DESS IEF pr: Projet marketing-finance. Torréfaction artisanale Le goût, l arôme des Antilles en métropole

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DESS IEF pr: Projet marketing-finance. Torréfaction artisanale Le goût, l arôme des Antilles en métropole"

Transcription

1 DESS IEF pr: Projet marketing-finance Année universitaire Torréfaction artisanale Le goût, l arôme des Antilles en métropole Carminda Cunha Gabriel Galaya Magali Ranc sous la direction de : Monsieur Christophe CHESA Monsieur Robert HOUDAYER Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 1

2 SOMMAIRE PARTIE 1 : ETUDE DU SECTEUR DU CAFÉ 5 1/DONNÉES GLOBALES 5 1.1/ Evolution et répartition entre produit fini et produit brut 5 1.2/ Origines des importations de café vert 6 1.3/ Evolution de la répartition des différents types de café 7 1.4/ Chiffre d affaires 8 2/ LA DISTRIBUTION 8 2.1/ Consommation foyer : grande distribution et boutiques de torréfaction 9 2.2/ Consommation hors foyer 10 3/ LE PRODUIT / La consommation / Les habitudes de consommation / Nouveaux produits 15 4/ LA FORCE DE VENTE 15 5/ LA COMMUNICATION 16 6/ LE PRIX 16 PARTIE 2 : ETUDE CONCURRENTIELLE 17 1/ LE MARCHÉ DU CAFÉ / La nature du café / Les prix / Les segments du marché 21 2/ LA DISTRIBUTION / Nombre de marques distribuées en hypermarché / les marques enseignes / le nombre de marques proposées par les hypermarchés / La proportion des marques enseignes 24 3/ LES ENTREPRISES DU MARCHÉ / La présence dans les enseignes / Les torréfacteurs en grande surface / Le poids des groupes 27 PARTIE 3 : TEST DU PRODUIT 29 1/ PROTOCOLE D ENQUÊTE / L échantillonnage / Les lieux d enquête / La structure de la population 33 2/ QUESTIONNAIRE / Le mode de consommation / La dégustation / Intention d achat et consommation du produit 42 3/ RECHERCHE DES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ / Détermination d un profil par type / L appréciation du café / Les intentions d achat / Le prix psychologique / Les expressions / Conclusion / Détermination d un profil par âge / Les types de café par classe d âge / L appréciation du produit / Les intentions d achat / Détermination du prix psychologique 53 Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 2

3 3.2.5/ Détermination d un slogan commercial / Conclusion 55 4/ QUELLE POLITIQUE COMMERCIALE? 56 PARTIE 3: ANALYSE FINANCIERE 57 1.EUDE FINANCIÈRE DU PROJET définitions / La fonction technique et les previsions de ventes / Le compte de résultat analytique / Les produits / Les charges / Le besoin en fond de roulement / Flux nets de trésorerie actualisé et taux interne de rentabilité / Les soldes intermédiaires de gestion après financement / L analyse des risques / Les risques d exploitation / Risque de rentabilité, méthode de Monte carlo / Rentabilité globale et financière 69 2/ COMPARAISON AVEC OU SANS PROJET / Comparaison des comptes de résultat analytique / Comparaison des BFR / Comparaison des SIG / Comparaison de l équilibre financier et global / Comparaison du risque d exploitation 77 3 / ANALYSE DES SITUATIONS POSSIBLES Cas1 : le «loyer carrefour» est de 35% Cas 2 : augmentation du «FACING» cas 3 : diminution du prix de ventes cas 4 : augmentation du prix 83 CONCLUSION 85 Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 3

4 Présentation du projet La société BEAUGENDRE-ERMANTIN, torrefacteur en Guadeloupe depuis 1939 et leader sur le marché antillais souhaite developper son marché vers la métropole. Pour cela elle souhaite developper un partenariat avec une chaine de grande surface très implantée en métropole. Cette solution est préférée par notre porteur car elle présente pour lui des avantages non négligeables en particulier du point de vue de la logistique. Notre étude portera donc sur la faisabilité de ce projet tant du point de vue du marketing ou nous tacherons de voir si un café artisanal guadeloupéen peut plaire au palais de la métropole et quelles améliorations marketing peuvent favoriser son succès; mais aussi du point de vue financier ou nous essayerons de voir si ce projet est rentable financièrement compte tenu des caractéristiques de ce mode de vente et des conditions imposées par les centrales d achat.

5 PARTIE 1 : ETUDE DU SECTEUR DU CAFÉ 1/DONNÉES GLOBALES 1.1/ Evolution et répartition entre produit fini et produit brut La France a importé en 2000, sacs de 60 kg de café vert non décaféiné. Ce qui maintient la France au 4ème rang des importateurs mondiaux juste avant l Italie (5,3 millions de sacs). L importation de café vert non décaféiné est en nette augmentation (6%) par rapport aux importations Par contre, l importation de café torrifié connaît un léger tassement, une augmentation de seulement 2% en Tableau 1 : Tableau de la répartition entre produit brut et produit fini IMP café vert (tonnes) IMP café torrifié (tonnes) Total IMP café (tonnes) Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Graphique 1 : Evolution de la répartition des importations entre café vert et café torrifié (en %) ,6 86,2 en % café vert café torrifié 20 14,4 13, Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café

6 1.2/ Origines des importations de café vert Tableau 2 : Origines des importations de café vert non décaféiné en tonnes 2000 (en tonnes) 1999 (en tonnes) Brésil , ,98 Colombie , ,98 Vietnam , ,02 Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Le Brésil est le principal fournisseur de café pour la France.Le Vietnam ne confirme pas son fort potentiel comme exportateur de café robusta. Graphique2 : Evolution de la répartition en fonction de l origine des importations de café vert non décaféiné (en %). en % ,94 24,65 13,33 10,4 10,92 8, Brésil Colombie Vietnam Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 6

7 1.3/ Evolution de la répartition des différents types de café Il a été importé en 2000 nettement plus d arabica (66% contre 54% du total de 1999) que de robusta (34% contre 46% du total de 1999) sur le marché français. Cela confirme que les goûts et les habitudes de consommation ont évolués et contribue à l augmentation globale de la qualité. Graphique 3 : Evolution de la répartition des différents types de café (en %) en % robusta arabica Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Tableau 3 : Importations par types de café (vert non décaféiné) en %. Arabica Colombian Milds Other Milds ,1 53,5 12,4 11,32 24,4 18,3 Brazilian & other Arabicas 29,3 24 Robusta 33, Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Cette année a vu une forte augmentation de l introduction de café arabica par rapport au robusta. Le marché français dans son ensemble se partage désormais de la façon suivante: robusta 34% et arabica 66%. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 7

8 1.4/ Chiffre d affaires Le chiffre d affaires total des entreprises et boutiques de torréfaction pour l activité café torrifié et soluble en France s élève pour l année 2000 à environ 1.88 milliards d euros. Ce chiffre d affaires est en très légère progression par rapport à 1999 et ce malgré des prix de vente aux consommateurs à la baisse (environ 1,8% en un an) et une consommation en lente érosion. Cela s explique par un report du choix des consommateurs vers des cafés de meilleure qualité, leurs prix devenant plus attractif. L industrie travaille en flux tendu: elle n a plus de gros moyens pour financer des stocks. 2/ LA DISTRIBUTION Graphique 4 :Répartition du lieu d achat en fonction du type de consommation (en %). 18% consommation foyer : grande distribution, boutiques spécialisées 82% consommation hors foyer : cafés,hôtels,restaurants, collectivités Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 8

9 2.1/ Consommation foyer : grande distribution et boutiques de torréfaction Graphique 5 : Répartition de la distribution pour la consommation foyer en %. 2% 98% grande distribution boutiques de torréfaction Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café 98% du café consommé (en équivalent café vert) a été acheté en grande distribution et 2% dans des boutiques spécialisées de torréfaction. Le chiffre d affaires des rayons café en grande distribution et des boutiques de torréfaction, avoisine les 1,7 milliards d euros pour environ 740 millions de paquets de 250 gr café en grains ou moulu vendus. Pour sa part, le soluble représente un chiffre d affaires de près de 530 millions d euros pour plus de 150 millions de bocaux de 200 gr vendus. Graphique 6 : Répartition du chiffre d affaires entre café grains ou moulus, et café soluble en %. 24% café grains ou moulus café soluble 76% Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Les grandes surfaces ont toujours la faveur des consommateurs, grâce au choix, à la diversité des produits et à la facilité à trouver tout l approvisionnement au même endroit. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 9

10 En grande distribution, la part de marché des purs arabicas est toujours en augmentation, passant de 65 % en 1999 à près de 70 % en Graphique 7 : Evolution des part en % des différents types de café en grande distribution en % autres pur arabicas Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café La consommation des cafés gourmets connaît un développement important. Beaucoup de magasins de détail se sont spécialisés dans ces cafés. Les magasins spécialisés dans la torréfaction sélectionnent les cafés qui conviennent le mieux au consommateur averti. Les grands crus sont offerts sans mélange, car leur richesse suffit à elle seule. Les consommateurs dans le futur consommeront moins mais seront plus difficiles. Mais dans ce genre d activité, il sera nécessaire d ajouter un emplacement réservé à la dégustation, où les consommateurs pourront déguster un café d une provenance rare. La fraîcheur d un café et le sur mesure auront la faveur des amateurs de café. 2.2/ Consommation hors foyer Le service de café boisson dans les bistrots, cafés, hôtels, restaurants, restauration collective, rapporte annuellement à ce secteur un peu plus de 10 milliards d euros pour plus de 8 milliards de tasse de café servies. On estime que sur le tonnage total de café consommé en France, 18% a été proposé sous forme de boisson dans les cafés, hôtels,restaurants, collectivités, soit en expresso, soit en café filtre, soit en distributeurs automatiques, représentants près de 8 milliards de tasse servies. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 10

11 Graphique 8 : Part en % du café consommé en France dans la consommation hors foyer. 18% consommation hors foyer:cafés,restaurants, hôtels,collectivités consommation foyer Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Les cafés traditionnels ont tendance à disparaître, et les torréfacteurs au-delà de leur vendre le café, leur fournissent les machines et en assurent l entretien. La distribution automatique est appelé a une forte croissance. La France est un pays sous-développé en nombre de distributeurs. Les torréfacteurs qui ont adjoint à leur activité principale, un service spécialisé en distribution automatique ne sont pas mécontents. Le café représente 50% du chiffre d affaires de cette activité. Un secteur qui est a développé est la consommation dans les bureaux et sur le lieu de travail. 3/ LE PRODUIT 3.1/ La consommation Le café est un produit banal. Il existe une lente érosion de la consommation. La consommation de café est arrivé à son point maximum. De plus, le comportement des consommateurs a évolué. Toujours converti en équivalent de café vert, près de 16% du tonnage total de café a été transformé en soluble. et consommé soit à la maison, soit en collectivités. Sur les 46,5 milliards de tasse préparés grâce au café vert introduit en France en 2000, 65% l ont été avec du café torréfié et 35% avec du café soluble. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 11

12 café soluble café torrifié 65% 35% Le marché français dans son ensemble se partage désormais de la façon suivante: robusta 34 %- arabica 66%. Il existe une évolution du goût du consommateur: tendance à une consommation toujours plus forte d arabica. Graphique 10 : Répartition des différents types de café sur le marché français en %. Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café % arabica robusta 66% Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 12

13 3.2/ Les habitudes de consommation Graphique 11 : Taux de pénétration des boissons dans les foyers français en %. colas,sodas vin café jus de fruits eau eau jus de fruits café vin colas,sodas Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Le café est la 2ème boisson en terme de fréquence de consommation après l eau. C est la 3ème boisson en terme de pénétration dans les foyers (84%) après l eau (91%)et les jus de fruits (88%), et avant le vin (70%), les colas et les sodas(66% chacun). Le café compte pour plus de 3% dans les dépenses alimentaires des français. Graphique 12 : Part du café dans le panier de consommation des français( en %). 3% café autres Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 13

14 Les circonstances de consommation restent traditionnellement le petit déjeuner (79%) et l après déjeuner (48%). Cependant, les céréales ont pris une place importante dans la confection des petits déjeuners. Les jeunes 40% des ans et 70% des ans se retrouvent régulièrement au café mais ne consomme pas forcément du café. Le café est de moins en moins consommé par les ans. La consommation de café par les adolescents et les jeunes adultes devient un problème de fond pour l industrie de la torréfaction et l ensemble des acteurs du marché du café. En effet, un jeune qui n a pas été habitué au café dans son environnement familial, qui n en connaît et n en apprécie pas ou peu le goût, pourrait par la suite ne pas devenir amateur de café. En outre, nombre de boissons soft drink les attirent. De nouvelles marques ou variétés apparaissent sur le marché et à renfort de publicité s attirent des consommateurs. Les amateurs Les amateurs sont attirés par un bon café, suave et riche de ses arômes naturels. On note une tendance à une consommation toujours plus forte d arabica, amorcée par la recherche de la qualité. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 14

15 3.3/ Nouveaux produits Face à cette lente érosion de la consommation, on recherche l amélioration de la qualité par l augmentation de l introduction de café arabica par rapport au robusta. Par ailleurs, les cafés aromatisés sont un moyen d attirer les consommateurs qui n aiment pas le goût du café et le trouvent trop amer.on a conçu les préparations pour spécialités, comme le capuccino ou certains mélanges café/lait, café/chocolat, Ils rencontrent beaucoup de succès, en particulier auprès des jeunes qui les adoptent pour leur douceur, plus sucrée que le café traditionnel, mais aussi pour leur facilité d utilisation. Ces préparations plafonnent à un peu moins de 5 % du marché global. Graphique 14 : Part des nouveaux produits (en %) 5% produit classique nouveaux produits Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café 4/ LA FORCE DE VENTE Nouveaux packagings De nouvelles formes de présentations, antérieurement réservées aux collectivités et aux locaux professionnels, comme les dosettes individuelles, commencent à pénétrer le marché ménager avec succès (2% à 3% du marché total). Cette forme de présentation, même si elle demeure relativement onéreuse pour le consommateur, permet une souplesse dans le choix des cafés préparés et offerts, à soi même ou à ses invités. Certaines marques ont, également avec succès, introduit de nouveaux formats individuels qui facilitent la préparation des cafés, par exemple, les sticks de café soluble. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 15

16 Graphique 15 : Part des produits avec nouveaux packagings (en %) 3% produit avec nouveau packaging autres produits Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café 5/ LA COMMUNICATION Face à une vague de communication globale commerce équitable en France comme d en d autres pays, de nombreux produits s affichent désormais avec des labels ou des mentions commerce équitable, en particulier dans le café. Ces produits représentent un peu moins de 2% du marché. Graphique 16 : Part des produits commerce équitable (en %) 2% Produits "commerce équitable" autres produits Source : Syndicat National des Torréfacteurs de Café 6/ LE PRIX Les prix à la consommation des cafés en grain, moulus et solubles après avoir considérablement baissé entre 1998 et 1999 sont restés stables en 2000 avant de plonger à nouveau début Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 16

17 PARTIE 2 : ETUDE CONCURRENTIELLE L étude dont nous présentons ici les résultats a été réalisée sur les principaux hypermarchés de Montpellier et sa périphérie, représentant les enseignes présentes sur tout le territoire. Ces enseignes sont les suivantes : AUCHAN CARREFOUR GEANT CASINO INNO MONOPRIX INTERMARCHE HYPER U LECLERC Cette étude porte sur le marché du café moulu présent sur les circuits traditionnels de la grande distribution. Sont donc exclus de cette étude : Les cafés en grains Les cafés lyophilisés Les cafés ayant des circuits de distribution autres que les hypermarchés. Nous allons détailler les résultats de cette étude selon trois axes : 1. Le marché du café 2. La distribution 3. Les entreprises du marché Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 17

18 1/ LE MARCHÉ DU CAFÉ 1.1/ La nature du café En considérant les deux types de café vert existants : l arabica et le robusta, nous pouvons définir trois types de cafés : Les arabicas purs Les robustas purs Les mélanges Une quatrième catégorie qui n en est pas vraiment une, a été rajoutée. En effet, bon nombre de marques n indiquent pas la composition de leur café. Graphique 17 : Répartition par types de café pas d'informations 21% ROBUSTA 2% Mélange ara-robusta 3% ARABICA PUR 74% L arabica pur représente les trois quarts du marché alors que le robusta et les mélanges arabica-robusta ne représentent que 5 % du marché. Il apparaît clairement que l arabica est un gage de qualité et que le robusta trouve très peu d amateurs, même si de grandes marques essaient aujourd hui de le mettre au goût du jour en proposant des cafés de mélange arabica-robusta, faisant prévaloir le caractère apporté par le robusta par des campagnes publicitaires. Notons également que 21 % des marques n indiquent pas les «crus» qu ils utilisent, aucune loi ne les obligeant à le faire. Ces observations confirment les informations qui nous avaient été donné par le Syndicat national des torréfacteurs de café. Pour notre projet nous avions le choix entre un café «traditionnel» composé d un mélange arabica-robusta et un café «dégustation» composé à 100% d arabica. Au vu de ces résultats, nous recommandons donc d implanter le café «dégustation. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 18

19 1.2/ Les prix Nous allons nous intéresser aux différentes gammes de prix qui sont proposées en hypermarchés. Graphique 18 : Pourcentages des prix appliqués répartition par prix plus de 3 euros 7% de 0,6 à 1 euro 2% de 1 à 1,5 euros 14% de 1,5 à 2 euros 10% de 2,5 à 3 euros 38% de 2 à 2,5 euros 29% Les prix se situent entre 0,6 euros et plus de 3 euros, ce qui donne, si on fixe la limite maximale a 4 euros, une dispersion de 3,2 euros. La plupart des prix pratiqués se situent entre 2 et 3 euros (67%) avec une majorité de prix situé entre 2.5 et 3 euros. Le prix moyen pratiqué se situe en effet dans cette tranche. Graphique 19 : Répartition des gammes de prix dans les hypermarchés Leclerc de 0,6 à 1 euro hyper u auchan de 1 à 1,5 euros carrefour de 1,5 à 2 euros inno geant casino de 2 à 2,5 euros intermarché de 2,5 à 3 euros 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 19

20 Nous identifions les différentes gammes de café en fonction de leurs prix. Nous pouvons ainsi dire que les cafés dont le prix se situe entre 0,6 et 1 euro pour 250 gr sont des cafés dit «premier prix». Et nous constatons que seuls INNO-MONOPRIX et LECLERC n en proposent pas. Les autres tranches de prix sont représentées partout de façon plus ou moins importante, la tranche de prix 2,5/3 euros étant la plus représentée. Pour rejoindre notre premier résultat qui établissait le fait que INNO-MONOPRIX propose le plus de marques, nous notons ici qu il propose plus de marques qui peuvent être qualifiées de «haut de gamme» (à plus de 3 euros) que les autres hypermarchés. Nous pouvons donc penser que la différence se situe au niveau de cette gamme de produit. Il faut dire que la situation des magasins INNO-MONOPRIX (en centre ville) fait qu'il ne s adresse pas tout à fait à la même clientèle que les autres hypermarchés. Cette enseigne est le plus souvent fréquentée par des personnes vivant en centre ville et ayant un niveau de revenu plus élevé. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 20

21 1.3/ Les segments du marché Nous avons ici tenté d identifier les différents segments du marché. Pour cela nous nous sommes appuyés sur des éléments purement objectifs comme la nature du café (décaféiné) ou le mode de préparation du café (expressos destinés à être préparé dans des machines à café de type percolateur ), mais également sur des éléments de marketing en identifiant par exemple les groupes de cafés ayant un packaging similaire ou présentant les mêmes arguments de vente sur le paquet. Par exemple, nous avons remarqué que la plupart des cafés familiaux, traditionnels ou destinés à être consommés le matin, avaient un emballage de couleur rouge, ce qui nous a permis d identifier ce segment. Nous avons ainsi identifié 8 segments dans ce marché : Les cafés de grandes origines et les cafés exotiques Les décaféinés Les expressos Les cafés familiaux Les cafés dégustation arabica Les cafés arabica doux Les cafés aromatisés Les cafés biologiques et éthiques (commerce équitable, petits producteurs) Graphique 20 : Segments de marché du café 4% 3% 2% café d'origine et café exotique décafeiné 25% 32% café du matin et famillial expresso arabica, degustation arabica doux cafés aromatisés 14% 8% 12% café bio, com equitable Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 21

22 Sans surprise, nous constatons que les deux segments principaux sont les cafés d origines et les cafés «arabica-dégustation». Les résultats les plus surprenants viennent de la faible importance des cafés dits «familiaux» et de la bonne part des cafés «expresso», ce qui s explique par la démocratisation des percolateurs «domestiques». Les cafés aromatisés et les cafés biologiques et éthiques sont des segments relativement faibles, mais ce sont également des segments récemment apparus sur le marché, car ils correspondent à de nouvelles attentes du consommateur. 2/ LA DISTRIBUTION 2.1/ Nombre de marques distribuées en hypermarché Graphique 21 : Nombre de marques distribuées Nombre de marques INTERMARCHE GEANT CASINO INNO MONOPRIX CARREFOUR AUCHAN HYPER U LECLERC Nous constatons que c est l enseigne INNO-MONOPRIX qui propose le plus de marques. En effet, cette enseigne propose 87 marques, viennent ensuite Carrefour et Géant Casino. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 22

23 2.2/ les marques enseignes 2.2.1/ le nombre de marques proposées par les hypermarchés Concurrents de poids, les enseignes proposent de plus en plus leurs propres produits. Elles sont présentes sur la plupart des segments de marché avec des prix le plus souvent inférieurs à ceux des marques traditionnelles. Graphique 22 : Nombre de marques propres aux hypermarchés nombre de marques de l'enseigne CARREFOUR CASINO lrmd monoprix AUCHAN hyper U leclerc intermarché Nous notons que l enseigne INTERMARCHE se détache nettement et propose près de 20 marques à ses clients sous le nom de l entreprise SNC-SCA. Les autres enseignes proposent globalement le même nombre de marques, entre 8 (AUCHAN et LECLERC) et 13 marques (CASINO). La différence entre INTERMARCHE et les autres enseignes, c est que INTERMARCHE propose plusieurs marques par segment de marché (café du matin, arabica, décaféiné) alors que les autres distributeurs se contentent de proposer un produit sous leur nom par segment de marché. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 23

24 2.2.2/ La proportion des marques enseignes Graphique 23 : Part des marques propres aux distributeurs 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% INTERMARCHE GEANT CASINO INNO MONOPRIX CARREFOUR AUCHAN HYPER U LECLERC Nous étudions le nombre de marques enseignes rapporté au nombre total de marques que présente chaque hypermarché. Cet indicateur nous permet d évaluer le taux d ouverture des hypermarchés aux autres marques, c est donc carrefour qui ouvre le plus son marché. Certes en nombre INNO- MONOPRIX est premier. Nous notons que la proportion des marques enseigne la plus importante se trouve chez Inter marché. Par conséquent, ce distributeur nous paraît peut propice à l intérêt de référencer une nouvelle marque chez lui. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 24

25 3/ LES ENTREPRISES DU MARCHÉ Nous allons nous intéresser maintenant aux futurs concurrents de notre porteur : des torréfacteurs, mais également de grandes sociétés de l agroalimentaire. 3.1/ La présence dans les enseignes Graphique 24 : Présence sur les 7 enseignes enseignes cafe saveur lobodis cafés pivard emb le havre eugene Henaff excella SA torrefacteur fernand tanneau sa tanneau gériko peillon Groupe DOWNE EGBERT illy cafe KRAFT laurent coic (torrefac indep) LAVAZZA Le gout de la vie le temps des cerise LEGAL MALONGO NSG sotteville les rouen SCA cafe SEGAFREDO sotteville les rouens La moitié des groupes ne sont pas présents dans tous les hypermarchés, ce qui montre la faible ouverture du marché. Les résultats montrent clairement la domination de plusieurs grands groupes et surtout la quasi-absence de groupes dans des tranches intermédiaires. Sept groupes sont présents dans tous les hypermarchés. Deux d entre eux : groupe Downe Egbert et Kraft, sont de grands groupes de l agroalimentaire. Les autres : Lavazza, Legal, Malongo et Segafredo, sont des torréfacteurs jouissant d une très bonne notoriété. NSG Sotteville les rouens, en revanche, ne semble pas très connu en tant que groupe ou torréfacteur, mais ses marques sont néanmoins présentes dans toutes les grandes enseignes. Nous avons donc affaire à un marché oligopolistique, des stratégies de pénétrations seront à mettre en place. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 25

26 3.2/ Les torréfacteurs en grande surface Comme nous l avons vu, tous les groupes ne sont pas présents dans tous les hypermarchés. Nous allons maintenant préciser cette information en représentant le nombre de marques que présentent les groupes dans les hypermarchés. Graphique 25 : Nombre de marques présentes dans les hypermarchés nb marques AUCHAN cafe saveur lobodis cafés pivard CARREFOUR CASINO emb le havre eugene Henaff excella SA torrefacteur fernand tanneau sa tanneau gériko peillon Groupe DOWNE EGBERT hyper U illy cafe KRAFT laurent coic (torrefac indep) LAVAZZA Le gout de la vie le temps des cerise leclerc LEGAL lrmd monoprix MALONGO NSG sotteville les rouen SCA cafe SEGAFREDO SNC, SCA sotteville les rouens En blanc est représentée les marques des enseignes propres aux hypermarché. Deux sociétés se distinguent particulièrement par le nombre de marques qu elles proposent : Kraft et Malongo. Cela confirme pour partie la domination de ces groupes que nous supposions précédemment. Non seulement ces deux groupes sont présents dans toutes les enseignes, mais ils sont également très présents en nombre de marques dans les rayons. Les cinq groupes qui suivent sont ceux identifiés précédemment. Nous noterons la présence du groupe agroalimentaire Eugène Henaff qui suit les sept sociétés précédemment identifiées. Le torréfacteur le temps des cerises aussi semble vouloir couvrir le réseau hyper dans son ensemble. Nous allons maintenant étudier ces chiffres en proportion. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 26

27 3.3/ Le poids des groupes Nous allons essayer d affiner la réflexion sur l importance des groupes en appréciant celle-ci par leur présence dans les rayons, mais cette fois en proportion. Graphique 26 : Part des marques dans les hypermarchés autres 29% hyper 29% LEGAL 4% le temps des cerise 3% SEGAFREDO 3% MALONGO 12% Groupe DOWNE EGBERT 5% KRAFT 15% Au niveau des marques, nous constatons une certaine dispersion du marché. Près de 30% des marques ne font pas partie des grands groupes identifiés comme dominants le marché par leur présence en hypermarché. Nous notons également la grande diversité des marques proposées par les enseignes, qui représentent également près de 30 % des marques présentes sur le marché. Parmi les groupes de l agroalimentaire, Kraft est en position dominante alors que le groupe Downe Egbert ne possède que 5% des marques présentes. Les torréfacteurs ont une offre généralement moins diversifiée, exception faite de Malongo qui détient 12% des marques présentes. Legal, Segafredo et Le temps des cerises proposent une offre relativement limitée, ce qui peut s expliquer pour certains : Legal a réduit son offre à des produits haut de gamme (café des chefs, café prestige, grand arabica ), tandis que Segafredo, qui est beaucoup plus présent dans les cafés et restaurants, ne propose que 6 marques en hypermarché. Projet de distribution de café guadeloupéen en métropole 27

Il existe 2 types de café sur le marché: Le Robusta, corsé, avec un goût puissant et L Arabica, délicat et aromatique.

Il existe 2 types de café sur le marché: Le Robusta, corsé, avec un goût puissant et L Arabica, délicat et aromatique. LA MARQUE Il existe 2 types de café sur le marché: Le Robusta, corsé, avec un goût puissant et L Arabica, délicat et aromatique. Les cafés sont issus d une sélection 100% ARABICA afin d avoir un café aromatique

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Catalogue Cafés 2015 pour CE et Achats groupés

Catalogue Cafés 2015 pour CE et Achats groupés Catalogue Cafés 2015 pour CE et Achats groupés Comment commander? Il vous suffit d aller sur notre site www.hop-cafe.com et de passer votre commande en ligne avec une livraison gratuite, le paiement se

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Catalogue Cafés 2015

Catalogue Cafés 2015 Catalogue Cafés 2015 Comment commander? Il vous suffit d aller sur notre site www.hop-cafe.com et de passer votre commande en ligne avec un paiement sécurisé par carte bancaire. Vous pouvez aussi passer

Plus en détail

Examen 2013. Etude de marché

Examen 2013. Etude de marché Berufsprüfung für Marketingfachleute mit eidg. Fachausweis Examen prof. pour spécialistes en marketing avec brevet fédéral Esame per l attestato professionale federale di specialista in marketing Examen

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Vague animation Mars / Avril SANS DOUTE LE MEILLEUR CAFE DU MONDE

Vague animation Mars / Avril SANS DOUTE LE MEILLEUR CAFE DU MONDE Vague animation Mars / Avril SANS DOUTE LE MEILLEUR CAFE DU MONDE 1 LA MARQUE Il existe 2 types de café sur le marché: Le Robusta, corsé, avec un goût puissant et L Arabica, délicat et aromatique. Les

Plus en détail

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL L offre et la demande 127 Dans ce chapitre, nous exposerons les éléments du modèle de l offre et de la demande, puis nous les assemblerons avant de montrer comment ce modèle peut être utilisé pour comprendre

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

COFFEE EXPERIENCE WORLDWIDE SEDUCTION

COFFEE EXPERIENCE WORLDWIDE SEDUCTION COFFEE EXPERIENCE WORLDWIDE SEDUCTION Depuis 1975 ICAF nait de la passion et de l expertise acquise par ses fondateurs dans la production des mélanges des meilleurs cafés et dispose aujourd hui d une solide

Plus en détail

Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes

Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes Collège Calvin Rapport de laboratoire Cours de biologie : classe de M. Lombard, Cécilia Luyet et Introduction Remarquant à quel point le marché

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS CHAOUI Naïma P1 TRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉ LOBODI M. Vieille Année Universitaire 008-009 ommaire 1) Bilan.. ) Problème à résoudre.. ) Choix d un positionnement.. ) Objectifs de communication. 5 5)

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait.

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. DOSSIER DE PRESSE La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. La filière laitière francilienne au cœur de l innovation Né de la volonté de valoriser collectivement la

Plus en détail

LAVAZZA DES CAFÉS ITALIENS D EXCEPTION

LAVAZZA DES CAFÉS ITALIENS D EXCEPTION LAVAZZA DES CAFÉS ITALIENS D EXCEPTION Lavazza : passion café Si chacun a sa propre façon de déguster son café les Français sont unanimes sur un point : un café doit toujours être exceptionnel! Et c est

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Nos savoir-faire & solutions business

Nos savoir-faire & solutions business Passionnés de gastronomie et de voyages, ses fondateurs se sont inspirés de leur expertise dans l univers agro-alimentaire pour créer DESTINATION en 1999, une entreprise à taille humaine et éco-responsable,

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

LA TRADITION ET L'EXPÉRIENCE ITALIENNES.

LA TRADITION ET L'EXPÉRIENCE ITALIENNES. LA TRADITION ET L'EXPÉRIENCE ITALIENNES. Un coup d œil suffit pour reconnaître un bon café: la crème doit être de couleur noisette, être dense afin de laisser descendre lentement le sucre, et conserver

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2013

Maisons d édition : les chiffres 2013 Maisons d édition : les chiffres 2013 Janvier 2015 9ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Pour cette 9 ème étude consécutive, nous avons apporté quelques modifications dans la classification des secteurs

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

Indicateur d activité de vente cavistes Enquête Email Janvier 2012

Indicateur d activité de vente cavistes Enquête Email Janvier 2012 Indicateur d activité de vente cavistes Le moral des cavistes est bon en ce début d année, suite de fêtes de fin d année apparemment réussies. Tous les indicateurs semblent particulièrement au vert début

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Vague 8 Principaux enseignements Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au 13 septembre 2014 auprès d un

Plus en détail

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif:

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif: Instructions pour l'enseignant Objectif: La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Tâche: Les images doivent être attribuées aux textes correspondants. Matériel:

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Territoire de Thourotte (60) 2014 Depuis 2013, la Mutuelle Familiale en partenariat avec l IRBMS sensibilise ses adhérents à la consommation

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Sondage sur l endettement chez les jeunes

Sondage sur l endettement chez les jeunes chez les jeunes Rapport préliminaire Présenté à Madame Caroline Toupin Agente de développement et des communications 13 octobre 2009 Réf. : 1666_200910/MO/jc (514) 282-0333 1-800-474-9493 www.observateur.qc.ca

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-64 du 13 mai 2011 relative à l acquisition des sociétés Chamer, Damap s, Mapic, Matal et Pial par la société Distribution Casino France L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Grâce à la mise en place d outils de suivi, nous avons à notre disposition, pour l année 2014, des données nouvelles pour

Plus en détail

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008 LA CHARTE DES BOUTIQUES PAYSANNES Ce document est un condensé de l expérience des producteurs et artisans des Boutiques Paysannes en Languedoc-Roussillon. Il est également inspiré de celle du Réseau AVEC-Rhône

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent COLLOQUE SUR LA POMME DE TERRE Le succès des entreprises : marchés, gestion et innovation Le vendredi 4 novembre 2005, Hôtel Québec Inn, Sainte-Foy Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

AMBIANCE GÉNÉRALE CARTE ACCROCHE

AMBIANCE GÉNÉRALE CARTE ACCROCHE AMBIANCE GÉNÉRALE Aucun élément contribuant à l ambiance du supermarché n est laissé au hasard. Qu il s agisse des matériaux utilisés, des couleurs choisies ou encore de la musique diffusée, tout est scrupuleusement

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc.

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc. Analyse du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Filière biologique du Québec Groupe PGP Avril 2013 Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955,

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Le déroulement de l animation

Le déroulement de l animation 10020_GererAnimer_p076p087 Page 83 Vendredi, 12. août 2005 9:00 09 Le déroulement de l animation DOSSIER 15 Correspondance référentiel Dossier Page livre élève Compétences professionnelles Savoirs associés

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 Baromètre annuel vague 3-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de article déjà publié d la série ins e e part naires Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante compte environ

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation

Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation de masse depuis 50 ans. Actuellement, il représente 20% de la consommation en boissons, pour une consommation annuelle

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Principaux enseignements Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail