Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses"

Transcription

1 Projet de transport léger sur rail (TLR) Hurontario-Main à Brampton Questions et réponses Questions spécifiques au projet Q. Des itinéraires de rechange ont-ils été pleinement pris en considération? R. Une analyse détaillée de 11 options sur huit itinéraires de rechange est disponible en ligne et sera présentée au comité des services de planification et d'infrastructure de la ville de Brampton le 22 juin et à la réunion du conseil le 8 juillet. Q Le projet peut-il se réaliser sans une liaison à la gare GO de Brampton? R. D'un point de vue technique, le projet peut aller de l avant avec le centre de mobilité de Hurontario- Steeles (près de Shoppers World) comme terminus nord; cependant, relier la gare GO de Brampton à la gare GO de Port Credit, ainsi qu avec tous les autres services de transport le long du corridor, crée un véritable réseau régional de transport permettant aux passagers de se rendre là où ils doivent aller. Q : Le tracé peut-il être étendu vers le nord à partir de la gare GO de Brampton? R. Une extension vers le nord à partir de la gare GO de Brampton ne fait pas partie de ce projet. L extension du TLR Hurontario-Main vers le nord à partir de la gare GO de Brampton est techniquement faisable et peut être considérée comme faisant partie d'une deuxième phase à venir. Q. Un tracé de TLR le long de Queen Street n est-il pas plus prioritaire pour Brampton que Main Street South? R : Les deux itinéraires sont nécessaires dans le cadre d'un réseau de transport en commun intégré. Une étude de plan directeur pour le projet de transport en commun rapide pour Queen Street débutera sous peu afin de déterminer quelle technologie est souhaitable (TLR ou SRB) ainsi que le tracé du corridor. Le transport rapide de Queen Street fournira des liaisons à l'est du centre-ville de Brampton et soutiendra la croissance et la densification le long du corridor de Queen Street, y compris l'entretien du nouveau Peel Memorial Centre for Integrated Health and Wellness (centre de santé et mieux-être intégrés). Q. Le tracé du TLR Hurontario-Main pourra-t-il se connecter à un futur TLR de Queen Street? R : La présente étude de plan maître de Queen Street étudiera les options pour une correspondance fluide avec le TLR Hurontario-Main et la gare GO de Brampton. En tant que centre de mobilité identifié dans le plan régional de transport de Metrolinx, il sera prévu que le centre-ville de Brampton voit l amélioration de l'expérience des piétons et des correspondances avec tous les modes de transport. Q. Le tracé du TLR de Main Street ne déviera-t-il pas des priorités de transport en commun de Brampton? R. Les priorités de Brampton comprennent le service ferroviaire GO bidirectionnel offert toute la journée, le transport rapide de Queen Street et le TLR Hurontario-Main (TLRHM). L apport du TLRHM au centre-ville de Brampton permet également une extension future de la limite Brampton-Caledon, qui fait partie du plan régional de transport de Metrolinx.

2 Q. Les événements du centre-ville seront-ils touchés par le TLR? R. Les événements actuels du centre-ville, tels que le marché fermier et les défilés ne seront pas affectés. Le TLR s arrêtera à Wellington Street ou Steeles Avenue lors de ces événements et reviendra en direction sud, permettant à ces événements de se dérouler tout comme c est le cas maintenant. Q. Est-ce que Main Street sera fermée pendant les travaux de construction? R. Main Street et ses entreprises resteront ouverts pendant la construction. La construction sera effectuée par étapes pour maintenir Main Street ouverte ainsi que l'accès aux commerces. Une stratégie de communication «commerces ouverts» sera élaborée au cours de la prochaine phase des travaux avant la construction en consultation avec les entreprises touchées. Q. Les TLR n ont-ils pas d inesthétiques mâts et câbles aériens? R. Il existe de nombreuses stratégies pour intégrer les infrastructures des TLR dans le paysage urbain existant. L utilisation de la technologie monofilaire, le partage des lampadaires de rue et d'autres techniques peuvent réduire de manière considérable la présence visuelle de l'infrastructure de TLR. Ces techniques seront examinées et prises en considération dans le cadre du travail de conception. Q. Y a-t-il du potentiel de développement économique sur la ligne de TLR au centre-ville de Brampton? R. Le centre-ville de Brampton est désigné comme centre de croissance urbaine et requiert un système de transport en commun efficace pour soutenir la croissance et la densification. Le TLR attirera un développement polyvalent, une croissance de l'emploi et des choix en matière de logement au centreville de Brampton ainsi que la région de Brampton Mall, Shoppers World, et au sud de Steeles Ave. Q. Quel impact le TLR aura-t-il sur la zone patrimoniale sud de Main Street? R. La zone sud de Main Street ne sera pas affectée puisque tous les travaux resteront à l intérieur du droit de passage de la route, aucune propriété n est nécessaire et les arbres matures et l accès aux entrées demeureront intouchés. La section transversale de la route restera telle qu elle est actuellement, avec quatre voies pour la circulation automobile, et le TLR partagera les deux voies centrales et des trottoirs sur les boulevards. Q. Y aura-t-il une perte importante de places de stationnement sur rue au centre-ville? R. 40 places de stationnement sur rue seront perdues sur Main Street au centre-ville de Brampton, et cellesci pourront être relocalisées dans les garages de stationnement de la ville, qui offre la première heure gratuite. Q. Le projet de TLR aura-t-il des effets négatifs sur les valeurs des propriétés? R. Les études en Amérique du Nord montrent de façon constante que les propriétés environnantes aux corridors de transport de niveau supérieur, tels que les TLR, connaissent une augmentation de leur valeur. 2

3 Q. Le TLR n est-il pas un projet de Mississauga et en tant que tel, non pas un projet pour desservir Brampton? R. À Brampton, le TLR fait 5,6 km de long et dispose de 8 arrêts le long de Hurontario-Main Street, et pourrait être étendu plus au nord à la limite Brampton-Caledon dans le futur. Le TLR est nécessaire pour desservir le couloir Hurontario-Main puisque le transport rapide par bus Zum de Brampton ne sera pas en mesure de répondre aux exigences de l'achalandage avant l'an Le TLRHM soutiendra également la croissance et la densification du centre-ville de Brampton, la zone de Brampton Mall, Shoppers World et au sud de Steeles Avenue. Q. Le TLR est-il aussi long qu'un terrain de football de la LNF? R. Le jour de l'ouverture, un TLR à deux voitures sera utilisé mesurant environ 60 m de long (200 pi). Le projet est conçu pour accueillir un TLR à trois voitures pour fournir la capacité de transport de passagers requise pour répondre à la demande à long terme; toutefois, la nécessité d'un TLR à trois voitures est prévue pour un avenir assez lointain. Q. Les voies doubles de virages à gauche en direction nord et sud sur Hurontario dans la zone de Steeles Avenue seront-elles éliminées? R. Les voies doubles de virage à gauche actuelles en direction nord et sud sur Hurontario Street dans la zone de Steeles Avenue seront maintenues après l installation du TRL. Q. Est-ce que Main Street au centre-ville deviendra éventuellement une zone sans voiture? R. Cette option a été envisagée lors des travaux de préplanification; toutefois, il a été déterminé que le maintien d'une voie de circulation automobile dans chaque direction est la meilleure solution, équilibrant les besoins de transport en commun et de circulation. Il n'y a aucun plan pour une «zone sans voiture» sur Main Street. Q. Ne serait-il pas mieux d accueillir une université ou d'autres destinations clés en dehors du centre-ville par d autres options de tracés? R. Le centre-ville de Brampton est un centre de croissance urbaine tel que désigné par la Loi sur les zones de croissance de la province. Les centres de croissance urbaine sont des zones de concentration pour l'investissement dans les services publics et institutionnels à l'échelle régionale, tels que les universités, ainsi que les grandes infrastructures de transport, qui favorisent la croissance et le développement en conformité avec les plans et la Loi et la planification municipale. Q. Le Peel Memorial Hospital ne serait-il pas une meilleure destination pour le TLR que le centre-ville? R. Un tracé dévié à Nanwood vers l'hôpital aurait des répercussions sur les parcs, les installations du parc et les résidences le long du tracé. Ce tracé est rendu plus complexe par les dépenses et les défis techniques liés à la construction dans une plaine d inondation. Cela ajouterait également plusieurs minutes au trajet. Questions spécifiques au réseau et à la planification Q. Est-ce que le financement pour le projet a été engagé? R. Un engagement de financement de 1,6 M$ a été pris par la province de l'ontario. 3

4 Q. D où vient l'argent pour le projet? R. Le TLR Hurontario-Main est un projet de premier plan dans le cadre du projet Faire progresser l'ontario. Q. Le centre-ville de Brampton recevra-t-il des services GO bidirectionnels offerts toute la journée? R. Metrolinx ne possède pas le couloir ferroviaire entre Bramalea et le centre-ville de Brampton et il n est actuellement pas en vente. Au cours des 10 prochaines années, Metrolinx apportera le service express régional au réseau ferroviaire de GO, qui favorisera considérablement Brampton et Bramalea. Plus précisément, il y aura des services électrifiés aux 15 minutes en semaine, le soir et les fins de semaine sur la ligne Kitchener entre Bramalea et la gare Union. De plus, il y aura un important service d'heure de pointe en semaine pour Brampton - y compris Kitchener à la gare Union toutes les 30 minutes et Mount Pleasant à la gare Union toutes les 15 minutes. Q. La gare GO de Brampton est-elle appropriée pour un centre de mobilité? R. Un centre de mobilité est un endroit pour les correspondances entre les services régionaux de transport en commun rapide, et où différents modes de transport, de la marche aux voies ferroviaires à grande vitesse, se rencontrent de façon intégrée. Il aura une concentration intense et attrayante d'emplois, de qualité de vie, de magasinage et de jouissance autour d une principale gare de transport en commun. La gare GO de Brampton est un endroit propice à un centre de mobilité, car elle réunit et intégrera tous les services de transport en commun (TLR Hurontario-Main, transport rapide de Queen Street, services d autobus et ferroviaires Zum et transport en commun local) tout en favorisant le développement polyvalent. Une étude sur le centre de mobilité débutera sous peu. Q. Qu adviendra-t-il si le conseil de Brampton choisit de changer d'itinéraire? R. L'engagement de la province est de 1,6 milliard de dollars pour réaliser le projet de TLR approuvé par le Processus d évaluation des projets de transport en commun qui relie les gares GO de Port Credit, Cooksville et Brampton par le tracé Hurontario-Main. La contribution provinciale pour le projet est plafonnée. De plus, l'engagement de la province est basé sur l approbation du tracé. Si Brampton propose un ajustement au tracé, toute augmentation de coût sera de la responsabilité de la municipalité. Également, Metrolinx devra évaluer toute modification de la définition de l envergure du projet afin de déterminer l'impact des changements sur la performance du projet. L'engagement de la province était pour un projet intégral et non pour des éléments de projet spécifiques à Brampton et Mississauga. Le budget du projet n est pas séparé entre les deux municipalités. Q. Comme le projet ne démarrera pas avant 2018, n'y a-t-il pas suffisamment de temps pour une décision du conseil? R. Il y a beaucoup à faire pour un projet de cette taille et envergure. Les spécifications du projet doivent être définies, des propriétés doivent être acquises, des services publics devront être déplacés et des préparatifs doivent être faits pour obtenir les contrats de construction. Nous devons commencer dès maintenant afin d'être prêts pour le début de la construction en

5 Q. La section du segment de Mississauga procédera-t-elle comme un projet entièrement financé, même si Brampton n accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial? R. Le tracé approuvé dans le cadre du Processus d'évaluation des projets de transport en commun (TPAP) est le résultat d'un certain nombre d'années de travail de planification entrepris conjointement par les villes de Brampton et Mississauga et Metrolinx. Le projet fait partie d'un réseau de transport en commun rapide prévu dans le plan de transport régional - Le Grand Projet - et fournit un service nord-sud important le long de Hurontario et Main Street reliant les centres de population et d'emploi, tout en fournissant des correspondances importantes avec le réseau régional aux gares GO de Brampton, Cooksville et Port Credit. Dans l éventualité où le conseil de Brampton ne soutient pas le tracé approuvé, Metrolinx procédera avec le projet au terminal Brampton Gateway. Dans ce scénario, Brampton continuera d'être responsable de fournir des correspondances d autobus entre le terminal Gateway et le centre-ville de Brampton. Q. Les coûts associés à des changements de tracé faits par Mississauga (par exemple, desservir Sheridan College et Square One) seront-ils la responsabilité de Mississauga, et non dans l'enveloppe de financement annoncée par la province de l'ontario? R. Le tracé approuvé pour le projet a toujours contenu des dispositions pour une «boucle» desservant le centre-ville de Mississauga et la zone de Square One. Les détails entourant le tracé continueront d être raffinés dans le cadre des activités associées à la préparation et à la réalisation du projet de construction. Si Mississauga souhaite un changement matériel important du tracé approuvé, toute augmentation de coûts serait de la responsabilité de la ville. Metrolinx se réserverait la possibilité d'évaluer toute modification pour déterminer son impact sur la performance du projet. Q. Brampton perdra-t-elle sa part du financement si elle n'accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial? R. La province a affecté 1,6 milliard de dollars de financement en capital pour livrer le projet approuvé par le TPAP reliant les gares GO de Port Credit, Cooksville et Brampton par Hurontario et Main Street. Si le segment approuvé par le TPAP par le district patrimonial et le centre-ville de Brampton est rejeté par le conseil, l envergure du projet et les investissements connexes seront révisés pour refléter la liaison de la gare GO de Port Credit à Brampton Gateway par Steeles Avenue seulement. Q. L'objectif du projet entièrement financé était-il de fournir une liaison entre la gare GO de Port Credit et la gare GO du centre-ville de Brampton? R. Bien que l'un des principaux objectifs du projet était de faire une liaison avec le réseau de transport régional et de relier les centres de transit comme les gares GO de Brampton, Cooksville et Port Credit aux terminus principaux de transport en commun à Brampton Gateway et au centre-ville de Mississauga, d'autres objectifs comprennent le soutien de l utilisation des terres et les plans de transport ainsi que la vision des villes. La vision pour le corridor Hurontario-Main Street et l'objectif du projet de TLR est de : fournir un service de transport en commun rapide facile, fiable, fréquent, confortable et pratique; transformer Hurontario-Main en une belle rue avec des endroits attrayants le long du corridor avec une mobilité élargie, de l'activité économique dynamique et des quartiers habitables reliés, polyvalents et intégrés à l'infrastructure de transport; et de reconnaître et renforcer le système urbain régional et la structure urbaine planifiée de chaque ville visant le développement polyvalent, compact et intensifié orienté vers le transport en commun dans le corridor. 5

6 Q. Metrolinx est-il pleinement conscient de la position de Brampton à l effet qu elle n accepte pas un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial; et la confirmation qu'ils ont été mis au courant des préoccupations du conseil de Brampton à l égard d un tracé en surface au nord de Steeles en décembre 2013 et à nouveau en septembre 2014? R. Metrolinx est conscient que le précédent conseil de Brampton avait demandé que le personnel de la ville entreprenne une analyse supplémentaire des options de tracé. Nous comprenons que cette analyse supplémentaire est terminée et a été présentée au conseil de ville pour son examen. L'analyse supplémentaire conclut que le tracé approuvé représente la meilleure solution. Q. Metrolinx est-il prêt et d accord avec le financement des options alternatives à un tracé en surface de TLR par son centre de district patrimonial au cours des présentes discussions? R. Metrolinx est engagé au tracé approuvé, qui est soutenu par le financement accordé par la province de l'ontario. Q. Qui possède quelles parties du TLR entre Mississauga, Brampton et Metrolinx en matière d'infrastructure ferroviaire, de trains, d arrêts et d abris? R. Metrolinx, au nom de la Province, détiendra la majorité de l'infrastructure nécessaire pour mettre en œuvre un système de TLR pleinement fonctionnel en fonction du tracé et de la conception approuvés par le TPAP. Parmi les principaux actifs de Metrolinx, on retrouve des voies et véhicules légers sur rail (VLR), des arrêts et accessoires connexes, sous-stations de traction, lignes de contact à suspension caténaire et des installations d'entretien et d entreposage. Metrolinx devra acquérir de la Ville de Brampton une servitude perpétuelle pour accueillir le TLR sur une partie de l'emprise de Main Street. Q. Qui paiera pour l'entretien, l'exploitation, les réparations et les remplacements courants du TLR? De plus, qui paiera pour tout déficit initial dans les recettes une fois que le TLR sera fonctionnel? R. Le premier ministre et le gouvernement de l'ontario se sont engagés envers le coût en capital de la construction du TLR Hurontario-Main. La province, Metrolinx et les villes de Brampton et de Mississauga discuteront d une approche pour la gestion des coûts d'exploitation et d'entretien associés au TLR. Q. Pourquoi une décision est-elle nécessaire à ce moment et quel est l'impact d'un nouveau retard? R. Tout retard supplémentaire dans la confirmation de l envergure du projet aura un impact négatif sur le début de la construction prévue pour Un retard dans le démarrage de la construction retardera à son tour la date de mise en service de la fin De plus, un impact immédiat d'un nouveau retard de confirmation de l envergure du projet est la mise doute de la demande de financement de Metrolinx auprès du gouvernement du Canada. Au cours des prochaines semaines, la demande de Metrolinx en vertu de la 7e ronde du programme de financement PPP Canada doit être finalisée. Ne pas le faire se traduira par une exclusion d admissibilité à la 7e ronde et il existe une incertitude quant à la disponibilité de programmes de financement futurs. 6

7 Q. Quels plans d'atténuation seront élaborés pour les entreprises le long du TLR et qui sera responsable (par exemple, municipalité locale ou Metrolinx) en cas de perte d entreprise? R. Metrolinx est engagé à travailler avec les entreprises locales pour atténuer les impacts de la construction, autant que possible. La construction sera planifiée pour minimiser les impacts potentiels pour que les entreprises demeurent ouvertes et que l'accès à celles-ci soit maintenu. Une stratégie sera élaborée en consultation avec la communauté et d'autres entreprises, qui comprendra la signalisation, la publicité et la promotion, les communications ainsi qu un bureau de projet local, etc. Q. La construction sera-t-elle entreprise en prenant en considération les structures et bâtiments anciens? R. Par l entremise du TPAP, un inventaire des ressources patrimoniales a été réalisé pour le corridor complet du projet. Une série de stratégies sont identifiées afin d'atténuer les impacts de la construction et l'exploitation du TLR sur ces ressources, y compris : minimiser l'empiètement où cela est possible, réaliser une évaluation plus détaillée de l'impact sur le patrimoine, surveiller les travaux lors des périodes de construction importantes et réaliser des enquêtes de préconstruction de structures afin de déterminer si d'autres mesures, en plus de la surveillance, sont justifiées. Les entrepreneurs seront tenus de surveiller les niveaux de bruit et de vibration pendant la construction et d assurer que l'équipement utilisé est dans un bon état. Pour réduire les impacts des vibrations lorsque le TLR fonctionnera, un système de rails en caoutchouc intégré sera utilisé pour réduire le bas niveau de bruit (généralement 5 db) produit par un TLR en mouvement. Ce système assurera également que les limites du niveau de vibrations transmises par le sol soient atteintes. Dans certaines zones avec des restrictions ou là où des vitesses de TLR élevées sont requises, des techniques éprouvées comme un système en caoutchouc intégré amélioré peuvent être utilisées. 7

INVESTIR DANS FAIRE PROGRESSER L ONTARIO

INVESTIR DANS FAIRE PROGRESSER L ONTARIO INVESTIR DANS L INFR DE L STRUCTURE NTARIO FAIRE PROGRESSER L ONTARIO Des solutions pour l infr Conçues en ntario. 1 L INFRASTRUCTURE DE L ONTARIO structure. Le nouveau plan sur 10 ans pour l économie

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Les transports. Les transports sont les fils conducteurs d une communauté. Ils façonnent le tissu urbain qui influe sur notre santé économique,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION

VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION La VISION 2040 définit un avenir où le transport collectif apporte une contribution maximale à la qualité de vie ainsi que des avantages favorables à une société animée

Plus en détail

Service de navette GO

Service de navette GO Études de cas sur le transport durable MISSISSAUGA, ONTARIO ÉTUDE DE CAS N o 12 Service de navette GO Organisation Ville de Mississauga - Transport et voirie, Mississauga Transit Statut Début en 2001,

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement

Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement Un projet d avenir rassembleur... d un bout à l autre de la ville de Gatineau! Qu est-ce que le Rapibus? Le Rapibus est un système rapide

Plus en détail

Cour Belfast. Construction des bâtiments se termine. Construction de la voie de guidage (rails) Construction de la voie de raccordement et du tunnel

Cour Belfast. Construction des bâtiments se termine. Construction de la voie de guidage (rails) Construction de la voie de raccordement et du tunnel Le projet de Ligne de la Confédération est la première étape du futur réseau de train léger d Ottawa. Ce réseau électrique de 12,5 kilomètres remplacera les autobus actuels alimentés au diesel et fournira

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL Forum sur l état des infrastructures Le transport collectif : Une responsabilité partagée Des responsabilités assumées par trois paliers : Palier

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013

Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013 Le Grand Projet Rapport de surveillance de référence Conseil de Metrolinx Le 10 septembre 2013 Leslie Woo Vice-présidente, Politiques, planification et innovation 1 Qu'est-ce qu'un rapport de surveillance

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai Études sur les éléments et l aménagement d un hub de transports intégré Yang Lixin, Troisième Institut d inspection et de design du Groupe des chemins de fer Co., Ltd, Université

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Projet Hardrock. Commentaires et réponses des Portes ouvertes septembre 2014. comment il le sera plus tard. Environnemental

Projet Hardrock. Commentaires et réponses des Portes ouvertes septembre 2014. comment il le sera plus tard. Environnemental Environnemental Effets sur le parc provincial MacLeod Le parc provincial MacLeod est situé à environ 2 km à l est de la région de l étude le long de la route 11. Le parc est à l intérieur de la région

Plus en détail

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 1. Quel est le rôle du conseil en matière de stratégie par rapport à celui

Plus en détail

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Réunion du Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière (CCACF) Le 1 février 2011 Ottawa 1 Introduction Les programmes

Plus en détail

Pour une solution intégrée de transport collectif

Pour une solution intégrée de transport collectif Projet du Quartier Bonaventure Pour une solution intégrée de transport collectif Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal sur l avant-projet de réaménagement de l autoroute Bonaventure

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

Transport urbain: Vision de l avenir Ajay Kumar

Transport urbain: Vision de l avenir Ajay Kumar Lima Bogota (avant) I-1 Transport urbain: Vision de l avenir Ajay Kumar Lagos Dar es Salaam Impacts profonds du Transport I-2 Le transport touche presque chaque aspect de la vie urbaine Économique, développement

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports Subventions de partenariat stratégique pour les projets Concours de 2015 La demande, les critères d évaluation, et les rapports La demande, les critères d évaluation, et les rapports Partenariats de recherche

Plus en détail

IV. Conception du réseau et des lignes

IV. Conception du réseau et des lignes IV. Conception du réseau et des lignes Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains IV-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception des horaires

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

IN-Between Stratégies métropolitaines autour du monde Interview #5 Bangkok, Thaïlande

IN-Between Stratégies métropolitaines autour du monde Interview #5 Bangkok, Thaïlande IN-Between Stratégies métropolitaines autour du monde Interview #5 Bangkok, Thaïlande 5 Au sein de la Communauté de Compétences Métropolisation et pour répondre aux questions posées par ses membres, l'inta

Plus en détail

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION (CVÉ), DE MESUR DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 09 1) Le Ministère devrait continuer de fournir de l assistance aux Premières nations pour la construction,

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive Document d information 2013 Document d information 2013 Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive En 2007, le gouvernement du Canada s est

Plus en détail

d'autobus. Cette solution impliquerait de devoir modifier toute la structure de gouvernance de Codiac Transit.

d'autobus. Cette solution impliquerait de devoir modifier toute la structure de gouvernance de Codiac Transit. Résumé La société Dillon Consulting Limited (Dillon) a été choisie par la Ville de Moncton pour effectuer une présentation stratégique sur les services de transport en commun offerts par Codiac Transit.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Le rôle du Sytral Finance les réseaux de transport et leur développement métro, tramway, trolleybus et bus Assure la maîtrise d ouvrage

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Planification des investissements

Planification des investissements ASSISTANT DEPUTY MINISTER (FINANCE AND CORPORATE SERVICES) SOUS-MINISTRE ADJOINT (FINANCES ET SERVICES DU MINISTÈRE) Planification des investissements Institut de la gestion financière Jonathan Hood Ministère

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Cormeilles redessine. son centre-ville 2014-2016 en aménageant un pôle gare 1 RE ÉTAPE

Cormeilles redessine. son centre-ville 2014-2016 en aménageant un pôle gare 1 RE ÉTAPE N Cormeilles redessine son centre-ville 04-06 en aménageant un pôle gare RE ÉTAPE Après les phases d études et le bouclage du financement, les travaux du pôle gare démarrent au mois de novembre 04, et

Plus en détail

SOLUTIONS PROPOSÉES POUR ÉTENDRE L APPLICATION DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA CLIENTÈLE AFFAIRES AUX ENTREPRISES EN DÉMARRAGE

SOLUTIONS PROPOSÉES POUR ÉTENDRE L APPLICATION DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA CLIENTÈLE AFFAIRES AUX ENTREPRISES EN DÉMARRAGE SOLUTIONS PROPOSÉES POUR ÉTENDRE L APPLICATION DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA CLIENTÈLE AFFAIRES AUX ENTREPRISES EN DÉMARRAGE ET À CELLES DU SECTEUR DE LA RESTAURATION ( SUIVI DE LA DÉCISION D-00-)

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers

Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers Foire aux questions (FAQ) à l intention des conseillers Intégration L approbation finale a-t-elle été accordée pour cette transaction? Oui, nous avons reçu les approbations nécessaires et avons annoncé

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Livre blanc: Réduire et réutiliser pour rentabiliser - nouveaux services partagés pour grandes entreprises.

Livre blanc: Réduire et réutiliser pour rentabiliser - nouveaux services partagés pour grandes entreprises. Services partagés: Deux mots qui sont sur toutes les lèvres dans le milieu des affaires! Mais qu'entend-on au juste par services partagés? Quels sont les avantages réels des services partagés pour les

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

Extension de la ligne A

Extension de la ligne A Les ERGNES Extension de la ligne A Le Tram Arrive! Extension de la ligne A du tramway jusqu au quartier des Vergnes : Quels avantages le tramway va-t-il offrir? Qu est ce qui va changer concrètement? Pourquoi

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/6 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION SIXIÈME QUESTION À

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

Report to/rapport au : Finance and Economic Development Committee Comité des finances et du développement économique. and Council / et au Conseil

Report to/rapport au : Finance and Economic Development Committee Comité des finances et du développement économique. and Council / et au Conseil 138 Report to/rapport au : Finance and Economic Development Committee Comité des finances et du développement économique and Council / et au Conseil May 18, 2012 18 mai 2012 Submitted by/soumis par : Kent

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS)

Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS) Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS) Lignes ferroviaires en ASS Volume moyen du transport ferroviaire en ASS de 2001 à 2005 en milliards de tonnes au kilomètre (tkm) 3.0 2.5 2.0 1.5 Rep. d Afrique

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau Mobilité urbaine efficace et durable Suzanne Lareau Brain storming Imaginez un moyen de déplacement, efficace sur de courtes distances (5 km), peu coûteux, qui ne pollue pas, ne fait pas de bruit et qui

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015 CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON 20 avril 2015 RÔLES ET RESPONSABILITÉS DE L AMT RÔLE ET RESPONSABILITÉS DE L AMT NOS MANDATS MÉTROPOLITAINS Nos mandats Planifier, coordonner, intégrer et

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 6 Fonds d assurance pour l achèvement de la formation

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Rapporteur : M. Jean-Claude ROY, Vice-Président AVIS Bureau Validation du Vice-Président

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

II. Terminologie et Relations Fondamentales

II. Terminologie et Relations Fondamentales II. Terminologie et Relations Fondamentales Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains II-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon Le Plan de mobilité durable de la de Roussillon Présenté par : Pierre Largy, directeur général Lyne Dansereau, directrice, Service de l aménagement du territoire Dans le cadre des Mercredis de l AMT 18

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

Réponse de la direction et plan d action

Réponse de la direction et plan d action Réponse de la direction et plan d action Titre du projet : Évaluation de l Initiative de soutien des familles vivant une séparation ou un divorce Centre de responsabilité : Section de la famille, des enfants

Plus en détail

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer l économie canadienne

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE Cette rue est une voirie inter quartier et un axe de circulation

Plus en détail

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS Ludwig Desjardins, Ph.D. Directeur Planification stratégique par interim Planification & Innovations 31 mars 2015

Plus en détail

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164 DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 modifiant la directive 91/440/CEE du Conseil relative au développement

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton.

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton. Projet urbain Cœur de ville i Information Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez Menu Plateau piéton Renseignements 0800 560 006 Respirez, flânez, savourez 2010 : le visage de votre

Plus en détail

Ligne Paris Granville

Ligne Paris Granville Ligne Paris Granville Travaux entre Dreux et Surdon 11/06/2015 Frédéric Davanture Ingénieur Consultant Table des matières 1. Introduction... 3 2. Travaux prévus en Dreux et Surdon... 3 2.1. Description

Plus en détail

ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU

ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU 1 ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU Présentation sommaire des résultats Rapport final à venir 29 avril 2015 2 CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ÉTUDE Contexte Système Rapibus

Plus en détail

APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS Chapitre 4 Section 4.08 Metrolinx Planification régionale des transports Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.09 du Rapport annuel 2012 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS Contexte

Plus en détail