INFOS LE CARNAVAL DE PUTEAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.puteaux.fr INFOS LE CARNAVAL DE PUTEAUX"

Transcription

1 PUTEAUX INFOS LE CARNAVAL DE PUTEAUX

2 Sommaire À la une Un budget 2015 maîtrisé....4/6 Focus sur le coût réel des équipements publics Communauté d agglomération Seine-Défense : budget Impôts : l aide du médiateur des services publics... 9 Impôt sur le revenu : les nouveautés 10/11 Conseil municipal Conseil communautaire Rythmes scolaires Vivre ensemble...15 Trouvez votre assistant maternel pour la rentrée CCJ : à la découverte du Louvre Chasse aux œufs : à la recherche du chocolat... 18/19 Chasse aux œufs : une récolte réussie 20/21 Accueils de loisirs : au pays de la gourmandise Carnaval des accueils de loisirs École Saint-Joseph : quand la bande dessinée s anime!... 24/25 Permis piéton... 26/27 Cross des écoles : des courses ensoleillées Soirée disco ados Le rendez-vous des parents Collège Les Bouvets Associations Cadre de vie...33 Une séance de cinéma grâce à votre énergie Le Buséolien roule écolo Une journée pour faire le tri! La propreté est l affaire de tous Naturoscope Puteaux, une ville qui a du chien! Travaux n 282 mai 2015 Économie...41 Jobs d été : succès pour le 6 e forum La Maison des Entreprises Petit déjeuner des entreprises... 44/45 Entreprendre Restaurants Commerces Loto de l APAC Marchés Culture Festival BD /55 Les Franglaises Palais de la Culture Conservatoire Le Central e Salon des artistes Exposez vos clichés! Programme du Club Banquet de printemps e Salon des créateurs Sport...65 Qwan Ki Do Puteaux, l or autour du cou. 66 Le pari réussi de Xavier Foupa-Pokam Moisson de médailles pour le CSMP Natation Comment bien servir au tennis Allongez vos foulées avec la Ronde de Puteaux Le running s invite à La Défense Retour gagnant pour le Grand Prix de Puteaux /73 Voyage Résidences de vacances Souvenirs d une famille de globe-trotters....76/77 Fête des voisins...78 Police municipale Informations...80 Contacts...81 Votre journal est imprimé sur du papier 100% recyclé Tribunes...82/83 Guide des préinscriptions Puteaux Mobile...85 Anniversaires...86/87 Jeux...88/89 État civil...90 Images du mois...91 Chaque mois, retrouvez le Puteaux Infos en version numérique à l adresse : Suivez-nous également sur : et Puteaux Infos doit être distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la ville. Si vous ne le recevez pas, merci de nous le signaler au Directeur de la publication : Michel Duez Directeur de la communication : Gilles Falco Rédactrice en chef : Laurence Cavé Rédacteurs : Pierre-Gilles Huot, Sophie Maloiseaux, Guillaume Faivre, Marie Chipponi, Arlette Essers Darrigade Stagiaire : Pia Boisdron Illustrateur : Jean-Luc Manenti Réalisation graphique : Claude de Blanchard, Carole Zunino, Théa Ferstenbert Photographes : Jean-Michel Rodrigues Da Fonte, Céline Sturm (photothèque municipale), Pascal Anziani, Thomas Clementi, Bertrand Guigou, Patrice Guillet Les services municipaux Imprimerie : Vincent Imprimeries 26, avenue Charles Bedaux Tours Cedex 1 Service communication Hôtel de Ville - 131, rue de la République Puteaux - Tél. : La reproduction, même partielle, de tout document contenu dans cette revue n est pas autorisée et peut entraîner des poursuites judiciaires en cas de non observation de cette clause. La ville de Puteaux est équipée d un système de vidéo-protection par caméras reliées à la Police municipale, permettant de surveiller les lieux publics. Communication publiée conformément aux dispositions légales dans chaque numéro de Puteaux Infos.

3 Chères Putéoliennes, Chers Putéoliens, Le Conseil d État a examiné, le vendredi 27 avril, l appel déposé par M. Brazon (liste FN) et par Mme Mozziconacci (liste sans étiquette) dans le cadre de la procédure en annulation de l élection municipale de mars Lors de l audience, le rapporteur public n a émis aucune critique concernant la légitimité de la liste Puteaux Passionnément menée par Joëlle Ceccaldi-Raynaud. L irrégularité soulevée porte sur la validité de la liste Puteaux Bleu Marine menée par Gérard Brazon. En conséquence de quoi, le rapporteur public a préconisé l annulation globale de l élection, contrairement au jugement du Tribunal administratif qui ordonnait simplement l annulation de l élection du seul conseiller municipal FN, M. Brazon. Les Putéoliens pourraient ainsi être appelés à voter à nouveau pour élire leur Maire, probablement courant juin. Le Conseil d État rendra son jugement définitif autour du 11 mai. L arrêt du Conseil d État intervenant après le bouclage de ce numéro, la rédaction du Puteaux Infos a pris la décision, à titre préventif, de ne pas publier d édito dans ce numéro du mois de mai. La rédaction tient à préciser que, sur décision de la préfecture des Hauts-de-Seine, certaines manifestations ou événements pourraient être reportés ou supprimés en cas d annulation de l élection municipale et vous invite à consulter le site Internet de la Ville pour plus d informations. La Rédaction PUTEAUX INFOS - MAI

4 BUDGET 2015 Un budget 2015 maîtrisé Malgré les contraintes financières complémentaires imposées par l État, la collectivité parvient, sans recours à l emprunt ni augmentation des taux d imposition communaux, à maintenir ses marges de manœuvre pour poursuivre son programme d investissement et continuer à développer l offre de services proposée aux Putéoliens. Les objectifs assignés lors du Débat d Orientations Budgétaires et présentés lors du Conseil municipal du 31 mars dernier ont été respectés, à savoir : la garantie d une offre de services à un faible coût afin d en faciliter l accès au plus grand nombre, la réalisation d un programme d investissements, en partenariat avec la Communauté d agglomération, en vue d assurer le développement et le dynamisme économique et social de notre commune, la protection du pouvoir d achat des Putéoliens en maintenant les taux de fiscalité à un niveau identique et un taux d endettement nul. Une santé financière saine Outre l absence d endettement, l autre ratio mettant en évidence la bonne santé financière de la ville réside dans la forte épargne nette dégagée qui est plus de 10 fois supérieure à la moyenne départementale. Ainsi, le choix d une politique de gestion maîtrisée permet à la population de bénéficier des taux d imposition parmi les plus faibles du département. Puteaux affiche ainsi le taux le plus faible du département au titre de la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) et est classé respectivement 3 e pour la taxe d habitation et 6 e pour la taxe foncière. Si, malgré cette politique, certains d entre vous voient leur contribution 2015 augmenter cela est dû à d autres mesures décidées par l État et, principalement : la revalorisation annuelle des bases par l Etat : pour cette année la revalorisation a été fixée à 0,9%, l augmentation de la redevance audiovisuelle : elle a été évaluée à 136 contre 133 l année dernière et 125 en 2012 soit 8,8% de hausse en 3 ans! Un désengagement de l État massif Entamé depuis plus d un an, le désengagement de l État auprès des collectivités locales a été largement confirmé dans la dernière Loi de Finances. Si l État s accorde une relative stabilité de ses dépenses directes, il impose une baisse drastique des 4 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

5 BUDGET 2015 : les chiffres clés Budget Fonctionnement Investissements Impôts = 266 M 176,6 M Pour des services qui répondent aux besoins de tous 90,1 M Pour des projets d avenir qui bénéficient à tous = Pas de hausse des taux d impôts Pertes de recettes et augmentations de charges imposées dotations aux collectivités locales! Celleci va s élever à 3,67 milliards d euros en 2015 soit une baisse cumulée de 28 milliards d euros entre 2013 et D ores et déjà, pour la Ville de Puteaux, la baisse se fait sentir. La dotation forfaitaire a ainsi été finalement notifiée à 2,7 M contre 5,5 M en 2014 soit une baisse de plus de 50%! Entre 2012 et 2016, c est 7,4 M de marges de manœuvre en moins pour la Ville ce qui représente près d une année de produit de taxe d habitation! Par ailleurs, l État a maintenu et même renforcé les nouvelles charges financières imposées aux collectivités en 2014 (réforme des rythmes scolaires, charges salariales et revalorisations indiciaires ). La préparation budgétaire a été l occasion de retravailler sur l ensemble des actions menées et de poursuivre les efforts de gestion engagés les années passées afin d optimiser les marges de manœuvre en développant des actions de rationalisation des dépenses. À cette fin, la Direction des Finances, la Cellule contrôle de gestion et la Direction de la Commande Publique ont travaillé activement pour rechercher de nouvelles niches d économies. Les efforts de gestion ainsi générés sur 2015 sont évalués à 2,4 M. Diminution des dotations de l État Réforme des rythmes scolaires Revalorisation indiciaire et hausse des cotisations retraites En 2015, lorsqu un Putéolien paie 100 d impôts communaux, 32 sont versés directement à l État pour les autres communes. PUTEAUX INFOS - MAI

6 BUDGET 2015 Des investissements forts Outre le maintien de la fiscalité et la préservation du pouvoir d achat des Putéoliens, ce budget 2015 aura donc pour ambition de renforcer les politiques publiques municipales suivantes : poursuivre l aménagement de l écoquartier des Bergères et notamment les études sur la construction du groupe scolaire, assurer une politique sociale et solidaire en subventionnant le CCAS à hauteur de 4,2 M, l OPH à hauteur de 2,9 M, en développant les actions de sensibilisation du handicap ou bien encore en maintenant un soutien actif au tissu associatif local, développer l offre d accueil des enfants et des jeunes Putéoliens avec le développement de l accueil occasionnel en crèche, le développement d offres ludiques à portée éducative et la mise en place de nouveaux temps ou séjours en direction de la jeunesse, mettre en place des actions en faveur de l emploi et assurer l attractivité économique du territoire, assurer la tranquillité et la sécurité de la population via le déploiement de la phase 3 de la vidéo protection et le renforcement de la Police Municipale avec la création d une brigade canine, par exemple, Éco-quartier des Bergères enrichir la politique culturelle et sportive avec le maintien d une offre attractive visant toutes les catégories de publics et privilégiant un ancrage local fort en valorisant les productions artistiques locales, consciente des besoins de changement dans les politiques publiques environnementales, la Ville de Puteaux s engage dans une démarche responsable pour relever les défis contemporains : Plan Climat Energie Territorial, Plan vélo, protection de la biodiversité, programme de réduction des déchets Pour 100 dépensés en 2015, la Ville consacre améliorer les équipements à destination de la population par la création de nouveaux espaces verts et jardins familiaux, la réhabilitation des aménagements de voirie ou bien encore la participation, via la Communauté d Agglomération Seine- Défense, au financement des travaux effectués sur le territoire de la Défense par DEFACTO. Afin de financer ces actions tout en conservant un endettement nul, il a été décidé de diversifier les sources de financement et d optimiser les partenariats extérieurs. Une contractualisation avec le Conseil Général a été présentée en ce sens au Conseil Municipal du 31 mars dernier afin d encadrer et faciliter les modalités de subventionnement. Par ailleurs, afin d assurer le financement des investissements futurs, il est proposé, si les conditions financières des marchés le permettent, de replacer l intégralité des fonds issus des cessions des lots 1et 2 de la ZAC des Bergères pour un montant de Cela permettra de préserver la couverture de trésorerie, de bénéficier de recettes de fonctionnement complémentaires dès l année prochaine et de compenser, ainsi, les futures baisses de dotations de l Etat attendues.. 23,9 : Aménagements urbains et Environnement 24,3 : Administration de la Ville 12,2 : Petite enfance, jeunesse et famille 12,5 : Solidarité et logement 3,5 : Action économique 12,9 : Sport et culture 6,1 : Enseignement 4,6 : Sécurité et salubrité 6 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

7 Focus sur le coût réel des équipements publics CRÈCHES COÛT ANNUEL DE FONCTIONNEMENT D UN BERCEAU Participation moyenne d une famille : soit 19,2 % Subvention du département et de la CAF : soit 34,5 % La Ville finance : soit 46,3 % ÉCOLES UN ÉLÈVE EN ÉCOLE MATERNELLE COÛTE EN MOYENNE/AN 841 UN ÉLÈVE EN ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE COÛTE EN MOYENNE/AN PISCINE MUNICIPALE 15,43 COÛT D UNE ENTRÉE L usager paye en moyenne : 5,43 soit 35 % La Ville finance : 10 soit 65 % MÉDIATHÈQUE 247 COÛT ANNUEL PAR USAGER L usager paye en moyenne : 0,30 soit 0,12 % Subvention du département : 1,05 soit 1 % La Ville finance : 245,65 soit 98,88 % CANTINES SCOLAIRES NOMBRE DE REPAS SERVIS 9,29 COÛT D UN REPAS L usager paye en moyenne 2,35 soit 25,3 % La Ville finance 6,94 soit 74,7 % THÉÂTRE 74 COÛT MOYEN D UN SPECTACLE PAR SPECTATEUR Prix moyen payé par spectateur : 22 soit 30 % Subvention du département : 1,42 soit 2 % La Ville finance : 50,58 soit 68 % PUTEAUX INFOS - MAI

8 BUDGET 2015 COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION SEINE-DÉFENSE Un budget volontaire et ambitieux pour un territoire attractif au service de la population Dans un contexte économiquement contraint et incertain pour les collectivités territoriales, le Budget 2015 voté pour un montant de 276,2 M contre 259,3 M en 2014, a pour ambition de maintenir et de continuer à développer les actions communautaires. Les recettes de la Communauté d Agglomération Seine-Défense (CASD) proviennent essentiellement de la fiscalité économique (160,7 M ). Dans ce cadre, le taux de cotisation foncière des entreprises (CFE) n a pas été augmenté, il reste à 19,76 % afin d offrir une meilleure compétitivité du territoire de La Défense et soutenir les entreprises déjà installées. Les recettes correspondant à la taxe d habitation représentent 20,2 M. La mise en place de la CASD n a pas entraîné de majoration d impôt pour les ménages, l agglomération ayant, depuis sa création, toujours maintenu les taux de cette taxe. Le reste des recettes provient de dotations de l Etat pour un montant de 58,5 M. Les principales actions 2015 seront les suivantes : Aides aux particuliers et aux personnes défavorisées via la participation à l OPAH énergétique mise en place par la Ville de Puteaux, le versement des subventions d équipement pour la réhabilitation du Foyer Les Hypoquets, de la résidence COALLIA sur Courbevoie et celle pour le Foyer Richard Wallace sur Puteaux. L intercommunalité organisera en 2015 les premières journées de l Habitat. Financement du brevet de sécurité routière et d actions plus ludiques permettant d acquérir de bons réflexes de sécurité. Réalisation de travaux de vidéo-protection afin de renforcer le maillage du territoire. Maintien d une stratégie économique volontaire via la réalisation d un diagnostic du tissu économique permettant de déterminer des actions adaptées au renforcement du réseau local et au développement de l activité touristique. La CASD maintient ainsi son soutien à Defacto avec un niveau de subvention élevé (8,3 M budgétés en 2015 ce qui représente 5% d augmentation). Amélioration du cadre de vie et de l accessibilité du territoire avec la participation financière aux travaux effectués par les villes pour l instauration d escalators, passerelles ou ascenseurs aux approches des gares ou autres centres de transports et la prise en charge de la compétence éclairage public et signalisation tricolore ce qui va permettre de poursuivre les programmes de réhabilitation des infrastructures entamés par les villes. Préservation environnementale de l espace communautaire en poursuivant les études liées à la mise en place du Plan Climat Energie Territorial. La CASD mène également une politique dynamique en faveur des modes de transports «propres» via le schéma directeur vélo en cours d élaboration avec Defacto sur le quartier de La Défense ainsi que via les subventions versées aux particuliers lors de l achat de vélos électriques. 150 Putéoliens et Courbevoisiens ont déjà bénéficié de ce dispositif d aide. Si vous aussi vous souhaitez vous équiper de vélos électriques et ainsi participer à la préservation de votre cadre de vie, contactez le service subventions de la Direction des Finances (Charles Bacquart ). 8 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

9 FISCALITÉ MAISON DU DROIT Impôts : l aide du médiateur des services publics Jean-François de Martel Jean-François de Martel assure chaque lundi une permanence durant laquelle il peut vous recevoir pour toutes vos questions et litiges en liaison avec une administration. Dans ce cadre, il peut intervenir notamment en matière fiscale. «Je ne remplis pas les dossiers de déclaration de revenus à la place des contribuables, tient à préciser Jean-François de Martel, mais je peux les guider et leur prodiguer des conseils». Son rôle de médiateur porte avant tout lorsqu un différend survient avec l administration fiscale ou toute administration, sociale ou autre. Il est en mesure d expliquer aux personnes qui prennent rendez-vous avec lui à la Maison du Droit la raison pour laquelle il leur est réclamé telle ou telle somme ou pourquoi il leur est demandé de justifier tel ou tel point. Jean-François de Martel peut les aider à bien formuler leur demande et faire le lien entre le contribuable et les services fiscaux. Le médiateur peut également s appuyer sur les compétences des autres intervenants de la Maison du Droit lorsqu une question dépasse son champ d action. Cet ancien haut fonctionnaire est en lien direct avec des médiateurs et conciliateurs dans toutes les administrations ; un réseau très utile pour démêler des situations parfois complexes. «Ni les administrations ni les administrés ne peuvent me donner d ordre. Je rends un avis en toute indépendance, basé sur les règles en vigueur, rappelle-t-il. Je n effectue pas les démarches à la place des gens ; ils sont responsables d eux-mêmes. Je suis un appui. En ce qui concerne l administration fiscale, je dois Jean-François de Martel assure une permanence chaque semaine à la Maison du Droit en tant que médiateur des services publics. À ce titre, il peut vous conseiller pour remplir votre déclaration de revenus mais avant tout vous accompagner dans le cadre d un différend avec l administration fiscale. reconnaître que je suis admiratif de leur travail. Il peut y avoir des erreurs mais je dois reconnaître qu elles sont très rares». Sachez enfin qu en cas de difficulté pour payer vos impôts et si vous n êtes pas coutumier du fait, les services fiscaux font, la plupart du temps, preuve de compréhension et peuvent convenir avec vous d un échelonnement adapté. Sur les 115 rendez-vous que le médiateur des services publics a eus à la Maison du Droit en 2014, 75 % des dossiers ont été clôturés en moins d une semaine et 91 % en moins d un mois. Permanence du médiateur des services publics : le lundi de 9h à 12h, sur rendez-vous. La Maison du Droit vous accueille lors de ses permanences sur rendez-vous MAISON DU DROIT 6, rue Anatole France Tél. : Lundi : de 9h à 13h et de 14h à 20h Mardi, mercredi, jeudi : de 9h à 13h et de 14h à 17h30 Vendredi et samedi de 9h à 12h30 La permanence des notaires reprendra à la Maison du Droit, les 1 er et 3 e vendredi du mois de 10h à 12h et les 2 e et 4 e mercredi du mois de 14h à 16h, sur rendez-vous. PUTEAUX INFOS - MAI

10 FISCALITÉ IMPÔT SUR LE REVENU Les nouveautés 2015 Pour vous aider à remplir votre déclaration de revenus, Puteaux Infos vous dévoile les principales nouvelles dispositions 2015 applicables aux revenus perçus en Situation de famille L abattement accordé pour le rattachement à votre foyer d un enfant marié, pacsé ou chargé de famille est porté à par personne. Bénéfices non commerciaux La limite du régime micro-bnc est portée à Bénéfices industriels et commerciaux La limite du régime micro-bic est portée à ou à selon la nature de l activité. Plus-values mobilières En cas de rachat de ses titres par une société, les gains réalisés par les associés ou les actionnaires sont imposés en tant que plusvalues mobilières. Charges à déduire du revenu global Le montant déductible de la pension alimentaire versée à un enfant majeur non rattaché à votre foyer est porté à Réductions d impôts modifiées Deux dispositifs fiscaux utilisés chaque année par plusieurs dizaines de milliers de contribuables ont été modifiés dans le courant de l année 2014 : le crédit d impôt pour l amélioration de la performance énergétique et environnementale de l habitation principale et le dispositif d investissement immobilier locatif Pinel. Dans les deux cas, les conditions ont changé entre le 31 août et le 1 er septembre La date de réalisation des opérations ouvrant droit à ces incitations fiscales a donc une influence non négligeable sur l avantage en impôt à en retirer. En investissement Duflot, acté avant le 1er septembre 2014, ils sont éligibles à une réduction d impôt égale à 18 % du montant investi étalée sur neuf ans. Avec le dispositif Pinel, les bailleurs qui se sont lancés après le 1er septembre obtiennent une réduction d impôt de 12 ou de 18 % qui court sur six ou neuf ans suivant leur engagement de location. La même logique prévaut pour les propriétaires qui ont effectué des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leur logement. Les travaux actés avant le 1 er septembre 2014 donnent droit au crédit d impôt au développement durable (CIDD). Le taux du crédit d impôt est de 25 % pour les personnes ayant réalisé plusieurs opérations (bouquet de travaux). Une personne seule dont le revenu fiscal de référence (RFR) 2012 ou 2013 ne dépasse pas euros peut obtenir un crédit d impôt de 15 % pour la réalisation d une seule opération. Les travaux effectués après le 1 er septembre 2014 permettent quant à eux de bénéficier du crédit d impôt à la transition énergétique (CITE). Plus simple que le CIDD, il affiche un seul taux de 30 % pour toutes les dépenses éligibles, sans conditions de ressources ou d obligation d effectuer plusieurs opérations. Contribuables résidant à l étranger Le plafonnement des effets du quotient familial s applique aux non-résidents. L obligation de désigner un représentant fiscal en France est supprimée pour les résidents de l espace économique européen (EEE). Le taux du prélèvement libératoire applicable aux plus-values immobilières des non-résidents est fixé uniformément à 19 %. Calcul de l impôt sur le revenu Le barème de l impôt est revalorisé de 0,5 %. La hausse s applique à tous les seuils associés au barème : plafonnement des effets du quotient familial, abattement de 10 % pour frais professionnels, abattement en faveur des personnes âgées ou invalides etc. La première tranche d imposition de 5,5 % est supprimée. Corrélativement, le seuil d entrée dans le barème à 14 % est abaissé à La décote est revalorisée et différenciée selon la situation de famille. Elle s applique jusqu à d impôt pour un couple ou pour une personne seule. Plus-values immobilières Pour les ventes de terrains à bâtir réalisées depuis le 1 er septembre 2014, l abattement pour durée de détention est calculé de la même manière que pour les biens construits. Les cessions de terrains à bâtir faisant l objet d une promesse de vente ayant acquis date certaine entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015 bénéficient d un abattement supplémentaire de 30 %. Un abattement temporaire de 30 % est institué pour les ventes d immeubles situés en «zone tendue» qui font l objet d une promesse de vente ayant acquis date certaine en L acquéreur doit s engager à démolir et reconstruire des locaux d habitation dans un délai de 4 ans. (Source : Le Particulier) Le saviez-vous? Usager-administration : le silence de l autorité compétente vaut accord Depuis le 12 novembre 2014, les demandes auprès de l administration obéissent au principe selon lequel le silence gardé pendant 2 mois par l autorité administrative vaut acceptation. Cette règle était déjà en vigueur pour un certain nombre d actes (demande de permis de construire par exemple) mais elle a été généralisée. Pour certaines formalités, les délais ont été modifiés et peuvent aller de 8 jours à 18 mois. Par exemple, si vous faites une demande de dérogation à la carte scolaire, celle-ci sera considérée comme acceptée au bout de 3 mois si l administration ne vous répond pas. Les procédures concernées mais aussi les très nombreuses exceptions ont été énumérées par décrets du 23 octobre (www.legifrance.gouv.fr) 10 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

11 Une permanence d avocats fiscalistes en mairie Pour aider les Putéoliens à remplir leur déclaration d impôt sur le revenu, des permanences gratuites et sans rendez-vous sont organisées à la Maison du Droit jeudi 7 mai de 14h à 18h pour prodiguer des conseils gratuits et répondre aux questions des contribuables sur les changements intervenus dans leur foyer fiscal, les modalités de déclaration des revenus, les règles de rattachement des enfants ou de déduction des pensions alimentaires, les réductions d impôts possibles Simplification de l accès à la télédéclaration Les jeunes qui réalisent leur première déclaration de revenus en 2015 pourront désormais déclarer via l application mobile Impots.gouv (pour iphone et ipad, Android et Windows Phone) ou en 3 clics sur le site internet impots.gouv.fr. Jusqu en 2014, les primo-déclarants n avaient pas accès à cette déclaration simplifiée et devaient remplir une déclaration papier (formulaire Cerfa 2042) à demander au centre des impôts ou disponible en téléchargement sur le site de l administration. La direction générale des finances publiques (DGFiP) a apporté un soin particulier à faciliter la déclaration sur son site web, en améliorant l ergonomie de l outil de télédéclaration. Des raccourcis en haut de l écran sont destinés à faciliter la navigation. Le moteur de recherche est plus accessible et, en cas de revenus catégoriels à déclarer (revenus fonciers, etc.), le système propose de manière automatique la déclaration à remplir. Enfin, sans quitter l outil de déclaration en ligne, il sera désormais possible de moduler ses mensualités pour les contribuables mensualisés. Barème applicable pour l imposition des revenus de 2014 et abaissement du plafond du quotient familial Le barème de l impôt sur le revenu (IR) a été modifié en 2015 afin d augmenter le nombre de bénéficiaires des baisses d impôt accordées à certains ménages. La première tranche d imposition au taux de 5,5 % a été supprimée. Par conséquent, le barème 2015 de l impôt sur le revenu est le suivant : Taux applicables aux revenus 2014 (impôt 2015) Revenu imposable par part jusqu à % de à % de à % de à % plus de % Les services fiscaux, de leur côté, n organisent plus de permanences au sein de l Hôtel de Ville mais privilégient la télédéclaration et l accueil dans leurs propres locaux (Hôtel des finances de Suresnes 12, rue Merlin de Thionville Suresnes Cedex) MEMO SITES INTERNET UTILES Trouvez toutes les réponses à vos questions et cas particuliers sur et DÉLAIS Par courrier Date limite de dépôt : 19 mai 2015 minuit : vous devez adresser votre déclaration de revenus à votre centre des finances publiques. L adresse est indiquée en page 1 de la déclaration pré-remplie reçue à votre domicile. Par Internet Date limite de dépôt : 26 mai 2015 minuit (pour les départements n 1 à 19), 2 juin 2015 minuit (pour les départements n 20 à 49 + les 2 départements corses) et 9 juin 2015 (pour les départements n 50 à 974/976 ainsi que pour les non-résidents en France) PUTEAUX INFOS - MAI

12 CONSEIL MUNICIPAL En direct du Conseil municipal Le Conseil municipal s est réuni le 31 mars et le 10 avril 2015, sous la présidence de Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Maire de la Ville. Nous signalons à l attention de nos lecteurs les délibérations suivantes : Budget Suite au débat d orientations budgétaires du 31 mars 2015, le Conseil a, par 34 voix pour, 5 contre (M. Grébert, M. Kalousdian, Mme Sirsalane, Mme Hardy et M. Poézévara) et 4 abstentions (M. Marmeys, Mme Deecke, M. Di Pietro, M. Brazon) adopté, le 10 avril 2015, le budget primitif 2015 strictement équilibré en dépenses et en recettes. Dons Le Conseil autorise, à l unanimité, le versement à l association UNICEF FRANCE de la recette correspondant aux droits d entrée, soit 724, au titre de la 8 e édition de la manifestation «La Nuit de l Eau» ainsi que le versement à l association Europa Donna France de la moitié de la recette correspondant aux droits d entrée, soit 519, au titre de la 11ème édition de la course «La Putéolienne» et l autre moitié à l association «Luttons, chantons pour vaincre». Par ailleurs, le Conseil autorise, à l unanimité le versement dans sa totalité de la recette du 12 avril 2015 liée aux entrées unitaires de la piscine et de l espace détente du Palais des Sports de l Île de Puteaux à l occasion de la 29 e édition de «Nager à contre cancer» au Comité des Hauts-de-Seine de la Ligue Nationale contre le Cancer. Associations sportives Le Conseil approuve, à l unanimité, le versement du solde des subventions aux associations sportives, au titre de la saison 2014/2015. Culture Par 39 voix pour et 3 abstentions (M. Poezevara, Mme Hardy, Mme Sirsalane qui a donné mandat à M. Poezevara), le Conseil autorise le Maire ou son représentant à engager les démarches auprès du Conseil général des Hauts-de-Seine et de tout autre organisme pour solliciter des subventions de fonctionnement pour les établissements culturels de la Ville (Conservatoire, Théâtre, Bibliothèques, Palais de la Culture, Cinéma) au titre de la saison CAF 92 Par 41 voix pour et 2 abstentions (Mme Hardy, M. Poézévara), le Conseil autorise le Maire, ou son représentant légal, à signer la convention triennale d objectifs et de financement avec la CAF des Hauts-de- Seine au titre de l accompagnement de la réforme des rythmes scolaires. Création de conseils d accueil de loisirs Par 42 voix pour et 1 abstention (M. Brazon), le Conseil approuve la création de onze Conseils d accueils de loisirs et adopte le règlement de fonctionnement des établissements d accueil de la Petite Enfance qui prendra effet le 1 er septembre Parents d élèves Le Conseil, à l unanimité, autorise le Maire ou son représentant légal à signer avec l association des Parents d Elèves de l Enseignement Public (PEEP) de Puteaux ainsi qu avec l association Fédération des Conseils des Parents d Elèves Union Locale 12 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

13 de Puteaux (F.C.P.E) de Puteaux la convention qui définit les droits et obligations de chaque partenaire et fixe le montant de la subvention pour l année BAFA citoyen Le Conseil, à l unanimité, approuve la mise en place du dispositif BAFA Citoyen pour les jeunes Putéoliens âgés de 17 à 25 ans et autorise, à l unanimité, le Maire ou son représentant légal, à engager les démarches auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale pour la mise en place du BAFA Citoyen et des actions favorisant l insertion des enfants handicapés dans les centres de loisirs de la Ville. Environnement Le Conseil, à l unanimité, autorise le Maire ou son représentant légal à signer avec l association ESPACES la convention qui définit les droits et obligations de chaque partenaire et fixe le montant de la subvention pour l exercice Sécurité Le Conseil, à l unanimité, approuve l avenant n 1 à la convention relative à l attribution d une subvention aux commerçants de la Ville de Puteaux acquéreurs d un kit d alerte raccordé à la police municipale. Le Conseil communautaire s est réuni le 9 avril 2015, sous la présidence de M. Eric Cesari, président de la Communauté d agglomération. Nous signalons à l attention de nos lecteurs les délibérations suivantes : Budget Le Conseil communautaire a pris acte à l unanimité de la tenue d un débat d orientations budgétaires relatif au budget primitif 2015 du budget principal et du budget annexe. Ce budget permettra une politique de l habitat soutenue, le développement d actions de prévention et de sensibilisation (notamment dans le domaine de la sécurité routière, de prévention de la délinquance et de la vidéo-protection) ; une stratégie de développement économique (diagnostic du tissu économique et des besoins des entreprises du territoire, développement du coworking pour favoriser les échanges entre les entreprises, soutien des actions en matière de formation, de recherche et d innovation etc.). Ce budget permettra, en outre, de renforcer la politique environnementale en réalisant le profil Carbone et le PCET pour chacune des deux villes et pour l agglomération. Les déplacements doux (soutien financier pour l achat de vélos électriques) seront développés. La compétence de la collecte des déchets ménagers est transférée à la Communaté d agglomération. Éclairage public et collecte des déchets ménagers Par 46 voix pour le Conseil communautaire approuve la convention financière avec les villes de Puteaux et de Courbevoie relative à la prise en charge provisoire par ces dernières des dépenses concernant les compétences relatives à l éclairage public et la signalisation tricolore et lumineuse, ainsi que la collecte des déchets assimilés relevant de la Communauté d Agglomération. Collecte des DASRI Par 46 voix pour, le Conseil communautaire autorise le Syelom à effectuer pour le compte de la Communauté d Agglomération la collecte, le transport et le traitement des En direct du Conseil communautaire déchets d activité de soins à risques infectieux sur tout le territoire communautaire. Sport et culture Par 46 voix pour, le Conseil communautaire définit d intérêt communautaire l organisation de manisfestations sportives à caractère intercommunal et la mise en réseau des conservatoires. Métropole du Grand Paris : étude sur l extension du territoire Conformément à l engagement pris lors du Conseil Communautaire du 18 décembre 2014 et suite aux demandes d adhésion formulées par les villes d Argenteuil, Colombes, Asnières-sur-Seine et de Levallois-Perret, une présentation des premiers résultats de l étude sur l équilibre économique et financier de l élargissement du territoire a été réalisée. Ce travail a mis en évidence les disparités au sein de ce périmètre et la nécessité d élargir le champ de l analyse à d autres villes afin d envisager un territoire plus cohérent. Ainsi, une étude a été lancée afin de comparer un scénario de Territoire à 8 communes et un autre à 15. Au vu des premiers éléments, il semble que plusieurs arguments plaident en faveur du 1er scénario. En effet, ce dernier permet, en s appuyant sur des synergies économiques et des bassins de vie préexistants, de garantir une évolution plus maîtrisée de la fiscalité (que ce soit la fiscalité ménages ou professionnelle) tout en préservant une démocratie de proximité, ce que le second ne permettrait pas. Rueil-Malmaison, Nanterre, Suresnes, Puteaux, Courbevoie, Neuillysur-Seine, Levallois-Perret et la Garenne- Colombes Rueil-Malmaison, Nanterre, Suresnes, Puteaux, Courbevoie, Neuilly-sur-Seine, la Garenne-Colombes, Levallois-Perret, Clichy, Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne et Argenteuil. PUTEAUX INFOS - MAI

14 CONSULTATION RYTHMES SCOLAIRES Évaluation de la réforme Malgré son désaccord sur les conditions de mise en œuvre de la réforme sur les rythmes scolaires et les très nombreuses contraintes qui lui ont été imposées, la Ville de Puteaux a mis en place la semaine des quatre jours et demi dans les écoles, libérant ainsi deux après-midis hebdomadaires. Dans le cadre d une évaluation menée en février et mars 2015 et présentée lors du Conseil municipal du 10 avril dernier, les familles se disent satisfaites des activités proposées aux enfants. Cette évaluation sur la réforme des rythmes scolaires réalisée avec les familles, les enseignants, les animateurs, les agents spécialisés travaillant dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville et les enfants eux-mêmes avait pour objet de mesurer les effets de celle-ci sur l organisation des familles et des institutions mais également sur le bien-être des enfants et l impact attendu sur leurs résultats scolaires. Après plusieurs mois de concertation, la Ville de Puteaux a fait le choix de mettre en place la semaine des quatre jours et demi en septembre dernier. Deux après-midis hebdomadaires sont désormais libérés pour la pratique d activités favorisant la découverte, l épanouissement et la réussite éducative des enfants. Aujourd hui, élèves d âge maternel et élèves d âge élémentaire sont accueillis au sein des différentes écoles de la Ville enfants d âge maternel sont présents, en moyenne, le vendredi après-midi contre d âge élémentaire (soit 55 % des enfants scolarisés). Pour les mercredis après-midi, ce sont 790 enfants d âge maternel et 700 d âge élémentaire qui sont présents (soit 36 % des enfants scolarisés) familles et 367 enfants en élémentaires ont répondu au questionnaire. 14 À LA UNE PUTEAUX INFOS - MAI 2015 Malgré le désaccord de la Ville sur les conditions de cette réforme, l équipe municipale a relevé ce véritable défi : Un défi en terme d organisation, impactant la gestion du temps de travail et imposant un déploiement important des personnels de restauration, d animation, d entretien. Un défi d ordre pédagogique avec la nécessaire réorganisation et articulation des diverses activités déjà proposées sur le temps scolaire et périscolaire. Un défi financier lié à la mobilisation des personnels sur une demi-journée supplémentaire et de nombreux travaux dans les structures. Malgré la vigilance des professionnels qui œuvrent au quotidien pour le bien-être des jeunes Putéoliens, ce changement de rythmes imposé n est pas sans conséquences. Au vu des résultats de l enquête, il apparaît que les enfants présentent des difficultés à s adapter à ces nouveaux rythmes : fatigue et état d excitation plus important. 56 % des familles ayant répondu au questionnaire considèrent que leur(s) enfant(s) est (sont) plus fatigué(s) que l année dernière. Les nouveaux rythmes requièrent, par ailleurs, une nouvelle organisation des familles. Si les familles apprécient l accueil proposé aux élémentaires dès 7h du matin, ainsi que la restauration scolaire des mercredis et vendredis midi, celles-ci ont dû se réorganiser : augmentation des allers et retours, sollicitation d un tiers, changements dans leur quotidien de travail (réduction du temps de travail, modification des horaires, télétravail). Il ressort de cette enquête que 60 % des familles qui se sont exprimées sont satisfaites des activités proposées. Anglais, bibliothèque, magie, escrime, poterie, aéromodélisme, musique, danse, capoeira, jeux de société etc. Environ enfants ont ainsi pu s initier aux arts du cirque avec la Compagnie Cirque en chantier et 500 autres ont partagé des temps éducatifs avec les deux robots NAO qui facilitent, de manière ludique, un apprentissage technologique et scientifique. Ces nombreuses activités sont encadrées par des animateurs du service Enfance Jeunesse et des intervenants spécialisés. De nouveaux locaux ont dû être aménagés et rénovés afin de pouvoir accueillir les enfants, notamment les vendredis après-midis (Petitot, Jean Jaurès, Pyramide, Rotonde et des locaux dans le RAM du Moulin). La volonté de la Ville ne s arrête pas là. La réflexion se poursuit pour améliorer l accueil dès la rentrée prochaine et associer toujours plus les familles à la vie des accueils de loisirs avec la création de conseils des accueils de loisirs.

15 VIVRE ENSEMBLE TROUVEZ VOTRE ASSISTANT MATERNEL POUR LA RENTRÉE En vue de préparer la prochaine rentrée de septembre, les Relais des assistants maternels vous accompagnent dans vos démarches pour l emploi de professionnels. 23 Carnaval 29 Disco Ados 30 des accueils de loisirs Lutter contre le harcèlement à l école PUTEAUX INFOS - MAI

16 PETITE ENFANCE RAM du Théâtre RAM du Moulin MODE DE GARDE Trouvez votre assistant maternel pour la rentrée En vue de préparer la prochaine rentrée de septembre, les Relais des assistants maternels vous accompagnent dans vos démarches pour l emploi de professionnels. Service gratuit et libre d accès, le Relais des assistants maternels (RAM) vise à faire le lien entre les assistants maternels, les parents et les enfants. Mis en place par la Ville, en collaboration avec la Caisse d allocations familiales (CAF) des Hauts-de-Seine et le Conseil départemental, ce lieu d informations, de rencontres et d échanges permet d apporter une aide administrative et technique aux parents, d informer les assistants maternels sur la législation propre à leur profession, d offrir un espace d animations en direction des enfants accompagnés de leur assistant maternel libéral et de les fédérer autour d une dynamique professionnelle et participative. Deux structures à Puteaux À l heure actuelle, Puteaux compte deux RAM : un premier au sud de la commune et un second au nord. Le RAM du Théâtre se trouve au rez-de-chaussée d une charmante maison et on y dénombre 50 assistants maternels inscrits. Accueillant sur inscription 50 Les RAM sont un véritable trait d union entre les familles, les institutions et les professionnels assistants maternels, le RAM du Moulin est, comme celui du Théâtre, particulièrement apprécié pour son espace de jeux pour les enfants dont ils ont la charge, permettant un partage d activités ludiques. Constituant une réponse efficace qui cible les attentes de chacun et complétant de façon cohérente l offre de crèches déjà existante, les RAM se mettent gratuitement à votre service pour vous aider à trouver l assistant maternel qu il vous faut. Des listes exhaustives d assistants maternels agréés y sont notamment mises à disposition. De plus, les parents ont la possibilité de consulter en ligne, sur le site Internet puteaux.fr, les annonces d assistants maternels agréés. Ces derniers peuvent d ailleurs y publier leur annonce, s ils disposent encore de places pour accueillir un ou plusieurs enfants. Deux bonnes adresses RAM du Théâtre 20, rue Benoît Malon Tél. : Accueil sur rendez-vous le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 17h30 RAM du Moulin 157, rue de la République Accueil sur rendez-vous le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 17h30 Permanence téléphonique le mercredi de 9h à 17h30 Tél. : VIVRE ENSEMBLE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

17 CCJ Les enfants ont enrichi leurs connaissances culturelles de façon ludique grâce aux nombreuses anecdotes de leur guide d un jour VISITE À la découverte du Louvre Les élus du Conseil communal des jeunes (CCJ) CM2 se sont rendus, mercredi 15 avril, au Musée du Louvre. Cette sortie culturelle leur a permis de contempler des œuvres magnifiques. Inauguré en 1793 et situé dans le premier arrondissement de Paris, le Louvre est l un des plus grands musées au monde. Antiquités orientales, égyptiennes, grecques, étrusques et romaines, arts de l islam, peintures, etc. : tout au long de l après-midi, différentes collections attendaient les 30 écoliers du CCJ. Pour l occasion, ces derniers ont été séparés en deux équipes. Accompagné d un guide, un groupe a par exemple pu découvrir la Cour carrée, ainsi que les XVII e, XVIII e et XIX e siècles à travers de grandes pièces mythiques telles que la chambre de Louis XIV, des sculptures, des tapisseries et des objets d art. Par ailleurs, les enfants ont retrouvé de célèbres créations comme la Victoire de Samothrace et d incontournables tableaux tels que La Joconde et La Cène de Léonard de Vinci. Et tous ont été émerveillés par le hall d accueil, cette emblématique pyramide de verre créée par l architecte américain Pei et qui avait, à l époque, suscité de nombreux commentaires. Le saviez-vous? À la suite du départ de Louis XIV pour le Château de Versailles à la fin du XVII e siècle, certaines collections royales de sculptures antiques et de tableaux ont été entreposées au Louvre. Après un siècle durant lequel il a hébergé plusieurs artistes et de nombreuses académies, l ancien palais royal est devenu, sous la Révolution, un Muséum central des arts de la République. Les jeunes élus s engagent pour la Croix-Rouge Tous les ans, l unité locale de la Croix-Rouge de Puteaux organise au printemps une collecte de produits d hygiène au sein de l hypermarché Auchan de La Défense. Samedi 18 avril, 12 membres du Conseil communal des jeunes (CCJ) CM2 ont répondu présent à l invitation de Claude Girardi, président de la délégation locale. Grâce à cette intervention, les bénévoles et les enfants putéoliens ont sensibilisé de nombreux clients aux besoins des personnes démunies. Une matinée pleine de générosité qui a permis de récolter 1259 kg de produits (soit euros) dont 407 kg à destination de l Epicerie sociale «Le Grenier des 4 Saisons» et de l Espace Bébé Maman! PUTEAUX INFOS - MAI

18 CRÈCHES Crèche des Lutins Jardin des Découvertes CHASSE AUX ŒUFS À la recherche du chocolat RETROUVEZ LA VIDÉO SUR Une agréable surprise a été réservée aux tout-petits des crèches et des jardins d enfants de Puteaux. Début avril, des chasses aux œufs de Pâques ont été organisées pour les jeunes pensionnaires des crèches des Cèdres, des Roses, des Deux Coupoles, des Jardins, des Arcades, des Coccinelles, des Lutins, des Câlins, des Oursons, de l Oasis, du Petit Manège, de l Arche de Noé, ainsi que des jardins d enfants des Deux Coupoles, des Découvertes, des Fleurs, des Douceurs, La Clairière et l Arche de Noé. Des œufs en chocolat, de toutes tailles et de toutes sortes, avaient été cachés par les cloches à différents endroits. Munis de petits seaux, les bambins se sont alors amusés à les trouver dans une ambiance des plus concentrées. Un moment de joie et de gourmandise pour nos très jeunes chasseurs! Jardin des Douceurs Crèche des Cèdres 18 VIVRE ENSEMBLE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

19 Jardin des Deux Coupoles Crèche des Roses Crèche des Câlins Retrouvez toutes les photos sur Jardin des Fleurs Chasse aux œufs intergénérationnelle au Foyer Wallace avec les enfants de la crèche des Deux Coupoles PUTEAUX INFOS - MAI

20 ÉVÉNEMENT Retrouvez toutes les photos sur CHASSE AUX ŒUFS Une récolte réussie Le soleil était au rendez-vous mais le chocolat a résisté, dimanche 5 avril sur l Île de Puteaux, pour la grande chasse aux œufs, organisée par la Ville. Dans le parc Lebaudy, des milliers d enfants ont tenté de s emparer, à l aide d une canne à pêche, d œufs de différentes couleurs ou, pour les plus grands, en plongeant la main dans des caisses. Et pour fêter comme il se doit ce dimanche de Pâques dans une ambiance familiale, des chocolats ont été distribués aux participants pour leur plus grand plaisir. Jeux, manèges, activités manuelles, contes, maquillage, atelier de peinture sur œufs géants, ferme pédagogique, balades à poney, sulkys, épreuves sportives, chamboule-tout, tombola : de nombreuses animations ont ponctué cette journée familiale placée sous le signe de la gourmandise. Le public a également pu retrouver une exposition avec des œufs géants peints et décorés par les centres de loisirs de la ville (La Rotonde, Ancien Couvent, Défense 2000, l Arche de Noé, Parmentier), ainsi qu un marché des artisans et artistes créatifs de l œuf. Par ailleurs, un concours a permis de récompenser le plus bel œuf dans trois catégories : 2/5 ans, 6/12 ans et plus de 12 ans. 20 VIVRE ENSEMBLE PUTEAUX INFOS - MAI 2015

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance. Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.com I. Impôts, crédits d impôt et taxes II. Immobilier

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

[Ouverture de la piscine intercommunale]

[Ouverture de la piscine intercommunale] Engagement municipal n 34 [Ouverture de la piscine intercommunale] Contexte et objectifs poursuivis : Construite au milieu des années soixante et après 30 ans d exploitation sans interruption, l état de

Plus en détail

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Information presse Vendredi 14 mars 2014 Salon Baby - 14, 15 et 16 mars 2014 Dossier de presse La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Contact presse Guillaume Peyroles

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Plafonnement des effets du quotient

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Les modalités d inscriptions dans les écoles publiques

Les modalités d inscriptions dans les écoles publiques Les modalités d inscriptions dans les écoles publiques www.saintsebastien.fr contacts rythme départ vie école connaissances conseils infos accueil édito L école est un lieu où nos enfants acquièrent des

Plus en détail

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES Date limite de dépôt des dossiers : 02/05/2014 1- PREAMBULE 1-1 Contexte institutionnel de l appel à projets : La Ville de Pontarlier, dans le

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations GSNAL Centre de formation Présentation, Thème et Calendrier des formations 1 er semestre 2016 Le GSNAL a été reconnu par la préfecture de Paris comme organisme de formation depuis janvier 2014 afin de

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

ans Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Bien accueillir pour mieux grandir

ans Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Bien accueillir pour mieux grandir Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Vous recherchez une crèche familiale ou un accueil collectif LA MAISON DE L ENFANCE 16 rue Planard - 12000 Rodez Tel. 05 65 73 72 70

Plus en détail

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans.

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Téléchargez le guide sur www.cc-sudestuaire.fr Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Guide pratique Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands

Plus en détail

changez vos menuiseries et faites des économies!

changez vos menuiseries et faites des économies! changez vos menuiseries et faites des économies! AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 The world looks better Remplacez vos menuiseries par des fenêtres aluminium et

Plus en détail

Je rent n re en n 6ème Sep e t p em e br b e e 2007 0

Je rent n re en n 6ème Sep e t p em e br b e e 2007 0 Je rentre en 6 ème Septembre 2007 CARACTERISTIQUES de l ETABLISSEMENT Une transition en douceur entre le primaire et le collège En projet : cours le mercredi une semaine sur deux Fin des cours à 16 H 25

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE EXTRAITS DU N 48 MARS 2012 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Question de bateaux IR : un barème gelé A noter Du crédit pour le bio Page 3 A table! Trois ans de plus Taxi

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

Les Rythmes scolaires

Les Rythmes scolaires Les Rythmes scolaires 1 1. C E Q U E D I T L E D É C R E T D U 2 4 J A N V I E R 2 0 1 3 2. E T A L O R S, À S TE J A M M E - S U R - S A R T H E? Ce que dit le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 2 1.

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

Morvilliers Sentenac Avocats

Morvilliers Sentenac Avocats Newsletter n 13... Février 2013 Morvilliers Sentenac Avocats Actualités fiscales Les lois de finance votées en fin d année modifient sensiblement le paysage fiscal en accroissant les charges fiscales pesant

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide Commune de MATHAY Septembre 2011 RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE La commune de MATHAY, en collaboration avec les Francas du Doubs, a mis en place un service de restauration le midi dans le

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS Source d infos : ANSP ( Agence National de Services à la Personne )du 16 décembre 2008 TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS En tant que travailleur indépendant

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Contact : - Service scolaire mairie : Horaire : tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h Coordonnées : 05 58 41 79 10 / ccas@hossegor.fr -

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN NOM PROSPECT + DATE LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN DÈS SEPTEMBRE 2000, LE PARIS SAINT-GERMAIN S EST ENGAGÉ SUR LE TERRAIN DE L ACTION SOCIALE EN CRÉANT LA

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 CAF TOURAINE ACTION SOCIALE Service Développement territorial TSA 47444-37929 TOURS Cedex 9 APPEL A PROJET QUINZAINE DE LA PARENTALITE 2016 du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 «Grandir avec son enfant» http://caftouraine.eklablog.com

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

D ATTRIBUTION DES PLACES

D ATTRIBUTION DES PLACES CRèChES COmmUNALES modalites D ATTRIBUTION DES PLACES : Une commission d attribution des places en crèche se réunit une fois par an en mai pour préparer la rentrée de septembre. Elle est composée des élus

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU JEUDI 29 MARS 2012

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU JEUDI 29 MARS 2012 DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU JEUDI 29 MARS 2012 Au cours de la séance, il est retiré de l ordre du jour le projet de délibération n 6 par l assemblée délibérante, à savoir : - FINANCES LOCALES

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

Barème de l impôt sur le revenu

Barème de l impôt sur le revenu Refonte du barème Barème de l impôt sur le revenu Suppression de la première tranche d imposition au taux de 5,5 % Revalorisation des limites et seuils associés au barème de 0,5 % Barème applicable à l

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 Article 1 : Objet Le présent règlement définit les conditions d inscription et les modalités

Plus en détail