La normalisation : outil d intelligence. économique. Sommaire. Quelques principes de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La normalisation : outil d intelligence. économique. Sommaire. Quelques principes de base"

Transcription

1 La normalisation : un outil intelligence novembre 2010 Catherine Lubineau 2010 Sommaire Quelques principes e base Le système français ais e normalisation L Union e Normalisation e la Mécanique La normalisation ans le mone La normalisation : outil intelligence 1

2 Quelques principes e base Les ifférents textes techniques en France Les textes législatifs l et réglementaires r : Lois, irectives,... Règlements, écrets Les ocuments normatifs français (ocuments e référence officiels / application volontaire) : Normes homologuées, normes expérimentales Fascicules e ocumentation Les autres publications AFNOR (ocuments privés) s): Guie application, Accor, Référentiel e bonnes pratiques Les ocuments professionnels et spécifications techniques Règlements Application obligatoire Documents normatifs Application volontaire Quelques principes e base L application es normes en France Marchés privés et contrats : Application volontaire es normes ans les marchés privés, accor contractuel es parties Marchés publics : Référence aux normes (ou autres ocuments équivalents) ans la passation es marchés publics Place e la norme ans la réglementation : Application obligatoire une norme homologuée imposée par un texte réglementaire ( 1% es NF) Présomption e conformité à une réglementation onnée par une norme (publication au JORF ou au JOUE / norme harmonisée) Référence inicative une norme citée ans un texte réglementaire 2

3 Quelques principes e base Les fonamentaux e la normalisation La normalisation repose sur le consensus es acteurs s volontaires au sein es bureaux e normalisation La normalisation constitue un outil e ialogue entre fabricants, utilisateurs, pouvoirs publics et autres partenaires Transparence es procéés (EP, Procéures ) La normalisation est une activité essentiellement technique à finalité La norme, ocument e référencer rence Outil harmonisation et e facilitation es transactions Permet e réuire les coûts e possession et e transaction Outil e confiance et e réuction es risques Facteur élargissement es marchés Contributeur aux gains e prouctivité Quelques principes e base Les ocuments NF / EN / ISO Normatif Pré- normatif Informatif France NF XP FD Europe EN CEN/TS CEN/TR International ISO ISO/TS ISO/PAS ISO/TR 3

4 Quelques principes e base La coification es normes NF EN ISO : 2005 norme française reprise une norme européenne Exemples elle-même reprise une norme internationale NF EN 1101 NF EN ISO 1101 N et ate e pub e la norme NF EN 1101 = DIN EN 1101 = BS EN 1101 Attention : lorsqu une une norme évolue, elle ne change pas e référence r rence mais uniquement e ate Une norme peut être annulée e et remplacée e par une autre norme ayant un autre numéro Le système français ais e normalisation Délégué interministériel riel aux normes AFNOR Bureau e normalisation UTE UNM BNG BNA Commissions e normalisation Fabricants Utilisateurs Laboratoires Pouvoirs publics Centres e compétence Complémentarité totale entre opérateurs u système et experts qui apportent le fon technique es ocuments 4

5 Le système français ais e normalisation Elaboration es normes Franco-fran françaisesaises Elles sont élaborées par les commissions e normalisation sur la base es contributions es membres EN et ISO Les commissions établissent le vote e la France et sont force e proposition au CEN et à l ISO Union e normalisation e la mécaniquem L UNM : Bureau e Normalisation es Inustries Mécaniques M et u caoutchouc Agrément Ministériel Parc e normes NF géré g : ~ (12 % u parc français) ais) 100 commissions e normalisation actives 2000 experts e près s e 1000 organismes 400 normes publiées en 2009 : 40% ISO, 55% EN et 5% NF Le plus gros Bureau e Normalisation travaillant irectement avec AFNOR 5

6 Union e Normalisation e la MécaniqueM Grans omaines intervention Sujets mécaniciens m transversaux : sécurité,, essin technique, métrologie, m souage, Energétique et fluiique : équipements chauronnés, moteurs, turbines, matériels aérauliques, a thermiques, THP, Composants et pièces mécaniques m : élts e fixation, raccors, roulements, outillage, transmissions mécaniques, m forge, emboutissage quincaillerie, Machines et matériels fixes et mobiles : Mach.Outils,, robots, mat. agroalimentaires, mach. textiles, équipts pour BTP/génie civil, équipts e secours, mat. agricoles, matériels jarinage, Caoutchouc : mat. 1eres, courroies, tuyaux, joints, profilés, Union e Normalisation e la MécaniqueM Outils e communication e l UNMl Site Internet : Infos sur association, normalisation, parc e normes UNM, sujets au programme,... 6

7 La normalisation ans le mone La normalisation institutionnelle ans le mone UIT ISO CEI Niveau international AFNOR UTE/CE F Niveau français ETSI CEN CENELEC Niveau européen Télécomm. Tous omaines Electrotechnique La normalisation ans le mone Norme ISO ou norme CEN? ISO CEN 106 comités s membres Pas obligation e reprise es normes ISO au plan national 31 membres Membres CEN ISO (sauf Estonie, Lettonie et Lituanie) Reprise obligatoire es normes EN en normes nationales et annulation es normes contraictoires Norme ISO si - langage commun - marché plutôt monial - accor ISO plus facile Norme EN si - norme application e irective - marché plutôt européen en - accor CEN plus facile 7

8 La normalisation : outil intelligence Intelligence Ensemble es actions cooronnées e recherche, e traitement et e istribution, en vue e son exploitation, e l information l utile aux acteurs s protéger les onnées sensibles et le savoir-faire influer sur l environnementl collecter l information l : veille Vigilance et ouverture Normalisation : fournit un langage commun, onne confiance aux consommateurs et aux prescripteurs, (facilite l interopl interopérabilité, harmonise les pratiques) Permet e évelopper les marchés La normalisation : outil intelligence Pourquoi un inustriel s investirait s il ans la normalisation? Pour tirer la quintessence u système bonne gestion es numéros es normes en vigueur avec les bonnes ates e publication : bonne connaissance es éclinaisons NF, EN, ISO pour s assurer s e étenir les bons ocuments bonne maîtrise e sa ocumentation Connaissance es normes e son omaine : marque e professionnalisme : bonne connaissance e l él état e l art l (normes métier) m pour mieux réponre r aux appels offre (limite les risques erreur ; affirme la compétence / DO) pour mieux acheter : rationalisation u stock, es investissements, meilleure interchangeabilité pour être mieux protégé : prouits marqués s CE conformes aux normes EN (machines achetées) es) 8

9 La normalisation : outil intelligence Protection/influence Connaître les normes en préparation paration pour : anticiper l évolution es prouits répercuter leur impact sur la stratégie e l entreprise en limitant les risques influencer leur contenu pour qu il soit le plus favorable possible à l entreprise L élaboration es normes repose sur les contributions e tous les acteurs s Normalisation = levier économico stratégique Les pays en voie e très s fort éveloppement veloppement affichent leur stratégie : conquérir le maximum e responsabilités s ISO pour imposer leurs vues USA: reprenre leaership abanonné à l Europe Il y aura toujours es contributeurs, peut être pas en phase avec vos attentes Participer à la normalisation, c est c agir pour ne pas subir La normalisation : outil intelligence Veille les normes, je ne peux pas m en m passer mais Quelles sont les normes qui impactent mon activité? Parmi ces normes, quelles sont celles qui ont un enjeu stratégique? Comment suivre les travaux: - en m impliquant : à quel moment intervenir, à quel niveau, à quel titre - en m appuyant sur es relais : organisations professionnelles, centres techniques 9

10 La normalisation : outil intelligence Se tenir informé et mettre au Veille point sa stratégie Norme française aise NF 20 mois Enquête publique 28 mois Norme européenne enne EN Projet potentiel Enquête sur nouveau projet potentiel 3 mois Projet retenu 12 mois 16 mois pren Norme internationale ISO ISO/CD Vote formel ISO/FDIS 12 mois projet 18 mois et faire ISO/DIS 30 mois 8 mois 6 mois Publication e la norme 36 mois (tolérance 44) Si le sujet est intéressant, participer aux travaux Télécharger le projet et faire es commentaires Intégrer la norme ans l entreprise 36 mois (tolérance 48) Si vous souhaitez recevoir cette présentation, merci e vous enregistrer auprès e notre hôtesse NOV. Merci e votre attention 10

La normalisation soudage en France

La normalisation soudage en France La normalisation soudage en France M. de Luze, UNM C. Mayer, Institut de Soudure 1 Organisation française aise Rappel historique mutualiser les moyens mis en œuvre et optimiser l utilisation des ressources

Plus en détail

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT DE LA NORMALISATION. Journée du 22-06-2005 sur la Normalisation dans les Transports Publics

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT DE LA NORMALISATION. Journée du 22-06-2005 sur la Normalisation dans les Transports Publics ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT DE LA NORMALISATION Journée du 22-06-2005 sur la Normalisation dans les Transports Publics DEFINITION D UNE NORME UNE NORME EST UN DOCUMENT : *ETABLI PAR CONSENSUS ET APPROUVE

Plus en détail

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs Sport, loisirs et développement touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation internationales Marie Solange BUREAU AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs 1 Normalisation

Plus en détail

L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre

L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre Mme Claudie CANON AFNOR Normalisation Chef de Projet M. Michael FANGON Animateur du groupe de travail français sur

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Surveillance du marché et normalisation, les outils disponibles!

Surveillance du marché et normalisation, les outils disponibles! Fit 4 Conformity Surveillance du marché et normalisation, les outils disponibles! Jérôme Hoerold Responsable développement (OLN) www.portail-qualite.lu Sommaire 1. Portail-qualite.lu 2. Surveillance du

Plus en détail

Projets normatifs en cours en France, en Europe et à l international Plan Qu est que la normalisation? Quelles sont les «sources» du programme de normalisation dans le domaine de la chaîne du froid des

Plus en détail

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Enjeux et risques d une normalisation en santé aujourd hui «Rencontre des métiers de la Santé : management de la qualité et gestion

Plus en détail

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor. Rappel sur les normes et la réglementation Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.org Qu est-ce qu une

Plus en détail

Normes et marquage CE

Normes et marquage CE Nathalie Maraval Délégation Afnor Midi-Pyrénées Normes et marquage CE CCI du Lot - 17 Le Groupe AFNOR : Un groupe de services pour développer et valoriser vos performances Opérateur central du système

Plus en détail

LA NORMALISATION. Moyen de progrès. Jean-Michel Médoc - CIRAD

LA NORMALISATION. Moyen de progrès. Jean-Michel Médoc - CIRAD LA NORMALISATION Moyen de progrès Jean-Michel Médoc - CIRAD 1 Préambule Définition : Réglementation Réglementation Ensemble obligatoire d'indications, de prescriptions, de lois, de règles, régissant une

Plus en détail

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE COMPETITIVITE Qu est ce qu une norme volontaire? Norme Un document de référence règles, lignes directrices,

Plus en détail

CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques. Normalisation. Matériels techniques pour Personnes handicapées

CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques. Normalisation. Matériels techniques pour Personnes handicapées CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques Delphine BOUIS (AFNOR) Normalisation Matériels techniques pour Personnes handicapées Des aides matérielles pour une plus grande autonomie Dr.

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

Capital risque pour le développement de votre institution. Luxembourg Microfinance

Capital risque pour le développement de votre institution. Luxembourg Microfinance Capital risque pour le éveloppement e votre institution Luxembourg Microfinance an Development Fun ADA LMDF ADA, pionnière et experte en microfinance epuis plus e ans. Pionnière et experte en microfinance,

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

Atelier : veille normative et réglementaire

Atelier : veille normative et réglementaire Atelier : veille normative et réglementaire Mettre en place une veille normative et réglementaire pour suivre l actualité et anticiper CCI Rennes Bretagne, 2 février 2012 1 L arist Bretagne 25 années d

Plus en détail

Normes & Propriété Intellectuelle :

Normes & Propriété Intellectuelle : Colloque : La propriété intellectuelle pour les PME dans un contexte international : livre de la jungle ou île au trésor? Toulouse, le jeudi 30 mai 2013 Patrice GARCIA Délégué Régional Midi-Pyrénées Groupe

Plus en détail

Panorama des outils de la qualité en formation

Panorama des outils de la qualité en formation Panorama des outils de la qualité en formation Françoise GERARD Centre Inffo - Décembre 2012 Normes, chartes, labels en formation : comment ça a marche? Contrôle de conformité du respect du référentiel

Plus en détail

NOUVEAU DECRET RELATIF A LA NORMALISATION

NOUVEAU DECRET RELATIF A LA NORMALISATION N 120 TECHNIQUE ET RECHERCHE n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2009 ISSN 1771-1185 NOUVEAU DECRET RELATIF A LA NORMALISATION L essentiel Le décret n 2009-697 du 16 juin 2009

Plus en détail

ENJEUX DE LA NORMALISATION

ENJEUX DE LA NORMALISATION ENJEUX DE LA NORMALISATION Accueil...2 1 : Qu'est-ce qu'une norme?...2 2 : À quoi sert une norme?...3 3 : Que peut-on normaliser?... 11 3.1 Les domaines d'application de la normalisation... 11 3.2 Les

Plus en détail

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 Compte-rendu d'intervention Luc PIERSON www.tbs-education.fr 1 Présentation de l intervenante Corinne DEL CERRO travaille

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ORGANISATIONS : DÉFINITION ET ENJEUX POUR LES STRUCTURES CULTURELLES

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ORGANISATIONS : DÉFINITION ET ENJEUX POUR LES STRUCTURES CULTURELLES RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ORGANISATIONS : DÉFINITION ET ENJEUX POUR LES STRUCTURES CULTURELLES Table ronde co-organisée par le SMA et le collectif FEDDS dans le cadre des Rencontres & Débats - Transmusicales

Plus en détail

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs 3e Conférence européenne sur la normalisation, les essais et la certification Des produits plus sûrs pour des lieux de travail compétitifs Cracovie, Pologne, 11 12 septembre 2008 «MÉMORANDUM DE CRACOVIE»

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Qu'est-ce que la normalisation?

Qu'est-ce que la normalisation? NORMALISATION 1 Qu'est-ce que la normalisation? La normalisation est un outil élémentaire et efficace des politiques européennes, ses objectifs étant de : contribuer à la politique visant à mieux légiférer,

Plus en détail

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant.

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant. LES NORMES La sécurité sous toutes ses formes EXIGEZ LA CERTIFICATION POUR VOS ECHELLES ET MARCHEPIEDS LA PREUVE PAR LE LABEL NORMES, DÉCRET, LABELS Des textes officiels et des marques qui certifient la

Plus en détail

Ascenseurs - Escaliers mécaniques

Ascenseurs - Escaliers mécaniques Ascenseurs - Escaliers mécaniques Voici les normes publiées qui concernent les et escaliers mécaniques. Pour connaître le prix, la disponibilité et commander et télécharger le ou les documents, connectez-vous

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive Le marquage proprement dit A apposer sur tout produit mis sur le marché européen A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive N est pas une marque de qualité Obligatoire!

Plus en détail

Page 1 Innover en mécanique niq

Page 1 Innover en mécanique niq Page 1 Innover en mécanique Page 2 L efficacité énergétique des produits et procédés de l industrie mécanique Présentation de la vision et des projets suivis par le Cetim Thierry Ameye Contenu de la présentation

Plus en détail

Ministère de l équipement - DAEI-SES-CDAT

Ministère de l équipement - DAEI-SES-CDAT Normalisation : l enjeu européen. Transport Public 893 05/1991 p.13 Industrie NORMALISATION ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; CEE ; NORME ; NORMALISATION TRANSPORT Qui normalise? Voyage au coeur du système de

Plus en détail

Internet et santé : nécessité et limites de la régulation

Internet et santé : nécessité et limites de la régulation Internet et santé : nécessité et limites de la régulation Quelle protection pour le consommateur? Communication à l Académie nationale de pharmacie Marie-Paule Serre Université Pierre et Marie Curie La

Plus en détail

La normalisation, un cadre clairement défini pour un développement maîtrisé

La normalisation, un cadre clairement défini pour un développement maîtrisé Catherine DILLEE AFNOR - DTEC 11, rue Francis de Pressensé 93571 Saint-Denis la Plaine Cedex Tel. : 01 41 62 84 96 catherine.dillee@afnor.org La normalisation, un cadre clairement défini pour un développement

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur (spécifique aux clients Education & Collectivités territoriales) Octobre 2010 SagaWeb Manuel de l utilisateur Page 1 sur 31 Sommaire 1 - INFORMATIONS GENERALES SUR SAGA WEB... 3

Plus en détail

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Sommaire 1 L évolution des menaces 2 L évolution du SMSI

Plus en détail

9 èmes ASSISES HQE. Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international?

9 èmes ASSISES HQE. Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international? 9 èmes ASSISES HQE Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international? 9 èmes ASSISES HQE Christine KERTESZ, Responsable mandatement, AFNOR

Plus en détail

INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE

INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE 1 Sommaire 1 Historique, 2 Établissement des normes, 3 Qu est ce que les normes ISO 9000? 4 Objectifs de la norme ISO 9000, 5 Situation d utilisation de la norme, 6 Schéma

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque des Normes en cours 1 Un changement de tournant lié aux enjeux du numérique La politique des organisations en matière de gestion

Plus en détail

Usages de l'iso 27001 dans les entreprises

Usages de l'iso 27001 dans les entreprises HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Usages de l'iso 27001 dans les entreprises Paris 15 février 2008 Hervé

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Page 1 Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Mécatronique & Industrie économe (6 juin 2012) Outils d éco-conception Page 2 Sommaire - Contexte

Plus en détail

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement Le Groupe AFNOR : au service de la construction et de la diffusion du savoir et de la performance Face à un environnement en pleine mutation, AFNOR évolue pour s adapter à la nouvelle donne de la normalisation

Plus en détail

Guide d utilisation. AFNOR Editions Septembre 2012

Guide d utilisation. AFNOR Editions Septembre 2012 Guide d utilisation AFNOR Editions Septembre 2012 SOMMAIRE J ai souscrit un abonnement au service Norm Plus et souhaite poser mes questions aux experts documentalistes Je souhaite poser mes questions aux

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012 Claude GIRARD Délégué Régional T 02 99 14 67 71 claude.girard@afnor.org www.afnor.org La Qualité Par Etapes Méthodes et solutions pour PME & TPE DDR-CGI-2012-04-26

Plus en détail

Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem

Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem Page 1 Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem UNM 29 juin 2010 Une équipe dédid diée, pour une veille basée e sur l expertisel Page 2 Une équipe de 11 personnes,

Plus en détail

Politique nationale de normalisation et stratégie pour la compétitivité de notre économie

Politique nationale de normalisation et stratégie pour la compétitivité de notre économie Politique nationale de normalisation et stratégie pour la compétitivité de notre économie Rapport remis au Ministre de l économie, de l industrie et du numérique Lydie EVRARD Déléguée interministérielle

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014 Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs Apave Nord Ouest - François COEVOET Périmètre de l audit Principe défini dans le projet de décret

Plus en détail

LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS

LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS Olivier BOUTOU AFNOR LES NORMES Définition & utilités 2 Les normes en sécurité sanitaire des aliments 1 LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Normalisation vs réglementation Texte

Plus en détail

MODULE DE SOUTIEN ISO N 6 LES RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

MODULE DE SOUTIEN ISO N 6 LES RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES MODULE DE SOUTIEN ISO 22000 N 6 LES RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES 1) Pourquoi utiliser un document normatif? La normalisation a pour objet de fournir des documents de référence comportant des solutions à

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

GROUPE PIN. Réunion du 21 janvier 2010. Certification des systèmes d'archivage numérique. Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA

GROUPE PIN. Réunion du 21 janvier 2010. Certification des systèmes d'archivage numérique. Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA GROUPE PIN Réunion du 21 janvier 2010 Certification des systèmes d'archivage numérique Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA Les constats Des besoins en matière de validation de fonctionnement des

Plus en détail

GUIDE RELATIF A LA BONNE UTILISATION DES NORMES DANS LA REGLEMENTATION

GUIDE RELATIF A LA BONNE UTILISATION DES NORMES DANS LA REGLEMENTATION Édition Juin 2009 Première édition du 30 juin 2009 GUIDE RELATIF A LA BONNE UTILISATION DES NORMES DANS LA REGLEMENTATION Ce guide est principalement destiné aux personnes en charge de : la rédaction des

Plus en détail

Le Groupe AFNOR. Au service de la performance. JOURNEE Chambre des Métiers. Lyon, le 9 octobre 2009

Le Groupe AFNOR. Au service de la performance. JOURNEE Chambre des Métiers. Lyon, le 9 octobre 2009 Le Groupe AFNOR Au service de la performance JOURNEE Chambre des Métiers Lyon, le 9 octobre 2009 TOUR DE TABLE DES PARTICIPANTS AFNOR et les Chambres des métiers Accueil des conseillers CMA par la Délégation

Plus en détail

CFMS 11 octobre 2012. Textes obligatoires L. CARPINTEIRO. votre partenaire en maîtrise des risques

CFMS 11 octobre 2012. Textes obligatoires L. CARPINTEIRO. votre partenaire en maîtrise des risques CFMS 11 octobre 2012 Textes obligatoires L. CARPINTEIRO SOMMAIRE Les règles de l art Quels sont les textes d application obligatoire? Résumé de la réglementation sismique Les règles de l art Quelles sont

Plus en détail

Quel cadre réglementaire pour Exercer vos métiers de la Beauté et du Bien-être En 2013?

Quel cadre réglementaire pour Exercer vos métiers de la Beauté et du Bien-être En 2013? Quel cadre réglementaire pour Exercer vos métiers de la Beauté et du Bien-être En 2013? Conférence Salon Mondial Spa & Beauté 2013 Présentée par Régine FERRERE, Présidente de la CNEP Intervenants Maître

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION?

RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? Qualité : valeur durable! ISO 9001 un socle pour répondre aux besoins des clients de manière adaptée et pérenne. un outil de management au service de la compétitivité et de la

Plus en détail

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels Sommaire La prévention : a priori et enjeux Historique de la réglementation L organisation de la prévention en collectivité L accompagnement

Plus en détail

ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS. Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR

ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS. Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR C est l histoire d une norme Les dates clés : Mars 2001 : Initiative du Danemark (DS 3027) Rappel

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail

Présentation des modalités d application de la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires -------- Rabat, le 17 juin 2010

Présentation des modalités d application de la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires -------- Rabat, le 17 juin 2010 Office National de Sécurité Sanitaire desproduitsalimentaires Présentation des modalités d application de la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires -------- Séminaire National

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique L informatique graphique au service de l enjeu du plan bâtiment Grenelle Jean-Yves BRESSON Administrateurde Médiaconstruct, Présidentdu Club des Usageset

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance Rabat, le 27 juin 2013 Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance M. Mohamed El Amine SEGHROUCHNI mohamed.seghrouchni@tgr.gov.ma Chef de la division

Plus en détail

Le CNRFID. De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact

Le CNRFID. De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact Le CNRFID De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact 1 Sommaire Présentation du CNRFID Le CNRFID Nos objectifs RFID/NFC Définitions Le Marché de la RFID Le Marché

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour Janvier 2015 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP Page 1 sur 9 FORMATION SYSTEME

Plus en détail

Position du CFHE et du FEPH sur la proposition de directive relative à l accessibilité des sites web d organismes du secteur public

Position du CFHE et du FEPH sur la proposition de directive relative à l accessibilité des sites web d organismes du secteur public Position du CFHE et du FEPH sur la proposition de directive relative à l accessibilité des sites web d organismes du secteur public Mars 2013 «Dans l élaboration et la mise en œuvre des lois et des politiques

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Ministère délégué à l'industrie ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Signature et cachet de l'entreprise Vu l'avis favorable du Conseil national de l'information statistique, cette enquête, reconnue

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Guide Expert Pour la saisie des demandes d équipements des Centres de Formation d Apprentis

Guide Expert Pour la saisie des demandes d équipements des Centres de Formation d Apprentis Guide Expert Pour la saisie des demandes d équipements des Centres de Formation d Apprentis Instructions générales La mise en œuvre de cette application comporte 3 étapes principales : 1- Se connecter

Plus en détail

Blanchisserie Industrielle

Blanchisserie Industrielle Blanchisserie Industrielle recueil sur CD-ROM Référence : 3074511 ISBN : 978-2-12-074511-5 Année d édition : 2009 Analyse Les blanchisseries industrielles traitent le linge confié principalement par des

Plus en détail

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire Par : EL ATYQY Mohamed, Ingénieur I.A.A www.azaquar.com Sommaire : 1. INTRODUCTION...2 2. Genèse de la norme ISO 22000...2 3. PRINCIPES DE

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

LES ELEVATEURS POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE

LES ELEVATEURS POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE LES ELEVATEURS POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE Outils indispensables pour atteindre les objectifs de la Loi du du 17 février 2005 100% des ERP accessibles L esprit de la réglementation Permettre un accès

Plus en détail

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 3 e année du cycle ingénieur «Qualité et Sûreté de Fonctionnement des Systèmes» Soutenu par : Simon RENAULT Tuteur entreprise : M. Alexandre GUILLEMIN

Plus en détail

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire E. Bourgois Juriste, Bureau Juridique FAO SOMMAIRE Création d un espace sanitaire commun (1) grace au concours d institutions

Plus en détail

Systèmes de Sécurité Incendie. Club Installateurs partenaires SSI

Systèmes de Sécurité Incendie. Club Installateurs partenaires SSI Systèmes de Sécurité Incendie Club Installateurs partenaires SSI 2 CLUB INSTALLATEURS PARTENAIRES SSI EATON Sommaire 1. Générer de nouvelles opportunités de vente Objectifs et actions planifiés sur l année...4

Plus en détail

Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir?

Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir? Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir? Présentation de M. Jean-François LE BIHAN Consultant principal, EuroReg, Luxembourg

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Le fascicule 0 du CCTG

Le fascicule 0 du CCTG Le fascicule 0 du CCTG Club Concepteur Routier 29 mars 2013 B Vachin mars 2013 Sommaire Contexte : RGC 2010 Statut du document Organisation du document Quatre phases Des définitions La qualité L'environnement

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail