Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT"

Transcription

1 Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT

2

3 Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature Ville de Gatineau Service de l urbanisme et du développement durable MAI, 2011

4 PRÉAMBULE En accord avec les obligations prévues à la Loi sur l aménagement et l urbanisme, la Ville de Gatineau procède à la révision de son schéma d aménagement et de développement du territoire. Elle a adopté un programme de travail prévoyant 4 étapes : l élaboration du portrait du territoire et d un cadre d analyse préparant à la découverte d enjeux de développement, l établissement des scénarios de développement et le choix d un scénario préférentiel, le premier projet de schéma et le second projet de schéma. Ces étapes se dérouleront jusqu en 2013; elles seront suivies du processus d entrée en vigueur du schéma en L exercice de révision du schéma est, par ailleurs, empreint d une approche axée sur des préoccupations de développement durable, selon les intentions que la collectivité gatinoise sera appelée à privilégier pour le futur et pour le bien des générations à venir. Afin de favoriser la réflexion lors des consultations publiques prévues à toutes les étapes d élaboration de la révision du schéma, le portrait thématique du territoire est dressé. Le présent document fait partie d une série portant sur plusieurs sujets illustrés succinctement, bien que se voulant suffisamment développés pour enrichir les pistes de réflexion et jeter les bases d une participation constructive et essentielle de la population au déroulement de l exercice.

5 1. Introduction 6 2. ÉLÉMENTS DE LANGUAGE ET DÉFINITIONS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES DIMENSIONS LES PRINCIPES DE LA LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 8 3. REVUE DES MÉTHODOLOGIES ET OUTILS D ÉVALUATION REVUE DES APPROCHES - ÉVALUATION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Les trousses d actions, les boîtes à outils et les guides d aménagement Les méthodologies d évaluation Les besoins de la ville de Gatineau CADRE D ANALYSE PRÉLIMINAIRE COMPOSANTES D AMÉNAGEMENT ET OBJECTIFS PRINCIPAUX bibliographie 15

6 Cadre d analyse du développement durable 6 1. INTRODUCTION Depuis la publication en 1987 du Rapport Brundtland «Notre avenir à tous» qui a proposé une définition de ce qui constitue un développement durable, de nombreuses démarches ont été entreprises pour traduire ce concept en réalité, pour passer de la théorie à la pratique. Dès 1992 lors du Sommet de la Terre à Rio, 179 pays ont adopté un programme d actions et de recommandations pour le 21e siècle, Agenda 21, programme qui se décline du national au local. La Ville de Gatineau a résolu de faire son prochain schéma d aménagement et de développement un véritable schéma de développement durable. La démarche d élaboration du schéma d aménagement entérinée par le conseil propose, entre autres mesures, des actions susceptibles d offrir un encadrement méthodologique à la révision du schéma de même que des outils favorisant l engagement des citoyens, tels que : Mettre en place une approche stratégique applicable à l aménagement du territoire basée sur la méthode d extrapolation rétrospective dite «The Natural Step»; Créer un comité de «développement durable» chargé de nourrir les réflexions du service; Définir un langage commun autour des notions d aménagement du territoire dans une perspective de développement durable. Dans ce contexte, une revue des méthodologies et approches utilisées a été effectuée en vue d examiner les pratiques et expériences canadiennes et étrangères de planification urbaine durable et de poser les jalons pour l élaboration d un cadre d analyse du développement durable adapté à la réalité de Gatineau.

7 Cadre d analyse du développement durable 2. ÉLÉMENTS DE LANGUAGE ET DÉFINITIONS 2.1 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES DIMENSIONS L approche de développement durable repose sur une vision intégrée du développement, une approche écosystémique englobant toutes les facettes du développement. La Loi sur le développement durable adoptée par le gouvernement du Québec définit ainsi ce qu est le développement durable : Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement. Cette définition introduit la nécessité de penser à long terme, d agir aujourd hui en fonction de demain, de penser à ce que nous voulons léguer aux générations qui nous suivent : le développement durable, c est une question d équité entre les générations mais aussi d équité sociale. Le développement durable tel que défini ne se limite pas aux questions d environnement naturel ou physique : il englobe la société et l économie qui interagissent avec l environnement pour définir les conditions du développement. De plus en plus, les réflexions menées sur le développement durable tendent à distinguer deux (2) autres dimensions qui sont masquées sous la dimension société : il s agit de la culture et de la gouvernance. 7 Le cadre d analyse que nous proposons retient donc cinq (5) dimensions qui se définissent ainsi: Écologie Cette dimension réfère aux aspects physiques et naturels de l environnement, tels que les milieux hydrologiques ou les habitats fauniques, par exemple. Société Cette dimension aborde tous les aspects relatifs aux comportements individuels et collectifs qui ont un impact sur l environnement et sur l économie. Cette dimension réfère à des notions de qualité de vie, d équité générationnelle et sociale et de consommation responsable. Économie Cette dimension traite de l efficacité économique du développement à savoir l utilisation rationnelle et optimale des ressources matérielles, humaines et financières. Cette dimension réfère à des notions de conservation et de réutilisation des ressources, à la pérennité des investissements publics et privés, aux attitudes et comportements soucieux d obtenir les résultats visés (l efficacité) en faisant le meilleur usage possible des ressources privées et collectives (l efficience).

8 Cadre d analyse du développement durable 1 Loi sur le développement durable, Chapitre II, article 6. Économie Cette dimension traite de l efficacité économique du développement à savoir l utilisation rationnelle et optimale des ressources matérielles, humaines et financières. Cette dimension réfère à des notions de conservation et de réutilisation des ressources, à la pérennité des investissements publics et privés, aux attitudes et comportements soucieux d obtenir les résultats visés (l efficacité) en faisant le meilleur usage possible des ressources privées et collectives (l efficience). Gouvernance La gouvernance, c est la manière d orienter, de guider, de gérer les activités, que ce soit au niveau des gouvernements ou des entreprises. L un des principes reconnus du développement durable est celui de la subsidiarité selon lequel les pouvoirs et les responsabilités doivent être délégués au niveau approprié : il s agit de rapprocher le plus possible les lieux de décision de ceux qui sont concernés ou touchés par ces décisions 1. Cette dimension aborde dès lors les questions de participation et d engagement des citoyens et des communautés dans la gestion et le devenir de la ville et de ses quartiers. Culture La culture est ce qui définit l identité locale, régionale, provinciale, nationale, ce qui contribue au sentiment d appartenance. Cette dimension réfère de façon large à l accès au savoir, à l éducation, la recherche, l innovation et la créativité. Elle réfère également à la protection et à la mise en valeur du patrimoine culturel sous toutes ses formes tangibles et intangibles. Ce sont cinq (5) dimensions que nous retiendrons pour définir le cadre d analyse LES PRINCIPES DE LA LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La Loi sur le développement durable énonce les principes qui doivent guider les interventions des ministères et agences du gouvernement du Québec dans leurs stratégies et actions de développement et d aménagement. Le Service d urbanisme et du développement durable de la Ville de Gatineau a jugé bon de s arrimer à ces principes dans le cadre de la démarche de révision du schéma d aménagement. Un exercice a été réalisé pour mettre en relation les 16 principes énoncés dans la loi et les cinq (5) dimensions du développement durable. Le tableau suivant présente les principes de la loi selon les cinq (5) dimensions proposées. Ce tableau illustre le fait que deux (2) principes s appliquent à toutes les dimensions : le principe de prévention («mieux vaut prévenir que guérir» dit le proverbe) et le principe de précaution («dans le doute, abstiens-toi» ou encore «penses-y deux fois»). Le principe de l équité et de la solidarité sociale concerne tout autant la société que la gouvernance. L élaboration de la grille fera appel à cette répartition des principes. PRINCIPES DE LA LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE SELON LES CINQ (5) DIMENSIONS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE GOUVERNANCE CULTURE Protection de l environnement Prévention Précaution Préservation de la biodiversité Respect de la capacité de support des écosystèmes Santé et qualité de vie Équité et solidarité sociales Prévention Précaution Production et consommation responsables Pollueur payeur Internalisation des coûts Efficacité économique Prévention Précaution Production et consommation responsables Internalisation des coûts Santé et qualité de vie Équité et solidarité sociales Participation et engagement Subsidiarité Prévention Précaution Partenariat et coopération intergouvernementale Accès au savoir Prévention Précaution Protection du patrimoine culturel

9 Cadre d analyse du développement durable 3. REVUE DES méthodologies ET OUTILS D ÉVALUATION 3.1 REVUE DES APPROCHES ÉVALUATION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Une revue de la littérature a été effectuée dans le but d identifier des méthodes ou des approches qui s appliquent à la planification urbaine ou régionale et qui prennent appui sur les principes du développement durable. Ces méthodes se font connaître sous diverses étiquettes ou bannières : croissance ingénieuse («smart growth»), nouvel urbanisme, urbanisme vert, villes durables, triple-bilan (triple bottom line), etc. Cette revue permet de distinguer les méthodes ou approches selon la question principale à laquelle elles cherchent à répondre : Quoi faire? Comment faire? Les trousses d actions, les boîtes à outils, les guides d aménagement cherchent à répondre à ces questions, à proposer des solutions adaptées au contexte, à offrir des instruments pour la mise en œuvre; Où en sommes-nous? Allons-nous atteindre nos objectifs? Les méthodologies d évaluation associent aux objectifs des mesures de l atteinte des résultats, des mesures de la performance. Une série de fiches-synthèse présentées en annexe illustrent 13 exemples choisis parmi les plus représentatifs des méthodes utilisées. 9

10 Cadre d analyse du développement durable Les trousses d actions, les boîtes à outils et les guides d aménagement Sous diverses formes, ces guides proposent des manières de planifier le territoire à différentes échelles; des principes et des objectifs à respecter pour les différentes composantes de l aménagement et du développement; des techniques ou des technologies pour la construction, l entretien et la gestion des bâtiments, des équipements et des infrastructures. Ces guides sont souvent illustrés d exemples concrets des meilleures pratiques. Quelques exemples de ce type d approche incluent : La trousse d actions Vers des collectivités viables, de l organisme Vivre en ville; La Trousse d outils pour un développement durable Guide pratique pour la mise en œuvre du développement durable dans les municipalités de la Montérégie, et le Bottin d exemples de mise en œuvre du développement durable en Montérégie, du Conseil régional de l environnement de la Montérégie; *Les titres suivis d un astérisque sont présentés dans les fiches-synthèse que l on retrouve sur le site web de la Ville de Gatineau Les études de cas publiées par la Société canadienne d hypothèques et de logement telles que : La comparaison entre les quartiers sur le plan de leurs caractéristiques durables, Le concept de «l îlogramme mixte», Études de cas sur les aménagements axés sur le transport en commun et l Atelier sur la planification et le développement durables pour les petites collectivités; Le rapport de recherche publié par la Fédération canadienne des municipalités «Sustainable Community Planning in Canada: Standards and Best Practices»; «Green Development Guide» de la Ville de Coquitlam en Colombie-Britannique; 10 «Smart Growth Tool Kit» publié par SmartGrowth BC; «Planning for Long-Term Urban Sustainability: A Guide to Frameworks and Tools» publié par Sustainable Cities en collaboration avec The Institute for Global Issues, I.C.L.E.I. Local Governments for Sustainability, Greater Vancouver Regional District; «Sustainable Suburbs Study - Creating More Fiscally, Socially and Environmentally Sustainable Communities»*, de la Ville de Calgary en Alberta; «Liveable Neighbourhoods Community Design Code»*, du Western Australian Planning Commission Les méthodologies d évaluation Les méthodologies d évaluation visent à encadrer l élaboration des plans ou encore à formuler un diagnostic sur l état actuel : ces méthodologies proposent d évaluer l ensemble des composantes, de manière intégrée, pour dégager un portrait global de la performance d une ville, d un quartier ou d un projet en rapport avec les principes du développement durable. Ces méthodologies se présentent souvent comme des outils d aide à la décision.

11 Cadre d analyse du développement durable Certaines de ces méthodologies proposent d évaluer la conformité aux principes du développement durable sous la forme d un tableau de performance : questionnaire ou liste de contrôle («checklist»), réponses libres ou choix multiples, système de pointage où parfois un poids plus important est accordé à certaines composantes. Dans certains cas, la performance de la Ville, du plan, d un projet ou d un bâtiment en regard du développement durable est reconnue officiellement par un organisme autorisé qui gère un système de certification : la certification LEED («Leadership in Energy and Environmental Design») est l un des exemples les plus connus. D autres méthodologies proposent d abord et avant tout des outils d analyse et de mesure sans les associer à des objectifs spécifiques. Ces méthodologies adoptent comme les précédentes un point de vue global et visent à mesurer les impacts à long terme associés au développement immobilier. Elles se présentent également comme des outils d aide à la décision qui permettent d établir l acceptabilité sociale de projets et d identifier les mesures d atténuation et de compensation à mettre en œuvre. En ce sens, ces méthodologies sont voisines des évaluations d impact sur l environnement. Quelques exemples de tableaux de performance incluent : *Les titres suivis d un astérisque sont présentés dans les fiches-synthèse que l on retrouve sur le site web de la Ville de Gatineau À l échelle d une région ou d une ville : «Colorado Smart Growth Scorecard A Community Self-Assessment Tool»*, Colorado Center for Healthy Communities en partenariat avec The Orton Family Foundation; «12 Traits of Sustainable Communities Self-Assessment Manual»*, Version Beta Test, GreeningUSA Inc. pouvant mener à une certification; «Sustainability Matrix for (More) Sustainable Communities»*, HB Lanarc, méthodologie qui sous-tend l initiative «Choisir notre avenir» des Villes de Gatineau et d Ottawa et de la Commission de la capital nationale; «Southeast Sustainability Checklist»*, South East England Development Agency et Building Research Establishments (BRE) «One Planet Communities», BioRegional Development Group. À l échelle d un quartier ou d un projet : «Smart Scorecard for Development Projects»*, W. Fleissig et V. Jacobsen, en collaboration avec le Congress for New Urbanism et la U.S. Environmental Protection Agency (EPA) «Smart Growth Scorecard Proposed Developments»*, New Jersey Future «Smart Growth Criteria Matrix»*, Austin, Texas «Sustainability Checklist Rezoning and Development Permit Applications»*, City of Port Coquitlam, Colombie-Britannique «LEED 2009 for Neighborhood Development»*, Congress for New Urbanism, Natural Resources Defense Council, U.S. Green Building Council, un système de certification Quelques exemples d outils d analyse et de mesure : «Community Guide to Development Impact Analysis»*, Wisconsin Land Use Research Program, Mary M. Edwards «Grille d analyse multicritères», Groupe de travail «Aménagement du territoire et développement local», Les Grands Projets du Sud-Ouest «Measuring sustainable development using a multi-criteria model : A case study», A. Boggia, C. Cortina, Journal of Environmental Management, 91 (2010) 11

12 Cadre d analyse du développement durable Les besoins de la Ville de Gatineau Le présent exercice vise à permettre dès les premières étapes de poser un regard éclairé par la perspective du développement durable. Penser développement durable, c est mettre les choses en relation, tenir compte des effets réciproques, voir de manière intégrée, comprendre les conséquences de nos choix. Le cadre d analyse du développement durable vient appuyer cette démarche en proposant une manière de mettre en relation les composantes de l aménagement du territoire qui sont l objet du schéma, les dimensions et les objectifs du développement durable. 4. CADRE D ANALYSE PRÉLIMINAIRE Sur la base de la revue de la littérature et en fonction des besoins exprimés par la Ville, nous proposons un premier projet de cadre d analyse du développement durable apte à encadrer le processus de révision du schéma d aménagement. Ce cadre doit être vu comme un outil en développement qui sera raffiné et bonifié particulièrement dans le contexte des consultations qui doivent bientôt être menées par la Ville. Il s agit d un cadre de référence, d une grille vierge en quelque sorte, qui servira d élément déclencheur pour stimuler la réflexion et la discussion. 12 Ces étapes de consultation serviront notamment à définir les objectifs de développement durable applicables à chacune des cinq grandes dimensions du développement durable. Il importe de souligner que les composantes d aménagement et les objectifs principaux de développement durable présentés dans les prochains paragraphes découlent de la revue de littérature menée et représentent un large consensus quant aux approches et méthodes les mieux adaptées à la situation de Gatineau. Ils pourront toutefois être questionnés et complétés au besoin lors des discussions devant permettre d identifier les objectifs spécifiques associés aux composantes d aménagement, et ce, pour chacune des dimensions considérées. Les composantes d aménagement Les composantes d aménagement réfèrent à des notions de localisation ou de forme urbaine et ont essentiellement une connotation spatiale, en relation avec la portée du schéma d aménagement. Le tableau propose six (6) grandes composantes d aménagement qui découlent de la revue de littérature effectuée et représentent les courants les plus contemporains en matière d aménagement urbain durable : ces composantes pourront être raffinées ou d autres composantes pourraient être ajoutées. Les objectifs de développement durable Pour chacune des composantes, le tableau identifie les objectifs principaux et propose pour chacune des dimensions du développement durable, des objectifs spécifiques par composante. L approche peut s illustrer schématiquement : OBJECTIFS PRINCIPAUX Code COMPOSANTE DIMENSIONS Écologie Société Économie Gouvernance Culture Objectifs spécifiques Objectifs spécifiques Objectifs spécifiques Objectifs spécifiques Objectifs spécifiques Par la suite, pour chacun des objectifs, les moyens à mettre en œuvre pourront être identifiés et des indicateurs pourront être identifiés pour mesurer les résultats.

13 Cadre d analyse du développement durable 4.1 COMPOSANTES D AMÉNAGEMENT ET OBJECTIFS PRINCIPAUX La présente section donne une définition et une illustration de chacune des composantes d aménagement. Composante 1 : Les ressources naturelles Un développement durable doit viser comme objectifs principaux à conserver les ressources naturelles et assurer leur mise en valeur. Pour atteindre ces objectifs principaux, il faut se doter d objectifs spécifiques au niveau de l écologie, mais aussi de la société qui doit changer ses comportements et habitudes et de l économie qui doit ajuster ses modes de production. Composante 2 : Localisation Le développement urbain consomme littéralement de l espace. Les principes du développement durable qui visent la conservation des ressources se traduisent ici en deux (2) grands objectifs principaux : limiter l étalement urbain et développer à l intérieur ou à proximité des secteurs déjà desservis. À ces objectifs s associent des objectifs spécifiques : effectuer des choix de localisation qui respectent les milieux naturels, mais aussi faire des choix équitables au niveau social, modifier les comportements et, au plan économique, faire le meilleur usage possible des ressources financières. Composante 3 : Forme urbaine La forme urbaine fait référence aux choix des usages, à la densité de l occupation des sols, aux réseaux routiers et piétonniers, aux corridors naturels. Trois (3) objectifs principaux sont identifiés : favoriser l aménagement de quartiers plus compacts et plus équilibrés; assurer la mise en réseau des quartiers, leur connectivité; réhabiliter et mettre en valeur les sites abandonnés ou désuets. 13 Cette composante concerne les cinq (5) dimensions du développement durable : outre les dimensions écologique, sociale et économique, les objectifs liés à la forme urbaine prennent appui sur des objectifs en matière de gouvernance, de l implication des citoyens et de leur engagement, et aux objectifs culturels.

14 Cadre d analyse du développement durable Composante 4 : Transport et moblité La forme urbaine et le transport sont deux (2) composantes étroitement reliées : les liens entre elles doivent être gardés à l esprit. Cependant, elles font appel à des éléments particuliers qui justifient qu on les distingue toutes les méthodologies étudiées font la distinction. Les deux (2) objectifs principaux sont de réduire la dépendance à l automobile et de diversifier l offre de modes de déplacement. Tout comme pour la composante précédente, des objectifs spécifiques concernent la société et l économie. Composante 5 : Milieux de vie Cette composante réfère à l expérience de vie, au génie du lieu, à la qualité de la vie. Trois (3) objectifs principaux sont proposés : favoriser des modes de vie sains, créer des conditions propices à des échanges conviviaux et développer le sentiment d appartenance. Composante 6 : Bâtiments et infrastructures Les bâtiments et infrastructures doivent répondre à des objectifs principaux tels : privilégier les constructions respectueuses de l environnement, faites pour durer (pérennes), et assurer la gestion et l entretien en conséquence. 14

15 6. BIBLIOGRAPHIE ASSOCIATION OF MUNICIPALITIES OF ONTARIO. A Sustainability Planning Toolkit for Municipalities in Ontario, Blackstone Corporation, R. J. Burnside & Associates Limited, AMO, 2008, 88 p. BIOREGIONAL. What makes an eco-town? A report from BioRegional and CABE inspired by the eco-towns challenge panel, London UK, BioRegional Development Group and Commission for Architecture and the Built Environment (CABE), 2008, 32 p. BOGGIA, A., C. Cortina. Measuring sustainable development using a multi-criteria model: a case study, Journal of Environmental Management 91, CITY OF AUSTIN. Smart Growth Criteria Matrix, Austin, City of Austin, 2001, 3 p. CITY OF CALGARY. Sustainable Suburbs Study Creating More Fiscally, Socially and Environmentally Sustainable Communities, Calgary AB, City of Calgary, 1995, 128 p. CITY OF CALGARY. Toward a Preferred Future Understanding Calgary s Ecological Footprint, Calgary, AB, City of Calgary, 2007, 24 p. CITY OF COQUITLAM. Coquitlam Green Development Guide Practices that are changing our cities, Coquitlam, BC, 2008, 63 p. CITY OF PORT COQUITLAM. Sustainability Checklist Rezoning and Development Permit Applications, Port Coquitlam, City of Port Coquitlam, 2006, 7 p. COLORADO CENTER FOR HEALTHY COMMUNITIES. Colorado Smart Growth Scorecard A Community Self-Assessment Tool, Carbondale, CO, Colorado Center for Healthy Communities, 2003, 32 p. COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE. Référentiel pour l évaluation des projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux Version expérimentale, Paris, Service de l économie, de l évaluation et de l intégration du développement durable, 2009, 72 p. CONGRESS FOR NEW URBANISM, NATURAL RESOURCES DEFENCE COUNCIL, U.S. GREEN BUILDING COUNCIL. LEED 2009 for Neighborhood Development Rating System, Washington, DC, 2009, 144 p. CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT DE LA MONTÉRÉGIE (CREM). Bottin d exemples de mise en œuvre du développement durable en Montérégie, Beloeil, CREM, 2006, 28 p. CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT DE LA MONTÉRÉGIE (CREM). Guide pratique pour la mise en œuvre du développement durable dans les municipalités de la Montérégie, Beloeil, CREM, 2006, 48 p. DALAL-CLAYTON, B., Barry SADLER. Sustainability Assessment A Review of International Experience and Practice - First Draft of Work in Progress, London, UK, International Institute for Environment and Development, 2004, 12 p. DILL, Jennifer. Evaluating a new Urbanist Neighborhood, Berkeley, CA, Berkeley Planning Journal, Vol. 19, 2006, p DIXON, T., A. COLANTONIO, D. SHIERS, P. GALLIMORE, R. REED, S. WILKINSON. A Green Profession?: An Audit of Sustainability Tools, Techniques and Information for RICS Members, Oxford, UK, Oxford Brookes University, 2007, 99 p.

16

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre»

MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre» MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre» 458 100 habitants (2007) - Située au Nord-Ouest de l'angleterre. La stratégie de planification urbaine conduite à Manchester

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Normes de pratique des soins infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada

Normes de pratique des soins infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada Normes de pratique des soins infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada Avant-propos Le Conseil canadien de réglementation des soins infirmiers auxiliaires (CCRSIA) est une fédération

Plus en détail

LE CONCEPT DE PÉRENNITÉ Analyse du concept et des conditions qui lui sont favorables

LE CONCEPT DE PÉRENNITÉ Analyse du concept et des conditions qui lui sont favorables LE CONCEPT DE PÉRENNITÉ Analyse du concept et des conditions qui lui sont favorables Version révisée en 2013 quebecenforme.org Table des Matières Introduction...3 1. Le concept de pérennité...4 1.1 Observations

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

Université du Québec à Montréal 1986 Baccalauréat en design de l environnement

Université du Québec à Montréal 1986 Baccalauréat en design de l environnement Line Castonguay Curriculum vitae Forte de ses vingt-sept années de pratiques professionnelles, Line Castonguay cumule plus d une centaine de projets en design d intérieur en plus de consacrer temps et

Plus en détail

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2013, au cours de l'atelier méthodologique «Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti» dans le cadre des 17es Journées

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Toitures vertes à la montréalaise Un projet de démonstration

Toitures vertes à la montréalaise Un projet de démonstration Toitures vertes à la montréalaise Un projet de démonstration Une présentation du Centre d écologie urbaine mai 2005 TOITURES VERTES À LA MONTRÉALAISE 1.0 Introduction Depuis janvier 2003, le Centre d écologie

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Les initiatives environnementales Eau Nutriments,

Plus en détail

Le Nouvel urbanisme et la promotion de la «nouvelle banlieue» : le cas du projet Bois-Franc à Saint-Laurent

Le Nouvel urbanisme et la promotion de la «nouvelle banlieue» : le cas du projet Bois-Franc à Saint-Laurent Le Nouvel urbanisme et la promotion de la «nouvelle banlieue» : le cas du projet Bois-Franc à Saint-Laurent Communication présentée dans le cadre du colloque de l ACFAS, 12-13 mai 2004 Sébastien Darchen,

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail

CLUVA WORKSHOP ON ECOLOGICAL ASSESSMENT OF UMT s 21 st -28 th April in Freising-Munich

CLUVA WORKSHOP ON ECOLOGICAL ASSESSMENT OF UMT s 21 st -28 th April in Freising-Munich PROGRAMME Saturday 21 st April - Arrival Sunday 22 nd City excursion, including of Munich s Urban Morphology Types Monday 23 rd April Introduction and update on Task 2.2 work to date on characterizing

Plus en détail

1.1.2 L'architecte, un professionel

1.1.2 L'architecte, un professionel 1.1 La profession d'architect 1.1.2 L'architecte, un professionel 1.1.2 Manuel canadien de pratique de l architecture 1.1.2 Introduction Professionnalisme Principes du professionnalisme Expertise Autonomie

Plus en détail

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Historique de la démarche 2009 2011 Comité vert de l industrie touristique Plan Vert 2010-2013 Comité vert interne à Tourisme Montréal

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS

DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS Marthe HURTEAU, professeure - Université du Québec à Montréal Gilles RAÎCHE, professeur - Université du Québec à Montréal RÉSUMÉ Les indicateurs de performance

Plus en détail

POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES

POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES Mémoire CTE 005M C.P. Développement durable révisée 2015-2020 POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES METTRE LE QUEBEC SUR LA VOIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE GRACE A L AMENAGEMENT

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Agenda 21 de la culture du Québec

Agenda 21 de la culture du Québec Agenda 21 de la culture du Québec Table des matières 2 Contexte 4 Introduction 8 Principes pour guider l action 10 Objectifs 11 Partie 1 : L action culturelle dans une perspective de durabilité 12 Partie

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ La ville de L Assomption est plus dynamique et plus belle que jamais, reconnue ici et ailleurs pour sa qualité de vie et son environnement exceptionnel. Dans

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Conférence sur la location

Conférence sur la location Conférence sur la location immobilière de Montréal TRAVAILLER VIVRE JOUER APPRENDRE 23 mai 2013 Session C1 Travailler, vivre, jouer et apprendre: comment la réutilisation et les développements adaptifs

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2015 Français Original : anglais Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe

Plus en détail

Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier

Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier VINCI Park : partenaire-investisseur, gestionnaire et consultant VINCI Park est une filiale de VINCI, le numéro un mondial des concessions, de

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

PRODUIT. nouveau. uniboard.com. Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL)

PRODUIT. nouveau. uniboard.com. Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL) Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Particule brut Sans formaldéhyde ajouté / ULEF - Mélamine thermofusionnée (TFL) MC nouveau PRODUIT uniboard.com La référence en développement durable Pourquoi le panneau

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

Commission des transports du Québec. Plan d action de développement durable 2009-2013

Commission des transports du Québec. Plan d action de développement durable 2009-2013 Commission des transports du Québec Plan d action de développement durable 2009-2013 gé n o l o Pr n 2015 e jusqu MOT DU PRÉSIDENT La Loi sur le développement durable, adoptée en avril 2006, vise à mettre

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE TUNISIE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM MAROC ALGERIE FACULTES Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion Sciences

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

(3) Encourager dans le secteur l occupation par leurs propriétaires d habitations unifamiliales isolées.

(3) Encourager dans le secteur l occupation par leurs propriétaires d habitations unifamiliales isolées. 3.8 SOUTHEAST HILL 3.8.1 VISION 3.8.2 BUTS Aménager et maintenir un quartier stable et dynamique dans lequel les résidents jouissent d une qualité de vie qui comprend la sûreté, la sécurité, la vitalité,

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par Marie-Michèle Couture-Morissette Essai présenté au centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Contribution de l Institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Juin 2014 2 Table des

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp *

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp * 325 Le droit qui s écrit Stéphanie Beauchamp * Alain ROY et Violaine LEMAY, Le contrat conjugal : pour l amour ou pour la guerre?, Montréal, Éditions Thémis, 2009, 130 p. Tous le savent, le contexte social

Plus en détail

Baromètre de la Certification Environnementale

Baromètre de la Certification Environnementale Baromètre de la Certification Environnementale Édition 2015 Une étude réalisée par Green Soluce, en partenariat avec France GBC Nicolas REGNIER Président de Green Soluce «L équipe Green Soluce est ravie

Plus en détail

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Procédure Les articles seront soumis à un comité de lecture pour une évaluation en double aveugle. A la suite des recommandations, si l article est accepté,

Plus en détail

Innovative urban mobility

Innovative urban mobility Innovative urban mobility Dominique LAOUSSE RATP/Prospective and Innovative Design INTA 33- Innovative urban environments 2009, october 5 th C-K Theory Not pure creativity Not pure strategic planning Not

Plus en détail

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA RECOMMANDATIONS VISANT LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE : 2004-2005 Au Canada, la production d énergie est sur le point d entrer

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard PRÉSENTÉ AU CONGRÈS DE L ASSOCIATION DES ÉVALUATEURS MUNICIPAUX DU QUÉBEC, LE 28 MAI 2011 Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard Terrains contaminés 2 Terrains contaminés

Plus en détail

Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs

Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs 15 octobre 2009 Annick Colybes Journaliste, Les Echos Denis Burckel Directeur Audit, Risques et Développement Durable, ICADE

Plus en détail

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07 Politique relative au développement durable Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010 Recueil des règles de gestion Service des ressources matérielles 1. Préambule Cette politique

Plus en détail

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Cell: (418) 571-9999 gilles@bpmp.ca http://ca.linkedin.com/in/gillesmorin/

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines. Projets pilotes EPI-CREM. immobiliers

Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines. Projets pilotes EPI-CREM. immobiliers 4 Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines Projets pilotes EPI-CREM immobiliers Introduction Le projet EPI-CREM 1 vise de manière globale l amélioration de

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Conformément à la Loi sur l Office national de l'énergie, S.R.C. 1985, c. N-7 et au Règlement de l Office national de l énergie

Plus en détail

se constituer une Équipe

se constituer une Équipe SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT se constituer une Équipe L aménagement de logements abordables témoigne de la vision et du travail acharné de nombreux intervenants : du personnel, des employés

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011

Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011 Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011 Aviva plc AGENDA Assurance habitation des particuliers: quelques constats. Problèmes en assurance habitation. Solutions à

Plus en détail

CERTIFICATIONS ET REFERENTIELS DE CONSTRUCTION DURABLE EN EUROPE ET AILLEURS

CERTIFICATIONS ET REFERENTIELS DE CONSTRUCTION DURABLE EN EUROPE ET AILLEURS CERTIFICATIONS ET REFERENTIELS DE CONSTRUCTION DURABLE EN EUROPE ET AILLEURS Master Maîtrise d'ouvrage et Management du Patrimoine Bâti BREEAM : Grande-Bretagne GIROUSSE Coralie, MATRAS Marie Lise LEED

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015. Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures

Plan d action de développement durable 2012-2015. Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures Plan d action de développement durable 2012-2015 Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures PRODUCTION : École nationale de police du Québec 350, rue Marguerite-D'Youville Nicolet

Plus en détail

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve )

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) Glossary/Glossaire The enclosed list includes many of the

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Le transport de marchandises au temps de Rome Praefectus Annonae: magistrat en charge d'assurer le

Plus en détail

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Le 31 janvier 2008 Depuis 1901 Since 1901 24, rue Clarence Ottawa

Plus en détail

Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires. René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF

Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires. René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF En France La norme NFS 31080 (janvier 2006) Bureaux et espaces associés Niveaux et critères

Plus en détail

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste ÉCOLE AFROCENTRISTE EN ONTARIO Pour diffusion immédiate PAGE 1 DE 5 Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste La vaste majorité des répondants sont d accord

Plus en détail

Les toits verts. Document de veille

Les toits verts. Document de veille Document de veille Isabelle Boucher Septembre 2006 ISBN 978-2-550-52837-1 (imprimé) ISBN 978-2-550-52836-4 (PDF) Les toits verts L utilisation du toit vert est en émergence au Québec. Plusieurs avantages

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines immobiliers. Méthode et logiciel

Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines immobiliers. Méthode et logiciel 3 Intégration de la performance énergétique dans les processus de gestion de patrimoines immobiliers Méthode et logiciel Projet EPI-CREM Le projet EPI-CREM 1 vise à améliorer l efficacité énergétique et

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Évaluation Diplôme reconnu

Évaluation Diplôme reconnu Évaluation Diplôme reconnu 1 - Renseignements du postulant Appel : q M. q M me q Dr Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Nom d organisation : Adresse municipale : Ville : Province : Code postal

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

PRINCIPES DEVANT GUIDER LA TRANSFORMATION DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA

PRINCIPES DEVANT GUIDER LA TRANSFORMATION DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA PRINCIPES DEVANT GUIDER LA TRANSFORMATION DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Juillet 2011 PRINCIPES DEVANT GUIDER LA TRANSFORMATION DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Juillet 2011 PRÉAMBULE L Association médicale

Plus en détail

POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE

POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE Mémoire POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE REVOIR LE DESIGN, LES INFRASTRUCTURES ET LE CODE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Mémoire présenté au ministère des Transports du Québec Dans le cadre du Groupe

Plus en détail

ÉVALUATION DES EFFETS CUMULATIFS DANS LES EAUX CANADIENNES

ÉVALUATION DES EFFETS CUMULATIFS DANS LES EAUX CANADIENNES ÉVALUATION DES EFFETS CUMULATIFS DANS LES EAUX CANADIENNES MONIQUE DUBÉ (PH. D.), UNIVERSITÉ DU NOUVEAU-BRUNSWICK Publié avril 2015 MONIQUE DUBÉ (PH. D.), UNIVERSITÉ DU NOUVEAU-BRUNSWICK Publié avril 2015

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

BOARD ROLLING AGENDA (BRAG) OF MEETINGS - JANUARY 2015 CALENDRIER GLISSANT (BRAG) DES REUNIONS DES CONSEILS - JANVIER 2015

BOARD ROLLING AGENDA (BRAG) OF MEETINGS - JANUARY 2015 CALENDRIER GLISSANT (BRAG) DES REUNIONS DES CONSEILS - JANVIER 2015 BOARD / CONSEIL WEDNESDAY 7 JANUARY 2015, 10:00 am / MERCREDI 7 JANVIER 2015, 10h00 POLICY DOCUMENTS / DOCUMENTS DE POLITIQUE 1.1 Staff Medical Benefits Plan (MBP) - Proposals to Maintain the Financial

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Un projet de société pour le Québec. Stratégie gouvernementale de développement durable 2008-2013 ( PROLONGÉE JUSQU AU 31 DÉCEMBRE 2014)

Un projet de société pour le Québec. Stratégie gouvernementale de développement durable 2008-2013 ( PROLONGÉE JUSQU AU 31 DÉCEMBRE 2014) Un projet de société pour le Québec Stratégie gouvernementale de développement durable 2008-2013 ( PROLONGÉE JUSQU AU 31 DÉCEMBRE 2014) JANVIER 2013 Un projet de société pour le Québec Stratégie gouvernementale

Plus en détail