CAPTEURS utilisant des Polymères à «empreintes moléculaires»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAPTEURS utilisant des Polymères à «empreintes moléculaires»"

Transcription

1 CAPTEURS utilisant des Polymères à «empreintes moléculaires» DRT/LITEN/DSEN/GENEC Laboratoire Cellules et Composants (L2C) Centre de Saclay Gif-Sur Sur-Yvette F. Fusalba Chef de laboratoire Tel Fax cea.fr V. SIMIC Ingénieur-chercheur Tel Fax cea.fr T-T.. TRUONG Post-doctorant C. COCOYER Intérimaire

2 Programmes contractuels en cours SIXTH FRAMEWORK PROGRAMME Development of a Tandem chemosensor system based on both highly selective and highly sensitive innovative materials: Application to Ultra-trace detection of Explosives STREP Starting date: January 1st 24 Duration: 36 mois

3 DETEX - Concept Needs for real-time TNT chemosensory devices that not only complement existing methods (neutron activation analysis, electron capture detection, ion mobility spectrometry, biosensors ), but also provide the advantages of low cost and instrumental simplicity. Artificial Receptor Molecularly Imprinted Polymers Optical Transduction Fluorescent Polymers Air Moisture Trap Flowmeter Diaphragm Pump COP Substrate 3-way MIP Cartridge Couche Valve sensible + heat wrapping 4-way Valve COP Superstrate Excitation Filter Dichroic Mirror PMT Detector 3mm i.d. tubing N 2 45 nm LED Emission Filter

4 Polymères à empreintes moléculaires Les polymères à empreintes moléculaires = pièges à molécule «sur mesure» adaptés à la reconnaissance spécifique d agents chimiques Matériaux hautement réticulés organique ou hybride orga-inorganique poreux (S( spec = 1-4 m 2.g -1 ) + cavités spécifiques Avantages récepteurs synthétiques / récepteurs biologiques : - résistance en milieu acide, basique, organique et températures élevées - coût très bas par rapport aux sondes de reconnaissance biologique (anticorps, ADN ) - synthèse des polymères peut se faire par une approche de synthèse se combinatoire qui permet de faire rapidement un «screening» pour le choix du polymère empreinte pour une classe d agents

5 Concept Template Pre-arrangement Polymerisation Extraction Rebinding K. J. Shea et coll., Current Opinion, 7, , 23 = (a) Complexe de pre-polymérisation entre la molécule à «imprimer» (T) et les monomères fonctionnels (M) (b) Copolymérisation en présence d un excès d agent de réticulation (c) Extraction de la molécule (T) des sites de complexation (d) Rebinding of template molecule to imprinted binding sites

6 Conception du filtre 2,4 DNT = molécule utilisée lors de la synthèse des MIPs Impureté présente dans le TNT militaire à une concentation de quelques pourcents en masse. CEA CH 3 NO 2 Présente une tension de vapeur saturante supérieure à celle du TNT (environ 4 1 fois sup.[1]) [1] V. George, T.F. Jenkins, D.C. Leggett, J. H. Cragin, J. Phelan, J. Oxley, J. Pennington, Progress on determining the vapour signature on a buried land mine, Proc. SPIE 371 (1999) NO 2 1. Trouver un mécanisme de polymérisation compatible avec la présence de la molécule «modèle» utilisée POLYMERES ORGANIQUES POLYMERES HYBRIDES Polymérisation en chaîne Amorcéee par R Polycondensation Procédé sol-gel

7 Conception du filtre 2. Trouver des fonctions capables d interagir avec les fonctions chimiques portées par la molécule modèle 2,4 DNT NO 2 =faible accepteur de liaisons H Monomères fortement accepteurs de liaisons H deficient en electron π Interactions complementaires par formation de complexe EDA 3. Trouver des conditions de synthèse favorables à l établissement du complexe de pré-polymérisation polymérisation Température Concentrations des réactifs Utilisation de la microcalorimétrie pour contrôler ces étapes

8 ITC Experiments µcal/sec Time (min) volume v de L injecté Ligand L Adiabatic box Receptor R ITC measures directly the energy associated with a chemical reaction triggered by the mixing of two components: Binding Isotherm Ka R + NL [RL N ] qi = v H [L liée,i ] Q = V H Σ [L liée ] = V H[L liée ] kcal/mole of injectant ,,5 1, 1,5 2, 2,5 Molar Ratio L/R The shape of the binding isotherm contain all information to characterise the binding reaction H b, S, K, N (number of binding sites)

9 Intérêt de l ITC Contrôler l etat d un système AVANT polymérisation : Contrôler la force des intractions entre une molécule donné et un agent complexant, de meme que la stoechiometrie de cette interaction. => Choisir les complexants les plus efficaces Vérifier l absence d interaction entre le momonère hôte et l agent réticulant Evaluer l auto association eventuelle de la molécule qui sera imprimée =>Se placer dans les conditions ou l on minimise son aggregation Contrôler l etat d un système APRES polymérisation : Déterminer l affinité et la sélectivité du matériau synthétisé pour la molécule cible et les molécules interférentes

10 Selection of Monomers giving the highest binding energy by Isothermal Titration Calorimetry (ITC) Solvent : CHCl 3, at RT Cal/mol of Injectant Vinyl pyridine, [HQ] = M 2-Vinyl pyridine, [HQ] = M Methacrylic Acid, [HQ] = M,,5 1, 1,5 2, 2,5 (Ligand/Template) Molar Ratio Highest Ligand/Template binding energy = Metacrylic Acid Binding stoechiometry HQ:MMA (1:1)

11 Template self-association in Chloroforme K HQ + HQ a [HQ] Dimer K a = 16 L. mol -1 H = 5.6 kcal.mol -1 Fraction of HQ associated = f ([HQ] ) Fraction HQ bounded 1,8,6,4,2,2,4,6,8,1 [HQ]o Control experimental conditions to reduce template aggregation in solution

12 Interaction between the Monomer and the Crosslinker Crosslinking agent : TRIM,4 [TRIM] o = 5, M TRIM/MMA H 2 C CH 3 C O O CH 3 C CH 2,2 O O O O, H 3 C Monomer : MMA kcal/mole of injectant -,2 -,4 -,6 -,8-1,,,5 1, 1,5 Molar Ratio

13 Organic synthesis Chain polymerisation initiated by photoinduced free radicals Precipitation during polymerisation : MIP particules Φ = 2µm Solvent : µ =, no H-bond competitor, bad solvent for the polymer UV Direct synthesis of particles => No needs for crushing Porous and globular structure

14 Inorganic synthesis Synthesis of mesoporous silica films exhibiting nanoscale periodicity Use of surfactants during hydrolysis and cross-linking of inorganic precursors Auto-assemblage Condensation Traitement Solution isotrope Mésophase hybride Réseau hybride Mésoporeux EVAPORATION DE EtOH / H 2 O / HCl

15 Inorganic synthesis Vapour phase uptake experiment under static conditions C Absorbance NIP(245 nm) Absorbance MIP (245 nm) Absorbance,8,6,4,2 245nm Wavelength (nm) -.5 Durée d'exposition(jours) Crosslinker Surfactant Template MIP TEOS CTAB 2,4-DNT NIP TEOS CTAB -

16 Fluorescent Polymer Capteur chimique traditionnel Amplification du signal perte de fluorescence sur 1 chaîne entière (entre 1 et 1 sites ) limite de détection M 1-15 g (d après MIT) = Emissive polymer = Quenched polymer = Analyte molecule hν = Light at excitation wavelength hν = Light at emission wavelength

17 Quenching of polymers fluorescence in presence of 2,4 DNT Polymer 1 Polymer s s (a.u.) Time-dependent fluorescence Intensity of polymer 1 (a.u.) Time-dependent fluorescence intensity of polymer s λ (nm) 6 s λ (nm) 1 1 (49 nm) norm fluorescence time evolution norm (49 nm).5 fluorescence time evolution t (s) t (s)

18 Fuorescence time evolution of polymer films of various thicknesses in presence of 2,4 DNT vapour. 1 Photostability 1 Photostability (49 nm) norm t (s) Thicknesses 225 Å 154 Å 151 Å 144 Å 117 Å 98 Å 83 Å 67 Å 4 Å (49 nm) norm Å 51 Å 42 Å t (s) Thicknesses 22 Å 159 Å 136 Å 129 Å 84 Å Photodegradation upon irradiation at 49 nm (power : 5.5 mw/mm 2 ) (a.u.) (a.u.) λ ( ) λ ( nm ) 65 7

19 Normalized fluorescence time evolution of polymers upon irradiation (power : 5.8 mw/mm 2 ). Inset : Fluorescence time evolution during 1 minutes 1.1 Polymer 3D-PPE 1 1 Polymer 2 NI-PST (norm.).9.8 (norm) t (s) t (s) Photophysical Characterisations of fluorescent polymers were performed by I. Leray from ENS CACHAN

Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants

Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants Les sol-gel hybrides photoréticulables : importance de l optimisation de l étape photochimique pour l obtention de revêtements performants Céline Croutxé-Barghorn Département de Photochimie Générale, CNRS-UMR

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or Martinus H. V. Werts, Raïssa Praho, Nicolas Nerambourg, Mireille-Blanchard-Desce équipe Photonique Moléculaire

Plus en détail

FRAP & FLIP. Dossier technique. M1 VRV 2011 Université de Strasbourg

FRAP & FLIP. Dossier technique. M1 VRV 2011 Université de Strasbourg Adrien Paoli Aurore Strugala FRAP & FLIP Technique FRAP Technique FLIP Avantages & inconvénients Exemples d application Alternatives Adrien Paoli Aurore Strugala Introduction > Technique FRAP > Technique

Plus en détail

Détection, identification et localisation de matières dangereuses

Détection, identification et localisation de matières dangereuses SYSTEMES ET LOGICIELS POUR LES NTIC DANS LE TRANSPORT Détection, identification et localisation de matières dangereuses Dominique de LAPPARENT SAFEVISION Séminaire du 14 décembre 2006, CNAM SECURITE ET

Plus en détail

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer )

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) I - Théorie II - Méthodes de mesure III - Applications à des études biologiques IV - Un exemple de l utilisation du FRET : étude de l interaction

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

5. Essais immunologiques

5. Essais immunologiques 5. Essais immunologiques Les essais immunologiques sont basés sur la réaction spécifique entre un antigène et un anticorps, les biomolécules impliquées dans le système immunitaire, pour la détection et

Plus en détail

TRANSFERT DE L ENERGIE D EXCITATION

TRANSFERT DE L ENERGIE D EXCITATION Extinction de fluorescence par Transfert 1. Excitation de M 2. Couplage de type dipôle-dipôle, une partie des M* transmettent leur énergie, i.e. seule une partie des M* fluorescent normalement M* + Q M

Plus en détail

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Sommaire Présentation d ORIL Industrie Étapes de développement d une nouvelle molécule Utilisation de la chromatographie préparative

Plus en détail

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques 1. Réactions chimiques On appelle réaction ou transformation physicochimique le processus par lequel une ou plusieurs substances se transforment en une ou

Plus en détail

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium)

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) Plan de l exposé 1. Contexte : bioraffinage de 2 ème génération

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

Chimie des matériaux CHM506

Chimie des matériaux CHM506 Chimie des matériaux CHM506 Yue Zhao Properties of Materials Mary Anne White Qu est-ce qui est dans la chimie des matériaux? Covers solid-state chemistry, both inorganic and organic, and polymer chemistry,

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche N. Chevalier, M. J. Nasse, Y. Sonnefraud J.F. Motte, J.C. Woehl, S. Huant Laboratoire de Spectrométrie Physique,

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Désolvatation et ionisation de molécules biologiques par électronébullisation

Désolvatation et ionisation de molécules biologiques par électronébullisation Désolvatation et ionisation de molécules biologiques par électronébullisation Guillaume van der Rest Equipe «Spectrométrie de masse analytique» DCMR Ecole Polytechnique 91128 Palaiseau Cedex Plan Un peu

Plus en détail

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE Alain DEGIOVANNI Yves JANNOT 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LES PRINCIPALES MÉTHODES DE MESURE DE

Plus en détail

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES):

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): 1) DÉSORPTION THERMIQUE: EFFET DE COUVERTURE IMPORTANCE ASTRO?! 2) DÉSORPTION CHIMIQUE ATELIER LERMA - PARIS - F. DULIEU - 3 NOVEMBRE 2014 DÉSORPTION- ADSORPTION ET

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

Brand :Airwell Model : CD 43/10V3

Brand :Airwell Model : CD 43/10V3 Brand :Airwell Model : CD 43/10V3 Product Number : 7SP032016A Internal number : 611 4 221539 1 Air filter 21 232299 1 Battery probe length 1,40m (black) 1 684405 1 Bottom front panel 2 684172 1 Bottom

Plus en détail

Conception de Médicament

Conception de Médicament Conception de Médicament Approche classique HTS Chimie combinatoire Rational Drug Design Ligand based (QSAR) Structure based (ligand et ou macromolec.) 3DQSAR Docking Virtual screening Needle in a Haystack

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

Chapitre 2 - Exercices

Chapitre 2 - Exercices Chapitre 2 - Exercices Exercice 1 Un polymère, le Téflon.présente l enchaînement suivant : - CF 2 - CF 2 - CF 2 - CF 2 - CF 2 - CF 2 - CF 2 - CF 2 -.. Identifier le motif et le monomère du Téflon. Ce polymère

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

Kit d extraction PicoPure RNA

Kit d extraction PicoPure RNA Isoler des ARN même à partir d une cellule Le kit d extraction PicoPure RNA a été développé pour obtenir une haute qualité des ARNs totaux à partir d un minimum de dix cellules. Le haut rendement obtenu

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr INRA Centre de recherche de Bordeaux UMR Biologie du Fruit et Pathologie Historique 1985 : Invention par Kary Mullis de la technique de (PCR). 1991

Plus en détail

Chariot Scientifique. Convertissez votre salle de classe en laboratoire scientifique et informatique

Chariot Scientifique. Convertissez votre salle de classe en laboratoire scientifique et informatique Chariot Scientifique Convertissez votre salle de classe en laboratoire scientifique et informatique Un laboratoire mobile autonome pour l enseignement des sciences et de l informatique, adapté à votre

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

EFFET DES RAYONNEMENTS IONISANTS SUR UN COMPLEXE DU RÉCEPTEUR D ESTROGÈNE AVEC L ADN.

EFFET DES RAYONNEMENTS IONISANTS SUR UN COMPLEXE DU RÉCEPTEUR D ESTROGÈNE AVEC L ADN. EFFET DES RAYONNEMENTS IONISANTS SUR UN COMPLEXE DU RÉCEPTEUR D ESTROGÈNE AVEC L ADN. Viktorie Štísová Stephane Goffinont Melanie Spotheim Maurizot Marie Davídková stisova@ujf.cas.cz Mécanisme de fonction

Plus en détail

ATELIER EPIGENETIQUE

ATELIER EPIGENETIQUE Juin 2012 ATELIER EPIGENETIQUE Utilisation de la Q-PCR pour analyser des données de ChIP ou de MeDIP Emmanuèle Mouchel-Vielh I. La PCR quantitative: principe et généralités II. Interprétation des résultats

Plus en détail

VI. Diffusion latérale des lipides et des protéines. VI.1 Diffusion latérale théorique

VI. Diffusion latérale des lipides et des protéines. VI.1 Diffusion latérale théorique Structures et propriétés des membranes biologiques I. Rappels II. Interactions entre les constituants membranaires III. Caractérisation des constituants membranaires IV. Structure et fonctions des protéines

Plus en détail

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales II. Simulations de dynamique moléculaire 1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs Relation avec la structrure (le modèle) expérimental(e)

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

/DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2

/DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2 7DEOHGHVPDWLqUHV,QWURGXFWLRQ /DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2 2.1 - Données des carottes de glace 8 2.2 - Les

Plus en détail

Hottes - Hoods. 1642, rue de la Ferme, La Pocatiere (Qc), G0R 1Z0, Tel. :

Hottes - Hoods. 1642, rue de la Ferme, La Pocatiere (Qc), G0R 1Z0, Tel. : Hottes - Hoods Design Filtration EXT-02-C Hotte de protection avec filtre au charbon Carbon Extraction Hood Spécifications Specifications Manufacturer / Modèle Design Filtration/ EXT-03-Carbon Manufacturer

Plus en détail

Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les interactions intramembranaires!

Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les interactions intramembranaires! QUE PEUVENT APPORTER LES TECHNIQUES DE BIACORE DANS LA COMPREHENSION DES INTERACTIONS ENTRE PROTEINES/PEPTIDES MEMBRANAIRES? ou Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Retrouvez nous sur www.pure-environnement.com Département Vin et Emballage : Contrôle de l inertie des matériaux et emballages destinés au contact

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines. Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques

IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines. Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques IV. Propriétés physico-chimiques IV.1. Dénaturation Définition : Perte d activité biologique

Plus en détail

Qu est-ce que l Isothermal Titration Calorimetry (ITC)? à l arrêt. en service

Qu est-ce que l Isothermal Titration Calorimetry (ITC)? à l arrêt. en service Qu est-ce que l Isothermal Titration Calorimetry (ITC)? à l arrêt en service Sylvain LE CAM Le 05 avril 2013 La microcalorimétrie de titration isotherme est une technique thermodynamique permettant l étude

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME DOSSIER TECHNIQUE SYSTÈME DE TRANSMISSION VIDÉO PAR FAISCEAU LASER Comporte les documents suivants : Documentation cellule de Pockels : Page 2 à 3 Documentation alimentation VLA30 : Page 4 Extrait caractéristique

Plus en détail

Energy saving elegance with improved lumens and design versatility

Energy saving elegance with improved lumens and design versatility Lighting Energy saving elegance with improved lumens and design versatility andle LE Philips andle immable LE Lamps offer decorative energy saving ambience with the elegant effect of incandescent candles.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 60661 1999 AMENDEMENT 1 AMENDMENT 1 2003-02 Amendement 1 Méthodes de mesure de l'aptitude à la fonction des cafetières électriques à usage domestique

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq

PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq Ce chapitre aborde les notions présentées rapidement dans l introduction (Ct, droite standard, principes de la quantification). Il détaille les différents formats de fluorescence

Plus en détail

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils Congrès européen Ecotechnologies pour le futur Atelier Qualité de l'air Gaëlle BULTEAU Département Climatologie Aérodynamique Pollution Epuration Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Capteurs photoélectriques W4S-3 Inox, Détecteur reflex, Élimination d'arrière-plan

Capteurs photoélectriques W4S-3 Inox, Détecteur reflex, Élimination d'arrière-plan FICHE TECHNIQUE EN LIGNE www.mysick.com Capteurs photoélectriques W4S-3 Inox, Détecteur reflex, Élimination d'arrière-plan WTB4S-3P2262V Capteurs photoélectriques W4S-3 Inox, Détecteur reflex, Élimination

Plus en détail

Apports de la Spectrométrie trie de Masse pour la

Apports de la Spectrométrie trie de Masse pour la Journée e des doctorants de l IPHCl 12 Février F 2010 Apports de la Spectrométrie trie de Masse pour la Caractérisation risation de Complexes Supramoléculaire Laboratoire de Spectrométrie trie de Masse

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

LES BICOUCHES À L INTERFACE AIR-EAU : UN NOUVEAU SYSTÈME MODÈLE DES MEMBRANES BIOLOGIQUES. Julie Saccani

LES BICOUCHES À L INTERFACE AIR-EAU : UN NOUVEAU SYSTÈME MODÈLE DES MEMBRANES BIOLOGIQUES. Julie Saccani G LES BICUCHES À L INTERFACE AIR-EAU : UN NUVEAU SYSTÈME MDÈLE DES MEMBRANES BILGIQUES Julie Saccani LPCM UMR 5803 - Université Bordeaux 1 INTRDUCTIN Cellule = unité séparée du milieu extérieur par une

Plus en détail

A l interface entre la Biologie Moléculaire, la Biochimie, l Imagerie et la Médecine

A l interface entre la Biologie Moléculaire, la Biochimie, l Imagerie et la Médecine A l interface entre la Biologie Moléculaire, la Biochimie, l Imagerie et la Médecine L Imagerie Petit Animal : Visualisation de marqueurs in vivo Fluorescence ou Bioluminescence Bruno Combettes HAMAMATSU

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer Promold study Consulting Services Customer Reduce weight of material with the simulation By Dr. LUYE jean- François (Imug Presentation) www.promold.fr 1 Goal Reduce cost of material Minimal weight =? Initial

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R)

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Réunion du GIS-SPADON Le 30 Novembre 2012 LAM, Paris 1 Steeve COLLIN Contexte CD-R = support d archivage de nombreux organismes publics

Plus en détail

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe?

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe? Les molécules I Introduction : Dans de nombreux composés chimiques, les atomes forment des édifices possédant un nombre d atomes déterminé. Une molécule est une particule électriquement neutre formé d

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch Parylène C Parylène D www.comelec.ch Présentation du parylène, des parylènes. Voie d obtention et conséquences. Principales propriétés Matériel de prédilection pour le médical et la pharmacologie. Exemples

Plus en détail

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers N : 2009 ENAM XXXX École doctorale n 432 : Science des Métiers de l Ingénieur 2012-ENAM-00XX Doctorat ParisTech T H È S E pour obtenir le grade de docteur délivré par l École Nationale Supérieure d'arts

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAIS N DE 09 01 26 TESTS REPORT

RAPPORT D'ESSAIS N DE 09 01 26 TESTS REPORT Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon Division Electronique de Sécurité Route de la Chapelle Réanville CD 64 - BP 2265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2 32 53 64 49 Télécopie 33 (0)2 32 53 64 96 RAPPORT

Plus en détail

Capteurs Chimiques à fibre optique

Capteurs Chimiques à fibre optique Capteurs Chimiques à fibre optique Auteur : Olivier LISS Élève Ingénieur, Spécialité Génie Civil, Option Construction Résumé Ce mémoire présente la conception d un capteur à fibre optique permettant de

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 60831-1 1996 AMENDEMENT 1 AMENDMENT 1 2002-09 Amendement 1 Condensateurs shunt de puissance autorégénérateurs pour réseaux à courant alternatif de tension

Plus en détail

Purification de protéines - stratégies

Purification de protéines - stratégies Purification de protéines - stratégies Propriétés des protéines et stratégie de purification Instabilité à la température Stabilité au ph Stabilité au solvants organiques Nécessité d utiliser des détergents

Plus en détail

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique PLAN A propos de Kloe Solutions innovantes de détection et de mesures : o Technologie K-FBG : Capteurs tout-optique

Plus en détail

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 1 Dégradation du PVC À haute température, le PVC se dégrade suivant la réaction suivante (CHCl CH 2 ) (CH = CH) + HCl (1) Cette réaction est irréversible.

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance)

TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance) Denis DEZEST ddezest@laas.fr les 14/11/11 et 16/11/11 08h30-12h00 13h30-15h à l AIME 5 ème ANNEE INSA DEPARTEMENT GENIE PHYSIQUE OPTION NANOBIO TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance)

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

Hauts champs et plateformes cryogéniques :

Hauts champs et plateformes cryogéniques : Hauts champs et plateformes cryogéniques : Des outils de choix en élucidation structurale Séminaire «A quoi sert» 25 mai 2017 Aurélien Lebrun Ingénieur d Etudes en R.M.N Laboratoire de Mesures Physiques

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique

Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique Notions et contenus Protocole de synthèse organique : - identification des réactifs, du solvant, du catalyseur, des produits ; - détermination des quantités

Plus en détail

T Resonant Ionization Laser Ion Source - recent At & Ra RIMS results

T Resonant Ionization Laser Ion Source - recent At & Ra RIMS results Canada s National Laboratory for Particle Canadas and Nuclear National Physics Laboratory for Particle and Nuclear Physics Laboratoire national canadien pour la recherche Laboratoire en physique national

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

1. Location. 2. Remove Mounting Base. 3. Installation to Wall. Quick Setup Guide 518_Q. Thermostat 518 03/13. Interior. Wall. 5 feet 1.5 m.

1. Location. 2. Remove Mounting Base. 3. Installation to Wall. Quick Setup Guide 518_Q. Thermostat 518 03/13. Interior. Wall. 5 feet 1.5 m. Thermostat 518 1. Location Quick Setup Guide Zoning 518_Q 03/13 Replaces: New Interior Wall 5 feet 1.5 m Exterior Wall 2. Remove Mounting Base 3. Installation to Wall Thermostat Front Thermostat Base Wall

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems S. Boukari Teams involved : P. Seneor, UMP CNRS/Thales : nanoindentation M. Alouani, IPCMS : calculations E. Beaurepaire, IPCMS : fabrication,

Plus en détail

Sael 2010 LED - PRO LED

Sael 2010 LED - PRO LED Sael 2010 LED - PRO LED Sirènes extérieures Les sirènes Sael 2010 LED et Sael 2010PRO LED marquent l apogée du secteur des sirènes d extérieur. Elles ont été conçues pour satisfaire les exigences les plus

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Les nouvelles orientations en radiobiologie et radiopathologie SFRP - 18 novembre 2004 De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Pr. Monique Gardès-Albert Laboratoire de Chimie-Physique

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

La stérilisation des silicones

La stérilisation des silicones Stérilisation sous irradiation g > Possibilité de traiter des volumes importants ; La stérilisation des silicones > Altérations significatives du matériau traité (réticulation, scission des macromolécules,

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail