LES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES & DIRIGEANTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES & DIRIGEANTS DE LA FONCTION PUBLIQUE"

Transcription

1 LES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES & DIRIGEANTS DE LA FONCTION PUBLIQUE GUILLEMETTE RENARD NICOLE PRUDHOMME

2

3 Remerciements L équipe Secteur Public d Hudson France exprime tout particulièrement sa reconnaissance : Aux cadres supérieurs des secteurs public et privé qui ont accepté de répondre au questionnaire de motivations professionnelles. C est grâce à leur contribution personnelle que les conclusions de cette étude ont été mises en exergue à Etienne Van Keer, Directeur du centre de R&D et son équipe qui ont traité les réponses aux questionnaires à Guillemette Renard qui a conçu et réalisé cette étude 3 page

4 Hudson copyright, 2011 Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm, système informatique ou autre moyen quelconque, sans l autorisation écrite préalable de Hudson. Toute reproduction d une quelconque partie de ce texte par duplication, photocopie ou tout autre procédé, y compris au moyen d installations informatiques, constitue une infraction à la loi sur les droits d auteur.

5 SOMMAIRE INTRODUCTION MéTHODOLOGIE DéFINITION DES ITEMS NOTRE POPULATION COMPARAISON DES Leviers de motivation DES CADRES Supérieurs AVEC LA POPULATION GéNéRALE Les motivations les plus importantes des cadres supérieurs Les motivations les moins importantes des cadres supérieurs LES MOTIVATIONS DU CADRE DIRIGEANT DANS LE SECTEUR PUBLIC Une motivation spécifique à l égard du service public? COMPARAISON DES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES Supérieurs DES SECTEURS PUBLIC ET PRIVé L environnement relationnel du cadre supérieur du secteur public Motivation & style de leadership COMPARAISON DES Leviers de motivation ENTRE les CADRES Supérieurs DES FONCTIONS PUBLIQUES D état ET TERRITORIALE Des motivations de proximité plus marquées au sein de la fonction publique territoriale FOCUS SUR LES DIFFéRENCES GéNéRATIONNELLES Des tendances d évolution logique Des résultats qui interrogent LES DéFIS DU DIRIGEANT Quelle est la question à se poser? FICHES CONSEILS Inspirer pour donner du sens et générer l adhésion Responsabiliser pour motiver Piloter en développant une stratégie organisationnelle CONCLUSION Le rôle de la fonction RH Le risque de la démotivation Le leader de demain NOTRE CENTRE EUROPéEN DE R&D HUDSON SECTEUR PUBLIC BIBLIOGRAPHIE 1 page

6 page 2

7 Introduction LE CONTEXTE DE L ÉTUDE Face à un monde qui se complexifie avec des acteurs multiples et des modalités de communication de plus en plus rapides et globalisantes, les organisations publiques et privées doivent répondre à des enjeux toujours plus nombreux et diversifiés. Plus spécifiquement dans le secteur public, les enjeux économiques, culturels ou encore générationnels provoquent de vrais changements de paradigmes. Dans le contexte des réformes actuelles, les dirigeants du secteur public, porteurs de l image de l Etat, ne peuvent plus se contenter de trouver leur légitimité en s appuyant simplement sur son symbole fort. En effet, l identité de celui-ci est en pleine mutation : un Etat interventionniste ou un Etat maître d ouvrage? Au service d un usager ou d un client? Avec des relations de plus en plus délégatives et complexes avec les collectivités? S impose de ce fait une nouvelle réflexion sur une gestion adaptée des ressources humaines de cette sphère sociale. Comment gérer les hommes et les femmes d un secteur qui vit actuellement une vraie métamorphose, une transformation de l intérieur? Quels repères leur donner? Quel sens continuent-ils à trouver dans leur engagement au quotidien? Dans ce contexte de changement continu, les réflexions autour des méthodes managériales, de la prévention des risques psychosociaux ou encore des facteurs de motivations au travail ne cessent d occuper chercheurs, dirigeants, managers, organisations syndicales... C est la double lecture de la psychosociologie humaine entre fragilité et richesse, provoquée entre autre par l expression ou non des motivations, qui occupe les débats. Une thématique apparaît alors comme de plus en plus prégnante dans le secteur public : il s agit de l accompagnement au changement, sujet central dans la conduite des réformes en cours et le renouveau des aspirations professionnelles. L augmentation des actions d accompagnement individualisées ou collectives des dirigeants pour mener à bien ces transformations en est un indicateur. Sur quel(s) principe(s) se réalisent ces actions d accompagnement? Se calquent-elles seulement sur des méthodes du privé (New public Management)? Ou bien prennentelles en considération des spécificités structurelles / conjoncturelles qui rendent vain ce copier-coller du privé au public? Ces actions participent-elles alors à l élaboration d un véritable Public Management en recherche actuelle d identité? 3 page

8 L AMBITION D HUDSON Hudson a souhaité s attacher à une meilleure compréhension des modalités de fonctionnement des cadres supérieurs et dirigeants du secteur public via une double mise en perspective : MOTIVATION ET ORGANISATION Existe-t-il des motivations spécifiques au secteur public au regard de celles existantes dans le secteur privé? En quoi ces motivations trouvent-elles un terrain d incarnation dans le public? MOTIVATION ET LEADERSHIP Y a-t-il pour le cadre supérieur du secteur public une cohérence entre ses propres moteurs d action et son style de leadership? 1 La finalité de ce questionnement est de s interroger sur le meilleur moyen d accompagner cette population dans l appropriation des nouveaux enjeux organisationnels et transformationnels entrainés par les réformes ; l objectif étant de consolider leur engagement dans le long terme. Dans ce but, quelle serait alors l approche la plus légitime à adopter? Peut-on développer une gestion dynamique des compétences au quotidien, tout en la pérennisant via un ancrage dans des motivations spécifiques au secteur public? NOTRE APPROCHE DE LA MOTIVATION Plusieurs approches du concept de la motivation apparaissent dans la littérature psychosociologique. En effet, de nombreux auteurs ont développé des théories complémentaires en analysant la motivation sous différents angles. Elle correspond à une nécessité biologique (McDougall), à une hiérarchie des besoins (Maslow et Herzberg), à un processus sociocognitif (Toman et Lewin), à des pulsions (Freud)... 2 A partir de ces différentes interprêtations de la motivation, nous choisissons dans le cadre de notre réflexion de la comprendre comme : Résultant d un besoin lié à un déséquilibre, une tension visant la recherche d un état d accomplissement (modèle homéostatique) 3 S incarnant dans une dynamique d action : l individu va chercher à satisfaire ce besoin grâce à une stratégie cognitive. Quelle stratégie ai-je intérêt à mettre en place pour satisfaire mon besoin? (modèle cognitif) 4 page 4 1 VAN KEER Etienne, BOGAERT Jeroan, L ADN des dirigeants des secteurs public et privé, Hudson, FEERTCHAK Hélène, Les motivations et les valeurs en psychosociologie, Editions Armand Colin, Idem 4 LEVY LEBOYER Claude, La Motivation dans l entreprise : modèles et stratégies, Editions d Organisation, 1998, p 67

9 La motivation se décline en deux grands domaines : 5 La motivation intrinsèque résulte de la propre initiative de l individu et correspond au désir d accomplir quelque chose de visible et de valorisant, ou au besoin de développer de nouvelles compétences. La motivation extrinsèque est mise en mouvement par un stimulus externe, le plus souvent par l attente d une récompense. Si elle ne constitue pas une qualité de la personne, elle ne se réalise qu en fonction d un objectif. Si elle ne se décrète pas, elle s active dès qu une opportunité de la mettre en action se présente. Ce stimulus est ainsi déterminé en fonction des contextes, des organisations et des fonctions occupées. De ce fait, la motivation professionnelle n est pas stable mais elle évolue au fil des âges et des contextes. En outre, il est fondamental d appréhender la motivation non comme une valeur, ni une compétence, ni un potentiel d évolution, mais comme un véritable stimulus. 5 LEVY LEBOYER Claude, La Motivation dans l entreprise : modèles et stratégies, Editions d Organisation, 1998, p171 5 page

10 MÉTHODOLOGIE UN OUTIL HUDSON LE QUESTIONNAIRE DE MOTIVATIONS PROFESSIONNELLES MOTIVATIONAL DRIVES QUESTIONNAIRE (MDQ) Ce questionnaire des leviers de motivation professionnelles a pour objectif de détecter les sources de stimulation au travail qui encouragent l individu à donner le meilleur de lui-même dans son activité professionnelle. Il est utilisé lors d accompagnement pour le développement des compétences individuelles, comme support d échanges dans le cadre de bilans de compétences, de coaching ou encore d entretiens annuels d évaluation/entretiens de carrière. Motivational Drives Questionnaire (MDQ) Conditions de travail optimales Rémunération Développer son expertise Exprimer sa créativité Faire carrière Défii stratégique 3 Climat de travail positif 2 1 Sens entrepreneurial Etre respecté Autonomie Rendre service aux autres Défiis Reconnaissance Motiver les autres Avoir de l impact GRAPHE 1 : QUESTIONNAIRE DE MOTIVATIONs PROFESSIONNELLES page 6

11 Créé par le centre R&D d Hudson, le MDQ apprécie la motivation d une personne dans un contexte professionnel et détermine ce qu il/ elle trouve important pour se sentir bien dans une fonction ou dans une organisation. Il propose l analyse de deux typologies de motivations : Les motivations intrinsèques : les besoins, les objectifs longs termes que je cherche à satisfaire Les motivations extrinsèques : l environnement professionnel qui me stimule Ce questionnaire analyse ainsi plusieurs domaines de motivations que sont : le Management de l Information : Relatif à la source de satisfaction intellectuelle LE Management des Tâches : Relatif à la manière de contribuer à un projet LE Management des Collaborateurs : Relatif à l expression de son leadership envers les autres Le questionnaire consiste en 105 affirmations. Il mesure 15 leviers de motivation tels que : développer son expertise, exprimer sa créativité, la rémunération, les conditions de travail, le défi stratégique, le sens entrepreneurial, l autonomie, motiver les autres, la reconnaissance, avoir de l impact... LE Management des Relations Interpersonnelles : Relatif à ce qui est recherché dans la relation aux autres au quotidien le Management de Soi : Relatif à la façon d évoluer dans l organisation Le MDQ sert donc à : Comprendre quel genre de situation influe sur la motivation ou contribue à la satisfaction professionnelle d un individu Déterminer quelles conditions de travail donnent envie de s impliquer Identifier et utiliser au mieux les motivations au sein de l organisation et composer des équipes aux motivations complémentaires 7 page

12 DÉFINITION DES ITEMS MANAGEMENT DE L INFORMATION Développer son expertise Exprimer sa créativité Défi stratégique Acquérir une expertise approfondie, être expert dans son domaine Elaborer des idées créatives, aborder les situations selon de nouveaux angles de vue Se dépasser sur le plan intellectuel, penser stratégiquement MANAGEMENT des tâches Sens entrepreneurial Autonomie Mettre en œuvre de nouvelles activités, prendre des risques pour élaborer une nouvelle approche Assumer la responsabilité de ses actes, décider des tâches à entreprendre, prendre des décisions Défis MANAGEMENT DES COLLABORATEURS Apprécier les situations imprévues, traiter les problèmes complexes comme de véritables défis Motiver les autres Avoir de l impact Reconnaissance Encourager l engagement d autrui, être la force motivante dans une équipe, créer une ambiance stimulante Avoir de l influence sur les autres, avoir un rôle de leader, une position influente dans l organisation Obtenir de l estime pour le travail fourni, être apprécié pour ses propres réalisations MANAGEMENT DES RELATIONS INTERPERSONNELLES Rendre service aux autres Etre respecté Climat de travail positif Fournir un bon service à quelqu un, pouvoir aider les autres Etre traité avec considération par les membres de son équipe, être respecté en tant que personne Entretenir de bons contacts avec ses collègues, apprécier de coopérer avec les autres MANAGEMENT DE SOI Faire carrière Conditions de travail optimales Rémunération Etre stimulé par un plan de carrière, gravir les échelons, construire une carrière couronnée de succès Travailler dans un environnement sûr, bénéficier de la sécurité long terme Accorder de l importance aux augmentations, aux primes pour travailler de son mieux page 8

13 NOTRE POPULATION Pour cette étude Hudson a interrogé, de façon ciblée et qualitative, plus de 550 cadres et dirigeants des secteurs public et privé : Public Privé Total Femmes Hommes Total TERMINOLOGIE ADOPTÉE Dans la rédaction de cette étude, l expression cadres supérieurs est utilisée comme traduction de l échantillon qui a répondu au questionnaire. Tout au long de cette étude, ce terme générique couvre donc les populations de cadres qui ont, au sein de leur organisation, des fonctions de management et/ou TEMOIGNAGES DES CADRES Supérieurs INTERROGÉS Dans le cadre des restitutions individuelles des résultats du questionnaire de motivation professionnelle, Hudson a obtenu certains témoignages qui sont retranscrits dans les encadrés en couleurs présents dans les pages suivantes. de direction. 9 page

14 COMPARAISON DES Leviers de motivation DES CADRES Supérieurs AVEC LA POPULATION GÉNÉRALE Développer son expertise Exprimer sa créativité Défi stratégique Sens entrepreneurial Autonomie Défis Motiver les autres Avoir de l impact Reconnaissance Rendre service aux autres Etre respecté Climat de travail positif Faire carrière Conditions de travail optimales Rémunération GRAPHE 2 : Cadres supérieurs rapportés à la population générale, à savoir toutes fonctions confondues LEGENDE Cadres supérieurs Différences significatives : supérieures à la population générale Différences significatives : inférieures à la population générale page Moyenne des réponses de la population générale

15 Comme le démontre notre étude sur le leadership 6, les cadres supérieurs (comprenons managers et dirigeants ) se distinguent de la population globale par différents critères ; par exemple une inclination pour la stratégie, un sens de l impact Parallèlement à cette remarque, nous observons à la lecture du graphique que certains leviers de motivation se distinguent de la population générale ; notons les items Avoir de l impact, Défi stratégique, Autonomie, Sens entrepreneurial. Peut-on mettre en lien ces différentes motivations avec la finalité de leur mission (dont développer une vision et fédérer des équipes autour d objectifs communs en sont des composantes essentielles)? 6 VAN KEER Etienne, BOGAERT Jeroan, L ADN des dirigeants des secteurs public et privé, Hudson, MINER JB, The early identification of managerial talent, Personnel and Guidance Journal, 1968, p Les motivations les plus importantes des cadres supérieurs Le tableau ci-contre met en exergue l un des leviers de motivation fondamentaux d un cadre supérieur : Avoir de l impact (6.4/7). Nous proposons la définition de cette motivation comme le souhait d influer sur les autres et sur son environnement. Pour un cadre supérieur exerçant des fonctions de type managérial ou devant faire preuve d un certain leadership, il va de soi que l impact relève d une motivation à consolider la légitimité de son rôle d influence. Notons que le degré de motivation à avoir de l impact, donc de l influence, est en général dépendant de la structure organisationnelle dans laquelle travaille le cadre supérieur 7 (autorité statutaire, ou conférée par la fonction...). Cette motivation évolue donc selon l environnement structurel et conjoncturel de l organisation. Dans le contexte de transformation actuelle du modèle organisationnel du secteur public, la question de la bonne exploitation de cette motivation se pose : faut-il, par exemple, savoir mieux l utiliser et/ou la développer pour mettre en œuvre des stratégies efficaces de communication, de gestion du compromis ou encore d adaptation? Notons en outre la prédominance des motivations Défi stratégique, Autonomie, Sens entrepreneurial et Motiver les autres. Le Défi stratégique (5.88/7) est lié au souhait d allouer une direction à l organisation, au service dirigé ou encore à l action quotidienne des collaborateurs. Ce levier Défi stratégique correspond donc au désir de développer une vision stratégique, meta et long terme. D autre part, afin de réaliser sa mission au quotidien, le cadre supérieur attend de bénéficier également d une marge de manœuvre significative pour rester motivé. Il souhaite être suffisamment Autonome (5.76/7) et Développer un sens entrepreneurial (5.59) pour oser prendre des risques et en assumer la responsabilité. Enfin, le cadre supérieur porte un intérêt non négligeable au fait de motiver ses équipes, zone créatrice d une relation privilégiée et donc preuve de son influence réelle sur ses proches collaborateurs. 11 page

16 Les motivations les moins importantes des cadres supérieurs La motivation la moins importante d un cadre supérieur se matérialise dans le levier Développer son expertise (4.02/7). En effet, lorsqu un cadre supérieur atteint ce niveau de responsabilités, il travaille surtout à la définition de sa propre identité managériale de dirigeant plutôt qu à l acquisition d un savoirfaire technique particulier. Il est donc intéressant de corréler ce levier à ceux relatifs au management de soi Faire carrière (4.45/7) et Conditions de travail optimales (4.16/7). Ces leviers, faibles également, démontrent le moindre intérêt porté par un cadre supérieur quant à ses possibilités d avancement de carrière et quant aux moyens d y parvenir. Ceux-ci lui semblent en effet déjà conquis. En outre, le tableau montre que le cadre supérieur éprouve une certaine indépendance par rapport à son environnement, à son entourage professionnel. Le cadre supérieur semble être moins tributaire d un souhait de climat de travail positif (4.93/7). Il semble avoir moins besoin d être respecté (4.58/7) que la population générale ; ces dimensions lui ayant déjà permis de parvenir à sa fonction actuelle. Enfin, la motivation Rendre service aux autres (4.12/7) est bien plus faible pour les cadres supérieurs que pour la population générale. En effet, celui qui atteint ces niveaux de fonctions semblerait davantage motivé à exercer son pouvoir sur / dans une organisation qu à développer une relation de proximité avec les clients et les usagers. Ce souci de qualité opérationnelle serait plutôt dévolu à ses collaborateurs. Cette lecture du graphique nous permet donc de comprendre que le cadre supérieur est davantage animé par des motivations intrinsèques (intérêt intellectuel, autonomie dans l organisation de ses tâches...) que des motivations extrinsèques reflétant une certaine acceptation de son environnement. page 12

17 Synthèse LES LEVIERS clés DE MOTIVATION DES CADRES Supérieurs TOUS SECTEURS CONFONDUS PAR RAPPORT A LA POPULATION générale Les plus importants : Avoir de l impact Défi stratégique Autonomie Sens entrepreneurial Motiver les autres Les moins importants : Développer son expertise Rendre service aux autres Etre respecté Climat de travail positif Faire carrière Conditions de travail optimales 13 page

18 Les motivations du cadre supérieur dans le secteur public Développer son expertise Exprimer sa créativité Défi stratégique Sens entrepreneurial Autonomie Défis Motiver les autres Avoir de l impact Reconnaissance Rendre service aux autres Etre respecté Climat de travail positif Faire carrière Conditions de travail optimales Rémunération GRAPHE 3 : Cadres supérieurs du secteur public rapportés à la population générale, à savoir tout secteur et fonction confondus LEGENDE Cadres supérieurs Différences significatives : supérieures à la population générale Différences significatives : inférieures à la population générale page Moyenne des réponses de la population générale

19 Ce tableau compare la population générale avec celle des cadres supérieurs du secteur public. Il est intéressant de noter que les leviers de motivation des cadres supérieurs du secteur public coïncident avec ceux de la population globale des cadres supérieurs, présentée dans le chapitre précédent. En revanche, certains de ces leviers sont ici plus marqués. Dans ce graphique, les motivations des cadres supérieurs du secteur public s incarnent proportionnellement davantage dans les motivations de Défi stratégique (6.1/7), d Impact (5.7/7) et d Expression de sa créativité (5.4/7) que pour la population générale. A l inverse, les leviers Développer son expertise (4.3/7), Faire carrière (4.3/7) et Rémunération (4.3/7) sont clairement moins marqués. Notons, par ailleurs, la faible différence du levier Rendre service aux autres (4.8/7), entre les cadres supérieurs du public et la population générale, l un des critères les plus 8 PERRY J.L & R WISE, The Motivational Bases of Public Service, Public Administration Review (May/June), 1990, p HONDEGHEM Annie, WANDENABEELE Wouter, Revue française d administration publique n 115, 2005, pp discriminants dans le graphique précédent. L explication des items ici présentés, nous permet d augurer que le cadre supérieur du secteur public est animé par certaines valeurs liées à un idéal de service public : impacter et contribuer au fonctionnement de la Cité à un niveau stratégique et long terme en participant à sa régulation et en créant des conditions favorables à l épanouissement des citoyens, tout en portant une responsabilité sociétale de service. On ne reste pas dans la fonction publique par hasard De ce fait, il est possible que le cadre supérieur consente au contrat psychologique employeur/employé suivant : en contrepartie de valeurs humanistes et d un sens attribué à son action, il accepte une rétribution pécuniaire moindre. Une motivation spécifique à l égard du service public? Le concept de Motivation à l égard du service public, développé par Perry&Wise 8 dans les années 1990, vise à montrer la présence de facteurs communs de motivation auprès des fonctionnaires. Ce concept peut être défini comme Une conviction, des valeurs et des attitudes qui dépassent l intérêt personnel ou celui d une organisation pour prendre en compte l intérêt d une entité politique plus vaste et qui induisent, dans une interaction publique, une motivation pour tenir une conduite définie. 9 Perry & Wise analysent cette motivation à l égard du service public sous trois axes : normatif, rationnel et affectif. Nous proposons de relier ces trois niveaux de lecture à certaines dimensions présentées dans le graphique. L aspect normatif de cette motivation peut se traduire par la dimension Défi stratégique notamment plus forte que pour la population des cadres supérieurs précédemment étudiée. Le cadre du secteur public contribue à l élaboration des politiques publiques grâce à ses capacités conceptuelle et d abstraction 15 page

20 Elle implique chez le fonctionnaire une motivation pour la portée long terme de sa réflexion et de sa vision, avec l objectif de servir le Bien Commun et de contribuer ainsi à la continuité du service public. Nous devons davantage penser au contribuable En revanche, la motivation à l égard du service public se rationnalise et s incarne au quotidien dans les stratégies d actions mises en œuvre par les individus en fonction de la finalité visée. D une part, c est en souhaitant Exprimer sa créativité et ainsi innover en apportant sa pierre à l édifice que le cadre supérieur du secteur public envisage de participer au principe d Adaptabilité 10 du service public. C est en élaborant des politiques publiques, en concevant des lois, en proposant de nouvelles approches tout en respectant la Continuité 11 de l Etat, que le haut fonctionnaire cherche à s épanouir intellectuellement et professionnellement. C est d autre part en désirant Développer son expertise par une forte diversité de parcours de carrière que ce même cadre supérieur entend satisfaire son besoin de défis intellectuels. Notons en effet que cette motivation apparait plus forte dans le secteur public que chez la population globale des cadres supérieurs 12. Elle correspond davantage au souhait d asseoir sa légitimité sur la reconnaissance de son expertise technique. Ce propos trouve sens aussi dans les qualités et aptitudes techniques dévolues au haut fonctionnaire français. Celui-ci se distingue par sa formation, le plus souvent dans des lieux élitistes (Ena, Polytechnique...), par d indéniables capacités de gestion, des compétences techniques, des connaissances étendues, des aptitudes intellectuelles et oratoires, ou encore une vraie capacité de discernement. Enfin, ces auteurs proposent une troisième lecture de cette motivation qui est d ordre affectif : ces serviteurs de l Etat sont motivés par une certaine responsabilité sociétale. Cependant, nous pouvons nous étonner de la faiblesse absolue de ce levier, reflétée dans l item Rendre Service aux Autres. Bien plus mobilisatrice que chez les cadres en général 13, cette motivation se révèle en revanche moins forte chez les cadres supérieurs du service public. Ce constat n est-il pas étonnant étant donné les valeurs de service portées par ces mêmes cadres et qui semblent inhérentes à leur fonction? page Lois Rolland dites lois du service public : Continuité, Adaptabilité, Egalité, Valeur ajoutée nulle, Neutralité, Obligation de fonctionnement correct 11 Idem 12 Cf graphique précédent 13 Cf graphique précédent

21 Nous pouvons en effet relier cet item à une motivation de Service, c està-dire à celle d un besoin intrinsèque du cadre supérieur de donner un sens à son action, impliquant des valeurs humanistes, sociales et de progrès, caractéristiques des modes d intervention de l Etat, notamment en France, liés par exemple à un certain idéal républicain, accordant une large place à l Education (l exemple de la IIIème République) ou encore aux Aides Sociales. Il est primordial de se positionner en tant que responsable de la qualité du service public et d en faire respecter la mission Or, la question sous-jacente, à laquelle nous essaierons de répondre dans la suite de cette étude avec l analyse approfondie du levier Motiver les autres, est celle de l équilibre à trouver entre l implication du cadre supérieur à l intérieur (management de ses agents) et à l extérieur (satisfaction de l usager / environnement relationnel). Car, le souhait de Motiver ses équipes (5.2/7) apparait certes comme un critère supérieur à celui de la population générale mais avec un degré de différence moins fort que dans le graphique précédent concernant la population des cadres supérieurs en général. C est pourquoi, nous pouvons convenir que le souhait d Impact recherché par le cadre supérieur du secteur public serait davantage tourné vers une réflexion et une participation à la vie de la Cité Nous devons nous distinguer par notre capacité décisionnelle et l influence que nous dégageons sur les hommes et sur les projets qu orienté vers un désir d influence sur le quotidien de ses agents. Cette motivation à l égard du service public correspond à une véritable notion d engagement sociétal. Elle peut être corroborée par la faiblesse du levier Rémunération, bien moins mobilisateur que pour la population générale. Sous un angle RH, nous pouvons proposer l analogie du Contrat psychologique Employeur / Employé (les conditions d échanges de service entre l organisation et l individu, contrat) spécifique au secteur public et illustré par la réflexion de Marie- Christine Kessler évoquant le mépris de l argent et du profit à l inverse du sens du mérite et de l honneur. 14 Cette moindre motivation pour la rémunération montre alors l importance de critères non PECUNIAIRES pour mobiliser un fonctionnaire ; Il accepterait ainsi une évolution salariale limitée en contrepartie d un réel sens donné à son action. 14 KESSLER Marie-Christine, Les Grands Corps de l Etat, Presse de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, page

22 Synthèse LES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES Supérieurs DANS LE SECTEUR PUBLIC Les plus importants : Défi stratégique Avoir de l impact Exprimer sa créativité Les moins importants : Développer son expertise Faire carrière Rémunération page 18

23 19 page

24 COMPARAISON DES LEVIERS DE MOTIVATION DES CADRES Supérieurs DES SECTEURS PUBLIC ET Privé Développer son expertise * * Exprimer sa créativité * Défi stratégique * Sens entrepreneurial * * Autonomie * * Défis Motiver les autres * * Avoir de l impact * * * Reconnaissance * Rendre service aux autres * * * Etre respecté Climat de travail positif * * Faire carrière Conditions de travail optimales * * Rémunération * * * GRAPHE 4 : CADRES Supérieurs DU SECTEUR PUBLIC VERSUS CADRES Supérieurs DU SECTEUR Privé, rapportés A LA POPULATION générale LEGENDE page 20 */** 5.00 Cadres supérieurs du secteur public Cadres supérieurs du secteur privé Leviers de motivation plus mobilisateurs pour les cadres supérieurs du secteur privé que pour ceux du secteur public Leviers de motivation plus mobilisateurs pour les cadres supérieurs du secteur public que pour ceux du secteur privé Degré d importance différentielle Moyenne des réponses de la population générale

25 La motivation à l égard du service public, analysée comparativement à la population générale et à celle des cadres supérieurs dans leur globalité, trouve aussi sens dans ce graphique qui compare les cadres supérieurs des secteurs public et privé. Les différences entre les leviers Défi stratégique, Rendre service aux autres et Rémunération convergent avec nos analyses précédentes. Ces observations sont à relier à la nature des missions des secteurs public et privé qui sont bien distinctes. Si l une comme l autre sont au service de l usager / du client, il n en demeure pas moins que l une réalise sa mission dans un objectif de service public, l autre dans un objectif de rentabilité. L environnement relationnel du cadre supérieur du secteur public Le contexte et l environnement du cadre supérieur du secteur public se caractérisent par une multiplicité d acteurs : tant en interne des structures publiques (nombreuses strates hiérarchiques, conglomérats de structures diverses) qu en externe (fort lien avec les différents acteurs de la société civile). On peut alors supposer que l action collective transcenderait la logique d action individuelle et même la servirait. Cela provoquerait chez le haut fonctionnaire le souhait d appartenir à un groupe, de rechercher une identité collective pour satisfaire ses propres besoins, valeurs et motivations. Savoir créer un environnement de qualité pour les clients internes et externes L Institution apparaît comme première dans le secteur public, aussi bien en termes de sens donné à l action que dans la relation du cadre supérieur manager et/ou dirigeant avec ses équipes. Cette remarque nous amène à réfléchir sur la force du collectif. Elle est illustrée par l importance de la différence, entre les deux secteurs, des leviers Reconnaissance (5.2/8 pour le public contre 4.7/8 pour le privé), Climat de travail positif (4.6/8 pour le public contre 4/8 pour le privé) et Conditions de travail optimales (4.5/8 pour le public contre 3.9/8 pour le privé). La littérature sociopolitique ne cesse de mettre en avant les normes collectives telles que les codes, les rites et les processus d intégration à l égard du service public. La logique corporatiste, la force des réseaux (écoles...), la pression du groupe d appartenance sont des lieux privilégiés de la construction d une identité collective. Il est nécessaire de favoriser le management de proximité 21 page

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

COACHING PROFESSIONNEL. Points de repères et démarche en entreprise. Performance et Bien-être

COACHING PROFESSIONNEL. Points de repères et démarche en entreprise. Performance et Bien-être COACHING PROFESSIONNEL Points de repères et démarche en entreprise Performance et Bien-être Le coaching professionnel vise à stimuler la performance et à dynamiser les changements dans des contextes à

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu L entretien professionnel L avenant relatif à l entretien professionnel (extrait) Pour lui permettre

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail

Les bases du management

Les bases du management Les bases du management 04/10/2010 1 L approche systémique 04/10/2010 2 UN SYSTHEME 04/10/2010 3 La Systémique Une approche systémique ne prétend jamais à l exhaustivité ni à l objectivité. Elle conçoit

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2015

CATALOGUE FORMATION 2015 CATALOGUE FORMATION 2015 11/02/2015 Cabinet N. M. P. CONSEILS. Fondatrice & Dirigeante : Nathalie MONCLA 10 Avenue Georges POMPIDOU SIRET : 518 654 819 00011 31500 TOULOUSE APE : 7022z Tél : 06 78 98 78

Plus en détail

Quelles pratiques managériales innovantes pour accroître l engagement des salariés et améliorer ainsi la performance de l entreprise?

Quelles pratiques managériales innovantes pour accroître l engagement des salariés et améliorer ainsi la performance de l entreprise? Quelles pratiques managériales innovantes pour accroître l engagement des salariés et améliorer ainsi la performance de l entreprise? Sous la direction de Jean-Marie Peretti Mars 2014 Un thème d actualité

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 La Formation Professionnelle Management Relationnel Les Fondamentaux du Management Animation d équipe, Manager Coach Développer son assertivité Communiquer efficacement avec

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

INTEGRALMANAGER by EICL

INTEGRALMANAGER by EICL by EICL Le management Humaniste Integral Manager by EICL Le coaching Humaniste 1 Cycle de formation Le management Humaniste Le management de proximité qui réconcilie éthique et performance Integral Manager

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Quels managers pour demain?

Quels managers pour demain? Quels managers pour demain? REFLEXIONS DE L OBSERVATOIRE SOCIAL INTERNATIONAL Trois évolutions concomitantes Transformant les missions des managers : 1. L irruption de la société civile dans l entreprise

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies Ce dossier pourrait se situer en conclusion des différents thèmes de ce cours. En effet, on peut considérer que la performance est le résultat d une bonne pratique du management sous toutes ses déclinaisons.

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Conseil Ingénierie Orientation Appui projet RH SOMMAIRE Présentation du CIBC 74 p. 3 Le Bilan de compétences p.

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA GRH PUBLIQUE LOCALE

LES ENJEUX DE LA GRH PUBLIQUE LOCALE Convention sectorielle 2005-2006 Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire Formation du personnel des pouvoirs locaux et provinciaux LES ENJEUX DE LA GRH DANS L ADMINISTRATION

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Présentation de notre offre de formation managériale Mécénance est un cabinet de conseil en management

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés.

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Le Coaching 1 Qu estce que le coaching? C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Grâce à un questionnement précis,

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

A-Typic Parcours. Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel. Intégral Manager Accompagnement au changement

A-Typic Parcours. Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel. Intégral Manager Accompagnement au changement A-Typic Parcours Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel Intégral Manager Accompagnement au changement A-Typic Parcours est un cabinet de Repositionnement professionnel

Plus en détail

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Par Natalie Rinfret, Ph.D. Professeure Titulaire de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public

Plus en détail

C ACHING WAYS. Programme PAI

C ACHING WAYS. Programme PAI ING WAYS C ACHING WAYS COACHING WAYS Programme PAI INTRODUCTION A LA FORMATION COACHING WAYS PAI : Les clés du Coaching Cette formation conduit à devenir coach, à un niveau théorique PCC (ICF). 23 jours

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant PARCOURS MANAGEMENT Un parcours permettant le développement commun et cohérent des managers du groupe qui facilite des passerelles en entre BU/ métiers. DEVENIR MANAGER Manager débutant Réussir sa prise

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS

CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE CONDUITE DU CHANGEMENT EN ENTREPRISE, DES PROCESSUS MAIS SURTOUT DES HOMMES Céline Montay- Fondatrice Minka Conseil 14/11/2014 PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Climat de travail. Extraire les compétences

Climat de travail. Extraire les compétences Climat de travail Extraire les compétences Extraire, transformer, implanter les compétences. ismat se fonde sur cinq valeurs essentielles: Connaissances Valoriser les pratiques pertinentes en capitalisant

Plus en détail

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie Pratiques psychologiques Le psychologue du travail Licence 1. Psychologie Nadra Achour-2014 ISSHT-Université Tunis-El Manar Introduction Qu est ce qu un psychologue du travail? Ses champs d intervention?

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée

Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée Claude Belley, directeur général CRDI N-L Marie-Hélène Jobin, directrice Pôle santé 11 septembre 2012 Plan Mise en contexte La démarche

Plus en détail

Nos propositions de coaching

Nos propositions de coaching 1 Nos propositions de coaching 1) Nous accompagnons nos clients sur des demandes opérationnelles très concrètes : Faire face à des difficultés personnelles et /ou professionnelles. Pour soi même, pour

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

Accompagnement des trajectoires professionnelles du cadre En 2016

Accompagnement des trajectoires professionnelles du cadre En 2016 Offre de formation de l INSET d Angers Accompagnement des trajectoires professionnelles du cadre En 2016 par des approches individuelles et collectives Ateliers de la mobilité Outils de coaching Analyse

Plus en détail

Manager le changement

Manager le changement Une vraie démarche structurée pour réussir le changement Le changement? Une opportunité mais aussi un risque. Dans un contexte de plus en plus fluctuant, la capacité à bien gérer les transitions est devenue

Plus en détail