En interdisant aux maires de réglementer l implantation d antennes-relais, le Conseil d Etat ravive les inquiétudes. Exemple à Renelle.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En interdisant aux maires de réglementer l implantation d antennes-relais, le Conseil d Etat ravive les inquiétudes. Exemple à Renelle."

Transcription

1 D.L. N 669 JEUDI 17 NOVEMBRE 2011 Élections chez les enfants Ce vendredi, les CM1 et CM2 de toutes les écoles de la ville voteront pour élire de nouveaux membres du Conseil municipal des enfants. PAGE 3 7 jours à Stains L a c t u a l i t é d e l a s e m a i n e Papier recyclé et recyclable et imprimé avec des encres végétales. Opération recrutement En partenariat avec l agglo, la commune et Pôle emploi, la SNCF vient recruter des jeunes du territoire à la Maison de l emploi de la ville. PAGE 2 «Se responsabiliser les uns les autres pour mieux vivre ensemble», Marie-Line, co-rédactrice d une charte de bon voisinage. Page 9. Ces ondes qui inquiètent Dragan Lekic En interdisant aux maires de réglementer l implantation d antennes-relais, le Conseil d Etat ravive les inquiétudes. Exemple à Renelle. Page 7 Combien? 15 milliards d euros. C est le montant des cotisations non payées par certaines grandes entreprises. Soit l essentiel de la fraude sociale. À chercher les vrais fraudeurs, on les trouve. Voir page 14. CHAUD DEVANT! Les salariés du public contre ceux du privé. Les travailleurs contre les chômeurs. Les Français de souche contre les Français dont les parents sont venus de terres étrangères. Les jeunes contre les vieux. La province contre la banlieue. Et on pourrait continuer longtemps comme ça. Dans ce pays règne un climat de division, de méfiance, voire de haine que certains responsables politiques s amusent à entretenir à défaut de s attaquer aux vrais problèmes qui rongent notre société. La main mise de la finance privée sur le monde, l Europe et la France étrangle les peuples. On assiste à une dégradation vertigineuse des conditions de vie, notamment chez les gens les plus fragiles économiquement. Tomberons-nous définitivement dans le piège qui consiste à nous éloigner les uns et des autres alors qu il faudrait, au contraire, se rapprocher, se rassembler pour entrevoir une issue à cette économie libérale qui forge le malvivre de notre époque? Que l on soit d ici ou d ailleurs, salariés, étudiants, sans emploi, à tous, on nous annonce des temps encore plus difficiles et des coups de règles sur les doigts. Sans unité, dialogue et prise d initiatives collectives, il sera bien difficile d envisager l avenir autrement qu en courbant l échine. Heureusement, l histoire ne s écrit jamais à l avance et personne ne sait s il n y aura pas une éclaircie venue du bas, d en bas, de nous. A.S.

2 2 ACTUS Dragan Lekic Dragan Lekic C est à la Maison de l emploi de Stains, entièrement mobilisée pour l occasion, qu une centaine de personnes a participé à deux journées d information et d entretiens en vue d une embauche à la SNCF. SNCF, le train de l emploi est passé par la Maison Les 14 et 15 novembre à la Maison de l emploi, la SNCF a mené à bien deux journées de recrutement de ses futurs agents auprès d une centaine de candidats. Tous les espoirs leurs sont permis. Souriante mais soulagée, Malika vient de quitter l espace entretien de la Maison de l emploi, rue Aristide- Briand. Durant une vingtaine de minutes, une psychologue a «cuisiné» cette Stanoise. Mais elle sait qu elle poursuivra l aventure, le 25 novembre prochain, à Paris. L aventure, c est le parcours accéléré devant la conduire à son recrutement et à sa formation par la SNCF. Comme une centaine d autres adultes convoqués sur près de 300 CV déposés- les 14 et 15 novembre, elle sort de deux journées d information et d entretiens en vue d une embauche dans deux métiers de la branche fret francilien de l opérateur ferroviaire, conducteur de train et opérateur de train pour leur mise en circulation. À 24 ans, elle s oriente vers la composition des convois et l attelage des wagons de marchandises dans les centres de triage. Un travail «d homme» comme on a l habitude à tort- de penser, mais qui la ravit. C est un sacré aiguillage. «J ai terminé un CDD de 6 mois à la CAF et j ai envie, à la fois de me remettre en question et de trouver un emploi stable avec des perspectives d évolution» confie-t-elle. Sécurité de l emploi, stabilité, reconnaissance, voilà en majorité les motivations des participants retenus à ces entretiens. Ils sont issus pour la plupart des quartiers populaires de Plaine commune, et souvent en précarité professionnelle. La SNCF ne cherche pas ses futurs agents sur ce territoire, par hasard. «Même si nous recrutons uniquement sur la base des compétences, notre rôle en tant que grande entreprise publique est de donner leur chance à tout le monde et montrer que la SNCF est à l image de la diversité de notre pays» explique Claude Mwangelu, directeur de la promotion, de l égalité des chances et des diversités, et responsabilité sociale de l entreprise. Cette opération de recrutement est le fruit d un partenariat avec le dispositif Maison de l emploi de Plaine commune, la ville et Pôle emploi. Quant à son lieu d organisation, la Maison de l emploi de Stains (entièrement mobilisée pour l évènement), il montre son rôle charnière, à l heure où ce type de structure d insertion est remis en cause par les coupes claires du gouvernement dans les budgets. Frédéric Lombard

3 ACTUS 3 CréDit agricole Stupéfaction des clients Dragan Lekic Comme l an passé, tous les élèves de CM1 et de CM2, éliront des conseillers municipaux. Ça vote dans les écoles En clôture de la semaine des droits de l enfant, une journée d élections aura lieu dans les écoles primaires de la ville ce vendredi. Il s agira d élire de nouveaux membres du conseil municipal des enfants (CME) créé il y a un an jour pour jour. Un nouvel outil de démocratie participative. Ainsi, après les Conseils consultatifs des Seniors, de la Jeunesse et le Conseil Stanois de la Réussite, il y a un an, naissait le CME. C était le vendredi 19 novembre 2010 et les enfants avaient élu un Conseil composé de 31 conseillers municipaux, deux ou trois par école, 17 filles, 14 garçons, élus pour deux ans. Ce vendredi donc, chaque élève de CM1 et CM2 repassera par les urnes pour élire au moins un nouveau délégué par école. À la fin de cette journée, 17 élèves rejoindront ce Conseil constitué alors de 42 conseillers municipaux (après six démissions). Cette instance sera présidé par Michel Beaumale, le maire. Deux adjoints, Julien Le Glou en charge de la jeunesse, et Najia Amzal en charge de l enfance, en font également partie avec droit de vote. Une animatrice du service enfance, sans droit de vote, l accompagnera. La vie de ce Conseil se déroule en trois temps. Des commissions de travail thématiques continueront environ un samedi sur deux (sur la période scolaire). Les activités d initiation ou de loisirs seront, elles, ponctuelles. Et les séances plénières ouvertes au public auront lieu une fois par trimestre. Il pourra également intervenir au Conseil municipal des adultes en délégation. Les résultats de l élection seront proclamés à l espace Paul-Eluard à 18h30 vendredi soir. À 20H30, Zut, groupe de rock star des enfants sera sur scène pour une clôture en musique de cette journée de haute démocratie. Évidemment, le concert est ouvert à tous les plus jeunes de la ville. Alain Schillé C est la stupéfaction qui domine chez la plupart des clients du Crédit Agricole installé depuis des années place Marcel-Pointet. En effet, dans un courrier datant de la fin octobre, chaque détenteur de compte, a eu la surprise d apprendre la fermeture programmée de l agence au 30 décembre prochain. La cause invoquée par la direction de l établissement, des locaux qui ne correspondent plus aux exigences d accueil et de conseils à la clientèle. «Les locaux, ne nous permettent pas de le faire dans des conditions idéales. Nous avons donc décidé de fermer et de regrouper notre activité», à Saint Denis, La Plaine Saint-Denis et à Gonesse. En cette période où l on se serre la ceinture dans tous les domaines d activités, les clients ont un peu de mal à croire à la raison officielle invoquée. «Ils veulent faire des économies, alors ils suppriment une agence et regroupent leur activité ailleurs», viennent-ils témoigner les uns après les autres à la rédaction de 7 Jours à Stains. Michel Beaumale, maire de la ville, lui, préfère s en tenir au motif énoncé. «S il y a un problème d espace, on doit pouvoir trouver des solutions», nous confiait-il récemment. Un maire qui a d emblée demandé rendez-vous à la direction du Crédit Agricole et à l OPH93, bailleur de la banque. Une rencontre avec le directeur régional de la banque est prévue dans les prochains jours. Évidemment, 7 Jours vous tiendra informé des suites de cette affaire dans une toute prochaine édition. A.S. EuropE Sursis pour les pauvres 4 millions. 18 millions. À quoi correspondent ces chiffres? Au nombre de pauvres en France et en Europe, qui d une manière ou d une autre, dépendent du programme européen d aide aux plus démunis. En effet, ce programme de 480 millions d euros, destiné à soutenir les centaines associations humanitaires qui agissent dans 20 pays du continent a failli disparaître sous l exigence de plusieurs Nations dont l Allemagne (voir article page 4 du n 663). La mobilisation des associations, des politiques et l émoi que cette initiative a provoqué dans différents pays a eu raison, provisoirement, jusqu en 2014, de cette volonté de mettre à mal une solidarité continentale indispensable en cette période de grande crise. L argument des opposants repose sur le fait que ce programme fondé en 1987 a été dérouté de sa mission première qui était de redistribuer des excédents agricoles. Aujourd hui, disent-ils, il sert une politique sociale qui, selon eux, ne devrait pas relever de l Union européenne. Technocratie quand tu nous tiens! Il s agit là, faut-il le rappeler, de vie, de dignité, de solidarité et, pourraiton dire, de simple humanité. Rappelons surtout que ces 18 millions de plus pauvres en Europe dont 4 millions en France ne tombent pas du ciel. Ils sont, pour la plupart, des citoyens sacrifiés sur l autel de la spéculation et les intérêts privés. Ne pas poursuivre cette aide après 2014 sans engager un changement profond de politique économique et sociale de l Europe, serait comme condamner tous ces gens à une éternité de misère. A.S. Débat En plein dans l actu Comment en sommes-nous arrivés-là, pouvons-nous légitiment nous demander de la faute à qui, à quoi? Comment pouvons-nous nous en sortir? Et ultime question : «Crise financière : est-ce au peuple de payer?», interrogera-t-on à Stains le 25 novembre prochain lors d un débat à la Maison du temps libre à 18h30. On espère que non. Toutefois, c est fort probable. À moins que l histoire n est jamais écrite. Cependant, au regard de l attitude des dirigeants politiques des nations européennes qui se voient dicter leur conduite économique, comme on tire l oreille à un élève indiscipliné, on est plutôt inquiet. Car on note, gronde, punit les États qui ne respectent pas la volonté des puissances financières. Les gouvernements sont mis à l amende par des intérêts privés qui font la pluie et le beau temps, surtout la pluie de restrictions pour les peuples. Quelque part, du haut d une tour newyorkaise, ils notent. C est le triple A ou l augmentation des taux d intérêts. Pour se plier aux exigences en évitant les remous, en France, par la voix du Premier ministre, François Fillon, on sort l épouvantail. Le Premier ministre menace le pays de faillite. À n en pas douter, il a déjà sa propre réponse à la question qui fera débat à Stains vendredi prochain. Vous, vous trouverez la vôtre en prenant la parole dans l assemblée qui comptera notamment Michel Beaumale, maire de la ville, et Jean-Christophe Le Duigo, syndicaliste spécialiste des questions économiques et financières. N oubliez pas, vendredi 25 novembre, 18 h 30, à la MTL. A.S.

4 4 ACTUS ExtEnsion Du parc Visite de chantier Ce samedi 26 novembre, Michel Beaumale, maire de la ville et Azzedine Taïbi, conseiller général, conduiront une délégation composée d élus du quartier Moulin Neuf / Trois Rivières, Farida Aoudia-Ammi et Julien Le Glou, qui visitera le chantier d élargissement du parc Georges-Valbon en présence de Josiane Bernard, 2 e vice-présidente du Conseil général déléguée à l'écologie urbaine, l'environnement et l'assainissement. Rappelons que cette extension sera de 2 hectares supplémentaires en bordure du nouveau quartier des Trois Rivières, avec plusieurs espaces végétales et ludiques etc Une réalisation qui devrait s achever à la fin Pour en savoir plus donc, le rendez-vous est donné à 10h30 devant l école Guy-Môquet. Prévoyez des bottes ou des chaussures qui ne craignent pas la boue et couvrez-vous car on annonce un refroidissement des températures. EConomiE sociale Et solidaire RDV le 19, au café-troc Le mois de novembre est celui de l économie sociale et solidaire, Stains ne déroge pas à la règle en programmant, le samedi 19 novembre à 16h, dans le local «Mémoires de Cité-jardin», un rendez-vous sur le thème «Café, troc et goûter» avec Diana Drljacic de Culture Art Société Production (CAS), la lauréate de l appel à projet de Plaine commune qui a lancé la «Fripouille», une friperie associative. Ce troc du 19, est à l image de ce que propose la friperie associative qui sera un lieu de partages et d échanges avec dans un premier temps des rendez-vous sur les marchés d Aubervilliers. En attendant un local définitif, «la Fripouille» s installe dans un local de quartier, situé au 125 rue des Cités, avec le 3 décembre de 14h à 19 h, une vente de cadeaux et de vêtements pour enfants et adultes, le tout à 1 euro. La lauréate entend également promouvoir les rencontres : «Nous voulons vraiment créer un réseau où le mélange sera un leitmotiv. Il faut que les gens se rencontrent, partagent leurs connais- 29 novembre de 14h à 17h, 19 rue Jeumont, Saint-Denis Uniquement sur inscription au Tarif : gratuit après adhésion de 5 euros pour un an. La présentation de «Coopaname»: une alternative à la création d entreprise classique. sances, le samedi nous Créer son emploi salarié au sein d une entre- mettrons en place un atelier d échanges, des gens prise coopérative. Le partageront leurs savoirs 14 novembre de 14h comme par exemple des à 17h, 9-13 rue de la notions d informatique Nouvelle France à Aubervilliers, sur inscrip- contre des cours de bricolage Les idées ne tion au manquent pas.» Une exposition «Jardins Durant ce mois solidaire, à noter : «l Atefestation organisée par Extraordinaires», manilier en mode récup» : ou «Déchets d Arts». Le comment redécouvrir 14 novembre de 14h à ses poubelles et s initier à la métamorphose Saint-Denis, entrée libre. 17h, 19, rue Jeumont à des déchets. Jusqu au Djamel Charif seine-saint-denis 4 e forum économique Francis Dubrac, Président et Georges Guilbert, vice-président du Directoire de «Seine-Saint-Denis Avenir» invitent les élus locaux et les entrepreneurs à un dîner-débat le jeudi 24 novembre à 18 h 30 à l Hôtel Novotel d Aulnay-sous-Bois, 65 rue Michel Ange, autour du thème suivant : «Les pôles économiques du Grand Paris en Seine-Saint-Denis : quels enjeux pour les entreprises?» Avec cinq des huit pôles majeurs de développement, plus de 20 nouvelles gares du futur réseau de transport du Grand Paris et 8 contrats de développement territorial, la Seine-Saint-Denis et ses entreprises sont au cœur des grands enjeux métropolitains de demain. Le Forum économique a pour vocation de réunir les élus et les entrepreneurs du département de la Seine-Saint-Denis autour de sujets d actualité impactant directement le développement du département. De son côté, l agence «Seine- Saint-Denis Avenir», qui se veut l accélérateur de vos projets qui est l agence de développement économique départementale qui favorise le développement économique du territoire, avec l impulsion de son réseau de partenaires, contact : Informations et inscriptions pour ce dînerdébat : Anne Gillet Relations publiques plan grand FroiD Tout un dispositif C est une circulaire ministérielle de 2010 qui est à l origine du plan «Grand Froid» que la ville va mettre en place. On appelle grand froid, une période de minimum deux jours où les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée. Par conséquent, l alerte est faite et le plan enclenché. Il s agit de mettre à disposition des personnes sans abri, ou logées dans des conditions indignes, une solution d hébergement. Pour y accéder, les personnes devront préalablement se présenter à la Circonscription de Service Social Polyvalent (CSSP) et rencontré une assistante sociale qui aura évalué la nécessité de prise en charge de l hébergement. L accueil physique est assuré par les travailleurs sociaux de la CSSP jusqu à 17h00 dans le bâtiment administratif qui abrite notamment le trésor public et qui se situe face à la mairie. L accueil téléphonique est assuré jusqu à 17h30 au L hébergement ne sera valable que pour une nuit. Si la personne exprime le besoin de continuer d être hébergée, elle devra retourner à la CSSP pour une nouvelle orientation et prise en charge. A.S. EtablissEmEnt Français Du sang Alerte au manque L établissement français du sang tire le signal d alarme sur le don de sang. «Nous appelons à une mobilisation des donneurs car les réserves sont à un niveau très bas et pourraient nous amener à reporter certaines opérations dans les hôpitaux.» On ne peut pas être plus clair. Des malades, des accidentés de la route ou autres risquent le pire faute de sang. L établissement précise pourtant que le nombre de donneurs n est pas en baisse, mais que ce sont les demandes de transfusion qui augmentent. Si les gens donnent à peu près autant d une année à l autre, entre 2010 et 2011, l établissement informe qu il a eu besoin de « poches de sang en plus.» À chaque période de don de sang en ville, la dernière ayant eu lieu en septembre dernier, 7 Jours sensibilise les lecteurs en leur rappelant dans plusieurs éditions l heure, le lieu et la manière dont l opération se déroulera pour les volontaires. Plus que jamais, votre hebdo renouvelle cet appel. En attendant une nouvelle opération sur la commune, vous pouvez vous rendre sur le site internet www. dondusang.net afin de connaître le lieu de collecte le plus proche de votre domicile. A.S. À NE PAS MANQUER la chaufferie à bois de stains vous invite à ses portes ouvertes ce samedi de 10h à 17h. Vous découvrirez les installations et poursuivrez votre visite par la «maison des énergies citoyennes», un espace pédagogique et interactif entièrement dédié au réseau de chaleur et aux énergies renouvelables.

5 SEMAINE DES DROITS DE L'ENFANT ET DU JEUNE 5 Droit vers l avenir À l occasion de la semaine des Droits de l enfant, une multitude d initiatives a eu lieu, affirmant l attachement de la ville au respect des plus petits. Il en a été ainsi à l espace Paul-Eluard, dans les centres de loisirs et les écoles. Retour en images. Et rendez-vous pour la clôture de cette série d évènements vendredi soir avec la proclamation des résultats des élections du CME, puis le concert du groupe Zut. Voir article page 3.

6 6 C ONSEIL M UNICIPAL L Agenda 21 au Conseil Le Conseil municipal qui s est réuni le 9 novembre a adopté le programme d actions de l Agenda 21 en matière de développement durable. Parmi les autres décisions, la participation de la CAF à l équipement de la structure petite enfance Louise- Michel. La séance du Conseil municipal s est ouverte en l absence remarquée de l ensemble des élus de l opposition. Parmi les points adoptés au cours de cette soirée, l adoption du budget supplémentaire 2011 qui clôt l exercice annuel. Dans la discussion qui a précédé le vote Jean-Jacques Carriquiriborde (PT) avait interrogé le maire sur la présence ou pas d emprunts toxiques dans les comptes de la commune. En réponse, l élu a parlé de prêts à risque mais non toxiques, contractés auprès de la banque Dexia contre laquelle un recours en contentieux avec d autres communes est en projet. C est également l attribution d une subvention exceptionnelle au Centre Communal d'action Sociale (CCAS), au titre de l exercice En matière éducative, les deux élus POI ont voté contre une participation de euros de la commune au fonction- Julien Ernst nement de l école Sainte- Marie comme le prévoit le Code de l éducation. Dans le domaine social et de la petite enfance, une convention de financement a été votée avec la CAF pour l équipement de la structure multiaccueil Louise-Michel. Toujours au registre des conventions, il y a celle avec les collèges de Stains pour accueillir et remobiliser des jeunes exclus temporairement de leur établissement. La séance fut également consacrée à l adoption du programme d actions de l Agenda 21. Ce document présenté par Francis Morin (Europe écologie) est une feuille de route qui vise à inscrire les actions municipales dans un Un vœu pour soutenir la CNL cadre formalisé de développement durable. Il s agit de «répondre aux besoins de court, moyen et long terme en matière de logement, emploi, santé, gestion des déchets, développement économique responsable tout en prenant conscience de notre appartenance à un même système régi par La convention partenariale avec le STIF a été renouvelée concernant l exploitation de la ligne du bus VITAVIL. de nombreuses interactions mises à mal par nos modes de développement actuel» a notamment rappelé son rapporteur. Parmi les autres délibérations, euros de l Agence régionale de santé seront destinés à des actions de prévention santé. Un troisième train d aides d un montant de euros a été voté en faveur des associations locales. C est également l attribution d une subvention exceptionnelle de euros au Secours populaire français, en faveur des victimes de la sécheresse dans la corne de l Afrique. La convention partenariale avec le STIF a été renouvelée concernant l exploitation de la ligne du bus VITA- VIL. Trois vœux ont été adoptés au cours de la soirée. L un sur la Palestine pour se féliciter de la reconnaissance de l État palestinien à l UNESCO et condamner les sanctions des gouvernements américain et israélien pris en représailles. L autre apporte son soutien à la CNL dont l agrément a été retiré de manière arbitraire par décision ministérielle (lire ci-dessous). Une troisième demande au gouvernement de renoncer à l amputation de 10% de la cotisation pour la formation d agents territoriaux. Frédéric Lombard «la Cnl est dans le collimateur du gouvernement de droite». Jean-paul le glou a résumé la teneur du voeu adopté à l unanimité par l assemblée. Celui-ci demande que l Etat renouvelle l agrément ministériel à l association Confédération nationale du logement. après l avoir obtenu depuis trente ans, la Cnl s est vue en effet retirer cet agrément sous le prétexte fallacieux que le nombre d adhérents et le montant des cotisations n étaient pas joints au dossier. l impact est considérable puisque la Cnl verrait sa subvention remise en cause ce qui ne manquerait pas d entraver ses actions, notamment l accompagnement et la défense devant les tribunaux des consommateurs en litige. mais au delà, souligne le vœu, «il n y a aucun doute sur la nature profondément politique et partisane de cette décision». C est une attaque directe contre une association jugée trop revendicative au goût du gouvernement. Francis Morin, Europe Ecologie extraits «Le développement durable ne s impose pas il doit être construit avec les habitants» Michel Beaumale, Communistes partenaires et citoyens «La part du bio augmentera dans les restaurants scolaires en 2012» Line Teboul, Parti ouvrier indépendant «La subvention à l école Sainte-Marie a augmenté de 12% en huit ans» Nicole Riou, Parti socialiste «L atelier santé ville est le point de convergence de la politique de la ville et de la politique de santé publique» le CHiFFrE À retenir euros la subvention exceptionnelle au Centre communal d action sociale au titre de l exercice 2011.

7 À LA LOUPE : ANTENNES- RELAIS Que dit la loi? pour l heure, la France se contente de suivre les recommandations de la Commission européenne en appliquant le décret du 3 mai 2002, qui fixe les taux d émission pour les antennes-relais allant de 41 volts par mètre à 61 volts par mètre. 7 Julien Ernst Le Conseil d Etat limite les pouvoirs des maires Le Conseil d Etat vient d interdire aux communes de réglementer l implantation d antennes-relais de téléphonie mobile. Ce n est pas «un coup d arrêt des négociations avec les opérateurs» rassure Plaine commune. Voilà une nouvelle qui ne va pas apaiser les craintes des habitants de Renelle qui contestaient dans notre édition du 13 octobre dernier* l installation annoncée d une antenne-relais par l opérateur Free. En effet, par trois décisions du 26 octobre 2011, le conseil d Etat a annulé les arrêtés pris par les maires de trois communes (Bordeaux, Saint-Denis, et Penne-Mirabeau) qui interdisaient notamment, au nom du principe de précaution, l implantation d antennes sur des immeubles privés situés à proximité des écoles. La plus haute juridiction administrative a estimé «qu un maire ne saurait réglementer par arrêté l implantation des antennes-relais sur le fondement de son pouvoir de police générale». Et a précisé que cette compétence revient exclusivement au ministre en charge des communications électroniques, à l Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep) et à l Agence nationale des fréquences (ANFR). La juridiction laisse toutefois la possibilité aux maires d intervenir sur ces questions notamment «en cas d urgence» et «au regard de circonstances locales exceptionnelles». Onde de choc pour les élus Une décision saluée par Eric Besson, ministre de l économie numérique et de l industrie et par la Fédération française des télécoms. Sans surprise quand on sait que les opérateurs s apprêtent à déployer la 4G et que le gouvernement entend vendre ces licences, ce qui devrait lui rapporter près de 2,5 milliards d euros. Une onde de choc pour les élus locaux : «Seul le point de vue des sociétés est entendu, c est-à-dire leur taux de rentabilité», dénonce Francis Morin, adjoint au maire chargé du développement durable. Or, Plaine commune et la ville de Stains, avaient engagé un processus de vigilance pour toute nouvelle installation et s étaient engagés à une concertation/expérimentation, avec les opérateurs, pour rejoindre le niveau d émission de la ville de Paris. Une décision «insensée» La mobilisation des habitants peut inverser la décision, notamment celle du bailleur qui accepte la pose des antennes «Tout est balayé, déplore l élu. Cette décision du Conseil d'etat, et la position du gouvernement, tournent le dos à toute démarche de concertation entre les collectivités et les opérateurs». Et de conclure : «Ce sont eux qui ont le dernier mot sur une question qui touche à la santé des habitants». Or les enjeux sanitaires préoccupent de plus en plus les habitants notamment ceux du Victor-Renelle où l opérateur Free envisage d installer une antenne-relais sur le bâtiment 6. Immeuble où il existe déjà une forte concentration d'installations. «C est insensé», rapporte une habitante qui déplore que son bailleur ait donné l autorisation d implanter cette antenne «sans se soucier de l impact de ces antennes-relais sur la santé». La S. A HLM Plaine de France s en défend : «Le président de la société, médecin de formation, redouble de vigilance sur les questions de sécurité des habitants. Nous suivons de près l évolution des études qui, pour l heure, s avèrent contradictoires. Si l une d elles se révèle alarmante et apporte la preuve de la dangerosité de ces antennes, nous les interdirons». Il est vrai que plusieurs études et enquêtes (voir colonne), certaines très alarmantes, ont été menées mais «un flou scientifique» demeure. Dès lors le principe de précaution n a-t-il pas vocation à s appliquer ici? Le Conseil d Etat n a pas statué sur ce point. Il a en revanche limité l usage de ce principe de précaution qui «ne saurait avoir pour objet ni pour effet de permettre à une autorité d excéder son champ de compétence». Pour autant, «cette décision ne constitue pas un coup d arrêt des négociations avec les opérateurs», assure-t-on à Plaine commune qui cherche à faire adopter une charte encadrant l installation et le seuil d exposition des antennes. Mobilisation des habitants En attendant, une autre alternative existe pour les habitants de Renelle opposés à l implantation de l antenne Free. Car si «la loi ne nous permet pas de nous opposer à cette installation. La mobilisation des habitants peut inverser la décision, notamment celle du bailleur qui accepte la pose des antennes, encourage Francis Morin. Je suis prêt pour ma part à venir en discuter avec les habitants et être à leurs côtés dans leurs actions (pétitions, délégations )». Il rappelle d ailleurs que certains quartiers ont gagné grâce à la mobilisation conjointe des habitants et des élus. «Il n'y a plus aujourd'hui d'autre voie». * Numéro 664 Lynda Zerouk Une règle peu contraignante De nombreuses associations et élus considèrent cette réglementation des taux d émission trop peu contraignante pour les opérateurs et fait l objet de contestation par plusieurs études. «En particulier, l étude de bioinitiative publiée par l agence européenne de l environnement qui en fait la synthèse et met en avant les dangers pour la santé». (source De nombreuses autorités locales ayant pris la mesure des enjeux sanitaires exigent au nom du principe de précaution un seuil d exposition maximum de 0,6 volt. Certaines communes travaillent donc avec les opérateurs sur l élaboration de chartes pour encadrer l installation et le seuil d exposition des antennes. Les taux d'émission à Stains suite à une campagne de mesures, sur quinze lieux en ville, huit antennes-relais se situent en dessous de 0,6 volt. pour les autres la plus élevée atteint 2,39 volts.

8 8 EN VILLE VOISINS VOISINES secours populaire Grande braderie le comité de stains remercie la clientèle de Carrefour pour leur générosité lors de «l opération chariot» du samedi 5 novembre. D autre part, une braderie, axée sur la vaisselle, le maquillage, les livres, l outillage et divers ustensiles, mais pas de vêtements, se tiendra samedi 26 novembre au local 14, rue Daniel-Falempin. les bénévoles assureront l accueil de 10h à 16h. CITé-JARDIN Une charte de bon voisinage stains VillE FlEuriE Après-midi dansant l association vous propose un buffet froid suivi d un après-midi dansant animé par sébastien perceval dimanche 4 décembre à partir de 12h30 à la maison des associations. la participation pour les adhérents est de 55 euros et 60 euros pour les non adhérents. les places sont limitées. Des invitations seront adressées aux adhérents prochainement, renseignements auprès de lisette le Flem, 22 rue léon-gonot et au D autre part, l assemblée générale se tiendra dimanche 15 janvier à la maison des associations. nos loisirs EnsEmblE Direction le musée Grévin l association organise une nouvelle sortie, dans un lieu unique en son genre afin de «toucher des yeux» des célébrités : le musée grévin. le tarif est de 60 euros pour les adhérents et 65 euros pour les non adhérents, visite et déjeuner compris. la prochaine sortie se fera au musée des arts forains le 15 janvier. renseignements au stains Espoir Les jeunes et la science Dans le cadre du projet "les jeunes stanois et les sciences", l'association stains Espoir réalise samedi 10 décembre sa première sortie mensuelle à l'exploradome pour les élèves de primaire et les collégiens. au programme, visite découverte scientifique et 4 ateliers : "garder l'équilibre", "le cycle de l'eau domestique", "chimie du quotidien" et "bougez vert". les jeunes pourront ainsi réaliser des expérimentations sur le changement de l'état de l'eau, des expérimentations autour des différentes sources d'énergie utilisées dans les transports ou découvrir la chimie dans les produits quotidiens tels que les matières plastiques, les produits d'entretien et les cosmétiques. pour davantage d'informations, n'hésitez pas à appeler au unrpa Holiday on ice, ça vous dit? l association propose une sortie au Zénith de paris pour le spectacle Holiday on ice, le 11 février prochain. pour cela un sondage est effectué auprès des adhérents afin de réserver au plus vite. le tarif est de 49 euros et il sera demandé un acompte de 10 euros lors de votre inscription. Vous êtes donc rapidement attendu à la permanence, les places étant limitées. Des habitants de l avenue François-Bégué ont rédigé, avec la collaboration de l OPH, une charte de bon voisinage, affichée désormais dans les halls. Un projet qui pourrait s étendre jusqu au Clos Saint-Lazare. Des logements les uns au dessus des autres, les uns à côté des autres, des milliers de voisins et de voisines la vie de cité, cela peut être convivial et rassurant comme insupportable. Des portes qui claquent en bas, un télévision qui hurle en haut, des enfants qui jouent avec un ballon en cuir le soir très tard dans la cour Plus de trois quarts des habitations en ville sont des appartements empilés dans des immeubles. Et «comme une bébête qui monte, qui monte», l individualisme a gagné du terrain ces dernières décennies transformant parfois durement l ambiance joviale de ces ensembles. De plus, accentuant davantage «le repli sur soi», de nombreuses cités HLM étaient délabrées par le temps qui passe. Mais les récentes rénovations menées, par exemple à la Cité-jardin, ont redonné l envie de vivre ensemble dans le respect et la bonne humeur collective. Pour preuve, les habitants de l avenue François-Bégué des halls 6, 8 et 10 ont rédigé et affiché depuis quelques semaines, en collaboration avec le bailleur OPH 93, une charte de bon voisinage dans leur hall. La fille d une locataire, Marie-Line, s est fortement impliquée dans la rédaction de ce document : «Je vis au Clos, mais je suis très souvent chez maman. Nous avons rencontré l OPH et d un commun accord, nous avons organisé un repas entre voisins et nous en avons profité pour élaborer une ébauche de Je ne dépose pas d objets encombrants dans les cours, sur les paliers, les couloirs ou les escaliers. Je ne jette jamais rien par la fenêtre (cigarettes, crachats, détritus, nourriture ). J évite tout bruit gênant pour mes voisins : talons de chaussures, portes qui claquent, utilisation d un pilon Mes travaux sont à effectuer à des horaires raisonnables de 11h à 19h. Je respecte les équipements (ascenseurs, boîtes aux lettres, poubelles, ) et je veille à ce que mes enfants en fasse autant. Je ne fume pas dans les parties communes. Je ne dégrade pas la façade de mon immeuble en séchant mon linge par la fenêtre (ou en respectant des horaires d hivers et d été) ou en installant une parabole. La charte est affichée dans les halls des 6, 8 et 10 avenue Bégué. cette charte. Et depuis quelques temps, elle est affichée dans les halls. Se responsabiliser les uns les autres pour mieux vivre ensemble c est son but.» Ce document affiché, la suite que voulait lui donner les signataires a dû mal à s activer. «Nous voulions rencontrer les Polices nationale et municipale, faire circuler des questionnaires, l afficher dans l ensemble de la cité. L Amicale semblait d accord. Et de mon côté, j ai toujours en tête de créer une Amicale dans mon secteur du Charte de bon voisinage Je ne nourris pas les pigeons. En respectant ces points, je gagne en tranquillité et en bien-être dans mon immeuble. Clos où il n en existe pas. Et ce «règlement», j aimerai le soumettre à mes voisins. L idée est géniale.» Cette volonté commune de rebooster le bon voisinage a fait un premier pas avec cette charte. Les habitants, l Amicale, le bailleur y croient dur comme fer. Sera-t-elle appliquée? Prendra-t-elle de l ampleur au-delà des numéros 6, 8 et 10 de l avenue François- Bégué? En tous cas, les initiateurs y comptent bien. Carole Sapia J évite les causeries sous les fenêtres de mes voisins du rezde-chaussée. Quand les enfants jouent au ballon, il sera en mousse. Je ne laisse pas mes enfants jouer dans la cour au-delà de 20h Je n ouvre jamais la porte à un inconnu et je ferme soigneusement la porte d entrée de hall derrière moi. En cas de squat de hall, je me mobilise avec mes voisins pour appeler la police et prévenir l office. Je libère le hall de ma poussette, de mon vélo et je n y stationne jamais mon scooter. Je ne fais pas de barbecue dans la cour. Je baisse le son des appareils audio surtout le soir.

9 VIEUx STAINS VOISINS VOISINES "Pouvez-vous secourir les Roms?" EN VILLE Exposition Contre les violences faites aux femmes le comité de stains de Femmes solidaires met en place une exposition sur les violences faites aux femmes. Elle se tiendra à la mairie du 22 au 25 novembre. 9 EnCombrants La collecte c est mercredi la prochaine collecte des encombrants aura lieu mercredi 23 novembre sur l ensemble de la ville, dès 6h00. attention les objets encombrants consistent uniquement en du mobilier et des grands cartons. tout autre objet est à déposer à la déchèterie de pierrefitte (102 rue d amiens). pour tout renseignement, vous pouvez contacter allo agglo au Dragan Lekic Rue Jean-Durand, un camp de Roms est installé depuis quelques mois. En quelques mois, cinq campements de Roms se sont constitués en ville. Un lecteur anonyme nous écrit son inquiétude concernant le «baraquement» de la rue Jean- Durand. Un anonyme arrive lundi à la rédaction. «Je souhaite vous faire un signalement par devoir civique. Pouvez-vous secourir un baraquement de sans-abris? Pouvez-vous prévenir les services compétents? Pouvez-vous publier un article? Il se trouve au niveau du 152, rue Jean-Durand j ai vu des adultes et des enfants. Selon la police, ils sont là depuis longtemps.» Tout a été fait. Effectivement, arrivés cet été sur ce terrain privé, des Roms se sont installés en face du lycée Utrillo. Le froid arrive, certains riverains s inquiètent, normal. Dans le camp de Durand 7 Jours s est rendu dans ce camp. Pas de sanitaires, pas d électricité. Les Roms se sont fabriqués des baraquements avec des vieilles tôles ondulées et des planches. L intérieur est meublé de matelas posés sur des palettes ou des pneus, il y a aussi des vieilles armoires, des commodes. Ces «pièces» sont chauffées par des bidons coupés en deux transformés en poêle relié à des tuyaux sortant du toit, ils servent aussi de cuisinière et de chauffe-eau pour la toilette. Plaine commune a fourni des containers pour les déchets ménagers. Des conditions dures de notre point de vue. Du côté des Roms, on veut éviter d attirer l attention : «On est bien ici, on a tout ce qu il faut», affirme cette femme aux cheveux pendants et caressant la tête de deux petites têtes blondes souriantes. Et que deviendront-ils si l expulsion prononcée contre eux est exécutée? Pas de relogement, c est certain. À Stains, ce campement n est pas le seul, il y en a quatre autres. Il a été dénombré environ 100 «baraquements» (selon les services techniques), et quelques enfants sont scolarisés en ville. Les Roms n ont pas le droit de travailler, et force est de constater qu ils sont dans une économie de survie. De nombreux domaines concernant les Roms relèvent de l Etat qui se désengage de plus en plus sur cette question. L'État se défausse C est pourquoi, les 8 maires de l'agglo avaient oragnisé une conférence de presse pour obliger l'etat à prendre ses responsabilités il y a quelques mois. En septembre, Marie-George Buffet a, de son côté, interpellé le préfet de région Daniel Canepa en demandant l organisation urgente d une conférence régionale. «J'en appelle à votre responsabilité pour que des mesures soient prises pour l'accueil de ces populations. La France doit pouvoir l organiser sans le faire peser exclusivement sur les communes qui cumulent déjà difficultés sociales, inégalités et discriminations. Le temps est donc venu de chercher et de trouver des solutions puis de travailler à des réponses humaines et sanitaires pour les Roms». Actuellement, la députée, qui finissait sa lettre par «personne ne pourrait comprendre que l Etat se désengage de ce sujet», n a toujours pas reçu de réponse deux mois plus tard. Le lecteur anonyme a donc de bonnes raisons de s inquiéter du sort de ces Roms car les décideurs s obstinent à laisser à l'abandon ces populations et tentent d obliger les villes, comme Stains, à se substituer au rôle de l Etat. Carole Sapia Dans les villes de l'agglo, on cherche des solutions notamment avec des villages d'insertion. seniors Visite du Grand Rex le secteur des seniors organise une sortie au grand rex vendredi 25 novembre (demi-journée). En plus du parcours interactif des étoiles du rex proposé, un guide vous accompagnera au sein même de la structure. l architecture, les grands boulevards des années 30 et les grandes avant-premières de la plus grande salle de cinéma d Europe n auront plus de secret pour vous. le tarif est de 20,60 euros et les inscriptions se dérouleront vendredi 18 novembre de 9h à 12h en mairie. attention les places sont limitées à 49 personnes. renseignements au Cité-JarDin Balade nocturne En partenariat avec l office de tourisme de saint- Denis plaine commune, il vous est proposé une balade nocturne à la Cité-jardin mardi 22 novembre à 18h30. puis, dans une prairie fleurie mise en lumière, une soupe, préparée par les habitants, sera servie. renseignements au

10 10

11 LE CLIC-CLAC DE LA SEMAINE 11 Julien Ernst Mémoire : une cérémonie du 11 novembre émouvante La commémoration du 11 novembre a donné lieu à plusieurs moments forts. Membres d association d anciens combattant, habitants, élus et collégiens de Joliot-Curie ont participé ensemble à cette journée pleine de symboles. Si le 11 novembre est devenu un jour de mémoire, c'est aussi la mémoire d'un jour, celui de l'armistice de 1918 qui mit fin aux combats de la Première Guerre mondiale ( ) et à la souffrance de millions de personnes. Ce 93 e anniversaire a été l occasion pour Azzedine Taïbi, viceprésident du Conseil général, de rappeler que le souvenir de cette guerre doit nous aider à construire un monde de paix et de solidarité entre les peuples et les nations. Lors de cette cérémonie, Pierre Garnier, a reçu le diplôme d honneur pour ses actions durant la seconde guerre. J.E. Contes et jongleries à la MTL Détente et contes autour du cirque, c était ce mercredi à la médiathèque du temps libre. un spectacle concocté par albert sandoz qui a ravi le public présent salle Darwich. D.L. Les Archives nationales prennent forme le chantier de construction des archives nationales situé sur la zone des tartres avance à grands pas. l immense bâtiment trône désormais au cœur de notre territoire. D.L. Journées de recrutement à la SNCF Dragan Lekic Les 14 et 15 novembre derniers, la SNCF a organisé deux journées d information et d entretiens en vue d une embauche dans deux métiers de la branche fret francilien. Une opération menée en partenariat entre la Maison de l emploi de Plaine commune, la ville et Pôle emploi. (Lire article page 2)

12 12 SPORTS CyCLISME SUR LA LANCéE les stanois ont confirmé leurs bonnes prestations du week-end dernier en ramenant de Châtenay-malabry deux victoires et un prix d équipe dans la 2 e manche du challenge régional. Dans la catégorie benjamin, Charles Delettre n a eu aucune difficulté pour ramener le bouquet de la victoire en prenant la tête dès le départ et augmentant son avance à chaque tour, chez les pré-licenciés nielsen lamy fini 4 e. En minimes nouveau podium de brice Clody après celui de la nocturne roland-watel en dominant ses adversaires dans le dernier tour, et premier prix d équipe dans cette catégorie avec son coéquipier théo nabais Dias 6 e, alors que chez les cadets alexandre Delettre sera obligé de faire une course poursuite suite à un incident mécanique au départ et prendra tout de même la 6 e place. Dans la course élite, belle prestation de nos seniors nicolas pinheiro 4 e et Vincent pereira martins 7 e. À noter chez les féminines l abandon sur crevaison de Cécile Quillacq alors qu elle était en tête de cette catégorie. AMIS SPORTIFS DONNEz VOS INFOS! souhaitant répondre au mieux au désir des milliers de sportifs de la ville de voir régulièrement des infos sur leur section sportive fétiche dans leur hebdo, sachez que toutes informations à publier dans le numéro courant devront nous être communiquées au plus tard le mardi après-midi. Dans le cas où une information nous parviendrait le mercredi, celle-ci, si encore d actualité, sera publiée dans l édition prochaine. basket-ball Des résultats en dents de scie Ce week-end, les benjamins ont subi leur première défaite face au 1 er, Noisy-le-Sec. Une défaite qui a permis à l encadrement de constater la différence de niveau des jeunes de l ESS visà-vis des équipes qui jouent les premiers rôles. Les Stanois ayant des difficultés, surtout les plus grands, à défendre et à marquer des paniers. Ces jeunes basketteurs doivent davantage transpirer à l entraînement. De leur côté, les séniors G2 ont subi leur première défaite face à Villemomble. Une défaite de 11 points, mais, on a pu noter un manque d adresse énorme aux tirs extérieurs. Pas plus de 20% de réussite et un passage à vide au 3 e quart temps qui fut fatal à l équipe. L entraîneur ajoutant : «Dommage, nous avons misé sur les tirs extérieurs, mais tant pis, je pensais avoir de vrais tireurs à trois points, peut être ne supportentils pas la pression». Les cadets n arrivent pas à s imposer dans cette première division, avec toujours un manque de concentration et de rigueur pour cette équipe qui pourrait faire beaucoup mieux. À défaut de gagner en championnat les seniors G1 passent le 2 e tour de la Coupe de France. Les dirigeants et supporters attendent de voir la même réaction en championnat. Pour les deux équipes qui cherchent le grand chelem, nous avons vu une très belle prestation de nos minimes G qui continuent leur chemin victorieux, cette fois c est face à Noisyle-Sec, une victoire avec 35 points d écart. Un des spectateurs exultant : «Les minimes ont montré un jeu intéressant face à une équipe très forte individuellement. Ils ont réalisé un excellent jeu collectif qui leur a permis de marquer des paniers faciles avec une belle défense qui a gêné leur meneur de jeu qui n a plus rien fait. Je suis curieux de voir ces jeunes face à une équipe plus forte». Cela ne serait tarder, car d ici rugby Un week-end mitigé en ovalie Cette semaine trois de nos équipes de rugby étaient sur le pont avec des fortunes diverses. Les cadets, invaincus en championnat, se rendaient à Cergy Pontoise pour rencontrer les locaux. «Après le match réussi face à Senlis la semaine dernière, nous espérions une continuité nous permettant de garder notre invincibilité», diront les dirigeants. Mais malgré un match assez courageux, et ouvert, les cadets de l ESS ont subi la loi de leurs adversaires, trois essais à un. L équipe est revenue de Cergy avec sa première défaite de la saison, De leur côté, les seniors du samedi étaient à Paris pour un match en retard contre l A.S.C.Entraide Eqp Centrale. Rencontre sérieuse avec une bonne cohésion du XV Stanois qui inscrira 7 essais. Une victoire sans appel de «Grâce à cette victoire, nous passons à la troisième place de la poule un beau chalenge pour une équipe qui débute cette saison dans cette compétition», se satisfera le staf. Le XV du dimanche quant à lui, dans le cadre du championnat de première série, se déplaçait à Nanterre, face aux avant-derniers de la poule. Malheureusement, les Stanois ne prendront jamais la mesure de leurs adversaires durant ce match accroché et les deux équipes marqueront chacune 2 essais et 1 transformation. Score de parité, À l issue de ce match, l équipe occupe la seconde place de la poule à 6 points du premier. Dimanche prochain lors du déplacement chez la lanterne rouge, Neuilly-sur-Marne, la victoire sera impérative pour continuer le chemin. Au final, 1 victoire, 1 nul, 1 défaite. L échantillonnage est complet. deux semaines les 3 premiers se rencontreront à savoir : Stains, Noisy-le- Grand et Livry-Gargan. Et pour finir, la cerise sur le gâteau, notre équipe d anciens toujours invaincue avec six matchs et six victoires. Face à Domont, l ESS s impose 64 à 56. Elle a joué face à des anciens qui ont fait les beaux jours de l ESS dans les années 90. Misel Topolovac, témoignant : «J étais très content de voir et de jouer face à des joueurs qui étaient mes entraîneurs lorsque j étais minime, cadet à l ESS. Nous avons revu des dirigeants de l époque et nous étions heureux de ressasser nos souvenirs. Nous leur avons promis comme toujours un bel accueil au retour, dans la salle où ils nous ont fait vibrer et surtout où nous essayons de continuer dans le même état d esprit.» Félicitations aux tous petits basketteurs : les mini-poussins et poussins qui après leur première phase disputeront un championnat en poule haute (la plus forte). Résultats : Benjamins : ESS 43 Noisy-le-Sec 55 Minimes G : ESS 77 Noisy-le-Sec 42 Cadets : Drancy 86 ESS 44 Seniors G2 : ESS 63 Villemomble 74 Séniors G1 : Plessis Trévise 44 ESS 53 Ancien : Domont 56 ESS 64

13 CULTURE 13 Tous en piste avec les médiathèques LE CHOIX DES BIBS Jeunesse, «Le grand livre des sciences et des inventions indiennes» de Expositions avec des illustrateurs, conférences, spectacles, cinéma Les médiathèques entrent en piste pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Le cirque fait toujours rêver et les médiathèques ne veulent pas laisser passer la formidable joie de vivre que procure ce spectacle vivant. Et le programme, qui vous fera vibrer jusqu au 15 janvier 2012, est d une richesse flamboyante. Stains a déjà vécu des moments forts avec l atelier mis en place par le salon studio théâtre Doc à l honneur Les médiathèques présentent un documentaire «La mort de Danton», réalisé par Alice Diop, au Studio théâtre. Une virée au cœur du prestigieux cours Simon à Paris où un jeune homme originaire de la cité des 3000 à Aulnay-sous- Bois fait le dur apprentissage du métier d acteur. Ce documentaire nous permet de suivre ce comédien débutant dans ses pérégrinations d Aulnay, où il n ose pas avouer à ses copains Casting du livre jeunesse qui a permis aux enfants à partir de 9 ans de réaliser des illustrations sur tee-shirts et l atelier «clown pour enfants» avec la compagnie «Les Damoiz ailes». Cet atelier a proposé aux petits participants de découvrir et d adopter des comportements clownesques, en s appuyant sur le burlesque avec des clowns contemporains comme Charlot, Laurel et Hardy. La suite du programme est alléchante avec dix expositions proposées par le salon du livre et de la presse jeunesse sur le territoire. La médiathèque du temps libre accueille, jusqu à fin décembre, une expo intitulée «Bobines de clowns». Car quel est le point commun entre les photographies de Marc Etaix et les planches de Quint? Le clown bien sûr, personnage indissociable du cirque, et qui a aussi investi le cinéma, la littérature, les albums pour enfants En noir et blanc dans les photos de Marc Etaix composant Karabistouilles, en couleurs dans les illustrations de Sara et le clown, les augustes se rencontrent dans l exposition présentée à la MTL. Libre à vous de repérer les correspondances et les oppositions entre les pitres présentés, d inventer leur parenté et toutes les histoires de clowns qui vous plairont. Avec entre autres Gudrun Mebs, Quint Buchholz, «Sara et le clown», Milan Jeunesse, Marc et qu il prend des cours de cinéma depuis trois ans en déboursant trois cents euros par mois pour apprendre le métier d acteur au Cours Simon. D.C. Rendez-vous : samedi 26 novembre à 18h, «La mort de Danton» d Alice Diop au Studio théâtre, 19, rue Carnot, renseignements au Projection suivie d une restauration Saveurs du monde, puis représentation de «Babylon City». Cherche jeunes acteurs ACA production du secteur jeunesse recherche des garçons et des filles de 6 à 15 ans pour le tournage de différentes parodies de films et une émission «Télé KOLANTA» en version junior à partir 10 ans. Tournages en Midi-Pyrénées et à Capbreton lors des prochains congés scolaires. La présence d'un parent est obligatoire. Le profil doit contenir des photos récentes et une présentation complète du postulant en précisant la semaine choisie. Envoi des candidature uniquement par à EmmD Pierre Etaix, «Karabistouilles», éditions du Seuil, À ne pas manquer également, un rendez-vous qui a débuté ce mercredi, à Saint-Just, «le monde secret de l illusion». Du célèbre Houdini, le rénovateur de la magie à Georges Méliès le cinéaste magicien, vous découvrirez ce monde de rêve au travers d affiches, de livres, de coffrets pour apprentis magiciens, d appareils anciens de magie et de matériel de spectacle. Une initiative qui ravira les petits Stanois. Et aussi le spectacle «Etalage», une production de la «Maison des jonglages», avec Benoît Canteteau, Pauline Dau, Cécile Métral et Colas Rouanet du collectif «Ça déborde», suivi d une rencontre avec les artistes. Quatre fortes personnalités se mélangent dans cette petite forme originale conçue pour les médiathèques. Une tragédienne à l'envers, un électron libre sculpteur de livres, un jongleur amoureux de carnets de voyages et une mini-fildefériste sortie d'un poème de Boris Vian. Le 20 décembre à 15h, pour tout public. Djamel Charif Rendez-vous : Jusqu au 15 janvier 2012, «les médiathèques en piste». Programme complet sur fr Concert musique de chambre Mardi 18 novembre, l EMMD présente un concert «Musique de chambre à deux pianos» avec Marc Lys et Mylène Alexis-Garel. En effet, pour l ouverture de sa saison de concerts, l auditorium Xenakis propose ce rendez-vous dédié à la musique de chambre piano. Ce concert mettra à l honneur le riche répertoire de cet instrument. Mylène Alexis-Garel professeure à l EMMD sera associée au pianiste de grand renom Marc Lys. Ils interprèteront à tour de rôle des œuvres pour piano seul et pour piano à quatre mains. Ils clôtureront ensemble par des œuvres de grande vitalité et virtuosité pour deux pianos. Au programme : Igor Stravinsky «Three Movements from» "Petrouchka", Astor Piazzolla «Le Grand Tango», «Verano Porteno», «Libertango». Rendez-vous Vendredi 18 novembre à 19h à l auditorium Xenakis, réservations au , tarifs : 6 euros et 3 euros. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et élèves EMMD. Samir Senoussi, Jérôme Petit et Emmanuel Cerisier. «1,2,3, 4» nous les avions nommés chiffres arabes, mais ils viennent en fait des indiens! tout comme le zéro, qui a ouvert de nouveaux horizons aux mathématiques. Quand au sinus qui sert à mesurer les angles, il vient du mot sanskrit jiva. CD, Lenny Kravitz «Black, White America» 9 e album en un peu plus de vingt ans de carrière. Entre blues, funk et rock, le chanteur rappelle les décennies 60/70, une époque où la controverse et le militantisme des afroaméricains bouleversaient le nouveau Continent. épique, ce disque retrace une page de l'histoire mais se veut moderne et ancré dans son époque. C'est ça la "rock attitude"! DVD, «Quartier lointain», un film de Sam Garb aski. Et si vous pouviez changer votre passé? De retour d un voyage d affaires, thomas se trompe de train et arrive par hasard dans la ville de son enfance. une adaptation lumineuse d un célèbre manga culte de Jiro taniguchi. Médiathèque du temps libre rue george-sand,

14 14 é CLAIRAGE Pas les plus arrêtés d Europe. Selon la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), plus de 237 millions d'euros d'indemnités journalières ont été délivrés en Fraude : ces chiffres qui démentent le président Selon l'institut de recherche et de documentation en économie de la santé, les indemnités journalières représentaient en % des dépenses de santé, avec 11,3 milliards d'euros. sur cette somme, 46 % concernaient les congés maternité et accidents du travail, et 54 % concernaient les arrêts maladie, soit 6,2 milliards d'euros. Et donc 2,5 % des dépenses de santé. Sur plus de 8 millions d arrêts maladies, on comptait en 2009, chiffres les plus récents, arrêts injustifiés. Soit, côté salariés, un trou de dizaines de millions pour la Sécu. Côté patronat, le travail au noir coûte à la Sécu entre 9 et 15 milliards euros sans compter les 30 milliards d euros d exonérations de cotisation sociale. Les salariés seraient, pour une part d entre eux, des fraudeurs, tricheurs, immoraux et pour tout dire : des voyous! Voilà en substance le message adressé par le président de la République en pré-campagne électorale pour un nouveau mandat en Il reprend sa bonne vieille tactique qui l avait fait élire en 2007 : faire peur, diviser et se mettre en position de chevalier sans peur et sans reproche près à venir, ou plutôt, à revenir grâce à un deuxième quinquennat, remettre de l ordre dans tout ça. Sauver la France et les Français! Avec les fraudeurs de la Sécurité sociale, il emploie donc la même méthode qu avec l insécurité, la délinquance, les banlieues. On connait le résultat de son travail. L insécurité et la délinquance ont flambé durant son quinquennat et les banlieues continuent de crouler sous des montagnes de difficultés économiques et sociales sous lesquelles par milliers, les familles sont ensevelies. Mais revenons sur les fraudeurs de la Sécu : les chiffres réels contre la démagogies. En 2009, le nombre d arrêts courts était de 7 millions dont contrôlés par la Sécu on été jugés injustifiés soit 13 %. Concernant les longs arrêts, ont en comptait 1,2 million dont injustifiés pour les contrôleurs, soit 11 %. Au total donc sur plus de 8 millions d arrêts en 2009, ont été, estimés non valables. Évidemment, la fraude avérée, mérite sanction. Mais est-ce ces «fraudeurs» qui plombent la Sécu comme le laisse entendre le président? La vérité est tout autre : au palmarès de la fraude, les premiers en évidence sont les employeurs et non les salariés, grâce notamment au travail au noir. Selon l INSEE, il représente 4,4 % du PIB, soit 55 milliards d euros et une perte sèche pour la Sécu estimée entre 9 et 15 milliards alors que son déficit est de 18,6 milliards. De quoi en combler une grande partie. Deuxième raison essentielle au vacillement de l assurance maladie : les exonérations de cotisations sociales patronales en hausse de 55 % depuis À elles seules, elles représentent près de 30 milliards d euros de manque à gagner pour la Sécu et bien plus que son déficit. Tous ces chiffres parlent d eux-mêmes et prouvent combien on tente de manipuler l opinion afin de mieux régner. Non, les salariés français ne sont pas des arnaqueurs de masse. Oui, le trou de la sécu peut être comblé en prenant l argent où il se trouve. Preuves à l appui avec les chiffres énoncés. Mais de cette réalité-là, le président en campagne semble en avoir que faire. Alain Schillé Quand on les compare avec leurs voisins européens, les salariés français ne sont pas plus enclins qu'ailleurs aux arrêts de travail. une longue étude menée en 2010 par deux chercheurs du Cnrs montrait qu'entre 1994 et 2001, le taux d'absence globale (pour raisons de santé ou non) oscillait, en France, entre 10 % et 11 %, contre 20 % et 28 % au Danemark, 15 % au royaume-uni ou 16 % et 18 % aux pays-bas. En 2010, les Français ont connu en moyenne 14,5 jours d'arrêt de travail, contre 17,8 en 2009, selon une étude du groupe alma Consulting. une moyenne qui cache des écarts certains : une autre enquête, publiée en 2007 par le site de gestion de carrière monster.com, montrait que 75 % des salariés français interrogés disaient n'avoir pris aucun jour d'arrêt maladie. Une autre étude, cette fois de l'assurance maladie, précise qu'en 2010, 37 % des arrêts maladie étaient d'une durée inférieure à 8 jours, 22 % de 8 à 14 jours, 15 % de 15 jours à un mois, 15 % d un à trois mois et 11 % au-delà.

15 PRATIQUE Numéros utiles POMPIERS 18 POLICE SECOURS 17 GENDARMERIE CENTRE ANTI-POISON HÔPITAL DELAFONTAINE SIDA INFO SERVICE COMMISSARIAT POLICE MUNICIPALE CLINIQUE DE L ESTRÉE URGENCE 24H/ MAIRIE Pharmacie de garde Dimanche 20 novembre BENHAMIDA 3, place de la nouvelle Gare Épinay-sur-Seine Tél. : À vendre Tv Samsung 60cm, écran 40x30cm. Tel : ou Eleveur affilié UOF vend canaris de couleur bagués 2011, vaccinés. Tel : ou sacs Louis Vuitton (avec certificat). Tel : Fer à repasser vapeur neuf 12 euros. Tel : Très beau salon marocain au complet (banquettes, matelas, habillage complet, avec coussin vide), magnifique table en vrai bois de forme hexagonale 100 euros, à voir sur place. Tel : Meuble de salle de bain, état neuf, 70 euros à débattre, lavabo, colonne. Tel : Réfrigérateur congélateur indésit. Tel : Bottines femme en daim pointure 37, couleur marron et couleur bleue, 5 euros. Veste réversible taille M 10 euros. Veste survêtement puma 12 ans 5 euros. Cartouche imprimante hp euros. Quad évolutif 3 en 1 15 euros. Camion benne jeux extérieur 5 euros. Rollers avec protection 10 euros. Volant pour game cube 15 euros. Accessoires wii (tennis, base-ball et golf) 5 euros. Tel : Clio 94, pour pièces, courroie de distribution hs, carrosserie parfaite, 2 portes, 150 euros. Honda, 1994, 2 portes, km, 6cv, pneus larges, parfait état de fonctionnement, ct ok, 1000 euros à débattre. Tel : Tv sony neuve, 40cm, 90 euros, prix ferme. Tel : (après 21h). Machine à laver vedette, lavevaisselle brandt, réfrigérateur, armoire en chêne, fauteuil. Tel : Vélo garçon de couleur bleue, décathlon, 20 pouces, peu servi, état impeccable, 50 euros. Tel : chevets frêne/vert avec niche et tiroir, état neuf 30 euros, meuble bas téléviseur longueur 130cm, hauteur 65cm, profondeur 40cm coloris clair, marque IKEA 40 euros. Tel : Chenet en fonte de 37 cm de long, 1 grille repose bûches en fonte très lourde 49x36x30, 17 barres épaisseur 1.6 cm, très bon état 40 euros. 3 tapis pour couloir fond vert foncé avec motif long 2.5m x 0.67, 15 euros, 3.5m x euros, 4 m x euros, ou les 3 pour 55 euros, tous état neuf. Aspirateur broyeur souffleur électrique avec harnais TBE 25 euros. Housse voiture 307 sw / hdi break peugeot, tbe, 50 euros. 1 chaise en formica marron TBE 3 euros, 1 chaise en formica jaune 3 euros. Lampadaire rustique h 1.70m avec abat-jours 60 cm diamètre + tablettes de 38 cm diamètre, bon état, 35 euros. Vélo appartement avec compteur + manette réglable pour vitesse coloris blanc, bon état 25 euros. Collerette pour chien Hauteur 25 cm largueur réglable sur collier tbe, 6 euros. Tel : Machine à laver vedette 200 euros, sèche linge faure 70 euros, plaque de cuisson ariston neuve 100 euros. Mode d emploi des petites annonces PETITES ANNONCES Pour déposer votre annonce, plusieurs solutions s offrent à vous : venir à la rédaction du journal (5, rue Carnot), la déposer dans la boîte aux lettres, par mail à l adresse karim. ou bien par téléphone au Les annonces nous parvenant après le mardi soir, seront publiées dans le numéro de la semaine suivante. Tel : ou Livres de football poussins benjamins programme annuel, psychomotricité du jeune joueur ans, imitation et perfectionnement, l entraineur amateur, le tout en parfait état, 70 euros. Tel : Emploi/Service Plombier chauffagiste propose ses services. Tel : Etudiant en DCG (comptabilité et gestion) propose des cours de soutien scolaire pour élèves en BEP, bac pro comptabilité, 1ere et 2e année STG option comptabilité. Tel : Femme avec expérience, habitant grande maison avec jouets propose garde d enfants et sortie d école. Tel : Homme sérieux propose tous travaux de rénovation, montage et démontage de meuble, carrelage, papier peint, toiture. Tel : Étudiant cherche petit boulot durant les week-ends, les vacances scolaires et après les cours. Tel : Jeune étudiante propose coiffures africaines (nattes, tissages, vanilles...) à domicile les WE. Tel : Etudiante en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce et de management (BAC S) expérimentée donne cours de soutien sur Stains et sa région dans toutes les matières et en particulier en maths, anglais et allemand du collège à la terminale. Soutien régulier ou ponctuel, stages de rattrapage pendant les vacances. Tel: Professeur de mathématiques donne cours pour des élèves de lycée et collèges. Je suis très pédagogue et très sérieux. Possibilité de déclarer à l URSSAF ou d utiliser les CESU selon les besoins des familles. Tel : ou par mail Propose service d épilation orientale. Tel : Plombier chauffagiste diplômé, cherche travaux de plomberie et sanitaire (installation ou réparation), déplacement et devis sur place gratuits. Tel : Jeune auto-entrepreneuse spécialisée dans la comptabilité générale, la gestion de paie, jusqu au bilan cherche des particuliers, petits commerçants pour entretenir leur portefeuille. Tel : ou Professeur de mathématiques, vous propose soutien et encadrement personnalisés en Mathématiques et/ou Sciences Physiques de la 6ème à la Terminale. Egalement, un accompagnement pour la préparation aux examens bac et brevet. CESU acceptés. Tél : Dame cherche enfants à garder. Tel : Nourrice avec 20 ans d expérience, cherche enfants à garder. Tel : Cherche Particulier cherche pavillon avec terrain ou terrain à bâtir sur Stains, Pierrefitte ou Saint-Denis. Tel : Cherche F3 en location, loyer maxi 850 euros. Tel : Echange appartement F3 Vieux Stains, cuisine américaine, couloir, salle de séjour, 2 chambres, salle de bains avec baignoire, chauffage collectif très économique, immeuble très calme, contre pavillon f3 ou f4 même avec travaux. Tel : Recherche box pour voiture à Stains même. Merci de contacter le ou Echange appartement F4 au clos (à côté de la poste) contre F4 ou F3 en centre-ville. Tel : Cherche parabole. Tel : À Louer Box à louer, toutes surfaces, pour artisans ou commerçants, gardé et sécurisé 24h/24h, secteur gare de Pierrefitte. Tel : Donne Chat noir aux yeux verts abandonné par ses maîtres. Tél. : ou Donne tv sony 70 cm, réparation à faire. Tel : (après 21h). La rédaction attire l attention des lecteurs de la rubrique «emploi/service» sur l obligation qui leur est faite de respecter la légalité en matière d emploi et en particulier l interdiction d employer ou de travailler sans être déclaré. Les annonces sont publiées sous l entière responsabilité de leurs auteurs. 15 La météo du week-end a a Samedi Dimanche 5 / 11 5 / 12 5, rue Carnot stains tél Fax : Pour joindre votre correspondant composez le suivi des 4 chiffres de son numéro de poste. Responsable de la publication : michel beaumale - Rédacteur en chef : alain schillé ( alain. - Rédacteur en chef adjoint : Djamel Charif ( Rédaction : Carole sapia ( stains.fr) - lynda Zerouk ( stains.fr) - Frédéric lombard - Administration/Iconographie : karim mardi ( stains.fr) - Photos : Julien Ernst - Dragan lekic - Conception : médiris - Maquette : Julien Ernst ( Impression : rivet presse Edition limoges ( ) - Distribution : Publicité : psd ( ). Menu de la semaine Jeudi 17 Entrée soupe à la tomate Plat omelette/gratin de courgettes et pomme de terre Dessert yaourt aux fruits mixés/fruits frais Vendredi 18 Entrée Concombre ciboulette Plat médaillon de poisson/riz pilaf Dessert rouy/compote de pomme Lundi 21 Entrée betteraves râpées persillées Plat Escalope de volaille/frites Dessert Fromage blanc/ pamplemousse Mardi 22 Entrée Carottes râpées Plat Couscous boulette et merguez Dessert Camembert/éclair au chocolat Mercredi 23 Entrée salade verte Plat beignets de calamars citron/purée florentine Dessert Fourme d ambert/ananas au sirop Jeudi 24 Entrée pâté de foie Plat gigot d agneau sauce bercy/haricots panachés Dessert Comté/Fruit frais Jeu-concours : France / Belgique au Stade de France La semaine dernière, 7 Jours à Stains vous proposait d assister à la rencontre de football France / Belgique au Stade de France. Pour cela il fallait répondre à la question suivante : quel est le meilleur classement de la Belgique en coupe du Monde? La bonne réponse était : la 4 ème place. Félicitations à : Isabelle Rodriguez, Nicolas Ducroux, Angelo Terminiello, Aymar Bakouma, Jeanine Sourdet, Nicole Bruneau, Anis Mahnaoui, Liliane Herff, Rihad Bensalem et Yanis Goussi. Décès La famille de Claude Heber, enterré le 10 novembre dernier à Stains, remercie toutes les personnes qui lui ont témoigné des marques de sympathie et qui ont été présentes lors de ses obsèques. solidarité avec Salah Hamouri en prison depuis 2433 jours

16 16

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Lundi 19 octobre Salle du Levant 18h30. LANCEMENT DES ACTIONS ET DU CONSEIL CITOYEN La politique de la ville dans votre quotidien.

Lundi 19 octobre Salle du Levant 18h30. LANCEMENT DES ACTIONS ET DU CONSEIL CITOYEN La politique de la ville dans votre quotidien. DÉVELOPPEMENT URBAIN FORMATION CULTURE HABITAT EMPLOI HABITAT ÉDUCATION CADRE DE VIE SANTÉ ÉCONOMIE politique ville de la LANCEMENT DES ACTIONS ET DU CONSEIL CITOYEN La politique de la ville dans votre

Plus en détail

Conseil Citoyen : Cadre de référence

Conseil Citoyen : Cadre de référence Conseil Citoyen : Cadre de référence Préambule : Des principes généraux guidant l activité de Conseils Citoyens Les principes généraux qui guident l action des conseils citoyens sont inscrits dans la loi

Plus en détail

STATUTS DES FOYERS RURAUX

STATUTS DES FOYERS RURAUX STATUTS DES FOYERS RURAUX Extraits de la déclaration en date du 21 juin 1977 faisant connaître la constitution de l association sous le N 73/77. I BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : L Association

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France EDITO/ La rentrée s annonce, période vouée aux changements et aux résolutions en tout genre!!! Après un été on l espère ressourçant pour le plus grand nombre, et bien que l actualité internationale n ait

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

STATUTS* APPROUVÉS LORS DE

STATUTS* APPROUVÉS LORS DE STATUTS* APPROUVÉS LORS DE Association Lucé Espace S p o r t i f S c i e n t i f i q u e Culturel d Animations d e L o i s i r s E d u c a t i f s L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DU 9 MARS 2013 (*Modifiant

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG Article 16 des statuts de l association : «Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil d Administration qui le fait alors approuver

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux!

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Vous êtes âgé(e) de 55 à 75 ans et plus? Votre avis nous intéresse! union nationale des centres communaux d action sociale (UNCCAS) porte

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école Le Ministère de l Education Nationale a confié à l USEP une mission de service public portant sur : la construction d une culture sportive par l organisation de rencontres, l apprentissage de la citoyenneté

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Directeur : Nicolas Brochard Table des matières A- Public accueilli B- Les locaux C- Organisation D- Les parents E- Soins

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC Centre Hospitalier Centre Social LIDL Zone commerciale LAEP La Maison de Souricette Pont Triby Mac Do Gare SNCF C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Règlement intérieur de l'association "Don du Sang de Lisieux "

Règlement intérieur de l'association Don du Sang de Lisieux Règlement intérieur de l'association "Don du Sang de Lisieux " Règlement intérieur d association Loi 1901 Don du Sang de Lisieux Article 1 Titre Il est fondé, entre les adhérents au présent règlement une

Plus en détail

Des événements sportifs au service de l animation urbaine et

Des événements sportifs au service de l animation urbaine et Des événements sportifs au service de l animation urbaine et de la citoyenneté HERIDA Karim Ex Directeur des Sports Saint-Denis Ex Directeur des Sports Saint Denis Chef du Pôle Parisien des Animations

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté L Argos Livret d accueil à l attention des associations NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Modalités de mise à disposition des associations Structure

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

SIVOM DE L EST GESSIEN

SIVOM DE L EST GESSIEN 1 SIVOM DE L EST GESSIEN REGLEMENT INTERIEUR DES GYMNASES COSEC ET SAINT-SIMON La Présidente du SIVOM de l EST GESSIEN : Vu la Loi n 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l organisation et la promotion

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL CITOYEN DU VENDREDI 26 JUIN 2015 Salle Montaigne de 17h30 à 19h30

COMPTE RENDU DU CONSEIL CITOYEN DU VENDREDI 26 JUIN 2015 Salle Montaigne de 17h30 à 19h30 COMPTE RENDU DU CONSEIL CITOYEN DU VENDREDI 26 JUIN 2015 Salle Montaigne de 17h30 à 19h30 Présents : 36 personnes 17 sur 38 membres du Conseil Citoyen 7 personnes nouvelles Elu et partenaires associés

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION TITRE I LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION ARTICLE 1 La Fédération Tunisienne de Basket- Ball est une Association sportive régie par : - La loi organique

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Rapport au Premier Ministre sur l expérimentation locale du droit au logement opposable Note de Synthèse Octobre 2006 Le Premier Ministre a annoncé

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014 L Office de la tranquillité publique L office de la tranquillité publique Comme toute grande ville, Bordeaux

Plus en détail

Médiathèque de Marennes

Médiathèque de Marennes Médiathèque de Marennes Règlement Article 1 Dispositions générales La Médiathèque municipale de la ville de Marennes est un service de lecture publique chargé de contribuer à l information, à la documentation,

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Dossier de presse d Alternatiba Paris Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept.2015 à Paris http://alternatiba.eu/paris 15 septembre 2015 Contacts Alternatiba

Plus en détail

STATUTS. Son siège social est fixé à BORDEAUX. Il pourra être transféré en tout autre lieu par simple décision du Collège.

STATUTS. Son siège social est fixé à BORDEAUX. Il pourra être transféré en tout autre lieu par simple décision du Collège. STATUTS TITRE 1 - OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION article 1 - DÉNOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Bulletin d information N 25 Juin 2010

Bulletin d information N 25 Juin 2010 Commune de Douzy Bulletin d information N 25 Juin 2010 Sommaire : Retour sur... Informations pratiques Agenda du Mois LOISIRS : Le Lac De nombreuses activités seront proposées sur le site de la Base de

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

Développement durable et Alimentation : Mieux consommer

Développement durable et Alimentation : Mieux consommer Développement durable et Alimentation : Mieux consommer RAPPORT DE PROJET n 4.14 Présenté par le groupe de travail «Développement Durable» du CONSEIL LILLOIS DE LA JEUNESSE à l Assemblée Plénière du 19

Plus en détail

Titre de la Table citoyenne

Titre de la Table citoyenne Titre de la Table citoyenne La dépendance Organisée par : Mutualité Française délégation départementale des Bouches-du-Rhône, URIOPSS PACA, PSP-Pôle Services à la Personne-PACA, CRESS PACA Date & Lieu

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Règlement Intérieur du Centre de Loisirs de Poulx

Règlement Intérieur du Centre de Loisirs de Poulx Règlement Intérieur du Centre de Loisirs de Poulx Le Centre de Loisirs Educatif est géré par l Association Départementale des FRANCAS du Gard en partenariat avec par la Commune de Poulx. Le centre de loisirs

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

1/ L équipe d animation :

1/ L équipe d animation : PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DE LA GARDERIE PERISCOLAIRE DE CRUSEILLES I/ PRESENTATION : PROJET EDUCATIF La Garderie Périscolaire de Cruseilles a été crée par la Commune de Cruseilles dans le but de

Plus en détail

STATUTS CLUB MUNICIPAL DE NATATION DE DIEPPE

STATUTS CLUB MUNICIPAL DE NATATION DE DIEPPE STATUTS CLUB MUNICIPAL DE NATATION DE DIEPPE I. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution, Dénomination, Objet Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 Article 1 : Généralités La salle polyvalente est composée : - d une petite salle d environ 100 m², - d une grande salle d environ 380 m² avec scène

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION Saison 2013/2014

DOSSIER D INSCRIPTION Saison 2013/2014 DOSSIER D INSCRIPTION Saison 2013/2014 Création et renouvellement de licence : Remplir feuille FFBB ci-jointe Remplir la feuille de renseignements et joindre les documents suivants : - Certificat médical

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

LE SOUVENIR FRANCAIS Association Nationale Fondée en 1887 Reconnue d utilité publique le 1 er février 1906

LE SOUVENIR FRANCAIS Association Nationale Fondée en 1887 Reconnue d utilité publique le 1 er février 1906 Statuts LE SOUVENIR FRANCAIS Association Nationale Fondée en 1887 Reconnue d utilité publique le 1 er février 1906 Statuts : 11 / 09 / 2008 1. BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 er L association

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques Projet Sportif de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques 2 Projet Sportif Pourquoi un projet sportif? Don Bosco est devenu, depuis l ouverture de la nouvelle salle en 2007, l

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE

Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE RUGBY DU BOURGES XV Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE Notre club est un lieu d apprentissage du rugby dans lequel chacun

Plus en détail

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural STATUTS Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural TITRE I : BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION... 2 TITRE II : MEMBRES DE L ASSOCIATION... 2 TITRE III : CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

La patinoire d agglomération 40 e saison

La patinoire d agglomération 40 e saison Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

ET LA SOLIDARITÉ? NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2011 JANVIER 2012

ET LA SOLIDARITÉ? NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2011 JANVIER 2012 L E S RENDEZ-VOUS DE LA MAISON DE L E N V I R O N N E M E N T, DES SCIENCES ET D U DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LA SOLIDARITÉ? NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2011 JANVIER 2012 www.maisondelenvironnement.sqy.fr sqy Maison

Plus en détail

Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole

Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole STATUTS Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole Article 1 DENOMINATION, AGREMENT, DUREE L Association «Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole» désignée dans ce document sous EPWLM est une Association

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc TITRE I : DENOMINATION - SIEGE OBJET ET ADHESION A LA F.N.S.P.M. ARTICLE 1 : Dénomination : Conformément au Dahir du 16 Juillet

Plus en détail

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour».

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour». http://www.francetvinfo.fr/restos-du-coeur-29e-campagne-de-solidarite_467072.html Historique HISTORIQUE 1985-1986 SEPTEMBRE 1985 : COLUCHE A L ANTENNE D EUROPE 1 «J ai une petite idée comme ça ( ) un resto

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY Article 1 : Constitution et siège social Il est fondé, le 12 mai 1998, entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une bonne saison sportive! AS Guelmeur AUTORISATION DE TRANSPORT.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une bonne saison sportive! AS Guelmeur AUTORISATION DE TRANSPORT. A l attention des licenciés et des parents, ATTENTION : afin d éviter tout retard ou incident lors de la saisie des licences, seuls les dossiers d inscription complets seront pris en compte. Documents

Plus en détail

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Commune de Sainte Maure de Touraine Année Scolaire 2015-2016

Plus en détail

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard Statuts 1 Article 1 er : Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1.1 GENERALITES Article 1. Délégation La Commission Sportive Jeunes, sous délégation du Comité Départemental des Yvelines, organise

Plus en détail

Voici les dernières nouvelles du CME!

Voici les dernières nouvelles du CME! Édition n 13 Mars 2008 Ne me prenez pas si c est pour me jeter par terre Voici les dernières nouvelles du CME! Les jeunes conseillers travaillent et leurs projets avancent. Quelle chance! Pour la boum

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Projet éducatif de l association Calypso

Projet éducatif de l association Calypso Projet éducatif de l association Calypso Sommaire Historique... 3 Calypso en 2014... 4 Calypso fait grandir vos enfants... 5 Pour cela l Association Calypso porte un certain nombre de principes fédérateurs...

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS»

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» Article 1 : dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association dénommée Association Culturelle et Sportive

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail