De la molécule au médicament

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la molécule au médicament"

Transcription

1 De la molécule au médicament un panorama de la chimie contemporaine ECPB, 28 octobre 2007

2 Chapitre 1 Il était une fois X.Bataille ECPB 2007

3 Une rapide histoire des médicaments vu par un chimiste X.Bataille ECPB 2007

4 Jusqu à la fin du XVIII è s. Extraction des produits naturels et des produits de dégradation Recherche empirique des utilisations, du brai de bouleau à la tisane de saule

5 Gaz d éclairage de Philippe Lebon ( ) ~ Pyrolyse du bois Produits de dégradation : Goudrons Gaz éclairant Préparation du gaz : éviter la combustion, refroidissement, lavage

6 Premières installations en Angleterre ~ William Murdoch ( ) Essais entre 1792 et 1798 sur la pyrolyse de la houille Eclairage des usines Application au chauffage

7 ~ L éclairage public «Gas light» : ~ 250 L / kg de houille : 80% de résidu solide

8 Rentabiliser les déchets (goudrons) Utilisation traditionnelle : calfatage Analyse de la composition des goudrons : Découverte de nouveaux produits aissance d une nouvelle chimie

9 Le bois «anocomposite naturel» : Matrice : Lignine Fibres : Cellulose Me H Me CHH Me CH 2 H Me H H H H Me Me H H H H Me Me H CH 2 H Me H H H H H H H H H n H H H CH 2 H Me CH 2 H Me Me Me Me Me

10 H H H 2 Polycycliques (HAP) S Composition du goudron de houille Hydrocarbures aromatiques : Monocycliques Hétérocycles oxygénés, azotés et soufrés S HS H S S S H H 2 H H H

11 Les aromatiques Dérivés du benzène X.Bataille ECPB 2007

12 ~1825 Benzène Michael Faraday ( ) Echantillon d huile de baleine utilisé pour l éclairage public Isole le benzène par distillation (99,7%) H H C CH C 6 H 6 H C C C C C H (C 2 H) H H Structure de Kekulé (1865)

13 Friedlieb Ferdinand Runge ~1830 ( ) Chimiste allemand Inventeur de la chromatographie sur papier Isole l aniline et le phénol (acide carbolique) du goudron de houille. H H 2

14 ~1855 William Henry Perkin ( ) A 17 ans chez A.W. Hofmann Chimie de l aniline et de ses dérivés La buanderie de la maison familiale August Wilhelm von Hofmann ( ) Autoportrait (1852)

15 Synthèse de la quinine 1856 selon W.H. Perkin (1856) Quinine : C 20 H Allyltoluidine : C 10 H 13 2 * allyltoluidine + 2 oxygène = quinine + 2 H 2 C 10 H /2 2 C 20 H H 2

16 Ce que W.H. Perkin ne savait pas (et ne pouvait pas savoir) H H 3 C H 2 C CH 3 H CH 3 H H

17 Quinine Robert B. Woodward Gilbert Stork

18 Ce que synthétise W.H. Perkin Constat d échec Essai sur l aniline commerciale H 3 C CH 3 H 2 + H Le colorant mauve

19 La mauvéine de W.H. Perkin Essais en teinture «Si ce produit ne coûte pas une fortune, c est la vôtre qui est faite»

20 Une synthèse «de rêve» H 2 H 3 H 2 S 4 Fe CH 3 C 2 H (1) (2) (3) K 2 Cr 2 7 Mauvéine (4) Du goudron au prix du platine

21 obtenue grâce à un produit parasite CH 3 CH 3 p-toluidine toluène H 2 CH 3 CH 3 H 2 o-toluidine H 3 C CH 3 H 2 + H 2 H aniline benzène

22 aissance de l industrie des ~1860 colorants de synthèse : l arc-en-ciel chimique Fuchsine (magenta) Colorants azoïques Alizarine Utilisations frauduleuses (vins) H 2 CH 3 H H H 3 C CH 3 + H 2 H 2

23 «Garance, c est le nom d une fleur» Première vraie synthèse d un colorant naturel extrait de la garance (alizarine, 1826). Colorant utilisé par l armée France : Alsace, Vaucluse. Joueur de fifre, E. Manet, 1866 (Musée d'rsay)

24 Première synthèse volontaire d un produit naturel Adolf von Baeyer ( ) H H Zn Chauffage Alizarine Anthracène Assistants : Karl Graebe ( ) Karl Libermann ( ) le squelette de la molécule d alizarine est l anthracène (hydrocarbure sous-produit sans valeur de la distillation de la houille)

25 Synthèse de l alizarine K. Graebe et K. Libermann et Heinrich Caro ( ) : synthèse de l alizarine à partir de l anthracène (brevet le 25 juin 1869) [x] Chauffage H 2 S 4 Chauffage S 3 H H H KH W.H. Perkin : un jour trop tard.

26 L industrie chimique allemande H. Caro : Badische Anilin & Soda Fabrik, BASF Aktien-Gesellschaft für Anilin-Fabrikation, AGFA Bayer Hoechst

27 Bilan fin XIX è Chimie des aromatiques = Chimie des colorants = Chimie du XIX è siècle Autres champs d applications? Quelles limites? De la décade mauve à la chimiothérapie

28 Paul Ehrlich ( ) Biologiste (et chimiste?) allemand Assistant de Robert Koch ( ) Colorations sélectives des micro-organismes Intérêt de Ehrlich pour les colorants

29 L idée de Ehrlich Interaction sélective des colorants à exploiter : Interaction tueuse «Balle magique» La chimiothérapie est presque née

30 Ehrlich et les colorants ~1900 synthétiques (CH 3 ) Bleu de méthylène : malaria Rouge trypan : maladie du sommeil. a 3 S H 2 S + (CH 3 ) 2 a 3 S a 3 S H 2 S 3 a S 3 a

31 Le fléau : la Syphillis Le «SIDA» du XIX è siècle Ehrlich : raisonnement de chimiste

32 Le raisonnement d Ehrlich sur les antisyphilitiques Azoïques non actifs Homologues arséniés des colorants azoïques He B C F e Al Si P S Cl Ar Ga Ge As Se Br Kr As As

33 1910. «606» ou Salvarsan Premier criblage ~1910 Activité du 606 è composé contre la syphilis H H 2 As As H 2 H

34 Ce que dira la diffraction aux rayons X (1961) H H 2 As As H 2 H H 2 H H 2 H H H 2 As As As As As As H 2 H H H 2 H H 2

35 ~1930 Extension aux bactéries Dans la suite d Ehrlich Gerhard Domagk ( ) : streptocoques staphylocoques Colorants azoïques Prontosil H 2 S 2 H 2 H 2

36 Le principe actif Ernest Fourneau ( ) (Institut Pasteur de Paris) Clivage réducteur H 2 S 2 H 2 H 2 H 2 S 2 H 2 S 2 H 2 H 2 H 2 + H 2 H 2

37 ~1940 La suite les sulfamides Première classe générale d agents anti-infectieux efficaces. Winston Churchill (pneumonie, 1943) : sulfapyridine (Dagenan ) H H 2 S R H H 2 S

38 Chapitre 2 Les tisanes de Grand-Mère et les potions de «Mère ature» X.Bataille ECPB 2007

39 Digitale Pavot Cigüe morphine héroïne codéine Papaver papavérine somniferum Louis David - La mort X.Bataille de Socrate ECPB

40

41 Le saule Hippocrate (V ème s. av. J.-C.) Galien (II ème s.) : propriétés antipyrétiques et antiinflammatoires Moyen-Âge : utilisé contre la fièvre et les douleurs 1829 : isolement de la salicine 1840 : acide salicylique obtenu par oxydation chimique de la salicine 1853 : Charles Gerhardt : aspirine 1855 : synthèse de Hermann Kolbe 1897 : Felix Hoffman H H H H H Hydrolyse H H + H H H Glucose H xydation H H H Acide salicylique

42 µ-biologie : pénicilline H S C 2 H Juillet 1928, Alexandre Fleming ( ), microbiologiste au St Mary s Hospital (Londres), culture de staphylocoques. Penicillinum notatum. Howard Walter Florey ( ), Ernst Boris Chain ( ). Ernest Augustin Duchesne ( )

43 C est la dose qui fait le poison «Toute chose est poison, et rien n est poison ; seule la dose détermine si une chose peut ne pas être poison» Paracelse (Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, )

44 Taxol Une succession de découvertes entrecoupées de «coups de chance» va aboutir à la commercialisation d un des principaux anticancéreux contemporains H H H H Ph Paclitaxel (Taxol)

45 Tétrodotoxine : le goût du risque

46 H 2 H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H CH 3 H H H H H H H H H H H H H H H H H H H Palytoxine (corail Palythoa)

47 Capsaïcine Menthol H 3 C H La nature produit les molécules CH 3 les plus H CH 3 H actives : CH 3 H 3 C CH 3 c est un modèle!

48 Plantes médicinales : ~ 80% de la population mondiale Médicaments d origine naturelle : ~ 40% en Europe Médicaments en vente libre : + de 50% à base de plantes médicinales

49 Chapitre 3 X.Bataille ECPB 2007

50 Lipides Glucides Protides Minéraux Eau

51 Un organisme Espace structuré, organisé Cellules différenciées Communication intra/intercellulaire Signaux et messages moléculaires (neurotransmetteurs, hormones) Mécanismes de régulation, boucles de rétroaction

52 Zoom sur la cellule : la membrane cellulaire

53 Canaux ioniques

54 Les peptides

55 erfs / neurones / synapses

56 AD - AR Une fantastique machinerie moléculaire

57 Les cibles : les sites actifs des peptides

58 Complément

59 Les cibles des médicaments (en 2002) 47% : enzymes 30% : récepteurs 7% : canaux ioniques 4% : neurotransmetteurs

60 L analogie clé / serrure Emil Fischer ( ), prix obel de Chimie : «Pour utiliser une image, je dirai qu une enzyme [et un substrat] doivent s'adapter comme une clef dans une serrure afin d'exercer un effet chimique l'un sur l'autre».

61 L analogie clé / serrure Interaction hydrophobe Interaction donneur-accepteur M Enzyme X Substrat - H + H Interaction ionique Liaisons hydrogène

62 Créer un médicament, c est comme choisir une clé?

63 Chapitre 4 L industrie pharmaceutique X.Bataille ECPB 2007

64 Un médicament, c est Un principe actif formulé qui diffuse partout sans être trop dégradé et finit par trouver sa place

65 Biodisponibilité Absorption Estomac ph = 1-2, enzymes Intestin ph = 8, enzymes Barrière intestinale Sang Elimination Foie, Rein rgane Barrière Cellule Membrane cellulaire, canaux sélectifs Cible moléculaire : peptide, AD... Biodisponibilité : 5-10%

66 Recherche / développement / rentabilité Temps de développement : ans Durée du brevet : 20 ans Investissement : 500 millions à 1 milliard d Parts de marché : 75 % pour le premier à sortir 20% pour le deuxième 5% pour les autres Trafic de médicament : rentable et peu risqué

67 La recherche d un médicament c est Tester l affinité Tester la sélectivité Tester la biodisponibilité Tester la toxicité Mettre au point la synthèse industrielle btenir un produit solide Synthétiser le premier kilo en 8 à 10 étapes à partir de produits commerciaux Effectuer les tests précliniques : in vitro, / animaux Effectuer les tests cliniques : adapter les doses, estimer les effets secondaires (phases I, II, III, IV)

68 Dossiers soumis dans ~80 pays Chimie : 10 pages Analyses : 400 pages Formulation : 100 pages Etudes précliniques : pages Etudes cliniques : pages

69 DUREE ET RISQUE Probabilité d échec 100 % Choix de la cible série sélection décision Ph I décision Ph II 50 % décision Ph III brevets enregistrement approbation Année Source : Bertrand Castro, Directeur R&D Procédés Chimiques et Biotechnologiques, Sanofi-Aventis

70 Blockbuster

71 Chapitre 5 Comment se découvre, s invente, un médicament? X.Bataille ECPB 2007

72 A la recherche du Blockbuster Copier la nature : aspirine, quinine S inspirer en améliorant ce que fait la nature : taxol Au hasard Innover en testant au hasard : criblage sur des cibles potentielles en rationnalisant la recherche : cimétidine

73 Les Princes de Serendip LSD Albert Hofmann, 1935 Méthérgine Antihémoragique Moutarde à azote Alfred Gilman et Louis Goodman, 1942 Anticancéreux Bombardement de l USS John Harvey H H CH 3 CH 3 CH 3

74 Sérendipité 2 Cis-platine Barnett Rosenberg, 1965 Anticancéreux Electrolyse / E. Coli Viagra Pfizer, 1997 Phosphodiestérase type III / V S H

Utilisation des plantes dans la production de molécules à valeur d usage

Utilisation des plantes dans la production de molécules à valeur d usage Académie des sciences / Académie d agriculture de France 27 avril 2004 Utilisation des plantes dans la production de molécules à valeur d usage Résumés des interventions 14h30 Introduction Marc Julia,

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

CH 13: LA COMBUSTION DES MATERIAUX ORGANIQUES. Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine

CH 13: LA COMBUSTION DES MATERIAUX ORGANIQUES. Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine CH 13: LA COMBUSTION DES MATERIAUX ORGANIQUES Ex 6,8,10,11, p64-65 ED et FM:p63 Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine Ex 6,8,10,11, p64-65 ED et FM:p63 Objectifs: *Prendre conscience du

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Conception de Médicament

Conception de Médicament Conception de Médicament Approche classique HTS Chimie combinatoire Rational Drug Design Ligand based (QSAR) Structure based (ligand et ou macromolec.) 3DQSAR Docking Virtual screening Needle in a Haystack

Plus en détail

Chapitre 14 Les matières colorantes

Chapitre 14 Les matières colorantes Chapitre 14 Les matières colorantes I. Les matières colorées Les espèces chimiques responsables de la couleur sont appelées matières colorées : elles absorbent la lumière visible (domaine de longueur d

Plus en détail

La nature. pour inspirer. le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale. Quand la nature inspire le chimiste

La nature. pour inspirer. le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale. Quand la nature inspire le chimiste La nature pour inspirer le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale Françoise Guéritte est Directrice de recherche à l Institut national de la santé et de la recherche médicale

Plus en détail

I. Etat des lieux : la place de la chimie dans notre mode de vie

I. Etat des lieux : la place de la chimie dans notre mode de vie Concepts et définitions 9 I. Etat des lieux : la place de la chimie dans notre mode de vie Avant d aborder les concepts et les moyens à notre disposition pour faire évoluer la chimie vers un idéal de chimie

Plus en détail

Table des matières PRÉFACE XIX CHAPITRE 1 DES MIASMES AUX MICROBES : PRÉHISTOIRE DE LA MICROBIOLOGIE

Table des matières PRÉFACE XIX CHAPITRE 1 DES MIASMES AUX MICROBES : PRÉHISTOIRE DE LA MICROBIOLOGIE Table des matières PRÉFACE XIII AVANT-PROPOS XIX CHAPITRE 1 DES MIASMES AUX MICROBES : PRÉHISTOIRE DE LA MICROBIOLOGIE CHAPITRE 2 PASTEUR ET KOCH : LA NAISSANCE DE LA MICROBIOLOGIE 13 Louis Pasteur 13

Plus en détail

BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT

BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT PREMIÈRE PARTIE : DE L ATOME À LA MOLÉCULE, DE LA MOLÉCULE AU MÉDICAMENT DEUXIÈME PARTIE : LES BIOMOLÉCULES (PROTÉINES, LIPIDES, GLUCIDES ) INTERVENANTS :

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NN PRGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur L épreuve

Plus en détail

La forêt canadienne une ressource riche et unique en extraits naturels

La forêt canadienne une ressource riche et unique en extraits naturels La forêt canadienne une ressource riche et unique en extraits naturels Défis et opportunités pour notre industrie Vincent BLANCHARD, Ph. D. Chargé de projets Chimiste 04 décembre 2013 Cégep de Ste-Foy

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Histoire du médicament

Histoire du médicament Histoire du médicament Objectifs pédagogiques du cours : - Connaître les principales étapes de l histoire du médicament, aboutissant jusqu au médicament industriel actuel - Connaître les noms des personnes

Plus en détail

Conception et développement de médicaments. AFMBD L Envol 3 Mai 2003

Conception et développement de médicaments. AFMBD L Envol 3 Mai 2003 Conception et développement de médicaments AFMBD L Envol 3 Mai 2003 Bonnes et mauvaises nouvelles 1- Nous sommes tous des gros tas de molécules! 2- Tout ce qui se passe en nous est le résultat d interactions

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 SOMMAIRE Tronc commun scientifique Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)....... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 Tronc Commun des Lettres et Sciences humaines Unité1 : L eau : Source

Plus en détail

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse INSTITUT PREPARATIRE AUX ETUDES D INGENIEURS DE SFAX DEPARTEMENT DE PREPARATIN AUX NURS DE BILGIE A.U. : 2011-2012 orrection de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre Devoir de synthèse Exercice 1 (12

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Chimie organique. Débuts de la chimie organique

Chimie organique. Débuts de la chimie organique himie organique Info 8.1 Débuts de la chimie organique i Au début du 19 e siècle, Berzelius distinguait deux domaines de la chimie : la chimie minérale (inorganique) et la chimie organique. La chimie organique

Plus en détail

RECHERCHE ET CONTROLE

RECHERCHE ET CONTROLE RECHERCHE ET CONTROLE Intervenant : Sylvie Guyomard Sanofi Aventis Mme Guyomard nous a présenté ses activités ainsi que sa formation. 1- Fonction principale actuelle Mme Guyomard est responsable du laboratoire

Plus en détail

Chapitre 1 Qu est-ce qu un médicament?

Chapitre 1 Qu est-ce qu un médicament? Chapitre 1 Qu est-ce qu un médicament? Si vous voulez expliquer de façon précise l action de chaque poison, il faut alors se demander ce qui n est pas un poison? Toute substance est un poison et aucune

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

les protéines et le fonctionnement des cellules

les protéines et le fonctionnement des cellules les protéines et le fonctionnement des cellules marcel.dellanoce@free.fr 1 / 9 marcel.dellanoce@free.fr les protéines et le fonctionnement des cellules 1 assurer la structure et l'organisation des tissus

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE Introduction La transmission du message nociceptif peut être modulée par des molécules endogènes telles que les

Plus en détail

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Chimie organique 3 : Mécanisme A E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Exercices d entraînement 1. Décarboxylation (*) 1. Quelles fonctions chimiques contient la molécule A dessinée ci-dessous?

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation? La découverte de médicaments en biotechnologie La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007 Initiation

Plus en détail

HISTOIRE DU MEDICAMENT De l Antiquité aux Temps Modernes, les grands noms Marie-José Royer-Morrot

HISTOIRE DU MEDICAMENT De l Antiquité aux Temps Modernes, les grands noms Marie-José Royer-Morrot HISTOIRE DU MEDICAMENT De l Antiquité aux Temps Modernes, les grands noms Marie-José Royer-Morrot I) Médicament Etymologie Du latin Medicamentum: remède, drogue De Medicare: donner des remèdes Définitions

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction)

Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction) Seconde Sciences Physiques et himiques 1 ère Partie : La santé hapitre 5 orrection Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction) Première partie Votre devez trouver le nom

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

La solution bien-être LifeWave

La solution bien-être LifeWave La solution bien-être LifeWave L histoire commence David Schmidt 2004 => Création 2009 => Homologation Européenne des patchs non transdermiques 2010 => LifeWave Europe (usine & bureaux en Irlande) 2012

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

protection du bois - Alternatives à l'utilisation

protection du bois - Alternatives à l'utilisation Développement de méthodes non biocides de protection du bois - Alternatives à l'utilisation des biocides classiques? Philippe GERARDIN, LERMAB, Faculté des Sciences et Technique, Vandoeuvre Site internet:

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

Lancement Libramed. Communication innovante pour le point de vente

Lancement Libramed. Communication innovante pour le point de vente La première ligne du marché italien* pour le traitement du surpoids et de l obésité. Dorénavant même en Belgique, avec un programme complet pour la nouvelle approche sanitaire à l épidémie du XXI ème siècle

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Structure des molécules La connaissance de la structure de la matière, ébauchée en Seconde, se concrétise par une modélisation des liaisons entre les atomes, au sein des molécules. Cette modélisation,

Plus en détail

Acide acétylsalicylique (Forme MOLECULAIRE) Solubilité dans l eau à 37 C. Solubilité dans les lipides élevée faible

Acide acétylsalicylique (Forme MOLECULAIRE) Solubilité dans l eau à 37 C. Solubilité dans les lipides élevée faible La santé : les médicaments NM : Prénom : lasse : Séquence n 4 : Différentes formulations de l aspirine A l origine de la synthèse de cette molécule, qui n existe pas dans la nature, il y a l acide salicylique,

Plus en détail

Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux

Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux Présenté par Dr. Gamsonré Christophe Somlimdou Université du Québec à Montréal Les chiffres 73 % Pourcentage de terrains

Plus en détail

La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles

La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles Pr Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Département de génie chimique et de génie biotechnologique Faculté

Plus en détail

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium)

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) Plan de l exposé 1. Contexte : bioraffinage de 2 ème génération

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Agro-ressource et médicaments. Le végétal et l animal au service de la recherche pharmaceutique

Agro-ressource et médicaments. Le végétal et l animal au service de la recherche pharmaceutique Agro-ressource et médicaments Le végétal et l animal au service de la recherche pharmaceutique Plan de l exposé : Introduction : l importance des ressources naturelles I- Fabrication et contrôle d un médicament

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

Chapitre mars 2016

Chapitre mars 2016 à la La II Le carbone à la Chapitre 9 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 23 mars 2016 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire à la La II Le carbone 1 2 La 3 II Le carbone 4 vie quotidienne 2 (2015-2016)

Plus en détail

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 (Nouvelles techniques de manipulation du vivant Inf OGM 0ctobre 2011) I. Petite mise

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction sur le médicament

Chapitre 1. Introduction sur le médicament Chapitre 1. Introduction sur le médicament 1. Parmi les propositions suivantes concernant l homéopathie, une est inexacte, laquelle? a. Les médicaments homéopathiques peuvent être préparés artisanalement

Plus en détail

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques 1. Réactions chimiques On appelle réaction ou transformation physicochimique le processus par lequel une ou plusieurs substances se transforment en une ou

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

Lycée de Suscinio Morlaix CH05 La chimie des couleurs page 73 et 115 LES COLORANTS

Lycée de Suscinio Morlaix CH05 La chimie des couleurs page 73 et 115 LES COLORANTS LES COLORANTS En 1852, Eugène Chevreul (1786-1889), alors directeur des teintures à la Manufacture Nationale des Gobelins, écrivait dans Les tapisseries et les tapis des Manufactures Nationales : «L art

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 11 Remerciements 13 Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 I. Les glucides 15 1. Les oses ou monosaccarides 15 2. Les diholosides ou disaccharides 15 3. Les polyholosides

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE

LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE ou le rôle d un ingénieur chimiste dans le domaine pharmaceutique Mario Jolicoeur, ing., Ph.D. Professeur adjoint département de génie chimique École Polytechnique de Montréal Les

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 007 Questionnaire : Corrigé Page,5 Page 3 6,5 Page 4,0 Page 5 5,5 Page 6 5,5 Page 7 3,0 Page 8 6,5 Page 9 9,0 Page 0,0 Page,5 Page 6,5 Total 9,5 ONC 007 Corrigé questionnaire

Plus en détail

Structure de la cellulose

Structure de la cellulose Structure de la cellulose et différentes voies de bioraffinage 21 octobre 2009 Jean-Luc WERTZ Structure de la cellulose 3 niveaux structurels: - moléculaire - cristallin - ultrastructurel 1 Structure moléculaire

Plus en détail

! " # # # $ %& % ' & ' '

!  # # # $ %& % ' & ' ' ! "# # ## # $%&'' Aspects nutritionnels, thérapeutiques et toxicologiques Boissons/aliments UTRITIO «Potions», produits naturels ou d origine d naturelle THERAPEUTIQUE Poisons TOXICOLOGIE HO O H HO Morphine

Plus en détail

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010 PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES Chaque être vivant contient des milliers de molécules différentes. On peut regrouper la plupart de ces molécules en 4 grandes familles:

Plus en détail

Titre de la séance : la structure moléculaire du vivant

Titre de la séance : la structure moléculaire du vivant Partie du programme : la Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Niveau : seconde EXTRAIT DU PROGRAMME Les êtres vivants sont constitués d éléments chimiques disponibles

Plus en détail

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti «Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine» Professeur Michèle Boitel-Conti Académie Nationale de Pharmacie 30 septembre 2015 «Les chevelus

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES ACTIFS SUR DES VOIES METABOLIQUES

ANTIBIOTIQUES ACTIFS SUR DES VOIES METABOLIQUES ATIBITIQUES ACTIFS SUR DES VIES METABLIQUES Enseignant : F. Van Bambeke FARM2129 année 2009-2010 05/02/2010 07: anti-metabolisme 1 SULFAMIDES / DIAMIPYRIDIES 05/02/2010 07: anti-metabolisme 2 1 Un peu

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS Protéger l environnement Produire de l énergie Deux nécessités pour l Afrique, que nous adressons à travers notre système de production non polluant

Plus en détail

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0.

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0. «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» EXERCIE N O 1: A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations

Plus en détail

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques.

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Le phénotype est l ensemble des caractères observables d une cellule, d un organisme. Le génotype est l ensemble des gènes d une

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

School Biologie, Médecine, Pharmacie. Men4on de Master Sciences du Médicament 21/11/2012. 11 décembre 2013 Pr Chris4an Cavé Chris4an.cave@u- psud.

School Biologie, Médecine, Pharmacie. Men4on de Master Sciences du Médicament 21/11/2012. 11 décembre 2013 Pr Chris4an Cavé Chris4an.cave@u- psud. 1 21/11/2012 School Biologie, Médecine, Pharmacie Men4on de Master Sciences du 11 décembre 2013 Pr Chris4an Cavé Chris4an.cave@u- psud.fr Mention Sciences du Les établissements d enseignement supérieur

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien Denys, INERIS Corinne Perrin-Ganier, ENSAIA (Co-directrice) Michel Schiavon, ENSAIA (Directeur)

Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien Denys, INERIS Corinne Perrin-Ganier, ENSAIA (Co-directrice) Michel Schiavon, ENSAIA (Directeur) Re-mobilisation des hydrocarbures aromatiques polycycliques de terres industrielles de cokerie et mécanismes impliqués dans le "vieillissement" du fluoranthène Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien

Plus en détail

Les enseignements sont constitués de trois groupes thématiques :

Les enseignements sont constitués de trois groupes thématiques : 1 Syllabus de l'option de 3 ème année Transformation Chimique et Biochimique des Agroressources (TCBA) Responsable : Dr. Carlos VACA-GARCIA Carlos.VacaGarcia@ensiacet.fr Les enseignements sont constitués

Plus en détail

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire La chimie au service de l alimentation Composition des aliments De Bont Adélaïde Delvigne Martine Speliers Nadine Faculté des Sciences Diffusé par l Antenne

Plus en détail

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV 2.3.1 CATABOLISME DU

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION II. PRESENTATIONS BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL

LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION II. PRESENTATIONS BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL TRAVAUX D INITIATIVE PERSONELLE ENCADRES BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL PROFESSEUR ACCOMPAGNATEUR : M. TRAORE ANNEE 2005/2006 LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION

Plus en détail

Direction Procédés, IFP-Lyon, Solaize, le 9 octobre 2007

Direction Procédés, IFP-Lyon, Solaize, le 9 octobre 2007 1 Les biocarburants d'aujourd'hui et ceux du futur. Stratégie R&D J-L.Duplan IFP-Lyon Réduire le CO2 dans l'atmosphère Réduction des polluants 120 100 80 60 40 CO2 CO NOx VOC Benzene PM Diesel CO2 SO2

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

TP 2 : Les enzymes digestives.

TP 2 : Les enzymes digestives. TP 2 : Les enzymes digestives. Animation : Enzymes Ils existent des milliers d enzymes qui interviennent simultanément dans des réactions chimiques. Problèmes : Comment les enzymes agissent-elles sur leur

Plus en détail

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 Alimentation Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 I) Nutrition et aliments A) Nutrition absorption de la nourriture transformation des aliments ingérés (digestion) assimilation des nutriments utilisation

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Journées Industrielles de la Méthanisation

Journées Industrielles de la Méthanisation Journées Industrielles de la Méthanisation Gérer les ressources microbiennes : Exemples d applications aux procédés de méthanisation Marina Moletta-Denat, Jérôme Hamelin, Kim Milferstedt et Eric Trably

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

II/ La Terre une planète habitée. PB Comment définir la vie. 1/ la composition chimique des êtres vivants

II/ La Terre une planète habitée. PB Comment définir la vie. 1/ la composition chimique des êtres vivants II/ La Terre une planète habitée PB Comment définir la vie 1/ la composition chimique des êtres vivants Si on réalise une analyse chimique de la matière constituant les êtres vivants, on observe que celle-ci

Plus en détail

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS cours 2 : les biomolécules Objectifs : approche des biomolécules à partir de la composition d'aliments connaître les monomères, dimères et polymères glucidiques

Plus en détail

Cours biologie cellulaire Licence L1

Cours biologie cellulaire Licence L1 Cours biologie cellulaire Licence L1 Les Limites Cellulaires: Membranes, Glycocalyx et Paroi Frontières, échanges, communication, et adhésion Concepts de biologie cellulaire «Le concept est la totalité

Plus en détail

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez Biologie Humaine. 101-901-RE Esteban Gonzalez Mécanismes de rétro-inhibition Mécanismes de rétro-inhibition Caractéristiques ristiques du corps humain Grande longévité Capable de se réparer de lui-même

Plus en détail

I. Synthèse de l indigo. Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton?

I. Synthèse de l indigo. Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton? Chap. IV I. Synthèse de l indigo Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton? I. Synthèse de l indigo Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton?

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée.

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée. - 2.7/1-2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES 2.7.1 Méthodes d analyse des nutriments 2.7.1.1 Détermination de la teneur en eau La teneur en eau est la proportion effective (totale,

Plus en détail