chasseur Basco-Béarnais nuisibles : du nouveau Le bilan des captures, la nouvelle réglementation, l opération corneilles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "chasseur Basco-Béarnais nuisibles : du nouveau Le bilan des captures, la nouvelle réglementation, l opération corneilles."

Transcription

1 chasseur Le magazine de La chasse et de La nature en Béarn et Pays-Basque - avril 2013 # 18 Basco-Béarnais DOSSIER nuisibles : du nouveau Le bilan des captures, la nouvelle réglementation, l opération corneilles. SAISON 2012/2013 Le point par espèce Les services techniques fédéraux dressent l état des lieux dans le département. COMMUNICATION Les chasseurs à La Foire de pau p. 4 ACTIONS FÉDÉRALES Le bilan de 2010 à 2013 p. 8-9 JEUNES CHASSEURS déjà 4 ans d existence p. 22

2

3 sommaire P.3 ÉDITO une page vient de se tourner SOMMAIRE ACTU P. 4/5 Événement une belle vitrine à la Foire Permis de chasser 2012 : un très bon millésime Autoroute A64 Les asf au chevet de la faune et la flore JURIDIQUE P. 6 Réglementation ce qui a changé en À SAVOIR P. 7 Espèce protégée Le milan royal ACTIONS FÉDÉRALES P. 8/9 Bilan Les actions menées de 2010 à 2013 TECHNIQUE P. 10 Fusils semi-automatiques ce qu il faut savoir DOSSIER P. 11/13 Les nuisibles des captures en hausse constante Prédateurs/déprédateurs une année faste en évolutions réglementaires Opération corneilles un succès au-delà des espérances DÉCOUVERTE P. 14/15 Nouveauté un projet expérimental sur les bécasses La caille des blés une espèce qui n a rien de commun mesdames, chers amis chasseurs, ce samedi 27 avril prochain, à monein, vous êtes tous conviés à participer à l assemblée générale de votre fédération. Lors de cette grande et j espère belle réunion, nous aurons le plaisir de vous présenter la large rétrospective de l action fédérale conduite durant ces 3 dernières années, le bilan fédéral de l équipe sortante en quelque sorte. Vous aurez de plus la possibilité de voter pour réélire l équipe des administrateurs sortants qui se représente en totalité. Je marque bien réélire, car nous n aurons pas de deuxième liste en opposition. ah, j entends bien au loin les grincheux râler de la situation! il n y aura pas de débat contradictoire entre deux équipes, et je ne peux que le regretter. Le débat est toujours enrichissant si les idées sont bonnes et les propositions et les projets cohérents, dans l intérêt de la chasse. Être seuls demande beaucoup de précautions, d humilité et de prospective, mais nous y sommes habitués depuis 9 ans. Le compte rendu, en pages 8 et 9 de ce magazine, de l ensemble des actions et des décisions prises durant ces 3 dernières années, atteste fortement de la tenue de nos engagements. J ajouterai une situation financière très saine et une organisation technique et administrative bien rodée, permettant d envisager l avenir avec optimisme. seul point noir, mais de taille, l impossible anticipation de l enveloppe «dégâts» de l année à venir, inconnue qui nous a obligés à la mise en place, lors de l assemblée générale extraordinaire de salies le 15 mars, d une contribution financière exceptionnelle pour couvrir le poste dégâts de l année passée, adoptée à la quasi-unanimité. Je voudrais maintenant remercier tous les chasseurs et tous les présidents de nous avoir autant soutenus et enrichis de leur écoute, de leur compétence et de leur sens des responsabilités durant ces années. tout en ayant, avec vous et grâce à vous, la satisfaction du devoir bien accompli, je tiens à mettre en avant le rôle essentiel et déterminant des élus du conseil fédéral et de toute l équipe administrative et technique. merci à tous et bonne assemblée générale. bernard placé, président SERV. TECHNIQUES P. 16/21 Enquête saison 2012/2013 : le bilan espèce par espèce ASSOCIATIONS P. 22 AJC 64 un aller simple pour la nature directeur de la publication : bernard placé Fédération départementale des chasseurs des Pyrénées-atlantiques 12 bd hauterive Pau tél Fax : conception/réalisation : valeurs du sud espace gaston Fébus morlaàs - tél impression : zeroa multimedia s.a.

4 P. 4 actu avril 2013 PERMIS DE CHASSER 2012 : un très bon millésime! avec un nombre d inscrits en augmentation de près de 9 % par rapport à 2011 (soit 440 candidats en 2012 contre 402 en 2011) et un taux de réussite à l examen pratique en nette progression, 87 % contre 81,58 % en 2011, l année 2012 s inscrit comme une des meilleures années de la décennie écoulée. La nouvelle formule mise en place depuis le début de l année 2011, à savoir les sessions accélérées sur 2 jours, est certainement une des explications de cette réussite. La formule séduit de plus en plus de candidats et de tous âges! un point à améliorer cependant est la promotion de la chasse auprès des femmes puisque sur 368 candidats reçus cette année 16 seulement étaient des femmes. Fanny Haget pensez à votre assurance individuelle chasse en validant votre permis de chasser, pensez à souscrire votre assurance auprès de la fédération. La garantie pour vous d être correctement couverts! recensement palombières et postes fixes en cours La fédération départementale des chasseurs souhaitant donner une base juridique et légale au recensement départemental des postes fixes, un inventaire de ceux-ci est actuellement en cours. cet inventaire de terrain doit permettre de pointer chaque poste au Gps et réaliser ainsi une cartographie complète des palombières et postes de tirs au vol pour la chasse des oiseaux de passage. afin de faciliter ce travail de terrain, nous invitons les chasseurs utilisant des postes fixes à vérifier auprès du président de la société de chasse communale ou intercommunale que leurs postes ont bien été notés sur la carte préalable à ces inventaires de terrains qui débuteront fin février. dans le cas contraire, il est possible de renvoyer un courrier à la fédération des chasseurs à l attention de charles degrés en plaçant le point sur une carte ign et en notant au dos la commune et le nom du propriétaire du terrain ainsi que celui du responsable. ÉVÉNEMENT une belle vitrine à la Foire Lors de la foire exposition de Pau, sur un territoire de 100 m 2 la Fédération des chasseurs avait reconstitué un petit coin de nature. rien n'y manquait, il y avait là la montagne, une rivière, un marais, des vignes et des bois. Tous habités par la faune et la flore de notre département. un stand qui, aux dires de nos visiteurs, était magnifique, et où l'on pouvait s'imprégner de toutes les odeurs de nos campagnes (odeurs de fleurs, de sous bois et de fougères). une féerie pour les yeux avec tous ces oiseaux et ces animaux que, nous chasseurs, connaissons si bien. Les visiteurs posaient beaucoup de questions : «et ça c'est quoi, ah celui-là, je le connais». Bien entendu nous étions là pour répondre à toutes leurs interrogations, pour nouer le dialogue et pour faire passer ce message si évident pour nous «oui la chasse est nécessaire, oui la chasse est garante du maintien de la biodiversité». Beaucoup d'entre eux sont retournés chez eux avec une autre idée de la chasse et des chasseurs en ayant appris beaucoup de choses. Vu l'emplacement privilégié de notre stand (contre l'exposition Toutankhamon) un public très nombreux s'y est pressé et certaines soirées ont duré très tard. Merci à tous, au personnel fédéral pour la conception et la construction du stand, aux associations et administrateurs pour leur présence et leurs conseils aux visiteurs, aux cuisiniers champions de la plancha pour la dégustation de sanglier, au chef étoilé pour ses recettes de gibier et ses conseils culinaires. Merci à vous tous, sans qui tout ceci n'aurait pas pu être possible. Trois jours de rencontres, de convivialité, d'écoute et de dialogues, trois jours mémorables. MIGRATION ET HIVERNAGE notez vos observations! Michel cieutat de défense des chasses traditionnelles à la grive et l institut L association méditerranéen du Patrimoine cynégétique et faunistique (impcf) ont lancé en 2010 un observatoire national cynégétique. L enjeu principal est d étudier le devenir d espèces comme la palombe, la grive musicienne, la grive litorne et l alouette des champs, et de mieux suivre leur migration et leur hivernage sur l ensemble du territoire national. si les régions Paca, Languedoc roussillon et rhône alpes représentent 79 % de ces observations, des chasseurs de 60 départements participent déjà à ce programme en faisant remonter leurs observations. Une fiche préremplie existe. Elle est téléchargeable sur le site Internet de l IMPCF dans l onglet observations, ou peut être demandée auprès de la FDC. Vos annotations sont à retourner par mail à ou à la fédération départementale des chasseurs auprès de David achéritogaray. Michèle augé / david achéritogaray

5 chasseurs64.com actu P. 5 AUTOROUTE A64 Les asf au chevet de la faune sauvage dans le cadre d un vaste programme de requalification écologique mené depuis plusieurs années sur son réseau autoroutier, «autoroutes du sud de la France» a sollicité la Fédération pour mener à bien une expertise préalable à la réalisation d ouvrages de franchissement pour la faune sauvage le long de l a64, de Briscous à ger. est d améliorer la transparence de l ouvrage autoroutier à la L objectif faune sauvage terrestre, l autoroute ayant été construite il y a 30 ans selon des normes qui n étaient pas aussi strictes qu actuellement en matière environnementale. Les préoccupations en la matière ayant connu une forte évolution au cours de ces dernières années, ce programme s inscrit donc dans la logique des politiques actuelles de préservation et/ou de restauration des corridors écologiques (trame verte et bleue, schéma régional de cohérence écologique). La première phase de cette étude s est déroulée d octobre 2012 à janvier 2013, sous la coordination du bureau d études Biotope. au total, quarante-trois communes ont été enquêtées, dont quatre landaises et une dans l enclave du département 65, avec le concours des FDc 40 et 65. Lors de ces enquêtes et prospections de terrain, la connaissance des territoires par les Présidents, chasseurs et piégeurs a été d une aide précieuse pour faire ressortir les enjeux faunes présents, qu il s agisse d espèces gibier ou non. L enjeu est d importance, car outre le fait de rétablir des voies de circulation pour la faune entre le nord et le sud de l autoroute, ce travail doit permettre de prévenir les tentatives de franchissement de la clôture par certaines espèces (et donc les accidents potentiels), de même que d éviter les problèmes de cantonnements d animaux dans des secteurs à risques (de dégâts aux cultures ou de collisions sur le réseau secondaire), le long les clôtures de l autoroute. D ores et déjà une dizaine de «secteurs clés» ont été présélectionnés pour une étude approfondie de faisabilité de la réalisation d un ouvrage de franchissement, inférieur ou supérieur (sous ou sur l autoroute). Des secteurs à enjeu moindres pourront également faire l objet de réalisations. L expertise des chasseurs en matière de faune sauvage est une fois de plus reconnue et mise en avant, pour répondre à la prise en compte d enjeux de préservation de la biodiversité. christian péboscq a65 : bilan en cours Les fédérations des chasseurs d aquitaine sont impliquées dans le bilan environnemental de l a65. La première année de suivi a permis de mettre en évidence que les passages spécifiques pour que les animaux franchissent l ouvrage sont bien utilisés. toutefois, la fréquentation anthropique est parfois trop importante. un panneautage à but pédagogique a ainsi été demandé au concessionnaire. L assemblée générale de la fédération à Monein L assemblée générale de la fédération départementale des chasseurs des Pyrénées-atlantiques aura lieu le samedi 27 avril 2013 à monein, salle des sports du Pont Lat. Bilan fédéral, prévisions et renouvellement partiel du conseil d administration sont au programme. L invitation vous a été envoyée précédemment. Feu vert pour les colliers Gps et vhs Les colliers de repérage Gps et vhs sont enfin autorisés pour les chasseurs. L autorisation a été formulée en juillet 2012 par l autorité de régulation des communications électroniques et des postes (arcep). ainsi, les chasseurs peuvent se voir attribuer une autorisation d utilisation de fréquence annuelle. Les produits actuellement sur le marché sont donc homologués sous réserve d être en mesure d utiliser les seules fréquences dédiées qui viennent de faire l objet de la décision. Les fréquences dont les chasseurs vont pouvoir disposer ne sont en aucun cas affectées à une société ou à un produit précis mais sont utilisables par toutes les sociétés qui auront le produit qui correspond aux nouvelles normes. Les demandes d autorisations qui seront formulées doivent passer par une association, une société de chasse ou une fédération pour un territoire donné. à noter que toutes les autorisations sont assujetties au paiement d une redevance annuelle qui prend en compte la surface couverte. à titre indicatif, le coût s élève à 610 par an pour un rayon de l ordre de 15 km. ces coûts peuvent être partagés entre plusieurs sociétés locales de chasse. pour toute demande : onglet «actus» ou

6 P. 6 actu juridique avril 2013 RÉGLEMENTATION ce qui a changé en retrouvez ci-dessous les principales dispositions contenues dans les nouvelles réglementations. routes ou voies ouvertes à la circulation, à vitesse lente, les véhicules des chasseurs peuvent en sus de l éclairage et de la signalisation prévus par le code de la route être équipés de feux spéciaux, afin de se signaler aux autres usagers de la route (type gyrophare émettant de la lumière orangée). De même, sur ces mêmes routes ouvertes à la circulation publique, tout passager ou conducteur d un véhicule à moteur doit porter une ceinture de sécurité homologuée dès lors que le siège qu occupe le chasseur en est équipé. L assemblée nationale, lors du vote de la loi chasse rôle des chasseurs Par le prélèvement raisonnable sur les ressources naturelles renouvelables, par la gestion et la régulation des espèces chassables ainsi que leurs actions en faveur des milieux, il est reconnu dorénavant que les chasseurs contribuent au maintien, à la restauration et à la conservation de la biodiversité. Fédérations des chasseurs responsabilité reconnue dans leur rôle d information, d éducation et de gestion de la biodiversité. acca Des Propriétaires ayant acquis des terrains après la constitution des acca deviennent des membres de droit des acca. De quels propriétaires s agit-il? Trois cas d espèce possibles : il s agit de l acheteur qui acquiert la totalité de la propriété, quelle que soit sa surface, dont les droits de chasse avaient été apportés à l acca. il s agit également, sur sa demande, de l acheteur qui acquiert une surface minimum de 2 hectares (dans le 64). il s agit enfin du nouveau propriétaire qui a acheté une surface inférieure à 2 hectares (dans le 64) et qui aura obtenu l accord de l acca. ces dispositions sont applicables à toutes les acquisitions postérieures au 9 mars La fusion des acca en aica aura pour objet de faire disparaître les acca au profit d une nouvelle association : un décret doit venir préciser les conditions de la disparition de ces acca au profit d une aica. nouveaux chasseurs Tous les nouveaux chasseurs, dans l année qui suit l obtention de leur permis de chasser peuvent dorénavant chasser en France entière, à l occasion de leur première validation annuelle et à moitié tarif. Pour : 58,84 au lieu de 120,67. chasse des Grives L obligation du poste fixe a été supprimée pour le tir des grives à compter du deuxième dimanche de Janvier. déplacement des postes Fixes pour La chasse de nuit du Gibier d eau Les modalités en sont fixées dorénavant par chaque schéma départemental de gestion cynégétique. Grand-duc artificiel cet appelant est désormais utilisable pour la chasse, en période d ouverture et pour la destruction, en période de destruction des corvidés (corneille noire, pie bavarde, corbeau freux). chasse et destruction de La corneille noire et de La pie bavarde L usage des appelants vivants ou artificiels des espèces corneille noire ou pie bavarde est désormais autorisé pour la chasse et la destruction de ces espèces. comptages de nuit au Moyen de véhicules Lors des comptages de nuit, afin de pouvoir circuler sur les colombins dans treize départements du sud-ouest, dont les pyrénées-atlantiques, l emploi des appelants vivants de pigeon domestique, pigeon ramier et désormais de colombins (rouquets) est autorisé pour la chasse des colombidés. territoires non chassés Mise en cause possible dorénavant de la responsabilité financière des détenteurs de droits de chasse qui ne chassent pas et obligation de tir possible délivrée par le Préfet. Modification du champ et du régime de l indemnisation des dégâts causés par le Grand gibier. en attente parution du décret d application. Michèle augé

7 chasseurs64.com a savoir P. 7 ESPÈCE PROTÉGÉE Le Milan royal à la loupe ce superbe rapace, migrateur partiel, est présent toute l année dans notre département ; ce qui pourrait laisser penser qu il est sédentaire. Le Milan royal porte le nom scientifique de milvus milvus. tient la quasi-totalité de la population mondiale. en France non plus, il n est pas présent partout : essentiellement dans l est, le Massif central, la corse et le piémont pyrénéen. ses causes principales et récentes de régression sont avant tout la dégradation de son habitat (progression des surfaces en cultures au détriment des prairies où l oiseau chasse ses proies rongeurs ), les intoxications secondaires (consommation de rongeurs empoisonnés), et, avant les années 70, la destruction directe (avant la protection intégrale des rapaces). il n en est rien, puisque nicheur de la France jusqu au royaume-uni, en Pologne et en suède l été, il vient ensuite pour partie hiverner dans le sud-ouest de la France, ainsi qu en espagne et au Portugal. notre département accueille donc à la fois des effectifs nicheurs en été, et hivernants d europe scandinave en hiver, en même temps qu il voit défiler des colonnes d oiseaux caractéristiques à l automne en direction des cols basques, formées d individus progressant à plusieurs dizaines de mètres les uns des autres. impossible de le confondre en vol avec d autres rapaces, grâce à sa queue fourchue caractéristique (en Y), son «cousin» le milan noir (milvus migrans) arborant lui une queue en triangle en Béarn et Pays basque ses vols lents à très basse altitude sont aussi caractéristiques, y compris au-dessus des zones habitées, l oiseau étant très peu farouche. D envergure importante (145 à 165 cm), il arbore un plumage coloré : tête blanchâtre, plumage brun roux dessus, rayé dessous, ailes tricolores dessus et barrées dessous de deux tâches blanches caractéristiques. Pour autant qu il nous paraisse très commun car facile à observer et très présent sur le territoire (jusqu à plus de individus en hivernage sur le piémont basco-béarnais), ses effectifs ont malgré tout fortement chuté en europe au cours du siècle dernier. Désormais, 90 % de la population nicheuse mondiale se situe en espagne, France, suisse, allemagne et suède. si l'on rajoute la Pologne, le royaume-uni et l'italie, on ob- Plan national de restauration son régime alimentaire est très éclectique, même si la grande majorité est constituée de micro-rongeurs, chassés sur les prairies, le long des routes L oiseau est aussi volontiers charognard et consomme des invertébrés (lombrics, chenilles ), ainsi que quelques oiseaux ou lagomorphes lorsqu ils sont abondants. Le Milan royal fait l objet d un plan national de restauration auquel participe la Fédération. christian péboscq

8 P. 8 actions FédéraLes avril 2013 FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES CHASSEURS bilan des actions fédérales de 2010 à 2013 La fédération départementale des chasseurs a engagé au cours de ces derniers mois, de nombreuses actions. tour d horizon. nuisibles Le nouveau classement des espèces nuisibles obtenu en août 2012, pour les 3 prochaines années, avec le concours de la ddtm, de l association des piégeurs et de la chambre d agriculture ; alors que bon nombre de départements n avaient pas obtenu satisfaction. piégeage du blaireau, non classé nuisible, dans les zones de dégâts aux cultures sous l autorité de la ddtm et des lieutenants de louveterie, avec le concours des piégeurs : des prélèvements dans des secteurs où ils commettaient des dégâts. opération de destruction des corneilles lancée en 2012 par l association des piégeurs en partenariat avec la chambre d agriculture et financée par les deux coopératives agricoles euralis et Lur berri, l agpm et le groupement des irrigants : un 1 er bilan très satisfaisant, 30 % de dégâts aux cultures en moins. à poursuivre. Légalisation des formes de corvidés pour la chasse : les Fdc 64 et 65 à l initiative. chasse colloque petit Gibier le 17 septembre 2010 en présence de spécialistes bretons et aveyronnais : lancement d expérimentations sur 3 ans pour améliorer la présence du petit gibier sur nos territoires, en particulier du lièvre, du faisan et du lapin (mise à disposition de matériels de comptage, financement d aménagements, appel d offres avec cahier des charges auprès des éleveurs de faisans, reprises de lapins de garenne dans les départements environnants ) : très bonne participation de nos présidents. Mise en commun d un plan de gestion Grand tétras avec les autres départements du massif pyrénéen : une alternative à la suspension de la chasse réclamée par plusieurs associations. chasse traditionnelle de l alouette : plusieurs réunions au ministère de l écologie, pour maintenir un quota départemental d alouettes chassables. chasse des colombidés : L utilisation des appelants «colombins» légalisée à notre demande sur tous les départements du grand sud-ouest. projet de renforcement de mouflons en cours. mise en place d une procédure accélérée pour les examens du permis de chasser : une procédure rondement menée et qui a montré son efficacité. optention de la légalisation du talkiewalkie, pour assurer la sécurité des chasseurs dans le massif montagnard, élargie à toutes les chasses collectives du grand gibier par le ministère. des motions, maintes fois appuyées, défendues et toujours bloquées, avec le concours de la Fnc et des élus, sur les moyens de communication entre chasseurs en palombières, l utilisation des colliers de repérage des chiens en chasse sous terre, la suppression de la trappe à vison dans les pièges cages et la suppression des distances vis-à-vis des plans d eau pour les pièges de catégorie 2 et 5. pour la bécasse : un conventionnement avec nos voisins espagnols de la province de Guipuzkoa, pour gérer ces oiseaux durant les vagues de froid : un protocole commun, un même carnet, un Pma identique et une participation conjointe au colloque uigb qui s est tenu à Barcelone en septembre 2011 pour une présentation de la gestion de la bécasse lors de cette conférence scientifique internationale. La Fdc 64, à l initiative avec quelques autres fédérations d un groupe national Lapin. maintien de l accompagnement par la fédération des associations cynégétiques départementales mais également du centre de soins hégalaldia, de toutes les manifestations cynégétiques départementales, le soutien également des sociétés de chasse et de leurs actions par des aides au fonctionnement et des aides techniques.

9 chasseurs64.com actions FédéraLes P. 9 administratif un contrat d assurance groupe souscrit et pris en charge par la fédération, en responsabilité civile, pour toutes les sociétés : un double objectif, obtenir des tarifs concurrentiels par le biais d un appel d offres et assurer des garanties identiques à toutes les sociétés. des litiges amenés jusqu à leur terme par la Fédération des chasseurs : trois affaires gagnées en cour de cassation à paris par la Fédération ; qui font ainsi jurisprudence. une convention avec le conseil Général des pyrénées-atlantiques partenariats, travaux sur plusieurs dossiers : saligue aux oiseaux, sanitaire, gestion du petit gibier et étude sur les interférences entre les activités anthropiques, dont la chasse et la reproduction du gypaète barbu. études, connaissance des MiLieux mise à jour du recensement des postes fixes de chasse des oiseaux de passage afin de leur donner une base légale (postes fixes au sol, en hauteur) mise en route d un protocole de comptage isard expérimental par voie aérienne commun Fdc-chasseurs-OncFs-Parc national-ddtm. Participation à la stratégie nationale de valorisation de la biodiversité, avec 3 autres fédérations du massif pyrénéen, dans des habitats classés natura 2000, favorables à la perdrix grise de montagne et au grand tétras : l objectif étant de restaurer certains de ces milieux d altitude. trame verte et bleue, stratégie de création de nouvelles aires protégées, multiplication du lancement des sites natura montagne des aldudes, Barthes de l adour, site de mondarrain travaux de restauration du marais de la saligue aux oiseaux et acquisition du site (installations du permis de chasser, bâtiment, terrains et marais) en cours auprès du sivu d orthez. centre de traitement agréé du gibier mis en route par le consortium du jambon de bayonne et sa filiale pyragena à arzacq. artzamendi - autant de dossiers complexes, sensibles et demandeurs d attention, sur lesquels la Fédération des chasseurs s est investie Les espèces protégées et la chasse : un suivi et une étude scientifique confiée par la Fédération à un chercheur, l objectif étant d appréhender les interférences entre certaines activités, dont la chasse et la reproduction d espèces protégées sensibles, telles que le gypaète barbu. participation à plusieurs programmes de surveillance sanitaire qui peuvent concerner directement ou indirectement la faune sauvage avec la ddpp, le Laboratoire des Pyrénées, le gds, l arepsa (agalactie, maladie d aujeszky, tuberculose bovine, grippe aviaire). communication présence de la fédération très appréciée dans des manifestations grand public, telles que la ferme en ville à bayonne, à pau ou la Foire exposition. un colloque palombe ouvert aux présidents et aux chasseurs le 23 septembre 2011 à salies : avec la participation des interlocuteurs scientifiques en charge du suivi des espèces migratrices (GiFs France et impcf), avec pour thème central, les grandes tendances d évolution des différents facteurs pouvant influer sur les migrations, s en est suivi un débat et des échanges avec la salle : nous avons regretté la participation peu nombreuse des chasseurs, malgré la qualité des intervenants. campagne de communication auprès du grand public axé autour d un slogan «et vous, vous faites quoi ce weekend» : création d un site internet dédié, messages relayés par des affichages publicitaires, les médias écrits et pendant la foire exposition de pau en septembre dernier. objectif : amener le grand public cette année sur un week-end à la chasse.

10 P. 10 technique avril 2013 ARMES semi-automatiques : ce qu il faut savoir des procès-verbaux sont souvent dressés par les services de l Office national de la chasse, à des chasseurs utilisant des fusils semi-automatiques. en effet, lors d un contrôle, des agents ont réussi à introduire trois cartouches dans le magasin de l arme. Mots croisés par M. cieutat Horizontalement 1 - Peut être breton 2 - au bord du marais début de reconnaissance 3 - Bordure de bois cabane de berger 4 - note - Parfois du bronx 5 - d'eau ou des genets - do 6 - Ligue de Basket u.s. demi vieux - midi 7 - rejeta 8 - On y apprend le pilotage 9 - On le doit L'iris lui doit son odeur 10 - Pronom personnel contient du sel verticalement i - sansonnets ii - autorisé en battue iii - Bourricot Propriétaires des écossais iv - Plante tropicale - grimace V - négation - Vipère Vi - Brigade mobile début d enlisement Vii - Petit vautour - Possèdera Viii - comme les loirs - récipient ix - Partie du corp - nombre négation X - Prénom germanique Venue au monde voir la solution en page 13 La réglementation en la matière est très claire : les fusils semi-automatiques ne peuvent tirer plus de trois cartouches, deux placées dans le magasin, une dans la chambre. nous nous sommes inquiétés de cette situation et après renseignements pris auprès d un armurier, il apparaît que les fusils semi-automatiques vendus depuis la mise en place de l actuelle réglementation, sont tous conformes à celle-ci, quelle qu en soit la marque et la longueur des cartouches utilisées ; 67,5 mm 70 mm 76 mm. sans intervention d un armurier, il est impossible de modifier le magasin afin de pouvoir y introduire plus de deux cartouches. intervention à laquelle tout armurier responsable se refusera. avant la réglementation en vigueur, ces armes pouvaient tirer cinq cartouches, quatre placées dans le magasin, une dans la chambre. Pour permettre aux chasseurs de conserver leurs armes, les armuriers ont apporté des modifications en plaçant une cale dans le magasin. il est possible qu à l époque ces modifications aient été plus ou moins bien réalisées, faisant que dans quelques rares cas, sur certains de ces fusils, trois cartouches puissent être introduites dans le magasin, le chasseur n ayant pas contrôlé et en toute bonne foi était sûr que son arme était conforme à la réglementation. patrick croci, armurerie royale à pau. aussi, nous conseillons à tous les utilisateurs de fusils semi-automatiques de contrôler s ils peuvent dans celui-ci introduire plus de deux cartouches dans le magasin. si tel est le cas, il convient de demander à un armurier de mettre l arme en conformité, sachant que lors de la vente, il est bien spécifié sur les documents remis à l acheteur que cette arme est conforme à la réglementation. Michel aso

11 Dossier spécial nuisibles des captures en hausse constante Le renard fait partie des espèces classées nuisibles dans le département, pour 3 ans. dans ce dossier spécial de 3 pages consacrées aux nuisibles, retrouvez le bilan complet des captures d animaux prédateurs et déprédateurs. L opération corneille s affiche d ores et déjà comme un succès. découvrez également les principales dispositions de la nouvelle réglementation. Le bilan des prises d animaux prédateurs et déprédateurs, actions de chasse et piégeage cumulées (hors battues administratives) du 1 er juillet 2011 au 30 juin 2012, illustre cette hausse constante des captures. au cours de la saison dernière, dans les Pyrénées-atlantiques, on note la capture de : renards, 858 blaireaux, ragondins, 312 rats musqués, fouines, 279 martres, 218 visons d amérique, 82 putois, 24 belettes, corneilles noires, pies bavardes, étourneaux sansonnets, 135 geais des chênes. À noter la hausse importante des captures de corneilles, alors même que les formes floquées de «l opération corneille» montée l an passé par l association des piégeurs avec la FDc et la chambre d agriculture n ont été distribuées qu à partir du 15 mai, et que le bilan s arrête au 30 juin. Les prises de renards sont également en hausse, en lien avec le développement récent de la technique du piégeage au «billard» au tas de fumier, les agriculteurs y compris non-chasseurs prenant de plus en plus d animaux eux-mêmes. néanmoins, le prochain bilan devrait être directement impacté par l interdiction de régulation des nuisibles (hors ragondin, rat musqué et vison d amérique) qui nous a tous pénalisés du 1 er juillet au 18 août 2012, en l absence de publication du nouvel arrêté Ministériel du 2 août 2012.

12 Dossier spécial nuisibles PRÉDATEURS / DÉPRÉDATEURS une année faste en évolutions réglementaires quelle bataille! quelle énergie dépensée à tous les niveaux, départemental et national, pour arriver à la nouvelle réglementation sur la destruction des nuisibles qui, si elle comporte quelques avancées intéressantes, rajoute aussi de la complexité à la compréhension du dossier «nuisibles». revue de détail des plus et des moins. Les évolutions positives Les espèces invasives (ragondin, rat musqué, vison d amérique, raton laveur, chien viverrin, bernache du canada) sont désormais classées nuisibles sur l ensemble du territoire national et de manière pérenne. Le renard, la fouine, la martre (sauf certains cantons), l étourneau, la corneille et la pie sont classées nuisibles dans le département pour 3 ans, jusqu au 30 juin renard : lors des battues «Présidents» du 1 er au 31 mars, possibilité désormais de pénétrer une fois dans les réserves de chasse et de faune sauvage (rcfs). également, possibilité de tirs individuels (affût), du 1 er avril à l ouverture générale, sur des terrains consacrés à l élevage avicole, avec autorisation individuelle de la DDTM ; Martre : extension du classement nuisible à l ensemble du département, à l exception des cantons du Vic-Bilh et de la côte basque ; Fouine/Martre : possibilité de destruction à tir une fois dans les rcfs au mois de mars, comme le renard ; corneille noire : légalisation des formes pour la chasse (jusqu alors interdites!), destruction à tir possible sans autorisation individuelle du 1 er au 31 mars (uniquement délégation de destruction) y compris en rcfs, prolongation jusqu au 31 juillet désormais (au lieu du 10 juin) de la destruction à tir, avec autorisation individuelle DDTM, y compris en rcfs ; pie bavarde : prolongation de la possibilité de destruction à tir jusqu au 31 juillet (comme la corneille), sur autorisation individuelle DDTM, mais uniquement dans les vergers, cultures maraîchères, et dans les communes en convention de gestion petit gibier avec la FDc ; étourneau sansonnet : destruction à tir libre du 1 er au 31 mars (avec délégation de destruction) dans les cultures maraîchères, vergers et vignes, et à moins de 250 m des silos d ensilage, puis jusqu à l ouverture générale avec autorisation individuelle DDTM ; ragondin/rat musqué : destruction à tir possible du 1 er mars à l ouverture générale avec délégation de destruction, y compris dans les rcfs (nouveau). Grenaille de plomb interdite au bord de l eau. Les contraintes supplémentaires vison d amérique : interdiction de la destruction à tir, y compris par les gardes particuliers (risque de confusion avec le vison d europe) ; Fouine/martre : piégeage possible uniquement à moins de 250 m des bâtiments ou élevages particuliers ou professionnels, sur des terrains consacrés à l élevage avicole (ou apicole pour la martre), et sur les territoires en convention de gestion petit gibier avec la FDc ; pie bavarde : piégeage uniquement dans les cultures maraîchères, les vergers et sur les territoires en convention de gestion petit gibier avec la FDc ; pie et corneille : interdiction d utiliser des appâts carnés dans les cages-pièges et corbeautières (risque d attirer des rapaces) sauf en quantité mesurée pour nourrir les appelants ; cages-pièges (catégorie 1) : à l exception des cages à corvidés, obligation d équiper d une «trappe à vison» de 5x5cm toutes les cages tendues à moins de 200 m des cours d eaux et bras morts, marais, canaux, plans d eaux et étangs, maintenue ouverte du 1 er avril au 31 juillet (plan national vison d europe) ; pièges tuants (catégorie 2) : interdiction stricte d utilisation à moins de 200 m des cours d eaux et bras morts, marais, canaux, plans d eaux et étangs, en plus de l interdiction existante (moins de 200 m des habitations et 50 m des routes et chemins publics). Retrouvez la synthèse de cette réglementation complexe sur le site web de la Fédération, rubrique Législation / Nuisibles (modalités de destruction à tir) / et Piégeage (modalités piégeage nuisibles). il est certain que ces deux dernières dispositions vont entraîner des difficultés sur le terrain : impossibilité de réguler efficacement le ragondin uniquement avec des cages (pièges en X interdits au bord de l eau) ; impossibilité de piéger certains mustélidés et autres rats à moins de 200 m de tout ruisseau d avril à juillet inclus, la «trappe à vison» permettant à bien d autres espèces de s enfuir, et les pièges tuants y étant désormais interdits! ca n est pas faute d avoir mis en garde, dans le département, auprès de la DreaL et du Ministère depuis deux ans, mais c est ainsi pour l instant. De plus, la «trappe à vison» mutile aussi les plus gros animaux (ragondins, chats, genettes ) qui cherchent à s en extraire (dents cassées, écorchures). Très important : nous demandons à tous les chasseurs et piégeurs qui constateraient ces cas de mutilation de prendre des photos de l animal vivant, quelle que soit l espèce. nous les transmettre par courrier à la FDc ou encore mieux par ou christian péboscq

13 Dossier spécial nuisibles OPÉRATION CORNEILLE un succès au delà des espérances! L utilisation de formes de corneilles floquées a permis de diminuer de 30 % les dégâts agricoles. L effort va être poursuivi formes de corneilles floquées 6000 formes supplémentaires acquises par l association des piégeurs 30 le lot de 15 formes de corneilles La Fédération des chasseurs, avec le concours de son homologue du 65, a fortement milité pour obtenir la légalisation de l utilisation des formes pour la chasse des corvidés, étonnamment interdite jusqu alors. nous avons enfin obtenu satisfaction, par arrêté ministériel, le 16 juillet anticipant cette évolution réglementaire intéressante pour les chasseurs et les agriculteurs, l association des piégeurs soutenue par la FDc 64 et la chambre d agriculture avait initié au printemps 2012 une opération unique en France de distribution d appelants en plastique floqué, avec le concours financier des coopératives euralis et Lur Berri et du syndicat des irrigants. Cette opération a connu un succès retentissant Pas moins de formes de corneilles floquées ont ainsi pu être distribuées gratuitement aux acca et sociétés de chasse du département, dans quelques 237 communes qui en ont fait la demande. Le stock a été littéralement épuisé, et les demandes continuant de nous parvenir face au développement de ce mode de chasse utile, efficace et ludique, l association des piégeurs a décidé de faire l acquisition de formes supplémentaires! Beaucoup de communes ne se sont pas encore équipées et souhaitent désormais le faire, d autres n ayant qu un seul lot de formes souhaitent accentuer la pression de chasse sur cet oiseau en équipant d autres chasseurs, et enfin des chasseurs à titre individuels nous ont aussi sollicité, enthousiasmés par quelques sorties réussies. Aussi cette nouvelle commande permettra-t-elle de céder des formes floquées à tout chasseur intéressé qui en fera la demande. conditions : les corneilles seront vendues par lots de 15, mais le prix sera, dans tous les cas, modique (environ 30 le lot). Deux points de distribution seront organisés, à auterrive (local de l association des piégeurs, près de salies) et à la Fédération. La livraison par le fabriquant est prévue aux environs du 20 avril, la distribution aux chasseurs se fera donc a priori entre le 22 et le 26 avril. Pour connaître les dates et heures précises, contacter christian Péboscq au au-delà de ces dates, la récupération de formes sera possible directement à la Fédération (téléphoner auparavant). règlement à l ordre de l association des piégeurs. sur le terrain, les prises de corneilles se sont multipliées tout au long de la saison de chasse, et les dégâts agricoles déclarés ont d ores et déjà diminué de l ordre de 30 %, à continuons ainsi! benoît soulat Mise à niveau des piégeurs le 3 mai en raison des importantes évolutions de la réglementation sur le piégeage au cours de ces dernières années, et pour répondre à la demande de nombreux piégeurs, une session unique de remise à niveau sera organisée à monein le vendredi 03 mai 2013 à 20h. rendez-vous à la salle d'accueil et de rencontres du Pont-Lat (rue du Pont-Lat, à côté du stade : suivre lespanneaux Fdc 64). session gratuite, fortement conseillée à tous les piégeurs agréés. tél. : Mots croisés (solution)

14 P. 14 découverte avril 2013 NOUVEAUTÉ un projet expérimental sur les bécasses à Lalongue un projet expérimental d aménagement en faveur de la bécasse des bois a vu le jour sur la commune de Lalongue dans le Vic-Bilh. L équipement des oiseaux avec des balises Gps est à l étude. au cours de l hiver 2010/2011 que cette initiative a vu le jour, c est grâce à la collaboration de la société intercommunale des chasseurs du Vic-Bilh, de la Fédération Départementale des chasseurs des Pyrénées-atlantiques et de M r sandeman, propriétaire des terrains. L objectif était de recréer, sur un territoire, des aménagements forestiers favorables aux oiseaux et de mesurer l attractivité de ces zones pour les oiseaux. aussi, avant le début des travaux, des comptages à l aide de chiens ont été réalisés afin d estimer la quantité d oiseaux présente sur le site ainsi que leur répartition spatiale. après étude et diagnostic des habitats, de nouveaux comptages d oiseaux ont été effectués pendant la campagne 2011/2012. Les aménagements du milieu ont été réalisés en cours d année 2012 : réouverture d allées afin de favoriser l accessibilité du site aux oiseaux, création de placettes avec des coupes d arbres recréant l effet de clairières permettant aux bécasses de se déplacer sur le site et de s alimenter et enfin remise en valeur d anciennes prairies. Durant l hiver 2012/2013, trois nouveaux recensements ont donné lieu à une localisation géographique des oiseaux. ces aménagements, notamment la création de placettes, portent leurs fruits car beaucoup d oiseaux ont été levés à proximité. nous allons donc essayer de passer à une prochaine étape, celle d équiper des oiseaux, en période d hivernage sur la zone, d émetteurs afin d étudier leur comportement diurne et nocturne et de mesurer précisément l impact de nos aménagements. À ce jour deux possibilités s offrent à nous : soit équiper les oiseaux d émetteurs à fréquence qui émettent 24h/24h ; qui nous donneraient en temps et en heure la position des oiseaux. ce procédé est peu onéreux mais nécessite une présence humaine régulière pour récolter les informations. soit équiper les oiseaux de balise GPs, ce qui n a jamais été fait encore sur des bécasses, ce procédé est plus onéreux mais moins contraignant en moyens humains. ces deux possibilités sont à l étude, nous espérons pouvoir équiper plusieurs oiseaux dès l automne prochain. affaire à suivre david achéritogaray /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// MASLACQ tonne pédagogique : la porte est ouverte la commune de Maslacq, il y a une «sur tonne installée au bord d un lac le long du gave de Pau.» Voici ce que peut dire toute personne se promenant dans les parages. Les plus avertis ajouteront qu il s agit d un lac du domaine public fluvial, loué par l association départementale des chasseurs de gibier d eau ou adcge et que la cabane est mise à disposition de toutes personne souhaitant découvrir ou pratiquer la chasse de nuit. nous vous en avions parlé l année dernière, nous revoilà pour vous donner des nouvelles de la hutte pédagogique. La première saison de pratique avait révélé un inconvénient majeur quand on veut recevoir du monde ; la petite taille de la tonne. Trois chasseurs se retrouvaient vite à l étroit. Le problème a été résolu durant l intersaison. Des travaux ont permis de rendre l endroit plus spacieux et maintenant quand vous passez la porte d entrée, vous vous retrouvez dans «la pièce de vie» lieu dévolu aux casses croûtes, discussions et rigolades en tous genres. À côté, des escaliers vous emmènent dans «la pièce de chasse», où les trappes s ouvrent sur le plan d eau. Les gens sont plus à l aise et la soirée n en est que plus agréable. Depuis le 21 août, siffleurs, sarcelles, souchets colvert et chipeaux ont été au rendez-vous. 44 oiseaux ont été capturés. Plusieurs chasseurs et accompagnants sont venus apprécier les améliorations et à en lire le livre d or, tout s est bien passé. si vous êtes tentés, la porte est ouverte. Téléphonez au et vous serez en contact avec le responsable du site. Toujours prêt pour vous rendre service, il vous ouvrira la cabane, pourra vous installer les appelants et répondra à toutes vos questions. arnaud Gimbert

15 chasseurs64.com découverte P. 15 LA CAILLE DES BLÉS une espèce qui n'a rien de commun textes traduits de l'espagnol, par michel aso (commission gibier migrateur). etude réalisée par manuel Puig-cervert et son équipe de l'université de Barcelone. La caille des blés (coturnix coturnix) est une espèce qui n'a rien de commun, qui est particulièrement complexe et extraordinairement atypique. elle est considérée comme «le gibier roi du début de saison» par beaucoup de chasseurs. aujourd'hui il existe de nombreuses lacunes dans ses connaissances, son cycle biologique se passant généralement à l'intérieur des cultures de céréales denses, elle est pratiquement invisible à l'œil de l'observateur. si nous devions définir la caille, nous la désignerions d'un seul mot ; MouVeMenT! certains de ses mouvements tels ceux à la recherche d'habitats adéquats et les mouvements migratoires qu'effectuent les mâles à la recherche des femelles sont peu connus. La caille des blés, c'est bien connu hiverne en afrique subsaharienne, la bibliographie cite l'équateur comme limite de son aire la plus au sud, une fraction semble t-il plus réduite, hiverne en afrique du nord et en europe du sud. Le mouvement migratoire printanier qui se produit d'afrique vers l'europe du sud où niche l'espèce fait qu'elle arrive fin janvier, début février dans les pays du Maghreb. Les premières arrivées sur le vieux continent se produisent, en fonction de la latitude et de l'altitude des zones entre la première quinzaine de mars et fin avril, début mai. une caractéristique propre à la caille qui conditionne, en grande partie sa vie dans les aires de nidification est le fait, qu'elle exploite sous forme opportuniste les habitats et principalement les cultures céréalières, telles que le blé et l'avoine qui seront récoltés au printemps et durant l'été. Toute cette activité depuis les semis jusqu'à la récolte est à la fois orchestrée par le climat et par la géographie, ce qui fait que le nord et l'altitude pouvant souffrir d'un retard des récoltes est exploité par la caille pour y nicher. elle complète ses zones de nidification de basse altitude en nichant à des altitudes et latitudes plus hautes et l'élément qui permet ces ajustements entre migration et habitats géographiquement diversifiés est le mouvement que font, les mâles et les femelles mais aussi les jeunes pouvant être nés d'une première couvée. Par exemple, la caille arrive en andalousie durant la première quinzaine de mars, fin mai les céréales sont moissonnées et pendant cette période la caille a pu élever une couvée. Dans les zones de basse altitude de catalogne, elle arrive fin mars, début avril, les moissons se produisent fin juin. Dans les Pyrénées, au dessus de mètres, la caille arrive début mai et s'y maintient jusqu'aux premiers jours d'août et parfois jusqu'à mi-août si l'année est pluvieuse, car ici le cycle des moissons est retardé et permet aux individus ayant déjà niché dans le sud de l'espagne de réaliser une seconde couvée. Le plus surprenant est que les jeunes nés d'une première couvée dans le sud, suivent les adultes dans les zones situées plus au nord. suite aux mouvements nomades en recherche d'habitats favorables, aux mouvements des mâles en recherche de femelles et les mouvements propres à la migration de printemps, nous nous apercevons qu'à l'époque de la nidification, l'espèce est extrêmement mobile. il ne faut pas être surpris que sur une aire de nidification étudiée en détail au moyen de la radio transmission, nous ayons observé que tout au long de l'époque reproductrice se produit un flux constant en arrivées et départs de mâles. ceci pouvant provoquer en quinze jours, parfois moins, un renouvellement de 95 % des mâles! Le voyage de retour vers les quartiers d'hivernage en afrique, se produit principalement fin août, septembre et même octobre. une étude récente a démontré que lors du passage post-reproducteur en catalogne, apparaissait une première vague d'individus (avec un pic vers le 10 août) qui n'ont pas les caractéristiques physiologiques d'oiseaux en migration, (peu de graisse). Plus tard vers le 15 septembre apparaît une seconde vague plus importante et présentant toutes les caractéristiques d'oiseaux en migration (chargés en graisse) en définitive, si un mot définissait l'espèce ; il est MoBiLiTé. Mobilité par opportunisme dans l'exploitation des habitats adéquats pour la reproduction de l'espèce. L importance du baguage sur une espèce aussi mobile que la caille des blés, l importance du baguage et la récupération des bagues, généralement dues à la chasse, doit apporter des éclairages sur cette espèce et ses énigmes. L'analyse des récupérations de bagues pendant la période par «euring Data Banck» montre quelques aspects de grand intérêt. Premièrement le nombre de bagues récupérées en espagne durant cette longue période est de seulement 665. ceci contraste avec le nombre important de cailles prélevées à la chasse et nous suggérons qu'un travail d'information s'opère auprès des chasseurs qui prélèvent un oiseau bagué pour qu'ils remettent la bague, avec quelques informations basiques (jour et lieu de prélèvement). D'un autre côté, sur ces 665 bagues, 418 (63 %) correspondent à des individus bagués en espagne, récupérés principalement dans la moitié nord jusqu'au 15 août dans des habitats non irrigués, ceci laissant penser que résultat de moissons précoces dans le reste de l'espagne, les cailles nées en espagne sont forcées de se concentrer sur la «meseta castillane». La phénologie des moissons démontre que la «meseta castillane», spécialement les provinces de Burgos et Palencia est la zone espagnole avec de grandes superficies de céréales, que l'on récolte le plus tardivement. cela constitue donc l'ultime réduit sur lequel la caille peut rencontrer des habitats favorables. en définitive, cette zone mérite une attention particulière en terme de gestion, du fait de concentrations élevées d'oiseaux en mouvement pré-migratoire. Sa population diminue-t-elle? Jusqu'en 2004, on considérait la caille en «état de conservation défavorable» en europe Burfield.i.2004, Birds in europa etc... Malgré cela dans l'europe cynégétique il était considéré que la caille se trouvait en «état de conservation favorable» avec une tendance stable des populations. il existe en espagne des données contradictoires, certaines indiquant une population de cailles en diminution, par exemple le programme sacre de la société espagnole d'ornithologie, d'autres, PuiG-cer- VerT et al, ne détectent aucunes tendances à l'augmentation ou à la baisse. actuellement, une étude est en cours, financée par «la fédéracion de caza d'euskadi» afin de permettre d'établir de façon fiable l'état réel des populations de cailles des blés.

16 P. 16 services techniques avril 2013 ENQUÊTE saison 2012/2013 : le bilan, espèce par espèce palombe Un hivernage très important seules la palombe et l alouette ont su tirer leur épingle du jeu cette saison. La palombe, tout d abord, dès l ouverture de la chasse beaucoup d oiseaux étaient présents sur notre département. Les bonnes conditions climatiques du printemps en France et le développement des populations nicheuses dans le département ont permis aux chasseurs de commencer leurs prélèvements tôt en saison. La migration au mois d octobre a été elle aussi plus que satisfaisante avec près de 2,2 millions d oiseaux comptabilisés dans les cols basques. davantage d oiseaux, plus de pics migratoires et des conditions météorologiques favorables ont remis du baume au cœur à pas mal de paloumayres même si pour certains, cette saison n a pas été favorable. en hivernage, plus de oiseaux ont été recensés en décembre et janvier, il s agit d un minimum car tous les dortoirs ne sont pas comptés. un hivernage donc très important chez nous ainsi que chez nos voisins. espérons que la saison prochaine soit aussi bonne. palombe 2,2 millions d oiseaux comptabilisés Le comptage des palombes est effectué sur quatre cols dans le 64. afin de mieux comprendre la phénologie de la migration du pigeon ramier dans les cols pyrénéens, des comptages sont organisés depuis 1999 sur quatre postes d observation situés dans le département des Pyrénées-atlantiques : urrugne, sare, Banca et arnéguy. ces postes d observation ont été mis en place pour contrôler la migration sur la partie occidentale des Pyrénées. ce comptage regroupe les professionnels des Fédérations Départementales des chasseurs d aquitaine, de Midi-Pyrénées, des stagiaires du Lycée agricole de saint-pée sur nivelle, et depuis 6 ans, les professionnels des FDc extérieures participent à ces comptages. Le protocole de comptage n a pas pour objectif de recenser l ensemble des oiseaux franchissant les Pyrénées mais il permet de connaître le passage sur quatre cols identiques chaque année, sur la même période d observation (15 octobre au 11 novembre). ces observations permettent de faire une comparaison interannuelle des effectifs et de mettre en évidence une tendance d évolution de la population migratrice transpyrénéenne. Les comptages ont débuté le 15 octobre 2012 et se sont achevés le 11 novembre Le bilan du comptage sur les quatre postes d observation donne un effectif approximatif de passage de et un effectif approximatif de retour de soit un effectif réel de oiseaux. Les dates correspondant aux jours de plus fort passage sont : 30% des palombes comptabilisées sont passées à urrugne les 22, 23 et 24 octobre 2012 avec oiseaux en effectif réel, les 28, 29, 30 et 31 octobre avec oiseaux en effectif réel, les 7 et 8 novembre 2012 avec oiseaux en effectif réel. on a donc 3 pics de migration pour l année 2012, avec 93,2 % de la migration totale en 9 jours de passage. La répartition par poste d observation donne les résultats suivants : sare : oiseaux soit 25 % de la migration totale Banca : oiseaux soit 25 % de la migration totale arneguy : oiseaux soit 20 % de la migration totale. urrugne : oiseaux soit 30 % de la migration totale. Conclusion : Les palombes sont passées sur l ensemble des postes, contrairement aux années passées où les oiseaux franchissaient majoritairement les Pyrénées par la côte atlantique. La raison en est la dominance sur quasiment toute la saison d un vent de nord/nord est. Depuis 1999, c est la 2 ème meilleure saison en terme d effectifs migrants : l analyse statistique montre une tendance d évolution des oiseaux à la stabilité.

17 chasseurs64.com services techniques P. 17 bécasse & alouette Une saison très moyenne même si certains territoires ont rencontré des oiseaux, il ne faut pas en faire une généralité. Les montagnes basque et béarnaise ont été désertées au moment de la migration de même que la côte Basque. en décembre, nous constations très peu d arrivées d oiseaux mais tout de même davantage qu en novembre. Les mois de janvier et février, malgré un froid glacial en europe de l est et dans le nord de la France, ont été eux aussi pauvres en oiseaux. ce sentiment transparaît également dans nos observations lors des baguages de nuit. nous avons mesuré dans nos secteurs témoins une baisse de 50 %, voire plus, des effectifs hivernants. seuls les secteurs peu chassés ou en réserve de chasse ont connu une abondance supérieure. ce constat est normal quand on connaît la fidélité des oiseaux à leurs quartiers d hiver. Mieux pour l alouette Pour l alouette, la saison fut relativement bonne pour certaines cabanes du littoral basque. La migration a démarré timidement vers le 15 octobre pour atteindre son apogée vers le 22 et 23 octobre. À la fin du mois d octobre et au début du mois de novembre, les indices d abondance étaient également bons. nous avons réalisé une bonne saison de baguage puisqu au niveau régional près de oiseaux ont été capturés et marqués. Veuillez d ailleurs nous retourner toute bague récupérée. Mauvaise migration des grives enfin pour la troisième année consécutive, la migration des grives a été très mauvaise. Les rares oiseaux ont été observés le matin, très tôt. nous avons assisté également à un recul de grives musiciennes en début de saison. Les grives mauvis quant à elles ont manqué à l appel notamment début novembre. il semblerait de plus en plus que l aire d hivernage des turdidés diminue et remonte vers le nord du pays. Les études de l impcf tendent à reproduire les mêmes constats, il est donc important que nous participions à l observatoire national des oiseaux migrateurs afin d obtenir un maximum d informations en période de migration et d hivernage sur tout le territoire national. Les fortunes ont donc été diverses et variées. La Fédération Départementale des chasseurs des P.a. ainsi que les Fédérations voisines font un gros travail d étude sur les populations d oiseaux migrateurs. ce travail est reconnu par nos publications dans des revues scientifiques. nous devons le poursuivre. ces données peuvent nous aider dans la gestion des populations migratrices. Toutefois, nous ne pourrons jamais intervenir sur les aléas climatiques et très peu sur les habitats prélèvements en Béarn et Pays basque La saison 2011/2012 fut la première de la série où le retour du carnet de prélèvements bécasse a été rendu obligatoire au niveau national. afin d exploiter cette masse d informations, la Fédération régionale des chasseurs d aquitaine a réalisé une estimation du prélèvement régional de bécasse des bois pour 2011/2012, avec l aide d un statisticien indépendant. afin de respecter une procédure statistique valable, le travail a été effectué en deux temps : tout d abord sur les carnets retournés en Fédération départementale, puis en contactant par téléphone des chasseurs n ayant pas retourné leur carnet, afin d éliminer tout biais possible. Les estimations des prélèvements de bécasses des bois en 2011/2012 peuvent être arrondies aux chiffres suivants : estimations prélèvements dordogne : prélèvements Gironde : Landes : Lot-et Garonne : pyrénées-atlantiques : aquitaine : il est aussi apparu qu en aquitaine 4 chasseurs sur 5 ne prélèvent pas de bécasse. enfin, en moyenne, ce sont peu de bécasses qui sont prélevées. en effet, 0,27 bécasses sont prélevées par chasseur aquitain, soit 3,22 bécasses prélevées en moyenne par chasseur en en ayant prélevé au moins une dans la saison. cette étude a aussi permis de tirer de nombreuses autres conclusions, notamment par rapport à la chronologie des prélèvements. elle sera renouvelée cette saison afin de détenir d avantage d informations sur cette espèce. oiseaux équipés de balises argos Le gifs France (groupe d investigations sur la Faune sauvage) a initié un programme de suivi de pigeons ramiers par balises argos solaires. en 2009, 2011 et 2012, le gifs avait équipé respectivement 8, 10 et 9 oiseaux au niveau des plus importantes zones d hivernage. en 2013, le gifs a poursuivi cette étude avec la pose de 9 autres balises solaires. ce programme sur 5 ans (2011/2015) est soutenu financièrement par la Fédération nationale des chasseurs. sur ces 9 oiseaux, 6 ont été équipés à Vert (Landes) et 3 ont été équipés à castelsarrasin (tarn et garonne). ces oiseaux se trouvent actuellement en haute-vienne, en Lot-et-garonne, en gironde, dans l allier ils sont en migration de printemps. tout le suivi des oiseaux est en direct sur pigeons ramiers Le suivi des effectifs hivernants de pigeons ramiers dans le sudouest de la France par les techniciens des Fédérations des chasseurs, orchestré par le GiFs France, a permis de recenser aux alentours de oiseaux. depuis 1999, c est le meilleur recensement en termes d effectif et d un point de vue statistique la tendance d évolution des populations est en légère hausse. ce suivi est également orchestré en région centre, Limousin et poitou-charentes où l on observe les mêmes tendances numériques.

18 P. 18 services techniques avril 2013 Grand tétras et perdrix Grise Travaux à venir à Laruns Les travaux réalisés depuis plus de dix ans sur les espèces et les milieux de montagne semblent porter leurs fruits. Le suivi des sites aménagés a permis d observer une bonne réaction des oiseaux, on y retrouve de nombreux indices de présence. ces résultats sont encourageants et nous confortent dans la démarche et la politique que nous menons en matière d amélioration de l habitat même si les chantiers réalisés ne représentent qu une infime partie du territoire utilisé par les galliformes de montagne. une chose est sûre, nous devons continuer et 44 perdrix ont été prélevées cibler les sites à aménager. cette année vont débuter des travaux sur la commune de Laruns. ils seront financés à hauteur de 80 % dans le cadre de la stratégie nationale de la valorisation de la biodiversité. Les opérations de comptages ont permis de récolter les données suivantes : pour le grand tétras : 55 secteurs ont été prospectés pour 7 compagnies observées. Les résultats obtenus portent donc sur 7 nichées. L indice de reproduction obtenu cette année est de 0.47 (nombre de jeunes/nombre de poules). cet indice faible est le résultat de mauvaises conditions météorologiques. aucun oiseau ne devait donc cette année, être prélevé. pour la perdrix grise : on peut qualifier la reproduction de mauvaise à moyenne, le nombre de secteurs prospectés est de 70. Le nombre de compagnies levées est de 35 pour un total de 363 oiseaux. Le nombre de jeunes présents par compagnie varie de 2 à 6. Les résultats obtenus lors des comptage ont permis d attribuer 120 oiseaux sur le département avec un pma de 3 oiseaux par chasseur, 44 seulement ont été prélevés. Jérôme Demoulin Roger Craspail Une abondance à gérer La pression de chasse doit être contrôlée. La population d isards dans les Pyrénées atlantiques se porte relativement bien depuis 1993 et est en constante augmentation. nous avons recensé en 2012 près de animaux sur l ensemble du département. nous rentrons dans une phase où nous devons gérer «l abondance» d isards dans des secteurs où ils avaient quasiment Krixtian Heilmann isard disparu. nous assistons à une pression forte de chasse et nous devons la contrôler afin de ne pas retomber dans une période de disette. nous devons donc préserver les effectifs reproducteurs et favoriser des secteurs de quiétude afin de cantonner les animaux dans des secteurs les plus favorables à l espèce. en revanche nous devons rester vigilants car nous constatons une recrudescence de la pestivirose dans les départements de la haute Garonne et des hautes Pyrénées depuis deux ans. ceci se traduit par une baisse des effectifs avec une mortalité des femelles et un faible taux de survie des jeunes. cette maladie est connue et sévit sur le massif Pyrénéen depuis les années sur la période 2005/2007 une étude avait été réalisée sur les 6 départements des Pyrénées pour faire une recherche de pestivirose et de herlichiose. À cette époque nous avions décelé des individus positifs au pestivirus mais sans mortalité constatée. 90% du plan de chasse réalisé aussi en partenariat avec l école vétérinaire de Toulouse nous souhaitons reprendre un suivi et faire un point de l état sanitaire de la population d isards en Le protocole consiste à prélever 25 animaux par unité de massif. Bilan de la saison de chasse 2012 : sur les 578 animaux attribués dans le département, 519 ont été prélevés, soit une réalisation du plan de chasse à 90 %. bilan prélèvements Mâles : 312 Femelles : 177 ind : 30 jeunes : 157 adultes : 311 ind : 51

19 chasseurs64.com services techniques P. 19 chevreuil Présence avérée On en trouve même dans l agglomération paloise! avec plus de chevreuils tués en France, le chevreuil est le grand gibier le plus chassé. La progression des prélèvements a été multipliée par 2.5 en 20 ans. il est intéressant de rappeler que seulement 68 chevreuils étaient tués en 1973 contre près de actuellement sur notre département. L animal s est adapté, du milieu naturel, celui-ci colonise aussi les milieux périurbains voire urbains. sa présence est avérée dans sanglier L année des records Les sangliers étaient nombreux sur certains secteurs. une reproduction importante durant l hiver 2011/2012 a provoqué l apparition d un nombre important de sangliers sur certains secteurs du département. Des dégâts importants sont apparus dès les semis et ont continué au stade laiteux. il est important de rappeler qu une population de sangliers peut doubler ses effectifs en moins de 8 mois. automatiquement l augmentation des populations de sangliers entraîne une augmentation du montant enquête 5000 chasseurs interrogés l agglomération paloise et sur la côte basque où la chasse en battue ne semble plus adaptée pour effectuer des prélèvements homogènes. La présence de certains animaux proches de l habitat humain ne permet plus, pour des raisons de sécurité évidentes, la chasse aux chiens courants. c est pour cela que la fédération des chasseurs des pyrénées atlantiques a développé depuis plus de 10 ans la chasse à l approche et à l affût. dès le 1 er juin, tout chasseur intéressé pour pratiquer l affût peut prendre contact avec son président d association de chasse, l association départementale des chasseurs à l arc ou l association départementale des chasseurs de Grand Gibier. 25 millions d euros de dégâts en France, causés par le sanglier des dégâts agricoles. La facture en France s élève à 25 millions d euros. Dans les départements, à mi-saison de chasse, les prélèvements auraient augmenté de 10 % à 20 %. À l avenir les chasseurs de sangliers devront être plus vigilants et surtout mettre en place une plus grande concertation entre les différentes équipes. il faudra éviter de laisser en fin de saison de chasse trop de femelles avec des marcassins et surtout favoriser la chasse sur l ensemble de son territoire. une enquête de prélèvement engagée par la Fédération régionale a confirmé que l aquitaine est une région où la tradition de la chasse du gibier migrateur demeure fortement ancrée ; le pigeon ramier, les grives et la bécasse des bois figurant parmi les espèces les plus chassées. c est aussi un territoire propice à la chasse du petit gibier tel que le faisan et le lapin. L enquête sociologique a révélé que la proportion des retraités parmi les chasseurs est en forte augmentation, dépassant celle des ouvriers et des artisans. Les agriculteurs quant à eux n occupent plus que la quatrième place du palmarès des professions. de plus, cette enquête confirme que peu de nouvelles recrues figurent parmi les chasseurs aquitains, 65 % des chasseurs détenant leur permis de chasser depuis plus de 30 ans. Pour la saison 2012/2013, cette enquête a été reconduite avec l envoi de questionnaires à des chasseurs tirés au sort dans toute la région. une analyse des retours est actuellement en cours, les conclusions de l analyse seront diffusées dans un prochain numéro. cerf Des conditions d enneigement exceptionnelles Le cerf se développe depuis la montagne basque jusqu aux confins des Hautes pyrénées. Même si son aire de répartition a progressé, nous pouvons constater que les effectifs restent faibles sur certains secteurs. nous pouvons assister par ailleurs à des enneigements importants dans le département. L influence océanique provoque des chutes de neige à quantité très importante sur des périodes très courtes. Les cerfs peuvent ainsi se retrouver coincés dans certains bas-fonds, dans une neige abondante, avec l impossibilité de se nourrir. un tel épisode dans les années 1980 avait été catastrophique sur iraty. plus de 300 animaux avaient été décimés en France et en espagne. L enneigement très conséquent de cet hiver a pu générer les mêmes effets. s il est difficile pour l instant d en mesurer l ampleur, tout un travail de prospection est mis en place ce printemps. M. Sallaberry

20 P. 20 services techniques avril 2013 Faisan Des conventions en cours d expérimentation L apport d oiseaux de qualité contribue à la réintroduction rapide du faisan oiseaux proviennent d élevages sélectionnés La Fédération a encouragé son implantation durable par le biais de conventions de gestion expérimentales et participe pendant 3 ans au financement de oiseaux provenant d élevages sélectionnés tant pour la qualité de leurs oiseaux que pour leurs conditions d élevage (volières spacieuses, cultivées, équipées de perchoirs ). Les résultats issus des premières opérations de comptage montrent une présence et un cantonnement rapide des faisans sur les zones les plus favorables. Les milieux ouverts riches en cultures diversifiées sont les premiers colonisés par les coqs territoriaux. Les zones de monoculture sont nettement moins attractives car elles n offrent pas toutes les exigences écologiques nécessaires à la survie des oiseaux (nourriture, refuge, nidification). L espèce est comme l ensemble du petit gibier, assez sensible à de nombreux facteurs limitants comme la prédation, la qualité du milieu, les printemps humides et surtout le dérangement. nous avons sur certains territoires en convention des effectifs qui varient de 2,5 coqs à 5,6 coqs au 100 ha, en fonction du type de milieu. nous constatons que plus le territoire est simple (sau contituée de plus de 50 % de cultures de maïs ou herbage), moins les oiseaux s implantent et plus ils se dispersent (plusieurs kilomètres). un habitat avec des cultures adaptées et des zones favorables à la nidification des poules est obligatoire pour maintenir une population chassable pérenne sans quoi il est difficile de le réintroduire durablement. Lapin Un retour apprécié La Fédération départementale œuvre largement à la présence de ce gibier. autrefois gibier de base abondant dans de nombreuses régions, le lapin est devenu rare et fragile. ses populations sur le terrain connaissent des variations brutales et incontrôlées d une saison à l autre. Les conditions climatiques, la prédation, les modifications de ses habitats, les épizooties et une mauvaise gestion ne font qu accentuer ce phénomène. La Fédération Départementale des chasseurs des Pyrénées atlantiques participe à son retour grâce à des captures de lapins sauvages dans plusieurs départements voisins. elles font le bonheur de plusieurs sociétés de chasse bearnaises et basques qui se sont engagées dans des conventions fédérales et espèrent ainsi réussir son retour. Action de la FDC64 La fédération a mis en place des conventions lapin afin d aider au maintien des populations. celles-ci donnent lieu à la création d un réseau de garennes artificielles où sont lâchés des individus vaccinés. Dégâts Dans notre département le lapin de garenne est classé gibier. Les dégâts sont peu nombreux mais le monde agricole est très réactif. il convient donc de mettre tout en œuvre pour y remédier (destruction du talus fréquenté par les lapins, demandes de captures à l aide de furets, pose de clôtures). La fédération arrive à mettre en place quelques conventions protection avec les agriculteurs. nous aidons l achat de filets électrifiés (une dizaine de dossiers protection par an). Lièvre Une espèce qui se porte plus ou moins bien La gestion par les sociétés locales est synonyme d une présence plus ou moins importante de ce petit gibier. La saison 2012 ne fait pas partie des meilleures années en matière de reproduction. un printemps très humide et des épizooties fantômes ont provoqué une baisse globale du nombre de lièvres observés sur de nombreuses communes ou unités de gestion. Toute fois l espèce se porte plus ou moins bien ces dernières années dans le département des Pyrénées atlantiques alors que partout elle fait l objet de plan de gestion rigoureux avec des comptages et des prélèvements contrôlés. (Plan de gestion ou plan de chasse). Là où il n est pas géré, les populations sont souvent très en dessous des capacités d accueil des territoires. sur la côte et le pays basque, nous pouvons observer de bonnes densités stables (0,8 à 1 lièvre/100 ha). au centre et au nord du Béarn les variations annuelles de populations sont plus marquées. cette année, nous constatons de légères régressions sur certaines communes. (épizooties, prédation, productions agricoles moins favorables, chasse). Les densités sont plus faibles de l ordre de 0,20 lièvre/100 ha. on peut penser que l hiver rigoureux et sec que nous connaissons depuis deux à trois ans contribue à maintenir les stocks reproducteurs car sur le terrain des levrauts de taille et d âge différents ont pu être observés un peu partout sur le département. Par contre le printemps humide 2012 a sans doute été moins favorable que les précédents. Les prélèvements sont difficiles à estimer malgré un plan de chasse qui fait de plus en plus d adeptes. Plus de la moitié des attributions ne sont pas réalisées volontairement par les chasseurs spécialisés sur le lièvre, favorisant plus la menée avec les chiens que le tir en lui-même. cette espèce répond bien à une gestion rigoureuse mais reste très sensible aux moindres facteurs limitants qui sont malheureusement très nombreux.

4 - Formation, information et communication

4 - Formation, information et communication 4 Formation, information et communication 41 Préambule On admettra comme «formation» toute action qui contribue à éduquer une personne ou plusieurs personnes. Les actions de formation concernent essentiellement

Plus en détail

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44 Pour les hivernants, l objectif a été de localiser les sites d hivernage majeurs. Ils concernent principalement les oiseaux d eau, mais aussi les rapaces diurnes et nocturnes sensibles au risque de collision.

Plus en détail

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et le Parc national des Pyrénées viennent de signer

Plus en détail

LES MIGRATIONS DE DEMAIN : que peut-on objectivement et statistiquement espérer?

LES MIGRATIONS DE DEMAIN : que peut-on objectivement et statistiquement espérer? LES MIGRATIONS DE DEMAIN : que peut-on objectivement et statistiquement espérer? Désormais les médias ont largement vulgarisé ce qu il est commun d appeler «le changement climatique». Sans entrer dans

Plus en détail

ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE :

ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE : ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE : Tout le gibier de France Répartition géographique, populations et tendances d évolution à long terme. Inédite référence sur les effectifs des 90

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE CHASSE AGREEE (FUSION)

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE CHASSE AGREEE (FUSION) MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE CHASSE AGREEE (FUSION) ARTICLE 1 En application des dispositions législatives et réglementaires du Code de l'environnement relatives aux associations

Plus en détail

Les formations et la communication

Les formations et la communication Les formations et la communication Table des matières Introduction... 4 Lecture des défis... 5 Objectif 1 : Former au permis de chasser... 6 Objectif 2 : Développer des formations complémentaires obligatoires...

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

La réforme du piégeage

La réforme du piégeage Chasse & droit La réforme du piégeage Renard pris dans une boîte à fauve (piège de catégorie 1). L arrêté du 23 mai 1984 sur le piégeage a été entièrement refondu par un nouvel arrêté en date du 29 janvier

Plus en détail

La lettre des chasseurs charentais N 4

La lettre des chasseurs charentais N 4 La lettre des chasseurs charentais N 4 LE MOT DU PRESIDENT Amies chasseresses, Amis chasseurs, Après décision unanime de votre conseil d administration, l information régulière des chasseurs fait partie

Plus en détail

Moi, mon village, ma biodiversité

Moi, mon village, ma biodiversité Moi, mon village, ma biodiversité Regards croisés sur le Parc Arrens-Marsous 4 et 5 octobre 2014 Moi, mon village, ma biodiversité Le Parc national organise ses deuxièmes journées d échange sur les richesses

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

03/2015. Agrainoir.spirale. .Spirale HENON ble courte 6cm Modèle : 7011002 Fabricants : Sarl_Henon spirales Agrainoir Metallique

03/2015. Agrainoir.spirale. .Spirale HENON ble courte 6cm Modèle : 7011002 Fabricants : Sarl_Henon spirales Agrainoir Metallique (27) Boite / Jardinet (16) Cages à renard (12) corbeaux et pies (7) Divers (15) Livres (3) Mirador (3) Piége en X/C910 (7) Pièges à renard (15) Pigeon (10) Pre-lacher (4) rat (8) Page 1/47 .Spirale HENON

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Journées de découverte de la chasse à la bécasse des bois en Savoie pour les nouveaux permis

Journées de découverte de la chasse à la bécasse des bois en Savoie pour les nouveaux permis Journées de découverte de la chasse à la bécasse des bois en Savoie pour les nouveaux permis La fédération départementale des chasseurs de Savoie, en partenariat avec la section départementale du club

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE STATUTS

ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE STATUTS ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE. STATUTS Article 1 er En application des articles L. 422-2 à L. 422-26 et R. 422-1 à R. 422-79 du Code de l'environnement relatifs à l organisation des associations

Plus en détail

qu il y ait une très grande cohérence entre les différentes politiques publiques. Les orientations régionales peuvent aussi permettre de rechercher

qu il y ait une très grande cohérence entre les différentes politiques publiques. Les orientations régionales peuvent aussi permettre de rechercher Gestion de la faune sauvage et amélioration de la qualité des habitats. Dominique STEVENS (Délégué régional Poitou-Charentes ONCFS ) et Pascal DOUTAU ( F D C de Charente) : Dominique STEVENS : Nous allons

Plus en détail

Association loi 1901, agréée de protection de l environnement

Association loi 1901, agréée de protection de l environnement Le Moulin Gandin 24 rue des 2 Moulins - CS 90002-71260 VIRE Tél. 03 85 27 92 71 - Fax. 03 85 27 92 79 E-mail : fdc71@chasseurdefrance.com Site Internet : www.chasse-nature-71.fr Coordonnées GPS : 46 26

Plus en détail

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Vendredi 8 mars 4-9h Local Aves : 87 de la rue Marie-Thérèse Bruxelles En raison de l absence de Anne Weiserbs, Dido Gosse s occupe de la

Plus en détail

DEMANDE D'ATTESTATION DE MEUTE VENERIE SOUS TERRE NOTICE EXPLICATIVE

DEMANDE D'ATTESTATION DE MEUTE VENERIE SOUS TERRE NOTICE EXPLICATIVE DEMANDE D'ATTESTATION DE MEUTE VENERIE SOUS TERRE NOTICE EXPLICATIVE 1) Retirer un dossier à la Fédération des chasseurs (ou sur son site internet) 2) Compléter les imprimés «documents A, B, D1 et D2»

Plus en détail

Laproximité. au service du. développement agricole

Laproximité. au service du. développement agricole Laproximité au service du développement agricole 2014/2015 Sommaire Circuits courts : communiquer et répondre aux demandes des consommateurs... p.4 Innovation : repérer et diffuser des pratiques novatrices...

Plus en détail

Aspects juridiques de la recherche au sang du grand gibier blessé

Aspects juridiques de la recherche au sang du grand gibier blessé UNION NATIONALE POUR L UTILISATION DES CHIENS DE ROUGE Aspects juridiques de la recherche au sang du grand gibier blessé Par François CARÉ, Avocat à Chartres, Vice président de l UNUCR, chargé des actions

Plus en détail

peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté, Besançon, France

peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté, Besançon, France Le campagnol terrestre, ravageur des prairies Pullulations et biodiversité Le paradoxe du double statut de peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté,

Plus en détail

Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité

Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité Sujet d investigation : Rénovation de la citadelle de Lille en préservant les espèces animales et végétales. Un peu d histoire : Présentation

Plus en détail

2 - Validations pour la campagne 2014 / 2015

2 - Validations pour la campagne 2014 / 2015 SS.V.P. RENOUVELLEMENT DE VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER 2014 / 2015 DECLARATION des causes d incapacité ou d interdiction faisant obstacle à la validation du permis de chasser La validation du permis

Plus en détail

Bien plus qu un zoo!

Bien plus qu un zoo! Page 1 Bien plus qu un zoo! Espaces uniques de rencontre et d observation d espèces devenues rares, les parcs zoologiques se doivent de faire découvrir et comprendre au public le monde animal. Notre équipe

Plus en détail

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Nirmala Séon-Massin, Eric Marboutin, Yves Ferrand et François Klein ONCFS, Direction des études et de la recherche

Plus en détail

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie.

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie. Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie Executive summary OBJECTIF DE L ETUDE Alain Peeters et Henri Robert, mai 2012

Plus en détail

ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE STATUTS

ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE STATUTS PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE Direction Départementale de l'agriculture et de la Forêt Fédération Départementale des Chasseurs ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE. STATUTS Article 1 er En application

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

Que faire en présence d un animal sauvage mort ou blessé?

Que faire en présence d un animal sauvage mort ou blessé? Que faire en présence d un animal sauvage mort ou blessé? Buse tuée lors d une collision avec un véhicule C. Ferrier/ONCFS Sommaire Préambule...p. 3 Animaux trouvés morts ou blessés à la suite d une collision...p.

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme»

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» PARUTION Juin 2014 du livre : Phoques en baie de Somme Régis Delcourt Dossier de Presse Contact Presse >> Régis Delcourt Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» delcourt.regis@orange.fr Tel. 06 77 64

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-CORSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA HAUTE-CORSE SERVICE EAU - BIODIVERSTE - FORET UNITE FORÊT

PREFET DE LA HAUTE-CORSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA HAUTE-CORSE SERVICE EAU - BIODIVERSTE - FORET UNITE FORÊT PREFET DE LA HAUTE-CORSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA HAUTE-CORSE SERVICE EAU - BIODIVERSTE - FORET UNITE FORÊT Arrêté n 2015090-0003 en date du 31 mars 2015 portant ouverture

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE Historique 2002: Acquisition de 230ha au sein des marais de Sacy-le-Grand, constituée de diverses parcelles et dans laquelle s exerçait l élevage de bovins et

Plus en détail

TEXTE Réprimant l infraction

TEXTE Réprimant l infraction INFRACTIONS AUX REGLES U CONTROLE E LA CHASSE* COMPLEMENTAIRES Opposition à la fouille des carniers, sacs et poches à gibier des chasseurs ou accompagnateurs hors de leur domicile. L. 428-29 C. env. R.

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES M I N ISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L'ENVIRONNEMENT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DU CANTAL Service environnement 83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES 1 - COMMUNES CONCERNÉES

Plus en détail

Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre.

Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre. SOMMAIRE GENERAL Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre. PREFACE DU PRESIDENT DE LA FDC 33 INTRODUCTION P 1 CHARTE DU CHASSEUR P 3 CADRE REGLEMENTAIRE P 4 CONTENU ET METHODOLOGIE

Plus en détail

41 QUESTIONS ELIMINATOIRES

41 QUESTIONS ELIMINATOIRES EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER 2006 Armes et Munitions. Emploi et Règles de Sécurité. Connaissance de la Chasse. Faune Sauvage, Habitats et Gestion. Lois et Règlements 41 QUESTIONS ELIMINATOIRES 1 25 QUESTIONS

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA CONNAISSANCE ET A LA GESTION DU GIBIER. Perdrix grise

NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA CONNAISSANCE ET A LA GESTION DU GIBIER. Perdrix grise NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA CONNAISSANCE ET A LA GESTION DU GIBIER Perdrix grise Rédaction : CNERA PFSP équipe perdrix grise faisans sur un questionnement de la DIR NO Se référer pour plus d information

Plus en détail

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015 Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE CNIG 10 décembre L EPTB Vilaine, son territoire Surface du bassin : 11 500 km² Réseau hydro : 12 600 km répartis sur 23 sous bassin 2 régions

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ANIMATION DE L ESPACE NATUREL SENSIBLE

CONVENTION RELATIVE A L ANIMATION DE L ESPACE NATUREL SENSIBLE CONVENTION RELATIVE A L ANIMATION DE L ESPACE NATUREL SENSIBLE DEPARTEMENTAL LE CHEMIN DES ROSES A SERVON, BRIE-COMTE-ROBERT, GRISY-SUINES, COUBERT, SOIGNOLLES, SOLERS ET YEBLES ENTRE Le Département de

Plus en détail

La FDC45 à l écoute de ses adhérents

La FDC45 à l écoute de ses adhérents La FDC45 à l écoute de ses adhérents 3 Etat des Lieux Dans le SDGC 1 ère génération (2006-2011), un enjeu complet était consacré à la «communication». Pour ce nouveau document, les rédacteurs ont souhaité

Plus en détail

Observatoire du Patrimoine Naturel du Gard

Observatoire du Patrimoine Naturel du Gard Trois espèces sont très communes dans le Gard, en hiver : le Faucon crécerelle, l Epervier d Europe et la Buse variable. D autres sont plus localisées : le Busard des roseaux (Petite Camargue), le Busard

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

2 Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «MP_N836_HE9»

2 Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «MP_N836_HE9» Direction Départementale des Territoires de l Ariège NOTICE SPECIFIQUE DE LA MESURE MP_N836_HE9 MP_N836_HE9 : SOCLEH01 + HERBE_01 + HERBE_02 + HERBE_06 Gestion extensive de la prairie par la fauche (et

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

Étude Image et notoriété de la Picardie. l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007

Étude Image et notoriété de la Picardie. l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007 Étude Image et notoriété de la Picardie l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007 Étude réalisée par téléphone du 6 au 23 Novembre 2007, méthode des quotas

Plus en détail

La note de synthèse sur la chasse en Alsace. Sommaire

La note de synthèse sur la chasse en Alsace. Sommaire La note de synthèse sur la chasse en Alsace Sommaire Préambule... 1 1] L organisation administrative de la chasse... 1 2] Le contexte réglementaire... 3 2.1. Le cadre national...3 2.2. Les dispositions

Plus en détail

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux CMM Parcs Naturels Régionaux et Nationaux LES PARCS NATIONAUX Les parcs nationaux ont été créés par la loi de 1960. Ils ont pour mission de protéger des espaces naturels d une richesse exceptionnelle.

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER!

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER! MÉMOIRE DÉPOSÉ À ENVIRONNEMENT CANADA DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DE RÉTABLISSEMENT DE LA POPULATION BORÉALE DU CARIBOU DES BOIS (RANGIFER TARANDUS CARIBOU) AU CANADA VERS LE RÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL (CODE DE L'ENVIRONNEMENT) INFRACTION NATINF PREVUE PAR REPRIMEE PAR

Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL (CODE DE L'ENVIRONNEMENT) INFRACTION NATINF PREVUE PAR REPRIMEE PAR GUIDE DE QUALIFICATION DES PRINCIPALES INFRACTIONS D'ATTEINTE A L'ENVIRONNEMENT OU A LA PROPRIETE SUSCEPTIBLES D'ETRE CONSTATEES DANS LES ESPACES NATURELS Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Le développement éolien au Québec : comment réduire les impacts sur la faune et ses habitats?

Le développement éolien au Québec : comment réduire les impacts sur la faune et ses habitats? Le développement éolien au Québec : comment réduire les impacts sur la faune et ses habitats? 15 novembre 2013 Congrès de l Association des biologistes du Québec, Trois-Rivières 15 novembre 2013 Pascale

Plus en détail

Veille juridique et documentaire

Veille juridique et documentaire Direction territoriale Est Veille juridique et documentaire Auteur: Luc CHRETIEN Date: 22/06/2015 Lois et projets de lois Nouvelle organisation territoriale de la République (loi Notr) Projet de loi adopté

Plus en détail

Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes. (vespa velutina nigrithorax)

Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes. (vespa velutina nigrithorax) Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes (vespa velutina nigrithorax) Plan de la présentation 1) Caractéristiques et mode de vie du frelon asiatique L anatomie du frelon asiatique Cycle du vespa velutina

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ET DE CHASSE ACCA de...

REGLEMENT INTERIEUR ET DE CHASSE ACCA de... REGLEMENT INTERIEUR ET DE CHASSE ACCA de... I DROITS ET OBLIGATIONS DES SOCIETAIRES ARTICLE 1 er : Tout sociétaire titulaire du permis de chasser est tenu d être possesseur d une carte d adhérent ; celleci

Plus en détail

Préambule : Sous le patronage de :

Préambule : Sous le patronage de : Sous le patronage de : Association reconnue d utilité publique Université Paris VI Laboratoire d Anatomie comparée 2 place Jussieu 75005 PARIS http://www.societeherpetologiquedefrance.com Préambule : L

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Les parcs nationaux et régionaux

Les parcs nationaux et régionaux Les parcs nationaux et régionaux Page 1 sur 9 Sommaire LES PARCS NATIONAUX... 3 1.1. FONCTIONNEMENT D UN PARC NATIONAL... 4 1.2. LE PARC NATIONAL DES PYRENEES... 4 1.3. LE PARC NATIONAL DES ECRINS... 4

Plus en détail

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL Consulter le site Web inpn.mnhn.fr Présentation de l individu 2 espèces

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS ÉVALUATION DES STAGIAIRES. Objectif des organisateurs et formateurs. Évaluation des stagiaires. Évaluation initiale

OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS ÉVALUATION DES STAGIAIRES. Objectif des organisateurs et formateurs. Évaluation des stagiaires. Évaluation initiale OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS L enseignement doit viser à ce que tous les stagiaires réussissent à acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences. La réussite des stagiaires dépend en

Plus en détail

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles V. Noble 06 novembre 2014 Plan de la présentation Le Conservatoire

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

ANNEXE 3. "Préservation d'arbres-habitat" Service des forêts, de la faune et de la nature. Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt

ANNEXE 3. Préservation d'arbres-habitat Service des forêts, de la faune et de la nature. Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt Service des forêts, de la faune et de la nature Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt Chemin de la Vulliette 4 1014 Lausanne Directive N : IFOR-BIODIV-ARB.HAB-2012 ANNEXE 3 "" Date de création

Plus en détail

Suivi des captures de saumon

Suivi des captures de saumon Suivi des captures de saumon Bilan de de la saison 2015 Tél : 05 59 84 98 50 Fax : 05 59 84 98 54 : info@federatiopeche64.fr Bilan de la saison 2015 STOCK MIGRANT Des stations de contrôles à la migration

Plus en détail

STATUT-TYPE ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE

STATUT-TYPE ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE STATUT-TYPE ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE ARTICLE 1 : Constitution En application des articles L. 422-2 à L. 422-26 et R. 422-1 à R. 422-80 du code de l'environnement, il est formé, dans la commune

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques ise Pignon Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Plan de la présentation éolien

Plus en détail

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France. DREAL Centre

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France. DREAL Centre Rapport d étude 1 DREAL Centre Conseil régional de la région Centre ADN environnemental Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau Sologne France Gabriel MICHELIN chargé d études faune

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Etat des lieux. Bilan du SDGC 1 ière génération

Etat des lieux. Bilan du SDGC 1 ière génération Formations 34 Etat des lieux De par leurs statuts, les fédérations de chasseurs, dans le cadre de leurs missions de service public, sont chargées de certaines formations en lien avec la pratique de la

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2010

Maïs doux : bilan sanitaire 2010 N février S O M M A I R E Maïs doux bilan sanitaire Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein

Plus en détail

SECURITE A LA CHASSE CAHIER D APPRENTISSAGE EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER

SECURITE A LA CHASSE CAHIER D APPRENTISSAGE EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER SECURITE A LA CHASSE CAHIER D APPRENTISSAGE EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER 1 La journée de préparation à l examen du permis de chasser a pour objectif de sensibiliser les candidats, afin que ces derniers

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER

VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER Fédération Départementale des Chasseurs NN de Loire-Atlantique VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER (N attendez pas le dernier moment pour passer commande) Cher(e) adhérent(e), Vous pouvez valider votre permis

Plus en détail

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats LES RAPACES Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats Brigitte GRAND* Résumé Dans le cadre d un programme personnel de suivi par marquage

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES UNEP/CMS/Raptors/MOS2/Inf.12 CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution: Générale CMS PNUE/CMS/Résolution 11.16 Français Original: Anglais LA PRÉVENTION DE L ABATTAGE, DU PRÉLÈVEMENT ET DU COMMERCE

Plus en détail

www.cazamediterraneo.com

www.cazamediterraneo.com www.cazamediterraneo.com «! Chasse devant soi sur PERDRIX et LAPINS en ESPAGNE!» Nos domaines sont situés, á 30/40 km des plages de Peñiscola,et á 380Km du poste frontalier de la «JUNQUERA», des territoires

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE. Vendredi 4 avril 2014. La Joux-du-Plâne

CONFERENCE DE PRESSE. Vendredi 4 avril 2014. La Joux-du-Plâne CONFERENCE DE PRESSE Vendredi 4 avril 2014 La Joux-du-Plâne Parc éolien des Quatre Bornes Cinq sites ont été retenus dans le concept éolien cantonal : Le Crêt-Meuron, La Montagne de Buttes, Le Mont-Perreux-Le

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Marché public de prestations intellectuelles ANIMATION DES MESURES AGRO- ENVIRONNEMENTALESET CLIMATIQUES (MAEC) SYSTEMES SUR LE PERIMETRE DU PAEC PAYS DE BRAY CAMPAGNE 2015 Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve»

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Gorges de la Loire Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Yv es T hon néri eux : asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic ka ël

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail