication marie-anne.binet@smbg.fr

Plus en détail

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide A l usage des Hébergeurs TaXe de sejour memento guide Edition 2015 Le mot du Président Issoire Communauté, compétente en matière de tourisme sur le territoire de ses communes membres, a décidé de clarifier

Plus en détail

Construisez votre parcours professionnel VAE / CQP

Construisez votre parcours professionnel VAE / CQP Construisez votre parcours professionnel dans l Hôtellerie et la Restauration VAE / CQP Validation des Acquis de l Expérience / Certificat de Qualification Professionnelle de l Industrie Hôtelière La VAE,

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

Charnières et Verrouillages

Charnières et Verrouillages Toutes les solutions de et Verrouillages La société PINET propose, depuis 6 générations, des produits pour applications industrielles. Comptant parmi les leaders européens, la société investit dans des

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Vivez l aventure. des langues. www.cavilam.com. Cours de langues PROGRAMME 2016. Département des Langues Étrangères

Vivez l aventure. des langues. www.cavilam.com. Cours de langues PROGRAMME 2016. Département des Langues Étrangères Cours de langues PROGRAMME 2016 Département des Langues Étrangères Vivez l aventure www.cavilam.com Cours de langues pour jeunes Calendrier et tarifs 2016 Stages pendant la période scolaire (hors vacances)

Plus en détail

Evasion gourmande : Une promenade gourmande dans Wavre. 12 ème. évasion gourmande. jeudi 2 mai 2013. Spécial "Saint-Printemps"

Evasion gourmande : Une promenade gourmande dans Wavre. 12 ème. évasion gourmande. jeudi 2 mai 2013. Spécial Saint-Printemps Une promenade gourmande dans Wavre 12 ème évasion gourmande jeudi 2 mai 2013 Spécial "Saint-Printemps" Une promenade gourmande dans Wavre Avis aux amateurs de découvertes culinaires: un menu saveur sous

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Transformez. votre. expérience. en diplôme

Transformez. votre. expérience. en diplôme Transformez votre expérience en diplôme Muriel 34 ans Responsable pédagogique dans une association d éducation à l environnement Après 12 ans d exercice sans diplôme, Muriel est attirée par un nouveau

Plus en détail

Forum d affaires Rhône-Alpes/Italie Jeudi 4 et vendredi 5 Juin 2015 à Milan

Forum d affaires Rhône-Alpes/Italie Jeudi 4 et vendredi 5 Juin 2015 à Milan Exposition Universelle de 2015 «L innovation et le savoir-faire des entreprises Rhônalpines à la rencontre du marché italien» L Expo : Après Shanghai en 2010, l Exposition Universelle 2015 se tiendra à

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-direction de l administration générale et de l équipement Service des Affaires Juridiques et Financières 2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette

Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette Ce n est pas parce qu on est très très occupé que l on a pas le droit de manger régional, frais, bon, et bio le tout en circuit court!

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Pour toutes correspondances, Merci de nous contacter par mail cantine.cordon@orange.fr REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Le restaurant scolaire de Cordon n est pas communal. Il est géré

Plus en détail

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Taxe professionnelle 2 Impôt de solidarité sur la fortune 4 Editorial Le cabinet Simon Associés s agrandit et développe un pôle fiscal en accueillant Pierrick

Plus en détail

SINGAPOUR & HONG KONG

SINGAPOUR & HONG KONG MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE HABITAT - DECORATION MOBILIER, LUMINAIRE, LINGE DE MAISON, JARDIN, 2 ND ŒUVRE DU BATIMENT Du 20 au 25 novembre 2011 OBJECTIFS DE LA MISSION Prospecter de nouveaux marchés

Plus en détail

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec pour l art Graph Synergie Proposition de contribution à l intention des membres de la communauté d affaires et des bâtisseurs

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT

Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT 2014 EDITO La formation est un droit qui permet d élargir ses compétences et d évoluer dans son travail. Ce catalogue est fait pour

Plus en détail

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Communiqué de presse Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Promocash ouvre son nouveau magasin à SAINT LÔ jeudi 12 juin Ce site a pour objectif d offrir à sa clientèle de professionnels

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2009 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Thèmes abordés : Enseignement supérieur, Pédagogie, Classement, RH Contact

Plus en détail

SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel»

SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel» FONDATION ARTS ET MÉTIERS SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel» Concours à l initiative de l association FIPES et de la

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES

E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES L ENGAGEMENT D UN GROUPE COOPÉRATIF ANIMER UN RÉSEAU EN INGÉNIERIE DU BÂTIMENT QUADRIPLUS GROUPE met à la disposition

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION

Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION 1 Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION PRIX MERCURE 2014 DU COMMERCE, DE L ENTREPRISE ET DE L ECONOMIE SOCIALE - REGLEMENT Cabinet du Bourgmestre f.f., Nicolas MARTIN Hôtel de Ville Grand Place,

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal LA CITÉ DE MIRABEL // PROJETS DE LA CITÉ // 2015-2016 WWW.CITEMIRABEL.COM // INFO@CITEMIRABEL.COM // 438-995-9440 681, BOUL. DU CURÉ-LABELLE, SUITE 201, BLAINVILLE,

Plus en détail

APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne

APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne DENOMINATION ET ADRESSE DE LA COLLECTIVITE : COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS Par : Gilles Benoist CEO du Groupe CNP Assurances de 1998 à 2012

Plus en détail