Retrouvez-nous sur notre site :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retrouvez-nous sur notre site : www.alpes-et-midi.fr"

Transcription

1

2 2 28 mars 2014 etat civil Naissances Malo BOBIN, fils de Dorian et Carine BUZON, Gap Jhon CANDY, fils de Yann et Vanessa LOTTI, Veynes Samuel CATALA POUTRAIN, fils de Grégory et Julie, Embrun Hiba CHAMEKH, enfant de Bouchaib et Naget TOUNSI, Laragne-Montéglin Laureline CHEVALIER PUCHIANU, fille d'lonut et Marie, Chorges Louan COGNO, fils de Yann et Karine CUEFF, Tallard Marion COUDERC, fille de Gilles et Sonia LEBOULANGER, Gap Ewen DAFRE, fille de David et Sophie LE NOR- MAND, Gap Altaïr DE WREEDE MORO, fils de Johan et Lydie, Upaix Nolan DERRE, fils de Johan et Aurélie SCA- LETTA, La Bâtie-Neuve Lenny DONNAT, fils d'emmy, Embrun Elina DUPONT, fille de Jean-Philippe et Emilie CHEVALIER, La Roche-des-Arnauds Aden ELRHARIB, enfant de Mohamed et Alizon THEUILLON, Gap Thya FAURE, fille de Romain et Julie LAU- RENS, Gap Nolhan GANS, fils de Sébastien et Anabelle KUPIEC, Embrun Nathan GARINO, fils de Stéphane et Aurélie MESGUEN, Saint-Pons (04) Mathis GIRAUD, fils de Laurent et Christelle OUALI, La Saulce Chloé JOUBERT, fille d'arnaud et Marie RAVIX, Gap Kenzo MEHIDI, fils de Belhadj et Chanel CREST, le Chaffaut-Saint-Jurson (04) Sandro MICHEL, fils de Thomas et Marion BEAUME, Le Dévoluy Tessa MOUSSIER, fille de Romain et Aurélie GUIGONIS, Gap Youness NEZAR, enfant de Mahmoud et Ouahiba BELAÏDI, Embrun Mathys OLIVIER, fils d'anthony et Lucie OLI- VIER, Digne-les-Bains (04) Tristan PAQUIER, fils de Julien et Lyse ORPIN, Thèze (04) Nathan PAULME MOKHTARI, fils d'alexandre et Safia, Gap Shauna PHILIP, fille de Dorian et Emmanuelle STICCHI, Embrun Louis PIERRE, fils d'edouard et Noémie REMI- GEREAU, Ancelle Noham ROUVIERE BERTHELIER, fils de Thibault et Alicia, Gap Ethan Zara, fils de Johan et Hanitriniaina RENE, Gap Décès Raphaël GILBERT, 39 ans, boucher, Barcelonnette (04) Jeanne MESPOULHÉS, veuve RAFFOUR, 96 ans, Gap Marie-Thérèse BOYER, 90 ans, secrétaire retraitée, Gap Jean LABUSSIèRE, 73 ans, médecin généraliste retraité, Aubignosc (04) Gaston ROUX, 90 ans, agriculteur retraité, Châteauroux-les-Alpes Francine GAILLARD, 65 ans, assistante maternelle retraitée, Gap Madeleine CHEVILLE, veuve CRUVEILLÉ, 97 ans, institutrice retraitée, Veynes Jean GIRAUD, 86 ans, artisan retraité, Barcelonnette (04) Firmin BIGLIONE, 70 ans, artisan plombier retraité, Barcelonnette (04) Béatrice CARLIER, veuve BAGUET, 58 ans, employée de La Poste retraitée, Gap Jean-Marie AZZURO, 83 ans, agent d'assurance retraité, Gap Philomène BOGEY, épouse DAVID, 75 ans, La Bâtie-Neuve Yves BRUN, 83 ans, ébéniste retraité, Sisteron (04) Auguste MADDALENO, 77 ans, docker retraité, La Motte-du-Caire (04) Marie GAUTHIER, veuve BARNIAUDY, 93 ans, L'Épine Denis DOIZON, 50 ans, facteur retraité, Saint- Firmin Anne POLDER, épouse VALENTINI, 68 ans, arboricultrice retraitée, Monêtier-Allemont Simone REYNOUARD, veuve PAVIER, 85 ans, agricultrice retraitée, Veynes Georges RÉAL, 88 ans, pilote dans l'aviation civile retraité, Volonne (04) Pierre HELIE, 68 ans, enseignant retraité, Barcillonnette Retrouvez-nous sur notre site : Photos de couverture : 1. Preuve par l'image : le handicap n'empêche pas tout! 2. L'Apiculture : un cri d'alarme. 3. Traditionnelle Journée Portes Ouvertes pour l'institut des Métiers 05. B.P. 194, GAP CEDEX C.C.P. MARSEILLE 746 A ALPES ET MIDI, Allée du Torrent, Zone Tokoro, Gap S.A.S au capital de C.C.P. Marseille 746 A Durée : 90 ans à compter du 1 er janvier 1987 Journal habilité à publier les annonces légales dans le département des Hautes-Alpes. Président-Directeur général et Directeur de la publication : Yves MONNIER Fondateur : Louis JEAN Numéro de commission paritaire 0415 I ISNN : Imprimerie des Alpes à GAP ; Dépôt légal Tirage du 28 mars Standard / Abonnement / Annonces Légales Publicités (Cyrielle Vercueil) Rédaction (Claudine Fouque) Yves Monnier (directeur de la publication) Télécopie BULLETIN D'ABONNEMENT A renvoyer à ALPES ET MIDI avec votre règlement M me, M lle, M. Société Adresse abonnement réabonnement Tarif France T.T.C. : Abonnement papier 1 an, 52 numéros : 28 Abonnement papier + Internet 1 an, 52 numéros : 35

3 28 mars Journée Portes Ouvertes à l IDEM des Hautes-Alpes Le samedi 22 mars s est déroulée la journée annuelle Portes Ouvertes à l Institut des Métiers des Hautes-Alpes. Donner l envie aux jeunes de rentrer dans les métiers Jean-Bernard Gache est là pour renseigner Chaque année, ce sont environ 200 jeunes qui viennent s informer sur les formations proposées à l Idem 05. «C est la journée où nous rencontrons la grande majorité de nos futurs apprentis», dit Jacques Meyer, le directeur. Depuis quelques années, un nouveau public apparaît des jeunes diplômés de l enseignement supérieur qui veulent réorienter leur parcours. C est par des entretiens individuels que l équipe de l Idem oriente ou réoriente tous les jeunes qui se présentent. Variant entre un et trois ans, la formation en alternance est une voie d excellence accessible à tous, après la signature d un contrat d apprentissage. Celui-ci s adresse essentiellement aux jeunes de 16 à 25 ans, mais une dérogation est possible pour les jeunes de 15 ans, à la fin de la 3ème. L apprentissage est assuré en alternant des cours au sein de l Institut et une formation en entreprise. Formation en alternance «La formation en alternance est la meilleure qui puisse exister car elle représente le contact avec la réalité de l entreprise et, en même temps, c est une formation en école permettant de voir la réalité du jour, la réalité de la clientèle, la réalité du travail», évoque Jean-Pierre Gaulard, président de la Chambre des Métiers et de l Artisanat des Hautes-Alpes. A l issue de leur formation, ce sont plus de 90 % des jeunes qui trouvent un emploi, soit en continuant dans la même entreprise, soit en trouvant un emploi ailleurs, grâce à l expérience acquise. Les 2 prix d'encouragement entourés par les cadres de l'idem 05 et de l'association des Officiers de Réserve de l'armée de l'air Rencontres entre enseignants et familles à l'atelier auto L'Idem 05 - ce sont sept secteurs professionnels : le pôle aéronautique, alimentaire, auto/moto, celui du bâtiment, de la coiffure, le pôle hôtellerie-restauration et celui de vente commerce. Soit 14 métiers pour 21 diplômes. Si la formation en alternance rencontre des difficultés, c est en raison de l environnement économique. «Dans les difficultés économiques d aujourd hui, l employer réfléchit à deux fois avant d engager un apprentis», pointe encore Jean-Pierre Gaulard. Il faut rappeler que la formation en alternance est payée par l entreprise. Même si cette dernière est exempte de charges, elle doit un salaire à l apprenti. Pour la deuxième année, l Idem 05 organisera une journée Job Dating - l occasion de faire se rencontrer entreprises et jeunes. Une manifestation qui, l an dernier, s est soldée par un succès et a fait que de nombreuses entreprises ont renouvelé leur envie de participer. Cette année, la journée Job Dating aura lieu le 22 mai, de 17h à 21h. Prix d encouragement C est pour la troisième année que le Secteur 570 «Vaucluse et Hautes-Alpes» de l Association Nationale des Officiers de Réserve de l Armée de l Air vient à la rencontre des jeunes se destinant à un métier dans l aéronautique. En décembre 2012, la base aérienne 115 d Orange a reçu les élèves pour une présentation de la base et une visite des ateliers de l Escadron de Soutien Technique Spécialisé. Une opération qui tisse le lien entre l Institut, l association et la base et qui se renouvellera le 19 mai prochain. Deux prix d encouragement sont remis aux élèves les plus méritants, plus précisément des baptêmes de l air en avion motorisé, dans les aéroclubs locaux, tel l Aéroclub Alpin à Tallard et à Aspre-sur- Buëch au sein de l école de pilotage Bleu Alpin. «La réussite est faite de volonté, de persévérance et de travail personnel, selon ses capacités», conclut Christian Dudoret, lieutenant-colonel, président du Secteur 570. Dessislava Boshnakova (Retrouvez cet article gratuitement sur notre site

4 4 28 mars 2014 «Agrandir le temps et ne plus le voir passer» André Rouède... Proviseur du " Lycée de Grand Air " de 1950 à Théoricien, auteur et praticien du " lycée impossible ", une expérience de dix ans d'un établissement dont le fonctionnement reposait sur l'autodiscipline, la coopération et l'adhésion de tous à un projet commun... Cela pourrait bien être une des maximes du Lycée d Altitude de Briançon et devenir celle de ses visiteurs! Tout démarre avec le projet «Horloges d Altitude», projet scolaire de maintenance tous métiers, toutes technologies, sur le thème du temps. En 2008, le défi était de réparer l horloge mécanique à poids du lycée. Progressivement d autres projets techniques sont développés en associant élèves, professeurs, agents du lycée, entreprises et autres partenaires. Signalons, par exemple, la maintenance de l horloge «royale» des Vigneaux (1786) avec l aide des ingénieurs de l Ecole des Arts et Métiers de Cluny, et la mise en valeur du patrimoine horloger et campanaire de la Collégiale avec l aide des Compagnons charpentiers. Ce qui spécifie ces initiatives, c est avant tout la dynamique qui s en dégage. Au-delà des avancées techniques qu elles véhiculent, elles ne se départissent pas d une part de rêve et de créativité artistique grâce à des innovations lumineuses et sonores. Ainsi, de nuit, à chaque changement d heure, vous pouvez observer à Briançon depuis l Avenue de la République, un «chenillard» sur le cadran Sud du lycée. Bientôt, il pourrait bien s agir d une horloge géante en forme de sinusoïde construite sur un mur du lycée. Depuis bientôt trois ans, dans le cadre d une convention, les guides-conférenciers du service du patrimoine de la ville de Briançon, proposent une visite nommée «A la bonne heure» qui montre les réalisations horlogères sur le site du lycée. Y compris le beau cadran solaire visible dans la Cour de l Horloge, dans le cadre d un projet d action éducative, réalisé d octobre 1990 à juin 1992 avec les classes du Collège Vauban qui occupait alors les lieux. Aujourd hui, le cap est mis sur la possibilité d élargir la visite guidée pour découvrir d autres curiosités. Rappelons que le Lycée d Altitude est en lui-même un sitepatrimoine. Il a été construit entre le Collège «tout neuf» inauguré le 21 avril 1912, et l ancien hôpital, désaffecté et transformé en internat. Devenu en 1946, Lycée National «Climatique», premier établissement en France à promouvoir cette spécificité, le lycée fait lui même partie de la station climatique. On le surnommera aussi «Lycée de Grand Air». En 1960 l acquisition de terrains La porte construite dans les années 60 par des élèves de Georges Challier Cadran solaire du projet des collégiens sous la houlette de Max Grennerat, professeur de mathématiques communaux permet la jonction avec l internat. A la même époque est créé le lycée technique, rattaché au lycée, qui diversifie l offre de formation. On peut toujours y admirer des ouvrages métalliques des années 60 réalisés par Georges Challier et ses élèves, en particulier un «shed» ou toiture à redents, spécifique des constructions d usine. «Georges Challier fit plus que contribuer à bâtir l Enseignement Technique. Il édifia même les locaux où il allait exercer son talent pendant au moins 30 ans. En effet, au cours de ses premières années, avec ses propres élèves, apprentis serruriers du début, il construisit la charpente métallique des ateliers agrandis où il devait installer ensuite son laboratoire. On ne trouve sans doute pas beaucoup d exemples en France d un enseignant qui ait bâti son école avec ses élèves avant de les former plus complètement en ces mêmes lieux. Ceci appartient maintenant à l histoire mais les jeunes générations surdiplômées ne doivent pas oublier tout ce qu elles doivent aux mérites de leurs anciens!» (cf. André Parmentier, professeur de construction au Lycée d Altitude de 1969 à 1996) Chacun au cours de la visite pourra s étonner à l énoncé des noms d «anciens» qui ont laissé traces de leur passage. André Georges, à l origine de la station de Serre-Chevalier, André Rouède, l auteur du «lycée impossible», mais aussi Georges Wolinski, dessinateur de presse, Alain Krivine, politicien d extrême gauche, ou Odon Vallet, historien des religions, célèbre par la fondation qu il a créée en 1999 et qui offre des bourses d études aux élèves les plus brillants issus de milieux modestes. Michèle Seghir, proviseure du lycée, ne s y est pas trompée en annonçant avec humour : «Après le tourisme industriel, c est désormais le temps du tourisme scolaire.» L idée est lancée. Il s agit de mettre au point, en concertation, avec les services du patrimoine et l administration du lycée, un parcours adapté pour les visiteurs, sans perturber bien sûr le travail des élèves. A suivre Marie-Gabrielle Jean

5 28 mars 2014 Mars 1914 Le spectre Allemand. L'Allemagne est une nation inquiète et jalouse. Elle a les yeux tournés tour à tour sur la frontière de l'ouest et sur celle de l'est et elle se croit perpétuellement menacée, persécutée. Notre loi de trois ans, le ministère Barthou, la fermeté de notre attitude extérieure lui avaient donné à réfléchir. Mais depuis l'arrivée au pouvoir du cabinet Doumergue-Caillaux, elle a dû se sentir tranquillisée. Mais, du côté de la Russie, c'est plus sérieux, paraît-il ; notre alliée poursuit avec méthode, persévérence et vigueur la reconstruction de son armée, de sa flotte, de ses moyens de défense. La Russie tient tête à l'allemagne et dernièrement, lorsque celle-ci avait envoyé un véritable état-major à Constantinople, soi-disant pour instruire l'armée turque mais en réalité pour prendre la direction de cette armée et dominer le Bosphore, elle trouva devant elle pour s'y opposer et l'obliger à battre en retraite la politique ferme, patiente et tenace du gouvernement du Tsar. L'Autriche emboîte le pas de son alliée et mène d'accord avec elle la campagne antirusse. Mais l'allemagne ne s'en tient pas là ; se croyant menacée, elle vise à se défendre et la Berliner Tageblatt, journal de nuance radicale cependant, développait l'autre jour avec sang-froid la théorie de la guerre préventive. Nous savons déjà que nos charmants voisins ont adopté pour plan de campagne contre nous l'attaque brusquée et c'est la raison pour laquelle nous avons dû renforcer nos troupes de couverture et créer le 21e corps d'armée à la frontière. L'Allemagne se sait, en effet, beaucoup moins riche que nous en numéraire ; son encaisse d'or est moins forte que la nôtre et elle sait que, pour nous vaincre, il lui faudra précipiter le mouvement afin que la guerre soit très courte, ses moyens financiers de résistance étant moins durables que les notres. La guerre préventive, c'est une autre affaire. L'Allemagne se dit : en ce moment, nous sommes prêts, nous sommes en forme, nous avons de l'avance sur nos rivaux. Si nous attendons qu'ils aient achevé leurs armements nous diminuons nos chances. Pourquoi, puisqu'un choc nous apparaît comme une éventualité presque inévitable, ne pas prendre les devants, ne pas choisir notre heure? Qui nous dit que dans quelques années notre nation, déjà travaillée par le socialisme et le goût du luxe qui s'empare des moeurs et les amollit, sera encore la belle et virile nation armée dont le colonel Von Reutter offre un échantillon si typique? Ce raisonnement est belliqueux, mais il est habile. Mars 1974 Retrouvez cette rubrique sur notre site 5 Dimanche 31 mars, France-Inter en Briançonnais. A l'occasion d'une émission France-Inter actualité magazine consacrée au Briançonnais le bâtiment de la Rotonde de l'a.r.s. P.D.P. sera transformé dimanche 31 mars en studio de radio. Yves Mourousi dirigera en direct de Briançon cette émission qui durera deux heures. Bien entendu le jeu des francs de Lucien Jeunesse sera inclus dans cette émission à laquelle participeront : M. Paul Dijoud, maire et secrétaire d'etat à l'environnement ; M. Henri Gevrey, préfet des Hautes-Alpes ; M. Cochard, directeur de la gendarmerie nationale ; M. Diès, directeur du Parc national des Ecrins ; M. le général Renaudat, commandant de la 17e Brigade Alpine ; M. le commandant de gendarmerie Garrat ; M. le capitaine Benson, commandant la Compagnie de gendarmerie de Briançon ; M. Lucien Hellion, président du Secours en montagne. Les variétés trouveront également leur place dans cette émission avec Philippe Clay, Georges Chellon, Guy Frassetto. Le fond sonore sera assuré par l'harmonie municipale dirigée par M. Joly et la fanfare de la 17e Brigade Alpine. Une émission à ne pas manquer. Consulter les programmes pour connaître les heures exactes d'écoute. Classe e tranche. Les jeunes gens nés entre le 1er avril 1956 et le 30 juin 1956, les omis des classes antérieures ainsi que tous les hommes de 18 ans à 50 ans qui auront obtenu ou conservé la nationalité française avant le 1er avril 1974 doivent se faire recenser à la mairie, bureau de l'etat Civil, 2e étage, avant le 30 avril Ils présenteront le livret de famille de leurs parents. Dans le cas où les intéressés ne pourraient effectuer eux-mêmes ces formalités, il appartient à leurs parents ou tuteurs de faire procéder à leur inscription. Les jeunes gens qui ne se seront pas présentés seront inscrits d'office au lieu de leur naissance et recherchés par la gendarmerie. Caisse Régionale de Crédit Agricole. Le conseil d'administration a procédé à la désignation du nouveau bureau. M. Jean Orcier de Buissard a été élu président. M. Orcier était déjà président de la caisse locale de Saint-Bonnet. Vice-présidents : MM. Louis Aurouze, Elie Eyraud, Joseph Mallet ; secrétaire-trésorier : M. Maurice Faure.

6 6 28 mars 2014 QUEL AVENIR POUR L APICULTURE? «La décennie qui vient sera décisive pour l apiculture. Ou on continue à évoquer les problèmes sans trouver de solution... Ou il y a une prise de conscience et on place le polinisateur au cœur du problème... On peut encore faire changer les choses» dit Jean-Louis Galdino, pour ne pas faire oublier que l abeille est au centre de la biodiversité! L apiculture est malade Jean-Louis Galdino, Président du Syndicat d Apiculture Alpine, évoque l apiculture des Hautes-Alpes avec optimisme, car il veut y croire, mais sans concession. Quid de beaucoup de plantes si l'abeille venait à disparaître? Aux côtés de Jean-Louis Galdino, Jean-Paul Faucon, venu évoquer lors de l'assemblée Générale les maladies des abeilles, lui le Dr de Recherches au laboratoire de pathologie des abeilles à Sophia Antipolis «2013 a été catastrophique! Le mois de mars avait bien débuté permettant aux colonies de bien démarrer, expliquet-il. Mais avril a vu revenir le froid, la neige, le vent, la pluie et le développement des colonies a été stoppé. Du coup peu de floraison également ce qui a entrainé peu de miel d acacia et de romarin.» Car lorsque le printemps est mauvais les ruches manquent de butineuses ce qui entraine une baisse mathématique de la production, malgré les fleurs présentes de juin à août. Les apiculteurs ont perdu des colonies en été, ce qui est rare, car il y a eu une mauvaise fécondation des jeunes reines. Le tout Le rucher école du Syndicat d'apiculture Alpine à Charance, ou comment devenir un apiculteur chevronné a fait que la production, tous miels confondus, a été de la moitié de celle habituelle. En moyenne, T annuelles de miel sont produites en France, en 2013 à peine T. La France n a pu exporter, mais a dû importer car la consommation tourne aux alentours des T. L apiculture française ne se porte pas très bien. «On perd chaque année apiculteurs au niveau national, précise Jean-Louis Galdino, soit environ ruches ce qui représente 18 milliards d abeilles disparues.» Chaque année la production française de miel diminue, phénomène imputable au syndrome d effondrement des colonies. Pour la 1ère fois, 2013 a enregistré une production moyenne annuelle de 7 kg/ruche alors que d habitude ce chiffre est plutôt de 15. Les Hautes-Alpes s en sortent mieux avec une légère progression du nombre d apiculteurs. Le Syndicat vient de franchir la barre des 300 adhérents, ce qui fait de lui l un des plus forts de PACA. 60% des adhérents possèdent de 1 à 10 ruches, 20% entre 11 et 49, 10% affichent de 50 à 150 ruches, pratiquant l apiculture à un niveau professionnel. Pour beaucoup cette activité reste un loisir ou un complément de revenus. Mais pour le Syndicat cela n a pas d importance. Le loisir n empêche pas la compétence. Ce qui est capital c est de participer au maintien de la biodiversité! Le département compte approximativement 900 à 950 apiculteurs et voit apparaitre de nouvelles façons de pratiquer. On voit arriver de plus en plus de femmes, 45 au Syndicat, et la pratique en couple, comme une activité commune. Par contre côté production, les haut-alpins rencontrent les mêmes problèmes! Si la récolte de châtaigniers a été bonne en 2013, la lavande a connu 3 semaines de retard pour sa floraison et les lavandiculteurs ont néanmoins commencé à récolter aux mêmes dates... Les concours de circonstances se sont enchainés. D où la demande du Syndicat auprès des élus et du Préfet de reconnaitre 2013 comme «calamité agricole.» Une enquête a été diligentée pour estimer les pertes de récoltes et de colonies. Réponse dans quelques mois et indemnisations, s il y a, d ici fin «Le plus difficile c est pour les jeunes apiculteurs qui ont souvent dû emprunter pour se lancer et qui manquent de trésorerie, poursuit Jean-Louis Galdino. Nous avons demandé pour eux le report des cotisations sociales et d emprunt.» 2014 : Pour l instant tout va bien! Mars est printanier, beaucoup de pluie en amont qui devrait permettre une magnifique floraison Les abeilles sont-elles malades? «On les rend malade» précise Jean-Louis Galdino! Si les pesticides montrés du doigt se sont vus interdire pour 2014 et 2015 il reste l incertitude de l avenir. Vont-ils réapparaitre sous d autres appellations?

7 28 mars Quant au frelon asiatique, le problème reste entier. Présent dans les 2/3 de la France, les Hautes-Alpes se retrouvent cernées et les pouvoirs publics le laissent classé en catégorie 1 ce qui n oblige pas à traiter systématiquement. Rappelons que ce frelon est un prédateur pour les abeilles. Il les dévore, s attaquant directement aux ruches, et elles ne savent pas s en protéger. Cela entraine des pertes entières de colonies. Les pièges restent des palliatifs. Un peu d espoir : Il s appelle «Joker» parce qu il représente l arme ultime lorsque toutes les autres ont échoué. Alexandre Cabrit, gérant de la société Vision Scope basée à Mont de Marsan, et l apiculteur de Toulousette, dans les Landes, Etienne Roumaillac, ont conçu un drone en étroite collaboration. Joker emmène à hauteur du nid de frelons une seringue remplie de produit neutralisant. Cette dernière perfore l enveloppe du nid pour injecter le poison. Une initiative privée qui pourrait permettre d endiguer l évolution de l implantation du frelon asiatique. Opérationnel depuis octobre 2013 le drone devrait être commercialisé courant 2014 au prix de pièce ou 150 /intervention. Si pour l instant les Hautes-Alpes ne semblent pas encore touchées le Syndicat envisagerait le cas échéant d acheter un ou plusieurs drones afin de tenter d éradiquer la présence du prédateur. «40% des apiculteurs de Gironde ont arrêté leur activité à cause du frelon asiatique, avoue Jean-Louis Galdino. De plus toutes les maladies traditionnelles de l abeille se développent de façon empirique à cause du stress qu elles subissent, fragilisant l insecte qui évolue dans un milieu devenu agressif.» AU PARC NATUREL REGIONAL DU QUEYRAS Jeudi 13 mars s est réuni le comité syndical du Parc naturel régional du Queyras. Une dizaine des 25 élus composant le comité syndical étaient présents quelques heures auparavant pour partager un moment convivial avec l équipe technique. En effet, c était la dernière réunion de cette instance sous cette mandature, les nouveaux délégués des communes pour le Parc devant être désignés par les prochains conseils municipaux. L ensemble des délibérations présentées ont été votées dont l approbation du compte de gestion, du compte administratif et du budget primitif de l institution. Après le compte administratif 2012 qui a acté un déficit de fonctionnement de près de , l année 2013 a été une année charnière car la diminution des effectifs a amené les élus à faire des choix et décider de l orientation à donner pour l avenir du Parc et du territoire. Le compte administratif présente une diminution du déficit de (les restant étant absorbé dans les prévisions du budget 2014) et présente un excédent en investissement de près de A noter que l assemblée a également délibéré en faveur d une action permettant de nouer un partenariat au titre de l ensemble des Parc naturels régionaux avec l Institut INSPIRE. Ce partenariat vise dans un premier temps à apporter un appui méthodologique pour l organisation de l Université des Parcs les 19 et 20 juin prochain dont le thème sera «Une autre économie s invente ici». Cette manifestation se déroulera dans le Parc naturel régio- L'Assemblée Générale du Syndicat s'est déroulée début mars. L'ensemble des craintes y a été évoqué Alors quel avenir pour l apiculture? Sans abeilles plus de fruits, plus de céréales, car plus de polonisation. Quels paysages aurions-nous? De grandes jachères, sans plantes annuelles, quasiment des natures portes. «Il faut prendre la mesure de ce que subisse les apiculteurs, frelon, pesticides, etc, conclu Jean-Louis Galdino. La production française de miels est déficitaire depuis les grandes sécheresses entre 2003 et Depuis les stocks n ont pu se reconstituer.» Claudine Fouque (Retrouvez cet article gratuitement sur notre site La dernière réunion du Comité Syndical avant l'élection des nouveaux délégués issus des prochaines élections municipales nal du Verdon. Ensuite, un travail propre à chaque Parc de la Région devrait permettre d aboutir à des pistes de travail mais également à une réflexion stratégique au niveau des Parcs régionaux permettant de poser les bases d une nouvelle forme d économie. Pour cette dernière, le Président du Parc, Yves Goïc, clôture sa mandature sur une note d optimisme et une structure remise en état de marche. C était aussi l occasion de la première présentation du budget pour les deux Co-Directeurs du Parc, Xavier Bletterie et Boris Opolka, nommés fin septembre 2013.

8 8 28 mars 2014 LE HANDICAP N EST PAS UN FREIN à LA VIE! L Association des Paralysés de France a commandé le tournage d un documentaire mettant en scène la vie quotidienne de personnes en situation de handicap, une mère de famille, une étudiante et une collégienne, afin de démontrer que la vie est là, il suffit de la saisir. Un projet pour un message Johanna et son papa L Association des Paralysés de France intervient, par le biais de son Service Education et Soins à Domicile et sa délégation départementale, régulièrement au sein des établissements scolaires pour sensibiliser au handicap. Arnaud Veriepe, Educateur spécialisé au pôle Enfance à l APF constate qu il y a un manque de support pédagogique pour étayer son propos. Un film documentaire de 20 mn est alors évoqué pour montrer au travers de situations concrètes comment on peut vivre son handicap dans les Hautes-Alpes. Le financement, , est pris en charge par la Banque Populaire, la Caisse d Allocation Familiale et Projet Leader pour le Pays Sud. Le film devrait être prêt pour l année scolaire 2014/2015. C est Christophe Rosenvallon qui a été choisi pour le tournage qui va s étaler sur près d un an afin de montrer un maximum des activités des 3 protagonistes principales, Emilie, 33 ans, en couple, mère de 2 enfants et paraplégique ; Laurianne, jeune étudiante de 20 ans qui termine son BTS et atteinte d une maladie génétique rare et évolutive ; Johanna, 11 ans, jeune collégienne à qui on a découvert le Syndrome d Ehlers Danlos à la puberté. Arnaud Veriepe confie : «On a choisi Christophe parce qu il nous fallait un bon, un pro, car le film sera non seulement un Toute l'équipe du tournage au grand complet aux Orres le 15 mars dernier, sous un soleil très printannier Jean-Christophe Jouvet et Laurianne face à la caméra de Christophe Rosenvallon outil pédagogique au niveau local, et on l'espère au niveau national, mais sera également destiné à être projeté lors de festivals sur le handicap. C est l APF qui a sollicité les participantes au film car il nous fallait des parcours de vie. Ici pas de sportifs de haut niveau! Ce sont des gens ordinaires, menant une vie ordinaire, ayant simplement un mode de vie adapté à leur handicap. Nous voulions montrer les réalités de la vie.» Le message est simple et clair. D ailleurs les 3 filles le crient haut et fort. Laurianne : «Je voudrai montrer que l on peut faire beaucoup de choses, juste avec quelques aménagements! Ce n est pas parce qu on est handicapé que l on doit rester cloitré chez soi et dans son lit!» Emilie renchérit : «On doit aller au-delà du handicap. Il faut vivre, il faut oser sa vie au quotidien, faire du sport, affronter ses propres peurs. On n est pas des pestiférés! Ce n est pas parce qu on nous touche ou qu on nous parle qu on va devenir un handicapé!» Johanna enchaine : «Je voudrai montrer aux élèves que le handicap n empêche rien. Il faut accepter la maladie et tout n est pas interdit!» Tournage aux Orres : Grâce à l appui de la station embrunaise et de ses moniteurs, Jean-Christophe Jouvet et Lionel Bouchet, 2 sur les 4 de l ESF formés à la conduite des fauteuils ski et à apprendre la technique aux handicapés, le tournage sur les activités sportives hivernales a pu être mis en place. Christophe Rosenvallon explique ce qu il attend de chacun, accroche les micros, donne les dernières consignes puis c est l embarquement sur le télésiège de Prélongis. Tourner avec des personnes en situation de handicap n est pas nouveau pour lui, c est son 9ème film sur ces sujets. «Pour moi c est un tournage comme les autres, dit-il! Faire parler les gens d eux-mêmes est toujours difficile. Le but est de ne pas faire pleurer. Ils ne veulent pas qu on s apitoie, ils veulent être respectés! Ce qui fait penser au respect des places de parking pour handicapé...»

9 28 mars Ce petit attroupement ne passe pas inaperçu. Si on voit de plus en plus de fauteuils ski sur les pistes, ils ne sont pas pour autant suivi d un caméraman, de photographes et de journalistes... Le soleil printanier est là, les conditions sont optimum, faisant oublier que ce tournage a dû être repoussé... Les conditions n étaient pas les mêmes le 7 février dernier! Des femmes qui en veulent Emilie, 33 ans, habite à Jarjayes. Durant 22 ans elle a été valide et était palefrenière. C est lors de son déménagement en 2002 avec son petit ami que l accident survient, chute dans les escaliers, et le verdict tombe : elle ne marchera plus jamais. Son compagnon, Philippe Allemand, reste à ses côtés et ils ont aujourd hui 2 enfants de 1 an et 6 ans. Emilie a peu à peu appris à skier en fauteuil ski, une fois la confiance revenue «Ça a été très dur au début, avoue-t-elle. Mes parents m ont acheté un quad pour sortir de mon handicap. J ai voulu refaire du ski mais ma 1ère expérience avec un moniteur s est très mal passée. Mon fauteuil s est emballé et le moniteur s est violemment énervé. Je réapprends la confiance aux Orres avec Lionel. Il faut vivre mais certains n osent pas. J ai eu la volonté de le faire, entourée des gens qui m aiment, ça aide! J ai même fait du scooter des mers.» Laurianne, 20 ans, briançonnaise d origine, termine son BTS Relations Clients à Gap au lycée Centre. «Il a fallu faire appel aux politiques pour faire appliquer la loi de 2005 sur l accessibilité afin qu elle puisse faire ses études» dit Arnaud Christophe Rosenvallon, oeil fixé à l'objectif, filme la descente de Laurianne qui a adoré les sensations de glisse et de vitesse Philippe Allemand n'a pas lâché la main de sa compagne. «Il faut oser, vaincre ses peurs», disent-ils Veriepe. Sa maladie lui donne des douleurs et surtout une grande fatigabilité. Du coup selon les jours elle peut parfois marcher, parfois il faut qu elle se résolve à prendre le fauteuil. «J ai tout de suite dit «oui» au projet, explique-t-elle. L idée me plait et je suis directement concernée. Aujourd hui j ai mon appartement, aménagé grâce au soutien de l APF, je vis seule, et j espère pouvoir travailler. Ma vie ne se résume pas à mon handicap.» Johanna, 11 ans, accompagnée par le SESSAD APF, est en 6ème à Embrun où elle est une excellente élève. Sa maladie génétique a été diagnostiquée en 2013, sa maman n a pas eu cette chance, elle ne l a été qu à 47 ans! Son handicap ne se voit pas. Debout, elle a chaussé ses skis et attend son papa, Gontran, qui l accompagne sur le tournage. Pourtant sa maladie implique douleurs osseuses et musculaires, grande fatigabilité, sensibilité au froid, et articulations qui se déboitent. Cette flèche de bronze ne peut plus skier que 2 h environ. «Depuis un an je découvre la maladie, mes nouvelles limites. Le plus dur ça a été de le dire aux copains, certains ne comprennent pas parce que je suis debout. Mais je veux continuer à faire des choses.» «Les élèves valides, et même les adultes, sont souvent gênés ou ont de la pitié face à des personnes en situation de handicap. Ils n osent pas leur parler, leur dire quand quelque chose ne va pas. Or c est tout le contraire qu il faut faire, ils veulent être traités comme tout le monde» conclu Arnaud Veriepe. Claudine Fouque (Retrouvez cet article et plus de photos sur

10 10 28 mars 2014 L'Argentière-la-Bessée : Mutualisation des services publics Le canton de l'argentière-la-bessée et son relais de services publics pris comme exemple pour le département de l'isère lors d'une journée symbolique. Michèle Bonneton, députée de l Isère, rapporteure pour avis du budget de la Poste, est venue le 13 mars visiter le Relais des Services Publics ainsi que les agences postales intercommunales du Pays des Ecrins, afin de prendre exemple. Le RSP de L Argentière-La Bessée se révèle être particulièrement intéressant notamment en ce qui concerne le partenariat avec la Poste, puisque ce RSP gère un réseau d agences postales intercommunales. Accueillie par le député-maire Joël Giraud, la députée a pu au fil de la journée découvrir le RSP du canton de l'argentière, présenté par sa Directrice et le responsable collectivités territoriales de la Poste du réseau. La visite s'est ensuite poursuivie à Pelvoux par une visite de l'agence postale intercommunale et s'est terminée à La Roche-de-Rame avec la visite là aussi de l'agence postale. La communauté de communes du Pays des Ecrins s'est engagée depuis de nombreuses années dans une politique d'appui aux services publics de proximité en donnant les moyens techniques et humains afin d'assurer le fonctionnement du RSP. Un concept simple et efficace qui donne la possibilité aux usagers d'être accueillis par un agent, d'obtenir des informations et d'effectuer des démarches administratives relevant de plusieurs administrations ou organismes publics, le tout en un seul et même lieu. «L'idée est simple, il s'agit de rapprocher l'usager des administrations. On se développe en permanence pour faire évoluer l'offre de services et trouver de nouveaux partenaires. Nous nous sommes développés par exemple sur la commune de Pelvoux où on s'est mutualisé avec un bureau de poste» confie Stéphanie Davin-Poncelet, directrice du RSP de l'argentière-la-bessée. Plus de personnes poussent sa porte chaque année afin de profiter des 23 services différents. Accueil et accompagnement dans les démarches administratives vers l'emploi et la formation, primo accueil des porteurs de projet d'entreprises, aide à l'installation ou développement, accès aux outils multimédias, partenariat avec la Poste etc... «Nous sommes à fond sur la thématique de la mutualisation. C'est une volonté de notre part d'avoir des formats de bureaux postaux adaptés et de continuer à développer des partenariats. Dans l'esprit du nouveau contrat de pré- sence postale territoriale, il faut savoir que nous ne fermons aucun bureau de poste, mais que simplement nous les transformons afin de développer l accessibilité numérique, de renforcer la mutualisation et de consolider le dispositif actuel. Cela nous permet de concilier la présence d'un service public ainsi que nos impératifs économiques» expliquent de conserve Ugo Cézanne, délégué aux relations territoriales Hautes-Alpes pour la Poste et Anne-Marie Vassallo, directrice Poste pour le Vaucluse, les Alpes de Haute- Provence et les Hautes-Alpes. «Il y a ici des choses novatrices qui sont mises en place depuis un certain temps et je suis sensible à l'importance des services publics en zone fragile, et zone rurale, comme c'est le cas ici. Le service public est la base de l'égalité entre les français» explique Michèle Bonneton! Joël Giraud, député-maire a conclu cette fin de matinée en précisant, «Depuis 2004 nous avions une problématique claire, qui était : Que faire des bureaux de la Poste dont le trafic décline, avec une volonté de la Poste qui était de transformer en agence postale communale à l'époque les différents bureaux de Poste? Tout cela a donné lieu à se poser la question de mutualisation des services. Aujourd'hui on a assez de recul pour se rendre compte que c'est un réel enjeu et une vraie dynamique pour les territoires. Nous avons des acquis et des pistes à développer afin de répondre au mieux aux demandes et attentes de la population locale.» Julie Challier Elus et responsables de La Poste posent pour la photo afin d'immortaliser cette visite de Michèle Bonneton à L'Argentière-la-Bessée p re

11 rep p u o bli rt age 28 mars PARTENARIAT ORCIERES - NISSAN L e groupe Maurin, installé depuis peu à Gap en ayant racheté 3 concessions (6 marques), dynamise la marque Nissan à travers des opérations évènementielles. En effet, un partenariat a était signé en octobre dernier entre la marque automobile et les entités orsatus tel que l Office de Tourisme d Orcières, l Ecole du Ski Français et la Mairie. Le partenariat se décline comme suit Nissan met à disposition 4 voitures et en échange la marque est partenaire de toutes les manifestations que la station d Orcières Merlette organise tel que les Ski Games poussins-benjamins qui ont eu lieu à Orcières Merlette le weekend dernier. Ce qui permet à Nissan de ne pas se cantonner au bassin gapençais mais venir à la rencontre de la clientèle potentielle dans le Champsaur. Le directeur de l office de Tourisme Fabrice Mielzarek nous confiait : «nous pensons qu il est important d avoir des partenaires ça donne du crédit à la station, comme ça donne du crédit à la marque partenaire, c est un partenariat gagnantgagnant, Nissan est une marque qui correspond à notre clientèle et pour eux ça permet de développer le secteur du Champsaur» Monsieur le Maire d Orcières souligna : «je suis ravi de pouvoir afficher le nom d Orcières avec le nom d une grande marque automobile, Nissan est une référence dans le domaine du 4x4, c est une association d image intéressante. C est l œuvre de Fabrice Mielzarek ce partenariat Il y a dans l histoire d Orcières une relation avec le tout terrain, avec le passage de la croisière blanche et je remercie Nissan de faire confiance à Orcières pour cet échange d image, monsieur le maire rajouta, nous sommes toujours en recherche de qualité Snowboard : William Bankes remporte la Coupe d'europe de snowboardcross du lundi 17 mars. Une nouvelle victoire pour le club Ecrins Snowboard en coupe d'europe de snowboardcross. C'est le tour de William Bankes, de remporter la 2ème Coupe d'europe organisée à Puy Saint Vincent (frère de Charlotte). 12ème à l'issue de la course du dimanche, il réalise lundi le 2ème des qualifications et remporte " haut la main " cette manche de Puy Saint Vincent. Le club Ecrins Snowboard n'a pas démérité avec la 17ème place de Guilhm Apilli, la 25ème place de Damien Rochas, la 26ème place de Alban Montaigu et la 58ème place de Jean Baptiste Gros. Chez les filles, une fois n'est pas coutume, Charlotte Bankes n'a pas remporté l'étape de la coupe d'europe (3 victoires en 3 courses) 5ème de l'épreuve, elle reste néamoins leader du classement général de la coupe d'europe. Juliette Lefèvre, 6ème de l'étape conforte sa place dans les 3 premières du classement général de la Coupe d'europe. Ski-Alpinisme : Pierre Menta 29e édition. Un nouvel exploit de Laetitia Roux. Pour la quatrième fois, la skieuse du club Elite Hautes-Alpes qui compte 10 titres de Champion du Monde inscrit son nom au palmarès de l'épreuve mythique du Beaufortain. Associée à la Suissesse Maude Mathy, elles surclassent leurs adversaires en laissant à 53' Mollaret/Fabry et 1h06'24" Valmassoe/Pontcombre. Chez les hommes victoire des transalpins Matteo Eydallin/Damiano Lenzi devant les tricolores William Bonmardion et Matheo Jacquemoud. Handball : Prénationale Masculine. SMUC 44 Gap Handball 30. Le leader impérial. Pas de miracle au gymnase des Caillols devant leur public, les phocéens déroulent devant leur dauphin. de professionnalisme donc il est intéressant de s associer à des marques qui partagent ces valeurs». Selon Nicolas Falcone, le directeur de la concession Nissan «un partenariat de proximité est très intéressant pour se faire connaitre et toucher au mieux la clientèle potentielle», et quand on lui demande comment sont les débuts depuis son arrivée en janvier à la direction de la concession, il nous répond : «ils sont bons, nous sommes à plus de 49 % de vente en volume par rapport à l année dernière, depuis l arrivée du groupe Maurin, la concession Nissan Gap prend un nouvel envol et ce, grâce, notamment à de telles opérations». Basket-Ball : Prénationale Féminine : LaragneDigne 49 - Martigues 67. Pas de miracle pour l'entente. Excellence Féminine : Gap 58 - St Rémy 52. Rugby : Honneur PACA. Gap 7 - Cavaillon 73. Le leader intraitable devant la lanterne rouge. Ski de fond : Championnat de France des clubs. Le Ski Club de Gap Bayard et Montgenèvre Clarée ont assuré le maintien en Division 1 dans le Jura grâce à une 17e place et 12e club pour les fondeurs drivés par Tao Quéméré. L'équipe de Richard Jouve se classant 23e et 17e club. Pas de miracle pour Serre Chevalier qui évoluera la saison prochaine en 2e Division. Hockey sur glace : Ligue Magnus demi-finale. Match 6. Angers 4 - Rouen 1. Angers gagne la série 4 à 2 et se qualifie pour la finale contre Briançon. 1ère rencontre mardi : Briançon 7 - Angers 2. Un cauchemar pour les Ducs. 2e rencontre mercredi : Briançon 3 - Angers 4. Les Ducs se rebiffent à René Froger. 3e rencontre vendredi 28 et samedi 29 mars à 18h40 à Angers (Haras). Match 5 (si nécessaire) mardi 1er avril à 20h30 à Briançon (René Froger). Match 6 (si nécessaire) vendredi 4 avril à 20h30 à Angers (Haras). Match 7 (si nécessaire) dimanche 6 avril à Briançon (René Froger).

12 12 28 mars 2014 FUSION DU CANAL DE VENTAVON ET DU CANAL DE ST TROPEZ Le 17 mars en mairie du Poët était concrétisée la fusion entre l Association Syndicale Autorisée du canal de Ventavon et du canal de St Tropez, dont le siège est à Sisteron. Le nouveau Bureau était élu ainsi que son Président. Ce regroupement, à l étude depuis plusieurs années, va permettre la réalisation d un programme de travaux de 13 M sur les communes de Sisteron à Valernes et d assembler cette nouvelle réalisation aux réseaux d irrigation déjà existants qui se développent de Lettret à Sisteron. Le financement est assuré par l Europe à hauteur de 15%, par l Agence de l Eau pour 50% et par la Région PACA pour 15%. Les 20% restants étant à la charge de l ASA. Ce rapprochement concerne irrigants, hectares et 11 communes sur les départements du 04 et du 05 pour l ASA de Ventavon ; 500 adhérents, près de 600 hectares et 2 communes sur le 04 pour St Tropez. Les travaux qui sont à l ordre du jour sont notamment la construction d une station de pompage et d un réservoir de m 3, le réseau de distribution de plusieurs kilomètres desservant près de 600 hectares qui va permettre de passer d une distribution gravitaire, entrainant beaucoup de pertes de la matière première, à un réseau d arrosage en canalisations enterrées et à l aspersion. L économie d eau a été calculée et est des plus significative, 15 millions de mètres cubes par an! Enfin, l arasement de la prise d eau sur le Sasse puisqu il y aura substitution de la ressource, le prélèvement se faisant sur la Durance. Le but de la fusion est donc de mettre sur pieds ces 2 projets : les réseaux et le transfert de la ressource Réunion de travail pour élire le nouveau Président de cette fusion Christian Gallo, ex-président de l'asa de St Tropez, devient vice-président de la fusion et Daniel Poincelet, ex-président de l'asa de Ventavon, devient président de la fusion Toutes les études ont été effectuées et les marchés publics, 7, sont d ores et déjà lancés. Si le canal de St Tropez s est rapproché de celui de Ventavon c est que, bien plus petit, il ne lui était pas possible de mener les travaux dans les délais et d en supporter le poids financier. Pour exemple, de frais d études, alors que grâce à cette fusion la maitrise d œuvre est interne. Les travaux vont être lancés d ici quelques jours et s étaleront entre 2 et 3 ans. La 2ème raison de la fusion est la gestion de l exploitation avec la mutualisation des moyens, techniques et personnels. «Mais ce sont largement les débits réservés qui ont motivé ce rapprochement, disait Vincent de Truchis, Directeur de l ASA de Ventavon (et de Gap). Il n était plus possible de prélever dans le Sasse. L ASA de St Tropez s est posée les bonnes questions au bon moment, dès la loi sur l eau de Les financeurs ont joué le jeu pour que ce projet puisse se réaliser ainsi que la municipalité de Sisteron, la Chambre d Agriculture et la Préfecture des Alpes de Haute Provence. Car les travaux ne concernent que ce département. Un volume d argent public dépensé pour un projet écologique mais maintenant l agriculture qui va sans doute booster l économie locale car des entreprises vont en bénéficier.» Claudine Fouque Lire Lire Lire Lire Lire Lire Lire Lire du Nord et du Sud, Pyrénées, Massif central, Vosges, Jura et Corse tissent une géographie physique et humaine à l'équilibre fragile. Dans ces massifs méconnus au "Alpes début du XXe siècle, voire mystérieux vu des plaines, encore en cours d'exploration pour certains, le climat est toujours rude, parfois féroce. Les accès difficiles ou dangereux, la situation en zones frontières éloignées des grands centres de décision accentuent encore l'isolement et les contraintes. Pourtant, dans ces espaces d'altitude, les montagnard réussissent à créer des modes de vie adaptés, originaux, et respectueux avant l'heure d'une nature aussi forte qu'impitoyable." Au fil de plus de 400 cartes postales anciennes, Franck Lecoutre et Laurence Janin racontent " le monde d'en haut " à la Belle Epoque. Le tourant du XIXe au XXe siècle est une période charnière pour les montagnards, qui voient leurs territoires changer de manière radicale. La montagne commence à attirer les touristes. Le chasseur devient guide, le paysan hôtellier et, même si les troupeaux continuent de monter à l'alpage, le mode de vie séculaire des montagnards se transforme et s'adapte à la modernité. Prix : 25,90 - Editions HC.

13 28 mars Gap Foire Expo : la mode et la beauté s exposent M «Mannequin d un jour» ouvert aussi bien à la gente féminine que masculine. ercredi 19 mars le président de Gap Foire Expo, Jean Provensal et Alain Tron, trésorier général, ont remis l affiche de l édition 2014 au président du Conseil Général, Jean-Yves Dusserre. Ce partenariat dans la manifestation n est pas nouveau et va toujours dans le sens de redynamiser l économie «de redonner de la force et du moral aux haut-alpins», précise Jean-Yves Dusserre. Le Conseil Général sera présent cette année encore, lors de Gap Foire Expo, sur le thème de l économie de l énergie. Sous le thème de la mode et de la beauté, Gap Foire Expo devrait faire sensation. La nouveauté : des défilés ouverts au public, un concours «Nous sommes dans les temps de l organisation», annonce Jean Provensal. Il spécifie encore que le taux de remplissage est déjà entre 85 et 90%. «Il y a autant de participants gapençais que de l extérieur de Gap», informe le président de Gap Foire Expo. Pour ce qui est des exposants, ils sont renouvelés à 10, voire 12%. Ce qui change cette année, c est la restriction jusqu à huit représentants par corps de métier. Du 3 au 11 mai 2014, plus de visiteurs sont attendus cette année encore! Alain Tron et Jean Provensal, à droite, ont remis l'affiche à JeanYves Dusserre Dessislava Boshnakova Réduire les déchets : objectif atteint sur les Écrins et le Guillestrois! D epuis plusieurs années, le Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères du Guillestrois et de l'argentiérois (SMITOMGA) est chargé de la gestion et du traitement des déchets sur les territoires du Guillestrois et du Pays des Écrins. Animation scolaire autour du lombri-composteur A sa création, il exploitait une décharge pour stocker les déchets provenant de ces deux territoires. A la fermeture de cette installation, un quai de transfert a été créé afin de regrouper l ensemble de ces déchets et les acheminer vers l installation de stockage du Beynon à Ventavon. Dès la fermeture de la décharge, les élus du SMITOMGA ont souhaité trouver des solutions au niveau local afin de réduire les déchets à transporter et à traiter, et ainsi maîtriser l impact financier et environnemental. Les améliorations sur la gestion, la mise en place de la collecte sélective, l augmentation des flux traités en déchèterie, la réduction des tonnages, etc, les tarifs imputés aux habitants connaissent une stagnation. Ce qui permet d affirmer que toutes ces solutions favorisent la maitrise des coûts. La gestion des déchets est fortement impactée par deux taxes imposées par l Etat : La TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes) s appuie sur le principe «pollueur-payeur» (certaines activités font l objet d une taxation spécifique). Cette taxe, collectée auprès des particuliers et entreprises (impôts locaux) via les Communautés de communes, est payée par le SMITOMGA à l État en fonction des tonnes transportées et traitées sur l installation du Beynon. La TGAP est passée de 7 HTpar tonne en 2006 à 24 HT par tonne actuellement. La TVA (à 10%). Réduire les déchets pour maitriser les coûts De nombreuses études ont été menées par le SMITOMGA afin de réfléchir à des solutions de compostage, permettant non seu- Le centre d'enfouissement ultime du Beynon à Ventavon lement de traiter une grande partie des déchets sur place mais aussi de les valoriser. Grâce au concours de la Communauté de communes du Pays des Écrins et de la commune de La Roche de Rame, il pourrait voir le jour dans les toutes prochaines années. En attendant sa réalisation, le SMITOMGA anime un programme de prévention et met en place des actions sur son territoire pour réduire la production de déchets. L objectif est non seulement de limiter la production et donc limiter le recours à l enfouissement, mais également de limiter la hausse des coûts. Rappelons à nouveau que plus le tonnage est élevé plus le coût de transport et de traitement augmente et moins les installations correspondent aux besoins, d où de nouvelles installations à créer, etc Les objectifs de réduction fixés par le programme «Ensemble, réduisons nos déchets» ont été largement atteints : Il fallait en 2015 réduire de 7% la production et, en réalité, les Écrins et le Guillestrois ont une année d avance sur cet objectif! Demain : Le travail effectué par les services du SMITOMGA ne s arrête pas pour autant et les actions en faveur de la réduction des déchets continuent. L objectif des élus pour ces prochaines années est de favoriser la création de l unité de compostage, qui permettra de détourner les déchets organiques des gros producteurs et ainsi de répondre concrètement aux objectifs du Grenelle de l Environnement.

14 14 28 mars 2014 VILLARD ST PANCRACE Animations avec Les Compagnons du Devoir de Mémoire Salle Culturelle Samedi 5 avril : 19 h feux de chabruza et danses traditionnelles Dimanche 6 avril 2014 : repas d antan Sur réservation chèque joint 12,50 adultes / 7 enfants ( ) Samedi 5 avril 2014 : vente de pain 8 h au four banal Annonces judiciaires et légales ASA GRAND CANAL DE VILLE DE BRIANCON ST CHAFFREY CONVOCATIONS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE le jeudi 10 avril 2014 à 18h salle des associations du centre culturel de Briançon Suivie de l'assemblee GENERALE EX- TRAORDINAIRE à 19h00 Ordre du Jour : Rapports moral technique et financier. Tribunal de Grande Instance de GAP DÉPÔT DE L'ETAT DE COLLOCATION Les créanciers de la procédure de redressement judiciaire de : M. François BUISSON demeurant : 25 D Avenue de la Libération BRIANÇON sont informés que l'état de collocation a été déposé par Maître Anne LAGEAT, es-qualité de liquidateur, au Greffe du Tribunal de Grande Instance de GAP où ils peuvent en prendre connaissance. Informations résumées Nos «informations résumées» sont publiées chaque semaine. Elles ont pour but de donner un état, le plus complet possible, des créations de société ou de leur évolution (modification de statuts, ventes, cessions, redressements, liquidations judiciaires ) dans le département des Hautes-Alpes. Ces informations, publiées gracieusement, n ont aucun caractère légal et sont diffusées uniquement à titre indicatif à partir d éléments que nous avons pu recueillir dans la presse locale. Nos lecteurs se reporteront utilement au journal ayant publié le texte intégral de l annonce légale. AVIS AU PUBLIC Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale : appel pub. à la concurrence achat d une solution informatique pour l organisation et le suivi des concours et examens professionnels (Dauphiné : 21/03/14) MONTGENEVRE : liste des marchés conclus en 2013 (Dauphiné : 25/03/14) ST CREPIN : liste des marchés conclus en 2013 (Dauphiné : 25/03/14) Centre de Ressources des Hauts Pays Alpins à VEYNES : appel pub. à concurrence achat de matériel de spectacle (Dauphiné : 26/03/14) ST FIRMIN : appel pub. à la concurrence travaux (Dauphiné : 26/03/14) OPH 05 : appel pub. à la concurrence marché à maîtrise d œuvre pour la réalisation de 8 logements locatifs à TALLARD (TPBM : 19/03/14) VIE DES SOCIETES Vente Mme E. DEFEAUX / Mme V. POILLION d un fonds de commerce de snack, bar, restaurant exploité à BRIANCON (Dauphiné : 26/03/14) Constitution : SARL MANKOT 37 av. J. Jaurès GAP ans Objet : commercialisation, édition, diffusion de programmes didacticiels, d ouvrages - Gérant : M. B. KOTZAOGLANIAN (TPBM : 19/03/14) Constitution : GAEC DE LA BIAYSSE lieu-dit Les Ribes FREISSINIERES ans Objet : exploitation de biens agricoles Cogérants : MM A. TROUCHE et E. ARDUIN (TPBM : 19/03/14) Constitution : SARL LPI ENERGIES Parcelle 919 Cité EDF 5170 Beynon VENTAVON ans Objet : production d énergie électrique Gérant : M. K. PARA (TPBM : 19/03/14) Constitution : SCI LOUVAL ch. des Vignes VEYNES ans Objet : acquisition, Les contestations sont recevables dans un délai de trente jours à compter de la parution au BODACC au Greffe du Tribunal de Grande Instance de GAP Le Greffier. LE GRAND AIGLE Société par Actions Simplifiée au capital de euros porté à euros Siège social : 464, Hameau du Bez LA SALLE LES ALPES RCS GAP Du procès-verbal des décisions de l'associée unique en date du 7 novembre 2013, Du certificat délivré le 7 novembre 2013 par le Commissaire aux Comptes, constatant la libération d'actions nouvelles par compensation de créances liquides et exigibles sur la Société, Il résulte que le capital social a été augmenté d'un montant de euros par émission de actions nouvelles de numéraire, et porté de euros à gestion de biens immobiliers Gérant : M. G. VIT- TOT (TPBM : 19/03/14) Constitution : SARL ALBERTUS RENOVATION Le Bruisset AVANCON ans Objet : travaux de rénovation Gérant : M. F. ALBERTUS (TPBM : 19/03/14) SARL CSP FINANCE Les Combes ST LEGER LES MELEZES (RCS : ) : extension objet social (TPBM : 19/03/14) SC GRAM Le Village ST LAURENT DU CROS (RCS ANTIBES : ) : transfert de siège (TPBM : 19/03/14) SARL THERMA GED ZA de Patac (RCS : ) : augmentation de capital (TPBM : 19/03/14) SARL GT SPRITE Le Chamois entrée 2 ORCIERES (RCS : ) : transfert de siège (TPBM : 19/03/14) SARL NETJARDIN 23 impasse des Autanes LA BATIE NEUVE (RCS : ) : transfert de siège (TPBM : 19/03/14) SA CHAILLOL RN 85 LA FARE EN CHAMPSAUR (RCS : ) : nomination de directeur général délégué (TPBM : 19/03/14) SCI SUERTE 8 rue de la Liberté EMBRUN (RCS ROMANS : ) : transfert de siège (TPBM : 19/03/14) SAS LE MONTANA place Centrale LES ORRES (RCS : ) : transfert de siège (TPBM : 19/03/14) SCI DU PARC LE VILLARD Le Villard GUILLESTRE (RCS : ) : nomination d un cogérant (TPBM : 19/03/14) SAS CEMBRIT ZA Sud BRIANCON (RCS : ) : changement de Président du comité exécutif (TPBM : 19/03/14) SAS CESIDER 6 av. R. Froger BRIANCON (RCS : ) : changement de Président du comité exécutif (TPBM : 19/03/14) SARL VAGABONDE 8 rue du Content GAP (RCS : ) : dissolution (TPBM : 19/03/14) SCP CHIRURGIENS DENTISTES CHAFFARD DUYNINH pl. Lesdiguières CHORGES (RCS : ) : clôture de liquidation (TPBM : 19/03/14) Location-gérance M. E. TOURTET / SARLU TECH SOL d un fonds de commerce de pose de carrelage exploité à VEYNES (TPBM : 19/03/14) Location-gérance SAS ADA (RCS NANTERRE : ) / SARL RICO DEVELOPPEMENT (RCS PARIS : ) d un fonds de commerce de location de véhicules exploité à GAP (TPBM : 19/03/14) Changement de régime matrimonial des époux M. D. MEDAR et Mme S. MICHEL demeurant ensemble à TALLARD (TPBM : 19/03/14) euros. De même, à compter de ce jour, la Société devient une SAS à capital variable. En conséquence, l'article 7 des statuts a été modifié. Ancienne mention : Le capital social est fixé à dix mille ( euros). Nouvelle mention : Société au capital variable minimum de six cent dix mille euros ( euros). Pour avis, Le Président.

15 28 mars COMMUNE DE SAINT-CHAFFREY AVIS D INFORMATION Mise à disposition du public du dossier de modification simplifiée n 1 du Plan Local D Urbanisme de la Commune de Saint Chaffrey Le public est prévenu qu en exécution de l ordonnance n du 5 janvier 2012, une mise à disposition du dossier de modification simplifiée n 1 du Plan Local d Urbanisme de la Commune de Saint Chaffrey, aura lieu pendant 1 mois du lundi 7 avril 2014 au vendredi 9 mai 2014 inclus en Mairie de SAINT-CHAFFREY. Ce dossier pourra être consulté tous les jours, sauf les samedis, dimanches et jours fériés de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00. Un registre sera mis à la disposition du public et chacun pourra y inscrire ses observations, ou les adresser par écrit à Monsieur le Maire. Commune d'arvieux modifications apportées au plan local d'urbanisme (p.l.u) Par délibération du 10 mars 2014, Le Conseil Municipal a décidé d'approuver le Plan Local d'urbanisme sur le territoire de la commune d'arvieux. Le dossier du Plan Local d'urbanisme approuvé est tenu à la disposition du public à la mairie aux jours et heures habituels d'ouverture, ainsi qu'à la Sous-Préfecture de Briançon. Me Philippe MARCHIONI Notaire Associé 51 Rue des Tabellions BRIANCON Suivant acte reçu par Maître Philippe MARCHIONI, notaire à BRIANCON, le 19 mars 2014, en cours d'enregistrement à GAP, il a été constituée unc SOCIETE CI- VILE IMMOBILIERE, aux caractéristiques suivantes : Dénomination : HY-BRAZIL Siège : BRIANCON (05100), 8 et 10 Grande Rue et 9 Rue de Castres Durée : 50 ans Objet : acquisition, aliénation, gestion, exploitation par bail, location ou autrement, de tous biens ou droits immobiliers, prise de participation dans toutes sociétés immobilières, obtention de toutes ouvertures de crédit, prêts ou facilités de caisse, avec ou sans garanties hypotécaires destinés au financement des acquisitions ou au paiement des coûts d'aménagement, de réfection ou autres à faire dans les immeubles de la société, généralement toutes opérations pouvant se Cabinet de la S.C.P. d'avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON- COTTE-MOINEAU-ROUANET, dont le siège est Immeuble «Le Rive Gauche», 33 Bd Georges Pompidou à GAP VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES EN un LOT SUR LA COMMUNE DE BRIANCON (05100) Avenue Maurice Petsche, dans un ensemble immobilier dénommé «RESIDENCE L AIGLE BLEU» situé dans le lot volume 1000 dépendant d un tènement immobilier, soumis au régime de la copropriété à usage de résidence de tourisme, cadastré section AL n 455, AL n 457, AL n 458, AL n 478, AL n 475 et AL n 468, soit le lot de copropriété n 1068 : Dans le bâtiment A, un appartement de type 3, d une superficie loi Carrez de 43,51 m², situé au 3ème étage de l immeuble, portant le numéro A 33 au plan, comprenant : une entrée, un séjour-cuisine, deux chambres, une salle de bains avec WC et une terrasse de 6,69 m². Mise à prix : (cent trente-six mille) uros Les frais de poursuite de vente et les frais postérieurs ainsi que les droits fiscaux, et la TVA éventuelle, sont supportés par l adjudicataire en sus du prix de vente. AUDIENCE DE VENTE : Le Jeudi 22 mai 2014 à 14 Heures Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Palais de Justice, Place Saint Arnoux GAP ENCHERES : Les enchères se font par Ministère d'avocat postulant près le Tribunal de Grande Instance de GAP et ne pourront être inférieures à la somme de 1 000,00 (mille) uros. VISITES : Les visites auront lieu le 14 MAI 2014 A 14 HEURES en présence de Maître Robert VIGUIER, Huissier de Justice à EMBRUN (05200). Rendez-vous sur les lieux, sous réserve d'un délai de prévenance obligatoire de 5 jours. Tél : Pour de plus amples renseignements, vous pouvez vous adresser : - au Greffe du Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Place Saint-Arnoux (RG N : 13/00035), - au Cabinet de la SCP d Avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON-COTTE- MOINEAU-ROUANET, 33 Bd Georges Pompidou à GAP, sur rendez-vous, ou par téléphone au (service des ventes immobilières), Où vous pourrez prendre connaissance du Cahier des conditions de la vente. rattacher directement ou indirectement à l'objet social ou susceptibles d'en favoriser le développement, pourvu qu'elles ne modifient pas le caractère civil de la société. Capital social : Gérant : Madame Nathalie Annick Marie HOLLANDE demeurant à VAL DES PRES (05) L'Arpendriou - Le Rosier, née à LILLE (59) le 12 octobre Cession de parts libre entre associés sinon agrément de 3/4 des parts sociales. Immatriculation au RCS de GAP Pour avis et mention, Le Notaire. AVIS DE DISSOLUTION Suivant décisions extraordinaires du 27 mars 2014 de l'associé unique de la société ETABLISSEMENTS PIC, société absorbante. Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle au capital de , dont le siège social est sis Quartier Simian PUGET SUR ARGENS ( RCS FREJUS), a approuvé le projet de fusion établi le 07 février 2014 avec la société PIC ALPES, Société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle au capital de , dont le siège social est sis Quartier de la Gandière - RN LA SAULCE, ( RCS GAP), société absorbée, les apports effectués et leur évaluation. La SAS ETA- BLISSEMENTS PIC, absorbante, étant propriétaire de la totalité des parts émises par la SARL PIC ALPES, absorbée, depuis une date antérieure à celle du dépôt du projet de fusion aux Greffes du Tribunal de Commerce de FREJUS et de GAP, la SARL PIC ALPES, absorbée, a été dissoute sans liquidation du seul fait de la réalisation définitive de la fusion. Pour avis, Le représentant légal.

16 16 28 mars 2014 Fédération Départementale des Chasseurs des Hautes-Alpes CONVOCATION Messieurs les Membres de la Fédération Départementale des Chasseurs des Hautes-Alpes, titulaires du permis de chasser et gestionnaires de territoire à l'assemblée GÉNÉRALE de la Fédération Départementale des Chasseurs des Hautes-Alpes le samedi 26 avril 2014 à 8H00 aux ORRES, Salle Espace Rencontre et Culture. Ordre du jour : Rapport sur la gestion du Conseil d'administration, les activités de la Fédération par le Secrétaire Yves DUCREUX Rapport moral par le Président Jacques CHEVALLIER Compte rendu de gestion par le Trésorier, Philippe BOISSET Rapports du Commissaire aux Comptes par Philippe ZUOLO Approbation des résolutions : - Rapports tels qu'ils ont été présentés - Affectation du résultat du service général et du service dégâts - Mise à niveau des réserves réglementées - Vote du budget prévisionnel 2014/ Vote des différentes cotisations statutaires Renouvellement du Mandat des commissaires aux comptes ; Interventions diverses ; Questions diverses ; Remise des médailles ; Clôture de l'assemblée Générale Fait à Gap, le 25 mars Le Président. SOJEC Société d'avocats 20 rue F. Pelloutier ECHIROLLES BOIS ENERGIE DES ESCARTONS Société par Actions Simplifiée Au capital de euros Siège social : «Plampinet» - La Cleida NEVACHE AVIS DE CONSTITUTiON Forme sociale : S.A.S. ; Dénomination sociale : BOIS ENERGIE DES ES- CARTONS ; Sigle : BEE ; Objet social : Achat de bois sur pieds, coupe, élagage, débardage et transformation de bois, achat et vente de bois en grumes, fabrication, acquisition, vente et livraison de plaquettes forestières et de particules bois ; Durée de la Société : 99 ans à compter de l'immatriculation de la Société au RCS de GAP ; Capital social : euros ; Exercice du droit de vote : Tout associé peut participer aux décisions collectives sur justification de son identité et de l'inscription en compte de ses actions au jour de la décision collective ; Agrément : Les cessions d'actions au profit d'associés ou de tiers sont soumises à l'agrément de la collectivité des associés ; Président : M. Patrick PAUBEL demeurant à NEVACHE (05100), Plampinet - La Cleida. Pour avis, Le Président. Annonces reçues jusqu'au jeudi matin 9 h Fax : Cabinet de la S.C.P. d'avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON- COTTE-MOINEAU-ROUANET, dont le siège est Immeuble «Le Rive Gauche», 33 Bd Georges Pompidou à GAP VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES EN un LOT SUR LA COMMUNE DE BRIANCON (05100) Avenue Maurice Petsche, dans un ensemble immobilier dénommé «RESIDENCE L AIGLE BLEU» situé dans le lot volume 1000 dépendant d un tènement immobilier, soumis au régime de la copropriété à usage de résidence de tourisme, cadastré section AL n 455, AL n 457, AL n 458, AL n 478, AL n 475 et AL n 468, soit le lot de copropriété n 1064 : Dans le bâtiment B, un appartement de type 3, d une superficie loi Carrez de 42,82 m², situé au 2ème étage de l immeuble, portant le numéro B 28 au plan, comprenant : une entrée, un séjour-cuisine, deux chambres, une salle de bains avec w.-c. et une terrasse de 6,49 m². Mise à prix : (cent trente-deux mille) uros Les frais de poursuite de vente et les frais postérieurs ainsi que les droits fiscaux, et la TVA éventuelle, sont supportés par l adjudicataire en sus du prix de vente. AUDIENCE DE VENTE : Le Jeudi 22 mai 2014 à 14 Heures Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Palais de Justice, Place Saint Arnoux GAP ENCHERES : Les enchères se font par Ministère d'avocat postulant près le Tribunal de Grande Instance de GAP et ne pourront être inférieures à la somme de 1 000,00 (mille) uros. VISITES : Les visites auront lieu le 14 MAI 2014 A 14 HEURES en présence de Maître Robert VIGUIER, Huissier de Justice à EMBRUN (05200). Rendez-vous sur les lieux, sous réserve d'un délai de prévenance obligatoire de 5 jours. Tél : Pour de plus amples renseignements, vous pouvez vous adresser : - au Greffe du Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Place Saint-Arnoux (RG N : 13/00036), - au Cabinet de la SCP d Avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON-COTTE- MOINEAU-ROUANET, 33 Bd Georges Pompidou à GAP, sur rendez-vous, ou par téléphone au (service des ventes immobilières), Où vous pourrez prendre connaissance du Cahier des conditions de la vente. Me Magali MARCHIONI- PETRUCCELLI Notaire Associé 51 Rue des Tabellions BRIANCON Suivant acte reçu par Maître Magali MARCHIONI-PETRUCCELLI, notaire à BRIANCON, le 10 mars 2014, enregistré au SIE de GAP le 12 mars 2014, bordereau 2014/310 case n 1, il a été constitué une SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE aux caractéristiques suivantes : Dénomination : SAS KBK Siège : BRIANCON (05100), 1 Malefosse Durée : 99 ans Objet : - la création, l'acquisition, la prise en location-gérance, l'exploitation et la gestion de tout fonds artisanal et/ou commercial de : * ORGANISATION ET VENTE DE SE- JOUR VELO, comprenant l'hébergement avec fourniture des repas et petit déjeuner, l'enseignement et l'accompagnement en vélo, et ORGANISATION de SEJOURS TOURISTIQUES ; * GITE et HEBERGEMENT, CHAMBRES D'HÔTES et TABLE D'HÔTE * CONSEIL en ENTREPRISE PHARMA- CEUTIQUE et BIOTECHNOLOGIQUE Capital social : Président : Monsieur Klaas HAR- DEMAN, employé dans l'industrie pharmaceutique, demeurant à BRIANCON (05100), 1 Malefosse, célibataire. Directrice générale : Mademoiselle Katleen VERLEYSEN, Biotechnologue, demeurant à BRIANCON (05100) 1 Malefosse, célibataire Cession de parts libre entre associés sinon agrément des 3/4 des parts sociales. Immatriculation au RCS de GAP Pour avis et mention, Le Notaire.

17 28 mars 2014 JML SPORTS Société à Responsabilité Limitée Au capital de Siège social : 111 boulevard Georges Pompidou GAP R.C.S. : GAP (N de gestion 2008 B 364) AVIS DE DISSOLUTION L Assemblée Générale Extraordinaire du 15 décembre 2013 a : - décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 15 décembre 2013, - nommé comme liquidateur Monsieur Laurent DONADIEU, ancien gérant, domicilié à GAP 7A rue des Pins en lui conférant les pouvoirs les plus étendus, - fixé le siège de la liquidation au domicile du liquidateur. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce de GAP. DOC INNOV Société à Responsabilité Limitée au capital de euros Siège social : Lotissement Pierre Lune La Bourelle PUY SAINT PIERRE RCS GAP AVIS DE PUBLICITE Aux termes du procès-verbal de l'assemblée Générale Extraordinaire du 27 février 2014, il résulte que : Le siège social a été transféré à Le Chazal, Centre d'activités Sud, BRIANCON, à compter du 01 février L'article «Siège social» des statuts a été modifié en conséquence Mention sera faite au RCS de GAP. Pour avis. COMMUNE DE BRIANÇON Conformément à l article 133 du Code des Marchés Publics la liste des marchés conclus en 2013 est disponible sur le site : 17

18 18 28 mars 2014 SCP Pierre COURT Olivier GONNET et Bertrand SAR- DY Notaires Associés BP EMBRUN CEDEX Avis de constitution Suivant acte reçu par Maître Olivier GONNET, notaire associé membre de la Société Civile Professionnelle " SCP Pierre COURT, Olivier GONNET et Bertrand SARDY " titulaire d'un office notarial dont le siège est à EMBRUN (Hautes-Alpes), 8, rue de la Liberté, le 12 mars 2014, enregistré à GAP, le 14 mars 2014, Bordereau n 2014/325, case n 1, il a été constitué la société dont les caractéristiques principales sont les suivantes : Dénomination : SCI LA GARE Forme : Société Civile Capital social : 1 000,00 Euros divisé en parts de 1 euro chacune. SIège social : Caléyères EM- BRUN, Objet social : La propriété par apport, achat ou toutes autres formes de tous biens immobiliers et mobiliers, la construction, la gestion et l'administration de tous biens immobiliers dont la société pourrait devenir propriétaire, sous quelque forme que ce soit, la prise de participation dans toutes sociétés immobilières, l'obtention de toutes ouvertures de crédit, prêts ou facilités de caisse, avec ou sans garanties hypothécaires destinés au financement des acquisitions ou au paiement des coûts d'aménagement, de réfection ou autres à faire dans les immeubles de la société. L'emprunt de tous les fonds nécessaires à la réalisation de ces objets, et, plus généralement, la réalisation de toutes opérations, se rattachant directement ou indirectement à cet objet, même financières, en ce compris la revente et le cautionnement notamment par voie d'hypothèque ou autre, pourvu qu'elles aient un caractère civil ou qu'elles n'affectent pas le caractère civil de la société. Durée : 99 années à compter de son immatriculation au RCS Gérance : Monsieur André BOURLIER et Madame Patricia BOURLIER, demeurant ensemble à Hameau de Caléyères EMBRUN Immatriculation : RCS GAP Cession libre entre associés uniquement. Pour Avis, Maître Olivier GONNET. Service BODACC sur demande Cabinet de la S.C.P. d'avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON- COTTE-MOINEAU-ROUANET, dont le siège est Immeuble «Le Rive Gauche», 33 Bd Georges Pompidou à GAP VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES EN un LOT SUR LA COMMUNE D ORCIERES MERLETTE (HAUTES-ALPES) Dans un immeuble à usage d habitation en copropriété dénommé LE SIRAC A, cadastré Section AD n 10, soit les lots de copropriété suivants : Lot n 7 : Un studio au premier niveau, comprenant un couloir avec placard penderie, un coin montagne, une salle de bains avec WC et une pièce principale avec coin cuisine, d une superficie de 25,56 m² Lot n 26 : Un casier à skis au deuxième niveau Mise à prix : (trente-trois mille) uros Les frais de poursuite de vente et les frais postérieurs ainsi que les droits fiscaux, et la TVA éventuelle, sont supportés par l adjudicataire en sus du prix de vente. AUDIENCE DE VENTE : Le Jeudi 22 mai 2014 à 14 Heures Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Palais de Justice, Place Saint Arnoux GAP ENCHERES : Les enchères se font par Ministère d'avocat postulant près le Tribunal de Grande Instance de GAP et ne pourront être inférieures à la somme de 1 000,00 (mille) uros. VISITES : Les visites auront lieu le 13 mai 2014 à 14 h 30 en présence de Maître DELPHIN-NICOLAS, Huissier de Justice à SAINT-BONNET-EN-CHAMPSAUR. Rendezvous sur les lieux. Tél : Pour de plus amples renseignements, vous pouvez vous adresser : - au Greffe du Juge de l'exécution du Tribunal de Grande Instance de GAP, Place Saint-Arnoux - au Cabinet de la SCP d Avocats GERBAUD-AOUDIANI-CHARMASSON-COTTE- MOINEAU-ROUANET, 33 Bd Georges Pompidou à GAP, sur rendez-vous, ou par téléphone au (service des ventes immobilières), Où vous pourrez prendre connaissance du Cahier des conditions de la vente. Avis de constitution Suivant acte sous signatures privées en date du 6 mars 2014, enregistré à GAP, le 7 mars 2014, bordereau 2014/293, case n 6, il a été constitué une société, savoir : Forme : Société à Responsabilité Limitée Dénomination : GITE LES DOR- MILLOUSES Siège social : EMBRUN (05200) Côte Chamois Résidence Plein Sud Objet : toutes activités liées à l'hébergement et à la restauration sous toutes formes, et notamment celles de gîte, l'exploitation de licences de toutes catégories, espace détente, négoce de produits régionaux et autres, la location de salle avec ou sans prestations annexes, location d'équidés et toutes activités pouvant être liées aux équidés, la prise de participation par tous moyens dans tout groupement de quelque nature qu'il soit, dont l'objet serait lié à l'activité ci-dessus ; et généralement toutes opérations commerciales et industrielles, financières, mobilières et immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l'objet social ou susceptibles d'en favoriser l'exploitation ou le développement. Durée : 99 années à compter de son immatriculation. Capital social : Euros divisé en 500 parts de 10 euros chacune. Cession de parts : cession de parts libre entre associés, ascendants et descendants uniquement. Gérant : Mr Lionel GIROULET demeurant à EMBRUN (05200) Le Petit Puy - Mme Véronique FOLLET épouse COMBAL demeurant à EMBRUN (05200) Côte Chamois Résidence Plein Sud. Retrouvez notre bulletin d'abonnement en page 2

19 28 mars 2014 Greffe du tribunal de commerce De gap Le Tribunal de Commerce de GAP a prononcé le redressement judiciaire ou la liquidation judiciaire des affaires suivantes, les créanciers sont invités à produire leurs titres de créances à la vérification chez le mandataire judiciaire dans les deux mois de l'insertion prévue par l'article 21 du décret du 27 décembre 1985 modifié, qui sera faite au Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales. Ce délai est augmenté de deux mois pour les créanciers domiciliés hors de la France métropolitaine. Ouverture de redressement judiciaire : (jugement du 14 mars 2014) ALPES BEOBOIS SE (SARL) - RCS GAP Travaux de maçonnerie générale et gros oeuvre de bâtiment - za Fontlebeau Costebelle Route Nationale 85 - Rourebeau Upaix Mandataire judiciaire Maître Vincent DE CARRIERE 3 rue Capitaine de Bresson Gap. Les déclarations de créances sont à déposer dans le délai de deux mois au plus tard de l'insertion à paraître au BODACC, auprès du mandataire judiciaire sus-désigné. Ouverture de liquidation judiciaire : (jugement du 14 mars 2014) BLEU INDIGO (SARL) - RCS GAP Commerce de détail d'habillement en magasin spécialisé - place Jean Marcellin Gap LA COMPAGNIE DES OLIVIERS (EURL) - RCS GAP Activités des sièges sociaux - ZA La Justice Gap Liquidateur Maître Vincent DE CAR- RIERE 3 rue Capitaine de Bresson Gap. Les déclarations de créances sont à déposer dans le délai de deux mois au plus tard de l'insertion à paraître au BO- DACC, auprès du liquidateur sus-désigné. Plan de continuation : (jugement du 14 mars 2014) SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETS MONDON (SARL) - RCS GAP Fabrication de charpentes et d'autres menuiseries - Les Reculas St-Firmin Commissaire à l'exécution du plan Maître Vincent DE CARRIERE 3 rue Capitaine de Bresson Gap. Clôture pour insuffisance d'actif : (jugement du 14 mars 2014) LA DESTINEE SARL (SARL) - RCS TOULON Restauration traditionnelle - Le Pytagora La Seyne-sur-Mer ONE FOR YOU (SARL) - RCS GAP Traitement de données, hébergement et activités connexes - 7 Rue de la Métropole Embrun SARL ALPES SECURITE (SARL) - RCS GAP Activités de sécurité privée - 20 rue Messidor Quartier Le Rochasson Gap AMENAGEMENT BATIMENT CREA- TION DECORATION (SARL) - RCS GAP Autres travaux de finition - 60 rue de la Rotonde Le Monetier les bains ARFAOUI MOHAMED - Immeuble la Durance n 6 La Robeyere Embrun S.M.T. SOCIETE MICHEL TRUPHEME (SARL) - RCS GAP Commerce de gros (commerce interentreprises) de céréales, de tabac non manufacturé, de semences et d'aliments pour le bétail - place des Aires Laragne Monteglin ALPES SECOURS AMBULANCES (SARL) - RCS GAP Ambulances - 11 rue de la Charmille Zone Artisanale les Eyssagnières Gap SCI LES BALCONS DE GASCOGNE (SC) - RCS GAP Supports juridiques de programmes - 5 avenue François Mitterrand chez Piera Promotion Gap EURL LACHAUP (SARLU) - RCS GAP Commerce de détail de fleurs, plantes, graines, engrais, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé - Plaine de Lachaup Gap AUTO DESIGN (SARL) - RCS GAP Commerce de gros d'équipements automobiles - avenue de Marseille La saulce SARL LA VIEILLE TOUR - RCS GAP Restauration traditionnelle - Place Chafuel Embrun RENOVATION CREATION (SARL) - RCS GAP Travaux d'installation d'eau et de gaz en tous locaux - 24 chemin des Gontiers Gap FRENKEL Eric - RCS GAP Restauration traditionnelle - place du Prieuré Ventavon SARL BAR KLEYS (SARL) - RCS GAP Restauration traditionnelle - Le Nid Alpin ZA Le Villard Guillestre résiliation de gérance La location gérance consentie suivant acte sous seing privé en date à EMBRUN du 1er avril 1989 par la Boule Ferrée Embrunaise, demeurant Chalet du Boulodrome - Esplanade de la Résistance EMBRUN à Madame CHAZELLE Christiane RCS GAP, demeurant 6 lotissement les Olettes BARATIER concernant un fonds de commerce de Bar sis à Chalet du Boulodrome - Porte de Gap EMBRUN est résiliée, d'un commun accord, à compter du 31 mars Pour avis. 19 JML SPORTS Société à Responsabilité Limitée Au capital de Siège social : 111 boulevard Georges Pompidou GAP R.C.S. : GAP (N de gestion 2008 B 364) AVIS DE LIQUIDATION Aux termes d'une délibération en date du 31 décembre 2013, l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la société SARL JML SPORTS a approuvé les comptes définitifs de liquidation de la société avec effet à compter du 31 décembre 2013, et déchargé M. Laurent DONADIEU domicilié à GAP 7 A rue des Pins, de son mandat de liquidateur, donné quitus de sa gestion à ce dernier et constaté la clôture de la liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de GAP, en annexe au Registre du Commerce et des Sociétés. Pour avis et mention.

20 28 mars AVIS DE CONSTITUTiON Suivant acte sous seing privé le 18 mars 2014, enregistré à Gap le 19 mars 2014, Bordereau n 2014/339 Case n 2, il a été constitué la société suivante : Dénomination : DIDMARELY B. Forme : Société Civile Capital : 500 divisé en 500 parts de 1 chacune numérotées de 1 à 500 Siège social : 16, Avenue de la Libération L ARGENTIERE LA BESSEE Durée : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. Objet : La propriété par apport, achat ou tout autre forme de biens immobiliers et mobiliers ; acquisition d un local construit situé à l Argentière la Bessée, zone des Sablonnières ; la gestion, l exploitation par bail, la location, l administration, la construction ou tout autre moyen de tous biens immobiliers à usage d habitation, professionnel, commercial ou industriel, dont la société pourrait devenir propriétaire sous quelque forme que ce soit ; la mise en valeur, l administration, la gestion et l exploitation de tous autres immeubles, droits immobiliers et mobiliers, valeurs mobilières, la prise de participation dans toutes sociétés civiles immobilières dont elle pourrait devenir ultérieurement propriétaire par voie d acquisition, d échange d apport ou autrement ; l obtention de toutes ouvertures de crédit, prêts ou facilités de caisse, avec ou sans garantie hypothécaire destinés au financement des acquisitions ou au paiement des coûts d aménagement, de réfection ou autre à faire dans les immeubles de la société ; l emprunt de tous les fonds nécessaires à la réalisation de ces objets. Et plus généralement, la réalisation de toutes opérations, se rattachant directement ou indirectement à cet objet, même financières, le cautionnement notamment par voie d hypothèque ou autre, pourvu qu elles aient un caractère civil ou qu elles n affectent pas le caractère civil de la société Gérants : Monsieur Aissa BOUDJAHFA et Madame Halima MEHIRA, épouse BOUDJAHFA demeurant à l ARGENTIERE LA BESSEE (05120) 16, Av de la Libération. Immatriculation : Registre du Commerce et des Sociétés de GAP Pour avis et mention, Le Gérant. préfet des hautes-alpes Avis La Préfecture des Hautes-Alpes communique : Micro centrale hydroélectrique sur le torrent de Crévoux exploitée par la SCI Pied de Côte L'arrêté préfectoral n du 20 mars 2014, modifie l'arrêté n du 6 juillet 2006 comme suit : «Le débit à maintenir dans le torrent de Crévoux au droit de la prise d'eau, ne devra pas être inférieur aux valeurs suivantes : 132 l/s à compter de la notification du présent arrêté et jusqu'au 31 août 2019, 150 l/s à compter du 1er septembre 2019, ou au débit naturel du cours d'eau en amont de la prise si celui-ci est inférieur à ces chiffres.» Le texte intégral comprenant les prescriptions techniques et les obligations incombant au pétitionnaire peut être consulté en Mairies de Saint-André d'embrun et de Saint-Sauveur ainsi qu'en Préfecture des Hautes-Alpes - Bureau du Développement Durable et des Affaires Juridiques. Il peut être consulté également sur le site internet de la Préfecture des Hautes-Alpes (www.hautesalpes.pref.gouv.fr), rubrique «environnement». Le Préfet, Pour le Préfet et par délégation, Le Secrétaire Général, François DRAPé. Aux termes d'un acte ssp en date à Gap, du 10 mars 2014, il a été constitué la société suivante : Forme sociale : Société Civile Immobilière ; Dénomination sociale : DENTHY ; Siège social : 149, route de Sainte Marguerite, GAP ; Objet social : l'acquisition de tous immeubles bâtis ou non bâtis, et l'exploitation par bail, location ou autrement de ces immeubles dont elle pourrait devenir propriétaire par voie d'acquisition, d'échange, d'apport ou autrement ; Durée de la Société : 99 ans à compter de la date de l'immatriculation de la Société au RCS ; Capital social : euros, uniquement apports en numéraire ; Gérance : Monsieur Thierry ESCANEZ demeurant 149, route de Sainte Marguerite Gap ; Clauses relatives aux cessions de parts : dispense d'agrément pour cessions à associés, conjoints d'associés, ascendants ou descendants du cédant ; agrément des associés représentant au moins les 3/4 des parts sociales ; Immatriculation de la Société au RCS de Gap. La Gérance.

Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015

Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015 Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015 Le conseil municipal s'est réuni à la mairie de Salavre, le jeudi vingt-et-un mai deux mil quinze à dix-neuf heures trente minutes,

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 JANVIER 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 JANVIER 2015 COMMUNE DE PUY SAINT ANDRE DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES ARRONDISSEMENT DE BRIANCON REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE FRATERNITE PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 JANVIER 2015 Nombre De conseillers

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 Le Samedi Vingt Neuf Mars Deux Mil Quatorze à 10h00, le Conseil Municipal régulièrement convoqué s est réuni en séance publique dans

Plus en détail

I. PRESENTATION DE L ASSOCIATION

I. PRESENTATION DE L ASSOCIATION IMPRIME2016-JG/FV.doc ATTENTION : les rubriques marquées d'un font l'objet d'indications dans la notice explicative jointe à cet imprimé DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE EXERCICE 2016 I. PRESENTATION DE

Plus en détail

Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE. *Classes de maternelle Charles de Gaulle

Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE. *Classes de maternelle Charles de Gaulle Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE *Classes de maternelle Charles de Gaulle 1 Sommaire 1. Recherche de mon stage 2. Mon entreprise a) Présentation b) Fonctionnement c) Personnel & organisation du

Plus en détail

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc.

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc. Objectifs du concours Impliquer et sensibiliser les jeunes générations dans une démarche citoyenne : consommer durable, réduire ses déchets, économiser les ressources naturelles et adopter des bonnes pratiques

Plus en détail

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES HISTOIRE DE RENNES DOSSIER UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES JULIETTE PATRON - MARS 2002 www.archives.rennes.fr LE TEMPS DES VÉLOCIPÈDES ET DES VOITURES HIPPOMOBILES Archives de Rennes,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 L an deux mil onze, le 19 avril à 19 h 00, le Conseil Municipal s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de Monsieur Bernard DE REU, Maire

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

2) Vote du Compte Administratif 2013 pour le budget communal et le budget

2) Vote du Compte Administratif 2013 pour le budget communal et le budget MAIRIE DE SAINT-MAURIN 2014/01 L an deux mille quatorze le 7 mars à 21 heures 00, le Conseil Municipal de la Commune de Saint-Maurin, dûment convoqué en date du 27 février 2014 s est réuni à la Mairie,

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Filles et Garçons Continuité Collège/Lycée Collège Marie Curie / Lycée Thibaut de Champagne Pratiquer le Football de la Sixième à la Terminale Lycée Thibaut de Champagne

Plus en détail

Compte rendu réunion de Conseil Communautaire Lundi 13 Mai 2013 à 20h30 en mairie de Boëge

Compte rendu réunion de Conseil Communautaire Lundi 13 Mai 2013 à 20h30 en mairie de Boëge Compte rendu réunion de Conseil Communautaire Lundi 13 Mai 2013 à 20h30 en mairie de Boëge Présents : MUSARD Jean Paul GENOUD Edmond SANTONI Michel DUPRAZ Yves DURET Marielle DUCROT Denis MAURON Jean MEYNENT

Plus en détail

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END LE DB-NEWS LES RESULTATS DU WEEK END EQUIPE LNH D1 EQUIPE N2 EQUIPE -18 (1) VENISSIEUX/DBHB 18/38 EQUIPE -18 (2) LE CREUSOT/DBHB 32/22 EQUIPE -16 (1) EQUIPE -16 (2) EQUIPE -14 (1) EQUIPE -14 (2) EQUIPE

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Commune de Passy COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Ordre du jour du conseil municipal 1 Approbation du projet de Plan Local d Urbanisme de Passy 2 Institution du droit de préemption urbain

Plus en détail

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Accessibilité L accessibilité désigne «la conception de produits, d équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible,

Plus en détail

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1.1 GENERALITES Article 1. Délégation La Commission Sportive Jeunes, sous délégation du Comité Départemental des Yvelines, organise

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 SEPTEMBRE 2015

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 SEPTEMBRE 2015 PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 SEPTEMBRE 2015 L Assemblée Générale Ordinaire du Comité d Alsace s est tenue le samedi 26 septembre 2015 à 10 heures à la Maison du Bridge, 6 Impasse de Londres

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER SOMMAIRE

REGLEMENT PARTICULIER SOMMAIRE REGLEMENT PARTICULIER SOMMAIRE Programme du Rallye Art. 1P Art. 2P Art. 3P Art. 4P Art. 5P Art. 6P Art. 7P Art. 8P Art. 9P Art. 10P Organisation Assurances Concurrents et pilotes Voitures et équipements

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

A été nommée secrétaire : Laurence DEBORD-RENE

A été nommée secrétaire : Laurence DEBORD-RENE COMMUNE DE PLAISANCE COMPTE RENDU Nombre de membres en exercice : 11 SEANCE ORDINAIRE DU 27 Août 2015 L an deux mil quinze, le vingt-sept août, à dix-huit heures trente, le conseil municipal de la commune

Plus en détail

ASSOCIATION POLE AGRICULTURE BIOLOGIQUE MASSIF CENTRAL. Statuts

ASSOCIATION POLE AGRICULTURE BIOLOGIQUE MASSIF CENTRAL. Statuts ASSOCIATION POLE AGRICULTURE BIOLOGIQUE MASSIF CENTRAL Statuts 1 TITRE 1 NATURE JURIDIQUE ARTICLE 1 CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les membres désignés à l article 5 qui adhèrent aux présents

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

Entretien avec Jean- Michel COUTERET

Entretien avec Jean- Michel COUTERET Entretien avec Jean- Michel COUTERET René BERTRAND : Avant de devenir Professeur d Eutonie à temps plein, quel a été ton parcours professionnel? Jean- Michel COUTERET : J ai été nommé Professeur d Education

Plus en détail

Accessibilité aux sites touristiques des Alpes

Accessibilité aux sites touristiques des Alpes Accessibilité aux sites touristiques des Alpes Etude de cas (mars 2008) Valérie Buttignol, CETE Méditerranée 1 Objectifs et contexte Contexte : Convention Alpine et conférence Alpine de juin 2008 Objectifs

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

20 rue du Rempart 37000 TOURS. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Samedi 6 décembre 2014

20 rue du Rempart 37000 TOURS. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Samedi 6 décembre 2014 CERCLE D EDUCATION DUCATION SPORTIVE DE TOURS 20 rue du Rempart 37000 TOURS : 02.47.05.41.95 - : 02.47.64.16.70 : www.cest-sports.org - : cest.sport@orange.fr Permanence : lundi-vendredi : 9h00-12h30 &

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

6 JOURS DE VARS 2015

6 JOURS DE VARS 2015 6 JOURS DE VARS 2015 PROGRAMME Samedi 4 juillet : Accueil des participants. Dimanche 5 juillet : St Véran et Valpreveyre. Lundi 6 juillet : Les Orres et Crévoux. Mardi 7 juillet : Col du Galibier. Mercredi

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

COMMUNE DE MARGENCEL Haute-Savoie -------- COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 16 JANVIER 2014

COMMUNE DE MARGENCEL Haute-Savoie -------- COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 16 JANVIER 2014 COMMUNE DE MARGENCEL Haute-Savoie -------- COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 16 JANVIER 2014 Le seize du mois de janvier de l'an deux mille quatorze, à vingt heures, le Conseil Municipal de Margencel,

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ARRONDISSEMENT DE DIGNE-LES-BAINS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTCLAR

DEPARTEMENT DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ARRONDISSEMENT DE DIGNE-LES-BAINS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTCLAR COMMUNE DE MONTCLAR DEPARTEMENT DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ARRONDISSEMENT DE DIGNE-LES-BAINS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTCLAR Séance du 22 avril 2014 à 18h15, au lieu habituel

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 2015 01 / COMMUNE DE AUSSAC Séance du 26 janvier 2015 8 Conseil Municipal DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL L an deux mille quinze, le vingt-six janvier à vingt-heures trente, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT Séance du 1er octobre 2009 Convocation du 11 septembre 2009 Etaient présents : Michel GAIDOT

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Association L.I.D.E.R. Diabète

Association L.I.D.E.R. Diabète Association L.I.D.E.R. Diabète STATUTS Préambule Une première opération de dépistage du diabète sur la voie publique est organisée par le Lions Club Nice Etoile en octobre 2008. Elle est rééditée au printemps

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

Commune de Barsac CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 PROCES VERBAL

Commune de Barsac CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 PROCES VERBAL Commune de Barsac CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 PROCES VERBAL Nombre de Conseillers En exercice 19 Présents 14 Votants 18 Date de convocation : le 6 février 2015, L an deux mille quinze, le 12 février

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Année 2012-2013. Réunion du comité directeur n 5 3 juin 2013. Compte-rendu

Année 2012-2013. Réunion du comité directeur n 5 3 juin 2013. Compte-rendu Année 2012-2013 Réunion du comité directeur n 5 3 juin 2013 Compte-rendu Présents : Du comité directeur - Laurent CALMETTE - Guillaume CHAMPION - Chantal DE CROUTTE - Clément DEODATI - Maud GOURC - Stephan

Plus en détail

2015/2016. Dijon Hockey Club. section sportive. www.dijonhockey.fr. contact@dijonhockey.fr

2015/2016. Dijon Hockey Club. section sportive. www.dijonhockey.fr. contact@dijonhockey.fr U22 Elite U18 Elite Saison 2015/2016 Dijon Hockey Club section sportive www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr Section sportive Fort de plus de 300 licenciés avec une école de glace comptant plus de

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE TOURISME DES JEUNES Le développement du tourisme des jeunes est l une des préoccupations majeures de la direction du Tourisme. L accès aux vacances participe à la formation et à la socialisation des jeunes

Plus en détail

La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil organise, au profit des familles dont les enfants sont scolarisés sur la commune :

La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil organise, au profit des familles dont les enfants sont scolarisés sur la commune : REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE, T.A.P et RESTAURATION SCOLAIRE Mairie de Saint-Florent-le-Vieil ARTICLE 1 : PRESENTATION ET CARACTERISTIQUES DE LA STRUCTURE La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU MERCREDI 28 MAI 2014

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU MERCREDI 28 MAI 2014 PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU MERCREDI 28 MAI 2014 L an deux mille quatorze, le VINGT-HUIT mai à vingt heures trente, les membres du Conseil Municipal de la commune de Chambon, dûment convoqué, se sont

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 Le vendredi 30 novembre de l an 2012 à 15h30, l Assemblée Générale Ordinaire de notre syndicat s est réunie à la Maison

Plus en détail

COMMUNE DE GAILLON-SUR-MONTCIENT SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 SEPTEMBRE 2008

COMMUNE DE GAILLON-SUR-MONTCIENT SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 SEPTEMBRE 2008 COMMUNE DE GAILLON-SUR-MONTCIENT SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 SEPTEMBRE 2008 L an deux mille huit, le vingt neuf septembre à 20 h 30, les membres du Conseil Municipal de la Commune de Gaillon sur

Plus en détail

SEANCE du 22 mai 2013

SEANCE du 22 mai 2013 SEANCE du 22 mai 2013 L An deux mil treize et le vingt deux mai, à 21 heures, les membres du Conseil Municipal de la Commune d AVRAINVILLE, régulièrement convoqués le quatorze mai, se sont réunis en la

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS ARRONDISSSEMENT DE BAYEUX CANTON DE BAYEUX COMMUNE DE SAINT MARTIN DES ENTREES

DEPARTEMENT DU CALVADOS ARRONDISSSEMENT DE BAYEUX CANTON DE BAYEUX COMMUNE DE SAINT MARTIN DES ENTREES DEPARTEMENT DU CALVADOS ARRONDISSSEMENT DE BAYEUX CANTON DE BAYEUX COMMUNE DE SAINT MARTIN DES ENTREES SEANCE DU 10 AVRIL 2013 Date de convocation : 3 avril 2013 Nombre de conseillers en exercice : 15

Plus en détail

section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr

section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr Saison 2013/2014 section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr Section sportive Fort de plus de 300 licenciés avec une école de glace comptant plus de

Plus en détail

«LE TOURNOI DES 6 STATIONS»

«LE TOURNOI DES 6 STATIONS» «LE TOURNOI DES 6 STATIONS» Le 1 er TOURNOI DES 6 STATIONS est un tournoi de rugby à 7 sur neige, ou «Snow Rugby». Il oppose 6 stations sélectionnées, dans le cadre d une compétition sportive, qui mélange

Plus en détail

Ticket Transdôme : 2 pour tous

Ticket Transdôme : 2 pour tous N 118 L E M A G A Z I N E D E V O T R E D É P A R T E M E N T - S E P T E M B R E 2 0 1 1 - W W W. P U Y D E D O M E. F R Ticket Transdôme : 2 pour tous N 118 L E M A G A Z I N E D E V O T R E D É P A

Plus en détail

et le Conseil Général des Hautes-Alpes présentent : f Bilan des rencontres Alpes- Sichuan CHENGDU 2011

et le Conseil Général des Hautes-Alpes présentent : f Bilan des rencontres Alpes- Sichuan CHENGDU 2011 Région = ' Provence-Al pes-côte d'azur Consei l Général C!CIT HAUTES-ALPES Dans le cadre de la Coopération Alpes-Sichuan et du Cluster montag~lpes du sud, la f~ CCIT des Hautes-Alpes en partenariat avec

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Dimanche 25 septembre. La Région fête les parcs naturels régionaux : Lagnes accueille la fête du Parc du Luberon

Dimanche 25 septembre. La Région fête les parcs naturels régionaux : Lagnes accueille la fête du Parc du Luberon D O S S I E R D E P R E S S E Dimanche 25 septembre La Région fête les parcs naturels régionaux : Lagnes accueille la fête du Parc du Luberon sur le thème «L eau, ressource vivante» Contact presse : Solgne

Plus en détail

In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e

In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e Dossier de Presse In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e Les Moussaillons Le Vendredi 28 Août 2015 à 18H00 en présence d e Ma rt i a l ALVAREZ Maire de Port Saint Louis du

Plus en détail

Réunion Colibris 06 05 décembre 2013

Réunion Colibris 06 05 décembre 2013 Réunion Colibris 06 05 décembre 2013 Ordre du jour : Échanges autour d'un thème à définir en début de réunion Repas partagé, chacun amène un petit quelque chose Retour suite à la rencontre réseau des groupes

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 NOVEMBRE 2008

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 NOVEMBRE 2008 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 NOVEMBRE 2008 Le conseil municipal, légalement convoqué, s est réuni en séance ordinaire le lundi 24 novembre, à 20 h 00, en Mairie, sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Conseil Municipal du 12 Avril 2014

Conseil Municipal du 12 Avril 2014 Conseil Municipal du 12 Avril 2014 Le Conseil Municipal s est réuni dans la salle communale le douze avril deux mille quatorze à 10 heures. La réunion s est tenue sous la présidence de M. Christophe IACOBBI

Plus en détail

POLYAERO : FEDERER PROVENCE ALPES COTE D AZUR

POLYAERO : FEDERER PROVENCE ALPES COTE D AZUR Novembre 2012 Formation! La pratique d une activité aéronautique passe nécessairement par cette case.. Coté sports aériens, les structures associatives de la plateforme disposent des compétences de haut

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE MAIRIE DE CARRY-LE-ROUET REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE ARTICLE 1 GENERALITE PRESENTATION GENERALE L accueil périscolaire est un service géré par la Municipalité

Plus en détail

«La brouette et le panier»

«La brouette et le panier» «La brouette et le panier» Association intercommunale pour la mise en place et le maintien de systèmes alimentaires locaux, autonomes et de qualité respectant l Environnement et les Hommes STATUTS I PRESENTATION

Plus en détail

Le bassin. des Championnats du monde

Le bassin. des Championnats du monde Aire réservée aux athlètes Aire des spectateurs Le bassin des Championnats du monde En proposant un nouveau bassin, le Comité d organisation intègre ainsi les standards internationaux, en termes de sécurité,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Charte de la vie associative

Charte de la vie associative COMMUNE DE ROQUES SUR GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE Charte de la vie associative Engagements réciproques entre la MUNICIPALITE et les ASSOCIATIONS Roquoises Sommaire : Page - Préambule 2 - Engagements

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Projet apicole de la Communauté Urbaine de Bordeaux Mise à disposition des expositions «Abeille, sentinelle de l environnement»

Projet apicole de la Communauté Urbaine de Bordeaux Mise à disposition des expositions «Abeille, sentinelle de l environnement» Projet apicole de la Communauté Urbaine de Bordeaux Mise à disposition des expositions «Abeille, sentinelle de l environnement» Modalités de mise à disposition ou de prêt CONVENTION Entre : La Communauté

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE Département de la Haute-Savoie Commune de LA MURAZ 74560 Le Conseil Municipal de la Commune de LA MURAZ régulièrement convoqué le 29 août 2014, s est réuni en session ordinaire sous la présidence de Nadine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 9 ème Slalom Automobile de VILLE-LA-GRAND

DOSSIER DE PRESSE 9 ème Slalom Automobile de VILLE-LA-GRAND DOSSIER DE PRESSE 9 ème Slalom Automobile de VILLE-LA-GRAND 27 et 28 juillet 2013 1, Rue de l Espérance - 74100 VILLE-LA-GRAND - Tél : 06 85 30 84 82 - wwwslalom74100org Sommaire < L'ASA 74 Comité de l

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). 2015-04 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler)

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1/3 Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1. TITRE DU PROJET : TRICOTON LA VILLE Fiche Action CDDRA 4.4.1 2. DESCRIPTIF DU PROJET : Installation de tricot de rue lors de la Foire aux plants

Plus en détail

10REPUBLIQUE FRANCAISE

10REPUBLIQUE FRANCAISE Pôle Vie Publique 10REPUBLIQUE FRANCAISE Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service marketing promotionnel EXTRAIT DES DELIBERATIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL

Plus en détail

PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER.

PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER. PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER. A l origine de la création du Panel National Ski, se trouve le constat de la difficulté des

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015 République Française Département du GARD Commune de MIALET Date de convocation : 31.03.2015 Membres : En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 (13 pour les votes des comptes administratifs) PROCES VERBAL

Plus en détail

LA ViLLE S ENGAGE! L e 20 novembre 1989, l Organisation des. Nov. 2010 : Spécial Droits des Enfants : Dépassons le stade des bonnes intentions

LA ViLLE S ENGAGE! L e 20 novembre 1989, l Organisation des. Nov. 2010 : Spécial Droits des Enfants : Dépassons le stade des bonnes intentions Nov. 2010 : Spécial Droits des Enfants : LA ViLLE S ENGAGE! Dépassons le stade des bonnes intentions L e 20 novembre 1989, l Organisation des nations Unies (ONU) ratifiait la Convention Internationale

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales. Date de la convocation : 9 février 2015 ETAIENT PRESENTS

Plus en détail

Votre commission des Jeunes

Votre commission des Jeunes Présidente, Président, Responsable d école de Tennis, Nous avons le plaisir de vous adresser le livret Jeunes version 2013. Conçu et réalisé par l équipe bénévole de la Commission Départementale des Jeunes,

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

MAIRIE DE BREC H CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE BREC H CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE BREC H CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 15 FEVRIER 2008 COMPTE RENDU SOMMAIRE 1. APPROBATION COMPTES DE GESTION 2007 : 1.1 Budget principal M. le Maire présente le compte de gestion de l exercice

Plus en détail

FRANCHEVILLE. Eure BULLETIN MUNICIPAL N 64 JUIN 2010

FRANCHEVILLE. Eure BULLETIN MUNICIPAL N 64 JUIN 2010 BULLETIN MUNICIPAL N 64 FRANCHEVILLE JUIN 2010 Eure SOMMAIRE P1 : Edito P2 : Les tout-petits P3 : Enfance- Jeunesse P4 : Subventions communales P5 : Le mercredi. C est permis! P6 : Chiens dangereux P7

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

PÔLE ESPOIR FILLES LYCEE MARSEILLEVEYRE MARSEILLE

PÔLE ESPOIR FILLES LYCEE MARSEILLEVEYRE MARSEILLE PÔLE ESPOIR FILLES LYCEE MARSEILLEVEYRE MARSEILLE LE MOT DU PRÉSIDENT Il y a plus de 30 ans, naissait la Section Sport Etudes Handball de Marseilleveyre grâce à la volonté opiniâtre d une enseignante d

Plus en détail

SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4

SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4 O PAYS SISTERONAIS-BUËCH RAPPORT D ACTIVITE 2008 SOMMAIRE VIE DU PAYS------------------------------------------------------------------------------------------------ 4 LES CONTRACTUALISATIONS : UNE STRATEGIE

Plus en détail

Conseil Municipal d Avançon Compte rendu de la séance du 9 avril 2010

Conseil Municipal d Avançon Compte rendu de la séance du 9 avril 2010 Conseil Municipal d Avançon Compte rendu de la séance du 9 avril 2010 Président : Mr Laurent NICOLAS Secrétaire de séance : Mr Pascal THOMAS (à l unanimité) Étaient présent(e)s : Mmes Colette BOISSERENQ,

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE ANTONAVES, CHATEAUNEUF DE CHABRE, RIBIERS CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE VAL BUËCH-MÉOUGE - HAUTES ALPES - PRINCIPES FONDATEURS Une commission d élus des communes d Antonaves, Châteauneuf de Chabre, Ribiers

Plus en détail

Guide du - 2015. partenaire 2014. Office de Tourisme Les Gets. www.lesgets.com

Guide du - 2015. partenaire 2014. Office de Tourisme Les Gets. www.lesgets.com Guide du partenaire 2014-2015 Office de Tourisme Les Gets www.lesgets.com l équipe de l'office de Tourisme Président Christophe Mutillod Bureau : 6 membres Conseil d Administration : 12 administrateurs

Plus en détail

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale APiCy Ordre du jour de l'assemblée générale 1 : Présentation du rapport d'activités Vote pour ou contre l'approbation du rapport 2 : Présentation des comptes 2011 Vote pour ou contre l'approbation des

Plus en détail