Etude de marché Travaux souterrains

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de marché Travaux souterrains"

Transcription

1 Etude de marché Travaux souterrains Estimation du volume de construction février 2012 Fédération Infra Weinbergstrasse 49 Case postale, 8042 Zurich Tél Fax

2 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Impressum Editeur: Fédération Infra Weinbergstrasse 49 Case postale 8042 Zurich T F Auteur: Basler & Hofmann AG Ingenieure, Planer und Berater Bachweg 1 Case postale 8133 Esslingen T F

3 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Sommaire 1 Contexte Méthodologie Sources d'information Interprétation et présentation Utilisation Résultats Aperçu Tunnels ferroviaires Tunnels de routes nationales Tunnels de contournement Approvisionnement en énergie Pousse-tubes / microtunnelage Stockage souterrain en profondeur / élimination des déchets nucléaires Remarques finales...15 Annexe 1 Projets dans la construction ferroviaire, réalisation après Annexe 2 Projets de construction de routes nationales, réalisation après Annexe 3 Tunnels de contournement, réalisation après

4 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 1 Contexte La Fédération Infra a mandaté Basler & Hofmann AG, Esslingen, d'analyser le volume attendu d'investissements en Suisse en matière de travaux souterrains sur un horizon de 10 ans, de 2012 à Basler & Hofmann AG opère en tant que société indépendante d'ingénierie, de planification et de conseil dans les travaux souterrains. Les résultats obtenus sont présentés en deux groupes: a) «projets acquis»: en phase d'élaboration ou en construction (financement assuré) b) «projets possibles»: en planification (financement non assuré) L'étude de marché donne un aperçu des volumes d'investissements dans les domaines «Nouvelle construction» et «Assainissement» dans les catégories suivantes: a) Tunnel ferroviaire b) Tunnel de route nationale c) Tunnel de contournement (routes cantonales et communales) d) Approvisionnement en énergie (énergie hydraulique) f) Pousse-tube / microtunnelage dans la construction de conduites g) Stockage souterrain en profondeur / élimination des déchets nucléaires Ne sont pas compris dans les chiffres: Géothermie Construction de puits et de cavernes Investissements dans de nouveaux réseaux de transport d'énergie 4

5 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 2 Méthodologie 2.1 Sources d'information Les résultats de l'étude de marché ont été compilés à partir de différentes sources disponibles. Les sources peuvent être subdivisées en quatre catégories. Demande auprès des cantons, des villes et des entreprises d'approvisionnement en électricité Dans le cadre de l'étude de marché, tous les cantons, les cinq plus grandes villes, les grandes compagnies ferroviaires privées ainsi que les grandes entreprises d'approvisionnement en électricité ont été priées d'indiquer les projets de travaux souterrains prévus pour ces dix prochaines années et, si existantes, les positions budgétaires correspondantes. 70% des maîtres d'ouvrage interpellés ont répondu. Leurs renseignements ont été donnés sans garantie. Etudes, comptes rendus, documents, etc. accessibles au public Les documents suivants ont été intégrés dans l'étude de marché: Routes et trafic, chiffres et faits, OFROU, années 2010 et 2011 Liste des tunnels de routes nationales, OFROU, 11/2005 Documentations concernant la FAIF (Financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire) sur Comptes rendus ZEB / Grands projets ferroviaires, OFT, 2011 Deuxième opinion sur l'audit du réseau CFF, BSL Management Consultants, 06/2010 Audit du réseau CFF, Roland Berger und Ernst Basler + Partner, 11/2009 Rapport sur l'état de l'infrastructure des chemins de fer privés suisses, Ernst Basler + Partner, 08/2008 Base de données sur les tunnels du Groupe spécialisé pour les travaux souterrains, 2008, Sources internes Les connaissances tirées du dépistage précoce dans les différents domaines spécialisés d'importance (construction de tunnels, construction ferroviaire, construction de routes, travaux de fondation) de Basler & Hofmann ont été intégrées dans l'étude de marché. D'autre part, la Fédération Infra a mis ses documents internes à disposition. Internet Les données compilées ont été comparées avec les renseignements des maîtres d'ouvrage, si existants sur les sites Internet. Les résultats des discussions politiques actuelles ont également été recherchés par médias en ligne. 5

6 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 2.2 Interprétation et présentation En règle générale, le volume annuel d'investissements a été dérivé des différents projets, en divisant le volume global d'investissements par le nombre d'années de durée de construction. Le volume d'investissements de projets de travaux souterrains a été déterminé, sans toutefois effectuer de ventilation des coûts en gros-œuvre et aménagement. De même, les coûts de la technique ferroviaire, construction d'installations, etc., ne figurent pas dans les coûts. Ces considérations s'appliquent notamment aussi aux assainissements, rendant une répartition des coûts particulièrement complexe. Dans les grands projets comportant également des tronçons de lignes à ciel ouvert, les coûts d'investissements portant sur les tunnels ont été extraits dans la mesure du possible (projet CEVA, par exemple). Concernant les projets dont il n'existe actuellement que des planifications et estimations des coûts sommaires, tous les coûts sont pris en considération, par exemple l'élimination de goulets d'étranglement à St-Gall ou le contournement de Lucerne. Dans la catégorie «Projets possibles», l'échelonnement temporel reflète un scénario optimiste, bien que réaliste dans l'optique de la source consultée. Les hypothèses essentielles sont expliquées dans le rapport. 2.3 Utilisation D'éventuelles publications de l'ensemble de l'étude ou d'extraits de celle-ci ne peuvent être effectuées qu'après entente et avec l'accord de la Fédération Infra. 6

7 mio. CHF mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3 Résultats 3.1 Aperçu 3'000 2'500 2'000 Microtunnelage / pousse-tube (acquis) Projets de force hydraulique (acquis) Tunnels de contournement (acquis) 1'500 1' Assainissement de tunnels de routes nationales (acquis) Nouvelle constructions de tunnels de routes nationiales (acquis) Assainissements de tunnels ferroviaires (acquis) Nouvelle construction de tunnels ferroviaires (acquis) Illustration 1: Volume d investissements dans les travaux souterrains projets acquis 3'000 2'500 2'000 Tunnels de routes nationales (possibles) Tunnels ferroviaires (possibles) Microtunnelage / pousse-tube (acquis) Projets de force hydraulique (acquis) 1'500 1' Tunnels de contournement (acquis) Assainissement de tunnels de routes nationales (acquis) Nouvelle constructions de tunnels de routes nationiales (acquis) Assainissements de tunnels ferroviaires (acquis) Nouvelle construction de tunnels ferroviaires (acquis) Illustration 1: Volume d investissements dans les travaux souterrains projets acquis et possibles Les illustrations 1 et 2 résument les résultats de l'étude. Elles sont expliquées plus en détail dans les chapitres suivants. La tendance à la baisse du volume d'investissements dans les travaux souterrains est manifeste avec la clôture des ouvrages NLFA en Un scénario optimiste dans la réalisation de projets possibles ne saurait briser la tendance, mais tout au moins l'amortir nettement 7

8 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.2 Tunnels ferroviaires projets acquis Assainissement de tunnel ferroviaire Svitto Tunnel de Villnacher Tunnel du Bözberg Tunnel de l Albula Tunnel de Ruckhalde Tunnel de Gobet Tunnel de l'eppenberg CEVA Tunnel de Rosshäusern Tunnel de base du Ceneri Abaissement Zentralbahn Ligne diamétrale Zurich Tunnel de base du St- Gothard Illustration 2: Tunnels ferroviaires projets acquis y compris assainissements L'illustration 3 représente le volume d'investissements en travaux souterrains pour nouvelles constructions et assainissements dans la construction ferroviaire. A titre d'exemple, le volume annuel d'investissements du tunnel de base du Saint-Gothard (TBG) s'explique comme suit: Volume d'investissements mio. CHF (indices de la NLFA, ) Durée de construction 14 ans ( , sans courses d'essai 2016) Volume d'investissements par année Délimitation / hypothèse 706 mio. CHF volume 2015 réduit, la construction de tunnels étant achevée Les assainissements de tunnels représentent avec 80 à 100 mio. CHF par année quelque 12% du volume total dans la construction ferroviaire. Les chiffres s'appuient sur les rapports mentionnés sur l'état de l'infrastructure des chemins de fer, sur des recherches internes ainsi que sur des données concrètes des chemins de fer. Les plus petits projets de tunnels de Svitto / Villnachern / Bözberg pour le corridor nord-sud de 4 m sont en liaison avec la NLFA et peuvent être considérés comme acquis. Selon toute attente, les deux grands projets de la NLFA encore en cours, le tunnel de base du Saint-Gothard et du Ceneri, se taillent de loin la part du lion. La liaison ferroviaire CEVA est un autre grand projet, dont le premier coup de pioche a été donné en novembre 2011 déjà. La «tendance à la baisse» du volume d'investissements acquis est nettement reconnaissable dès

9 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra projets acquis et possibles Tunnel de Gléresse Gare souterraine de Lucerne Aménagt gare de berne, 1re phase projets acquis (voir ill. 3) Illustration 3: Tunnels ferroviaires projets acquis et possibles y compris assainissements Des projets subséquents possibles sont les gares souterraines de Berne et de Lucerne, qui sont déjà en phase de planification ou d'élaboration. Le tunnel de Gléresse figure dans l'étape d'aménagement 2025 du FAIF selon la proposition du Conseil fédéral. Un autre projet qui pourrait être admis dans le cercle possible est le tunnel du Chestenberg (volume d'investissements: env. 2 mrd. CHF). Ce tunnel ne figure pas jusqu'ici dans l'étape d'aménagement 2025, mais vient en tête ou presque de la liste des priorités des CFF. Une liste d'autres projets dont les réalisations ne sont pas vraisemblables avant 2022 est proposée en annexe 1. Le volume d'investissements régressera aussi de manière significative dans la construction de tunnels avec la réalisation de projets possibles. 9

10 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.3 Tunnels de routes nationales projets acquis Assainissement Galeries de sécurité Tunnel de Choindez (A16) Tunnel de Loveresse (A16) Tunnel de Court (A16) San Fedele, Roveredo (A5) Tunnel de La Souste (A9) Tunnel du Riedberg (A9) Tunnel de Kaiserstuhl (A8) Tunnel de Port (A5) City Tunnel (A5) Tunnel Weidteile (A5) Tunnel de Vigneules (A5) Tunnel de Längholz (A5) Tunnel du Büttenberg (A5) Tunnel de Serrières (A5) Galgenbucktunnel (A4) T. de Morschacher/ Sisikoner (A4) 3e tube Belchen (A2) 3e tube Gubrist (A1) Illustration 4: Tunnels de routes nationales projets acquis L'illustration 5 représente le volume d'investissements en travaux souterrains pour nouvelles constructions et assainissements dans la construction des routes nationales. Dans cette catégorie, les projets d'achèvement du réseau selon l'arrêté sur le réseau datant de 1960 représentent la plus grande partie. Par exemple, le tunnel du Längholz en construction de l'a5 (contournement de Bienne): Volume d'investissements Durée de construction 8 ans ( ) Volume d'investissements par année 975 mio. CHF (270 mio. / km, a5-biel-bienne.ch) 122 mio. CHF Avec quelque 100 à 250 mio. CHF par année, les assainissements des routes nationales représentent 20% à 50% des dépenses totales. La tendance est en nette croissance. Les nouvelles constructions et les assainissements s'équilibreront jusqu'en Le volume des assainissements est dérivé comme suit: Engagement de ressources pour le réseau des routes nationales: env. 2 mrd. par année Ressources pour nouvelles constructions / aménagements: env mrd. par année (tendance à la baisse) Ressources de remise en état / assainissement: env mrd. par année (tendance à la hausse) Répartition selon la valeur du réseau: Part des tunnels: env. 290 km (15% du réseau), env. 18 mrd. (62 mio./km / 26%) Tronçon à l'air libre: env. 1'600 km (85% du réseau), env. 50 mrd. (31 mio./km / 74%) 10

11 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Correction du fait de la structure d'âge (en moyenne, les tunnels sont aujourd'hui plus récents que les routes, tendance à la baisse) Tunnels 20% / routes 80% Ressources pour remises en état et assainissements Part des tunnels (20% de 0.5 mrd par année) env. 100 mrd. par année (2012) Croissance prévue pour % Croissance prévue pour % La construction de galeries de sécurité s'élève en moyenne à 10% environ du volume d'investissements. Une légère baisse est attendue dans ce domaine dès Le volume d'investissements des prochaines années reste relativement constant du fait des projets d'achèvement du réseau ainsi que des grands projets du Belchen et du Gubrist. La tendance est en légère hausse projets acquis et possibles Tunnelage souterrain de Le Locle (H20) Contournement de La Ch.-de- Fds (H20) Tunnel Alt Hellberg (A53) Tunnel Aathal (A53) Brislacher/Pfafffenberg/ Birshollen (H18) Tunnel Nieschberg / Wachtenegg. (A25) Elim. goul. étranglement St-Gall (A2) Lucerne; périphérique nord (A2/A14) Coutournement Lucerne (A2/A14) Tunnel du Bois des Rutelins (H10) projets acquis (voir ill. 5) Illustration 5: Tunnels de routes nationales projets acquis et possibles L'évolution possible dans le domaine des routes nationales est représentée dans l'illustration 6. Les projets du nouvel Arrêté sur le réseau y figurent, par exemple le contournement de Laufon Zwingen (H18, 950 mio. CHF), le contournement d'herisau (A25, 335 mio. CHF) ou encore l'autoroute de l'oberland zurichois (A53, 528 mio. CHF). D'autres grands projets en cours de planification sont l'élimination des goulets d'étranglement de St-Gall ainsi que le contournement de Lucerne. Le Projet général a été publié pour ce dernier en L'annexe 2 contient une liste d'autres projets dont les réalisations ne sont attendues qu'après Le volume d'investissements dans la construction de tunnels pour les routes nationales pourrait évoluer positivement avec les grands projets de St-Gall et Lucerne. 11

12 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.4 Tunnels de contournement projets acquis et possibles Tunnel de Städtlerwald Contournement de Silvaplana, tunnel de Clavanös Contournement sud de Küssnacht (1re étape) Contournement sud de Küssnacht (2e étape) Autres projets acquis et possibles Illustration 6: Tunnels de contournement projets acquis et possibles L'illustration 7 reflète les projets cantonaux. Pour ces 10 années prochaines, il s'agit d'un volume estimé de quelque 600 mio. CHF. Les projets acquis et possibles sont représentés en commun du fait d'un volume très faible. Nous y trouvons également de plus petits projets avec une chance élevée de réalisation. La liste désirée des tunnels de contournement est longue (annexe 3). Le volume global d'investissements devrait se situer à milliards CHF environ. Le potentiel en mesures d'assainissement des tunnels de contournement existants est minime. Il dépend de la structure d'âge des tunnels ainsi que des rapports de propriété. Peu de tunnels plus anciens se trouvent en propriété exclusive des cantons. Il convient de mentionner l'assainissement du tunnel de l'ulmberg à Zurich et celui du tunnel du Schlossberg à Baden. 12

13 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.5 Approvisionnement en énergie projets de force hydraulique Handeck 2 / Innertkirchen 1 Grimsel 3 Adduction Zinal Unteraa-Melchaa Campolattaro Lago Biancho Centrale électrique de Veytaux Nant de Drance SA Linth-Limmern Autres projets Illustration 8: Projets de force hydraulique Avec la décision de sortie progressive du nucléaire, les chances de réalisation de projets d'utilisation de la force hydraulique ont augmenté. Les projets déjà bien avancés dans la planification et en phase d'élaboration réunissent de bonnes conditions de réalisation dans les 10 prochaines années (par exemple Lago Bianco, Campolattaro, Grimsel 3). L'environnement politique est également favorable quant à la reprise du processus de planification de projets suspendus ou le développement de nouvelles idées de projets. Il faut par conséquent s'attendre à ce que d'autres projets soient réalisés dans les 10 années prochaines. Le potentiel est estimé à quelque mio. CHF par année (dès 2015). L'aménagement futur de la force hydraulique (après 2022) est toutefois limité, puisque les possibilités de construction de grandes centrales hydrauliques à de nouveaux emplacements sont pratiquement épuisées en considérant les dispositions données de protection du paysage et des eaux. La tendance du potentiel d'investissement dans les travaux souterrains est par conséquent décroissante à partir de Un plus petit potentiel supplémentaire pourrait résulter de l'agrandissement des galeries forcées afin de réduire les pertes par frottement (pertes de charge). Des aides financières seraient toutefois nécessaires à cet effet, puisque la rentabilité de telles mesures n'est pas considérée comme allant de soi. 13

14 mio. CHF Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.6 Pousse-tubes / microtunnelage projets de microtunnelage Augmentation annuelle de 3% Illustration 8: Pousse-tubes / microtunnelage volume d'investissements estimé Le potentiel de pousse-tube ou de microtunnelage a été dérivé des données historiques de grandes villes mises à disposition. Le calcul repose sur les hypothèses suivantes: Utilisation urbaine en premier lieu (d'autant plus dense, d'autant plus fréquente) Extrapolation sur les 10 plus grandes villes selon le nombre d'habitants, pondéré avec leur densité Supplément pour plus petites villes / communes (reste CH) 40% Hypothèse de coûts par m 9'000 CHF Croissance (hypothèse) 3% Selon la stratégie énergétique 2050 de la Confédération (OFE, décembre 2011), les réseaux haute tension et de distribution doivent être renouvelés et aménagés. Rien n'existe toutefois concrètement dans ce domaine. De ce fait, des investissements possibles dans ce domaine ne sont pas compris dans l'estimation de tendance. 3.7 Stockage souterrain en profondeur / élimination des déchets nucléaires Selon le calendrier publié par la CEDRA, il ne faut pas s'attendre à la construction de cavernes de stockage avant 2027 (www.nagra.ch). Aucun investissement d'importance n'est prévu pour les 10 prochaines années. 14

15 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 3.8 Remarques finales L'étude ne prétend pas être exhaustive. Elle représente une compilation de données disponibles de manière générale ou recensées et il s'agit d'une image ponctuelle prise dans un environnement politique incertain. Tous les contenus ont été élaborés avec le plus grand soin possible et en toute conscience à partir des sources citées dans le chapitre 2. Basler & Hofmann de même que la Fédération Infra ne donnent aucune garantie quant à l'actualité, l'exactitude, l'intégralité ou la qualité des informations mises à disposition. 15

16 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Annexe 1 Projets dans la construction ferroviaire, réalisation après 2022 Maître d'ouvrage Canton Nom du tunnel Liaison de transport BLS Canton BS BE-VS BS Lötschberg - aménagement complet Pièce maîtresse de Bâle, variante centre Longueur en m Frutigen - Rarogne 35'000 Coûts mio. Bâle CFF-Badischer Bhf. 1'050 Canton NE NE Transrun Neuchâtel - La C.-de-F. 12' RhB GR Tunnel Davos Arosa Davos - Arosa 9' RhB GR Tunnel de Wolfgang Landquart-Davos 7' RhB GR Interegg-IV / tunnel d'ofen Engadine-Vinschgau 20'500 1'130 RhB GR Tunnel de Mesolcina Val-Chiavenna-Mesolcina 7' RhB / MGB GR/UR Tunnel d'oberalp Andermatt-Sedrun 12' CFF AG Tunnel du Chestenberg Rupperswil Gruemet 12'000 1'970 CFF AG Tunnel d'heitersberg II Rupperswil - Killwangen 5' CFF SO-BL Tunnel du Wisenberg Sissach - Olten 17'000 2'000 CFF SZ Tunnel d'urmiberg Arth - Brunnen 7'000 1'500 CFF TI Tunnel de la Riviera Osogna - Claro 7'000 CFF TI Contournement ferroviaire de Bellinzone Zurich-Milan 6'000 CFF TI Différentes variantes de tunnels Lugano-Chiasso 7'000 5'000 CFF UR Tunnel de l'axen Brunnen - Flüelen 10'000 1'450 CFF UR TBG, variante mont. long. Flüelen - Erstfeld 12'000 CFF ZH Tunnel de Brüttenen Effretikon - Winterthour 6' CFF ZH Tunnel Honeret Zurich Berne 15'000 3'120 CFF ZH-ZG Tunnel de base du Zimmerberg II Zurich-Zoug 11'000 1'100 zb NW Tunnel du Zentralbahn, variante longue Lucerne-Hergiswil 2'

17 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Annexe 2 Projets de construction de routes nationales, réalisation après 2022 Maître d'ouvrage Canton Nom du tunnel Liaison de transport OFROU BE Tunnel de Douanne (contournement de Douanne) Longueur en m Coûts mio. Bienne-Neuchâtel 1' OFROU BS Tunnel de Gundeli 612 OFROU GR Isla-Bella 2 e étape N13 2'400 OFROU OW Lopper est N8 1'480 OFROU SH Tunnel de Fäsenstaub II (aménagement à 4 voies) OFROU SH/ZH Tunnel de Cholfirst II 1'200 OFROU SZ Wilenstrasse/tunnel de Fällmis A3 Wädenswil - Wollerau OFROU UR 2 e tube du tunnel routier du St-Gothard A4 Göschenen-Airolo 17'000 2'000 OFROU ZG/ZH Tunnel d'hirzel Horgen-Walterswil A4a 5' OFROU ZH Autoroute du Glattal A1 OFROU ZH Milchbuck 2 e étape A1 1'910 OFROU ZH Tunnel urbain 8'000 2'500 OFROU ZH Tunnel du Wehrenbach 8'000 2'500 17

18 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra Annexe 3 Tunnels de contournement, réalisation après 2022 Canton Nom du tunnel Liaison de transport AR Tunnel de Geisshalde Contournement de Waldstatt AR Contournement de Hundwil AR4 Contournement de Hundwil AR Contournement d'urnäsch AR7 Contournement d'urnäsch BE BE BE Tunnel de Rusel (contournement d'alfermée) Tunnel du Château, contournement de Berthoud Tunnel de Bättwil, contournement de Berthoud BE Tangente sud de Berne Bümpliz-Rubingen BE Contournement de Thoune, variante Longueur en m Coûts mio. Bienne-Neuchâtel 2' Faulensee-Därligen 120 BL Tunnel du Muggenberg Aesch-Tunnel Eggflueh H18 50 GE Tunnel lacustre de Genève 560 GL Contournement de Näfels Contournement de Näfels 200 GL Contournement de Netstal, tunnel de Wiggis Contournement de Netstal, tunnel de Wiggis 1' GL Contournement de Glaris Contournement de Glaris 270 JU Tunnel Courcelon-Hasenbourg Courcelon-Hasenbourg (H18) 400 NE Tunnel sous Ouchy SG Contournement de Rapperswil 4' SO Délestage de trafic Klus SZ Tunnel de Fälis Freienbach-Wollerau 68 SZ TG TG TG ZG Contournement sud de Küssnacht (2 e étape) Tunnel de l'ottenberg (contournement de Weinfelden) Contournement de Bischofszell Contournement sud de Kreuzlingen Tunnel de contournement d'unterägeri Küssnacht Route Bodensee-Thurtal 3' ZG Tunnel urbain de Zoug 1' ZH Tunnel urbain Zurich Brunau- Neuguet Zurich Brunau-Dübendorf Neuguet 9'500 2'220 ZH Tunnel du Wehrenbachtobel 3000 ZH ZH Tunnel de l'adlisberg, contournement branche est Tunnelage souterrain de Pfungen ZH Tunnel du Taggenberg Wülflingen Hard ZH Tunnel du Dettenberg 5'000 1'200 ZH Tunnel de l'heiligberg Winterthour

19 Etude de marché travaux souterrains Fédération Infra 19

20 Fédération Infra Weinbergstrasse 49 Case postale, 8042 Zurich Tél Fax

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 09 Construction et logement 909-0900 Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 Données sur CD-ROM Neuchâtel, 2010 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

Bâtiments, logements et conditions d habitation

Bâtiments, logements et conditions d habitation Neuchâtel, septembre 2004 Recensement fédéral de la population 2000 Bâtiments, logements et conditions d habitation RECENSEMENT FÉDÉRAL DE LA POPULATION 2000 BÂTIMENTS, LOGEMENTS ET CONDITIONS D HABITATION

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Assemblée générale OuestRail 27 avril 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1.

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 Assainissement du bruit routier sur la Commune d'ecublens/vd Demande d'un crédit d'étude AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Qui est Bedag Informatique SA? Affichant un chiffre d affaires dépassant les 100 millions de francs, Bedag est une entreprise de prestations informatiques

Plus en détail

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2014 Trafic marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité de l'offre

Plus en détail

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale Aussi pétillante que vos idées Faits et chiffres Les atouts en un clin d œil x internationaux et nationaux Situation géographique centrale Services et personnes de contact Bienvenue dans le canton de Berne!

Plus en détail

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Vos agences régionales Suva Assurance militaire Suva Genève Assurance militaire Rue Ami-Lullin 12, case postale 3949, 1211 Genève 3, tél. 022

Plus en détail

Le renouveau des transports publics à Genève

Le renouveau des transports publics à Genève Le renouveau des transports publics à Genève Colloque ATE «Place à la ville, en transports publics» - 4 mai 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1. Contexte de Genève

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de CFF SA. Remarques concernant les comptes annuels.

Annexe aux comptes annuels de CFF SA. Remarques concernant les comptes annuels. P 75 de CFF SA. Remarques concernant les comptes annuels. 0.1 Généralités. Les principes appliqués en matière de présentation des comptes pour les comptes annuels de CFF SA satisfont aux exigences du droit

Plus en détail

07.082. Message sur la vue d ensemble du FTP. du 17 octobre 2007. Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

07.082. Message sur la vue d ensemble du FTP. du 17 octobre 2007. Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, 07.082 Message sur la vue d ensemble du FTP du 17 octobre 2007 Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Nous avons l honneur de vous soumettre, par le présent message, une vue

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ CONFÉRENCE SPÉCIALISÉE DES MEMBRES DE GOUVERNEMENTS CONCERNÉS PAR LA LOI SUR LES LOTERIES ET LE MARCHÉ DES LOTERIES (CDCM) ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ Zurich, 8 mai 2013 Thomas

Plus en détail

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Fribourgissima 21 juin 2012 Prof. Paul H. Dembinski Université de Fribourg & Observatoire de la Finance(Genève) (dembinski@obsfin.ch) 1. Un monde fait de

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2014 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l UCV 25 septembre 2014 Articulation de la présentation

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Des chances égales contre la pauvreté Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Observations de Caritas concernant la politique de prévention de la pauvreté 2013 Des chances égales contre

Plus en détail

La Suisse en chiffres.

La Suisse en chiffres. ab Edition 2014 / 2015 Emplois selon la division économique en 20 8 La Suisse en chiffres. Emplois par secteur Emplois dans l industrie en % UBS Partenaire de Suisse Tourisme Primaire Agriculture 12 Secondaire

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d environnement. Recommandation de l Association des services des

Plus en détail

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes 6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref En vertu de la loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal), l assurancemaladie

Plus en détail

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère?

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Novembre 2008 Impressum Editeur Credit Suisse Economic Research Uetlibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contacts regionen.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs,

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, 15.030 Message concernant la ratification du protocole n o 15 portant amendement à la convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales (CEDH) du 6 mars 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Repérer, éviter et éliminer les risques d'accidents Chers responsables des routes, Chaque année,

Plus en détail

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités CHAPITRE 7 COLORATION DE GRAPHES 51 Chapitre 7: Coloration de graphes 7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités Problème : Une entreprise qui fabrique six sortes de produits chimiques

Plus en détail

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15)

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15) Secrétariat du Grand Conseil PL 11163 Projet présenté par les députés : M me et MM. Roger Golay, Pascal Spuhler, Dominique Rolle Date de dépôt : 15 avril 2013 Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition

Plus en détail

> REnDRE LE BRuIt visible

> REnDRE LE BRuIt visible > REnDRE LE BRuIt visible > sonbase La Base de données SIG pour la Suisse Déterminer et analyser la pollution sonore pour l ensemble de la Suisse 02 > sonbase La base de données SIG pour la Suisse La base

Plus en détail

CONSIDERATIONS GENERALES. Un enjeu d'une importance capitale pour la Suisse

CONSIDERATIONS GENERALES. Un enjeu d'une importance capitale pour la Suisse Prise de position sur le projet de message du Conseil fédéral à propos du raccordement de la Suisse orientale et occidentale au réseau ferroviaire européen à grande vitesse La Conférence des transports

Plus en détail

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage.

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage. Best practice Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage Sommaire 1 Quelques aires exemplaires 2 Procédure pour la création de nouvelles

Plus en détail

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation

L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation FORUM du 18 septembre 2013 Gestion intégrée des eaux : Comment réussir une régionalisation par bassin versant L'assainissement transfrontalier à Genève : de la planification à la réalisation Alain Wyss

Plus en détail

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE PROJETS D AGGLOMERATION SEMINAIRE DU 29.09.2011 Fédération vaudoise des entrepreneurs LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE M. Olivier Français Directeur

Plus en détail

L'histoire d'un projet de territoire et de ses corridors écologiques

L'histoire d'un projet de territoire et de ses corridors écologiques L'histoire d'un projet de territoire et de ses corridors écologiques FERRETTI Sylvain, Responsable du projet d'agglomération du Grand Genève pour les partenaires Genevois 30 et 31 mars 2015 Colloque Corridors

Plus en détail

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES Résumé des résultats de la procédure d audition (25 janvier 2010 31 juillet

Plus en détail

Transparence, Vision et Vue d'ensemble

Transparence, Vision et Vue d'ensemble HBH INTERNAL AUDIT SERVICES E RNST & YOUNG SA www.ey.com/ch Bleicherweg 21 Case postale 5272 CH-8022 Zurich Tél. 058 286 31 11 Fax 058 286 30 04 110.0001.0101.1000f Transparence, Vision et Vue d'ensemble

Plus en détail

Assurance militaire Guide

Assurance militaire Guide Assurance militaire Guide Suva assurance militaire Case postale 8715 3001 Berne Renseignements Tél. 031 387 35 35 Commandes www.suva.ch/waswo-f Tél. et fax 031 387 35 35 Reproduction autorisée, sauf à

Plus en détail

Swiss Issues Régions Concurrence fiscale intercantonale: pas d'affaiblissement en vue. romande. importantes indice

Swiss Issues Régions Concurrence fiscale intercantonale: pas d'affaiblissement en vue. romande. importantes indice Swiss Issues Régions Concurrence fiscale intercantonale: pas d'affaiblissement en vue Mai 2012 TAX-I concurrence fiscale cantons l'imposition taux Suisse charge entreprises bénéfice fortune revenu impôts

Plus en détail

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch 01 2015 Informations actuelles de votre caisse maladie www.mykolping.ch Correction des primes de 2015 à 2017 Au printemps dernier, le Parlement a décidé que certains déséquilibres cantonaux relatifs au

Plus en détail

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie Fact sheet pour les expatriés Les avantages d habiter dans le canton de Berne Marché du logement et recherche immobilière Impôts et coût de la vie Infrastructure, loisirs et famille Prestations et personnes

Plus en détail

1. Structure et intention de l'étude du marché de la logistique

1. Structure et intention de l'étude du marché de la logistique 1. Structure et intention de l'étude du marché de la logistique Chapitre 1: Structure et intention de l étude du marché de la logistique 15 1.1 Structure de l étude de marché de la logistique La globalisation

Plus en détail

Investir dans une villa Un bon placement

Investir dans une villa Un bon placement Investir dans une villa Un bon placement Considérations générales sur la maison individuelle L'acquisition d'une villa repose en 1 er lieu sur des critères émotionnels La villa sert prioritairement à se

Plus en détail

Contrats d architectes et d ingénieurs

Contrats d architectes et d ingénieurs Koordinationskonferenz der Bau- und Liegenschaftsorgane der öffentlichen Bauherren Conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d ouvrage publics Conferenza di

Plus en détail

La ligne de faîte du Saint-Gothard toujours importante après l ouverture du tunnel de base

La ligne de faîte du Saint-Gothard toujours importante après l ouverture du tunnel de base Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC La ligne de faîte du Saint-Gothard toujours importante après l ouverture du tunnel de base Berne, 08.10.2014

Plus en détail

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto Asset Management SA Isabelle Cohen Solal, Relationship Manager Zurich, janvier 2015 Réservé aux investisseurs

Plus en détail

Notice sur les Assurances des tireurs

Notice sur les Assurances des tireurs Notice sur les Assurances des tireurs 2 Table des matières A. Assurance accidents professionnels et non professionnels (LAA) 3 B. Assurance militaire 3 C. USS-Assurances 4 D. Assurance privée accidents

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Présentation lors du congrès «Pour un bon développement! Nouvelles approches en prévention pour enfants, jeunes et familles» 30

Plus en détail

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée Question 2 consolidée Votre âge options de < 35 3.2% 5 2.4% 2 2.9% 7 35-49 44.2% 69 52.9% 45 47.3% 114 > 50 52.6% 82 44.7% 38 49.8% 120 questions répondues pas de réponse 156 85 241 0 1 1 60.0% 50.0% 40.0%

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

www.smartcity-suisse.ch www.citedelenergie.ch «Smart Cities Projets, outils et stratégies pour l avenir» Bâle, mercredi 3 décembre 2014

www.smartcity-suisse.ch www.citedelenergie.ch «Smart Cities Projets, outils et stratégies pour l avenir» Bâle, mercredi 3 décembre 2014 www.smartcity-suisse.ch www.citedelenergie.ch «Smart Cities Projets, outils et stratégies pour l avenir» Bâle, mercredi 3 décembre 2014 «Smart City Les cités de l énergie sur la voie des villes à utilisation

Plus en détail

EXAMEN DES METHODES D'EVALUATION DE LA PERFORMANCE DES OFFICES REGIONAUX DE PLACEMENT (ORP)

EXAMEN DES METHODES D'EVALUATION DE LA PERFORMANCE DES OFFICES REGIONAUX DE PLACEMENT (ORP) RAPPORT DE SYNTHESE EXAMEN DES METHODES D'EVALUATION DE LA PERFORMANCE DES OFFICES REGIONAUX DE PLACEMENT (ORP) PROJET PNR 45 OCTOBRE 2003 REQUERANTS PRINCIPAUX : DR GIOVANNI FERRO-LUZZI PROF. YVES FLÜCKIGER

Plus en détail

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005 EIDGENÖSSISCHES JUSTIZ- UND POLIZEIDEPARTEMENT DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE JUSTICE ET POLICE DIPARTIMENTO FEDERALE DI GIUSTIZIA E POLIZIA DEPARTEMENT FEDERAL DA GIUSTIA ET POLIZIA Bundesamt für Justiz Office

Plus en détail

Pratiques de rénovation pour les bâtiments d habitation

Pratiques de rénovation pour les bâtiments d habitation Bauwesen», les 9 et 10 septembre 2004 l EPF Zurich Pratiques de rénovation pour les bâtiments d habitation Martin Jakob, Centre for Energy Policy and Economics (CEPE), EPF Zurich Eberhard Jochem, Centre

Plus en détail

Cordiale bienvenue au

Cordiale bienvenue au Cordiale bienvenue au Pascal Broulis, Chef du Département des finances et des relations extérieures (DFIRE) Président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) Page 1 CGN, Le Lausanne, 2 septembre

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2014 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Swiss Issues Régions Espace métropolitain Genève-Montreux

Swiss Issues Régions Espace métropolitain Genève-Montreux Swiss Issues Régions Espace métropolitain Genève-Montreux Août 2008 Impressum Editeur Credit Suisse Economic Research Uetlibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contacts regionen.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire

Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire La traversée des voies CFF dans la zone du quai 1 s effectue actuellement en souterrain jusqu à l escalier à proximité de la «Blaue Post» à la Zuchwilerstrasse.

Plus en détail

Appels d offres et évaluation des offres de prestations de mandataire

Appels d offres et évaluation des offres de prestations de mandataire Appels d offres et évaluation des offres de prestations de mandataire Recommandations de l usic destinées aux adjudicateurs Etat: 9 avril 2009 Auteur: groupe de projet Evaluation des offres Dr. Peter Schuster,

Plus en détail

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Étude sur un système de crédits d'émissions négociables pour les voitures neuves Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Les émissions de CO 2 des voitures neuves se maintiennent

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE Valables à partir du 1 er janvier 2008 Légende des abréviations ASMP ASD AGC ARD CC CCA CR FFMP WS NOS NWS RFJM ZS Association Suisse de la musique populaire (Association

Plus en détail

FÉVRIER 2009 157 1 PRESENTATION DU PROJET

FÉVRIER 2009 157 1 PRESENTATION DU PROJET FÉVRIER 2009 157 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant un crédit d étude de CHF 2'330'000.-- destiné à étudier le projet définitif et le devis sur soumissions du projet lauréat du concours de

Plus en détail

outlook.eco Faits et chiffres La structure économique valaisanne en 2009

outlook.eco Faits et chiffres La structure économique valaisanne en 2009 outlook.eco Faits et chiffres La structure économique valaisanne en 2009 Chambre Valaisanne de Commerce et d'industrie Walliser Industrieund Handelskammer Impressum Chambre valaisanne de commerce et d

Plus en détail

L imposition des personnes morales

L imposition des personnes morales D Impôts divers Imposition des L imposition des (Etat de la législation : 1 er janvier 2014) Division Etudes et supports / AFC Berne, 2014 D Impôts divers -I- Imposition des TABLE DES MATIÈRES 1 REMARQUES

Plus en détail

Annexe aux comptes consolidés 2013. Principes de consolidation.

Annexe aux comptes consolidés 2013. Principes de consolidation. P 106. Principes de consolidation. Généralités. Les principes appliqués en matière de présentation des comptes satisfont aux exigences du droit suisse des sociétés anonymes et aux Recommandations relatives

Plus en détail

«Le haut niveau de qualité

«Le haut niveau de qualité 3 4 8 12 14 18 19 Bienvenue chez Nos principes Vos avantages SA Ostermundigenstrasse 99 3006 Berne www.swisscom.ch/it-services Votre informatique en bonnes mains «Le haut niveau de qualité a été déterminant

Plus en détail

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Conférence de presse du 3 juillet 2008 Présentation du conseiller d'etat François Marthaler, chef du Département des infrastructures Flash-back...

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2015 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN...

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... BROCHURE août 2014 CONTENU BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... 6 APERÇU DE LA MATIERE D EXAMEN... 7

Plus en détail

Construction durable: un défi global

Construction durable: un défi global Construction durable: un défi global Stefan Cadosch Arch. dipl. EPF/SIA Président de la SIA 1 En 1987, la Commission mondiale sur l environnement et le développement (commission Brundtland) définit la

Plus en détail

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Bref rapport de la Haute école spécialisée bernoise, Institut de la construction bois, des structures et de l architecture Projet

Plus en détail

Genève La Praille. SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille

Genève La Praille. SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille Genève La Praille Gestion de projets et de travaux Grand-Portes 2 1213 Onex Tel. +41 (0)22 792 12 63 Fax +41 (0)22 792 12 94 geneve@techdata.net

Plus en détail