PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE"

Transcription

1 PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE PROJET DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE RAPPORT NARRATIF 1

2 REMERCIEMENT La Plateforme Citoyenne Justice & Vérité remercie l Union Européenne pour son soutien financier pour la réalisation de ce projet. Elle adresse aussi ses remerciements au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour son accompagnement technique qui a permis la mise en œuvre effective dudit projet. La Plateforme n oublie pas d adresser ses reconnaissances à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) pour sa collaboration tout au long du projet. Enfin, elle adresse ses sincères remerciements à toutes ses organisations membres pour leur engagement à accompagner le processus de justice transitionnelle au Togo. Dr. Kanny SOKPOH-DIALLO, la Présidente 2

3 I- RENSEIGNEMENT GENERAUX Titre du projet : Implication des OSC pour une réconciliation durable au Togo Nom de l organisation qui exécute le projet : Plateforme Citoyenne Justice & Vérité Adresse de l organisation chargée de la coordination du projet : 351 angle Rue Okémédji, Avenue de la libération, non loin de l agence BIA Tokoin Ramco ; 08BP 8026/ Téléphone : / / Durée du projet : Deux (02) mois Période couverte : 22 Décembre au 24 février 2012 Période de rédaction du rapport : 05 mars au 10 mars Auteur du rapport : L équipe de coordination du projet II- RAPPEL DU PROJET 1- CONTEXTE ET JUSTIFICATIF En 2006, la classe politique Togolaise a signé l Accord Politique Global (APG) pour trouver une sortie à la crise qui la secoue depuis plusieurs années.. Il est prévu dans cet accord la création d une commission pour rétablir la vérité sur les violences et violations à caractère politique survenues au Togo entre 1958 et Un décret pris en conseil de ministre en 2009 par le Président de la République met en place la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), présidée par Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN. Après le décès du président Eyadema Gnassingbé et la grave crise socio politique qui ont découlé des élections de 2005, la création de cette commission était plus qu une nécessité au sein de la société togolaise. Présentée comme un instrument populaire pour la recherche de la vérité, la commission vérité justice et réconciliation du Togo devra permettre à toute la société togolaise de faire face aux souffrances et d affronter les pages les plus sombres d un passé douloureux et violent. Pour accompagner le processus de justice transitionnelle et les travaux de la CVJR, la Plateforme Citoyenne justice & vérité qui est une coalition des Organisations de la Société Civile togolaise (médias, confessions religieuses, syndicats, organisations de jeunes, de 3

4 femmes, de défense des Droits de l Homme et des personnalités) a initié un projet de «participation de la société civile au processus de réconciliation». Financé par l Union Européenne et sur appui opérationnel du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) les activités du projet sont orientées autour de deux grands axes : Le renforcement de l éducation des jeunes La sensibilisation et la mobilisation sociale des populations Ce document présente le rapport de ce projet. Il en rappelle tout d abord les objectifs et les résultats attendus ensuite les activités menées ainsi que les difficultés rencontrées et enfin les perspectives. 2- OBJECTIFS DU PROJET 2.1) Objectif général L objectif général du projet est d assurer une participation des différentes composantes de la société civile togolaise à la consolidation du processus de réconciliation au Togo. 2.2) Objectifs spécifiques - Renforcer les capacités des jeunes pour une implication efficace dans le processus de justice transitionnel au Togo - Vulgariser la mission, les travaux et les acquis de la CVJR, et, plus largement les notions liées à la justice transitionnelle et à l impératif d une réconciliation durable ; - Assurer la mobilisation sociale autour des actions de la CVJR et des initiatives de réconciliation prises par les différentes parties prenantes ; - Renforcer un regroupement d organisations de la société civile activement impliquées dans l ensemble des activités de suivi et l accompagnement des initiatives de réconciliation durable au Togo. 3- RESULTATS ATTENDUS - Les capacités des jeunes sont renforcées sur les enjeux, les défis et les moyens pour une forte implication dans la consolidation des acquis de la paix et de la cohésion sociale au Togo - La population est mieux informée sur la mission, les travaux et les acquis de la CVJR, et, plus largement les notions liées à la justice transitionnelle et à l impératif d une réconciliation durable ; - Différentes couches de la population sont mobilisées et contribuent à la réussite des actions de la CVJR et des initiatives de réconciliation prises par les différentes parties prenantes ; - La Plateforme Justice et Vérité est opérationnelle et mène des activités à Lomé et dans toutes les régions du pays 4- LES GROUPES CIBLES Deux principaux groupes cibles sont concernés par les activités à savoir : - les jeunes : lycées et grandes écoles, apprentis et autres jeunes du secteur informel 4

5 - population : leaders d opinions, chefs traditionnels et responsables de confessions religieuses, membres des comités de développement de quartier et de village, grand public. III- APPRECIATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET 1- Exécution du projet Le projet a été exécuté par les membres de la Plateforme Citoyenne Justice & Vérité sous la supervision du comité de coordination 1 et sur la coordination opérationnel du Secrétariat Exécutif 2. Pour la mise en œuvre des activités des commissions ont été mise en place. Ces commissions sont composées de personnes provenant des organisations membres de la Plateforme. Chaque commission avait un Tdr et un chronogramme bien établit. Pour l intérieur du pays, la plateforme a mis sur pied des points focaux. Ces points focaux sont essentiellement les OSC de l intérieur membre de la Plateforme. Ils ont servi de relais lors de la réalisation des activités, notamment les ateliers régionaux, la formation des ASRED, la communication autour du concours, la diffusion des spots, la vulgarisation des livrets. Ils sont appuyés dans leur activité par un membre de la coordination dépêché pour la supervision des activités majeur sur le terrain. Ce dernier quitte Lomé quarante huit heurs (48h) avant le jour-j de l activité. Cette méthode permet de donner un appui aux points focaux et de revenir avec les rapports une fois les activités terminées. 1.1) Description de la mise en œuvre des activités. Pour le compte de ce projet sept (07) activités scindées en deux grands axes sont réalisées. Axe 1 : Mobilisation sociale de la population - Production d affiches, de livrets sur la réconciliation - Production de spot publicitaire sur la réconciliation, le pardon et la paix - Ateliers régionaux des leaders communautaires (chefs traditionnels, responsables religieux et de CDQ/CVD) - Rencontre de sensibilisation à la base sur la réconciliation et les travaux de la CVJR Axe 2 : Implication des jeunes dans le processus de réconciliation - Concours national de dissertation sur la réconciliation - Concours national d art oratoire sur la réconciliation - Formation des Agents de Sensibilisation pour une Réconciliation Durable (ASRED) 1 Le comité de coordination est l organe de suprême de la Plateforme Citoyenne & Vérité. Elle est composée de quatre personnes conduite par Dr. Kanny SOKPOH-DIALLO 2 Le Secrétariat Exécutif est l organe opérationnel de la Plateforme Citoyenne Justice & Vérité. Il est composé de cinq personnes et dirigé par M. André Kangni AFANOU 5

6 Pour la mise en œuvre de ces activités tous les membres de la Plateforme se sont fortement impliqués à l instar de la présidente qui a procédé à l ouverture de plusieurs ateliers et au lancement du concours, accompagné de l équipe de coordination ) Méthodologie de mise en œuvre La réalisation du projet de participation de la société civile au processus de réconciliation nationale a été faite par les membres de la Plateforme. La coordination La coordination opérationnelle du projet est assurée par le Secrétariat Exécutif. L équipe de coordination du projet est composé comme suit : - M. André Kangni AFANOU secrétaire exécutif de la plateforme, coordonateur du projet - Bernard Anoumo Dodji BOKODJIN chargé de la communication et des relations publiques, - Folly KPODAR Secrétaire-comptable Ils coordonnent l exécution du projet. Ils sont aidés dans leurs tâches par des commissions. Ces commissions sont supervisées par les membres de la Plateforme. commission Les commissions sont chargées de planifier et de mettre en œuvre les activités. Il y a quatre (4) commissions à savoir : a- commissions organisation des ateliers, des formations et des rencontres b- commissions des concours c- commissions production des livrets, dépliants et spot d- commissions organisation de la soirée des lauréats Les points focaux Les points focaux sont les organisations membres de la Plateforme qui sont dans les régions et qui représentent cette dernière dans la mise en œuvre de ses activités. Le tableau ci-dessous montre les noms de ces organisations et leur zone de couverture. N REGION ORGANISATION 01 MARITIME AGIR PLUS (TSEVIE) Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie- Aného (ANEHO) 6

7 02 PLATEAUX Observatoire Togolais des Droits de l Homme (OTDH) à ATAKPAME Recherche Action pour le Développement Intégré (RADI) KPALIME 03 CENTRALE Réseau des ONG pour le Développement de la Région Centrale (RESODERC) SOKODE Structure d Appui au Développement Intégral Local (SADIL) SOTOUBOUA 04 KARA Réseau des ONG de la Kara (RESOKA) KARA Radio Dawul à BASSAR 05 SAVANES Réseau des femmes de la Régions des Savanes (REFED) à DAPAONG Fédérations des Organisations de Développement de la Région des Savanes (FODES) à DAPAONG 1.1.2) Présentation des activités 7

8 Tableau 1 : Description des activités comparaison entre prévisions et réalisations Activités Prévues Activités réalisées Ecarts Commentaire/ justification / difficulté rencontrée Axe 1 : Mobilisation sociale de la population Activité 1 : Production de livrets, dépliants et affiches Elaboration des messages avec les meilleures citations tirées des copies des candidats Conception du livret de 100 pages renfermant les meilleurs textes de dissertations, d art oratoire Conception des dépliants pour sensibiliser sur les travaux de la CVJR Production d un livret illustré pour vulgariser le rapport de la CVJR livrets sur les meilleurs textes de dissertation et d art oratoire sont produits - Les dépliants et livrets sur le rapport de la CVJR ne sont pas encore imprimés Un consultant est recruté et continue par travail sur la production des livrets. Il a été décidé en concertation avec l équipe opérationnelle du PNUD d attendre la sortie officielle du rapport de la CVJR pour produire le livret et le dépliant portant sur la commission. Les affiches n ont pas été produite car la ligne budgétaire prévue pour sa réalisation s est avéré insuffisante. - La production des affiches de sensibilisation n a pas été réalisée Activité 2 : Rencontres de sensibilisation sur le rôle de la CVJR 12 rencontres de sensibilisations sur la réconciliation après la formation à Lomé et dans les autres régions sur le thème «Quelle participation de la population au processus de 06 rencontres organisées de plus. Il a été prévu 06 rencontres dont Mango, Bassar, Sotouboua, Kpalimé, Aného et Lomé commune. Mais vu l intérêt que la population a accordé au projet la

9 justice transitionnelle au Togo» du 05 janvier au 24 février Plateforme jugé bon de faire deux (02) rencontres par région. Ainsi Dapaong, Kara, Sokodé, Atakpamé et Tsévié ont été aussi sollicités pour des rencontres. Les participants souhaitent que la Plateforme les visite régulièrement pour les entretenir sur les grands enjeux que : sont la réconciliation, les élections, la prévention des conflits etc. Activité 3 : Ateliers régionaux des chefs traditionnels, des leaders religieux et communautaires 6 ateliers ont été organisés dans les 5 régions du Togo et Lomé commune du 22 décembre 2011 au 31 janvier 2012 sur l implication des leaders communautaires dans le processus de réconciliation dans leurs milieux. Les acteurs étaient les prêtres traditionnels et religieux, les imams, les leaders d opinion, les chefs traditionnels et les responsables des CDQ et CVD. Le thème de l atelier était «quelle contribution des leaders communautaires pour une réconciliation effective et durable». Les ateliers se sont déroulés à Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong. Pas d écart Les 06 ateliers régionaux des leaders communautaires ont été réalisés. La principale difficulté à ce niveau est l insuffisance des moyens financiers pour les ateliers à l intérieur du pays. Le budget prévu ne permet pas de faire venir les participants de toutes les préfectures ; ce qui a amené la Plateforme à faire des ajustements sur les nombres de participants par endroits notamment : Atakpamé, Dapaong, Aného, Mango, Sokodé. Activité 4 : Sensibilisation de masse : Production de spot - Tournage du spot 16 au 22 févier Déclinaison en langue (Mina et Kabyè) - Diffusion sur les médias : 2 télévisions (TVT, LCF) et 10 radios (Lomé : Nana FM, Kanal FM, Légende FM, Radio Lomé, plus 01 radio dans chaque région) Le spot est diffusé sur 15 radios (05 à Lomé et 10 dans les régions) et 02 TV. L insuffisance du budget surtout pour la diffusion à la Télévision a contraint la Plateforme à ne pas respecter les 30 jours

10 de diffusion prévus par le projet. Axe 2 : Implication des jeunes dans le processus de réconciliation nationale Activité 1 : Concours national de dissertation sur la réconciliation - Lancement du concours le 05 janvier Campagne d affichage affiches ont été confectionnées et collées dans les écoles à Lomé et à l intérieur du pays. o 202 passages de communiqué sur 15 radios pendant deux semaines sur l étendue du territoire national. o 04 émissions radios animées o 01 émission télévisée a été animée - Les cinq régions ont connu la participation au concours avec une grande majorité des candidats à Lomé, suivi de Kara et les Plateaux - Formation d un collège d enseignant de français - Résultat finale et remise de prix à la soirée des lauréats le 02 Mars 2012 Ecart : des communiqués ont été 15 de radios au lieu de 7 dans le but d assurer une communication efficace autour de concours 480 élèves provenant de la région Maritime, Plateaux, Centrale, Kara et Dapaong ont participés à ce concours. - Lancement officiel des concours le 05 janvier 2012 à Lomé - Campagne d affichage affiches ont été confectionnés et collés dans Il y a eu un écart dans les dates de lancement 381 étudiants provenant des Université de Lomé, de Kara, de l UCAO et des écoles de BTS de Lomé ont participé à ce

11 Activité 2 : Concours national de d art oratoire sur la réconciliation, la réconciliation et la paix sociale les écoles et établissements de Lomé et à l intérieur du pays - Les communiqués radiodiffusés et émissions TV o 202 passages de communiqué sur 15 radios pendant deux semaines sur l étendue du territoire national. o 04 émissions radios animées o 01 émission télévisée a été animée - Formation d un collège d enseignants d université pour la correction - Phase oratoire et remise de prix à la soirée des lauréats le 02 Mars 2012 Ecart : des communiqués ont été 15 de radios au lieu de 7 dans le but d assurer une communication efficace autour de concours concours. Les étudiants ont été nombreux à se mobiliser pour le concours. Ils demandent à ce que ce concours soit organisé chaque année pour leur permettre de se prononcer sur les grands enjeux sociopolitique du pays Activités 3 : Formation des agents de sensibilisation sur la réconciliation durable (ASRED) 06 ateliers de formation des ASRED ont été réalisés du 23 décembre 2011 au 24 janvier 2012 à Lomé, Aného, Kpalimé, Sotouboua, Bassar et Mango. Le thème de ces atelier était : «quelle implication des jeunes pour une réconciliation efficace et durable» Pas d écart 300 jeunes ont participés à ces formations dont 102 jeunes filles

12 La majorité des activités prévues dans le cadre dudit projet a été réalisé. Seule la production des affiches n a pas été faite compte tenue du budget prévue pour sa mise en œuvre qui s est avéré au final insuffisant. En effet dans l élaboration du budget une erreur c est glisser dans l estimation du coût de productions des affiches ainsi le montant disponible ne peut donc pas couvrir les frais de production. Collaboration à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) La plateforme pour la réalisation des activités a toujours été en contact avec le bureau de la CVJR à travers M. WOLOU Noel leur Secrétaire Administratif, soit d avoir leur regard sur l activité, soit de partager les résultats des acquis sur le terrain et aussi s enquérir des visions de la CVJR afin de pouvoir savoir les questions sur les quelles il est nécessaire d insisté. Des séances de travail avec M.AGBOKOU Maurille, expert en communication auprès de la CVJR pour la rédaction du scénario du spot, et de son tournage. Il faut également noter la présence d au moins un commissaire de la CVJR lors des ateliers formations et autres activités menées par la Plateforme. Bref il y a eu une interaction active entre les deux organes. Collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement au Togo (PNUD) Pour la mise en œuvre du projet, l équipe de coordination des activités a été en contact permanent avec son homologue du PNUD à travers M. Moctar DIOUF pour l opérationnalisation de chaque activité. Beaucoup de moyens ont été utilisés pour cette collaboration notamment l internet et le téléphone. Il est a souligné que des séances de travail soit au PNUD soit au Secrétariat de la Plateforme ont été faite pour la mise en œuvre du projet. Aussi le Secrétaire comptable de l équipe de coordination a tout au long du projet travaillé avec M. Béatrice DOGBE pour la gestion financière ) Analyse des résultats du projet 12

13 Tableau 2 : Présentation des résultats comparaison entre prévisions et réalisations Résultats prévus Résultats obtenus Ecarts Commentaire/justification Les capacités des jeunes sont renforcées sur les enjeux, les défis et les moyens pour une forte implication dans la consolidation des acquis de la paix et de la cohésion sociale au Togo Plus de trois cent (300) jeunes ASRED ont été formés sur le processus de réconciliation nationale 861 jeunes ont participé aux concours nationaux de dissertation et d art oratoire sur la réconciliation Près de jeunes ont participé aux rencontres de sensibilisation sur la réconciliation dont un millier de jeunes filles Les jeunes ASRED ont après fait des séances de restitutions dans leur localité. (Lomé et dans les régions du pays). Nous avions reçu 13 rapports des organisations de Lomé et 10 rapports de l intérieur du pays soit un rapport par catégorie de groupes cibles Les jeunes ayant pris part aux séances de restitutions sont motivés et demande que de telles actions soient fréquentes. «A travers cette séance je maitrise mieux le processus de justice transitionnelle et le travail de la CVJR» s est réjouit M. AGOTO Abalo, agent de promotion social à Sotouboua Le Secrétariat a enregistré également des coups de fil de plusieurs jeunes ; en

14 moyenne trois (3) par jour, nous avions également reçu la visite de cinq (5) association qui ont voulu intégré la plateforme La population est mieux informée sur la mission, les travaux et les acquis de la CVJR, et, plus largement les notions liées à la justice transitionnelle et à l impératif d une réconciliation durable ; 300 leaders religieux, communautaires et chefs traditionnels ont été sensibilisés sur le processus de réconciliation nationale 13 chefs traditionnels, leaders religieux et communautaires ont menés des actions de sensibilisations dans leurs communautés sur le processus de justice transitionnelle. «Avant la rencontre de restitution (sensibilisation) la population pensait que la CVJR était composé des membres du RPT et qu elle n est pas crédible ; mais après les habitants ont compris que Le travail de la CVJR les concerne tous et que la mission de la commission est nécessaire pour un développement de nos populations» a dit Togbui OURO AKONDO SOULEMANE, Chef canton de Kpangalan, préfecture de

15 Tchaoudjo Différentes couches de la population sont mobilisées et contribuent à la réussite des actions de la CVJR et des initiatives de réconciliation prises par les différentes parties prenantes ; La Plateforme Justice et Vérité est opérationnelle et mène des activités à Lomé et dans toutes les régions du pays Des livrets et dépliants ont été confectionnés pour sensibiliser la population sur le processus de justice transitionnelle au Togo Production d un spot audio et vidéo sur la réconciliation, le pardon et la paix Production d un DVD avec les meilleurs textes d art oratoire Une coordination de trois (03) personnes a travaillé en permanence au niveau du Secrétariat de la Plateforme Deux véhicules (02) ont été loués pour assurer le déplacement des membres Les 10 meilleurs textes de dissertations et d art oratoire ont été utilisés pour produire un livret sur la réconciliation. Les meilleures citations tirées des copies des élèves et étudiants font également parties des textes pour les livrets. Un spot audio et vidéo sur la réconciliation a été tourné en français puis décliné en Mina et Kabyè. Ce spot passe sur 4 radios à Lomé et sur 5 radios à l intérieur du pays à fréquence de trois (3) à cinq (5) diffusions par jour pendant 20 jours. Le spot vidéo passe sur deux télévisions au Togo (TVT et LCF) à fréquence d une (1) à trois (3) diffusions par jour pendant 10 jours. Une équipe travaille en permanence au Secrétariat de la Plateforme pour la coordination des activités. L absence d un coursier et d un secrétaire de direction

16 de la Plateforme lors des activités Du matériel de bureaux ont été acquis pour un fonctionnement efficace du Secrétariat de la Plateforme ont rendu difficile la préparation et la distribution des courriers. Le Secrétariat s est doté de matériels de bureau ce qui a permis un bon fonctionnement

17 1.1.4) Participation du groupe cible au projet Lors de l exécution du présent projet, il a été noté une participation effective des groupes cibles. - Les leaders communautaires (chefs traditionnels, responsables religieux et présidents des CDQ et CVD) - Les jeunes - La population à la base. Les leaders communautaires ont effectivement participé aux activités du projet. Ils ont massivement répondu aux invitations pour les ateliers et formations. De leur retour dans leur communauté ils ont fait échos en organisant des rencontres de sensibilisation (restitution). Les jeunes, pour leur part, ont également répondu massivement aux ateliers, lors des concours nationaux sur la réconciliation et ont surtout proposé des textes avec des propositions concrètes qui vont servir à l élaboration des livrets. La participation de la jeunesse s est encore faite ressenti lors de la soirée de remise de prix ou des jeunes volontaires ont travaillé avec la coordination du projet pour l organisation de ladite soirée. On pouvait en dénombré deux cent à trois cent jeunes venus soutenir leur pair à la soirée de remise de prix aux lauréats. Quand à la population à la base la participation est remarquée à deux niveaux. Premièrement au niveau des rencontres de sensibilisations où les populations de Lomé et de l intérieur du pays se sont mobilisées pour accueillir les organisateurs et suivre avec une attention particulière les communications présentées en langues locales. Ensuite lors du tournage de spot publicitaire, les acteurs identifiés ont répondu présent et ont participé à toutes les rencontres qui ont précédé le tournage soit 5 réunions avec les membres de la Plateformes. Aussi après le tournage la déclinaison en langue a été assurée par des acteurs des médias sans aucune difficulté particulière 2- Evolution du contexte du projet Le paysage sociopolitique du Togo a considérablement évolué tout au long de la mise en œuvre du projet. Certains évènements ont eu un impact direct sur l exécution du projet vu que les secteurs qui étaient touchés par le changement constituent une partie de la population cible. Ces évènements ont amené des aménagements dans le chronogramme initial du projet. a- La crise à l Université de Lomé et de Kara L un des axes du projet consistait à impliquer la jeunesse dans le processus de réconciliation. La crise survenue dans les universités du Togo a perturbé la réalisation de cette activité. 17

18 Entre décembre 2011 et janvier 2012 les universités ont été fermés; le lancement du concours national de dissertation et d art oratoire prévu pour cette du période s est plutôt tenu le 05 janvier Afin de favoriser une participation massive au niveau des étudiants la Plateforme a prolongé la période du concours de 15 à 21 jours soit six(6) jours de plus. b- Les audiences extraordinaires de la CVJR La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) a procédé aux audiences publiques, privées et in caméra du 06 Septembre 2012 au 17 Novembre Un constat général était fait ; la majorité des personnalités auditionnés sont des victimes ou témoins, les présumés coupables étaient rare. En outre plusieurs personnalités au pouvoir directement ou indirectement impliquées dans les violences de 2005 n ont pas été entendues par la commission. Ceci a encore conforté le pessimisme de la population quant à l aboutissement des travaux de la commission. La mobilisation de la population, des médias et des organisations de la société civile a amené la CVJR à organiser des audiences spéciales qui ont permis d attendre certaines personnalités notamment : S.E.M Abbas BONFOH, président de l Assemblée Nationale ; M. Edem KODJO, Ancien Premier Ministre Mme Kissem TCHANGAI WALLA, commissaire de la CVJR et ancienne présidente de CENI en 2005 M. Atcha TITIKPINA, Chef d Etat général des Forces armées togolaise Ces auditions ont eu le mérite de décrisper un peu le paysage sociopolitique du pays et a favoriser la visibilité de la Plateforme et l adhésion de la population au processus, notamment la mobilisation des leaders communautaires à l intérieur du pays. Ces derniers se sont vraiment intéressés aux formations et aux ateliers. 2-1) Respect du chronogramme établit Le chronogramme établit au début du projet n a pas tenu cela est du: - Le retard dans le décaissement après la signature du contrat Le contrat d exécution du projet a été signé le 19 octobre 2011, les fonds ne seront décaissés que le 12 décembre Ce retard a considérablement agit sur le chronogramme de mise en œuvre des activités du projet. La crise universitaire a également influé sur le déroulement des activités - La crise dans les universités du Togo 3- Gestion du projet et des finances 18

19 Pour la mise en œuvre du projet la Plateforme a mobilisée trois permanents basés au CACIT, des personnes ressources et des volontaires. Cette équipe a assuré la gestion administrative et financière du projet. IV- ATTEINTE DES OBJECTIFS DU PROJET 4.1) Appréciation de l atteinte des objectifs du projet Toutes les activités sont exécutées. Les objectifs du présent projet sont atteints car nous avons constaté une participation effective des différentes composantes de la société civile togolaise à la consolidation du processus de réconciliation au Togo. On a noté une remarquable participation des leaders religieux (environ70), des chefs traditionnels (environ 100), des responsables de CDQ et CVD (environ 150), des jeunes élèves et étudiants (environ 900), des médias (15 radios, 09 presses écrites, 3télévisions, des sites et réseaux de publication dont celui de la plateforme) et des populations à la base. Des journalistes reconnus très critiques à l égard de la CVJR, ont avec les débats, ateliers, et formations animés par la Plateforme révisé leur position par rapport à la commission. Le résultat des impacts du projet sont résumé dans les tableaux ci-dessous : 19

20 Tableau 3 : Changements/ Impacts Activités réalisées Résultats obtenus Utilisation faite des résultats par les bénéficiaires Changements constatés Axe 1 : Mobilisation sociale de la population Activité 1 : Production de livrets, dépliants et affiches Elaboration des messages Conception du livret Conception des dépliants Les livrets et dépliants sont distribués dans les écoles à Lomé et à l intérieur du pays Les élèves et étudiants ont compris la nécessité du travail de la CVJR et en parlent autour d eux. Les livrets et dépliants sont distribués dans les institutions de la Républiques, les organisations de la société civile, la bibliothèque nationale, les médias L Association International des Etudiants juristes-branche Togo (AIEJ) a choisit comme thème pour célébrer la journée internationale de la femme le 15 mars «femme togolaise, actrice ou spectatrice du processus de réconciliation». Une demande de soutien financier a été faite à la Plateforme pour cette activité. La thématique de la réconciliation est présente dans les débats dans les écoles (animation de causerie-débat) et universités du Togo.

21 Activité 2 : Rencontres de sensibilisation sur le rôle de la CVJR 12 rencontres de sensibilisations sur la réconciliation après la formation des ASRED et les ateliers des leaders communautaires Les populations sensibilisées effectuent des séances de discussion régulières sur la thématique de la réconciliation et les travaux de la CVJR Les leaders religieux et de CDQ/CVD animent des discussions débats sur les travaux de la CVJR dans leur communauté Les citoyens abordent plus facilement les sujets liés à la réconciliation nationale. Quelques Comité de Développement de Quartier (CDQ) et leaders communautaires introduisent le débat sur la justice transitionnelle dans leur réunion et rencontre (Exemple : le CDQ d Amoutivé à Lomé, CDQ Ténou Kopé à Adamavo) Activité 3 : Ateliers régionaux des chefs traditionnels, des leaders religieux et communautaires leaders communautaires (chefs traditionnels, leaders religieux et CDQ/CVD, responsables d ONG et association ) ont été entretenus sur la mission, les acquis et les défis de la CVJR, mais aussi et surtout sur la nécessité de s impliquer dans le processus de réconciliation lors de six (06) ateliers dans les cinq régions du Togo plus Lomé commune Les chefs traditionnels, leaders religieux et communautaires ont organisés des séances de restitutions à leur population pour les sensibiliser sur le processus de justice transitionnelle et les travaux de la CVJR : Centre social de Kara le 12 janvier 2012 ; HIHEATRO dans la région des plateaux le TCHAWANA- AKAMADE- BAMABODOLO dans la région - Les chefs traditionnels comprennent mieux le processus de justice transitionnelle - Les chefs traditionnels organisent des séances régulières à la cour royale pour parler des travaux de la CVJR, en exemple il y a eu une séance de restitution à la cour royale du chef du quartier pkangalam à Sokodé, dans les maisons des chefs de kodjoviakopé (Lomé) et de hihéatro (Atakpamé) - Les leaders communautaires ont

Siège : Maison de la presse, Tokoin Trésor - BP : 81213-Lomé-Togo Tél : (00228) 90 11 05 06 / 90 15 87 53 / 22 35 77 66 Email : conapptogo@gmail.

Siège : Maison de la presse, Tokoin Trésor - BP : 81213-Lomé-Togo Tél : (00228) 90 11 05 06 / 90 15 87 53 / 22 35 77 66 Email : conapptogo@gmail. MISE EN PLACE D UNE PLATE FORME DE COLLECTE, DE STOCKAGE, DE TRAITEMENT, DE GESTION ET DE DIFFUSION DE DONNEES DANS LE CADRE DE L ELECTION PRESIDENTIELLE 2015 1- NOTE CONCEPTUELLE La signature de l Accord

Plus en détail

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire

RAPPORT FINAL GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE. L Ecole, Instrument de la Paix - Côte d Ivoire GUIDE DE L EDUCATION AUX DROITS DE L HOMME ET FORMATION DES ENSEIGNANTS EN COTE D IVOIRE RAPPORT FINAL Abidjan, Décembre 2013 I- RESUME DU PROJET Ce rapport a pour objet l édition et la vulgarisation d

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION. La mission a commencé. Discours d ouverture prononcé. comme prévu à Dapaong. du représentant du Ministre

RAPPORT DE MISSION. La mission a commencé. Discours d ouverture prononcé. comme prévu à Dapaong. du représentant du Ministre W ATIDEMEKPE Date de parution RAPPORT DE MISSION Présentation des projets d appropriation des recommandations de la CVJR par les Organisations de la Société Civile (OSC) aux pouvoirs publics à l intérieur

Plus en détail

Propositions de suivi

Propositions de suivi Documents d information SG/Inf(2014)2 20 janvier 2014 Débat thématique : «Sécurité des journalistes Mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre des normes en matière de droits de l homme» Propositions

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS

RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS Dans le cadre de l élection présidentielle du 15 avril 2015, la Haute Autorité de l Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale ECOFAC V CEEAC -------------------- Programme Ecosystèmes Fragilisés d Afrique Centrale (ECOFAC V) -------------------------- Composante FLEGT Union

Plus en détail

COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI)

COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI) COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI) Juli 2006 Responsable du Programme: Zadi Kessé E-mail: ebonny@cie.ci Tel : à confirmer Site Web : à confirmer 1 Analyse de la situation

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet»

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet» FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

SOMMAIRE I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION... 3 II. OBJET... 3 III. RESULTATS ATTENDUS... 4 IV. ACTIVITES A REALISER... 4 V. CONDITIONS DE SERVICE...

SOMMAIRE I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION... 3 II. OBJET... 3 III. RESULTATS ATTENDUS... 4 IV. ACTIVITES A REALISER... 4 V. CONDITIONS DE SERVICE... TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION DU SITE WEB DE ROCCET 1 SOMMAIRE I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION... 3 II. OBJET... 3 III. RESULTATS ATTENDUS... 4 IV. ACTIVITES A REALISER... 4 V. CONDITIONS DE SERVICE...

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 Mise en œuvre de la communication institutionnelle et de la mobilisation sociale dans le cadre de l élection présidentielle de 2015 Objet : Termes

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE RÉPUBLIQUE TOGOLAISE MINISTÈRE AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHARGE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE UNION EUROPÉENNE FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT PROJET

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION. «Préparer le Sommet Afrique-Europe d avril 2014»

NOTE D ORIENTATION. «Préparer le Sommet Afrique-Europe d avril 2014» NOTE D ORIENTATION Les «Vendredis de la Commission» sur le Dialogue Afrique UE Première session organisée conjointement par l Union africaine et l ECDPM (Centre européen de gestion des politiques de développement)

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

ONG ENTRAIDE-BENIN. PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato

ONG ENTRAIDE-BENIN. PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato 1 ONG ENTRAIDE-BENIN www.entraide-africa.org PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato Novembre 2013 2 1- PRESENTATION GENERALE ET RESUME Nom du Demandeur Adresse

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005)

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ETAT DES LIEUX DE LA GESTION STRATEGIQUE DU SYSTEME STATISTIQUE NATIONAL DU MALI 1 1. Introduction

Plus en détail

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y)

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y) Le C2D, un Partenariat au service du développement Union Discipline -Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Compte rendu de l assemblée générale de la mutuelle de santé communautaire de Meskine (MuSaCoM) Maroua, Cameroun 27 mai

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL.

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL. CONSULTANT OU UNE CONSULTANTE APPUI TECHNIQUE POUR LA RÉVISION DU SCHÉMA ORGANISATIONNEL ET DES STATUTS ET RÈGLEMENTS DE LA COCAFEM/GL ET POUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DES CHANGEMENTS ADOPTÉS

Plus en détail

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center Centre d information et de documentation citoyennes Connaissances, aptitudes et outils pour agir! Cidoc Citizen information and documentation center Knowledge. Skills. Tools. For action! Discussion sur

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F Recrutement CENI-TOGO: TECHNICIENS- MAINTENANCIERS H/F, FORMATEURS DE FORMATEURS H/F, POSTE DE FORMATEURS H/F, POSTE D OPERATEURS DE SAISIE H/F, POSTE D ASSISTANTS COMPTABLES ET FINANCIERS H/F, Poste de

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 Rapport présenté par Brigitte KONKOBO Adama GNANOU Juin 2015 1 INTRODUCTION Depuis 2010, les partenaires de Christian Aid que

Plus en détail

Séminaire sur les nouvelles stratégies de négociations sociales et de partenariat avec les acteurs sociaux

Séminaire sur les nouvelles stratégies de négociations sociales et de partenariat avec les acteurs sociaux African Training and Research Centre in Administration for Development المركز اإلفريقي للتدريب و البحث اإلداري لإلنماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence 1) Contexte/mandat du (niveau province) Le Groupe de Travail protection de l enfance () pour la province du Nord Kivu en RDC existe depuis début 2008. Il s agit d un groupe technique qui dépend du Cluster

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME CONJOINT MARADI Niger RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 Janvier

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES"

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES  HUB & SPOKES PRÉSENTATION TYPE D'UN CAS D'EXPÉRIENCE BURKINA FASO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES" Date de la soumission

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC Programme : «Développement économique, social et humain de groupes vulnérables, femmes,

Plus en détail

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement Siège social sis Avenue de l Indépendance à 100m de BAMELEC, e-mail : info@vitalite-plus.org - Bangui, RCA Site web: www.vitalite-plus.org

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP)

CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP) CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP) Appel à candidatures pour la sélection d un consultant «concepteur de contenus» (Guide du coach et livret du bénéficiaire) pour une session de coaching

Plus en détail

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya Position de l UICN IUCN Position Paper LA VISION DE L UICN POUR UNE PLATEFORME INTERGOUVERNEMENTALE ET PLURI-ACTEURS SCIENTIFIQUE ET POLITIQUE SUR LA BIODIVERSITE ET LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES (IPBES)

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo Plaidoyer pour la prise en compte des changements climatiques dans les plans de développement communaux: initiative pilote dans la région des plateaux au Togo. Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo PLAN

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SOLIDARITE PROJET EMPLOI JEUNE ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES (PEJEDEC) Financement

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Règlement du concours

Règlement du concours Jeunes Reporters pour l Environnement Règlement du concours Programme d éducation à l environnement et au développement durable par la pratique du journalisme www.jeunesreporters.org Table des matières

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004 Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux Nairobi, le 20 mai 2004 Résumé des Discussions et Recommandations 1. Il s est tenu à Nairobi,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128)

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) BELGIQUE CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) DECLARATION DE S.E. M. JAN GRAULS AMBASSADEUR REPRESENTANT PERMANENT DE LA BELGIQUE AUPRES DES NATIONS

Plus en détail

EAST EAGLE FOUNDATION

EAST EAGLE FOUNDATION EAST EAGLE FOUNDATION Campagne de sensibilisation pour la scolarisation des filles et garçons en situation de handicap dans la commune de KISENSO, Kinshasa-République Démocratique du Congo Rapport réalisée

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2006/10 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr.: Générale 29 novembre 2006 Français Original: Anglais Première session Amman, 10-14

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE

RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n 12INI133 Togo / ppui du CCM Togo dans le pilotage des subventions du Fonds Mondial Demandeur : CCM I. Contexte Le TOGO est, à ce jour, bénéficiaires de trois subventions

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON UNION EUROPEENNE EUROPEAN UNION COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE CAMEROON EUROPEAN UNION COOPERATION Programme d Appui à la Société Civile Civil Society

Plus en détail

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46 TITRE DU PROJET Campagne de sensibilisation d inscription des enfants à l Etat civil 1. ONG soumettant le projet LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT COORDINATEUR/ CHEF D EQUIPE DES CONSULTANTS POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS DE LA REGION DES GRANDS

Plus en détail

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE République Togolaise Travail-Liberté-Patrie Discours de : Son Excellence Monsieur Kwesi Séléagodji AHOOMEY-ZUNU Premier Ministre de la République Togolaise A LA CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail