Melon Protection intégrée contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon sous abri 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Melon Protection intégrée contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon sous abri 2013"

Transcription

1 Melon Protection intégrée contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon sous abri 2013 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Catherine TAUSSIG, APREL - Sara FERRERA, Chambre d Agriculture de Vaucluse (84) - Essai rattaché à l action n : Melon, stratégies de protection intégrée. 1- But de l essai Le puceron Aphis gossypii cause des dégâts importants sur melon et peut entrainer des pertes de production importantes. L aménagement des parcelles peut favoriser l installation des auxiliaires de culture. C est le cas des plantes relais, déjà bien connues et utilisées. Une plante relais est une graminée, l éleusine, infestée par le puceron des céréales Rhopalosiphum padi qui a été parasité par le parasitoïde Aphidius colemani. Elle est introduite dans la culture et le parasitoïde aide à la protection contre les pucerons. L efficacité des plantes relais a déjà été démontrée mais une autre méthode s appuyant sur le fonctionnement des plantes relais sera testée dans cet essai. Il s agit de semer de l orge au sein de l abri, l infester avec le puceron de l orge Sitobion avenae de manière à attirer au sein de la culture des auxiliaires de culture indigènes. De plus, sur l exploitation, un piégeage de forficules est réalisé sur des pêchers. Les forficules ainsi piégés, très polyphages, pourraient permettre de lutter contre les pucerons notamment au niveau des foyers. Un des objectifs de cet essai vise à évaluer leur contribution. Dans cet essai l utilisation de la faune auxiliaire pour lutter contre le puceron A. gossypii sera étudiée et comparée à la technique déjà connue des plantes relais et des lâchers de parasitoïdes. 2- Protocole expérimental 2.1- Site étudié Lieu de l essai Montfavet (84) Type d abri 3 tunnels plastiques 750 m ² Variété Arapaho greffé Densité 0,6 plant/m² Date de plantation 8 mars Début de la récolte 12 juin Conduite Protection intégrée 2.2- Stratégies comparées - Modalité 1 : «tunnel plantes relais éleusine» Des plantes relais d éleusine infestées par le puceron Rhopalosiphum padi parasité par Aphidius colemani sont installées dans les rangs de melon. 8 plantes sont mises en place (1/100 m²) au sein du tunnel (photo 1). Photo 1 : Plante relais d éleusine 1

2 - Modalité 2 : «tunnel plantes relais orge» La gestion du puceron se fait par des apports réguliers du parasitoïde Aphidius colemani. Pour augmenter la biodiversité fonctionnelle au sein de l abri de l orge est semée dans les rangs de melon (photo 2), à chaque extrémité et au centre du tunnel. Chaque point de semis remplace un plant de melon. Le premier semis (6 points) a lieu en même temps que la plantation. Si l orge devient trop vieillissante, un deuxième semis peut être envisagé. Il n a pas été nécessaire dans cet essai. Sur les 6 premiers points de semis, le puceron de l orge, Photo 2 : Placette d orge Sitobium avenae, est lâché sur l orge (2 plantes banque) environ 10 jours après semis. Pour les semis plus tardifs, le transfert depuis le premier semis peut être réalisé manuellement par prélèvement des pucerons. - Modalité 3 : «tunnel témoin» : Un suivi est réalisé dans un tunnel sans apport de plantes relais. La gestion du puceron se fait par de apports réguliers du parasitoïde Aphidius colemani. Evaluation de l utilisation de forficules. Lors de la détection de foyers de pucerons, ceux-ci sont repérés. Des forficules sont piégés dans un verger de pêchers à l aide d une canne de Provence placée sur la base du tronc (photo 3). Sur 2 des foyers des forficules sont lâchées. Sur 2 autres les forficules sont introduites en les laissant dans les cannes ayant servi à leur piégeage. Sur les 2 restants aucun apport de forficule n est effectué. Les quantités lâchées sont fonction des captures du jour et ne peuvent pas être quantifiées. Photo 3 : Piégeage des forficules canne (si besoin) Figure 1 : Plan des 3 tunnels suivis 2

3 Protection contre les autres fourmis Les plantes relais sont particulièrement sensibles aux fourmis qui déplacent les pucerons qui y sont présents. Il est donc indispensable de les protéger des fourmis. De la glu est pulvérisée sur le paillage plastique tout autour de la plante relais et un appât est ajouté pour chaque plante relais. Un contrôle régulier permet de détecter au plus tôt l arrivée des fourmis et adapter la protection si celle en place ne suffit pas. Du gel appât est alors disposé sous forme de gouttelettes tout autour des plantes relais Observations Après plantation, contrôle de la parcelle sur 60 plantes entières : observation de tous les ravageurs et auxiliaires présents (2 contrôles à une semaine d intervalle) Contrôle général de la parcelle sur 30 plantes dans chaque tunnel. Les observations se font sur des plantes choisies au hasard pour les premiers comptages : observation de tous les ravageurs et auxiliaires présents Quand les plantes relais ou placettes d orge sont en pace des points de comptage sont disposés dans la culture à plusieurs distances des aménagements afin de mettre en évidence la dispersion des auxiliaires. Des piquets permettent de repérer les zones observées afin de suivre leur évolution au fil des semaines (figure 2). - M1 (PR Eleusine) : 24 points d observation à 1m, 5m et 10m de la plante relais - M2 (PR orge) : 22 points d observation à 1m, 5m, 10m et 20m de l orge - M3 (témoin) : 20 points d observation choisis aléatoirement Repérage de 2 foyers par tunnel et suivi de l évolution de la population de pucerons. Figure 2 : Points d observations dans 2 modalités 3

4 Les comptages sont réalisés à partir de la méthode de Boll. Estimation de la densité de population de pucerons Méthode Boll et al Matériel : 1 cadre de 1m x 1m 1 cadre de 25cm x 25cm Manipulation : On place le cadre de 1m x 1m (grand cadre) contre le piquet une fois devant, la fois suivante, derrière le piquet Notation en trois temps : 1) Estimer le % de couverture du sol dans le grand cadre. Placer le petit cadre de manière aléatoire dans le grand cadre et compter le nombre de feuilles âgées et le nombre de feuilles jeunes. Enlever le petit cadre. 2) Compter le nombre d apex et les répartir dans les classes d infestation suivantes : 0 : aucun puceron 1 : 1 à 3-4 pucerons 2 : beaucoup de pucerons 3) Choisir aléatoirement 5 feuilles âgées et 5 feuilles jeunes et les répartir dans les classes suivantes : 0 : aucun puceron 1 : quelques pucerons, jusqu à 10 2 : petites colonies ou de nombreux pucerons isolés 3 : plusieurs colonies avec miellat 4 : grosses colonies et feuilles déformées Les momies de parasitoïdes sont également dénombrées sous forme de classes : 0 : aucune momie 1 : 1 à 4 momies 2 : beaucoup de momies Autres contrôles au cours de l essai : - Notation des interventions de protection sanitaires réalisées par le producteur - Enregistrement des conditions climatiques (température et humidité relative) à l aide d un hobo disposé dans un des tunnels. 3- Déroulement de la culture Conditions climatiques sous les abris : voir annexe 1 L année 2013 a été marquée par un printemps particulièrement frais. Culture : 8/3 : plantation 12/3 : semis orge 26/3 : plantation PR éleusine 18/4 : 1 er lâcher d A. colemani 12/6 Récolte 2/4 : introduction S. avenae sur orge 10/5 : 1 er lâcher de forficules sur foyers 4

5 Traitements phytosanitaires contre les pucerons : - Le 12 mars, suite à l observation de quelques pucerons sur les plantes, un traitement a été appliqué pour éliminer les premiers pucerons avant l introduction des auxiliaires. - Le 18 avril, des pucerons sont observés dans les tunnels des modalités 2 et 3 : réalisation d un anti pucerons dans ces 2 tunnels. - Le 25 avril, un petit foyer de pucerons dans le tunnel de la modalité 1 : anti pucerons localisé sur le foyer. 4- Résultats 4.1- Comparaison des trois méthodes de protection Quelques rares pucerons sont observés en avril. Un traitement est appliqué le 18 avril dans les 2 tunnels où les auxiliaires n ont pas encore été lâchés (orge et témoin). Un foyer est repéré la semaine suivante dans le tunnel avec éleusine. Un traitement en localisé permet de stopper sa progression. En mai, les pucerons deviennent plus nombreux et se développement dans tous les tunnels au niveau de foyers (figure 3). A la récolte, dans la modalité avec éleusine il y environ 70% de pucerons en plus par rapport à la modalité témoin. Dans ce tunnel, le principal apport d auxiliaires a été fait en début de culture avec la mise en place des plantes relais. Mais celles-ci, pauvres en pucerons vivants se sont rapidement vidées et ont perdu leur potentiel de maintien des parasitoïdes dans la culture. Le dernier lâcher de parasitoïdes prévu dans les autres modalités a donc aussi été fait dans le tunnel avec éleusine pour renforcer la population de parasitoïdes. Il y a donc eu moins d auxiliaires dans cette modalité ce qui peut expliquer la présence plus importante de pucerons. La modalité avec des placettes d orge a moins de pucerons par m² que la modalité témoin à la récolte. Dans cette modalité l orge infestée par Sitobion avenae a attiré des prédateurs (coccinelles, syrphes, Aphidoletes ) qui ont pu contribuer à un meilleur contrôle des pucerons. Elle a nécessité le retrait de 6 plants de melon pour installer les placettes mais les entrées ont d abord été ciblées pour les placer dans les zones avec un développement et un rendement plus faibles. L ajout de ces placettes d orge et l infestation par le puceron Sitobion avenae coûte environ 0.06 HT/m² pour environ une placette de 1m² pour 100m² de culture. Ce prix ne prend en compte que l achat de l orge et des pucerons. Globalement, à la récolte, de nombreux foyers de pucerons sont observés dans chacune des modalités mais leur présence n a pas nécessité de traitement. Ainsi, depuis le début des apports d auxiliaires (essentiellement des parasitoïdes) aucun traitement phytosanitaire n a été appliqué sur la culture quelle que soit la modalité. Figure 3 : Evolution de la population de pucerons dans les 3 modalités 5

6 Pendant la période de récolte les observations ne sont réalisées que sur les foyers pour évaluer l efficacité de lâchers de forficules. Mais des observations générales de la culture mettent en évidence une arrivée massive de coccinelles et parasitoïdes (photos 4 et 5) pendant cette période. Les populations de pucerons réduisent progressivement. Photo 4 : Coccinelles, adultes, larves et nymphes Photo 5 : Nombreuses momies sur feuille de melon Les figures 4 et 5 montrent l évolution de la présence de pucerons à des distances croissantes des plantes relais d éleusine ou des placettes d orge. Aucune relation ne peut être établie. Seule la dernière observation sur la modalité éleusine montre plus de pucerons à proximité directe des plantes relais d éleusine. Mais à cette date, les plantes relais sont devenues inefficaces car vides de pucerons et momies. De plus, les pucerons sont essentiellement observés au niveau de foyers ce qui rend cette donnée difficile à exploiter car certains foyers se sont développés au niveau de points d observation. Figure 4 : Nombre de pucerons par m² selon la distance aux plantes relais d éleusine (modalité éleusine) Figure 5 : Nombre de pucerons par m² selon la distance aux placettes d orge (modalité orge) 6

7 4.2- Evaluation de lâchers de forficules sur foyers de pucerons Les premières captures de forficules dans le verger de pêchers voisin ont été faites début mai. Le 10 mai les premiers foyers sont repérés (dans la modalité éleusine) et le premier lâcher de forficules est réalisé. Ils se poursuivent chaque semaine selon les captures réalisées pendant un mois. La population de forficules dans le foyer est difficile à évaluer car ce sont des insectes nocturnes qui se cachent de la lumière pendant la journée. Ils sont donc difficilement observables. De plus, l installation de cannes de Provence au cœur des foyers ne permet pas de mieux les observer car leur présence dans les cannes la semaine suivant le lâcher est très aléatoire. Toutefois cela ne signifie pas qu ils ne sont plus présents dans le foyer. Les forficules sont peut-être cachés sous le paillage pendant la journée. Sur les dernières semaines de culture, les foyers avec forficules semblent mieux contrôlés puisque le nombre de pucerons dans les foyers régresse alors qu il ne cesse d augmenter dans les foyers sans forficules (figure 6). Figure 6 : Evolution des pucerons sur foyers La figure 7 montre l évolution de la présence de momies sur les foyers. De nombreuses momies y ont été observées pendant les dernières semaines. La présence en grand nombre de parasitoïdes et coccinelles en juin a joué un rôle important dans le contrôle des pucerons sur foyers et sur l ensemble des plantes. Mais l introduction de forficules sur foyers semble avoir permis d améliorer cette réduction de population. Figure 7 : Evolution des momies sur foyers Remarque : La méthode de Boll n est pas applicable aux momies observées. L évolution des moyennes de classes a donc été représentée. Un travail est en cours au Ctifl de Balandran pour adapter les comptages de momies à la méthode de Boll afin de pouvoir calculer un nombre de momies par m². 7

8 5- Conclusion Les modalités testées ont dans l ensemble montré une efficacité satisfaisante. En effet, aucun traitement phytosanitaire n a été nécessaire dans les tunnels après le début des lâchers d auxiliaires. Toutefois, la modalité plantes relais n a pas été optimale puisque l éleusine n était pas suffisamment chargée en pucerons et momies à sa mise en place. Elle s est rapidement vidée et est devenue inefficace. Un lâcher de parasitoïdes a alors été fait fin mai pour rattraper le manque d auxiliaires. La modalité avec semis de placettes d orge pour améliorer la biodiversité fonctionnelle au sein de l abri s est montrée plutôt efficace avec une attraction de nombreux prédateurs (coccinelles, syrphes, Aphidoletes ) et moins de pucerons ont été observés sur les plantes. Toutefois il est difficile d attribuer avec certitude cette meilleure protection aux semis d orge. En effet, l analyse des populations de pucerons à différentes distances des placettes d orge n a pas permis de mettre en évidence leur rôle direct sur le contrôle des pucerons et sur la dispersion des auxiliaires. En effet, aucun gradient de présence de pucerons n est observé. Mais cette technique pourrait être améliorée avec des semis d orge sur toute la longueur des tunnels, en bordure, afin d augmenter la présence de pucerons des céréales dans l abri et les répartir de manière plus homogène. La modalité témoin avec des lâchers de parasitoïdes tous les 15 jours a été suffisante. Quant aux forficules, leur contribution pour contrôler les populations de pucerons est difficile à observer puisqu ils sont rarement retrouvés après le lâcher. Mais ce sont des insectes nocturnes qui se cachent le jour. Toutefois, les foyers montrent une réduction de la population de pucerons dans les modalités avec forficules alors qu elle croit dans les foyers sans lâcher de forficules sur les dernières semaines de culture. Cet essai met en évidence un potentiel intéressant des forficules dans le contrôle des pucerons. Leur efficacité mérite d être à nouveau testée. Renseignements complémentaires auprès de : Action A657 A. GINEZ, APREL, St Rémy de Provence, tel , S. FERRERA, CA84, Carpentras, tel , Mots clés : melon, pucerons, protection intégrée, plantes relais, éleusine, Sitobion avenae, forficules. 8

9 Annexe Conditions climatiques enregistrées sous un des abris Evolution de la température moyenne Evolution de l hygrométrie

Melon Protection contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon de plein champ 2013

Melon Protection contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon de plein champ 2013 Melon Protection contre le puceron Aphis gossypii en culture de melon de plein champ 2013 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Catherine TAUSSIG, APREL - Marion CHAUPRADE, Ceta du Soleil (13) - Essai rattaché

Plus en détail

Melon de plein champ Gestion agro-écologique du puceron Aphis gossypii 2014

Melon de plein champ Gestion agro-écologique du puceron Aphis gossypii 2014 Melon de plein champ Gestion agro-écologique du puceron Aphis gossypii 2014 Fiche APREL 14-083 Anthony GINEZ, Catherine TAUSSIG, Orianne MOUCHET (stagiaire), APREL - Marion CHAUPRADE, CETA du Soleil (13)

Plus en détail

Melon. Lutte biologique contre les acariens tétranyques

Melon. Lutte biologique contre les acariens tétranyques Melon Lutte biologique contre les acariens tétranyques 212 Laurent CAMOIN, Chambre d agriculture des Bouches-du-Rhône Claire GOILLON, Anthony GINEZ, APREL Anne-Isabelle LACORDAIRE, Marion GUILLOT, Julien

Plus en détail

Courgette. Protection biologique intégrée contre les aleurodes et les pucerons

Courgette. Protection biologique intégrée contre les aleurodes et les pucerons Courgette Fiche APRL 15-077 Protection biologique intégrée contre les aleurodes et les pucerons 2015 Anthony Ginez, APRL - Marianne De-Coninck, CTA de Berre ssai rattaché à l action n 04.2015.04 : Stratégies

Plus en détail

Courgette Protection biologique intégrée contre les aleurodes 2016

Courgette Protection biologique intégrée contre les aleurodes 2016 Courgette Protection biologique intégrée contre les aleurodes 2016 Fiche APREL 16-074 Anthony GINEZ, Emilie FRANCOIS (stagiaire), APREL - Benoît AYMOZ, Marianne de CONINCK, CETA de Berre (13). Essai rattaché

Plus en détail

Salade sous abri Protection biologique contre les pucerons 2013

Salade sous abri Protection biologique contre les pucerons 2013 Salade sous abri Protection biologique contre les pucerons 2013 Laurent CAMOIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13) - Emeline FEUVRIER, CETA de St Martin de Crau (13) - Anthony GINEZ, APREL

Plus en détail

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014 Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014 Anthony GINEZ, APREL - Marion CHAUPRADE, CETA du Soleil (13) - Isabelle HALLOUIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône. Essai rattaché à l action

Plus en détail

Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2014

Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2014 Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2014 Fiche APREL 14-099 Anthony GINEZ, Orianne MOUCHET (stagiaire), APREL - Yannie TROTTIN-CAUDAL, Véronique BAFFERT, Jean-Michel LEYRE, Alexis ROUBY (stagiaire),

Plus en détail

Chou Protection physique contre les punaises

Chou Protection physique contre les punaises Chou Protection physique contre les punaises Fiche APREL 13-079 2013 Laurent CAMOIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13) - Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, APREL - Marion CHAUPRADE, CETA du

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Fraise 2014 Evaluation de l efficacité d un filet insect proof contre Drosophila suzukii

Compte-rendu d essai. Fraise 2014 Evaluation de l efficacité d un filet insect proof contre Drosophila suzukii Compte-rendu d essai Fraise 2014 Evaluation de l efficacité d un filet insect proof contre Drosophila suzukii Date de rédaction : Janvier 2015 Rédacteur(s) : Marion Turquet, J-Jacques Pommier Essai rattaché

Plus en détail

Fraise Protection intégrée en culture de Gariguette sous abri 2013

Fraise Protection intégrée en culture de Gariguette sous abri 2013 Fraise Protection intégrée en culture de Gariguette sous abri 2013 Anthony GINEZ, Catherine TAUSSIG, APREL - Anne TERRENTROY, Laurent CAMOIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13) - Participation

Plus en détail

Maîtrise des nématodes à galles en Agriculture Biologique "stratégie d évitement"

Maîtrise des nématodes à galles en Agriculture Biologique stratégie d évitement Maîtrise des nématodes à galles en Agriculture Biologique "stratégie d évitement" - 2015 Alain ARRUFAT, Marie SINGER, Rémi PONS. CIVAM BIO 66 Collaborations : Grab, INRA Alénya. Partenaire : Lycée Agricole

Plus en détail

Tomate. Protection intégrée contre Tuta absoluta sous abri froid 2013

Tomate. Protection intégrée contre Tuta absoluta sous abri froid 2013 Tomate Protection intégrée contre Tuta absoluta sous abri froid 2013 Anthony GINEZ, Claire GOILLON, Céline SANLAVILLE, APREL - Anne TERRENTROY, Chambre d agriculture des Bouches-du-Rhône - Jean-Luc DELMAS,

Plus en détail

Concombre sous abri Maîtrise des acariens 2003

Concombre sous abri Maîtrise des acariens 2003 Concombre sous abri Maîtrise des acariens 2003 Alain ARRUFAT, Sandrine MIQUEL, Gilles PLANAS Elodie PUIG, Michael CARON CIVAM BIO PO Enjeu Les acariens tétranyques Tetranychus urticae sont des ravageurs

Plus en détail

Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2013

Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2013 Fraise Protection contre Drosophila suzukii 2013 Fiche APREL 13-015 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Catherine TAUSSIG, APREL Yannie TROTTIN-CAUDAL, Véronique BAFFERT, Jean-Michel LEYRE, Estelle PAULHIAC,

Plus en détail

Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme régional d'essais AGREABLE

Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme régional d'essais AGREABLE Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme régional d'essais AGREABLE Mercredi 18 Janvier 2017 Intervenants: Rémi CHIFFLET (Lycée Nature), Alain FERRE (AREXHOR),

Plus en détail

Poireau. Protection physique contre la mineuse du poireau Phytomyza gymnostoma

Poireau. Protection physique contre la mineuse du poireau Phytomyza gymnostoma Fiche APREL 15-079 Poireau Protection physique contre la mineuse du poireau Phytomyza gymnostoma 2015 Patrick QUINQUET, Chambre d Agriculture des Hautes-Alpes - Anthony GINEZ, APREL Essai rattaché à l

Plus en détail

L'essentiel de la semaine. Sur maïs. Observations de la semaine

L'essentiel de la semaine. Sur maïs. Observations de la semaine BSV n 32-22. 27 juillet 2017 L'essentiel de la semaine Cette semaine, 6 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau d épidémio-surveillance normand. Sur maïs Les parcelles observées sont

Plus en détail

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon Oignon Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon 2015 Sabine RISSO, Corinne PONS, Roger LANZA, Chambre d agriculture des Alpes-Maritimes Essai rattaché à l action n 04.2015.08 : Réduction

Plus en détail

Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme

Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme Lutte biologique contre les ravageurs des légumes : quoi de neuf? Restitution du programme régional d'essais AGREABLE Mercredi 18 Janvier 2017 Intervenants: Alain FERRE (ASTREDHOR), Laurent GIARDINO (GDM),

Plus en détail

Maîtrise des acariens Melon sous abri

Maîtrise des acariens Melon sous abri Maîtrise des acariens Melon sous abri - 26 Alain ARRUFAT, Marie SINGER Karen MILEY, Monica VIDAL Collaboration : Leen SCHOEN Partenaire : Lycée Agricole de Perpignan Théza CIVAM BIO PO Stagiaires CENTREX

Plus en détail

Tunnel 4 M.pygmaeus en pépinière Introduction de M. pygmaeus 0,8/ m 2 le 20/05/2011 0,5/plant le 29/03/2011 Nourriture avec œufs d Ephestia

Tunnel 4 M.pygmaeus en pépinière Introduction de M. pygmaeus 0,8/ m 2 le 20/05/2011 0,5/plant le 29/03/2011 Nourriture avec œufs d Ephestia Fiche APREL 11-3 Tomate Validation d une stratégie de protection intégrée contre Tuta absoluta sous abris froids 11 Claire GOILLON, Marie TORRES (APREL) - Guillaume FORT (stagiaire APREL) - Anne TERRENTROY,

Plus en détail

MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES et de DENSITES SOUS TUNNEL FROID

MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES et de DENSITES SOUS TUNNEL FROID MARAICHAGE 2008 L08 /PACA04 MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES et de DENSITES SOUS TUNNEL FROID Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de l'équipe maraîchage du GRAB La culture de

Plus en détail

Compte-rendu d essai. POMME 2014 STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE PUCERON CENDRE (Dysaphis plantaginea) EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Compte-rendu d essai. POMME 2014 STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE PUCERON CENDRE (Dysaphis plantaginea) EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Compte-rendu d essai POMME 2014 STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE PUCERON CENDRE (Dysaphis plantaginea) EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Date : 2014 Rédacteur(s) : Sébastien Cavaignac, INVENIO Lot et Garonne Essai

Plus en détail

FRAISIERS PRINTEMPS EN JARDIN SUSPENDU. PBI-Stratégie pucerons-acariens

FRAISIERS PRINTEMPS EN JARDIN SUSPENDU. PBI-Stratégie pucerons-acariens FRAISIERS PRINTEMPS EN JARDIN SUSPENDU PBI-Stratégie pucerons-acariens 213 Annie Gény (LCA)- Emilie Lascaux (Koppert)- Jean Marie Guichardon (CA41) I - But de l essai Valider les résultats 212. 1- Stratégie

Plus en détail

Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66

Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66 Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66 I - BUT DE L ESSAI Les pastèques commercialisées en circuit long sont importées principalement d Espagne mais la demande en produit français est en constante augmentation.

Plus en détail

Les pucerons: stratégies de contrôle

Les pucerons: stratégies de contrôle Les pucerons: stratégies de contrôle 27 janvier 2010 Ste-Julie Par Jean-Paul Soucy, agr. 1 Pucerons Insectes importants pour certaines espèces de plantes ornementales, maraîchères et fines herbes. Il y

Plus en détail

L'essentiel de la semaine. Sur blé. Sur maïs

L'essentiel de la semaine. Sur blé. Sur maïs BSV n 28-18. 28 juin 2017 L'essentiel de la semaine Cette semaine, 16 parcelles de blé tendre et 19 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau d épidémio-surveillance normand. Sur blé

Plus en détail

GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS

GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS Philippe RYCKEWAERT CIRAD / PRAM CONTEXTE insectes et acariens ravageurs (+ viroses transmises) : frein au rendement des cultures

Plus en détail

1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI : 2- PROTOCOLE : 2.1 Dispositif expérimental :

1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI : 2- PROTOCOLE : 2.1 Dispositif expérimental : MARAICHAGE 2015 L15PACA/02 Biodiversité fonctionnelle en maraîchage biologique : Aménagement de l environnement parcellaire pour favoriser la présence d auxiliaires contre puceron sur melon - Jérôme Lambion

Plus en détail

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE ACARIENS EN PEPINIERE HORS SOL SOUS ABRIS

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE ACARIENS EN PEPINIERE HORS SOL SOUS ABRIS Action AI/12/MF/01/02 Protection des plantes PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE ACARIENS EN PEPINIERE HORS SOL SOUS ABRIS FILIERE : OBJECTIFS : INTERETS : ACTION : MOTS CLE : PARTENAIRE : REFERANT ESSAI

Plus en détail

1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI

1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI Lutte contre le mildiou de la laitue Jérôme Lambion Liliane Gomes - Johanna Brenner (stagiaire) collaboration de Marie Blachier et Marc Villevieille (Rijk Zwaan) - OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI : Le

Plus en détail

Lutte contre le mildiou de la laitue

Lutte contre le mildiou de la laitue MARAICHAGE 2010 L10/PACA01 Lutte contre le mildiou de la laitue Jérôme Lambion Louis de Scey (stagiaire) 1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI : Le mildiou de la laitue (Bremia lactucae) est la maladie la

Plus en détail

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PUCERON NOIR DU CERISIER

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PUCERON NOIR DU CERISIER Essai AI/12/MF/01-4 Protection des cultures PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PUCERON NOIR DU CERISIER FILIERE : OBJECTIFS : INTERETS : ACTION : MOTS CLE : Multifilière Lutter contre différents

Plus en détail

Tomate sol Essai de régulation du calibre par la densité 2016

Tomate sol Essai de régulation du calibre par la densité 2016 Tomate sol Essai de régulation du calibre par la densité 2016 Frédéric DELCASSOU, CETA d Eyragues (13) Claire GOILLON, APREL Camille CHAMPAGNE, stagiaire APREL Essai rattaché à l action n 04.2016.01. :

Plus en détail

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PSYLLE DE L'ELAEAGNUS

PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PSYLLE DE L'ELAEAGNUS Essai AI/12/MF/01-3 Protection des cultures PROTECTION BIOLOGIQUE INTEGREE CONTRE LE PSYLLE DE L'ELAEAGNUS FILIERE : OBJECTIFS : INTERETS : ACTION : MOTS CLE : Multifilière Lutter contre différents ravageurs

Plus en détail

Céréales. Normandie Céréales. Normandie. Céréales. Analyse de la situation. N 29 Céréales 27 juin 2012

Céréales. Normandie Céréales. Normandie. Céréales. Analyse de la situation. N 29 Céréales 27 juin 2012 N 29 27 juin 2012 Analyse de la situation Blé La majorité des blés sortent actuellement de la phase de sensibilité aux maladies (épiaison + 3 semaines en sols superficiels et épiaison + 4 semaines en sols

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : Bienvenue sur la plateforme écophytopic Cultures Légumières

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : Bienvenue sur la plateforme écophytopic Cultures Légumières BSV n 10 du 9 juin 2017 L'essentiel de la semaine Un temps sec et plutôt ensoleillé est annoncé pour les prochains jours. Une hausse des températures est prévue pour cette fin de semaine. Oignon : mildiou,

Plus en détail

Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014

Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014 Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014 Contexte de l étude Problématique : les ravageurs sous abris (pucerons, acariens) Stratégie étudiée : l association culturale Résultats

Plus en détail

Carotte. Nouvelles variétés pour récolte en fane

Carotte. Nouvelles variétés pour récolte en fane Fiche APREL 13-XXX Carotte Nouvelles variétés pour récolte en fane Sylvia GASQ et Sara FERRERA, GDA Comtat Catherine TAUSSIG, APREL et Benjamin Gard, Ctifl-APREL 2013 GDA du Comtat 1 - BUT DE L ESSAI Ces

Plus en détail

Carotte. Nouvelles variétés pour récolte en fane

Carotte. Nouvelles variétés pour récolte en fane Fiche APREL 13-097 Carotte Nouvelles variétés pour récolte en fane Sylvia GASQ et Sara FERRERA, GDA Comtat Catherine TAUSSIG, APREL et Benjamin Gard, Ctifl-APREL 2013 GDA du Comtat 1 - BUT DE L ESSAI Cet

Plus en détail

Courgette sous abri Nouvelles variétés de type long en culture précoce 2014

Courgette sous abri Nouvelles variétés de type long en culture précoce 2014 Courgette sous abri Nouvelles variétés de type long en culture précoce 2014 Claire GOILLON, APREL Emeline FEUVRIER, Ceta de Saint Martin de Crau (13) Isabelle HALLOUIN & Anne TERRENTROY, Chambre d Agriculture

Plus en détail

Bulletin n Janvier 2017

Bulletin n Janvier 2017 Bulletin n 135 10 Janvier 2017 Avertissement général sur l évaluation des risques Les informations sur les bio-agresseurs qui sont données dans ce bulletin correspondent à des observations réalisées dans

Plus en détail

Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents

Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents Céline DRILLAUD Laure PLANTECOSTE Une campagne 2013/2014 avec des dégâts JNO parfois conséquents sur certains secteurs 2

Plus en détail

Protection Phytosanitaire

Protection Phytosanitaire MARAICHAGE AVERTISSEMENT MARAICHAGE N 2 Mar ars 2010 Protection Phytosanitaire Les cultures de printemps sous abri froid sont en place depuis une quinzaine de jours, seul le concombre qui demande un sol

Plus en détail

Fraise. Etat des lieux de la présence de Drosophila suzukii Suivi des vols et dégâts

Fraise. Etat des lieux de la présence de Drosophila suzukii Suivi des vols et dégâts Fraise Fiche APREL - Etat des lieux de la présence de Drosophila suzukii Suivi des vols et dégâts Anthony GINEZ, Catherine TAUSSIG, APREL. Objectif de l essai Drosophila suzukii est une petite drosophile

Plus en détail

MARAICHAGE 2007 L07 PACA /05 MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES ET de DENSITES SOUS TUNNEL FROID

MARAICHAGE 2007 L07 PACA /05 MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES ET de DENSITES SOUS TUNNEL FROID MARAICHAGE 2007 L07 PACA /05 MACHE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : ESSAI DE VARIETES ET de DENSITES SOUS TUNNEL FROID Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de l'équipe maraîchage du GRAB La culture de

Plus en détail

Maîtrise des acariens Protection phytosanitaire Aubergine sous abri

Maîtrise des acariens Protection phytosanitaire Aubergine sous abri Maîtrise des acariens Protection phytosanitaire Aubergine sous abri - 2006 Alain ARRUFAT, Marie SINGER Karen MILEY, Monica VIDAL Collaboration : Leen SCHOEN Partenaire : Lycée Agricole de Perpignan Théza

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : Bienvenue sur la plateforme écophytopic Cultures Légumières

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : Bienvenue sur la plateforme écophytopic Cultures Légumières L'essentiel de la semaine Un temps sec et globalement ensoleillé est annoncé pour les prochains jours. Les températures sont estivales. Oignon : mildiou, aucune tache observée. Poireau : vol de teigne

Plus en détail

PUCERON. Généralités. Puceron

PUCERON. Généralités. Puceron 1 Puceron PUCERON 2 3 La super-famille des Aphidoidea regroupe environ 4 000 espèces d insectes de l ordre des Hémiptères, réparties en dix familles. Parmi ces espèces, environ 250 sont des nuisibles agricoles

Plus en détail

Compte-rendu d essai. CHATAIGNIER 2014 Lutte contre le Carpocapse Essai de lutte biologique par introduction de Trichogrammes

Compte-rendu d essai. CHATAIGNIER 2014 Lutte contre le Carpocapse Essai de lutte biologique par introduction de Trichogrammes Compte-rendu d essai CHATAIGNIER 2014 Lutte contre le Carpocapse Essai de lutte biologique par introduction de Trichogrammes Date : Janvier 2015 Rédacteur(s) : N. PASQUET : Invénio Douville A. BOUTITIE

Plus en détail

Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité

Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité Février 2015 A l approche de l automne, les zones de refuge pour la faune diminuent, les couverts végétaux peuvent apporter abri et nourriture à une grande

Plus en détail

Cultures de printemps sous abri.

Cultures de printemps sous abri. MARAICHAGE AVERTISSEMENT SEMENT MARAICHAGE N 2 Mars 2010 Protection Phytosanitaire : Cultures de printemps sous abri. Les cultures de printemps sous abri froid sont en place depuis une quinzaine de jours,

Plus en détail

Noctuelles terricoles : Une capture de noctuelle segetum a été enregistrée en vallée de Seine.

Noctuelles terricoles : Une capture de noctuelle segetum a été enregistrée en vallée de Seine. L'essentiel de la semaine Salade : limaces, quelques pucerons et du mildiou. Endive : mouche de l endive : augmentation des captures. Chou - radis : toujours beaucoup de captures de mouche du chou dans

Plus en détail

Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX

Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX ARBORICULTURE 2012 (fiche 17.2011.04) A12PACA / 14 Stratégie de maîtrise du carpocapse du pommier par infra doses de sucre Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX 1 - PROBLEMATIQUE En agriculture biologique, la

Plus en détail

BSV Légumes n 2 du 16 mai Pomme de terre

BSV Légumes n 2 du 16 mai Pomme de terre De fortes précipitations orageuses accompagnées de grêle ont frappé certaines parcelles les 13 et 14 mai derniers. Les blessures occasionnées par la grêle accroissent le risque de bactériose. Une protection

Plus en détail

grandes feuilles, limbe vert foncé, côtes blanches feuilles courtes, limbe vert très foncé, côtes blanches limbe et côtes vert clair

grandes feuilles, limbe vert foncé, côtes blanches feuilles courtes, limbe vert très foncé, côtes blanches limbe et côtes vert clair MARAICHAGE 2013 17.2002.07 L13 PACA 05 E Culture du Pack Choï en culture biologique d hiver sous abris en Provence : essai variétal : compte rendu Catherine MAZOLLIER Abderraouf SASSI La salade est la

Plus en détail

Lutter contre le rhizoctone violet et la fusariose de l asperge par l utilisation de Bois Raméaux Fragmentés

Lutter contre le rhizoctone violet et la fusariose de l asperge par l utilisation de Bois Raméaux Fragmentés Lutter contre le rhizoctone violet et la fusariose de l asperge par l utilisation de Bois Raméaux Fragmentés Compte-rendu d expérimentation Service Développement économique des filières & Service Environnement

Plus en détail

ÉTUDE SUR LES ALTERNATIVES AU DESHERBAGE CHIMIQUE

ÉTUDE SUR LES ALTERNATIVES AU DESHERBAGE CHIMIQUE ÉTUDE SUR LES ALTERNATIVES AU DESHERBAGE CHIMIQUE SUR LA CULTURE DE LA LUZERNE Synthèse de la deuxième année d expérimentation Semis 2007 Récolte 2008 Avec le soutien financier du Ministère de l agriculture

Plus en détail

Couverts végétaux en lavande/in

Couverts végétaux en lavande/in Couverts végétaux en lavande/in Présentation du 12 septembre 2017 Thomas COSTES thomas.costes@crieppam.fr 04 92 87 70 52 1 - Historique des essais en lavanderaies Couverts en lavande/in 1998-2006 : Deux

Plus en détail

Les arbres et arbustes

Les arbres et arbustes Les arbres et arbustes A quoi servent les arbres et les arbustes pour les auxiliaires? Les auxiliaires volants nécessaires au contrôle des populations de nuisibles tels que les chrysopes, les syrphes,

Plus en détail

Réseau d épidémio-surveillance de Paca Horticulture PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE

Réseau d épidémio-surveillance de Paca Horticulture PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE E. CHAPIN, A. MAURY, réalisé en collaboration avec A. LHOSTE-DROUINEAU (SCRADH) et I. FOREST (PHILA FLOR) PRESENTATION L objectif du

Plus en détail

Pour la période du 22 au 27 juin, 50 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire.

Pour la période du 22 au 27 juin, 50 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 27/6/217 N 9 Retrouvez des informations sur les adventices en lisant le «BSV Adventices» disponible via le lien : http://www.centre.chambagri.fr/developpement-agricole/bulletin-de-sante-du-vegetal/bsv-adventices.html

Plus en détail

Présentation de l essai 2. Enjeux et objectifs 2. Matériels et méthodes 3. Résultats 4. Conclusion 7

Présentation de l essai 2. Enjeux et objectifs 2. Matériels et méthodes 3. Résultats 4. Conclusion 7 / 7 Titre de l essai : Code de l essai : Test d Aphytis yanonensis et de Rhizobius lophantae en protection biologique du verger d agrumes contre la cochenille asiatique EPR.UNA.0. Partenariats : Sommaire

Plus en détail

La question de développement / Gaétan Genetti

La question de développement / Gaétan Genetti La régulation des ravageurs à l aide des auxiliaires 1. Introduction Dans tous les milieux naturels de plus ou moins grande échelle, la population des différentes espèces animales est régulée de manière

Plus en détail

2,4 l/ha 125 ml/hl Solbac 0,25% 4

2,4 l/ha 125 ml/hl Solbac 0,25% 4 ARBORICULTURE 2015 A15PACA / 11 Efficacité de produits alternatifs dans la lutte contre la mouche de la cerise et Drosophila suzukii François Warlop, Lucie Bailly - GRAB 1 -OBJECTIF Depuis 2010, un nouveau

Plus en détail

Céréales à paille R E S E A U S T A D E S. Contexte d ob serv ation C I C A D E L L E S N 4

Céréales à paille R E S E A U S T A D E S. Contexte d ob serv ation C I C A D E L L E S N 4 Bulletin de santé du végétal Céréales à paille du 27/10/2015 N 4 Céréales à paille R E S E A U 2015-2016 S T A D E S Les observations ont été réalisées dans des parcelles déjà semées ou qui le seront dans

Plus en détail

Traitements de semences des céréales à paille Résultats protection JNO

Traitements de semences des céréales à paille Résultats protection JNO Traitements de semences des céréales à paille Résultats protection JNO Évolutions de la gamme TS (Fongicide + Insecticide) GAUCHO DUO FS Bayer SAS Protection fongicide et insecticide des semences AMM n

Plus en détail

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L abricotier est l espèce phare de la région Rhône Alpes, avec actuellement une prédominance de la variété Bergeron. C est aussi l espèce fruitière vers laquelle

Plus en détail

Programme d expérimentation agriculture biologique. Résultats 2013

Programme d expérimentation agriculture biologique. Résultats 2013 Programme d expérimentation agriculture biologique Conseil Régional / Chambre Régionale d Agriculture de Midi-Pyrénées Résultats 2013 Essais CEFEL 2013 Pomme Eclaircissage en verger de pommier / mise au

Plus en détail

Nord - Pas de Calais. LIN : 11 parcelles Du stade D7 (70cm) au stade F9 (fin floraison). Bulletin N 16 du 11 juin pages

Nord - Pas de Calais. LIN : 11 parcelles Du stade D7 (70cm) au stade F9 (fin floraison). Bulletin N 16 du 11 juin pages Nord - Pas de Calais Bulletin N 16 du 11 juin 2014 5 pages avec la participation -vision et des agriculteurs observateurs. ère lin, AGROMETEO Les conditions estivales se maintiennent avec un temps sec

Plus en détail

Observations Présence sur variétés sensibles, mais pas d évolution.

Observations Présence sur variétés sensibles, mais pas d évolution. rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Pas de risque par temps sec. Oïdium Présence. Feu bactérien A surveiller. Puceron cendré Toujours présent. Puceron lanigère

Plus en détail

Pour la période du 29 juin au 04 juillet, 58 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire.

Pour la période du 29 juin au 04 juillet, 58 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 4/7/217 N 1 Retrouvez des informations sur les adventices en lisant le «BSV Adventices» disponible via le lien : http://www.centre.chambagri.fr/developpement-agricole/bulletin-de-sante-du-vegetal/bsv-adventices.html

Plus en détail

Survol des différents projets réalisés en 2015 au Club Bio Action. Sophie Guimont, agr.

Survol des différents projets réalisés en 2015 au Club Bio Action. Sophie Guimont, agr. Survol des différents projets réalisés en 2015 au Club Bio Action Sophie Guimont, agr. Les journées horticoles Saint-Rémi - 1 décembre 2015 Plan de présentation Introduction de plantes réservoirs pour

Plus en détail

Protection des plantes

Protection des plantes PBI SUR ROSIERS EN ESPACES VERTS OBJECTIFS : Identifier et quantifier les ravageurs rencontrés (essentiellement pucerons) sur la roseraie afin d évaluer leurs impacts sur les rosiers; Identifier et quantifier

Plus en détail

L'essentiel de la semaine

L'essentiel de la semaine Dans le cadre de l amélioration du Bulletin de Santé du Végétal (BSV), la DRAAF et la Chambre Régionale d Agriculture de Normandie réalisent une enquête auprès des lecteurs afin d avoir leurs retours concernant

Plus en détail

Essai variétal en haricot palissé en agriculture biologique sous tunnel

Essai variétal en haricot palissé en agriculture biologique sous tunnel MARAICHAGE 2010 L10/PACA05 Essai variétal en haricot palissé en agriculture biologique sous tunnel Catherine MAZOLLIER, Abderraouf SASSI, Lorin Garcia (stagiaire) En maraîchage biologique dans le Sud Est,

Plus en détail

MARAICHAGE 2006 LO6 PACA /11 FENOUIL D HIVER SOUS TUNNEL FROID EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : COMPARAISON DE VARIETES

MARAICHAGE 2006 LO6 PACA /11 FENOUIL D HIVER SOUS TUNNEL FROID EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : COMPARAISON DE VARIETES MARAICHAGE 2006 LO6 PACA /11 FENOUIL D HIVER SOUS TUNNEL FROID EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE : COMPARAISON DE VARIETES Catherine MAZOLLIER, Annick TAULET et Marie TRAENTLE, avec la collaboration de J. LAMBION

Plus en détail

Fraise sur substrat Nouvelles variétés sous tunnel chauffé et type de plants 2014

Fraise sur substrat Nouvelles variétés sous tunnel chauffé et type de plants 2014 Fraise sur substrat Nouvelles variétés sous tunnel chauffé et type de plants 2014 Sara FERRERA, Sylvia GASQ, Chambre d Agriculture 84 / GDA du Comtat - Catherine TAUSSIG, APREL Benjamin GARD, Ctifl-APREL

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : SALADE :

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : SALADE : L'essentiel de la semaine La météo pluvieuse et changeante est favorable aux maladies. Les insectes profitent des éclaircies et des températures clémentes en journée. Salade : quelques chenilles, des pucerons

Plus en détail

Comment éviter les projections de miellat de pucerons sous les arbres publics?

Comment éviter les projections de miellat de pucerons sous les arbres publics? Comment éviter les projections de miellat de pucerons sous les arbres publics? Les lâchers de coccinelles Adalia bipunctata pour contrôler les pucerons dans les arbres publics Les différentes espèces de

Plus en détail

Les Vergers d Arifontained Mont-Villers (Meuse) Nathalie et Etienne BENOIT

Les Vergers d Arifontained Mont-Villers (Meuse) Nathalie et Etienne BENOIT Les Vergers d Arifontained Mont-Villers (Meuse) Nathalie et Etienne BENOIT Les Vergers d Arifontained Mont-Villers (Meuse) 1989 Création de l Exploitation Bonzée Mont-Villers 2001 Création de la SCEA 18

Plus en détail

TD Analyse de pratiques et transfert de savoirs Document 2 - RESULTATS P.Guillermin

TD Analyse de pratiques et transfert de savoirs Document 2 - RESULTATS P.Guillermin M1H UC Agroécologie Février 2017 TD Analyse de pratiques et transfert de savoirs Document 2 - RESULTATS P.Guillermin 1/ Circonférence du tronc en cm Moyenne de la circonférence mesurée sur 30 arbres en

Plus en détail

variété société Poids

variété société Poids Maraîchage 2013 17.2002.07 L13 PACA 07 Culture biologique de pastèque sous abris : essai variétal Catherine MAZOLLIER - Abderraouf SASSI Cécile Berthommé (stagiaire) La pastèque (Citrullus lanatus) est

Plus en détail

Utilisation de barrières d'exclusion pour le contrôle du charançon noir de la vigne dans les productions de thuyas et d'arbres de Noël

Utilisation de barrières d'exclusion pour le contrôle du charançon noir de la vigne dans les productions de thuyas et d'arbres de Noël Rapport d étape réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sous-volet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Utilisation de barrières d'exclusion pour

Plus en détail

Cerisier 2013 STRATEGIES DE LUTTE / DROSOPHILA SUZUKII

Cerisier 2013 STRATEGIES DE LUTTE / DROSOPHILA SUZUKII Compte rendu d essai Cerisier 2013 STRATEGIES DE LUTTE / DROSOPHILA SUZUKII Date : Novembre 2013 Rédacteur : Valérie GALLIA - Ch. D Agriculture du Gard / SERFEL En collaboration avec : Maider ARREGUI -

Plus en détail

Koppert Biological Systems. Koppert Biological Systems. Les problèmes rencontrés en lutte biologique en 2011

Koppert Biological Systems. Koppert Biological Systems. Les problèmes rencontrés en lutte biologique en 2011 Koppert Biological Systems Les problèmes rencontrés en lutte biologique en 2011 CHOUFFOT Thierry Spécialiste en Systèmes Biologiques Koppert Biological Systems Les problèmes rencontrés en lutte biologique

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : SALADE :

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : SALADE : BSV n 24 du 10 septembre 2015 L'essentiel de la semaine Salade : toujours quelques chenilles et pucerons selon les parcelles. Endive : mouche de l endive : aucune capture. Chou : toujours quelques chenilles

Plus en détail

Melon Nouvelles variétés sous bâche précoce, stades A et B 2012

Melon Nouvelles variétés sous bâche précoce, stades A et B 2012 Melon Nouvelles variétés sous bâche précoce, stades A et B 2012 Sylvia GASQ, GDA du Comtat / Chambre d Agriculture de Vaucluse Catherine TAUSSIG, APREL Benjamin MATHIEU, Gaël AUBERT, stagiaires APREL.

Plus en détail

Produire de l amande bio

Produire de l amande bio Produire de l amande bio Muriel MILLAN (programme AB fruits -Ctifl Balandran-30) millan@ctifl.fr Journée technico-économique de l amande en PACA 15/11/2016 Un contexte très favorable La filière d amande

Plus en détail

ACTION N 8. Casdar 4P SANTÉ DES PLANTES. (Protéger les Plantes Par les Plantes) SANTÉ DES PLANTES

ACTION N 8. Casdar 4P SANTÉ DES PLANTES. (Protéger les Plantes Par les Plantes) SANTÉ DES PLANTES SANTÉ DES PLANTES SANTÉ DES PLANTES Les travaux de la P.A.IS. dans le domaine de la protection des cultures concernent l évaluation de méthodes de lutte alternatives aux produits phytosanitaires. En 2012,

Plus en détail

Maïs. Du 23/08/2016 R E S E A U 2016 S T A D E S D U M A Ï S. Suiv i des v ols N 14

Maïs. Du 23/08/2016 R E S E A U 2016 S T A D E S D U M A Ï S. Suiv i des v ols N 14 Bulletin de santé du végétal Maïs Du 23/08/2016 N 14 R E S E A U 2016 Pour la période du 18 au 23 août (semaine 34), 46 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. S

Plus en détail

Le rôle fonctionnel de la biodiversité pour la santé des forêts. Hervé JACTEL INRA UMR BIOGECO - Entomologie Forestière & Biodiversité

Le rôle fonctionnel de la biodiversité pour la santé des forêts. Hervé JACTEL INRA UMR BIOGECO - Entomologie Forestière & Biodiversité Le rôle fonctionnel de la biodiversité pour la santé des forêts Hervé JACTEL INRA UMR BIOGECO - Entomologie Forestière & Biodiversité Croissance exponentielle de la surface des forêts de plantation dans

Plus en détail

Hannah 2 NT F1 Tiana 3 NT F1

Hannah 2 NT F1 Tiana 3 NT F1 MARAICHAGE 2011 Essai variétal de courge Butternut en culture biologique sous abris Catherine MAZOLLIER Abderraouf SASSI Pierre Hermet (stagiaire GRAB) avec la collaboration de Yannick Charrel (CETA Sud

Plus en détail

Courgette sous abri Nouvelles variétés de type rond 2014

Courgette sous abri Nouvelles variétés de type rond 2014 Courgette sous abri Nouvelles variétés de type rond 2014 Jean-Luc DELMAS, Ceta Durance Alpilles (13) - Claire GOILLON, APREL. Essai rattaché à l action n 04.2002.10 : Courgette, étude du matériel végétal

Plus en détail

Compte-rendu d action. Châtaignier 2013 Entretien, taille, et gestion des résidus de taille des arbres touchés par le cynips du châtaignier.

Compte-rendu d action. Châtaignier 2013 Entretien, taille, et gestion des résidus de taille des arbres touchés par le cynips du châtaignier. Compte-rendu d action Châtaignier 2013 Entretien, taille, et gestion des résidus de taille des arbres touchés par le cynips du châtaignier. Date :27/08/2013 Rédacteur(s) : Marine Blouin 1. Thème de l action

Plus en détail

Test de produits alternatifs sur Drosophila suzukii en culture de fraise biologique - Jérôme Lambion Lucie Bailly -

Test de produits alternatifs sur Drosophila suzukii en culture de fraise biologique - Jérôme Lambion Lucie Bailly - MARAICHAGE 2015 L15PACA/14 Test de produits alternatifs sur Drosophila suzukii en culture de fraise biologique - Jérôme Lambion Lucie Bailly - 1- OBJECTIF ET CONTEXTE DE L ESSAI : Drosophila suzukii est

Plus en détail

Lutte biologique contre les ravageurs et maladies

Lutte biologique contre les ravageurs et maladies 13 Lutte biologique contre les ravageurs et maladies OBJECTIF Comprendre le principe de la lutte alternative aux produits phytosanitaires de synthèse et savoir disposer des outils pour la mettre en place

Plus en détail

Lutte alternative contre la mouche de la carotte Amandine GATINEAU (CAB) ou

Lutte alternative contre la mouche de la carotte Amandine GATINEAU (CAB) ou Compte-Rendu essai 2014 sur les dégâts liés à la La principale méthode de lutte contre Psila rosae est la couverture des cultures en période à risques, travaille coûteux, laborieux, entraînant des conséquences

Plus en détail

BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES

BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES degrés-jours (base 13 C) Bulletin du 5 juin 2015 BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES Le début de la campagne rizicole a été marqué par : - des épisodes pluvieux répétés durant la deuxième

Plus en détail