Plate-forme ouverte d expérimentations de contenus et de services très haut débit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plate-forme ouverte d expérimentations de contenus et de services très haut débit"

Transcription

1 da Plate-forme ouverte d expérimentations de contenus et de services très haut débit Financeurs publics Europe (FEDER), Ministère de l'economie (DGCIS), DRIRE, Caisse des dépôts, Région Ile-de-France, Ville de Paris, Département de Seine-Saint-Denis, Département des Yvelines Partenaires Cap Digital, Bearstech, FaberNovel, Institut Telecom, Telecom Paris Tech, AFNIC, MSH Paris-Nord, Université Paris 13, Orange Labs, Centre Pompidou, IRI, Cité des Sciences et de l Industrie, Groupement Cartes Bancaires Prestataires Tecdev, Silicon Sentier, Ad Valem, Médiamétrie Porteurs de projets d'expérimentation Orange, Maxicours, E-Pli, VirtualDive, Chugulu Games, Metaboli, IRI, Univers Ciné, Sony CSL, Fair Play Interactive, Mondomix, Voxler, Jamespot, Navidis, Sciences & Co, Tivipro, Studio Broceliande, Star Apic, Ubicast, Erdenet, Nomao, Voddnet, 3D2+, ISI, Remu, IPCiné, IDAaas, Wmedia Dossier de présentation de la plate-forme THD, décembre 2009 Tecdev - Edition du 21/01/ THD_DossierPresentation

2 Sommaire La Plate-forme THD : une plate-forme ouverte d expérimentation de services et contenus numériques très haut débit... 3 Un grand projet structurant en région Paris-Ile-de-France partenaires publics et privés réunis autour des enjeux des contenus et services sur les réseaux très haut débit... 5 Ressources de la plate-forme THD... 6 Mise au point des prototypes sur la plate-forme THD... 8 Les services et contenus très haut débit innovants... 9 Un observatoire du développement des usages du Très Haut Débit Un panel unique en France d abonnés à la fibre optique en mode FTTH Un dispositif multifocal d observation des usages du très haut débit Analyser les usages génériques du très haut débit Analyser des usages émergents sur les services en expérimentation Focus sur les usages des services vidéo dans l espace domestique De l usage à la pratique : le cas des technologies culturelles L évolution des réseaux à l heure du THD La chaîne de valeur de la production et de la diffusion de contenus et services numériques face au développement des réseaux Très Haut Débit Dynamiser l écosystème du THD Avec les partenaires de la plate-forme THD Avec les entreprises des services en ligne et contenus numériques Avec la communauté scientifique Avec le grand public Acteurs de la plate-forme THD Coordination de la plate-forme Cluster de ressources Projets d'expérimentation THD Chef-de-file de la plate-forme THD Assistance à la coordination de la plate-forme THD Philippe Roy +33(0) Elisabeth Racine +33(0) tecdev Olivier Jonas +33(0) Anne-Lucie Grange +33(0)

3 La Plate-forme THD : une plate-forme ouverte d expérimentation de services et contenus numériques très haut débit Un grand projet structurant en région Paris-Ile-de-France La Plate-forme d expérimentations Très Haut Débit (THD) regroupe un ensemble de ressources et moyens techniques pour aider les entreprises à prototyper et mettre au point leur services et contenus numériques innovants sur les réseaux très haut débit en fibre optique. C'est aussi un pôle de veille sur les stratégies des industriels impliqués sur la chaîne de valeur des réseaux FTTH et un observatoire des usages numériques émergents. La Plate-forme THD réunit une douzaine de partenaires publics et privés autour du pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région et accueille aujourd'hui 25 projets d'expérimentation de services en ligne et contenus numériques sur les réseaux FTTH. Cap 2012 Une nouvelle stratégie pour le numérique en France Le projet coopératif de Plate-forme THD a été retenu par le Ministère de l Industrie lors du 5ème appel à projets de recherche et développement des Pôles de compétitivité. L annonce en a été faite par le Premier Ministre, François Fillon, le 21 février 2008 lors de Cap 2012, événement de présentation des axes stratégiques du pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région. La Plate-forme THD est soutenue par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), par l Etat français via le Fonds Unique Interministériel (FUI) de soutien aux projets de Recherche et Développement des pôles de compétitivité coordonné par la Direction Générale de la Compétitivité, de l'industrie et des Services (DGCIS) dépendant du Ministère de l'industrie et via la Direction Régionale de l'industrie, de la Recherche et de l'environnement (DRIRE Ile-de-France), par la Caisse des Dépôts, et par plusieurs collectivités territoriales, la Région Ile-de-France et les Départements de Paris, Seine-Saint- Denis et des Yvelines. Oséo, établissement public de soutien à l'innovation technologique et à la croissance des PME est également partenaire de la plate-forme THD. La Plate-forme THD a bénéficié d'un financement public de 6,3 M pour un budget total d'investissement et de fonctionnement de 9 M sur 3 ans, Les projets de contenus et de services haut débit qui sont expérimentés sur la plate-forme bénéficient d'un cofinancement d'oséo. 3

4 La plate-forme d'expérimentations THD est également au coeur du Greater Paris Region Living Lab, "laboratoire des usages" du pôle de compétitivité Cap Digital qui a bénéficié en novembre 2008 du label européen "Living Labs" octroyé par l'european Netwok of Living Labs (ENoLL) La Plate-forme THD est pilotée par le pôle de compétitivité Cap Digital (assistant à la coordination opérationnelle : Tecdev). Cette implication du pôle de compétitivité dans un projet coopératif de R&D, la première du genre, traduit l importance accordée par le pôle aux enjeux techniques, économiques et sociaux des nouveaux services et contenus numériques sur les réseaux FTTH. Cap Digital, le pôle de compétitivité des contenus et services numériques La France a lancé en 2004 une nouvelle politique industrielle autour de pôles de compétitivité associant, sur une région, des entreprises, des centres de recherche et des organismes de formation, engagés dans une démarche partenariale autour de projets industriels innovants visant de nouveaux marchés et créant de l'emploi. Le pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région est le pôle des services et contenus numériques en région Paris-Ile-de-France. Cap Digital rassemble plus de 500 adhérents : 430 PME, 20 grands groupes, 50 universités et grandes écoles, rassemblant 170 laboratoires de recherche. Ensemble des acteurs du pôle couvre 9 communautés de domaine : Education et Formation numériques; Jeu Vidéo ; Ingénierie des connaissances ; Culture, Presse, Média ; Image, Son et Interactivité ; Services et usages mobiles ; Robotique et objets communicants ; Design numérique ; Logiciel libre, coopération et nouveaux modèles. Les objectifs du pôle de compétitivité sont de faire de la Région Ile-de-France l une des références mondiales du numérique, tant d un point de vue industriel que stratégique. Le développement de la R&D, la croissance des entreprises qui font Cap Digital, la mise en réseau de ses adhérents et leur promotion à l international sont autant de missions que le pôle s est fixé pour soutenir la créativité et la compétitivité de ce secteur industriel qui représente à lui seul un marché mondial de 300 milliards d'euros. Depuis la création du pôle de compétitivité en 2006, le pôle a reçu au total 770 projets, et en a labellisé plus de 343. Parmi eux, 248 ont été financés pour un budget de 515 millions d euros dont plus de 222 millions d euros d aides. La Secrétaire d Etat chargée de la Prospective et du Développement de l économie numérique, Nathalie Kosciusko Moriset, visite le démonstrateur de la Plate-forme THD à la Cité des sciences et de l'industrie en juin 09. 4

5 12 partenaires publics et privés réunis autour des enjeux des contenus et services sur les réseaux très haut débit Objectifs et structuration de la plate-forme THD La plate-forme régionale d expérimentations THD a pour principaux objectifs : D accélérer le prototypage et l industrialisation des services en ligne innovant sur les réseaux très haut débit par des expérimentations en vraie grandeur et l évaluation des services avec des bêta-testeurs ; De capitaliser sur les observations des usages dans le cadre des expérimentations très haut débit, dans une perspective de constitution d un observatoire des services, contenus et pratiques numériques sur la région Paris-Ile-de-France. La plate-forme THD est structurée en quatre briques fonctionnelles : 1) Un cluster de ressources pour l hébergement des services et des contenus numériques (datacenter) et un dispositif d accompagnement technique et scientifique pour la mise au point des projets d expérimentation et l évaluation individualisée des expérimentations ; dispositif mis en place par plusieurs partenaires du pôle dont notamment l Université Paris 13, Bearstech, l'institut Télécom et Télécom Paris Tech. Le cluster de ressources comprend un pôle de veille stratégique, afin d éclairer les acteurs de Cap Digital et plus largement l ensemble des entreprises de la filière des contenus numériques sur les perspectives d évolution des réseaux télécoms, des services Internet et de la chaîne de valeur de la production et de la diffusion de services et de contenus numériques, notamment sur les réseaux THD. La veille stratégique est réalisée par la Maison des Sciences de l Homme Paris Nord, l AFNIC, l Université Paris 13 et l IRI du Centre Pompidou en ce qui concerne les nouvelles pratiques socioculturelles. Les études d'usages sur les réseaux très haut débit sont réalisées par Télécom Paris Tech et Orange Labs. 2) Des projets d expérimentation portés par des entreprises implantées en région Paris-Ile-de-France, pouvant porter sur une solution technique innovante, sur de nouveaux modèles de services en ligne ou sur de nouveaux types de contenus numériques permis par les réseaux THD ; 25 projets sont actuellement accueillis par la plate-forme. 3) Un panel d expérimentations formé par foyers en région Ile-de-France, sélectionnés par l'institut Télécom afin de représenter une grande diversité de publics. Le panel est recruté par Médiamétrie. 4) Un dispositif de coordination et d animation de la plate-forme, le pôle Cap Digital étant assisté par Tecdev, cabinet spécialisé dans le montage et la coordination de projets technologiques. Silicon Sentier assure l'animation du site portailthd.fr. 5

6 Plate-forme THD Cluster de ressources Tecdev 2008 Ressources de la plate-forme THD Ressources scientifiques et expertises Observation des usages et évaluation des pratiques (Institut Télécom, Telecom Paris Tech, Orange Labs) Veille et prospective technologique, socioéconomique et socioculturelle (AFNIC, Université Paris 13, Maison des Sciences de l'homme Paris Nord, IRI, Groupement des Cartes Bancaires) Accompagnement des projets d expérimentation portés par les entreprises (Université Paris 13, Bearstech, Institut Télécom, Télécom Paris Tech) Valorisation des projets expérimentés par les entreprises (Centre Pompidou, Cité des sciences et de l'industrie) Veille / prospective technologique Veille / prospective socio-économique Programmes recherche Observatoire des services THD Cap Digital Statistiques, Mesures Analyse d audience Évaluation expérimentations Labos des usages Recherche in vivo services / usages Métrologie Plateau technique Portail services Recherche in vitro réseaux / applications Banc d essai Développement et Mise au point des projets THD Accompagnement méthodologique technique Cap Digital Sélection projets THD Veille / prospective pratiques socioculturelles Boucle locale FTTx Boucle locale FTTx Wifi Boucle locale FTTx 3G 6

7 Moyens techniques Un banc d'essai, plateau technique expérimental pour la mise au point de nouveaux contenus numériques. Ce banc d essai de 100m2, est situé à l Université Paris 13 sur le Campus universitaire de Villetaneuse (93). Un plateau technique opérationnel, datacenter pour l hébergement des services et contenus (hébergé chez AdValem), caractérisé par : du matériel dédié (équipements actifs, vlan et serveurs) une connexion Internet via sortie multi-opérateur AdValem : 500 ou 1000 Mbps dédié avec débit crête modulable une possibilité de connexion directe fibre aux réseaux de transport d'opérateurs télécoms : 2 accès fibre dédiés des serveurs (double processeur quad core, jusqu à 8 G Ram, 600 G Disque) et possibilité de streaming, transfert/stockage de gros volumes, etc. des moyens techniques pour la métrologie 7

8 Plate-forme THD - Cycle des projets d'expérimentation Tecdev 2008 Mise au point des prototypes sur la plate-forme THD Les entreprises porteuses d un projet d expérimentation, après avoir été sélectionnées, bénéficient de l accès à l ensemble des ressources de la plate-forme (banc d essai, hébergement, dispositif d évaluation des usages), d un accès aux panels d expérimentation, d un accompagnement méthodologique et technique et d un cofinancement public pouvant porter sur toutes les phases de développement du prototype. 5 Prélancement 1 sélection Projets THD 4 évaluation Cluster de ressources développement du prototype 2 mise au point Programme de recherche services / usages 3 expérimentation Programme de recherche réseaux / services Cycle d expérimentation et de développement des services en ligne et contenus numériques: 1) Processus de sélection des projets via des appels à projets spécifiques organisés par Cap Digital et Oséo. Une présélection des projets portés par les entreprises est réalisée par les experts et industriels réunis dans les Commissions techniques du pôle, notamment la Commission "Services et Usages". 2) Mise au point des projets d expérimentation avec l'installation des prototypes sur le banc d essai, puis intégration sur le portail de services (www.portailthd.fr) 3) Expérimentation avec implantation du contenu ou du service en ligne sur le plateau technique (datacenter) sous la responsabilité des partenaires scientifiques de la plate-forme et mise en place des mesures via le portail Le portail permet d'accéder aux différentes expérimentations en test sur la plate-forme THD. Ce point d entrée unique intégrant des outils de métrologie permet le suivi quantitatif des utilisations des services et la constitution des panels d étude pour chacune des expérimentations. 4) Evaluation des usages par des analyses quantitatives et qualitatives réalisées par les partenaires du cluster de ressources par analyse des mesures sur le plateau technique complétée par des enquêtes qualitatives auprès des panels d expérimentation. L'évaluation peut conduire à la refonte du projet ou bien à des améliorations en termes d ergonomie ou de design du service. 5) Aide à la communication autour du projet de contenu ou service en ligne avant l'étape de lancement industriel. 8

9 Les services et contenus très haut débit innovants 25 projets de services en ligne et de contenus numériques très haut débit portés par des PME innovantes sont en expérimentation sur la plate-forme THD sur Ces services et contenus très haut débit concernent des domaines très variés : Le télé-enseignement, avec le service Cyberclasse expérimenté par Maxicours, entreprise spécialisée sur l'accompagnement scolaire, autour de cours collectifs en ligne avec vidéo interactive et ressources pédagogiques partagées. Le jeu vidéo en ligne avec des services comme celui de Chugulu Pong, basé sur le célèbre jeu Pong agrémenté d'un nouveau design, de nouvelles fonctionnalités, d'un mode 4 joueurs et d'un gameplay profitant des performances des réseaux très haut débit, la réduction du temps de latence notamment ; ou encore le projet porté par Metaboli sur une interface immersive de téléchargement de jeux vidéo. Les serious games avec le service TI THD expérimenté par Navidis qui propose une nouvelle manière d'apprendre la géographie et l'histoire d'un territoire dans un univers immersif en 3D, ou Digital Ocean de VirtualDive sur le partage de photos et vidéos géolocalisées en 3D sur des spots de plongée sous-marine. La vidéo avec différentes expérimentations comme Ubicast Forumedia d'ubicast qui propose d'externaliser la création et le partage de captations vidéo ; ou le service Pic2clip de Tivipro qui propose aux professionnels (agences immobilières par exemple) et au grand public un service de production automatisé de vidéos à partir de photos, de textes, de logos, et de scénarios paramétrables. La visiophonie, avec le projet VisioHD porté par l'opérateur Orange qui s'appuie sur les capacités de débit et de symétrie des réseaux FTTH pour proposer un service de visiophonie en haute définition. La musique avec le projet Karaoké 2.0 proposé par Voxler et Pictomusic avec un service en ligne interactif, avec technologies de scoring et application communautaire permettant d'organiser des évènements virtuels, des concours de karaoké en direct par exemple. La 3D, avec le Studio Brocéliande qui teste sur la plate-forme THD le service Messann de création assistée et de partage communautaire de clips d'animation avec personnages en 3D, ou encore le démonstrateur 3D du projet Terra Numerica réalisé par Star-Apic, leader des SIG en France, qui présente de nouveaux services en ligne interactifs à partir d'une maquette numérique de Paris en 3D réaliste. Interviennent sur ce projet de service 3D des grands acteurs industriels comme Thales services ou l'institut Géographique National. Les applications collaboratives sur les réseaux sociaux, autour d'applications de type wikipedia comme Sciences HD, encyclopédie audiovisuelle participative dans les domaines des sciences et techniques proposée par Sciences & Co ; ou JamesPill's de Jamespot associant moteur de recherche et réseaux sociaux. Le cinéma et la Video On Demand associant des réseaux sociaux, comme le service Univers Ciné proposé par l'institut de Recherche en Innovation, Univers Ciné et le laboratoire Sony CSL, et destiné aux cinéphile, pour le partage d'annotations multimédias sur les séquences de films de cinéma. Les services associant différents médias, la TVIP et Internet, comme Zoond de Fair Play Interactive, première chaîne TVIP personnalisée selon les goûts ou humeurs du téléspectateur ou Diam de Mondomix permettant d'acheter et de télécharger des fichiers MP3 à partir d'une chaîne de TV musicale interactive. Les services professionnels B2B comme epli THD permettant le transfert express de fichiers volumineux entre utilisateurs disposant de connexion Très Haut Débit, service proposé par epli. 9

10 Un observatoire du développement des usages du Très Haut Débit Les observations portent sur un panel d abonnés à la fibre optique recruté dans le cadre du projet et des panels d utilisateurs spécifiques à chaque service en expérimentation, afin de tenter une représentation des usages émergents sur les réseaux THD et des services les plus prometteurs. Un panel unique en France d abonnés à la fibre optique en mode FTTH 2300 foyers résidants en île de France composent un panel unique en France d abonnés à la fibre optique en mode FTTH. L Institut Telecom, pilote de la construction du panel en organise la représentativité et son adaptation à l évolution du déploiement de la fibre optique en Ile de France, avec Médiamétrie. L Institut Telecom L Institut Telecom, établissement public administratif placé sous la tutelle du Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, est un groupement de grandes écoles (Telecom ParisTech, Telecom Bretagne, Telecom Sud Paris et Telecom Ecole de Management) à la réputation internationale, dont la mission est l enseignement supérieur, la recherche et l innovation dans le domaine des sciences et technologies de l information et de la communication. La diffusion des connaissances scientifiques, techniques et économiques et l'aide à la création d'entreprise découlent de ses missions et constituent des activités importantes. Médiamétrie Médiamétrie est un organisme indépendant dont l expertise en termes de recrutement et gestion de panel, d analyse d audience et d enquêtes dans les médias traditionnels comme dans le domaine des nouvelles technologies de l information et de la communication est reconnue tant au niveau français, qu européen et international. Construction du Panel THD Dans le cadre de la plate-forme THD, l Institut Telecom charge Médiamétrie de procéder au recrutement d un panel de 5000 utilisateurs finaux, quelque soit l opérateur (Orange, SFR, 10

11 Free ), à une offre de connexion via la fibre optique en mode FTTH, au plus près possible de la réalité du terrain en terme d offres disponibles pour les utilisateurs finaux. Les foyers sont répartis en région Ile de France de manière à assurer au plus près la représentation démographique des territoires de la région ainsi que de leurs caractéristiques socioéconomiques. Le panel est actuellement composé de membres majoritairement âgés de 35 à 64 ans. Le recrutement est programmé en trois phases de manière à accompagner le déploiement de la fibre optique en Ile-de-France et de permettre la plus juste représentativité possible du Panel THD quant aux critères socio-démographiques et territoriaux. Une première vague de recrutement de 850 foyers a débuté en septembre et s achève en novembre Une deuxième vague de recrutement de 750 foyers est prévue pour décembre 09. La troisième phase de recrutement se fera au deuxième trimestre Un dispositif multifocal d observation des usages du très haut débit Quels sont les usages génériques du très haut débit et quels sont les usages émergents et spécifiques liés aux expérimentations en test sur la plate-forme THD? TELECOM ParisTech analyse les enquêtes d'usages sur le panel THD ainsi que les éléments quantitatifs et qualitatifs issues des services en expérimentation sur la plate-forme THD. Orange Labs focalise ses travaux sur la visiophonie en faisant l hypothèse que les usages de la vidéo au sens large peuvent devenir le facteur clé dans la décision de l abonnement à la fibre. L'IRI étudie les nouvelles pratiques culturelles, notamment communautaires de type web 2.0 sur les réseaux très haut débit : autoproduction, diffusion, indexation, etc. Analyser les usages génériques du très haut débit Telecom Paris Tech Le département de Sciences Economiques et Sociales (SES) de TELECOM Paris Tech est connu pour ses compétences interdisciplinaires (économie, sociologie, gestion, sciences de l information et de la communication) ; en ce qui concerne les recherches sur les usages des services, il s est plus particulièrement intéressé aux services mobiles multimédia haut débit et géolocalisés, usages de services haut débit en environnement privé et professionnel (visiophonie, Skype), échanges de fichiers multimédia sur internet et usages des jeux en réseau, etc. Le département SES développe en outre une stratégie spécifique orientée vers l ergonomie et le co-design des services. Les enquêtes de démarrage Ces enquêtes à destination de l ensemble des panélistes, se dérouleront à la suite de chaque vague de recrutement du panel (au troisième trimestre 2009, quatrième trimestre 2009 et premier trimestre 2010). La première vague de recrutement est en cours de finalisation. A ce jour, le panel est constitué de 815 foyers franciliens, répartis comme suit en Ile-de-France : 11

12 Les enquêtes de démarrage ont pour objectif de recueillir des informations sur les foyers, relatives à plusieurs thèmes principaux : équipements, installation du THD, usages, attentes, motivations et appréhensions. Les questionnaires comptent 40 questions. Ils sont administrés via le site Internet dédié au Panel THD, en CAWI (Computer-Assisted Web Interviewing) et visent la personne de référence (intégrant des questions relatives aux équipements et le foyer) et l ensemble des membres du foyer (avec un questionnaire «utilisateur» plus allégé). Les enquêtes barométriques L objectif de ces enquêtes est de mesurer les évolutions dans le temps des pratiques des usagers. Elles ont débuté en octobre Les questionnaires, d un volume indicatif d environ 50 questions, sont passés tous les trois mois auprès de l ensemble des panélistes. Ils sont à destination de la personne de référence, mais aussi des membres du foyer. Enquêtes thématiques Des enquêtes thématiques menées auprès du Panel THD (VOD, jeux en ligne, musique, visioconférence, travail distant ) sont également prévues en fonction des premières enquêtes et retours constatés. Il est en outre procédé, au fil de l eau, à un comparatif des usages ADSL/THD afin d affiner la lecture de ces enquêtes. Analyser des usages émergents sur les services en expérimentation L objectif des «retours d expérimentation des services» est d'analyser dans le cadre de la plate-forme THD, les usages développés par les utilisateurs pour chacun des services testés et d apporter des éléments de réponses à la fois sur les rythmes de consommation et les volumes échangés de chacun des services, et sur le ressenti des utilisateurs dans la pratique de ces services. Ce travail est réalisé par l équipe du département de Sciences Economiques et Sociales (SES) de TELECOM ParisTech. Résultats attendus des travaux Deux résultats principaux sont attendus de ces travaux : Des analyses rendant compte des aspects contextuels des facteurs de développement et de frein des usages. Ceux-ci seront à la fois des supports pour l analyse scientifique des usages, mais aussi pour la communication autour du projet THD et au service de ses partenaires. Des retours d expérimentation centrés sur la demande et les utilisateurs en terme d évolution attendues de l offre (à destination du projet THD et de ses partenaires et financeurs) et de co-design des services (à destination des offreurs de services de la plate-forme). Méthodologie Le bilan individualisé de l expérimentation de service comporte deux volets : quantitatif et qualitatif. Le volet quantitatif s appuie sur les données métrologiques récupérées, via le portail de services THD ou le porteur de projet, pour chacun des services. Il permet de mettre en évidence les usages réels de chaque service : leurs degrés d utilisation, leurs fréquences et rythmes d usages, et de définir le profil des utilisateurs (CSP, localité ) dans le cadre de la plateforme THD. 12

13 Le volet qualitatif fait suite au volet quantitatif. Il permet d aller plus loin dans l analyse des usages du service, en offrant la possibilité aux usagers de parler de leur expérience d utilisation et d approfondir les thèmes souhaités par les porteurs de projets. En premier lieu, des enquêtes basées sur des questionnaires seront menées, pour chaque expérimentation, auprès des membres du Panel THD recruté par l Institut Telecom via Mediamétrie En second lieu un choix de la méthodologie d enquête qualitative est réalisé conjointement entre le porteur de projet et TELECOM ParisTech, en fonction : des attentes exprimées par le porteur de projet sur le retour d expérimentation de son service ; du degré de maturité du service et des usages constatés, mis en évidence par les résultats de l analyse des données métrologiques du service. Le focus groupe : Il permet de faire discuter un groupe d utilisateurs et/ou d utilisateurs potentiels sur des thèmes divers définis par le porteur de projet : ergonomie du service, ressenti d usage... L entretien individuel d utilisateur : Il porte sur la forme d usage, les attentes, les problèmes éventuels d utilisabilité et d acceptabilité rencontrés. Il peut éventuellement être étendu à d autres membres du foyer si la dimension collective des usages est prégnante. La captation de séquence vidéo au domicile d utilisateurs de service : Elle permet d'avoir des retours amont sur les usages et des recommandations pour faire évoluer les services avant le lancement commercial. Focus sur les usages des services vidéo dans l espace domestique On observe ces dernières années une augmentation constante de la popularité des contenus vidéo en ligne (YouTube, Dailymotion, GoogleVideo mais aussi une nouvelle pratique de visionnage des séries TV et des bandes d annonce de cinéma : Wat TV, Wideo, etc.). D un autre côté, les outils de visiophonie intégrés dans la plupart de messageries instantanées ne sont presque pas utilisés. La bande passante de l'adsl n offre pas en effet une fluidité suffisante durant une interaction à distance. Cela ne gêne pas quand on peut télécharger une vidéo pour la visionner après sur son PC, mais cela provoque des difficultés durant une conversation en temps réel et empêche de fait le développement de ce type des usages. Ce hiatus apparent fait penser qu une des raisons de non-usage de la visiophonie est purement technique et que les freins pourraient être levés avec l augmentation de la bande passante permise par le THD. Les usages de la vidéo au sens large pourraient alors devenir le facteur clé dans la décision de l abonnement à la fibre. Orange Labs Orange Labs est la division Recherche et développement de France Telecom, opérateur historique de la téléphonie en France. L'objectif de ces travaux est d'analyser les usages des services vidéo dans l'espace domestique pour comprendre les chances des développements des services de communication visiophonique telle la visioconférence haut-débit proposée dans le projet par Orange. La méthodologie mise en œuvre consiste à réaliser des observations vidéo in-situ dans un nombre limité de foyers choisis parmi les participants à l'expérimentation du service. La méthodologie de l enregistrement vidéo vise à nous permettre d'examiner de façon fine et détaillée les modes d'appropriation de ces services et les contextes dans lesquels ils émergent. 13

14 L'intérêt de la vidéo est qu'elle permet de voir très concrètement comment se déroulent les usages, les comportements mis en œuvre, les difficultés éventuelles rencontrés par les utilisateurs, etc. Les observations se déroulent pendant plusieurs jours en fonction des possibilités des terrains. Les moments d'observation-enregistrement sont définis en commun avec les participants. Ces observations vidéo sont complétées par des entretiens d'autoconfrontation qui consisteront à montrer les enregistrements vidéo aux participants afin d'avoir leur éclairage sur les actions observées. Ces entretiens ont ainsi pour objectif d'enrichir le corpus de données pour comprendre les comportements et les modes d'appropriation observés. De l usage à la pratique : le cas des technologies culturelles L IRI propose une réflexion prospective sur les pratiques culturelles liées au Très Haut Débit en explorant la figure de l amateur qui se distingue de celle du producteur non-professionnel (ou prosumer) principalement ciblée par les stratèges de l ingénierie sociale. L amateur privilégie, lui, les échanges communautaires, les outils d analyse et les appareils critiques (revues notamment). Il est principalement producteur de métadonnées (du simple tag ou folksonomies à l article de fond sur Wikipedia). L IRI et le Centre Pompidou L Institut de Recherche et d Innovation (IRI) du Centre Pompidou développe ses recherches sur les technologies culturelles et éducatives pour de nouvelles formes d «adresse au public», et plus précisément sur les nouvelles modalités de rencontre entre une œuvre de l esprit et un public. L IRI réalise des maquettes et des prototypes en partenariat avec des laboratoires publics ou privés et avec des entreprises industrielles. Le thème de recherche de l IRI dépasse le seul contexte des technologies de la médiation culturelle en les reconsidérant dans la perspective de favoriser la création de «cercles d amateurs» par opposition à la figure consumériste de l utilisateur. Cette réflexion prospective de l IRI est proposée aux professionnels, experts et chercheurs intéressés à travers la mise en place d un Observatoire des pratiques culturelles du numérique et selon plusieurs modalités théoriques, sous la forme de séminaires/colloques de recherche, annotés, analysés, publiés et exploités dans le cadre d une revue collaborative. Cette démarche s est traduite en 2008 et 2009 par : 1. l organisation de 4 séminaires/colloques de recherches sur les thématiques des pratiques culturelles assises sur les technologies numériques contributives permises par le très haut débit; 2. la publication d une revue collaborative, THD Culture (accessible à l URL dédiée à ces thèmes et utilisant des outils innovants notamment pour l annotation et l analyse des enregistrements des séances de séminaire (via le logiciel Lignes de temps proposé en accès libre sur le site THD Culture) et le partage de ces annotations et réflexions ; 3. la mise en place à partir de l exploitation collaborative de ces matériaux théoriques d un observatoire des pratiques culturelles des technologies numériques. 14

15 Méthodologies utilisées L Institut de recherche et d innovation (IRI) a mis en place une méthodologie d analyse spécifique dans le cadre d un observatoire des technologies culturelles créé par l IRI dans le contexte du projet THD. L'IRI dénomme ainsi les technologies que l on disait autrefois de communication (analogiques, et mises en œuvre dans le secteur audiovisuel) lorsque s étant numérisée et ainsi rapprochées des technologies cognitives, elles permettent au plus grand nombre d accéder à des fonctions jusqu alors réservées aux professionnels : autoproduction, diffusion, indexation, etc. L observatoire met en œuvre une méthode consistant à décrire les évolutions passées et les possibilités d évolutions à venir du système technique au sein duquel se développent les technologies culturelles. Dans le cas d espèce, il s agit du système des technologies de réseaux numériques. L observatoire des technologies culturelles vise à spécifier les contours du système technique des technologies de réseau. Une telle spécification est une caricature : elle se fait d un certain point de vue (ici celui des technologies culturelles) et en négligeant des trais considérés comme secondaires de ce point de vue. Une caricature déforme une réalité, mais elle permet en général d y discerner ses traits caractéristiques. La méthode consiste à produire trois types de caricatures : une caricature du présent, une caricature des stades qui ont conduit au présent (à travers une morphogenèse du système), une caricature des futurs possibles à telles et telles échéances. De telles caricatures sont des graphes fonctionnels. Ils sont produits par un séminaire de périodicité régulière (typiquement tous les mois) qui analyse et qualifie des informations produites par un réseau. Le réseau est lui-même constitué par un site qui édite ces graphes et qui autorise des contributeurs à renseigner les évolutions fonctionnelles d un système technique ou de systèmes sociaux où baigne ce système. Ces renseignements fonctionnels sont les rubriques de ce qui constitue en cela une équipe rédactionnelle, dont le séminaire THD est la conférence de rédaction et la rédaction en chef. Les produits du séminaire THD sont des hypothèses sur l avenir qui sont corrigées au rythme de l horloge en quoi consiste le séminaire, chaque séance étant un battement de l horloge. Le séminaire peut produire des hypothèses alternatives ou même concurrentes. L'IRI développe ce séminaire en fédérant divers acteurs qui sont déjà pour certains d entre eux membres de l institut de recherche et d innovation (Institut Telecom, ENSCI, Goldsmiths College, CCCB, Fing, Cap Digital, Microsoft) et d en faire bénéficier en priorité l équipe du Centre Pompidou Virtuel. 15

16 Travaux réalisés Les séminaires de recherche Dans le cadre des quatre séminaires listés ci-dessous, il s agissait de théoriser et de formaliser les résultats de travaux de recherche technologique pour les confronter aux objets de la culture et de la recherche en sciences humaines en revisitant depuis ce contexte les questions les plus traditionnelles de disciplines afférant à l esthétique, à l histoire de l art, à la psychologie, à la philosophie, principalement sous l angle des rapports de la vie de l esprit avec les techniques. L ensemble des séances de séminaires a été enregistré afin de pouvoir faire l objet d annotation et d indexation sous Lignes de temps, et de rendre ainsi directement accessible les contenus à partir d un moteur de recherche textuel permettant de sélectionner directement à l intérieur des objets temporels les séquences et contenus pertinents. Quatre séminaires et colloques ont été organisés, annotés, publiés et exploités dans le cadre de l observatoire et de la revue THD Culture depuis octobre 2008 : Muséologie et nouvelles formes d adresse au public (en partenariat avec la MRT et la DMF / Ministère de la Culture) : 5 séances entre octobre 2008 et mars 2009 ; Politique et technologies de l amateur, coordonnée par Laurence Allard, Maître de conférence en sciences de la communication à l Université Lille 3 : 11 séances tenues entre novembre 2008 et juin 2009 ; Cultures, politiques et ingénierie des réseaux sociaux, colloque organisé en partenariat avec l ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle) et Cap Digital dans le cadre de la deuxième session des Entretiens du nouveau monde industriel, sous la coordination de Bernard Stiegler : 7 sessions organisées les 3 et 4 octobre Le nouveau système des objets, colloque organisé en partenariat avec l ENSCI et Cap Digital dans le cadre de la troisième session des Entretiens du nouveau monde industriel, sous la coordination de Bernard Stiegler : 6 sessions organisées les 26 et 27 novembre Un outil d annotation collaboratif est mis en place sur le site de la revue THD Culture où sont publiés les enregistrements de ces séminaires. Cet outil permet aux visiteurs du site ayant ouvert un compte d ajouter des commentaires et des annotations directement dans les enregistrements des séminaires. 16

17 La revue THD Culture THD Culture est une revue en ligne initiée et publiée dans le cadre du WP 6.2 du projet THD. Cette publication coordonnée par l IRI s inscrit donc dans le contexte d'une veille sur les pratiques liées au THD dont la finalité est de proposer un cadre de réflexion et d'analyse sur l'évolution des pratiques sociales et culturelles autour d'internet ainsi que sur la compréhension de la transformation des pratiques permettant de mieux anticiper les innovations de services avec un potentiel de marché. L Observatoire des pratiques culturelles Le développement de THD Culture permet la mise en place progressive d un véritable observatoire de ces nouvelles pratiques, tant au niveau individuel que collectif, celles-ci étant plus spécifiquement considérées à l'aune des évolutions qualitatives induites par l'émergence de technologies de transmission à très haut débit (essentiellement fibre optique et Wimax), et dans le contexte de leur articulation avec la question des réseaux sociaux décentralisés, de la mobilité, des objets communicants, et des formes émergentes de grammatisation ou d'écriture audio et vidéo. Les résultats scientifiques et les perspectives de valorisation des travaux menés dans le cadre de THD Culture sont de plusieurs ordres: état des lieux qualitatifs des nouvelles pratiques culturelles collaboratives sur le Web, et qui impliquent la mise en œuvre de technologies très haut débit ; identification des enjeux et verrous à lever pour le développement de pratiques instrumentées dans le secteur culturel et plus particulièrement en contexte muséal (avant, pendant, après la visite); état des lieux des contextes technologiques et culturels liés à des phénomènes d addiction et analyse des psychopathologies identifiées dans différents pays; Identification des modèles économiques et des potentialités de transfert technologiques à destination des entreprises adhérentes du pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région. 17

18 L évolution des réseaux à l heure du THD L AFNIC et le L2TI mènent en partenariat le lot de «Veille technologique» (Vtech) dans le cadre des travaux de plate-forme THD. Il s agit d une activité de veille couvrant un large éventail de thématiques liées aux réseaux, protocoles et services de communication Internet. Les résultats de cette activité de veille sont valorisés dans des cercles différents selon les cibles concernées/intéressées. En effet, parmi ces cibles, on trouve les autres partenaires du cluster de ressources, les porteurs de projets ainsi qu un large public s intéressant aux technologies THD tel que le panel des utilisateurs de la plate-forme, les visiteurs du portail THD ou les adhérents du pôle de compétitivité Cap Digital. L AFNIC Association à but non-lucratif issue de l INRIA et fondée par les pouvoirs publics français en 1997, l AFNIC a pour mission de gérer les extensions françaises de premier niveau, notamment le.fr. Son objet prévoit également une mission de veille technologique et de transfert des savoirs et des savoir-faire tant au plan national qu international. Depuis sa création, l AFNIC poursuit une activité de veille technologique sur son coeur de métier (Registre de noms de domaines Internet pour le.fr et.re) et sur les domaines connexes dans un périmètre assez large. En effet, en tant que «Network Information Center» (NIC), elle joue un rôle clé dans l espace Internet français. À ce titre, l AFNIC mène une veille active autour des évolutions liées à l architecture du réseau Internet (nommage, adressage, routage, ), à la standardisation des services et protocoles de communication (IETF) et à la gestion/coordination des ressources Internet Le L2TI Le laboratoire L2TI (Laboratoire de traitement et transport de l'information) de l Université Paris 13, est une équipe d accueil du CNRS (EA3043) et compte environ 40 chercheurs (17 permanents ainsi qu une vingtaine de jeunes doctorants/post-doctorants). Le L2TI se focalise sur les réseaux informatiques et le traitement d images. Rôle et objectifs de l activité de veille Les principaux objectifs de cette activité de veille sont : d aider les acteurs professionnels à détecter les ruptures technologiques et à identifier celles qui sont prometteuses, en relation avec leurs métiers, leur permettant ainsi d améliorer/préserver leur compétitivité et leur capacité d innovation ; de sensibiliser les bénéficiaires du THD aux technologies, usages et applications tirant parti de cet environnement en leur expliquant de manière pédagogique les concepts, les enjeux et les bonnes pratiques ; Cette activité s inscrit dans la logique d un conseil scientifique et stratégique auprès des partenaires THD, pendant toute la durée du projet. Elle permet en outre d apporter des éclairages dans une perspective de pérennisation de la plate-forme. Domaines de veille Parmi les activités habituelles de veille effectuées par ces partenaires se trouvent un certain nombre de domaines de compétences en rapport avec la plate-forme THD : Supports de transmission THD : Communication sans fil, réseaux optiques Architectures et protocoles réseau : Capacité, dimensionnement, IPv6, réseaux auto-configurables / autonomes, convergence F-M, mobilité, multihoming 18

19 Services et applications : Architecture client/serveur vs p2p, Internet des objets, jeux en réseaux, transmission vidéo Sécurité : Lutte anti-spam/virus, sécurité applicative Gouvernance Internet : Standardisation des protocoles et coordination des ressources Internet Axes des travaux réalisés Les travaux tournent autour de plusieurs axes dont voici un aperçu : Diffusion de documents de veille : Document de cadrage Vtech (domaines technologiques couverts) ; Des fiches thématiques : fiches synthétiques décrivant les thèmes traités (état de l art, travaux en cours, enjeux ) et son leur lien avec le THD ; Des comptes rendus de missions : participation à des conférences, meetings et séminaires. Publication d articles scientifiques : deux articles d'analyse et de veille technologique sur les réseaux optiques. Participation à des meetings et conférences à l international donnant lieu à des comptes rendus. Voici quelques exemples de meetings/conférences : RIPE Meetings ( ) IETF Meetings ( ) Conférence IEEE GlobeCom, décembre 2008 Conférence «WONS 2009», février 2009 Susciter le débat autour du THD De par leur activité de veille technologique dans un périmètre plus large que le THD, les partenaires Vtech prennent délibérément de l altitude par rapport au contexte assez précis de la plate-forme. C est en effet dans une logique d évolution globale du THD à plus long terme que les partenaires Vtech apportent leur analyse critique. Ainsi et à titre d exemple, les sujets suivants font débat : Le très haut débit (THD) : une notion très floue Définition du débit qualifiant : Quel réseau est très haut débit et qui ne l est pas? Quels sont les critères et les seuils? Le très haut débit n est pas lié à une technologie d infrastructure unique, la fibre optique. D autres technologies sont aussi éligibles : wimax, câble, ADSL2 Que perçoit l utilisateur/abonné du THD? Le réseau d accès de son FAI ou tout l Internet? Quels rôles à jouer par les FAI/opérateurs? Boucle d évolution continue : anticiper les usages, dimensionner l infrastructure, mesurer l usage et constater l évolution Coopération entre acteurs réseaux À propos des réseaux pair-à-pair (P2P) Plusieurs équipes de recherche s y sont attelées au niveau mondial Les instances de standardisation (exemple IETF) examinent les modèles viables (alto, p4p ) Des opérateurs font des expérimentations dans leurs réseaux d accès (maximisation des échanges p2p entre les clients du même opérateur pour l économie de bande passante) Malgré tous ces avantages, le très haut débit introduit, lui aussi, de nouveaux risques de sécurité : Augmentation des risques/impacts d attaques (D)DoS provenant des extrémités du réseau? Comment dimensionner et protéger son infrastructure? 19

20 La chaîne de valeur de la production et de la diffusion de contenus et services numériques face au développement des réseaux Très Haut Débit Dans un contexte mouvant qui présente les caractéristiques d une «nouvelle frontière» technologique, marquée de plus en plus par le caractère ubiquitaire des réseaux avec l accroissement spectaculaire des débits et le développement du cloud computing, où l agilité des acteurs peut l emporter sur la taille, où la recherche d audience conduit à privilégier la gratuité tout en recherchant activement de nouveaux modèles de rémunération, où l innovation s accélère en étant de manière croissante pilotée par l utilisateur, où le rôle des écosystèmes fondés au moins partiellement sur des approches ouvertes s affirme face aux «walled gardens», la Maison des Sciences de l'homme (MSH) Paris Nord a pour objectif, au sein de la Plate-forme THD, d explorer les conséquences et enjeux du Très Haut débit sur divers secteurs économiques. Pour ce faire, elle réalise un benchmark des services innovants sur les expérimentations des plates-formes étrangères et développe une analyse en profondeur des évolutions de la chaîne de valeur et des recompositions des filières industrielles concernées. L originalité de cette approche tient à ce que les travaux sont conduits par des chercheurs en sciences de l information et de la communication de la Maison des Sciences de l Homme Paris Nord. Bénéficiant du soutien du CNRS et des universités Paris 8 et Paris 13, qui se sont associés pour la créer, la MSH Paris Nord, installée à Saint-Denis, est une structure d accueil, d impulsion, de promotion et de diffusion de la recherche en sciences humaines et sociales qui occupe une position de premier plan au sein de la communauté scientifique sur les deux axes qui, en 2001, lui ont été fixés par le ministère de la Recherche et le ministère de l Education nationale : Industries de la culture & Arts, d une part, Santé & Société, d autre part. L objectif vise la production d un outil d analyse et de réflexion pour cadrer les développements ultérieurs et mettre en valeur les résultats de la phase actuellement engagée. Parallèlement, l équipe de chercheurs a été considérablement renforcée et mobilise désormais 14 chercheurs. La démarche adoptée vise à faire apparaître les situations et positionnements d acteurs les plus contrastés possibles. Dans cette perspective contrastive, l équipe s attache particulièrement à analyser qui, des industriels des contenus ou des industriels des contenants et de l'accès, pourrait être en situation de remporter la mise sur le THD et ce qui, selon ces diverses logiques, pourrait advenir pour les créateurs et la création. L équipe, composée de 14 chercheurs a donc d abord rencontré quelques acteurs français clés du très haut débit afin de mieux baliser le périmètre d étude. Elle s est ensuite attachée à conduire une analyse critique approfondie des rapports accessibles tels que ceux du FTTH Council, de l OCDE, de l ITU, du World Economic Forum, de la Commission des communautés européennes, de l ERG, de l étude de la Saïd Business School de l université d Oxford et l Université d Oviedo sponsorisée par Cisco ou, plus récemment de celle du Berkman Center de l université de Harvard réalisée à la demande de la FCC. Cette analyse a également pris en compte des rapports sectoriels comme Digital Britain ou d autres plans nationaux ainsi que les résultats du European Network of Living Labs ou des études de société de consulting (Idate, Point Topic, Telegeography ). 20

21 La grille d analyse se fonde sur une approche contrastive, cherchant à identifier des situations exemplaires porteuses d éventuels scénarios de rupture dans cinq domaines d application considérés comme les plus dignes d intérêt : Les nouvelles formes de la télévision allant dans le sens de la délinéarisation de la programmation en intégrant les deux logiques de OTT (Over The Top, et notamment les nouveaux contenus générés par les usagers eux-mêmes) et de TV sur IP (avec notamment le développement de la VoD et la flexibilité de la Catch Up TV se conjuguant selon des approches de type «walled garden» ou d autres plus ouvertes) mais aussi en s intéressant au possible déplacement vers l aval de la valeur à travers les nouveaux téléviseurs ou Set Top Boxes raccordés directement à l Internet ou les projets d Hybrid Broadcast Broadband développés par des chaînes de télévision. Le développement de l accès Internet sur les mobiles et singulièrement les formes diverses que peut prendre le développement d une télévision mobile personnelle en mode unicast sur les réseaux 3G et leurs évolutions (et bientôt LTE) ou en mode multicast. Les nouvelles formes de gestion des réseaux (Cloud Computing, Peer To Peer, répartition de l intelligence, logiques de gestion en propre ou d externalisation ) et leurs conséquences prévisibles sur les modèles et l économie de ceux-ci. La nouvelle territorialité incluant les politiques publiques, la régulation mais aussi les conditions d émergence de nouveaux services de citoyenneté par exemple en matière de télémédecine ou de télé-sécurité. Le développement des diverses formes d environnements immersifs et de jeux multi-joueurs en réseau. Pour chacun de ces cas, la réflexion s articule autour de l analyse des logiques socioéconomiques en référence aux modèles développés notamment par les chercheurs qui animent l observatoire des mutations des industries culturelles de la MSH Paris Nord ; une approche qui s illustre notamment par l analyse des configurations d acteurs, des modes de financement, des modes de régulation, du contexte institutionnel déjà prescrit ou en cours de réalisation, des modèles d affaire, des types de coordination/coopération qui se mettent en place avec pour fil rouge la recherche des scénarios possibles de rupture en s interrogeant sur ce qui ferait qu un surcroît de débit pourrait mener un des acteurs à changer son organisation. Une précision s impose. Si dans son approche initiale, le travail devait avant tout privilégier les services déployables sur les diverses technologies de réseaux fibre optique offrant des débits supérieurs à ceux de l ADSL 2+, il est devenu clair au fil de l installation des ressources de la plate-forme qu il n était plus possible de laisser de côté les nouvelles perspectives offertes par le nomadisme à très haut débit, qu il s agisse des évolutions des réseaux mobiles 3G ou demain LTE, ou bien des autres types de connectivité sans fil (WiMax ou WiFi partagé). A l instar de l étude du Berkman Center de Harvard, la MSH Paris-Nord se place donc dorénavant dans une logique élargie de Next Generation Connectivity pour analyser les conséquences de ce que, dans les années 1995, George Gilder avait appelé le «Negroponte switch», sans oublier que si la vision des évolutions possibles est souvent exacte, les délais de leur réalisation sont très généralement largement sous-estimés et qu il s agit le plus souvent de transitions plus que de basculements, les formes nouvelles et traditionnelles co-existant généralement sur d assez longues périodes. Concrètement, la première phase du projet est consacrée à l identification des exemples de nouveaux services les plus significatifs, à partir des rapports déjà analysés et de l acquisition d études et de sources complémentaires d information. Elle débouchera sur une série de visites d investigation mettant à contribution des partenaires locaux (réseaux de chercheurs, postes économiques ). En parallèle à la réalisation de ce benchmark sur les expérimentations innovantes, l analyse des recompositions des filières est conduite, donnant lieu à un rapport d orientation et se concluant par un colloque scientifique. L équipe travaille également actuellement à la constitution d un réseau international de chercheurs traitant de ces questions, sous la double tutelle de l Observatoire des mutations des industries 21

22 culturelles de la MSH Paris Nord et de Cap Digital. En particulier des contacts réguliers seront établis avec l équipe du Berkman Center de Harvard. Durant la durée du projet, une forte attention est également portée à la dissémination des résultats, même partiels : ateliers pour les partenaires de THD, documents, compte rendus de visites, entretiens qui sont mis en ligne sur le site web du projet, organisation de rencontres de sensibilisation pour un public élargi Dynamiser l écosystème du THD Analyse contrastive : nouvelles formes de TV/vidéo La plate-forme THD participe à la maturation des réflexions sur le développement des réseaux et des services très haut débit afin de favoriser l émergence de modèles économiques pour l ensemble des acteurs du domaine. Du fait des financements publics qu elle reçoit et de son indépendance de tout opérateur, elle a vocation à faire connaître le plus largement possible les résultats des travaux réalisés par ses partenaires, dans certaines limites de confidentialité. Plusieurs dispositifs propres à la plate-forme permettent de relayer ces informations vers les différents types d acteurs intéressés : les partenaires de la plate-forme, les porteurs de projets d'expérimentation, les entreprises des secteurs des services et contenus numériques. Avec les partenaires de la plate-forme THD Hormis les retours d expérimentation menés par Telecom ParisTech, les résultats des travaux de veille et d études sur les usages sont accessibles à l ensemble des partenaires et porteurs de projets de la plate-forme. Ils sont mis à disposition sur un groupware auquel une centaine de personnes ont accès. Ce groupware, développé spécifiquement par Jamespot, a été conçu comme un outil de communication et d échanges entre les acteurs de la plate-forme THD. Il intègre un blog de 22

23 veille générale sur le THD et plusieurs espaces de discussion, ouverts aux contributions de l ensemble des partenaires. Les porteurs de projets d expérimentation sur la plate-forme THD peuvent aussi mobiliser les acteurs de la veille technologique et socioéconomique sur des points d intérêt particulier propres aux domaines d'activité de leur entreprise. Avec les entreprises des services en ligne et contenus numériques Le portail THD, vitrine des nouveaux services et contenus numériques La description des projets en expérimentation ainsi que des entreprises qui les portent sont présentés sur le portail THD et accessibles à tous les internautes. Le portail THD permet à l ensemble des acteurs de la filière, des contenus numériques d appréhender de manière très concrète les innovations permises par le très haut débit dans ce domaine. Le portail THD relaie également l actualité du très haut débit pour mettre à disposition des entreprises une information sur l actualité de la Plate-forme THD, sur les ressources qu elle propose et une information de veille générale sur le très haut débit. Les documents produits par les partenaires y sont diffusés au fil de l eau, l ensemble de la documentation étant archivée de manière thématique dans une section dédiée. Le portail THD est animé par Silicon Sentier. Les ateliers du THD pour débattre sur les enjeux techniques et économiques des contenus et services sur les réseaux très haut débit Un cycle d ateliers thématiques publics rassemblant des experts, des chercheurs et des entreprises a été programmé. Une succession d exposés, de tables rondes et de débats accueillant des personnalités extérieures à la plate-forme, permettent d aborder les impacts techniques, économiques et juridiques du THD et intègrent des réflexions prospectives. Ces ateliers sont accueillis au sein des deux grandes institutions culturelles d'ile-de-france que sont la Cité des sciences et de l industrie et le Centre Pompidou. 23

24 Trois ateliers ont déjà eu lieu, relatifs à La gouvernance de l Internet (AFNIC)) aux Réseaux optiques (Université Paris 13) et aux Jeux vidéos et réseaux THD (avec la participation de Stéphane Natkin et Philippe Ulrich). Les prochains ateliers programmés concernent : Modèles économiques du THD : Streaming et téléchargement (janvier 2010) THD et elearning (février 2010) Cinéma et THD (mars 2010) TV Interactive et THD (mars 2010 à confirmer) Modèles économiques du THD : les marchés de niches et les exclusivités (avril 2010) IPv6 et le THD : besoins de l'utilisateur et rôle du fournisseur de services (avril 2010) THD et Webcasting de conférences (juin 2010) Nouvelles pratiques numériques issues du THD (sept 2010 à confirmer) THD et serious games (octobre 2010 à confirmer) THD et création numérique (octobre 2010 à confirmer) D autres thèmes sont à l étude comme les Services et réseaux THD sans coutures ou la Musique et le THD, le modèle économique des produits dématérialisés, le marché du Cloud Computing. Avec la communauté scientifique Le cycle d atelier précédemment décrit intègre des communications des chercheurs parties prenantes aux travaux de la plate-forme. Ces ateliers sont susceptibles d accueillir également des interventions d autres chercheurs. Par ailleurs, un symposium de travail scientifique portant sur l analyse de travaux en cours permettra de réunir début 2011 des représentants des chercheurs français et étrangers ayant participé aux travaux de veille technologique et socioéconomique et aux études sur les usages de la plate-forme THD. Avec le grand public Echanger autour des expérimentations THD 25 services différents peuvent être testés par des abonnés fibre optique ou ADSL via le portail THD. Le portail THD est conçu comme un outil d animation de différentes communautés d utilisateurs : un forum est dédié à chaque service, qui permet aux internautes d échanger sur leur appréciation du service ou les nouvelles expériences d utilisation permis par l accroissement des débits, de commenter des billets de blog, de participer à des bêtatests 24

25 Silicon Sentier, cluster parisien d entreprises technologiques innovantes, propose également à chaque porteur de projet d expérimentation d organiser un atelier de rencontre avec ses utilisateurs dans une démarche d open innovation et de co-production des services. Ces rencontres se tiennent à La Cantine, espace de travail collaboratif en réseau («coworking space») des entreprises de la filière des contenus numériques, autour de leur service permettant aux porteurs de projets de rencontrer les utilisateurs de son service. Ce dispositif associé aux études qualitatives réalisées par Telecom Paris Tech a valu à la plate-forme THD d intégrer le réseau ENoLL de Living Labs dès la fin Montrer les nouveaux services et contenus sur les réseaux très haut débit Deux espaces de démonstrations sont installés dans deux lieux emblématiques à Paris : La Cité des sciences et de l industrie et le Centre Pompidou. Ils accueillent les événements organisés par la Plate-forme THD et consacrent une part de leur programmation au THD selon les axes de travail qui leur sont propres. Le démonstrateur du Centre Pompidou est centré sur la thématique des services culturels et de la création artistique. La programmation est établie conjointement avec l Institut de Recherche et d Innovation et s appuie sur la programmation générale du Centre Pompidou. 25

26 Le démonstrateur de la Cité de sciences et de l industrie est centré sur le champ des services éducatifs et des services professionnels. Il est situé sur au Carrefour numérique et se compose de deux espaces permanents dédiés à la présentation du THD : Le Studio du THD qui permet de présenter la technologie, les différents projets développés par les partenaires et pour partie d'autres éléments d'exposition, conçus et réalisés par la Cité et la Galerie du THD qui permet une visioconférence entre deux points distants dans les espaces de la Cité. Le dispositif intègre des éléments de réalité augmentée. La Cité de sciences et de l industrie est également engagée dans la production de ressources documentaires : des reportages sur les projets d expérimentation installés sur la plate-forme, des animations mettant en perspective la technologie du THD et les usages qui en découlent et des fiches thématiques de vulgarisation sur les nouvelles pratiques numériques liées aux réseaux très haut débit. Un salon grand public fin 2010 Un salon grand public sera organisé fin 2010 par la Cité des sciences et de l industrie pour rassembler et présenter toutes les expérimentations accueillies sur la plate-forme THD pendant les deux ans du projet et les mettre en perspective avec les évolutions du très haut débit sur cette période. 26

27 Acteurs de la plate-forme THD Coordination de la plate-forme Partenaire Domaine d activités Rôle sur la plate-forme THD CAP DIGITAL Animation du pôle de compétitivité Cap Digital autour de la filière des contenus numériques en région Ile-de-France Chef de file de la plate-forme tecdev TECDEV (prestataire) Montage et coordination de projets technologiques Coordination de la plate-forme SILICON SENTIER (prestataire) Animation d un cluster d entreprises technologiques Animation du portail THD, portail d accès aux services Cluster de ressources Partenaire Université Paris 13 Institut GALILEE / L2TI INSTITUT TELECOM TELECOM PARIS TECH Département sciences économiques et sociales MSH Paris Nord LABSIC PLATE-FORME TECHNOLOGIQUE AST Domaine d activités Axes de recherche : recherche sur les réseaux de télécommunications, communications multimédias, réseaux haut débit Axes de recherche : recherche sur les processus d'innovation et les usages des dispositifs techniques Axes de recherche : analyse socioéconomique des industries culturelles, convergences industrielles et organisation des marchés de la communication Rôle sur la plate-forme THD Coordination des ressources d hébergement : banc d essai et datacenter Construction du Panel THD et supervisions des bêta-tests sur les services en expérimentation Veille socio-économique CENTRE POMPIDOU Axes de travail : nouvelles pratiques culturelles Démonstrateur 27

28 IRI Institut de recherche et d innovation CITE DES SCIENCES & DE L INDUSTRIE Axes de recherche : technologies culturelles et éducatives favorisant l'émergence de nouvelles pratiques Axes de travail : méthodes et technologies favorisant de nouvelles pratiques pour l'acquisition de la culture scientifique, technique et industrielle Veille sur les pratiques culturelles Démonstrateur BEARSTECH FABERNOVEL Solutions informatiques en logiciel libre, applications web Stratégie d innovation, organisation, expérimentation, gestion de projets innovants Accompagnement méthodologique et technique pour la mise au point des prototypes Etude de pérennisation du datacenter AFNIC Association Française pour le Nommage Internet en Coopération Axes de veille et de recherche : réseaux, protocoles et services Internet Veille technologique GIE Groupement des Cartes Bancaires Axes de veille et de recherche : nouvelles solutions de paiement sécurisé de services en ligne, terminaux spécifiques, systèmes d'authentification Conseil sur les systèmes de transaction sécurisées AD VALEM TECHNOLOGIES (prestataire de Paris 13) MEDIAMETRIE (prestataire de l'institut Télécom) Opérateur de solutions Internet hébergement dédié Institut de sondage Datacenter Construction du Panel THD sous le pilotage de l Institut Telecom 28

29 Projets d'expérimentation THD Entreprise Domaine d activités Nom du Projet Expérimentation THD ORANGE Opérateur de télécommunications Visio HD Visio-conférence HD grand public MAXICOURS Gestion d une base de contenus pédagogiques, soutien scolaire en ligne Cyberclasse Session de cours interactives via Internet E-PLI Transfert sécurisé de fichiers informatiques volumineux eplithd Transport express de fichiers volumineux VIRTUALDIVE Développement de solutions innovantes dans le secteur du tourisme subaquatique Digital Ocean Plate-forme collaborative rich media de création d univers sous-marin en 3D CHUGULU GAMES Développement et distribution de jeux vidéo en ligne Pong Reloaded Jeu de collision temps réel et multijoueurs METABOLI Distribution de jeux vidéo par téléchargement Portail de distribution 3D IRI Axes de recherche : technologies culturelles et éducatives favorisant l'émergence de nouvelles pratiques Annotation Annotation collaborative d extraits de films SONY COMPUTER SCIENCE LABORATORY Laboratoire en robotique, musique, science cognitives, communication Annotation Annotation collaborative d extraits de films UNIVERS CINE Le Meilleur du Cinéma français Portail de vidéo à la demande. Annotation Annotation collaborative d extraits de films FAIR PLAY INTERACTIVE Télévision sur IP Zoond Chaîne musicale personnalisée interactive 29

30 TIVIPRO Plate-forme de communication vidéo pour les professionnels Pic2Clip Création de clips vidéos à partir d images fixes VOXLER Technologie middleware dédiée à l'interaction vocale Karaoke 2.0 Session karaoké avec participants distants UBICAST Captation et publication vidéo automatisée ForumMedia Captation et montage de vidéos MONDOMIX Média web dédié aux musiques du monde DIAM Achat de mp3 sur une chaîne de VOD JAMESPOT Moteur de recherche JamesPill s Moteur de recherche intégrant les données des réseaux sociaux NAVIDIS Système d information géographique TI THD Enrichissement rich media d un SIG 3D STUDIO BROCELIANDE Studio d animation MESSAAN Envoi de message par mail ou sur mobile par le biais d un personnage animé par l expéditeur SCIENCES&Co Editeur scientifique Sciences HD Plate-forme de service encyclopédique à contenu audiovisuel participatif STAR APIC Système d information géographique Terra Numerica ERDENET Plate-forme de contenus pédagogiques Erdenet Plate-forme éducative temps réel intégrant un solution de création et de mutualisation de Video Learning Objects NOMAO Moteur de recherche Nomao Moteur de recherche personnalisé en fonction des affinités de l usager avec restitution cartographique des résultats VODDNET Fournisseur de solution de VOD Yoused Place de marché permettant la revente sécurisée et légale de fichiers vidéos. 30

31 3D2+ Création et production multimédia spécialisée dans la création d univers en 3D communautaires ou non 3DXMedia Emission télévisée avec dans un univers 3D ISI Fournisseur de services pour l archivage, la gestion et la diffusion des images et des documents. Téléclasse Incorporation de dialogue audiovidéo entre professeur et élèves dans une interface de flipbook REMU Création et évènements artistiques et culturels, développement de dispositifs TIC au service de créations artistiques et culturelles. Live Music Cast Réalisation d un concert avec la participation simultanée de musiciens en France et en Afrique du Sud ip Ciné Transport et diffusion sécurisés, édition de contenus cinématographiques et audiovisuels par le canal internet ekinoe Transport et diffusion de contenus cinématographiques en très haute définition (2K/4K, Relief 3D, ) à destination des exploitants de cinémas WMedia Agence plurimédia spécialisée dans le contenu vidéo Iagregamedia Développement d une plate-forme d agrégation de contenus vidéos dédiés aux nouveaux médias (VOD, CAD et Web) IDAaas Développement et commercialisation de systèmes et produits relevant de l activité de l apprentissage automatique, de l extraction de connaissances à partir de Données et de l Intelligence artificielle IDAaas Outil de valorisation des masses de données issues de la recherche en Intelligence artificielle 31

Etude sur la pérennisation de la plate-forme THD

Etude sur la pérennisation de la plate-forme THD Etude sur la pérennisation de la plate-forme THD Cap Digital - février 2010 THD_Etude 10021-12/02/10 La Plate-forme THD : une plate-forme ouverte d expérimentation de services et contenus numériques très

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca APPEL A CANDIDATURE Designer en Résidence Pôle de Compétitivité ViaMéca CONTEXTE : Intégration «durable» du Design dans la stratégie du pôle de compétitivité ViaMéca année 2014 Le dossier de candidature

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME

Accélérer les projets de géoservices des PME ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Nicolas Lambert (IGN) Carlos Cunha (Cap Digital) LE CONTEXTE GÉNÉRAL L INNOVATION À L IGN UNE HISTOIRE

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT Mardi 29 janvier 2008 Contacts presse : Ville de Paris : Lionel Bordeaux Clarisse Guyonnet ; tel : 01 42 76 49 61 Microsoft : Ghislain Garesse

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Composition de l échantillon : 1 ère vague de recrutement : 1004 foyers, soit 2440 individus

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Open Platform for High Speed Broadband Services

Open Platform for High Speed Broadband Services Appel à projets 2011 Open Platform for High Speed Broadband Services By OpenCities Appel à projets d'expérimentation n 1 mai 2011 Pôle Cap Digital Paris Région Guide pour le porteur de projet Ouverture

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

ARDI Rhône-Alpes. Journée Régionale de l Optique Photonique 03/07/2012

ARDI Rhône-Alpes. Journée Régionale de l Optique Photonique 03/07/2012 ARDI Rhône-Alpes Journée Régionale de l Optique Photonique 03/07/2012 ARDI Rhône-Alpes Agence Régionale du Développement et de l Innovation La compétitivité des entreprises par l innovation collaborative

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

ô é é é é é à è é ô é é

ô é é é é é à è é ô é é é ô é é é é é à è é é Ensemble de ressources mutualisées (équipements, personnels hautement qualifiés, services associés) en accès ouvert, notamment aux PME, contribuant à l accélération du processus de

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview.

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview. Page 1 Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert en développement sous Qlikview à l Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) 13 décembre 2013

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes Le 13 mars 2008 Introduction 2 Le développement de la pratique collaborative dans les entreprises et les

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Mobilités : connaître pour mieux agir. Présentation du projet Octobre 2014 Projet co-financé par l Ademe

Mobilités : connaître pour mieux agir. Présentation du projet Octobre 2014 Projet co-financé par l Ademe Mobilités : connaître pour mieux agir Présentation du projet Octobre 2014 Projet co-financé par l Ademe 1 A propos mobi-lise est un projet de recherche qui vise à : Accroître la compréhension des pratiques

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services 3 minutes pour tout savoir sur Orange Consulting le conseil par Orange Business Services la technologie digitale est partout et n a jamais été aussi riche en promesses Notre ambition dans notre plan stratégique

Plus en détail

Un lieu unique pour développer et expérimenter un projet numérique innovant tout en structurant un modèle économique

Un lieu unique pour développer et expérimenter un projet numérique innovant tout en structurant un modèle économique NUMERIC LAB Un lieu unique pour développer et expérimenter un projet numérique innovant tout en structurant un modèle économique POURQUOI S INSTALLER AU NUMERIC LAB? Le Numeric Lab est un incubateur d

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Vademecum communication. À l usage des porteurs de projets IdEx Bordeaux et Investissements d avenir du campus bordelais

Vademecum communication. À l usage des porteurs de projets IdEx Bordeaux et Investissements d avenir du campus bordelais @ Vademecum À l usage des porteurs de projets IdEx Bordeaux et Investissements d avenir du campus bordelais Comprendre les Investissements d avenir et l IdEx Bordeaux L enseignement supérieur et la recherche

Plus en détail

L usine à projets d innovation

L usine à projets d innovation VIAMECA en phase II L usine à projets d innovation Le SERVICE DURABLE INGENIERIE DES SURFACES Animation : Aubert&Duval PROCEDES AVANCES DE FABRICATION Animation : ENISE SYSTEMES INTELLIGENTS ET ROBOTIQUES

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Mise en œuvre du programme national très haut débit et de la stratégie régionale pour sa généralisation Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Rencontre des acteurs

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit

DOSSIER DE PRESSE. Nouveaux Usages du Très haut débit DOSSIER DE PRESSE ACTION COLLECTIVE Nouveaux Usages du Très haut débit 2009-2010 Contact Presse Brigitte Marandon bmarandon@loire-numerique.com Tél. : 04 77 79 30 25 www.loire-numerique.com 1 Sommaire

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Le numérique : une ouverture sur la Cité

Le numérique : une ouverture sur la Cité Le numérique : une ouverture sur la Cité Le choix du numérique Les atouts de l UDS Une position politique affirmée La présence d une vice-présidence politique numérique mettant en lumière l importance

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

28 octobre 2010 INET-Tunis-2010. Atef LOUKIL atef@ati.tn

28 octobre 2010 INET-Tunis-2010. Atef LOUKIL atef@ati.tn IPv6 en Tunisie- État des lieux 28 octobre 2010 INET-Tunis-2010 Atef LOUKIL atef@ati.tn Infrastructure Backbone Multiservices IP/MPLS 50 Gbps bande passante internationale FSI 1 Internet Backbone IP/MPLS

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011 Groupe de travail Vers une cartographie interactive des métiers et des compétences Réunion 4 8 décembre 2011 Partenaires présents D.Anglaret DireccteIledeFrance P.Henry DireccteIledeFrance F.Suarez MDEMVS

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers MEDIASTIAM Campus Arts et Métiers d Aix-en-Provence Février 2015 1 C O N C E V O I R D E M A I N SOMMAIRE Description du projet

Plus en détail