De la molécule au médicament

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la molécule au médicament"

Transcription

1 De la molécule au médicament un panorama de la chimie contemporaine ECPB, 28 octobre 2007

2 Chapitre 1 Il était une fois X.Bataille ECPB 2007

3 Une rapide histoire des médicaments vu par un chimiste X.Bataille ECPB 2007

4 Jusqu à la fin du XVIII è s. Extraction des produits naturels et des produits de dégradation Recherche empirique des utilisations, du brai de bouleau à la tisane de saule

5 Gaz d éclairage de Philippe Lebon ( ) ~ Pyrolyse du bois Produits de dégradation : Goudrons Gaz éclairant Préparation du gaz : éviter la combustion, refroidissement, lavage

6 Premières installations en Angleterre ~ William Murdoch ( ) Essais entre 1792 et 1798 sur la pyrolyse de la houille Eclairage des usines Application au chauffage

7 ~ L éclairage public «Gas light» : ~ 250 L / kg de houille : 80% de résidu solide

8 Rentabiliser les déchets (goudrons) Utilisation traditionnelle : calfatage Analyse de la composition des goudrons : Découverte de nouveaux produits aissance d une nouvelle chimie

9 Le bois «anocomposite naturel» : Matrice : Lignine Fibres : Cellulose Me H Me CHH Me CH 2 H Me H H H H Me Me H H H H Me Me H CH 2 H Me H H H H H H H H H n H H H CH 2 H Me CH 2 H Me Me Me Me Me

10 H H H 2 Polycycliques (HAP) S Composition du goudron de houille Hydrocarbures aromatiques : Monocycliques Hétérocycles oxygénés, azotés et soufrés S HS H S S S H H 2 H H H

11 Les aromatiques Dérivés du benzène X.Bataille ECPB 2007

12 ~1825 Benzène Michael Faraday ( ) Echantillon d huile de baleine utilisé pour l éclairage public Isole le benzène par distillation (99,7%) H H C CH C 6 H 6 H C C C C C H (C 2 H) H H Structure de Kekulé (1865)

13 Friedlieb Ferdinand Runge ~1830 ( ) Chimiste allemand Inventeur de la chromatographie sur papier Isole l aniline et le phénol (acide carbolique) du goudron de houille. H H 2

14 ~1855 William Henry Perkin ( ) A 17 ans chez A.W. Hofmann Chimie de l aniline et de ses dérivés La buanderie de la maison familiale August Wilhelm von Hofmann ( ) Autoportrait (1852)

15 Synthèse de la quinine 1856 selon W.H. Perkin (1856) Quinine : C 20 H Allyltoluidine : C 10 H 13 2 * allyltoluidine + 2 oxygène = quinine + 2 H 2 C 10 H /2 2 C 20 H H 2

16 Ce que W.H. Perkin ne savait pas (et ne pouvait pas savoir) H H 3 C H 2 C CH 3 H CH 3 H H

17 Quinine Robert B. Woodward Gilbert Stork

18 Ce que synthétise W.H. Perkin Constat d échec Essai sur l aniline commerciale H 3 C CH 3 H 2 + H Le colorant mauve

19 La mauvéine de W.H. Perkin Essais en teinture «Si ce produit ne coûte pas une fortune, c est la vôtre qui est faite»

20 Une synthèse «de rêve» H 2 H 3 H 2 S 4 Fe CH 3 C 2 H (1) (2) (3) K 2 Cr 2 7 Mauvéine (4) Du goudron au prix du platine

21 obtenue grâce à un produit parasite CH 3 CH 3 p-toluidine toluène H 2 CH 3 CH 3 H 2 o-toluidine H 3 C CH 3 H 2 + H 2 H aniline benzène

22 aissance de l industrie des ~1860 colorants de synthèse : l arc-en-ciel chimique Fuchsine (magenta) Colorants azoïques Alizarine Utilisations frauduleuses (vins) H 2 CH 3 H H H 3 C CH 3 + H 2 H 2

23 «Garance, c est le nom d une fleur» Première vraie synthèse d un colorant naturel extrait de la garance (alizarine, 1826). Colorant utilisé par l armée France : Alsace, Vaucluse. Joueur de fifre, E. Manet, 1866 (Musée d'rsay)

24 Première synthèse volontaire d un produit naturel Adolf von Baeyer ( ) H H Zn Chauffage Alizarine Anthracène Assistants : Karl Graebe ( ) Karl Libermann ( ) le squelette de la molécule d alizarine est l anthracène (hydrocarbure sous-produit sans valeur de la distillation de la houille)

25 Synthèse de l alizarine K. Graebe et K. Libermann et Heinrich Caro ( ) : synthèse de l alizarine à partir de l anthracène (brevet le 25 juin 1869) [x] Chauffage H 2 S 4 Chauffage S 3 H H H KH W.H. Perkin : un jour trop tard.

26 L industrie chimique allemande H. Caro : Badische Anilin & Soda Fabrik, BASF Aktien-Gesellschaft für Anilin-Fabrikation, AGFA Bayer Hoechst

27 Bilan fin XIX è Chimie des aromatiques = Chimie des colorants = Chimie du XIX è siècle Autres champs d applications? Quelles limites? De la décade mauve à la chimiothérapie

28 Paul Ehrlich ( ) Biologiste (et chimiste?) allemand Assistant de Robert Koch ( ) Colorations sélectives des micro-organismes Intérêt de Ehrlich pour les colorants

29 L idée de Ehrlich Interaction sélective des colorants à exploiter : Interaction tueuse «Balle magique» La chimiothérapie est presque née

30 Ehrlich et les colorants ~1900 synthétiques (CH 3 ) Bleu de méthylène : malaria Rouge trypan : maladie du sommeil. a 3 S H 2 S + (CH 3 ) 2 a 3 S a 3 S H 2 S 3 a S 3 a

31 Le fléau : la Syphillis Le «SIDA» du XIX è siècle Ehrlich : raisonnement de chimiste

32 Le raisonnement d Ehrlich sur les antisyphilitiques Azoïques non actifs Homologues arséniés des colorants azoïques He B C F e Al Si P S Cl Ar Ga Ge As Se Br Kr As As

33 1910. «606» ou Salvarsan Premier criblage ~1910 Activité du 606 è composé contre la syphilis H H 2 As As H 2 H

34 Ce que dira la diffraction aux rayons X (1961) H H 2 As As H 2 H H 2 H H 2 H H H 2 As As As As As As H 2 H H H 2 H H 2

35 ~1930 Extension aux bactéries Dans la suite d Ehrlich Gerhard Domagk ( ) : streptocoques staphylocoques Colorants azoïques Prontosil H 2 S 2 H 2 H 2

36 Le principe actif Ernest Fourneau ( ) (Institut Pasteur de Paris) Clivage réducteur H 2 S 2 H 2 H 2 H 2 S 2 H 2 S 2 H 2 H 2 H 2 + H 2 H 2

37 ~1940 La suite les sulfamides Première classe générale d agents anti-infectieux efficaces. Winston Churchill (pneumonie, 1943) : sulfapyridine (Dagenan ) H H 2 S R H H 2 S

38 Chapitre 2 Les tisanes de Grand-Mère et les potions de «Mère ature» X.Bataille ECPB 2007

39 Digitale Pavot Cigüe morphine héroïne codéine Papaver papavérine somniferum Louis David - La mort X.Bataille de Socrate ECPB

40

41 Le saule Hippocrate (V ème s. av. J.-C.) Galien (II ème s.) : propriétés antipyrétiques et antiinflammatoires Moyen-Âge : utilisé contre la fièvre et les douleurs 1829 : isolement de la salicine 1840 : acide salicylique obtenu par oxydation chimique de la salicine 1853 : Charles Gerhardt : aspirine 1855 : synthèse de Hermann Kolbe 1897 : Felix Hoffman H H H H H Hydrolyse H H + H H H Glucose H xydation H H H Acide salicylique

42 µ-biologie : pénicilline H S C 2 H Juillet 1928, Alexandre Fleming ( ), microbiologiste au St Mary s Hospital (Londres), culture de staphylocoques. Penicillinum notatum. Howard Walter Florey ( ), Ernst Boris Chain ( ). Ernest Augustin Duchesne ( )

43 C est la dose qui fait le poison «Toute chose est poison, et rien n est poison ; seule la dose détermine si une chose peut ne pas être poison» Paracelse (Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, )

44 Taxol Une succession de découvertes entrecoupées de «coups de chance» va aboutir à la commercialisation d un des principaux anticancéreux contemporains H H H H Ph Paclitaxel (Taxol)

45 Tétrodotoxine : le goût du risque

46 H 2 H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H CH 3 H H H H H H H H H H H H H H H H H H H Palytoxine (corail Palythoa)

47 Capsaïcine Menthol H 3 C H La nature produit les molécules CH 3 les plus H CH 3 H actives : CH 3 H 3 C CH 3 c est un modèle!

48 Plantes médicinales : ~ 80% de la population mondiale Médicaments d origine naturelle : ~ 40% en Europe Médicaments en vente libre : + de 50% à base de plantes médicinales

49 Chapitre 3 X.Bataille ECPB 2007

50 Lipides Glucides Protides Minéraux Eau

51 Un organisme Espace structuré, organisé Cellules différenciées Communication intra/intercellulaire Signaux et messages moléculaires (neurotransmetteurs, hormones) Mécanismes de régulation, boucles de rétroaction

52 Zoom sur la cellule : la membrane cellulaire

53 Canaux ioniques

54 Les peptides

55 erfs / neurones / synapses

56 AD - AR Une fantastique machinerie moléculaire

57 Les cibles : les sites actifs des peptides

58 Complément

59 Les cibles des médicaments (en 2002) 47% : enzymes 30% : récepteurs 7% : canaux ioniques 4% : neurotransmetteurs

60 L analogie clé / serrure Emil Fischer ( ), prix obel de Chimie : «Pour utiliser une image, je dirai qu une enzyme [et un substrat] doivent s'adapter comme une clef dans une serrure afin d'exercer un effet chimique l'un sur l'autre».

61 L analogie clé / serrure Interaction hydrophobe Interaction donneur-accepteur M Enzyme X Substrat - H + H Interaction ionique Liaisons hydrogène

62 Créer un médicament, c est comme choisir une clé?

63 Chapitre 4 L industrie pharmaceutique X.Bataille ECPB 2007

64 Un médicament, c est Un principe actif formulé qui diffuse partout sans être trop dégradé et finit par trouver sa place

65 Biodisponibilité Absorption Estomac ph = 1-2, enzymes Intestin ph = 8, enzymes Barrière intestinale Sang Elimination Foie, Rein rgane Barrière Cellule Membrane cellulaire, canaux sélectifs Cible moléculaire : peptide, AD... Biodisponibilité : 5-10%

66 Recherche / développement / rentabilité Temps de développement : ans Durée du brevet : 20 ans Investissement : 500 millions à 1 milliard d Parts de marché : 75 % pour le premier à sortir 20% pour le deuxième 5% pour les autres Trafic de médicament : rentable et peu risqué

67 La recherche d un médicament c est Tester l affinité Tester la sélectivité Tester la biodisponibilité Tester la toxicité Mettre au point la synthèse industrielle btenir un produit solide Synthétiser le premier kilo en 8 à 10 étapes à partir de produits commerciaux Effectuer les tests précliniques : in vitro, / animaux Effectuer les tests cliniques : adapter les doses, estimer les effets secondaires (phases I, II, III, IV)

68 Dossiers soumis dans ~80 pays Chimie : 10 pages Analyses : 400 pages Formulation : 100 pages Etudes précliniques : pages Etudes cliniques : pages

69 DUREE ET RISQUE Probabilité d échec 100 % Choix de la cible série sélection décision Ph I décision Ph II 50 % décision Ph III brevets enregistrement approbation Année Source : Bertrand Castro, Directeur R&D Procédés Chimiques et Biotechnologiques, Sanofi-Aventis

70 Blockbuster

71 Chapitre 5 Comment se découvre, s invente, un médicament? X.Bataille ECPB 2007

72 A la recherche du Blockbuster Copier la nature : aspirine, quinine S inspirer en améliorant ce que fait la nature : taxol Au hasard Innover en testant au hasard : criblage sur des cibles potentielles en rationnalisant la recherche : cimétidine

73 Les Princes de Serendip LSD Albert Hofmann, 1935 Méthérgine Antihémoragique Moutarde à azote Alfred Gilman et Louis Goodman, 1942 Anticancéreux Bombardement de l USS John Harvey H H CH 3 CH 3 CH 3

74 Sérendipité 2 Cis-platine Barnett Rosenberg, 1965 Anticancéreux Electrolyse / E. Coli Viagra Pfizer, 1997 Phosphodiestérase type III / V S H

BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT

BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT BIOLOGIE FONDAMENTALE LES MOLÉCULES DU VIVANT PREMIÈRE PARTIE : DE L ATOME À LA MOLÉCULE, DE LA MOLÉCULE AU MÉDICAMENT DEUXIÈME PARTIE : LES BIOMOLÉCULES (PROTÉINES, LIPIDES, GLUCIDES ) INTERVENANTS :

Plus en détail

Chapitre 14 Les matières colorantes

Chapitre 14 Les matières colorantes Chapitre 14 Les matières colorantes I. Les matières colorées Les espèces chimiques responsables de la couleur sont appelées matières colorées : elles absorbent la lumière visible (domaine de longueur d

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

La nature. pour inspirer. le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale. Quand la nature inspire le chimiste

La nature. pour inspirer. le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale. Quand la nature inspire le chimiste La nature pour inspirer le chimiste : Substances naturelles, phyto chimie et chimie médicinale Françoise Guéritte est Directrice de recherche à l Institut national de la santé et de la recherche médicale

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Structure des molécules La connaissance de la structure de la matière, ébauchée en Seconde, se concrétise par une modélisation des liaisons entre les atomes, au sein des molécules. Cette modélisation,

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction sur le médicament

Chapitre 1. Introduction sur le médicament Chapitre 1. Introduction sur le médicament 1. Parmi les propositions suivantes concernant l homéopathie, une est inexacte, laquelle? a. Les médicaments homéopathiques peuvent être préparés artisanalement

Plus en détail

Acide acétylsalicylique (Forme MOLECULAIRE) Solubilité dans l eau à 37 C. Solubilité dans les lipides élevée faible

Acide acétylsalicylique (Forme MOLECULAIRE) Solubilité dans l eau à 37 C. Solubilité dans les lipides élevée faible La santé : les médicaments NM : Prénom : lasse : Séquence n 4 : Différentes formulations de l aspirine A l origine de la synthèse de cette molécule, qui n existe pas dans la nature, il y a l acide salicylique,

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Conception de Médicament

Conception de Médicament Conception de Médicament Approche classique HTS Chimie combinatoire Rational Drug Design Ligand based (QSAR) Structure based (ligand et ou macromolec.) 3DQSAR Docking Virtual screening Needle in a Haystack

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail

Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux

Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux Technologies «vertes» in situ appliquées à l assainissement des sols et des eaux Présenté par Dr. Gamsonré Christophe Somlimdou Université du Québec à Montréal Les chiffres 73 % Pourcentage de terrains

Plus en détail

les protéines et le fonctionnement des cellules

les protéines et le fonctionnement des cellules les protéines et le fonctionnement des cellules marcel.dellanoce@free.fr 1 / 9 marcel.dellanoce@free.fr les protéines et le fonctionnement des cellules 1 assurer la structure et l'organisation des tissus

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 11 Remerciements 13 Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 I. Les glucides 15 1. Les oses ou monosaccarides 15 2. Les diholosides ou disaccharides 15 3. Les polyholosides

Plus en détail

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE Introduction La transmission du message nociceptif peut être modulée par des molécules endogènes telles que les

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Chimie organique 3 : Mécanisme A E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Exercices d entraînement 1. Décarboxylation (*) 1. Quelles fonctions chimiques contient la molécule A dessinée ci-dessous?

Plus en détail

Biométhanisation Biogaz à partir de déchets organiques

Biométhanisation Biogaz à partir de déchets organiques Biométhanisation Biogaz à partir de déchets organiques La biomethanisation, ou la production du biogaz, se produit naturellement dans les processus de fermentation dans les marais, lits des rivières et

Plus en détail

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse INSTITUT PREPARATIRE AUX ETUDES D INGENIEURS DE SFAX DEPARTEMENT DE PREPARATIN AUX NURS DE BILGIE A.U. : 2011-2012 orrection de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre Devoir de synthèse Exercice 1 (12

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Chimie organique. Débuts de la chimie organique

Chimie organique. Débuts de la chimie organique himie organique Info 8.1 Débuts de la chimie organique i Au début du 19 e siècle, Berzelius distinguait deux domaines de la chimie : la chimie minérale (inorganique) et la chimie organique. La chimie organique

Plus en détail

Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction)

Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction) Seconde Sciences Physiques et himiques 1 ère Partie : La santé hapitre 5 orrection Quelques molécules de la santé et leurs groupes caractéristiques (correction) Première partie Votre devez trouver le nom

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles

La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles La torréfaction: une source d'énergie solide pour la valorisation locale de déchets forestiers ou agricoles Pr Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Département de génie chimique et de génie biotechnologique Faculté

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

Cours biologie cellulaire Licence L1

Cours biologie cellulaire Licence L1 Cours biologie cellulaire Licence L1 Les Limites Cellulaires: Membranes, Glycocalyx et Paroi Frontières, échanges, communication, et adhésion Concepts de biologie cellulaire «Le concept est la totalité

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION II. PRESENTATIONS BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL

LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION II. PRESENTATIONS BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL TRAVAUX D INITIATIVE PERSONELLE ENCADRES BOUTHIN BERTRAND - HIRTZLIN JEROME SCHMITT EMMANUEL PROFESSEUR ACCOMPAGNATEUR : M. TRAORE ANNEE 2005/2006 LA VANILLINE DUALITE SYNTHETIQUE-NATUREL I. INTRODUCTION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée.

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée. - 2.7/1-2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES 2.7.1 Méthodes d analyse des nutriments 2.7.1.1 Détermination de la teneur en eau La teneur en eau est la proportion effective (totale,

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Une brochure à l intention du public intéressé Biosimilaires Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Les médicaments à l arc-en-ciel 1 Table des matières De la fabrication

Plus en détail

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt Université AbouBekr Belkaid Tlemcen Année 2013/2014 Faculté SV-STU Département de Biologie 2 ème année LMD Module de Biochimie Générale (Corrigé Type) 1- Les oses naturels : a) comportent toujours une

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015

TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015 TÉLÉCONFÉRENCE NOUVEAUX PRODUITS AOÛT2015 Par: Martin Provençal Éducation des produits NOW Canada Puresource Huile macadamia 100 % pur 473mL NOW92826 Huile de noix de karité pure 118mL Disglycinate de

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien?

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Dr. Sébastien FEUILLETTE Laboratoire de Génétique Moléculaire CHU Rouen 10 décembre 2009 Cholestérol et Alzheimer: des arguments Facteurs de risque

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti «Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine» Professeur Michèle Boitel-Conti Académie Nationale de Pharmacie 30 septembre 2015 «Les chevelus

Plus en détail

Titre de la séance : la structure moléculaire du vivant

Titre de la séance : la structure moléculaire du vivant Partie du programme : la Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Niveau : seconde EXTRAIT DU PROGRAMME Les êtres vivants sont constitués d éléments chimiques disponibles

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

LES ANTIDIABÉTIQUES CHIMIE THÉRAPEUTIQUE CC4

LES ANTIDIABÉTIQUES CHIMIE THÉRAPEUTIQUE CC4 LES ANTIDIABÉTIQUES CHIMIE THÉRAPEUTIQUE CC4 INTRODUCTION Prévalence (OMS 2013) : Tunisie 15% de diabétiques (1700000). Monde 4%. Une priorité de santé publique en raison des complications très sévères

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

Revue de contrat. Liste des paramètres accrédités COFRAC Programme 78 : Analyses des vins et des moûts. Code Nature de l analyse

Revue de contrat. Liste des paramètres accrédités COFRAC Programme 78 : Analyses des vins et des moûts. Code Nature de l analyse Liste des paramètres accrédités COFRAC Programme 78 : Analyses des vins et des moûts Code Nature de l analyse A.12 Masse volumique et Densité Densimétrie électronique X.10 Masse volumique (0.986 à 1.000

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Structure de la cellulose

Structure de la cellulose Structure de la cellulose et différentes voies de bioraffinage 21 octobre 2009 Jean-Luc WERTZ Structure de la cellulose 3 niveaux structurels: - moléculaire - cristallin - ultrastructurel 1 Structure moléculaire

Plus en détail

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler Protection, prévention et impact environnemental des incendies de stockages de pneumatiques Dossier de retour d expérience du SNCP Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation

Plus en détail

Les protéines fibreuses:

Les protéines fibreuses: D- Hiérarchie dans la conformation des protéines Les protéines fibreuses: Le collagène: Le derme de la peau est formé d'un dense treillis de fibres de collagène La kératine : Les ongles, la couche cornée

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Microbiologie BIOL 3253 Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Les lentilles et la déviation de la lumière Quand un rayon lumineux passe d un milieu à un autre,

Plus en détail

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403 ANNEXE : RISQUES ASSOCIES AUX GAZ COMPRIMES GAZ COMBUSTIBLES DIHYDROGÈNE : H 2 H220 - extrêmement inflammable. SGH02 Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Aucune Masse molaire 2 g.mol -1 Masse

Plus en détail

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0.

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0. «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» EXERCIE N O 1: A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

TP Chimie : Molécules et groupes caractéristiques

TP Chimie : Molécules et groupes caractéristiques TP himie : Molécules et groupes caractéristiques 1 Les molécules sont des assemblages de plusieurs atomes (par exemple deux dans le cas du dihydrogène, 21 pour l'aspirine ou plusieurs milliers ou dizaines

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE

CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE CONCOURS D INTERNAT ET DE RESIDANAT DES ETUDES EN PHARMACIE 1 QUESTIONS D INTERNAT ET DE RESIDANAT EN PHARMACIE ADMISSIBILITE A- SCIENCES FONDAMENTALES 1- Dosages radioimmunologiques : - principe - mise

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

La solution bien-être LifeWave

La solution bien-être LifeWave La solution bien-être LifeWave L histoire commence David Schmidt 2004 => Création 2009 => Homologation Européenne des patchs non transdermiques 2010 => LifeWave Europe (usine & bureaux en Irlande) 2012

Plus en détail

La production de médicaments par les OGM

La production de médicaments par les OGM La production de médicaments par les OGM L.M. HOUDEBINE Unité de biologie du Développement et Biotechnologies INRA 78352 Jouy-en-Josas Cedex Depuis les temps les plus reculés, les communautés humaines

Plus en détail

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire La chimie au service de l alimentation Composition des aliments De Bont Adélaïde Delvigne Martine Speliers Nadine Faculté des Sciences Diffusé par l Antenne

Plus en détail

Ingestion Digestion Absorption Élimination

Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion(humaine) Dans la bouche la nourriture est dégradé physiquement par les dents et dégradé chimiquement par la salive La salive est un mélange d eau et

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/8 Niveau 2 de THEME : LA SANTE Physique Chimie SYNTHESE D UNE ESPECE CHIMIQUE ET IDENTIFICATION Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium)

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) Plan de l exposé 1. Contexte : bioraffinage de 2 ème génération

Plus en détail

Les roches carbonées Ressources et énergie

Les roches carbonées Ressources et énergie Les roches carbonées Ressources et énergie 1 Exemples de roches carbonées Comme leur nom l in dique, ces roches renferment du carbone (C). Cela leur donne une couleur noire et un pouvoir calorifique plus

Plus en détail

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN

PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN PROTECTION TOTALE AU QUOTIDIEN L'OZONE L'OZONE EST UN GAZ INCOLORE (À HAUTES CONCENTRATIONS, IL EST BLEUTÉ), D'ODEUR ACIDE, ODEUR ATYPIQUE QUI SE SENT APRÈS UN ORAGE ACCOMPAGNÉ D'ÉCLAIRS. LE SYMBOLE EST

Plus en détail

Option D Les médicaments et les drogues (15/22 heures)

Option D Les médicaments et les drogues (15/22 heures) C12 L industrie du chlore-alcali C.12.1 C.12.2 C.12.3 Discuter de la production du chlore et de l hydroxyde de sodium par électrolyse du chlorure de sodium. Résumer quelques utilisations importantes des

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR Chimie Chimie rganique Chapitre 1 : Chimie organique Introduction Marine PEUCMAUR Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. 1. Introduction 2. L hybridation

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

2012/01 CHAPITRE 30. Produits pharmaceutiques. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas :

2012/01 CHAPITRE 30. Produits pharmaceutiques. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : CHAPITRE 3 Produits pharmaceutiques Notes 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : a) les aliments diététiques, aliments enrichis, aliments pour diabétiques, compléments alimentaires, boissons toniques

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

protection du bois - Alternatives à l'utilisation

protection du bois - Alternatives à l'utilisation Développement de méthodes non biocides de protection du bois - Alternatives à l'utilisation des biocides classiques? Philippe GERARDIN, LERMAB, Faculté des Sciences et Technique, Vandoeuvre Site internet:

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

Couleurs et arts. 1 ère ES/L Sciences Physiques et Chimiques Chapitre 3 1 ère Partie : Représentation visuelle. 1 Pigments et colorants

Couleurs et arts. 1 ère ES/L Sciences Physiques et Chimiques Chapitre 3 1 ère Partie : Représentation visuelle. 1 Pigments et colorants 1 Pigments et colorants Couleurs et arts Act. 1 p. 50-51 : on voit rouge! Les pigments peuvent être obtenus par extraction (carriers d ocre, cristaux de cinnabre, garancine) ou par synthèse (rouge vermillon

Plus en détail

Domaine général de formation : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable de biens et de services

Domaine général de formation : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable de biens et de services LIENS AVEC LE PROGRAMME DE FORMATION DE L ÉCOLE QUÉBÉCOISE AGROALIMENTAIRE LA TRANSFORMATION DU LAIT EN FROMAGE Domaine général de : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Dossier de presse grand public LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Document réservé à l usage exclusif des journalistes

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail