Qu est-ce que la lecture nous apporte?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce que la lecture nous apporte?"

Transcription

1 Qu est-ce que la lecture nous apporte? La lecture a un impact sur tous les aspects de la vie des Canadiens. Le fait de lire correctement tout en exerçant sa pensée critique est bon tant pour notre démocratie que pour notre économie et la qualité de notre quotidien. La lecture est essentielle au bien-être de la société et au fonctionnement de notre démocratie. La lecture est une source de plaisir qui dure toute la vie. La lecture augmente les aptitudes de chacun à exercer sa pensée critique. La lecture est à même d augmenter notre empathie et de nous aider à mieux comprendre les gens qui sont différents de nous. Elle renforce notre intelligence émotionnelle et nous aide à apprécier d autres points de vue. La lecture est essentielle pour bien fonctionner. Elle réduit les obstacles à l accessibilité. Elle aide les gens à donner un sens au monde qui les entoure. La lecture jette les bases des apprentissages à venir. Elle augmente la confiance en soi. Elle nous permet d avoir une pensée critique. La lecture est inspirante. Elle stimule l imagination. La lecture augmente la santé et le bien-être économique des gens. La lecture préserve la culture pour la prochaine génération. Elle permet à la collectivité d avoir des liens en commun. Dans une société, il est important que les lecteurs représentent une forte proportion de la population parce qu ils peuvent avoir le contrôle de leur vie et ils savent comment apporter de véritables changements. La lecture leur permet d être des citoyens actifs.

2 Vraiment? La lecture fait tout ça? Prouvez-le! La lecture cultive la participation civique «Le pourcentage de lecteurs de livres qui font du bénévolat pour des organismes sans but lucratif (42 %) est [ ] beaucoup plus élevé que chez les non-lecteurs de livres (25 %). Le pourcentage de lecteurs de livres qui donnent de l argent ou des biens à des organismes sans but lucratif (82 %) est beaucoup élevé que chez les gens qui ne lisent pas de livres (66 %). 71 % des lecteurs de livres (comparativement à 65 % de ceux qui n en lisent pas) déclarent avoir rendu service à un de leurs voisins au cours du mois qui a précédé l enquête. 49 % des lecteurs de livres éprouvent un très fort sentiment d appartenance vis-à-vis du Canada, comparativement à 42 % de ceux qui ne lisent pas de livres.» Hill Stratégies, dans «Effets sociaux de la culture : Statistiques exploratoires et modèles statistiques détaillés». La lecture augmente l empathie «Le fait de lire de la fiction prédit la justesse empathique.» Raymond A. Mar, Keith Oatley et Jordan B. Peterson, dans «Exploring the link between reading fiction and empathy». La lecture optimise les rapports avec les autres «Le fait de vivre des expériences simulées générées par la littérature de fiction peut favoriser la compréhension de ceux qui sont différents de nous et augmenter notre capacité d empathie et d inférence sociale.» Raymond A. Mar, Keith Oatley, dans «The function of fiction in the abstraction and simulation of social experience», Perspectives on Psychological Science, 3(3), «Une personne plus alphabétisée est... plus susceptible d être propriétaire de sa résidence... moins susceptible de vivre un divorce.» G. Dugdale et C. Clark, National Literacy Trust, «Literacy Changes Lives». La lecture approfondit la compréhension que nous avons de nous-mêmes «Lorsqu ils lisent pour le plaisir, les jeunes en apprennent beaucoup sur les relations à long terme, les valeurs personnelles, l identité culturelle, la sécurité et l intégrité physique, les préférences esthétiques et la compréhension du monde matériel.» Vivian Howard, Université Dalhousie, dans «The Importance of Pleasure Reading: Self identification, self-construction and self-awareness». Lecture, santé et bien-être «On associe la lecture de livres à une meilleure santé, au bénévolat et à une grande satisfaction à l égard de la vie.» «Lorsqu on les compare aux gens qui n ont pas lu de livres en 2010, les lecteurs de livres ont :

3 Plus tendance à se déclarer en très bonne ou excellente santé (54 % c. 44 %). Plus tendance à affirmer avoir une très bonne ou excellente santé mentale (63 % c. 56 %). Beaucoup plus tendance à faire du bénévolat (42 % c. 26 %). Moins tendance à se sentir pris dans une routine quotidienne (33 % c. 39 %). Un peu plus tendance à affirmer avoir une très grande satisfaction à l égard de la vie (61 % c. 57 %).» Hill Stratégies, dans «Les arts et le bien-être individuel au Canada». «L alphabétisme a un impact direct et indirect sur la santé.» Irving Rootman, Barbara Ronson, dans «Literacy and health research in Canada: where have we been and where should we go?». «La bibliothérapie peut améliorer la communication et les comportements en plus de réduire l agressivité des enfants aux prises avec des handicaps sociaux.» (Auteur non précisé), dans «Reading books to your kids can help them deal with social struggles», Business Standard, le 13 août _1.html La lecture diminue le stress «Il a été prouvé que lire : A 68 % plus d efficacité que d écouter de la musique pour réduire les niveaux de stress; A 100 % plus d efficacité que de boire une tasse de thé; A 300 % plus d efficacité que d aller marcher et Et a 700 % plus d efficacité que de jouer à des jeux vidéo. Lire pendant aussi peu que 6 minutes suffit à réduire les niveaux de stress de 60 % en ralentissant le rythme cardiaque, en diminuant la tension musculaire et en changeant l état d esprit.» Dr. David Lewis, dans «Galaxy Stress Research», Mindlab International, Université du Sussex (2009). scheme-evidence-base.html La lecture diminue l incidence de la démence «Notre étude démontre que le fait de lire davantage, de s adonner davantage à des passe-temps et de consacrer plus de temps à la lecture chaque semaine est associé à un plus faible risque d apparition subséquente de démence.» Tiffany Hughes, Chung-Chou H. Chang, Joni Vander Bilt et Mary Ganguli, dans «Engagement in reading and hobbies and risk of incident dementia». La lecture comporte des avantages cognitifs «La lecture a des impacts cognitifs qui vont au-delà de la tâche immédiate qui consiste à dégager le sens d un passage donné le vocabulaire, l intelligence verbale, les connaissances générales et le savoir déclaratif...» Annie Cunningham et Keith Stanovich, dans «What Reading Does for the Mind». unningham-what%20reading%20does%20for%20the%20mind.pdf La lecture est une des clés de la réussite future :

4 «Améliorer la lecture chez les élèves [ ] a un impact considérable sur les possibilités qui s offriront à eux plus tard dans la vie. [ ] Leurs niveaux d intérêt et leurs attitudes à l égard de la lecture, le temps qu ils y consacrent dans leurs temps libres et la diversité des ouvrages qu ils lisent sont intimement liés à leurs compétences en lecture. De plus [ ] les adolescents de 15 ans dont les parents ont le statut professionnel le plus faible, mais qui lisent beaucoup, obtiennent généralement des notes plus élevées en lecture au test PISA que les élèves dont les parents ont un statut professionnel élevé ou moyen, mais qui rapportent lire très peu. Cela laisse entendre qu une des façons les plus efficaces de susciter des changements sociaux pourrait être de trouver des moyens de donner le goût de la lecture aux élèves.» Organisation de coopération et de développement économiques. Irwin Kirsch, John de Jong, Dominique Lafontaine, Joy McQueen, Juliette Mendelovits et Christian Monseur, dans «Reading for Change: Performance and Engagement Across Countries», Organisation de coopération et de développement économiques. «Selon une nouvelle recherche de l Institute of Education (IOE), les enfants qui lisent pour le plaisir sont susceptibles d avoir de bien meilleurs résultats scolaires que leurs camarades. L étude de l IOE, qui est considérée comme la première étude à se pencher sur l effet de la lecture pour le plaisir sur le développement cognitif au fil du temps, a révélé que les enfants qui lisent pour le plaisir font plus de progrès en mathématiques, en vocabulaire et en orthographe de 10 et 16 ans que ceux qui lisent rarement.» Claire Battye et Meghan Rainsberry, «Reading for pleasure puts children ahead in the classroom, study finds». Les lecteurs ont des revenus plus élevés «Les gens qui ont un niveau de littératie plus élevé ont plus tendance à occuper un emploi, ils travaillent un plus grand nombre de semaines par année et ils gagnent un salaire plus élevé que ceux dont le niveau d alphabétisation est moins élevé.» Irwin S. Kirsch, Anne Jungeblut, Lynn Jenkins et Andrew Kolstad, dans «Adult Literacy in America». LA LECTURE AU CANADA : Où en sommes-nous? «Le pourcentage d élèves ontariens de 3 e année qui disent aimer lire a chuté de 76 % en à 50 % en Le nombre d élèves de 6 e année qui aiment lire est tombé de 65 % à 50 % au cours de la même période.» Dans Reading enjoyment on the decline in Ontario Schools, People for Education, le 9 janvier «Un peu plus de la moitié des ménages canadiens sondés n avaient pas dépensé d argent sur des livres.» Hill, K. (2005). Who buys books in Canada? A statistical analysis based on household spending data, Statistical Insights on the Arts, 3 (4). «Le pourcentage de Canadiens qui rapportent avoir lu un livre canadien a chuté de 41 % en 2002 à 24 % en 2012.»

5 Sarah Tutty, dans «What Canadians Think about Canadian Books», Booknet Canada, le 24 avril «Un instantané [...] de l utilisation des bibliothèques au Canada en 2010, dernière année où des données sont disponibles, révèle les tendances qui suivent en ce qui concerne l utilisation : 360 millions de visites ont été faites en personne dans les bibliothèques de partout au Canada; 590 millions de publications ont été empruntées; 61 % de l ensemble des Canadiens sont membres d une bibliothèque publique.» Alvin M. Scrader et Michael R. Brundin, National Statistic and Values Profile of Canadian Libraries. «Au Canada, les bibliothèques fonctionnent avec 28 cents par jour par Canadien, ou encore 104 $ par année par Canadien.» - Alvin M. Scrader et Michael R. Brundin, National Statistic and Values Profile of Canadian Libraries. «Seules 37 % des collectivités des Premières Nations de l Ontario possèdent des bibliothèques publiques. Elles sont en moyenne ouvertes 29 heures par semaine et, dans 97 % des cas, un seul bibliothécaire y travaille (habituellement à temps partiel).» Rapport annuel 2011 de la Fédération des bibliothèques publiques de l Ontario. «La triste réalité, c est que près d un adulte canadien sur deux n atteint pas le niveau d alphabétisation souhaité en anglais ou en français.» Craig Alexander, Premier vice-président et économiste en chef, Banque TD, «Don't Take Literacy for Granted». «Un peu plus de 60 % des Canadiens autochtones ne possèdent pas le degré d alphabétisme nécessaire pour participer pleinement à l économie du savoir d aujourd hui. Le seuil, soit le niveau 3, équivaut au diplôme d études secondaires. Autrement dit, 60 % des Autochtones sont incapables de comprendre et d utiliser l information qui les entoure pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille. Fait préoccupant, cette proportion est supérieure de 10 % à celle enregistrée chez les adultes canadiens.» Sonya Gulati, économiste principale à la Banque TD, dans Literacy Matters: Unlocking the Literacy Potential of Aboriginal Peoples in Canada, le 20 juin Canada_ExecutiveSummary_french.pdf «Les élèves qui disent aimer lire obtiennent 54 points de plus [aux tests de lecture normalisés du PIRLS] que les élèves qui n aiment pas lire.» PIRLS "«Les enfants des parents qui disent aimer lire obtiennent 36 points de plus [aux tests de lecture normalisés du PIRLS] que ceux dont les parents n aiment pas lire.»

6 Qu est-ce qui fonctionne? La fréquentation de la bibliothèque est associée à un accroissement de 16 % «de la probabilité qu un enfant fasse plus de devoirs que la moyenne de ses camarades, et à une diminution presque équivalente de la probabilité qu il ait une mauvaise conduite.» -- Rachana Bhatt, «The Impact of Public Library Use on Reading, Television, and Academic Outcomes», Journal of Urban Economics 62, 8, p «Les enfants qui lisent pour le plaisir sont susceptibles d avoir de bien meilleurs résultats scolaires que leurs camarades qui ne lisent pas. Les chercheurs ont trouvé une corrélation directe entre le fait de lire pour le plaisir et de réaliser de meilleurs progrès en mathématiques, en vocabulaire ainsi qu en orthographe de 10 à 16 ans. Les chercheurs notent que la plus forte corrélation associe le fait de lire pour le plaisir avec le développement du vocabulaire, bien que la lecture aide les enfants à absorber et à comprendre du nouveau matériel qui leur permettra d exceller dans toutes les disciplines scolaires. Par ailleurs, les chercheurs ont découvert que le fait de lire pour le plaisir est plus important pour le développement cognitif des enfants de 10 à 16 ans que le niveau de scolarité de leurs parents. L effet combiné de lire des livres souvent, de fréquenter régulièrement la bibliothèque et de lire le journal était quatre fois plus important sur le progrès des enfants de 16 ans que l avantage qu ils tiraient du fait qu un de leurs parents possède un diplôme.» Claire Battye et Meghan Rainsberry dans «Reading for Pleasure puts Children Ahead in the Classroom, Study Finds», Institute of Education: University of London.. «94 % des parents disent que les bibliothèques sont importantes pour leurs enfants; 79 % disent qu elles sont très importantes. 84 % des parents disent que l accès à la bibliothèque inculque l amour de la lecture et des livres à leurs enfants. 81 % des parents disent que les bibliothèques sont importantes parce qu elles fournissent à leurs enfants de l information et des ressources qui ne sont pas disponibles à la maison.» Carolyn Miller, Katheryn Zickuhr et Kristen Purcell. «Parents, Children, Libraries and Reading: Summary of Findings». «Nos résultats démontrent que les élèves de troisième année qui ont participé à des programmes de lecture d été ont obtenu une meilleure note aux tests de lecture au début de la quatrième année et n ont pas subi de perte d apprentissage durant l été. Ils ont également obtenu de meilleures notes aux post-tests que les élèves qui n avaient pas participé à ces programmes. [ ] Les élèves qui ont participé à des programmes de lecture d été ont entamé l année scolaire suivante avec une attitude positive face à la lecture, ils étaient plus sûrs d eux en classe, ils lisaient au-delà des exigences et ils percevaient la lecture comme quelque chose d important.» Carole Fiore et Susan Roman, «Summer Reading Programs Boost Student Achievement, Study Says», School Library Journal, le 1 er novembre «Les Canadiens aiment beaucoup leurs bibliothèques publiques. Les bibliothèques publiques de l Ontario ont plus de titulaires de cartes que VISA, elles traitent plus de documents que FedEx et elles ont plus de succursales que McDonald s. Chaque année, les bibliothèques publiques de

7 l Ontario reçoivent 72,3 millions de visites en personne, soit 3 fois plus que la fréquentation annuelle de l ensemble des matchs de hockey de la LNH qui sont disputés en Amérique du Nord.» Rapport annuel 2011 de la Fédération des bibliothèques publiques de l Ontario. «Pour les enfants et les jeunes, les bibliothèques scolaires sont une porte d entrée pour en apprendre plus sur le monde. Par définition, ce sont des lieux où les élèves peuvent explorer et développer leurs propres intérêts, nourrir un amour pour la lecture et acquérir des aptitudes en enquête et en recherche [ ]. En Ontario, le rôle des bibliothèques scolaires semble de moins en moins valorisé. Cette année, seulement 56 % des écoles élémentaires ont un enseignantbibliothécaire (dont quatre-vingts pour cent travaillent à temps partiel), et cette proportion a reculé de façon constante depuis (80 %). Le pourcentage est plus élevé (66 %) dans les écoles secondaires, où les élèves font plus de travaux individuels, mais il est en baisse par rapport au pourcentage enregistré il y a dix ans (78 %). Les élèves des collectivités et des écoles de plus petite taille sont beaucoup moins susceptibles de fréquenter une école où travaillent des enseignantsbibliothécaires. À peine 19 % des écoles élémentaires de l Est de l Ontario et 10 % des écoles élémentaires du Nord de l Ontario ont des enseignants-bibliothécaires.» -- School Libraries & Information Literacy, from the People for Education Annual Report on Ontario's Publicly Funded Schools. Dans Towards Sustaining & Encouraging Reading in Canada Society de Sharon Murphy «De nombreuses études indiquent qu un environnement familial qui favorise la lecture est un facteur important dans le développement de la lecture comme loisir. De plus, il est très courant que plusieurs habitudes de lecture prises durant l enfance durent toute la vie.» (p. 33) «La recherche démontre que le choix, la maîtrise et l adoption de la lecture comme activité sociale sont essentiels pour bâtir une nation où les gens aiment lire et non pas une nation où les gens sont capables de lire.» (p 46) «Même si la lecture est généralement considérée comme une activité solitaire, lire et faire partie d un groupe de personnes qui lisent un auteur ou une collection de livres en particulier procure des avantages sociaux directs grâce à l interaction sociale.» (p. 17) «Les jeunes en particulier indiquent que l importance de travailler en groupe est un élément clé pour encourager la lecture.» (p. 19)

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave

L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave Au Manitoba, le revenu est réparti plus également que dans bien d autres provinces, particulièrement quant au revenu du marché (revenu tiré du

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 7 Les devoirs : dans quelle mesure? Avec la rentrée scolaire vient également le moment, pour beaucoup de parents, d enseignantes et d enseignants et d élèves, d aborder la question

Plus en détail

L achat de livres au Canada

L achat de livres au Canada L achat de livres au Canada Une analyse statistique fondée sur les de http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur les arts, vol. 3, n o 4 Hill Stratégies Recherche Inc.,

Plus en détail

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame,

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame, Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca Madame, Nous sommes heureux de présenter, au Comité permanent des finances de la Chambre

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Modèle de l éducation. Services éducatifs et de garde à l'enfance. Éducation

Modèle de l éducation. Services éducatifs et de garde à l'enfance. Éducation L éducation est l instruction, la scolarisation ou la formation systématique que reçoivent les jeunes pour les préparer à l œuvre de la vie et, par extension, il s agit de l instruction ou la formation

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves 1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves Plus spécifiquement en maternelle Développer la prise de conscience par l enfant de ses potentialités propres et

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B Liste des tableaux disponibles en ligne L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B : Liste des tableaux disponibles en ligne Annexe B Liste

Plus en détail

Questions de soins infirmiers : Formation

Questions de soins infirmiers : Formation Questions de soins infirmiers : Formation Introduction La présente fiche d information analyse la formation des infirmières et infirmiers des catégories suivantes : Infirmières et infirmiers autorisés

Plus en détail

ÉTUDE SPÉCIALE LES EFFETS DU BÉNÉVOLAT ET DES DONS DE BIENFAISANCE. Services économiques TD

ÉTUDE SPÉCIALE LES EFFETS DU BÉNÉVOLAT ET DES DONS DE BIENFAISANCE. Services économiques TD ÉTUDE SPÉCIALE Services économiques TD LES EFFETS DU BÉNÉVOLAT ET DES DONS DE BIENFAISANCE Faits saillants Les Canadiens donnent généreusement du temps et de l argent aux causes qui leur tiennent à cœur.

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton.

Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton. Les garçons et la lecture: une intrigue à suivre! Colloque thématique 2010 de l AEFNB Manon Jolicoeur, M.Ed manon.jolicoeur @umoncton.ca Problématique Motivation à lire des garçons Plan de la présentation

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

L'anglais intensif pour tous au primaire. École Le Ruisselet 2012-2013

L'anglais intensif pour tous au primaire. École Le Ruisselet 2012-2013 L'anglais intensif pour tous au primaire École Le Ruisselet 2012-2013 2013 Historique Depuis plusieurs années les parents de l école Le Ruisselet réclamaient un programme d enseignement intensif de l anglais

Plus en détail

Enthousiasme. Ennui Satisfaction au travail

Enthousiasme. Ennui Satisfaction au travail Retraite 20/20 Réussir sa retraite Famille Prospérité Enthousiasme Ralentir Ennui Satisfaction au travail Crainte graduellement Sécurité Stress financierplaisir Amusement Liberté Besoin de travailler Équilibre

Plus en détail

Étude nationale sur les besoins des clients

Étude nationale sur les besoins des clients Étude nationale sur les besoins des clients Rapport sommaire Canadian Legal Information Institute Institut canadien d information juridique Octobre 2012 CorbinPartners Inc. 2012 Contexte et méthodologie

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit de la famille Les droits de mariage Les droits et les responsabilités Si vous êtes mariés ou si vous êtes dans une relation de conjoint de fait pour deux ans ou plus,

Plus en détail

L apprentissage linguistique enrichi par la technologie mobile Améliorer l apprentissage avec des téléphones mobiles au George Brown College

L apprentissage linguistique enrichi par la technologie mobile Améliorer l apprentissage avec des téléphones mobiles au George Brown College L apprentissage linguistique enrichi par la technologie mobile Améliorer l apprentissage avec des téléphones mobiles au George Brown College L occasion d innover Une étude exploratoire effectuée au George

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

National Report Card on Youth Financial Literacy

National Report Card on Youth Financial Literacy British Columbia Securities Commission 701 West Georgia Street P.O. Box 10142, Pacific Centre Vancouver, BC V7Y 1L2 Enquête sur l opinion publique National Report Card on Youth Financial Literacy Rapport

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie numérique

Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie numérique ! Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie France Boutin, Ph.D., UQAM et Chris Chinien, Ph.D., Compétences R & D Le microprocesseur

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU XXI E SIÈCLE : AU-DELÀ DU PRÊT DE LIVRES

LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU XXI E SIÈCLE : AU-DELÀ DU PRÊT DE LIVRES PLAN DE LA PRÉSENTATION Bref historique des bibliothèques publiques québécoises Quelques comparaisons au fil du temps La bibliothèque du XXIe siècle Le troisième lieu Le Learning Center Le FabLab LA BIBLIOTHÈQUE

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM ADOS Produit par le réseau québécois de l ACSM Bas-du-Fleuve Chaudière-Appalaches Côte-Nord Haut-Richelieu Lac-Saint-Jean Montréal Québec Rive-Sud de Montréal Saguenay Sorel/Saint-Joseph/Tracy L important

Plus en détail

FICHE D INFORMATION. Cultiver les esprits, Forger la personnalité

FICHE D INFORMATION. Cultiver les esprits, Forger la personnalité FICHE D INFORMATION Cultiver les esprits, Forger la personnalité «Je recommande vivement GWA, ainsi que l approche qu elle adopte en matière de préparation des jeunes aux études universitaires à l étranger.

Plus en détail

Une étude pour les membres d OCLC

Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Études pour les membres 2003 2005 2007 2009 2010 Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Pre-summit Seminar on the Early Years Pré-sommet sur la petite enfance

Pre-summit Seminar on the Early Years Pré-sommet sur la petite enfance Hon Liz Sandals Minister Ontario Ministry of Education March 29, 2015 Honorable Liz Sandals Ministre, Ministère de l Éducation de l Ontario 29 mars 2015 Pre-summit Seminar on the Early Years Pré-sommet

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada VOLUME 5 NUMÉRO 12 2008 BULLETIN * LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir

Plus en détail

Octobre 2015 Comment va la vie en France?

Octobre 2015 Comment va la vie en France? Octobre 2015 Comment va la vie en France? Pour accéder à des informations complémentaires, notamment aux données utilisées pour réaliser cette note, consulter : www.oecd.org/statistics/hows-life-2015-country-notes-data.xlsx.

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Le prisme de la pauvreté Ce qui aide à lutter contre la pauvreté

Le prisme de la pauvreté Ce qui aide à lutter contre la pauvreté Le prisme de la pauvreté Ce qui aide à lutter contre la pauvreté Publication n o 2009-15-F Le 28 octobre 2009 Revue le 17 mai 2012 Havi Echenberg Division des affaires sociales Service d information et

Plus en détail

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Curriculum en littératie des adultes de l Ontario Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l Ontario

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Au cours de ses études en école primaire, votre enfant sera soumis à des tests standardisés en lecture de l anglais et en mathématiques.

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Information et conseil pour les familles bilingues, à partir de récentes études faites sur le langage.

Information et conseil pour les familles bilingues, à partir de récentes études faites sur le langage. Information et conseil pour les familles bilingues, à partir de récentes études faites sur le langage. L Ecosse, une société multilingue. L Ecosse est un pays multilingue où, d après une étude récente,

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Le travail des enfants et des adolescents. De la classe au boulot, pas facile de garder le tempo!

Le travail des enfants et des adolescents. De la classe au boulot, pas facile de garder le tempo! Le travail des enfants et des adolescents De la classe au boulot, pas facile de garder le tempo! Mise en situation Mélanie fait face à tout un dilemme. Épuisée par son rythme de vie des derniers mois,

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Les facteurs dans les activités culturelles au Canada

Les facteurs dans les activités culturelles au Canada Les facteurs dans les activités culturelles au Canada Facteurs démographiques et affinités culturelles entourant la lecture de livres, l assistance aux spectacles, les visites de galeries d art et la fréquentation

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français L illettrisme, une question scolaire Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français Quelques points de discussion Des chiffres pour poser le problème Manifestations et causes

Plus en détail

Instrument de mesure du développement de la petite enfance

Instrument de mesure du développement de la petite enfance Instrument de mesure du développement de la petite enfance Québec 2011-2012 Directives Pour tout renseignement supplémentaire, communiquez avec la Direction des stratégies et opérations de collecte de

Plus en détail

Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013

Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013 Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013 Un programme de la Graphisme : Vincent Kember Impression : Merriam Print Tous droits réservés. COFA 2012 Table des matières Introduction

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juillet 2010 Série socio-économique 10-006 Enquête sur la participation et les limitations d activités de 2001 : Numéro 3 Conditions de logement et profil des Canadiens âgés de 15

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research RÉSUMÉ DE RECHERCHE Comparaison des résultats d élèves issus ou non d établissements dispensant les programmes de l IB au programme ISA d évaluation des écoles internationales, et au questionnaire sur

Plus en détail

En avril 2001, nous avons lancé le Plan d action pour le

En avril 2001, nous avons lancé le Plan d action pour le Message de la ministre En avril 2001, nous avons lancé le Plan d action pour le développement de la petite enfance, un ensemble complet de programmes, de services et de mesures visant à soutenir le développement

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

Chitou Fatahi Bruno Magloire Nouatin

Chitou Fatahi Bruno Magloire Nouatin CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES 3 ET STATUT DES ENQUETE(E)S Chitou Fatahi Bruno Magloire Nouatin L analyse des caractéristiques socio-démographiques des enquêtés revêt un caractère important du fait

Plus en détail

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic La réussite thérapeutique repose sur la sensibilisation

Plus en détail

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans)

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) Le développement du langage Découvrez comment l apprentissage de la lecture et de l écriture a un impact sur le développement du langage Quand s inquiéter du langage

Plus en détail

LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE

LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE Daniel April Chef du bureau Enquêtes sur la radiodiffusion et la télédistribution, Statistique Canada Le commerce électronique, plus précisément

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC

Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Annexe D 3 Page 1 Questionnaire pour les instructeurs du programme CLIC Question 12. Les lignes directrices sur le programme CLIC 1-5 (LINC 1-5 Curriculum Guidelines, 2000) sont-elles suffisantes pour

Plus en détail

LES PROFILS DE LECTEURS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ACTION CONCERTÉE POUR LE SOUTIEN À LA RECHERCHE EN LECTURE

LES PROFILS DE LECTEURS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ACTION CONCERTÉE POUR LE SOUTIEN À LA RECHERCHE EN LECTURE LES PROFILS DE LECTEURS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ACTION CONCERTÉE POUR LE SOUTIEN À LA RECHERCHE EN LECTURE COMMENT SE PORTE LA LECTURE CHEZ LES ADOLESCENTES ET LES ADOLESCENTS?........ QUE LISENT-ILS?

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown

Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown «Work is more fun than fun» (Je m amuse plus en travaillant qu en m amusant) Noel Coward Le travail, peu importe la définition

Plus en détail

Incidence de la formation en cours d emploi sur les compétences essentielles résultats pour le Nouveau-Brunswick

Incidence de la formation en cours d emploi sur les compétences essentielles résultats pour le Nouveau-Brunswick Incidence de la formation en cours d emploi sur les compétences essentielles résultats pour le Nouveau-Brunswick Résultats d un projet de collaboration entre la Norvège et le Canada Nouveau-Brunswick Janvier

Plus en détail

La synthèse vocale et la prédiction de mots

La synthèse vocale et la prédiction de mots Congrès de l AQICESH L enseignement supérieur : des réussites et des défis partagés! 7 juin 2012, UQAM La synthèse vocale et la prédiction de mots Des outils-clés pour l étudiant présentant un trouble

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

La filière bilingue !!!!!!!!!!! Marie d Orliac - Holy Cross! Présentation des classes bilingues! Annabelle Glas - Directrice Marie d Orliac

La filière bilingue !!!!!!!!!!! Marie d Orliac - Holy Cross! Présentation des classes bilingues! Annabelle Glas - Directrice Marie d Orliac La filière bilingue Marie d Orliac - Holy Cross Présentation des classes bilingues Annabelle Glas - Directrice Marie d Orliac 1 Introduction Choisir un cursus bilingue est une opportunité scolaire et pédagogique

Plus en détail

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) constituent

Plus en détail

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein Ouverture de l école Service de garde Entrée en classe Accueil Routine du matin Ateliers Dîner Récréation Histoire Jeux libres

Plus en détail

Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail

Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail Chaque année, 1 Canadien sur 5 doit composer avec un problème de santé mentale, comparativement à 1 sur 25 pour les maladies cardiaques et

Plus en détail

PAJE. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants

PAJE. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants PAJE Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants Introduction «Tout se joue avant 6 ans» a écrit le psychologue et auteur américain Fitzhugh Dodson. En effet, les enfants

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Your Rights and Responsibilities Budget et gestion des finances personnelles La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Qu est ce qu un organisme de conseil en crédit? Les

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail