La gestion des conflits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion des conflits"

Transcription

1 Chantal Lefort : Enseignante PNL. 13 La gestion des conflits C H A N T A L L E F O R T La gestion des conflits : en quoi la P.N.L peut nous aider à mieux vivre puis à résoudre nos conflits? Comment la P.N.L peut aujourd hui faire face aux attaques qui lui sont faites, quel rôle choisissons-nous de tenir? Je vous invite à partager l histoire d une association que j ai créée il y a plus de dix ans maintenant. Je souhaitais faire bénéficier ceux que cela intéresserait, des apports de la P.N.L, sur une commune de habitants (Montigny- Le-Bretonneux). Si vous vous intéressez aux chiffres, comme le «géographe» dans le Petit Prince de Saint-Exupéry qui compte les planètes, vous serez peut-être surpris car cette commune qui pèse globalement 6/10 000ème de la population française ; 200 personnes ont directement bénéficié des ateliers de P.N.L que j y ai montés, soit 5/1000ème de la population de la commune, sauf si on inclut les conjoints et enfants indirectement bénéficiaires, on grimpe alors à 15/1000ème! Ce n est pas le bon angle d approche quand on s intéresse à l humain ; nous avons vécu, grâce à cette association, «Déployer Ses Ailes» une expérience humaine riche qui se poursuit et qui a permis d accueillir et de résoudre des conflits de différentes sortes! Cette association a eu pour cadre le développement personnel et l amélioration de la communication avec la P.N.L. Nous y avons accueilli : des conflits intra personnels, chez nos participants et nous-mêmes, on dirait en P.N.L entre des «parties» à l intérieur de chaque individu. Et des conflits inter personnels, de chacun dans sa sphère familiale, amicale et professionnelle. Nous nous sommes intéressés à la vie quotidienne. En partant d une hypothèse que les conflits inter personnels résultent d abord d un point de départ erroné de la relation, les ateliers ont eu pour intention de permettre de découvrir, de comprendre la responsabilité de chacun dans la relation à soi et à l autre ; et ce que signifie «conduire» la relation, pour en faire quoi? Je vais préciser différents points complémentaires de cette expérience : les ingrédients : Qu a-t-il fallu pour que cette association voit le jour et perdure? Les outils P.NL qui nous ont été le plus utiles dans ce contexte Constats et résultats Avons-nous eu des conflits au sein de l association? La confrontation avec le monde municipal Conclusion Commentaires sur l actualité de la P.N.L en France. I LES INGREDIENTS Tout d abord, pour créer cette association, j ai exprimé ce projet comme une EVIDENCE lors d un exercice dans le MASTER en juin 93. Je travaillais en entreprise et je n avais pas encore décidé de changer quoi que ce soit dans ma situation professionnelle. Il a émergé un premier objectif : «Je vais créer sur ma commune une association de développement personnel et de communication qui fera connaître la Programmation Neuro Linguistique à un public large». Cette idée passera au crible d un T.O.T.E puis des «Niveaux Logiques» de Robert DILTS, sans être contestable. Cela me permet alors d en préciser le contexte,

2 14 l intention, les modalités pratiques et tout ce qui va permettre de lancer l association en juillet 93. Il s agira d ateliers d exploration de soi et de ses relations avec l aide de la P.N.L. Cela s adressera à toute personne volontaire adulte. Les ateliers auront lieu le week-end, tous les quinze jours. Ils seront centrés sur la vie quotidienne. «Déployer Ses Ailes» veut évoquer un processus dynamique, que chacun peut décider de vivre, comme pour indiquer combien nous pouvons nous envoler autrement lorsque nous nous donnons à vivre ce pour quoi nous sommes faits, plutôt que ce que d autres ont voulu pour nous. Cela avait bien sûr aussi à voir avec mon histoire personnelle! Je n ai jamais fait partie d une association et n en connais pas les règles de fonctionnement. Je vais alors modéliser des amis qui en ont créé puis réunir toutes les informations légales utiles. La présidente sera Monique MANTEAUX que je remercie pour la confiance qu elle m a fait pour lancer ce projet. Monique est à cette période là infirmière libérale sur cette commune et très concernée par le mieux-être de chacun. Deux autres amies vont accepter de constituer le premier bureau avec Monique. Nous rédigeons des statuts et un règlement intérieur. Il n existe encore rien de cette nature comme association sur la commune et pourtant il m est très facile de faire accepter ce projet à la Déléguée à la Culture sur la commune et ensuite à la préfecture. C est une évidence pour tous! La création de l association va se faire en une semaine. Naissance officielle le 15 juillet Cette commune dynamique tient, à chaque rentrée de septembre, un forum des associations où chacun peut venir se renseigner, voire s inscrire à des activités. Après ma présence active au forum de septembre 93, un premier groupe de 14 personnes est constitué. A partir de là, chaque année un nouveau groupe d une quinzaine de personnes se crée et environ la moitié du groupe de l année précédente continue à participer à des ateliers. II LES OUTILS P.N.L. 1. Tout d abord, un présupposé «miracle»! «La carte n est pas le territoire». Ayons en mémoire que ces ateliers s adressent non pas à des personnes qui se forment à la P.N.L, mais à une population grand public, qui veut aller mieux et résoudre les conflits de la vie de tous les jours! La compréhension et l appropriation de ce présupposé a permis à plusieurs de changer de regard sur leur interlocuteur, donc de changer leur mise en relation avec lui. D où de réels bénéfices dans les relations en couple, parents - enfants et surtout avec les adolescents, ou avec des collègues. Nous avons été témoins de relations véritablement TRANSFORMEES. Avec, en plus, la compréhension profonde que «certaines cartes sont plus aidantes que d autres, dans la vie et spécifiquement dans la gestion des conflits». 2. Des outils très accessibles et pertinents pour le grand public, en particulier pour gérer ses conflits, avec soi et les autres : Le VAKOG, ou comment prendre conscience de sa perception et de la représentation interne SUBJECTIVE que chacun se fait d une même situation, Les STRATEGIES INTERNES, pour apprendre, en les rendant conscientes, à changer ce qui ne nous convient pas dans ce que nous faisons nous-mêmes, La NEGOCIATION ENTRE PARTIES : en chacun de nous, le respect initial de ce que chaque partie peut avoir à exprimer dans sa logique propre et son INTENTION POSITIVE, et l importance de dégager une INTENTION COMMUNE POSITIVE, Le METAMODELE DU LANGAGE qui permet de reconnaître et nommer nos tendances habituelles et d apprendre à questionner pour mieux expliciter ensemble Les Rapport, synchronisation et calibration : la relation se travaille, dans le respect de chaque partie prenante. Les POSITIONS PERCEPTUELLES 1, 2, 3, pour prendre en compte autrement le point de vue de l autre et de soi, en étant capable de dépassionner la lecture d une situation. Cet outil est particulièrement pertinent pour gérer efficacement un conflit interpersonnel. D autres présupposés et outils peuvent contribuer bien sûr à la gestion de conflits. Nous ne les détaillerons pas. III CONSTAT ET RESULTATS Tout d abord, rappelons que les personnes qui ont suivi ces ateliers avaient un rendez-vous de 4h, tous les 15 jours au début, puis tous les mois ensuite. J étais la seule animatrice et j animais 1 week-end sur 2. Les personnes sont venues dans un contexte de loisirs. J ai appris à faire au plus démonstratif ou plus expérientiel possible en très peu de temps, et à me fixer des ambitions de programmes réalistes.

3 Sur les 200 personnes, chacune a transformé quelque chose dans ses relations aux autres. Aujourd hui, il existe une réelle solidarité entre les membres de l association (échanges d expériences, de lectures, de formations, d adresses et écoute sans jugement). 15 Nous avons eu des couples qui ont décidé de la conception d un enfant, des changements de modes de fonctionnement dans le travail, des changements de lieux de vie en famille, des évolutions d orientation de vie professionnelle, tous vécus de façon ECOLOGIQUE pour la personne ET ses partenaires dans la vie. IV AVONS-NOUS EU DES CONFLITS AU SEIN DE DSA? Nous avons eu des désaccords, abordés «en face» et qui n ont jamais dégénéré en ruptures, au sens «clash», mais ont constitué un «symptôme». Rappelons ce que l on peut nommer «CONFLIT». - Du latin : «conflictus» = choc, affrontement, heurt - A différents degrés : de la simple opposition, à des désaccords violents («clash» = fracas). - Quelquefois à la limite de la rupture, de l agression. Nous retenons la définition proposée par Christophe Carré dans «Surmonter les Conflits» aux Editions d Organisation : «Le conflit est le RESULTAT de la confrontation de COM- PORTEMENTS, MOTIVATIONS, BESOINS, INTERETS, OPI- NIONS, VALEURS antagonistes. Il met en évidence un ou plusieurs individus, rassemblés ou non dans un système collectif, et constitue un SYMTOME qui signale une perturbation, un brouillage dans les relations avec le monde extérieur et les autres». Le bilan : Histoire et gestion des tensions Chaque année 15 personnes nouvelles, dont 5 à 7 continuaient ou envoyaient des amis, conjoint Chaque année, étaient proposés des ateliers pour les nouveaux, et d autres ateliers pour les «anciens». Au bout de 4 ans, il a été élu un nouveau bureau parmi les adhérents. Tous les deux ans se posait cette question des élections. Certaines personnes avaient besoin de se sentir utiles ou de se rassurer en prenant une place sociale, mais de là à s engager dans un bureau, c était délicat. Le bureau élu alors a duré les deux mandats suivants. Puis le bureau suivant a vécu des tensions internes non exprimées. Je suis intervenue pour faciliter l expression entre tous, puis la prise de position à l égard de quelqu un qui ne tenait pas son rôle. Appliquant un des premiers principes de l approche systémique, j ai proposé de clarifier pour chacun (dans sa propre carte du monde) quelles étaient les tâches et qualités qu on attendait d un Président, d un Trésorier et d un Secrétaire. Puis nous avons fait émerger une synthèse des rôles qui convienne à tous les membres du bureau. Le partage de cette «représentation commune» a permis que chacun choisisse son positionnement, reconnu par les autres. J avais souhaité, au sein de l association, dès sa création, faire connaître d autres disciplines, autres que «mentales», pour montrer l importance de faire un travail, aussi bien sur le mental que sur le corps, et leur interdépendance. Grâce à l esprit d exploration et de mise en relation de la deuxième présidente du bureau, sont nés les ateliers «Découverte». Au choix (Qi Kong ; relaxation Martinez ; méthode Feldenkrais; travail sur la voix ; puis aussi, couleurs et image de soi ; analyse transactionnelle). Personnellement, je commençais à m essouffler. Je ressentais des tensions internes : une partie en moi voulait continuer au nom de ma «mission», une autre partie voulait commencer une activité sportive! J ai annoncé au bureau que pour la saison , je voulais faire une pause. Laure DUTHU et Nadine LECAMUS, la présidente et la trésorière, parties se former chez NLP Sans Frontières, ont pris la relève. A mon retour, pour la saison , nous avons traversé une crise ensemble. Les animateurs me semblaient plus concernés par s entraîner à mettre en pratique ce qu ils apprenaient dans leur formation, que de s orienter vers ce qui allait accompagner les participants vers des changements écologiques? Peut-être je sentais que l association que j avais créée allait «m échapper»? Etais-je en train de faire des procès d intention? Cela s est avéré en effet être une lecture de pensée de ma part, puisque les premières animatrices avaient pris un grand soin à choisir et à proposer des techniques éprouvées par chacune, dans sa vie quotidienne, pour régler des conflits personnels, familiaux ou professionnels. Et elles faisaient le pari qu avec des caractères si différents l une de l autre, et en trouvant des techniques de référence semblables, elles auraient de grandes chances que ces techniques aient une efficacité aussi pour les stagiaires. Par ailleurs, j avais imaginé qu un jour les «élèves» pourraient vouloir prendre une complète autonomie par rapport à moi, qui les avait accompagnés dans le débroussaillage et l ouverture de leur dialogue conscient inconscient. Et si le temps était venu? Cela me touchait plus que je ne l avais envisagé. Je revenais et je me disais qu ils pouvaient m en vouloir à la fois de m être un peu mise en sous activité pendant 1 an (ce qui aurait pu faire éclater l association), mais qu ils craignaient peut-être aussi que je reprenne la place, sans pouvoir garder la leur. Le bouche à oreille avait beaucoup fonctionné pour les inscriptions «à mes ateliers» d une année sur l autre. «J étais la tête d affiche et je le restais»! C était ce que

4 16 m exprimaient les membres du bureau. Cela me mettait dans des réactions émotionnelles. Qu allait-il se passer? Il était temps de remettre en question mon fonctionnement dans l association. Se mettre alors en Méta position par rapport à soi devient indispensable!!! Après une réunion difficile entre le bureau et les animateurs, nous sommes convenu de rédiger ensemble le rappel des fondements de l association. Chacun de nous a compris différemment cette expression, ce qui a donné lieu à la rédaction des principes fondateurs de l association et de règles de recrutement des futurs animateurs. Cela a apaisé les tensions entre nous tous , Un autre virage vient d être pris, nous créons en parallèle : Gestion des conflits, Estime de soi et confiance en soi, Parler en Public. Nous formulons le souhait que notre groupe d animateurs vive l expérience d un groupe vivant, enthousiaste, créatif, à l écoute des besoins des stagiaires, un groupe qui sache prendre chaque tension comme une occasion de grandir, et que cette croissance donne envie à nos adhérents de continuer à grandir pour eux-mêmes et aussi en groupe. V CONFRONTATION AVEC LE MONDE MUNICIPAL En , alors que d autres associations sur la relaxation, la sophrologie avaient fleuri sur la commune, la mairie a demandé à toutes ses associations de justifier ses activités et de démontrer la crédibilité de ses intervenants. Etions nous une secte? Après des échanges précis et exigeants, notre association a été autorisée à poursuivre alors que d autres arrêtaient leur activité. De mon point de vue, Laure et moi qui avons été le plus impliquées, étions suffisamment au clair avec nous-même pour expliquer sereinement nos activités et l état d esprit qui était le nôtre dans cette association pour être entendues. Pour ce qui me concerne, j ai dû fournir mon curriculum vitae et justifier de mes activités. Je suis ingénieur en électronique et électrotechnique par ma formation d origine, attachée aux démarches scientifiques. La P.N.L s appuie sur les recherches les plus récentes en matière de neurosciences et j ai pu expérimenter sur moi, et voir les résultats sur d autres, de ce qu elle propose ; ce qui me permet d avoir la certitude qu on est dans une discipline très efficace pour améliorer ses relations et ses propres performances. Mon passé de plusieurs années dans des fonctions de DRH et de management au sein d une grande entreprise publique, de développement personnel sur moi-même, et la supervision dont je bénéficie, me permettent d être claire sur l épistémologie de mes interventions. Pour ce qui concerne Laure, elle travaille en qualité d Ingénieur méthode, précédemment chef de projet informatique, dans une grande entreprise et sa crédibilité a été immédiatement confirmée quand elle a présenté au conseil municipal de la commune, présidé par notre Sénateur Maire, lui même à l origine d un amendement sur le jugement des sectes, ce que nous faisions dans l association. Tous les ans elle rencontrait la Déléguée à la culture sur la commune, à l occasion de la présentation des comptes de l association et expliquait précisément ce que nous faisions. Cette déléguée nous a demandé un échange spécifique avec le Conseil Municipal concernant le risque que nous soyons une secte. Voici les arguments que nous avons avancés et qui ont satisfait le Conseil : - notre transparence, par la présentation méthodique du contenu des ateliers, de l expérience de l animatrice, du turn-over des stagiaires d environ 30% par an, - la diversité des techniques et des animateurs, qui empêche toute prise de pouvoir d un potentiel gourou sur de potentiels adhérents naïfs, - la volonté de promouvoir des techniques pratiques et concrètes pour la vie quotidienne, et pas des théories nébuleuses, - des stages à coût réduit, accessibles pour des activités de loisir, plus bas que des tarifs de formation professionnelle, et donc loin d assurer un profit financièrement à d éventuels animateurs indélicats. Ultérieurement lors d une entrevue directe avec le Sénateur Maire, Laure a précisé que la PNL aide chacun à se faire sa propre opinion sur une situation, en décodant sa propre perception sensorielle et subjective, sans nécessairement se laisser influencer par l avis des autres. De façon humoristique, le Sénateur Maire lui a conseillé de continuer d offrir aux Ignymontains «des têtes bien faites dans un corps bien fait». Notre activité a donc été confirmée par la Municipalité. Nous sommes aujourd hui 8 animateurs et nous poursuivons nos activités sur cette commune. Et pour maintenir le climat de confiance instauré avec la Municipalité, chaque année, l association présente son programme à la Déléguée à la Culture pour avis avant publication et diffusion au forum des associations. VI CONCLUSION Lorsque j ai animé les premiers ateliers sur la commune, «personne» ne véhiculait dans ce tissu social de connaissances sur la Programmation Neuro Linguistique. Comme je l indiquais, cette commune compte habitants. Si, sur les 200 adhérents satisfaits, chacun a parlé à 4 ou 5 personnes autour de lui, cela fait 1000 personnes qui peuvent être aujourd hui mieux informées. Il faut rajouter à cela ceux qui ont eu des sensibilisations dans le cadre des formations à la communication, au sein des entreprises, ceux qui ont lu des livres, et qui ont retenu ce que des articles en présentaient. Même si ces chiffres

5 sont encore faibles, ils progressent régulièrement. Ce qui est intéressant, c est de constater que plus de personnes fréquentent le stand DSA au forum des associations et qu il leur semble naturel aujourd hui de penser à leur propre développement et d oser en parler. 17 Si nous avons pu contribuer, même modestement, à franchir le pas qui fait passer d un tabou (la psychologie et la thérapie en France) à une option naturelle, et à donner envie à des personnes de choisir de générer des relations constructives autour d elles, alors je suis heureuse et je me sens en ligne avec la devise du Dynamic Learning Center de Robert DILTS auquel j adhère : «Creating a world to which people want to belong» / «Créer un monde auquel les gens aient envie d appartenir». (NLP University Santa Cruz). Aujourd hui mes présupposés sur la notion de conflits Le conflit fait partie de la vie et de la relation à soi et à l autre. Le traverser est plus aidant que le fuir. Celui qui en a la capacité a plus d options pour conduire la relation et traiter le conflit comme un symptôme, un «signifiant» Il est possible d anticiper certains conflits interpersonnels. Le thème «Gestion de conflits» est actuellement très développé en entreprise. Chacun y est confronté dans une période de restructurations multiples et de mises en compétition entre collègues et entre entreprises d un même secteur. J accompagne des résolutions de conflits et j anime des formations de gestion de conflits en utilisant plusieurs autres modèles et outils pour développer des relations de type gagnant gagnant. Nous sommes tous confrontés aux conflits dans le monde. L actualité le montre chaque jour. Personnellement je ne sais pas agir sur le Monde, j ai donc choisi d agir dans un petit territoire, le monde de la commune où je vis avec ma famille ; dans ce contexte, je me sens très concernée et je manifeste une congruence. Je remercie à ce titre Jennifer De Gandt et Robert DILTS qui m ont fourni sans le savoir, leur modèle d intervention dans le monde, modèles d une grande compétence et de très belles qualités humaines, reconnues par tous ceux qui les côtoient. VII MES COMMENTAIRES SUR L ACTUALITE DE LA P.N.L EN FRANCE Au moment où je me sens pleinement engagée personnellement à l égard de la P.N.L, j apprends que l association NLPNL traverse des difficultés de positionnement face à des questionnements, voire des agressions d autres courants de pensée. Cela me semble le moment, pour les praticiens de la P.N.L, d être capables, chacun, d affirmer clairement la SPECIFI- CITE de cette discipline (codage de l information sensorielle contenue dans l expérience subjective, apport de COMMENT faire pour se sortir d une situation indésirable quand on l a conscientisée ). Il ne s agit pas d argumenter pour convaincre, il s agit d exprimer pour informer clairement. Il s agit aussi d être très clair sur ce que cette discipline permet d aborder ou pas. Elle ne fait pas TOUT, et non plus RIEN. Elle permet d avancer très précisément et concrètement sur des «comment faire AUTREMENT». La P.N.L a une étrange histoire. Elle met à jour les techniques efficaces qui ont résulté de la mise en commun de disciplines brillantes, à travers l intégration et le rapprochement qu avaient pu en faire, à l intérieur d eux-mêmes, des praticiens performants et souvent atypiques ou plutôt ORIGINAUX, au sens étymologique du terme «ORI» : ce qui est à la source de soi-même, la spécificité, l unicité de quelqu un. Quand je raconte aux adhérents de D.S.A la naissance de la P.N.L, les hypothèses puis les prises de position de ses premiers créateurs, R.BANDLER et J. GRINDER, je considère que leurs choix actuels, leur évolution chacun aujourd hui sur un chemin différent, permettent au courant P.N.L d éviter «le culte d une personnalité». Certains autres courants ont pu se figer quelque temps autour de «leur chef de file». Ne parle t on pas des «freudiens», des «yungiens» et autres? J ai personnellement beaucoup de respect pour tous ces pionniers et ces génies qui nous ont précédé, nos «maîtres», qui ont eu accès à une inspiration pour proposer des modèles explicatifs de fonctionnement de la psyché humaine. Chacun de leur modèle permet d éclairer des aspects fondamentaux de notre chemin d être humain. Lequel pourrait toutefois prétendre à lui tout seul tout expliquer? Je souhaite vraiment que chaque courant sache à la fois citer ses sources et ses références avec rigueur, bénéficiant en cela d un esprit «scientifique», et entendre, accueillir ce que les autres ont à dire, en exerçant un esprit de critique constructive. Si la P.N.L se trouve régulièrement contestée, c est peutêtre qu elle déroge à la démarche universitaire classique, c est peut-être aussi que pour elle c est le moment de comprendre vers quelle maturité il lui est demandé de s affirmer et vers quelle nouvelle période de créativité cela pourrait la conduire. J ai eu l occasion de lire récemment une déclaration rédigée par un collectif de 30 enseignants en P.N.L qui répondent avec précision aux arguments des détracteurs de la P.N.L et apportent des réponses précises à l encontre de chacun des 10 critères qui permettent de déclarer qu un groupe ou une activité peuvent être apparentés à une secte, ce que nous ne sommes pas! Je salue personnellement leur engagement dans ce texte. Chantal Lefort

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

LES DORIDES 1 rue Eugène VARLIN 44000 Nantes arrêt GARE MARITIME

LES DORIDES 1 rue Eugène VARLIN 44000 Nantes arrêt GARE MARITIME Apprendre à mieux travailler avec la diversité des personnalités pour de meilleures compétences dans les relations professionnelles, plus efficaces et collaboratives. Contexte : D un côté, nous sommes

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Introduction Plan Introduction Définition de la PNL Que veut dire la programmation neuro

Plus en détail

Numéro de déclaration d organisme formateur: 83430318543

Numéro de déclaration d organisme formateur: 83430318543 ESPACE GRENOUILLIT FORMATION 47 Bd St Louis 43000 LE PUY EN VELAY Tél. : 04 71 09 33 86 Mail : communication@espace-grenouillit.com Siret: 441 763 646 000 29 Numéro de déclaration d organisme formateur:

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée.

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée. Depuis plus de 10 ans, nous proposons des solutions adaptées à votre entreprise en mettant à votre disposition ses compétences pour développer le talent de vos collaborateurs par des méthodes originales,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

LES ATELIERS DU PARLER VRAI

LES ATELIERS DU PARLER VRAI LES ATELIERS DU PARLER VRAI COMMUNICATION POUR ADULTES PROGRAMME SAISON 2012/2013 JEAN LUC COHEN 3 2 s é a n c e s d e 2 h e u r e s 1 9 s é q u e n c e s 5 m o d u l e s 1 b i l a n d e s a c q u i s

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Qu est-ce que les ateliers du coaching? L ambition des ateliers du coaching est de faciliter l émergence d un leadership réticulaire pour accompagner

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Programme des Activités

Programme des Activités Ecole de Coaching 1er semestre 2015 Programme des Activités Attitude Coach Devenir Coach Formations continuées Supervision Conférences Soirées Positives Sonia Piret 0486 707 496 - w w w. e c o l e d e

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

ANTICIPER & GERER LES CONFLITS

ANTICIPER & GERER LES CONFLITS ANTICIPER & GERER LES CONFLITS Les différents niveaux de conflits Catégories de conflits Origine des conflits Prévenir les conflits : Identifier les irritants humains et les indicateurs sociaux Gérer les

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Nathalie Crouzet sans taboo Réussir sa compta avec Ciel Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Avant-propos La comptabilité est pour certains une véritable bête noire, qu il est soit disant difficile,

Plus en détail

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014 outil les niveaux logiques 32 Comment expliquer l isolement de quelqu un? Pourquoi un tel arrive souvent en retard? Et comment comprendre les motivations de celui-ci? Le chercheur américain Robert Dilts

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES Réunion - Alliance Sommaire Présentation de la Société Réunion Alliance P 3. Quelle formation choisir? P 4. Quel outil et quelle mise en pratique? P

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Bienvenue Corinne Dulac

Bienvenue Corinne Dulac Bienvenue Corinne Dulac Coach Certifiée ICI Paris Particuliers - Entreprises 11 rue Clos Aubert 45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin 06.21.33.57.13 happy.attitude.coaching@gmail.fr @ happy-attitude-coaching.com

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION Page 1 sur 16 FICHE 1 LES TECHNIQUES D ANIMATION DE GROUPE FICHE 2 LES DIFFERENTES OPERATIONS MENTALES FICHE 3 LES VERBES D ACTION FICHE 4 LES METHODES DE RESOLUTIONS DE

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE

COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE MALA VOLERY COACH & THERAPEUTE J offre une formation ponctuelle ou continue pour chefs d'entreprise, cadres, enseignants, personnalités publiques. Le monde du

Plus en détail

les ateliers Papilles Créatives

les ateliers Papilles Créatives Oubliez ce que vous savez des ateliers culinaires classiques les ateliers Papilles Créatives STOP aux complexes et à la performance culinaire! STOP aux diktats alimentaires et à la culpabilité en cuisine!

Plus en détail

Coaching d Organisation & d équipes

Coaching d Organisation & d équipes Coaching d Organisation & d équipes FORMA VISION formation approfondissement et supervision À PARIS CO&é Les grands axes de la formation 4 visions complémentaires de la réalité pour penser globalement

Plus en détail

LES FORMATIONS EPLUS. Le «sur mesure» Eplus

LES FORMATIONS EPLUS. Le «sur mesure» Eplus programme 2014 LES FORMATIONS EPLUS Le «sur mesure» Eplus La spécialité d Eplus : concevoir des formations personnalisées répondant à l attente et aux besoins réels de chaque entreprise Nos Formations

Plus en détail

Le portefeuille de compétences FAIP 2012

Le portefeuille de compétences FAIP 2012 Le portefeuille de compétences FAIP 2012 SOMMAIRE I INTRODUCTION ET DEFINITION II - CARACTERISTIQUES DE LA DEMARCHE III OBJECTIFS IV ACCOMPAGNER A LA DEMARCHE V- DIFFICULTES RENCONTREES VI - STRUCTURE

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale?

La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale? La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale? Atelier n 20 Bernard FALCAND, CFTC, membre du bureau national d orientation du CNFPT, Jean-Charles GLATIGNY,

Plus en détail

Construisons ensemble votre réussite

Construisons ensemble votre réussite Construisons ensemble votre réussite Formations - Accompagnement - Conseil Formations sur catalogue ou personnalisées en fonction de vos besoins Accompagnement des managers Accompagnement des équipes Création

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu être générateur de transformation individuelle et collective dans les entreprises s appuyer sur la capacité de chacun à changer et à incarner

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Une série d ateliers Web de 18h à 21h

Une série d ateliers Web de 18h à 21h Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE PEAT certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI propose Une série d ateliers Web de 18h à 21h De septembre 2015 à mars 2016 Le mardi soir 2 fois par mois (voir calendrier

Plus en détail

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE COUTS QUALITE DELAIS LE RÔLE DU MANAGER ROLE DU MANAGER A ) ROLE DE GESTIONNAIRE FINALITE PRODUIRE. Ateindre les objectifs MOYENS GERER Organiser / Planifier / coordonner

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

Coacher avec l analyse transactionnelle

Coacher avec l analyse transactionnelle Daniel Chernet Coacher avec l analyse transactionnelle Sous la direction de François Delivré, 2009 ISBN : 978-2-212-54267-7 Chapitre 1 L analyse transactionnelle, un modèle de compréhension et d intervention

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS LA RELATION D AIDE

L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS LA RELATION D AIDE efmap Ecole Française des Méthodes d Action et de Psychodrame humanistes Soizick Roulinat Responsable du programme de formation L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective»

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» Formation «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016 PREAMBULE AYOA conçoit et réalise des formations sur mesure en développement personnel, communication

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail