Crédal. l argent solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crédal. l argent solidaire"

Transcription

1 Crédal l argent solidaire RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

2

3 01

4 30 ans! Un coup d'œil dans le rétroviseur, pour mieux avancer. 02 Ce rapport d'activité est l'occasion de jeter un regard en arrière, de revenir à la vision des fondateurs et de voir comment elle a évolué au cours de ces trente ans. Au fil des pages, le lecteur découvrira pour chaque année un élément marquant et en vis-à-vis la situation actuelle. Un coup d'œil dans le rétroviseur pour mieux comprendre le Crédal d'aujourd'hui et imaginer le Crédal de demain. Crédal a tout connu durant ces trente ans : l'argent fou des années 80, la crise financière, sociale ensuite. Parallèlement à ces bouleversements de société, Crédal a poursuivi son activité sans discontinuer. Cette année encore les fonds progressent de 17% (+ 98% en 5 ans) et les encours crédit de 11% (+ 113% en 5 ans).

5 Mais surtout, Crédal s'est adaptée au monde d'aujourd'hui en respectant la ligne éthique et solidaire du projet définie par ses fondateurs : un mouvement citoyen : les coopérateurs représentent la base du mouvement. Le nombre de coopérateurs a dépassé la barre des personnes, soit une progression de 12,5% (50% en 5 ans). Le mouvement se marque aussi par le volontariat toujours plus actif et la manière dont les coopérateurs font appel aux clients via la carte interactive sur le site ; la transparence : les coopérateurs connaissent le pouvoir de leur argent et découvrent tous les trois mois, dans le Crédialogue, les projets soutenus ; un investissement dans l'économie réelle : l'engagement de Crédal est d'investir au moins 80% de ses fonds dans l'économie réelle. Cette année encore cette barre est largement dépassée et atteint 96%. une plus-value sociale et sociétale qui s'accompagne d'un dividende financier réel mais limité. Le paradoxe est de constater qu'aujourd'hui un placement éthique et solidaire rapporte nettement plus qu'un compte d'épargne classique. l'indépendance des marchés financiers : Crédal n'a aucun endettement bancaire et se donne toujours pour mission de faire travailler au mieux l'argent qu'on lui confie. Ce sont les coopérateurs qui décident du volume d'activité de la coopérative. Crédal, en s'appuyant sur ses fondamentaux, a toujours gardé le regard tourné vers l'avenir. Une structure souple et créative, la capacité de s'adapter constamment, d analyser les besoins du monde d'aujourd'hui et de participer à la construction d'un monde meilleur demain. Plus que jamais, Crédal est aux côtés des innovateurs, des expérimentateurs, des entrepreneurs sociaux. On nous demande souvent pourquoi Crédal ne devient pas une banque. C'est là que se trouve l'explication: l'essentiel n'est pas la complexité de la structure et des services proposés mais la souplesse et la diversité qu'elle permet pour rester un levier de justice sociale, d'innovation environnementale et de construction d'une économie à visage humain. Bernard Horenbeek Directeur de Crédal 03

6 Aperçu 2013 Evolution des fonds et des crédits de Crédal SC (au 31/12/2013) Evolution de nos fonds Nombre de coopérateurs nouveaux sortants Total des parts de coopérateurs Total des avances Total des fonds avec rémunération sans rémunération Evolution de nos crédits Nombre de clients crédit encours crédit solidaire encours microcrédit professionnel encours microcrédit personnel Total de l'encours crédit Dette envers le Fonds de l'economie Sociale et Durable Total de l'encours crédit hors FESD Pourcentage d utilisation des fonds 96,33% 99,85% 97,09% 98,39% 99,67% La croissance des fonds se confirme en 2013 (+ 17%), ceux-ci ont quasiment doublé en 5 ans. Parallèlement, l'encours crédit augmente de 11% en 2013 et progresse chaque année de façon significative. Cette évolution parallèle entre les fonds et le crédit est la clé du développement de Crédal qui investit ainsi 96,33 % de ses fonds dans l'économie réelle, éthique et solidaire. Le pourcentage d utilisation des fonds en fin d année est élevé car, à cette période, nos clients ont particulièrement besoin de trésorerie. Crédal est en mesure de gérer sereinement cette hausse des demandes en utilisant si nécessaire les autres fonds à disposition de la coopérative, constitués des résultats reportés et des réserves.

7 Encours crédit au 31/12/2013 Nombre de clients au 31/12/2013 Microcrédit professionnel Crédit solidaire 313 Microcrédit professionnel 356 8% Microcrédit personnel % 18% 20% 05 72% 66% Crédit solidaire Microcrédit personnel Ce double graphique illustre parfaitement le modèle économique de Crédal partagé entre la rentabilité et la finalité sociale. Un crédit inférieur à est un crédit non rentable. Si nombre de banques se refusent à les faire, Crédal a toujours mis un point d honneur à les instruire avec le même sérieux que les autres demandes. C est encore plus vrai en microfinance. Le microcrédit est, par définition, un petit crédit à faible taux mais à risque plus élevé et qui s accompagne d un gros travail d instruction et d accompagnement. Or les clients du microcrédit représentent 84% du total des clients mais seulement 28% de l encours crédit. C est grâce au portefeuille des crédits solidaires et à l appui des pouvoirs publics et de mécènes que Crédal peut offrir des microcrédits. La répartition des chiffres par région est présentée à partir de la page 40.

8 La première coopérative de finance solidaire L action «Banque apartheid» nait en Belgique au début des années 80. Son but : interpeller les principales banques qui, de manière directe ou indirecte, investissent en Afrique du Sud et confortent de la sorte le régime de l apartheid. Ce mouvement enclenche une réflexion sur la dimension éthique de l argent et sur l usage de l épargne, vite traduite dans les faits par la création de groupes d épargne de proximité (Les Ecus Baladeurs, La Bouée, etc.). Le besoin de structurer ce mouvement se fait rapidement sentir et aboutit en 1984 à la création de la coopérative Crédal pour crédit alternatif. Luc, Jules, Lucienne, Pierre, Simone, Jean-Paul, Charles, Nicolas, Jean, Jean-Louis, Paul et les autres fondateurs de Crédal optent pour ce statut d entreprise démocratique et structurant. Le système coopératif a fait ses preuves et permet aux valeurs de collaboration, de co-construction et de solidarité, chères aux fondateurs de Crédal, de s épanouir. Les coopérateurs reçoivent une voix à l'assemblée générale, selon le principe «une personne, une voix», quel que soit le nombre de parts détenues. Dans la foulée, Crédal est agréée par le Conseil National de la Coopération (CNC organe consultatif du SPF Economie) et devient, en 1996, une coopérative à finalité sociale. Avec l aide de Crédal Conseil, nous avons décidé de donner à notre projet le statut de coopérative à finalité sociale et lancé un appel à coopérateurs. La Brasserie de la Lesse, client conseil et crédit solidaire Une coopérative, trois associations Au fur et à mesure du développement de ses activités et par souci de transparence et d efficacité de gestion, la coopérative a créé trois associations pour séparer les activités de financement de celles d accompagnement et de conseil qui ont accès à des ressources de natures différentes. Aujourd hui, Crédal est constituée de quatre entités (Crédal SC SCRL-FS et les associations Crédal, Crédal Plus et Crédal Entreprendre) qui permettent le développement d une économie à visage humain.

9 1985 Le premier crédit Bernard et Claire, qui s occupent d une maison d accueil pour personnes en difficulté, créent A la sortie du pétrin, une boulangerie bio et artisanale pour aider ces personnes à se réinsérer par le travail. Ils cherchent un financement pour acheter un pétrin et aménager les locaux, mais les banques sont réticentes. Crédal leur accorde un crédit solidaire, après de longs débats : la conviction de la belle plus-value sociale du projet l emporte sur les doutes financiers. La voie est désormais toute tracée pour Crédal qui fonde, avec ce premier crédit, sa vocation de tisser du lien entre social et financier. Le crédit solidaire En 30 années d activités, les secteurs financés par Crédal n ont cessé de se diversifier. En 2013, ce sont 313 clients qui ont bénéficié d un crédit solidaire. Le portefeuille de clients se renouvelle constamment avec 47 nouveaux clients en Le secteur d activités le plus représenté est celui de la formation (22 %) avec notamment les projets d insertion socio-professionnelle. Les autres secteurs les plus représentés (avec au moins 10 % des clients dans chacun d entre eux) sont les loisirs et la culture (maisons de jeunes, etc.), les services sociaux de proximité (maisons d accueil, crèches, etc.) et la santé (maisons médicales, plannings familiaux, etc.). Les projets environnementaux sont également nombreux à être financés par Crédal, notamment ceux liés à l énergie propre ou à l agriculture et l alimentation durables. Des crédits qui soutiennent l emploi En 2013, les projets financés représentent un volume d emploi considérable de équivalents temps plein (ETP). La répartition de l emploi est très variable parmi les clients du crédit solidaire. Près de la moitié d entre eux (46%) ont une équipe de moins de 5 ETP. Une autre petite moitié des clients occupent de 5 à 20 ETP et 1 projet sur 10 compte plus de 10 ETP. 07

10 1986 Des taux transparents et solidaires Les taux pratiqués par Crédal sont fixés dans une optique de solidarité entre les petites organisations plus fragiles et les acteurs de taille plus importante. Cette solidarité de taux, en garantissant l équilibre financier global de Crédal, permet de proposer des «petits» crédits, moins rémunérateurs, que n offre pas le secteur bancaire classique. 08 Les premiers débats sur les taux A sa création, Crédal a opté pour des taux fixes par souci de transparence. Les taux sont appropriés à chaque type de crédit. Ils sont en principe stables mais peuvent être revus en cas de circonstances exceptionnelles. C est ainsi qu en 1986, constatant la baisse généralisée des taux d intérêt, le conseil d administration décide de s adapter et de ramener le taux des crédits solidaires à 6,5%. Après 2 ans d existence, c est la première fois que Crédal est amenée à revoir sa politique de taux. Pour le financement du secteur de l économie sociale, les recettes d intérêts doivent couvrir les frais de fonctionnement, les sinistres (moins d 1%) et le coût de la vie coopérative. L évolution des marchés bancaires amène Crédal à se repositionner face aux objets prioritaires financés et à réfléchir à une politique de taux variables, en faveur de projets à haute performance sociétale et environnementale. Les taux du microcrédit sont parfois fixés par les partenaires. Ainsi, la Wallonie soutient le microcrédit personnel (taux de 4,5% depuis 2013) et le prêt Bien vivre chez soi (taux de 0%). A Bruxelles, le Prêt vert bruxellois (taux de 0%) est soutenu par le Ministère de l Environnement. Pour les microcrédits, les recettes d intérêts couvrent essentiellement le taux de sinistre et le coût de la vie coopérative. Quand on travaille dans le social, on ne peut pas ne pas s interroger sur la finalité de son argent. Ici, je suis sûr qu il sert à financer des projets utiles. Yves Kayaert, coopérateur

11 1987 Le compte Cigale Avec six associations, Crédal fonde le Réseau Financement Alternatif (RFA) pour une utilisation responsable et solidaire de l'argent. Le Réseau conclut avec la CGER un contrat d épargne, «L épargne Cigale», qui rapporte l intérêt et les primes habituels aux épargnants mais aussi un intérêt complémentaire de 1% payé à l une des associations du réseau. Le compte Cigale rencontre un vif succès. Dans les années qui suivent, le nombre de comptes Cigale ouverts pour Crédal ne cesse d augmenter et la bonification permet à la coopérative de développer de nombreux projets de soutien aux associations. Le compte Cigale a été supprimé par BNP Paribas Fortis le 1 er janvier Les coopérateurs, premiers leviers de développement Au 31 décembre 2013, la coopérative rassemblait 2052 coopérateurs, dont deux tiers de personnes physiques et un tiers de personnes morales. Si le nombre de coopérateurs a augmenté, la proportion personnes physiques/personnes morales reste identique depuis plusieurs années. 255 nouveaux coopérateurs ont rejoint Crédal en 2013 et 27 nous ont quitté. C est la région de Bruxelles qui fournit le plus de coopérateurs (35%), suivie par le Brabant wallon (16%) et Liège (15%). Le montant investi par coopérateur est très variable. La formule des parts de coopérateurs s adapte à tous les portefeuilles. Plus de la moitié de nos coopérateurs détiennent ainsi des parts pour moins de euros. 09

12 Le premier travailleur En 1988, lors de l assemblée générale, le Président, Pierre Arnould, annonce l engagement à temps partiel du premier travailleur rémunéré. Sollicité deux ans plus tôt pour participer au comité de crédit, Michel de Wasseige vient renforcer la belle équipe de bénévoles qui, à force de persévérance et de ténacité, a créé et piloté Crédal pendant les premières années. 41 travailleurs L équipe de Crédal est composée de 41 travailleurs. 41 personnes qui veillent au quotidien à la bonne gestion des fonds, qui rencontrent les coopérateurs, instruisent et défendent les dossiers de leurs clients et contribuent activement au projet de Crédal. En 2013, ils ont cumulé heures de travail et consommé 45 kg de café. L équipe de Crédal est constituée d une majorité de femmes (32 femmes et 9 hommes) et l âge moyen des travailleurs est proche des 39 ans. Ces deux éléments combinés expliquent en partie le taux de natalité élevé au sein du personnel. En 2013, nous avons accueilli un nouveau bébé et deux autres naissances sont prévues pour L ancienneté moyenne est proche des trois ans. Parmi les 41 travailleurs, 22 travaillent chez Crédal depuis plus de cinq ans (dont 8 depuis plus de dix ans et 4 depuis plus de 15 ans!). Entre nouvelles et anciennes recrues, l équilibre est maintenu : les compétences et les idées des premiers complètent l expérience et la connaissance des seconds.

13 1989 Une agence conseil pour les associations Depuis sa création, Crédal a orienté une partie de son activité vers le conseil en gestion et l accompagnement de projets à l intention des acteurs de l économie sociale. A l époque, les associations ou les entreprises de l économie sociale qui sollicitaient un crédit ne disposaient pas toujours des outils et des compétences appropriés pour la gestion financière de leur structure. L analyse de la demande de crédit est souvent l occasion de formuler une première série de conseils. L idée de proposer les services spécialisés de Crédal s impose naturellement. Crédal Conseil est mise sur pied pour accompagner les associations et entreprises d économie sociale dans leurs projets : comptabilité, statuts, subsides, plans financiers, études de marché, etc. L objectif déjà poursuivi à l époque est de rendre les clients de Crédal Conseil autonomes grâce à des outils adaptés à la pratique de terrain. Placée au cœur des innovations sociales, Crédal développe une connaissance du secteur et une expertise affirmée en conduite de projets innovants. Le Bureau d études jette un regard transversal sur l économie sociale, ses freins et ses défis et joue un rôle de défricheur de nouveaux champs d action pour l économie sociale. J ai rencontré un conseiller microcrédit. Pour faire mon budget, j ai gardé pendant 3 mois toutes mes souches. Par moment, j étais perdue mais j ai tenu bon et j ai obtenu le crédit! Claudine Riesz, cliente microcrédit personnel Consultance et accompagnement Crédal Conseil développe ses missions dans deux directions : l accompagnement de projets (plan financier, statuts, gouvernance, partenariats, etc.) et la consultance ponctuelle en gestion financière pour le secteur de l économie sociale. En 2013, Crédal Conseil a ainsi accompagné 27 projets, en lien avec le développement durable (commerce équitable, maraîchage bio, énergies renouvelables, écoconstruction, etc.) ou les services aux personnes (insertion socioprofessionnelle, santé, petite enfance, épicerie sociale, etc.). 11

14 1990 Toutes les banques ont refusé de financer mon projet : trop risqué. Heureusement, j ai découvert l existence de Crédal, qui a cru en sa pertinence. Au bonheur du jour, client crédit solidaire 12 Le premier déménagement L année 1990 est marquée par un premier déménagement du siège social de Crédal à Bruxelles. Depuis les années 90, l augmentation de ses activités et la diversification de ses clients poussent Crédal à ouvrir des antennes à Bruxelles et dans plusieurs villes de Wallonie. Crédal près de chez vous Déjà présente à Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Liège, Charleroi et Marche, Crédal inaugure en 2013 une nouvelle antenne à Namur, rue du Lombard. L antenne de Liège a, quant à elle, déménagé en ce début d année 2014 dans un espace plus adapté pour recevoir les clients, au cœur du tissu associatif liégeois. L engagement de travailleurs issus de chaque région offre par ailleurs un meilleur ancrage local. Mieux connaître la réalité socio-économique et cerner les besoins locaux permet de développer des offres sur mesure. Cette politique d engagement sera poursuivie dans les années à venir. Dans cet esprit, un comité de crédit liégeois a été mis en place cette année. Composé de professionnels de la région, il traite les demandes de crédits des associations, des entreprises de l économie sociale et des entrepreneurs liégeois. Faites appel à nos clients Par ailleurs, Crédal met en place des outils pour favoriser les échanges de proximité et l appel à des acteurs locaux. La carte dynamique «Faites appel à nos clients» développée sur le site web de Crédal a été conçue avec cette volonté. En 2013, Crédal Conseil finalise également le site Initiative soutenue par la Wallonie, le site répertorie les alternatives de consommation et de production locales, équitables et durables en Wallonie.

15 1991 Le monde côté alternatif Un peu partout dans le monde, des expériences de crédit alternatif émergent. Des banques éthiques et solidaires sont fondées : Ökobank en Allemagne, Triodosbank aux Pays-Bas, la BAS en Suisse et la désormais célèbre Grameen Bank au Bangladesh. Elles ont en commun la volonté de transparence, le soutien à des projets de développement social ou environnemental et le lien direct entre investisseurs et porteurs de projet. Des contacts sont noués et les premiers réseaux de finance alternative sont créés. Dès l origine, Crédal participe activement à ces partages de savoirs et de bonnes pratiques. TAMA, There are many alternatives! Le 13 juin 2013, six coopératives financières, la Nef (France), Fiare (Espagne), Oekogeno (Allemagne), Hefboom (Belgique), la Cfé (France) et Crédal, fondent TAMA une coopérative européenne dédiée à la finance solidaire. Aboutissement d une collaboration régulière entre ces coopératives aux valeurs communes, TAMA défend l idée qu une Europe innovante, écologique, sociale et participative est possible. TAMA offre un appui financier à des projets emblématiques de la transition en Europe : circuits courts producteurs consommateurs, coopératives citoyennes d énergie renouvelable, logements sociaux, participatifs et écologiques, habitats groupés, achat collectif de terres agricoles, entreprises d insertion, etc. Le soutien sera apporté à des projets à caractère citoyen, porteurs de valeurs de solidarité et axés autour d objectifs de développement local et de recherche du bien commun. Une dizaine de projets seront financés annuellement. Avec un capital initial de apporté par les six fondateurs et des citoyens proches, TAMA lancera un appel public à l épargne avec pour objectif de récolter 3,5 millions d euros. A terme, la coopérative pourrait conduire à la création d une banque éthique européenne. 13

16 De 20 millions de francs belges En 1992, Crédal, alors en pleine croissance, dispose de francs belges de fonds dont sont engagés dans 125 crédits solidaires. Le conseil d administration s interroge alors sur la capacité des coopérateurs à financer les besoins toujours plus nombreux de ses clients et à soutenir les projets menés en faveur des démunis, des exclus et des alternatives de société. à plus de 20 millions d euros Vingt ans plus tard, on peut saluer l engagement des coopérateurs dans le projet de Crédal. Au 31 décembre 2013, le total des fonds placés dans la coopérative est de , soit une augmentation de par rapport à 2012! Les fonds de Crédal sont constitués pour l essentiel de parts de coopérateurs et d avances. Les parts de coopérateurs restent la forme privilégiée de participation au projet de la coopérative. Elles augmentent de 22 % en 2013! Les nouvelles parts souscrites sont quasi exclusivement des parts investisseurs (parts à 500 qui donnent droit à un dividende) et des parts domino (parts à 10 souscrites via un ordre permanent). Les parts domino sont souvent prises pour des enfants, petitsenfants, neveux ou nièces, ce qui a pour conséquence qu une centaine de coopérateurs de Crédal ont moins de 18 ans. Elles sont aussi un formidable outil de micro-épargne. Les avances portent généralement sur des montants supérieurs à et sont assorties d une convention qui en précise les termes. En 2013, le montant total des avances reste stable par rapport à 2012, mais le montant des avances avec intérêt augmente tandis que celui des avances sans intérêt diminue.

17 1993 Coup de projecteur sur l innovation sociale La première édition du Prix Roger Vanthournout est organisée en mémoire du précurseur des entreprises de formation par le travail, Roger Vanthournout, un prêtre ouvrier qui avait lancé un centre de formation par le travail pour jeunes défavorisés. Aujourd hui rebaptisé «Prix de l économie sociale», ce prix récompense des projets innovants d économie sociale développés en Wallonie et à Bruxelles. Crédal rejoint l organisation du prix en 2000 et y est chargée de l analyse financière des dossiers. Choisir de travailler avec Crédal qui privilégie le social et la proximité était pour nous un gage d être mieux écouté par rapport à la finalité du projet. Hélios, client crédit solidaire Crédal Conseil : moteur et soutien de cette innovation Les projets menés par Crédal Conseil en 2013 interrogent plus que jamais les besoins sociétaux que l économie sociale pourrait rencontrer dans les champs du développement durable : métiers verts, énergies renouvelables, finance éthique, circuits courts, etc. Deux projets de Crédal Conseil ont démarré dans le cadre de l appel à projet EntreprisE S lancé par l Agence wallonne de Stimulation Economique (ASE). Les fondations d un Centre d économie sociale d innovation et des métiers verts à Gembloux ont été posées autour de deux entreprises, Agricovert et Bativert (écoconstruction) et d associations. Le projet se développera vers la mutualisation des ressources et des structures de fonctionnement. 15 Pour répondre à la demande de logements écologiques, peu énergivores et évolutifs, le projet BeeCube travaille à la création d une filière de construction d habitats modulaires en bois, préfabriqués et recyclables. Le projet débouchera dans les prochains mois sur la création d une coopérative qui fournira de l emploi à des personnes peu qualifiées.

18 Le premier microcrédit professionnel En octobre 1994, le conseil d administration de Crédal décide de lancer une expérience pilote de soutien à la création de microentreprises et d'auto-création d emploi. Crédal vise un public de chômeurs qui éprouvent des difficultés à s insérer dans le circuit classique du travail mais qui disposent d atouts tels que l esprit d entreprise et une volonté de créer leur propre emploi. Les bases du microcrédit professionnel de Crédal sont jetées. Le microcrédit professionnel : éthique et solidaire Crédal permet à des (futurs) indépendants ayant un accès difficile au crédit bancaire de trouver le financement nécessaire au lancement ou au développement de leur activité professionnelle. Ces entrepreneurs, dont une petite majorité sont des hommes, sont âgés en moyenne de 39 ans. Si une partie du public traditionnel de Crédal comprend surtout des personnes qui se lancent après un premier parcours professionnel en tant que salarié, on remarque l arrivée d un public jeune, enthousiaste et motivé, qui ne trouve sa place ni sur le marché de l emploi ni sur le marché bancaire. L année 2013 est ainsi marquée par une augmentation du nombre d entrepreneurs de moins de 31 ans (21 % en 2013 contre 12 % en 2012). L exclusion bancaire Après m être vue refuser un prêt par six banques, je suis arrivée chez Crédal. J y ai rencontré une équipe très ouverte aux projets qui sortent du commun. La FINCA, client crédit Impact+ L exclusion bancaire touche un grand nombre de très petites entreprises (TPE). Les causes d exclusion qui frappent nos clients sont multiples et sont liées à leur situation personnelle (50% de nos clients sont allocataires sociaux, 10% n ont pas d historique entrepreneurial, les autres présentent un manque de garantie ou de fonds propres ou sont fichés pour défaut de paiement) ou au secteur d activités (40% de nos porteurs de projet développent une activité dans les secteurs de l HORECA, du commerce de détail et du transport).

19 1995 Une communication transparente Progressivement, le besoin se fait sentir d établir «un pont entre les personnes qui rendent possible l activité de crédit, les donateurs et coopérateurs, et ses bénéficiaires». Crédal se dote donc d un outil de communication vers ses coopérateurs, partenaires et clients, le Crédialogue. Le Crédialogue devient un instrument incontournable de la politique de transparence de Crédal. Il informe coopérateurs et partenaires des crédits octroyés et des projets accompagnés et joue le rôle de caisse de résonance pour nos clients. La transparence comme outil de gestion A l origine de Crédal, il y avait la volonté des épargnants de savoir à quoi leur argent servait et ce qu il finançait. C est pourquoi Crédal a inscrit la transparence au cœur de ses statuts et la décline dans toutes ses missions. En tant que coopérative de crédit, Crédal construit une relation de confiance basée sur la transparence avec ses coopérateurs, ses clients et ses partenaires. D une part, tout coopérateur est informé de l usage précis qui est fait de son argent : la liste des crédits et des bénéficiaires est publiée dans le Crédialogue et le rapport d activité présente de manière claire les comptes de l année. Nos livres comptables sont ouverts à tout qui veut les consulter. En outre, selon le principe «une personne, une voix», chaque coopérateur dispose d une voix à l assemblée générale. Quelle que soit la hauteur de leur placement, les coopérateurs participent donc aux décisions. D autre part, la même politique de transparence est pratiquée auprès de nos clients. Des indications claires sur les délais, le processus décisionnel, les taux appliqués et les autres frais liés au crédit sont données dès les premières prises de contact avec Crédal. 17

20 Le 1 er sinistre Après 10 ans de fonctionnement et plus de 400 crédits sans accroc, Crédal enregistre ses premiers sinistres. L essentiel de la perte cette année-là est dû au dépôt de bilan d une coopérative, entreprise d insertion pour femmes à Charleroi. Les fonds de garantie préalablement constitués permettent néanmoins à Crédal de considérer ces premiers sinistres avec sérénité. Gestion du risque En moyenne, la perte définitivement supportée par Crédal, après intervention des fonds de garantie, représente 0,5 %. Ce taux de sinistralité remarquablement bas est le résultat du suivi rapproché des clients en difficulté. Ces sinistres ont cependant un impact direct sur la rentabilité de la coopérative car ils viennent en déduction des résultats. Crédal applique une gestion prudente du risque : des règles strictes définissent quand une charge doit être comptabilisée et les montants récupérés ensuite sont passés en produits. La créance est sinistrée lorsque, après avoir mené toutes les démarches de recouvrement, on établit qu il n y a plus aucune perspective de récupération. La gestion du précontentieux est réalisée par les conseillers crédit qui tentent de trouver une solution à l amiable, avec un plan d apurement adapté au client, une aide comptable, etc. Quand plus aucune solution amiable n est possible, le dossier est confié au service contentieux, qui agit avec empathie et fermeté. Les fonds de garantie Les fonds de garantie auxquels Crédal a recours en cas de sinistre sont pour : les crédits solidaires : une garantie de la Province du Luxembourg, pour les avances de trésorerie aux opérateurs de son territoire ; les microcrédits professionnels : la Sowalfin, le Fonds bruxellois de garantie et le Fonds européen d investissement ; les microcrédits personnels : la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale (Prêts verts bruxellois uniquement).

21 1997 Les comités de crédit A la création de Crédal, des comités de crédit sont mis en place pour analyser les demandes de crédits. Ils sont composés d experts financiers et sociaux, indépendants et bénévoles. Au départ, le Conseil d administration décidait sur base de l avis du comité. A partir de 1997, les comités de crédit reçoivent peu à peu le pouvoir décisionnel et deviennent plus autonomes. C était un chemin que je savais semé d embûches et de difficultés. L aide de mon accompagnateur à chaque étape de mon projet, m a permis de les affronter. Paulina Lagos Jefferson, cliente Crédal Entreprendre et microcrédit professionnel Des volontaires essentiels Depuis toujours, les volontaires sont au cœur de la coopérative. C est autour de bénévoles que l organisation s est structurée. A ses débuts, la coopérative a d ailleurs fonctionné exclusivement sur base volontaire. Aujourd hui encore, c est à des volontaires que Crédal fait appel pour garantir les compétences professionnelles nécessaires à l analyse des dossiers de crédits. Ils sont issus de tous les milieux socioprofessionnels et représentent tant le secteur financier que les secteurs de l entrepreneuriat et de l économie sociale. Cette pluralité de regards fonde la démarche de Crédal : ce sont les aspects financiers mais aussi humains et sociaux qui sont pris en compte dans l analyse des demandes de crédit. Il existe des comités de crédit à Louvain-la-Neuve, à Bruxelles et, depuis cette année, à Liège. Chaque type de crédit a son propre comité, composé d experts qui connaissent bien le terrain et les problématiques du secteur. Aujourd hui, les volontaires sont près de 80 et sont membres des conseils d administration et des comités de crédit, ils accompagnent des entrepreneurs ayant obtenu un crédit ou apportent leur expertise dans la gestion de Crédal, en support de matières particulières (communication, droit, etc.). Leur engagement représente des centaines d heures de travail et d accompagnement. Ils enrichissent l action de Crédal de leur regard et de leurs compétences Qu ils en soient chaleureusement remerciés! 19

Crédal. 13 juin 2014

Crédal. 13 juin 2014 14 juin 2014 Le samedi 14 juin 2014, Crédal tient son Assemblée générale et fête ses 30 ans de finance solidaire Depuis quelques années, tous les regards se portent sur les modèles de finance alternative.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Au service des prêteurs d espoir

Au service des prêteurs d espoir Au service des prêteurs d espoir GRAMEEN ET CREDIT AGRICOLE s allient pour lutter contre la pauvreté Fondée en 1983 par Muhammad Yunus, la Grameen Bank (banque des villages) a développé au Bangladesh le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées Microfinance à l international et les banques : Engagement sociétal ou pur Business? Evènement co-organisé par le Groupe Solidarité d HEC Alumni et le Club Microfinance Paris Rappel du thème : L Engagement

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood. WE DO WHAT? L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! DOSSIER DE PRESSE MAI 2015 CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.co 1 S E O M M A I 1/ QUI SOMMES-NOUS? 2/ VALEURS 3/ FONCTIONNEMENT

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises»

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises» «Les aides financières à la création et au développement d entreprises» par Dominique DETHY Responsable PME-Service Union des Classes Moyennes 1 Les aides financières à la préparation du projet Les aides

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin.

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Extra Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Participez à l'action de Nouvel An d'alterfin! Alterfin est à la recherche de personnes qui souhaitent

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Paris, le 22 septembre 2010 Communiqué de presse Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Le deuxième rapport annuel de l Observatoire de la microfinance met en relief des évolutions notables

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

DEVENEZ LES ACTEURS DE VOTRE BANQUE!

DEVENEZ LES ACTEURS DE VOTRE BANQUE! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir L INFO DEVENEZ LES ACTEURS DE VOTRE BANQUE! * Au Crédit Coopératif, être client associé de sa banque, c est participer à sa vie coopérative et

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible!

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! 2005 a été proclamée «Année Internationale du Micro-crédit». C est l occasion de faire un tour

Plus en détail

Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr

Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr Enjeux Enjeux Surendettement déclaré en hausse constante depuis 20 ans : 230 000 dossiers

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS. Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI

FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS. Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI FINANCES SOLIDAIRES ET PARTICIPATIVES EPARGNER ET INVESTIR AVEC DU SENS Séminaire AMIS de LA VIE 07 Juillet 2015 M KALUSZYNSKI Sommaire PREAMBULE PARTIE 1 Finances solidaires PARTIE 2 Finances participatives

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

FORMATIONS RESEAU FINANCITE

FORMATIONS RESEAU FINANCITE FORMATIONS RESEAU FINANCITE 1 - Marchés publics et Investissement Socialement Responsable (ISR) Vous voulez garantir la gestion éthique et socialement responsable de l argent public dont vous êtes responsable

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques.

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Ce 28 octobre, l a.s.b.l. Osiris - Crédal - Crédit Social organisait un colloque intitulé

Plus en détail

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT Membres du groupe AGASSANT Benoit BAGHERZADEH Morvarid BERNARD Colette BERTHAUD Jean-Marc BIGLIAZZI Yves CORNILLIE Nelly DUPUIS Anne MARCLET Jeanne MARKEL Susan PASTOR Geneviève THERET Jean-Pierre VILLERS

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Dossier de presse municipales 2014. Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social

Dossier de presse municipales 2014. Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social Dossier de presse municipales 2014 LE PACTE DU MOUVES : Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social Sommaire 1. Communiqué de presse 1 2. LES objectifs de

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E.

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Organisé par l Institut Multilatéral d Afrique et la Banque Africaine du Développement en partenariat avec le Fond Monétaire International

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner créer reprendre accompagner financer développer expertiser parrainer rapport 2014 prêt d honneur accompagner créer reprendre d activité financer développer expertiser parrainer Sommaire Le mot du président

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues Juillet 2013 SOMMAIRE I. L utilité du crédit à la consommation Quel est le rôle du crédit dans l économie? Le marché du crédit à la consommation. A

Plus en détail

Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement

Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement Le financement du premier cohabitat du Québec perspectives de développement d autres projets sous l angle du financement Institution financière spécialisée: au niveau des épargnes dans la finance socialement

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles?

Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles? Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles? Table des matières Introduction 4 I. Législations d expansion économique 5 II. Fonds Bruxellois de Garantie 11 III. Fonds

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Vade-Mecum. des demandes de crédit. Business Angel+

Vade-Mecum. des demandes de crédit. Business Angel+ 1 Vade-Mecum des demandes de crédit 2 TABLE DES MATIERES A. Terminologie 3 B. Le groupe-cible et les caractéristiques 7 C. Critères a) Critères de recevabilité b) Critères d évaluation 9 D. La demande

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

L épargne SALARIALE, KéSAkO? L épargne SALARIALE SOLIDAIRE : TOUS GAGNANTS! FOCUS

L épargne SALARIALE, KéSAkO? L épargne SALARIALE SOLIDAIRE : TOUS GAGNANTS! FOCUS Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant dans des activités utiles à la création d emplois, de logements très

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE La mobilité sociale est notre priorité FONDATION CRÉÉE EN 2002, SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Grégoire Maisonneuve La Fondation Transdev apporte un soutien financier

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Sortir du surendettement

Sortir du surendettement Analyses 2013 13 PRÉCARITÉ 1 Sortir du surendettement Le surendettement n est plus seulement l affaire de consommateurs trop dépensiers. Pour aider les personnes à se sortir de situations apparemment sans

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Myflexy P ark dossier de presse 30 janvier 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL 10 à 15% du trafic automobile serait dû au manque endémique de parkings dans les centres urbains

Plus en détail