Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses"

Transcription

1 Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses Questions spécifiques au projet Q. Des itinéraires de rechange ont-ils été pleinement pris en considération? R. Une analyse détaillée de 11 options sur huit itinéraires de rechange est disponible en ligne et sera présentée au comité des services de planification et d'infrastructure de la ville de Brampton le 22 juin et à la réunion du conseil le 8 juillet. Q Le projet peut-il se réaliser sans une liaison à la gare GO de Brampton? R. D'un point de vue technique, le projet peut aller de l avant avec le centre de mobilité de Hurontario- Steeles (près de Shoppers World) comme terminus nord; cependant, relier la gare GO de Brampton à la gare GO de Port Credit, ainsi qu avec tous les autres services de transport le long du corridor, crée un véritable réseau régional de transport permettant aux passagers de se rendre là où ils doivent aller. Q : Le tracé peut-il être étendu vers le nord à partir de la gare GO de Brampton? R. Une extension vers le nord à partir de la gare GO de Brampton ne fait pas partie de ce projet. L extension du TLR Hurontario-Main vers le nord à partir de la gare GO de Brampton est techniquement faisable et peut être considérée comme faisant partie d'une deuxième phase à venir. Q. Un tracé de TLR le long de Queen Street n est-il pas plus prioritaire pour Brampton que Main Street South? R : Les deux itinéraires sont nécessaires dans le cadre d'un réseau de transport en commun intégré. Une étude de plan directeur pour le projet de transport en commun rapide pour Queen Street débutera sous peu afin de déterminer quelle technologie est souhaitable (TLR ou SRB) ainsi que le tracé du corridor. Le transport rapide de Queen Street fournira des liaisons à l'est du centre-ville de Brampton et soutiendra la croissance et la densification le long du corridor de Queen Street, y compris l'entretien du nouveau Peel Memorial Centre for Integrated Health and Wellness (centre de santé et mieux-être intégrés). Q. Le tracé du TLR Hurontario-Main pourra-t-il se connecter à un futur TLR de Queen Street? R : La présente étude de plan maître de Queen Street étudiera les options pour une correspondance fluide avec le TLR Hurontario-Main et la gare GO de Brampton. En tant que centre de mobilité identifié dans le plan régional de transport de Metrolinx, il sera prévu que le centre-ville de Brampton voit l amélioration de l'expérience des piétons et des correspondances avec tous les modes de transport. Q. Le tracé du TLR de Main Street ne déviera-t-il pas des priorités de transport en commun de Brampton? R. Les priorités de Brampton comprennent le service ferroviaire GO bidirectionnel offert toute la journée, le transport rapide de Queen Street et le TLR Hurontario-Main (TLRHM). L apport du TLRHM au centre-ville de Brampton permet également une extension future de la limite Brampton-Caledon, qui fait partie du plan régional de transport de Metrolinx.

2 Q. Les événements du centre-ville seront-ils touchés par le TLR? R. Les événements actuels du centre-ville, tels que le marché fermier et les défilés ne seront pas affectés. Le TLR s arrêtera à Wellington Street ou Steeles Avenue lors de ces événements et reviendra en direction sud, permettant à ces événements de se dérouler tout comme c est le cas maintenant. Q. Est-ce que Main Street sera fermée pendant les travaux de construction? R. Main Street et ses entreprises resteront ouverts pendant la construction. La construction sera effectuée par étapes pour maintenir Main Street ouverte ainsi que l'accès aux commerces. Une stratégie de communication «commerces ouverts» sera élaborée au cours de la prochaine phase des travaux avant la construction en consultation avec les entreprises touchées. Q. Les TLR n ont-ils pas d inesthétiques mâts et câbles aériens? R. Il existe de nombreuses stratégies pour intégrer les infrastructures des TLR dans le paysage urbain existant. L utilisation de la technologie monofilaire, le partage des lampadaires de rue et d'autres techniques peuvent réduire de manière considérable la présence visuelle de l'infrastructure de TLR. Ces techniques seront examinées et prises en considération dans le cadre du travail de conception. Q. Y a-t-il du potentiel de développement économique sur la ligne de TLR au centre-ville de Brampton? R. Le centre-ville de Brampton est désigné comme centre de croissance urbaine et requiert un système de transport en commun efficace pour soutenir la croissance et la densification. Le TLR attirera un développement polyvalent, une croissance de l'emploi et des choix en matière de logement au centreville de Brampton ainsi que la région de Brampton Mall, Shoppers World, et au sud de Steeles Ave. Q. Quel impact le TLR aura-t-il sur la zone patrimoniale sud de Main Street? R. La zone sud de Main Street ne sera pas affectée puisque tous les travaux resteront à l intérieur du droit de passage de la route, aucune propriété n est nécessaire et les arbres matures et l accès aux entrées demeureront intouchés. La section transversale de la route restera telle qu elle est actuellement, avec quatre voies pour la circulation automobile, et le TLR partagera les deux voies centrales et des trottoirs sur les boulevards. Q. Y aura-t-il une perte importante de places de stationnement sur rue au centre-ville? R. 40 places de stationnement sur rue seront perdues sur Main Street au centre-ville de Brampton, et cellesci pourront être relocalisées dans les garages de stationnement de la ville, qui offre la première heure gratuite. Q. Le projet de TLR aura-t-il des effets négatifs sur les valeurs des propriétés? R. Les études en Amérique du Nord montrent de façon constante que les propriétés environnantes aux corridors de transport de niveau supérieur, tels que les TLR, connaissent une augmentation de leur valeur. 2

3 Q. Le TLR n est-il pas un projet de Mississauga et en tant que tel, non pas un projet pour desservir Brampton? R. À Brampton, le TLR fait 5,6 km de long et dispose de 8 arrêts le long de Hurontario-Main Street, et pourrait être étendu plus au nord à la limite Brampton-Caledon dans le futur. Le TLR est nécessaire pour desservir le couloir Hurontario-Main puisque le transport rapide par bus Zum de Brampton ne sera pas en mesure de répondre aux exigences de l'achalandage avant l'an Le TLRHM soutiendra également la croissance et la densification du centre-ville de Brampton, la zone de Brampton Mall, Shoppers World et au sud de Steeles Avenue. Q. Le TLR est-il aussi long qu'un terrain de football de la LNF? R. Le jour de l'ouverture, un TLR à deux voitures sera utilisé mesurant environ 60 m de long (200 pi). Le projet est conçu pour accueillir un TLR à trois voitures pour fournir la capacité de transport de passagers requise pour répondre à la demande à long terme; toutefois, la nécessité d'un TLR à trois voitures est prévue pour un avenir assez lointain. Q. Les voies doubles de virages à gauche en direction nord et sud sur Hurontario dans la zone de Steeles Avenue seront-elles éliminées? R. Les voies doubles de virage à gauche actuelles en direction nord et sud sur Hurontario Street dans la zone de Steeles Avenue seront maintenues après l installation du TRL. Q. Est-ce que Main Street au centre-ville deviendra éventuellement une zone sans voiture? R. Cette option a été envisagée lors des travaux de préplanification; toutefois, il a été déterminé que le maintien d'une voie de circulation automobile dans chaque direction est la meilleure solution, équilibrant les besoins de transport en commun et de circulation. Il n'y a aucun plan pour une «zone sans voiture» sur Main Street. Q. Ne serait-il pas mieux d accueillir une université ou d'autres destinations clés en dehors du centre-ville par d autres options de tracés? R. Le centre-ville de Brampton est un centre de croissance urbaine tel que désigné par la Loi sur les zones de croissance de la province. Les centres de croissance urbaine sont des zones de concentration pour l'investissement dans les services publics et institutionnels à l'échelle régionale, tels que les universités, ainsi que les grandes infrastructures de transport, qui favorisent la croissance et le développement en conformité avec les plans et la Loi et la planification municipale. Q. Le Peel Memorial Hospital ne serait-il pas une meilleure destination pour le TLR que le centre-ville? R. Un tracé dévié à Nanwood vers l'hôpital aurait des répercussions sur les parcs, les installations du parc et les résidences le long du tracé. Ce tracé est rendu plus complexe par les dépenses et les défis techniques liés à la construction dans une plaine d inondation. Cela ajouterait également plusieurs minutes au trajet. Questions spécifiques au réseau et à la planification Q. Est-ce que le financement pour le projet a été engagé? R. Un engagement de financement de 1,6 M$ a été pris par la province de l'ontario. 3

4 Q. D où vient l'argent pour le projet? R. Le TLR Hurontario-Main est un projet de premier plan dans le cadre du projet Faire progresser l'ontario. Q. Le centre-ville de Brampton recevra-t-il des services GO bidirectionnels offerts toute la journée? R. Metrolinx ne possède pas le couloir ferroviaire entre Bramalea et le centre-ville de Brampton et il n est actuellement pas en vente. Au cours des 10 prochaines années, Metrolinx apportera le service express régional au réseau ferroviaire de GO, qui favorisera considérablement Brampton et Bramalea. Plus précisément, il y aura des services électrifiés aux 15 minutes en semaine, le soir et les fins de semaine sur la ligne Kitchener entre Bramalea et la gare Union. De plus, il y aura un important service d'heure de pointe en semaine pour Brampton - y compris Kitchener à la gare Union toutes les 30 minutes et Mount Pleasant à la gare Union toutes les 15 minutes. Q. La gare GO de Brampton est-elle appropriée pour un centre de mobilité? R. Un centre de mobilité est un endroit pour les correspondances entre les services régionaux de transport en commun rapide, et où différents modes de transport, de la marche aux voies ferroviaires à grande vitesse, se rencontrent de façon intégrée. Il aura une concentration intense et attrayante d'emplois, de qualité de vie, de magasinage et de jouissance autour d une principale gare de transport en commun. La gare GO de Brampton est un endroit propice à un centre de mobilité, car elle réunit et intégrera tous les services de transport en commun (TLR Hurontario-Main, transport rapide de Queen Street, services d autobus et ferroviaires Zum et transport en commun local) tout en favorisant le développement polyvalent. Une étude sur le centre de mobilité débutera sous peu. Q. Qu adviendra-t-il si le conseil de Brampton choisit de changer d'itinéraire? R. L'engagement de la province est de 1,6 milliard de dollars pour réaliser le projet de TLR approuvé par le Processus d évaluation des projets de transport en commun qui relie les gares GO de Port Credit, Cooksville et Brampton par le tracé Hurontario-Main. La contribution provinciale pour le projet est plafonnée. De plus, l'engagement de la province est basé sur l approbation du tracé. Si Brampton propose un ajustement au tracé, toute augmentation de coût sera de la responsabilité de la municipalité. Également, Metrolinx devra évaluer toute modification de la définition de l envergure du projet afin de déterminer l'impact des changements sur la performance du projet. L'engagement de la province était pour un projet intégral et non pour des éléments de projet spécifiques à Brampton et Mississauga. Le budget du projet n est pas séparé entre les deux municipalités. Q. Comme le projet ne démarrera pas avant 2018, n'y a-t-il pas suffisamment de temps pour une décision du conseil? R. Il y a beaucoup à faire pour un projet de cette taille et envergure. Les spécifications du projet doivent être définies, des propriétés doivent être acquises, des services publics devront être déplacés et des préparatifs doivent être faits pour obtenir les contrats de construction. Nous devons commencer dès maintenant afin d'être prêts pour le début de la construction en

5 Q. La section du segment de Mississauga procédera-t-elle comme un projet entièrement financé, même si Brampton n accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial? R. Le tracé approuvé dans le cadre du Processus d'évaluation des projets de transport en commun (TPAP) est le résultat d'un certain nombre d'années de travail de planification entrepris conjointement par les villes de Brampton et Mississauga et Metrolinx. Le projet fait partie d'un réseau de transport en commun rapide prévu dans le plan de transport régional - Le Grand Projet - et fournit un service nord-sud important le long de Hurontario et Main Street reliant les centres de population et d'emploi, tout en fournissant des correspondances importantes avec le réseau régional aux gares GO de Brampton, Cooksville et Port Credit. Dans l éventualité où le conseil de Brampton ne soutient pas le tracé approuvé, Metrolinx procédera avec le projet au terminal Brampton Gateway. Dans ce scénario, Brampton continuera d'être responsable de fournir des correspondances d autobus entre le terminal Gateway et le centre-ville de Brampton. Q. Les coûts associés à des changements de tracé faits par Mississauga (par exemple, desservir Sheridan College et Square One) seront-ils la responsabilité de Mississauga, et non dans l'enveloppe de financement annoncée par la province de l'ontario? R. Le tracé approuvé pour le projet a toujours contenu des dispositions pour une «boucle» desservant le centre-ville de Mississauga et la zone de Square One. Les détails entourant le tracé continueront d être raffinés dans le cadre des activités associées à la préparation et à la réalisation du projet de construction. Si Mississauga souhaite un changement matériel important du tracé approuvé, toute augmentation de coûts serait de la responsabilité de la ville. Metrolinx se réserverait la possibilité d'évaluer toute modification pour déterminer son impact sur la performance du projet. Q. Brampton perdra-t-elle sa part du financement si elle n'accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial? R. La province a affecté 1,6 milliard de dollars de financement en capital pour livrer le projet approuvé par le TPAP reliant les gares GO de Port Credit, Cooksville et Brampton par Hurontario et Main Street. Si le segment approuvé par le TPAP par le district patrimonial et le centre-ville de Brampton est rejeté par le conseil, l envergure du projet et les investissements connexes seront révisés pour refléter la liaison de la gare GO de Port Credit à Brampton Gateway par Steeles Avenue seulement. Q. L'objectif du projet entièrement financé était-il de fournir une liaison entre la gare GO de Port Credit et la gare GO du centre-ville de Brampton? R. Bien que l'un des principaux objectifs du projet était de faire une liaison avec le réseau de transport régional et de relier les centres de transit comme les gares GO de Brampton, Cooksville et Port Credit aux terminus principaux de transport en commun à Brampton Gateway et au centre-ville de Mississauga, d'autres objectifs comprennent le soutien de l utilisation des terres et les plans de transport ainsi que la vision des villes. La vision pour le corridor Hurontario-Main Street et l'objectif du projet de TLR est de : fournir un service de transport en commun rapide facile, fiable, fréquent, confortable et pratique; transformer Hurontario-Main en une belle rue avec des endroits attrayants le long du corridor avec une mobilité élargie, de l'activité économique dynamique et des quartiers habitables reliés, polyvalents et intégrés à l'infrastructure de transport; et de reconnaître et renforcer le système urbain régional et la structure urbaine planifiée de chaque ville visant le développement polyvalent, compact et intensifié orienté vers le transport en commun dans le corridor. 5

6 Q. Metrolinx est-il pleinement conscient de la position de Brampton à l effet qu elle n accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial; et la confirmation qu'ils ont été mis au courant des préoccupations du conseil de Brampton à l égard d un tracé en surface au nord de Steeles en décembre 2013 et à nouveau en septembre 2014? R. Metrolinx est conscient que le précédent conseil de Brampton avait demandé que le personnel de la ville entreprenne une analyse supplémentaire des options de tracé. Nous comprenons que cette analyse supplémentaire est terminée et a été présentée au conseil de ville pour son examen. L'analyse supplémentaire conclut que le tracé approuvé représente la meilleure solution. Q. Metrolinx est-il prêt et d accord avec le financement des options alternatives à un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial au cours des présentes discussions? R. Metrolinx est engagé au tracé approuvé, qui est soutenu par le financement accordé par la province de l'ontario. Q. Qui possède quelles parties du TLR entre Mississauga, Brampton et Metrolinx en matière d'infrastructure ferroviaire, de trains, d arrêts et d abris? R. Metrolinx, au nom de la Province, détiendra la majorité de l'infrastructure nécessaire pour mettre en œuvre un système de TLR pleinement fonctionnel en fonction du tracé et de la conception approuvés par le TPAP. Parmi les principaux actifs de Metrolinx, on retrouve des voies et véhicules légers sur rail (VLR), des arrêts et accessoires connexes, sous-stations de traction, lignes de contact à suspension caténaire et des installations d'entretien et d entreposage. Metrolinx devra acquérir de la Ville de Brampton une servitude perpétuelle pour accueillir le TLR sur une partie de l'emprise de Main Street. Q. Qui paiera pour l'entretien, l'exploitation, les réparations et les remplacements courants du TLR? De plus, qui paiera pour tout déficit initial dans les recettes une fois que le TLR sera fonctionnel? R. Le premier ministre et le gouvernement de l'ontario se sont engagés envers le coût en capital de la construction du TLR Hurontario-Main. La province, Metrolinx et les villes de Brampton et de Mississauga discuteront d une approche pour la gestion des coûts d'exploitation et d'entretien associés au TLR. Q. Pourquoi une décision est-elle nécessaire à ce moment et quel est l'impact d'un nouveau retard? R. Tout retard supplémentaire dans la confirmation de l envergure du projet aura un impact négatif sur le début de la construction prévue pour Un retard dans le démarrage de la construction retardera à son tour la date de mise en service de la fin De plus, un impact immédiat d'un nouveau retard de confirmation de l envergure du projet est la mise doute de la demande de financement de Metrolinx auprès du gouvernement du Canada. Au cours des prochaines semaines, la demande de Metrolinx en vertu de la 7e ronde du programme de financement PPP Canada doit être finalisée. Ne pas le faire se traduira par une exclusion d admissibilité à la 7e ronde et il existe une incertitude quant à la disponibilité de programmes de financement futurs. 6

7 Q. Quels plans d'atténuation seront élaborés pour les entreprises le long du TLR et qui sera responsable (par exemple, municipalité locale ou Metrolinx) en cas de perte d entreprise? R. Metrolinx est engagé à travailler avec les entreprises locales pour atténuer les impacts de la construction, autant que possible. La construction sera planifiée pour minimiser les impacts potentiels pour que les entreprises demeurent ouvertes et que l'accès à celles-ci soit maintenu. Une stratégie sera élaborée en consultation avec la communauté et d'autres entreprises, qui comprendra la signalisation, la publicité et la promotion, les communications ainsi qu un bureau de projet local, etc. Q. La construction sera-t-elle entreprise en prenant en considération les structures et bâtiments anciens? R. Par l entremise du TPAP, un inventaire des ressources patrimoniales a été réalisé pour le corridor complet du projet. Une série de stratégies sont identifiées afin d'atténuer les impacts de la construction et l'exploitation du TLR sur ces ressources, y compris : minimiser l'empiètement où cela est possible, réaliser une évaluation plus détaillée de l'impact sur le patrimoine, surveiller les travaux lors des périodes de construction importantes et réaliser des enquêtes de préconstruction de structures afin de déterminer si d'autres mesures, en plus de la surveillance, sont justifiées. Les entrepreneurs seront tenus de surveiller les niveaux de bruit et de vibration pendant la construction et d assurer que l'équipement utilisé est dans un bon état. Pour réduire les impacts des vibrations lorsque le TLR fonctionnera, un système de rails en caoutchouc intégré sera utilisé pour réduire le bas niveau de bruit (généralement 5 db) produit par un TLR en mouvement. Ce système assurera également que les limites du niveau de vibrations transmises par le sol soient atteintes. Dans certaines zones avec des restrictions ou là où des vitesses de TLR élevées sont requises, des techniques éprouvées comme un système en caoutchouc intégré amélioré peuvent être utilisées. 7

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

Zone pavée destinée aux usagers des autobus et pouvant comprendre un banc ou un abri.

Zone pavée destinée aux usagers des autobus et pouvant comprendre un banc ou un abri. Lexique: Sondage des Actifs Arrêts de transport en commun Nombre d'arrêts munis des commodités mentionnées : Les catégories suivantes reflètent le nombre d'arrêts munis des commodités mentionnées, et non

Plus en détail

Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013

Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013 Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013 Leslie Woo Vice-présidente, Politiques, planification et innovation 1 Qu'est-ce qu'un rapport de surveillance

Plus en détail

Terminologie du transport public

Terminologie du transport public III. Terminologie du transport public Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains III-1 Fondements de la planification et de l analyse Cost Analysis Schedule

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier Ministère des Transports Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier AVANT-PROPOS Aménagement routier Les travaux d aménagement des voies publiques («aménagements routiers»)

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION (CVÉ), DE MESUR DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 09 1) Le Ministère devrait continuer de fournir de l assistance aux Premières nations pour la construction,

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été Compagnie des Transports Strasbourgeois Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été 4 juin 2015 La ligne A, première ligne du réseau tramway de l agglomération strasbourgeoise,

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS

Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS Le CATON maintient son engagement à offrir des possibilités de perfectionnement professionnel

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Introduction. 1. Les engagements de McGill

Introduction. 1. Les engagements de McGill Introduction L Université McGill remercie le Conseil municipal et l Office de consultation publique de Montréal de tenir des consultations publiques sur le projet du Plan de protection et de mise en valeur

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Une ville en terrasses donnant sur le Lac Léman Lausanne, le chef-lieu du canton de Vaud, est caractérisée par sa situation sur

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TANZANIE

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TANZANIE Publication autorisée Publication autorisée BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TANZANIE PROJET DE SYSTEME DE TRANSPORT RAPIDE PAR AUTOBUS DE DAR ES-SALAAM PHASE 2 RAPPORT D EVALUATION DEPARTEMENT OITC Septembre

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ottawa, le 22 décembre 2005 Bell Canada Référence : Avis de modification tarifaire 6862 Service d'accès par passerelle fourni au moyen de lignes sèches 1. Le Conseil

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux études Conditions et exigences pour les études de besoins et de faisabilité

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010

Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010 Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick Octobre 2010 Title / Titre Examen du modèle d'inventaire Examen du guide Identification des biens Coûts

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Abonnements et achalandage

Abonnements et achalandage Abonnements et achalandage Achalandage -1,2 % mars 2014 vs mars 2013-1,8 % 1 er quart 2014 vs 1 er quart 2013-1,5 % année 2013 vs 2012 Les abonnements Cumul au 31 mars 2014 % achalandage % recettes Abonnements

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP?

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP? Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Politique Questionnaire concernant le projet de consultation

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Mémoire présenté par. Ville de Montréal

Mémoire présenté par. Ville de Montréal Consultation sur le projet d agrandissement du Centre hospitalier universitaire Ste-Justine Arrondissement Côte-des-Neiges / Notre-Dame-de-Grâce Office de consultation publique de Montréal Mémoire présenté

Plus en détail

Guide à l intention des services d incendie. Création et maintien d un plan de continuité des opérations (PCO)

Guide à l intention des services d incendie. Création et maintien d un plan de continuité des opérations (PCO) Guide à l intention des services d incendie Création et maintien d un plan de continuité des opérations (PCO) Composantes de la planification de la continuité des opérations Index Introduction Pour commencer

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR

TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR CONSOLIDER L AMÉNAGEMENT EN DÉVELOPPANT LE TRANSPORT COLLECTIF RECRÉER DES VILLES À DIMENSION HUMAINE DÉVELOPPER LES LIENS ROUTIERS

Plus en détail

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils?

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils? HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Le 31 mai 2012 Forum URBA 2015 Les projets s implantent-ils? Notre expertise fait votre force J avais un problème!! Accumulation d énergie

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Questions et réponses

Questions et réponses Questions et réponses Année scolaire 2015-2016 L ipad au Collège de l Assomption Ce document présente les questions les plus courantes concernant l ipad 0 Service informatique Collège de l'assomption 07/05/2015

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION VILLE DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT DE VILLE-MARIE CA-24-107 RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION Vu l article 119 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre A-19.1);

Plus en détail

2.12 LOISIRS. Préambule

2.12 LOISIRS. Préambule 2.12 LOISIRS Préambule L espace ouvert naturel et aménagé d une ville et ses installations récréatives ne sont pas simplement souhaitables, mais ils s avèrent essentiels au bien-être général d une communauté.

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU Annexe A.1 Glossaire 1. Définitions Accord-cadre Area Direction Asset Management-Infrabel Area Direction Traffic Management & Services-Infrabel Bureau Organisation du Trafic-Infrabel

Plus en détail

PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU

PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU L accord de contribution (l «accord de contribution») a

Plus en détail

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent dans le cadre des audiences publiques de la Commission des transports du Québec à la suite de la demande de la compagnie Orléans Express visant

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

La Loi sur les caisses populaires et les credit unions et le Règlement de l Ontario 237/09. Questions fréquemment posées et réponses

La Loi sur les caisses populaires et les credit unions et le Règlement de l Ontario 237/09. Questions fréquemment posées et réponses La Loi sur les caisses populaires et les credit unions et le Règlement de l Ontario 237/09 Questions fréquemment posées et réponses Sujet/Question/Réponse ADHÉSION Lien d association Définition d un lien

Plus en détail

Groupe de travail sur les transports urbains. Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés

Groupe de travail sur les transports urbains. Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés Groupe de travail sur les transports urbains Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés Octobre 2009 Les transports urbains au Canada: un inventaire des progrès récemment

Plus en détail

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Assemblée générale OuestRail 27 avril 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1.

Plus en détail

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Ordre du jour Comité d'expert pour l'assurance de la qualité des services d'imagerie diagnostique Contexte; la tâche Examen par les pairs

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

Roulons En Ville à Vélo

Roulons En Ville à Vélo Contribution au débat public sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l arc languedocien Roulons En Ville à Vélo Pour une prise en compte des modes doux et des transports en commun Notre

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Le Groupe RATP La RATP en Ile de France RATP Dev L exploitation et la maintenance

Plus en détail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail Soumission au Comité permanent des ressources humaines du développement des compétences du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) Opportunités pour les Autochtones sur

Plus en détail

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Apprenez-en davantage au sujet de la Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Au sujet de la Directive applicable

Plus en détail

DIRECTIVES SUR LE PLAN D AFFAIRE DU PROJET FONDS SUR L INFRASTRUCTURE MUNICIPALE RURALE

DIRECTIVES SUR LE PLAN D AFFAIRE DU PROJET FONDS SUR L INFRASTRUCTURE MUNICIPALE RURALE DIRECTIVES SUR LE PLAN D AFFAIRE DU PROJET FONDS SUR L INFRASTRUCTURE MUNICIPALE RURALE Novembre 2004 Introduction L analyse de cas est un document essentiel à la réussite du projet. Elle justifie l approvisionnement

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

Politique de remboursement. des frais de déplacement. des bénévoles. et des membres du personnel

Politique de remboursement. des frais de déplacement. des bénévoles. et des membres du personnel Page 1 de 16 Politique de remboursement des frais de déplacement des bénévoles et des membres du personnel Approuvée par le Comité d audit de CPA Canada Le 6 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES POLITIQUES FINANCIÈRES

Plus en détail

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MAGOG RÈGLEMENT 2504-2014 Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville À une séance ordinaire du conseil municipal de la

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Conseil d administration

PROCÈS-VERBAL. Conseil d administration PROCÈS-VERBAL Conseil d administration Procès-verbal de l assemblée régulière du conseil d administration du Conseil de quartier de Val-Bélair, tenue le 17 décembre 2014 à 19h30 au bureau administratif

Plus en détail

Nom légal et complet du réseau de transport, entreprise, organisation ou individu :

Nom légal et complet du réseau de transport, entreprise, organisation ou individu : Demande d adhésion 1) INFORMATION GÉNÉRALE légal et complet du réseau de transport, entreprise, organisation ou individu : S'il vous plaît, indiquer si vous souhaitez que le nom de votre entreprise apparaisse

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

lgv est européenne - 2 ème phase

lgv est européenne - 2 ème phase Grande Vitesse Maître d œuvre lgv est européenne - 2 ème phase france ingénierie environnementale et durable tracé et voie ouvrages d art aériens structures souterraines génie civil signalisation énergie

Plus en détail

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 2006 ITM-CL 317.1 Monte escalier à siège ou pour chaise roulante sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond Prescriptions de sécurité types

Plus en détail

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais Agen coeur battant vu par Vélocité en Agenais Rappel des objectifs du projet Assurer la prospérité du centre ville 1) Renforcer l attractivité et l accessibilité du centre ville a) Renforcer l offre commerciale

Plus en détail

Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent!

Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent! Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent! Prix de réalisation en transports urbains durables de l ATC Le 12 mars 2010 Le projet en bref À notre prise en charge du réseau

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B13

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B13 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B13 PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ACCORDS CONJOINTS RELATIFS AUX MESSAGERIES AÉRIENNES/DE SURFACE 2004 ASSOCIATION CANADIENNE DES

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Notre offre PCA/PRA systemes@arrabal-is.com

Notre offre PCA/PRA systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com De plus en plus, le rôle que jouent l'accès à Internet, la messagerie et les logiciels métier, rend essentielle la continuité de l'activité des PME, notamment en cas de panne ou

Plus en détail

Référence : B-200-16. Références : Autres :

Référence : B-200-16. Références : Autres : Référence : B-200-16 Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique Catégorie Objet : FONCTIONNEMENT INTERNE : Remboursement des dépenses 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique)

Plus en détail

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 Contact presse Olivia Dufour responsable des relations presse dufour@sytral.fr 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 SOMMAIRE 15 16 17

Plus en détail