LYCEE KOEBERLE-SELESTAT L'ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LYCEE KOEBERLE-SELESTAT L'ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE"

Transcription

1 L'EQUETE PR QUESTIOIRE L'enquête est une technique de recherche méthodique d'informations permettant de répondre à un questionnement. Les résultats de l'enquête facilitent la compréhension d un problème ou d une activité, la prise de décision, la mise en place de démarches de projet ou de démarches qualité. Il est possible de classer les enquêtes selon l'outil utilisé pour le recueil d'informations : questionnaire, grille d'interview, grille d'observation... selon les caractéristiques de l'enquête : voir ci après 1. CRCTERISER UE EQUETE Il s'agit de repérer un certain nombre de caractéristiques liées aux méthodes d'enquête. Cf nnexe 1

2 2. PRESETER LES ETPES D'UE EQUETE PR QUESTIOIRE (ou décrire une méthode) PERIODE ETPES RECOMMDTIOS V T DEFIITIO DES OBJECTIFS DEFIITIO DE L POPULTIO EQUETEE RELISTIO DU QUESTIOIRE TEST = soumission à différentes personnes pour expérimentation Délimiter Le thème étudié ou l objet de l enquête Ce que l on veut savoir = variables observées Eventuellement les hypothèses à vérifier Le type de personnes à interroger selon les Délimiter objectifs Le nombre de personne à interroger selon l importance de la population et les moyens dont on dispose (cf enq. exhaustive ou par échantillonnage) Voir recommandations plus loin Les termes utilisés sont-ils compris? L ordre des questions est-il logique? La formulation est-elle correcte? La longueur du questionnaire est-elle correcte? Les consignes sont-elles comprises? PROCEDER L RELISTIO DEFIITIVE P E D T DIFFUSIO ET REMPLISSGE RECUPERTIO Variable selon qu il s agit d une dministration de directe (rempli par l enquêté) questionnaire Indirecte (rempli par l enquêteur) (avantages, inconvénients?) Selon les consignes qui ont été établies à l avance présentées dans le texte d accompagnement (délai recommandé) P R E S DEPOUILLEMET PRESETTIO DES RESULTTS = recensement + comptage des réponses Tri à plat manuel : grilles de dépouillement traitement Tri croisé informatique : logiciel spécialisé (ex. Sphinx) + recours au codage des questions. Mise en forme des données + texte tableaux graphiques présentation des tendances les plus importante = analyse éventuellement explications de ces tendances = commentaire

3 3. COCEVOIR U QUESTIOIRE 3.1. Définition C est un outil de recueil de données, utilisé dans le cadre d enquêtes. TTETIO! e pas confondre questionnaire et fiche de renseignements. Le questionnaire = outil aboutissant à un comptage et une analyse de résultats chiffrés. La fiche de renseignements = outil permettant le recueil d informations en vue de leur stockage et leur consultation ultérieure Caractéristiques C est un document écrit constitué de questions selon un plan organisé accompagné d explications générales + consignes pratiques. Sur le même support (dans l introduction précédant les questions) Soit 3.3. Contraintes Sur un support séparé mais joint si com. externe : lettre si com. interne : note texte informel Respecter une méthodologie d enquête pour son élaboration et son utilisation. Le lecteur doit pouvoir, à partir du document - repérer l organisation qui est à l origine du questionnaire - situer le document dans le temps Veiller à la présentation visuelle du document 3.4. Méthodologie d'élaboration Cf page suivante

4 Réaliser un questionnaire ETPES REDCTIO DES QUESTIOS ORGISTIO DES QUESTIOS REDCTIO D U TEXTE D CCOMPGEMET MISE E FORME types de questions RECOMMDTIOS selon le contenu selon la forme q. de fait q. d opinion q. fermées dont q. filtres q. ouvertes 1 seule question à la fois! Privilégier les questions fermées facilitant le dépouillement Même formulation pour toutes les questions : forme interrogative direct ou indirecte Eviter les formulations induisant la réponse ttention au hors sujet limiter leur nombre : 30 maximum les classer selon un ordre logique (parties sous-titrées si questionnaire long) placer en début les questions faciles : questions de fait, questions fermées. Terminer par une question ouverte. Présenter : les objectifs de l enquête et l utilisation qui sera faite des réponses + les garanties d anonymat si nécessaire et celles relatives au traitement informatisé les consignes de remplissage les consignes de retour : modalités de collecte et délai à respecter des remerciements. Présence En-tête de l organisme qui est à l origine de l enquête Date de production Titre : évocateur du thème, suivi de (questionnaire) Recours aux différents procédés de visualisation : G, I, S, taille ération du texte + groupement des questions sous des titres de parties umérotation de chaque question Place suffisante pour les réponses aux questions ouvertes lignement vertical des cases à cocher

5 EXE 1 Enquête transversale (= ponctuelle) LYCEE KOEBERLE-SELESTT Etude menée à un moment donné (jour, semaine, mois) Elle donne une image instantanée du phénomène étudié. Ex. : évaluation de l équipement informatique des familles en 2009 selon la durée de l étude Enquête longitudinale (= régulière) Etude menée sur une longue période (jusqu à plusieurs années) et suivant toujours le même groupe d enquêtés (= une cohorte) Elle donne la tendance d une évolution. Ex. : évaluation du tabagisme chez les élèves auprès d une cohorte d élèves entrés en 6 ème en 2005 jusqu à la 3 ème. Enquête permanente (= durée continue) Etude ininterrompue Elle participe à la prévention et à la recherche dans le domaine de la santé publique. Ex. : les registres des cas de grippe (cf STSS) Selon le nombre d individus étudiés Enquêtes exhaustives Enquêtes par échantillonnage Etude menée auprès de toute la population concernée Etude menée auprès d une partie de la population concernée : On peut constituer un Echantillon aléatoire lorsque les individus sont choisis au hasard Echantillon par quotas lorsque La population enquêtée reproduit en miniature les caractéristiques de la population totale (sexe, âge, CSP, ) Ex. : évaluation de la satisfaction auprès des participants à un stage de formation Ex. : évaluation de la fréquentation du cinéma auprès des passants dans la rue Ex. évaluation des intentions de vote pour les prochaines législatives auprès d un échantillon représentatif de la population française Selon le domaine étudié Selon le caractère obligatoire Enquêtes épidémiologiques Enquêtes sociologiques Enquêtes obligatoires L objet concerne l état de santé d un groupe humain. Cf. cours SSS L objet concerne des faits, des opinions, des attitudes ou des motivations d un groupe social donné. L'obligation peut concerner l'émetteur de l'enquête et/ou bien l'enquêté Ex. : évaluation de l évolution des cas de grippe depuis les campagnes de vaccinations Ex. : évaluation de la fréquentation des hébergement d urgence par les SDF Ex. : recueils de données rendus obligatoire par la loi (fichier canicule, maladies à déclaration obligatoire...) - recensement ISEE Enquêtes facultatives Enquête sur la base du volontariat Ex. : sondage, enquête d'opinion...

Méthodologie et traitement d'une enquête

Méthodologie et traitement d'une enquête Méthodologie et traitement d'une enquête L3 Econométrie M. Fournier Ch 2 L'échantillonnage * A. Définition de l'échantillon B. L'échantillonnage aléatoire C. L'échantillonnage non aléatoire * Remerciements

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Auteur Introduction XI XIII Chapitre 1 Méthodes de collecte de données qualitatives 1 1. Les fondements de l approche qualitative 1 1.1. Exploration 1 1.2. Explication 2 1.3. Révélation

Plus en détail

Méthodologie et traitement d'une enquête

Méthodologie et traitement d'une enquête Méthodologie et traitement d'une enquête L3 Econométrie M. Fournier fournier@gate.cnrs.fr Ch 2 L'échantillonnage * A. Définition de l'échantillon B. L'échantillonnage aléatoire C. L'échantillonnage non

Plus en détail

Les statistiques. Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1

Les statistiques. Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1 Les statistiques Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1 http://www.cdip.com/geneatique/statistiques.htm Objectif: Connaître les notions statistiques de base. Comme tu as sans doute

Plus en détail

Etudes et Recherche Commerciale

Etudes et Recherche Commerciale tudes et Recherche ommerciale echniques de ommercialisation et (1 ère partie) es études qualitatives 1/ es caractéristiques Petit nombre d individus Pas de souci de représentativité Utilité: Formulation

Plus en détail

Projet de mise en place des Espaces citoyen

Projet de mise en place des Espaces citoyen Projet de mise en place des Espaces citoyen Méthodologie de l enquête Tunis, le 13 Octobre 2014 0 Plan I Rappel de l objectif de l enquête II La méthode d échantillonnage III Administration des questionnaires

Plus en détail

Notice technique. Enquête «Vie politique» Portrait de l invitée Marine Le Pen

Notice technique. Enquête «Vie politique» Portrait de l invitée Marine Le Pen Notice technique Enquête «Vie politique» Portrait de l invitée Marine Le Pen Informations générales Organisme ayant réalisé le sondage TNS Sofres Commanditaires du sondage Nombre de personnes interrogées

Plus en détail

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE)

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE) Les études marketing Chapitre 2 Yohan Bernard Le rôle d une étude marketing Outil d aide à la décision Obtenir Analyser des données Interpréter Les finalités de l étude marketing Exemples en grande consommation

Plus en détail

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir?

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir? Clients satisfaits? Comment le savoir? L objectif - Définir la problématique (je perds trop de clients, je ne gagne pas les consultations, je n ai pas assez de demandes, mes concurrents cassent les prix,

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU LOGICIEL D ENQUETE SPHINX

PRISE EN MAIN DU LOGICIEL D ENQUETE SPHINX PRISE EN MAIN DU LOGICIEL D ENQUETE SPHINX I Présentation du logiciel : Le logiciel de traitement d enquêtes Sphinx permet de gérer les enquêtes et les données, quelque soit leur nature : quantitative

Plus en détail

Indicateurs TIC pour les Ménages. Cas du MAROC

Indicateurs TIC pour les Ménages. Cas du MAROC Atelier Régional conjoint CEA-UIT-CNUCED sur la Mesure de la Société de l Information en Afrique Indicateurs TIC pour les Ménages Cas du MAROC Mme Ikrame BELABBES (ANRT/MAROC) Mars 2007 Sommaire Cadre

Plus en détail

Sommaire. 1 Enjeux et typologie des études de marché. 1.1 Enjeux des études de marché. 1.2 Typologie des études de marché

Sommaire. 1 Enjeux et typologie des études de marché. 1.1 Enjeux des études de marché. 1.2 Typologie des études de marché Étude de marché Une étude de marché est un ensemble de techniques marketing qui permet de mesurer, analyser et comprendre les comportements, les appréciations, les besoins et attentes d'une population

Plus en détail

L'Eglise et la famille

L'Eglise et la famille L'Eglise et la famille 30 et 31 août 2011 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Carine MARCÉ / Guillaume CALINE 01 40 92 44 92 / 35 91 carine.marce@tns-sofres.com guillaume.caline@tns-sofres.com

Plus en détail

LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE

LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE Décembre 2011 Résultats détaillés LEVEE D'EMBARGO : DIMANCHE 11 DECEMBRE - 13H Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Emmanuel RIVIÈRE / Gwennaig

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES

LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES Octobre 2011 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Emmanuel RIVIÈRE / Guillaume CALINE 01 40 92 46 30 / 35 91 emmanuel.riviere@tns-sofres.com

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 4 www.optigede.ademe.fr ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Pratiques et habitudes alimentaires en région Provence-Alpes-Côte d Azur

Pratiques et habitudes alimentaires en région Provence-Alpes-Côte d Azur Pratiques et habitudes alimentaires en région Provence-Alpes-Côte d Azur Les principaux enseignements de l extension régionale de l enquête Baromètre santé nutrition 2008 Table ronde «Comment développer

Plus en détail

Les techniques d échantillonnage

Les techniques d échantillonnage 10 CHAPITRE 3 Les techniques d échantillonnage 1. Les techniques d échantillonnage aléatoire Ces méthodes reposent sur le hasard. Les unités statistiques sont désignées par le hasard et ont toute la même

Plus en détail

LE QUESTIONNAIRE I. LES INDICATEURS

LE QUESTIONNAIRE I. LES INDICATEURS I. LES INDICATEURS LE QUESTIONNAIRE I.1. Les types d indicateurs I.1.A. Les indicateurs factuels et les indicateurs formels I.1.B. Les indicateurs d ordre subjectif I.2. Détermination des indicateurs I.3.

Plus en détail

Remarques sur les pondérations 2006 PSM décembre 2007

Remarques sur les pondérations 2006 PSM décembre 2007 Remarques sur les pondérations 2006 PSM décembre 2007 Contenu 1. Introduction 2. Définitions des différents jeux de poids 3. Lignes directrices concernant l application des poids 4. Lignes directrices

Plus en détail

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC Intervention ASKORIA formation DEJEPS 24 mars et 28 avril 2015 Gilles Droniou Assistant de recherches, JEUDEVI droniou@jeudevi.org www.jeudevi.org LES DIFFÉRENTES

Plus en détail

Les maires ruraux et la revitalisation économique des territoires

Les maires ruraux et la revitalisation économique des territoires Les maires ruraux et la revitalisation économique des territoires Sondage Ifop pour Heineken Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Mise à disposition de données Evrest issues de la base de données nationale

Mise à disposition de données Evrest issues de la base de données nationale Mise à disposition de données Evrest issues de la base de données nationale La base de données nationale d Evrest rassemble les données issues de toutes les fiches Evrest concernant les salariés nés en

Plus en détail

Intentions de vote à l élection présidentielle de 2012 Les 20 et 21 mai 2011

Intentions de vote à l élection présidentielle de 2012 Les 20 et 21 mai 2011 Intentions de vote à l élection présidentielle de 0 Les 0 et mai 0 Etude réalisée pour Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon de personnes représentatif de l ensemble de la

Plus en détail

A.- SONDAGE ÉLÉMENTAIRE SIMPLE

A.- SONDAGE ÉLÉMENTAIRE SIMPLE Prof. N. Midoun Enseignement post-gradué d Epidémiologie - Faculté de Médecine d Oran Etablissement Hospitalier et Universitaire d Oran, Mars 2014 A.- SONDAGE ÉLÉMENTAIRE SIMPLE Tirage direct dans la base

Plus en détail

THESES Elements de méthode

THESES Elements de méthode THESES Elements de méthode Dr E Mariné-Barjoan DSP - Dr E Fontas DRCI Dr Le Duff DSP - CHU de Nice 1 Les étapes Introduction : Etat des lieux. Justificatif de l étude. Définir une question qui peut être

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets.

COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets. Février 2012 1 Préambule Ce document présente les résultats de l enquête réalisée par Pluricité

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S?

I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S? 1 ère S FICHE n 3 Outils statistiques I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S? Depuis quand? Les statistiques dans le temps Les premiers relevés d hommes

Plus en détail

Les Français et les élections municipales de mars 2014

Les Français et les élections municipales de mars 2014 Les Français et les élections municipales de mars TNS SOFRES / SOPRA Mars Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Emmanuel RIVIERE / Eddy VAUTRIN-DUMAINE +33 1 40 92 46 30 / 45 60

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché. L étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché

L étude de marché. L étude de marché. L étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché Le plan de l étude de marché Les enquêtes L étude documentaire Les panels L étude de la zone de chalandise 1. Le plan de l étude de marché comporte 3 parties : A. L offre B. La demande C. L environnement

Plus en détail

Les Septiliens, Septiliennes et le projet de Mine Arnaud Rapport de recherche

Les Septiliens, Septiliennes et le projet de Mine Arnaud Rapport de recherche Les Septiliens, Septiliennes et le projet de Mine Arnaud Rapport de recherche 16 septembre 2013 Méthodologie 5 Analyse détaillée des résultats 7 1. Notoriété du projet 8 2. Opinion des Septiliens à l

Plus en détail

Statistique descriptive

Statistique descriptive Statistique descriptive Nafii IBENRISSOUL Fsjes de Aîn Sebaa Licence fondamentale Economie Gestion S1 2008-2009 Bibliographie TENENHAUS Michel, «Statistique : Méthodes pour décrire, expliquer et prévoir»,

Plus en détail

Vous avez été contacté?

Vous avez été contacté? Enquête sur la formation professionnelle continue des entreprises (CVTS-5) Enquête sur la formation professionnelle continue des entreprises (CVTS-5) Enquête sur la formation continue des entreprises 2016.04.18

Plus en détail

AUX ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI)

AUX ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) Observatoire de la mobilité en Île-de-France COMMUNICATION DES RESULTATS DE L ENQUETE GLOBALE TRANSPORT 2010 AUX ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) PRESENTATION GENERALE DE L EGT

Plus en détail

Chapitre 5 Interprétation des données d enquête

Chapitre 5 Interprétation des données d enquête Chapitre 5 Interprétation des données d enquête 1 Chapitre 5, principalement le point C, en p. 65 et suivantes Enquête, sondage : même combat! Exemple : sondage d opinion politique en rapport avec une

Plus en détail

Satisfaction à l égard de l action et image du Président de la République depuis son entrée en fonction

Satisfaction à l égard de l action et image du Président de la République depuis son entrée en fonction Satisfaction à l égard de l action et image du Président de la République depuis son entrée en fonction Octobre 2012 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète

Plus en détail

Tableau de bord des services publics numériques. Partie 1 Perception des démarches administratives en ligne (enquêtes réalisées en avril 2016)

Tableau de bord des services publics numériques. Partie 1 Perception des démarches administratives en ligne (enquêtes réalisées en avril 2016) Tableau de bord des services publics numériques Partie 1 Perception des démarches administratives en ligne (enquêtes réalisées en avril 2016) Juin 2016 Méthodologie Méthodologie Cible particuliers Enquête

Plus en détail

Intentions de vote des Français à l élection présidentielle de 2017

Intentions de vote des Français à l élection présidentielle de 2017 Intentions de vote des Français à l élection présidentielle de 2017 Enquête réalisée le 26 et 27 janvier 2017 Une étude KANTAR Sofres OnePoint Pour LCI, Le Figaro et RTL réalisée par Janvier 2017 dans

Plus en détail

La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique

La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique IFSI Carcassonne, Septembre 2015 Elodie Lagneaux, directrice CODES11 Protocole d enquête Définition Document

Plus en détail

Résultats d Etude. Magnetisme

Résultats d Etude. Magnetisme Résultats d Etude Magnetisme Octobre 2007 SOMMAIRE Introduction... 1 1/10 - Portez-vous un intérêt aux médecines douces : Acupuncture, Homéopathie, Kinésiologie, Ostéopathie, Sophrologie, Hypnose, Magnétisme......

Plus en détail

Résultats d Etude. Les ceintures

Résultats d Etude. Les ceintures Résultats d Etude Les ceintures Mai 2008 SOMMAIRE Introduction... 1 1/5 - En matière d'accessoires de mode, quelle est la fréquence de vos achats sur Internet?... 2 2/5 - Approximativement, quel montant

Plus en détail

Notice technique. Enquête «Les Français et la Primaire de la Droite et du Centre»

Notice technique. Enquête «Les Français et la Primaire de la Droite et du Centre» Notice technique Enquête «Les Français et la Primaire de la Droite et du Centre» Informations générales Organisme ayant réalisé le sondage KANTAR Sofres OnePoint Commanditaires du sondage Nombre de personnes

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Outils de lecture des verbes de consignes avec le glossaire ST2S ou comment assimiler l implicite des consignes.

GRF dyslexie 2010/2012. Outils de lecture des verbes de consignes avec le glossaire ST2S ou comment assimiler l implicite des consignes. La compréhension en lecture, GONZALEZ Lucy Compréhension 13 Contexte classe : Outils de lecture des verbes de consignes avec le glossaire ST2S ou comment assimiler l implicite des consignes. Les élèves

Plus en détail

Module III. Procédures de collecte de données. Karine Lapierre

Module III. Procédures de collecte de données. Karine Lapierre Module III Procédures de collecte de données Karine Lapierre Une étude peut être de nature qualitative ou quantitative. Le choix entre l une ou l autre est fortement lié à la problématique et à la spécificité

Plus en détail

traités par agonistes TPO-R

traités par agonistes TPO-R SATURNE - Etude longitudinale sur des patients atteintes de purpura thrombopénique immunologique (PTI) chronique traités par agonistes TPO-R Responsable(s) : Leclerc-Zwirn Christel, GSK Date de modification

Plus en détail

L appariement Handicap-Santé Ménage et données de l'assurance-maladie Une source de données originale, mais un parcours semé d embûches

L appariement Handicap-Santé Ménage et données de l'assurance-maladie Une source de données originale, mais un parcours semé d embûches Journées de la méthodologie statistique 25 janvier 2012 L appariement Handicap-Santé Ménage et données de l'assurance-maladie Une source de données originale, mais un parcours semé d embûches Montaut Alexis

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, janvier 2005 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

Chapitre 10 : Échantillonnage. Simulation

Chapitre 10 : Échantillonnage. Simulation Chapitre 10 : Échantillonnage. Simulation I Fluctuation d échantillonnage Définition Un échantillon de taille n est la liste de n résultats obtenus en répétant n fois de façon indépendante une même expérience.

Plus en détail

Méthode d enquête. «Médecins du travail» et «Médecins généralistes et santé au travail»

Méthode d enquête. «Médecins du travail» et «Médecins généralistes et santé au travail» 19 Méthodologies des enquêtes «Médecins du travail» et «Médecins généralistes et santé au travail» Jean-Baptiste Richard François Beck En complément des enquêtes qu il mène auprès des professionnels de

Plus en détail

Statistiques de Base. Chapitre 5. Statistique descriptive

Statistiques de Base. Chapitre 5. Statistique descriptive Statistiques de Base Chapitre 5. Statistique descriptive Introduction La statistique est une méthode scientifique qui consiste à réunir des données chiffrées sur des ensembles nombreux, puis à analyser,

Plus en détail

Les notes. de l observatoire des métiers DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOVEMBRE 2005

Les notes. de l observatoire des métiers DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOVEMBRE 2005 Les notes de l observatoire des métiers DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOVEMBRE 5 MCPI : Métier de chercheur-e, profils et itinéraires Présentation des travaux portant sur la caractérisation professionnelle

Plus en détail

Notice technique. Enquête «Enquête pré-débat et post-débat Premier débat Primaire de la Droite et du Centre»

Notice technique. Enquête «Enquête pré-débat et post-débat Premier débat Primaire de la Droite et du Centre» Notice technique Enquête «Enquête pré-débat et post-débat Premier débat Primaire de la Droite et du Centre» Informations générales Organisme ayant réalisé le sondage KANTAR Sofres OnePoint Commanditaires

Plus en détail

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale FICHE DE PROJET DE THÈSE/DES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Cette fiche est inspirée de l initiative des généralistes enseignants de la faculté de médecine de Créteil Merci d enregistrer sous format.doc, sous le

Plus en détail

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 LES METHODES EN SCIENCES SOCIALES Le 15 Mars 2000 (Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE...2 1. LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 1.1. La phase d'observation...3

Plus en détail

Le questionnaire d enquête

Le questionnaire d enquête Le questionnaire d enquête Le questionnaire d enquête Les clés d une étude marketing ou d opinion réussie Henri BOULAN Maquette intérieure : Catherine Combier et Alain Paccoud Couverture : Didier Thirion/Graphir

Plus en détail

1 Ipsos. PRÉSIDENTIELLE 2017 LES FRANÇAIS ET LE SECOND TOUR DE L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017

1 Ipsos. PRÉSIDENTIELLE 2017 LES FRANÇAIS ET LE SECOND TOUR DE L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 1 1 Ipsos. PRÉSIDENTIELLE 2017 LES FRANÇAIS ET LE SECOND TOUR DE L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 FICHE TECHNIQUE ÉCHANTILLON DATES DE TERRAIN MÉTHODE 2 024 personnes inscrites sur les listes électorales,

Plus en détail

Autorisation CNIL. Facteurs sociaux et psycho-sociaux Mode de vie et comportements

Autorisation CNIL. Facteurs sociaux et psycho-sociaux Mode de vie et comportements SMPG - Enquête transversale répétée sur La Santé Mentale en Population Générale : images et réalités (SMPG) Responsable(s) : Roelandt Jean-Luc Caria Aude Benradia Imane Date de modification : 11/06/2013

Plus en détail

Tourisme interne au Maroc. 13 Février Sommaire. 1. Performances du Tourisme marocain. 2. Description de l enquête. 3.

Tourisme interne au Maroc. 13 Février Sommaire. 1. Performances du Tourisme marocain. 2. Description de l enquête. 3. Tourisme interne au Maroc 13 Février 2017 Sommaire 1. Performances du Tourisme marocain 2. Description de l enquête 3. Résultats 2 1 Offre touristique: 231 334 lits Capacité de l hébergement touristique

Plus en détail

La France s engage. Etat des représentations et visages de l engagement. Janvier 2016

La France s engage. Etat des représentations et visages de l engagement. Janvier 2016 Une étude pour La France s engage Etat des représentations et visages de l engagement Janvier 2016 Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée d études

Plus en détail

Infirmier(e)s, masseurskinésithérapeutes. pratique libérale : Profils, projets, aspirations Analyse et résultats des études URCAM / CSDM 2003 & 2004

Infirmier(e)s, masseurskinésithérapeutes. pratique libérale : Profils, projets, aspirations Analyse et résultats des études URCAM / CSDM 2003 & 2004 Infirmier(e)s, masseurskinésithérapeutes en pratique Profils, projets, aspirations Analyse et résultats des études URCAM / CSDM 2003 & 2004 Sèverine BARBAT- URCAM Auvergne 1- Un projet, plusieurs études

Plus en détail

ETUDE DE CAS LE SPHINX

ETUDE DE CAS LE SPHINX ETUDE DE CAS LE SPHINX Le logiciel Le SPHINX permet le traitement automatique d'un questionnaire d'enquête. Afin de mettre en évidence ses principales fonctionnalités, nous vous proposons de réaliser une

Plus en détail

COMITE NATIONAL DES REGISTRES

COMITE NATIONAL DES REGISTRES COMITE NATIONAL DES REGISTRES Expertise sur site d un registre Merci d envoyer cette expertise au plus tard le Date de l expertise : Nom de l expert : Recommandations aux experts Cette demande de qualification

Plus en détail

Explication de la consultation relative à la méthodologie tarifaire pour le transport d'électricité I. OBJECTIF DU PROCESSUS DE CONSULTATION

Explication de la consultation relative à la méthodologie tarifaire pour le transport d'électricité I. OBJECTIF DU PROCESSUS DE CONSULTATION Explication de la consultation relative à la méthodologie tarifaire pour le transport d'électricité I. OBJECTIF DU PROCESSUS DE CONSULTATION Par le présent projet de méthodologie tarifaire, la CREG franchit

Plus en détail

EDITION ET PRESENTATION DES TRIS A PLAT (SPHINX V.5)

EDITION ET PRESENTATION DES TRIS A PLAT (SPHINX V.5) EDITION ET PRESENTATION DES TRIS A PLAT (SPHINX V.5) Présenter un rapport est un acte de communication. Le respect des consignes de présentation est impératif pour que l'information apparaisse facilement

Plus en détail

remboursement d'infanrixhexa

remboursement d'infanrixhexa PRALINE - Étude transversale sur les enfants de 27 mois et moins éligibles à la politique vaccinale : évolution de l'acceptabilité de la vaccination contre l'hépatite B avant le remboursement d'infanrixhexa

Plus en détail

Une enquête postale efficace? Les défis de l ISSP en France

Une enquête postale efficace? Les défis de l ISSP en France Une enquête postale efficace? Les défis de l ISSP en France Annie-Claude Salomon, Cnrs Pierre Bréchon, Iep Grenoble PACTE UMR 5194 (CNRS, IEPG, UJF, UPMF) www.issp-france.fr 8 ème colloque de la SFdS Dijon

Plus en détail

Chapitre 5. Echantillonnage et enquêtes épidémiologiques

Chapitre 5. Echantillonnage et enquêtes épidémiologiques Chapitre 5 Echantillonnage et enquêtes épidémiologiques Objectifs des enquêtes épidémiologiques Décrire les caractéristiques d un phénomène de santé dans une population son évolution dans le temps sa répartition

Plus en détail

UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques

UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques ISPED Institut de Santé Publique, d Epidémiologie et de Développement Université Bordeaux Segalen 1 Plan de l enseignement Introduction

Plus en détail

Les Français et le cannabis. Juin 2011

Les Français et le cannabis. Juin 2011 Les Français et le cannabis Juin 0 Sommaire Méthodologie Enquête réalisée par téléphone Les Français et le cannabis Juin 0 Échantillon Echantillon de 956 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

Introduction aux méthodes de sondage

Introduction aux méthodes de sondage 1 1 IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, France Master 2ème Année 05-10-2011 Ce chapitre s appuie essentiellement sur deux livres : «Éléments de statistiques», de Jean-Jacques Droesbeke, Université

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE Première partie : du questionnaire à la base de données Juin 2010 Julien Gelly, Caroline Huas, Josselin Le Bel Plan 2 1. Introduction 2. Saisie des données : Epi

Plus en détail

Chapitre 10 LES METHODES DE SONDAGE NON ALEATOIRES

Chapitre 10 LES METHODES DE SONDAGE NON ALEATOIRES Chapitre 10 LES METHODES DE SONDAGE NON ALEATOIRES PLAN DU CHAPITRE 10 10.1 INTRODUCTION 10.2 AVANTAGES ET INCONVENIENTS 10.3 LA METHODE DES QUOTAS 10.4 LA METHODE DES UNITES-TYPES 10.5 LA METHODE DES

Plus en détail

Les Français et le conflit social sur la loi Travail. Ifop pour le Figaro Magazine

Les Français et le conflit social sur la loi Travail. Ifop pour le Figaro Magazine Les Français et le conflit social sur la loi Travail JF/JPD N 113948 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Recherche Qualitative

Recherche Qualitative Recherche Qualitative Définition: recherche utilisant des méthodes qualitatives pour le recueil de données et pour l analyse (vécu, expériences, représentations, attitudes, comportement, opinions, réactions,

Plus en détail

INTRODUCTION CONCLUSION. I. Définition d une étude de marché Les étapes d une étude de marché II.

INTRODUCTION CONCLUSION. I. Définition d une étude de marché Les étapes d une étude de marché II. INTRODUCTION I. Définition d une étude de marché Les étapes d une étude de marché 1. Définition du problème 2. Plan d étude 3. Recueil des informations 4. Analyse des données 5. Présentation des résultats

Plus en détail

Les Français, le bonheur et l harmonie personnelle

Les Français, le bonheur et l harmonie personnelle Les Français, le bonheur et l harmonie personnelle Happinez Rapport d étude Membre de Syntec Etudes Marketing et d'opinion et adhérent d ESOMAR (organismes professionnels français et européens des études

Plus en détail

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première ACADEMIE DE LILLE INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales Classe de Première RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Etudes scientifiques en espaces naturels

Etudes scientifiques en espaces naturels N 72 Etudes scientifiques en espaces naturels Outils de gestion et de planification 3.1.4 - Organiser les données 3.1.4.1 Définir la nature des observations 3.1.4.2 Caractériser le jeu de données 3.1.4.3

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique

CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique 1.1 Caractéristiques du besoin L objet du présent cahier

Plus en détail

Fiches de lecture critique

Fiches de lecture critique Fiches de lecture critique Ces fiches ne sont pas couvertes par un copyright : elles peuvent être copiées ou imprimées sans permission mais avec mention de la source (Salmi LR. Lecture critique et rédaction

Plus en détail

Retour sur l utilisation pratique de l outil ConsoRes. un plébiscite à 3 ans du début d un déploiement progressif

Retour sur l utilisation pratique de l outil ConsoRes. un plébiscite à 3 ans du début d un déploiement progressif Retour sur l utilisation pratique de l outil ConsoRes un plébiscite à 3 ans du début d un déploiement progressif S. Boussat 1, S. Clément 2, S. Hénard 3, S. Rabaud 1, C. Rabaud 1,3 1 : CClin-Est, Nancy

Plus en détail

Acceptabilité de la vaccination contre la grippe AH1N1 à Abidjan, Côte d Ivoire

Acceptabilité de la vaccination contre la grippe AH1N1 à Abidjan, Côte d Ivoire MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL Acceptabilité de la vaccination

Plus en détail

AGENDA. Lundi 2 février Ouverture du séminaire Introduction au séminaire (EEAS/ FPI/EODS) Présentations de l équipe EODS

AGENDA. Lundi 2 février Ouverture du séminaire Introduction au séminaire (EEAS/ FPI/EODS) Présentations de l équipe EODS AGENDA Lundi 2 février 2015 (0930-0945) Ouverture du séminaire Introduction au séminaire (EEAS/ FPI/EODS) Présentations de l équipe EODS (0945-1115) (1115-1130) (1130-1200) (1200-1300) 1300-1400 (1400-1530)

Plus en détail

Licence 2 U.E. 3 «Démarche de recherche et techniques d'enquête» L'observation. Katia M bailara, MCF Psychologie clinique et psychopathologie

Licence 2 U.E. 3 «Démarche de recherche et techniques d'enquête» L'observation. Katia M bailara, MCF Psychologie clinique et psychopathologie Licence 2 U.E. 3 «Démarche de recherche et techniques d'enquête» L'observation Katia M bailara, MCF Psychologie clinique et psychopathologie Organisation Méthodologie UE3 : Méthodologie de recherche 6h

Plus en détail

Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière. Mars 2008

Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière. Mars 2008 Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière Mars 2008 Note méthodologique Actionnaires individuels Échantillon de 41 analyses financiers. Les interviews ont été réalisé par

Plus en détail

Les Français et la fête des mères. Ifop pour Pèlerin

Les Français et la fête des mères. Ifop pour Pèlerin Les Français et la fête des mères JF/JPD N 113876 Contact Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com MAI 2016

Plus en détail

Présentation des différentes étapes d un exercice de profilage

Présentation des différentes étapes d un exercice de profilage Présentation des différentes étapes d un exercice de profilage 1. En QUOI consiste le profilage des déplacés? Le profilage des personnes déplacées est un processus concerté d'identification de groupes

Plus en détail

CONSIGNES ACADEMIQUES. Contrôle en Cours de Formation PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (PSE) BO spécial N 9 du 15 octobre 2009

CONSIGNES ACADEMIQUES. Contrôle en Cours de Formation PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (PSE) BO spécial N 9 du 15 octobre 2009 DIPLÔME INTERMEDIAIRE BEP CONSIGNES ACADEMIQUES Contrôle en Cours de Formation PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (PSE) BO spécial N 9 du 15 octobre 2009 Dossier C.C.F. à tination centres de formation Lycées

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE

DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE La réalisation d une enuête comprend différentes phases faisant intervenir l éuipe responsable de l enuête au niveau

Plus en détail

Quels leviers pour élargir la couverture vaccinale en France?

Quels leviers pour élargir la couverture vaccinale en France? Quels leviers pour élargir la couverture vaccinale en France? Enquête quantitative auprès de 965 Français de plus de 18 ans ETUDE DAFSA Code étude : 20000013823 Novembre 2012 La couverture vaccinale des

Plus en détail

Sociologie du vote aux élections européennes. Vote en pénétration et composition

Sociologie du vote aux élections européennes. Vote en pénétration et composition Sociologie du vote aux élections européennes Vote en pénétration et composition Méthodologie Enquête réalisée en ligne le dimanche mai 0, à partir de l access panel Harris Interactive. Echantillon de personnes

Plus en détail

Déficiences et handicaps Médecine du travail. Oui. Projet Européen piloté par Eurostats. Insee

Déficiences et handicaps Médecine du travail. Oui. Projet Européen piloté par Eurostats. Insee - Étude transversale accidents du travail, maladies professionnelles et handicap - 2007 Responsable(s) : Guggemos Fabien, Division Emploi Date de modification : 04/06/2015 Version : 1 ID : 73105 Général

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE

PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE PRISE EN COMPTE DES PERSONNES EN DEGROUPAGE TOTAL DANS UNE ENQUETE TELEPHONIQUE MISE EN OEUVRE ET RESULTATS Arnaud GAUTIER, François BECK, Romain GUIGNARD, Jean-Baptiste RICHARD Direction des Affaires

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT (A PARTIR DE 300 SALARIES)

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT (A PARTIR DE 300 SALARIES) FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT (A PARTIR DE 300 SALARIES) Durée : Modalités d organisation : Public visé : 5 jours (35h), pour un effectif supérieur ou égal à 300 salariés. Dates de

Plus en détail

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie David Braunstein Service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance AP-HM DESC de Pharmacologie médicale et évaluation des thérapeutiques 18 Mai

Plus en détail

Résultats d Etude. n Magazine de loisirs créatifs

Résultats d Etude. n Magazine de loisirs créatifs Résultats d Etude n 712 - Magazine de loisirs créatifs Février 2008 SOMMAIRE Introduction...1 1/10 - Pratiquez-vous des loisirs créatifs?...2 2/10 - A quelle fréquence pratiquez-vous les loisirs créatifs?...4

Plus en détail

Baromètre santé Comité de pilotage du 11 septembre 2009

Baromètre santé Comité de pilotage du 11 septembre 2009 Baromètre santé 2010 Comité de pilotage du 11 septembre 2009 Ordre du jour Point sur l enquête pilote de juin-juillet Point sur la méthodologie de l enquête Point sur le questionnaire, les principales

Plus en détail

Général. Identification. Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans.

Général. Identification. Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans. - Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans Responsable(s) : Desfontaine Jacques Hescot Patrick Date de modification : 15/03/2011 Version : 1 ID : 258

Plus en détail