Qu est-ce que la lecture nous apporte?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce que la lecture nous apporte?"

Transcription

1 Qu est-ce que la lecture nous apporte? La lecture a un impact sur tous les aspects de la vie des Canadiens. Le fait de lire correctement tout en exerçant sa pensée critique est bon tant pour notre démocratie que pour notre économie et la qualité de notre quotidien. La lecture est essentielle au bien-être de la société et au fonctionnement de notre démocratie. La lecture est une source de plaisir qui dure toute la vie. La lecture augmente les aptitudes de chacun à exercer sa pensée critique. La lecture est à même d augmenter notre empathie et de nous aider à mieux comprendre les gens qui sont différents de nous. Elle renforce notre intelligence émotionnelle et nous aide à apprécier d autres points de vue. La lecture est essentielle pour bien fonctionner. Elle réduit les obstacles à l accessibilité. Elle aide les gens à donner un sens au monde qui les entoure. La lecture jette les bases des apprentissages à venir. Elle augmente la confiance en soi. Elle nous permet d avoir une pensée critique. La lecture est inspirante. Elle stimule l imagination. La lecture augmente la santé et le bien-être économique des gens. La lecture préserve la culture pour la prochaine génération. Elle permet à la collectivité d avoir des liens en commun. Dans une société, il est important que les lecteurs représentent une forte proportion de la population parce qu ils peuvent avoir le contrôle de leur vie et ils savent comment apporter de véritables changements. La lecture leur permet d être des citoyens actifs.

2 Vraiment? La lecture fait tout ça? Prouvez-le! La lecture cultive la participation civique «Le pourcentage de lecteurs de livres qui font du bénévolat pour des organismes sans but lucratif (42 %) est [ ] beaucoup plus élevé que chez les non-lecteurs de livres (25 %). Le pourcentage de lecteurs de livres qui donnent de l argent ou des biens à des organismes sans but lucratif (82 %) est beaucoup élevé que chez les gens qui ne lisent pas de livres (66 %). 71 % des lecteurs de livres (comparativement à 65 % de ceux qui n en lisent pas) déclarent avoir rendu service à un de leurs voisins au cours du mois qui a précédé l enquête. 49 % des lecteurs de livres éprouvent un très fort sentiment d appartenance vis-à-vis du Canada, comparativement à 42 % de ceux qui ne lisent pas de livres.» Hill Stratégies, dans «Effets sociaux de la culture : Statistiques exploratoires et modèles statistiques détaillés». La lecture augmente l empathie «Le fait de lire de la fiction prédit la justesse empathique.» Raymond A. Mar, Keith Oatley et Jordan B. Peterson, dans «Exploring the link between reading fiction and empathy». La lecture optimise les rapports avec les autres «Le fait de vivre des expériences simulées générées par la littérature de fiction peut favoriser la compréhension de ceux qui sont différents de nous et augmenter notre capacité d empathie et d inférence sociale.» Raymond A. Mar, Keith Oatley, dans «The function of fiction in the abstraction and simulation of social experience», Perspectives on Psychological Science, 3(3), «Une personne plus alphabétisée est... plus susceptible d être propriétaire de sa résidence... moins susceptible de vivre un divorce.» G. Dugdale et C. Clark, National Literacy Trust, «Literacy Changes Lives». La lecture approfondit la compréhension que nous avons de nous-mêmes «Lorsqu ils lisent pour le plaisir, les jeunes en apprennent beaucoup sur les relations à long terme, les valeurs personnelles, l identité culturelle, la sécurité et l intégrité physique, les préférences esthétiques et la compréhension du monde matériel.» Vivian Howard, Université Dalhousie, dans «The Importance of Pleasure Reading: Self identification, self-construction and self-awareness». Lecture, santé et bien-être «On associe la lecture de livres à une meilleure santé, au bénévolat et à une grande satisfaction à l égard de la vie.» «Lorsqu on les compare aux gens qui n ont pas lu de livres en 2010, les lecteurs de livres ont :

3 Plus tendance à se déclarer en très bonne ou excellente santé (54 % c. 44 %). Plus tendance à affirmer avoir une très bonne ou excellente santé mentale (63 % c. 56 %). Beaucoup plus tendance à faire du bénévolat (42 % c. 26 %). Moins tendance à se sentir pris dans une routine quotidienne (33 % c. 39 %). Un peu plus tendance à affirmer avoir une très grande satisfaction à l égard de la vie (61 % c. 57 %).» Hill Stratégies, dans «Les arts et le bien-être individuel au Canada». «L alphabétisme a un impact direct et indirect sur la santé.» Irving Rootman, Barbara Ronson, dans «Literacy and health research in Canada: where have we been and where should we go?». «La bibliothérapie peut améliorer la communication et les comportements en plus de réduire l agressivité des enfants aux prises avec des handicaps sociaux.» (Auteur non précisé), dans «Reading books to your kids can help them deal with social struggles», Business Standard, le 13 août _1.html La lecture diminue le stress «Il a été prouvé que lire : A 68 % plus d efficacité que d écouter de la musique pour réduire les niveaux de stress; A 100 % plus d efficacité que de boire une tasse de thé; A 300 % plus d efficacité que d aller marcher et Et a 700 % plus d efficacité que de jouer à des jeux vidéo. Lire pendant aussi peu que 6 minutes suffit à réduire les niveaux de stress de 60 % en ralentissant le rythme cardiaque, en diminuant la tension musculaire et en changeant l état d esprit.» Dr. David Lewis, dans «Galaxy Stress Research», Mindlab International, Université du Sussex (2009). scheme-evidence-base.html La lecture diminue l incidence de la démence «Notre étude démontre que le fait de lire davantage, de s adonner davantage à des passe-temps et de consacrer plus de temps à la lecture chaque semaine est associé à un plus faible risque d apparition subséquente de démence.» Tiffany Hughes, Chung-Chou H. Chang, Joni Vander Bilt et Mary Ganguli, dans «Engagement in reading and hobbies and risk of incident dementia». La lecture comporte des avantages cognitifs «La lecture a des impacts cognitifs qui vont au-delà de la tâche immédiate qui consiste à dégager le sens d un passage donné le vocabulaire, l intelligence verbale, les connaissances générales et le savoir déclaratif...» Annie Cunningham et Keith Stanovich, dans «What Reading Does for the Mind». unningham-what%20reading%20does%20for%20the%20mind.pdf La lecture est une des clés de la réussite future :

4 «Améliorer la lecture chez les élèves [ ] a un impact considérable sur les possibilités qui s offriront à eux plus tard dans la vie. [ ] Leurs niveaux d intérêt et leurs attitudes à l égard de la lecture, le temps qu ils y consacrent dans leurs temps libres et la diversité des ouvrages qu ils lisent sont intimement liés à leurs compétences en lecture. De plus [ ] les adolescents de 15 ans dont les parents ont le statut professionnel le plus faible, mais qui lisent beaucoup, obtiennent généralement des notes plus élevées en lecture au test PISA que les élèves dont les parents ont un statut professionnel élevé ou moyen, mais qui rapportent lire très peu. Cela laisse entendre qu une des façons les plus efficaces de susciter des changements sociaux pourrait être de trouver des moyens de donner le goût de la lecture aux élèves.» Organisation de coopération et de développement économiques. Irwin Kirsch, John de Jong, Dominique Lafontaine, Joy McQueen, Juliette Mendelovits et Christian Monseur, dans «Reading for Change: Performance and Engagement Across Countries», Organisation de coopération et de développement économiques. «Selon une nouvelle recherche de l Institute of Education (IOE), les enfants qui lisent pour le plaisir sont susceptibles d avoir de bien meilleurs résultats scolaires que leurs camarades. L étude de l IOE, qui est considérée comme la première étude à se pencher sur l effet de la lecture pour le plaisir sur le développement cognitif au fil du temps, a révélé que les enfants qui lisent pour le plaisir font plus de progrès en mathématiques, en vocabulaire et en orthographe de 10 et 16 ans que ceux qui lisent rarement.» Claire Battye et Meghan Rainsberry, «Reading for pleasure puts children ahead in the classroom, study finds». Les lecteurs ont des revenus plus élevés «Les gens qui ont un niveau de littératie plus élevé ont plus tendance à occuper un emploi, ils travaillent un plus grand nombre de semaines par année et ils gagnent un salaire plus élevé que ceux dont le niveau d alphabétisation est moins élevé.» Irwin S. Kirsch, Anne Jungeblut, Lynn Jenkins et Andrew Kolstad, dans «Adult Literacy in America». LA LECTURE AU CANADA : Où en sommes-nous? «Le pourcentage d élèves ontariens de 3 e année qui disent aimer lire a chuté de 76 % en à 50 % en Le nombre d élèves de 6 e année qui aiment lire est tombé de 65 % à 50 % au cours de la même période.» Dans Reading enjoyment on the decline in Ontario Schools, People for Education, le 9 janvier «Un peu plus de la moitié des ménages canadiens sondés n avaient pas dépensé d argent sur des livres.» Hill, K. (2005). Who buys books in Canada? A statistical analysis based on household spending data, Statistical Insights on the Arts, 3 (4). «Le pourcentage de Canadiens qui rapportent avoir lu un livre canadien a chuté de 41 % en 2002 à 24 % en 2012.»

5 Sarah Tutty, dans «What Canadians Think about Canadian Books», Booknet Canada, le 24 avril «Un instantané [...] de l utilisation des bibliothèques au Canada en 2010, dernière année où des données sont disponibles, révèle les tendances qui suivent en ce qui concerne l utilisation : 360 millions de visites ont été faites en personne dans les bibliothèques de partout au Canada; 590 millions de publications ont été empruntées; 61 % de l ensemble des Canadiens sont membres d une bibliothèque publique.» Alvin M. Scrader et Michael R. Brundin, National Statistic and Values Profile of Canadian Libraries. «Au Canada, les bibliothèques fonctionnent avec 28 cents par jour par Canadien, ou encore 104 $ par année par Canadien.» - Alvin M. Scrader et Michael R. Brundin, National Statistic and Values Profile of Canadian Libraries. «Seules 37 % des collectivités des Premières Nations de l Ontario possèdent des bibliothèques publiques. Elles sont en moyenne ouvertes 29 heures par semaine et, dans 97 % des cas, un seul bibliothécaire y travaille (habituellement à temps partiel).» Rapport annuel 2011 de la Fédération des bibliothèques publiques de l Ontario. «La triste réalité, c est que près d un adulte canadien sur deux n atteint pas le niveau d alphabétisation souhaité en anglais ou en français.» Craig Alexander, Premier vice-président et économiste en chef, Banque TD, «Don't Take Literacy for Granted». «Un peu plus de 60 % des Canadiens autochtones ne possèdent pas le degré d alphabétisme nécessaire pour participer pleinement à l économie du savoir d aujourd hui. Le seuil, soit le niveau 3, équivaut au diplôme d études secondaires. Autrement dit, 60 % des Autochtones sont incapables de comprendre et d utiliser l information qui les entoure pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille. Fait préoccupant, cette proportion est supérieure de 10 % à celle enregistrée chez les adultes canadiens.» Sonya Gulati, économiste principale à la Banque TD, dans Literacy Matters: Unlocking the Literacy Potential of Aboriginal Peoples in Canada, le 20 juin Canada_ExecutiveSummary_french.pdf «Les élèves qui disent aimer lire obtiennent 54 points de plus [aux tests de lecture normalisés du PIRLS] que les élèves qui n aiment pas lire.» PIRLS "«Les enfants des parents qui disent aimer lire obtiennent 36 points de plus [aux tests de lecture normalisés du PIRLS] que ceux dont les parents n aiment pas lire.»

6 Qu est-ce qui fonctionne? La fréquentation de la bibliothèque est associée à un accroissement de 16 % «de la probabilité qu un enfant fasse plus de devoirs que la moyenne de ses camarades, et à une diminution presque équivalente de la probabilité qu il ait une mauvaise conduite.» -- Rachana Bhatt, «The Impact of Public Library Use on Reading, Television, and Academic Outcomes», Journal of Urban Economics 62, 8, p «Les enfants qui lisent pour le plaisir sont susceptibles d avoir de bien meilleurs résultats scolaires que leurs camarades qui ne lisent pas. Les chercheurs ont trouvé une corrélation directe entre le fait de lire pour le plaisir et de réaliser de meilleurs progrès en mathématiques, en vocabulaire ainsi qu en orthographe de 10 à 16 ans. Les chercheurs notent que la plus forte corrélation associe le fait de lire pour le plaisir avec le développement du vocabulaire, bien que la lecture aide les enfants à absorber et à comprendre du nouveau matériel qui leur permettra d exceller dans toutes les disciplines scolaires. Par ailleurs, les chercheurs ont découvert que le fait de lire pour le plaisir est plus important pour le développement cognitif des enfants de 10 à 16 ans que le niveau de scolarité de leurs parents. L effet combiné de lire des livres souvent, de fréquenter régulièrement la bibliothèque et de lire le journal était quatre fois plus important sur le progrès des enfants de 16 ans que l avantage qu ils tiraient du fait qu un de leurs parents possède un diplôme.» Claire Battye et Meghan Rainsberry dans «Reading for Pleasure puts Children Ahead in the Classroom, Study Finds», Institute of Education: University of London.. «94 % des parents disent que les bibliothèques sont importantes pour leurs enfants; 79 % disent qu elles sont très importantes. 84 % des parents disent que l accès à la bibliothèque inculque l amour de la lecture et des livres à leurs enfants. 81 % des parents disent que les bibliothèques sont importantes parce qu elles fournissent à leurs enfants de l information et des ressources qui ne sont pas disponibles à la maison.» Carolyn Miller, Katheryn Zickuhr et Kristen Purcell. «Parents, Children, Libraries and Reading: Summary of Findings». «Nos résultats démontrent que les élèves de troisième année qui ont participé à des programmes de lecture d été ont obtenu une meilleure note aux tests de lecture au début de la quatrième année et n ont pas subi de perte d apprentissage durant l été. Ils ont également obtenu de meilleures notes aux post-tests que les élèves qui n avaient pas participé à ces programmes. [ ] Les élèves qui ont participé à des programmes de lecture d été ont entamé l année scolaire suivante avec une attitude positive face à la lecture, ils étaient plus sûrs d eux en classe, ils lisaient au-delà des exigences et ils percevaient la lecture comme quelque chose d important.» Carole Fiore et Susan Roman, «Summer Reading Programs Boost Student Achievement, Study Says», School Library Journal, le 1 er novembre «Les Canadiens aiment beaucoup leurs bibliothèques publiques. Les bibliothèques publiques de l Ontario ont plus de titulaires de cartes que VISA, elles traitent plus de documents que FedEx et elles ont plus de succursales que McDonald s. Chaque année, les bibliothèques publiques de

7 l Ontario reçoivent 72,3 millions de visites en personne, soit 3 fois plus que la fréquentation annuelle de l ensemble des matchs de hockey de la LNH qui sont disputés en Amérique du Nord.» Rapport annuel 2011 de la Fédération des bibliothèques publiques de l Ontario. «Pour les enfants et les jeunes, les bibliothèques scolaires sont une porte d entrée pour en apprendre plus sur le monde. Par définition, ce sont des lieux où les élèves peuvent explorer et développer leurs propres intérêts, nourrir un amour pour la lecture et acquérir des aptitudes en enquête et en recherche [ ]. En Ontario, le rôle des bibliothèques scolaires semble de moins en moins valorisé. Cette année, seulement 56 % des écoles élémentaires ont un enseignantbibliothécaire (dont quatre-vingts pour cent travaillent à temps partiel), et cette proportion a reculé de façon constante depuis (80 %). Le pourcentage est plus élevé (66 %) dans les écoles secondaires, où les élèves font plus de travaux individuels, mais il est en baisse par rapport au pourcentage enregistré il y a dix ans (78 %). Les élèves des collectivités et des écoles de plus petite taille sont beaucoup moins susceptibles de fréquenter une école où travaillent des enseignantsbibliothécaires. À peine 19 % des écoles élémentaires de l Est de l Ontario et 10 % des écoles élémentaires du Nord de l Ontario ont des enseignants-bibliothécaires.» -- School Libraries & Information Literacy, from the People for Education Annual Report on Ontario's Publicly Funded Schools. Dans Towards Sustaining & Encouraging Reading in Canada Society de Sharon Murphy «De nombreuses études indiquent qu un environnement familial qui favorise la lecture est un facteur important dans le développement de la lecture comme loisir. De plus, il est très courant que plusieurs habitudes de lecture prises durant l enfance durent toute la vie.» (p. 33) «La recherche démontre que le choix, la maîtrise et l adoption de la lecture comme activité sociale sont essentiels pour bâtir une nation où les gens aiment lire et non pas une nation où les gens sont capables de lire.» (p 46) «Même si la lecture est généralement considérée comme une activité solitaire, lire et faire partie d un groupe de personnes qui lisent un auteur ou une collection de livres en particulier procure des avantages sociaux directs grâce à l interaction sociale.» (p. 17) «Les jeunes en particulier indiquent que l importance de travailler en groupe est un élément clé pour encourager la lecture.» (p. 19)

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Une étude pour les membres d OCLC

Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Études pour les membres 2003 2005 2007 2009 2010 Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 7 Les devoirs : dans quelle mesure? Avec la rentrée scolaire vient également le moment, pour beaucoup de parents, d enseignantes et d enseignants et d élèves, d aborder la question

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B Liste des tableaux disponibles en ligne L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B : Liste des tableaux disponibles en ligne Annexe B Liste

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon :

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon : Kumon, le plus important programme d apprentissage parascolaire au monde. La méthode Kumon est issue de l amour d un parent. Résolu à aider son fils de huit ans, Toru Kumon, un professeur de mathématiques,

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU XXI E SIÈCLE : AU-DELÀ DU PRÊT DE LIVRES

LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU XXI E SIÈCLE : AU-DELÀ DU PRÊT DE LIVRES PLAN DE LA PRÉSENTATION Bref historique des bibliothèques publiques québécoises Quelques comparaisons au fil du temps La bibliothèque du XXIe siècle Le troisième lieu Le Learning Center Le FabLab LA BIBLIOTHÈQUE

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Club de lecture d été de la Banque TD Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Octobre 2005 Avertissement de propriété exclusive Les renseignements contenus dans

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton.

Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton. Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton.ca Problématique Motivation à lire des garçons Plan de la présentation

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

Modèle de l éducation. Services éducatifs et de garde à l'enfance. Éducation

Modèle de l éducation. Services éducatifs et de garde à l'enfance. Éducation L éducation est l instruction, la scolarisation ou la formation systématique que reçoivent les jeunes pour les préparer à l œuvre de la vie et, par extension, il s agit de l instruction ou la formation

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 par Elaine Biron, Pierre Doray, Paul Bélanger, Simon Cloutier, Olivier Meyer Communication

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Par Natalie Rinfret, Ph.D. Professeure Titulaire de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail Élaborer des preuves relatives à l impact de l in sur le Présentation de Jean-Pierre Voyer (SRSA) et Cathleen Johnson (Université de l Arizona) à la Conférence du FMMT sur l IMT Winnipeg, 14 février 2007

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Frédéric Guay Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la motivation et la réussite scolaires Université Laval Véronique

Plus en détail

Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent!

Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent! Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent! Image : Jscreationzs/ Texte à l intention des intervenants scolaires et des commissaires qui font la promotion du programme 6-9-15 Par Renée

Plus en détail

L achat de livres au Canada

L achat de livres au Canada L achat de livres au Canada Une analyse statistique fondée sur les de http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur les arts, vol. 3, n o 4 Hill Stratégies Recherche Inc.,

Plus en détail

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg 2015-2020 Message du directeur Nous sommes heureux de présenter le Plan stratégique de 2015-2020 de la Bibliothèque

Plus en détail

«"Au nom de nos enfants" : prendre position pour les enfants de l Ontario»

«Au nom de nos enfants : prendre position pour les enfants de l Ontario» Article «"Au nom de nos enfants" : prendre position pour les enfants de l Ontario» Linda Landau Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 3, n 1, 1997, p. 149-152. Pour citer cet article,

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la Communauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire D/2004/9208/13 D/2010/9208/50

Plus en détail

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Au cours de ses études en école primaire, votre enfant sera soumis à des tests standardisés en lecture de l anglais et en mathématiques.

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT Présentation Céline psychologue clinicienne installée en libéral aux Pennes-Mirabeau Diplômée de l Université de

Plus en détail

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Page1 Volume 4, numéro 1 Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Extraits de «Endettement étudiant : État des lieux, déterminants et impacts», Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance est

Plus en détail

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame,

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame, Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca Madame, Nous sommes heureux de présenter, au Comité permanent des finances de la Chambre

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Coaching Séminaires Développement de carrière

Coaching Séminaires Développement de carrière Coaching Séminaires Développement de carrière apporte aux entreprises, aux équipes et aux individus, un soutien au développement des ressources et du potentiel. Nous proposons des services basés sur des

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées CFPC Formation Professionnelle Sommaire Les personnes âgées et les personnes en fin de vie 9 heures Repérer, pour mieux y répondre, les phases de la fin de vie. Comment prendre soin des personnes âgées

Plus en détail

Auteure : Natalie Poulin-Lehoux

Auteure : Natalie Poulin-Lehoux Édition Centre FORA 432, avenue Westmount, unité H Sudbury (Ontario) P3A 5Z8 Information : 705-524-3672 Télécopieur : 705-524-8535 Commandes : cranger@centrefora.on.ca Site Web : www.centrefora.on.ca Auteure

Plus en détail

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research RÉSUMÉ DE RECHERCHE Comparaison des résultats d élèves issus ou non d établissements dispensant les programmes de l IB au programme ISA d évaluation des écoles internationales, et au questionnaire sur

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Annexe D 3 Page 1 Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Question 12. Les lignes directrices sur le programme CLIC 1-5 (LINC 1-5 Curriculum Guidelines, 2000) sont-elles suffisantes pour

Plus en détail

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Qu est-ce que les ateliers du coaching? L ambition des ateliers du coaching est de faciliter l émergence d un leadership réticulaire pour accompagner

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 ÉCOLES PREISSAC / STE-GERTRUDE NOS ORIENTATIONS : 1. Amener l au sommet de sa réussite éducative. 2. Amener l à devenir un citoyen autonome et responsable. 3. Améliorer la qualité

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

Journées de formation «Croissance relationnelle et Leadership»

Journées de formation «Croissance relationnelle et Leadership» Karine LE FLANCHEC Consultante indépendante Projets & Communication Tél. (689) 79.84.12 klfmars@yahoo.fr www.klfcommunication.com Journées de formation «Croissance relationnelle et Leadership» Le point

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Primaire - autres matières

Primaire - autres matières 1 Primaire - autres matières PRIMAIRE autres matières La mission de l école s articule autour de trois axes : instruire, socialiser et qualifier. Instruire L école joue un rôle primordial en ce qui a trait

Plus en détail

Argent présent et pris en compte!

Argent présent et pris en compte! Argent présent et pris en compte! Niveau 8 Au cours de la présente leçon, les élèves compareront les taux d intérêt appliqués à divers comptes bancaires et calculeront le potentiel de rendement au fil

Plus en détail

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005.

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. The English team L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. Un travail diversifié L équipe des professeurs d anglais est une équipe soudée, qui partage

Plus en détail

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Assurance individuelle de protection du revenu Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Quel est votre actif le plus précieux? Vous croyez peut-être que votre maison, votre voiture

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic La réussite thérapeutique repose sur la sensibilisation

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

Derrière les grands titres à la une des journaux :

Derrière les grands titres à la une des journaux : Derrière les grands titres à la une des journaux : À qui le plafond plus élevé du céli profite-t-il vraiment? (Resumé) PAR Jonathan Rhys Kesselman* Juin 2015 * Jonathan Rhys Kesselman occupe la chaire

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français L illettrisme, une question scolaire Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français Quelques points de discussion Des chiffres pour poser le problème Manifestations et causes

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves 1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves Plus spécifiquement en maternelle Développer la prise de conscience par l enfant de ses potentialités propres et

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Un modèle entrepreneurial de transfert et d intégration de tous les programmes de santé, y compris les SSNA

Un modèle entrepreneurial de transfert et d intégration de tous les programmes de santé, y compris les SSNA Un modèle entrepreneurial de transfert et d intégration de tous les programmes de santé, y compris les SSNA Nation crie de Bigstone La nation crie de Bigstone (NCB) compte 7 200 membres répartis dans sept

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

«Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence»

«Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence» «Strataj aime, par votre exigence, osez l excellence» Strataj aime a pour vocation de guider la jeunesse dans l extraordinaire aventure de la vie! Transmettre avec passion le savoir, comprendre l exigence

Plus en détail

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de huit millions de Canadiens accèdent à nos programmes,

Plus en détail

C E N T R E V A L E N S O L E

C E N T R E V A L E N S O L E CAP RÉUSSITE Cap réussite est un programme d accompagnement scolaire, adapté à chaque niveau d étude, visant le développement intégral de la personne. Ce programme propose des activités méthodologiques

Plus en détail

Les bibliothèques: une tâche publique

Les bibliothèques: une tâche publique Les bibliothèques: une tâche publique Argumentaire pour les autorités, les parlements et les politiques A l ère d Internet, où peut-on encore créer du lien social? Aujourd hui, qu est-ce qui fait l identité

Plus en détail

Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture

Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture Renseignements utiles Académie : Poitiers Nom et adresse complète de l'école ou l'établissement : Collège Bernard Roussillon 17,

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail