Anne-Sophie BINNINGER (1), Enseignant-chercheur en Marketing, Reims Management School - RMS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anne-Sophie BINNINGER (1), Enseignant-chercheur en Marketing, Reims Management School - RMS"

Transcription

1 DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE ANALYSE COMPARATIVE DES RAPPORTS DE CINQ ENSEIGNES ALIMENTAIRES ACTUALITÉS Anne-Sophie BINNINGER (1), Enseignant-chercheur en Marketing, Reims Management School - RMS Avec la collaboration d'élodie NALLET, Diplômée Sup de Co, Reims Résumé Cet article a pour but d'analyser les engagements pris par les enseignes alimentaires françaises en matière de développement durable, à travers une comparaison des rapports sociétaux de cinq enseignes (Carrefour,, Monoprix, Auchan, Leclerc). Il permet de situer la nature des actions engagées à travers les indicateurs utilisés, et de dégager les principaux axes stratégiques développés. Un focus sur les marques et produits proposés par trois enseignes en lien avec le développement durable permet aussi de vérifier la véracité des engagements concernant les offres de produits. En conclusion, l'auteure replace cette étude dans la perspective des enjeux économiques et sociaux actuels et pose quelques questions sur les orientations stratégiques futures de la distribution alimentaire. Mots clés : Développement durable - Responsabilité sociale des entreprises - Parties-prenantes - Distribution - Enseignes alimentaires - Marques de distribution. SUSTAINABLE DEVELOPMENT : A COMPARATIVE ANALYSIS OF THE FOOD GROCERY STORES REPORTS Abstract This article aims at analysing the commitments undertaken by food grocery retailers in France regarding sustainable development, through a comparison of corporate social reports among five of them (Carrefour,, Monoprix, Auchan, Leclerc). It allows to draw the kind of actions undertaken through the indicators that are used and to identify the main strategic ideas that are developed. The spotlight on the brands and products proposed by three retailers concerning the sustainable development also allows to check the truth of the commitments regarding product offers. To conclude the author sets back this study in the viewpoint of economic and current social stakes and raises some questions on the future strategic orientations of food retailers. Key w or ds : Sustainable development - Corporate social responsibility for firms - Retailing - Stakeholders - Food grocery retailers - Store brands. (1) Courriel : 79

2 A D E T E M Suppression des sacs de caisse, gammes de Marque de Distributeurs (MDD) positionnées «agriculture biologique», «santé», «commerce équitable» ou «protection de l'environnement», information sur les lieux de vente (ILV) concernant les lampes basse température (2), ilots de produits équitables, aménagement des magasins en norme Haute Qualité Environnementale (HQE), campagnes de communication sociétales Autant d'actions qui témoignent d'une prise en compte proactive du développement durable par les enseignes alimentaires françaises. Mais, au-delà du constat d'une réelle prise de conscience générale et d'un accroissement certain des démarches mises en œuvre, il semble aujourd'hui nécessaire d'établir un état des lieux des modalités d'action utilisées et officiellement déclarées par les enseignes sur la base des rapports de développement durable et des offres en matière de MDD. LE RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE : SIGNAL AFFICHÉ D'UNE MUTATION DES ENSEIGNES? Par le biais d'actions variées, les enseignes tentent depuis plusieurs années d'enrichir leur business model fondateur. Elles étendent leur territoire de marque, améliorent leur image «service» et «prix», travaillent la largeur et la variété de leurs offres, tout en proposant des gammes de prix clarifiées. Elles répondent aussi aux attentes anxiogènes des consommateurs par des réponses précises en matière de traçabilité des produits, de filière de qualité ou de labellisation. La posture «développement durable» prise fait écho à des approches anticonsuméristes des années 70 ou 80, où certaines enseignes remettaient en cause les marques et leurs dérives (Paché, 2003). Mais, surtout, elle cristallise un ensemble d'actions en leur donnant un sens finalement commun, qui renvoie les enseignes à leur mission première d'être au faîte des mouvements de consommation les plus novateurs. Ces orientations s'inscrivent aussi dans une logique de recherche de compétitivité, qui en limite la portée éthique et la conditionne à l'engagement des acteurs et des dirigeants (Trinquecoste, 2008). Aujourd'hui, les rapports de développement durable constituent la partie la plus visible de cette responsabilité globale. Une étude comparative des rapports de développement durable des cinq enseignes françaises qui en publient un (Carrefour, Auchan, Casino, et Monoprix) nous donne un aperçu de l'avancée de chacune sur les différents domaines actuellement mis en chantier. UNE STRUCTURE ET DES ENGAGEMENTS DIFFÉRENTS POUR UNE MÊME FINALITÉ Le choix des termes pour le titre du rapport montre une volonté plus ou moins formelle d'appréhender cet exercice. Auchan utilise une approche identitaire classique d'«entreprise responsable», alors que d'autres s'essayent à des approches plus communicantes comme Carrefour : «créateur d'échanges responsables» ou : «une approche concrète du développement durable», tandis que Casino s'en tient à une orientation plus formaliste «Rapport de développement durable 2007». La taille des rapports varie du simple au double, en nombre de pages, notamment entre et les autres enseignes ; ce qui peut laisser supposer un niveau d'implication différent. La structure du rapport évolue en fonction des parties. Le choix de est sans doute le plus original et le moins conventionnel puisque son rapport est «la synthèse des questions posées par 35 clients représentatifs, interviewés en Alsace et en région parisienne». Les parties sont déterminées par les neuf questions posées par ces clients représentatifs, auxquelles répond notamment en citant les magasins entreprenants. Carrefour et Casino semblent les plus formalistes avec une partie relative aux enjeux ou aux engagements et une seconde relative au bilan des actions réalisées pour répondre à ces enjeux ou engagements. Auchan et Monoprix entrent davantage «dans le vif du sujet» avec l'intitulé de leurs parties définissant explicitement les thèmes ou les domaines qui vont être abordés de façon didactique (Monoprix) ou plus engageante (Auchan). (2) Généralement situées en tête de gondole ou à une place déterminée dans les rayons, les lampes basse température font l'objet d'ilv spécifiques et incitatives (stop-rayons, pancartage ) mettant en avant leur valeur environnementale. 80

3 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger Encadré 1 Mode opératoir e de l'étude La publication d'un rapport de développement durable n'est obligatoire que pour les entreprises cotées en Bourse (Auchan et Casino pour les enseignes alimentaires). Ces rapports émanent donc pour la plupart d'une démarche volontaire. Cinq rapports ont été étudiés dont seulement trois mentionnent l'intervention d'un cabinet d'audit. La méthodologie consiste en une comparaison des rapports de développement durable des cinq enseignes présentées auparavant, qui sont les seules à avoir publié un rapport de développement durable relatif à leur exercice Il s'agira d'analyser les documents du point de vue : - de leur structure ; - des indicateurs utilisés. La palette des indicateurs analysés aurait pu être choisie sous un angle plus large ou plus étroit. Il a été volontairement décidé de ne tenir compte que des données les plus représentatives, en privilégiant celles qui étaient quantifiées. Une étude du Ministère de l'écologie, du Développement et de l'aménagement Durables (MEDAD) titrant «Analyse des indicateurs de développement durable» a été publiée en octobre Elle a été réalisée par l'observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE). Elle rappelle qu' «un indicateur est une donnée quantitative qui permet de caractériser une situation évolutive, une action ou les conséquences d'une action, de façon à les évaluer et les comparer à leur état à différentes dates. Il peut cependant être une forme d'indication ou de perception, c'est-à-dire un élément qualitatif». Il remplit deux fonctions : le traitement de l'information, et une fonction de communication. La qualité principale de l'indicateur est «sa capacité à rendre compte le plus précisément possible d'un phénomène en général complexe». Toutefois, la vigilance est requise pour leur analyse car les indicateurs peuvent facilement être contournés, par exemple, par le recours à l'externalisation. 81

4 A D E T E M Tableau 1 Une comparaison de la structur e des rapports Structure Carrefour 3 parties Auchan 5 parties Casino 4 parties 9 questions Monoprix 10 parties - Engagements - Défis : économiques et commerciaux, sociaux et sociétaux, environnementaux - Performance - Devenir l'école de la réussite - Construire des relations équilibrées avec nos partenaires - Agir pour la bonne alimentation - Réduire notre empreinte écologique - Être une entreprise solidaire - Profil du groupe - Nos grands enjeux de développement durable - Le déploiement de notre démarche - Annexes - Que faites-vous pour récupérer et revaloriser les déchets et emballages? - Que faites-vous des produits abîmés ou invendables? - On parle beaucoup d'économies d'énergie et des ressources. Que fait? - Quelles sont vos relations avec les producteurs locaux? - Qu'est-ce que le commerce équitable, et comment est-il promu à? - Quelles sont les actions humanitaires et sociales que mène, et êtes-vous sûrs qu'elles font des heureux? - Quelle est la responsabilité humaine d'un employeur comme? - Avec tout ce qu'on entend, peut-on encore avoir confiance dans les produits alimentaires? - Finalement, c'est quoi le développement durable? - Interview - Les faits marquants - Les 5 dimensions clés - Les acteurs relais - Le référentiel du Monoprix idéal - Architecture et équipements - Organisation - Management - Produits et services - Relations avec l'environnement «Groupe Carrefour créateur d'échanges responsables» «Auchan entreprise responsable 2007/2008» «Rapport de développement durable 2007» «: Une approche concrète du développement durable» «Monoprix - Notre rapport d'activités pour un développement durable 2007» 82

5 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger Tableau 2 Une comparaison de la natur e des engagements énoncés Les Engagements Pris Carrefour Auchan Casino Monoprix - Principes du pacte mondial des Nations Unies «Global Compact» ; - «Pratiquer un lobbying responsable» ; - «Maîtriser nos risques» ; - «Assumer toutes nos responsabilités» ; - Principes du pacte mondial de l'onu «Global Compact» ; - Engagements de la convention signée avec le MEDAD en 2008 ; - «Faire que le Grenelle de l'environnement soit le point de départ d'une démarche collective vers des solutions de développement durable» (Arnaud Mulliez, président - Philippe Baroukh, directeur général d'auchan France). - Démarche économique : relation aux fournisseurs, développement local, qualité et sécurité des produits ; - Démarche sociale : conditions de travail, dialogue, égalité des chances ; - Démarche environnementale : depuis l'achat des marchandises à l'exploitation des magasins, sensibilisation, choix des filières de production. - Respecter notre environnement (engagement écologique) ; - S'engager dans la société (engagement social) ; - Optimiser la vie dans l'entreprise (engagement humain) ; - Agir grâce aux magasins et aux produits (engagement économique). Démarche environnementale, économique et sociale relative à 5 dimensions : - Architecture et équipements ; - Organisation ; - Management ; - Produits et services ; - Relations avec l'environnement. Les trois piliers (économique, social et environnemental) du développement durable apparaissent bien dans les rapports, sans être formalisés de façon explicite. Certaines enseignes mentionnent les engagements pris avec les parties prenantes (Capron, Quairel-Lanoizelée, 2004) comme les pouvoirs publics : engagements de la convention signée en janvier 2008 avec le Ministère de l'écologie, du Développement et de l'aménagement Durables (MEDAD) pour Auchan ; engagements du Global Compact signés auprès des Nations Unies pour Auchan et Carrefour. La mention d'un organisme de haut rang apparaît comme une caution sur laquelle les enseignes veulent asseoir et renforcer leur crédibilité et le sérieux de leur rapport. Quatre axes majeurs en matière d'actions Si les modalités d'action sont multiples, on peut distinguer aujourd'hui quatre axes majeurs, voies principales vers lesquelles une grande partie des enseignes s'engagent en développement durable. Les actions de communication et de promotion sociétales Campagnes de communication et de sensibilisation au développement durable, documentation informative à destination des consommateurs et des employés, communication sur le site Internet de l'enseigne, signalétique en magasin mettant en avant les produits «durables». 83

6 A D E T E M Figure 1 Répartition des indicateurs par enseignes Nombre d indicateurs Dont indicateurs quantifiés (chiffre, pourcentage) 5 0 Carrefour Auchan Casino Monoprix La développement de marques propres labellisées Apposition d'un label écologique (écolabel) certifiant d'un impact moindre du produit concerné sur l'environnement, d'un label agriculture biologique (AB) pour les produits issus de l'agriculture biologique ou encore d'un label garantissant l'aspect «équitable» du produit (label Max Havelaar). Les actions sociales Mise en exergue de l'intérêt de l'enseigne pour le bien-être des salariés, mixité homme-femme, développement de l'emploi handicapé, audits sociaux auprès des fournisseurs de grand import, partenariats avec des ONG, mécénat, soutien financier à des associations locales, et autres actions en faveur des parties prenantes. L'amélioration des équipements et de l'organisation logistique en termes d'environnement Recherche de réduction des consommations en énergie et en eau, bilan carbone par le biais d'audits techniques et de «magasins test», et réflexion sur la chaîne logistique visant à réduire l'impact des magasins sur l'environnement. UNE MULTIPLICITÉ D'INDICATEURS DONT LA MOITIÉ EST QUANTIFIÉE Les indicateurs les plus pertinents apparaissant dans les rapports ont été retenus et sont au nombre de 31. Ils appartiennent à trois domaines distincts : économique, social et environnemental. Seuls, 18 d'entre eux (soit 58 %) se rapportent à des données quantifiées, ce qui leur donne une fiabilité certaine (indication sous forme de chiffre ou de pourcentage). Les 13 autres sont des indicateurs qualitatifs mais restent intéressants car ils servent à évaluer la profondeur et la pertinence de la démarche responsable empruntée par les enseignes étudiées. Trois types d'indicateurs coexistent Les indicateurs économiques concernent l'offre de marques de distributeurs orientées vers les prix bas, la rémunération des salariés et les relations avec les fournisseurs. Ils restent, dans leur essence même, assez ambivalents dans la mesure où ils peuvent parfois être proches des indicateurs sociaux et entrer en contradiction avec les indicateurs environnementaux. Dans un contexte d'exigence forte en matière de pouvoir d'achat, ils constituent un critère déterminant sur un plan social. 84

7 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger Tableau 3 Détail des in dicateur s écon omiques INDICATEURS ÉCONOMIQUES Carrefou r Auchan Casino (1) THÈMES : Offre Produit, Pouvoir d'achat, Qualité, Relations avec les fournisseurs Monoprix Références en produits «1er prix» Références en produits du commerce équitables Filières qualité/ MMD positionnement «qualité» Partenariats pérennes avec les fournisseurs (PME) Rémunération des salariés (% du résultat), niveau d'actionnariat interne Total Part des indicateurs économiques % 3 12% 3 28% 2 9% (1) Dans le rapport de développement durable, «ont été exclues les entités CDiscount, Franprix, Leader Price et Monoprix» (Rapport de développement durable Groupe Casino). Les indicateurs sociaux, plus nombreux, ont trait aux conditions de travail, aux actions de solidarité, à la typologie des salariés, aux actions de sensibilisation/ et d'éducation à destination des salariés et des clients. Ils restent reliés aux obligations légales du droit du travail mais s'étendent à des actions plus nouvelles envers les parties-prenantes, qu'elles soient ONG ou collectivité locale, voire à des postures plus sociétales liées, par exemple, à l'éducation nutritionnelle. et des magasins jusqu'aux déchets, en passant par la logistique et les efforts en matière de consommation et de pollution. Les indicateurs environnementaux restent aujourd'hui les plus visibles et sont les plus relayés en matière de communication. Ils portent sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des magasins et sont assez proches du concept d'acv (analyse du cycle de vie), allant de la conception des MDD 85

8 A D E T E M Tableau 4 Détail des in dicateur s sociaux INDICATEURS SOCIAU Carrefou r Auchan Casino (1) Monoprix THÈMES : Conditions de travail internes et externes, Information/ éducation des consommateurs, Actions de solidarité, de sensibilisation et d'information avec les publics externes, critères d'embauche/ diversité, Audits sociaux auprès des fournisseurs Code de conduite/ Code éthique/ Charte sociale/ Charte diversité, égalité des chances Risques du travail : études, formations, prévention Actions locales (solidarité, prévention) Stabilité de l'emploi (CDI, CDD transformés en CDI) Employés handicapés Femmes dans le management Étiquetage nutritionnel MDD Accompagnement des collaborateurs, niveau de dialogue Produits étiquetés en braille Donations/fondations/partenariats avec des ONG Sensibilisation à une bonne alimentation, étiquetage nutritionnel MDD, amélioration des recettes MDD (sels ) Total Part des indicateurs sociaux 41% 46% 4 36% 9 41% (1) Dans le rapport de développement durable, «ont été exclues les entités CDiscount, Franprix, Leader Price et Monoprix» (Rapport de développement durable Groupe Casino). 86

9 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger Tableau 5 Détail des indicateurs envir onnementaux INDICATEURS ENVIRONNEMENTAU Carrefou r Auchan Casino (1) Monoprix THÈMES : Économies d'énergie, Consommation d'énergie et de ressources naturelles, Pollution / déchets, Offres MDD / labels / éco-packaging, Processus de qualité Sacs de caisses (taux réduction, suppression) Émissions de CO 2 Consommation en énergie et eau Consommation de papier (publications commerciales) Économie d'emballages MDD Étiquetage carbone MDD Références MDD «bio» Références MDD éco-labellisées Offre en carburants alternatifs (si distribution de carburants) Efficience de la chaîne logistique/ utilisation de transports alternatifs Sensibilisation interne (formations, documentation ) Sensibilisation externe (fournisseurs, campagnes ) Valorisation des déchets, collectes de piles, cartouches d'encre, téléphones usagés Démarche HQE, magasins certifiés ISO Total Part des indicateurs environnementaux Autres informations spécifiées Périmètre de reporting spécifié Fréquence de reporting des indicateurs de performance aux actionnaires 4 44% (1) Dans le rapport de développement durable, «ont été exclues les entités CDiscount, Franprix, Leader Price et Monoprix» (Rapport de développement durable Groupe Casino). 41% 10 42% 4 36% 50% 87

10 A D E T E M Des approches similaires pour des avancées disparates Les rapports des enseignes Carrefour, Auchan, Casino et Monoprix, présentent d'importantes similitudes concernant les indicateurs retenus, à commencer par le niveau de représentativité de chaque domaine. En effet, l'économique représente entre 9 et 18 % des indicateurs, le domaine social, entre 41 et 46 %, et le domaine environnemental entre 41 et 50 %. Le levier social et le levier environnemental apparaissent donc comme les plus importants. Si l'on exclut les données de l'enseigne, plus de 60 % des indicateurs sont repris dans les quatre rapports (19 indicateurs). Les 12 autres sont mentionnés de façon éparse et disparate. L'une des raisons évoquée peut être l'absence de performance actuelle des enseignes sur ces registres particuliers. Par exemple, Auchan n'indique pas la part des femmes dans le management bien que le sujet soit largement abordé dans son rapport, informant des engagements pris pour l'avenir sur ce sujet. La deuxième raison peut aussi relever d'une simple et pure omission de la part de l'enseigne, les indicateurs ne leur apparaissant pas clairement classifiables dans la catégorie «développement durable». Par exemple, Casino ne mentionne pas ses références «premier prix», et n'aborde pas le thème non plus, alors que le groupe a développé une gamme nommé «Premier prix Casino». D'une manière générale, les enseignes étudiées montrent qu'elles ont atteint un niveau d'expertise satisfaisant dans l'appréciation de l'impact environnemental et social de leurs activités, et qu'elles procèdent à des changements dans le but de limiter ces impacts. Si la présentation des rapports est loin d'être formalisée et si les indicateurs sont parfois noyés dans une masse d'informations, les enseignes montrent dans leurs rapports un engagement sérieux et certain en faveur du développement durable. En tout cas, quatre enseignes sur les cinq étudiées le montrent de manière tangible. Pour comparer les annonces faites sur les rapports concernant les offres de MDD labellisées, un focus a été réalisé sur trois magasins de même catégorie, des hypermarchés, de taille similaire se situant dans la même zone géographique, en périphérie de ville. Il consiste en un relevé des références biologiques, équitables et écologiques provenant de labels «officiels», (label AB, label bio européen, label Max Havelaar Ecolabel européen, Ecolabel français, marque NF-environement) permettant de mesurer la participation de la marque propre de l'enseigne étudiée dans l'offre globale en produits «durables». L'étude réalisée permet d'affirmer que les magasins étudiés ont intégré les produits dits «durables» de manière importante et, ce, dans des proportions équivalentes : respectivement 444, 501 et 614 références «durables» pour Leclerc, et Carrefour. La catégorie des produits biologiques supplante les deux autres, puisqu'elle représente au global plus de 70 % de l'offre «durable». Viennent ensuite les produits «équitables» avec 23 % de l'offre totale, puis les produits «écologiques» avec 5 %. Entre les magasins, la représentation de chaque typologie est singulièrement similaire : entre 60 et 80 % pour les produits «bio», entre 14 et 36 % pour Leclerc s'agissant des produits «équitables», et entre 4 et 6 % pour les produits «écologiques». Leclerc et Carrefour ont développé une MDD spécifique pour les produits équitables, contrairement à, et Carrefour se démarque par une offre marque propre importante par le biais d'«agir Bio» qui représente presque 40 % de l'offre en épicerie biologique. Pour Tableau 6 Représentativité des MDD orientées DD par enseigne Représentativité des marques propres DD Représentativité pour les trois magasins de chaque typologie Carrefour 31% 23% Leclerc 9% «bio» 72% «équitable» 23% «écologique» 5% 88

11 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger Figure 2 Analyse comparative de l'offr e pr oduits globale orientée développement durable Autres MDD Carrefour Leclerc 78 Carrefour 0 Nombres de références par typologie Leclerc Carrefour Leclerc 6 bio équitable écologique les trois magasins, parmi les sept catégories de produits étudiés (annexe 1), c'est l'épicerie salée et l'épicerie sucrée qui concentrent la plus grande majorité des produits «durables» : plus de 70 % avec 09 références labellisées. Au-delà des limites de représentativité de ces trois magasins, cette étude nous permet de valider l'hypothèse selon laquelle les enseignes développent une offre répondant aux exigences du développement durable, grâce aux éléments suivants issus de l'étude : 1/ Importance de l' of fr e en pr oduits dits «durables» ; 2/ Représentativité des 3 typologies de produits «durables» : «bio», «équitable» et «écologique» ; 3/ Développement notable de marques propres mettant en avant les produits «durables» conçus par les enseignes. S'engager vers des enjeux plus directement sociaux L'étude montre que les 5 enseignes étudiées ont intégré la notion de développement durable dans tous les axes stratégiques considérés : (1) développement d'une offre spécifique et labellisée ; (2) actions sociales et relations aux salariés et fournisseurs ; (3) transformation progressive des équipements et de l'organisation logistique ; (4) volonté de communication et de promotion. Pour ce dernier point, il nous semble d'ores et déjà utile de bien distinguer la communication publicitaire dite «sociétale» dont les affirmations peuvent parfois être proches du «greenwashing» (3) dénoncée par certaines ONG, d'une communication pédagogique et informative basée sur des faits et actions tangibles, dont la crédibilité reste meilleure pour les parties prenantes. Au-delà des débats récurrents et non tranchés liés à la communication, une question reste ouverte. Il semble que l'aspect environnemental soit désormais intégré, avec ses implications écologiques collectives et égologiques classiques en matière de santé même s'il s'avère nécessaire de continuer de le faire progresser. Mais, ne peut-on pas affirmer qu'en période de crise économique, les enjeux et les attentes des consommateurs et des parties prenantes sont ailleurs (Pras, 2009)? De «grands méchants loups» à «bouc émissaires», les enseignes alimentaires doivent composer avec une image souvent négative qui va conditionner leur développement (3) Les lecteurs qui souhaiteraient aller plus loin sur cette notion de greenwashing pourront consulter l'étude du WWF Publicité & Environnement (2008) - Comment prévenir le greenwashing dans la publicité automobile? Quelle est l'influence des éléments d'exécution publicitaire? h t t p : / / o b s e r v a t o i r e d e l a p u b l i c i t e. f r / w p - c o n t e n t / u p l o a d s / / 0 1 / e t u d e - w w f - p u b l i c i t e - e t - environnement.pdf 89

12 A D E T E M futur. Ayant pris le tournant de la protection de l'environnement, elles doivent aujourd'hui aller vers des attentes qui les positionneront durablement vers un socle social plus affirmé. C'est sur ce registre qu'elles sont en effet attendues et doivent fournir des preuves tangibles. Deux pistes semblent aujourd'hui prioritaires et sensibles : (1) pratiquer un «commerce équitable local» avec les producteurs (producteurs de denrées alimentaires de base (lait, légumes, fruits )), PME impliquées dans la fabrication des MDD, industriels régionaux ; (2) continuer à assurer un rôle social en termes d'emploi et d'intégration de populations sous-qualifiées. Quid alors du développement tous azimuts des technologie de self scanning et des caisses automatiques? Face aux enjeux d'adaptation des formes de commerce actuelles, notamment du format hypermarché, il va être essentiel que les enseignes tirent les leçons d'attentes importantes sur ces deux aspects, au-delà d'une lutte pour le pouvoir d'achat ou d'une recherche de lieux de vente plus expérientiels. En d'autres termes, le rôle sociétal des enseignes, dont le poids apparent dans les rapports de DD semble prioritaire, doit demain se refléter dans la réalité visible et devenir le fer de lance des décisions, des actions et des engagements futurs. BIBLIOGRAPHIE Capron M., Quairel-Lanoizelée F. (2004) - Mythes et réalités de l'entreprise responsable, Paris, Éditions La Découverte. Paché G. (2003) - Les MDD chez Carrefour : une belle histoire et un avenir prometteur, 5 ème Colloque Etienne Thil, La Rochelle, 24 et 25 septembre 2003, Table ronde animée par Gilles Paché. Pras B. (2009) - Marketing et crise. Entre des réponses de fond et le marketing de crise, Revue Française de Gestion, 193, Trinquecoste J.-F. (2008) - Responsabilité, Éthique et Logique Marchande, Collection Questions de société, Cormelles le Royal, éditions EMS. WWF (2008) - Étude Publicité & Environnement : Comment prévenir le greenwashing dans la publicité automobile? Quelle est l'influence des éléments d'exécution publicitaire? 90

13 Développement durable : une analyse comparative des rapports de cinq enseignes alimentaires Anne-Sophie Binninger ANNEE 1 Catégories de produits prises en compte pour l'étude des MDD Catégorie 1. Épicerie Salée 2. Épicerie sucrée 3. Produits frais 4. Boissons 5. Parfumerie 6. Droguerie 7. Non alimentaire Sous-catégories Aliments pour animaux, Aliments pour enfants, Pâtés et Plats Cuisinés, Diététique, Épices condiments sauces, Purée, Pâtes, Riz et Féculents, Huiles, Vinaigres, Vinaigrettes, Conserves de Légumes, Soupes et Bouillons, Biscuits Apéritifs et Chips Biscuits sucrés, Cafés, Thés et infusions, Chocolats et confiserie, Desserts, Sucres et préparations, Petit déjeuner, Viennoiserie et Pains de Mie Charcuterie traiteur, Beurres et Corps Gras, Fromages, Laits crèmes œufs, Produits de la mer, Surgelés, Yaourts et Desserts, Jus de Fruits Frais, Fruits et Légumes, Boucherie Boissons alcoolisées et apéritifs, Eaux sirops et sodas, Vins bières et cidres Hygiène dentaire, Rasage, Parfums Déodorants, Savons douches, Soins des cheveux, Soins du corps maquillage Entretien de la maison, Hygiène, Lessives produits vaisselle Textile, Loisirs et Maison Produits durables AB AB, CE AB, CE AB AB ECO AB, ECO AB : Produit issu de l'agriculture biologique, CE : Produit issu du commerce équitable, ECO : Produit disposant d'un label environnemental et positionné sur ce registre. 91

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises?

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? CONTEXTE ET DÉROULEMENT DE L ÉTUDE Objectif : identifier

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Panorama de la grande distribution alimentaire en France

Panorama de la grande distribution alimentaire en France N 25 Février 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Panorama de la grande distribution alimentaire

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

Notre démarche RSE. Etat des lieux de notre engagement 2015

Notre démarche RSE. Etat des lieux de notre engagement 2015 Notre démarche RSE Etat des lieux de notre engagement 2015 DES ENJEUX & DES HOMMES Démarche RSE - Mai 2015 AXE 1 : GARANTIR LA TENEUR ET L'EFFICACITE DES MESSAGES QUE NOUS VEHICULONS AU SEIN DES ORGANISATIONS

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07. GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.2007/Uniagro Sommaire ORGANISATION DU GROUPE CASINO LES PRODUITS «TERRE ET SAVEUR»

Plus en détail

Appel à projets. «Responsabilité Sociétale des Organisations»

Appel à projets. «Responsabilité Sociétale des Organisations» Appel à projets «Responsabilité Sociétale des Organisations» 1. CONTEXTE ET ENJEUX La responsabilité sociétale est la contribution des organisations - entreprises, collectivités, associations, syndicats

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

Créer une AMAP. Les autres "paniers" S informer et agir! www.defipourlaterre.org. Qu'est-ce que c'est? Le principe est simple :

Créer une AMAP. Les autres paniers S informer et agir! www.defipourlaterre.org. Qu'est-ce que c'est? Le principe est simple : S informer et agir! Créer une AMAP Qu'est-ce que c'est? L'AMAP est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (marque déposée), dont l'objet principal est de "mettre en lien paysans et

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Référentiel «Total Ecosolutions»

Référentiel «Total Ecosolutions» Référentiel «Total Ecosolutions» Version Date Rédigé par Approuvé par Modifications La Présidente du La secrétaire du CODIR et les 1 12/10/2009 CODIR Total coordinateurs Version 1 Ecosolutions des Comités

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 125 Mai 2012 ECONOMIE ET EVALUATION DÉVELOPPEMENT DURABLE Expérimentation de l affichage environnemental sur les produits agro-alimentaires Premier retour

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Titre professionnel - Cuisinier

Titre professionnel - Cuisinier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 10/10/2015. Fiche formation Titre professionnel - Cuisinier - N : 9936 - Mise à jour : 21/09/2015 Titre professionnel - Cuisinier Association

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France - Communiqué de presse - 11 juin 2008 L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France Casino poursuit son engagement en faveur du développement durable en lançant le premier

Plus en détail

De la création publicitaire à l impact sur les ventes

De la création publicitaire à l impact sur les ventes 1 De la création publicitaire à l impact sur les ventes Enseignements et illustrations de l efficacité de la Communication Extérieure Isabelle Mari Directeur Prospective et Etudes stratégiques 5 avril

Plus en détail

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS 2 Vous êtes en période de formation dans le supermarché INTERMARCHÉ et votre tueur, M. Pérot, vous fait visiter l endroit dans lequel sont stockées les marchandises

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Martinique La formation continue au service du

développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Martinique La formation continue au service du Cadres de l agriculture et de l agro-alimentaire : La formation continue au service du développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Formation Bac + 5 et plus Mastère Management

Plus en détail

Catalogue des produits 2012

Catalogue des produits 2012 Catalogue des produits 2012 Edition Spéciale Quinzaine du Commerce Equitable 2012 Le commerce équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l objectif

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org Des centaines de millions de personnes sur la planète travaillent dans des conditions extrêmement précaires et pour des salaires dérisoires pour cultiver ou fabriquer des matières premières et des biens,

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Quelles sont les chances des petits producteurs de se

Quelles sont les chances des petits producteurs de se Quelles sont les chances des petits producteurs de se maintenir sur le marché? Quelles sont les solutions en France pour la réorientation des activités des petits producteurs? La Roumanie vient d entrer

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Présentation du 4 décembre 2007 Espace Hamelin Pourquoi une Charte? "Promouvoir une communication responsable" est l'une des trois

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Communication On Progress

Communication On Progress Communication On Progress 2013 Communication On Progress Groupe b2s 2013 Business Support Services - b2s 1 Le Pacte Mondial Un engagement Des principes Business Support Services - b2s 2 Renouvellement

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

La pige photo de toutes les promotions en rayon, vues par le consommateur

La pige photo de toutes les promotions en rayon, vues par le consommateur La pige photo de toutes les promotions en rayon, vues par le consommateur L idée Alert in Store LE CONTEXTE L outil promotionnel est un enjeu concurrentiel > 70% des décisions d acte d achat ont lieu sur

Plus en détail

l'industrie de l'alimentation et des boissons

l'industrie de l'alimentation et des boissons Solutions de convoyage pour l'industrie de l'alimentation et des boissons Pour un convoyage respectueux des fluides très visqueux ou pâteux Qui sommes-nous? Pourquoi WANGEN PUMPEN? Les pompes WANGEN dans

Plus en détail

- Noter la température de la marquette témoin du camion sur le Bon de Livraison,

- Noter la température de la marquette témoin du camion sur le Bon de Livraison, CHAUFFEUR- LIVREUR H/F N offre : 1138 En tant que chauffeur / livreur au sein de la société, plusieurs missions vous seront attribuées : - Charger le camion : assurer la propreté et le contrôle de la température

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

Éléments de contexte. L univers des jardineries et graineteries

Éléments de contexte. L univers des jardineries et graineteries Éléments de contexte L univers des jardineries et graineteries L univers étudié est constitué des établissements spécialisés dont l activité se caractérise par la distribution de végétaux, de fleurs, de

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Parcours Management de projet et innovation

Parcours Management de projet et innovation Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management de projet et innovation Ce parcours répond aux évolutions du fonctionnement des organisations actuelles au sein

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Le PNA Loi de Modernisation de l'agriculture et de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Commerçant Responsable Faits et Chiffres Développement Durable 2009

Commerçant Responsable Faits et Chiffres Développement Durable 2009 Commerçant Responsable Faits et Chiffres Développement Durable 2009 Chiffres clés 200 000 collaborateurs à travers le monde dont en France 76 000 milliards d euros de chiffre 26,7 d affaires consolidé

Plus en détail

ATELIER ISO 26000 13/10/2011. Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO. Pascal THOMAS Délégué Régional Est

ATELIER ISO 26000 13/10/2011. Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO. Pascal THOMAS Délégué Régional Est ATELIER ISO 26000 Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO Pascal THOMAS Délégué Régional Est Responsable d audit ICA QSE IATF Diversité Energie Consultant en éco-conception et développement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques 1. Objectifs et enjeux Le numérique introduit des innovations de rupture. En permettant de réduire les cycles et les coûts il induit des transformations profondes. Le CNIS est un programme de l AFNeT dont

Plus en détail

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Janvier 2014 Objectifs du Guide Une convention-cadre de partenariat «restauration collective et produits

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

En 2010, le tourisme d affaires représentait en volume global 8,81 milliards d euros,

En 2010, le tourisme d affaires représentait en volume global 8,81 milliards d euros, L écoresponsabilité, un enjeu pour les organisateurs d événements professionnels B É A T R I C E E A S T H A M Directrice de Green Événements [beatrice@green-evenements.com] En 2010, le tourisme d affaires

Plus en détail

Le taux de service en linéaire

Le taux de service en linéaire Le taux de service en linéaire Etude Shopper + Baromètre ECR SymphonyIRI Group (vague Eté 2010) Mardi 26 octobre 2010 - Aéroclub de France Matinée ECR organisée par M. Xavier HUA Délégué General ECR France

Plus en détail

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS jlb Développement SAS JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION jlb Développement SAS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION PRÉSENTATION Groupe en pleine

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature!

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! MagasinBio2008 Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! Le Magasin Bio de l année 2008 1 Documents de candidature Le Magasin Bio de l année

Plus en détail