Enrichissement de l alimentation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enrichissement de l alimentation"

Transcription

1 Dénutrition et Cancer Quelles propositions? Pour quels patients? Enrichissement de l alimentation Vannes 19 octobre 2010 Maryline LE GARREC Françoise LE GOURRIEREC Diététiciennes

2 Arbre décisionnel Risque nutritionnel repéré Évaluation des besoins Apport oral possible

3 Apport oral possible L alimentation orale est préservée mais l appétit est variable, souvent diminué Les besoins nutritionnels sont augmentés Les capacités digestives et/ou métaboliques sont éventuellement diminuées

4 Or, il faut : Maintenir ou restaurer un état nutritionnel satisfaisant Donc, il faut : Trouver des astuces pour augmenter les apports énergétiques (glucides et lipides) et les apports protéiques

5 Quelques conseils généraux Il est préférable de : Proposer les aliments préférés Améliorer la présentation Présenter des petites portions Limiter les boissons pendant les repas

6 Remarque : S il existe un régime restrictif (sans résidu strict, sans sel, sans sucre, ) en fonction du patient et avec accord médical, ce régime peut être élargi

7 Si trouble du goût et de l odorat Assaisonner, ajouter des arômes Éviter les ustensiles et plats métalliques

8 Si nausées et vomissements Fractionner les repas Éviter les odeurs fortes Servir les aliments plutôt tièdes ou froids Éviter les aliments trop épicés, trop gras ou trop sucrés

9 Si perte de poids Ajouter 1 à 3 collations si possible Éviter les aliments volumineux et peu nourrissants, ou les enrichir Enrichir l alimentation

10 Enrichissement de l alimentation Enrichissement «maison» Compléments alimentaires

11 Comment enrichir? Lait en poudre Œufs Fromage Matières grasses Sucre et produits sucrés

12 Quelques idées Milk shake Potage enrichi Yaourt amélioré Autre façon de manger de la viande

13 En chiffre Contenance Calories kcal Protéines remarque Potage ordinaire 250ml 60 2g Peu calorique et volumineux + 1 tranche de jambon mixée ou jaunes d oeuf + 20 g de fromage râpé g g + 10 g de beurre ou 30 g de crème g Semoule au lait 1/2 écrémé Semoule au lait entier et «enrichi» 250g 240 7g sucré 250g g sucré

14 Avantages et limites Goût naturel Réactif Investissement de la famille Mais Difficile pour les personnes seules Investissement pouvant être contraignant

15 LES COMPLEMENTS NUTRITIONNELS Sur prescription médicale En complément des apports des repas Proposés en collation de 10h ou 16h ou en fin de repas Possibilité de varier les textures et les saveurs Tous remboursés depuis décembre 2009 lors du diagnostic de dénutrition

16 Utilisation ( posologie) Prescrire 1 à 2 produits par jour Privilégier les produits hypercaloriques/ hyperprotéinés Limiter la prescription dans le temps : 15 jours pour faire le point Conseiller le patient : heure de prise, stockage au frais ou au contraire tiédi pour le petit-déjeuner

17 Les différents produits Les Boisons: lactées avec ou sans lactose, avec ou sans fibre sucrées ex : Proten 2.drink édulcorées ex: Clinutren G jus de fruits sans fibres sucrés ex: Fortimel jucy Édulcorés (Delical boisson HP édulcorée)

18 Les différents produits Les crèmes: avec ou sans lactose, sucrées ex: Clinutren dessert Édulcorées ex : Frésubin crème DB Les potages, plats mixés, bouillies Les compotes, biscuits Récemment des pâtes

19 Comparatif Tableau comparatif ( valeurs moyennes) Compléments Contenance Calories (Kcal) Protéines (g) particularités Boissons 200ml 300 à Sucrées /édulcorées Avec ou sans lactose Avec ou sans fibres Crèmes 125g à 230g 150 à à 20 Sucrées /édulcorées Avec ou sans lactose Plat mixés HP 200 à 330g 300 à à 30 Prêt à l emploi ou Poudre à reconstituer Potage enrichi 200 ml à 14 Différentes saveurs Pouvant être agrémentés de crème, fromage Jus de fruits 200ml 250 à Sans fibres Sucrés /édulcorés Compotes 125 ou 200g à 10 sucrées Biscuits 35g ou 50g 130 ou ou 5.5 Sucrés

20 Produits spécifiques Oral impact enrichi en argine, nucléotides et Oméga 3 prescrit en pré-opératoire exclusif aux chirurgies digestives Castase à faible teneur en polyamines prescrit pour des patients dénutris en oncologie

21 Conclusion Intérêts produits prêts à l'emploi, conservation UHT ( facilement transportables), variétés de textures, de parfums, produits remboursés Limites principalement gustatives parfum puissant afin de pallier le goût des protéines arômes artificiels

Dénutrition et Cancer

Dénutrition et Cancer Dénutrition et Cancer Quelles propositions? Pour quels patients? Mardi 18 juin 2013 Vannes DEFINITION Difficultés alimentaires responsables d une perte de poids de 10% Ou de 5% en un mois Ou de 2% en une

Plus en détail

36 % à 80% des patients atteints de

36 % à 80% des patients atteints de Nutrition et Cancer au quotidien Réseau onco Vannes 18 octobre 2012 Objectif : Éviter la dénutrition 36 % à 80% des patients atteints de cancer sont dénutris. 5 à 25 % de décès dus à la dénutrition et

Plus en détail

Compote de pommes enrichie. Fruits au sirop

Compote de pommes enrichie. Fruits au sirop Pour augmenter l apport calorique, certaines préparations culinaires peuvent être enrichies grâce à plusieurs astuces. Cela vous permettra, avec un volume réduit, de consommer les différents nutriments

Plus en détail

Le rôle du diététicien. Conseils et suivi pour une alimentation «aidante»

Le rôle du diététicien. Conseils et suivi pour une alimentation «aidante» Le rôle du diététicien Conseils et suivi pour une alimentation «aidante» Virginie DUBOIS Diététicienne-nutritionniste (Paris) Observations et Rôles du diététicien Interrogations et remarques de patients

Plus en détail

La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée

La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée Par Eva MILESI Diététicienne DE Janvier 2011 Pourquoi cette prise en charge

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle du sujet âgé en oncologie. Nutrition en oncogériatrie - Valérie Royer-Garabige / Betty Peignelin

Prise en charge nutritionnelle du sujet âgé en oncologie. Nutrition en oncogériatrie - Valérie Royer-Garabige / Betty Peignelin Prise en charge nutritionnelle du sujet âgé en oncologie Plan Spécificités liées à la gériatrie Initiation de la PEC diététique Bilan diététique Plan de soin diététique Intérêt de la PEC diététique Cas

Plus en détail

ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments

ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments Annexe 4.1 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments pour les nourrissons et jeunes enfants en établissement

Plus en détail

L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE

L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE Comment? *Diminution des graisses *Contrôle des sucres et féculents *Au moins 3 repas par jour *Faire un vrai petit-déjeuner *Augmenter l'activité physique! Dans quels

Plus en détail

L alimentation à texture modifiée. Colloque Gestion des risques en EHPAD : La dénutrition 30 septembre 2011

L alimentation à texture modifiée. Colloque Gestion des risques en EHPAD : La dénutrition 30 septembre 2011 L alimentation à texture modifiée Colloque Gestion des risques en EHPAD : La dénutrition 30 septembre 2011 Constat concernant l alimentation proposée aux personnes âgées dénutries Peu appétissante Répétitive

Plus en détail

produits sucrés produits gras oeufs fruits et légumes féculents, céréales, pain boissons

produits sucrés produits gras oeufs fruits et légumes féculents, céréales, pain boissons SCIENCES : Hygiène et santé : l alimentation, le sport, le sommeil Pour être en bonne santé, il faut avoir une alimentation équilibrée, pratiquer un sport régulièrement et dormir un temps suffisant. 1

Plus en détail

Rôle de la diététicienne en oncogériatrie

Rôle de la diététicienne en oncogériatrie 19 septembre 2015 St-Martin aux Chartrains Rôle de la diététicienne en oncogériatrie LECLER Aline Diététicienne Sommaire Objectifs de la consultation diététique La dénutrition Cas cliniques Objectifs de

Plus en détail

Proposées par. Crème biscuitée et délice de dattes. Crème persane

Proposées par. Crème biscuitée et délice de dattes. Crème persane Proposées par Crème biscuitée et délice de dattes Crème persane Mousse à la cannelle sur lit de pommes Mousse au chocolat à la noix de coco Mousse au citron Riz au lait au chocolat Riz au lait aux abricots

Plus en détail

IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE

IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE Dr Maria Nachury Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU de Besançon Marie Lancrenon Marie-Noelle Lombarte Diététiciennes CHU de Besançon Une volonté affichée

Plus en détail

DIABETE ET ALIMENTATION. IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011

DIABETE ET ALIMENTATION. IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011 DIABETE ET ALIMENTATION 1 INTRODUCTION Le contrôle et la surveillance de l alimentation sont essentiels pour une personne diabétique. En effet, la surveillance de l alimentation permet d éviter des variations

Plus en détail

juin 2015 Service Diététique de l AP-HP TENON

juin 2015 Service Diététique de l AP-HP TENON juin 2015 Service Diététique de l AP-HP TENON Comment Aider le Patient à Cicatriser? Comme les personnes âgées malades; Les SEP; Les SLA; JUIN 2015 2 La prise en charge de la dénutrition dans le but de

Plus en détail

L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans

L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans Cette brochure concerne l enfant né à terme avec un poids de naissance normal, en bonne santé. www.programme-malin.com Pourquoi mon enfant a-t-il besoin

Plus en détail

Fortimel Extra (neutre, abricot, fraise, vanille, chocolat, moka, fruits de la forêts) Fortimel sans lactose (vanille, chocolat, moka, caramel)

Fortimel Extra (neutre, abricot, fraise, vanille, chocolat, moka, fruits de la forêts) Fortimel sans lactose (vanille, chocolat, moka, caramel) Fortimel Extra (neutre, abricot, fraise, vanille, chocolat, moka, fruits de la forêts) 300 20 200 ml HP Fortimel sans lactose (vanille, chocolat, moka, caramel) Fresubin 2Kcal Drink (neutre, vanille, cappuccino,

Plus en détail

Les justes décisions en fin de vie pour L ALIMENTATION et L HYDRATATION

Les justes décisions en fin de vie pour L ALIMENTATION et L HYDRATATION Les justes décisions en fin de vie pour L ALIMENTATION et L HYDRATATION Dominique Delafond, Diététicienne Centre hospitalier de la côte basque Ingrid Lescarret, Gériatre Centre hospitalier de la côte basque

Plus en détail

Les apports du lait et du fromage

Les apports du lait et du fromage Les apports du lait et du fromage Retrouvez sur cette étude établie par l univeeristé Paris 5 toutes les informations sur les apports du lait et du fromage. «1 Le lait 2 Les fromages Points essentiels

Plus en détail

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline Alimentation 2 4 Ans Dr Decline 14/12/2016 Répartition des repas chez l'enfant de 1 à 3 ans Répartition de la Valeur Energétique 30% 15% 408 Kcal 204 Kcal 340 Kcal 408 Kcal 25% 30% Petit Déjeuner Déjeuner

Plus en détail

Fin de vie et alimentation. Diététique

Fin de vie et alimentation. Diététique Fin de vie et alimentation Diététique Ne plus parler de régimes : Pour les personnes en fin de vie, il n y a aucune raison de prendre en compte les régimes hypolipémiants, hyposodés, hypocaloriques, Pour

Plus en détail

www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif

www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif Jeune sportif : l entraînement commence à table! S alimenter ce n est pas juste se nourrir, c est aussi choisir les aliments, les préparer,

Plus en détail

LE REGIME SANS RESIDUS OBJECTIFS PRINCIPES LES REGIMES DE BASE. Un RESIDU est une fraction non digérée de l alimentation qui parvient jusqu au côlon

LE REGIME SANS RESIDUS OBJECTIFS PRINCIPES LES REGIMES DE BASE. Un RESIDU est une fraction non digérée de l alimentation qui parvient jusqu au côlon LE REGIME SANS RESIDUS DIETETIQUE DES PATHOLOGIES DIGESTIVES Diététicienne : Mme Delphine SCHAEFFER Un RESIDU est une fraction non digérée de l alimentation qui parvient jusqu au côlon OBJECTIFS LES CONSEILS

Plus en détail

NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER

NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER LE 30 JUIN 2017, CORALIE MAHE-REMEUR DIÉTÉTICIENNE- HÔPITAL SUD RENNES NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER Les besoins nutritionnels des enfants de 0 à 18 ans Les besoins spécifiques

Plus en détail

PREVENTION NUTRITION. sel, tension artérielle. Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX

PREVENTION NUTRITION. sel, tension artérielle. Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX PREVENTION NUTRITION obésité, diabète, sel, tension artérielle Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX Rôles de l alimentation dans la prévention des maladies

Plus en détail

LES REGIMES DE BASE LES CONSEILS HYGIENODIETETIQUES DE BASE. Le régime sans résidus Le régime d épargne digestive ou allégé

LES REGIMES DE BASE LES CONSEILS HYGIENODIETETIQUES DE BASE. Le régime sans résidus Le régime d épargne digestive ou allégé DIETETIQUE DES PATHOLOGIES DIGESTIVES Diététicienne : Mme Delphine SCHAEFFER LES CONSEILS HYGIENODIETETIQUES DE BASE LES REGIMES DE BASE Le régime sans résidus Le régime d épargne digestive ou allégé 1

Plus en détail

ALIMENTATION ET POLYARTHRITE

ALIMENTATION ET POLYARTHRITE ALIMENTATION ET POLYARTHRITE ALIMENTATION NORMALE EQUILIBREE 5 fruits et légumes par jour minimum Pain, céréales, pomme de terre et légumes secs à chaque repas et selon l appétit 3 produits laitiers par

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle du cancer colo-rectal. Dr Maria NACHURY Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Besançon

Prise en charge nutritionnelle du cancer colo-rectal. Dr Maria NACHURY Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Besançon Prise en charge nutritionnelle du cancer colo-rectal Dr Maria NACHURY Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Besançon La dénutrition au cours du cancer L incidence de la dénutrition oscille entre

Plus en détail

Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps. Santé. Le partenaire santé qui vous change la vie

Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps. Santé. Le partenaire santé qui vous change la vie Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps Document non contractuel / Mod 3342/05.2013/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 - Crédit photos Fotolia Le partenaire

Plus en détail

IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE. Dr Maria Nachury Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU de Besançon

IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE. Dr Maria Nachury Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU de Besançon IMPORTANCE DE LA NUTRITION EN CANCEROLOGIE Dr Maria Nachury Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU de Besançon Une volonté affichée des pouvoirs publics Prévalence de la dénutrition en cancérologie

Plus en détail

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT ETAT DES LIEUX DES 'REGIMES' DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE / EHPAD. Le questionnaire s'intéresse aux 'régimes' figurant dans un répertoire papier ou informatisé mis à disposition des soignants. Le recours

Plus en détail

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 CONSEILS ALIMENTAIRES et CHIMIOTHéRAPIE Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Collection livrets d information pour les personnes malades & leurs proches Le Centre Paul Strauss

Plus en détail

poulet chocolat biscuit poisson carotte fromage frites salade Peux-t-on trouver tous ces aliments tels quels dans la nature? Pourquoi?

poulet chocolat biscuit poisson carotte fromage frites salade Peux-t-on trouver tous ces aliments tels quels dans la nature? Pourquoi? Corrigé D où viennent les aliments que nous mangeons? Colorie la pastille en vert pour les aliments d origine végétale et en rouge pour les aliments d origine animale. abricot yaourt œufs chips pain aubergine

Plus en détail

Nutrition et Ostéoporose

Nutrition et Ostéoporose Objectifs Nutrition et Ostéoporose Que faut-il savoir? Savoir conseiller une alimentation adéquate pour prévenir l ostéoporose Identifier les patients à risque Intégrer à une consultation au cabinet une

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES CANCERS BRONCHIQUES. B. Bailleau diététicienne 31 mai 2012

PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES CANCERS BRONCHIQUES. B. Bailleau diététicienne 31 mai 2012 PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES CANCERS BRONCHIQUES B. Bailleau diététicienne 31 mai 2012 PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE Dans le plan cancer 2003-2007 la mesure 42 prévoit le développement des soins

Plus en détail

Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments (ce que l on mange)

Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments (ce que l on mange) Le contenu de cette animation est construit à partir de l intervention De Myriam Antonelli, Diététicienne à Evreux, chargée des affaires scolaires. Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments

Plus en détail

Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments

Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments La pyramide alimentaire Par sa forme, la pyramide alimentaire illustre très bien la hiérarchie des différents

Plus en détail

Impact nutritionnel sur la prise en charge du cancer du sujet âgé

Impact nutritionnel sur la prise en charge du cancer du sujet âgé Impact nutritionnel sur la prise en charge du cancer du sujet âgé Bruno BLOT Diététicien CHR Orléans Powerpoint Templates Page 1 Sommaire Dénutrition : facteur pronostique Prévalence de la dénutrition

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

Diversification alimentaire des 6-9 mois

Diversification alimentaire des 6-9 mois Diversification alimentaire des Tout d abord, le bébé doit consommer 500 ml de lait maternel ou 2 e âge au minimum par jour, soit deux biberons. Il est important de ne pas passer trop vite au lait de vache,

Plus en détail

Les produits diététiques de complémentation orale AC HUSSON, DIÉTÉTICIENNE

Les produits diététiques de complémentation orale AC HUSSON, DIÉTÉTICIENNE Les produits diététiques de complémentation orale AC HUSSON, DIÉTÉTICIENNE Définition Ils font partie de la classe des ADDFMS Article L5137-1 Ils sont soumis à prescription médicale car ils répondent à

Plus en détail

2. DOMAINE D APPLICATION ET PERSONNES CONCERNEES Les cadres de santé, les médecins, les infirmiers, les aides soignants, les rééducateurs.

2. DOMAINE D APPLICATION ET PERSONNES CONCERNEES Les cadres de santé, les médecins, les infirmiers, les aides soignants, les rééducateurs. Page : 1 sur 9 Date de création du document : Novembre 2010 Version rédigée par : Groupe de travail ELAN Aout 2013 Version validée par : Dr C.Szekely Présidente CLAN HUPNVS Aout 2013 N.Gatineau-Sailliant,

Plus en détail

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline Notions De Base En Nutrition Dr Decline 14/12/2016 Composition Du Repas Répartitions Lipides : 25 à 30 % Glucides : 50 à 55 % Protides : 25 a 30 % Répartition des principaux Nutriments Lipides Glucides

Plus en détail

Garnitures sucrées. Remarque importante!

Garnitures sucrées. Remarque importante! Garnitures sucrées Garnitures sucrées Bien que nous consommions chaque jour des garnitures sucrées, il faut savoir qu elles se situent dans la case supérieure de la pyramide alimentaire, habituée par les

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7 Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Session 7 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Quel est l intérêt des mentions repères présentes sur les étiquettes de produits alimentaires?

Plus en détail

Nutrition et soins palliatifs

Nutrition et soins palliatifs Nutrition et soins palliatifs Marjolaine Mailhot, diététiste Hôtel-Dieu du CHUM Renée Dugas, médecin chirurgien Soins palliatifs Hôpital Notre-Dame du CHUM Problèmes buccaux Xérostomie, mucosite, odynophagie

Plus en détail

Comptoir-lunch Le comptoir doit offrir minimalement les choix suivants

Comptoir-lunch Le comptoir doit offrir minimalement les choix suivants Comptoir-lunch Le comptoir doit offrir minimalement les choix suivants METS OU BOISSONS Soupe SPÉCIFICATIONS QUANTITÉ FRÉQUENCE Bouillon dégraissé de viande ou de légumes incluant des pâtes alimentaires

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 43 SOMMAIRE Le contrôle de poids Les chiffres clés Les principes du contrôle de poids Les objectifs Les habitudes alimentaires à adopter Le contrôle de poids

Plus en détail

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda THE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda JUS D ORANGE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda CAFE Boissons vin - thé

Plus en détail

L ALIMENTATION ENRICHIE ET LES MIXES EN INSTITUTION : COMMENT COMBINER SAVEURS ET QUALITE NUTRITIONNELLE?

L ALIMENTATION ENRICHIE ET LES MIXES EN INSTITUTION : COMMENT COMBINER SAVEURS ET QUALITE NUTRITIONNELLE? L ALIMENTATION ENRICHIE ET LES MIXES EN INSTITUTION : COMMENT COMBINER SAVEURS ET QUALITE NUTRITIONNELLE? Jeudi 16 octobre 2008 PLOUFRAGAN Frédéric ric DUSART : Professeur certifié en production culinaire

Plus en détail

JE CONNAIS MA LEçON SI :

JE CONNAIS MA LEçON SI : Prénom : Date : Evaluation - Les aliments Connaissances et capacités évaluées A AR ECA Connaître les 7 groupes alimentaires. Connaître le rôle de chaque groupe dans l organisme. Savoir ce que signifie

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Connaissance de nos recettes : Courmentier de poisson Fraîch attitude : Timbale printanière Salade

Plus en détail

Menu type du sportif

Menu type du sportif Menu type du sportif On ne mange pas de la même façon en période d entraînement, avant l effort, pendant l effort, ou même après. tous les jours et lors de l entraînement Petit déjeuner Un produit laitier

Plus en détail

Le petit livret du soignant Tome 4 : Suivi Nutritionnel des résidents

Le petit livret du soignant Tome 4 : Suivi Nutritionnel des résidents PR-NUT-FT-11 Le petit livret du soignant Tome 4 : Suivi Nutritionnel des résidents Nutrition Alimentation I N T RO D U C T I O N Introduction Selon les critères de la Haute Autorité de Santé (HAS), la

Plus en détail

ANAMNESE DIETETIQUE de CONTRÔLE

ANAMNESE DIETETIQUE de CONTRÔLE ANAMNESE DIETETIQUE de CONTRÔLE Consultation de contrôle de Nutrition, projet Excellence de la Région Wallonne, FOOD4GUT *Obligatoire 1. NUMÉRO du patient: * Consignes: "F4G " + "S" pour les cliniques

Plus en détail

Bouillies. Boissons chaudes. Veloutés. Crèmes. Smoothies

Bouillies. Boissons chaudes. Veloutés. Crèmes. Smoothies Nutrition Bouillies. Boissons chaudes. Veloutés.. Smoothies Nutrition La gamme complète de produits de nutrition Abena est destinée aux personnes âgées et dénutries et vise à leur apporter un complément

Plus en détail

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Herman Julie Diététicienne VIVALIA - Clinique St Joseph Arlon Le 18 Mars 2014 1 Besoins nutritionnels Le besoin énergétique d'un individu correspond

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants PETITE ENFANCE Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants Une politique nutritionnelle volontariste pour la santé de vos

Plus en détail

Les Glucides. Session 4

Les Glucides. Session 4 Les Glucides Session 4 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion

Plus en détail

LES GROUPES ALIMENTAIRES

LES GROUPES ALIMENTAIRES LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 16 HERBANEWS SOMMAIRE LES GROUPES ALIMENTAIRES chiffres clefs Présentation de chaque groupe conseils dans le cadre d'un contrôle de poids Contexte A retenir

Plus en détail

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g.

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g. 114 Kcal 6%* INFORMATION NUTRITIONNELLE: Valeur énergétique pour 100 ml : 45.6 kcal Proteines glycides 11,4 g, acides gras, sucres 11,4 g, fibres alimentaires, lipides, sodium 114 Kcal 28g 6% 31% 0% 0%

Plus en détail

L EFFET AHA! DANS VOTRE ASSIETTE.

L EFFET AHA! DANS VOTRE ASSIETTE. L EFFET AHA! DANS VOTRE ASSIETTE. L ASSORTIMENT DES PRODUITS GARANTIS SANS LACTOSE ET SANS LAIT DE MIGROS. Sans lactose Sans lait MANGER EN TOUTE CONFIANCE, MÊME EN CAS D INTOLÉRANCES: L ASSORTIMENT MIGROS

Plus en détail

Alimentation du jeune enfant

Alimentation du jeune enfant Alimentation du jeune enfant I. Alimentation des nourrissons 1. Les besoins alimentaires Besoins nutritionnels moyens : Nouveau-né : 80 cal / Kg 1 er : 120 cal / Kg 3 ème mois : 120 cal / Kg 6 ième : 100

Plus en détail

PrestaDiet, la diététique à votre service

PrestaDiet, la diététique à votre service PrestaDiet, la diététique à votre service Corinne et Sophie Hanesse, diététiciennes diplomées d Etat - Nutritionnistes Consultation par internet >> Pour toutes demandes d'informations ou devis gratuit

Plus en détail

INFOS PATIENTS. Dénutrition & troubles du goût

INFOS PATIENTS. Dénutrition & troubles du goût INFOS PATIENTS Dénutrition & troubles du goût C EST QUOI LA DÉNUTRITION? DÉNUTRITION : QU EST-CE QUE C EST? La dénutrition est un mauvais état nutritionnel favorisé par une perte d appétit, des difficultés

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

Devoir de préparation Module 2

Devoir de préparation Module 2 Devoir de préparation Module 2 Contenu 1. Produits laitiers frais... 3 1.1. Yogourt... 3 1.2. Lait acidulé, lait acidifié... 8 1.3. Kéfir... 8 1.4. Babeurre... 8 1.5. Petit-lait... 8 1.6. Sérum de lait...

Plus en détail

Le Pique-nique. - Matières grasses (beurre, huile ) : entrent dans la composition du pique-nique sous la forme d assaisonnement.

Le Pique-nique. - Matières grasses (beurre, huile ) : entrent dans la composition du pique-nique sous la forme d assaisonnement. Le Pique-nique Le pique nique est un moment convivial. Comme les autres repas, il doit respecter un équilibre alimentaire. Pour cela, il se compose des 7 groupes d aliments : - Pains, céréales, pommes

Plus en détail

L élaboration des menus

L élaboration des menus L élaboration des menus Afin d atteindre les objectifs de qualité recommandée en restauration collective, des outils pratiques de contrôle des fréquences de présentation des aliments ont été élaborés.

Plus en détail

DÉNUTRITION ET ENRICHISSEMENT : CONTEXTE, PRINCIPE ET MISE EN ŒUVRE. Virginie Pouyet Responsable gamme dénutrition, Nutrisens

DÉNUTRITION ET ENRICHISSEMENT : CONTEXTE, PRINCIPE ET MISE EN ŒUVRE. Virginie Pouyet Responsable gamme dénutrition, Nutrisens AFDN-EST, Strasbourg, 15 juin 2017 Actualités autour des protéines DÉNUTRITION ET ENRICHISSEMENT : CONTEXTE, PRINCIPE ET MISE EN ŒUVRE Virginie Pouyet Responsable gamme dénutrition, Nutrisens vpouyet@nutrisens.fr

Plus en détail

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet REPÈRES MÉDICAUX Activités Physiques et Sportives et Alimentation Annexe n 1 Le mot de la Diet 1. Et si on goûtait! Après un séjour dans le liquide amniotique, l allaitement constitue pour le bébé une

Plus en détail

Les jeudis du Diabète

Les jeudis du Diabète Tous les 1ers jeudis du mois de 10h à 12h Les jeudis du Diabète Les collations et le resucrage «Atelier Animation diététique» LE JEUDI 14 AVRIL 2016 L index glycémique Chaque aliment possède un index glycémique

Plus en détail

c est possible! Manger équilibré tout en soulageant son portefeuille,

c est possible! Manger équilibré tout en soulageant son portefeuille, Manger équilibré tout en soulageant son portefeuille, c est possible! Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport Licencié en Sciences Biomédicales Maître-assistant en diététique Thimister, le 10/05/2010

Plus en détail

QUELQUES STATISTIQUES

QUELQUES STATISTIQUES LE POINT SUR... Les collations Bien que les jeunes prennent habituellement deux repas sur trois à la maison, le nombre d heures passées en milieu scolaire signifie qu une certaine quantité d aliments doit

Plus en détail

Charte Alimentaire. Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre

Charte Alimentaire. Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre 2017-2019 Charte Alimentaire Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre Page 1 Pour bien réaliser un menu équilibré, il suffit de suivre quelques règles très simples. Aussi, il faut choisir : a) Le féculent

Plus en détail

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Pourquoi un équilibre alimentaire? Pour apporter tous les nutriments, les vitamines et les minéraux à l organisme Pour être en bonne santé Pour une

Plus en détail

Conseils aux Enfan 10 ts Joue avec nous! pour Bien Manger

Conseils aux Enfan 10 ts Joue avec nous! pour Bien Manger 10 Conseils aux Enfants pour Joue avec nous! Bien Manger Te souviens-tu du jour où tu as appris à faire du vélo? Après avoir trouvé ton équilibre, il était facile de faire tourner les pédales et de faire

Plus en détail

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile!

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Notre corps a besoin: de lipides qui apportent de l énergie et permettent la croissance des cellules, de glucides qui donnent de l'énergie,

Plus en détail

Les viandes, les poissons et les œufs (VPO)

Les viandes, les poissons et les œufs (VPO) Les viandes, les poissons et les œufs (VPO) Rôles Ils fournissent des protéines et tous les acides aminés essentiels, qui permettent le développement et le maintien de la masse musculaire. Ils apportent

Plus en détail

PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA. CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016

PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA. CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016 PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016 PLAN MESURES HYGIENO-DIETETIQUES Le sport L alimentation Tabac et alcool ELEMENTS DE

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 28 SOMMAIRE Les collations Evolution du comportement alimentaire Définitions Intérêts d une collation Comment lutter contre le grignotage? Cas pratiques A

Plus en détail

Restauration Scolaire

Restauration Scolaire Le guide de la Restauration Scolaire La qualité de l alimentation joue un rôle essentiel dans le développement, la santé, et plus largement le bien-être de nos enfants. Outre l équilibre des menus et le

Plus en détail

L eau : la seule boisson indispensable

L eau : la seule boisson indispensable L eau : la seule boisson indispensable Pourquoi faut-il boire de l eau? EAU = CONSTITUANT N 1 DU CORPS Pourquoi faut-il boire de l eau? EAU = CONSTITUANT N 1 DU CORPS Nourrisson : 75 % Adulte : 60 % Adulte

Plus en détail

DENUTRITION: DU DEPISTAGE A LA PRISE EN CHARGE

DENUTRITION: DU DEPISTAGE A LA PRISE EN CHARGE Eliminer toute source d inconfort (douleurs, besoins impérieux ) Prévoir un temps suffisant pour le repas: 45 mn environ en évitant toute sollicitation intempestive è gain de 25% des apports alimentaires

Plus en détail

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement).

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement). Avant propos Cette exposition a été réalisée par la Maison écocitoyenne de Bordeaux, en partenariat avec les centres d animation de la Ville. A partir d affiches publicitaires, les participants ont créé

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

Le petit-déjeuner régime idéal pour maigrir

Le petit-déjeuner régime idéal pour maigrir Le petit-déjeuner régime idéal pour maigrir Introduction Que l'on soit au régime ou pas, âgé de 50 ans, 60 ans ou moins, homme ou femme, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée.

Plus en détail

Nutrition et Cancer. Marie LANCRENON Diétététicienne CHU Besançon Vendredi 29 mars 2013

Nutrition et Cancer. Marie LANCRENON Diétététicienne CHU Besançon Vendredi 29 mars 2013 Nutrition et Cancer Marie LANCRENON Diétététicienne CHU Besançon Vendredi 29 mars 2013 DÉNUTRITION ET CANCER Connaître Prévenir Diagnostiquer Traiter Amélioration la qualité de vie Amélioration de la survie

Plus en détail

Guide pour l'alimentation des jeunes

Guide pour l'alimentation des jeunes Guide pour l'alimentation des jeunes Le Guide alimentaire canadien favorise une saine alimentation essentielle au développement des enfants et des jeunes. Il recommande l équilibre par la consommation

Plus en détail

ET SI ON PASSAIT A TABLE

ET SI ON PASSAIT A TABLE FICHE PEDAGOGIQUE ALIMENTATION PEROS ET SI ON PASSAIT A TABLE Public concerné Patient laryngectomisé autorisé à reprendre une alimentation par la bouche +/- aidant Prérequis Atelier communication et/ou

Plus en détail

Décryptons les étiquettes!

Décryptons les étiquettes! Décryptons les étiquettes! Nous sommes de plus en plus nombreux à devoir utiliser des produits du commerce. Ceci afin de nous faire gagner du temps côté cuisine. Une fois de plus, la diététique est là

Plus en détail

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS Les clés d une bonne alimentation Pour mieux choisir son alimentation, il est rassurant de savoir qu aucun aliment, ni aucune famille d'aliments, ne réalise à

Plus en détail

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire?

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? Pr JC Desport Réseau LINUT / ARS du Limousin Isle Unité de nutrition et Centre de l Obésité Sévère CHU Limoges INSERM UMR 1094 Faculté de Médecine

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

1997624 - PowerBar comprimés effervescents 5 électrolytes, 10 comprimés mangue-fruit de la passion 40g

1997624 - PowerBar comprimés effervescents 5 électrolytes, 10 comprimés mangue-fruit de la passion 40g 1997624 - PowerBar comprimés effervescents 5 électrolytes, 10 comprimés mangue-fruit de la passion 40g Un complément alimentaire. Un comprimé effervescent pour préer une boisson rafraîchissante exempte

Plus en détail

Nous sommes 11 millions à prendre soin d un proche fragilisé. Nous sommes des aidants. Et vous?

Nous sommes 11 millions à prendre soin d un proche fragilisé. Nous sommes des aidants. Et vous? Nous sommes 11 millions à prendre soin d un proche fragilisé. Nous sommes des aidants. Et vous? Fiches mémos sur la dénutrition SOMMAIRE Les groupes d aliments 3 Répartition des repas 5 Exemple de denrées

Plus en détail

DENUTRITION : ENRICHISSEMENT OU CNO? La dénutrition. La dénutrition. La dénutrition. L'enrichissement. Prise en charge de la dénutrition

DENUTRITION : ENRICHISSEMENT OU CNO? La dénutrition. La dénutrition. La dénutrition. L'enrichissement. Prise en charge de la dénutrition DENUTRITION : ENRICHISSEMENT OU CNO? Michèle LECHNER - Marion LE GOFF Rencontres Médico-Chirurgicales 2014 La dénutrition Conséquence d'apport énergétique insuffisant pour répondre aux besoins physiologiques

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1)

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1) CAS CLINIQUE 1 Diversification alimentaire (1) HISTOIRE DE LA MALADIE Clara 6 mois est amenée par sa mère pour des conseils sur son alimentation. Elle lui donne depuis quelques jours une préparation de

Plus en détail

6e Colloque Alpin de Soins Palliatifs "Alimentation, nutrition et hydratation en Soins Palliatifs : désir, partage et pratiques"

6e Colloque Alpin de Soins Palliatifs Alimentation, nutrition et hydratation en Soins Palliatifs : désir, partage et pratiques «Du besoin au désir» Les apports complémentaires : qualité ou quantité? Compléments Alimentation plaisir Aide-soignante, unité de Soins Palliatifs Diététicienne, Comité de Liaison en Alimentation Nutrition

Plus en détail